Injections pour l'ostéochondrose

  • Luxations

L'ostéochondrose est une maladie dégénérative-dystrophique dans laquelle les disques intervertébraux sont le plus souvent atteints. Le traitement est généralement complexe, des médicaments, des exercices de physiothérapie, des massages, de la physiothérapie sont prescrits. Les injections pour l'ostéochondrose sont l'un des composants importants du traitement. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), des relaxants musculaires, des chondroprotecteurs et des vitamines B peuvent être injectés..

Injections pour l'ostéochondrose de la colonne lombaire: principes généraux

Le traitement médicamenteux est utilisé lors d'une exacerbation de la maladie. Les médicaments sont souvent administrés par voie parentérale, car les injections sont plus rapides que les comprimés, les gels et les onguents. Le traitement médicamenteux est indiqué pour tous les types d'ostéochondrose - cervicale, thoracique, lombo-sacrée.

Comment fonctionnent les injections?

Les injections sont un traitement symptomatique d'une maladie, leur action vise à se débarrasser d'un symptôme particulier. Malheureusement, dans la plupart des cas, il est impossible de guérir l'ostéochondrose uniquement à l'aide d'injections, il est nécessaire de traiter la maladie de manière complète.

Le mécanisme d'action de différents types d'injections dans l'ostéochondrose, bien sûr, varie.

  1. AINS - arrêter la douleur, soulager l'inflammation.
  2. Relaxants musculaires - éliminer la tension musculaire.
  3. Chondroprotecteurs - ralentir la destruction du cartilage.
  4. Vitamines B - améliorent l'état des racines nerveuses, éliminent les troubles de la sensibilité.

Chaque groupe de médicaments agit sur un mécanisme distinct pour l'apparition des symptômes de l'ostéochondrose. Limité à une seule injection ne fonctionnera pas.

Avantages

Les injections ne sont qu'une façon d'administrer des médicaments. Les mêmes médicaments peuvent être pris par voie orale ou sous forme de pommades. Chaque voie d'administration a ses avantages et ses inconvénients. Les principaux avantages de l'injection sont les suivants:

  1. Une action rapide. Les comprimés commencent à agir en moyenne après 30 minutes, car il faut du temps pour l'absorption du médicament dans l'estomac. Une fois injectée, la substance médicamenteuse pénètre immédiatement dans la circulation sanguine et agit plus rapidement. Donc, avec une administration intraveineuse, le médicament commence à agir en 2-3 minutes, avec intramusculaire - en 5-15.
  2. La possibilité de choisir la dose exacte. Lorsque les comprimés sont pris par voie orale, une partie du médicament est détruite par les enzymes digestives, il est donc difficile de trouver la dose exacte. Avec l'administration parentérale, la quantité de substance active ne change pas, ce qui vous permet de sélectionner la dose exacte.
  3. Il peut être prescrit pour la pathologie du tube digestif, lorsque l'absorption des substances est altérée.

désavantages

La voie d'administration parentérale a également ses inconvénients. Les principaux inconvénients sont les suivants:

  1. Envahissement. Lorsque les injections violent l'intégrité de la peau et d'autres tissus, ce qui peut entraîner une infection ou d'autres complications.
  2. Douleur. Les injections s'accompagnent toujours d'inconfort.
  3. Utilisation limitée. Souvent, les injections intramusculaires et intraveineuses, les blocages sont effectués dans un établissement médical, tandis que les comprimés peuvent être bu à la maison.

Méthodes d'administration

Plusieurs types d'injections peuvent être utilisés pour traiter l'ostéochondrose:

  1. Jet d'encre intraveineux. Une grosse veine (généralement ulnaire) est percée d'une aiguille de seringue, le médicament est injecté directement dans la circulation sanguine avec une seringue.
  2. Perfusion intraveineuse. Le médicament est également injecté directement dans une veine, mais beaucoup plus lentement. Des compte-gouttes sont mis, s'il est nécessaire d'atteindre une concentration constante du médicament dans le sang et une action prolongée.
  3. Intramusculaire Le médicament est injecté dans le tissu musculaire, d'où il est progressivement absorbé dans le sang.
  4. Blocus. Le médicament est injecté dans les tissus paravertébraux ou la cavité d'une grosse articulation (épaule, genou).

La méthode d'administration du médicament est choisie par le médecin en fonction du médicament spécifique, de la gravité des manifestations cliniques, de la présence de maladies concomitantes.

Injections anesthésiques pour l'ostéochondrose

Le principal symptôme qui inquiète les patients atteints d'ostéochondrose est le mal de dos. Anesthésiques - Les AINS ou autres analgésiques aideront à éliminer le syndrome douloureux..

Comment agissent-ils

Le principal groupe de médicaments utilisés pour soulager la douleur est les AINS. Le mécanisme de leur action est de supprimer l'action de l'enzyme cyclooxygénase (COX-2), qui est responsable de la production des prostaglandines - les principaux régulateurs de l'inflammation. Les AINS sont de deux types:

  1. Sélectif - inhibe uniquement la COX-2. Ne provoque pas d'effets indésirables du tractus gastro-intestinal.
  2. Non sélectif - inhibe à la fois la COX-2 et la COX-1 «utile». L'inhibition de la COX-1 peut endommager la muqueuse de l'estomac et des intestins.

Ainsi, lors du choix d'un médicament anesthésique, la présence d'une pathologie concomitante doit être prise en compte. Avec la gastrite, l'ulcère gastrique, les AINS sélectifs doivent être préférés.

Lorsqu'il est injecté avec des AINS, l'effet analgésique se produit après 5-10 minutes. Non seulement les AINS anesthésient efficacement, mais ils affectent également l'inflammation, qui n'est pas moins importante dans l'ostéochondrose.

Pour choisir un médicament pour le soulagement de la douleur, vous devez savoir à quel groupe de médicaments il appartient.

Traitement de l'ostéochondrose avec des médicaments

Actuellement, l'ostéochondrose affecte un grand nombre de personnes. Beaucoup d'entre eux ne sont même pas conscients du problème. Pendant ce temps, si le traitement n'est pas commencé à temps, des complications surviendront qui se feront sentir pour le reste de leur vie. L'ostéochondrose, comme de nombreuses autres maladies, «rajeunit» et détériore considérablement la qualité de vie, en perdant son rythme habituel.

Dans notre article, nous nous familiariserons un peu avec la maladie elle-même et nous nous attarderons également en détail sur la méthode médicale de son traitement..

Ostéochondrose et ses types

L'ostéochondrose est une déformation du cartilage articulaire, du tissu osseux de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux.

  • lombaire (lombo-sacré),
  • cervical,
  • poitrine.

Causes de l'ostéochondrose:

  • posture droite,
  • rachiocampsis,
  • Blessure de la colonne vertebrale,
  • pied plat,
  • levage de charges lourdes,
  • changements fréquents de la position du corps,
  • séjour prolongé dans des postures inconfortables,
  • surcharge de la colonne vertébrale,
  • l'inactivité physique et l'obésité,
  • malnutrition,
  • conditions stressantes.

Les étapes de l'ostéochondrose

  1. En raison de certains changements dans le disque intervertébral, une instabilité vertébrale apparaît. La colonne vertébrale est très sensible aux blessures..
  2. Le début de la destruction de l'anneau fibreux du disque intervertébral. La fissure intervertébrale diminue.
  3. Il y a une rupture de l'anneau fibreux. Le noyau gélatineux du disque intervertébral fait saillie. En raison de la formation d'une hernie intervertébrale, une déformation vertébrale est provoquée.
  4. Il existe un syndrome douloureux prononcé. En raison de la formation de croissances osseuses et de l'ossification des ligaments de la colonne vertébrale, les mouvements deviennent limités.

Les symptômes de l'ostéochondrose

Département lombaire (lombo-sacré)

  • Douleur constante dans le dos d'un personnage endolori.
  • Une sensation de courbatures et d'engourdissement dans les membres.
  • Baisse de l'activité motrice.
  • Renforcer la douleur lors de mouvements brusques, soulever des poids, faire des efforts physiques, pendant les éternuements et la toux.
  • Douleur dans les bras et les épaules, maux de tête.
  • Syndrome de l'artère vertébrale (brûlure, maux de tête lancinants, étourdissements, bruit dans la tête, taches colorées et "mouches" devant les yeux).
  • Douleur dans les organes internes, en particulier la poitrine ("comte" dans la poitrine) et le cœur.

Diagnostic

Le diagnostic est posé au rendez-vous du neurologue en fonction des plaintes du patient (douleur, mobilité réduite, etc.). La colonne vertébrale est examinée par lui dans la position du patient debout, assis et couché (au repos et en mouvement). Lors de l'examen du dos, l'attention est attirée sur la posture, les caractéristiques structurelles du tronc, les angles inférieurs des omoplates, les contours latéraux du cou et de la taille, la position des épaules, etc. Après cela, le médecin dirige généralement le patient vers la radiographie, la tomodensitométrie ou l'IRM, à l'aide desquelles le diagnostic est clarifié et spécifié, le degré de dommage est déterminé et des anomalies latentes sont révélées. Sur la base des résultats, le neurologue prescrit un traitement approprié. En règle générale, il s'agit d'une thérapie complexe, y compris l'utilisation de médicaments, de massages, de thérapie par l'exercice et d'autres méthodes.

Exercices thérapeutiques pour l'ostéochondrose de la colonne lombaire

Traitement de l'ostéochondrose avec des médicaments

Pour commencer, il convient de noter qu'au stade initial de développement de l'ostéochondrose, dans certains cas, vous pouvez vous passer de médicaments. Il suffira d'utiliser la gymnastique thérapeutique, toutes sortes d'applicateurs (rouleau «Lyapko», applicateur Kuznetsov), ainsi que de réduire les charges et d'éliminer les autres causes de la maladie. Si les symptômes gagnent en force et que des études ont montré des changements caractéristiques, des médicaments devraient être utilisés pour aider à affecter à la fois la cause et les symptômes de l'ostéochondrose.

Le traitement de l'ostéochondrose avec des médicaments est indiqué lors de son exacerbation et vise à soulager le processus inflammatoire, à arrêter le syndrome douloureux et à améliorer les processus métaboliques dus à l'administration interne ou à l'administration de médicaments par injection..

En raison du fait que l'ostéochondrose est une maladie systémique qui affecte négativement divers organes et systèmes, son traitement doit être complet. Les médicaments pour le traitement de l'ostéochondrose accomplissent les tâches suivantes:

  • anesthésie,
  • élimination de l'inflammation,
  • amélioration de la circulation sanguine dans les tissus affectés,
  • réparation du cartilage,
  • retour de la mobilité articulaire,
  • élimination de la dépression causée par une douleur constante.

Alors, quel type de médicaments peut être prescrit par un neurologue pour le traitement de l'ostéochondrose?

  1. AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens)

Élimine l'inflammation et la douleur. Utilisé à l'extérieur (gel, crème), à ​​l'intérieur (gélules, comprimés) et également en injection (par voie intramusculaire, intraveineuse, sous-cutanée).

  • diclofénac (voltaren, diclac)
  • ibuprofène (nurofène, long)
  • kétoprofène (cétonal, fébrofide)
  • nimésulide (nimésil, nise)
  • méloxicam (movalis, movasin)
  1. Vasodilatateurs (vasodilatateurs)

En raison de la tension musculaire et de la douleur dans l'ostéochondrose, une constriction des vaisseaux sanguins se produit. Afin d'éviter les conséquences indésirables de cela, le médecin peut prescrire de la pentoxifylline (trental), qui dilate les vaisseaux sanguins et améliore la nutrition des tissus, ainsi que l'actovegine et la berlition pour un meilleur effet réparateur.

  1. Relaxants musculaires (relaxants musculaires)

Ils ont un effet relaxant et calmant sur les muscles. Le processus de récupération sans médicaments de ce groupe se déroule plus lentement, car en raison de leurs propriétés, la circulation sanguine est normalisée, les sensations de douleur deviennent ternes, la mobilité revient et les tissus affectés se rétablissent plus rapidement. À ces fins, le médecin peut se voir prescrire du sirdalud, du midocal ou du baclofène.

Les chondroprotecteurs ne provoquent pas de destruction supplémentaire, stabilisent la condition. La réception des chondroprotecteurs est longue, permanente, l'effet se produit après le traitement pendant une période d'au moins 6 mois. Les chondroprotecteurs sont appliqués en externe, par voie orale et en injection.

  • glucosamine (don)
  • chondroïtine (chondroxyde, structure)
  • glucosamine + chondroïtine (arthra)
  • glucosamine + chondroïtine + vitamines (teraflex)
  • Alflutop (concentré de 4 espèces de poissons marins)
  1. Sédatifs (sédatifs)

Une douleur prolongée peut déclencher le stress et la dépression. Dans ce cas, des préparations de valériane, de l'agripaume, des préparations à base de plantes combinées sont prescrites. Pour les troubles plus graves, des antidépresseurs (symbalta) sont utilisés et des somnifères (donormil) sont utilisés pour améliorer le processus d'endormissement et la qualité du sommeil..

  1. Vitamines et complexes de vitamines et minéraux

Les vitamines du groupe B sont plus importantes ici, car elles sont capables de restaurer la sensibilité des fibres nerveuses affectées et de réduire la douleur. Ils font partie de médicaments tels que le milgamma (comprimés et injection) et la neuromultivite (comprimés).

À des fins de renforcement général du corps, des complexes vitamino-minéraux (compliance, multi-tabs) peuvent également être prescrits.

Injections d'ostéochondrose - une description des médicaments chondroprotecteurs, analgésiques et anti-inflammatoires

Par conséquent, les neurologues recommandent de prendre des mesures urgentes lorsque surviennent les premiers symptômes d'une exacerbation de la maladie. Arrêtez rapidement la douleur et éliminez l'inconfort des injections avec ostéochondrose de la colonne cervicale.

Qu'est-ce que l'ostéochondrose

Cette maladie n'est pas considérée comme inflammatoire, mais a une forme dégénérative-dystrophique. Avec l'ostéochondrose, un changement dans le tissu cartilagineux est observé. À la suite du développement du processus se produit:

  • violation de l'élasticité des disques intervertébraux;
  • fissuration de l'anneau fibreux;
  • une diminution des intervalles entre les vertèbres;
  • perturbation circulatoire;
  • compression des racines nerveuses, ce qui provoque des douleurs, des problèmes des organes internes;
  • échec des processus métaboliques;
  • perte de mobilité vertébrale.

Les neurologues notent trois principaux types de pathologie, selon la localisation. Chacun a ses propres caractéristiques et nécessite une approche particulière du traitement. Allouer:

  • ostéochondrose cervicale - accompagnée de symptômes de douleur dans le cou, d'engourdissement des membres, de vertiges, de déficience visuelle;
  • poitrine - problèmes respiratoires, douleur semblable à une crise cardiaque, névralgie intercostale;
  • vue lombo-sacrée - dysfonctionnement des organes pelviens, problèmes sexuels, engourdissement, perte de sensibilité des membres inférieurs.

Symptômes de la maladie

La plus dangereuse pour l'homme est considérée comme l'ostéochondrose cervicale. Des artères pincées dans la colonne cervicale peuvent entraîner une altération de la circulation cérébrale.

Les symptômes les plus courants de la région cervicale

  • Mal d'épaule.
  • Faiblesse dans les mains.
  • Douleur entre les omoplates.
  • Maux de tête.
  • Vertiges.
  • Problèmes de vue.
  • Otite et autres maladies de l'oreille.
  • Problèmes dentaires.
  • Problèmes de cordes vocales.
  • Ronflement ou grincement de dents.

Plus de détails dans l'article symptômes d'ostéochondrose cervicale.

Dans quels cas des injections d'ostéochondrose sont-elles prescrites

Afin de traiter les problèmes de la colonne vertébrale, en cas d'attaque, un stade aigu de la maladie, des injections sont utilisées. Il existe des groupes de médicaments dont le but dépend de l'état du patient, de la zone touchée et des symptômes observés. Les injections de chondrose résolvent des problèmes importants:

  • soulager les crampes musculaires;
  • élimination de la douleur;
  • diminution de l'excitabilité des racines, des terminaisons nerveuses;
  • amélioration de la circulation sanguine dans le tissu musculaire;
  • régénération du cartilage endommagé;
  • accélération de la récupération des tissus nerveux;
  • élimination de la déformation vertébrale.

Pourquoi les injections sont meilleures que d'autres médicaments

Avec l'ostéochondrose, divers traitements sont prescrits: comprimés, pommades, injections. Le traitement par injections d'ostéochondrose présente de nombreux avantages:

  • Le syndrome douloureux peut être éliminé en un quart d'heure, car le strass médicamenteux pénètre dans le sang.
  • L'effet du médicament est dirigé vers une zone spécifique, il n'y a pas de réactions indésirables.
  • L'abandon d'un médicament est considéré comme le traitement le plus efficace..

Les injections sont en fait une composante de la thérapie conservatrice, mais tous les rendez-vous doivent provenir du médecin après un examen approfondi. Cette méthode de traitement apporte un soulagement, car la douleur diminue en raison de l'élimination rapide de l'inflammation..

Efficacité d'injection

L'utilisation d'injections d'ostéochondrose aide à faire face rapidement aux symptômes de la maladie. Cela est dû à l'entrée instantanée de médicaments dans la circulation sanguine vers les terminaisons nerveuses de la zone touchée. L'efficacité des injections est associée à de tels moments:

  • la possibilité d'introduire le médicament dans les articulations;
  • définir la dose exacte requise pour le traitement.

Avec les injections, vous pouvez obtenir une amélioration rapide:

  • il n'y a pas de processus d'absorption du médicament dans le tube digestif, ce qui réduit le temps de réception du médicament dans la zone affectée;
  • les effets secondaires sont minimisés, les médicaments n'irritent pas les parois de l'estomac, entraînant sa destruction;
  • certains médicaments perdent leurs propriétés dans le tractus gastro-intestinal lorsqu'ils sont pris par voie orale, ce qui réduit l'efficacité du traitement.

Vitamines B - une nouvelle norme dans le traitement de l'ostéochondrose

Environ 80 études ont été menées, dont les résultats ont prouvé la grande efficacité des préparations combinées avec des vitamines B (B1 - thiamine, B5 - pyridoxine et B12 - cyanocobalamine).

De telles injections vous permettent d'éliminer rapidement le processus inflammatoire, les douleurs intenses, tout cela signifie qu'elles améliorent la conduction et accélèrent la régénération des fibres nerveuses.

Les vitamines Milgamma ont fait leurs preuves dans le traitement de l'ostéochondrose

Au fil des ans, les vitamines combinées Milgamma ont fait leurs preuves (le prix moyen est de 200 roubles) - l'une des meilleures injections anti-inflammatoires pour l'ostéochondrose. La durée du traitement est de 10 jours (1 ampoule par jour). Une telle injection à base de vitamines pour l'ostéochondrose n'est pas inférieure à l'efficacité des AINS. L'acide nicotinique est considéré comme un remède plus abordable, dont les injections sont également utilisées pour l'ostéochondrose (1-2 injections par jour pendant 2 semaines).

Inconvénients de la thérapie par injection

Les experts notent que l'utilisation des injections a ses inconvénients dans le traitement de l'ostéochondrose. L'injection nécessite des compétences médicales. En présence de symptômes forts de la maladie, d'un long processus, la visite d'un établissement médical n'est pas toujours pratique. Les inconvénients de la thérapie par injection sont:

  • probabilité d'infection;
  • douleur;
  • une sensibilité accrue de la peau aux injections provoque des abcès purulents;
  • des lésions tissulaires se produisent au site d'injection;
  • il existe des contre-indications à l'usage de drogues;
  • pas dans tous les cas un effet prolongé de la procédure est observé.

Comment faire une injection

L'injection étant une manipulation médicale, elle doit être effectuée par un médecin professionnel, en respectant toutes les règles d'asepsie et d'antiseptique.

S'il n'est pas possible d'appeler un spécialiste et que la douleur s'aggrave, l'injection peut se faire indépendamment. Pour ce faire, suivez ces règles:

  1. Traitez la moitié supérieure de la cuisse avec de l'iode et de l'alcool.
  2. Prenez une seringue et prenez un médicament.
  3. Placer l'aiguille de la seringue 2/3 dans le muscle à l'extérieur de la cuisse.

Si vous devez traiter l'ostéochondrose, les méthodes d'injection suivantes sont utilisées:

  1. Intramusculaire.
  2. Intraosseux.
  3. Péridurale.
  4. Intraveineux.

Cependant, les experts ne recommandent pas l'automédication et les injections dans le cou ou la colonne vertébrale, mais demandent immédiatement une aide professionnelle à la clinique.

Quels types d'injections existent

Les injections pour l'ostéochondrose peuvent être réalisées de plusieurs manières. Le médecin prend rendez-vous, en fonction de l'état du patient, de la localisation du foyer de l'inflammation. Pour le traitement:

  • Injections intramusculaires - mises dans la cuisse, le biceps, les fesses. De nombreux vaisseaux dans les fibres musculaires contribuent à l'absorption rapide des médicaments.
  • La voie intraveineuse est le moyen le plus rapide de délivrer la substance active. Les injections sont placées dans une veine, obtenant un effet instantané. Avec l'aide de compte-gouttes, l'administration à long terme du médicament.

Dans une clinique sous la supervision d'un médecin, les éléments suivants sont utilisés pour traiter la maladie:

  • blocage nerveux - les compositions sont injectées dans la zone de pincement de la racine nerveuse pour soulager la douleur;
  • injections péridurales - faites avec un cathéter dans l'espace péridural de la colonne vertébrale, où se termine la moelle épinière;
  • injections intra-osseuses - utilisées lorsqu'il y a une menace pour la vie du patient, l'incapacité d'effectuer une administration intraveineuse.
  • Blocus de l'ostéochondrose: indications pour la méthode de traitement
  • Ostéochondrose - traitement de la colonne vertébrale
  • Injections articulaires: médicaments et indications de traitement

Analgésiques

Lorsque la maladie s'accompagne de douleurs intenses, des analgésiques sont prescrits. Les injections anesthésiques sont utilisées pour l'ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique, ainsi que cervicale et lombaire. Les médecins prescrivent:

  • Analgin - mis par voie intraveineuse ou dans le muscle (si vous avez les compétences, vous pouvez vous piquer). Le médicament ne soulage pas l'inflammation, a un effet sur la formule sanguine.
  • Tramadol - anesthésie rapidement en raison d'effets sur les récepteurs opioïdes du cerveau, n'est utilisé qu'à l'hôpital, crée une dépendance.

Injections anti-inflammatoires

Dans le traitement complexe de l'ostéochondrose, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont utilisés. Les médicaments ne peuvent pas arrêter la dégénérescence des tissus, mais aident à réduire la douleur, à soulager l'inflammation. L'introduction d'AINS sous forme d'injections réduit les effets secondaires qui sont présents lorsqu'ils sont pris par voie orale - l'effet sur la muqueuse gastrique. La contre-indication est l'ulcère gastro-duodénal. Les médecins atteints d'ostéochondrose prescrivent des anti-inflammatoires non stéroïdiens:

Chondroprotecteur

Il existe des médicaments d'origine synthétique, dont les caractéristiques ne sont pas inférieures aux composants naturels du cartilage. Les injections chondroprotectrices aident à restaurer les disques intervertébraux, le tissu osseux, à soulager la douleur, à améliorer la mobilité. Dans le traitement de l'ostéochondrose:

  • les médicaments sont administrés par voie intramusculaire;
  • la durée du traitement est de plusieurs semaines comme prescrit par le médecin;
  • les médicaments peuvent être utilisés pendant la rémission pour prévenir les exacerbations;
  • chondroprotecteurs populaires - Arteparon, Rumalon, Alflutop.

Relaxants musculaires

Dans la thérapie complexe de l'ostéochondrose, vous ne pouvez pas vous passer de l'utilisation de ces médicaments. Les myorelaxants entraînent une altération de la transmission neuromusculaire. Les injections pour l'ostéochondrose de la colonne cervicale et du bas du dos réduisent le tonus musculaire. Cela aide à effectuer des massages, des exercices de physiothérapie pour soulager l'état du patient. Les médicaments ont de nombreuses contre-indications, effets secondaires, nécessitent la nomination d'un médecin. Appliquer des médicaments:

  • Topiramat - une fois par jour, cours de 10 jours;
  • Baclofène - 3 fois par semaine.

Blocus thérapeutique

Avec des exacerbations d'ostéochondrose, accompagnées de douleurs intenses, l'administration locale de médicaments aux racines nerveuses est effectuée. Le blocage thérapeutique avec ostéochondrose cervicale élimine instantanément la douleur. Le traitement est effectué avec un cours de 5 procédures après 3 jours. Avant les injections, il est nécessaire d'exclure une allergie aux médicaments. Les procédures sont effectuées sous anesthésie:

Dans le traitement de l'ostéochondrose, plusieurs types de blocus sont utilisés:

  • paravertébrale - l'injection est mise en certains points - les points de sortie des terminaisons nerveuses;
  • intraosseux - injecter dans le tissu spongieux osseux;
  • sacrée, péridurale - injection dans la colonne vertébrale près du sacrum, des complications sont possibles;
  • conducteur - le médicament est injecté dans les tissus entourant le nerf responsable de la transmission des sensations.
  • L'utilisation du médicament Midokalm dans des ampoules pour injections
  • 20 meilleures pommades pour l'ostéochondrose selon le mécanisme d'action et la composition
  • Comprimés de Combilipen: instruction sur les médicaments

Compte-gouttes

L'administration de perfusion est utilisée pour une exacerbation aiguë de l'ostéochondrose chronique. Les compte-gouttes sont prescrits pour maintenir une concentration constante du médicament dans le sang. Cette forme d'injection vous permet d'entrer simultanément des relaxants musculaires, des analgésiques, des sédatifs, des anti-inflammatoires, en tenant compte de leur compatibilité. Au cours du traitement, la posologie est déterminée par le médecin, en tenant compte de l'état du patient. Pour les compte-gouttes, des mélanges sont utilisés:

  • Réopyrine, solution sans shpa 2%, Analgin 50%;
  • Glucose, Novocaïne, Dexason, Relanium, Baralgin.

Thérapie de vitamine

Dans le traitement complexe de l'ostéochondrose, des vitamines sont prescrites. Les injections aident à éliminer la douleur intense, à soulager l'inflammation, à accélérer la régénération du cartilage, des os et des tissus nerveux. Les médicaments sont utilisés uniquement pendant la rémission ou à des fins de prévention. La durée du traitement peut aller jusqu'à trois mois. Pour les injections, nommer:

  • vitamines A, E - solutions d'huile, uniquement pour injection intramusculaire;
  • C - améliore la microcirculation, active les processus de récupération;
  • En 1 - soulage la douleur;
  • Dans 6 - améliore l'état du système nerveux;
  • En 12 - normalise la production d'oxygène.

Contre-indications

Le traitement par injections pour l'ostéochondrose du rachis cervical n'est pas toujours justifié. Donc, utilisez des anti-inflammatoires avec une extrême prudence aux personnes qui ont des problèmes avec le tractus gastro-intestinal. Le médicament injecté est rapidement absorbé par le sang et affecte la membrane muqueuse de l'estomac, de sorte que des maladies telles que la gastrite ou un ulcère pendant la période de traitement peuvent entrer dans la phase aiguë.

Avec l'introduction d'analgésiques chez certains patients, les jambes peuvent gonfler en raison du retard des ions sodium dans le corps. Afin de contrer cela, il est recommandé de donner la préférence au médicament Meloxicam, qui a un effet minimal sur les reins..

Les injections de l'ostéochondrose cervicale peuvent vraiment soulager même la douleur la plus intense en peu de temps et ramener une personne à une vie normale. En témoignent les nombreux examens de personnes qui ont suivi ces procédures. Cependant, il faut se rappeler que les injections ne sont pas en mesure de guérir la maladie elle-même, mais seulement d'arrêter le centre de la douleur et de soulager l'inflammation dans les tissus.

Quelles injections aident à l'ostéochondrose

Les médecins prescrivent des injections pour les problèmes de la colonne vertébrale, en tenant compte de la localisation de la maladie, des symptômes d'une zone spécifique. L'efficacité du traitement en dépend. Bonne aide:

  • avec ostéochondrose thoracique avec douleur pendant le mouvement - Milgamma, blocus, analgésiques;
  • avec des dommages à la région du cou - acide nicotinique, vitamines B - rétablir la circulation sanguine, soulager l'engourdissement et l'inflammation;
  • injections pour ostéochondrose de la colonne lombaire - chondroprotecteur - Rumalon, pour résister aux douleurs intenses - Analgin.

Milgamma

Ce médicament injectable a un effet combiné en raison de ses composants. Milgamma avec ostéochondrose favorise la guérison de la racine étranglée, la restauration de l'influx nerveux. Lors de la nomination, prenez en compte:

  • composante lidocaïne - effectue une anesthésie locale;
  • Vitamines B - normalisent les processus métaboliques des cellules nerveuses, activent la circulation sanguine;
  • il y a des effets secondaires avec une administration rapide - éruptions cutanées, vertiges, convulsions;
  • contre-indications d'utilisation.

Kombilipen

Un médicament - un analogue bon marché de Milgamma - contient un complexe de vitamines similaires. Le médicament dans les injections dans le traitement de l'ostéochondrose résout plusieurs problèmes. Lors de son utilisation:

  • processus dégénératifs dans l'arrêt de la colonne vertébrale;
  • la douleur est éliminée;
  • le travail du système nerveux est normalisé;
  • la formation de sang est activée;
  • les exacerbations sont supprimées;
  • les cellules sont saturées d'oxygène;
  • les contre-indications doivent être prises en compte;
  • prévoir des points latéraux.

Dexaméthasone

Avec des crises sévères d'ostéochondrose, lorsque les AINS ne font pas face à la maladie, des injections de corticostéroïdes sont prescrites. La dexaméthasone a un effet sur tout le corps. Utilisation du médicament:

  • l'inflammation est supprimée;
  • l'enflure est supprimée;
  • la circulation sanguine est rétablie;
  • le syndrome radiculaire est éliminé;
  • les vaisseaux se rétrécissent en raison de la production d'adrénaline;
  • thérapie pour neutraliser l'effet - vasodilatateur Eufillin;
  • la durée du traitement ne dépasse pas cinq jours.

Niacine pour l'ostéochondrose cervicale

Si des problèmes surviennent dans le cou, il y a violation de l'apport sanguin au cerveau. Dans ce cas, des vertiges, des spasmes des vaisseaux sanguins, des acouphènes sont observés. Les injections de niacine aident:

  • dilater les capillaires;
  • améliorer la microcirculation de l'espace intervertébral;
  • restaurer la structure des neurones;
  • normaliser la nutrition des tissus cérébraux;
  • réduire le taux de développement des processus dégénératifs;
  • activer le métabolisme;
  • éliminer les symptômes de l'ostéochondrose.

Ketonal

Le médicament appartient aux AINS, la substance active est le kétoprofène. Les injections ne guérissent pas la cause de l'ostéochondrose, elles aident à éliminer rapidement la douleur, à réduire l'inflammation. La durée du traitement par Ketonal ne doit pas dépasser cinq jours. Cela est dû à la présence de contre-indications:

  • intolérance aux composants du médicament;
  • ulcère de l'estomac;
  • les hémorroïdes;
  • asthme;
  • pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • maladies du foie, des reins, de la vésicule biliaire;
  • gastrite.

Quel est le danger de la maladie et pourquoi elle ne peut être ignorée

Les causes des changements dystrophiques et dégénératifs dans les vertèbres de la région cervicale peuvent être:

  • embonpoint et réticence à bouger;
  • stress émotionnel fréquent, stress;
  • hypovitaminose, nutrition déséquilibrée;
  • violation du métabolisme matériel;
  • blessure, hypothermie.

L'ostéochondrose de la colonne cervicale est considérée comme plus dangereuse que lombaire ou thoracique. C'est parce qu'il y a des vaisseaux dans cette zone qui fournissent de l'oxygène au cerveau. Avec un changement dans la structure de la vertèbre, les racines nerveuses peuvent se contracter, ce qui entraîne une violation de la circulation sanguine dans le cerveau. Le patient commence à ressentir des étourdissements fréquents, dans de rares cas, des évanouissements sont possibles.

Toutes ces conséquences peuvent être évitées en contactant un neurologue à temps. Le médecin vous prescrira des injections dans le cou. Cela soulagera la douleur et normalisera la circulation sanguine dans le cerveau..

Les préparations pour les injections pour l'ostéochondrose peuvent être achetées dans les pharmacies ou achetées dans les magasins en ligne. Le coût des médicaments dépend de leur type, de leur posologie et de leur fabricant. Le prix moyen en roubles pour Moscou est:

Dosage mlMontantPrix, p.
Analgin1dix40
Diclofénac3541
Arthrosan2,53245
Dexaméthasone2dix83
Kombilipen2dix220
Milgamma25330
Un acide nicotinique1dix32
Aflutop1dix1500
Lidocaïne2dix25

Indications médicales

Si le patient ressent une douleur intense et difficile à contrôler lorsque le disque intervertébral lombaire est endommagé, des analgésiques sous forme d'injections doivent être utilisés. Dans la composition chimique, la présence d'un composé de substances actives - analgine et préparations vitaminées est notée. Dans les tableaux cliniques complexes, il est nécessaire d'effectuer des blocages avec la présence d'anesthésiques puissants. Parmi les indications médicales pour les injections:

  • la présence de processus inflammatoires progressifs;
  • exacerbation des processus dystrophiques des articulations et des tissus;
  • violation du flux sanguin local, circulation systémique;
  • l'apparition d'un œdème prononcé de la région lombaire;
  • la présence de syndromes douloureux récurrents.

Caractéristiques des procédures

La méthode musculaire est la plus populaire pour tout type d'ostéochondrose, y compris cervicale. Pour l'injection, un gros muscle est choisi, il n'est pas forcément traditionnellement fessier. L'injection peut se faire dans la cuisse ou l'épaule.

Cette méthode est demandée si nécessaire pour introduire une petite quantité de médicament. Une injection intraveineuse est beaucoup moins courante. Ici, vous ne pouvez pas vous passer de l'aide d'un spécialiste, vous aurez besoin de compétences pour trouver une veine et la capacité de faire la bonne injection intraveineuse.

Dans ce cas, le médicament pénètre instantanément dans le corps. La méthode sous-cutanée est utilisée pour les complexes vitaminiques. Le site d'exposition est différentes zones: l'épaule supérieure, axillaire, la zone sous l'omoplate, le côté de l'abdomen.

Les médicaments contre le blocus sont souvent utilisés pour les maladies lombaires. Il est pertinent pour l'exacerbation de la maladie, aide à soulager les tensions musculaires graves, les vasospasmes et à réduire l'œdème..

Soit dit en passant, il existe deux options pour le blocus:

  1. paravertébrale - les médicaments sont injectés dans les racines nerveuses, ce qui minimise la transmission des signaux reçus à la suite de la compression des racines;
  2. péridurale - l'injection est injectée dans la zone péridurale entourant la moelle épinière.

Quelles sont les meilleures façons d'utiliser les médicaments, le spécialiste vous dira.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les AINS sont un vaste groupe de médicaments qui peuvent éliminer les signes d'ostéochondrose.

Ils ne peuvent pas éliminer l'infection ou empêcher la destruction du système musculo-squelettique, mais ils peuvent arrêter l'inflammation et la douleur. Le mécanisme de leur action est de bloquer l'enzyme cyclooxygénase (COX), impliquée dans la synthèse des médiateurs inflammatoires.

Il existe 2 types de médicaments dans ce groupe:

  • bloqueurs COX non sélectifs, ils ont un effet analgésique et anti-inflammatoire prononcé, mais ils endommagent le tractus gastro-intestinal et les nerfs;
  • les bloqueurs sélectifs de COX n'ont pas d'effets indésirables sur les nerfs et le tube digestif, mais leur effet thérapeutique est plus faible.

Le cours de traitement par eux ne doit pas dépasser 10 jours.

Parmi les bloqueurs non sélectifs, le schéma thérapeutique pour l'ostéochondrose comprend l'Orthofen, le Voltaren ou le Diclofenac. Tous ces médicaments sont des analogues et contiennent la même substance active, la différence entre eux réside dans le fabricant. On leur prescrit 1 injection (75 mg) par jour pendant 10 jours. La posologie quotidienne maximale ne doit pas dépasser 150 mg.

Les bloqueurs COX non sélectifs comprennent les médicaments à base de kétoprofène, tels que le Ketonal. Le médicament peut être administré par voie intramusculaire et intraveineuse. La posologie quotidienne maximale ne doit pas dépasser 200 mg. Par voie intramusculaire, le médicament est prescrit 100 mg (1 ampoule) 1 ou 2 fois par jour.

Les compte-gouttes pour l'ostéochondrose avec Ketonal ne peuvent être réglés que dans des conditions. Le médicament peut être administré sous forme de courtes perfusions intraveineuses pendant 30 à 60 minutes. À cet effet, 100-200 mg de Ketonal sont dilués avec 100 ml de solution saline. L'administration répétée du médicament est possible après 8 heures.

Vous pouvez également entrer le médicament pendant 8 heures. Pour cela, 100-200 mg de kétoprofène sont dilués dans 500 ml de glucose à 5%, solution de Ringer, solution saline. La prochaine injection est possible après 8 heures.

Parmi les bloqueurs sélectifs de COX, des médicaments à base de méloxicam sont prescrits, tels que Movasin, Movalis, Arthrosan. Lorsqu'elles sont prescrites aux doses recommandées et en cure courte, elles affectent moins la muqueuse gastrique. On leur prescrit 15 mg (1 ampoule) par jour.

Pour aider à soulager les symptômes de la maladie, des onguents sont utilisés. Ils sont appliqués sur la zone affectée en petite couche sur une peau sèche et propre. Il existe des onguents des variétés suivantes:

  • anti-inflammatoires et analgésiques - «Fastum gel», «Diclofenac», «Ketonal» et autres;
  • réchauffement - Apizartron, Finalgon;
  • aux extraits de plantes - "Traumeel" et autres.


Un médicament qui favorise les effets locaux irritants et analgésiques. Le prix en pharmacie est de 184 r.

Seul un médecin doit prescrire des injections, des comprimés et d'autres médicaments pour la chondrose, et l'automédication peut entraîner une détérioration de l'état du patient, lorsqu'il sera très difficile de l'aider..

Avantages et inconvénients des injections par rapport aux autres formes posologiques

La voie d'administration parentérale présente plusieurs avantages par rapport aux formes posologiques orales et topiques:

  1. Les préparations en ampoules ont une biodisponibilité à 100%; lors des injections et des perfusions, le médicament n'est pas exposé aux enzymes du système digestif, elles ne franchissent pas la barrière hépatique et ne perdent pas une partie de leur activité pharmaceutique ici. La substance active à la dose à laquelle elle a été injectée pénètre dans la circulation systémique puis migre vers la zone affectée.
  2. Avec la voie d'administration parentérale, l'effet se produit plus rapidement que lors de la prise de médicaments par voie orale. Avec l'administration orale, vous devez attendre que la substance active soit absorbée par le tube digestif et commence à agir.
  3. Avec l'aide de l'injection, vous pouvez introduire dans le corps les médicaments détruits par les enzymes du suc gastrique.
  4. Les injections d'ostéochondrose peuvent être effectuées directement dans la zone affectée, c'est-à-dire qu'elles sont très sélectives, contrairement aux comprimés et aux gélules pour administration orale, dont la substance active est distribuée dans tout le corps par une circulation sanguine et seulement après cela va au point douloureux.
  5. L'utilisation de formes injectables réduit le risque d'effets négatifs sur le tube digestif, car de nombreux médicaments utilisés pour traiter l'ostéochondrose lombaire ont un effet irritant.

Parmi les inconvénients des formes posologiques parentérales, on peut noter:

  1. Tout le monde ne peut pas s'injecter. Et seul un médecin peut procéder à un blocage de la novocaïne. Le traitement de l'ostéochondrose est long et tous les patients ne peuvent pas visiter la salle de traitement quotidiennement, par conséquent, le traitement ne sera pas terminé.
  2. Cette voie d'administration du médicament est plutôt traumatisante, souvent plusieurs médicaments sont inclus dans le schéma thérapeutique, dont certains sont très douloureux en eux-mêmes. Des hématomes et des abcès peuvent se former au site d'injection..
  3. Avec l'administration parentérale, il y a un risque de surdosage et, par conséquent, le risque d'effets indésirables augmente, dont certains se développent instantanément, par exemple, une réaction allergique.

Raisons principales

  • Excès de poids, ce qui contribue à une pression supplémentaire sur la colonne vertébrale.
  • Les changements liés à l'âge sont l'une des causes les plus courantes de perte d'élasticité..
  • Cette maladie peut être génétique et non seulement acquise (souvent confondue avec la spondylarthrite ankylosante).
  • Blessures diverses.
  • Maladies infectieuses.
  • Posture altérée.
  • Et une autre cause commune est les conséquences d'un effort physique intense..
  • Et bien sûr, un mode de vie sédentaire.

L'effet de l'injection sur le corps

Avec l'ostéochondrose, les muscles du dos protègent la colonne vertébrale contre d'éventuelles blessures supplémentaires. Par conséquent, pendant la période d'attaque, les spasmes et la tension des muscles de la colonne vertébrale sont fortement ressentis, entraînant une douleur et une raideur accrues des mouvements. Parfois, les crampes peuvent être si fortes qu'une personne malade n'est pas en mesure de redresser son dos. De telles circonstances sont la raison de la nomination de fonds qui peuvent non seulement soulager la douleur, mais aussi détendre les muscles.

Arrêter une crise de douleur signifie éliminer le facteur qui la provoque. Cela est possible lorsque le schéma thérapeutique implique l'utilisation de:

  • vitamines;
  • médicaments non stéroïdiens à effet anti-inflammatoire (AINS);
  • médicaments à propriétés analgésiques et antispasmodiques (ils pénètrent immédiatement dans la circulation sanguine, les signaux des cellules nerveuses sont bloqués, le syndrome douloureux est supprimé, en parallèle, ils réduisent le processus inflammatoire);
  • chondroprotecteurs.

Les injections administrées à un patient atteint d'ostéochondrose sont un traitement symptomatique visant uniquement à soulager la douleur. Un tel traitement ne doit pas être confondu avec une thérapie pathogénique, qui vise directement à guérir la maladie..

L'ostéochondrose est une maladie chronique. Cela signifie que vous devez le traiter toute votre vie. Malgré le fait que les injections ne sont pas en mesure de guérir l'ostéochondrose, elles sont beaucoup plus efficaces que les onguents et les comprimés.

l'effet

En cas d'ingestion de médicaments, les effets suivants sont observés:

Posez gratuitement une question à votre neurologue Irina Martynova. Diplômé de l'Université médicale d'État de Voronej. N.N. Burdenko. Stagiaire clinique et neurologue BUZ VO "Polyclinique de Moscou ". Poser une question >>

  • éliminer la douleur et les crampes;
  • détendre le muscle;
  • soulager l'enflure et l'inflammation, grâce auxquelles les tissus mous sont protégés contre les blessures;
  • restaurer le tissu cartilagineux;
  • contribuer à la récupération rapide du corps.

Blocus des drogues

En cas de douleur intense, un blocage médical est effectué. Il peut être de plusieurs types:

  • paravertébrale, dans laquelle le médicament est injecté à différentes profondeurs dans un segment spécifique de la colonne vertébrale;
  • un blocage folliculaire est généralement effectué, au cours duquel le médicament est injecté dans la zone de sortie des racines vertébrales;
  • blocus épidural, lorsque le médicament est administré entre la coquille dure de la moelle épinière et le périoste des vertèbres.

Le blocage ne peut pas être effectué si le patient a:

  • intolérance à l'anesthésique local;
  • infection bactérienne de la peau;
  • déformation de la colonne vertébrale qui rend impossible l'administration d'un médicament.

Seul un médecin doit procéder à un blocus.

Chacune de ces injections a des contre-indications et des effets secondaires, alors ne vous auto-méditez pas, seul un spécialiste peut choisir un schéma thérapeutique adéquat.

Caractéristiques du traitement par injection

L'injection est scientifiquement appelée - administration parentérale de médicaments. En fait, c'est l'une des meilleures options de traitement pour soulager la douleur des troubles associés à la colonne vertébrale. Presque toujours, les injections sont prescrites lorsque d'autres méthodes de traitement thérapeutique ont échoué.

Grâce aux injections, le médicament pénètre instantanément dans la circulation sanguine du corps, et c'est dans la zone où la douleur s'accumule. En ce qui concerne la rémission, l'injection aide à améliorer la fonction du disque intervertébral.

En utilisant des injections, vous pouvez réaliser ce qui suit:

  • arrêter le processus inflammatoire;
  • soulager les spasmes musculaires;
  • éliminer la douleur.

Seul un médecin peut prescrire un traitement, en se concentrant sur l'état général du patient et les caractéristiques du problème.

Électrophorèse

Parmi les méthodes activement utilisées pour traiter les maladies de la colonne vertébrale, l'électrophorèse peut être appelée. La particularité de cette technique est qu'elle délivre les composants actifs du médicament dans les tissus à l'aide de petites décharges de courant continu, et non par des injections. À la suite de la procédure, l'intégrité de la peau n'est pas violée.

Pendant le traitement, des solutions sont utilisées qui sont mélangées immédiatement avant utilisation. Le médecin traitant prescrit une telle thérapie, il détermine également tel ou tel médicament en fonction de la forme de la maladie, ainsi que de la sévérité de son évolution.


Un médicament utilisé pour normaliser la mobilité articulaire. Le prix en pharmacie est de 193 r.

Les médicaments suivants sont disponibles sous forme de solutions d'électrophorèse:

Chondroprotecteurs

Dans l'ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique (ou de toute autre), des injections sont également prescrites pour restaurer les disques endommagés. Les chondoprotecteurs sont des médicaments qui favorisent la formation de cartilage entre les vertèbres..

Quelles injections peuvent être faites avec l'ostéochondrose:

  • Elbona - améliore les processus métaboliques dans les tissus.
  • Chondrogard. Les injections de ces chondoprotecteurs dans l'ostéochondrose inhibent le développement de processus dégénératifs, facilitent l'apport de calcium.

Affecté pour l'ostéochondrose cervicale, Alflutop, Chondrolon, aura un effet non moins efficace.

La posologie de tout médicament ou médicament doit être prescrite par votre médecin.

Analgésiques et relaxants musculaires

Avec l'ostéochondrose, il est important d'arrêter le syndrome douloureux à cet effet, les analgésiques sont utilisés en combinaison avec des relaxants musculaires. Le cours de thérapie avec eux est de 7 à 10 jours.

Comme analgésiques, des médicaments à base de métamizole sodique, tels que Analgin et Baralgin, sont prescrits. Ils agissent sur les récepteurs de la douleur, entraînant un effet analgésique..

Les médicaments suivants peuvent être prescrits à partir de relaxants musculaires:

Ils éliminent les spasmes musculaires et soulagent la douleur..

Injections d'ostéochondrose - une description des médicaments chondroprotecteurs, analgésiques et anti-inflammatoires

Lorsque votre dos vous fait mal, vous devez être sérieux avec le problème. Les injections d'ostéochondrose sont un traitement efficace pour les maladies du rachis cervical, lombaire et thoracique. Quels groupes de médicaments sont utilisés, comment fonctionnent-ils? Ceci est décrit en détail dans la revue des méthodes d'injection pour les pathologies vertébrales..

Qu'est-ce que l'ostéochondrose

Cette maladie n'est pas considérée comme inflammatoire, mais a une forme dégénérative-dystrophique. Avec l'ostéochondrose, un changement dans le tissu cartilagineux est observé. À la suite du développement du processus se produit:

  • violation de l'élasticité des disques intervertébraux;
  • fissuration de l'anneau fibreux;
  • une diminution des intervalles entre les vertèbres;
  • perturbation circulatoire;
  • compression des racines nerveuses, ce qui provoque des douleurs, des problèmes des organes internes;
  • échec des processus métaboliques;
  • perte de mobilité vertébrale.

Les neurologues notent trois principaux types de pathologie, selon la localisation. Chacun a ses propres caractéristiques et nécessite une approche particulière du traitement. Allouer:

  • ostéochondrose cervicale - accompagnée de symptômes de douleur dans le cou, d'engourdissement des membres, de vertiges, de déficience visuelle;
  • poitrine - problèmes respiratoires, douleur semblable à une crise cardiaque, névralgie intercostale;
  • vue lombo-sacrée - dysfonctionnement des organes pelviens, problèmes sexuels, engourdissement, perte de sensibilité des membres inférieurs.

Dans quels cas des injections d'ostéochondrose sont-elles prescrites

Afin de traiter les problèmes de la colonne vertébrale, en cas d'attaque, un stade aigu de la maladie, des injections sont utilisées. Il existe des groupes de médicaments dont le but dépend de l'état du patient, de la zone touchée et des symptômes observés. Les injections de chondrose résolvent des problèmes importants:

  • soulager les crampes musculaires;
  • élimination de la douleur;
  • diminution de l'excitabilité des racines, des terminaisons nerveuses;
  • amélioration de la circulation sanguine dans le tissu musculaire;
  • régénération du cartilage endommagé;
  • accélération de la récupération des tissus nerveux;
  • élimination de la déformation vertébrale.

Efficacité d'injection

L'utilisation d'injections d'ostéochondrose aide à faire face rapidement aux symptômes de la maladie. Cela est dû à l'entrée instantanée de médicaments dans la circulation sanguine vers les terminaisons nerveuses de la zone touchée. L'efficacité des injections est associée à de tels moments:

  • la possibilité d'introduire le médicament dans les articulations;
  • définir la dose exacte requise pour le traitement.

Avec les injections, vous pouvez obtenir une amélioration rapide:

  • il n'y a pas de processus d'absorption du médicament dans le tube digestif, ce qui réduit le temps de réception du médicament dans la zone affectée;
  • les effets secondaires sont minimisés, les médicaments n'irritent pas les parois de l'estomac, entraînant sa destruction;
  • certains médicaments perdent leurs propriétés dans le tractus gastro-intestinal lorsqu'ils sont pris par voie orale, ce qui réduit l'efficacité du traitement.

Inconvénients de la thérapie par injection

Les experts notent que l'utilisation des injections a ses inconvénients dans le traitement de l'ostéochondrose. L'injection nécessite des compétences médicales. En présence de symptômes forts de la maladie, d'un long processus, la visite d'un établissement médical n'est pas toujours pratique. Les inconvénients de la thérapie par injection sont:

  • probabilité d'infection;
  • douleur;
  • une sensibilité accrue de la peau aux injections provoque des abcès purulents;
  • des lésions tissulaires se produisent au site d'injection;
  • il existe des contre-indications à l'usage de drogues;
  • pas dans tous les cas un effet prolongé de la procédure est observé.

Quels types d'injections existent

Les injections pour l'ostéochondrose peuvent être réalisées de plusieurs manières. Le médecin prend rendez-vous, en fonction de l'état du patient, de la localisation du foyer de l'inflammation. Pour le traitement:

  • Injections intramusculaires - mises dans la cuisse, le biceps, les fesses. De nombreux vaisseaux dans les fibres musculaires contribuent à l'absorption rapide des médicaments.
  • La voie intraveineuse est le moyen le plus rapide de délivrer la substance active. Les injections sont placées dans une veine, obtenant un effet instantané. Avec l'aide de compte-gouttes, l'administration à long terme du médicament.

Dans une clinique sous la supervision d'un médecin, les éléments suivants sont utilisés pour traiter la maladie:

  • blocage nerveux - les compositions sont injectées dans la zone de pincement de la racine nerveuse pour soulager la douleur;
  • injections péridurales - faites avec un cathéter dans l'espace péridural de la colonne vertébrale, où se termine la moelle épinière;
  • injections intra-osseuses - utilisées lorsqu'il y a une menace pour la vie du patient, l'incapacité d'effectuer une administration intraveineuse.

Analgésiques

Lorsque la maladie s'accompagne de douleurs intenses, des analgésiques sont prescrits. Les injections anesthésiques sont utilisées pour l'ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique, ainsi que cervicale et lombaire. Les médecins prescrivent:

  • Analgin - mis par voie intraveineuse ou dans le muscle (si vous avez les compétences, vous pouvez vous piquer). Le médicament ne soulage pas l'inflammation, a un effet sur la formule sanguine.
  • Tramadol - anesthésie rapidement en raison d'effets sur les récepteurs opioïdes du cerveau, n'est utilisé qu'à l'hôpital, crée une dépendance.

Injections anti-inflammatoires

Dans le traitement complexe de l'ostéochondrose, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont utilisés. Les médicaments ne peuvent pas arrêter la dégénérescence des tissus, mais aident à réduire la douleur, à soulager l'inflammation. L'introduction d'AINS sous forme d'injections réduit les effets secondaires qui sont présents lorsqu'ils sont pris par voie orale - l'effet sur la muqueuse gastrique. La contre-indication est l'ulcère gastro-duodénal. Les médecins atteints d'ostéochondrose prescrivent des anti-inflammatoires non stéroïdiens:

Chondroprotecteur

Il existe des médicaments d'origine synthétique, dont les caractéristiques ne sont pas inférieures aux composants naturels du cartilage. Les injections chondroprotectrices aident à restaurer les disques intervertébraux, le tissu osseux, à soulager la douleur, à améliorer la mobilité. Dans le traitement de l'ostéochondrose:

  • les médicaments sont administrés par voie intramusculaire;
  • la durée du traitement est de plusieurs semaines comme prescrit par le médecin;
  • les médicaments peuvent être utilisés pendant la rémission pour prévenir les exacerbations;
  • chondroprotecteurs populaires - Arteparon, Rumalon, Alflutop.

Relaxants musculaires

Dans la thérapie complexe de l'ostéochondrose, vous ne pouvez pas vous passer de l'utilisation de ces médicaments. Les myorelaxants entraînent une altération de la transmission neuromusculaire. Les injections pour l'ostéochondrose de la colonne cervicale et du bas du dos réduisent le tonus musculaire. Cela aide à effectuer des massages, des exercices de physiothérapie pour soulager l'état du patient. Les médicaments ont de nombreuses contre-indications, effets secondaires, nécessitent la nomination d'un médecin. Appliquer des médicaments:

  • Topiramat - une fois par jour, cours de 10 jours;
  • Baclofène - 3 fois par semaine.

Blocus thérapeutique

Avec des exacerbations d'ostéochondrose, accompagnées de douleurs intenses, l'administration locale de médicaments aux racines nerveuses est effectuée. Le blocage thérapeutique avec ostéochondrose cervicale élimine instantanément la douleur. Le traitement est effectué avec un cours de 5 procédures après 3 jours. Avant les injections, il est nécessaire d'exclure une allergie aux médicaments. Les procédures sont effectuées sous anesthésie:

Dans le traitement de l'ostéochondrose, plusieurs types de blocus sont utilisés:

  • paravertébrale - l'injection est mise en certains points - les points de sortie des terminaisons nerveuses;
  • intraosseux - injecter dans le tissu spongieux osseux;
  • sacrée, péridurale - injection dans la colonne vertébrale près du sacrum, des complications sont possibles;
  • conducteur - le médicament est injecté dans les tissus entourant le nerf responsable de la transmission des sensations.

Compte-gouttes

L'administration de perfusion est utilisée pour une exacerbation aiguë de l'ostéochondrose chronique. Les compte-gouttes sont prescrits pour maintenir une concentration constante du médicament dans le sang. Cette forme d'injection vous permet d'entrer simultanément des relaxants musculaires, des analgésiques, des sédatifs, des anti-inflammatoires, en tenant compte de leur compatibilité. Au cours du traitement, la posologie est déterminée par le médecin, en tenant compte de l'état du patient. Pour les compte-gouttes, des mélanges sont utilisés:

  • Réopyrine, solution sans shpa 2%, Analgin 50%;
  • Glucose, Novocaïne, Dexason, Relanium, Baralgin.

Thérapie de vitamine

Dans le traitement complexe de l'ostéochondrose, des vitamines sont prescrites. Les injections aident à éliminer la douleur intense, à soulager l'inflammation, à accélérer la régénération du cartilage, des os et des tissus nerveux. Les médicaments sont utilisés uniquement pendant la rémission ou à des fins de prévention. La durée du traitement peut aller jusqu'à trois mois. Pour les injections, nommer:

  • vitamines A, E - solutions d'huile, uniquement pour injection intramusculaire;
  • C - améliore la microcirculation, active les processus de récupération;
  • En 1 - soulage la douleur;
  • Dans 6 - améliore l'état du système nerveux;
  • En 12 - normalise la production d'oxygène.

Quelles injections aident à l'ostéochondrose

Les médecins prescrivent des injections pour les problèmes de la colonne vertébrale, en tenant compte de la localisation de la maladie, des symptômes d'une zone spécifique. L'efficacité du traitement en dépend. Bonne aide:

  • avec ostéochondrose thoracique avec douleur pendant le mouvement - Milgamma, blocus, analgésiques;
  • avec des dommages à la région du cou - acide nicotinique, vitamines B - rétablir la circulation sanguine, soulager l'engourdissement et l'inflammation;
  • injections pour ostéochondrose de la colonne lombaire - chondroprotecteur - Rumalon, pour résister aux douleurs intenses - Analgin.

Milgamma

Ce médicament injectable a un effet combiné en raison de ses composants. Milgamma avec ostéochondrose favorise la guérison de la racine étranglée, la restauration de l'influx nerveux. Lors de la nomination, prenez en compte:

  • composante lidocaïne - effectue une anesthésie locale;
  • Vitamines B - normalisent les processus métaboliques des cellules nerveuses, activent la circulation sanguine;
  • il y a des effets secondaires avec une administration rapide - éruptions cutanées, vertiges, convulsions;
  • contre-indications d'utilisation.

Kombilipen

Un médicament - un analogue bon marché de Milgamma - contient un complexe de vitamines similaires. Le médicament dans les injections dans le traitement de l'ostéochondrose résout plusieurs problèmes. Lors de son utilisation:

  • processus dégénératifs dans l'arrêt de la colonne vertébrale;
  • la douleur est éliminée;
  • le travail du système nerveux est normalisé;
  • la formation de sang est activée;
  • les exacerbations sont supprimées;
  • les cellules sont saturées d'oxygène;
  • les contre-indications doivent être prises en compte;
  • prévoir des points latéraux.

Dexaméthasone

Avec des crises sévères d'ostéochondrose, lorsque les AINS ne font pas face à la maladie, des injections de corticostéroïdes sont prescrites. La dexaméthasone a un effet sur tout le corps. Utilisation du médicament:

  • l'inflammation est supprimée;
  • l'enflure est supprimée;
  • la circulation sanguine est rétablie;
  • le syndrome radiculaire est éliminé;
  • les vaisseaux se rétrécissent en raison de la production d'adrénaline;
  • thérapie pour neutraliser l'effet - vasodilatateur Eufillin;
  • la durée du traitement ne dépasse pas cinq jours.

Niacine pour l'ostéochondrose cervicale

Si des problèmes surviennent dans le cou, il y a violation de l'apport sanguin au cerveau. Dans ce cas, des vertiges, des spasmes des vaisseaux sanguins, des acouphènes sont observés. Les injections de niacine aident:

  • dilater les capillaires;
  • améliorer la microcirculation de l'espace intervertébral;
  • restaurer la structure des neurones;
  • normaliser la nutrition des tissus cérébraux;
  • réduire le taux de développement des processus dégénératifs;
  • activer le métabolisme;
  • éliminer les symptômes de l'ostéochondrose.

Ketonal

Le médicament appartient aux AINS, la substance active est le kétoprofène. Les injections ne guérissent pas la cause de l'ostéochondrose, elles aident à éliminer rapidement la douleur, à réduire l'inflammation. La durée du traitement par Ketonal ne doit pas dépasser cinq jours. Cela est dû à la présence de contre-indications:

  • intolérance aux composants du médicament;
  • ulcère de l'estomac;
  • les hémorroïdes;
  • asthme;
  • pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • maladies du foie, des reins, de la vésicule biliaire;
  • gastrite.

Les préparations pour les injections pour l'ostéochondrose peuvent être achetées dans les pharmacies ou achetées dans les magasins en ligne. Le coût des médicaments dépend de leur type, de leur posologie et de leur fabricant. Le prix moyen en roubles pour Moscou est: