Exacerbation de l'ostéochondrose cervicale: traitement à domicile

  • Réhabilitation

L'exacerbation de l'ostéochondrose cervicale se produit après la rémission. La pathologie se développe sous une forme chronique. Il est totalement impossible de faire face à l'ostéochondrose. La maladie se développe en raison d'un mode de vie insuffisamment mobile, de l'abus d'alcool et de problèmes nutritionnels. Les disques intervertébraux réduisent la pression sur les vertèbres, mais au fil des ans, le tissu cartilagineux s'use en raison d'un mode de vie inapproprié. Restaurer le cartilage n'est pas facile.

Les causes

Nous comprendrons ce qui provoque les symptômes de l'ostéochondrose:

  • Certains signes apparaissent en raison de la déformation des vertèbres, des ostéophytes apparaissent.
  • La position des vertèbres les unes par rapport aux autres change les artères sont comprimées, l'approvisionnement en sang du système nerveux s'aggrave.
  • L'apparition de complications avec déplacement des disques intervertébraux provoque également des douleurs aux terminaisons nerveuses.
  • Lorsque pincer les nerfs de la colonne cervicale apparaît le syndrome radiculaire.
  • Tension constante du tissu musculaire dans le cou à l'ordinateur ou en conduisant.

Comment aggravé l'ostéochondrose cervicale?

Dans le cou, la taille des vertèbres est petite. L'exacerbation de l'ostéochondrose cervicale se produit avec des signes spéciaux. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes se produisent, vous devez contacter un spécialiste. Le principal problème est que les patients ne remarquent pas de symptômes de la maladie..

Premier degré

Initialement, de petites fissures apparaissent sur les disques. L'élasticité du tissu cartilagineux est réduite, il y a une douleur douloureuse dans le cou, si vous ne changez pas la position pendant une longue période.

Second degré

Une douleur cervicale sévère indique le début de la deuxième étape. La douleur est aggravée par la déformation du disque intervertébral, des luxations apparaissent. Dans de rares situations, un engourdissement des mains et du visage se produit. À la fin de la journée, le patient a des douleurs dans le cou, coulant plus loin le long de la colonne vertébrale. Une exacerbation se manifeste par un syndrome de la tête tombante, tandis qu'une douleur insupportable se produit, la tête ne peut pas être tenue, vous devez la fixer avec des oreillers ou des mains, de sorte que le symptôme diminue.

Troisième degré

Le troisième stade de la maladie se manifeste clairement, la cause des symptômes désagréables ne peut pas être appelée surmenage après un effort physique. Au troisième stade, le patient commence à se sentir malade, étourdi, acouphène, évanouissement fréquent. L'ostéochondrose aiguë est caractérisée par un engourdissement du cou, des acouphènes.

Parfois, les signes de la maladie disparaissent, mais reprennent avec des exacerbations après un certain temps. De nouveaux signes apparaissent, la douleur s'intensifie.

Comment se comporter lors d'une exacerbation?

Pendant une exacerbation, les onguents chauffants ne doivent pas être frottés dans le cou ou une grande zone doit être massée. Si vous ressentez des signes d'ostéochondrose cervicale, vous devez essayer de vous détendre, de prendre la posture la plus confortable.

Vous devez vous allonger sur le dos pour que le tissu musculaire cesse de se fatiguer. L'attaque elle-même ne s'en va pas. Vous devez appeler un médecin pour administrer des analgésiques, puis prendre rendez-vous avec un spécialiste. Dans l'armoire à pharmacie à domicile, beaucoup trouveront des analgésiques. Vous pouvez prendre ces médicaments pour ne pas avoir à appeler une ambulance.

Premiers soins et traitement

Le traitement est effectué par un spécialiste:

  • Avant l'arrivée du médecin, vous devez bouger le moins possible.
  • Asseyez-vous confortablement sur le lit, ne surchargez pas le corps.
  • Utilisez des analgésiques.
  • Attendez le docteur.

Le spécialiste prescrit des antibiotiques et des médicaments pour éliminer les processus inflammatoires. Ils sont nécessaires pour l'exacerbation. Les chondroprotecteurs sont prescrits aux patients, qui modifient les processus destructeurs des disques, aggravent les indicateurs de vitesse lorsqu'ils se produisent. Le traitement avec de tels médicaments est long, moins de six mois. Ils peuvent empêcher l'exacerbation de la maladie..

Les médicaments appartenant à la catégorie des relaxants musculaires aident également à l'ostéochondrose, soulagent le stress. Des agents diurétiques et vasculaires, des vitamines nootropes et B sont également utilisés..

Avec les exacerbations, la maladie s'accompagne de douleur, une procédure appelée blocage est prescrite. L'injection de novocaïne se fait au niveau de la vertèbre déformée. Les symptômes peuvent être rapidement arrêtés. Nous listons les méthodes de traitement non pharmacologiques: thérapie par l'exercice, physiothérapie, massage.

Il sera possible de réduire l'intensité de la manifestation des symptômes, d'atténuer l'exacerbation à l'aide d'exercices thérapeutiques. Vous devez faire des exercices quotidiens pour renforcer les muscles du cou et de la colonne vertébrale. Les vertèbres affaiblies seront mieux maintenues en place grâce aux muscles développés du dos.

Le massage est nécessairement effectué, grâce à un cours complet, le tonus musculaire s'améliore, les spasmes sont éliminés, le gonflement est réduit, le liquide céphalorachidien circule mieux, la circulation sanguine est stabilisée. Les disques intervertébraux cessent de se déformer.

Autres traitements

Grâce au collier Shants, il est possible de réduire la charge sur la colonne cervicale lors des exacerbations. Un tel dispositif maintiendra le cou dans une position normale, la charge sur le tissu musculaire et les vertèbres sera réduite. Vous devez organiser correctement une couchette, vous aurez besoin d'un matelas dur à effet orthopédique, ainsi que d'un oreiller qui ne plie pas le cou pendant le repos.

Quels médicaments sont utilisés?

Lorsque l'état des patients est aggravé, vous devez utiliser des médicaments. L'exacerbation est éliminée à l'aide de ces médicaments. Anti-inflammatoires ou analgésiques en comprimés, onguents à usage topique ou externe. Les relaxants musculaires aident à éliminer les crampes musculaires, se produisent souvent avec douleur.

La vitamine B améliore la conduction des influx nerveux le long des neurones. Initialement utilisé comme injections intramusculaires, les patients sont ensuite transférés sous forme de comprimés. Si la maladie contribue à une augmentation de la pression artérielle, les canaux calciques, les inhibiteurs, les inhibiteurs de l'ECA ou les agents combinés sont bloqués.

Lorsque l'ostéochondrose cervicale s'aggrave, les signes de celle-ci provoquent une circulation cérébrale. Les procédures de traitement impliquent l'utilisation de médicaments pour restaurer. Pour ce faire, il est conseillé de consulter un spécialiste pour des recommandations précises sur les médicaments..

Lorsque les patients développent des troubles émotionnels, les médecins leur prescrivent des sédatifs, il peut s'agir d'ingrédients à base de plantes ou de tranquillisants. Lors du choix, les spécialistes sont souvent guidés par la gravité de ces symptômes. Le blocage de la colonne vertébrale à l'aide de novocaïne est utilisé pour les symptômes douloureux sévères.

Intervention chirurgicale

Que faire de l'exacerbation de l'ostéochondrose cervicale si les méthodes ci-dessus ne sont pas efficaces? Il est nécessaire de subir un examen, lors de la détermination des complications, un spécialiste peut conseiller une intervention chirurgicale visant à réduire la compression et à stabiliser la position des vertèbres. Après de telles opérations, des complications surviennent, elles sont donc effectuées dans des cas extrêmes.

Que faire à la maison?

Les médecins ne recommandent pas de traiter l'ostéochondrose cervicale dans des conditions domestiques avec exacerbations sans consultation préalable. Vous pouvez utiliser un anesthésique, envelopper un cou avec un foulard, attendre que le médecin vienne. Selon la gravité du processus, la thérapie se poursuit à domicile ou à l'hôpital.

Les symptômes d'une ostéochondrose exacerbée altèrent la qualité de l'existence, des mesures urgentes doivent donc être prises. La thérapie doit être effectuée après le diagnostic, l'avis d'un médecin et l'exclusion d'autres options de pathologie. L'exacerbation de l'ostéochondrose cervicale ne se produit pas pendant une courte période, le trouble ne se résout pas de lui-même. Des processus destructeurs dans la colonne cervicale peuvent se développer et entraîner des conséquences complexes.

Aggravation pendant la grossesse

Le corps des femmes enceintes change au niveau physiologique, le niveau de production d'hormones change, le centre de gravité du corps change en raison du poids du fœtus en développement. Les minéraux et les nutriments sont absorbés et absorbés plus intensément. Ces changements ont un impact sérieux sur le système musculo-squelettique. Exerce une forte pression sur la colonne vertébrale.

Les symptômes chez les femmes sont les mêmes que chez les autres patients. Les difficultés résident dans le choix du schéma thérapeutique, car lors de la prescription de médicaments, leur effet probable sur l'enfant doit être pris en compte. Dans la lutte contre les exacerbations, on utilise des onguents qui ne nuisent pas à l'enfant.

Parfois avec une douleur complexe, des analgésiques ou des injections sont prescrits. De nombreuses femmes enceintes sont traitées de manière non conventionnelle. Les recettes de la médecine traditionnelle réduisent les risques pour le fœtus.

Autres méthodes pour éliminer les exacerbations

Si vous ne pouvez pas consulter un médecin, vous pouvez utiliser plusieurs recettes pour soulager l'état général des patients atteints d'ostéochondrose du rachis cervical. Par exemple, une douche chaude aide à se détendre. Vous pouvez envelopper votre cou avec une écharpe en laine ou d'autres vêtements en ce matériau. Ou appliquez des compresses à base de plantes sur la zone affectée.

L'oignon, la menthe et la sauge sont également utilisés à de telles fins. Essayez de faire une pommade à partir de maman et de beurre. Vous pouvez toujours fixer le cou dans un état stationnaire afin qu'il n'y ait pas de violation des racines de la moelle épinière.

Aggravation progressive

Si la rechute des symptômes douloureux est modérée, vous devez consulter un spécialiste. Le patient peut utiliser des analgésiques et fixer le cou avec un collier, mais seul un spécialiste choisira la procédure thérapeutique appropriée..

Lorsque l'exacerbation de l'ostéochondrose cervicale est interdite:

  • Appliquez des coussinets chauffants sur le cou. Le sang se précipitera intensément vers la zone à problème, l'enflure s'aggravera, la douleur deviendra plus forte.
  • La colonne cervicale ne peut pas être massée pour ne pas aggraver sa position.

Ostéochondrose de la colonne cervicale

L'ostéochondrose cervicale est une sorte de modifications dystrophiques du disque intervertébral dans le cou.

Non seulement les disques eux-mêmes sont affectés, mais aussi les vertèbres, les tissus mous et le cartilage. La principale caractéristique de la région cervicale est le fait que ses vertèbres n'ont pas la structure la plus fiable par rapport aux autres départements, ce qui rend cette zone très vulnérable. Les vertèbres ici sont situées à proximité les unes des autres, ainsi que des artères qui alimentent le cerveau humain.

S'il y a un déplacement des vertèbres, alors il y a une forte probabilité de compression des faisceaux nerveux et des artères, ce qui entraînera inévitablement l'apparition d'une hernie entre les vertèbres et la protrusion, c'est-à-dire changements dans la structure du disque vertébral.

Ce que c'est?

L'ostéochondrose du rachis cervical (Osteohondroz) est une lésion dégénérative-dystrophique des disques intervertébraux, entraînant des dommages aux disques, aux vertèbres et aux articulations du rachis cervical et une diminution de la hauteur des disques intervertébraux. La maladie progresse si elle n'est pas traitée et peut entraîner des maux de tête, une altération de la circulation et même une hernie. Comme l'ostéoporose, la maladie survient en raison d'une altération du métabolisme minéral, ce qui entraîne une perte de durabilité des os et des articulations.

L'ostéochondrose peut provoquer une instabilité de la colonne cervicale (les symptômes et le traitement sont similaires à la chondrose, mais présentent un certain nombre de caractéristiques), qui s'accompagne souvent d'un déplacement des vertèbres. À son tour, cela accélère le développement de l'ostéochondrose, détruisant la section vertébrale.

Pourquoi l'ostéochondrose apparaît-elle??

Bien que la médecine traditionnelle considère les modifications dégénératives des disques intervertébraux du rachis cervical comme une maladie, du point de vue de l'ostéopathie, ce n'est qu'une manifestation de troubles plus profonds du corps.

Ainsi, les véritables causes de l'ostéochondrose cervicale sont:

  1. Spasmes musculaires. Les réactions spasmodiques des muscles du dos, de la poitrine et de la presse peuvent entraîner le stress de certaines parties du corps. En conséquence, la position d'équilibre général du corps est perturbée, entraînant un changement de la position de la colonne vertébrale. Les déformations peuvent affecter la région cervicale ou d'autres parties de la colonne vertébrale, provoquant une ostéochondrose thoracique, cervicale, lombaire.
  2. Violation de la posture. La scoliose, la courbure, le dos arrondi, la cyphose et d'autres troubles de la posture, même s'ils sont de nature mineure, provoquent un grave déséquilibre dans la colonne vertébrale. En conséquence, la charge sur les disques intervertébraux est répartie de manière inégale, ce qui provoque leur déformation et une usure accrue. Les vertèbres commencent à se rapprocher, provoquant un pincement des processus nerveux, et l'ostéochondrose cervicale se développe assez rapidement. Des conséquences similaires ont des troubles posturaux causés par un changement de la position naturelle des côtes.
  3. Violation de l'innervation. Une diminution de la sensibilité des racines nerveuses entraîne des changements pathologiques dans leur structure, à la suite desquels le déplacement et la déformation des vertèbres de la région cervicale passent inaperçus par le patient. Après tout, la douleur est absente en raison de troubles de la sensibilité.
  4. Maladies des organes internes. Une mauvaise position des organes internes, leur déplacement et leur abaissement en raison de divers dysfonctionnements entraînent une violation de l'équilibre général du corps. En conséquence, cela affecte fortement la position de la colonne vertébrale - les vertèbres cervicales et lombaires sont déplacées et déformées, conduisant aux types d'ostéochondrose correspondants.
  5. Apport sanguin altéré. Étant donné que les disques vertébraux n'ont pas de connexion directe avec le système circulatoire, ils reçoivent une nutrition des tissus environnants. La violation de l'apport sanguin à la colonne cervicale conduit au fait que les disques ne reçoivent pas suffisamment de liquide pour la réhydratation (restauration de la forme due à l'absorption d'humidité), le renouvellement du tissu cartilagineux. En conséquence, leur usure est accélérée, il y a une diminution de la distance entre les vertèbres de la colonne cervicale, entraînant une ostéochondrose.

En général, l'ostéochondrose de la colonne cervicale se développe en raison de l'influence de facteurs externes défavorables qui violent la position d'équilibre naturel de la colonne vertébrale et d'autres systèmes du corps humain. Souvent, ces troubles deviennent perceptibles loin d'être immédiats et l'ostéochondrose cervicale progresse, entraînant de graves conséquences. Par conséquent, il est si important de consulter régulièrement un ostéopathe qui peut corriger avec précision les causes profondes qui ont causé l'ostéochondrose de la vertèbre cervicale, et ne pas prescrire de traitement des symptômes, comme le fait la médecine traditionnelle..

Étapes

Le médecin traitant doit déterminer le degré de développement de l'ostéochondrose cervicale, sur la base de l'anamnèse, ainsi que l'examen du patient. Il n'y a que quatre degrés:

  1. Premier degré. La maladie est au tout début, le patient a une légère douleur au cou, qui peut être plus intense si la personne commence à tourner la tête.
  2. Second degré. Le patient peut se plaindre d'une douleur très intense dans la région cervicale, qui peut être localisée dans les membres supérieurs. Le tableau clinique montre qu'à ce stade du développement de la maladie, des faisceaux nerveux pincés sont observés, ce qui provoque une douleur intense. Des maux de tête, une faiblesse et un malaise général sont également notés..
  3. Troisième degré. Les douleurs deviennent presque continues, s'étendant également à l'épaule ou au bras. Chez certains patients, une hernie du disque intervertébral est diagnostiquée, ce qui entraîne une perte de sensibilité des membres supérieurs. Vu d'un médecin, il y a une diminution notable de la mobilité de la colonne cervicale, ainsi que des douleurs pendant la palpation.
  4. Quatrième degré. À ce stade de la maladie, le disque intervertébral est presque complètement détruit. À sa place apparaît du tissu conjonctif, ce qui conduit à une aggravation de l'état du patient. Il commence à ressentir plus de douleur, de bruit dans la tête, ainsi qu'une mauvaise orientation dans l'espace. Cela suggère que l'artère est pincée, ce qui interfère avec la nutrition naturelle du cerveau.

Premiers signes

Avec une augmentation constante de la charge sur les vertèbres cervicales, un spasme musculaire se produit, les vaisseaux de la colonne cervicale sont comprimés, la circulation sanguine est perturbée, les processus métaboliques échouent - la structure des disques intervertébraux change, ils sont déformés, ils commencent à faire saillie au-delà de la colonne vertébrale.

Comment se manifeste l'ostéochondrose de la colonne cervicale:

  • syndrome radiculaire - dans le contexte de la compression des terminaisons nerveuses, une douleur se produit, qui se propage du cou aux omoplates, aux avant-bras, recouvre la paroi avant de la poitrine;
  • faiblesse musculaire dans les mains, gonflement marqué du cou;
  • lorsque la tête bouge, un craquement caractéristique se fait entendre;
  • faiblesse, fatigue chronique, baisse de la pression artérielle;
  • troubles de la coordination, souvent étourdis, les crises s'accompagnent de nausées, de vomissements;
  • déficience visuelle et auditive, bruit, acouphènes;
  • engourdissement des membres, de la langue;
  • migraines fréquentes;
  • chez les femmes âgées de 45 à 65 ans, pendant le sommeil, des douleurs, des engourdissements, des picotements dans les membres supérieurs apparaissent, les attaques peuvent être répétées plusieurs fois pendant la nuit.

Symptômes de l'ostéochondrose cervicale

Les symptômes importants de l'ostéochondrose cervicale sont des étourdissements, des maux de tête et des pics de tension artérielle..

Le diagnostic de la maladie est difficile, la douleur ne se produit parfois pas et les symptômes sont épuisés.En outre, l'utilisation incontrôlée d'analgésiques puissants masque les signes de la maladie. Un patient qui ne ressent pas de douleur se considère en bonne santé, et cela continue jusqu'au développement de processus irréversibles dans les tissus des articulations du cou.

Maux de tête avec ostéochondrose cervicale

Il s'agit de l'un des signes non spécifiques les plus courants de nombreuses maladies humaines. Les maux de tête sont particulièrement répandus dans la population féminine. Il peut être difficile de déterminer la cause des maux de tête, et plus encore, de la relier aux lésions de la colonne vertébrale. Identifié environ 14 causes différentes de maux de tête chez l'homme.

Les causes les plus courantes de maux de tête dans la pathologie que nous décrivons:

  1. Crampes des vaisseaux cérébraux;
  2. Racines nerveuses pincées;
  3. Augmentation réflexe de la pression intracrânienne.

Les céphalées avec ostéochondrose cervicale peuvent ressembler à des sensations d'hypertension artérielle, d'angine de poitrine ou d'AVC. De plus, les personnes d'âge moyen et les personnes âgées ont généralement des risques de développer des accidents vasculaires cérébraux ou des crises cardiaques.

Se sent comme la douleur peut être paroxystique, constante, lancinante et terne..

Avec des pathologies cardiaques, les patients se plaignent d'inconfort dans la poitrine, accompagné d'une violation du rythme de l'activité cardiaque. Seul un médecin qualifié peut en déterminer la cause. En cas de maux de tête, associés à des nausées, des étourdissements et des douleurs thoraciques, un ECG est obligatoire.

Vertiges avec ostéochondrose cervicale

Cette condition n'indique pas toujours sans ambiguïté l'ostéochondrose de la colonne cervicale.

Les étourdissements peuvent être dus à:

  1. Inflammation dans l'oreille moyenne ou interne;
  2. Spasmes cérébrovasculaires;
  3. Transmission altérée des influx nerveux;
  4. Problèmes avec l'appareil vestibulaire;
  5. Maladies du système cardiovasculaire.

Il n'y a pas de critère clair pour les étourdissements liés à l'ostéochondrose. Cependant, il y a des vertiges systémiques et extra-systémiques, ils ont des différences claires.

Il est recommandé de connaître les différences entre les étourdissements systémiques et non systémiques, cela aidera à déterminer indépendamment les causes d'une condition inhabituelle:

  1. Les vertiges systémiques sont une sensation de mouvement circulaire des objets environnants ou du corps, qui est la conséquence d'un dysfonctionnement de l'appareil vestibulaire, des analyseurs visuels et des récepteurs dans les articulations, les muscles et l'épiderme (ostéochondrose de diverses étiologies);
  2. Les étourdissements irréguliers sont une sensation d'étourdissement, une sensation d'étourdissement, un état d'insécurité en position verticale. Avec des étourdissements non systémiques, il n'y a pas de sens de rotation circulaire, et c'est une différence importante entre les signes comparés.

Une personne qui a des vertiges d'un de ces types doit être examinée par un médecin expérimenté, tout d'abord, un neurologue ou (en cas de suspicion d'oreille et de maladie du nasopharynx) un oto-rhino-laryngologiste.

La raison de l'hospitalisation d'urgence, non associée à une ostéochondrose du rachis cervical, est l'identification des symptômes du patient (à l'exception des étourdissements), tels que:

  1. Paralysie des muscles faciaux et engourdissement de la ceinture scapulaire;
  2. Maux de tête sévères avec détérioration du bien-être;
  3. Coordination altérée des mouvements;
  4. Perte ou perte de conscience.

Pression artérielle dans l'ostéochondrose cervicale

Le lien entre l'ostéochondrose cervicale et les sauts de tension artérielle est établi depuis longtemps. Les vertèbres cervicales ont des terminaisons nerveuses et des vaisseaux sanguins importants.

Les coups de bélier pendant la journée sont caractéristiques. L'hypertension pendant longtemps n'est pas caractéristique de cette maladie. L'irritation réflexe des terminaisons nerveuses et les spasmes à court terme des vaisseaux sanguins provoquent une dynamique diurne spasmodique de l'hypertension artérielle.

Une caractéristique distinctive de l'hypertension artérielle dans l'ostéochondrose cervicale est une combinaison avec les symptômes suivants:

  • Mal de crâne;
  • Douleur dans les membres et la poitrine;
  • Diminution de la sensibilité dans la zone du col;
  • La survenue de surtensions après le stress, la tension musculaire, le séjour prolongé dans une position inconfortable et d'autres situations similaires.

Ces signes doivent être pris en compte lors de l'hypertension auto-différenciée d'origines diverses.

Des sauts brusques de la pression artérielle et une détérioration rapide du bien-être sont à la base de la recherche de soins médicaux d'urgence.

Syndromes d'ostéochondrose

Le tableau clinique de l'ostéochondrose cervicale s'inscrit dans plusieurs syndromes. Un syndrome est constitué de quelques symptômes qui surviennent ensemble..

L'ostéochondrose se compose des syndromes suivants:

  1. Vertébral. Il est également appelé vertébral, ce qui indique que les os et le tissu cartilagineux sont impliqués dans le processus pathologique. Cela conduit à la formation de tels symptômes: limitation de l'activité motrice du cou, douleur lors de la rotation, modifications radiologiques de l'image de la colonne cervicale. C'est l'apparition simultanée de ces signes qui est le syndrome vertébral. Un ensemble similaire de signes cliniques est observé avec la myosite (pathologie du tissu musculaire), et les mouvements douloureux accompagnent de nombreuses autres pathologies.
  2. Syndrome de l'artère vertébrale. Apparaît lorsque des faisceaux vasculaires sont impliqués dans le processus, qui sont responsables de l'apport sanguin aux tissus du système nerveux central. Les symptômes suggèrent que le tissu cérébral a cessé de recevoir la bonne quantité de nutriments. Comment reconnaître ce syndrome? Les premiers signes sont des étourdissements, une sensation d'acouphène, des changements de pression artérielle, l'apparition d'un «voile» devant les yeux. Cela suggère que l'une des artères vertébrales est dans un état comprimé. Chaque vaisseau a ses propres terminaisons nerveuses. Si vous serrez ceux qui innervent l'artère vertébrale - il y aura une migraine, un engourdissement, une diminution à court terme de la vision d'un côté. En conséquence, les changements dans le vaisseau conduisent au fait que le cerveau a besoin d'oxygène. À ce moment, une personne ressent de la somnolence, une altération de la conscience à court terme, perd de l'attention et du contrôle, fonctionne moins bien et se souvient des informations. Avec ce tableau clinique, il est nécessaire de différencier l'ostéochondrose cervicale avec l'athérosclérose des artères vertébrales et la compression de la tumeur ou de l'inflammation.
  3. Syndrome cardiaque. Il se manifeste par des brûlures dans la poitrine, l'apparition d'un essoufflement. Une personne ressent son rythme cardiaque fréquent, devient fatiguée et irritable. Cette image est également caractéristique de la pathologie cardiologique, par exemple pour l'angine de poitrine, le syndrome coronarien, la crise cardiaque. Une conclusion exacte sur les causes de ces symptômes peut être tirée après que le patient a subi un ECG..
  4. Syndrome radiculaire. La région cervicale innerve 8 paires de nerfs, dont chacun a des racines - l'endroit où le nerf sort de la vertèbre. Lorsqu'il est impliqué dans l'ostéochondrose, le patient ressent une diminution de la sensibilité ou vice versa - une douleur intense. S'il y a un engourdissement de la nuque, que ce soit sa douleur, une diminution de la sensibilité de la langue, derrière l'oreille, des douleurs dans la région supraclaviculaire. Parfois, il y a des violations de la déglutition, des mouvements dans la ceinture du membre supérieur, un engourdissement des doigts.

Diagnostique

S'il y a des signes évidents d'ostéochondrose cervicale sur le visage, le médecin prescrit certaines méthodes pour s'assurer que le diagnostic est correct:

  1. Radiographie de la colonne cervicale. Cette méthode est recommandée dans les premiers stades de la maladie, mais peut être inutile avec des formes avancées..
  2. Scanner (tomodensitométrie). Il vous permet de voir les changements structurels dans les vertèbres, mais en utilisant cette méthode, il est impossible de déterminer la taille de la hernie entre les vertèbres.
  3. IRM Il est considéré comme la méthode de diagnostic la plus efficace pour déterminer l'ostéochondrose cervicale. Vous pouvez déterminer la taille de la hernie entre les disques, ainsi que le degré de leur développement.
  4. Le médecin peut également prescrire un scanner duplex, qui vous permet d'identifier une violation de la circulation normale dans les artères.

Le diagnostic de l'ostéochondrose cervicale commence par la collecte de toutes les informations nécessaires sur le patient. Un spécialiste pose des questions sur les plaintes qui concernent une personne, s'intéresse à ses activités professionnelles, ainsi qu'à la façon dont il passe ses jours de congé. Un point important est la présence d'ostéochondrose chez les parents, grands-parents du patient, car il s'agit d'une maladie de nature héréditaire.

Complications de la maladie

Dans la région cervicale, les vertèbres sont situées à proximité les unes des autres, la hauteur des disques intervertébraux est petite, de sorte que diverses complications de l'ostéochondrose se produisent même avec des modifications dégénératives mineures du tissu osseux.

Quel est le danger de l'ostéochondrose cervicale:

  • crises de migraine fréquentes;
  • perturbation du rythme cardiaque, athérosclérose;
  • saillie, hernie intervertébrale, excroissances osseuses des vertèbres;
  • pathologies cérébrales graves;
  • rétrécissement de la lumière de l'artère vertébrale, ce qui conduit au développement de VVD, d'hypertension cérébrale, d'incapacité;
  • AVC de la colonne vertébrale.

Premiers soins à domicile avec exacerbation de l'ostéochondrose

En cas de douleur intense, des analgésiques comme Analgin, Tempalgin ou Baralgin peuvent être utilisés. Si les médicaments ci-dessus n'apportent pas de soulagement, vous pouvez prendre des AINS (Nise ou Diclofenac).

Souvent utilisé, "distraire" signifie, par exemple, un patch de poivre, qui ne guérit pas, mais réchauffe uniquement la zone enflammée et distrait de la douleur. En cas d'œdème dans la zone d'inflammation, le patient peut boire une infusion d'herbes ou un diurétique pendant 3-4 jours. L'ostéochondrose peut-elle être guérie par de telles méthodes? Ces mesures ne sont que temporaires, vous devez consulter un médecin pour traiter les causes..

Il convient de noter quel médecin traite l'ostéochondrose. Si vous pensez que la cause de la douleur dans la colonne cervicale est la survenue d'une ostéochondrose, vous devriez consulter un neurologue. C'est ce spécialiste qui s'occupe de ces maladies. Dans certaines institutions médicales, il existe des spécialistes hautement spécialisés qui traitent spécifiquement des maladies de la colonne vertébrale. Si votre clinique a un vertébrologue, vous devriez vous demander comment guérir cette maladie, allez-y immédiatement.

Comment traiter l'ostéochondrose cervicale?

Au stade initial de développement, l'ostéochondrose peut être guérie sans médicaments, il suffit de réviser le régime alimentaire, la routine quotidienne et d'effectuer régulièrement une série d'exercices spéciaux. Avec les formes avancées de la maladie, un traitement efficace n'est possible que si divers médicaments sont utilisés pour aider à arrêter les changements dégénératifs des vertèbres.

Le complexe de mesures thérapeutiques comprend nécessairement la physiothérapie - électrophorèse avec des médicaments, ultrasons, magnétothérapie, thérapie au laser. Ces méthodes aident à faire face à la douleur, à l'inflammation, au gonflement des tissus, à améliorer les processus métaboliques et la circulation sanguine..

Traitement médical

Les principales méthodes de traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale sont les médicaments, la physiothérapie, le massage de la zone du col cervical, les exercices thérapeutiques pour l'ostéochondrose cervicale sont particulièrement efficaces. Les principaux groupes de médicaments utilisés pour cette maladie comprennent:

TitrePrincipe de fonctionnement
Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ce sont Voltaren, Nise, Movalis, Ketonal, Ketanov, Diclofenac, Nimesulide et autresRéduit la douleur, contribue à éliminer l'inflammation aseptique et le gonflement de la racine du nerf endommagé.
Médicaments améliorant les propriétés rhéologiques du sang et de la circulation sanguine. Ceci est l'amufilline, trental.Améliore la nutrition des racines nerveuses endommagées et améliore le flux sanguin vers le cerveau.
Vitamines du groupe B. Ce sont combilipen, unigamma, milgamma, neurobion.Améliore les processus métaboliques dans le tissu nerveux.
Relaxants musculaires. Il s'agit du midocalm, du sirdalud, du tizalud, de la tizanidine, etc..Ce sont des anti-spasmes musculaires..
Chondroprotecteurs. Ce sont (glucosamine et chondroïtine) arthra, teraflex, doppelherz, crapaud, condronova, struktuvit, alflutop.Ce sont des médicaments qui restaurent le cartilage, y compris dans le disque intervertébral endommagé..

Lors de la prise de pilules pour l'ostéochondrose, il ne faut pas oublier qu'un effet significatif du traitement médicamenteux avec des pilules ne sera que si vous le combinez avec d'autres méthodes, y compris des exercices. Il convient également de noter que le médecin traitant doit prescrire comment traiter la maladie en fonction de son stade et d'autres signes.

De nombreux médecins considèrent que le traitement de l'ostéochondrose cervicale est efficace avec les injections, car il permet d'agir rapidement sur les terminaisons nerveuses et provoque un minimum de réactions indésirables. Dans le même temps, les vitamines sont mieux prises sous forme de comprimés, car il n'y a pas de différence pour l'assimilation, mais l'introduction des injections peut être douloureuse.

Les injections utilisées pour traiter:

  • les injections intramusculaires provoquent un effet général de renforcement et anti-inflammatoire (Baralgin, Analgin, Midokalm, Ibuprofen, Ketorolac, Ambene);
  • les blocages sont injectés directement dans la zone affectée, ce qui entraîne un effet rapide.

Onguents et gels à usage externe

Il s'agit du groupe de médicaments le plus abordable à usage domestique. Ils sont divisés en soulagement de l'inflammation, du réchauffement et des analgésiques..

Ces fonds sont souvent annoncés, les plus populaires: voltaren emulgel, nurofen, fastum gel. Avec l'ostéochondrose cervicale, toutes les pommades ne sont pas efficaces, de plus, en raison de leur disponibilité, elles sont parfois utilisées de manière déraisonnable et sans tenir compte des particularités de la pathogenèse. Avant d'utiliser tout médicament, vous devez subir un examen médical.

Les exercices de physiothérapie pour l'ostéochondrose cervicale doivent être effectués sans exacerbation aiguë. La plus grande efficacité de cette technique pendant la période de récupération. Pendant l'exécution du complexe, il ne devrait y avoir aucun inconfort ni douleur!

Exercice numéro 1Allongé sur le ventre, posez vos mains sur le sol, levez la tête et le torse, votre dos doit être droit. Restez dans cette position pendant 1-2 minutes. Abaissez lentement au sol. Répétez 2-3 fois.
Exercice numéro 2Allongé sur le ventre, étirez vos bras le long du corps, tournez la tête vers la gauche, essayez de toucher le sol avec votre oreille, puis tournez la tête vers la droite. Répétez 6-7 fois dans chaque direction.
Exercice numéro 3En position assise, inspirez penché en avant et essayez de toucher votre poitrine avec votre tête, puis expirez, penchez-vous en arrière et inclinez la tête en arrière. Répétez 10-15 fois.
Exercice numéro 4En position assise, placez vos paumes sur votre front, appliquez une pression avec vos paumes sur votre front et le front sur votre paume. Continuez cet exercice pendant 30 secondes. Répétez 2-3 fois.
Exercice numéro 5Tournez lentement la tête d'un côté, puis de l'autre. 10 rotations dans chaque direction. Assurez-vous que les étourdissements n'apparaissent pas. Lorsqu'il apparaît, l'exercice s'arrête.

Massage pour l'ostéochondrose cervicale

Le massage doit être effectué avec soin, sans charges de puissance. Un massage inefficace et non professionnel peut se terminer en mauvais état. Le mouvement doit s'étendre à la colonne cervicale, au col et à une partie du dos. Le massage est effectué en position couchée, dans les cas extrêmes, en position assise.

Les techniques sont basées sur les techniques suivantes:

  1. Caressant. Effets sur les couches superficielles de la peau. Avec la paume des mains ou le bout des doigts de la tête et plus bas au tiers supérieur du milieu du dos. Caresser à partir de la base du cou peut également être en zigzag;
  2. Pressant. Exposition aux couches profondes de la peau dans le tiers supérieur du dos. Les doigts (pouce et index) sur le cou effectuent des mouvements pour capturer la peau, rappelant la compression. Cela se fait avec soin, les tissus proches des vertèbres ne sont pas impliqués;
  3. Trituration. Le but de la procédure est de réchauffer la peau et d'augmenter le flux sanguin dans la zone du col. Il est effectué avec beaucoup de soin. L'impact sur les apophyses épineuses des vertèbres n'est pas autorisé. Le frottement peut être remplacé par des mouvements ressemblant au sciage ou à des mouvements circulaires;
  4. Pétrissage. Son importance est limitée, car elle affecte les tissus très profondément couchés, ce qui peut aggraver la pathologie.

L'auto-massage avec ostéochondrose cervicale est réalisé en position assise confortable. Utilisez des méthodes de caresse, de meulage circulaire dans le cou ou les épaules. Il est conseillé de combiner la méthode de l'auto-massage avec le frottement de diverses pommades qui améliorent le flux sanguin et soulagent la douleur dans la zone de pétrissage.

Physiothérapie

Parallèlement à la prise de médicaments, le patient doit subir des procédures physiothérapeutiques. Ils augmentent l'efficacité des médicaments et aident à restaurer les articulations et les disques intervertébraux..

  1. Électrophorèse - les ions d'un médicament anesthésique pénètrent dans un point sensible, en raison de l'action du courant électrique. Souvent fait avec de la novocaïne ou de la lidocaïne.
  2. Thérapie au laser - possède des propriétés anti-inflammatoires, garantit une meilleure circulation sanguine, grâce à une exposition à la lumière.
  3. Thérapie magnétique - soulage le gonflement des tissus, a un effet analgésique.
  4. Échographie - il y a une amélioration des processus métaboliques, anesthésiant, soulageant l'inflammation des zones endommagées.

Sous forme de physiothérapie, plusieurs procédures sont utilisées. Le médecin prescrit un traitement, en s'appuyant sur les indications et l'absence de contre-indications.

Remèdes populaires

Un traitement alternatif doit être utilisé en complément de la pharmacothérapie et de l'éducation physique; des méthodes complètement non conventionnelles ne permettront pas de se débarrasser de la maladie..

Que faire de l'ostéochondrose cervicale à la maison:

  1. Versez une feuille de raifort fraîche avec de l'eau bouillante, refroidissez un peu, fixez-la au cou avec l'intérieur, fixez avec un mince chiffon naturel. Faites la procédure avant le coucher, laissez la compresse pendant la nuit.
  2. Râper les pommes de terre crues sur une râpe fine, mélanger dans des proportions égales avec du miel liquide chaud. Le mélange est utilisé pour les compresses, la procédure est effectuée 1-2 fois par semaine.
  3. Mélanger un œuf cru avec 100 ml d'huile de tournesol, 20 ml de vinaigre et 20 g de farine, retirer le mélange dans un endroit sombre pendant 48 heures, retirer le film de la surface. Moyens de maculer la zone enflammée avant le coucher, à conserver au réfrigérateur.
  4. En mai, ramassez les bourgeons de pin jusqu'à 2 cm de long, coupez-les en fines rondelles, mettez-les dans un récipient en verre foncé. Prenez 2 parties de sucre pour 1 partie de la matière première, retirez le médicament dans un endroit sombre pendant 2 semaines. Boire 5 ml du mélange trois fois par jour, ne pas avaler immédiatement, tenir 2-3 minutes dans la bouche. Durée du cours - 15-20 jours, répéter 2-3 fois par an.
  5. Broyer 150 g d'ail pelé et 400 g de canneberges, mettre le mélange dans un bol en verre, ajouter 24 ml de miel après 24 heures, mélanger. Prendre 5 ml de médicament trois fois par jour avant les repas.

Pour faire face à une douleur intense, extraire les excès de sel aidera la feuille de chou, huilée de miel, fixera la compresse sur le cou avec un foulard chaud, laissez-la toute la nuit.

Applicateur Kuznetsova

L'utilisation des applicateurs de Kuznetsov est l'une des méthodes de traitement des maladies de la colonne vertébrale, y compris l'ostéochondrose.

L'impact de l'appareil sur la région cervicale normalise les processus métaboliques, soulage la douleur, augmente le tonus musculaire, améliore la circulation sanguine, augmente la conductivité du tissu nerveux, etc..

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle est basée sur le principe de la restauration des fonctions motrices et de la mobilité entre les vertèbres..

Initialement, les manipulations consistent en un léger massage relaxant, puis le médecin exerce de plus en plus de force, agit sur les vertèbres en appuyant et en tournant le cou.

Chirurgie

La colonne vertébrale est la base de tout le corps humain. Lors du diagnostic de toute pathologie associée à la colonne vertébrale, les spécialistes cherchent à l'éliminer de manière thérapeutique. Toute chirurgie de la colonne vertébrale est dangereuse pour la vie humaine.

Avec l'ostéochondrose cervicale, une intervention chirurgicale est autorisée avec les indications suivantes:

  • hernie intervertébrale, spondylolisthésis, sténose vertébrale;
  • absence de résultats de traitement lorsqu'ils sont exposés pendant plus de six mois;
  • formation d'ostéophytes.

La médecine moderne offre de nombreuses façons d'effectuer une intervention chirurgicale avec un minimum de risques pour la santé et la vie du patient. Le mode opératoire est choisi par le chirurgien et non par le thérapeute. Après la chirurgie, le patient aura besoin d'une longue période de rééducation, qui comprendra également des méthodes de thérapie conservatrice. Le pronostic après chirurgie est favorable.

La prévention

L'ostéochondrose cervicale est une maladie qui se développe tout d'abord avec un mode de vie inapproprié. En conséquence, la prévention de la maladie est un mode de vie sain..

Il est possible de réduire le risque de développer SHO si:

  • éliminer les facteurs provoquant;
  • faire des exercices réguliers;
  • Ne recourez pas à un effort physique intense;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes;
  • essayez d'être aussi nerveux que possible;
  • mange bien.

Le respect des mesures préventives permettra d'accélérer le processus de guérison et d'éliminer la probabilité de rechute. Les personnes âgées et celles qui ont une prédisposition héréditaire, il est recommandé de respecter constamment la prévention. Le respect du régime alimentaire, la mise en place d'exercices simples apportera certainement un résultat positif. Il est également utile de faire du yoga et de la natation..

Exacerbation de l'ostéochondrose cervicale

L'ostéochondrose est une pathologie dans laquelle les disques intervertébraux divisant les vertèbres sont détruits. Les changements dégénératifs-dystrophiques dans les tissus peuvent se développer à différentes vitesses et manifester divers symptômes. Le tableau clinique dépend du département touché et de la cause de la maladie..

caractéristiques générales

Les processus destructeurs de la colonne vertébrale peuvent entraîner des conséquences irréversibles, compliquant considérablement la vie d'une personne. Ils peuvent affecter n'importe quel département - cervical, thoracique ou lombaire - ou s'étendre à toute la colonne vertébrale.

Dans la plupart des cas, l'ostéochondrose se déroule par vagues: les périodes d'exacerbations alternent avec les périodes de rémission. Il existe 3 schémas d'écoulement possibles de nature différente:

  • progressive - chaque exacerbation ultérieure s'accompagne de symptômes plus forts, les intervalles entre eux sont réduits;
  • régressif - la fréquence et l'intensité des crises diminuent régulièrement;
  • stable - des exacerbations se produisent régulièrement avec les mêmes symptômes.

Il convient également de noter que les dommages causés à différentes parties de la colonne vertébrale ne se manifestent pas uniquement de différentes manières. L'approche thérapeutique et les méthodes de traitement ont également leurs propres caractéristiques..

Étapes

Les changements pathologiques dans les disques et les vertèbres n'apparaissent pas immédiatement. Leur développement est précédé d'une détérioration de la circulation sanguine et de la nutrition des structures paravertébrales (paravertébrales) due à des facteurs externes et internes..

La dégénérescence des tissus osseux et cartilagineux se produit chez toutes les personnes âgées et est l'un des signes du vieillissement. Cependant, ce processus peut s'accélérer fortement après une blessure ou à la suite d'une maladie générale..

L'apparition précoce de la chondrose est grandement facilitée par les surcharges dorsales - à la fois dynamiques et statiques, lorsqu'une personne est contrainte de rester dans la même position pendant une longue période.

L'ostéochondrose cervicale se déroule en 3 étapes, chacune ayant ses propres manifestations:

  • 1er étage. Périodiquement, maux de tête, inconfort à l'arrière du cou et du cou;
  • 2 étages. Les maux de tête deviennent plus fréquents, parfois étourdis, diminuent les performances. C'est au stade 2 que les patients se tournent le plus souvent vers le médecin, cependant, il est déjà impossible d'obtenir une restauration complète des structures endommagées;
  • Étape 3, finale. Il se caractérise par des dommages à grande échelle aux vertèbres, aux disques et au système ligamentaire. Il se manifeste par des maux de tête sévères et presque constants, une mauvaise coordination des mouvements, une raideur de la colonne cervicale, ainsi qu'une diminution de la vision et de l'ouïe..

D'étape en étape, le noyau pulpeux du disque perd de l'humidité et avec lui l'élasticité disparaît et la qualité de l'amortissement diminue. Le disque intervertébral sèche, s'aplatit et se fissure. Les vertèbres adjacentes se rapprochent, ce qui provoque à son tour le déplacement des facettes articulaires. Tout cela entraîne un pincement des nerfs rachidiens, l'apparition de douleurs et d'autres symptômes..

Causes d'exacerbation

Pour que la chondrose cervicale s'aggrave, l'effet d'un ou plusieurs facteurs est nécessaire, parmi lesquels les médecins appellent:

  • charges élevées sur le dos et la colonne vertébrale associées à la levée de poids ou à la modification du programme d'entraînement des athlètes;
  • surcharge psycho-émotionnelle;
  • procédures de massage ou de thérapie manuelle effectuées par un spécialiste non qualifié;
  • saisonnalité - au printemps et en automne, les exacerbations surviennent le plus souvent;
  • dysfonctionnements hormonaux pendant la grossesse et la ménopause;
  • la présence de maladies chroniques qui affaiblissent le corps, notamment des rhumes fréquents;
  • gain de poids important.

Symptômes

Une attaque d'ostéochondrose cervicale peut commencer par l'apparition d'une gêne dans la ceinture scapulaire et la région occipitale. Parallèlement à cela, le bien-être général s'aggrave, une personne se fatigue rapidement, pire fait face aux tâches professionnelles et domestiques.

Parfois, l'exacerbation se produit soudainement avec de graves maux de tête. Souvent (dans 72% des cas), certains signes indiquent une attaque imminente - en particulier, une sensation de lourdeur dans la tête, une douleur sourde dans le cou et les épaules. Les symptômes s'aggravent généralement le matin.

Les symptômes d'exacerbation de l'ostéochondrose cervicale ont une similitude significative avec le tableau clinique global de cette maladie. Le principal symptôme est un syndrome douloureux d'intensité et de nature variables. L'arrière du cou d'un ou des deux côtés, la tête, peut faire mal. Souvent, la douleur se propage à la clavicule et aux épaules. Chez certaines personnes, la douleur survient uniquement en tournant ou en inclinant la tête, les mouvements des bras.

Les signes d'ostéochondrose aiguë peuvent également être:

  • Vertiges
  • sommeil réduit, concentration réduite, problèmes de mémoire;
  • des mouches clignotantes devant les yeux, du bruit et des bourdonnements d'oreilles;
  • nausées se transformant en vomissements;
  • violation de la diction;
  • perturbation sensorielle du cou et du bras.

La chondrose cervicale ne peut être ignorée, il est nécessaire de la traiter. Sans traitement, il s'aggravera non seulement plus souvent, mais peut également entraîner une complication grave sous la forme d'un accident vasculaire cérébral. La cause d'un accident vasculaire cérébral aigu est le blocage des grandes artères qui alimentent le cerveau.

Quelle est la durée de l'exacerbation de l'ostéochondrose cervicale?

La durée de l'attaque dépend du facteur qui l'a déclenchée, de la saison et de la santé générale de la personne, ainsi que des méthodes de traitement. L'exacerbation est plus difficile à tolérer et dure plus longtemps pendant la saison froide.

En moyenne, la période aiguë dure de 4 jours à une semaine, puis la douleur disparaît progressivement, ce qui prend environ trois semaines supplémentaires. La durée totale de l'exacerbation est d'un mois et demi.

Que faire

La meilleure chose que vous puissiez faire si vous soupçonnez une chondrose cervicale est de consulter un neurologue ou un orthopédiste. Il prescrira les études nécessaires, découvrira ce qui mène aux exacerbations et prescrira le traitement approprié.

Avant une visite chez le médecin, il faut exclure toute charge sur le dos et adopter la posture la plus confortable. Il est recommandé de s'allonger sur une surface plane et élastique afin de détendre les muscles du cou et de réduire l'intensité de la douleur. Il est conseillé de réchauffer un point douloureux avec un foulard, une écharpe ou une enveloppe dans une couverture.

Il est très important d'immobiliser la colonne cervicale et essayez de ne pas tourner et incliner la tête une fois de plus. À cette fin, les médecins conseillent même de porter des colliers orthopédiques spéciaux. Vous pouvez les fabriquer vous-même à partir de coton et de carton ou acheter en pharmacie.

Le plus célèbre des accolades de cou est le collier Shants. Il s'agit d'un outil indispensable pour le déchargement temporaire et l'étirement de la colonne vertébrale dans la colonne cervicale. Malgré son aspect plutôt rugueux, un tel pneu, s'il est correctement sélectionné, offre un confort et réduit considérablement la douleur.

La douleur intense est soulagée avec des analgésiques. Les médicaments les plus efficaces du groupe des AINS, - les anti-inflammatoires non stéroïdiens - qui incluent le Nise, le Diclofénac, l'ibuprofène, le nimésulide, etc..

En cas d'exacerbation de l'ostéochondrose, il est interdit de réchauffer le point douloureux de quelque manière que ce soit - avec une pommade chauffante, fixer des pansements ou des compresses de moutarde, et aussi planer dans le sauna. Vous ne pouvez pas masser la zone affectée et vous auto-médicamenter.

Traitement

Le traitement de l'exacerbation de l'ostéochondrose de la colonne cervicale est effectué avec des méthodes médicamenteuses et non médicamenteuses. Ces derniers comprennent la physiothérapie, le massage et la gymnastique. La médecine alternative peut donner un bon effet si elle est convenue avec le médecin traitant.

Dans la période aiguë, les principaux efforts visent à stopper le syndrome douloureux. Les analgésiques et les AINS en injections ou en comprimés sont prescrits en fonction de leur intensité. Il peut s'agir de médicaments à base de diclofénac, ibuprofène, nimésulide, métamizole sodique. En plus d'eux, il est recommandé d'utiliser des onguents anti-inflammatoires tels que Nurofen Forte, Aertala ou Dolobene.

Les relaxants musculaires aideront à soulager les crampes musculaires (Midokalm, Sirdalud). S'il y a un gonflement, des diurétiques (diurétiques) sont prescrits pour éliminer l'excès de liquide, réduisant ainsi la pression sur les terminaisons nerveuses (furosémide).

Après élimination des symptômes aigus, des complexes de vitamines avec des vitamines B dans la composition (Neurorubine, Milgamma, Neuromultivite) sont ajoutés au traitement; Nootropiques qui normalisent la transmission des impulsions le long des fibres nerveuses (Aminolone, Thiocetam); chondroprotecteurs pour la restauration et le renforcement du cartilage dans les disques intervertébraux (chondroxyde).

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie, qui peuvent être prescrites en phase subaiguë et se poursuivre pendant la période de rémission, aident à soulager rapidement l'aggravation de l'ostéochondrose cervicale. Ils aident à améliorer l'apport sanguin au segment endommagé, à la relaxation musculaire, à réduire la gravité de la douleur et de l'inflammation. Les méthodes d'électrophorèse, d'échographie, de magnéto et de cryothérapie (traitement au froid) sont traditionnellement considérées comme les plus efficaces..

Au début de la période de rémission, des séances de massage sont prescrites, qui peuvent être effectuées à la fois dans un bureau spécialisé et à domicile de manière indépendante. Meilleures pratiques à la fois.

Si la chondrose de la colonne cervicale s'est aggravée et s'accompagne de douleurs intenses, une personne se voit prescrire un alitement strict. Au fur et à mesure que la douleur disparaît, ils vont d'abord dans un demi-lit, puis dans un mode moteur doux.

Il est utile pour tous les patients à n'importe quel stade de la chondrose de dormir sur un matelas et un oreiller orthopédiques. De tels accessoires maintiennent la position anatomiquement correcte du corps et soulagent la raideur et la douleur le matin en raison de l'extension douce de la colonne vertébrale. Dans les hôpitaux, la boucle Glisson est utilisée à cet effet..

Lorsque la douleur aiguë disparaît, ils commencent des exercices de physiothérapie. En combinaison avec d'autres méthodes, son efficacité est très élevée. La première formation devrait être sous la supervision d'un instructeur qui sélectionnera et vous apprendra comment faire les exercices correctement..

Gymnastique Bonin

  1. Assis ou debout, levez la main. Avec un souffle, connectez les doigts en haut et abaissez les bras, verrouillés dans la serrure, vers le bas. Le cou reste en place.
  2. Demi-épaules. Reprenez vos épaules, dessinez un arc dans les airs et revenez le long du même arc.
  3. Étirez votre tête vers l'avant et restez dans cette position pendant quelques secondes.
  4. Tournez la tête vers la droite, puis vers la gauche, en dirigeant chaque fois un regard par-dessus votre épaule.
  5. Soulevez l'épaule droite et abaissez l'épaule gauche en même temps..

Gymnastique Bubnovsky

  1. Assis sur une chaise, tournez la tête vers la droite et abaissez votre menton sur votre épaule, attardez-vous dans cette position. Répétez ensuite l'exercice vers la gauche..
  2. Inclinez votre tête vers votre poitrine, tout en tirant légèrement votre cou vers l'avant et vers le haut.
  3. Tournez la tête avec le menton levé vers le haut à droite, puis à gauche. Répétez ensuite l'exercice en levant les mains et en serrant les doigts dans la serrure.
  4. Mettez la main gauche sur l'épaule droite et tournez la tête vers la gauche. Maintenez la position pendant quelques secondes et tournez la tête vers la droite, en plaçant la main droite sur l'épaule gauche.
  5. Mettez vos mains sur vos hanches et redressez-vous lentement, reculant votre dos et tirant votre cou vers le haut.
  6. Position de départ - debout, tête en bas. Déplacez doucement le menton d'abord vers la droite puis vers l'épaule gauche, en l'abaissant à chaque fois à mi-chemin de la poitrine.

Méthodes folkloriques

Le traitement de l'ostéochondrose cervicale à la maison comprend des procédures d'eau et de réchauffement, l'utilisation d'appareils orthopédiques. Les lotions et les compresses de légumes et d'herbes sont toujours en demande et populaires.

Avec l'exacerbation, vous pouvez prendre une douche chaude et vous rouler le cou avec une écharpe chaude. Pour réduire la douleur et l'inflammation, faites des lotions d'herbes - par exemple, de la sauge et de la menthe poivrée. Pour préparer une solution de guérison, une ou deux cuillères à soupe de l'herbe sont brassées dans un verre d'eau bouillante, insisté pendant 15-20 minutes. Après refroidissement à une température confortable, un coton ou un bandage est humidifié, appliqué à l'endroit où il fait mal, pendant 10-20 minutes. La procédure est effectuée jusqu'à 4 fois par jour.

Une compresse d'oignon est préparée à partir d'oignon râpé ou haché dans un mélangeur. La masse obtenue est répartie sur de la gaze et appliquée sur le cou, recouvrant le haut d'un film alimentaire et d'un tissu en coton. Après 2-3 heures, la compresse est enlevée, la peau est lavée à l'eau tiède.

L'application avec du kérosène se fait comme suit: un tissu en lin ou en coton (vous pouvez prendre de la gaze, un bandage) est abaissé dans du kérosène et appliqué sur la zone du cou. La compresse est recouverte de coton ou de polyéthylène sur le dessus, afin qu'elle ne s'étende pas. Ne pas garder plus de trois heures, en cas de forte sensation de brûlure, retirer immédiatement et rincer à l'eau.

En ambulance pour la chondrose aiguë de la vertèbre cervicale, un outil avec la composition suivante est utilisé:

  • 5 comprimés en poudre d'Analgin;
  • alcool éthylique - 15 ml;
  • alcool de camphre - 5 ml;
  • iode - 5 ml.

Mélangez tout et frottez sur la peau du point sensible.

L'ostéochondrose peut également être traitée "de l'intérieur", en prenant, par exemple, une infusion de bourgeons de pin. Dans cette recette, ils sont utilisés préparés en pharmacie ou frais, collectés au début du printemps. Les reins frais doivent être prédécoupés.

Les matières premières sont recouvertes de sucre dans un rapport de 1: 2 et ont insisté pendant deux semaines. Utilisez le produit fini pour une cuillère à café trois fois par jour. Pour améliorer l'effet, vous devez le tenir un peu dans la bouche, puis l'avaler. La durée du traitement peut aller jusqu'à trois semaines.

À considérer

Tous les médecins insistent sur le fait que les premiers stades de l'ostéochondrose se déroulent presque imperceptiblement et ne sont pas particulièrement dérangeants. À ce stade, lorsque les symptômes se limitent à un petit inconfort et une légère raideur le matin, il est possible de récupérer uniquement à l'aide d'une thérapie par l'exercice. Aucun médicament n'est nécessaire, mais le régime alimentaire et le mode de vie devront être ajustés..

L'activité physique est la meilleure prévention de la maladie elle-même et de ses rechutes. Une éducation physique régulière favorisera une bonne posture et aidera à prévenir le développement de processus destructeurs dans la colonne vertébrale..

Dans les cas graves et avancés, trop peut être fait. La mise en œuvre systématique de complexes de gymnastique thérapeutique et d'un traitement médicamenteux améliorera considérablement le bien-être et réduira le risque de nouvelles exacerbations.