Anatomie de l'articulation de la hanche, des muscles et des ligaments assurant son mouvement

  • Blessures

L'articulation de la hanche (Articulatio coxae, Articulacio coxe) est une simple articulation sphérique (en forme de coupe) formée par la tête du fémur et le cotyle de l'os pelvien. La surface articulaire de la tête fémorale est entièrement recouverte de cartilage hyalin et l'acétabulum est recouvert de cartilage uniquement dans la zone de la surface lunaire, le reste est recouvert d'une membrane synoviale. L'acétabulum a également un acétabulum, grâce auquel la cavité devient un peu plus profonde. Comme l'atlas anatomique avec une photo considère la structure d'une telle articulation et quelle est sa structure, lisez plus en détail.

La structure de l'articulation de la hanche est conçue de manière à ce que la capsule articulaire soit attachée à l'os pelvien le long du bord de l'acétabulum et sur le fémur le long de la ligne intertrochantérienne. À l'arrière, la capsule capture les 2/3 du fémur, mais pas la crête intertrochantérienne. Selon la science de l'anatomie, c'est précisément parce que l'appareil ligamentaire est entrelacé dans la capsule qu'il est très solide.

Ligaments de la hanche

Le ligament le plus fort est le ligament iléo-fémoral, qui peut être vu en regardant l'image. Selon de nombreuses sources scientifiques, elle est capable de supporter un poids allant jusqu'à 300 kg. Le ligament iliaque-fémoral est attaché, comme le montre l'image, juste en dessous de la colonne vertébrale iliaque antérieure et continue jusqu'à la ligne intertrochantérienne rugueuse, divergente en forme d'éventail.

Sont également liés à l'appareil ligamentaire de l'articulation de la hanche:

  • Ligament pubien-fémoral. Il commence sur la ligne supérieure de l'os pubien, descend et atteint la ligne intertrochantérienne, tout en se faufilant dans la capsule articulaire. Le ligament pubien-fémoral, comme tous les suivants, est significativement plus faible que le ligament iliaque-fémoral. Ce ligament limite l'amplitude des mouvements dans lesquels la hanche peut être rétractée..
  • Ligament sciatique-fémoral. Il prend naissance sur l'os sciatique, avance et se fixe à la fosse trochantérienne, tout en se faufilant dans la capsule articulaire. Limite la pronation de la hanche.
  • Ligament circulaire. Il est situé à l'intérieur de la capsule articulaire, a l'apparence d'un cercle (en fait, sa forme ressemble à une boucle). Couvre le col fémoral et se fixe à la colonne vertébrale iliaque antérieure inférieure..
  • Ligament de la tête fémorale. On pense qu'elle n'est pas responsable de la force de l'articulation de la hanche, mais de la protection des vaisseaux sanguins qui la traversent. Il y a un ligament à l'intérieur de l'articulation. Il prend naissance sur le ligament acétabulaire transversal et est attaché à la fosse de la tête fémorale.

Muscles de la hanche

L'articulation de la hanche, comme l'articulation de l'épaule, a plusieurs axes de rotation, à savoir trois - transversal (ou frontal), antéropostérieur (ou sagittal) et vertical (ou longitudinal). Dans chacun de ces axes, en mouvement, l'articulation pelvienne active son groupe musculaire.

L'axe de rotation transversal (frontal) offre une extension et une flexion de l'articulation de la hanche, grâce auxquelles une personne peut s'asseoir ou faire un autre mouvement. Muscles responsables de la flexion de la hanche:

  • Iliaque-lombaire;
  • Adaptation;
  • Tendeur musculaire du large fascia;
  • Peigne;
  • Tout droit.

Muscles qui fournissent une extension de la hanche:

  • Grosse fesse;
  • Deux têtes;
  • Semi-tendon et semi-membraneux;
  • Grand adducteur.

L'axe de rotation antéropostérieur (sagittal) assure l'adduction et l'abduction de la cuisse. Muscles responsables de l'abduction de la hanche:

  • Fessier moyen et petit;
  • Tendeur musculaire du large fascia;
  • En forme de poire;
  • Double;
  • Verrouillage interne.

Les muscles chargés d'amener la hanche:

  • Grand adducteur;
  • Avance courte et longue;
  • Mince;
  • Peigne.

L'axe de rotation vertical (longitudinal) assure la rotation (rotation) dans l'articulation de la hanche: supination et pronation.

Muscles assurant la pronation de la cuisse:

  • Tendeur musculaire du large fascia;
  • Faisceaux antérieurs du fessier moyen et petit;
  • Semi-sec et semi-membraneux.

Muscles supination de la cuisse:

  • Iliaque-lombaire;
  • Carré;
  • Grosse fesse;
  • Grappes postérieures des fessiers moyens et petits;
  • Adaptation;
  • Verrouillage interne et externe;
  • En forme de poire;
  • Double.

Et maintenant, nous vous proposons de regarder un matériel vidéo où la structure de l'articulation de la hanche, des ligaments et des muscles est clairement démontrée.

Entorses et larmes aux hanches

De nombreuses personnes actives souffrent souvent d'entorses et de ligaments dans l'articulation de la hanche. Une telle blessure survient non seulement dans le sport, mais aussi dans la vie quotidienne. Les conséquences de tels dommages peuvent souvent être assez graves: contracture, instabilité, luxations. Ces complications limitent considérablement la fonction motrice du système musculo-squelettique..

Anatomie de la hanche

Les ligaments sont conçus pour fixer de manière fiable la tête fémorale dans la cavité articulaire de l'os pelvien. Ce composé connaît des charges accrues chaque jour, ce qui signifie qu'il devrait avoir une résistance accrue. Les propriétés nécessaires sont fournies par les ligaments intra-articulaires et externes, qui comprennent:

  • Ligament transverse de la cavité articulaire.
  • Ligament tête fémorale.
  • Ligaments iliaques, pubiens, sciatiques et fémoraux.
  • Zone circulaire.

En raison de l'appareil ligamentaire développé, l'articulation acquiert une résistance accrue aux charges axiales, ce qui est nécessaire pour remplir les fonctions de base: soutien et marche.

Une fixation articulaire supplémentaire est assurée par les muscles de la ceinture des membres inférieurs qui, avec leurs tendons, relient le haut de la cuisse aux structures osseuses du bassin. Un grand rôle est joué par ces derniers:

  1. Fessier (grand, petit et moyen).
  2. Grand lombaire.
  3. Verrouillage (externe et interne).
  4. En forme de poire et carré.
  5. Twin (supérieur et inférieur).
  6. Muscle tendant le large fascia de la cuisse.

Ces muscles soutiennent tous les mouvements de l'articulation de la hanche. Cependant, la force de beaucoup d'entre eux sera insuffisante sans d'autres groupes musculaires de la cuisse: antérieure (fléchisseurs), postérieure (extenseurs) et interne (adducteurs).

Causes de blessures

Une entorse de l'articulation de la hanche et des muscles voisins est possible dans les cas où la force appliquée dépasse la limite de force des tissus. Ensuite, le tissu conjonctif et les fibres musculaires sont endommagés jusqu'à leur séparation complète. Le plus souvent, cela est dû à:

  • Déposer sur la zone articulaire.
  • Mouvements imprévus soudains (glissement, changement de position du corps).
  • Blessures sportives (en gymnastique, athlétisme et haltérophilie, natation, ski, patinage artistique).
  • Accidents de la circulation.
  • Dysplasie du tissu conjonctif congénital.
  • Maladies du système nerveux et musculaire.

Les blessures aux articulations de la hanche peuvent être évitées grâce à la sécurité dans le sport et la vie quotidienne. Ce n'est pas si difficile d'être prudent, il est beaucoup plus difficile d'éliminer les conséquences des dommages..

Symptômes

Les manifestations de la blessure à l'articulation de la hanche sont largement dues à la nature et au mécanisme des dommages, ainsi qu'au type de tissu affecté. L'entorse se déroule généralement plus facilement que les pauses musculaires. Cependant, tout dépend du degré de pathologie. Avec des blessures articulaires, les éléments suivants peuvent être diagnostiqués:

  1. Étirement léger - des microfractures se produisent.
  2. Écart moyen - pas plus de la moitié des fibres sont endommagées.
  3. Déchirure sévère - plus de 50% des fibres sont déchirées.
  4. Séparation complète des tissus.

Les symptômes des blessures de l'appareil musculo-ligamentaire ont de nombreuses similitudes et des signes distinctifs indiqueront la localisation des changements pathologiques. La violation de la structure des muscles et des ligaments s'accompagnera de signes communs de lésions des tissus mous. Ceux-ci inclus:

  • Douleur articulaire.
  • Gonflement des tissus.
  • Hémorragie de rupture musculaire.
  • Mobilité limitée dans l'articulation de la hanche.
  • Des déformations articulaires sont possibles.
  • Douleur à la palpation des zones touchées.

L'apparition de tels symptômes nécessite une visite précoce chez un médecin. Seul un spécialiste établira le bon diagnostic et prescrira le meilleur traitement..

Entorse

Bien que les ligaments de l'articulation de la hanche soient assez solides, mais dans certains cas, ils ne peuvent pas résister à une augmentation du stress. Au moment de la blessure, le patient ressent un clic et un resserrement, après quoi il y a une douleur aiguë dans la région périarticulaire, le gonflement augmente. L'impossibilité de s'appuyer sur la jambe est caractéristique, la déformation de la zone de la hanche est perceptible.

La gravité des symptômes dépend du degré de rupture des fibres du tissu conjonctif. Avec une séparation complète des ligaments, le patient ne peut pas faire de mouvements actifs en raison d'une douleur intense. Dans ce cas, la récupération deviendra plus longue.

Larmes musculaires

Dans certaines conditions, divers groupes musculaires de l'articulation de la hanche peuvent être blessés et le tableau clinique dépendra également de la localisation. Le groupe d'extenseurs est souvent affecté. Cela se produit lors des squats d'haltères, de la course, des oscillations des jambes et des fentes aiguës. Les muscles adducteurs sont souvent étirés - si une personne s'assoit sur une ficelle ou saute.

Si une rupture des fibres musculaires s'est produite, en plus d'une douleur intense, un hématome augmentera dans la zone de fixation du tendon. Cela est dû aux dommages aux vaisseaux qui alimentent les tissus mous. En raison de l'accumulation de sang, la taille et la forme de l'articulation de la hanche peuvent changer. Le mouvement dans le muscle affecté devient fortement limité.

Pour déterminer les structures affectées, le médecin utilise des tests de diagnostic spéciaux, qui consistent en l'exécution passive de certains mouvements. L'apparition lors de l'examen clinique de symptômes tels que la douleur, la tension musculaire protectrice et la restriction de la mobilité indiquera une localisation possible des dommages.

La détection précoce de la pathologie est d'une grande importance, car l'effet du traitement et la vitesse d'élimination des conséquences de la blessure en dépendront..

Traitement

Le traitement des blessures de l'appareil musculo-ligamentaire de l'articulation de la hanche est basé sur une approche intégrée utilisant toutes les thérapies existantes. Le moment de la réadaptation dépendra de la gravité de la blessure; le rétablissement complet peut prendre jusqu'à plusieurs mois. Par conséquent, il est important de contacter des spécialistes expérimentés qui recommanderont les traitements les plus efficaces pour une récupération rapide. Les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Immobilisation.
  2. Traitement médical.
  3. Physiothérapie.
  4. Massage.
  5. Physiothérapie.
  6. Traitement chirurgical.

Le choix de la technique de traitement dépend de la gravité des dommages et de la capacité à obtenir un maximum de résultats en peu de temps.

Immobilisation

Afin que le processus de guérison des tissus se poursuive activement et se termine par une restauration complète des structures anatomiques, il est nécessaire d'assurer la paix du membre inférieur. Les outils d'immobilisation aident à soulager la hanche.

Les bandages en plâtre les plus couramment utilisés, les orthèses sur l'articulation de la hanche. Tout d'abord, le patient devra se déplacer avec des béquilles, puis avec une canne. Mais cela ne signifie pas qu'il est nécessaire d'exclure complètement les mouvements du membre affecté - au contraire, le développement précoce d'articulations intactes pendant la période d'immobilisation améliorera la cicatrisation des tissus de l'articulation de la hanche.

Traitement médical

La prise de médicaments est nécessaire au stade aigu des dommages pour réduire les symptômes douloureux, soulager l'inflammation et les crampes musculaires. De plus, les médicaments améliorent la cicatrisation des tissus et accélèrent la restauration de la fonction articulaire. Les médicaments suivants sont prescrits:

  • Antidouleurs et anti-inflammatoires (movalis, diclofénac, nimésulide).
  • Décongestionnants (L-lysine escinate).
  • Relaxants musculaires (midocalm).
  • Amélioration de la circulation sanguine (pentoxifylline).
  • Chondroprotecteurs (chondroïtine et sulfate de glucosamine).
  • Augmentation de la régénération (Retabolil).

Vous ne pouvez prendre des médicaments à la maison que conformément aux recommandations médicales - l'automédication peut entraîner des conséquences néfastes.

Physiothérapie

Dans le complexe des mesures de réadaptation, la physiothérapie est d'une grande importance. Des méthodes distinctes peuvent être utilisées dans la période aiguë - en combinaison avec des médicaments. Recommander un cours de telles procédures:

  • Électrophorèse des médicaments.
  • Magnétothérapie.
  • Traitement au laser.
  • Thérapie UHF.
  • Thérapie à la paraffine et à la boue.
  • Balnéothérapie.

Les effets physiques sur les tissus contribuent à renforcer l'effet des médicaments et à accélérer la récupération après les entorses.

Massage et thérapie par l'exercice

Si les ligaments de la hanche sont endommagés, une immobilisation prolongée de la hanche sera nécessaire. Dans de tels cas, vous devez d'abord effectuer une gymnastique pour le membre non affecté, ainsi que des exercices dans les articulations du genou et de la cheville du côté douloureux. Le massage des zones libres de la cuisse et du bas de la jambe est également illustré..

Il sera possible de développer une articulation blessée au plus tôt dans un mois. Tout d'abord, les exercices sont passifs, puis passez aux classes actives. Cela vaut également pour le massage de la zone périarticulaire, qui est effectué après le retrait du plâtre..

Opération

Avec une rupture prononcée des muscles et des ligaments de l'articulation de la hanche, une correction chirurgicale des troubles est nécessaire. Il consiste à coudre des fibres ligamentaires et musculaires endommagées, à fixer en position anatomiquement correcte. Après cela, les tissus guérissent avec la formation d'une cicatrice de tissu conjonctif, ce qui n'affecte pas le mouvement de l'articulation.

L'utilisation d'exercices thérapeutiques et de physiothérapie après la chirurgie vous permet de raccourcir la période de rééducation et de restaurer pleinement la fonction des membres.

L'entorse des ligaments et des muscles de l'articulation de la hanche nécessite une approche active du traitement, et en cas de blessures graves - patience et organisation de la part du patient. Tous les efforts doivent être faits pour que les effets de la blessure disparaissent sans laisser de trace..

Articulation du ligament de la hanche

Notre mère nature est une ingénieure aux capacités uniques. Il n'y a rien de superflu dans un corps humain - n'importe quel organe ou partie du corps est un élément important de tout l'organisme. Sans eux, nous ne pourrions pas exister pleinement sur terre. Tout système mérite une attention responsable, y compris musculo-squelettique. C'est une sorte de cadre sur lequel reposent presque tous les organes, et donc l'anatomie de l'articulation de la hanche doit être connue de chacun de nous.

Le mouvement est la vie, et presque personne ne contestera cette affirmation. Au contraire, toute personne est d'accord avec lui. C'est en raison de la présence de l'articulation de la hanche que le haut du corps est relié aux membres inférieurs. Dans ce cas, l'articulation est très mobile dans presque toutes les directions. Grâce à lui, on bouge, on prend une position assise et on peut faire d'autres mouvements.

L'articulation de la hanche est la partie la plus solide du système squelettique, car elle prend beaucoup de stress lorsque nous faisons du jogging, il suffit de marcher ou de se précipiter pour travailler. Et donc tout au long de la vie. Vous pouvez deviner que si une pathologie du matériel roulant se produit, cela peut entraîner différentes conséquences: de la légère à la plus grave. Tout le monde ne sera pas content de la perspective d'être confiné dans un lit pendant une longue période..

L'anatomie de l'articulation de la hanche est formée par la combinaison du bassin et du fémur, et en forme, elle ressemble à une coupe. Plus précisément, c'est une combinaison de l'acétabulum de l'os pelvien avec la tête fémorale à l'aide de ligaments et de cartilage, dont il y a beaucoup. De plus, la tête du fémur est plongée dans cette cavité plus de la moitié.

La cavité elle-même, ainsi que la majeure partie de l'articulation, est recouverte de cartilage hyalin. Et les endroits où les muscles sont connectés à l'articulation sont recouverts de fibres à base de tissu friable. À l'intérieur de la cavité pelvienne, il y a du tissu conjonctif entouré de liquide synovial.

Cette ossature osseuse a une structure unique. Depuis, ayant la capacité de résister à de lourdes charges, il se caractérise par une bonne résistance. Cependant, il présente certaines vulnérabilités. L'intérieur du cotyle est tapissé de tissu conjonctif, à travers lequel passent les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses.

L'anatomie de l'articulation de la hanche fournit la fonction motrice principale pour une personne - marcher, courir et plus encore. La liberté de mouvement est observée dans n'importe quel plan ou direction. De plus, la structure osseuse maintient tout le corps en position, formant la posture correcte.

L'articulation assure la flexion et l'extension de la personne. De plus, la flexion est pratiquement illimitée, à l'exception des muscles abdominaux, et l'angle peut aller jusqu'à 122 degrés. Mais vous ne pouvez accélérer qu'à un angle de 13 degrés. Dans ce cas, le ligament iléo-fémoral, en s'étirant, commence à ralentir le mouvement. Dans le mouvement de recul, le bas du dos participe déjà.

L'articulation assure également une rotation externe et interne de la cuisse due au mouvement par rapport à l'axe vertical. Normalement, l'angle de rotation est de 40 à 50 degrés.

En raison de la structure sphérique (l'anatomie de l'articulation de la hanche se distingue par cette caractéristique), il devient possible de faire pivoter le bassin par rapport aux extrémités inférieures. L'amplitude optimale est déterminée en fonction de la taille des ailes iliaques, du grand trochanter et de l'angle des deux axes (vertical et longitudinal) du fémur. Tout dépend de l'angle du col fémoral, qui change avec l'âge. Par conséquent, cela affecte la démarche changeante des gens.

Ainsi, les principales fonctions de l'articulation de la hanche peuvent être distinguées:

  • support principal pour le bassin;
  • connexion osseuse;
  • la capacité de plier et de déplier les membres;
  • abduction, réduction des jambes;
  • mouvement des membres vers l'intérieur et vers l'extérieur;
  • la possibilité de rotation circulaire de la cuisse.

Sur cette base, vous pouvez comprendre l'importance de cette articulation pour notre corps.

Les ligaments de l'articulation de la hanche sont responsables de l'exécution des fonctions principales. L'anatomie humaine a plusieurs types. Chacun d'eux a son propre nom:

  • iliaque-fémoral (lig. iliofemorale);
  • ligament pubien-fémoral (lig. pubofemorale);
  • sciatique-fémorale (lig. ischiofemorale);
  • ligament de la tête fémorale (lig. capitis femoris).

Tout cela est formé en un seul système, ce qui vous permet de faire différents mouvements..

Dans tout le corps, c'est le plus fort, car il supporte toute la charge. Son épaisseur ne dépasse pas 0,8-10 mm. Le ligament prend naissance dans la partie supérieure de l'articulation et continue vers le bas, touchant l'os de la hanche. En forme, il ressemble à un ventilateur ouvert..

Le ligament est disposé de telle sorte qu'en son absence, la hanche se plierait simplement vers l'intérieur, ce qui créerait certaines difficultés lors du déplacement. C'est le ligament iléo-fémoral qui protège l'articulation de la rotation.

Les fibres minces recueillies dans un faisceau forment des ligaments, grâce auxquels l'articulation de la hanche remplit sa fonction. L'anatomie humaine est non seulement des ligaments forts, mais aussi faibles. La partie pubienne de l'os pelvien est le début du ligament. Il descend ensuite jusqu'au fémur, où se trouve le trochanter, et jusqu'à l'axe vertical. En termes de taille, c'est le plus petit et le plus faible de tous les ligaments de l'articulation de la hanche..

La tâche principale du ligament est de fournir une inhibition de l'enlèvement du fémur pendant le mouvement humain.

L'emplacement du ligament sciatique-fémoral est le côté postérieur de l'articulation. Sa source se trouve sur la face avant de l'os pelvien ischiatique. Les fibres encerclent non seulement le cou de la cuisse, mais certaines d'entre elles passent à travers le sac articulaire. Le reste des fibres est attaché au fémur près du grand trochanter. La tâche principale est de ralentir le mouvement vers l'intérieur de la cuisse.

Ce ligament ne représente pas la majeure partie de la charge, car à cet endroit la structure spéciale de l'articulation de la hanche. L'anatomie ligamentaire comprend les vaisseaux sanguins qui s'étendent de la tête fémorale et les terminaisons nerveuses situées entre les fibres. Dans sa structure, le ligament est similaire à un tissu lâche recouvert d'une membrane synoviale. Il est situé dans la cavité articulaire et commence à la profondeur de l'acétabulum de l'os pelvien et se termine par un évidement sur la tête fémorale.

Le ligament ne diffère pas en force et peut donc facilement être étiré. À cet égard, il est facile de l'endommager. Malgré cela, une forte connexion des os et des muscles pendant le mouvement est assurée. Dans ce cas, une cavité se forme à l'intérieur de l'articulation, que ce ligament se remplit avec le liquide synovial. Un soi-disant joint est créé, ce qui augmente la résistance. Ne soyez pas ce tas, n'évitez pas une forte rotation de la cuisse.

Sans ligaments, il ne serait pas possible de connecter de manière fiable les os les uns aux autres. Cependant, à côté d'eux, les muscles de l'articulation de la hanche jouent un rôle important. L'anatomie des fibres a une structure assez massive, grâce à laquelle le bon fonctionnement de l'articulation est assuré. Au cours d'une personne qui fait un mouvement, que ce soit en courant ou en marchant, les fibres musculaires agissent comme des amortisseurs. Autrement dit, ils sont capables de réduire la charge sur les os lors de la course, du saut, ainsi qu'en cas de chute infructueuse.

Du fait que les muscles se contractent et se détendent, nous effectuons différents mouvements. Un certain groupe de fibres musculaires a une grande longueur et peut commencer par la région de la colonne vertébrale. Grâce à ces muscles, non seulement des mouvements dans l'articulation sont fournis, nous pouvons incliner notre corps. Les muscles devant la cuisse sont responsables de la flexion et le groupe postérieur de l'extension. Le groupe médial est responsable de l'ablation et de l'entraînement de la hanche.

En plus des ligaments, les sacs de hanche sont également importants. Leur anatomie est une cavité tapissée de tissu conjonctif et remplie de liquide synovial. Comme les muscles, le sac peut également agir comme un amortisseur en empêchant la friction entre les couches de tissu. Cela réduit l'usure. Il existe plusieurs types de sacs:

  • pétoncle iliaque;
  • brochette;
  • sciatique.

Avec l'inflammation ou l'usure de l'un d'entre eux, une maladie appelée bursite survient. Cette pathologie est assez courante et affecte une personne à tout âge. Souvent, la bursite est diagnostiquée chez les femmes, surtout après 40 ans. Chez les hommes, la maladie est moins courante.

Les principaux muscles sont les muscles fémoral et fessier, qui doivent être constamment développés. Une charge modérée sur ce système musculaire permettra de le renforcer, ce qui minimisera la fréquence des blessures.

En raison des caractéristiques qui distinguent l'anatomie de l'articulation de la hanche humaine, les muscles et les articulations commencent à se former même au stade de la grossesse. Dans le même temps, au cours de la sixième semaine, les tissus conjonctifs commencent à se former. À partir du deuxième mois, vous pouvez remarquer les premiers rudiments de l'articulation avec laquelle l'embryon essaie de se déplacer. Vers cette époque, des noyaux osseux commencent à se former. Et c'est cette période, ainsi que la première année de vie, qui sont importantes pour l'enfant, depuis la formation de la structure squelettique.

Dans certains cas, l'articulation de la hanche n'a pas le temps de se former correctement, surtout lorsque le bébé naît prématurément. Cela est souvent dû à la présence de diverses pathologies dans le corps de la mère et au manque de minéraux utiles.

De plus, l'appareil osseux des jeunes enfants est encore assez mou et fragile. Les os pelviens qui forment l'acétabulum ne sont pas encore complètement ossifiés et n'ont qu'une couche cartilagineuse. On peut en dire autant de la tête fémorale. Elle et certaines parties du cou ont encore de petits noyaux osseux, et donc du tissu cartilagineux est également présent ici..

Chez les nouveau-nés, l'anatomie du fémur et de l'articulation de la hanche est extrêmement instable. L'ensemble du processus de formation des os articulaires se déroule lentement et se termine à l'âge de 20 ans. Si le bébé est né prématurément, les noyaux seront très petits ou ils n'existeront pas du tout, ce qui est une déviation pathologique. Mais il peut être observé chez des nouveau-nés en parfaite santé. Le système musculo-squelettique dans ce cas est peu développé. Et si au cours de la première année de vie d'un enfant les noyaux ne se développent pas, il y a un risque que l'articulation de la hanche ne puisse pas fonctionner pleinement.

Il y a deux ligaments devant (Fig.64):

  • Le ligament iliaque-fémoral (1a et 1b) est en forme d'éventail, attaché à la partie antérieure de l'os pelvien par le haut, sous la colonne vertébrale iliaque antéro-postérieure (le site de la fixation supérieure du muscle droit fémoral, DA) et par le bas le ligament est attaché au fémur sur toute la longueur de la ligne intertrochantérienne antérieure. La partie centrale de ce ligament 1 est relativement mince et faible, et les bords sont renforcés par les faisceaux suivants:
    • le brin supérieur 1a est le plus puissant de tous les ligaments de l'articulation, atteignant une épaisseur de 8 à 10 mm. Latéralement, ce cordon est attaché au tubercule antérolatéral et à la partie supérieure de la ligne intertrochantérienne. À son tour, au sommet, il est renforcé par le ligament iliaque-tendon-trochantérien d. Selon Rouvière, ce ligament est formé par la fusion des fibres de retour du muscle antérieur droit de la cuisse e et du cordon fibreux s'étendant depuis le bord de l'acétabulum f. Sur la surface profonde du muscle fessier maximus, PF est à l'origine du cordon aponévrotique g, fusionnant avec la partie externe de l'iléo-prétérotranslite.
    • le cordon inférieur 1b commence là où se trouve le supérieur, et en dessous il est attaché à la partie inférieure de la ligne intertrochantérienne antérieure.
  • Le ligament pubien-fémoral est attaché en haut à la surface antérieure de l'éminence iliaque-crête et à la lèvre antérieure de la tranchée pubienne, où ses fibres fusionnent avec les fibres du muscle de la crête. En bas, il est attaché à la surface antérieure de la fosse prétertélique..

Dans le schéma général (Fig.65), ces deux ligaments situés en avant de l'articulation de la hanche ressemblent à la lettre N posée sur le côté (selon Welcker), ou plus précisément à la lettre Z, dont la barre transversale supérieure 1a - c'est-à-dire bouquet supérieur - situé presque horizontalement; la partie centrale 1b (le faisceau inférieur) s'étend presque verticalement et la traverse inférieure - le ligament pubio-fémoral - se trouve horizontalement. Entre les ligaments pubio-fémoral et iliaque-fémoral, la capsule est plus fine et est reliée au sac qui la sépare du tendon du muscle iliaque-lombaire PI. Parfois, la capsule à ce niveau est perforée et la cavité articulaire communique avec le sac du muscle iliopsoas.

Il n'y a qu'un seul ligament sur la surface postérieure (Fig.66) - c'est le ligament sciatique-fémoral, provenant de la surface postérieure du bord du cotyle et de la lèvre articulaire. Ses fibres, qui montent et sortent, coupent la surface postérieure du col fémoral h et s'attachent à la surface intérieure du grand trochanter antérieur à la fosse du doigt, qui comprend le muscle obstructif externe après que son tendon (flèche blanche) traverse la rainure au niveau de la fixation de la capsule. En figue. 67 certaines de ses fibres i sont visibles, fusionnant directement avec la zone circulaire j.

Lorsqu'une personne est passée d'un mouvement à quatre pattes à une position verticale et que le bassin s'est penché en arrière, tous les ligaments ont tourné autour du col fémoral dans la même direction. Figure. 68 (articulation de la hanche droite, vue externe) montre que les ligaments vont dans le sens horaire du bassin à la hanche. Lorsque les membres sont étendus dans l'articulation de la hanche, ils se tordent autour du cou du fémur et, lorsqu'ils sont pliés, ils se déroulent, ce qui les détend.

"Membre inférieur. Anatomie fonctionnelle "

L'articulation de la hanche (Articulatio coxae, Articulacio coxe) est une simple articulation sphérique (en forme de coupe) formée par la tête du fémur et le cotyle de l'os pelvien. La surface articulaire de la tête fémorale est entièrement recouverte de cartilage hyalin et l'acétabulum est recouvert de cartilage uniquement dans la zone de la surface lunaire, le reste est recouvert d'une membrane synoviale. L'acétabulum a également un acétabulum, grâce auquel la cavité devient un peu plus profonde. Comme l'atlas anatomique avec une photo considère la structure d'une telle articulation et quelle est sa structure, lisez plus en détail.

La structure de l'articulation de la hanche est conçue de manière à ce que la capsule articulaire soit attachée à l'os pelvien le long du bord de l'acétabulum et sur le fémur le long de la ligne intertrochantérienne. À l'arrière, la capsule capture les 2/3 du fémur, mais pas la crête intertrochantérienne. Selon la science de l'anatomie, c'est précisément parce que l'appareil ligamentaire est entrelacé dans la capsule qu'il est très solide.

Le ligament le plus fort est le ligament iléo-fémoral, qui peut être vu en regardant l'image. Selon de nombreuses sources scientifiques, elle est capable de supporter un poids allant jusqu'à 300 kg. Le ligament iliaque-fémoral est attaché, comme le montre l'image, juste en dessous de la colonne vertébrale iliaque antérieure et continue jusqu'à la ligne intertrochantérienne rugueuse, divergente en forme d'éventail.

Sont également liés à l'appareil ligamentaire de l'articulation de la hanche:

L'articulation de la hanche, comme l'articulation de l'épaule, a plusieurs axes de rotation, à savoir trois - transversal (ou frontal), antéropostérieur (ou sagittal) et vertical (ou longitudinal). Dans chacun de ces axes, en mouvement, l'articulation pelvienne active son groupe musculaire.

L'axe de rotation transversal (frontal) offre une extension et une flexion de l'articulation de la hanche, grâce auxquelles une personne peut s'asseoir ou faire un autre mouvement. Muscles responsables de la flexion de la hanche:

  • Iliaque-lombaire;
  • Adaptation;
  • Tendeur musculaire du large fascia;
  • Peigne;
  • Tout droit.

Muscles qui fournissent une extension de la hanche:

  • Grosse fesse;
  • Deux têtes;
  • Semi-tendon et semi-membraneux;
  • Grand adducteur.

L'axe de rotation antéropostérieur (sagittal) assure l'adduction et l'abduction de la cuisse. Muscles responsables de l'abduction de la hanche:

  • Fessier moyen et petit;
  • Tendeur musculaire du large fascia;
  • En forme de poire;
  • Double;
  • Verrouillage interne.

Les muscles chargés d'amener la hanche:

  • Grand adducteur;
  • Avance courte et longue;
  • Mince;
  • Peigne.

L'axe de rotation vertical (longitudinal) assure la rotation (rotation) dans l'articulation de la hanche: supination et pronation.

Muscles assurant la pronation de la cuisse:

  • Tendeur musculaire du large fascia;
  • Faisceaux antérieurs du fessier moyen et petit;
  • Semi-sec et semi-membraneux.

Muscles supination de la cuisse:

  • Iliaque-lombaire;
  • Carré;
  • Grosse fesse;
  • Grappes postérieures des fessiers moyens et petits;
  • Adaptation;
  • Verrouillage interne et externe;
  • En forme de poire;
  • Double.

Et maintenant, nous vous proposons de regarder un matériel vidéo où la structure de l'articulation de la hanche, des ligaments et des muscles est clairement démontrée.

»Inflammation des ligaments des symptômes de la hanche

Après l'examen initial, le médecin sera en mesure d'évaluer le degré de dommage existant et de sélectionner le traitement nécessaire. Plus important encore, le patient doit se conformer à toutes les recommandations médicales, puis l'articulation de la hanche prendra forme en peu de temps.

Manque de mouvements du SCT;

L'une des situations les plus désagréables qui peuvent se produire pendant l'étirement est une déchirure ou une déchirure des ligaments. Dans la région de la hanche, ce problème se produit rarement. L'articulation de la hanche est moins mobile contrairement au coude, donc le risque d'une telle situation est légèrement plus faible dans ce cas. la tuberculose et les formes septiques de la maladie, alors leurs causes sont déjà contenues dans les noms eux-mêmes, et ceux qui sont sujets à une inflammation aseptique des tendons fémoraux (trochantérite) doivent être appelés. Le groupe à risque comprend:

L'élargissement utérin de variété crée une charge supplémentaire sur les os du bassin.

Le médecin doit examiner attentivement la blessure, surtout en cas d'hématome, afin d'étudier la cause des ecchymoses. Comment se débarrasser de la douleur d'étirement? Il est impératif d'utiliser des compresses de refroidissement plusieurs fois par jour jusqu'à ce que le gonflement diminue. Des exercices de physiothérapie sont prescrits pour renforcer les muscles. Mais vous ne devez pas vous engager activement dans le sport, cela peut entraîner une détérioration de l'état musculaire. Pour réduire la charge sur la cuisse blessée, dans certains cas, le médecin conseille l'utilisation de béquilles lors de la marche.

  1. L'articulation de la hanche est recouverte d'un sac synovial, qui devient parfois enflammé, provoquant une bursite.
  2. Elle survient en raison de dommages aux processus métaboliques et à la circulation sanguine. À la suite de la maladie, la substance osseuse de la cuisse meurt aux sites de sa plus grande adhérence au cotyle. Avec une maladie prolongée, la tête fémorale peut être complètement détruite, le cotyle est déformé, ce qui conduit à une immobilisation complète du membre.
  3. L'articulation de la hanche se compose d'une tête fémorale sphérique et d'un cotyle des os pelviens, qui est une encoche ronde profonde et lisse. Il sert à la flexion, à l'extension, aux mouvements de rotation et à l'absorption des chocs de la cuisse. La maladie de l'articulation de la hanche complique considérablement la vie d'une personne, il est donc nécessaire d'établir la cause de la douleur.

La trocharterite est une inflammation ou des dommages aux tendons de l'articulation de la hanche causés par un traumatisme ou une surcharge des tendons de la hanche. Pour la plupart, les femmes sont touchées par cette maladie que les hommes, car initialement les tendons chez les femmes sont beaucoup plus faibles. L'inflammation des tendons fémoraux se produit au cours de l'âge de 30 ans, lorsque, pendant la ménopause, certains changements se produisent dans le corps féminin, de sorte que les muscles et les ligaments perdent quelque peu leur force.

Pour résumer, nous pouvons distinguer les symptômes suivants de l'entorse articulaire:

Après l'élimination complète de la douleur, un ensemble spécial d'exercices physiques est prescrit.

Les femmes âgées de 30 à 35 ans, chez qui le métabolisme, y compris dans les os, les ligaments et les articulations, peut être altéré en raison de changements hormonaux dans le corps avant et pendant la ménopause;

Dommages aux os et aux articulations avec la tuberculose La prise de poids crée beaucoup de pression sur les jambes.

L'entorse de la hanche est l'une des blessures les plus courantes.

  1. Les principaux signes de bursite:
  2. Causes de nécrose aseptique:
  3. La structure de l'articulation de la hanche
  4. La première cloche du corps sur le début de la trochantérite peut être remarquée après avoir marché trop longtemps ou porté des charges lourdes. Le risque de contracter cette maladie augmente après une chute sur la cuisse. De plus, les patients peuvent souvent entendre qu'ils ont immédiatement ajouté du poids à la maladie. Par conséquent, le surpoids est également un facteur de risque, ajoutant du stress aux tendons ainsi affaiblis.
  5. Dans tous les cas, le traitement de l'articulation de la hanche ne doit être basé que sur le degré de dommage subi.
  6. Gonflement et rougeur dans la région articulaire;
  7. Dans tous les cas, seule une approche intégrée peut aider à se débarrasser de la trochantérite, le traitement avec des remèdes populaires peut inclure, par exemple, l'utilisation de teintures anti-inflammatoires et de pommades à base d'herbes médicinales. Ce sont généralement les herbes suivantes:

Les personnes qui ont d'autres maladies rhumatismales, l'ostéoporose, l'arthrose, etc.;

Radiographie, sur laquelle une lésion tuberculeuse est visible (plusieurs cm), et tests spécifiques de tuberculose.

Manque de calcium dans le corps.

Les maladies de l'articulation de la hanche touchent non seulement les adultes, mais aussi les jeunes enfants. Même à l'état fœtal, la pathologie des os pelviens peut commencer à se développer chez le fœtus. La luxation congénitale de l'articulation de la hanche est considérée comme l'une des maladies les plus graves du système musculo-squelettique chez les jeunes enfants. Si une pathologie est détectée, un traitement d'urgence est nécessaire - cela aidera à éviter à l'avenir un handicap chez l'enfant. Pour corriger la luxation, il est impératif d'appliquer des pneus réglementaires à la jambe, avec la limitation de s'allonger sur le côté, en étirant la jambe avec des poids. L'intervention chirurgicale est utilisée pour les enfants de plus de 4 ans.

  1. Douleur aiguë et brûlante, surtout en position couchée sur un côté, s'étalant sur toute la surface de la cuisse;
  2. Vasculaire - associé à une altération de la circulation sanguine et à des changements dans la coagulation et la viscosité du sang. Cela entraîne une diminution de la nutrition du cartilage et une diminution de son élasticité.
  3. La douleur dans l'articulation de la hanche peut survenir pour diverses raisons: en raison de dommages à l'articulation elle-même, à droite et à gauche, ainsi qu'aux os, cartilages ou ligaments situés à côté. Souvent avec un symptôme de douleur, un engourdissement et une restriction des mouvements sur toute la cuisse apparaissent. Les maladies de la hanche peuvent survenir à tout âge, mais les personnes âgées sont le plus souvent concernées.
  4. L'inflammation des tendons de la hanche peut être unilatérale (une jambe est affectée) et bilatérale (inflammation des tendons des deux jambes).

Pendant la période de traitement, il est nécessaire de fournir un repos complet à l'articulation de la hanche, tandis que toutes les charges de puissance doivent être exclues. La glace ne peut être appliquée que pendant une courte période, sinon elle peut endommager les tissus externes. Le premier jour, une compresse de glace doit être appliquée pendant 10 minutes maximum avec une pause de 30 minutes. Cela aide à réduire l'enflure.

Douleur même dans un état calme;

Teinture de calendula;

Ceux qui mènent un style de vie sédentaire, sédentaire ou droit;

Le mal de dos est considéré comme normal pendant la période de gestation.

Une jambe douloureuse dans l'articulation de la hanche lors de l'épiphysiolyse de la tête fémorale. Se manifeste le plus souvent chez les adolescents en surpoids.

Avec le développement de la maladie, l'apparition de douleurs lombaires;

Excellent travail commun. La maladie affecte le plus souvent les athlètes professionnels et les personnes en surpoids.

En cas de douleur, il est conseillé de consulter un médecin, il vous prescrira un premier examen et vous recommandera le médecin à consulter.

  • Les principaux symptômes de la trochantérite sont des douleurs à la surface externe de la cuisse (culotte).
  • À l'avenir, le lieu d'étirement doit être chauffé, ce qui permet d'obtenir un effet relaxant. Grâce au traitement thermique, la circulation sanguine est activée et la guérison se produit. L'articulation de la hanche doit être déchargée de toute charge. Dans des cas exceptionnels, il est fixé à l'aide d'un bandage pneumatique ou élastique. De plus, le bandage ne doit pas être trop serré, sinon cela entraînera une violation de la circulation sanguine.
  • Douleur pendant le mouvement ou lors d'actions soudaines.
  • Teinture de sauge et de camomille;

La trocharterite post-traumatique peut survenir chez ceux qui ont subi des blessures et des chutes;

La présence de micro-organismes non tuberculeux dans le corps, le plus souvent - staphylocoques. Il s'agit généralement d'une complication d'ostéomyélite ou de septicémie.

À quel médecin dois-je m'adresser en cas de douleur? Assurez-vous de consulter un médecin généraliste qui, avec un gynécologue, déterminera ce que cela signifie. Après l'accouchement, la douleur dans l'articulation de la hanche disparaît.

Signes de cette maladie:

Gêne accrue lors du déplacement du pied;

Violations des processus métaboliques dans le corps.

Raisons pour lesquelles l'articulation de la hanche fait mal: De plus, la douleur est paroxystique, pire en marchant et disparaît généralement la nuit. Avec la trochantérite avancée, la douleur peut continuer même au repos allongée sur le côté sous la pression de son propre poids sur le site de l'inflammation. La douleur qui irradie vers la région inguinale induit les médecins en erreur et conduit à un diagnostic d'arthrose de l'articulation de la hanche. Par conséquent, afin de distinguer entre ces deux maladies, une grande expérience médicale et la capacité de les reconnaître correctement aux rayons X sont nécessaires.

Les méthodes physiothérapeutiques ont également un excellent effet thérapeutique. Aujourd'hui, la phonophorèse, l'électrophorèse et la thérapie au laser sont bien utilisées en médecine. Certains d'entre eux sont même adaptés au traitement d'un enfant. La chose la plus importante est de suivre toutes les recommandations de votre médecin et d'éviter tous les stress possibles sur l'articulation elle-même. De plus, la victime doit exclure tous les mouvements effectués par la douleur.

Lorsqu'une personne présente une rupture grave des ligaments, cela peut entraîner une déformation de l'articulation de la hanche. Dans ce cas, le syndrome douloureux peut se propager à la cuisse avec une irradiation supplémentaire vers le genou et le bas de la jambe. Dans certains cas, le patient se plaint de la raideur de l'articulation de la hanche au rendez-vous chez le médecin.

Teinture d'absinthe amère;

Les personnes qui, pour diverses raisons (grossesse, prise de poids, etc.) ont augmenté la charge sur les articulations de la hanche;

Fièvre élevée et fièvre, présence d'une destruction massive des tissus.

  1. Pour éviter l'apparition de maladies de l'articulation de la hanche, il est recommandé de suivre les règles de base:
  2. Raccourcissement visible de la longueur des jambes.
  3. Augmentation de la douleur après une séance prolongée, maux de dos;

Elle survient en raison d'un certain nombre de facteurs génétiques, tels que le taux de destruction et de formation de tissu osseux, le sexe et l'âge d'une personne. Le plus souvent, la maladie apparaît chez les hommes de plus de 30 ans.

Fracture de la hanche.

Une différence importante entre la trochantérite et l'arthrose est la présence de points douloureux pendant la palpation, et il n'y a pas non plus de restriction dans les mouvements de l'articulation.

Retour à la table des matières

En cas de luxation, la victime ressent dans la plupart des cas une douleur aiguë. De plus, le joint peut changer de forme. En cas de luxation, le patient a besoin d'une réduction des extrémités articulaires des os.

Dr teintures anti-inflammatoires.

  1. Ceux qui ont fortement augmenté l'activité physique, surtout si elle s'est accompagnée d'une hypothermie du corps. UNE.
  2. TX aseptique
  3. Portez des chaussures confortables, la présence obligatoire d'un talon stable avec une hauteur d'environ 3 cm.
  4. Position haute de la cuisse dans la région du grand trochanter.

En cas d'infection, une bursite purulente peut survenir, caractérisée par une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche. Pour ce type de bursite, un symptôme caractéristique est l'incapacité à étendre complètement les jambes. Une fois pressé, un joint se fait sentir qui peut s'étendre sur une grande surface de la cuisse. Peut-être l'apparition de douleurs lombaires.

La douleur dans l'articulation de la hanche avec nécrose apparaît soudainement et peut ne pas disparaître pendant une longue période, augmentant pendant le sommeil. À l'avenir, il y a un affaiblissement significatif des muscles de la cuisse, la circonférence de la jambe diminue de 3-4 cm, l'amplitude des mouvements diminue, l'articulation fait mal sans cesse.

Nécrose de la tête fémorale.

  1. La jambe tourne librement dans toutes les directions, y compris avec une rotation passive.
  2. Pour éviter une entorse de l'articulation ou de la hanche, toutes les précautions de sécurité sont suffisantes. Certains facteurs peuvent provoquer ce problème. Ceux-ci inclus:
  3. Retour à la table des matières
  4. Mais vous devez toujours vous rappeler que le médecin doit prescrire le traitement et surveiller son évolution, assurez-vous de consulter un spécialiste.
  5. Selon le type de trochantérite de l'articulation de la hanche, le traitement est effectué à l'aide de divers moyens, généralement des antibiotiques
  6. Il se développe sans la participation directe des micro-organismes en raison d'anomalies dans la structure anatomique du squelette, de blessures, d'hypothermie, d'un effort physique élevé.

Lorsque l'abdomen apparaît, il est nécessaire de porter un bandage pour les femmes enceintes.

Restriction de mouvement et dépréciation des jambes.

Comment traiter la bursite? Le traitement avec des remèdes populaires pour cette maladie est inefficace. La réduction de l'activité physique, l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires, l'utilisation de béquilles pour réduire la charge sur l'articulation endommagée, pour réduire la douleur intense, des injections de médicaments contenant des médicaments hormonaux dans l'articulation de la hanche sont prescrites. Dans de rares cas, il est nécessaire d'effectuer un traitement chirurgical, en enlevant la bourse enflammée. Après la chirurgie, la capacité motrice de l'articulation ne diminue pas.

Stade de nécrose aseptique de la tête fémorale
ArthritePour le diagnostic, il suffit d'examiner attentivement le patient, de prendre en compte toutes les plaintes et les symptômes spécifiques de la maladie décrits ci-dessus. Il n'y a pas de méthodes de diagnostic spéciales pour confirmer la trochantérite. La recherche, y compris le laboratoire et le matériel, n'est effectuée que pour exclure la présence d'autres maladies des articulations de la hanche. Les études suivantes sont prescrites - un test sanguin clinique général à partir d'un doigt, le sang est prélevé d'une veine (test rhumatoïde) et envoyé pour une radiographie de l'articulation de la hanche.
Tension musculaire excessive;Pour un diagnostic et un traitement corrects, vous devez examiner attentivement la blessure qui en résulte, évaluer sa douleur ou la présence d'un hématome. En général, afin de voir l'ensemble du tableau clinique, le patient doit redresser la jambe endolorie au niveau des articulations de la hanche et du genou.Si une entorse de l'articulation de la hanche s'est produite, ses symptômes seront similaires à ceux qui apparaissent avec une déchirure. Une telle blessure commune dans la plupart des cas est reçue par les athlètes impliqués dans des charges de puissance constantes.
.Inflammation du sac à brochettes synovialSurveillez constamment votre posture.

La maladie survient avec un déséquilibre de la croissance et des hormones sexuelles. En raison du manque d'hormones, la force des os pelviens est considérablement réduite, ce qui entraîne le déplacement du fémur. Avec une épipiolyse dans l'articulation de la hanche, le traitement n'est que chirurgical. Elle est réalisée sur deux articulations à la fois, par conséquent, si l'articulation de droite est plus affectée, la gauche sera opérée.

  • La tendinite est une tendinite. Cette maladie provoque souvent une douleur intense dans la région de la hanche lors du déplacement et de la position debout. Une inflammation des tendons peut survenir en raison de l'accumulation de liquide en excès ou d'une infection. En présence de cette maladie, un resserrement caractéristique se produit.
  • Dans les premiers stades de la nécrose, le traitement vise à réduire la destruction de la substance osseuse de l'os, à soulager les symptômes de la douleur et à augmenter la fonction articulaire. Au dernier stade de la maladie, seul un traitement chirurgical est possible. Lorsque la maladie a atteint un stade sévère, l'articulation est remplacée par une prothèse artificielle.
  • Bursite.
  • Un test sanguin clinique général pour la trochantérite ne change pas ses indicateurs. Dans de rares cas, de petites déviations peuvent survenir, signalant le début du processus inflammatoire dans le corps.

Manque de forme physique;

Le premier degré, ainsi que le second, est facile à traiter. Avec eux, le patient a un léger étirement. Quant au troisième degré, il casse alors les ligaments, ainsi que les muscles. De plus, la période de traitement et de réadaptation dans ce cas sera beaucoup plus longue.

  • En médecine, le concept d'étirement signifie des dommages aux tissus mous, dans lesquels leur intégrité anatomique n'est pas violée.
  • Avec la tuberculose TX, des médicaments antituberculeux sont utilisés, si nécessaire, une ponction de l'abcès douloureux et l'élimination du tissu affecté d'un foyer de tuberculose isolé sont effectuées.
  • Les principaux symptômes de la trochantérite sont des douleurs (tiraillantes ou lancinantes) dans la région de la culotte de l'articulation de la hanche. Au début, ils ne peuvent se produire que lors de la marche ou de l'activité physique, puis ils commencent à apparaître et au repos. De plus, pendant la situation - allongé sur le côté douloureux, la douleur s'intensifie. De plus, des symptômes tels que:
  • Ne pas soulever de poids, poids recommandé 2 kg.
  • La synchondrose sciatique-pubienne de Van Nek touche les enfants à partir de 7 ans. Les sensations de douleur dans la région inguinale et de la hanche augmentent avec le mouvement et la pression. La maladie est diagnostiquée sur une radiographie et un test sanguin général.
  • Les maladies de l'articulation de la hanche surviennent chez les personnes âgées et d'âge moyen en raison d'une diminution de l'élasticité tendineuse. Plus sensible au tendon tendineux dans les mains. Les athlètes sont à risque en raison de la lourde charge sur les muscles et les tendons pendant l'entraînement.

La douleur à la hanche est le plus souvent associée à l'arthrite. C'est le nom commun d'un grand nombre de maladies qui provoquent une inflammation et une déformation des articulations.

Les tests rhumatismaux avec trochantérite ne révèlent également aucun écart. Une augmentation de certains marqueurs peut indiquer des signes de maladie rhumatismale.

Si une blessure se produit dans la région de l'articulation de la hanche, il est nécessaire de prendre toutes les mesures possibles le plus tôt possible et de protéger l'articulation contre les conséquences désagréables. Pour éliminer l'œdème et l'inflammation existants, vous pouvez appliquer quelque chose de froid et l'articulation elle-même doit être légèrement enveloppée d'un bandage élastique. L'essentiel est qu'une personne ne fasse aucun mouvement. En cas de douleur aiguë, vous pouvez prendre un anesthésique ou oindre la zone affectée avec une pommade. À l'avenir, tous les principaux traitements visant à éliminer la douleur et la récupération future seront effectués par le médecin.

  1. Un étirement peut se produire avec une charge excessive sur l'appareil ligamentaire de l'articulation de la hanche, qui dépasse la limite possible d'élasticité des tissus. Un fort excès de cette limite provoque généralement une rupture des ligaments.
  2. Pour le traitement de la trochanterite septique, de grandes doses d'antibiotiques sont utilisées pendant une longue période, dans les cas graves, la chirurgie est possible pour enlever une partie et tout le trochanter affecté du fémur.
  3. Maintenir la mobilité articulaire en présence de douleurs même intenses,
  4. Assurez-vous d'utiliser les complexes vitaminiques recommandés par votre médecin.
  5. La luxation congénitale de l'articulation de la hanche est considérée comme l'une des maladies les plus graves chez les jeunes enfants.

Le tissu tendineux s'use et est plus sensible au stress et aux blessures.

  • Une douleur intense à la hanche la nuit est l'un des symptômes de cette maladie. L'arthrite se caractérise également par une inflammation et une raideur des articulations, des douleurs au bas du dos et une augmentation locale de la température corporelle.
  • Entorse.
  • La radiographie des articulations de la hanche avec une inflammation tendineuse donnée ne montrera pas d'anomalies. Passez-le afin de remarquer le début de l'arthrose à temps.
  • Pour prévenir et prévenir l'entorse du SCT, vous devez vous échauffer et ainsi réchauffer les muscles. Cela conduit au fait que les ligaments deviennent détendus et protégés de l'étirement. Chaque fois avant de commencer à effectuer des exercices sportifs, vous devez faire un échauffement préliminaire. Un étirement régulier au fil du temps allonge les fibres musculaires. De plus, l'entraînement en force aide à maintenir la forme musculaire. Avant d'effectuer une activité physique, une personne doit en discuter avec un instructeur personnel. En cas de blessure, vous devez vous assurer que les ligaments se calment jusqu'à guérison complète.

Pour établir un diagnostic précis du patient, il faut l'emmener à l'hôpital pour un examen médical. Sur la base des résultats de la radiographie, le médecin sera en mesure d'évaluer le degré de dommage et de fixer correctement l'articulation de la hanche. En cas de rupture complète du ligament, la victime devra bientôt subir une intervention chirurgicale.

Lorsque les ligaments de l'articulation de la hanche sont étirés, de fortes sensations douloureuses sont notées dans la zone endommagée. La même chose se produit lorsque les ligaments de la cuisse sont étirés. De plus, l'articulation devient plus sensible et lorsque la pression est appliquée sur la zone endommagée, la personne ressent une douleur qui peut s'intensifier avec le temps.Si une trochantérite aseptique est diagnostiquée, le traitement vise à soulager l'inflammation et à restaurer pleinement la fonction articulaire. Un ensemble d'activités peut comprendre:

Avec la variété tuberculeuse de la maladie, un gonflement du côté affecté de la cuisse et l'apparition d'abcès sont possibles,

Effectuer des exercices spéciaux.

Le côté droit avec un retour à l'articulation de la hanche dérange également avec une inflammation des organes internes: appendicite ou ovaires, il est donc préférable de consulter un médecin pour un examen général du corps. Si cela fait mal à droite, il est conseillé de vérifier la présence d'une hernie ombilicale ou inguinale.

Dans le traitement de la tendinite, une attelle ou du gypse doit être appliqué, des compresses froides et chaudes sont faites. Parfois, pour soulager l'inflammation, des injections sont prescrites dans la zone de l'articulation malade. Enduire par tout moyen sans prescrire un médecin, la zone touchée n'est pas souhaitable, cela peut conduire à la progression de la maladie. Pour une guérison complète, le traitement est administré en cours toutes les deux semaines environ pendant deux mois. Dans une forme chronique, les tissus enflammés ou les dépôts de calcium dans la zone touchée sont enlevés chirurgicalement.

L'une des maladies les plus dangereuses est la polyarthrite rhumatoïde. Elle affecte plusieurs articulations à la fois, notamment l'épaule et le genou. Surtout trouvé chez les personnes d'âge moyen. L'arthrite de la hanche chez la femme est plusieurs fois plus fréquente que chez l'homme. Cela est dû au déséquilibre hormonal, qui augmente le risque d'inflammation.

Le traitement de la trochantérite est traité avec succès, bien que cette maladie soit assez désagréable et pose beaucoup de problèmes. D'excellents résultats sont montrés par le traitement avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des médicaments hormonaux corticostéroïdes sous forme d'injections dans la zone du tendon. Il convient de rappeler que vous ne pouvez pas poser de diagnostic par vous-même et prendre des médicaments sans ordonnance d'un médecin, surtout si cela s'applique à des médicaments qui, en plus d'être bénéfiques, peuvent vous nuire si vous en abusez. Par conséquent, si vous pensez que quelque chose ne va pas, il est préférable de consulter un médecin qui pourra vous suggérer de manière experte comment traiter la maladie.

  • De plus, en tant que mesures préventives qui aident à prévenir la survenue de cet étirement, vous devez constamment surveiller votre propre poids, car les kilos en trop entraînent une charge supplémentaire sur le SCT. Pour l'entraînement sportif, l'athlète doit porter des chaussures confortables. De plus, les exercices physiques qui améliorent la structure musculaire doivent être effectués en combinaison.
  • Retour à la table des matières
  • Les ligaments sont des plexus de fibres trop tendues et trop fortes, dans lesquels se trouvent un grand nombre de vaisseaux sanguins et de processus de fibres nerveuses.

Fournir la paix du pied et un massage léger;

Manifestation de troubles végétatifs-vasculaires (par exemple douleur) au pied de la jambe affectée,

Le rôle de l'articulation de la hanche est très important, grâce à lui, le mouvement des jambes se produit. Par conséquent, si vous ressentez de la douleur et de l'inconfort, contactez immédiatement un spécialiste pour un diagnostic et un traitement rapide.

Une jambe dans l'articulation de la hanche peut faire mal en étant allongée sur le côté ou sur le siège dans une position inconfortable. Le travail sédentaire est une cause fréquente de douleurs lombaires. Toutes les heures, assurez-vous de faire une courte pause et de vous réchauffer. Il est conseillé de travailler dans une chaise spéciale avec un dossier haut rigide.

À la suite de blessures lors d'une chute ou d'un accident, une entorse de la hanche se produit et se retrouve souvent chez les athlètes. Entorse après un traumatisme, une augmentation de la sensibilité dans la zone touchée est caractéristique des entorses, avec apparition d'un hématome en cas de lésion vasculaire. Lors d'un étirement dans l'articulation de la hanche, le traitement est prescrit par un traumatologue.

Arthrite de la hanche

Les douleurs articulaires peuvent déranger une jeune mère

En plus de la pharmacothérapie, une thérapie au laser est également utilisée, effectuée en cours de 8 à 12 séances tous les deux jours. Dans les cas graves d'inflammation des tendons, ils ont recours à la relaxation post-isométrique, c'est-à-dire à l'étirement des tendons à l'aide d'exercices spéciaux.

Si, pour une raison ou une autre, l'entorse du SCT s'est produite, la victime doit recevoir les premiers soins puis être conduite dans un établissement médical.

Lorsque la personne blessée a une luxation ou une entorse du SCT, le médecin prescrit des médicaments, consistant en un groupe de médicaments non stéroïdiens qui soulagent l'inflammation. Il s'agit notamment de l'ibuprofène, du diclofénac et autres. Ces fonds ne sont pas destinés à un long cours thérapeutique. En plus du traitement médicamenteux, vous pouvez utiliser de la glace ordinaire, qui doit être appliquée sur les zones touchées. Avec lui, vous pouvez réduire la douleur.

  • À la suite de l'étirement, leurs dommages se produisent. C'est à cause de cela qu'une personne ressent une douleur intense. Après la rupture des capillaires, un gonflement ou des ecchymoses apparaissent.
  • L'utilisation de pommades et de gels avec des substances bénéfiques pour les articulations;

L'apparition de la première douleur après une surcharge importante des jambes, des blessures, des maladies passées, une prise de poids intensive. UNE.

Trochantérite (TX) - se traduit par «inflammation du trochanter» ou douleur trochantérienne ou bursite trochantérienne - c'est une maladie dans laquelle la zone de fixation des muscles fessiers au sac synovial recouvrant le grand trochanter du fémur devient enflammée. Parfois, les tendons des muscles et des ligaments voisins deviennent également enflammés. Une (bursite unilatérale) ou les deux articulations de la hanche (syndrome bilatéral) peuvent être affectées.

Pendant la grossesse, le corps de la femme subit des changements majeurs, ce qui entraîne souvent des douleurs dans le dos et les jambes. Aux stades ultérieurs, la femme enceinte se plaint souvent de l'apparition d'inconfort. Souvent, les femmes enceintes se tournent vers le médecin avec une question, quand je m'allonge sur le côté, pourquoi la douleur apparaît. Les raisons:

Après l'étirement, les ligaments sont plus sensibles à diverses blessures, vous devez donc être très prudent afin que cela ne se reproduise plus.

Malheureusement, ces maladies ne peuvent pas être complètement guéries. Les médecins ne recommandent pas l'auto-traitement avec des remèdes populaires, cela ne peut qu'aggraver l'évolution de la maladie. Que faire en cas de douleur à l'articulation de la hanche? Il est préférable de consulter un rhumatologue pour prescrire un traitement complet.

Le plus dangereux est une fracture de l'articulation de la hanche. Une fracture du col fémoral et du cotyle se produit souvent chez les personnes âgées, chez les hommes, elle se produit moins souvent que chez les femmes. Cela est dû à une diminution de la résistance osseuse et à une faible activité physique. Avec une fracture, un déplacement osseux, des douleurs dans l'articulation de la hanche, un gonflement et un hématome sont observés. Pour confirmer la fracture, une radiographie et une tomodensitométrie dans la zone de dommages sont prescrites. Le traitement des fractures comprend un complexe de méthodes chirurgicales et conservatrices, ainsi qu'une immobilisation complète du membre endommagé, sans possibilité de se coucher sur le côté.

  • En tant que méthode auxiliaire, un traitement avec des remèdes populaires peut être recommandé. Les recettes ne diffèrent pas beaucoup des recommandations pour la coxarthrose, mais il convient de noter que ces méthodes ne visent pas à une guérison complète, mais seulement à soulager les symptômes.
  • X
  • Le traitement des dommages à l'intégrité des structures périarticulaires est le suivant:

À l'avenir, le mouvement de l'articulation est limité. Initialement, le patient ne peut pas faire de mouvements de jambe en raison d'une douleur atroce, puis le gonflement de l'articulation elle-même est observé. Cependant, ce phénomène est nécessaire pour que le corps humain se rétablisse progressivement.

Prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager la douleur et l'inflammation;

Lors du diagnostic de la bursite trochantérienne, les médecins accordent une attention particulière à l'examen du patient, à la recherche de symptômes spécifiques. Il s'agit, par exemple, de l'identification de points spéciaux sur la cuisse, qui sont très douloureux à la palpation. Un test sanguin clinique, un test rhumatoïde et une radiographie des articulations de la hanche sont effectués uniquement pour exclure d'autres maladies présentant des symptômes similaires.

La trocharterite de l'articulation de la hanche peut survenir pour diverses raisons, il est donc courant de faire la distinction entre les formes de tuberculose (la plus courante), septique et aseptique de la maladie.

Les changements hormonaux pendant la grossesse réduisent l'élasticité musculaire, ce qui provoque des douleurs dans l'articulation de la hanche.

L'inflammation périarticulaire ne cause pas moins de dommages aux articulations que les blessures ou les processus destructeurs dégénératifs. Ils limitent également sérieusement le fonctionnement actif de l'articulation, l'affaiblissant, introduisant de l'inconfort et de la douleur. Pour l'articulation de la hanche, les pathologies traumatiques (fractures, entorses), ainsi que la coxarthrose sont plus fréquentes, cependant, il faut parfois faire face à un autre problème de tendinite TBS (il est également identifié avec une tendinose). En fait, la téninose est associée à des maladies dégénératives, et non à une inflammation, et peut être une conséquence d'une arthrose tardive. Mais tout comme l'articulation, le tendon subit des pathologies de type mixte (inflammatoire et dégénératif): dans ce cas il n'y aura pas de différence fondamentale, comme nous l'appelons la maladie - tendinite ou tendinose.

La tendinite de la hanche est une inflammation des tendons des muscles fémoraux et de l'iliopsoas.

Cette pathologie dans le SCT se développe progressivement pour de nombreuses raisons, mais le plus souvent en raison d'un stress chronique associé à:

  • avec l'impact des jambes sur la surface en courant ou en sautant;
  • avec de multiples contractions de la hanche.

La tendinite à confirmer est une maladie sportive professionnelle pour les athlètes, dont l'entraînement constant et les compétitions se déroulent sur des surfaces dures.

Chez d'autres personnes, en tant que maladie indépendante, la tendinite de l'articulation de la hanche est rare. Il se développe généralement en conséquence:

  • arthrose ou arthrite;
  • un processus inflammatoire infectieux ou systémique;
  • dysplasie congénitale du SCT;
  • troubles du métabolisme du calcium;
  • vieillissement des tissus périarticulaires lié à l'âge;
  • carence thyroïdienne.

Le plus souvent, une tendinite est observée dans le haut de la cuisse, dans l'aine et dans le bassin, car les microtraumatismes, les ruptures de fatigue des tendons se produisent principalement à la place de leur fixation aux os du bassin et de la cuisse.

Il existe une tendinite des tendons suivants:

  • muscle adducteur long (tendinite du tendon du muscle inguinal);
  • iliopsoas (fléchisseur de la hanche T.);
  • le muscle droit et large de la cuisse (T. quadriceps).
  • tenseur du fascia large (muscle abducent T.), etc..

La maladie se caractérise par certains symptômes communs caractéristiques de toute tendinite.

Le fémur claquant peut également être le résultat d'un glissement de l'attache tendineuse du muscle fessier maximus le long du grand trochanter. Ce phénomène est rare chez les jeunes femmes et ne provoque généralement ni douleur ni problème..

La tendinite dans son développement passe par trois étapes:

  1. À un stade précoce, la douleur dans le bassin supérieur, l'aine ou la cuisse ne survient qu'après l'exercice.
  2. Dans le second, les symptômes de la douleur sont déjà ressentis lors de l'entraînement, des mouvements actifs et des charges accrues.
  3. À la fin de la période, la douleur provoque une anxiété grave et aggrave la vie quotidienne, même en marchant ou en dormant la nuit..

Il n'est pas toujours facile de déterminer quel tendon est enflammé, car la région de la hanche est la plus riche en muscles.

En général, on peut distinguer les symptômes caractéristiques suivants:

  • Inconfort ou douleur dans la région inguinale en prenant la jambe sur le côté et en limitant l'angle d'élévation de la jambe - de tels signes sont caractéristiques de la tendinite tendineuse du muscle fémoral adducteur.
  • Douleur en marchant, soutien des jambes, s'étendant au bas de l'abdomen et à l'aine - un symptôme d'inflammation du tendon du muscle iliopsoas.
  • La douleur dans la région de l'apex du grand trochanter et la partie externe latérale de la cuisse indique une tendinite du tendon du muscle abducteur.
  • La douleur dans le bassin inférieur (ilium inférieur antérieur) pendant la flexion de la hanche, s'étendant jusqu'au genou, indique une tendinite quadriceps.

Cette pathologie chronique est associée au dépôt de masses calcifiées dans les tendons des muscles fessiers moyens et mineurs.

La maladie s'accompagne de symptômes:

  • douleur intense dans le domaine du SCT;
  • position forcée de la hanche (elle est pliée, rétractée, tournée vers l'intérieur ou vers l'extérieur);
  • crampes musculaires qui restreignent les mouvements;
  • douleur à la palpation.

Sur la radiographie des tissus périarticulaires, des inclusions nuageuses et peu claires sont visibles

Vous pouvez déterminer la maladie en ayant une radiographie, une échographie ou un examen plus précis - IRM.

Le traitement est le plus souvent effectué sans chirurgie:

  • L'articulation de la hanche du patient doit être dans un état de repos relatif - sans mouvements actifs.
  • Des compresses avec de la glace peuvent être appliquées aux endroits de concentration de la douleur (sauf l'inflammation des tendons calcifiants - elle est traitée au contraire par la chaleur).
  • Des anti-inflammatoires sont utilisés et, en cas de douleur intense, des corticostéroïdes sont injectés.
  • Il est efficace pour traiter les UVT (thérapie par ondes de choc), en particulier les tendinites calcifiantes:
    • conduite de 4 à 6 séances de 15 minutes, avec des pauses entre elles de 3 à 5 jours;
    • niveau d'énergie des ondes de choc - moyen et élevé (1500 impulsions par session).
  • D'autres types de physiothérapie sous forme de bains minéraux et de boues thérapeutiques sont également utilisés, ce qui est mieux fait pendant le traitement au spa.
  • Lorsque la douleur disparaît, pour restaurer la mobilité, le SCT commence la gymnastique médicale.

Le traitement chirurgical est rarement effectué - avec une tendinite chronique de stade avancé, accompagnée d'une douleur intense:

  • La partie la plus affectée du tendon est enlevée.
  • Avec la pathologie de calcification, les dépôts de calcium sont détruits avec une aiguille sous anesthésie, puis ils sont absorbés.
  • Si une rupture du tendon se produit au stade final de la maladie, la transplantation est effectuée en utilisant leurs propres tissus ou les tissus du donneur.

Avec la tendinite articulaire, les exercices d'étirement musculaire aident.

La thérapie par l'exercice ne doit pas être effectuée avec une douleur intense, augmentant progressivement l'angle des jambes et le temps de maintien dans une position fixe.

Après la gymnastique, afin d'éviter les douleurs de fatigue, il est recommandé de s'allonger dans un état détendu, en appliquant de la glace sur les endroits douloureux.

Exercice pour tendinite du tendon du muscle abducteur:

  • Allongé sur le côté, penché sur votre avant-bras, posez votre autre main sur votre hanche.
  • Aider la main dans les premiers stades, soulever le haut de la jambe, tendre le large fascia de la cuisse.
  • Verrouillez la position comme dans l'exercice précédent.
  • Au fil du temps, effectuez cet exercice avec la résistance d'un cordon ou d'une bande élastique.

Exercice-grattage pour tendinite du tendon du muscle iliopsoas:

  • Après avoir baissé le genou droit, mettez la jambe gauche en avant, en la pliant à angle droit et en appuyant le pied sur le sol (la position du pied est strictement sous le genou ou légèrement en avant)
  • Redressez votre dos, contractant les muscles stabilisateurs.
  • Nourrir les hanches un peu en avant, reprendre le bassin en arrière, tout en plaçant vos mains sur votre genou gauche ou sur vos hanches.
  • Maintenez cette position, puis répétez le grattage pour l'autre jambe..
  • Exercices plus complexes pour le muscle iliopsoas:
    • «Ciseaux» avec séparation du bas du dos et du bassin du sol;
    • ficelle.

Exercice pour tendinite du tendon du muscle adducteur:

  • Allongé sur le sol et les coudes, pliez le haut de la jambe et placez-le devant vous, en plaçant votre pied au-dessus du genou du bas de la jambe.
  • Tirez l'orteil du bas de la jambe vers vous, soulevez-le lentement, puis abaissez-le lentement, sans vous allonger sur le sol.
  • Répétez le mouvement alternatif avec le bas de la jambe jusqu'à ce que les muscles soient chauds.
  • Vous pouvez ensuite abaisser votre jambe, vous détendre et rouler de l'autre côté pour répéter l'exercice pour l'autre jambe..
  • Cet exercice peut être compliqué en fixant le bas de la jambe avec du ruban élastique..
  • Il existe également une autre option:
    • Allongé sur le côté, placez le ballon entre les mollets des jambes redressées.
    • Relevez et abaissez les deux jambes sans toucher le sol.

Exercice pour la tendinite du muscle quadriceps:

  • À genoux, asseyez-vous sur le talon de votre pied gauche.
  • Soulever le mollet de la jambe droite, saisir l'arrière du pied avec vos mains et le tirer jusqu'à ce qu'il y ait une tension notable dans les quadriceps.
  • Après avoir fixé la position, gardez-la autant que possible, puis abaissez votre jambe et détendez-vous.
  • Changer la position du pied et répéter l'exercice.

La tendinite de la hanche peut être traitée avec succès en contrôlant la charge et en soutenant les muscles responsables du travail du SCT sous la forme appropriée..

La tendinose de l'articulation de la hanche (tendinite) est une pathologie causée par des processus dégénératifs et dystrophiques dans la région du tendon. Cela s'accompagne d'une déformation des structures articulaires, de dommages aux tissus périarticulaires. La maladie se développe le plus souvent chez les personnes dont le travail est associé à un dur travail physique, ainsi que chez les athlètes. Les causes, ainsi que les symptômes et la thérapie seront discutés plus loin..

C'est ce qu'on appelle une inflammation des tendons de l'articulation de la hanche. Il se produit avec des charges excessives sur la hanche. Le processus inflammatoire se développe à la suite de microfissures et de fissures qui apparaissent dans les muscles et les tissus conjonctifs, ainsi que dans les tendons. Au repos, ces dommages doivent généralement être réparés. Mais si les charges sont excessives et que la durée du repos est insuffisante pour la rééducation, cela conduit au développement d'une inflammation des ligaments, des tendons de l'articulation de la hanche, ainsi que des muscles qui y sont attachés..

Les causes spécifiques de la pathologie considérée sont les points suivants:

  1. Âge supérieur à quarante ans. Cela est dû aux caractéristiques liées à l'âge des tendons et des ligaments. Ils deviennent moins élastiques, plus souvent blessés..
  2. Arthrite et arthrose.
  3. Troubles du métabolisme du calcium.
  4. Activité physique intense. Les athlètes les plus à risque sont les personnes ainsi que les personnes dont les professions sont associées au travail acharné.
  5. Charges monotones constantes sur les membres inférieurs, y compris l'articulation de la hanche.
  6. Processus infectieux.
  7. Affaiblissement de la défense immunitaire du corps. Dans le même temps, les tissus des ligaments, des tendons et des muscles deviennent plus vulnérables, ne sont pas en mesure de récupérer complètement rapidement après un effort physique intense.
  8. Blessures fréquentes des membres inférieurs.
  9. Posture altérée.
  10. Porter des chaussures à talons hauts.
  11. Réactions allergiques aux médicaments.

La localisation des tendinites de la région articulaire de la cuisse peut être différente selon les ligaments enflammés. En particulier, le processus inflammatoire peut s'étendre aux tissus tendineux du muscle iliopsoas, tendon du muscle menant ou enlevant la cuisse.

Diagnostiquer la tendinite par les symptômes suivants:

  1. Douleur dans la zone blessée. Au début du développement de la pathologie, les douleurs sont provoquées par un effort prolongé et intense, et disparaissent progressivement sur fond de repos. Après un certain temps, déjà insignifiante en intensité de la charge provoque un syndrome douloureux prononcé et persistant.
  2. La palpation des tendons des muscles de la hanche est douloureuse.
  3. La peau au centre du processus inflammatoire est compactée, il y a une rougeur de la peau et une augmentation de la température locale.
  4. Lors des mouvements, un craquement se fait entendre dans l'articulation de la hanche affectée.
  5. Si les muscles ravisseurs ont subi une inflammation, la douleur est localisée à l'extérieur de la cuisse.
  6. En cas d'implication dans l'inflammation des tendons du muscle iliopsoas, le syndrome douloureux s'étend à la partie interne de la cuisse, ainsi qu'à la région inguinale et à la partie inférieure de la paroi abdominale antérieure. Dans ce cas, la douleur se produit en se reposant sur un membre, en particulier en marchant.
  7. Si l'inflammation a affecté le tendon du muscle adducteur long, le syndrome douloureux se produit lorsque vous essayez de retirer le membre. La mobilité de la hanche diminue.

Dans le diagnostic, les résultats des tests de stress sont utilisés, qui montrent quels mouvements dans l'articulation de la hanche provoquent des douleurs chez le patient. Avant de procéder, le traumatologue palpe soigneusement les muscles et les tendons de la région articulaire. De plus, le spécialiste détermine la limite des mouvements dans l'articulation. L'échographie et l'examen aux rayons X aideront à étudier plus en profondeur le degré de dommages..

Le plan de traitement de la pathologie considérée est basé sur le stade de la maladie. En particulier, les symptômes au stade initial peuvent être traités avec prudence. Pour ce faire, il est recommandé d'exclure l'effort physique sur la zone affectée, de commencer une cure de magnétothérapie. De plus, pour réduire la douleur, l'utilisation de remèdes locaux (onguents, gels, frottements) est recommandée.

Au stade aigu, la zone affectée est fixée de manière à être stationnaire. Cela peut être réalisé avec des bandages et des bandages, des orthèses et du plâtrage..

Les compresses de refroidissement qui doivent être appliquées sur le site de la lésion aideront à éliminer la douleur. L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, les analgésiques contribuent également au soulagement des douleurs. Lors de la fixation d'une infection secondaire, des agents antibactériens sont utilisés.

La physiothérapie joue également un rôle important dans le traitement de la tendinose. À ces fins, l'électrophorèse avec des solutions de médicaments anti-inflammatoires, vasculaires et analgésiques, la thérapie au laser, la magnétothérapie, les effets des ultrasons et des ondes de choc, la thérapie par la boue, les bains minéraux sont prescrits.

De plus, sous la supervision d'un médecin, le patient effectue une série d'exercices visant à renforcer l'appareil musculaire et les tendons des membres inférieurs. Ces exercices doivent être effectués régulièrement. Les exercices de physiothérapie ne doivent pas s'accompagner d'une douleur accrue! La charge doit être augmentée progressivement, tous les exercices doivent être effectués en douceur, sans secousses.

Si elle n'est pas traitée, la probabilité de complications augmente. La ténosynose calcifiante se produit avec la plus grande fréquence. Cette pathologie se manifeste par le dépôt de sels dans le tissu conjonctif de la lésion. De plus, le développement du syndrome du tunnel, qui est une conséquence de la compression des troncs nerveux avec des ligaments articulaires déformés et épaissis, est possible..

La durée du traitement peut varier de quatre à six semaines. Le traitement des formes chroniques est effectué dans des cours avec une certaine fréquence d'un médecin.

Les exercices de gymnastique ne peuvent être effectués qu'en l'absence de douleur intense. Aux stades initiaux des exercices de physiothérapie, les charges sur les cuisses doivent être minimales. S'il y a des douleurs dans le contexte de la gymnastique, il est recommandé au patient de faire une pause, en observant de préférence le repos au lit. Après avoir terminé l'ensemble des exercices, la relaxation et le repos sont nécessaires, vous pouvez appliquer de la glace sur la lésion en cas de gêne dans la zone articulaire.

Appuyez-vous sur l'avant-bras d'une main et placez l'autre sur la cuisse. Soulevez le membre inférieur, qui est situé sur le dessus, fixez-le en position relevée pendant un certain temps, puis abaissez-le. Dans les premières étapes, vous pouvez vous aider avec votre main. Lorsque l'exercice est facile, vous pouvez ajouter un cordon élastique pour créer une résistance à la levée des jambes.

Pliez le membre inférieur droit au niveau du genou, placez le pied du membre gauche sur le sol de sorte qu'il soit situé sous l'articulation du genou ou légèrement devant. Le dos doit être complètement redressé, le bassin allongé, les hanches vers l'avant. Mettez vos mains sur vos hanches ou votre genou gauche. Restez dans cette position pendant un moment, puis faites de même avec l'autre jambe..

Prenez une position horizontale, allongé sur le côté, penchez-vous sur la région des épaules (voir photo). Le membre situé sur le dessus doit être plié au niveau du genou. Son pied est au sol, au-dessus de la zone du genou du membre, situé en dessous. Tirez l'orteil de la jambe située en dessous, tirez lentement sur le membre, puis abaissez-le, mais pas complètement. Effectuez de tels mouvements jusqu'à ce qu'une sensation de chaleur et de fatigue apparaisse dans les muscles des jambes. Après un court repos et une relaxation, vous devez vous tourner du côté opposé et répéter toutes les actions avec le membre opposé. Pour rendre cet élément de gymnastique plus difficile, vous pouvez fixer un ruban élastique sur la jambe située en dessous.

Il existe un tel exercice d'option. En position horizontale du corps, placez le ballon entre les mollets. Dans ce cas, les jambes doivent être aussi droites que possible. Levez et abaissez les membres tout en tenant le ballon. Dans ce cas, les jambes ne doivent pas toucher le sol. Faites de l'exercice avant la fatigue.

Agenouillez-vous, tombez sur le talon du membre gauche. Soulevez les œufs du membre droit, saisissez le pied avec vos mains. Effectuez un mouvement de traction jusqu'à ce que la tension soit ressentie dans le muscle étiré. Il est nécessaire de rester dans cette position pendant un certain temps, en évitant l'apparition d'inconfort ou de douleur dans les jambes. Ensuite, abaissez le membre. Après la relaxation, des mouvements similaires doivent être effectués avec le membre opposé..

S'il n'y a aucun résultat avec un traitement conservateur, une douleur, une limitation des mouvements, une intervention chirurgicale sont effectuées. Il assure la réparation des tendons avec des autogreffes. Cette opération est difficile et la période de récupération dure longtemps..

Dans la période postopératoire, il est nécessaire d'éviter les contraintes sur le membre opéré. Avant les entraînements, faites un échauffement, et après eux - un étirement. L'augmentation de la pression sur les articulations doit être progressive. Les mouvements brusques de secousses doivent être exclus..

La tendinose de l'articulation de la hanche est bien traitable avec un accès rapide à un traitement spécialisé et approprié. Les complications peuvent être évitées si les recommandations du médecin sont strictement suivies et si les charges excessives sont évitées..