Douleur articulaire

  • Blessures

Tout le contenu iLive est vérifié par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

Nous avons des règles strictes pour choisir les sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Aujourd'hui, la douleur articulaire est l'un des premiers endroits au monde parmi les syndromes retrouvés dans la pratique d'un médecin de famille. Selon les statistiques, 80% de la population mondiale souffre de douleurs articulaires à un degré ou à un autre..

Les douleurs articulaires sont le symptôme d'une maladie très complexe du système musculo-squelettique. Une personne est tourmentée par des douleurs prolongées et souvent aiguës, qui sont très difficiles à supporter. Quelles sont les causes et les caractéristiques des douleurs articulaires?

La douleur articulaire complexe symptomatique, qui se développe lorsqu'une ou plusieurs articulations sont impliquées dans le processus pathologique, est appelée syndrome articulaire. Le diagnostic de ce syndrome dans la pratique d'un médecin de famille est parfois une tâche assez difficile. Tout d'abord, cela peut s'expliquer par l'existence d'un grand nombre de maladies qui surviennent avec des lésions de divers os et articulations, ainsi que par la présence d'un tableau clinique inhabituel et effacé de la maladie, en particulier chez les patients qui reçoivent ou ont reçu des médicaments tels que les hormones stéroïdes, les antibiotiques la veille..

Le diagnostic est parfois entravé par la rareté des manifestations cliniques, la longue évolution latente de la maladie, le monosymptome d'une lésion du système musculo-squelettique, ce qui crée les conditions pour masquer la maladie dans d'autres conditions. Les blessures et les douleurs articulaires dans certains cas sont en avance sur les manifestations extra-articulaires typiques de la maladie pendant une certaine période de temps. Les modifications caractéristiques du laboratoire et les signes radiologiques peuvent être absents pendant longtemps. Dans tous ces cas, le diagnostic différentiel des lésions articulaires prend une période assez longue (mois et même années).

De plus, il existe un groupe important de maladies qui ont des douleurs dans les articulations et se produisent avec des dommages aux tissus périarticulaires et sont accompagnées de manifestations cliniques similaires au syndrome articulaire. Ces maladies comprennent la bursite, la ténosynovite. Et seulement occasionnellement, le diagnostic est effectué selon un ou plusieurs signes spécifiques - symptômes pathognomoniques (par exemple, plaques cutanées avec arthrite psoriasique, un titre élevé d'anticorps à l'ADN avec le lupus érythémateux disséminé). Dans le même temps, les antécédents médicaux soigneusement recueillis par le médecin sont l'un des liens centraux et déterminants dans le diagnostic différentiel du syndrome articulaire. Une anamnèse et une étude objective contiennent 60 à 75% des informations nécessaires à un médecin généraliste pour poser un diagnostic. Les méthodes de laboratoire, les études radiologiques et autres études instrumentales aident à clarifier la nature des lésions articulaires uniquement dans certains cas. L'analyse de la douleur est un rôle particulièrement important parmi les informations anamnestiques dans le diagnostic..

Quelles sont les causes des douleurs articulaires?

De nombreux patients souffrent de douleurs articulaires - plus d'un tiers de la population mondiale. De plus, plus de la moitié des patients - âgés de plus de 40 ans et plus de 90% des patients - sont âgés de plus de 70 ans. Autrement dit, avec l'âge, cette maladie prend de plus en plus de personnes.

Si vous n’allez pas chez le médecin à temps pour traiter les douleurs articulaires, elles s’aggravent de plus en plus et sont alors beaucoup plus difficiles à guérir..

Quelles maladies peuvent provoquer des douleurs articulaires??

L'arthrite est l'une de ces maladies qui provoquent des douleurs articulaires. Les personnes atteintes de ce diagnostic souffrent d'une inflammation articulaire - plusieurs ou une, ainsi que de douleurs dans les ligaments et les tendons. La douleur dans un domaine, une articulation est la monoarthrite et dans plus de trois formations articulaires - polyarthrite.

Comment reconnaître l'inflammation des articulations et des tendons? Surveillez votre corps. Vous pouvez souffrir d'arthrite si les symptômes suivants sont observés.

  • Articulation enflée
  • Augmentation de la température
  • Douleurs articulaires dans ou autour de l'œdème
  • Incapacité de se déplacer librement en raison de la douleur
  • Fossile musculaire

Pourquoi l'arthrite se développe?

Cette maladie provoque des infections, une mauvaise circulation sanguine, des troubles métaboliques, une carence en calcium dans l'alimentation.

Si la cause de l'inflammation articulaire est une infection, la personne sera blessée même au repos. Et peu importe si vous avez une tension physique ou si vous bougez un peu.

Avec la nature infectieuse de l'arthrite, les douleurs articulaires peuvent être dérangeantes dans un état de repos complet (par exemple, lorsqu'une personne est allongée ou debout), et avec le moindre mouvement, sans parler des mouvements brusques.

En plus de la douleur, les membres ou les doigts peuvent gonfler chez une personne. La zone de ce gonflement est une articulation douloureuse. Ensuite, le membre sera inactif en raison de la douleur, sa forme change progressivement en raison de tumeurs et de fluides constants, qui s'accumulent inévitablement sous la peau au milieu de l'articulation malade.

Ces signes visibles s'accompagnent également d'une fatigue intense, de fièvre, de maux de tête, de sautes d'humeur, d'une irritabilité accrue.

L'arthrose et ses symptômes

Qu'est-ce que l'arthrose? Il s'agit d'une maladie articulaire dans laquelle ils se déforment et gonflent, des douleurs articulaires apparaissent. Cette maladie est considérée comme la plus courante en rhumatologie..

Comment se produit l'arthrose? Au fil des ans, le cartilage, situé entre les articulations et conçu pour les protéger des blessures, devient de plus en plus vulnérable. Il n'est plus si flexible, il s'effondre rapidement, durcit et peut s'enflammer. Le cartilage peut se frotter les uns contre les autres, ses tissus sont effacés et enflammés. Ensuite, les tendons et les ligaments qui y sont attachés sont étirés et également enflammés, il y a une douleur dans les articulations.

Aucune articulation ne peut être protégée de l'inflammation, chacune d'elles peut devenir la cible de cette maladie. Avec l'arthrose, les genoux et la colonne vertébrale, les doigts ou les orteils et les hanches peuvent souffrir.

Au niveau visible, les articulations peuvent être enflées, dans la zone des plis sur lesquels se forment des bosses - les soi-disant bosses. Il peut y avoir des rougeurs..

Que faire en cas de diagnostic d'arthrose?

Consultez votre médecin, peut-être que perdre du poids et changer votre régime alimentaire soulageront vos douleurs articulaires. Bien sûr, vous devrez acheter des analgésiques, ainsi que des vitamines et du glucose.

Réduit bien le stress des articulations nageant.

La polyarthrite rhumatoïde (PR) et ses symptômes

Avec cette maladie des articulations, ils deviennent enflammés, blessés. Mais il existe des signes qui distinguent cette maladie des autres. C'est ce qu'on appelle la symétrie - des douleurs articulaires sont observées du côté droit et gauche du corps. Sur cette base, la PR peut être distinguée des autres espèces et commencer à la traiter..

La PR est très dangereuse, à tel point qu'elle peut entraîner la mort. Plus tôt vous commencez à traiter la maladie, plus vite vous pouvez y faire face. Par conséquent, dès les premiers signes de l'apparition de la PR, vous devez absolument consulter un médecin pour un traitement..

Artérite temporale - pourquoi elle est dangereuse?

L'artérite temporale est une inflammation et une douleur dans les articulations. Il s'accompagne de douleurs dans les temples, d'où son nom. La douleur dans les tempes est due à une inflammation des vaisseaux des yeux et de la tête. Cette maladie ne vient pas seule - avec elle, une personne est également affectée par des rhumatismes polymyalgiques (douleurs musculaires multiples).

Elle est causée par des dysfonctionnements du système immunitaire du corps, en particulier par une réponse immunitaire aux stimuli externes..

L'artérite temporale est caractérisée par

... des douleurs dans différentes parties du corps, en particulier les hanches, les yeux, la tête et les épaules. Cette maladie peut survenir soudainement et une personne ne peut même pas se déplacer de la douleur.

Les autres symptômes sont une faiblesse soudaine, de la fatigue, des restrictions de mouvement, de la fièvre, une perte de poids rapide, de graves maux de tête, des douleurs aux épaules, aux hanches.

Si vous ne traitez pas à temps

Une personne peut devenir aveugle, subir un AVC, il peut y avoir d'autres conséquences irréversibles..

Beaucoup de gens ne soupçonnent pas qu'ils ont une artérite temporale, ne le prenant que pour des maux de tête. Mais il faut être vigilant et consulter un médecin à temps avec la moindre dégradation du bien-être, afin de ne pas aggraver la maladie.

La fibromyalgie et ses symptômes

Avec cette maladie chronique, une personne a de fortes douleurs dans les articulations et une sensibilité accrue. Il suffit de toucher la peau - et une personne peut ressentir une douleur soudaine et aiguë. Dans le même temps, l'insomnie, la fatigue et la faiblesse tourmentent encore.

La nature de la fibromyalgie est encore mal connue. Mais les médecins disent que les coupables de la maladie ne sont pas des blessures et des ecchymoses. Bien que les nerfs, les muscles et les articulations souffrent de cette condition, ils ne peuvent pas être blessés auparavant..

La fibromyalgie est associée à une sensibilité accrue des cellules nerveuses cérébrales - le cerveau et la moelle épinière. Ses causes sont également appelées déséquilibre hormonal (faibles taux d'hormones qui contrôlent l'humeur, sensibilité à la douleur).

Les signes de fibromyalgie sont des troubles du sommeil, des douleurs dans les articulations, les muscles, les ligaments et les tendons, une humeur diminuée, une sensibilité accrue au toucher, la mélancolie, la dépression.

Tout cela empêche une personne de vivre pleinement et de s'amuser dans la vie, donc l'objectif principal du traitement est de restaurer votre état de santé antérieur et de soulager la dépression.

Comment la fibromyalgie est traitée?

Tout d'abord, les patients prennent des sédatifs - pour établir un schéma de sommeil.

Les antidépresseurs peuvent également faire partie du traitement de la fibromyalgie, car la dépression peut augmenter la sensibilité à la douleur..

Les médicaments pour réduire l'inflammation, comme le naproxène ou l'ibuprofène, sont également sur la liste. Certes, ils peuvent combattre la douleur pendant longtemps, parfois sans faire face à ce rôle. Ensuite, le médecin prescrit d'autres analgésiques plus puissants..

Après avoir ressenti les symptômes de la fibromyalgie ou des douleurs articulaires, vous devriez immédiatement consulter un médecin pour commencer à traiter la maladie à son stade initial.

À propos de la structure des articulations et de la nature de la douleur

Si vous savez pourquoi les douleurs articulaires surviennent, il est beaucoup plus facile de les combattre et de les traiter. Par conséquent, vous devez comprendre les symptômes afin de savoir quelles maladies les provoquent. Ensuite, vous pouvez prescrire le traitement optimal.

Quelques mots sur la structure des articulations. Qu'est-ce qu'un joint? C'est une partie d'un membre - les bras ou les jambes - qui est mobile et qui est reliée à d'autres articulations par des ligaments. Deux os peuvent être connectés à l'aide d'articulations.

Les os peuvent se déplacer dans les tendons et les muscles auxquels ils sont attachés. Si au moins un de ces composants (tendons, muscles, ligaments) commence à faire mal - les médecins l'appellent un terme courant - douleur articulaire.

Pourquoi les articulations font mal

Des douleurs articulaires (arthralgies) ont été ressenties au moins une fois dans la vie par chaque personne. Selon les statistiques, les genoux et les douleurs au dos se produisent plus souvent chez les personnes après 40 ans. Cela est dû à la détérioration du corps et aux changements liés à l'âge, qui ne peuvent être évités. Vous devez connaître les symptômes des maladies et les méthodes de prévention pour éviter la destruction prématurée du sac articulaire.

Qu'est-ce qu'un joint?

L'articulation est représentée par une capsule recouverte de cartilage. À l'intérieur, il y a un liquide synovial, contribuant à la rotation facile des os. Pour que lorsque l'articulation bouge, les os ne s'usent pas les uns contre les autres, ils sont recouverts d'un mince cartilage, procurant une glisse lisse et indolore.

Le cartilage est sujet à la régénération et à l'auto-renouvellement. Lorsque le corps est perturbé, l'immunité ou le métabolisme est altéré, le tissu cartilagineux se régénère plus lentement qu'il ne s'use. En conséquence, des frictions et des douleurs surviennent et la quantité de liquide interarticulaire diminue. Gonflement, douleur, inflammation sur le site du coude.

Les articulations sont divisées en plusieurs types:

  • une articulation simple a deux surfaces et ne fonctionne que sur la flexion et l'extension, par exemple, la phalange du pouce;
  • une articulation complexe a plus de deux surfaces, par exemple un coude;
  • l'articulation complexe assure non seulement la flexion et l'extension, mais aussi tourne, par exemple, le genou;
  • l'articulation combinée et la plus complexe contient plusieurs surfaces, une structure complexe et fournit simultanément plus de deux types de mouvement, par exemple la mâchoire.
  • Une arthralgie peut survenir dans chacune des articulations. Pour éliminer la douleur, vous devez trouver la cause de son origine.

Causes des douleurs articulaires

Le nom commun pour les douleurs articulaires est l'arthralgie. Mais dans certains cas, lorsque les articulations sont constamment douloureuses, l'arthralgie est considérée comme une pathologie distincte, dont la cause est toute maladie du système musculo-squelettique. La principale cause de douleur est l'irritation des terminaisons nerveuses qui se trouvent dans les tissus mous du sac articulaire. Avec leur irritation, une impulsion va au cerveau, dont la réponse est la douleur. Autrement dit, les articulations saines ne font pas mal. Il faut en conclure que la douleur dans les articulations ne survient que lorsque son travail est interrompu. C'est un signal qu'un traitement est nécessaire. Il est impossible de tolérer l'inconfort et d'attendre que «ça passe tout seul». Ne passera pas. Et avec le temps ça ne fait qu'empirer.

En cas de perturbation métabolique dans le sac articulaire, la quantité de liquide synovial diminue, en raison de laquelle le cartilage commence à se frotter les uns contre les autres. Pour cette raison, ils sont détruits, une personne entend un craquement et ressent de la douleur. Si une assistance en temps opportun n'est pas fournie, l'articulation s'enflamme et un processus pathologique commence à se développer..

Articulations douloureuses

La douleur dans les articulations des membres supérieurs peut survenir pour un certain nombre de raisons:

  • Les causes mécaniques sont des blessures ou des modifications dégénératives des tissus cartilagineux osseux. Dans un état de calme, il n'y a pratiquement pas de douleur, mais avec la mobilité, il s'intensifie.
  • Les causes inflammatoires sont associées au développement de la maladie. En plus de la douleur, il existe des symptômes concomitants - gonflement, rougeur ou peau bleue. Dans le même temps, les mouvements sont limités, des excroissances peuvent apparaître sur les articulations - cônes.

Les brosses sont un mécanisme fragile et délicat qui cède souvent aux blessures. Il ne faut pas oublier qu'une personne fait tout avec ses mains. Par conséquent, ils ont une grande charge.

Les pathologies les plus courantes qui provoquent une douleur intense dans les membres supérieurs:

  • L'arthrite des doigts est considérée comme une maladie liée à l'âge et survient chez les personnes après 40 à 50 ans. Les principales causes de développement sont la détérioration du système immunitaire, la violation du métabolisme interstitiel au niveau cellulaire. En règle générale, l'arthrite des doigts commence par une inflammation de la paroi interne de l'articulation et finit par se propager à l'ensemble du sac, des tendons et des muscles. Selon les statistiques, cette maladie est considérée comme féminine, car elle affecte plus souvent le beau sexe. Cela est dû au fait que la création de l'articulation est affectée par le manque d'hormone féminine œstrogène.
  • L'entorse des ligaments et des muscles de la main survient souvent chez les athlètes de poids lourds et les personnes qui travaillent physiquement avec leurs mains. Lors de la levée de poids, les muscles et les articulations sont souvent touchés, ce qui provoque des douleurs et des torsions des mains. Dans ce cas, aucun traitement n'est nécessaire, il suffit de laisser le temps aux articulations de récupérer.
  • L'ostéoporose est une maladie associée à la fragilité osseuse. Dans ce cas, il n'y a pas de déformation et de gonflement, mais une douleur intense apparaît dans les mains. En règle générale, l'ostéoporose affecte tous les os squelettiques et les tissus cartilagineux..

Douleur articulaire

La douleur dans les articulations des jambes survient le plus souvent chez trois principaux groupes de patients:

  • Athlètes en raison du niveau élevé de charge. Les professionnels prennent des préparations spéciales pour la préservation des articulations, utilisent des bandages élastiques afin de ne pas endommager l'articulation pendant l'exercice. Chez les athlètes, les articulations s'usent plus rapidement et la douleur survient souvent à un âge précoce..
  • Les personnes de cet âge développent souvent de la polyarthrite rhumatoïde, qui affecte les coudes, les genoux et les hanches. La principale caractéristique de cette maladie est le dépôt de sels qui s'accumulent dans le sac articulaire et endommagent le cartilage.
  • Les personnes en surpoids. L'articulation est constituée de tissu cartilagineux qui présente un certain degré d'usure. Sous une charge constante, il s'use beaucoup plus rapidement. Par conséquent, les personnes en surpoids ont généralement des problèmes d'articulations et de veines dès leur plus jeune âge. La seule façon d'éviter les problèmes avec le système cardiovasculaire et le système musculo-squelettique est de réduire le poids. Tout le monde ne le fait pas. Par conséquent, vous devez prendre soin des articulations à l'avance et commencer à prendre des médicaments qui favorisent le métabolisme et préservent la fonctionnalité du cartilage. Seul un médecin peut prescrire un tel remède, vous ne devez donc pas attendre jusqu'à ce que l'articulation s'effondre.

Douleur dans les articulations des bras et des jambes

Si les articulations des membres supérieurs et inférieurs sont douloureuses en même temps, cela indique la culture des tissus osseux et cartilagineux en général.

La cause d'une lésion complexe du système musculo-squelettique peut être diverses maladies:

  • L'arthrose est une maladie qui affecte non seulement l'articulation, mais aussi les muscles. La pathologie des articulations des mains et des pieds peut être localisée. Les principaux symptômes sont une douleur persistante, un gonflement, une mobilité réduite, des rougeurs. La douleur articulaire la plus sévère est notée le matin ou après un état de calme prolongé. Qu'elle tempère, il faut "se disperser". Il s'agit d'une maladie liée à l'âge et elle commence à se développer après 50 ans. À 80 ans, 90% des personnes souffrent d'arthrose.
  • L'arthrose est une pathologie associée à un changement articulaire dégénératif. L'arthrose fait référence à un groupe de maladies, en raison desquelles une inflammation et une douleur dans les articulations se produisent, à la suite desquelles elles sont déformées. Si une assistance rapide n'est pas fournie, la mobilité est réduite.

Si les bras et les jambes font mal en même temps, cela indique la destruction du tissu osseux dans tout le corps. De tels symptômes nécessitent un traitement immédiat visant à normaliser le liquide articulaire, à renforcer les os et le cartilage.

Classification des maladies selon la nature et le moment de la manifestation de la douleur

La douleur articulaire a une nature différente, selon la pathologie qui l'a provoquée:

  • Selon le moment de la manifestation, la douleur peut être constante et périodique. Une constante qui se produit régulièrement dans les articulations, ou qui ne disparaît pas du tout. Le plus souvent, ce type de douleur est associé au processus inflammatoire du sac articulaire ou à une maladie associée à un manque de liquide synovial - arthrite, arthrose, ostéochondrose. Périodique, qui à son tour est divisé en périodes. La douleur peut survenir de façon irrégulière, mais rare ou stable: une fois par semaine, une fois par mois ou dans certaines conditions. Par exemple, après une longue course, les genoux font mal. Ou lorsque soulever des poids tire le bas du dos.
  • Des douleurs articulaires périodiques peuvent survenir lorsque le temps change - en particulier lorsque la saison change. S'il s'agit de pathologies chroniques ou des conséquences de blessures et de fractures, les douleurs articulaires commencent souvent avant les changements de cyclone ou les changements soudains de température.
  • La douleur se distingue également par la nature: aiguë, aiguë, douloureuse. Ce dernier type survient le plus souvent chez les patients souffrant de troubles chroniques des articulations, ainsi que de maladies inflammatoires.

Que faire si les articulations font mal

Comment et comment traiter

La douleur articulaire signale une tension ou le développement d'une maladie du système musculo-squelettique. Avant de commencer le traitement, il est important de comprendre la cause de l'inconfort. Si l'inconfort est associé à un traumatisme ou à de la fatigue, vous pouvez utiliser des analgésiques. Si la raison réside dans la pathologie des tissus cartilagineux osseux, il est nécessaire de consulter un médecin pour établir le bon diagnostic. Ce n'est qu'après que commence le cours du traitement. Il est important de se rappeler que les articulations sont détruites pendant longtemps, par conséquent, il faudra 1 à 12 mois pour récupérer, en fonction de la complexité de la poche articulaire, de l'âge du patient et des caractéristiques de son corps.

Lorsque les articulations sont douloureuses, un traitement immédiat est nécessaire. Il peut se produire dans deux directions principales - la drogue et le folk. Dans le premier cas, vous avez besoin d'une consultation médicale, car chaque maladie a ses propres caractéristiques et seul un spécialiste peut prescrire un cours complet qui sera efficace.

ethnoscience

La médecine alternative pour les douleurs articulaires peut être utilisée comme traitement d'appoint. En premier lieu devrait être un traitement médical compétent.

Sous traitement folklorique, on entend les méthodes basées sur des produits naturels d'origine végétale et animale:

  • Pommade à base de plantes. Pour le préparer, vous aurez besoin de plantes médicinales:
    • camomille ou calendula, qui apaise, soulage l'inflammation et la douleur;
    • achillée;
    • Millepertuis.
    • Les herbes doivent être fraîches et hachées (il est préférable d'utiliser un mélangeur). Pour un petit pot, 2 cuillères à café suffisent, de la vaseline ou n'importe quelle crème pour bébé est prise comme base. Mélangé avec des herbes et appliqué sur une articulation douloureuse le matin et le soir.
  • Le jus de chou contient des antioxydants et des vitamines qui normalisent le métabolisme intracellulaire et aident à restaurer les niveaux de liquide interarticulaire. Pour éliminer la douleur la nuit, vous devez attacher une feuille de chou à l'articulation et la bander pour qu'elle ne sorte pas. Pour une plus grande efficacité, vous pouvez pré-appliquer une fine couche de miel naturel.
  • Broyage d'alcool. Il est préparé à base de vodka ou d'alcool. Dans le récipient, vous devez verser des feuilles de châtaigne, ou des processus de pommes de terre, ou des sommets d'une moustache dorée. Ensuite, la potion est remplie d'alcool et placée dans un endroit sombre pendant 10 jours. À la fin du temps, la perfusion sera prête. Ils ont besoin de dilapider une articulation douloureuse deux fois par jour. Il est important que la peau ne soit pas endommagée, sinon la couche supérieure de l'épiderme se dessèche et se fissure.

Traitement traditionnel

Lorsque les articulations font mal, vous devez utiliser un traitement complet. Le cours exact et les médicaments sont prescrits par un spécialiste.

Assurez-vous d'utiliser les types de médicaments suivants:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils ont un effet complexe: soulagent les douleurs articulaires, assurent la mobilité, réduisent le processus inflammatoire, ont un léger effet antipyrétique. Ces médicaments sont disponibles sous diverses formes posologiques: suppositoire, gels, crèmes, pommades, comprimés, solutions injectables. Les suppositoires et les injections les plus efficaces agissent quelques minutes après l'administration du médicament. Les inconvénients des AINS comprennent un grand nombre d'effets indésirables et une perturbation du tractus gastro-intestinal. Les médicaments les plus courants: Diclofenac, Dicloberl, Voltaren Emulgel.
  • Les chondroprotecteurs sont des médicaments dont l'ingrédient actif est le sulfate de chondroïtine. Cette substance est un extrait des os de bovins ou de poissons marins. Il favorise la production de collagène et d'élastine naturels, normalise la quantité de liquide synovial et favorise la régénération rapide du tissu cartilagineux. Pour l'efficacité, ces médicaments doivent être utilisés sur une longue période - de plusieurs mois à plusieurs années. Les personnes souffrant de pathologies chroniques ou congénitales du système musculo-squelettique se voient prescrire un traitement d'entretien à vie basé sur la chondroïtine et la glucosamine. Les plus populaires - Dona, Teraflex.
  • Les hormones stéroïdes sont prescrites pour les dommages graves à l'articulation. Ce sont des substances physiologiquement actives qui améliorent la mobilité articulaire et réduisent l'inconfort. Ils ne répareront pas l'articulation, mais soulageront les sensations du patient..
  • Les corticostéroïdes sont un groupe de médicaments qui sont prescrits pour le processus inflammatoire de la poche articulaire. Soulage l'inflammation, la douleur, bloque la douleur. L'inconvénient est qu'ils ne restaurent pas le cartilage. Efficace - hydrocortisone, dexaméthasone, méthylprednisolone.

Avec n'importe quelle maladie, l'effet sera meilleur avec une approche intégrée.

Mesures préventives

Des mesures préventives aideront à éviter les douleurs articulaires:

  • Une bonne nutrition aidera non seulement à maintenir la mobilité articulaire pendant une longue période, mais améliorera également le fonctionnement de tout le corps.
  • Les sports et les promenades en plein air entraînent les muscles et les articulations, améliorent le système cardiovasculaire, normalisent la fréquence cardiaque.
  • Un stress modéré aidera à éviter les blessures, les entorses et les lésions articulaires..

En résumé, il convient de noter que les articulations sont douloureuses lorsqu'elles sont détruites et enflammées. Pour soulager la douleur, vous devez identifier la cause et agir en conséquence. Par exemple, si les mains sont douloureuses en soulevant un haltère, il est inutile de se faire soigner puis de soulever des poids. être en bonne santé!

Douleur articulaire. Traitement de la douleur articulaire

Beaucoup de gens souffrent de douleurs articulaires - les statistiques indiquent qu'environ 85% de la population mondiale. Il peut s'agir de sensations assez fortes qui tourmentent une personne et peuvent être à peine perceptibles, faibles.

La technique indolore et unique du Dr Bobyr

Moins cher que la thérapie manuelle

Obtenez un laissez-passer et venez chez nous!

Du 10 au 20 mai seulement! S'inscrire maintenant!

Beaucoup de gens souffrent de douleurs articulaires - les statistiques indiquent qu'environ 85% de la population mondiale. Il peut s'agir de sensations assez fortes qui tourmentent une personne et peuvent être à peine perceptibles, faibles.

Ils surviennent pour diverses raisons. Il s'agit d'un dommage mécanique à l'intégrité de l'articulation (traumatisme) et de toutes sortes de maladies. Vous pouvez mettre en évidence certaines des maladies les plus courantes, à cause desquelles l'articulation commence à faire mal, et parler de chacune d'entre elles plus en détail..

Arthrose - un orage plein

L'arthrite est une inflammation qui survient dans une articulation. Elle affecte un grand nombre d'hommes et de femmes. L'essence de l'arthrose est la suivante: la couche de cartilage qui recouvre l'articulation évolue au fil du temps, sa dégénérescence se produit. Un cartilage blessé en blesse un autre et lui cause des dommages. À la suite de ces processus, les articulations d'une personne commencent à faire mal, à s'enflammer. Les gens ne peuvent pas faire de mouvements simples, car le membre est déjà mal redressé / levé / plié.

Il existe des preuves que parmi les Américains, environ 27 millions de personnes souffrent d'arthrose.

En règle générale, la maladie se manifeste dans quarante ans ou plus tard, ses symptômes ne sont pas si prononcés au début, la maladie progresse progressivement. A soixante ans, 50% de la population ressent d'une manière ou d'une autre les symptômes de l'arthrose.

Dans la plupart des cas, la douleur apparaît dans les plus grosses articulations, en particulier celles sur lesquelles l'effort physique est le plus important. Il s'agit notamment du tibia, du genou et de la hanche.

Le plus souvent, les personnes dodues sont touchées. Les statistiques montrent que ceux qui sont en surpoids sont plus susceptibles de souffrir d'arthrose que ceux qui n'ont pas un tel problème..

la polyarthrite rhumatoïde "se lie" dans les bras et les jambes

Cette maladie fait référence à l'auto-immunité, c'est-à-dire qu'avec elle, des corps auto-immuns se développent dans le corps. Le résultat de la lésion est une douleur dans les articulations et des restrictions de mouvement. Généralement malade, de vingt à cinquante ans.

En Amérique, un million et demi de personnes ont reçu un diagnostic de polyarthrite rhumatoïde.

Puisque le système immunitaire est endommagé, des anticorps dirigés contre son propre épithélium se forment. Cela conduit à l'apparition d'une inflammation. Les articulations s'abîment progressivement de plus en plus. Parfois, les organes internes peuvent être affectés.

En raison de processus inflammatoires, l'articulation s'use littéralement. La douleur constante et la faible mobilité épuisent le patient, il est donc important de commencer le traitement à temps.

Fait intéressant, l'inconfort est symétrique: par exemple, si les articulations font mal du côté droit, alors en même temps elles font mal à gauche. Souvent, la maladie attaque même les petites articulations, comme le poignet ou le pied.

Bursite - inflammation du sac articulaire

C'est ce qui distingue cette maladie de l'arthrite. Ce dernier est caractérisé par une inflammation de l'articulation elle-même, pas du sac.

Dans la plupart des cas, la bursite devient la conséquence d'un traumatisme, de mouvements incorrects, d'une compression. Presque toujours, la maladie affecte les épaules, les genoux et les hanches..

Bouts de goutte

La goutte est généralement caractérisée par une limitation de la mobilité articulaire, des douleurs désagréables, des rougeurs sur le site de la zone touchée et une inflammation. Le patient souffre de vagues de goutte paroxystiques.

À quoi cela se passe-t-il? L'acide urique est excrété en volume excessif. Tout cela n'a pas le temps de sortir, donc les résidus se cristallisent et se déposent dans les articulations. Le résultat est une inflammation de ce dernier.

Presque toujours, une maladie dépasse les personnes qui ont franchi un jalon de 50 ans, car avec l'âge, les reins commencent à fonctionner moins activement. Dans la plupart des cas, la maladie affecte les pieds.

Lupus auto-immun

Parmi les maladies auto-immunes, il y a le lupus érythémateux disséminé. Jusqu'à présent, les experts ne peuvent pas déterminer la véritable origine de la maladie. Mais il a été prouvé qu'elle peut être provoquée par des infections, des troubles graves, une dépression, une exposition excessive au soleil, des rayons ultraviolets, des perturbations hormonales en attendant un enfant, l'utilisation de contraceptifs.

Les représentants du lupus érythémateux femelle dépassent beaucoup plus souvent que les hommes. Elle se manifeste par des attaques qui sont remplacées par une rémission. Les attaques peuvent être plus ou moins longues - leurs termes sont inégaux. Les symptômes comprennent des douleurs articulaires, de la fièvre.

Lorsque les manifestations disparaissent, le patient peut être libéré du traitement.

Parfois, avec les articulations, d'autres systèmes et organes sont affectés, par exemple le cœur, la peau, les reins.

D'où vient la fibromyalgie??

Mais personne ne peut répondre à cette question. Vous ne pouvez déterminer cette maladie que par des signes caractéristiques. Parmi eux, des douleurs dans les ligaments, à l'endroit où il y a des articulations, des maux de tête, un mauvais sommeil. Beaucoup se plaignent de fatigue instantanée, de dysfonctionnement de l'appareil intestinal.

Ostéoporose - Os mous

L'ostéoporose est une maladie qui affecte l'épithélium osseux. En conséquence, le tissu perd sa densité. Cela est dû au fait que les processus de catabolisme commencent à se dérouler dans les os plus intensément que les processus d'anabolisme.

Le plus souvent, les femmes adultes qui ont dépassé la ménopause sont touchées.

Vrai et faux

Nous allons essayer d'exprimer certains faits qui existent réellement et dissiper plusieurs spéculations liées aux douleurs articulaires..

Ainsi, les gens sont habitués à penser que l'inconfort dans les articulations signifie nécessairement de l'arthrite. Ce n'est pas vrai. Diverses maladies ont été décrites ci-dessus, caractérisées par des douleurs articulaires, et elles ne sont pas toujours arthritiques. En particulier, ils peuvent être causés par une bursite. Dans tous les cas, afin d'établir le bon diagnostic et de commencer un traitement efficace, lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, vous devez vous présenter au cabinet du médecin.

Un mythe est également une déclaration qui déclare que l'arthrite peut être causée par un clic constant des articulations. En fait, le clic est entendu en raison de l'effet de vide lorsque l'articulation est étendue, donc cela ne peut pas être associé à l'arthrite.

Beaucoup de gens pensent qu'il vaut mieux s'abstenir de faire de l'exercice, car ils peuvent provoquer des douleurs articulaires. En fait, l'exercice est essentiel pour nous tous afin de maintenir notre santé. Ils sont également utiles pour les personnes atteintes d'arthrite. Dans ce cas, si une personne est tourmentée par la douleur, il n'est pas recommandé de se tourmenter excessivement, mais il est préférable de faire de l'exercice sur un vélo stationnaire ou d'effectuer une gymnastique simple.

Un grand volume de mouvements est souhaitable pour toute personne. Vous ne pouvez pas rester assis si vous ne voulez pas tomber malade.

Beaucoup disent que l'arthrite ne peut pas être arrêtée. Ce n'est pas vrai. L'évolution de la maladie est nécessaire et peut être ralentie. Cela se fait avec des médicaments tels que les stéroïdes, les médicaments antirhumatismaux, etc. Ils soulagent l'inflammation, éliminent la douleur, à la suite de quoi la progression de l'arthrite ralentit ou s'arrête complètement.

Mais ce qui n'est pas exactement de la spéculation, c'est le fait qui parle de la sensibilité des patients arthritiques aux changements climatiques. Les jours secs, ces personnes sont à l'aise et sous la pluie ou la neige, elles ressentent une douleur accrue.

Qu'est-ce que l'arthrite??

L'arthrite ne se rencontre pas seulement chez les personnes âgées. Il peut attaquer absolument n'importe quelle personne, même un enfant. Symptômes de l'arthrite - douleurs articulaires, faible mobilité des articulations. Les patients sont souvent traités avec des exercices physiques spéciaux et des médicaments. Ils sont obligés de reconsidérer leur mode de vie et de le changer pour le mieux..

Toute l'arthrite est divisée en 3 groupes: arthrose, polyarthrite rhumatoïde, arthrite juvénile.

L'arthrose est beaucoup plus courante que les deux autres maladies qui viennent d'être exprimées. Au cours de l'évolution de la maladie, le tissu cartilagineux situé au niveau de l'articulation subit une désintégration. Cela peut se produire dans la zone de la hanche, dans le genou, dans la région des épaules, en bas de la jambe. En général, les personnes qui ont franchi le seuil de leur quarantième anniversaire souffrent de cette maladie.

Le deuxième groupe d'arthrite, comme déjà mentionné, est représenté par la polyarthrite rhumatoïde. Dans ce cas, la surface du joint est affectée. Il s'enflamme, il s'accompagne de douleur. Le plus souvent, les articulations pas très grosses, par exemple les pieds des membres inférieurs, sont touchées par cette maladie.

Femmes généralement malades de plus de trente ans, mais pas plus de cinquante.

Enfin, l'arthrite juvénile. Cette maladie est principalement attaquée par des filles qui n'ont pas encore dix-huit ans. Cependant, les garçons sont également malades. Pourquoi cette maladie survient à un si jeune âge, reste un mystère pour les médecins.

L'arthrite juvénile affecte le bas de la jambe, les pieds, les épaules, les genoux, parfois la zone du poignet, la hanche. De plusieurs sous-espèces de cette arthrite, la polyarthrite juvénile est la plus courante..

Comment identifier une maladie?

Si vous constatez les premiers signes d'arthrite, vous devriez consulter un spécialiste dès que possible. Ce n'est qu'après l'examen qu'il pourra identifier un type de maladie et prendre rapidement des mesures pour guérir le patient.

Parmi les méthodes d'examen figurent:

  • physique. Grâce à lui, vous pouvez déterminer s'il y a un gonflement de l'articulation, ressentir les taches douloureuses par palpation, connaître le degré de mouvement limité de l'articulation;
  • détermination de la force de la douleur et de sa nature;
  • prélèvement de sang pour analyse. Dans ce cas, non seulement une analyse générale est effectuée, mais également des tests rhumatismaux, et le sang est également examiné pour la présence d'anticorps;
  • radiographie des articulations;
  • imagerie par résonance magnétique et tomodensitométrie d'une articulation malade. En règle générale, le patient se voit attribuer une chose;
  • densitométrie;
  • examen échographique de l'articulation;
  • arthroscopie. Elle consiste à introduire un appareil spécial directement dans l'articulation, qui transmettra une image de l'espace interne à un spécialiste et déterminera la pathologie;
  • crevaison.

Il n'est pas nécessaire de recourir à l'aide de toutes ces procédures, souvent quelques-unes suffisent pour déterminer avec précision le diagnostic. Si cette dernière est confirmée, c'est-à-dire qu'une personne souffre d'arthrite, très probablement, elle est envoyée pour une consultation avec un rhumatologue.

Étant donné que les variétés d'arthrite ont des signes et des caractères différents, certaines d'entre elles sont déterminées assez facilement, tandis que d'autres doivent être diagnostiquées pendant longtemps, en recourant à de nombreuses méthodes de recherche. Mais cela doit être fait, car tout dépend de la précision du diagnostic - la santé du patient, sa vie future, son bien-être, son humeur, sa capacité à travailler.

Parfois, une maladie est si complexe que des examens supplémentaires sont nécessaires pour l'identifier. Disons qu'il n'est pas si facile de diagnostiquer l'arthrite psoriasique.

Comment vaincre la maladie?

Auparavant, diverses mesures étaient utilisées pour traiter un patient souffrant d'arthrite. On lui a prescrit de l'aspirine, des procédures thermiques prescrites, des articulations avec des pathologies identifiées ont été fixées avec des dispositifs spéciaux afin que le membre ou une partie de celui-ci soit immobilisé tout le temps. Mais plus tard, il a été possible de prouver que l'immobilisation est de peu d'utilité, mais elle est suffisamment nuisible. Par conséquent, maintenant, les articulations essaient non seulement de ne pas rester au repos, mais même, au contraire, de les charger de nouveaux mouvements afin qu'ils soient constamment développés. Cela leur permettra de préserver leurs capacités pendant longtemps, et une personne - profiter de la vie et ne pas ressentir de douleur et d'inconfort.

L'arthrose est guérie en faisant des exercices spéciaux, en subissant des procédures physiothérapeutiques et en utilisant des médicaments. Le patient reçoit des injections, certains régimes sont prescrits pour éliminer l'excès de poids. En règle générale, les kilos en trop ont un impact direct sur la probabilité d'arthrose dans les grosses articulations.

La polyarthrite rhumatoïde n'était pas non plus traitée correctement correctement auparavant. Les patients ont reçu de la prednisone. Il a aidé, mais plus tard, il s'est avéré qu'il avait de nombreux effets secondaires..

Récemment, de nouveaux médicaments ont été inventés appelés Adalimumab. Nous nous attendons à leur efficacité dans le traitement des patients.

Soins médicinaux

Pour se débarrasser de l'arthrite et de ses variétés, une variété de médicaments sont utilisés. Ceux-ci comprennent, par exemple, le naproxène, l'aspirine, l'ibuprofène, les stéroïdes, la pénicillamine, le sulfate de chondroïtine. Cependant, chacun d'eux peut affecter le corps à la fois positivement et négativement. Tel ou tel médicament ne doit être prescrit que par un médecin, l'automédication est strictement contre-indiquée.

Les méthodes physiothérapeutiques peuvent soulager l'enflure, réduire le degré de douleur dans l'articulation, l'aider à se déplacer avec une plus grande amplitude. Encore une fois, il n'y a parfois aucune utilité, mais il existe de nombreuses influences négatives.

En ce qui concerne les exercices physiques et les entraînements, les personnes souffrant de maladies articulaires pensent qu'elles doivent se protéger complètement de toute charge afin de ne pas se blesser par inadvertance et d'aggraver la position de l'articulation. Cependant, ce n'est pas tout à fait correct. Les charges sont utiles si elles sont modérées. Et s'ils sont utilisés avec des orthèses de fixation et des médicaments prescrits par un spécialiste, l'effet sera positif: dans l'épithélium cartilagineux, la circulation sanguine s'améliorera, la douleur disparaîtra ou diminuera, les muscles deviendront plus flexibles et forts, le surpoids disparaîtra, le sommeil nocturne se stabilisera, l'humeur augmentera, les membres vont bouger plus activement et sans gêne.

Bien sûr, il y a beaucoup d'exercices, et tous ne conviennent pas à chaque personne. En règle générale, pour l'arthrite, la gymnastique est prescrite: c'est le yoga et le qi-gun. Les exercices se combinent avec le vélo, la natation. Leur régularité et leur intensité ne sont pas toujours les mêmes: tout dépend de l'intensité de la douleur dans les articulations.

Vous devez toujours contacter un spécialiste expérimenté et ne pas vous adonner à l'automédication, car cela est lourd de conséquences tristes. Seul un médecin peut prescrire le même traitement, nécessaire et utile.

Douleurs articulaires du côté droit

Nous vous suggérons de vous familiariser avec toutes les réponses aux questions sur le sujet: «Douleurs articulaires du côté droit». Le sujet est entièrement couvert ici, ainsi que les commentaires et conclusions d'experts..

Maladies des articulations des mains, traitement de la douleur

L'une des plaintes les plus courantes que les gens viennent voir un rhumatologue peut être exprimée par la phrase: articulations des mains blessées - que dois-je faire? En effet, l’arthralgie est souvent si prononcée qu’elle viole non seulement les activités professionnelles d’une personne, mais ne lui permet pas non plus d’effectuer les activités quotidiennes de base. Par exemple, certaines personnes ne peuvent pas prendre une tasse ou un peigne, attacher des boutons, ouvrir la porte avec une clé.

Si vous exécutez le problème, vous pouvez obtenir la déformation des brosses

La douleur articulaire comme symptôme

Il convient de noter que les douleurs articulaires sont différentes, et souvent c'est leur nature qui devient un facteur déterminant dans le diagnostic correct de la maladie déjà au stade de l'examen médical initial.

Les rhumatologues divisent les douleurs articulaires en deux grands groupes: mécaniques et inflammatoires. La douleur mécanique est caractéristique des maladies dégénératives (par exemple, l'ostéoarthrose). Ces douleurs ne s'accompagnent pas de raideur dans les mouvements le matin, ou la raideur est là, mais ne dure pas plus d'une demi-heure, au repos, l'inconfort diminue.

Douleur inflammatoire, au contraire: diminue avec le mouvement, accompagnée d'une raideur prolongée des articulations (plus de 30 minutes). Dans le même temps, il existe presque toujours d'autres signes d'inflammation: gonflement, rougeur, diminution de l'amplitude des mouvements. Avec la douleur mécanique, les signes d'inflammation locale sont souvent absents ou légèrement exprimés..

Seul un spécialiste sera en mesure de poser un diagnostic précis et de prescrire un traitement adéquat.

Causes des douleurs articulaires

Avant de commencer à envisager des méthodes de traitement, il ne sera pas superflu de comprendre pourquoi les articulations des mains font mal.

La pathologie la plus courante à l'origine de l'arthralgie est l'arthrose - une maladie dégénérative dans laquelle se produisent la destruction du cartilage articulaire et la modification des surfaces articulaires des os. On estime qu'environ 6 à 7% des personnes souffrent d'arthrose, qui s'accompagne de douleurs. De plus en plus de personnes présentent certains signes et changements dans le corps qui sont caractéristiques de l'arthrose, mais au moment de l'examen, ils ne ressentent toujours pas de douleur.

La polyarthrite rhumatoïde est une autre cause fréquente de douleur dans les mains. Cette maladie est considérée comme auto-immune, car avec la polyarthrite rhumatoïde, des anticorps dirigés contre vos propres tissus apparaissent dans le corps. Les anticorps endommagent les structures articulaires, provoquant une inflammation sévère. Avec cette maladie, les pouces et les sections distales des mains (celles les plus proches du bout des doigts) ne sont jamais affectées, et tous les changements (y compris la douleur) sont symétriques: c'est-à-dire les zones du même nom font mal à gauche et à droite. Un symptôme caractéristique de la polyarthrite rhumatoïde est la raideur des mouvements, dont le pic se produit tôt le matin. En règle générale, la restriction de mobilité dure de 30 à 120 minutes ou plus, après quoi elle diminue ou passe progressivement. La polyarthrite rhumatoïde toucherait 1% de la population..

Une autre maladie menant au développement de douleurs articulaires est la goutte. Selon diverses sources, de 0,1 à 0,8% de la population mondiale souffre de cette maladie (les statistiques sont inconnues en Russie), de plus, les hommes sont les plus touchés. En cas d'altération du métabolisme des purines (substances fournies avec les aliments, nécessaires à la création de cellules d'ADN et d'ARN), la teneur en acide urique dans le sang augmente, qui commence à se déposer dans les tissus articulaires, causant des dommages. Les causes de la goutte sont multiples. Parmi les principaux médecins, l'hérédité, l'abus d'alcool et une mauvaise alimentation avec un excès de purines (on les trouve dans le foie, les reins, la levure, la viande). Avec la goutte, la douleur, l'enflure et la rougeur des articulations des mains surviennent le plus souvent chez les femmes. L'endroit «préféré» de la lésion des mains est la phalange des doigts et la région du poignet. Avec cette pathologie, une articulation peut être affectée, ainsi que plusieurs.

L'inflammation peut survenir avec le rhumatisme articulaire aigu, avec des lésions infectieuses ou traumatiques, et avec le psoriasis (arthrite psoriasique)...

Ainsi, l'arthralgie est un symptôme d'une maladie des articulations des mains. Chacun d'eux nécessite une approche individuelle..

Même une infection respiratoire aiguë non traitée peut devenir une cause de douleur.

Traitement médical

Afin de traiter efficacement la douleur dans les articulations des mains, il est nécessaire de déterminer correctement la cause de leur apparition. Un grand nombre de maladies qui diffèrent à la fois par la cause de l'occurrence et par le mécanisme de développement peuvent conduire au même symptôme clinique. En pratique, cela signifie que les mêmes médicaments peuvent être très efficaces dans un cas et complètement inutiles et même nocifs dans un autre.

Néanmoins, pour la douleur dans les articulations des mains, il existe un traitement que l'on pourrait appeler universel (efficace dans la plupart des cas). Ce sont des médicaments qui appartiennent au groupe des symptômes. Ils aident à soulager les sensations douloureuses ou même à les supprimer complètement. Le groupe de médicaments le plus étendu et le plus fréquemment utilisé qui provoquent un effet analgésique prononcé sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens. À une certaine époque, le diclofénac et l'indométacine étaient largement utilisés et connus, qui sont utilisés à ce jour, car ils ont un fort effet anti-inflammatoire et analgésique, et sont assez peu coûteux. Cependant, ces médicaments ont des effets secondaires graves, principalement du tractus gastro-intestinal (le diclofénac et l'indométhacine peuvent provoquer une érosion, des ulcères, des saignements, des hépatites, etc.).

Actuellement, des anti-inflammatoires non stéroïdiens modernes à action sélective (les soi-disant inhibiteurs de la cyclooxygénase-2) sont utilisés pour soulager la douleur et l'inflammation des articulations. Contrairement aux médicaments des générations passées, ils ont des effets minimes sur les intestins, le foie et les reins, supprimant avec précision la production de substances biologiquement actives qui provoquent une inflammation dans les tissus articulaires. Ce groupe comprend le nimésil, le célécoxib.

Pour soulager la douleur causée par les maladies auto-immunes (par exemple, la polyarthrite rhumatoïde), des hormones glucocorticostéroïdes sont utilisées. Ils ont un puissant effet anti-inflammatoire, par conséquent, chez ces patients, ils entraînent une diminution rapide des symptômes. Dans certains cas (par exemple pour soulager la douleur et l'inflammation dans l'arthrite goutteuse aiguë ou l'arthrite psoriasique), des glucocorticostéroïdes sont également utilisés: dexaméthasone, prednisone, metipred et autres.

En plus des anti-inflammatoires, un traitement qui affecterait directement la cause de la maladie est nécessaire pour éliminer l'arthralgie. Dans chaque cas, l'ensemble des agents thérapeutiques sera différent.

Pour réduire la douleur avec une légère inflammation ou en combinaison avec une thérapie standard, des onguents anti-inflammatoires (par exemple, avec du diclofénac), ou des crèmes, des onguents et des gels avec des effets distrayants et analgésiques (finalgon, etc.) sont utilisés..

Lorsque de grandes articulations des mains sont affectées, des médicaments hormonaux (glucocorticostéroïdes) peuvent être injectés directement dans la cavité articulaire. Le plus souvent dans cette situation, la diprospan et l'hydrocortisone sont utilisées..

Physiothérapie

En plus des médicaments, il aide à réduire l'inconfort:

  • irradiation ultraviolette de l'érythème (c'est-à-dire la dose provoquant une rougeur);
  • applications de médicaments anti-inflammatoires (par exemple, dimexidine diluée 1 à 1 avec de l'eau distillée);
  • courants d'impulsions;
  • utilisation du champ électrique UHF (électrophorèse avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens, phonophorèse avec des hormones glucocorticostéroïdes).

Il est important de noter que les méthodes physiothérapeutiques sont dans la plupart des cas auxiliaires et doivent être utilisées en combinaison avec des médicaments prescrits par voie orale ou sous forme d'applications..

La médecine traditionnelle

Il existe d'innombrables façons populaires de soulager l'arthralgie. De nombreux patients notent un effet positif de l'utilisation de la momie, dont 0,5 gramme est recommandé d'être mélangé à 100 grammes de miel et utilisé comme compresse.

De nombreuses recettes de médecine traditionnelle sont basées sur l'effet distrayant et réchauffant local de certaines substances. De telles méthodes comprennent, par exemple, l'utilisation de compresses avec une feuille chauffée de chou et de miel..

Les herbes à effet anti-inflammatoire (feuilles et racines de pissenlit, feuilles d'airelle rouge, d'ortie, de plantain) sont également souvent utilisées comme base de compresses. Les guérisseurs traditionnels croient que les substances actives, pénétrant l'articulation, suppriment l'inflammation et réduisent ainsi la douleur.

Quoi qu'il en soit, avant de vous lancer dans l'automédication, vous devez absolument consulter votre médecin au sujet de la sécurité des composants utilisés dans les recettes de médecine traditionnelle. De plus, il est important de comprendre: les maladies du système ostéoarticulaire nécessitent un traitement complet et sérieux prescrit par un rhumatologue, et le refus d'un tel traitement peut entraîner une progression rapide de la maladie.

Les articulations du côté droit font mal

1. Blessure

Les blessures à la hanche surviennent souvent chez les athlètes: joueurs de football, skieurs, patineurs

Lorsque vous vous plaignez de douleurs dans l'articulation de la hanche chez des personnes de tout âge, il est d'abord nécessaire d'exclure les blessures. Il peut s'agir simplement d'une lésion des tissus mous de la cuisse ou d'une affection beaucoup plus grave - une fracture du col fémoral dans l'articulation de la hanche droite.

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

2. Coxarthrose

L'arthrose de la hanche (coxarthrose) est une maladie qui survient en raison de la destruction du cartilage articulaire avec déformation subséquente de la tête fémorale. La coxarthrose est la cause la plus fréquente de douleur dans l'articulation de la hanche droite (non liée à un traumatisme) chez les personnes d'âge moyen et les personnes âgées.

À gauche, une articulation de la hanche saine, à droite, la coxarthrose

Maladies dans lesquelles apparaissent des douleurs articulaires

L'arthrite est l'une de ces maladies qui provoquent des douleurs articulaires. Les personnes atteintes de ce diagnostic souffrent d'une inflammation articulaire - plusieurs ou une, ainsi que de douleurs dans les ligaments et les tendons. La douleur dans un domaine, une articulation est la monoarthrite et dans plus de trois formations articulaires - polyarthrite.

Comment reconnaître l'inflammation des articulations et des tendons? Surveillez votre corps. Vous pouvez souffrir d'arthrite si les symptômes suivants sont observés.

  • Articulation enflée
  • Augmentation de la température
  • Douleurs articulaires dans ou autour de l'œdème
  • Incapacité de se déplacer librement en raison de la douleur
  • Fossile musculaire

Cette maladie provoque des infections, une mauvaise circulation sanguine, des troubles métaboliques, une carence en calcium dans l'alimentation.

Si la cause de l'inflammation articulaire est une infection, la personne sera blessée même au repos. Et peu importe si vous avez une tension physique ou si vous bougez un peu.

Avec la nature infectieuse de l'arthrite, les douleurs articulaires peuvent être dérangeantes dans un état de repos complet (par exemple, lorsqu'une personne est allongée ou debout), et avec le moindre mouvement, sans parler des mouvements brusques.

En plus de la douleur, les membres ou les doigts peuvent gonfler chez une personne. La zone de ce gonflement est une articulation douloureuse. Ensuite, le membre sera inactif en raison de la douleur, sa forme change progressivement en raison de tumeurs et de fluides constants, qui s'accumulent inévitablement sous la peau au milieu de l'articulation malade.

Ces signes visibles s'accompagnent également d'une fatigue intense, de fièvre, de maux de tête, de sautes d'humeur, d'une irritabilité accrue.

Qu'est-ce que l'arthrose? Il s'agit d'une maladie articulaire dans laquelle ils se déforment et gonflent, des douleurs articulaires apparaissent. Cette maladie est considérée comme la plus courante en rhumatologie..

Comment se produit l'arthrose? Au fil des ans, le cartilage, situé entre les articulations et conçu pour les protéger des blessures, devient de plus en plus vulnérable. Il n'est plus si flexible, il s'effondre rapidement, durcit et peut s'enflammer. Le cartilage peut se frotter les uns contre les autres, ses tissus sont effacés et enflammés. Ensuite, les tendons et les ligaments qui y sont attachés sont étirés et également enflammés, il y a une douleur dans les articulations.

Aucune articulation ne peut être protégée de l'inflammation, chacune d'elles peut devenir la cible de cette maladie. Avec l'arthrose, les genoux et la colonne vertébrale, les doigts ou les orteils et les hanches peuvent souffrir.

Au niveau visible, les articulations peuvent être enflées, dans la zone des plis sur lesquels se forment des bosses - les soi-disant bosses. Il peut y avoir des rougeurs..

Afin de comprendre correctement les signaux que le corps envoie et pour éviter des conséquences graves, il est nécessaire, tout d'abord, de comprendre en détail les causes de l'apparition de douleurs articulaires - ce n'est qu'alors que vous pouvez effectuer le traitement correct prescrit et éviter ainsi de nombreuses complications..

L'articulation est la partie mobile du membre où convergent 2 os. Ces derniers maintiennent les ligaments en place (faisceaux de tissus solides) et déplacent les muscles et les tendons (ces derniers attachent le muscle à l'os). La douleur dans l'une de ces parties est caractérisée comme une douleur articulaire..

L'arthrite est un processus inflammatoire dans une ou plusieurs articulations ou dans leurs tendons et ligaments (dans le tissu conjonctif). La présence d'une inflammation est indiquée par des signes: gonflement de l'articulation, mouvement limité, fièvre, douleur et rougeur. Plus de 100 conditions pathologiques, telles que des infections et des changements dans la composition du sang, contribuent à l'arthrite.

Si une seule articulation est affectée, nous parlons de monoarthrite, 2-3 articulations sont de l'oligoarthrite, plus de trois sont de la polyarthrite. La douleur articulaire avec une lésion bactérienne n'est pas associée à l'activité physique: elle survient même si une personne est en repos physique et s'intensifie considérablement avec les mouvements.

Dans ce cas, un gonflement et une rougeur de la peau autour de l'articulation apparaissent, une raideur - en particulier le matin, des changements dans la forme et la forme de l'articulation sont observés, provoqués par une inflammation des tissus articulaires, une violation de la surface cartilagineuse osseuse de l'articulation et une accumulation de liquide dans sa cavité.

L'arthrite est un terme universel utilisé pour désigner l'inflammation des articulations - mais ce n'est pas un diagnostic. À ce jour, les scientifiques distinguent environ 100 types différents d'arthrite. Un diagnostic correctement défini est la clé d'un traitement approprié, de sorte que la question de poser un diagnostic revêt la plus haute importance..

Mesure de la longueur des membres inférieurs

Sur l'inégalité visible de la longueur des jambes (lorsque les membres inférieurs sont parallèles et alignés avec le corps), également appelée raccourcissement explicite (par exemple, en raison de l'inclinaison du bassin ou d'une déformation fixe avec réduction, ce qui donne un raccourcissement évident du côté de la lésion), ou d'un allongement évident les jambes (par exemple, en raison d'un abduction fixe de la cuisse) parlent lorsqu'il n'y a en fait aucune véritable inégalité dans la longueur des jambes, qui est établie en mesurant la distance de la colonne vertébrale iliaque supérieure à la cheville médiale de chaque côté (tout en maintenant le bassin parallèle aux membres inférieurs, qui dans leur tour sont en affectation égale ou en réduction).

4 et 5. Arthrite et bursite

L'arthrite est une inflammation de l'articulation et la bursite est une inflammation du sac articulaire. Leurs causes, symptômes et traitements sont similaires, donc ci-dessous nous parlerons de deux maladies à la fois.

Dommages au cartilage de la hanche dans la polyarthrite rhumatoïde

Bursite de la hanche

6. Ostéochondrose de la colonne lombaire

L'ostéochondrose est une maladie de la colonne vertébrale qui commence par une lésion du disque intervertébral et qui capture ensuite d'autres services. Lorsque les racines des nerfs rachidiens sont pincées, le syndrome dit radiculaire se produit, dont l'une des manifestations est un mal de dos qui s'étend jusqu'à la jambe (y compris l'articulation de la hanche).

Ostéocondrite de la colonne vertébrale. Les deux disques intervertébraux supérieurs sont sains, les deux inférieurs sont affectés

La douleur à la hanche est le signe d'une maladie grave

Les tumeurs peuvent apparaître dans l'articulation de la hanche droite, ou les tumeurs des régions voisines (avec cancer de l'utérus, ovaires, gros intestin) métastasent (relativement parlant, «se multiplient»)..

Différents emplacements du cancer

La maladie de Legg-Calve-Perthes - destruction osseuse non liée à une infection - affecte principalement les enfants et les adolescents.

Coxa vara (ou cuisse repliée vers l'intérieur)

Ce terme désigne l'articulation de la hanche dans laquelle l'angle entre le cou de la cuisse et la diaphyse de l'os (cuisse) est inférieur à la normale, égal à 125 °. Causes: état congénital, épiphyse supérieure glissée de la cuisse, fracture (trochantérienne avec fusion irrégulière);

Causes des douleurs articulaires

Arthrose

L'arthrose est une maladie articulaire dégénérative, la forme d'arthrite la plus courante. Avec l'âge, l'ancien cartilage élastique, qui devrait protéger les articulations de toutes sortes de blessures et de blessures, devient dur, plus vulnérable, perd de son élasticité.

Le cartilage est effacé, les tendons et les ligaments sont étirés, ce qui provoque l'apparition de douleurs articulaires. Toute articulation peut être affectée par l'arthrose, souvent les articulations des doigts, des cuisses, des genoux et de la colonne vertébrale. Symptômes de l'arthrose - douleurs articulaires, bosses de tissu osseux sur les articulations des doigts.

Polyarthrite rhumatoïde

Ce type d'arthrite est significativement différent de la maladie articulaire dégénérative. Le processus inflammatoire dans les articulations a lieu dans les deux parties du corps - c'est la symétrie même qui fournit une aide significative dans le diagnostic de ce type de maladie.

Les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde comprennent également des douleurs articulaires, une raideur et l'apparition d'une faiblesse dans les articulations. Un certain nombre de scientifiques pensent que les bactéries et les virus peuvent affecter le système immunitaire, le forçant à attaquer les articulations et d'autres organes.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie assez dangereuse qui peut entraîner la mort. La clé du traitement réussi de cette maladie est un diagnostic précoce, ainsi que des soins intensifs. Ces deux composantes peuvent annuler la menace d'invalidité et prolonger la vie..

L'artérite temporale et la polymyalgie rhumatismale sont des maladies inflammatoires qui sont souvent observées dans un «ensemble». La polymyalgie rhumatismale affecte les grosses articulations, telles que l'épaule et le fémur. L'artérite temporale est un processus inflammatoire dans les vaisseaux sanguins de la tête, en particulier dans les vaisseaux des yeux.

L'apparition des deux affections provoque une attaque du système immunitaire, visant des tissus sains. Douleurs articulaires et immobilité dans les articulations des cuisses et des épaules, fièvre, perte de poids, faiblesse sont des symptômes de rhumatisme polymyalgique.

Souvent, le seul symptôme est une faiblesse excessive, qui ne permet pas à une personne de se lever d'une chaise ou de lever la main vers son visage. Le symptôme le plus courant de l'artérite temporale est un mal de tête aigu. Le traitement intempestif de l'artérite temporale menace de cécité irréversible, d'accident vasculaire cérébral, qui se transforme en attaques ischémiques.

La raison du développement de ces maladies n'a pas encore été identifiée, mais les experts ont pu établir qu'elles sont souvent observées chez les personnes nées en Scandinavie et dans les pays d'Europe du Nord. La chose la plus importante est le diagnostic correct, car le traitement est sans ambiguïté (stéroïde, prednisone).

Fibromyalgie

La fibromyalgie est une maladie chronique qui s'accompagne de douleurs articulaires et de sensibilité d'un grand nombre de points sur le corps, ainsi que d'insomnie et de faiblesse. La raison du développement de cette maladie ne peut être déterminée jusqu'à présent, mais cela n'a absolument rien à voir avec les blessures des muscles, des articulations et des nerfs.

Selon une théorie, la maladie est associée à une sensibilité excessive des cellules nerveuses du cerveau et de la moelle épinière. Selon une autre théorie, la fibromyalgie peut provoquer un déséquilibre des substances chimiques dans le corps qui sont responsables de la perception de la douleur et de l'humeur.

Un déséquilibre est probablement la cause de l'insomnie, de la faiblesse, de la diminution de l'activité, de la sensibilité et des douleurs articulaires. La fibromyalgie n'est pas complètement guérie. L'objectif principal du traitement est de surmonter les symptômes tels que la douleur, la faiblesse, la dépression, la diminution de l'activité et d'autres qui empêchent les patients de maintenir un mode de vie familier..

Pour améliorer la qualité du sommeil, le médecin prescrit de petites doses d'un antidépresseur à prendre immédiatement avant le coucher. D'autres types de somnifères n'ont pas d'effet significatif sur la fibromyalgie. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (naproxène, ibuprofène) soulagent les douleurs articulaires, mais ils ne peuvent être utilisés pendant longtemps que sous la supervision d'un spécialiste.

Une dépression

La mauvaise humeur n'est pas le seul symptôme de la dépression. Les symptômes peuvent également s'exprimer physiquement, par exemple, des douleurs articulaires incompréhensibles. Les symptômes les plus courants de la dépression sont des maux de tête fréquents et des douleurs abdominales et dorsales..

Ces symptômes physiques peuvent être déclenchés par la dépression et peuvent être beaucoup plus longs que les symptômes de nature émotionnelle. Certains médecins pensent que ce type de symptômes indique la présence de fibromyalgie. Le fait est que la dépression et la fibromyalgie ont clairement une relation.

La dépression élève le seuil de sensibilité d'une personne à la douleur. Il est très important qu'une personne recherche rapidement une aide qualifiée. Tout d'abord, vous devez contacter un médecin de famille qui analysera les symptômes et vous indiquera quel spécialiste spécifique doit être consulté..

[23], [24], [25], [26], [27], [28], [29], [30], [31], [32]

Conclusion

Il y a beaucoup de raisons pour la douleur dans l'articulation de la hanche droite, et seul un médecin peut déterminer leur origine et également choisir le bon traitement. Si vous vous blessez, contactez un traumatologue. Pour une douleur qui n'est pas liée à un traumatisme, il est préférable de se rendre d'abord à un rendez-vous avec un thérapeute qui vous dirigera vers un spécialiste.

Mais l'automédication ne doit en aucun cas être effectuée - vous ne faites que retarder la maladie et reporter le début du traitement correct, qui doit être commencé dès que possible.

Douleur dans l'articulation de l'épaule de la main droite: causes, signes de maladie, traitement

Des douleurs à l'épaule droite peuvent survenir pour diverses raisons: inflammation des tendons, arthrite d'origines diverses, arthrose, douleur "mal de dos" avec ostéochondrose du rachis cervical, etc..

La nature de la lésion de l'épaule de la main droite, son évolution, ses symptômes et son traitement sont les mêmes qu'en cas de pathologie de l'articulation gauche. Mais comme la plupart des gens sont droitiers, pour les mêmes raisons, l'articulation de l'épaule droite est plus souvent affectée - après tout, elle subit un stress maximal pendant l'effort physique, tout en travaillant avec les mains, lors de la pratique de certains sports (par exemple, le tennis).

Vidéo (cliquez pour jouer).

La gravité des plaintes du patient atteint de lésions articulaires peut être différente: de la douleur transitoire mineure au syndrome douloureux atroce, qui s'accompagne d'une perte de fonction articulaire. La gravité de la maladie dépend de la maladie, du degré de son développement, de l'adéquation du traitement (ou de son absence). Par exemple, avec l'arthrose au stade initial, les symptômes sont peu exprimés, la fonction articulaire souffre légèrement et avec l'arthrite infectieuse, il y a une douleur aiguë, de la fièvre et un gonflement de l'épaule.

Le pronostic de la douleur dans l'épaule droite dépend le plus de la rapidité du traitement: plus le traitement est commencé tôt, plus il est probable qu'il maintienne l'amplitude des mouvements dans le bras ou qu'il se rétablisse complètement. Dans le cas général, la douleur à l'épaule droite peut être guérie avec succès, mais le processus de traitement, sa complexité et les résultats - tout dépend de la maladie spécifique..

Si vous avez des douleurs à l'épaule, vous devez immédiatement consulter un médecin (traumatologue orthopédiste, arthrologue ou premier thérapeute), qui en trouvera la cause et prescrira le traitement optimal.

Important! Par anatomie, l'épaule est une main de l'articulation de l'épaule au coude; la douleur dans ce domaine est notée avec un certain nombre de maladies des organes internes: avec cholécystite, pancréatite, angine de poitrine. Dans cet article, je procède d'un concept plus «populaire» selon lequel l'épaule est l'articulation de l'épaule.

Plus loin dans l'article: les principales raisons de la douleur à l'épaule droite (pathologies possibles), les méthodes de diagnostic et de traitement.

Les principales causes de douleur à l'épaule droite

Les huit raisons les plus probables pour lesquelles votre articulation du bras de l'épaule droite peut faire mal:

La tendinite est une inflammation des tendons de l'articulation de l'épaule due à un exercice excessif et déséquilibré.

Arthrite - inflammation de l'articulation pour diverses raisons (infections, allergies, maladies immunitaires, etc.).

Arthrite (inflammation) de l'articulation de l'épaule

Périarthrite de la glande de l'épaule - inflammation des tissus périarticulaires (capsules, ligaments, muscles).

L'arthrose est une destruction progressive du cartilage, ce qui entraîne des dommages aux surfaces articulaires.

Arthrose de l'articulation de l'épaule

Bursite - inflammation du sac articulaire.

Avec l'ostéochondrose de la colonne cervicale, la douleur peut "céder" à l'épaule.

Causes plus rares: métastases tumorales dans l'articulation (métastases - c'est-à-dire foyers secondaires de la tumeur qui sont survenus en raison du transfert de la «cause tumorale» du foyer principal de la maladie), chondrosarcome (cancer du cartilage articulaire), tuberculose articulaire (leur destruction).

Pathologies possibles

Il est possible de supposer quelle maladie particulière a causé la douleur à l'épaule droite pour certains symptômes typiques:

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

MaladieCaractéristiques

Elle survient plus souvent chez les personnes jeunes et d'âge moyen, physiquement actives, y compris celles pratiquant un sport. Il existe un lien entre des charges d'épaule fortes et (ou) à long terme et l'apparition de douleur. La douleur elle-même est sourde, au repos elle peut être absente, mais elle se produit avec des mouvements de l'épaule.

L'arthrite se caractérise par une apparition aiguë et de graves signes d'inflammation dans l'articulation: elle est chaude au toucher, fait mal au repos et surtout avec les mouvements, gonfle, la peau au-dessus d'elle est rouge, les mouvements de l'épaule sont limités.

Il se développe pour les mêmes raisons que l'arthrite, présente des symptômes similaires..

Se produit généralement chez les personnes d'âge moyen et les personnes âgées, se développant après des blessures, une hypothermie, des charges excessives. Les douleurs sont assez vives, associées à des mouvements du bras. Il n'y a aucun signe extérieur (la forme de l'articulation ne change pas).

Dans l'articulation de l'épaule, l'arthrose survient principalement chez les personnes âgées, dont l'activité professionnelle était associée à des charges sur la main droite (joueurs de tennis dans le passé, personnes ayant un travail physique dur; peut-être des enseignants, des écrivains, des secrétaires - qui écrivent ou tapent beaucoup de temps, surtout si la main est dans une position inconfortable).

La maladie évolue progressivement: d'abord, l'épaule fait mal en fin de journée, avec le temps, l'articulation se déforme progressivement. Limitation augmentant de façon caractéristique la fonction articulaire.

L'apparition de la douleur est clairement associée à une blessure antérieure ou à une charge soudaine, forte et forte.

Pour les douleurs à l'épaule dues à l'ostéochondrose, cette maladie se manifeste également par d'autres symptômes: douleur dans le cou, le dos, le resserrement du cou avec des mouvements de la tête.

Métastases cancéreuses ou chondrosarcomes (cancer du cartilage articulaire)

Apparaissent dans le contexte des symptômes du cancer de toute localisation (le cancer des poumons, de la glande thyroïde, du foie et des os des bras peut métastaser à l'épaule). Souvent, le diagnostic est déjà connu..

Avec le chondrosarcome, la tumeur est principalement située dans l'épaule. Les douleurs sont très fortes, douloureuses, la fonction de l'articulation se perd rapidement.

C'est relativement rare. Les douleurs qui augmentent progressivement sont typiques: d'abord ternes, la nuit; puis constant et prononcé. Souvent, il y a une augmentation prolongée de la température à moins de 37,5 degrés, de la transpiration, une perte de poids dans un contexte de bon appétit.

Diagnostique

Le médecin doit déterminer exactement la raison pour laquelle l'épaule droite fait mal. Un spécialiste expérimenté, basé sur les plaintes et l'examen, sera en mesure de proposer un diagnostic, et la radiographie permet de le confirmer. De plus, une tomodensitométrie, une échographie de l'articulation, des tests sanguins (général, analyses biochimiques) sont effectués.

Méthodes de traitement

Le traitement de la douleur dans l'articulation de l'épaule de la main droite est effectué en fonction de la cause identifiée:

  • avec tendinite et arthrose - limiter la charge;
  • avec bursite et arthrite d'origine infectieuse, des antibiotiques sont utilisés;
  • avec l'ostéochondrose, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente, et l'articulation de l'épaule n'a rien à voir avec elle;
  • avec la tuberculose articulaire, des médicaments antituberculeux sont prescrits;
  • avec métastases et chondrosarcome, thérapie antitumorale (radiothérapie, chimiothérapie) ou traitement chirurgical.

Dans tous les cas, les analgésiques sont activement utilisés: pour les cas non liés au cancer, l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (nimésulide, diclofénac, etc.) est suffisante. Dans la douleur aiguë, ils peuvent être injectés pendant un certain temps, puis passés aux comprimés.

La durée du traitement dépend également de la cause du problème:

  • la plupart des formes d'arthrite, de bursite, de tendinite répondent bien au traitement et se terminent par une guérison ou une rémission prolongée;
  • l'arthrose et l'ostéochondrose sont incurables, mais la douleur peut être arrêtée par la prise constante ou bien sûr de médicaments anti-inflammatoires, la physiothérapie, des exercices spéciaux qui développent l'articulation;
  • avec la tuberculose, le traitement est long, mais après un traitement complet, la récupération est possible;
  • pour le cancer, le pronostic dépend du moment de l'établissement du diagnostic correct.

Sommaire

Un résultat positif dans la lutte contre la douleur à l'épaule de la main droite dépend avant tout d'un diagnostic rapide et de l'adéquation du traitement. Par conséquent, n'essayez pas de découvrir la cause vous-même et ne prenez pas d'analgésiques pendant plus de 2-3 jours sans ordonnance d'un médecin - cela peut entraîner une «lubrification» des symptômes et des difficultés de diagnostic.

Douleurs articulaires de la hanche, que faire, comment traiter?

L'articulation de la hanche prend la plus grande charge, maintient le poids de presque tout le corps, maintient l'équilibre. Que faire en cas de douleur dans cette zone à droite?

Nature de la douleur

Lorsqu'une douleur grave à droite commence à perturber systématiquement une personne dans la région pelvienne, le traitement doit être instauré immédiatement. Sans identification préalable des causes de la douleur dans l'articulation de la hanche du côté droit, cela ne peut pas être fait. La douleur peut être caractérisée selon la cause de la pathologie comme suit.

  1. L'inflammation peut être source de douleur. Les processus inflammatoires sont causés par l'usure du TBS, l'amincissement du cartilage et les fragments flottants de cartilage à l'intérieur de l'articulation.
  2. Le manque de cartilage provoque une douleur intense due à la friction entre la tête fémorale ouverte et l'os pelvien.

Dans les articulations de la hanche, la douleur est généralement causée par des dommages à diverses structures, ainsi qu'à de nombreux tissus situés à proximité (fascia, muscles, cartilage, tendons et os).

Facteurs de risque et causes des pathologies

Cela devrait commencer par les bases de la structure de l'articulation. L'articulation de la hanche est formée par un bassin de l'os pelvien et une tête fémorale. Le tissu cartilagineux recouvre complètement la tête de l'os, procurant une glisse douce. Une partie considérable du col fémoral pénètre encore partiellement dans la cavité, car il est très profond.

La caractéristique la plus évidente est un dommage similaire à une blessure. Le cou agit comme la partie la plus étroite de la cuisse et une telle blessure est très dangereuse pour les personnes âgées, car la force osseuse se perd avec l'âge..

La blessure à la hanche la plus courante parmi tous les types de fractures et blessures possibles est une fracture du col fémoral..

D'autres raisons sont moins évidentes, car elles ne provoquent une pathologie qu'en combinaison avec des facteurs négatifs. Cela peut être une inflammation des tendons, des types d'arthrite infectieuse, de l'arthrose, de l'arthrite. Les maladies ne se développent pas seulement, mais se compliquent avec le temps si aucune mesure n'est prise vers le traitement.

Des changements dégénératifs se produisent à la surface des articulations, le tissu cartilagineux est endommagé, il y a une diminution de la quantité de liquide dans les articulations et des dommages aux structures autour des articulations.

Maladies qui provoquent de la douleur dans le SCT

Avant de consulter un médecin et de poser un diagnostic qualifié, vous pouvez naviguer de manière indépendante et comprendre à quoi vous devez vous préparer, quoi faire, comment traiter une pathologie.

La probabilité d'une maladie à développement rapide est élevée même en l'absence de causes externes de douleur dans le SCT, mais il n'y a qu'un inconfort.

Le tableau aidera à diagnostiquer de façon indépendante une maladie possible, dont les symptômes sont ressentis par le patient..

Non. P / pMaladieCaractéristique
1.Arthrite (inflammation articulaire)Un problème particulièrement courant qui touche les personnes âgées. Les personnes âgées ressentent le plus souvent un «ensemble» complet de processus inflammatoires de nature dégénérative et dystrophique, se produisant dans les articulations. Tout d'abord, l'articulation de la hanche souffre de souffrance. Les symptômes sont les suivants:
  • douleur intense dans la région des jambes;
  • douleur intense dans la région inguinale, ils donnent au côté droit de la cuisse ou à la partie avant, atteignent souvent le genou;
  • augmentation des symptômes de douleur pendant la marche, la course;
  • douleurs aiguës avec un effet "tir" à chaque tentative de se lever, même si une personne se lève d'une position assise.

Certains symptômes peuvent survenir strictement individuellement, car les facteurs provoquants pour chaque organisme sont différents..

2.Coxarthrose (arthrose déformante)La maladie affecte le plus souvent les personnes d'âge moyen. Le développement peut se produire imperceptiblement, mais les premiers signes sont perceptibles aux premiers stades:
  1. Douleur dans la gauche ou la droite (et peut-être les deux) des articulations de la hanche. La sensation de douleur augmente avec le passage des différents stades de la maladie. Il y a trois stades de la maladie.
  2. La douleur en position debout, en tournant le corps et au début du mouvement, en donnant aux genoux et à l'aine, caractérise le deuxième stade de la maladie. Cette étape est caractérisée par une gêne sévère pour le patient..
  3. La douleur survient souvent même la nuit, en raison de la tension musculaire constante dans la région de la maladie, également pendant le sommeil.
3.Éperons bursiteSous la saillie même de l'os de la hanche se trouve un sac trochantérien liquide. C'est dans le cas de son inflammation que de multiples douleurs peuvent survenir dans les fesses, dans leur partie externe. La position couchée habituelle sur le côté, qui est la plus affectée, augmente la douleur. Le plus souvent, c'est la poche trochantérienne qui souffre, mais des processus inflammatoires se produisent dans d'autres poches de liquide TBS, par exemple, dans le pétoncle sciatique ou iliaque.
4.Tendinite (inflammation des tendons)Ce type de maladie affecte les personnes qui font de l'activité physique avec des charges lourdes systématiques. Surtout, avec une tendinite, l'articulation de la hanche fait mal pendant le mouvement actif, pendant la charge sur l'articulation. Un exercice léger peut être indolore.

Infections provocantes

L'arthrite de type infectieux peut provoquer le développement de tels virus:

Un développement très rapide de la maladie est observé dans les cas ci-dessus. La fièvre peut commencer, un gonflement peut se former dans la zone articulaire touchée..

Si vous touchez la zone affectée et si des mouvements sont effectués, une douleur aiguë peut survenir..

L'arthrite tuberculeuse affecte le plus souvent les articulations du bassin et des hanches. Tout d'abord, le patient s'inquiète de légères douleurs lors de la marche, elles donnent au milieu de la cuisse, au genou. La zone affectée gonfle et la cuisse elle-même est limitée car la maladie se développe en mouvements dans toutes les directions.

Maladies héréditaires

Ces maladies peuvent toucher principalement les garçons dès leur plus jeune âge en cas de problèmes lors de l'accouchement. La cause est des complications pendant la grossesse, mais le plus souvent la déviation génétique chez l'enfant.

La maladie de Legg Calve Perthes est héréditaire. C'est l'une des rares maladies qui n'affecte que les hommes; les femmes n'y sont pour rien..

Les pathologies ont un caractère unilatéral, lorsqu'elles progressent, il y a des douleurs dans le SCT gauche et droit.

Une maladie héréditaire peut se faire sentir non seulement dans la région articulaire de la hanche et du bassin, mais également dans la région du genou. Il est préférable de diagnostiquer rapidement et de commencer à combattre la maladie à un stade précoce..

Évaluation conjointe

Vous pouvez naviguer indépendamment et préparer le diagnostic par les méthodes suivantes:

  1. Allongez-vous et examinez le membre inférieur, son état normal est une position parallèle par rapport à l'axe médian du tronc. Une position forcée est prise par la jambe en cas de fracture ou de luxation.
  2. Déterminer à quel point la douleur articulaire est intense, d'où elle vient.
  3. Déplacer activement l'articulation et la faire pivoter, puis évaluer les sensations.

Comment se débarrasser de la douleur?

Pour la plupart, le processus de traitement dépend directement des causes de la douleur, cependant, pour toutes les conditions pathologiques, il est possible d'utiliser des anti-inflammatoires (Movalis, Diclofenac Sodium, Ibuprofen, Nimesil).

Un effet analgésique est fourni, et avec cela, le niveau d'inflammation est réduit. Différentes conditions pathologiques sont traitées à leur manière:

  1. Des opérations sont nécessaires pour un processus malin au SCT. La tumeur doit être enlevée avec une chimiothérapie ultérieure..
  2. Repositionnement de l'os, sa réduction et son immobilisation pendant des mois.
  3. Le drainage de la cavité osseuse et l'autopsie sont effectués avec une inflammation purulente. Un traitement antibactérien suit (Cefoperazone, Cefazolin, Ceftriaxone, Erythromycin, Clarithromycin, Levofloxacin, Ciprofloxacin, Moxifloxacin).
  4. L'amélioration des médicaments de régénération de la circulation sanguine, tels que la pentoxifylline, restaure le tissu osseux.

L'utilisation de tous les analgésiques est pleinement justifiée et pertinente après une chirurgie, une arthroplastie articulaire ou une ostéosynthèse des métaux.

Traitement de l'arthrite

Les anti-inflammatoires du groupe non stéroïdien conviennent aux douleurs intenses pour soulager l'inflammation et réduire l'effet de la douleur:

De plus, des antibiotiques, des médicaments pour améliorer l'immunité, des médicaments antiallergiques, ainsi que des médicaments qui améliorent le métabolisme sont prescrits.

Il est interdit de développer une articulation à problème, le membre affecté doit être au repos.

L'efficacité du traitement est prédéterminée par une cause correctement identifiée d'arthrite de l'articulation de la hanche.

Traitement de la coxarthrose

Pour le traitement de cette pathologie implique une intervention chirurgicale, mais dans les premiers stades, vous pouvez commencer par un traitement conservateur.

  • les relaxants musculaires, les anti-inflammatoires stéroïdiens et non stéroïdiens sont utilisés pour éliminer les processus inflammatoires et soulager les symptômes de la douleur;

En tant que mesures thérapeutiques supplémentaires, la kinésithérapie et la physiothérapie sont utilisées. Correction du régime alimentaire obligatoire.

Bursite de brochette

Le traitement conservateur implique les mesures suivantes:

  • restriction de l'activité physique;
  • anesthésiques locaux en association avec des médicaments hormonaux;
  • les anti-inflammatoires du groupe non stéroïdien;

Les compresses de calendula, de sauge, de bourgeons de pin et de plantain élimineront non seulement le processus inflammatoire, mais empêcheront également le développement chronique de la pathologie. Ces herbes ont des effets anti-œdémateux et anti-inflammatoires. Dans de rares cas, les médecins ont recours à la chirurgie si l'inflammation et la douleur persistent même après un traitement conservateur prolongé. Le retrait du sac synovial est la seule option, tandis que le fonctionnement de l'articulation de la hanche sera toujours complet.

Traitement des tendinites

Dans la plupart des cas, un traitement conservateur est suffisant en présence de tendinite..

  1. Des compresses froides doivent être appliquées aux endroits où la douleur est la plus prononcée. Les compresses thermiques sont pertinentes pour calcifier l'inflammation des tendons.
  2. Les injections de corticostéroïdes aident à soulager la douleur intense, dans d'autres cas, les médicaments anti-inflammatoires sont indiqués.
  3. La physiothérapie est représentée par les boues thérapeutiques et les bains minéraux dans les conditions de la cure thermale.

Afin de restaurer la mobilité articulaire, les exercices thérapeutiques ne peuvent être lancés qu'après soulagement des symptômes de la douleur. Dans de rares cas, la chirurgie est appropriée:

  • ablation de la partie affectée du tendon;
  • destruction des dépôts de calcium avec une aiguille, suivie d'une absorption;

Un traitement réussi soutiendra le tonus musculaire et contrôlera la charge articulaire.