Inflammation du nerf sciatique (sciatique)

  • Réhabilitation

Les symptômes de pincement du nerf sciatique sont facilement confondus avec d'autres maladies. Douleur, picotements, faiblesse - tous ces signes sont présents avec de nombreux troubles de la colonne vertébrale. Comment reconnaître avec précision cette maladie?

Nerf pincé - qu'est-ce que c'est?

Le pincement peut se produire dans n'importe quel nerf de notre corps. Lorsque le tissu environnant modifié (inflammation, tumeurs, etc.) appuie sur les terminaisons nerveuses, ils transmettent constamment des sensations douloureuses. Même si le nerf est sain, le patient ressentira une douleur intense. Et avec une longue absence de traitement, le nerf est souvent enflammé, ce qui entraîne une douleur insupportable constante.

Le nerf sciatique est le plus gros nerf du corps humain formé par la fusion de plusieurs racines L4-S3 dans le bas du dos - la colonne lombo-sacrée, puis va à la fesse, le long de l'arrière de la cuisse et au bas de la jambe. Par conséquent, une défaite même dans une zone entraînera des douleurs dans tout le membre. Et avec une maladie de la course à pied, la sensibilité et la mobilité commencent à se perdre, ce qui est particulièrement désagréable si les deux jambes sont affectées.

Causes possibles d'écrasement

Le nerf peut être affecté à n'importe quel niveau de son emplacement. Cela peut se produire pour plusieurs raisons:

  • La hernie intervertébrale est la cause la plus fréquente. Même une légère déformation de l'anneau fibreux peut pincer les racines nerveuses formant le nerf sciatique;
  • Ostéochondrose, courbure de la colonne vertébrale, excroissances osseuses marginales des corps vertébraux;
  • Déplacement des vertèbres (listez) après des blessures au dos et à la suite de processus dégénératifs;
  • Néoplasmes de la colonne vertébrale, du bassin, de la région fessière;
  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Thrombose des vaisseaux voisins;
  • Inflammation musculaire et œdème: après hypothermie, traumatisme, effort physique excessif;
  • Syndrome de Piriformis;
  • Grossesse dans laquelle l'utérus avec le fœtus met trop de pression sur les tissus adjacents.

La maladie peut se développer plus rapidement en raison de l'obésité et d'un manque de minéraux et dans le contexte de troubles endocriniens tels que le diabète. De plus, le nerf sciatique peut être endommagé après des infections et des empoisonnements..

Symptômes du nerf sciatique pincé

Le principal symptôme de lésion du nerf sciatique sera la douleur. À ce stade, il est très difficile de déterminer correctement la cause de la maladie, mais il est nécessaire de le faire: si vous la démarrez, le traitement et la rééducation prendront beaucoup plus de temps.

Ce qui indique le stade initial du pincement?

  • Dessin ou douleur brûlante, qui ne capture qu'une partie du bas du dos, des fesses, de l'arrière de la cuisse;
  • Sensation de chair de poule;
  • Gêne accrue lors d'un changement de position, rires, toux, mouvements brusques.
  • Inconfort et douleur en position assise et en se penchant en avant.

Au stade initial de la maladie, il est peu probable que vous prêtiez attention à ces symptômes. Ils seront subtils, la douleur diminuera périodiquement. La chair de poule et l'engourdissement peuvent être attribués à une position inconfortable.

Une nature complètement différente des symptômes se manifeste aux stades ultérieurs. C'est à ce stade que la plupart des patients ressentent une gêne avec une longue immobilité et des douleurs aiguës périodiques dans la jambe. Si vous ne commencez pas à combattre la maladie à ce stade, les symptômes apparaîtront plus graves:

  • Sensation de brûlure intense de la peau et des couches profondes des muscles de l'arrière de la jambe,
  • Restriction dramatique de la mobilité des jambes et du bas du dos,
  • Faiblesse de la jambe affectée,
  • Dans certains cas, les patients notent une rougeur ou un blanchiment de la zone des jambes avec une augmentation ou vice versa une diminution de la transpiration dans cette zone.

De plus, si pincé a causé une autre maladie, ses symptômes se manifesteront également pleinement. C'est pourquoi la maladie passe souvent inaperçue: dans le contexte d'une hernie ou d'une fracture, l'engourdissement et la rougeur des jambes ne sont qu'un autre symptôme qui n'est ni grave ni digne d'attention..

Que peut-on faire lors d'une attaque de la maladie?

Si la douleur provoquée par le pincement survient soudainement, vous pouvez soulager votre état avec une thérapie à domicile:

  • Choisissez la position du corps où le syndrome douloureux sera le moins exprimé, généralement sur le dos ou sur le côté sain avec une jambe droite dans laquelle la douleur est ressentie.
  • Limitez l'activité motrice.
  • Vous pouvez prendre des analgésiques: sous forme de comprimés ou de pommades pour le broyage (en l'absence de contre-indications).

En cas de douleur insupportable, appeler les soins médicaux d'urgence.

N'oubliez pas qu'il est impossible de guérir le pincement à la maison: même si le symptôme est arrêté, la maladie ne disparaîtra pas. Donc, après avoir retiré l'exacerbation, vous devrez consulter un neurologue.

Ce qui ne peut pas être fait avec une exacerbation du pincement?

Il n'est pas recommandé de bouger activement: en cas de douleur intense, il est nécessaire de limiter au maximum l'activité motrice. En cas de suspicion d'inflammation, vous ne pouvez ni réchauffer ni frotter la plaie. Essayez de dormir sur un matelas dur de votre côté à ce moment. Et, bien sûr, vous ne devez pas prendre de médicaments sur ordonnance et d'anti-inflammatoires sans la recommandation d'un médecin.

Diagnostic et traitement

Pour poser un diagnostic, un neurologue nécessite, en plus d'un examen visuel, un examen plus complet. Il peut comprendre:

  • Radiographie du bas du dos et des os du bassin,
  • Échographie pelvienne,
  • Imagerie par résonance magnétique ou calculée de la zone affectée,
  • Test sanguin général et biochimique.

Avec leur aide, le médecin sera en mesure d'établir la cause du pincement, d'examiner la zone touchée dans tous les détails et de connaître la présence du processus inflammatoire. Si nécessaire, il peut prescrire une échographie de la zone touchée et ENMG - une étude des nerfs en utilisant les réponses aux impulsions électriques. Cela aidera à comprendre exactement où le nerf est affecté..

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les relaxants musculaires, un complexe de vitamines B sont utilisés pour le traitement. Avec une douleur insupportable qui ne peut pas être éliminée avec un traitement complexe, vous pouvez mettre un blocus. La physiothérapie et la thérapie par l'exercice se sont avérées excellentes..

Si nécessaire, le médecin peut prescrire des complexes vitaminiques supplémentaires, des analgésiques, des antioxydants. Et en parallèle avec la suppression des symptômes de pincement, il y aura une lutte contre la maladie avec laquelle elle a été provoquée. Ainsi, vous pouvez vaincre la maladie beaucoup plus rapidement et retrouver une bonne santé sans la menace de rechute.

Si le nerf sciatique est touché: traitement et récupération

Des complications de l'ostéochondrose à une injection infructueuse, le patient est souvent plus préoccupé non par la douleur, mais par sa guérison, par la restauration du nerf sciatique..

La question est assez compliquée: tout dépend de la nature et de la prescription du problème. Considérez les types possibles de lésions et les méthodes de traitement de rééducation..

Compression

Le plus souvent, si une personne ressent des douleurs de la hanche au pied, ressent de la lourdeur et des crampes dans les jambes - c'est une pincée:

  • due à l'ostéochondrose (en particulier en présence de hernies intervertébrales);
  • muscle piriforme;
  • gonflement ou hématome;
  • après une exposition prolongée à un garrot;
  • après une blessure grave (par exemple, en cas de pincement par des fragments d'os du bassin).

Une récupération complète, en principe, est possible, mais est liée à la vitesse de développement du problème et à sa gravité. Avec une compression persistante à long terme, si un traitement conservateur ne donne pas de résultat, une intervention chirurgicale ne peut pas être supprimée..

Injection

Douleurs atroces, incapacité à bouger normalement, troubles musculaires après une injection mal effectuée - tout cela se produit, surtout si une injection a été confiée à un profane.

Comment restaurer le nerf sciatique dans ce cas? Le plus souvent, des procédures physiothérapeutiques sont recommandées, par exemple, telles que:

Il aide également au massage et à une activité motrice spécialement sélectionnée (après l'élimination des symptômes aigus).

Blessure

Le degré de déficience fonctionnelle et la durée de restauration du nerf sciatique sont liés au degré de dommage:

  • commotion cérébrale - il n'y a pas de changements anatomiques, les troubles moteurs sont réversibles, la récupération peut se produire 2 semaines après une blessure;
  • ecchymose (contusion) - la continuité anatomique est maintenue, il y a une hémorragie interne, l'intégrité de la coque externe est violée. Les symptômes persistants disparaissent généralement après 1 mois;
  • une rupture anatomique est la condition la plus grave dans laquelle meurent les processus des neurones qui conduisent les impulsions; les fibres de myéline se désintègrent le long du périmètre du tronc nerveux, elles sont divisées en formes de tissu «périphérique» et «central» ou cicatriciel entre elles (cas de «fausse continuité»). Il est impossible de restaurer le nerf sciatique. Dans la zone où l'innervation a cessé, l'atrophie musculaire augmente de plus en plus..

Intervention chirurgicale

Le rétablissement après la chirurgie est dû aux activités suivantes:

  • massage - pour améliorer l'état des tissus mous, la circulation sanguine et, par conséquent, la régénération;
  • physiothérapie - UHF, électrophorèse, stimulation électrique, applications ozokérite-paraffine - pour améliorer le métabolisme des tissus, préserver le tonus musculaire jusqu'à une innervation renouvelée, pour la mobilité articulaire, contre la formation d'une cicatrice rugueuse;
  • médicaments - les médicaments créent des conditions favorables au développement des fibres nerveuses, tonifient, stimulent les processus du système nerveux central.

La sensibilité revient d'abord dans la zone la plus proche du site des dommages, puis des changements positifs sont notés dans les parties plus éloignées. Depuis combien de temps cela dure-t-il?

Les processus des neurones se régénèrent en 1,5 à 2 mois environ, en même temps que l'innervation à la périphérie est restaurée. Ensuite, le traitement est répété. Si après 3-5 mois de traitement complet il n'y a aucun signe de régénération, la question de la réopération est posée.

Traitement

Dans la période aiguë, vous devez réduire l'amplitude des mouvements, observer le repos au lit et dormir sur une surface dure. Tout d'abord, la pharmacothérapie est nécessaire: prenez des anti-inflammatoires, des décongestionnants et des médicaments qui réduisent le tonus musculaire.

Combien et comment les prendre - seul le médecin traitant sait. Les médicaments peuvent être utilisés en combinaison avec la physiothérapie.

Après la fin du processus aigu, le nerf sciatique est restauré à l'aide de la physiothérapie. Tous les exercices sont sélectionnés strictement individuellement..

Parmi les plus simples, un «vélo» est recommandé en position couchée, rotation du bassin, mouvement au sol sur les fesses, étirements faciles. Tout cela doit être fait sans tension, doucement et lentement..

Après quelques améliorations, un cours de massage peut être recommandé - pour normaliser la conduction nerveuse et la circulation sanguine, pour prévenir l'atrophie musculaire.

Toutes ces mesures visent à soulager la douleur et les spasmes, à se détendre, afin de restaurer la capacité du patient à bouger dans le même volume..

Il faut se souvenir: la restauration de toutes les fonctions dépend de la rapidité avec laquelle la victime se rend chez le médecin. Cela évite diverses complications qui, bien entendu, réduiront à la fois la durée du traitement et la période de rééducation..

Si vous souhaitez plus d'informations et des exercices similaires pour la colonne vertébrale et les articulations d'Alexandra Bonina, consultez les documents ci-dessous.

Informations utiles supplémentaires:

Vous regardez des documents plus utiles dans mes réseaux sociaux:

Déni de responsabilité

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ou à des fins médicales. Cet article ne remplace pas les conseils médicaux d'un médecin (neurologue, thérapeute). Veuillez d'abord consulter votre médecin pour connaître la cause exacte de votre problème de santé..

Je serai très reconnaissant si vous cliquez sur l'un des boutons
et partagez ce matériel avec vos amis :)

10 façons simples de se débarrasser de la douleur du nerf sciatique

Le traitement classique pour pincer le nerf sciatique comprend le diagnostic et la prescription de médicaments. Mais il n'est pas toujours nécessaire de se limiter uniquement à prendre des analgésiques. Nous proposons 10 moyens simples qui aident vraiment à éliminer la douleur, dont la cause est le nerf sciatique.

Les problèmes de santé les plus courants chez les personnes de plus de 40 ans sont liés au système musculo-squelettique. Malheureusement, le corps s'use au fil des ans. Par conséquent, si vous ne prenez pas les mesures appropriées, la situation ne fait qu'empirer. Mais le problème n'est peut-être pas du tout dans les os. La sciatique (également connue sous le nom de radiculite) est une cause assez fréquente de tiraillements et de brûlures dans les membres inférieurs. La maladie affecte les nerfs sciatiques, responsables de l'innervation des jambes. En conséquence, leur sensibilité diminue, le mouvement est perturbé..

10 options pour se débarrasser de la douleur du nerf sciatique

Le nerf sciatique part de la moelle épinière et, passant le long du bas du corps, ressemble au talon. La douleur lors du pincement du nerf sciatique est ressentie de manière inhabituellement forte.

En médecine, l'expression même "pincement du nerf sciatique" (sinon - sciatique) indique une perte de flexibilité des muscles de la face arrière de la jambe.

Le traitement classique pour pincer le nerf sciatique comprend le diagnostic et la prescription de médicaments. Mais il n'est pas toujours nécessaire de se limiter uniquement à prendre des analgésiques. Voici 10 façons qui peuvent vraiment aider à éliminer la douleur causée par le nerf sciatique..

1. Pose de chat.

Prenez la position de départ: tenez-vous à quatre pattes et placez vos paumes exactement sous vos épaules et vos genoux - exactement sous vos hanches.
Technique d'exécution:

  • Sur l'inspiration, vous devez lever la tête et essayer de regarder le plafond, tout en abaissant l'estomac vers le bas.
  • Lorsque vous expirez, vous devez baisser la tête et regarder vos hanches, cambrant le dos.
  • Répétez l'exercice 15 à 20 fois.

La posture du chat améliore la flexibilité de la colonne vertébrale et aide à aligner les hanches, renforçant les muscles du cortex.

2. Étirement des ischio-jambiers.

Prenez la position de départ: asseyez-vous sur le sol en étirant les jambes vers l'avant. Pliez la jambe droite au genou avec le pied à l'intérieur de la cuisse gauche.

  • Sans plier le genou gauche, étirez vos bras vers le pied gauche, en vous pliant le plus bas possible.
  • Maintenez cette position pendant 15-30 secondes et revenez à sa position d'origine.
  • Courez 3 fois pour chaque jambe.

Cet étirement active les muscles du dos des hanches et aide à soulager la douleur et la tension..

3. Pose de chien.

Prenez la position de départ: tenez-vous à quatre pattes, avec vos paumes exactement sous vos épaules et vos genoux - exactement sous vos hanches.

  • Sans faire de mouvements du dos et du bassin, étendez votre bras droit en avant et étendez votre jambe gauche en arrière.
  • Maintenez la position pendant une seconde et revenez à sa position d'origine.
  • Répétez l'exercice dans l'autre sens..
  • Répétez 10-15 fois.

Cet exercice corrige la posture, supprime la pression sur le bas du dos et renforce les muscles fessiers..

4. Étirement du «papillon».

Prenez la position de départ: asseyez-vous droit avec les genoux pliés, tandis que les pieds doivent se toucher.
Technique d'exécution:

  • Mettez vos mains sur vos genoux pliés et appuyez-les lentement et doucement sur le sol.
  • En même temps, penchez-vous en avant, en essayant de toucher vos jambes avec votre poitrine.
  • Maintenez cette position pendant 10-20 secondes.

5. Bain de pieds au vinaigre.

Environ une heure avant le coucher, vous devez verser de l'eau chauffée dans un récipient (un bassin convient), ajouter 500 ml de vinaigre de cidre de pomme et un verre de sel de table à l'eau. Remuez bien. Le sel doit se dissoudre complètement. Trempez vos jambes dans du vinaigre et une solution saline et maintenez vos jambes dans le bassin pendant 10-15 minutes. Essuyez ensuite avec une serviette et laissez vos pieds rester au chaud toute la nuit. Le matin, vous ne devez pas sortir du lit pieds nus et il n'est pas recommandé de marcher pieds nus.

Si vous effectuez cette procédure 3-4 fois par semaine, ressentez une diminution notable de la douleur. En effet, le vinaigre de cidre de pomme a un effet anti-inflammatoire..

6. Acupuncture.

L'expérience pratique dans le traitement de l'inflammation du nerf sciatique nous indique que l'acupuncture est assez bonne pour traiter la sciatique (contrairement à divers anti-inflammatoires). L'ancienne pratique chinoise de l'acupuncture est assez sûre; elle provoque rarement des effets secondaires..

7. Sac de glace ou coussin chauffant.

En général, les compresses de glace sont pratiquées non seulement pour éliminer l'inflammation due au pincement du nerf sciatique, mais également à une douleur atroce sourde. Dans le même temps, le chauffage affecte favorablement l'affaiblissement du muscle autour du nerf et la réduction de la pression sur celui-ci. Toute compresse (peu importe - froide ou chaude) dure 15-20 minutes. Si nécessaire, peut être répété toutes les 2 heures..

  • Des compresses de glace doivent être appliquées dans les 2-3 premiers jours de symptômes aigus. Plus tard, il est recommandé d'utiliser des coussinets chauffants.
  • Il est nécessaire d'appliquer des compresses chaudes à toute activité physique, afin de réchauffer les muscles et de rétablir une bonne circulation sanguine à cet endroit.
  • La glace et les compresses froides doivent être appliquées après une activité physique. Cela est fait pour calmer le site de l'inflammation..
  • Utilisez un coussin chauffant pendant que vous êtes assis, jusqu'à la minute où vous devez vous lever. De cette façon, vous pouvez préparer vos muscles au mouvement.
  • Les bains chauds aident à soulager la tension musculaire.

8. Activité physique.

Si vous voulez éviter la sciatique, ne restez pas longtemps en position assise (plusieurs heures) sans bouger. Une longue période passée à regarder la télévision ou assis devant un ordinateur ne bénéficiera pas.

Par conséquent, même si vous n'êtes pas un fan de l'éducation physique et des sports, essayez d'alterner les périodes de «séance» avec la marche ou de vous allonger. Des promenades quotidiennes calmes favorisent une ruée de sang vers le nerf et réduisent l'inflammation.

9. Posture.

Si vous êtes en position assise, mettez toujours l'accent sur votre dos et abaissez uniformément vos jambes au sol. Pour ce faire, choisissez une chaise ou une chaise avec support lombaire, des accoudoirs confortables et une base. Les pieds peuvent être légèrement soulevés en les plaçant sur une surface basse (par exemple, un livre). Cela aidera à réduire la pression sur la colonne vertébrale pendant une longue séance..

Si vous devez rester debout longtemps, placez périodiquement un pied sur un tabouret ou un support..

10. Position de sommeil confortable.

Si vous êtes dérangé par une douleur dans le nerf sciatique, la posture la plus bénéfique pour dormir est sur le dos. Pour soulager la pression sur le nerf, soulevez vos genoux et placez un oreiller ou un coussin d'une petite couverture sous eux..

Si vous avez l'habitude de dormir sur le côté: pliez le genou situé au-dessus, tirez-le vers le haut et placez un oreiller en dessous pour faciliter l'alignement des hanches.

Prenez ces 11 règles simples. Ne souffrez pas et n'endurez pas la douleur et l'inconfort. Prenez des mesures: essayez d'effectuer les exercices proposés, prenez la bonne pose en position assise, pratiquez l'acupuncture, le massage et les compresses. Et, bien sûr, marchez plus. Et puis vous sentirez la douleur disparaître..

Les articles Econet.ru sont destinés à des fins éducatives et éducatives uniquement et ne remplacent pas les conseils, diagnostics ou traitements médicaux professionnels. Consultez toujours votre médecin pour toute question que vous pourriez avoir sur votre état de santé..

P.S. Et rappelez-vous, juste changer notre consommation - ensemble, nous changeons le monde! © econet

Aimez-vous l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB:

Comment traiter l'inflammation du nerf sciatique à la maison

L'inflammation du nerf sciatique est une pathologie neurologique qui peut être étroitement associée à la dégénérescence et à la dégénérescence du cartilage dans les disques intervertébraux. Il existe différentes raisons pour le développement de cette pathologie. Il provoque un syndrome douloureux sévère qui se propage rapidement dans tout le membre inférieur du côté affecté..

Le nerf sciatique est le plus long du corps humain. Il est formé des branches latérales des racines L4-L5 et S1-S3. Il longe le coccyx et descend entre les muscles de la région fessière. À l'intérieur, le muscle piriforme passe à l'articulation de la hanche, à partir de laquelle le long de l'arrière de la cuisse va à la fosse poplitée. La bifurcation se produit sur elle en deux branches: le tibial et le fibulaire. Les branches musculaires et articulaires s'écartent également du nerf sciatique. Ils sont responsables de l'innervation des gros muscles et articulations du membre inférieur.

Plus d'informations sur les symptômes et le traitement de l'inflammation du nerf sciatique peuvent être trouvées dans le matériel proposé. L'article décrit les principales causes de sa défaite, les manifestations cliniques de la pathologie et la possibilité d'un traitement efficace et sûr.

Avant de traiter l'inflammation du nerf sciatique, il est nécessaire d'éliminer, si possible, la cause qui a provoqué l'apparition de changements pathologiques. Si cela n'est pas fait, alors non, même le traitement le plus efficace n'atteindra pas une rémission stable et ne rendra pas toutes les fonctions perdues. En attendant, il est important de comprendre que le nerf sciatique est responsable du travail de nombreux muscles, il assure le tonus normal des vaisseaux sanguins. Par conséquent, tout endommagement entraîne des conséquences négatives..

Ne cherchez pas sur Internet des informations sur la façon de traiter l'inflammation du nerf sciatique à la maison, il est beaucoup plus productif et plus sûr de contacter un neurologue s'il y a des signes cliniques de cette pathologie. Ce médecin pourra effectuer un examen différentiel complet, poser un diagnostic précis et prescrire un traitement efficace. Seul un médecin peut dire avec précision comment traiter la sciatique à la maison (inflammation du nerf sciatique) et ce qui a causé cette maladie..

Il n'y a pas de recette universelle pour soulager l'inflammation du nerf sciatique, car cette maladie peut être associée à un grand nombre d'autres changements pathologiques dans le corps humain. Quelqu'un manque de vitamines du groupe B et de magnésium dans l'alimentation, d'autres ont besoin de développer les muscles entourant le nerf sciatique, d'autres ont besoin d'aide pour éliminer la déformation cicatricielle des tissus mous le long de la voie de ce nerf.

À cet égard, la première chose à faire avec l'inflammation du nerf sciatique est de consulter un médecin. La cause de cette pathologie peut être trop grave et nécessiter une attention médicale immédiate. Par exemple, avec le développement du syndrome de la queue de cheval ou de la sténose vertébrale, l'inflammation de cette structure peut être un signal qu'une dégénérescence totale des fibres nerveuses se produit. Si vous n'effectuez pas d'intervention médicale d'urgence, la personne peut être paralysée ou perdre les fonctions naturelles de vidange des intestins et de la vessie.

Causes de l'inflammation du nerf sciatique

La sciatique est une inflammation du nerf sciatique, qui est formée par des branches des nerfs radiculaires qui s'étendent des vertèbres lombaires et sacrées. L'inflammation est un processus conçu pour restaurer une structure tissulaire endommagée en attirant une grande quantité de sang capillaire frais. Pour améliorer l'apport sanguin aux tissus, les capillaires se dilatent et le flux sanguin augmente. La température locale augmente. Le liquide lymphatique s'accumule, ce qui provoque un léger œdème infiltrant. C'est pourquoi avec une inflammation située près de la peau, une rougeur de l'épiderme est visible et la peau devient plus sèche et plus chaude au toucher.

L'inflammation du nerf sciatique pénètre profondément dans le tissu musculaire. Par conséquent, les manifestations externes de ce processus ne sont pas visibles. Mais dans l'épaisseur des muscles, la même chose se produit. Le processus d'inflammation commence à l'aide de mastocytes et de facteurs spéciaux. Ils sont libérés dans la circulation sanguine par le système immunitaire et livrés au site de la lésion..

Les principales causes d'inflammation du nerf sciatique sont les maladies et affections suivantes:

  • changements dystrophiques dégénératifs dans le tissu cartilagineux des disques intervertébraux (ostéochondrose);
  • hernie intervertébrale, protrusion et extrusion de l'anneau fibreux;
  • instabilité des vertèbres sur fond de diminution de la hauteur des disques intervertébraux, accompagnée d'anélisthésis ou de rétrolisthésis;
  • rétrécissement du canal rachidien, à la suite de quoi les membranes durales de la moelle épinière et les nerfs radiculaires qui en partent s'enflamment;
  • les pathologies tumorales qui exercent une pression sur les nerfs radiculaires et les tissus mous entourant la colonne vertébrale;
  • tuberculose médullaire;
  • lésion de la moelle épinière (fracture par compression, fracture de l'apophyse épineuse, entorse et rupture du tissu ligamentaire et tendineux);
  • inflammation musculaire aux sites de passage du nerf sciatique (myosite et fibromyalgie);
  • syndrome ou inflammation piriforme;
  • ostéoarthrose déformante de l'articulation de la hanche;
  • syndrome du tunnel au point de bifurcation dans la fosse poplitée;
  • développement de tissu cicatriciel dans les endroits de passage d'un nerf;
  • dommages au plexus lombo-sacré (traumatisme, inflammation, dégénérescence, atrophie, etc.).

En plus de ces causes potentielles, il existe des facteurs de risque - plus il y a de personnes, plus la probabilité de pincement et d'inflammation du nerf sciatique est élevée tôt ou tard. Les principaux facteurs de risque qui doivent être immédiatement exclus de votre vie pour prévenir cette maladie:

  1. l'embonpoint (plus il est gros, plus le risque de destruction de la colonne vertébrale et des grosses articulations des membres inférieurs est élevé);
  2. maintenir un mode de vie sédentaire sédentaire avec un effort physique minimal (la nutrition diffuse du tissu cartilagineux des disques intervertébraux est perturbée et le risque de développer une ostéochondrose et ses complications augmente);
  3. une mauvaise organisation du sommeil et du lieu de travail (si le corps n'est pas correctement positionné pendant une longue période de temps, il y a une violation de la microcirculation du sang et du liquide lymphatique);
  4. syndrome de la jambe courte (y compris développement dû à la dégénérescence de la couche synoviale cartilagineuse dans les grandes articulations du membre inférieur);
  5. réglage incorrect du pied (pied bot, pied plat, pied creux (cheval));
  6. courbure de la colonne vertébrale et violation de la posture (dos rond, voûte, déviation latérale du corps);
  7. utilisation insuffisante d'eau potable pendant la journée;
  8. le mauvais choix de chaussures pour le quotidien et les sports;
  9. fumer et boire.

Très souvent, l'inflammation du nerf sciatique se produit chez les femmes en fin de grossesse. Leur corps commence à se préparer au travail. Le fœtus est influencé par un fond hormonal modifié, un ramollissement du tissu cartilagineux se produit. Le fœtus en croissance provoque un aplatissement de la courbe lombaire naturelle de la colonne vertébrale et une altération de la posture. Il y a une transformation des os de l'anneau pelvien. Tout cela peut entraîner une compression du tissu nerveux sciatique. Dans une telle situation, vous devriez demander l'aide d'un chiropraticien. Sans préparations pharmacologiques, dont la plupart sont catégoriquement contre-indiquées pour une utilisation pendant la grossesse, il pourra soulager la douleur et démarrer le processus de récupération du nerf sciatique enflammé.

Signes et symptômes de l'inflammation du nerf sciatique

La douleur dans l'inflammation du nerf sciatique est le tout premier signe clinique. Ils sont caractéristiques: ils ont un caractère aigu pulsé et se propagent rapidement le long du nerf du sacrum au talon.

D'autres signes d'inflammation du nerf sciatique comprennent les manifestations neurologiques et vasculaires. Cela est dû au fait que le nerf est responsable de la santé de la paroi musculaire des vaisseaux sanguins des membres inférieurs. Il a également des branches musculaires et articulaires. Par conséquent, avec un point de lésion élevé, des complications graves telles que la destruction articulaire, la thrombophlébite, l'atrophie musculaire, la parésie et la paralysie peuvent se développer.

Les symptômes neurologiques de l'inflammation du nerf sciatique comprennent:

  • paresthésie (diverses sensations atypiques qui peuvent survenir dans différentes parties de la peau le long du nerf);
  • diminution de la sensibilité douloureuse de la peau (si la défaite des branches sensorielles se manifeste);
  • faiblesse musculaire et altération de l'activité motrice (si la défaite des branches motrices se manifeste);
  • extinction des réflexes tendineux;
  • fatigue des membres inférieurs avec un effort physique standard.

Les symptômes cliniques de l'inflammation du nerf sciatique, indiquant une insuffisance vasculaire, apparaissent beaucoup plus tard, dans les cas où un traitement adéquat n'est pas opportun. Ils comprennent les symptômes suivants:

  • diminution de la température locale;
  • pâleur de la peau dans la zone où l'approvisionnement en sang est perturbé;
  • syndrome œdémateux (un épanchement de liquide se produit à travers la paroi vasculaire en cas d'observation d'une stagnation prolongée);
  • il y a une violation du trophisme tissulaire (avec des dommages à la peau, le processus de guérison prend beaucoup de temps et avec des complications);
  • ulcères trophiques du bas de la jambe;
  • la thrombophlébite se produit souvent et des varices des membres inférieurs se développent.

Ces symptômes peuvent entraîner le début d'une paralysie totale des muscles et les myocytes peuvent également subir une ischémie et une nécrose en raison d'un manque d'approvisionnement en sang. Dans certains cas, avec une inflammation prolongée du nerf sciatique, une personne perd la capacité de se déplacer de façon indépendante. Il apparaît d'abord une boiterie sévère, puis le membre inférieur cesse d'obéir, il y a parésie ou paralysie.

Il est nécessaire de contacter un neurologue. Ce médecin procédera à un examen complet. Il est nécessaire de prendre une image radiographique de la colonne lombo-sacrée pour exclure la possibilité de destruction des os et du cartilage. Ensuite, une image radiographique de l'articulation de la hanche est prescrite pour exclure la probabilité de développer une ostéoarthrose déformante. On prescrit au patient une IRM, une échographie et un certain nombre d'autres études.

Traitement de l'inflammation du nerf sciatique

Le traitement de l'inflammation du nerf sciatique ne peut commencer qu'après qu'un complexe de tests de diagnostic a été effectué et qu'un diagnostic précis a été posé. Ensuite, le médecin doit donner des recommandations au patient, dont la mise en œuvre éliminera tous les facteurs de risque qui sont présents dans sa vie. Lors de l'élaboration d'un plan de traitement individuel pour l'inflammation du nerf sciatique à la maison, le médecin prend en compte la maladie qui a provoqué cette pathologie. Le traitement primaire de la maladie sous-jacente est.

Pour un traitement efficace et sûr de l'inflammation du nerf sciatique à la maison, les méthodes suivantes peuvent être utilisées:

  • thérapie manuelle - vous permet de restaurer la structure des tissus endommagés et de démarrer le processus de régénération des fibres nerveuses;
  • massage - améliore l'élasticité des tissus, améliore le processus de pénétration des nutriments et de l'oxygène;
  • ostéopathie - accélère la microcirculation du sang et du liquide lymphatique, améliore l'échange de gaz dans les tissus;
  • exercices thérapeutiques et kinésiothérapie - augmenter le tonus musculaire, soulager les spasmes, accélérer le processus de récupération;
  • physiothérapie - vous permet d'éliminer les déformations cicatricielles, active tous les processus du corps;
  • exposition au laser, électromyostimulation et bien plus encore.

Il n'est pas recommandé de traiter l'inflammation du nerf sciatique à l'aide de préparations pharmacologiques. Ils donnent beaucoup d'effets secondaires négatifs. Un effet thérapeutique de leur utilisation n'est pratiquement pas observé. Il n'existe actuellement aucun médicament capable de réparer les tissus endommagés de la colonne vertébrale ou les grosses articulations..

Il existe des contre-indications, un avis spécialisé est requis.

Vous pouvez utiliser le service gratuit du médecin du primaire (neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste) sur le site de la Free Movement Clinic. Lors de la première consultation gratuite, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de rayons X - il analysera les images et établira un diagnostic. Sinon, il rédigera les instructions nécessaires.

Traitement pour pincer / inflammation du nerf sciatique - toutes les méthodes efficaces

L'inflammation ou le pincement du nerf sciatique - une maladie connue depuis l'Antiquité, est considérée comme assez courante aujourd'hui. Il existe de nombreuses méthodes de traitement de la pathologie, en éliminant ses symptômes désagréables.

Les principales méthodes de traitement sont des mesures thérapeutiques non chirurgicales, en particulier des complexes spécialement développés d'exercices physiques et de massage, de physiothérapie et de médicaments.

L'utilisation de ces méthodes vous permet d'obtenir un effet positif, de restaurer une mobilité normale et, par conséquent, d'améliorer la qualité de vie du patient.

Comment traiter la sciatique: les principales méthodes de traitement de la maladie

Pour réduire le risque de développer des douleurs (exacerbations) de sciatique, le patient doit suivre des règles simples concernant sa vie quotidienne:

  1. Évitez un séjour prolongé dans une position.
  2. Surveillez votre posture, en particulier la position directe du dos.
  3. N'exercez pas d'activité physique excessive associée au levage d'objets lourds.
  4. Refuser de porter des chaussures à talons hauts.
  5. Ne vous asseyez pas (ne dormez pas) sur une surface trop molle.
  6. Pour éliminer la douleur, vous pouvez appliquer un chauffe-glace sur la zone touchée.

Traitement médical

Pour le traitement médical de la sciatique, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

GroupeNomActeContre-indications et effets secondaires
Anti-inflammatoires non stéroïdiensDiclofénac, Naproxène, Ibuprofène, Kétoprofène.Le médicament bloque la production d'enzymes qui provoquent le développement d'une réaction inflammatoire dans le corps. Soulage la douleur, a un effet antipyrétique.Contre-indiqué chez les personnes souffrant de maladies des reins, du tractus gastro-intestinal, d'une diminution de la coagulation sanguine.
Préparations stéroïdes dérivées de l'hormone Cortisol.Betamethasone, Prednisone.Soulage l'inflammation, la douleur et l'enflure. Ils sont utilisés dans les cas où l'utilisation d'autres médicaments n'a pas conduit à l'effet escompté..Il ne peut pas être pris pour les maladies du foie, des reins, de l'hypertension, de la thrombose accrue, de l'athérosclérose, des troubles mentaux, des tumeurs cancéreuses.
Préparations vitaminéesCombilipen, Unigamma.Améliore l'état général du corps, contribue à la normalisation du métabolisme.Contre-indiqué en cas d'hypervitaminose, d'intolérance individuelle.

Massage

Une méthode courante de traitement du pincement (inflammation) du nerf sciatique est le massage, qui peut être thérapeutique ou relaxant.

En période d'exacerbation de la maladie, lorsque le patient ressent une douleur intense, un massage relaxant est indiqué. Dans ce cas, le massage thérapeutique ne peut pas être effectué, car des mouvements de massage intenses peuvent provoquer une augmentation de la douleur.

Un massage relaxant, au contraire, aide à détendre les muscles spasmodiques, ce qui signifie éliminer la douleur, aider à soulager l'enflure. Selon la zone de la lésion, l'emplacement de la douleur, un massage relaxant doit être effectué non seulement sur le dos, mais aussi sur les jambes, les bras.

Il existe 2 types de massage thérapeutique: le vide et l'acupression (plus).

Physiothérapie

Aux moments où la douleur disparaît (période de rémission), il est recommandé d'effectuer un ensemble d'exercices spécialement conçus.

Quelques exercices efficaces:

  1. Position de départ - allongé sur le dos, les bras tendus le long du corps. Pliez vos jambes aux genoux, soulevez-les lentement en les tirant vers la poitrine.
  2. Position de départ aussi, les jambes se redressent, soulevez-les lentement, restez dans cette position pendant quelques secondes, revenez à la position de départ.
  3. Les pompes aident bien, alors qu'il est recommandé de ne soulever que la poitrine.
  4. Assis sur une chaise pour faire alterner les tours du corps à droite et à gauche.
  5. En position debout, effectuer l'inclinaison du corps dans l'un et l'autre sens.

Comment guérir la sciatique est connu d'un médecin bien connu qui a développé sa propre approche, appelée la méthode du Dr Bubnovsky, dont vous pouvez en savoir plus dans cet article..

Physiothérapie (magnétothérapie)

La magnétothérapie est l'effet d'un champ magnétique d'intensité variable ou constante sur la zone affectée. Quand appliquer la procédure ne peut pas être répertoriée ci-dessous:

  1. Alcool, toxicomanie.
  2. En présence de cancer.
  3. Avec des dommages à la peau dans la zone exposée à une exposition directe.
  4. Dans l'enfance.
  5. Pendant la grossesse et l'allaitement.

L'influence d'un champ magnétique contribue à la normalisation de la circulation sanguine dans le nerf sciatique, à la restauration des processus nutritionnels et à l'amélioration de l'état général des tissus. Dans le même temps, le processus inflammatoire diminue, le gonflement est éliminé, les sensations douloureuses deviennent moins prononcées. Habituellement, 10 procédures suffisent pour obtenir un effet positif..

Méthodes d'assistance

En plus du traitement principal, l'applicateur Kuznetsov peut être attribué. Et dans cet article, vous découvrirez si vous devez vous impliquer dans l'homéopathie. S'il n'y a pas de désir ou d'opportunité de voir un médecin, alors lisez ce que vous pouvez faire à la maison avec des remèdes populaires.

Combien de temps est traité?

La durée dépend de nombreux facteurs, en particulier de la rapidité du traitement, de la manière dont le patient se conforme aux instructions du médecin et de la forme de la maladie. Dans certains cas, le patient a besoin d'un traitement prolongé, dont la durée peut être d'environ 1 an. Ici, vous apprendrez à soulager rapidement la douleur.

Est-il possible de se réchauffer?

Les médecins déconseillent fortement de réchauffer les zones du corps dans lesquelles le processus inflammatoire est observé, car l'effet de la température dans ce cas ne peut qu'augmenter l'inflammation et, par conséquent, aggraver les manifestations désagréables de la sciatique. En cas de douleur, au contraire, il est recommandé d'appliquer une compresse rafraîchissante sur la zone affectée du corps.

Vidéo

Vidéo utile sur le traitement du pincement ou de l'inflammation du nerf sciatique, brièvement sciatique.

Les méthodes de traitement de la sciatique sont nombreuses et variées, le choix de l'une ou l'autre d'entre elles est effectué par le médecin en fonction de la cause du développement de la pathologie, de ses manifestations, de l'état général du corps du patient. Le plus souvent, ces mesures thérapeutiques sont utilisées en combinaison, cela permet de réduire la durée du traitement, pour obtenir l'effet souhaité dans les plus brefs délais..

Il est important de se rappeler que le traitement doit être rapide, car plus tôt le patient recherche une aide spécialisée, plus les chances de succès sont élevées.