Dois-je avoir peur de la tachycardie avec ostéochondrose

  • Arthrose

La tachycardie dans l'ostéochondrose est un symptôme d'une augmentation de la fréquence cardiaque, directement ou indirectement associée à la présence d'une maladie dégénérative qui affecte la colonne cervicale ou thoracique. Une augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 90 battements par minute peut être considérée comme une tachycardie. Dans des conditions normales, cela se produit en raison de la nécessité pour le corps d'augmenter le volume de sang fourni par le cœur. Par exemple, cela se produit pendant l'activité physique, lorsqu'une augmentation du nombre de contractions cardiaques aide à fournir adéquatement de l'oxygène et des nutriments aux muscles qui travaillent..

Tachycardie avec ostéochondrose cervicale et thoracique

Le nombre de facteurs pathologiques à l'origine du rythme cardiaque est très important. Insistons seulement sur le fait que certains d'entre eux peuvent provenir de changements pathologiques dans le cœur lui-même, tandis que d'autres seront d'origine non cardiaque. Ce dernier peut être attribué en toute sécurité à la tachycardie dans l'ostéochondrose. La fréquence cardiaque est régulée par le système nerveux autonome en étroite interconnexion avec les facteurs hormonaux.

Avec l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, les arythmies cardiaques sont à la fois le résultat d'une réaction à la douleur et une conséquence de troubles vasculaires. Ainsi que des troubles du système nerveux autonome et des manifestations cardiaques associées. Le traitement initial des patients avec un cardiologue ou un thérapeute est dû au schéma dominant des battements cardiaques, ce qui peut provoquer des problèmes affectant la colonne cervicale. Mais, avec un examen détaillé, il devient clair qu'il n'y a pas de pathologie cardiaque ou que ce n'est pas la cause des symptômes qui ont conduit le patient chez le médecin.

Colonne vertébrale et maladie cardiaque.

Tachycardie dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale, le plus souvent due à une violation de la régulation autonome du muscle cardiaque. Le mécanisme de ce symptôme est une violation de l'approvisionnement en sang de la moelle épinière et, en particulier, de ses noyaux végétatifs. Cela se produit en relation avec un rétrécissement significatif de la lumière des artères vertébrales traversant les structures osseuses de la colonne cervicale. Les symptômes seront les suivants:

  • vertiges;
  • la nausée;
  • altération de la conscience à court terme;
  • baisse de la pression artérielle;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • déficience visuelle, etc..

L'ostéochondrose cervicale et la tachycardie sont associées non seulement au mécanisme ci-dessus. Le syndrome douloureux avec lésions cervicales de la colonne vertébrale, qu'elles soient périphériques ou maux de tête, provoque une cascade de troubles autonomes. Dont l'un sera la tachycardie. Il convient de noter que plus la douleur est intense et longue, plus les troubles du rythme cardiaque sont prononcés.

La tachycardie dans l'ostéochondrose de la région thoracique est le plus souvent causée par des troubles autonomes ou une violation de l'innervation périphérique. Assez souvent, avec la défaite de ce département, une douleur dans la région du cœur est observée. Le cœur n'est pas leur source, ce qui reflète correctement la raison du traitement de ces patients directement avec des cardiologues.

Manifestations

La relation entre la tachycardie et l'ostéochondrose est prouvée depuis longtemps. Subjectivement, il est difficile pour le patient, et parfois impossible, de distinguer les troubles du travail du cœur de leur imitation de l'ostéochondrose vertébrale. Alors, quelle est la différence entre une augmentation de la fréquence cardiaque dans l'ostéochondrose? Caractéristiques comme suit:

  • la tachycardie survient souvent sans raison apparente (manque d'exercice ou de stress);
  • peut persister assez longtemps;
  • il existe une relation directe entre la présence ou la gravité de la tachycardie et la position du corps;
  • la fréquence cardiaque reste normale, ce qui est détecté par l'ECG;
  • après des effets thérapeutiques sur la colonne vertébrale affectée, la tachycardie diminue ou disparaît généralement.

L'augmentation du rythme cardiaque dans l'ostéochondrose peut s'accompagner de douleurs cardiaques, ainsi que d'autres troubles du système nerveux autonome. Les crises cardiaques d'origine vertébrogène se manifestent beaucoup plus souvent lors d'une exacerbation des problèmes de la colonne cervicale. C'est un autre signe de la connexion de cette violation avec la pathologie de la colonne vertébrale..

Diagnostique

Ce groupe de patients se tourne d'abord vers un cardiologue ou un thérapeute. Ils s'accompagnent de plaintes dont la cause peut être l'ostéochondrose de la colonne cervicale ou thoracique. La liste des mesures de diagnostic nécessaires est la suivante:

  • examen par un cardiologue;
  • examen par un neurologue;
  • ECG;
  • radiographie de la colonne vertébrale et de la poitrine;
  • TDM ou IRM de la colonne vertébrale (cervicale ou thoracique);
  • observation dans un hôpital;
  • traitement d'essai avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

À un certain stade, la question de la tachycardie et de l'ostéochondrose du rachis thoracique devient évidente. Cela rassure en partie la plupart des patients en les assurant de l'absence de maladie cardiaque. Un traitement adéquat des pathologies révélées de la colonne vertébrale aidera à se débarrasser de ses manifestations «cardiaques».

Mesures thérapeutiques

Le problème du traitement de la tachycardie due à l'ostéochondrose peut être le manque fréquent d'impact sur sa cause. L'automédication avec des médicaments cardiaques, sans effet durable tangible, est un phénomène courant d'automédication. Le faible niveau d'alphabétisation sanitaire de la population conduit au fait que le nombre de personnes recevant un traitement pour des "affections cardiaques" est assez important. Le profil cardiaque de la violation arbitrairement attribuée à elle-même conduit à une automédication prolongée et inefficace.

La tachycardie est-elle possible dans l'ostéochondrose?

La tachycardie est une pathologie dans laquelle la fréquence cardiaque (FC) chez un adulte dépasse 90 battements par minute. Ce phénomène est un signe fréquent de diverses maladies. Mais peut-il y avoir un rythme cardiaque rapide dans l'ostéochondrose? Avec des changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale, des symptômes cardiaques se produisent souvent, y compris une tachycardie. Les palpitations cardiaques sont un signe commun d'ostéochondrose cervicale ou thoracique, résultant de la compression des vaisseaux de la colonne vertébrale.

Peut-il y avoir une tachycardie et pourquoi?

La tachycardie dans l'ostéochondrose est une occurrence assez courante résultant des caractéristiques structurelles de la colonne vertébrale. Une accélération du rythme cardiaque peut être observée lors de processus destructeurs dans n'importe quelle partie du dos, mais le plus souvent, la tachycardie est une conséquence de dommages à la colonne cervicale ou thoracique.

Cervical

L'ostéochondrose peut provoquer une tachycardie avec des dommages au segment cervical. La raison en est le sous-développement du squelette musculaire situé autour de la colonne cervicale, à cause duquel les vertèbres sont déplacées, serrant les nerfs et les vaisseaux sanguins à proximité. Dans ce domaine se trouve également l'artère vertébrale qui fournit le sang au cerveau. Pendant la compression de cette artère, l'approvisionnement en sang est perturbé, une ischémie de la moelle épinière et du cerveau se développe, ce qui entraîne une augmentation accélérée du rythme cardiaque.

Tout déplacement des vertèbres entraîne un pincement des racines nerveuses et des vaisseaux sanguins, à la suite de quoi la fonctionnalité du système cardiovasculaire est altérée, un certain nombre de symptômes se produisent, parmi lesquels une tachycardie.

Département thoracique

Avec la déformation de la colonne thoracique, le mécanisme de développement de la tachycardie est le même qu'avec l'ostéochondrose cervicale: les changements dégénératifs des vertèbres compriment l'artère vertébrale, provoquant une contraction plus rapide du muscle cardiaque afin que tous les organes reçoivent la quantité de sang nécessaire. La tachycardie avec ostéochondrose de la région thoracique peut se produire sous deux formes:

  • Tachycardie avec rythme sinusal préservé. La fréquence cardiaque est de 100 battements ou plus par minute, un rythme rapide est observé et au repos.
  • Extrasystole. Le cœur manque d'abord un battement, puis une double contraction rapide du myocarde se produit. Se produit dans les cas avancés, est rare.

Le muscle cardiaque peut ne pas être en mesure de faire face à une forte charge, ce qui provoque à la fois une tachycardie et une extrasystole.

Avec l'ostéochondrose du bas du dos, les palpitations peuvent être causées par des dommages au cortex surrénalien.

Symptômes et signes

La tachycardie et les douleurs cardiaques avec ostéochondrose de la région cervicale sont souvent confondues avec le phénomène pathologique qui se produit en raison d'une maladie cardiaque. Vous pouvez distinguer les faux spasmes douloureux des vrais, selon plusieurs critères.

CritèreTachycardie par ostéochondroseTachycardie pathologique caractéristique de l'angine de poitrine et d'autres pathologies cardiaques
DuréeQuelques semaines ou moisPas pour longtemps
IntensitéIntensifie progressivement, après 3 jours disparaîtChaque attaque s'accompagne d'une douleur intense.
La nature de la douleur lors du chargement sur la colonne vertébraleDevenir plus fortNe change pas
État mental et émotionnel du patientStableAttaques de panique, anxiété, peur de la mort
Danger de mortIl n'y a pas de mal grave au cœurRisque élevé de décès
Données de cardiogrammeLes anomalies ECG ne sont pas détectéesChangement notable du rythme sinusal
Bien-être après avoir pris de la nitroglycérineNe change pasLa douleur disparaît

La tachycardie avec ostéochondrose de la colonne cervicale présente plusieurs caractéristiques:

  • se produit pendant l'activité et au repos;
  • l'attaque augmente avec une charge accrue sur la colonne vertébrale ou une posture inconfortable;
  • pire après avoir fumé, buvant de l'alcool, de la caféine;
  • la fréquence cardiaque des sinus persiste;
  • passe après le début du traitement médicamenteux de l'ostéochondrose.

Avec l'ostéochondrose cervicale, il peut y avoir une tachycardie, accompagnée de tels symptômes:

  • refroidissement des membres;
  • maux de tête lancinants le matin;
  • scintillement de "mouches" devant les yeux;
  • bruit dans les oreilles;
  • trouble du sommeil;
  • douleur dans la zone affectée du dos;
  • manque d'air;
  • raideur, douleur dans le sternum;
  • manque de coordination;
  • urination fréquente.

Selon la partie de la colonne vertébrale affectée, d'autres symptômes caractéristiques de l'ostéochondrose peuvent être ajoutés..

Diagnostique

La tachycardie est d'abord associée aux pathologies cardiaques, par conséquent, le diagnostic de la cause de l'augmentation du rythme cardiaque commence par un électrocardiogramme et Echo-EG. Si aucune anomalie n'a été trouvée, des méthodes d'examen supplémentaires sont prescrites pour détecter une violation de l'état de la colonne vertébrale:

  • Radiographie - vous permet d'évaluer l'état des os et du cartilage.
  • Électromyographie - nécessaire pour exclure la neuropathie périphérique.
  • CT, IRM - vous permettent d'examiner plus précisément la colonne vertébrale.

Échographie du cœur et des reins, des tests sanguins pour les hormones sont prescrits pour le diagnostic final..

Traitement

Si la tachycardie est causée par l'ostéochondrose de la colonne cervicale ou thoracique, le traitement doit viser à arrêter les changements dégénératifs-dystrophiques. Pour cela, une thérapie complexe est prescrite pour réduire l'inflammation et l'enflure au site de la constriction vasculaire et améliorer le métabolisme.

Médicaments

Si la tachycardie affecte considérablement la qualité de vie du patient, le médecin peut prescrire des médicaments du groupe des bêta-bloquants qui normalisent le pouls, mais n'affectent pas la pression artérielle. Il s'agit notamment du bisoprolol, du carvédilol, du métoprolol et autres. La posologie et la durée du médicament sont sélectionnées individuellement.

En outre, les onguents et les crèmes à base de venin d'abeille ou de serpent aideront à faire face aux palpitations cardiaques et aux douleurs cardiaques. Ils soulagent les crampes musculaires, rétablissant la nutrition des tissus. Traitement médicamenteux nécessairement sélectionné pour l'ostéochondrose, composé d'AINS, de myorelaxants, de chondroprotecteurs et d'autres médicaments.

Physiothérapie

Lors d'une exacerbation d'ostéochondrose compliquée de tachycardie, 5-8 séances de courants de Bernard sont prescrites, et pendant la rémission, une échographie ou une électrophorèse est utilisée (10 séances). La physiothérapie aide à accélérer la circulation sanguine dans les tissus affectés, à restaurer les fonctions des muscles paravertébraux et à améliorer l'état général du patient.

Des exercices

La physiothérapie pour l'ostéochondrose cervicale aide à soulager la tension statique de la colonne vertébrale et renforce également les muscles du cou et de la ceinture scapulaire. Le complexe d'exercices thérapeutiques doit être sélectionné par un médecin. Il est recommandé de faire les exercices suivants:

  • IP: debout, les bras détendus le long du corps. Levez vos épaules aussi haut que possible, maintenez pendant 10 secondes et détendez-vous.
  • Allongé sur le sol, levez la tête, attardez-vous pendant 10 secondes et abaissez-le au sol.
  • Tournez votre tête à gauche et à droite, en essayant de tirer votre menton vers l'arrière.
  • Faire basculer la tête d'avant en arrière.
  • Inclinez votre tête sur le côté, en essayant de tirer le haut de la tête horizontalement.

La thérapie par l'exercice doit être choisie en fonction de la gravité de la maladie et du bien-être général du patient. En plus de la gymnastique, il est recommandé de pratiquer le yoga, la natation et divers sports actifs..

Massage

Avec l'ostéochondrose, l'acupression est prescrite, avec laquelle il est possible de travailler les muscles et les disques intervertébraux profondément localisés, ainsi que d'accélérer les processus métaboliques dans les tissus. Le complexe de massage général dans ce cas est inefficace. Une thérapie manuelle est également recommandée..

Ce qui ne peut pas être fait?

Avec la tachycardie causée par l'ostéochondrose de la colonne cervicale, vous ne pouvez pas:

  • faire des procédures thermiques (compresses chaudes, coussins chauffants), visiter les bains et les saunas;
  • essayez de régler vous-même les disques intervertébraux;
  • auto-médication, choisissez votre propre médicament;
  • boire de l'alcool, de la fumée.

Ne suivez pas les recommandations d'amis et de parents qui souffrent également de tachycardie ou d'ostéochondrose. Le traitement est sélectionné individuellement par un spécialiste expérimenté.

La prévention

Vous pouvez empêcher le développement d'une tachycardie avec ostéochondrose cervicale ou thoracique si les recommandations suivantes sont respectées:

  • répartir correctement le temps de travail et de repos;
  • bien manger, équilibré;
  • vivre un style de vie actif;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes;
  • plus d'être au grand air;
  • acheter une literie orthopédique;
  • éviter le stress physique;
  • éviter une forte charge sur le dos;
  • faire des exercices matinaux;
  • renforcer le système immunitaire.

En observant ces recommandations, il est possible de prévenir l'apparition de tachycardie dans l'ostéochondrose, ainsi que de nombreuses autres conditions pathologiques.

Conclusion

La tachycardie avec ostéochondrose est un phénomène courant, qui s'accompagne souvent de douleurs thoraciques, de pouls rapide, de vertiges, d'essoufflement. Étant donné que ces deux conditions sont liées, il est possible de faire face à un rythme cardiaque rapide uniquement en traitant le problème sous-jacent. En suivant le traitement prescrit par votre médecin, vous pouvez rapidement normaliser votre rythme cardiaque. Si la tachycardie n'est pas traitée, d'autres complications plus dangereuses peuvent survenir..

Avec ostéochondrose, tachycardie

Tachycardie: caractéristiques de la manifestation de l'ostéochondrose

Le pouls normal chez un adulte est de 50 à 100 battements par minute. Plus de 100 battements cardiaques par minute chez une personne au repos sont appelés tachycardie..

Étant donné qu'une augmentation de la fréquence cardiaque est généralement associée à une activité physique générale, elle affecte à la fois le cœur et l'ensemble du corps. La tachycardie provoque diverses sensations dans le corps. Bien que ces symptômes soient souvent inoffensifs, ils peuvent être effrayants, surtout s'ils apparaissent soudainement..

Les symptômes suivants apparaissent avec un rythme cardiaque:

  • Sensation lancinante dans le cou;
  • Rythme cardiaque augmenté;
  • Hyperhidrose et mains mouillées;
  • Syndrome de vertige;
  • Tachypnée ou essoufflement;
  • Tremblant;
  • La nausée;
  • Anxiété intérieure.

La physiopathologie des arythmies en ostéochondrose

L'ostéochondrose peut-elle provoquer une tachycardie en cas de lésion des vertèbres cervicales? Les spécialistes insistent là-dessus. De plus, en plus d'augmenter la fréquence cardiaque, les patients ont:

  • problèmes de coordination;
  • arrêt respiratoire;
  • problèmes de vue.

Tous ces phénomènes négatifs sont causés par le pincement de l'un des vaisseaux importants - PA (artère vertébrale). Comment cela peut-il arriver? Lorsque ce vaisseau est comprimé, l'approvisionnement en sang des structures cérébrales individuelles est perturbé:

  • dans la zone du tronc;
  • medulla oblongata;
  • dans le lobe occipital.

La compression de l'AP crée une condition pour des dommages à l'oreille interne. Le syndrome directement cardiaque est formé par 2 mécanismes:

Dans le premier cas, lorsque les terminaisons nerveuses sont endommagées à la suite d'une destruction de la colonne vertébrale, elles ne sont pas en mesure d'envoyer un nombre suffisant d'impulsions. Cela conduit au fait que les récepteurs cervicaux provoquent une contraction réflexe des cardiomyocytes, il y a un rythme cardiaque accéléré et des douleurs dans la zone thoracique. Il s'agit de la relation entre la dégénérescence des vertèbres, le cartilage et l'altération fonctionnelle du myocarde.

Le deuxième mécanisme est caractérisé par une impulsion accélérée, la cardialgie, provoquée par la propagation des impulsions au centre de régulation du rythme du myocarde. Ce processus physiopathologique est associé à la compression et à la tension des vaisseaux et des racines de la moelle épinière. La douleur peut se refléter ou l'inconfort est concentré à l'avant de la poitrine (dans la région du cœur).

Le mécanisme de dysfonctionnement du cœur est le même avec des changements dans la région thoracique. Mais qu'en est-il de la lésion la plus courante de la colonne vertébrale? Peut-il y avoir une tachycardie due à l'ostéochondrose si les lésions affectent le bas du dos?

Malheureusement oui. Mais le mécanisme dans ce cas est différent. La compression des terminaisons nerveuses dans cette zone provoque l'activation du cortex surrénal et la libération de catécholamines dans le sang, substances qui affectent le tonus de la paroi vasculaire. Ils provoquent une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression. Dans ce cas, ce sont précisément les différences de tension artérielle.

Diagnostic et traitement des palpitations cardiaques dans l'ostéochondrose

Lors du changement de la fréquence des contractions, le patient se voit prescrire une étude échocardiographique et un ECG. S'il n'y a pas de violations - faites une échographie du cœur et des reins. Pour exclure la neuropathie, une électromyographie est prescrite. L'état des tissus cartilagineux et des os sera montré par radiographie de la colonne vertébrale et du cœur. Mais les méthodes les plus informatives sont la TDM et l'IRM. Seule une approche intégrée du traitement peut conduire à un résultat réussi, et il sera fourni par un cardiologue.

Traitement de l'ostéochondrose

Une attention particulière doit être accordée au traitement de la cause profonde qui a causé la maladie - l'ostéochondrose

Il est important de soulager la douleur et l'inflammation, d'améliorer la circulation sanguine, de restaurer le cartilage et de restaurer la mobilité articulaire. Pour effectuer ces tâches, le médecin prescrit:. Pour effectuer ces tâches, le médecin prescrit:

Pour effectuer ces tâches, le médecin prescrit:

Type de médicamentLes préparatifs
Pour la vasodilatation
  • Trental;
  • "Actovegin";
  • Berlition.
Relaxation des muscles
  • "Midokalm";
  • "Baclofène";
  • Sirdalud
Déformations articulaires
  • "Glucosamine" ("Don");
  • Chondroïtine,
  • "Glucosamine + chondroïtine";
  • "Glucosamine + chondroïtine + vitamines";
  • Alflutop

Peut également être attribué:

  • sédatifs ("Simbalta", "Donormil");
  • fortifiant les complexes avec des vitamines et des minéraux;
  • préparations avec de la vitamine B qui rétablissent la sensibilité et réduisent la douleur;
  • onguents, gels et crèmes au venin de serpent ou d'abeille.

Dans le traitement de la tachycardie, des médicaments qui réduisent le pouls, des vasodilatateurs, des sédatifs et des bêta-bloquants qui réduisent la tachycardie sont utilisés (uniquement sur prescription du médecin). Dans ce cas, Valocordin, Corvalol, la glycine et la teinture de valériane sont utilisés comme sédatifs. La liste des antiarythmiques pouvant être prescrits est la suivante:

Autres traitements

D'autres méthodes de traitement comprennent l'acupression. Est-il:

  • active le métabolisme des tissus profonds et des muscles;
  • normalise l'équilibre énergétique;
  • régule les fonctions nerveuses autonomes;
  • réduit la douleur;
  • améliore l'apport sanguin aux tissus et organes voisins, aux glandes endocrines;
  • régule la nutrition cellulaire des tissus;
  • élimine les blocs musculaires.

La physiothérapie renforce également les muscles autour de la colonne vertébrale, réduit ou soulage la tension du corset musculaire. Il est possible de restaurer la fonction des muscles paravertébraux, d'améliorer la circulation sanguine dans les zones touchées de la colonne vertébrale et l'état général du patient en utilisant des procédures physiothérapeutiques.

Caractéristiques et causes de la tachycardie dans l'ostéochondrose

Les pathologies du système musculo-squelettique et les palpitations cardiaques sont interconnectées soit par l'atteinte des nerfs rachidiens (racines vertébrales), soit par leurs dommages mécaniques. Dans tous les cas, la cause de la tachycardie est des modifications dégénératives destructrices du cartilage des disques intervertébraux..

En raison de l'instabilité des vertèbres cervicales en raison de leur déplacement les unes par rapport aux autres, le nerf vague est affecté. Les signes de dommages suivants sont observés:

  • irritation des tissus nerveux;
  • développement d'un processus inflammatoire secondaire;
  • changements dégénératifs au niveau cellulaire.

Tout cela provoque un trouble de l'innervation myocardique, entraînant une perturbation du rythme de l'activité contractile. Mais le plus souvent, la tachycardie survient avec l'ostéochondrose thoracique, lorsque la perméabilité du nerf radiculaire change. En plus des palpitations cardiaques, les patients se plaignent au médecin de douleurs intenses dans la région cardiaque, donnant à la main gauche.

Comment l'ostéochondrose cervicale est associée à la tachycardie

Directement, le myocarde ou le système circulatoire coronaire est innervé par des nerfs absents de la colonne cervicale. Cependant, l'ostéochondrose provoque souvent une tachycardie. Cela s'explique par l'emplacement dans le cou de la dixième paire de nerfs crâniens et le nerf vague innervant les organes internes. Par conséquent, les facteurs suivants prédisposent à l'apparition d'une tachycardie dans l'ostéochondrose cervicale:

  • amincissement, compactage des disques intervertébraux, ce qui conduit à leur déplacement, rétrécissement du canal rachidien et altération de la perméabilité des nerfs provenant du cerveau;
  • compression des excroissances osseuses, des disques déplacés ou des spasmes musculaires de l'artère vertébrale, entraînant une détérioration de l'apport sanguin au cerveau en oxygène et en nutriments;
  • déformation du cou à la suite de la formation d'une saillie herniaire ou d'une saillie;
  • tension des muscles squelettiques de la zone du col cervical, provoquant une atteinte persistante des nerfs crâniens.

Les crampes musculaires avec ostéochondrose cervicale sont stables, il y a donc un trouble constant de l'approvisionnement en sang à toutes les parties du cerveau. Cela conduit à une violation de la régulation du fonctionnement de tous les systèmes vitaux, y compris cardiovasculaires. Pour minimiser les effets du rétrécissement de l'artère vertébrale, le corps a besoin de plus d'efforts pour maintenir l'approvisionnement en sang, ce qui entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque.

Comment les autres types d'ostéochondrose sont associés à la tachycardie

Si au stade initial de développement de l'ostéochondrose thoracique, la tachycardie n'est que l'un des symptômes, alors en l'absence de traitement, le myocarde est directement affecté. Cela est dû aux caractéristiques de l'innervation. Dans la région thoracique se trouvent les racines vertébrales, qui innervent non seulement le muscle cardiaque, mais aussi tout le système coronaire. L'oxygène et les nutriments pénètrent dans les myocytes par les vaisseaux sanguins. Un trouble de l'innervation peut entraîner une mauvaise circulation, une privation d'oxygène des cellules du muscle cardiaque et, par la suite, leur mort.

La violation des nerfs radiculaires situés dans la région thoracique, ne correspond pas au travail des vaisseaux artériels et veineux. Dans l'état normal de la colonne vertébrale, ils fonctionnent comme suit:

  • contrats de mur d'artère;
  • une impulsion nerveuse se forme, qui traverse la fibre nerveuse jusqu'à la veine;
  • contrats de paroi vasculaire veineuse.

Mais en cas de perturbation circulatoire, la transmission d'une impulsion nerveuse est frustrée, donc le cœur commence à battre plus vite à 90-120 battements par minute. C'est ainsi que se développe la tachycardie, qui est isolée dans le signe clinique primaire. Une manifestation secondaire est considérée comme la réponse du corps à la douleur. Elle est caractéristique non seulement pour l'ostéochondrose thoracique, mais aussi pour l'ostéochondrose lombo-sacrée. Lorsque la douleur apparaît dans n'importe quelle zone du dos, en particulier dans le contexte d'une inflammation aseptique, un grand nombre de substances biologiquement actives sont produites dans le cortex surrénalien. Ils pénètrent rapidement dans la circulation sanguine, provoquant une contraction fréquente du muscle cardiaque.

Méthodes de diagnostic

Le fait que l'ostéochondrose soit devenue la cause de la tachycardie ne peut être déterminé à l'aide d'un examen externe du patient ou d'une description des symptômes caractéristiques du patient. Le médecin établit un diagnostic sur la base des résultats de la radiographie, de l'IRM, de la TDM. Un ECG est obligatoire pour la fréquence et le rythme des contractions cardiaques, la différenciation de la tachycardie des autres maladies du système cardiovasculaire. Une échocardiographie (échocardiographie) est également prescrite. Les résultats de cette technique diagnostique aident à identifier ou à exclure les pathologies intracardiaques.

L'examen électrophysiologique du cœur est considéré comme hautement informatif. Grâce à l'étude de la propagation des impulsions électriques à travers le myocarde, il est possible de déterminer le mécanisme d'augmentation du rythme cardiaque et de la conduction cardiaque.

Roentgenography

L'examen aux rayons X est la méthode la plus informative pour le diagnostic de l'ostéochondrose. Si le médecin soupçonne que la cause de la tachycardie est la destruction des disques intervertébraux, des photos sont prises en deux projections. Tous les signes radiographiques d'ostéochondrose sont clairement visibles sur eux. Ce sont des ostéophytes formés, une diminution de la distance entre les corps vertébraux, un amincissement des disques.

Ostéochondrose aux rayons X.

Imagerie par résonance magnétique

Les patients subissent souvent une IRM du cœur pour détecter des changements destructeurs. Et les résultats de l'imagerie par résonance magnétique de la colonne vertébrale sont informatifs dans le diagnostic de l'ostéochondrose, en particulier ses complications. Il s'agit notamment de la saillie et de la saillie du disque intervertébral au-delà des limites du canal rachidien. C'est la hernie qui provoque souvent une compression des racines vertébrales et (ou) de l'artère vertébrale, ce qui provoque une tachycardie.

L'IRM est également utilisée pour évaluer l'état des muscles, des ligaments, des terminaisons nerveuses sensibles et des vaisseaux sanguins situés à proximité de structures vertébrales endommagées. Une procédure de diagnostic avec contraste vous permet d'identifier les troubles circulatoires dans n'importe quelle zone du corps.

Ostéochondrose en IRM.

Recommandations générales pour le traitement de l'ostéochondrose et la prévention de la tachycardie

Afin d'accélérer le traitement de l'ostéochondrose et des arythmies cardiaques, il est nécessaire d'utiliser les recommandations suivantes:

  1. Refuser de mauvaises habitudes;
  2. Pour diversifier votre alimentation quotidienne avec des fruits et légumes frais, mangez plus de produits contenant de la gélatine;
  3. Prenez plus de temps pour vous reposer et dormir;
  4. Surveillez systématiquement votre fréquence cardiaque;
  5. Évitez les situations stressantes..

Parallèlement à cela, vous ne devez pas:

Exposez le corps à des températures élevées (visitez les bains et les saunas, faites des compresses chaudes, prenez une douche chaude). Une augmentation de la température peut augmenter l'inflammation, accélérer le rythme cardiaque, augmenter la pression artérielle, provoquer un gonflement et augmenter la compression des capillaires nerveux et des racines.
Massez-vous

L'impact mécanique sur la colonne vertébrale affectée sans la participation d'un spécialiste peut aggraver la situation..
Prenez des médicaments qui affectent l'état des tissus et le système cardiovasculaire sans consulter un médecin.
De plus, il est important de surveiller la posture et de refuser de rester longtemps devant un ordinateur. Il est également recommandé de ne pas utiliser d'oreiller et de choisir un matelas plus rigide.

Visiter les bains et les saunas Massages Prendre des médicaments Surveiller la posture

Comment traiter la tachycardie avec ostéochondrose

Comment et comment traiter la tachycardie, le médecin décide. Pour ce faire, il procède à un examen et oriente le patient vers le diagnostic matériel:

  • électrocardiographie et électromyographie;
  • Radiographie de la colonne vertébrale et du cœur;
  • tomodensitométrie;
  • IRM.

Si le diagnostic est confirmé et que l'ostéochondrose est la cause de la tachycardie, une personne se verra prescrire une physiothérapie, dont le but est de ralentir les processus dégénératifs dans les disques intervertébraux de la colonne vertébrale. Ils aident à lutter contre les manifestations de la tachycardie:

  • l'acupression;
  • thérapie manuelle.

L'automédication à domicile est inacceptable. En aucun cas:

  1. Utilisez des coussins chauffants, visitez des hammams et des saunas pour soulager les symptômes de la douleur. La chaleur améliore la circulation sanguine et augmente le gonflement des tissus enflammés.
  2. Ajustez les vertèbres vous-même, car le cou et la région thoracique sont l'un des endroits les plus vulnérables de la colonne vertébrale. Des manipulations infructueuses entraîneront une invalidité ou la mort..

Avant de prendre toute mesure pour éliminer les symptômes désagréables de la tachycardie, vous devriez consulter votre médecin.

  • Le traitement médicamenteux vise à ralentir le processus inflammatoire et à soulager la douleur dans la zone touchée. Pour cela, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des analgésiques et des vasodilatateurs sont utilisés. Les médicaments qui peuvent réduire la fréquence cardiaque aideront à soulager les symptômes de la tachycardie..
  • La physiothérapie vise à soulager les tensions sur la colonne vertébrale et à renforcer la masse musculaire de tous ses services.
  • La physiothérapie aide à améliorer l'état général du patient. L'utilisation du courant Bernard et des ultrasons permet de restaurer les fonctions des muscles paravertébraux et d'améliorer la circulation sanguine des zones touchées.
  • L'intervention chirurgicale est utilisée après un traitement conservateur, si elle n'a pas donné de résultat positif. L'opération vise à éliminer les excroissances qui serrent les vaisseaux sanguins et les racines nerveuses.

Toute attaque paroxystique de tachycardie peut être arrêtée par des moyens qui exploitent le rythme cardiaque. Mais dans ce cas, ce n'est qu'une mesure nécessaire. Éliminer le symptôme ne signifie pas vaincre la cause. De telles actions n'apportent qu'un soulagement temporaire..

La ligne principale dans le traitement de l'ostéochondrose vise les domaines suivants:

  • La lutte contre l'inflammation dans la zone affectée, réduisant l'enflure et la "libération" des vaisseaux et des nerfs comprimés.
  • Correction des processus métaboliques dans les tissus des disques intervertébraux.
  • Restauration de l'état fonctionnel des neurones au foyer.

Les mesures thérapeutiques comprennent une approche progressive. La première étape comprend:

  • Médicaments contre la douleur et l'inflammation (généralement pas hormonaux, mais dans les cas graves, les corticostéroïdes peuvent être recommandés).
  • Analgésiques pour douleur intense.
  • Antispasmodiques, et avec une forte contraction musculaire - relaxants musculaires.
  • Chondroprotecteurs (composés réparateurs du cartilage).

Au stade de la récupération, les patients peuvent être recommandés en physiothérapie, massage, exercices thérapeutiques, traction vertébrale en présence de hernies. Réflexologie montrée.

Avec une compression importante de la moelle épinière causée par l'ostéochondrose, la chirurgie est indiquée. La méthode de traitement à domicile est un régime bien choisi contenant des produits qui stimulent la production de collagène (le principal composant de la matrice du cartilage). La prévention des maladies gastro-intestinales qui interfèrent avec l'absorption des éléments utiles et l'harmonisation du travail et du repos est également nécessaire..

Par conséquent, peut-il y avoir une tachycardie en présence d'ostéochondrose cervicale? - Bien sûr que oui. Ce sont deux pathologies étroitement liées qui provoquent l'apparition d'un certain nombre de symptômes liés à différentes parties du corps. Pour vous en débarrasser, vous avez besoin d'une approche intégrée visant à éliminer la cause profonde - problèmes de colonne vertébrale.

L'exercice des muscles du dos profond améliore le métabolisme du cartilage et des tissus endommagés..

Physiothérapie (courants de Bernard, UHF, électrophorèse, acupuncture).

Appliquer des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des médicaments nootropes, des diurétiques, des antispasmodiques, des multivitamines.

Décharge la colonne vertébrale, renforce le corset musculaire le long de la colonne vertébrale.

Effet chauffant, vasodilatation, relaxation musculaire, élimination de la douleur.

Lorsque les méthodes conservatrices sont inefficaces, une opération est nécessaire, au cours de laquelle le médecin supprime les excroissances osseuses des vertèbres (ostéophytes), libérant des vaisseaux précédemment comprimés des artères et des nerfs de la moelle épinière.

Méthodes de traitement

Souvent, de simples exercices d'attente ou de relaxation ciblée aident à calmer le corps et à soulager ainsi la condition. Si le rythme cardiaque survient de façon inattendue ou en combinaison avec d'autres symptômes physiques, il est recommandé de consulter votre médecin.

La tachycardie, qui se produit en combinaison avec une perte de conscience soudaine, doit être clarifiée d'un point de vue médical afin d'exclure les maladies graves du système cardiovasculaire.

La tachycardie bénigne est arrêtée en utilisant les méthodes suivantes:

Inspirez profondément et expirez lentement plusieurs fois: un rythme cardiaque survient souvent en raison du stress ou de l'anxiété. Dans de telles situations, vous devez faire une pause et vous détendre;
Massez le cou: il est recommandé de stimuler un nerf qui réagit à la pression dans les artères carotides et contrôle la pression artérielle.

Cela ralentira le rythme cardiaque;
Effectuez la manœuvre de Valsalva: pincez votre nez et expirez soigneusement, mais avec force, en fermant la bouche. La pression dans la poitrine augmentera et le rythme cardiaque ralentira;
S'abstenir de café et de cigarettes: si le patient souffre d'une augmentation de la fréquence cardiaque, il est nécessaire de s'abstenir de substances qui augmentent la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

La principale cause de tachycardie était et reste le stress. Il est conseillé au patient d'utiliser régulièrement des techniques de relaxation. Il s'agit notamment de la relaxation musculaire progressive de Jacobson, de l'entraînement autogène ou du yoga..

Dans les troubles graves, une intervention chirurgicale ou des méthodes de traitement conservatrices sont utilisées:

  • Les bêta-bloquants (métoprolol, bisoprolol, sotalol et autres) ou les antiarythmiques réduisent la fréquence cardiaque. En cas de fibrillation auriculaire, le risque de thrombose est augmenté, par conséquent, il est nécessaire de le traiter en plus avec des anticoagulants;
  • Fibrillation ventriculaire: une condition très mortelle. Le patient a besoin d'une défibrillation urgente, car un flutter ventriculaire prolongé entraîne la mort;
  • Les formes bénignes de la maladie, telles que la tachycardie réciproque nodale auriculo-ventriculaire, répondent bien aux bêtabloquants ou sont éliminées par intervention chirurgicale;
  • Si le déclencheur d'une attaque tachycardique est le trouble panique, les sédatifs tels que les benzodiazépines, les barbituriques ou les tranquillisants non benzodiazépines aident. Il est recommandé d'utiliser des médicaments à action prolongée (diazépam) pour exclure le développement d'un syndrome de sevrage, qui peut à long terme aggraver le bien-être du patient.

Un pouls fréquent peut provoquer un trouble mental, pas une maladie de la colonne vertébrale. Le rythme cardiaque devient très fréquent avec anxiété, peur, panique. En même temps, la pression est comprise, pulsation dans le cou, transpiration. Certaines personnes ont mal à la tête. À la maison avec une tachycardie paroxystique des sinus, il est recommandé de se calmer.

Le diazépam est un tranquillisant puissant

L'ordre de traitement

L'arythmie dans l'ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique peut être éliminée à l'aide de médicaments spécialisés qui rétablissent le rythme cardiaque. Cependant, le traitement du problème initial doit inclure les tâches suivantes:

  1. Élimination des processus inflammatoires dans la zone touchée;
  2. Élimination de la compression directe des nerfs;
  3. Amélioration du métabolisme dans les tissus de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux;
  4. Restauration des fonctions des neurones dans la zone affectée.

La thérapie est réalisée en plusieurs étapes en utilisant différents types d'exposition.

Traitement médical

En plus des médicaments qui rétablissent le rythme cardiaque normal, d'autres médicaments visant à éliminer la concentration douloureuse sont également utilisés:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofenac, Indométacine, Movalis, Ofen, Ketanov, Naklofen). Ils sont utilisés sous forme de comprimés, de pommades et de gels, ainsi que d'injections. Ils ont également des analgésiques..
  • Antispasmodiques (No-Shpa, Drotaverin, Miolastan). Soulage les spasmes des vaisseaux sanguins et des muscles, élimine la douleur.
  • Chondroprotecteurs (sulfate de glucosamine, Rumalon, sulfate de chondroïtine). Contribue à la restauration du cartilage et du tissu osseux, prévient les processus destructeurs.
  • Médicaments stimulant la circulation sanguine (Trental, Actovegin, acide nicotinique).
  • Des complexes de vitamines et des antioxydants sont également prescrits au patient..

Activités physiothérapeutiques

Comme mesures supplémentaires, des exercices de physiothérapie et une thérapie manuelle, ainsi que l'acupression, sont obligatoires. De plus, des méthodes de physiothérapie sont utilisées:

  1. Magnétostimulation;
  2. Traitement par ultrasons;
  3. Stimulation vibratoire;
  4. Traitement au laser.

La physiothérapie se déroule sur huit à dix séances. Il a les types d'effets suivants sur la colonne vertébrale:

  • Améliore l'apport sanguin aux tissus affectés;
  • Restaure la fonctionnalité des muscles et des vaisseaux sanguins;
  • Améliore le bien-être et prévient les symptômes désagréables.

Dans les situations difficiles, la méthode de traitement chirurgical des maladies de la colonne vertébrale est utilisée. Pendant l'opération, les ostéophytes qui compressent les capillaires et les terminaisons nerveuses sont retirés. L'intervention chirurgicale nécessite que le patient subisse une période de récupération en utilisant des médicaments préventifs, un régime et une thérapie par l'exercice.

Autres départements

La colonne vertébrale reçoit une énorme charge chaque jour, surtout si le travail est associé à la présence constante d'une personne dans une position pendant une longue période. Au fil du temps, les disques intervertébraux se déforment, irritant ainsi les racines nerveuses de la colonne vertébrale.

Les racines nerveuses sont connectées au cœur, donc les impulsions de douleur sont reflétées dans cette partie parce que les terminaisons nerveuses excitées envoient des signaux au cerveau via le système nerveux. Réalisation d'études prouvant la dépendance de la douleur cardiaque à l'ostéochondrose.

  1. Certains patients ont injecté de la novocaïne dans la colonne cervicale; ces manipulations ont permis à la douleur de disparaître complètement après un certain temps.
  2. Après les patients, de l'eau distillée a été injectée et ils ont remarqué une légère sensation de picotement dans la poitrine..
  3. Une autre partie des patients a subi d'autres procédures, au lieu d'analgésiques, au contraire, des facteurs irritants ont été ajoutés à la colonne vertébrale et la douleur thoracique est devenue plus forte.

Ainsi, les médecins ont déterminé la similitude des symptômes de la tachycardie et de l'ostéochondrose. Il s'est avéré que la douleur cardiaque n'a qu'un effet réfléchi qui se produit à l'avant de la poitrine.

  • Les terminaisons nerveuses pincées associées aux fibres du système nerveux autonome envoient une impulsion de douleur des nerfs innervateurs au nœud stellaire. Par conséquent, l'innervation du cœur est perturbée.
  • Il existe également un mécanisme réflexe de la douleur. Dans ce cas, le système d'impulsion est perturbé, ce qui transmet des signaux du système nerveux au bras et à l'épaule gauche. Par conséquent, un engourdissement peut survenir ou la réaction aux actions ralentit. La cause principale est la surcharge physique de la main et une altération de l'innervation des tissus est provoquée par des douleurs cardiaques. La douleur peut ne pas s'arrêter de quelques heures à plusieurs jours, selon la gravité des troubles des terminaisons nerveuses.

La tachycardie est souvent trouvée dans l'ostéochondrose cervicale, en raison des caractéristiques anatomiques de cette zone. Autour des vertèbres cervicales, la nature a prévu une structure musculaire trop faible, qui ne peut pas empêcher les vertèbres de bouger. En raison du déplacement des vertèbres, non seulement les vaisseaux sont souvent comprimés, mais aussi les troncs nerveux, qui sont situés en abondance dans cette zone.

Dans la zone du cou, toutes les structures sont placées si près les unes des autres que même un très léger changement dans la position des vertèbres provoque le pincement de l'une ou l'autre structure. Le résultat est évident: tachycardie constante et autres pathologies du système cardiovasculaire, jusqu'aux attaques d'arythmies ou d'angine de poitrine.

Si au cours de la progression de l'ostéochondrose entre les vertèbres les excroissances appelées ostéophytes se forment, cela ne fait qu'aggraver la sévérité du tableau clinique.

Les ostéophytes aggravent la compression des troncs nerveux et des vaisseaux sanguins, et dans certains cas, ils peuvent les blesser.

Premier typeLes symptômes neurologiques apparaissent, un médecin diagnostique une lésion du système nerveux périphérique.
Deuxième typeLes manifestations associées aux dommages à la moelle épinière viennent au premier plan..
Troisième typeLes symptômes de lésions cérébrales et de structures situées à proximité immédiate apparaissent..

Les symptômes concomitants peuvent inclure les éléments suivants:

  • sensation de fatigue excessive;
  • changements dans les habitudes de sommeil, ses perturbations;
  • anxiété accrue;
  • névrose;
  • changement de la température des membres vers des altitudes plus basses;
  • transpiration excessive;
  • hypertension artérielle;
  • urination fréquente.

Si l'ostéochondrose de la région thoracique est la cause de la tachycardie, alors les mécanismes de développement de la pathologie sont similaires à ceux qui se manifestent dans la pathologie de la région cervicale: l'artère vertébrale est pincée, à cause de laquelle le cœur est contraint de travailler plus activement, surmontant la résistance croissante et fournissant aux organes suffisamment de sang.

Dans le même temps, un certain nombre de caractéristiques caractéristiques de la tachycardie, qui s'est développée en raison de l'ostéochondrose, peuvent être distinguées:

  • les crises peuvent être enregistrées à la fois pendant l'effort physique et si le patient est au repos;
  • une attaque peut devenir plus forte si une personne adopte une posture inconfortable ou si la charge sur la colonne vertébrale augmente;
  • la tachycardie n'est pas accompagnée d'arythmie, c'est-à-dire que le muscle cardiaque se contracte de manière stable et à intervalles réguliers, les échecs ne peuvent pas être corrigés;
  • si le traitement de l'ostéochondrose est commencé en temps opportun, les symptômes de la tachycardie disparaissent sans traitement supplémentaire avec des médicaments cardiaques.

Lorsque ces substances sont en excès dans le sang, le lit vasculaire se rétrécit par réflexe, en raison de quoi la charge sur le cœur augmente, qui se manifeste par une attaque de tachycardie et des sauts brusques de la pression artérielle.

Causes de la tachycardie dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale

La tachycardie est l'un des symptômes les plus fréquemment diagnostiqués de l'ostéochondrose de la colonne cervicale. La difficulté de diagnostiquer la maladie est que ce phénomène peut également être directement lié aux pathologies du système cardiovasculaire. C'est pourquoi, lorsque cela se produit, il est important de subir un examen médical complet pour établir plus précisément la cause..

Le mécanisme de la tachycardie en tant que symptôme de l'ostéochondrose

Parmi les principaux signes de tachycardie: augmentation du rythme cardiaque, apparition d'anxiété et de vertiges. Complication de l'ostéochondrose, le phénomène se produit dans plus de vingt pour cent des cas. Dans ce cas, le système cardiovasculaire du patient peut être absolument sain..

Lorsque les tissus de la colonne vertébrale sont effacés et usés, les disques intervertébraux sont détruits, des excroissances osseuses (ostéophytes) se forment. La compression qui en résulte provoque des spasmes des capillaires, à la suite desquels la pression artérielle augmente et la fréquence cardiaque augmente. Au fil du temps, la déformation s'intensifie, les ostéophytes grossissent et commencent à irriter les terminaisons nerveuses, provoquant des douleurs dans la région thoracique. Les complications de tous ces processus peuvent être l'extrasystole et l'arythmie dans l'ostéochondrose..

Détection de tachycardie

La survenue du phénomène s'accompagne d'une détérioration générale du bien-être, des étourdissements, de l'anxiété, de la faiblesse et de l'irritabilité. Si ces signes apparaissent, il est recommandé d'effectuer indépendamment une procédure pour détecter la tachycardie.

Cela nécessitera:

  1. Prenez une position confortable. Préparez un chronomètre;
  2. Ressentez le pouls en appuyant sur une artère du poignet de la main gauche;
  3. Comptez le nombre de battements cardiaques pendant exactement une minute.

Un rythme cardiaque normal se situe entre soixante et quatre-vingts battements par minute (pour un adulte). Une augmentation du nombre de réductions à une marque de quatre-vingts ou plus indique la survenue d'une tachycardie et nécessite une action. L'absence de traitement en temps opportun peut entraîner de graves conséquences pour les systèmes cardiovasculaire et musculo-squelettique. De plus, l'arythmie se développe souvent avec l'hypertension, ce qui constitue également une menace pour la santé et la vie du patient.

Recherche scientifique

La réponse à la question de savoir si l'ostéochondrose peut provoquer une tachycardie a été obtenue à la suite de nombreuses études sur la relation entre les pathologies du système musculo-squelettique et la cardialgie dans l'un des instituts médicaux. Au cours de l'expérience, les patients ont reçu une injection de novocaïne dans le domaine des lésions de la colonne vertébrale, à la suite de quoi leur état s'est nettement amélioré et le rythme cardiaque s'est stabilisé. Exposée à des facteurs irritants, la fréquence cardiaque a de nouveau augmenté, des douleurs dans la poitrine sont apparues. Ce résultat expérimental indique qu'une impulsion au muscle cardiaque a été envoyée directement des nerfs affectés de la moelle épinière.

Au cours de la recherche médicale, il a également été constaté qu'avec des changements destructeurs dans la colonne vertébrale, les douleurs cardiaques acquièrent une forme réfléchie et apparaissent dans la section antérieure de la poitrine.

Ce phénomène est la conséquence d'un des syndromes physiopathologiques:

  • Réflexe. Un nombre insuffisant d'impulsions des nerfs affectés de la moelle épinière est envoyé à la colonne cervicale. Et ses récepteurs provoquent en même temps une innervation autonome (contractions cardiaques réflexes), grâce à laquelle le pouls s'accélère sensiblement.
  • Compression. Elle se produit en raison de la compression et de la tension des capillaires et des racines nerveuses de la moelle épinière. La douleur dans la poitrine se manifeste par la propagation des impulsions au centre de régulation du rythme cardiaque.

La tachycardie dans l'ostéochondrose cervicale causée par le pincement de l'artère vertébrale est un symptôme des complications les plus dangereuses pour la santé du patient. Souvent dans ce cas, il s'accompagne de problèmes respiratoires, de maladies du système cardiovasculaire, ainsi que de déficiences visuelles et auditives..

Symptômes associés

La tachycardie avec ostéochondrose thoracique et destruction cervicale survient périodiquement et s'accompagne des symptômes suivants:

  1. Douleur thoracique piquante;
  2. Difficulté à respirer;
  3. Douleur dans d'autres organes internes;
  4. Transpiration accrue;
  5. Fatigabilité rapide;
  6. Mauvaise performance;
  7. Sensation de chaleur dans la poitrine;
  8. Douleur résultant de la palpation de la zone affectée de la colonne vertébrale;
  9. Miction altérée;
  10. Trouble du sommeil.

Diagnostic et identification de la relation entre la perturbation du rythme cardiaque et l'ostéochondrose

Si une violation du rythme cardiaque du patient est détectée, ils sont immédiatement envoyés à un électrocardiogramme et à un échocardiogramme. Cela est nécessaire pour confirmer ou nier la présence d'une maladie cardiaque. Dans le cas où ils ne sont pas détectés, le médecin prescrit en outre les procédures suivantes:

  • Examen échographique du cœur;
  • Échographie des reins;
  • Électromyographie (avec son aide exclut la neuropathie, qui peut également provoquer un dysfonctionnement cardiaque);
  • Radiographie (l'examen est effectué sur le cœur et la colonne vertébrale, aide à déterminer l'état actuel des os, des muscles et du cartilage, à détecter les ostéophytes et la mobilité anormale des vertèbres);
  • Imagerie par résonance magnétique et calculée (vous permet de mieux visualiser les zones affectées et douloureuses.

Avant la radiographie, un agent de contraste est souvent injecté dans la région cervicale pour améliorer la visualisation..

L'ordre de traitement

L'arythmie dans l'ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique peut être éliminée à l'aide de médicaments spécialisés qui rétablissent le rythme cardiaque. Cependant, le traitement du problème initial doit inclure les tâches suivantes:

  1. Élimination des processus inflammatoires dans la zone touchée;
  2. Élimination de la compression directe des nerfs;
  3. Amélioration du métabolisme dans les tissus de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux;
  4. Restauration des fonctions des neurones dans la zone affectée.

La thérapie est réalisée en plusieurs étapes en utilisant différents types d'exposition.

Traitement médical

En plus des médicaments qui rétablissent le rythme cardiaque normal, d'autres médicaments visant à éliminer la concentration douloureuse sont également utilisés:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofenac, Indométacine, Movalis, Ofen, Ketanov, Naklofen). Ils sont utilisés sous forme de comprimés, de pommades et de gels, ainsi que d'injections. Ils ont également des analgésiques..
  • Antispasmodiques (No-Shpa, Drotaverin, Miolastan). Soulage les spasmes des vaisseaux sanguins et des muscles, élimine la douleur.
  • Chondroprotecteurs (sulfate de glucosamine, Rumalon, sulfate de chondroïtine). Contribue à la restauration du cartilage et du tissu osseux, prévient les processus destructeurs.
  • Médicaments stimulant la circulation sanguine (Trental, Actovegin, acide nicotinique).
  • Des complexes de vitamines et des antioxydants sont également prescrits au patient..

Activités physiothérapeutiques

Comme mesures supplémentaires, des exercices de physiothérapie et une thérapie manuelle, ainsi que l'acupression, sont obligatoires. De plus, des méthodes de physiothérapie sont utilisées:

  1. Magnétostimulation;
  2. Traitement par ultrasons;
  3. Stimulation vibratoire;
  4. Traitement au laser.

La physiothérapie se déroule sur huit à dix séances. Il a les types d'effets suivants sur la colonne vertébrale:

  • Améliore l'apport sanguin aux tissus affectés;
  • Restaure la fonctionnalité des muscles et des vaisseaux sanguins;
  • Améliore le bien-être et prévient les symptômes désagréables.

En outre, un régime thérapeutique peut être prescrit, à l'exclusion des aliments de préparation rapide, des aliments gras et lourds.

Dans les situations difficiles, la méthode de traitement chirurgical des maladies de la colonne vertébrale est utilisée. Pendant l'opération, les ostéophytes qui compressent les capillaires et les terminaisons nerveuses sont retirés. L'intervention chirurgicale nécessite que le patient subisse une période de récupération en utilisant des médicaments préventifs, un régime et une thérapie par l'exercice.

Recommandations générales pour le traitement de l'ostéochondrose et la prévention de la tachycardie

Afin d'accélérer le traitement de l'ostéochondrose et des arythmies cardiaques, il est nécessaire d'utiliser les recommandations suivantes:

  1. Refuser de mauvaises habitudes;
  2. Pour diversifier votre alimentation quotidienne avec des fruits et légumes frais, mangez plus de produits contenant de la gélatine;
  3. Prenez plus de temps pour vous reposer et dormir;
  4. Surveillez systématiquement votre fréquence cardiaque;
  5. Évitez les situations stressantes..

Parallèlement à cela, vous ne devez pas:

  • Exposez le corps à des températures élevées (visitez les bains et les saunas, faites des compresses chaudes, prenez une douche chaude). Une augmentation de la température peut augmenter l'inflammation, accélérer le rythme cardiaque, augmenter la pression artérielle, provoquer un gonflement et augmenter la compression des capillaires nerveux et des racines.
  • Massez-vous. L'impact mécanique sur la colonne vertébrale affectée sans la participation d'un spécialiste peut aggraver la situation..
  • Prenez des médicaments qui affectent l'état des tissus et le système cardiovasculaire sans consulter un médecin.
  • De plus, il est important de surveiller la posture et de refuser de rester longtemps devant un ordinateur. Il est également recommandé de ne pas utiliser d'oreiller et de choisir un matelas plus rigide.

Conclusion

Le fait que la tachycardie puisse être un signe de complications de maladies de la colonne vertébrale, tous les patients ne le savent pas, ils se tournent donc principalement vers un cardiologue.

Le problème peut survenir même avec un système cardiovasculaire sain, mais dans ce cas également, il nécessite un traitement complexe visant à éliminer les principaux symptômes et à améliorer la santé globale, ainsi qu'à restaurer les fonctions de la colonne vertébrale et des vaisseaux sanguins.