Nerf sciatique pincé: symptômes

  • Réhabilitation

Les symptômes de pincement du nerf sciatique sont facilement confondus avec d'autres maladies. Douleur, picotements, faiblesse - tous ces signes sont présents avec de nombreux troubles de la colonne vertébrale. Comment reconnaître avec précision cette maladie?

Nerf pincé - qu'est-ce que c'est?

Le pincement peut se produire dans n'importe quel nerf de notre corps. Lorsque le tissu environnant modifié (inflammation, tumeurs, etc.) appuie sur les terminaisons nerveuses, ils transmettent constamment des sensations douloureuses. Même si le nerf est sain, le patient ressentira une douleur intense. Et avec une longue absence de traitement, le nerf est souvent enflammé, ce qui entraîne une douleur insupportable constante.

Le nerf sciatique est le plus gros nerf du corps humain formé par la fusion de plusieurs racines L4-S3 dans le bas du dos - la colonne lombo-sacrée, puis va à la fesse, le long de l'arrière de la cuisse et au bas de la jambe. Par conséquent, une défaite même dans une zone entraînera des douleurs dans tout le membre. Et avec une maladie de la course à pied, la sensibilité et la mobilité commencent à se perdre, ce qui est particulièrement désagréable si les deux jambes sont affectées.

Causes possibles d'écrasement

Le nerf peut être affecté à n'importe quel niveau de son emplacement. Cela peut se produire pour plusieurs raisons:

  • La hernie intervertébrale est la cause la plus fréquente. Même une légère déformation de l'anneau fibreux peut pincer les racines nerveuses formant le nerf sciatique;
  • Ostéochondrose, courbure de la colonne vertébrale, excroissances osseuses marginales des corps vertébraux;
  • Déplacement des vertèbres (listez) après des blessures au dos et à la suite de processus dégénératifs;
  • Néoplasmes de la colonne vertébrale, du bassin, de la région fessière;
  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Thrombose des vaisseaux voisins;
  • Inflammation musculaire et œdème: après hypothermie, traumatisme, effort physique excessif;
  • Syndrome de Piriformis;
  • Grossesse dans laquelle l'utérus avec le fœtus met trop de pression sur les tissus adjacents.

La maladie peut se développer plus rapidement en raison de l'obésité et d'un manque de minéraux et dans le contexte de troubles endocriniens tels que le diabète. De plus, le nerf sciatique peut être endommagé après des infections et des empoisonnements..

Symptômes du nerf sciatique pincé

Le principal symptôme de lésion du nerf sciatique sera la douleur. À ce stade, il est très difficile de déterminer correctement la cause de la maladie, mais il est nécessaire de le faire: si vous la démarrez, le traitement et la rééducation prendront beaucoup plus de temps.

Ce qui indique le stade initial du pincement?

  • Dessin ou douleur brûlante, qui ne capture qu'une partie du bas du dos, des fesses, de l'arrière de la cuisse;
  • Sensation de chair de poule;
  • Gêne accrue lors d'un changement de position, rires, toux, mouvements brusques.
  • Inconfort et douleur en position assise et en se penchant en avant.

Au stade initial de la maladie, il est peu probable que vous prêtiez attention à ces symptômes. Ils seront subtils, la douleur diminuera périodiquement. La chair de poule et l'engourdissement peuvent être attribués à une position inconfortable.

Une nature complètement différente des symptômes se manifeste aux stades ultérieurs. C'est à ce stade que la plupart des patients ressentent une gêne avec une longue immobilité et des douleurs aiguës périodiques dans la jambe. Si vous ne commencez pas à combattre la maladie à ce stade, les symptômes apparaîtront plus graves:

  • Sensation de brûlure intense de la peau et des couches profondes des muscles de l'arrière de la jambe,
  • Restriction dramatique de la mobilité des jambes et du bas du dos,
  • Faiblesse de la jambe affectée,
  • Dans certains cas, les patients notent une rougeur ou un blanchiment de la zone des jambes avec une augmentation ou vice versa une diminution de la transpiration dans cette zone.

De plus, si pincé a causé une autre maladie, ses symptômes se manifesteront également pleinement. C'est pourquoi la maladie passe souvent inaperçue: dans le contexte d'une hernie ou d'une fracture, l'engourdissement et la rougeur des jambes ne sont qu'un autre symptôme qui n'est ni grave ni digne d'attention..

Que peut-on faire lors d'une attaque de la maladie?

Si la douleur provoquée par le pincement survient soudainement, vous pouvez soulager votre état avec une thérapie à domicile:

  • Choisissez la position du corps où le syndrome douloureux sera le moins exprimé, généralement sur le dos ou sur le côté sain avec une jambe droite dans laquelle la douleur est ressentie.
  • Limitez l'activité motrice.
  • Vous pouvez prendre des analgésiques: sous forme de comprimés ou de pommades pour le broyage (en l'absence de contre-indications).

En cas de douleur insupportable, appeler les soins médicaux d'urgence.

N'oubliez pas qu'il est impossible de guérir le pincement à la maison: même si le symptôme est arrêté, la maladie ne disparaîtra pas. Donc, après avoir retiré l'exacerbation, vous devrez consulter un neurologue.

Ce qui ne peut pas être fait avec une exacerbation du pincement?

Il n'est pas recommandé de bouger activement: en cas de douleur intense, il est nécessaire de limiter au maximum l'activité motrice. En cas de suspicion d'inflammation, vous ne pouvez ni réchauffer ni frotter la plaie. Essayez de dormir sur un matelas dur de votre côté à ce moment. Et, bien sûr, vous ne devez pas prendre de médicaments sur ordonnance et d'anti-inflammatoires sans la recommandation d'un médecin.

Diagnostic et traitement

Pour poser un diagnostic, un neurologue nécessite, en plus d'un examen visuel, un examen plus complet. Il peut comprendre:

  • Radiographie du bas du dos et des os du bassin,
  • Échographie pelvienne,
  • Imagerie par résonance magnétique ou calculée de la zone affectée,
  • Test sanguin général et biochimique.

Avec leur aide, le médecin sera en mesure d'établir la cause du pincement, d'examiner la zone touchée dans tous les détails et de connaître la présence du processus inflammatoire. Si nécessaire, il peut prescrire une échographie de la zone touchée et ENMG - une étude des nerfs en utilisant les réponses aux impulsions électriques. Cela aidera à comprendre exactement où le nerf est affecté..

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les relaxants musculaires, un complexe de vitamines B sont utilisés pour le traitement. Avec une douleur insupportable qui ne peut pas être éliminée avec un traitement complexe, vous pouvez mettre un blocus. La physiothérapie et la thérapie par l'exercice se sont avérées excellentes..

Si nécessaire, le médecin peut prescrire des complexes vitaminiques supplémentaires, des analgésiques, des antioxydants. Et en parallèle avec la suppression des symptômes de pincement, il y aura une lutte contre la maladie avec laquelle elle a été provoquée. Ainsi, vous pouvez vaincre la maladie beaucoup plus rapidement et retrouver une bonne santé sans la menace de rechute.

Signes et méthodes de traitement d'un nerf pincé dans le dos

Un nerf pincé dans la colonne vertébrale est un phénomène dans lequel les racines s'étendant de la moelle épinière se connectent aux vertèbres situées dans le voisinage. Et il y a aussi une fusion avec d'autres "obstacles" - hernies, muscles (affectés par des spasmes), tendons et cartilage. Si le dos est pincé, une personne souffre d'un groupe de symptômes caractéristiques directement de ce phénomène. Le plus souvent, le nerf cervical et sciatique est soumis au processus. Un ensemble de signes et de caractéristiques du processus thérapeutique, qui sera examiné dans l'article, dépend de la localisation de la lésion..

Les causes

Le principal facteur causal au cours duquel un nerf pincé se manifeste dans la colonne vertébrale est un niveau élevé d'exercice dans l'ostéochondrose progressive. Mais il y a aussi plusieurs autres raisons..

  1. Travail physique excessif, représenté par un complexe de mouvements répétitifs effectués principalement par les bras et le corps.
  2. Une mauvaise posture est une cause fréquente de nerfs pincés..
  3. Inflammation articulaire.
  4. Porter un enfant (gain de poids, ce qui entraîne des changements dans le squelette).
  5. La présence de croissances sur les vertèbres dues à des maladies de fond.
  6. Prédisposition génétique à l'atteinte nerveuse.
  7. Excès de masse corporelle, créant une charge élevée sur les vertèbres.

Notez que le nerf vertébral pincé est le résultat de l'influence de nombreux facteurs. Pour éviter les complications, il est important de déterminer la nature de la maladie et de suivre un traitement.

Symptômes et signes

Le nerf pincé dans la colonne vertébrale présente plusieurs signes. Le signe principal indiquant un problème est la formation d'une douleur intense au site de la lésion. Dans la pratique médicale, les symptômes suivants d'un nerf pincé dans le dos sont considérés:

  • accompagnée d'une tension des muscles cervicaux;
  • lorsque le nerf sensoriel est endommagé, la sensation de douleur a un degré d'intensité différent - cela se produit: brûlure, couture, coupure, tir, constant et paroxystique;
  • les symptômes sont impliqués dans la formation de névralgies intercostales, pour le diagnostic desquelles, il vaut la peine de subir un examen médical;
  • lorsque le nerf sciatique est pincé, les patients souffrent souvent de douleurs localisées dans le bas du dos, alors qu'ils donnent: aux hanches, aux fesses, aux jambes, y compris aux talons;
  • les signes de pincement du nerf radial sont le manque de capacité à déplacer normalement les mains et les brosses, la symptomatologie dépend du lieu de serrage;
  • compression avec violation de la sensibilité des doigts et des mains sur les membres supérieurs, tandis que le système circulatoire souffre, les douleurs vont aux petits doigts;
  • gonflement, rougeur et douleur se produisent au site de compression;
  • crampes musculaires.

Les symptômes classiques des nerfs pincés se font souvent sentir la nuit. Et aussi quand une personne tousse, rit, éternue, panique et se refroidit.

Comment déterminer?

Un examen médical est nécessaire pour que par la suite un traitement compétent du nerf pincé soit effectué. Le médecin nomme un examen pour déterminer la nature de la maladie, ses causes et ses caractéristiques. Il comprend un ensemble de mesures:

  • UAC;
  • CT
  • IRM
  • recherche manuelle;
  • test de conductivité électrique;
  • radiographie.

Les images obtenues aideront à déterminer l'état de la colonne vertébrale à l'heure actuelle, si d'autres maladies sont présentes dans le squelette et les structures musculaires. Une fois les résultats de la pathologie résumés, un traitement pour le nerf pincé est prescrit.

Comment traiter?

S'il y a un syndrome douloureux, ainsi que d'autres signes désagréables de la maladie, il est important de les éliminer et de le faire en temps opportun. Pour guérir un nerf pincé, vous devez appliquer un ensemble de règles et de recommandations.

  1. Offrez une paix totale. Ne chargez pas la zone sensible à la maladie. Il est important que la personne malade ne soulève pas de poids et soit aussi souvent que possible en position couchée. La récupération de la colonne vertébrale se produit dans un rêve.
  2. Application de bandage. Un nerf pincé peut être guéri à l'aide d'un pansement médical spécial imbibé du contenu de la composition des personnes. Et aussi des compresses thermiques de type froid ou chaud aideront. Appelé pour améliorer la circulation sanguine. La durée d'une séance ne doit pas dépasser 15 minutes, ce qui soulagera l'inflammation et normalisera le flux sanguin.
  3. Bains chauds. Si le nerf du dos est pincé, il convient de prêter attention à cette méthode, qui aidera les muscles à se détendre, et le flux sanguin reviendra à la normale. Pour améliorer le résultat, il convient d'ajouter des décoctions d'herbes médicinales à l'eau - millepertuis, camomille, millefeuille, calendula.
  4. Le massage avec un nerf pincé est le moyen le plus efficace de lutter contre la pathologie. Il est important que cet événement soit réalisé par un spécialiste. S'il n'y a aucun moyen de faire le massage vous-même ou de visiter un masseur, en option, appelez à la maison. Après avoir terminé le cours, les muscles se relâcheront, la tension disparaîtra et le syndrome douloureux diminuera. Le massage se fait non seulement sur le site de la lésion, mais également dans la zone des autres zones corporelles.

Il est strictement interdit de prendre des mesures de massage en profondeur, accompagnées d'une forte pression.

Nous avons donc examiné comment traiter le pincement à la maison et quelles activités sont liées aux premiers soins. Il est également important de noter que pendant le traitement, il est nécessaire de consommer une quantité suffisante de liquide, ce qui élimine les toxines et accélère le processus..

Comprimés

En pratique, des pilules spéciales pour pincer un nerf et d'autres médicaments sont souvent utilisées. Le plus souvent, un spécialiste prescrit des analgésiques qui peuvent être pris sans ordonnance d'un spécialiste. Des substances anti-inflammatoires non stéroïdiennes sont utilisées qui contribuent à la mise en œuvre efficace de la lutte contre les poches. Il s'agit notamment de l'ibuprofène, de l'aspirine. Une fois pincé, il est préférable d'acheter des pilules créées directement pour améliorer l'état général. Les avantages de cette méthode de traitement sont son action rapide et son assistance instantanée dans le traitement du processus pathologique.

Injections

Les blessures par pincement sont assez efficaces et efficaces lorsqu'elles sont utilisées de manière rationnelle. Si la maladie est détectée en temps opportun, l'utilisation d'un traitement complet, qui comprend des comprimés, des onguents, des massages, sera suffisante. Si un pincement du nerf du dos s'est produit, les injections ne sont recommandées que dans les cas extrêmes. Après tout, ils ont un effet négatif sur l'état de nombreux organes internes. Fondamentalement, lors de leur utilisation, les effets secondaires ne se produisent pas si tout est fait conformément aux instructions. Lors de l'introduction incorrecte de l'aiguille, du processus allergique, un abcès se fait sentir.

Les solutions d'injection les plus efficaces en vente:

Avant d'utiliser ces formulations, il est nécessaire de consulter un spécialiste traitant.

Une pommade lorsqu'elle est pincée peut devenir une bouée de sauvetage, car elle a de nombreux côtés positifs. L'exposition locale évite les effets négatifs sur tout le corps et la facilité d'utilisation réduit la durée du processus de traitement au minimum. Pour la thérapie, des onguents non stéroïdiens sont utilisés, qui ont un effet chauffant, analgésique et anti-inflammatoire. Traditionnellement, en cas de pincement d'un nerf dans le dos, les types de médicaments suivants sont prescrits:

  • Finalgon - aide à soulager la douleur.
  • Viprosal - a un effet chauffant et analgésique.
  • Betalgon - réduit la douleur et améliore la circulation sanguine.
  • Flexen - soulage le processus inflammatoire.
  • Virapin, Carmolis - anesthésier et combattre l'inflammation.

Une thérapie similaire pour pincer un nerf dans la colonne vertébrale peut être effectuée à la maison, cependant, seul le spécialiste traitant peut prescrire des formulations appropriées.

L'utilisation du pouvoir des remèdes populaires

En étudiant la question de savoir comment traiter le pincement, il convient de noter que la médecine traditionnelle a accumulé de nombreux traitements efficaces.

  1. L'utilisation des frais de drogue. Ils ont absorbé toutes les forces des vitamines végétales et d'autres substances, par conséquent, ils aident à neutraliser la douleur de l'artère vertébrale et à améliorer l'état général. Il existe de nombreuses recettes. Le plus commun est la collection de thym et d'églantier (ils sont mélangés dans un rapport 1: 1). Les herbes analgésiques et de mûre sont célèbres pour leurs propriétés apaisantes et sédatives. Dans la pratique médicale, les graines d'aneth, l'agripaume, les graines de carvi, la valériane, la mélisse sont utilisées. Ils peuvent être combinés comme vous le souhaitez et consommés tous les jours à l'intérieur..
  2. La perfusion est une autre forme posologique qui aide si un soulagement de la douleur est nécessaire. Diverses plantes sont également utilisées pour leur préparation. La molène aide, impliquant l'utilisation de 50 g de fleurs, à verser 1 000 ml de vodka. Après deux semaines de préparation, la perfusion est utilisée à l'extérieur pour frotter dans les zones malades. La teinture d'absinthe, de feuilles d'airelle rouge, de sureau, de céleri, de tanaisie est préparée selon le même principe. Beaucoup s'intéressent à la question de savoir s'il est possible de réchauffer la zone touchée. La réponse est oui, si vous le faites après avoir consulté un spécialiste.
  3. Vous pouvez préparer indépendamment une pommade cicatrisante, qui aidera à faire face à la douleur et à d'autres manifestations de la maladie. La première recette consiste à utiliser du genièvre et du laurier (1 à 6), qui, après avoir été broyés avec 12 parties de beurre, peuvent être utilisés comme crème cicatrisante. Vous pouvez préparer une potion à base de graisse de porc, combinée avec des cônes de houblon sous forme de poudre. Le produit fini doit être frotté dans un endroit pincé jusqu'à disparition complète de la douleur.

Autres méthodes de traitement à domicile

Après avoir éliminé la douleur désagréable et identifié la cause sous-jacente du processus, vous pouvez vous engager dans la mise en œuvre du traitement. Cela se fait à la maison et implique un changement de style de vie. Après tout, la part du lion des problèmes de dos, en particulier:

  • atteinte du nerf sacré;
  • nerf radial pincé;
  • modification de l'état de l'artère vertébrale, ne passe pas une fois pour toutes.

Par conséquent, un rôle important est joué par la thérapie de soutien afin d'obtenir une rémission complète.

Des exercices

Les exercices pour les nerfs pincés sont efficaces et indispensables. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de faire un effort physique colossal, il suffit d'effectuer des exercices ordinaires le matin. Cela augmentera votre vitalité, améliorera la circulation sanguine, apportera plus de nutriments nécessaires à vos muscles.

L'exercice et la marche créeront une bonne santé. Cela peut être la natation, la marche nordique, le jogging. Tout cela permettra de libérer les tendons et les articulations d'un effort excessif, ainsi que de renforcer la santé globale. Si en raison de problèmes de l'artère vertébrale et de l'espace intervertébral, il n'y a pas de niveau de stress approprié, la période de récupération sera longue et fatigante.

Posture

Le maintien d'une bonne posture est la clé du succès, surtout si vous avez connu un nerf spinal pincé. Il est important de l'observer non seulement pendant la marche et le jogging, mais même en position assise, afin de libérer la zone affectée d'une pression excessive inutile.

Régime

Une bonne nutrition pour pincer la colonne vertébrale est la base du traitement de toute pathologie, y compris celle-ci. Souvent, une maladie dépasse une personne lors d'un manque de calcium dans le corps ou d'un manque d'autres substances. Vous devez manger autant de légumes et d'herbes que possible, et aussi consommer beaucoup de fruits frais. Un rôle important est joué par une réduction de la quantité d'acides. Après tout, les produits avec leur quantité accrue provoquent la formation de douleurs supplémentaires. Par conséquent, il est important de refuser le café, les agrumes, les jus.

La prévention

Pour éviter le pincement du nerf de la colonne vertébrale, un ensemble de mesures est utilisé pour empêcher la formation de la maladie:

  1. Ramener le poids à la normale. En effet, un excès de poids corporel agit comme une source d'apparition de la maladie. De là vient la tension et la «souffrance» maximales des vertèbres et d'autres éléments de cet appareil. La plénitude et l'obésité sont les causes des hernies, des pincements et d'autres processus désagréables.
  2. Pour le dos, un rôle particulier est joué par la correction de la posture. En effet, non seulement la santé de la colonne vertébrale, mais aussi l'état de tous les organes internes dépendent de son bon fonctionnement. La prise en charge de cette mesure préventive est recommandée dès le plus jeune âge..
  3. Une augmentation de l'activité motrice est une autre étape vers la normalisation de l'état de santé. Cette mesure est particulièrement pertinente pour les personnes qui mènent un style de vie insuffisamment mobile. Autrement dit, pour ceux dont le travail mental et le travail sédentaire prédominent dans le régime quotidien.
  4. Pour l'artère vertébrale, l'élimination de la pression unilatérale sur la colonne vertébrale est bénéfique. Beaucoup de femmes aiment porter un sac à main sur une épaule. Mais cela est également lourd de nerfs pincés et d'autres maladies du dos.
  5. Prévention des situations dangereuses en termes de blessures. Lors de l'exécution de trucs et d'actions dangereuses, il est important de suivre les instructions et les techniques, y compris les règles de sécurité sur le lieu de travail.
  6. Pour garder vos muscles du dos en bonne forme, vous devez rester calme et ne pas faire de mouvements trop vifs. Surtout après un repos prolongé.
  7. Pour que l'état des nerfs de la colonne vertébrale soit normal, il est nécessaire d'assurer un aménagement compétent et rationnel de votre lieu de travail. Pour ce faire, vous devez acheter divers accessoires orthopédiques sous forme de matelas et d'oreillers, choisir la bonne table et chaise, façonner rationnellement l'éclairage.
  8. Si les premières cloches sur le pincement de la colonne vertébrale sont apparues, vous devez rendre visite à temps à un bon médecin pratiquant. Quel médecin contacter - orthopédiste. Si nécessaire, il se référera à d'autres spécialistes pour détailler le tableau clinique global..

Si vous suivez un ensemble de ces mesures, vous pouvez facilement prévenir les maladies des artères vertébrales et vous sentir bien. Après tout, il vaut mieux prévenir immédiatement la maladie que de souffrir par la suite d'un traitement.

Nerf pincé dans l'ostéochondrose

L'ostéochondrose est l'une des maladies les plus courantes au monde. Son développement est associé à des troubles métaboliques qui provoquent des modifications dégénératives de la colonne vertébrale. Les principaux symptômes de la pathologie sont la douleur. Il se produit en raison d'une irritation ou d'un pincement du nerf. Dans les cas graves, le pincement peut provoquer une violation des fonctions des organes internes et avec la localisation de la lésion dans la région cervicale - maux de tête sévères et altération de la circulation cérébrale. Avec un pincement important du nerf dans la colonne vertébrale, une compression de la moelle épinière est possible, entraînant une violation des fonctions sensorielles et motrices des membres, dans les cas graves - à la parésie et à la paralysie.

Types de brouillage

Un nerf pincé est une condition qui se produit à la suite de la compression des racines nerveuses s'étendant de la moelle épinière par les vertèbres, la hernie, la saillie ou les fibres musculaires spasmodiques. Ce processus s'accompagne souvent d'une douleur intense..

Nerf cervical pincé

Selon la localisation de l'ostéochondrose, on distingue trois types de nerf pincé:

  • dans la colonne cervicale;
  • dans la région thoracique;
  • dans le lombo-sacré.

Les formes les plus courantes sont le pincement des nerfs cervicaux et sciatiques.

En parlant de cette condition, ils signifient généralement une attaque de douleur aiguë dans une certaine partie du dos, cependant, en plus de la douleur, le pincement peut également entraîner une diminution de la sensibilité ou de l'engourdissement dans la zone innervée, ainsi qu'une violation de la fonction des organes internes. Les symptômes sont dus au nerf particulier qui a été resserré. Les nerfs sont divisés en trois types:

  • sensible;
  • moteur;
  • végétatif.

La principale manifestation du pincement du nerf sensoriel dans l'ostéochondrose est une douleur intense: elle oblige les patients à consulter un professionnel. Quant aux deux autres types de nerfs pincés (autonome et moteur), ils peuvent être ignorés par les patients pendant un certain temps, ce qui est lourd de développement de complications.

Symptômes

Les manifestations cliniques du pincement dépendent de plusieurs facteurs:

  • zones affectées;
  • la présence d'un processus inflammatoire;
  • degré de compression;
  • ses raisons.

Cervical

Dans la région du cou, il y a huit nerfs. Lors du pincement de l'un d'eux, des douleurs dans le cou peuvent survenir, ainsi que des picotements et des engourdissements dans les zones d'innervation.

La compression de divers nerfs conduit à l'élaboration d'un tableau clinique différent

  • Les premiers symptômes de pincement du nerf cervical incluent la douleur à l'épaule. Elle se produit en raison de la compression du nerf situé dans la vertèbre C5. En plus de la douleur, une faiblesse musculaire et un engourdissement de la zone des épaules peuvent être observés..
  • La douleur et l'engourdissement des membres supérieurs se manifestent lorsqu'un nerf est endommagé dans la vertèbre C6. Dans ces cas, le patient ressent une douleur dans tout le bras jusqu'au pouce. Un engourdissement du poignet est également possible..
  • Lorsqu'un nerf est pincé dans la vertèbre C7, la douleur se propage le long du bras jusqu'au majeur, souvent accompagnée d'engourdissements et de picotements.
  • La restriction de l'activité motrice ou un dysfonctionnement des mains peut être le résultat d'un nerf pincé qui contrôle la motilité des petits muscles des membres supérieurs. Le nerf est dans la vertèbre C8.

Un nerf pincé s'accompagne souvent d'une compression des vaisseaux sanguins, à la suite de laquelle l'approvisionnement en sang dans une certaine zone s'aggrave fortement. Ainsi, avec l'ostéochondrose cervicale, le nerf étranglé provoque des douleurs dans le cou, mais peut également entraîner des acouphènes, des maux de tête cervicogènes, une vision et une audition altérées, une diminution des performances, de la mémoire et d'autres symptômes dus à un mauvais approvisionnement en sang..

Département thoracique

Le pincement dans la partie médiane de la colonne vertébrale n'est pas un phénomène très courant en raison de la faible mobilité de cette zone. Dans la colonne thoracique, un nerf sensible ou autonome est souvent serré. Dans ce cas, une douleur très sévère apparaît dans le côté gauche, dans la région du cœur. Parfois, il pique ou palpite et ne diffère presque pas des douleurs cardiaques. La similitude est amplifiée en raison de la survenue simultanée de problèmes respiratoires: une tentative de respirer profondément peut provoquer une forte augmentation de la douleur. Une perturbation du rythme cardiaque est également possible. Il y a une sensation de raideur dans la poitrine, s'intensifiant avec presque tous les mouvements. En règle générale, la douleur se propage des côtes vers la colonne vertébrale. Le tableau clinique est presque similaire à une ischémie ou une crise cardiaque, ce qui conduit souvent à un diagnostic erroné. Il est possible de différencier les douleurs résultant du pincement d'un nerf dans la région cervicale de la douleur associée au cœur en prenant des préparations cardiaques: elles n'aident pas à l'ostéochondrose.

Une forte pression sur le nerf provoque l'apparition de douleurs intenses à l'estomac. Ils ressemblent à un syndrome douloureux caractéristique de la colite, de la gastro-entérite, des ulcères. Vous pouvez distinguer la douleur de l'ostéochondrose de l'estomac à l'aide d'un antispasmodique: avec des problèmes d'estomac, des médicaments et une névralgie, ils sont complètement inutiles.

L'état du patient se détériore fortement lorsque surviennent des spasmes musculaires. La contraction musculaire intense est une réponse à la compression du nerf et entraîne une augmentation multiple de la douleur.

Cependant, avec le développement de la névralgie, la douleur n'est pas un symptôme obligatoire ou permanent. Elle peut survenir périodiquement, variant en durée et en nature. Les attaques surviennent même la nuit, dans un état de repos et de relaxation musculaire complète. De plus, des pincements peuvent survenir lorsque les muscles tendus se détendent..

Lombaire

Avec l'ostéochondrose de la région lombaire, le nerf sciatique est comprimé. Les racines nerveuses émergeant de la colonne vertébrale sont caractérisées par une sensibilité accrue, et les protéines qui peuvent irriter le nerf sont contenues dans la partie interne du disque. Par conséquent, si le noyau du disque est trop proche du nerf, ce dernier subit une violation et peut devenir enflammé.

Dans ce cas, deux types de pincements se produisent avec des manifestations de névralgie:

  • avec douleur;
  • sans douleur.

L'intensité de la douleur peut varier considérablement. Parfois, ils sont très faibles, et parfois ils se manifestent par des attaques aiguës provoquées par un changement brusque de la position de la colonne vertébrale. Il peut y avoir une sensation de brûlure ou une sensation de décharge électrique traversant le corps. Dans certains cas, la douleur se propage dans tout le nerf sciatique - des lombaires aux orteils.

Une autre manifestation d'un nerf pincé dans l'ostéochondrose lombaire est l'engourdissement de certaines zones des membres inférieurs. Il est également possible d'engourdissement dans un domaine et l'apparition de douleur dans un autre domaine.

Une névralgie sans douleur peut survenir par un engourdissement des doigts, des muscles du mollet ou d'autres zones. Lorsque le nerf sciatique est pincé, le tableau clinique est principalement de nature mixte et peut être composé d'une combinaison de divers symptômes. Souvent, la démarche d'une personne change: en marchant, elle peut «tirer sa jambe».

Séparément, il doit être établi sur le brouillage, appelé "sciatique". Ses manifestations sont:

  • picotements, brûlures dans le bas de la jambe;
  • douleur dans le dos;
  • faiblesse musculaire;
  • limitation de la mobilité du membre inférieur affecté;
  • lumbago en position debout;
  • la douleur peut augmenter avec les éternuements, la toux, le rire.

Dans presque tous les cas, la sciatique est unilatérale, c'est-à-dire les symptômes se produisent dans un seul membre.

La gravité des symptômes est déterminée par la présence ou l'absence d'une hernie, la taille de la saillie et d'autres caractéristiques des lésions de la colonne vertébrale. Souvent, le pincement s'accompagne d'un processus inflammatoire dans la fibre nerveuse, auquel cas il s'agit de radiculite. S'il n'y a pas d'inflammation, cette condition est appelée radiculopathie..

La radiculopathie et la sciatique surviennent le plus souvent précisément dans la région lombo-sacrée, car c'est cette partie de la colonne vertébrale qui est la plus sollicitée. Le risque de pincement du nerf sciatique augmente particulièrement si le patient est en surpoids. Dans les cas graves, il peut provoquer une violation de la régulation des processus nerveux et entraîner un dysfonctionnement des organes internes. Peut-être même une violation du contrôle des actes d'urination et de défécation. L'apparition de tels symptômes est une indication d'hospitalisation et de chirurgie urgentes.

Les causes

Raisons courantes

Dans tous les cas où l'apparition de maux de dos est associée à un nerf pincé, un traitement strictement individuel est nécessaire, car ce symptôme peut être associé à diverses raisons

  1. La plus courante d'entre elles est l'exacerbation de l'ostéochondrose et de l'hypertonicité musculaire. Les changements dégénératifs de cette maladie entraînent une réduction de l'écart entre les vertèbres adjacentes. L'augmentation du tonus musculaire exacerbe la situation. En conséquence, la branche nerveuse est comprimée par les corps vertébraux..
    L'hypertonie musculaire est l'une des causes du pincement
  2. Le nerf peut être pincé en raison d'un spasme musculaire. Dans ce cas, il y a également un pincement des vaisseaux sanguins et une détérioration de l'apport sanguin aux organes internes, le cerveau. Un pincement prolongé provoque parfois une nécrose des tissus nerveux et une perte de sensibilité dans certaines zones. Il convient de noter que les spasmes musculaires et l'hypertonie peuvent en eux-mêmes provoquer le développement d'une ostéochondrose. Cette condition empêche les tissus de se détendre, ce qui augmente l'effet destructeur sur les segments de la colonne vertébrale. Le risque augmente avec un effort physique important..
  3. Le nerf est pincé en raison de complications de l'ostéochondrose - saillie du disque et de la hernie (prolapsus ou saillie du disque). Dans ce cas, la branche nerveuse est comprimée par le disque intervertébral.
  4. Le pincement survient le plus souvent chez les patients âgés, car ils ont des phénomènes plus prononcés tels que la détérioration des disques intervertébraux, des changements dégénératifs des vertèbres, une altération du fonctionnement du système nerveux.
  5. Le risque est accru en présence de dystonie végétovasculaire. Ses principaux symptômes sont des maux de tête sévères, une dépendance aux conditions météorologiques. Les nerfs végétatifs sont sensibles à la surcharge psychologique. Dans un état de tension nerveuse, beaucoup commencent à ressentir des troubles intercostaux, des maux de tête, des douleurs dans les membres, etc..
  6. La cause du pincement peut être une inflammation des tissus entourant la colonne vertébrale..
  7. Le nerf est également pincé en raison d'une posture inconfortable et d'une tension prolongée sur le dos..
  8. Le déplacement ou la subluxation des vertèbres est une autre cause possible de pincement.

Cervical

Le nerf de cette section peut être comprimé en raison d'une protrusion du disque, d'un prolapsus, d'une subluxation des vertèbres cervicales, de processus dégénératifs dans le cou. La douleur peut survenir lors d'un tour ou d'une inclinaison brusque de la tête, ainsi que d'une blessure au cou. Le risque de pincement augmente en raison de la grande mobilité de la colonne cervicale.

Département thoracique

Cette partie de la colonne vertébrale est inactive, donc le pincement se produit beaucoup moins fréquemment. Néanmoins, cela peut arriver, car toute la colonne vertébrale est entourée de nerfs sensibles à tout déséquilibre. Une attaque de douleur névralgique intercostale peut être causée par un mouvement soudain, un tour du corps infructueux ou une élévation de la gravité. En même temps, il n'est pas nécessaire que les charges soient lourdes: elles peuvent être les plus courantes, mais en même temps conduire à une attaque.

Lombaire

Dans la région lombaire, les nerfs pincés sont parfois associés à une compression de l'artère fessière par le ligament sacro-sacré, qui a changé de forme en raison de l'ostéochondrose ou du muscle piriforme.

  • Le nerf peut être altéré en raison de changements dégénératifs dans les vertèbres et les disques intervertébraux,
  • Parfois, la raison en est la présence d'une hernie vertébrale dans la région lombaire ou le déplacement des vertèbres.
  • Les facteurs de risque comprennent une charge importante et constante sur le bas du dos, ce qui provoque un processus inflammatoire dans les fibres nerveuses (sciatique).
  • La tension des muscles de la colonne lombaire augmente la charge sur la colonne vertébrale et provoque une compression nerveuse.
  • Si la charge sur la région lombaire n'est pas correctement redistribuée, le disque peut se déplacer, ce qui entraînera une compression partielle de ses tissus.
    Se pencher peut provoquer un pincement

Il existe certains facteurs, dont la combinaison avec l'ostéochondrose augmente la probabilité d'un nerf pincé. Ceux-ci inclus:

  • Lésions de la colonne vertébrale (choc, chute) entraînant une luxation, une subluxation ou un déplacement des vertèbres.
  • Maladies infectieuses chroniques des organes situés dans la région pelvienne, y compris les maladies sexuellement transmissibles (syphilis, gonorrhée, etc.).
  • Abcès, thrombus, néoplasme - réduit le volume normal de l'espace anatomique et comprime le tissu nerveux.
  • Maladies causées par des troubles métaboliques (diabète sucré, etc.).
  • Obésité - augmente la charge sur la colonne vertébrale.
  • Mauvaise posture - conduit à une mauvaise répartition de la charge sur la colonne vertébrale.
  • Grossesse - dans les stades ultérieurs, le fœtus et les membranes amniotiques atteignent de grandes tailles, appuient sur les vertèbres et peuvent provoquer leur déplacement.

Méthodes de traitement, médicaments

La sélection d'un programme de traitement spécifique est faite en tenant compte des causes, de la localisation, des symptômes du processus pathologique.

  • Si un pincement est survenu en raison de la subluxation des vertèbres, un bon résultat peut être obtenu grâce à l'utilisation de la thérapie manuelle et du massage: ils vous permettent de vous débarrasser rapidement de la douleur, et l'effet se fait sentir après une séance.
  • Lorsque la protrusion du disque, qui est le résultat de processus dystrophiques dans l'ostéochondrose cervicale ou lombaire, est la cause de nerfs pincés, un traitement complexe à long terme visant à éliminer la protrusion et à restaurer la position anatomique normale du disque.
  • Si la cause est une autre maladie (néoplasme, abcès, etc.), il est nécessaire de la traiter.
  • Lorsqu'un nerf est contracté en raison d'une hernie, une intervention chirurgicale peut être nécessaire..

Médicaments

Quel que soit le choix d'une méthode de traitement spécifique, la tâche numéro un est de soulager la douleur. À cette fin, nommez:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens: Ibuprofène, Naproxène. Ils peuvent être achetés sans ordonnance. Les médicaments soulagent l'inflammation et ont un effet analgésique.
  • Analgésiques puissants - leur objectif n'est conseillé qu'en cas de nécessité absolue. Ces médicaments ne peuvent être utilisés que sous surveillance médicale constante, car ils peuvent entraîner le développement d'une toxicomanie..
  • Relaxants musculaires. Pour le traitement des nerfs pincés dans l'ostéochondrose, des relaxants musculaires centraux sont utilisés: baclofène, tizanidine, cyclobenzaprine, métocarbamol. En règle générale, ils ne sont pas utilisés pendant longtemps, car ces médicaments ont un effet néfaste sur d'autres systèmes corporels. Le mécanisme d'action est de réduire les spasmes musculaires et de détendre les fibres musculaires, grâce à quoi la libération des racines nerveuses et le soulagement de la douleur.
  • Médicaments pour renforcer les vaisseaux sanguins, améliorer la circulation sanguine et les processus métaboliques. Le rétablissement d'un flux sanguin et d'un métabolisme normaux dans la zone affectée aide à éliminer la stagnation et, par conséquent, active les processus de régénération des fibres nerveuses endommagées.
  • Corticostéroïdes. Leur utilisation est une mesure assez radicale. Les médicaments de ce groupe peuvent provoquer des effets secondaires graves, de sorte que les médicaments hormonaux ne sont utilisés qu'avec l'inefficacité d'autres médicaments.

Thérapie manuelle

En utilisant cette méthode, il est possible de soulager rapidement la douleur et d'éliminer la mobilité limitée qui se produit lorsqu'un nerf est pincé. Parfois, les symptômes disparaissent après une séance. L'exposition manuelle soulage la tension dans la zone affectée, ce qui réduit la pression sur le nerf retenu. Les avantages des techniques manuelles sont:

  • libération nerveuse, rétablissement de la transmission normale des influx nerveux;
  • élimination efficace des spasmes musculaires;
  • une augmentation de l'écart entre les vertèbres;
  • stimulation de la circulation sanguine et amélioration de la nutrition du disque intervertébral.

Il convient de noter que la thérapie manuelle permet non seulement d'éliminer la douleur, mais également de restaurer pleinement les fonctions du nerf affecté. La technique est également efficace dans les cas où le pincement était une conséquence de la destruction de l'anneau fibreux du disque.

Procédures physiothérapeutiques

La physiothérapie est efficace pour tous les types de pincements. Il aide à étirer et à renforcer les muscles, de sorte que la pression sur le nerf comprimé diminue. Les procédures contribuent à:

  • réchauffer la zone affectée;
  • élimination des poches;
  • améliorer la circulation sanguine;
  • réduction de la douleur.

Pour le traitement du nerf pincé par ostéochondrose, appliquez:

  • bains de paraffine; Thérapie UHF;
  • magnétothérapie;
  • électrophorèse avec des médicaments;
  • phonophorèse.

Acupuncture

L'acupuncture est traditionnellement utilisée pour traiter un nerf pincé. Il s'agit d'une procédure indolore et sûre qui ne provoque pas d'effets secondaires et n'a aucune contre-indication. Aide à se débarrasser rapidement de la douleur et à soulager l'enflure. Un gros plus de la réflexologie est la capacité de réduire la charge pharmacologique sur le corps. La technique est utilisée en complément d'autres méthodes de traitement..

L'impact sur les points d'acupuncture entraîne les processus suivants dans le corps:

  • Synthèse des opiacés endogènes (endorphines et enképhalines) - après avoir pénétré dans la circulation sanguine, ils atteignent le foyer de la douleur et y provoquent un effet analgésique. Une petite quantité de sérotonine est également libérée. Il améliore l'humeur et une attitude positive augmente à son tour l'efficacité du traitement.
  • Effets sur le cortex surrénal, stimulation de la production de cortisol. L'hormone a un effet anti-inflammatoire. La présence de cet effet vous permet de vous passer de l'utilisation de glucocorticostéroïdes ou de réduire leur posologie.
  • Normalisation de la circulation sanguine, réduction du gonflement des nerfs rachidiens - aide à réduire le degré de compression de la racine nerveuse et à soulager la douleur.
  • Réduction des spasmes des muscles paravertébraux, provoquant une augmentation de la douleur.
  • Amélioration des caractéristiques régénératives du cartilage - contribue également à réduire la pression sur les racines nerveuses.
  • Effet sédatif - améliore l'efficacité globale du traitement.

Massage et thérapie par l'exercice

Le massage thérapeutique aide à activer la circulation sanguine, les processus métaboliques, soulage les spasmes musculaires, stimule les processus de récupération dans les éléments musculaires et élastiques, augmente la mobilité de la colonne vertébrale affectée. La relaxation musculaire, à son tour, réduit le degré de compression du nerf. L'efficacité du massage augmente plusieurs fois lorsqu'il est combiné avec l'exercice. Il est préférable de les réaliser immédiatement après la procédure de massage. Pour le traitement et la prévention des nerfs pincés par l'ostéochondrose, des exercices qui renforcent les groupes musculaires correspondants: cervical, pectoral, lombaire sont très utiles. Des muscles forts soutiennent mieux la colonne vertébrale, en soulagent une certaine partie de la charge et empêchent la violation des nerfs. Le complexe est sélectionné par un spécialiste.

Opération

Une intervention chirurgicale est prescrite en dernier recours. Les indications pour cela sont:

  1. Perte de contrôle sur les selles et la miction.
  2. Syndrome de la queue de cheval. La queue de cheval est les terminaisons nerveuses situées dans la moelle épinière inférieure. Avec un pincement important de ces nerfs, les patients ressentent une douleur intense, ils ont de graves troubles neurologiques, une radiculopathie se développe et les fonctions des organes pelviens sont altérées. La manifestation du syndrome de la queue de cheval est une indication directe d'une intervention chirurgicale urgente.

L'intervention chirurgicale est réalisée en 2 étapes:

  1. Élimine la cause de la douleur (chirurgie de décompression).
  2. La stabilisation de la colonne vertébrale est effectuée (chirurgie stabilisatrice).

Les deux étapes sont réalisées en une seule opération..

Les types d'opérations suivants sont appliqués:

  • facétectomie;
  • foraminotomie;
  • laminectomie;
  • laminotomie;
  • discectomie;
  • corpectomie.

Pour stabiliser la colonne vertébrale, une fusion vertébrale est utilisée - une méthode de fusion des vertèbres par accès antérieur ou postérieur. Ils créent un environnement pour la fusion vertébrale. Ce processus dure plusieurs mois. Les vides sont remplis de matériaux biologiques qui stimulent la croissance osseuse ou sont remplacés par des greffes osseuses des os du patient ou du donneur.

Que peut faire le patient

Après l'arrêt de la douleur aiguë, les procédures suivantes sont recommandées pour maintenir le résultat obtenu:

  1. Ordinaire ou peut masser en utilisant des onguents chauffants et anti-inflammatoires. Pour le traitement du département affecté, en frottant avec de la teinture d'épinettes ou de bourgeons et d'aiguilles de pin, les fleurs de pissenlit conviennent. La teinture est préparée comme suit: un pot d'un demi-litre est rempli à moitié de matières premières et rempli d'alcool. Laissez insister dans un endroit sombre.
  2. Applications avec de la cire chaude. Très efficace en cas de nerf pincé avec ostéochondrose cervicale et lombaire. Ils soulagent les spasmes musculaires, adoucissent la douleur et ont des effets anti-inflammatoires. La surface de la peau est traitée avec n'importe quelle graisse, par dessus avec une brosse douce, la cire d'abeille préchauffée est appliquée couche par couche (un bain-marie est utilisé pour le chauffage). Enveloppez un point sensible avec une couverture et partez pour un réchauffement complet.
  3. Gymnastique quotidienne. Les exercices doivent être convenus avec un spécialiste. Les mouvements doivent être fluides et ne pas provoquer d'inconfort ni de douleur..

Nerf radiculaire pincé dans le bas du dos

Tout nerf pincé dans le bas du dos donne un syndrome douloureux prononcé, accompagné de signes neurologiques de mauvaise santé. Il s'agit d'engourdissement, de paresthésie, de faiblesse musculaire, de crampes, etc. Le pincement des nerfs dans le bas du dos entraîne une incapacité temporaire, car le patient perd la capacité de plier, de plier et de déplier le corps, d'effectuer d'autres mouvements. Pour toute la période de traitement, la restriction de l'activité physique est indiquée. Dans les premiers jours après avoir pincé le nerf radiculaire dans le bas du dos, un repos au lit strict est montré sans exercer de tension musculaire sur la zone affectée.

En conséquence, lorsque les symptômes cliniques correspondants d'un nerf pincé dans le bas du dos apparaissent pour le traitement, vous devriez consulter un médecin. Le médecin vous fournira une feuille d'invalidité temporaire, qui vous permettra de reposer votre dos et d'éliminer la probabilité de développer des complications désagréables. Vous ne pouvez pas continuer à travailler et à faire vos tâches ménagères habituelles. Immédiatement après avoir été pincé, il est nécessaire d'assurer un repos physique complet de la colonne lombaire. Il est important de comprendre qu'une compression prolongée de la fibre nerveuse viole son trophisme et peut conduire à une atrophie. En conséquence, les innervations d'une grande partie du corps seront perturbées. Dans certains cas, cela provoque une violation de la fonction des intestins et de la vessie.

Le pincement du nerf radiculaire dans le bas du dos peut être dû à des changements dystrophiques dégénératifs de la colonne vertébrale. À un jeune âge, la cause est souvent un déplacement du corps vertébral, une déformation cicatricielle de l'appareil ligamentaire, une fracture de compression de la vertèbre, etc..

Le pincement radiculaire dans le bas du dos peut produire des symptômes cliniques concomitants indiquant le développement de pathologies dans les organes et les systèmes du corps humain dont la racine affectée est responsable de l'innervation. Nous vous proposons de découvrir quels sont et quels nerfs radiculaires lombaires sont responsables de:

  • L1 et L2 sont responsables de l'innervation de l'appendice et du caecum, de la cavité abdominale et du haut de la cuisse (des hernies de la ligne blanche de l'abdomen se développent lorsqu'elles sont endommagées, une constipation spastique ou atonique prolongée peut se produire, suivie d'une diarrhée, d'une inflammation du gros intestin);
  • L3 et ses branches innervation des organes génitaux, du genou et de la vessie (provoque le développement du syndrome d'hyperactivité de la vessie, chez les femmes une incontinence urinaire peut survenir, chez les hommes - impuissance, douleur au genou);
  • L4 est responsable du bon fonctionnement des vaisseaux et des muscles de la jambe et du pied inférieurs, de la prostate chez l'homme (avec compression de cette racine, une douleur aiguë se produit dans les jambes et les pieds, des varices des membres inférieurs se développent, une sciatique, des lombalgies peuvent être présentes, dans les cas graves, une rétention d'urination prolongée) ;
  • L5 innerve le bas des jambes, les orteils et les pieds (en cas d'œdème endommagé et persistant, une douleur aiguë et constante dans les chevilles peut se développer, le pied plat se forme progressivement en raison d'une diminution du tonus de la voûte musculaire du pied).

Un autre danger possible de pincement du nerf radiculaire dans le bas du dos est que les branches participent à la formation du plexus nerveux lombo-sacré et coccygien. Ils offrent la fonctionnalité de l'ensemble du bas du corps. Avec la défaite du nerf radiculaire, la plexopathie, une inflammation du plexus nerveux se produit. Supprimez partiellement les fonctionnalités innovantes.

Causes de pincement des racines dans la région lombaire

Les racines pincées dans le bas du dos se produisent en raison des effets négatifs de divers facteurs. Pour comprendre le mécanisme des changements pathologiques, nous vous suggérons de vous familiariser avec la structure de la colonne vertébrale:

  • il y a cinq vertèbres dans la région lombaire;
  • des disques cartilagineux intervertébraux sont situés entre eux, assurant une répartition uniforme de la charge de dépréciation lors des mouvements et protégeant les nerfs radiculaires de la compression;
  • entre elles, les vertèbres sont reliées à l'aide de facettes et d'articulations intervertébrales arquées (elles sont recouvertes d'une capsule articulaire cartilagineuse);
  • la stabilité vertébrale est assurée par le disque cartilagineux et l'appareil ligamentaire, qui comprend des ligaments intervertébraux courts et des ligaments longitudinaux longs);
  • les corps vertébraux ainsi que les processus arqués forment un trou ovale interne;
  • collectivement, les vertèbres et les disques intervertébraux forment le canal rachidien;
  • à l'intérieur se trouve l'arrière du cerveau qui, à travers le liquide céphalo-rachidien à travers le trou ovale dans l'os occipital du crâne, transmet une impulsion nerveuse aux structures du cerveau nu et retourne aux parties du corps;
  • les nerfs radiculaires appariés partent de la moelle épinière, qui sortent par les ouvertures foraminales dans les parties latérales des corps vertébraux.

À l'avenir, les nerfs radiculaires se ramifient. Certains d'entre eux participent à la formation des plexus nerveux lombaire, sacré et coccygien. D'autres forment les nerfs sciatiques, fémoraux et autres nerfs majeurs..

Le pincement dans la région lombaire peut se produire à différents niveaux (membranes durales, ouvertures foraminales, points de ramification, points d'entrée et de sortie des plexus nerveux. Les principales causes de pincement du nerf radiculaire dans le bas du dos sont:

  • changements dystrophiques dégénératifs dans le tissu cartilagineux des disques intervertébraux (ostéochondrose et ses complications sous forme de protrusion, extrusion et hernie discale);
  • processus inflammatoires de la colonne vertébrale et des tissus paravertébraux (myosite, tendinite, arthrite des articulations intervertébrales, spondylarthrite ankylosante, goutte, lupus érythémateux disséminé, névrite, sciatique, poliomyélite, encéphalite à tiques, etc.);
  • la croissance de tumeurs bénignes et malignes à l'emplacement des nerfs radiculaires et de leurs branches;
  • œdème des tissus mous (peut être hémorragique, survenant après une exposition traumatique, stagnant avec un épanchement de liquide lymphatique, séreux, etc.);
  • effets traumatiques (fractures du corps et apophyses épineuses des vertèbres, fissures, déchirures et entorses du tissu ligamentaire et tendineux, luxation ou subluxation de la vertèbre);
  • violation de la posture et de la courbure de la colonne vertébrale, y compris celles associées à l'inclinaison des os pelviens;
  • placement incorrect du pied (pied creux, pied bot ou pied plat);
  • facteurs externes d'influence négative (compression, choc, basse température de l'air);
  • déplacement des corps vertébraux par rapport à l'axe central (spondylolisthésis sous forme de rétrolisthésis et d'antilisthésis);
  • sténose du canal rachidien de l'aza due à la formation d'ostéophytes, ankylose, etc..

Avec un degré de probabilité élevé, le pincement du nerf radiculaire dans le bas du dos peut provoquer les facteurs de risque suivants:

  • excès de poids corporel, ce qui crée une charge accrue sur les disques de cartilage intervertébral;
  • mauvaise posture et habitude affaissée;
  • maintenir un mode de vie sédentaire avec un type de travail à prédominance sédentaire et sans effort physique régulier sur le cadre musculaire arrière;
  • travail physique lourd associé à la levée de poids et à leur transfert;
  • fumer et boire de l'alcool - provoque une violation du processus de microcirculation du sang et du liquide lymphatique, ce qui entraîne une destruction prématurée du tissu cartilagineux des disques intervertébraux;
  • mauvais choix de chaussures et de vêtements;
  • mauvaise organisation du sommeil et du lieu de travail.

Toutes les causes et facteurs de risque possibles doivent être exclus au stade du diagnostic. Au moment où le traitement commence, les facteurs pathogènes doivent être complètement exclus..

Symptômes et signes de nerf pincé dans le bas du dos

Un nerf pincé dans le bas du dos est une douleur caractérisée par un degré élevé d'intensité. Cela peut brûler, tirer, palpiter. Si, lorsqu'un nerf est pincé dans le bas du dos, la douleur irradie vers la région de l'aine, alors la probabilité de dommages à la cavité abdominale et au petit bassin doit être exclue..

Un pincement dans le bas du dos cède dans la jambe si les nerfs sciatiques ou fémoraux sont atteints. Ces pathologies sont souvent provoquées par des spasmes musculaires secondaires qui se produisent dans le contexte du développement d'une attaque d'ostéochondrose.

Les premiers signes d'un nerf pincé dans le bas du dos apparaissent généralement immédiatement après l'exposition à un facteur provocateur. Cela peut être une augmentation de la gravité, une tension statique prolongée des muscles de la région lombaire, une chute, un mouvement brusque, etc. Progressivement, les symptômes de pincement dans le bas du dos augmentent, deviennent insupportables. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l'ibucline, l'orthophène, le kétorol, le diclofénac, l'analgine, la baralgin, n'ont pas un effet analgésique suffisant. Par conséquent, vous ne devez pas les prendre. Ils n'aideront pas tant que la pression du nerf radiculaire ne sera pas éliminée..

Progressivement, les symptômes neurologiques d'un nerf pincé dans le bas du dos s'ajoutent à la douleur:

  • engourdissement dans certaines zones des membres inférieurs, région fessière, paroi abdominale antérieure, etc.;
  • paresthésie et sensation de ramper;
  • violation du tonus de la paroi vasculaire, ce qui entraîne une diminution de la température dans certaines zones, pour l'innervation dont le nerf affecté est responsable, et la pâleur de la peau;
  • faiblesse musculaire, qui peut progressivement se transformer en parésie et paralysie;
  • fatigue des jambes lors de la marche;
  • perturbation des intestins (diarrhée et diarrhée, diminution du péristaltisme);
  • violation de la vessie (hyperfonction, mictions fréquentes ou son absence complète pendant plusieurs jours).

Si de tels symptômes apparaissent, vous devez contacter votre neurologue ou vertébrologue pour un rendez-vous. Ces spécialistes effectueront un examen, établiront un diagnostic préliminaire et prescriront un traitement. Pour le diagnostic, une radiographie et une IRM de la colonne lombaire, une échographie des organes internes de la cavité abdominale et du petit bassin sont utilisées.

Que faire, comment et comment traiter le pincement

La première chose à faire lorsqu'un nerf est pincé dans le bas du dos est de refuser de continuer les actions qui l'ont provoqué. Il est important de comprendre que la poursuite du travail ou des sports peut conduire à un résultat triste. La prochaine chose à faire lorsque vous pincez dans le bas du dos est de vous allonger sur le dos sur une surface dure et plane. Ensuite, vous devez essayer de détendre les muscles tendus.

Il existe plusieurs façons d'éliminer les pincements dans le bas du dos à la maison. La première consiste à utiliser des exercices de gymnastique qui aident à augmenter les espaces entre les vertèbres, éliminant ainsi la compression de la fibre nerveuse. Mais il faut comprendre qu'avant de traiter un nerf pincé dans le bas du dos avec de la gymnastique, il faut exclure l'éventuel déplacement du corps vertébral ou sa luxation. Dans de telles situations, l'aide ne peut être fournie que par un ostéopathe ou un chiropraticien..

Avant de traiter le pincement dans le bas du dos, la probabilité d'une fracture de compression doit être exclue, en particulier chez les personnes âgées à haut risque de développer l'ostéoporose. Chez les jeunes, une radiographie est nécessaire en cas de chute, accident, ecchymose, blessure à la colonne vertébrale.

Traitement du nerf pincé dans le bas du dos

Le régime de traitement standard pour les nerfs pincés dans le bas du dos comprend:

  • repos au lit et assurer un repos physique complet de la colonne lombaire pendant les 5-7 premiers jours;
  • puis un cours de gymnastique thérapeutique, physiothérapie, massage est prescrit;
  • pour le soulagement de la douleur aiguë, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits sous forme d'injections intramusculaires;
  • les chondroprotecteurs sont prescrits pour restaurer la hauteur des disques intervertébraux;
  • le régime de traitement comprend également des préparations de vitamines, des vasodilatateurs et l'utilisation locale de pommades.

Presque tous les médicaments utilisés peuvent être exclus. Si vous utilisez des méthodes de thérapie manuelle pour le traitement. Ils vous permettent de restaurer rapidement l'état normal du nerf radiculaire, d'exclure sa compression répétée. Le choix de la méthode de traitement appartient toujours au patient. Mais seules la gymnastique thérapeutique et la kinésiothérapie en combinaison avec l'ostéopathie et la réflexologie peuvent permettre une récupération complète de la colonne vertébrale.

Il existe des contre-indications, un avis spécialisé est requis.

Vous pouvez utiliser le service gratuit du médecin du primaire (neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste) sur le site de la Free Movement Clinic. Lors de la première consultation gratuite, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de rayons X - il analysera les images et établira un diagnostic. Sinon, il rédigera les instructions nécessaires.