Que faire si l'articulation est enflammée sur la jambe?

  • Goutte

L'inflammation des articulations des jambes se produit chez des personnes d'âges différents, quel que soit le type d'activité dans lequel elles se livrent. En l'absence de traitement adéquat, il prend des formes chroniques, à la suite desquelles des complications se développent. Il est important de savoir comment prévenir l'inflammation articulaire afin de prévenir des maladies plus graves du système musculo-squelettique.

Raisons du développement

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

Dans la pratique médicale, le nombre de toutes les maladies articulaires inflammatoires est élevé - environ 100. Certes, la plupart d'entre elles ne sont pas associées à des pathologies graves et surviennent en raison du surmenage, du changement climatique et d'autres facteurs. Lorsque ces raisons sont éliminées, la personne s'améliore rapidement.

Mais toutes les conditions préalables au développement de processus inflammatoires dans les articulations ne sont pas inoffensives. Beaucoup d'entre eux sans traitement menacent l'arthrite, la polyarthrite, l'arthrose, la bursite et d'autres problèmes de santé graves. Si vous commencez le processus inflammatoire, la pathologie se transforme rapidement en une forme chronique avec une évolution sévère.

  • toute infection (virus ou bactérie);
  • charges systématiques excessives chez les athlètes et les personnes dont la profession est associée à un travail physique intense;
  • hypothermie fréquente des jambes;
  • séjour prolongé dans une humidité élevée;
  • troubles et maladies auto-immunes;
  • lupus, rhumatisme des jambes, antécédents d'arthrite;
  • troubles métaboliques, système endocrinien;
  • blessures des membres inférieurs avec atteinte des articulations osseuses;
  • porter des chaussures inconfortables ou serrées;
  • mode de vie sédentaire;
  • changements liés à l'âge dans les structures des os et du cartilage;
  • surpoids.

Les processus inflammatoires dans les articulations des jambes peuvent être évités si vous limitez la charge, évitez l'excès de poids, évitez l'hypothermie et le rhume.

Dans quelles articulations des jambes se produit une inflammation

En fonction de la localisation du foyer, les sous-espèces de cette maladie sont distinguées. Chacun d'eux est caractérisé par certains signes, mais un symptôme est le principal en cas de dommages au cartilage et aux ligaments - c'est la douleur. Les sensations de douleur accompagnent l'inflammation d'une ou plusieurs articulations osseuses.

Sous-types de lésions inflammatoires des articulations osseuses des jambes:

  • tour. Dommages courants, car c'est l'endroit le plus vulnérable en raison de la complexité de la structure du joint et des charges qui y sont placées. Les signes du processus inflammatoire sont prononcés. Si elle n'est pas traitée, une invalidité est probable. Le plus souvent, des lésions au genou surviennent chez les femmes et les personnes en surpoids;
  • cheville. Il subit de lourdes charges, supportant le poids de tout le corps humain. À la moindre inflammation de la structure de l'articulation, une douleur aiguë, une mobilité limitée sont notées;
  • pied. Habituellement trouvé chez les représentants des âges plus matures et plus âgés. Les changements pathologiques se transforment souvent en une forme chronique, accompagnée d'une douleur intense;
  • pouce. L'hypothermie est la principale raison du développement d'une telle inflammation des articulations de la jambe, la seconde étant le port de chaussures serrées inconfortables. Si la maladie progresse, un gonflement des doigts est noté, accompagné d'une douleur perçante aiguë, le mouvement normal est difficile;
  • articulation de la hanche. Avec la progression de la maladie, la douleur survient même en position de repos lorsqu'une personne dort. Si elle n'est pas traitée, l'inflammation des articulations des jambes entraînera l'impossibilité de se déplacer indépendamment. La pathologie la plus courante survient chez les personnes atteintes de dysplasie congénitale, de luxations de la hanche et d'autres pathologies du cartilage infantile et juvénile..

Maladies avec dommages aux articulations des jambes

Les processus inflammatoires se produisant dans le cartilage et les ligaments des membres inférieurs surviennent en raison de divers facteurs négatifs provoqués par les maladies suivantes du système musculo-squelettique.

Arthrite

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie systémique qui attaque les articulations dans tout le corps. Environ 90% des personnes atteintes de cette pathologie développent des symptômes associés à une inflammation des jambes. La douleur apparaît dans les doigts, l'avant-pied, les genoux et l'articulation de la hanche. D'autres types d'arthrite inflammatoire qui affectent l'état des membres inférieurs comprennent la goutte, la spondylarthrite ankylosante, l'arthrite psoriasique, le syndrome de Reiter.

Les causes exactes de l'inflammation des articulations des pieds, conduisant au développement de la polyarthrite rhumatoïde, sont inconnues, mais il existe des suggestions à ce sujet:

  • un grand pourcentage de tous les cas d'arthrite sont attribués à l'influence d'un facteur génétique;
  • le déclencheur environnemental contribue à l'activation de la maladie;
  • les affections auto-immunes sont également liées à des facteurs déclenchants lorsque l'immunité d'une personne provoque un dysfonctionnement grave.

Vidéo intéressante sur la polyarthrite rhumatoïde:

Les symptômes les plus courants de la polyarthrite rhumatoïde sont la douleur, l'enflure et l'accumulation de liquide à l'intérieur du cartilage. En règle générale, des signes de pathologie apparaissent simultanément dans les deux jambes. La température dans les tissus et les structures autour du cartilage augmente en raison du processus inflammatoire, la peau devient rouge, elle devient chaude. La déformation ultérieure de l'articulation affecte la démarche du patient, une boiterie se développe, la marche est difficile. Des symptômes somatiques sont également notés: fièvre, malaise général, fatigue, manque d'appétit.

Arthrose

L'arthrose est une pathologie dégénérative des os qui commence par la destruction ou l'aggravation progressive de l'état du cartilage articulaire. En médecine, elle est également appelée arthrose. La maladie affecte non seulement la surface articulaire cartilagineuse, mais également l'ensemble du complexe articulaire: ligaments, tendons et autres structures. Les processus inflammatoires peuvent se produire n'importe où dans la jonction des os, mais le plus souvent, ils sont localisés dans les genoux et le SCT.

La fonction du cartilage articulaire est d'adoucir la charge sur les extrémités des os, de réduire la friction et l'usure de l'articulation. Lorsque des facteurs négatifs sont exposés aux structures osseuses, l'état des ligaments et des tendons s'aggrave, une friction se produit à l'intérieur du genou ou de la cuisse et la dégénérescence de tous les composants de l'articulation osseuse commence. Avec des pathologies plus complexes, de petits morceaux de cartilage exfolient, augmentant la friction dans l'articulation. Le ménisque dégénère, le processus inflammatoire affecte toutes les composantes périarticulaires: tendons, muscles, ligaments.

Le plus souvent, les athlètes et les personnes qui portent des poids sont affectés, car leur occupation est associée à une augmentation systématique des charges sur les jambes. La maladie peut se développer en raison d'infections, de blessures, d'intoxications.

Goutte

La goutte est une affection douloureuse qui se produit en raison de dépôts dans l'acide urique du corps. C'est un produit de la décomposition des purines, s'accumule dans les articulations des pieds et des genoux sous forme de cristaux en forme d'aiguille et les articulations osseuses s'enflamment. Habituellement, l'acide urique se dissout dans le sang et, en passant par les reins, est excrété naturellement par l'organisme. Mais avec son excès, le système urinaire ne fait pas face à sa sortie. L'acide urique s'accumule initialement dans le sang puis se dépose sur les articulations.

Contrairement à l'arthrite, avec la goutte, l'articulation grossit, la peau devient rougeâtre et devient chaude. Une personne éprouve de la douleur et de la raideur en marchant. Chez de nombreuses personnes, la goutte affecte initialement les articulations du gros orteil, mais d'autres articulations et les zones qui les entourent peuvent également être affectées par le processus inflammatoire. Des cristaux d'acide urique peuvent s'accumuler dans les reins, provoquant le développement de pathologies graves dans le domaine de la néphrologie. Les hommes sont plus sujets aux manifestations de la goutte et les femmes deviennent plus sensibles à cette pathologie au début de la ménopause.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Les symptômes de la goutte surviennent soudainement. Il s'agit d'une douleur intense dans la zone touchée, d'une gêne dans la jambe lors du port de chaussures, d'une inflammation et d'une rougeur de la peau, d'une augmentation de la température locale, d'une limitation de la mobilité du pied lors de la marche.

Bursite

La bursite est une inflammation douloureuse d'un sac synovial rempli de liquide articulaire. Il offre un amorti dans les zones de friction des tendons et des ligaments avec les os. En règle générale, avec des articulations saines, le sac synovial contient une quantité suffisante de liquide. Cela empêche l'usure des surfaces se frottant les unes contre les autres. En cas de blessure, surmenage physique de l'articulation osseuse, le sac gonfle, le volume de liquide synovial change.

La bursite est une irritation des structures articulaires due à des blessures, à des maladies du système musculo-squelettique, à des infections et à des charges excessives sur les jambes (lourdeur, surcharge systématique chez les athlètes, obésité). Parfois, la bursite survient pour des raisons inconnues de la médecine et est appelée idiopathique.

La forme aiguë de la maladie se développe en quelques heures ou jours. Habituellement, la zone enflammée fait mal en la déplaçant ou en la touchant. La peau à la surface des poches synoviales gonfle et devient rouge. Une augmentation locale de la température dans la zone du foyer inflammatoire est notée. La bursite chronique peut être le résultat de formes aiguës répétées de la maladie ou de la blessure. Avec une surcharge excessive systématique du sac synovial, l'inflammation de l'articulation de la jambe a tendance à s'aggraver. La douleur est permanente, les tissus mous gonflent, la mobilité de la jambe est limitée, une faiblesse musculaire se produit. Les éclosions de bursite chronique durent de quelques jours à plusieurs semaines et reprennent souvent avec une vigueur renouvelée..

Si vous avez une articulation enflammée sur la jambe, que faire, le médecin vous le dira. Il procédera à un examen complet et prescrira le traitement nécessaire. Même la moindre douleur dans les os des articulations devrait être une raison de consulter un spécialiste. Le traitement des processus inflammatoires sur les jambes est effectué au fur et à mesure qu'ils sont détectés, car avec les formes avancées, les médecins doivent traiter avec des méthodes chirurgicales. L'exécution de maladies articulaires entraîne une invalidité complète.

Les principes du traitement de l'inflammation

Que faire si l'articulation de la jambe est enflammée? Cette question ne doit pas rester sans réponse. Lorsqu'une personne est gênée par des douleurs au pied, au genou ou à la cuisse, elle doit demander l'aide d'un spécialiste. Après un examen approfondi, le patient sera correctement diagnostiqué et un traitement prescrit.

Thérapie médicamenteuse

En médecine traditionnelle, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des relaxants musculaires, des corticostéroïdes et autres sont utilisés. De nombreuses personnes atteintes d'une maladie de la moelle osseuse peuvent contrôler l'évolution de la maladie avec des médicaments. Certains médicaments aident à éliminer la douleur, à réduire ou à éliminer le processus inflammatoire, à éliminer les poches et à ralentir la progression de la maladie. Cependant, vous ne devez les prendre qu'après avoir consulté un médecin:

  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) visent à éliminer le foyer de l'inflammation et à éliminer le syndrome douloureux. Comme tous les médicaments, ils ont leurs effets secondaires et leurs contre-indications. Les AINS provoquent des problèmes gastro-intestinaux (douleurs épigastriques, ulcères, saignements). L'utilisation à long terme de médicaments augmente le nombre de plaquettes dans le sang, ce qui le rend épais. Cela entraîne une augmentation de la pression artérielle, des caillots sanguins, le développement d'AVC et de crises cardiaques. Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens comprennent l'ibuprofène, le diclofénac, Arthrotek et autres;

L'un des AINS modernes est le célécoxib. Il s'agit d'un représentant artificiel d'inhibiteurs hautement spécifiques. Son action vise à lutter contre l'inflammation et la douleur dans les articulations endommagées. Vous devez prendre le médicament avec prudence et uniquement sous la surveillance d'un médecin, car il existe une forte probabilité de développer des troubles cardiovasculaires.

  • préparations à base d'acide hyaluronique. Ces fonds sont utilisés pour soulager la douleur dans l'inflammation du cartilage et des ligaments. Le médicament est injecté dans l'articulation touchée. Malgré l'efficacité d'une telle thérapie, elle a également des effets secondaires. Immédiatement après une injection, les tissus autour de l'inflammation peuvent devenir rouges; une chaleur est ressentie au site d'injection. Si le patient souffre de réactions allergiques, les préparations à base d'acide hyaluronique doivent être utilisées avec prudence;
  • corticostéroïdes. Leur action vise à réduire l'inflammation. Mais vous ne pouvez pas les prendre longtemps. Premièrement, ils créent une dépendance, et deuxièmement, ils ont un certain nombre d'effets secondaires: augmenter la pression artérielle, le cholestérol, favoriser la prise de poids en raison de l'augmentation de l'appétit. L'utilisation à long terme de corticostéroïdes provoque une faiblesse musculaire, de l'ostéoporose, des cataractes, un glaucome, des ulcères d'estomac et de l'insomnie.

Physiothérapie

L'utilisation de méthodes physiothérapeutiques pour traiter l'inflammation des articulations des jambes vise à soulager l'inflammation, la douleur et l'enflure des tissus. Ceux-ci inclus:

Pour obtenir un résultat stable et rapide, il est recommandé de combiner des méthodes physiothérapeutiques avec des médicaments.

Anton Epifanov sur l'utilisation de la physiothérapie:

Intervention chirurgicale

Le traitement chirurgical peut corriger de nombreuses pathologies des ligaments et des tendons associées à la polyarthrite rhumatoïde du pied et de la cheville grâce à l'utilisation d'appareils orthopédiques et de pare-chocs spéciaux. Cependant, dans de nombreux cas, l'option chirurgicale la plus réussie est la fusion (arthrodèse). Ce type de chirurgie est souvent pratiqué sur le pouce, le talon et la cheville..

Avec l'arthrodèse, le cartilage est retiré de l'articulation et les os sont fixés en position avec des vis et des plaques ou avec des vis et un arbre. Le chirurgien peut implanter une greffe osseuse à partir de la cuisse ou d'une autre partie de la jambe. Les os se combinent pour créer un nouveau mélange sain. Après l'opération et la période de rééducation, la douleur dans la jambe disparaît, le fonctionnement de l'articulation est rétabli. Le traitement chirurgical peut remplacer les articulations de la cheville, du genou et de la hanche endommagées.

La période postopératoire a ses inconvénients. Les problèmes les plus courants lors de la rééducation sont les maladies infectieuses, les problèmes de restauration du cartilage, l'affaiblissement des muscles et des ligaments. Pour éviter le développement de complications post-chirurgicales, le patient se voit prescrire des traitements antibactériens. Pour développer une nouvelle articulation, des séances de massage et une thérapie par l'exercice sont nécessaires. Si des complications plus graves surviennent dans l'état de santé du patient, une chirurgie répétée ou une amputation du membre peut être nécessaire. Mais de telles situations se produisent rarement..

Pronostic de traitement

Le pronostic des pathologies articulaires est très variable. Si l'évolution de la maladie et sa nature sont bénignes, un traitement conservateur suffit pour se débarrasser de l'inflammation de l'articulation de la jambe. Si la maladie se développe trop rapidement ou si le patient demande l'aide d'un spécialiste trop tard, les prédictions seront fatales en peu de temps..

La vidéo la plus détaillée de Boris Tsatsulin sur les moyens de maintenir les articulations et les ligaments en bonne santé:

Une personne doit comprendre que si vous ne prêtez pas l'attention voulue aux changements pathologiques du système musculo-squelettique, l'aggravation de la situation se développera dans le sens d'une destruction irréversible des articulations. Si vous abordez le problème de manière significative, engagez-vous dans l'état de votre santé, réduisez le stress possible sur vos jambes et ne négligez pas les mesures préventives, les prévisions seront les plus optimistes.

Tout sur les articulations

Il est impossible de répondre immédiatement à la question de savoir pourquoi les articulations des jambes font mal. Il existe plus de 100 formes nosologiques de maladies pouvant provoquer de tels symptômes. Le système musculo-squelettique de chaque pied humain est un mécanisme biomécanique très complexe, qui se compose de 30 os et 28 articulations, chacune pouvant devenir enflammée, endommagée ou succomber à d'autres changements pathologiques. Si les articulations des jambes font mal, cela s'accompagne toujours de difficultés lors de la marche, et dans le cas où la douleur devient chronique, le soutien et la fonction motrice de la jambe peuvent en souffrir..

Il est très important de découvrir la cause de la douleur dans les articulations des jambes pour un traitement et une prévention efficaces, car ce n'est qu'en éliminant le facteur étiologique que le traitement articulaire peut être entièrement traité. Mais, malheureusement, cela n'est pas toujours possible dans la pratique, car la plupart des maladies qui affectent les articulations des jambes se manifestent par des signes similaires, et la cause de certaines demeure inconnue de la médecine moderne.

Considérez les maladies les plus courantes qui causent des douleurs dans les articulations des jambes, ainsi que les principes de leur traitement.


Les causes de la douleur dans les articulations des jambes sont nombreuses

Arthrose déformante

L'arthrose déformante est une maladie dégénérative-dégénérative dans laquelle le tissu cartilagineux articulaire est détruit. Cela entraîne des douleurs, une déformation des articulations touchées et une perte de fonction des membres si aucun traitement n'est pris..

Les grosses articulations des jambes et des bras (genou, hanche, épaule) sont le plus souvent touchées, mais les lésions des petites articulations des extrémités supérieures et inférieures sont également fréquentes. La localisation préférée de l'arthrose des pieds est l'articulation métatarso-phalangienne du premier doigt, ce qui conduit à la formation du fameux «os» du pied (Halyusvalgus).

La maladie se développe progressivement en plusieurs étapes. La raison principale est les surcharges constantes dans les articulations des pieds, qui peuvent survenir en raison d'un excès de poids, de maladies de la colonne vertébrale, de pieds plats, de chaussures inconfortables, de blessures permanentes, par exemple, chez les joueurs de football, ainsi que d'une tendance génétique à cette lésion.

Les symptômes de l'arthrose du pied dépendent du stade du processus pathologique:

  1. Au premier stade, les articulations des jambes ne font mal qu'après une surcharge, par exemple, après une longue marche. La douleur douloureuse survient généralement le soir, ne nécessite pas d'analgésiques et disparaît indépendamment après le repos. Le plus souvent, les patients perçoivent ces symptômes non pas comme les manifestations initiales de l'arthrose, mais comme une fatigue ordinaire. Par conséquent, une arthrose déformante au premier stade est rarement diagnostiquée. Si le premier orteil est affecté, son écart vers l'extérieur peut atteindre 15 °.
  2. Dans la deuxième étape, la douleur survient même après un effort mineur, dure plus longtemps, ne permet souvent pas de s'endormir. Pour se débarrasser de la douleur, les patients sont obligés de prendre des analgésiques. Le premier doigt dévie vers l'extérieur de 15º à 20º, les autres doigts commencent à se plier.
  3. Au troisième stade, une douleur intense dans les articulations du pied, qui ne disparaît pas même sous l'influence des analgésiques, est dérangeante. Le premier doigt dévie de plus de 30 °, des déformations exprimées des doigts restants se développent, en raison desquelles la fonction de support du pied peut être perdue.

Important! Une indication que l'arthrose peut être suspectée à un stade précoce est une augmentation de la taille de la chaussure, à laquelle les patients ne font généralement pas attention..

Les principes de traitement consistent, tout d'abord, à créer de telles conditions dans lesquelles la charge sur les articulations douloureuses sera éliminée, si possible, par exemple, vous devez abandonner les modèles de chaussures au profit de l'orthopédie. Un traitement symptomatique est également prescrit: anti-inflammatoires non stéroïdiens, analgésiques, chondroprotecteurs. En thérapie complexe, la physiothérapie, le massage, la thérapie manuelle, le port de correcteurs orthopédiques spéciaux pour l'index sont prescrits. Dans certains cas, recourir à la correction chirurgicale des déformations du pied.


1, 2 et 3 degrés d'arthrose déformante des articulations du pied

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune inflammatoire chronique qui se manifeste par une inflammation des articulations, la destruction progressive de leurs composants et de graves déformations.

La polyarthrite rhumatoïde peut toucher presque toutes les articulations du corps. En premier lieu, l'inflammation des petites articulations des mains, en second lieu, la défaite des articulations des jambes. Les causes de la maladie ne sont pas connues aujourd'hui. Les scientifiques pensent que la pathologie se développe chez les personnes à tendance génétique après exposition à un facteur provocateur.

Symptômes de la polyarthrite rhumatoïde:

  • la douleur dans les articulations douloureuses est sévère;
  • raideur dans les articulations malades qui survient le matin;
  • les articulations touchées gonflent, la peau devient rouge au-dessus d'elles, elle devient chaude au toucher;
  • l'arthrite est généralement symétrique;
  • à mesure que la maladie progresse, des déformations des articulations des pieds se développent;
  • à l'examen, vous remarquerez peut-être une atrophie des muscles du pied.

Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde est une tâche difficile. Comme la cause de la maladie n'est pas connue, il n'y a pas de traitement étiotrope. Il est impossible de guérir cette maladie auto-immune, seule une rémission stable peut être obtenue. Pour ce faire, prenez des médicaments puissants du groupe des immunosuppresseurs, qui ont de nombreux effets secondaires. Par conséquent, la thérapie doit être effectuée sous la supervision d'un médecin.

Arthrite goutteuse

La goutte est une maladie métabolique caractérisée par une altération du métabolisme des purines et une accumulation excessive d'acide urique dans l'organisme, qui se dépose sous forme de sels dans les tissus périphériques. L'endroit le plus courant d'une telle accumulation est la membrane articulaire, ce qui conduit à son inflammation et au développement de l'arthrite goutteuse.


Arthrite goutteuse du premier orteil

Ce type d'arthrite a souvent un tableau clinique typique. En règle générale, les articulations du premier orteil s'enflamment. Il y a une vive douleur. L'articulation devient rouge, gonfle, la douleur est si forte que souvent le patient se réveille au milieu de la nuit et peut, avec une précision allant jusqu'à une minute, indiquer l'heure à laquelle il est tombé malade. La maladie a un caractère récurrent chronique. Les crises de douleur sont souvent déclenchées par des erreurs alimentaires..

Pour le traitement de la goutte, des analgésiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens ainsi que des médicaments spécifiques qui bloquent la formation excessive d'urate dans le corps sont utilisés. Un régime important dans le traitement de la goutte est l'alimentation.

Arthrite psoriasique

Il s'agit d'une lésion articulaire inflammatoire chez les patients atteints de psoriasis. Une telle maladie se développe chez 5-7% des personnes malades. En règle générale, les manifestations cutanées précèdent l'inflammation des articulations, dans certains cas, l'arthrite est précédée d'une éruption cutanée. La cause de l'arthrite dans le psoriasis n'est pas connue, ni le psoriasis lui-même. Un rôle important est donné à la dépendance génétique.

Selon les signes cliniques, les lésions articulaires du psoriasis ressemblent à la polyarthrite rhumatoïde, mais il existe également des signes distinctifs:

  • inflammation articulaire asymétrique;
  • la peau sur l'articulation touchée devient rouge foncé ou cyanotique;
  • l'articulation gonfle;
  • le doigt devient une saucisse, toutes les articulations des doigts sont affectées: à la fois proximale et distale.

L'évolution de la maladie est chronique, avec des périodes d'exacerbation et de rémissions. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, des déformations articulaires se développent, ce qui provoque un handicap.

Le traitement de cette arthrite est une tâche très difficile, en règle générale, des cytostatiques et des corticostéroïdes sont utilisés. Pour réduire la douleur, les patients utilisent des analgésiques, divers remèdes populaires. La thérapie étiotrope n'existe pas.

Lésions infectieuses

Dans certaines situations, la douleur dans les articulations des jambes peut être causée par une lésion infectieuse. Les micro-organismes pathologiques peuvent pénétrer dans la cavité articulaire des jambes de deux manières: avec la pénétration directe de microbes de l'environnement externe, par exemple, lors d'une blessure ouverte, ainsi qu'avec le flux de sang et de lymphe provenant d'autres foyers d'infection dans le corps.

Symptômes de l'arthrite infectieuse:

  • la maladie survient soudainement, est aiguë;
  • l'articulation malade augmente de volume, rougit, la peau au-dessus devient rouge;
  • la douleur est très intense, a un caractère pulsatoire ou éclatant;
  • le patient ne peut pas se lever à cause de la douleur;
  • la température augmente, l'état général d'une personne souffre.

Le traitement peut être conservateur et chirurgical. Il est obligatoire de prescrire des médicaments antibactériens, une thérapie de désintoxication, des analgésiques.

Arthrite réactive

Il s'agit d'une inflammation des articulations qui se développe après une infection, généralement urogénitale ou intestinale. Cette maladie survient chez les personnes atteintes d'un gène HLA-B27 mutant après certaines infections..

Signes d'arthrite réactive:

  • l'inflammation des articulations est précédée d'une infection broncho-pulmonaire, génito-urinaire ou intestinale;
  • dommages articulaires asymétriques;
  • en règle générale, plusieurs articulations des membres inférieurs s'enflamment;
  • les signes d'inflammation (œdème, douleur, rougeur) sont prononcés;
  • parfois la maladie devient chronique, mais n'est jamais accompagnée par le développement de déformations.

Pour le traitement, une thérapie anti-inflammatoire et une thérapie antibactérienne sont utilisées. La sélection des antibiotiques est réalisée en fonction du provocateur d'infection de l'inflammation articulaire.

En conclusion, il convient de noter que la douleur dans les articulations des jambes peut être causée par un grand nombre de causes, parmi lesquelles à la fois des maladies non graves et assez complexes qui peuvent provoquer une invalidité. Par conséquent, avec le développement de la douleur, il est impératif de subir un examen médical détaillé afin que les tactiques de traitement soient choisies correctement.

Inflammation articulaire: causes, symptômes, traitement

L'inflammation articulaire est une réaction normale du corps à certains facteurs exogènes et endogènes. Le processus pathologique peut affecter une articulation ou plusieurs à la fois. La lésion peut être symétrique ou asymétrique. Les éléments formant l'articulation s'enflamment dans un contexte de blessures diverses, ainsi que d'infection générale et locale. La cause de l'inflammation peut être le facteur rhumatoïde ou les maladies auto-immunes (collagénoses systémiques).

Les causes

La cause la plus fréquente d'inflammation articulaire est l'arthrite. Il existe plusieurs variétés de cette maladie. Selon les statistiques médicales, presque une personne sur cinq présente une inflammation plus ou moins sévère des tissus articulaires. Le groupe à risque comprend toutes les personnes âgées de plus de 50 ans, car en raison des processus de vieillissement naturel, le métabolisme ralentit et une fois que les blessures et les maladies se sont fait sentir. Certains types d'arthrite sont diagnostiqués même pendant l'enfance et l'adolescence..

Maladies accompagnées d'une inflammation des articulations:

Arthrose

L'arthrose est la cause la plus fréquente d'inflammation articulaire. La maladie est plus souvent diagnostiquée chez les personnes de plus de 40 à 45 ans. Le processus pathologique affecte les mains, les articulations intervertébrales, ainsi que les grosses articulations des membres inférieurs - le genou et la hanche. Avec l'arthrose, de petites excroissances osseuses se forment, irritant les tissus environnants et favorisant l'inflammation. Selon l'étiologie, il est d'usage de faire la distinction entre les formes primaire (idiopathique) et secondaire, et par le degré de prévalence - variétés localisées et généralisées.

L'arthrose secondaire est souvent le résultat de pathologies du système endocrinien ou de lésions traumatiques..

Principaux signes cliniques de l'arthrose:

  • diminution de l'amplitude des mouvements et des douleurs;
  • tension des tissus mous périarticulaires;
  • scelle le long des bords de la zone touchée;
  • douleur mécanique (survient ou s'intensifie le soir après l'exercice et disparaît au repos);
  • raideur dans l'articulation le matin après le réveil;
  • clics et craquement lors du déplacement.

Arthrite goutteuse

La cause de la goutte est une concentration pathologiquement accrue d'acide urique dans le plasma et, par conséquent, le dépôt de ses sels dans les articulations. Les cristaux d'urate provoquent une irritation et une inflammation, accompagnées de douleurs paroxystiques intenses. Le plus souvent, la maladie évolue de façon chronique et, au fur et à mesure de son évolution, conduit à une déformation articulaire. D'abord, les petites articulations des orteils souffrent, puis la lésion est successivement articulations de la cheville et du genou.

Un patient sur cinq produit des calculs d'urate et d'oxalate dans les reins.

Les symptômes de la goutte:

  • douleurs aiguës localisées (principalement la nuit);
  • hyperémie de la peau dans la zone de l'articulation à problème;
  • compactage local et même durcissement des tissus mous (en particulier au gros orteil);
  • faiblesse générale;
  • tremblement (tremblement) des membres;
  • hyperthermie importante (augmentation de la température corporelle totale);
  • céphalée (maux de tête).

Polyarthrite rhumatoïde

La prévalence de la polyarthrite rhumatoïde dans la population est d'environ 2%. Il s'agit d'une pathologie de la genèse auto-immune. La cause immédiate de son apparition est un dysfonctionnement du système immunitaire, dans lequel les cellules saines sont reconnues comme étrangères et attaquées. Avec cette pathologie, ce sont principalement les tissus articulaires qui sont touchés. Les facteurs prédisposants peuvent être les maladies infectieuses systémiques, les stress physiques et psycho-émotionnels, l'hypothermie générale, ainsi que l'arthrite réactive.

Signes cliniques typiques:

  • dommages symétriques aux articulations des membres, accompagnés de douleur;
  • raideur matinale disparaissant dans l'après-midi;
  • faiblesse générale;
  • sensation de fatigue;
  • anorexie (aggravation ou perte d'appétit);
  • myalgie (douleur musculaire de diverses localisations).

Lupus érythémateux disséminé (LED)

Le LED est une collagénose systémique. Dans le contexte du processus auto-immun, le tissu conjonctif et les vaisseaux sanguins souffrent. L'inflammation articulaire n'est qu'une des nombreuses manifestations de cette maladie. Les lésions des membres supérieurs et de la cheville les plus fréquemment diagnostiquées, accompagnées d'un gonflement local, d'une mobilité limitée, de douleurs et souvent de déformations.

Rhumatisme

Le rhumatisme est une pathologie du tissu conjonctif, caractérisée par une lésion prédominante du cœur et des articulations. Elle devient souvent le résultat de maladies somatiques - inflammation des amygdales, pneumonie, amygdalite, etc. L'hérédité alourdie (prédisposition familiale) a une certaine importance. Avec les rhumatismes, les grosses articulations souffrent principalement; ils gonflent et blessent beaucoup.

Polymyalgie rhumatismale

Pour la polymyalgie rhumatismale, qui se développe principalement chez les personnes âgées, le début aigu et la symétrie de la lésion sont typiques. Avec cette pathologie, les patients se plaignent de douleurs intenses au cou, aux épaules et au bas du dos. Dans un contexte de douleur intense, le mouvement dans les zones à problèmes est difficile. Les causes de la maladie peuvent être la polyarthrite rhumatoïde, les néoplasmes malins, les infections, le stress nerveux et une hypothermie générale importante.

Spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante) est causée par un dysfonctionnement du système immunitaire. Avec lui, les articulations intervertébrales souffrent principalement, mais le processus pathologique affecte souvent d'autres articulations. La maladie entraîne des troubles du système cardiovasculaire. La maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les jeunes hommes (jusqu'à 30 ans).

Entérite granulomateuse (maladie de Crohn)

Avec la maladie de Crohn, une inflammation de la paroi intestinale se développe, mais souvent les articulations souffrent également en parallèle. On pense que la principale cause de la maladie est une violation du système immunitaire. Dans l'enfance, les douleurs abdominales sont encore moins fréquentes que l'inflammation des tissus articulaires..

Borréliose transmise par les tiques

La borréliose transmise par les tiques (maladie de Lyme) est une maladie infectieuse à transmission vectorielle, dont l'agent causal est transmis à une personne par une piqûre de tique. Une caractéristique spécifique de la pathologie est la manifestation retardée des symptômes en l'absence d'une thérapie adéquate et opportune. Des douleurs migratoires intenses peuvent se développer après quelques semaines à partir du moment de l'infection.

Le plus souvent, les patients se plaignent de douleurs aux genoux, mais dans certains cas, d'autres articulations peuvent souffrir.

Coccidioïdomycose

La coccidioïdomycose est une maladie fongique systémique. Le système respiratoire (poumons) est principalement affecté, mais dans près de 100% des cas, les articulations souffrent également.

Tuberculose

La tuberculose articulaire est considérée comme l'une des formes extrapulmonaires les plus courantes de cette maladie infectieuse. Les membranes synoviales des articulations intervertébrales et les grosses articulations des membres inférieurs sont les plus touchées.

Les symptômes de l'inflammation articulaire

L'inflammation articulaire d'origines diverses se caractérise par un certain nombre de manifestations cliniques similaires..

Le principal symptôme est généralement la douleur, dont l'intensité et la localisation varient en fonction de la maladie primaire et du déroulement du processus. La douleur peut être persistante ou paroxystique; il a tendance à se développer ou à s'intensifier dans le contexte de l'effort physique.

La peau dans la zone de l'articulation touchée est hyperémique; leur couleur va du rose pâle au rouge vif ou au bordeaux.

Dans le domaine de l'inflammation articulaire, l'hyperthermie locale est déterminée; la température corporelle globale peut augmenter.

Dans la zone à problème, un gonflement plus ou moins prononcé des tissus mous est presque toujours détecté.

Si les articulations étaient stationnaires depuis longtemps, le patient note généralement une certaine raideur.

Lorsque vous essayez de plier un joint, un clic ou un craquement distinct se fait souvent entendre..

Dans les cas cliniques graves, la déformation articulaire secondaire est déterminée.

Pour les douleurs inflammatoires, un début brutal brutal est typique lors des mouvements. Souvent, la douleur se développe spontanément au repos la nuit.

Le cours de l'inflammation et les complications possibles

Selon la nature du cours, on distingue l'inflammation aiguë, subaiguë et chronique. Le processus chronique se caractérise par l'alternance de périodes de rémission (de durées diverses) et d'exacerbations.

À maladies aiguës et les blessures, le pronostic est généralement favorable, sous réserve d'un diagnostic précoce et d'un traitement complet adéquat. Dans la plupart des cas, il est possible d'obtenir une récupération clinique complète avec soulagement des symptômes et restauration des fonctions motrices. Un résultat possible peut être la chronologie du processus..

Pour forme subaiguë l'inflammation est caractérisée par une douleur spontanée pendant l'exercice et une réduction de l'amplitude des mouvements. Les symptômes sont souvent atténués..

Avec des maladies prolongées paresseuses, le pronostic est moins optimiste; dans certains cas, le handicap du patient n'est pas exclu.

Complications probables:

  • inflammation purulente limitée des tissus mous environnants (abcès);
  • processus purulent diffus impliquant du tissu sous-cutané (phlegmon);
  • état septique;
  • l'ostéomyélite;
  • dysfonction articulaire;
  • violation du rapport anatomique des composants de l'articulation (par exemple, une subluxation ou une sortie complète de la tête articulaire de la fosse);
  • atrophie musculaire.

Diagnostique

Le diagnostic est posé sur la base d'une anamnèse, d'un examen général et d'examens complémentaires et de tests de laboratoire.

Une collecte détaillée de l'anamnèse (y compris les antécédents familiaux) est nécessaire pour identifier une prédisposition héréditaire, ainsi que la relation de l'inflammation avec les réactions allergiques, les infections, l'hypothermie, etc..

Un examen général comprend un examen de palpation et une évaluation du degré de mobilité dans la zone touchée.

Un test sanguin de laboratoire permet de détecter la présence d'anticorps dirigés contre le streptocoque hémolytique (qui indique la présence d'une infection) et le facteur rhumatoïde. L'analyse vous permet d'évaluer objectivement le niveau d'acide urique, ce qui est particulièrement important dans le diagnostic de l'arthrite goutteuse. De plus, le liquide articulaire (synovial) est examiné, dont un échantillon est obtenu pendant la ponction.

Certaines des méthodes de diagnostic matériel les plus informatives comprennent les rayons X, l'imagerie par résonance magnétique et l'arthroscopie.

Lorsque des nodules sont identifiés, il est conseillé d'effectuer une biopsie suivie d'un examen cytologique et histologique du matériel biologique.

Traitement de l'inflammation articulaire

La tactique médicale est déterminée par l'étiologie de la maladie, la gravité des symptômes cliniques et la nature du processus.

Le traitement systémique implique l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires (non stéroïdiens ou hormonaux). Pour le soulagement de la douleur, divers analgésiques sont prescrits.

Dans les pathologies d'origine infectieuse (bactérienne), une antibiothérapie rationnelle est montrée avec une détermination préliminaire de la sensibilité de la microflore pathogène à un antibiotique particulier.

Pour une exposition locale à la lésion affectée, une physiothérapie (le plus souvent - chauffage, thérapie UHF et électrophonophorèse) et des onguents et des gels (y compris avec des glucocorticostéroïdes) sont prescrits.

Souvent avec inflammation, des injections intra-articulaires sont indiquées..

Les méthodes radicales de traitement comprennent les endoprothèses (remplacement de l'articulation touchée par une structure artificielle), la réparation en plastique des tendons endommagés et l'ablation chirurgicale de fragments de cartilage irrémédiablement endommagés.

Si pour une raison ou une autre, la mise en place d'une endoprothèse est impossible, une arthrodèse est recommandée pour restaurer la fonction de soutien du membre inférieur et éliminer le syndrome douloureux - chirurgie de fermeture articulaire.

Plisov Vladimir, médecin, observateur médical

10,541 vues totales, 1 vues aujourd'hui

Inflammation des articulations des jambes et des mains

Si les articulations des bras et des jambes font mal, que devrait faire une personne dans une telle situation? Bien sûr, la première chose qui me vient à l’esprit est d’aller à la polyclinique chez votre thérapeute local, puis il découvrira ce qui est quoi: il prescrira des tests ou l’enverra à un spécialiste. Cependant, beaucoup d'entre nous savent à quel point il est difficile de trouver du temps pour se rendre dans un établissement médical, car vous devrez vous absenter du travail, puis, très probablement, vous asseoir là en ligne ou préparer une certaine somme d'argent pour une visite dans un centre médical rémunéré.

En général, les gens ont de nombreuses raisons en faveur de l'automédication à domicile. Et ce n'est pas si rare que ça aide vraiment. Eh bien, dans notre article, vous trouverez plusieurs recettes folkloriques qui aident à soulager divers types de douleurs articulaires, ainsi qu'une liste de préparations pharmacologiques spécialement conçues pour résoudre ces problèmes. Mais d'abord, nous vous conseillons d'être très sérieux en lisant le prochain chapitre de notre histoire..

L'importance de poser le bon diagnostic

Quand on demande à tous ceux qui traversent: «Si les articulations des bras et des jambes font mal, que dois-je faire?», Les gens ne comprennent souvent pas que les douleurs qui les dérangent peuvent être le stade initial d'une maladie grave, dont le développement peut être arrêté ou ralenti au stade initial, lorsque les processus destructeurs dans les articulations ne sont pas allés trop loin.

En effectuant un traitement indépendamment avec des lotions, des broyages, des cataplasmes, etc., une personne malade met sa santé en danger. Après tout, les remèdes maison ne sont pas du tout aussi sûrs et peuvent être contre-indiqués dans certaines maladies.

Ici, par exemple, il y a une opinion qu'il n'y a rien de mieux que de se réchauffer pour résoudre rapidement les problèmes articulaires. Mais ce n'est pas du tout! Si la maladie s'accompagne d'un œdème, des processus inflammatoires aigus se produisent dans les articulations malades, une augmentation de la température locale est observée, puis l'exposition à la chaleur sur la zone à problème ne peut qu'aggraver la situation. Si les articulations des bras et des jambes font mal, les causes, les symptômes et les schémas thérapeutiques doivent d'abord être discutés avec des spécialistes (rhumatologue, orthopédiste ou traumatologue).

Nous n'allons pas chérir les remèdes populaires ici: ils peuvent être d'une grande aide dans la lutte contre diverses maladies, mais seulement après que le médecin a établi le bon diagnostic et fait des recommandations sur ce qui peut apporter des bienfaits aux articulations et ce qui va nuire..

Diverses causes de douleurs articulaires

Pourquoi les articulations font-elles mal et que faire dans ces cas, il sera beaucoup plus facile de comprendre si vous connaissez les causes des maux, des douleurs dans les membres et la limitation de leurs fonctions motrices. Voici quelques-unes des maladies articulaires les plus courantes:

1. Polyarthrite rhumatoïde. Une maladie chronique dans laquelle des processus inflammatoires dans les tissus conjonctifs sont observés. Symptômes typiques accompagnant l'arthrite:

  • La douleur dans une ou plusieurs articulations augmente progressivement, en une à deux semaines, ou peut survenir soudainement. Au repos, la douleur s'intensifie, surtout le matin.
  • La polyarthrite rhumatoïde peut affecter à la fois les grandes articulations des bras et des jambes (poignet, cheville, coude, genou) et les petites articulations des pieds et des mains. L'inflammation d'une articulation est appelée monoarthrite, plusieurs - polyarthrite.
  • L'un des symptômes de la maladie en question est de limiter la mobilité des membres malades pendant les premières heures après le réveil matinal.
  • La maladie s'accompagne d'une augmentation notable des articulations, d'une rougeur de la peau dans un endroit problématique et d'une augmentation de sa sensibilité.

2. Rhumatisme. Dans cette maladie chronique, tous les organes (cœur, reins, système lymphatique, etc.) sont progressivement affectés, y compris les articulations. Le processus peut durer de nombreuses années. Il est très important de commencer le traitement dès que possible. L'un des signes les plus caractéristiques d'un début de rhumatisme est simplement une douleur articulaire qui survient périodiquement, parfois accompagnée de fièvre et d'enflure..

3. Arthrose. Une maladie associée à des changements dégénératifs-dégénératifs se produisant dans le cartilage, avec une implication progressive dans le processus pathologique des tissus osseux, ligamentaires et synoviaux. L'arthrose la plus courante des articulations du genou, de la hanche et du coude. Les principaux symptômes sont:

  • le principal symptôme est une douleur qui se produit lors d'un déplacement ou d'un chargement sur une articulation douloureuse;
  • restriction progressive de la mobilité. Si la maladie ne commence pas à être traitée à temps, le processus peut progresser rapidement, ce qui entraînera finalement une invalidité.

4. Blessures, ecchymoses, surcharge physique des articulations.

5. Goutte - l'une des variétés d'arthrite.

Articulations des bras et des jambes blessées: que faire?

Décrivons les principales étapes à suivre séquentiellement en cas de douleurs articulaires:

1. Avant de découvrir les causes de la douleur, essayez de garder vos articulations calmes.

2. Prenez des anti-inflammatoires non stéroïdiens (une liste de ces médicaments est publiée dans notre article ci-dessous).

3. Contactez un établissement médical pour déterminer les causes de la douleur.

4. Obtenez des recommandations détaillées du médecin concernant le régime de traitement et les médicaments que vous devez utiliser, ainsi que consultez des méthodes de traitement alternatives, si vous comptez les utiliser..

Traitement de l'arthrite

L'arthrite est le plus souvent une douleur intense dans les articulations des mains. que-faire dans cette situation? Le patient doit comprendre que le traitement nécessitera un certain nombre de mesures complexes. Après tout, il est nécessaire non seulement de soulager la douleur symptomatique, mais également de ralentir le processus inflammatoire, de rétablir un flux sanguin normal dans les tissus et le cartilage affectés, etc. Pour cela, le médecin peut prescrire, en plus des anti-inflammatoires non stéroïdiens, l'utilisation d'antibiotiques. Dans le cadre de cet article, nous pouvons fournir une excellente prescription de la médecine traditionnelle.

Avec l'arthrite, une compresse de miel et de chou aide très bien. Vous devez le faire avant le coucher. Il est nécessaire de prendre une feuille de chou fraîche, de la chauffer, de la graisser avec une fine couche de miel et de l'appliquer sur le point sensible avec le côté à tartiner. La compresse est recouverte de cellophane sur le dessus, bandée et enveloppée dans une écharpe en laine chaude. Le matin, le patient ressentira certainement un soulagement.

Le rôle d'une bonne nutrition

Les articulations des jambes et des mains sont souvent douloureuses en raison de troubles métaboliques du corps. La maladie de la goutte est l'une des variétés de l'arthrite, un compagnon fréquent des personnes modernes, en particulier elle tourmente le sexe fort. Tout le monde a probablement entendu un tel terme: «dépôt de sels dans les articulations». Certains lisent que tout tourne autour du sel de table ordinaire, mais ce n'est pas le cas..

Avec la goutte, des sels d'acide urique se déposent dans les articulations, ce qui est dû à la consommation constante de viande, de poisson gras et d'alcool. Le tabagisme contribue également au développement du processus pathologique. Si les articulations des doigts et des orteils gonflent et font mal, alors peut-être que l'inconfort indique la présence de goutte.

Cette maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. La principale recommandation pour la prévention des maladies est une bonne nutrition. Rien de compliqué: vous devez introduire plus de légumes, de céréales à grains entiers, de fruits, de fromage cottage dans votre alimentation et abandonner les libations de tabac et d'alcool.

Ostéoarthrose. Traitement

Aujourd'hui, plusieurs personnes se plaignent que les articulations de leurs mains et de leurs pieds sont douloureuses. Que faire si la douleur est causée par l'arthrose? Ici aussi, très probablement, vous ne pouvez pas vous passer d'AINS: ils aideront à soulager rapidement les tourments. Une consultation avec un médecin est nécessaire. Il sera nécessaire de prendre une radiographie - cela aidera le médecin à déterminer le degré de destruction articulaire.

Dans le traitement de l'arthrose, avec les anti-inflammatoires, l'utilisation de chondroprotecteurs (substances qui rétablissent le cartilage articulaire) joue un rôle important. Arthra, Chondroitin Sulfate, Chondrolon, Teraflex, Structum, etc. peuvent être prescrits..

Un bon chondroprotecteur naturel alternatif est la gélatine ordinaire, qui peut être achetée en magasin. Ce produit doit être dilué dans de l'eau tiède et bu plusieurs fois par jour. Et pour la restauration la plus rapide du cartilage, il est recommandé de faire cuire de la gelée maison ou de la gelée plus souvent, elle contient également en grande quantité les substances naturelles à partir desquelles le tissu cartilagineux est construit.

Médicaments

Plusieurs fois, lorsque nous avons mentionné la question "que faire si les articulations des bras et des jambes font mal" dans notre article, nous avons écrit que la douleur et l'inflammation étaient bien éliminées par les anti-inflammatoires non stéroïdiens, en abrégé AINS. Dans le traitement des articulations, les pommades de ce groupe sont très efficaces. Voici une courte liste de médicaments similaires:

Avec une douleur intense, vous ne pouvez pas vous limiter à certaines pommades externes et prendre des AINS très efficaces sous forme de comprimés ou de poudres:

Physiothérapie

En cas de douleur articulaire douloureuse persistante, le médecin peut juger nécessaire que les patients subissent une physiothérapie:

  • UHF;
  • phonophorèse ou électrophorèse;
  • Irradiation UV;
  • magnétothérapie;
  • stimulation électrique transcutanée;
  • bains et applications de paraffine, etc..

Traitement des articulations avec des onguents préparés selon des recettes folkloriques

Nous continuons à considérer le sujet principal de l'article: "Que faire si les articulations font mal?" Le traitement avec des onguents préparés par eux-mêmes peut être un excellent ajout aux procédures prescrites par le médecin. Quels sont ces fonds et comment les faire?

1. Pommade pour les rhumatismes. Pour le préparer, vous aurez besoin de 100 g de moutarde en poudre et 200 g de sel de table, qui doivent être mélangés les uns aux autres, puis ajoutez tant de kérosène au mélange de moutarde et de sel afin d'obtenir une masse de densité similaire à la crème sure du village. Le médicament est frotté dans les zones douloureuses la nuit.

2. Pommade pour l'arthrite du miel et des jaunes d'oeufs. Prenez le jaune d'oeuf, un bloc de cire d'abeille (petit) et 1 cuillère à soupe. l mon chéri. Tout d'abord, le jaune est chauffé dans un bain-marie, dans lequel la cire s'effrite et le miel est versé. Tout est mélangé pour faire une pommade homogène. Pour l'utilisation, un morceau de gaze est pris, plié en plusieurs couches, une masse chaude est déposée dessus, et sous cette forme, le médicament est appliqué sur l'articulation et est correctement fixé avec un bandage.

3. Pommade pour le traitement des articulations arthrosiques. Les feuilles d'ortie, les baies de genièvre (vertes) et l'huile de mouton sont prises en proportions égales. Les baies et les feuilles sont bien broyées dans un mortier puis combinées avec de l'huile. La pommade prête doit être frottée dans les articulations le matin et le soir.

Traitement au charbon actif

Il existe un moyen simple mais efficace de traiter les articulations contre la goutte. Cela nécessitera du charbon actif. À partir de cet outil, vous devrez faire cuire une pâte. Cela se fait comme suit: les comprimés de plusieurs paquets de charbon sont broyés en poudre, dans laquelle un peu d'eau et 1 cuillère à soupe sont ajoutés. une cuillère de graines de lin hachées. Après un mélange complet avec une pâte, un joint douloureux est enduit la nuit, après quoi il est bandé et enveloppé plus chaud jusqu'au matin.

Traitement à l'argile

Voici une autre excellente méthode populaire de guérison si les articulations des jambes et des bras font mal. Nous avons déjà discuté des causes et du traitement de nombreuses maladies et découvert que différentes maladies devraient être traitées différemment. Mais il existe une recette pratiquement universelle - ce sont des compresses, des bains, des enveloppements d'argile qui peuvent être utilisés pour l'arthrose, l'arthrite et les douleurs rhumatismales. L'argile apaise parfaitement la douleur, soulage l'inflammation et l'enflure, aspire les toxines du corps, etc..

Éducation physique et sport: avantages ou inconvénients pour les articulations

Ceux qui aiment trop les activités sportives ont souvent des douleurs articulaires. Que dois-je faire si mes genoux et mes chevilles me font mal après de longues courses épuisantes qui semblent être faites au nom de la santé? Pour commencer à reconsidérer votre style de vie. Tout excès est nocif - cette déclaration peut être attribuée au sport.

Afin de se débarrasser de la sensation d'inconfort constant dans les articulations des jambes, il suffit parfois à une personne de réduire son activité physique. Pour renforcer la santé, le jogging ou la marche (pour les personnes âgées), les exercices du matin, le yoga, la natation sont bien adaptés. De toutes les articulations ci-dessus, il est peu probable de tomber malade. Au contraire, une telle éducation physique les remplira de force et d'endurance..

Le dernier mot

Nous espérons que les informations présentées dans l'article aideront ceux qui souffrent de douleurs articulaires et aux jambes. Maladies et méthodes de traitement, recettes folkloriques et liste de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens - tous ces documents que nous avons soigneusement étudiés auparavant et ensuite affichés au public. Utilisez ces informations sur la santé et gardez vos articulations toujours normales.!

L'inflammation des articulations des jambes se rencontre souvent chez les personnes d'âges différents. Le problème agace souvent les hommes et les femmes d'âge moyen. Les processus négatifs dans les articulations provoquent de la douleur, provoquent un gonflement, une rougeur des tissus, perturbent la mobilité des membres.

Le processus inflammatoire se développe dans les grosses articulations subissant la plus grande charge, par exemple, dans l'articulation du genou. Les articulations des chevilles et des doigts souffrent également de manifestations d'une pathologie telle que l'arthrite des jambes. Il est important de savoir comment prévenir l'inflammation plutôt que de traiter diverses formes d'arthrite..

Causes de l'inflammation des articulations des jambes

La nature du processus inflammatoire est si diverse que les médecins identifient souvent plusieurs facteurs qui aggravent la santé des articulations. Les médecins diagnostiquent l'arthrite même chez les jeunes.

La principale cause de pathologie articulaire est une infection qui pénètre de diverses manières dans le cartilage, les tendons et le sac périarticulaire. Liquide synovial - un environnement favorable au développement de l'inflammation, le processus pathologique progresse rapidement.

Les changements négatifs se développent sous l'influence des facteurs suivants:

  • charges élevées sur les articulations des membres inférieurs;
  • malnutrition;
  • boire excessivement
  • blessures de gravité variable;
  • surpoids;
  • maladies infectieuses dans divers organes (tuberculose, syphilis), infections fongiques et virales;
  • manque de vitamines;
  • bursite, ostéoarthrose;
  • Déséquilibre hormonal;
  • mauvais état du tissu cartilagineux dans le contexte des changements dégénératifs-dystrophiques et des pathologies articulaires. L'inflammation est un facteur secondaire;
  • troubles métaboliques (la goutte provoque une arthrite goutteuse);
  • port prolongé de chaussures inconfortables et de mauvaise qualité;
  • pathologies auto-immunes (lupus érythémateux);
  • prédisposition héréditaire.

En savoir plus sur les causes probables et les règles de traitement de la douleur dans les articulations des doigts.

Pourquoi les articulations du genou font-elles mal et comment gérer l'inconfort? Lisez la réponse sur cette page..

Premiers signes et symptômes

L'arthrite, contrairement à l'arthrose, se développe dans la plupart des cas avec des symptômes prononcés. L'inflammation des articulations des membres inférieurs provoque une gêne dans la zone à problème. Les manifestations négatives interfèrent avec la vie normale, obligent le patient à consulter un médecin.

Les principaux symptômes de l'arthrite:

  • gonflement, souvent, gonflement sévère des tissus sur l'articulation enflammée. Parfois, la taille de la zone enflée double;
  • douleur aggravée par le mouvement. Souvent, les attaques se produisent même au repos et la nuit;
  • rougeur de la peau dans la zone d'inflammation;
  • "Twitching", pulsation de la zone enflammée. Des symptômes négatifs et douloureux accompagnent souvent la forme purulente de l'arthrite infectieuse;
  • mobilité limitée de la cheville, du genou, difficulté à marcher, amplitude de mouvement réduite. Avec une inflammation sévère, il est douloureux de marcher sur le membre affecté, de plier et de plier le genou;
  • la température locale monte au-dessus de la zone enflammée, la peau est chaude au toucher;
  • l'évolution chronique aggrave sensiblement la mobilité de l'articulation, avec des cas avancés parfois une immobilité complète (ankylose) de la zone à problème se développe.

Règles générales et options de traitement

Les symptômes de l'arthrite des membres inférieurs sont difficiles à ignorer, mais de nombreux patients font des lotions, des compresses, boivent des décoctions et des infusions maison dans l'espoir d'une guérison complète. Souvent, sur les conseils d'amis et de parents, le patient prend des antibiotiques qui n'ont aucun effet sur les bactéries, les champignons ou les virus. Vous ne pouvez pas compter uniquement sur le pouvoir de guérison des herbes et des composés naturels, il est important de commencer le traitement médicamenteux en temps opportun.

Une autre condition pour une thérapie réussie est un diagnostic précis utilisant des méthodes modernes. Dans le processus inflammatoire, le médecin prescrit non seulement une radiographie, une échographie, une tomodensitométrie ou une IRM de l'articulation touchée, mais également un test sanguin biochimique. Il est important d'identifier l'agent pathogène, de sélectionner des médicaments qui ont un effet néfaste sur l'agent infectieux. Avec les pathologies articulaires, les médecins prescrivent des médicaments spécifiques ayant un effet actif sur le tissu affecté..

Médicaments

Avec l'inflammation des articulations des jambes, plusieurs groupes de médicaments sont nécessaires:

  • composés non stéroïdiens pour soulager l'inflammation. Les composants des médicaments du groupe des AINS pénètrent dans les tissus articulaires, arrêtent le processus inflammatoire et, en même temps, anesthésient. Les composés éliminent les poches, les rougeurs, mais ne peuvent pas être utilisés pendant une longue période: il existe un risque élevé d'effets secondaires, en particulier dans le tractus gastro-intestinal. Pour minimiser l'impact négatif, non seulement les capsules sont recommandées, mais également les injections intra-articulaires, application topique. Préparations: Diclofenac, Revmoxicam, Movalis, Naprofen, Indomethacin, Ortofen, Meloxicam, Nise;
  • glucocorticostéroïdes. Les injections dans la zone de l'articulation à problème soulagent rapidement l'inflammation, agissent directement sur la focalisation destructrice. Les médicaments hormonaux puissants ne sont autorisés que dans les cas graves sous la surveillance constante du médecin traitant. Les glucocorticostéroïdes ont beaucoup d'effets secondaires, l'application nécessite une conformité exacte avec la posologie, en tenant compte des contre-indications. Préparations: Prednisolone, Kenalog 40, Diprospan;
  • antibiotiques, composés antiviraux et antimycotiques. Un élément thérapeutique nécessaire pour la détection des infections bactériennes, fongiques ou virales. La sélection des médicaments est effectuée par le médecin en fonction des résultats des tests, après un test spécial. L'auto-administration de médicaments inappropriés ne donne pas de résultats positifs, développe une résistance aux médicaments dans l'agent infectieux;
  • complexes de vitamines et de minéraux. Un corps faible est plus facile à attaquer les bactéries ou virus nocifs. Les micro-organismes conditionnellement pathogènes se multiplient rapidement, passant sous une forme pathogène avec une immunité réduite. L'arthrite se développe souvent dans un contexte de pathologies systémiques, vous ne pouvez pas vous passer de renforcer le corps. Vitamines et composés minéraux populaires: MultiTabs, Vitrum Immuno, Centrum, AlfaVit;
  • immunomodulateurs naturels. Les médecins prescrivent souvent des médicaments synthétiques pour renforcer le système immunitaire, mais les médicaments à base de plantes médicinales donnent également de bons résultats. Les composés n'ont pratiquement aucun effet secondaire, affectent délicatement le corps et renforcent la lutte contre les infections. Remèdes efficaces: ginseng, échinacée, sauge, vigne de magnolia chinois, Rhodiola rosea. Les herbes et les fleurs sont utiles: pissenlit, aralia élevé, millefeuille, succession. Plantes médicinales - la base des teintures, décoctions, thés. Dans les pharmacies, les patients trouveront des teintures prêtes à l'emploi pour renforcer l'immunité;
  • chondroprotecteurs. Des préparations qui améliorent l'état du tissu cartilagineux sont souvent prescrites pour l'arthrose, lorsque des changements dégénératifs sont notés. Dans l'arthrite, les chondroprotecteurs sont utilisés comme adjuvant qui améliore l'élasticité du cartilage. Dans le processus inflammatoire, des chondroprotecteurs de 4e génération sont recommandés, notamment le diclofénac sodique ou l'ibuprofène (Movex, Teraflex Advance). L'utilisation de ces médicaments arrêtera l'inflammation. Les médecins avertissent: même les chondroprotecteurs de dernière génération ne remplacent pas le groupe AINS.

Remèdes et recettes populaires

Comment soulager l'inflammation des articulations des membres inférieurs en utilisant des méthodes à domicile? Cette question est posée par de nombreux patients qui souhaitent économiser sur les anti-inflammatoires non stéroïdiens coûteux. Les médecins recommandent des recettes de médecine traditionnelle comme supplément et non comme substitut à de puissants remèdes. À un stade précoce de l'arthrite, les compresses, les décoctions, les lotions d'ingrédients naturels sont les plus efficaces.

Recettes éprouvées:

  • compresse froide avec décoction de camomille. Préparez un produit de guérison à partir d'une cuillère à soupe de fleurs séchées et de 250 ml d'eau bouillante. Après 40 minutes, filtrer le liquide infusé, la gaze fraîche et humide, attacher à la zone affectée. Changez la compresse toutes les 20 minutes;
  • collection anti-inflammatoire. Dans un bol, mettre une cuillère à soupe de millepertuis, calendula, menthe, camomille, verser 500 ml d'eau chaude, faire bouillir le liquide, après 2 minutes retirer du poêle. La collection de guérison insiste une demi-heure, filtre, prend un tiers de verre trois fois par jour. Le cours aura besoin de 10-14 procédures;
  • infusion de feuilles d'ortie et d'airelle rouge. Un excellent outil pour nettoyer le sang, réduire l'inflammation dans les articulations des jambes. Prenez 2 c. chaque composant, ajouter un demi-litre d'eau bouillante, faire bouillir pendant 10 minutes, laisser infuser 30 minutes. Bouillon filtré, prendre ½ tasse par jour, 15 minutes avant les repas;
  • une compresse d'une feuille de chou. Un remède efficace et bon marché aide à combattre l'inflammation sévère et les douleurs articulaires. Souvent, coupez ou battez une grande feuille pour faire ressortir le jus de guérison, attachez-le à un point douloureux et bandez-le doucement. Le chou «tire» bien l'inflammation, la feuille devient rapidement chaude. Changez quelques compresses naturelles. Répétez la procédure quotidiennement jusqu'à ce que l'inconfort diminue;
  • teinture de Kalanchoe. Vous avez besoin d'une cuillère à soupe de feuilles hachées et de 500 ml de bonne vodka. Mélanger les composants dans une bouteille en verre sombre, mettre dans un endroit frais et sombre pendant une semaine. Filtrez la teinture finie, conservez au froid, mais ne congelez pas. Chaque jour avant d'aller au lit, frottez la zone à problème. Kalanchoe soulage bien l'inflammation;
  • Compresse d'aloès et de miel. Un remède universel aide à l'arthrite de diverses étiologies. Les composants du produit apicole et du jus cicatrisant pénètrent profondément dans les tissus et réduisent l'inflammation. Mélanger une cuillère à soupe de pulpe ou de jus d'aloès avec trois cuillères à soupe de miel clairsemé. Lubrifiez la zone affectée tous les jours pendant 45 minutes. Après avoir enlevé la masse de miel, lavez-vous les pieds, humidifiez avec une décoction de camomille ou de calendula;
  • comprimer à partir de feuilles fraîches de bardane. Déchirez quelques feuilles, rincez bien la poussière et la saleté, trempez dans l'eau bouillante pendant 1 minute, refroidissez. Fixez la bardane à la zone à problème, bandez-la légèrement. Attendez 45 minutes, remplacez la compresse par une nouvelle. Un excellent effet est l'utilisation de feuilles de chou (le matin) et de bardane (le soir).

L'échauffement de toute nature avec inflammation des articulations est interdit. Chaleur sèche, compresses, onguents chauffants, bains chauds accélèrent la propagation de l'infection, augmentent la production de masses purulentes, aggravent l'état des tissus affectés.

Comment traiter l'arthrose du genou? Voir une sélection de méthodes efficaces.

Sur les causes probables et le traitement de la douleur dans l'articulation de la cheville est écrit sur cette page..

Suivez le lien http://vseosustavah.com/bolezni/bursit/loktevogo-sustava.html et découvrez le traitement de la bursite ulnaire à la maison.

Physiothérapie

Après l'arrêt de l'inflammation, une rééducation utilisant des procédures modernes est recommandée pour la restauration rapide de la mobilité du membre affecté. Un arthrologue ou un rhumatologue sélectionnera un ensemble de méthodes pour le traitement de l'arthrite.

Physiothérapie efficace:

  • électrophorèse d'hydrocortisone;
  • laser et magnétothérapie;
  • massage;
  • acupuncture.

Au stade aigu de l'arthrite, les séances de physiothérapie ne sont pas effectuées..

Que faire si les articulations sont enflammées? Comment traiter l'inflammation? Conseils utiles dans la prochaine vidéo:

Aimez-vous l'article? Abonnez-vous aux mises à jour du site via RSS ou restez à l'écoute sur VKontakte, Odnoklassniki, Facebook, Twitter ou Google Plus.

L'inflammation des articulations de la jambe est l'une des pathologies les plus courantes au monde, qui affecte même les petits enfants. Une telle maladie provoque de nombreux inconvénients pour le patient, perturbe la fonction d'articulation et contribue à sa destruction. Toutes les articulations des jambes peuvent être enflammées, des grosses articulations de la hanche et du genou aux petites articulations du pied.

Il est très important de connaître les signes de maladies articulaires inflammatoires afin de consulter un médecin à temps et de commencer le traitement. Plus la thérapie pathologique commence tôt, moins la probabilité de complications désagréables.

Causes de l'inflammation des articulations des jambes

Tout d'abord, il convient de noter que l'intégralité de l'articulation et une partie de celle-ci, comme un sac synovial ou une membrane, peuvent s'enflammer, dans chaque cas, le médecin établit différents diagnostics et le traitement peut varier légèrement.

Les causes suivantes et leur combinaison peuvent provoquer une inflammation:

  • mode de vie passif;
  • effort physique intense;
  • blessures articulaires;
  • la présence d'un excès de poids;
  • immunité affaiblie;
  • carence en vitamines et mauvaise nutrition;
  • maladies infectieuses;
  • troubles métaboliques dans le corps;
  • pathologies endocriniennes;
  • hypothermie;
  • prédisposition héréditaire;
  • pathologies congénitales.

Selon la cause de l'inflammation, elle peut être infectieuse ou non infectieuse. Dans le premier cas, la maladie est provoquée par des microbes qui pénètrent dans la cavité articulaire par une blessure au genou ou par la circulation sanguine, et dans le second cas, la cause peut être des blessures, des dépôts de sel dus à des problèmes métaboliques.

Symptômes d'inflammation des articulations des jambes

Selon le type d'inflammation, les symptômes de la maladie peuvent varier. Mais il existe un certain nombre de signes généraux du processus inflammatoire, dans lesquels vous devez consulter un médecin dès que possible:

  • le symptôme le plus important est la douleur dans l'articulation, qui s'intensifie avec le temps et pendant l'effort physique;
  • l'articulation gonfle, le gonflement peut être exprimé à un degré différent;
  • la peau autour de la zone affectée devient rouge, elle est plus chaude au toucher que le reste du corps du patient;
  • l'activité motrice de l'articulation est altérée, c'est-à-dire qu'il est difficile de se plier et de se plier;
  • en raison de la douleur, le patient boite lorsqu'il bouge ou prend soin de sa jambe.

Avec l'inflammation aseptique de l'articulation, c'est-à-dire l'arthrite, la douleur n'est pas très prononcée, en particulier dans les premiers stades. Si l'infection est devenue la cause de l'inflammation, les signes sont très brillants: la douleur est lancinante, le genou est rouge, chaud et enflé, la température corporelle augmente.

L'inflammation infectieuse nécessite une admission immédiate à l'hôpital, car les micro-organismes peuvent se propager aux tissus environnants et provoquer une septicémie.

Comment traiter l'inflammation des articulations des jambes

Le traitement de l'inflammation des articulations des jambes dépend du type de pathologie. Afin d'identifier exactement ce qui s'est enflammé et pour quelle raison, il est nécessaire de se soumettre à un examen. Les patients doivent recevoir du sang, de l'urine, des ultrasons, des radiographies et une IRM, et vous devrez peut-être également subir une arthroscopie, une ponction articulaire et d'autres méthodes d'examen..

Pour tous les types d'inflammation articulaire, les patients sont prescrits:

  • immobilisation thérapeutique;
  • traitement médical;
  • traitement physiothérapeutique;
  • une bonne nutrition ou un régime spécialisé.

Après avoir soulagé l'exacerbation, des exercices de physiothérapie et des massages sont indiqués, ces procédures aident à développer une articulation malade, à renforcer les muscles, à améliorer la circulation sanguine.

La fixation de l'articulation dans la bonne position est nécessaire pour soulager la douleur et empêcher la destruction du tissu cartilagineux. Pour cela, des orthèses spéciales sont utilisées, qui sont faites de tissu, de métal et de plastique.

La physiothérapie aide à soulager l'inflammation et la douleur, avec une inflammation des articulations pouvant être prescrites des procédures telles que la magnétothérapie, la thérapie au laser, la balnéothérapie, l'UHF, le rayonnement ultraviolet et d'autres procédures. Habituellement, le médecin donne des recommandations pour la physiothérapie et dirige le patient vers la procédure.

Préparations pour l'inflammation des articulations des jambes

La thérapie médicamenteuse est la partie la plus importante du traitement de l'inflammation du genou, de l'articulation de la cheville ou de l'articulation du pied. On prescrit aux patients des pilules, des onguents, des injections qui soulagent l'inflammation et la douleur, si nécessaire, normalisent le métabolisme et tuent les microbes pathogènes.

Il est très important que le médecin s'occupe de la sélection des médicaments, car de nombreux types d'arthrite nécessitent un traitement spécifique. Si le patient est traité pour la goutte avec des analgésiques seuls, il deviendra bientôt invalide, car les articulations s'effondreront activement, la même chose se produira avec la polyarthrite rhumatoïde.

Comprimés pour l'inflammation des articulations des jambes:

  • Pour tous les types d'inflammation, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. Ils soulagent le processus inflammatoire dans les tissus et réduisent la douleur. Ces comprimés incluent l'ibuprofène, le diclofénac, le nimésulide, etc..
  • Si la maladie est à un stade grave, les anti-inflammatoires non hormonaux ne seront pas utiles, auquel cas on leur prescrit des corticostéroïdes, par exemple, la prednisolone. Ces médicaments affectent le fond hormonal d'une personne, bloquant rapidement la douleur et l'inflammation.
  • Si la cause de l'inflammation est une réaction auto-immune, on leur prescrit des médicaments spéciaux - immunosuppresseurs. Les cytostatiques suppriment l'immunité du patient, arrêtant ainsi la destruction de l'articulation.
  • Avec la goutte, c'est-à-dire une inflammation des articulations associée à une violation du métabolisme de l'acide urique dans le corps, l'utilisation d'agents qui excrètent l'acide urique et ses cristaux est indiquée.
  • Avec l'inflammation infectieuse, les médicaments antibactériens sont toujours prescrits.

En plus des comprimés pour l'inflammation des articulations, il est recommandé d'utiliser diverses pommades et crèmes. Les produits externes aident à soulager la douleur et à améliorer la nutrition des tissus périarticulaires, accélérant ainsi la récupération.

Ces onguents comprennent:

  • Voltaren Emulgel ou ses analogues Diclofenac, Ortofen;
  • Fastum Gel et son kétoprofène analogique;
  • Gel de Nise et son analogue Nimesulide;
  • Indométhacine;
  • Ibuprofène;
  • Onguents ennuyeux avec du venin d'abeille et de serpent.

Les pommades ne doivent pas être utilisées si le patient est allergique à leurs composants, ainsi que si l'intégrité de la peau dans la zone affectée est violée. Avant d'appliquer des fonds externes, il est nécessaire d'étudier l'annotation au médicament.

Quels antibiotiques prendre pour l'inflammation des articulations des jambes

De nombreux patients sont convaincus que tout processus inflammatoire doit être traité avec un antibiotique. En fait, ce n'est pas le cas, les agents antibactériens ne sont nécessaires que si une infection bactérienne a été trouvée dans le corps. Pour choisir le bon antibiotique, vous devez savoir quel microbe est devenu l'agent causal du processus inflammatoire.

En règle générale, il est recommandé de commencer le traitement immédiatement et le test prend un certain temps. Par conséquent, les médecins prescrivent des fonds, en se concentrant sur leur expérience et les plaintes des patients, les causes de l'infection de l'articulation.

Par exemple, si une infection pénètre dans l'organisme par les voies respiratoires, des antibiotiques sont prescrits dans le groupe des céphalosporines, des macrolides et des pénicillines. Si la cause de l'inflammation articulaire est une infection urogénitale, des tétracyclines, des macrolides peuvent être prescrits.

Il convient de noter que les agents antibactériens ne peuvent pas être pris de manière incontrôlable, car ils sapent le système immunitaire, perturbent la microflore intestinale et vaginale, provoquant une dysbiose. De plus, dans la plupart des cas d'inflammation articulaire, ils ne sont tout simplement pas nécessaires..

Injections pour l'inflammation des articulations des jambes

Une autre partie importante du traitement de l'inflammation articulaire, en particulier dans les cas avancés, est l'injection intra-articulaire. Les injections dans l'articulation aident à soulager rapidement la douleur et l'inflammation, car le médicament pénètre directement dans la zone affectée et commence à agir instantanément.

Les injections aux articulations des jambes ne sont prescrites que selon des indications strictes, car une telle procédure a des contre-indications et des effets secondaires, et si elle est effectuée de manière incorrecte, la procédure peut nuire au corps du patient.

Avec une exacerbation du processus inflammatoire, des injections de corticostéroïdes sont prescrites. Des médicaments hormonaux sont injectés dans la cavité articulaire pour soulager une douleur intense. Mais il convient de noter que vous ne pouvez pas faire de telles injections trop souvent, car les corticostéroïdes peuvent commencer à détruire le cartilage.

En cas d'inflammation infectieuse, des antibiotiques sont injectés dans la cavité articulaire, après l'avoir préalablement nettoyée de l'exsudat. De plus, en cas de douleur intense, un blocage avec anesthésie peut être effectué. Et si dans l'articulation non seulement un processus inflammatoire est observé, mais aussi des changements dégénératifs, alors des injections de chondroprotecteurs sont indiquées.

Comment soulager l'inflammation du genou

Comment soulager l'inflammation articulaire sur la jambe à la maison est une question qui inquiète beaucoup. Après tout, il n'est pas toujours possible d'aller immédiatement à l'hôpital et la douleur ne permet pas une vie normale.

Je veux juste noter que les recettes folkloriques ne sont pas une panacée. Et si l'articulation du petit doigt de la jambe ou du genou s'enflamme, vous devez quand même consulter un médecin. Le spécialiste sera en mesure d'identifier le type de pathologie et de prescrire le traitement le plus approprié.

Avec l'inflammation des articulations des jambes et des mains, vous pouvez utiliser les recettes suivantes de médecine alternative:

  • Une bonne feuille de chou a un bon effet anti-inflammatoire et une compresse thérapeutique est faite avec. La feuille fraîche doit être lavée, froissée avec un rouleau à pâtisserie ou une fourchette et appliquée sur le genou endolori, fixée avec un bandage sur le dessus et laisser reposer toute la nuit. Pour le meilleur effet, une fine couche de miel naturel peut être appliquée sous la compresse..
  • Si l'orteil est enflammé, il est recommandé d'effectuer des bains de sel chauds. Pour préparer le bain, le sel de mer est dissous dans de l'eau bouillante et la solution est diluée avec de l'eau froide, puis les deux jambes sont plongées dans l'eau. Une longue procédure est de 15 à 20 minutes, pas plus. Un tel bain peut également être fait pour la prophylaxie, afin de soulager la fatigue des pieds le soir..
  • Si une douleur très intense dans l'articulation pendant l'inflammation est dérangeante, un frottement avec de l'iode aidera. Pour sa préparation, 10 comprimés de dipyrone sont broyés et mélangés avec 10 ml d'iode et la même quantité d'alcool de camphre, versez le tout avec un verre de vodka. Le produit résultant doit être conservé au réfrigérateur, et en cas de douleur dans les articulations, frottez-le dans une zone douloureuse avec des mouvements de massage.

Dans l'arthrite infectieuse interdit catégoriquement l'utilisation de remèdes populaires, en particulier le réchauffement. Un tel traitement entraînera une aggravation de la condition. En cas d'inflammation purulente, vous devez effectuer une ponction articulaire dans un hôpital et également commencer à prendre des antibiotiques prescrits par votre médecin..

Prévention de l'inflammation des articulations des jambes

Il est assez difficile de prédire avec précision la survenue d'arthrite, car le corps est affecté par un grand nombre de facteurs négatifs, il est impossible de se protéger de tous. Mais tout le monde peut réduire le risque d'inflammation, en respectant les recommandations suivantes:

  • Tout d'abord, vous devez établir un régime. Vous devez manger correctement et équilibré..
  • Il est recommandé de faire des exercices tous les jours, de visiter régulièrement la piscine ou le gymnase.
  • Il est impossible de surcharger les articulations afin d'éviter leur blessure. Si une personne est impliquée dans le sport de façon professionnelle, alors il vaut la peine de penser à enregistrer.
  • Il est très important d'effectuer la réhabilitation des maladies infectieuses à temps, de traiter les blessures en temps opportun.
  • Il est recommandé de renforcer le système immunitaire, de prendre des vitamines comme prescrit par le médecin et de prévenir une prise de poids excessive..

Un mode de vie sain aidera non seulement à prévenir l'inflammation de l'articulation de la jambe, mais aussi à réduire le risque de pathologies vasculaires, de maladies infectieuses et de maladies chroniques des organes internes.

Auteur: Gilmutdinov Marat Rashatovich

Orthopédiste et chirurgien pour enfants. Diagnostique et traite les éperons du talon, l'ostéoarthrose, la scoliose, le torticolis, le pied bot, le pied plat, la périarthrose huméroscapulaire et d'autres maladies du système musculo-squelettique, la pathologie chirurgicale chez les enfants. Expérience 16 ans / Docteur de la plus haute catégorie