Lombalgie - causes, traitement et prévention

  • Réhabilitation

Si le bas du dos fait mal, cela peut être le résultat d'une longue liste de raisons. L'une des options les plus inoffensives est la fatigue physique. Dans des situations plus graves, des hernies, des saillies ou des dommages à l'appareil osseux peuvent survenir. Pour connaître les causes des maux de dos, vous devez subir un examen médical. Après le diagnostic, un traitement approprié est prescrit pour soulager les symptômes et éliminer la cause profonde de la douleur.

Pourquoi le bas du dos fait mal: une classification de la douleur

S'il y a de graves maux de dos dans une partie de la colonne vertébrale, cela peut indiquer certains changements pathologiques. Le médecin évalue non seulement la nature et la force de la douleur, mais également d'autres symptômes associés de problèmes lombaires. Besoin d'antécédents médicaux complets.

Le syndrome douloureux est classé selon la classification comme suit:

  1. Douleur non spécifique de nature bénigne. Dans la plupart des situations, une douleur chronique ou aiguë bénigne n'impose pas un diagnostic sévère. Ces symptômes désagréables sont dans la plupart des cas réversibles. Sur la base de ces sensations désagréables, ils sont diagnostiqués avec une dorsopathie. Auparavant, le diagnostic était différent - l'ostéochondrose. Ce n'est pas une maladie dangereuse qui survient chez chaque personne selon l'âge, qui se caractérise par un affaissement des disques intervertébraux dû à l'action de la gravité et de la faiblesse musculaire..
  2. Radiculopathie (syndrome radiculaire). La condition est associée à une compression ou une irritation de la racine nerveuse dans l'espace interdiscal. Ces douleurs peuvent indiquer un processus inflammatoire, une compression des vertèbres du disque intervertébral, la survenue d'une protrusion et d'une hernie. Aggraver gravement la qualité de vie du patient, en particulier dans la période aiguë avec tout effort physique.
  3. Maux de dos spécifiques ou dérangeants. Il est difficile de diagnostiquer un symptôme d'un tel inconfort, de sorte qu'un examen supplémentaire est souvent prescrit, qui peut inclure l'exclusion du cancer, de la tuberculose, d'une maladie rénale ou de fractures, de blessures. Les exemples sont la pyélonéphrite avec fièvre, les femmes enceintes ont des douleurs au bas du dos, des douleurs douloureuses dans le bas-ventre avec des maladies du système reproducteur féminin. Chez l'homme, les symptômes urologiques doivent être exclus.

La classification générale de la douleur est divisée en:

Lombalgie - causes

Le bas du dos fait très mal avec des manifestations d'ostéochondrose. Des sensations désagréables tourmentent le patient presque tout le temps - en marchant, assis et même allongé. La longe fait plus mal pendant la journée en raison des mouvements. Elle est aggravée par la toux, les éternuements, le port de lourdes charges. Moins souvent, les douleurs au bas du dos cèdent à la jambe, ce qui se manifeste par des paresthésies - une sensation d'engourdissement et de chair de poule rampante dans le pied.

Si le patient présente une radiculite lombo-sacrée, la douleur se transmet au bas du corps - fesses, bassin, hanches ou bas de jambe. L'inconfort augmente avec les mouvements corporels actifs, comme c'est le cas avec la dorsopathie. Si de tels symptômes apparaissent, vous devez contacter un neurologue dès que possible.

La douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen indique une lésion bactérienne, qui s'accompagne souvent d'une miction douloureuse. Chez les femmes, des douleurs au bas du dos sont souvent observées pendant la grossesse ou pendant les menstruations. Sous le bas du dos, la douleur est le résultat d'un spasme douloureux ou d'une pression fœtale sur les organes internes. Dans le bas du dos, une douleur à droite ou à gauche indique une maladie rénale. Il est nécessaire de clarifier le diagnostic avec un médecin. Les méthodes de diagnostic les plus fiables sont les rayons X et l'IRM.

Souvent, les causes des douleurs lombaires chez les femmes sont associées aux menstruations. Lombalgie chez la femme due à des crampes utérines. Pour faire face aux règles douloureuses, vous devez prendre des AINS ou utiliser une hormonothérapie. Moins fréquemment observé est l'état du syndrome ovulatoire. En plus de l'inconfort dans le bas du dos, une femme observe des douleurs alternées au milieu du cycle du côté droit ou gauche. Pourquoi cette condition se produit n'est pas encore entièrement connue.

Pendant la grossesse, le bas du dos fait mal en raison d'un déplacement du centre de gravité et d'une faiblesse musculaire. La condition se normalise après l'accouchement. Des sensations désagréables sont observées à tout moment. Il est important de pouvoir distinguer quand le dos est malade de la charge et en cas de pathologie. Si à n'importe quelle période de la grossesse, en plus des maux de dos et du bas-ventre, des écoulements sont observés comme des menstruations, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Chez l'homme, des sensations douloureuses du bas du dos et plus bas que la taille, qui donnent au périnée, indiquent le développement d'une inflammation de la prostate. Si en plus de ces symptômes, un homme a une augmentation de la température corporelle et une détérioration du bien-être, vous devez contacter un thérapeute ou un urologue. Besoin de traiter l'inflammation avec des antibiotiques.

Des douleurs lombaires aiguës surviennent dans de telles situations:

  • entorse ou inflammation des muscles du dos;
  • long séjour dans une pose antalgique;
  • si vous soulevez beaucoup de poids;
  • virages brusques du côté ou du corps, blessure;
  • courant d'air ou hypothermie.

Traction sûre du dos et du cou. Se débarrasser des maux de dos au prix de 990 roubles par leçon.

Que faire si le bas du dos fait mal: lorsque la condition indique des dommages physiques, vous devez contacter un traumatologue. Le spécialiste prescrira un traitement médicamenteux dans la période aiguë, pour arrêter les symptômes désagréables. Au début, ils utilisent des AINS d'action systémique, puis passent à des formes de libération externes. Il est utile de prendre des préparations vitaminées, d'injecter des médicaments neurotropes. Pendant la période de récupération, physiothérapie, massage, gymnastique.

Pourquoi des symptômes désagréables apparaissent - des douleurs lombaires douloureuses se produisent en raison d'une inflammation des fibres musculaires ou de la myosite. La condition n'est pas agréable, car le patient se sent contraint sous la taille et les mouvements normaux du corps sont entravés. Pour soulager temporairement la condition, vous devez prendre une douche chaude, puis vous envelopper dans des vêtements chauds. Souvent, le dos fait mal dans la région lombaire après des blessures, des chutes. Il est également recommandé d'utiliser des onguents chauffants. Si après quelques jours la condition ne s'améliore pas, il est préférable de consulter un médecin.

Le bas du dos tire et fait mal avec la spondylose. Le patient ressent constamment une douleur tirante dans le bas du dos et au fil du temps, il y a des problèmes avec les jambes. Il y a une perte de sensation et de faiblesse. La déformation de la spondylose est dangereuse si les symptômes sont ignorés, car la maladie se développe pendant longtemps. La spondylarthrite ankylosante, d'autres maladies à partir desquelles la douleur irradie vers la colonne vertébrale ou le cancer, sont d'autres causes de traction dans le bas du dos. Vous ne pouvez pas tirer avec de tels symptômes, vous devez immédiatement demander l'aide d'un spécialiste.

Parfois, le patient est tourmenté par des «douleurs déplacées», dont il ignore la nature de l'occurrence. Le patient a un inconfort dans le dos, mais cette condition n'est pas associée au développement d'une pathologie de la colonne vertébrale. L'irradiation de la douleur est associée à des problèmes au niveau du bassin, de l'estomac ou du duodénum, ​​des reins.

Dans quelles situations il est urgent de contacter un spécialiste:

  1. Le syndrome douloureux est intense, et l'inconfort ne disparaît pas après 2-3 jours ou même s'intensifie.
  2. Des sensations désagréables sont apparues après une blessure ou à la suite d'un accident. Il y a eu des chutes dans le dos ou des bosses.
  3. Avec l'apparition simultanée de douleur dans le bas du dos, le bas de la jambe, les hanches, le bassin.
  4. En raison de sensations désagréables, la sensibilité est perdue dans les membres, le bassin, les fesses, les hanches, les jambes, les pieds et l'aine.

La cause exacte des maux de dos ne sera déterminée que par un médecin.

Traitement et moyens de soulager les maux de dos

Après le diagnostic, la thérapie est sélectionnée en fonction des caractéristiques individuelles du patient. Le traitement vise à soulager les symptômes désagréables et à prévenir les rechutes. Combinez généralement des méthodes de thérapie conservatrices avec les principes de la physiothérapie et de la rééducation. Dans les situations avancées, une intervention chirurgicale peut être nécessaire..

Thérapie médicamenteuse

L'utilisation de médicaments est l'industrie la plus étendue dans le traitement des maladies du dos. Parmi les médicaments pour la colonne vertébrale, les AINS ou les analgésiques, les antispasmodiques, les vitamines neurotropes et les relaxants musculaires peuvent être prescrits. Chaque groupe de médicaments sera considéré séparément. Ces fonds sont destinés au traitement symptomatique - soulagement de la douleur lors d'exacerbation. La cause profonde de la maladie n'a pas d'effet.

Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) font face à plusieurs tâches à la fois pendant le traitement symptomatique des maux de dos. Les médicaments anesthésient et éliminent efficacement le processus inflammatoire, grâce à l'inhibition réversible de la synthèse des médiateurs inflammatoires. Les formes systémiques de libération, sous forme de comprimés et d'injections, sont utilisées pendant la période aiguë pendant une courte période pour soulager la douleur intense.

L'étalon-or dans le traitement des maux de dos est le Diclofenac et Movalis. L'indométacine ou le kétorolac sont moins couramment prescrits. Après quelques jours de thérapie, le patient est transféré à l'utilisation de formes à libération externe, qui peuvent être utilisées beaucoup plus longtemps. Le gel de diclofénac, le naproxène, le kétanov et le piroxicam sont parfaitement anesthésiés. Parmi les onguents et gels chauffants, Deep Hit, Finalgon, Capsicam ou Nikoflex peuvent être prescrits.

Les antispasmodiques peuvent traiter le patient s'il ne tolère pas les relaxants musculaires. Antispasmodiques classiques - No-Shpa ou Papaverin. Ils sont prescrits pour soulager les spasmes des muscles lisses, ce qui peut entraîner des douleurs irradiantes dans la colonne vertébrale. Ces médicaments sont plus faciles à tolérer que les AINS, mais ils ont également un effet plus faible..

Sirdalud, Midokalm ou Baclofen sont appelés le type central de médicaments relaxants musculaires. Le plus souvent, Midokalm est prescrit pour le traitement de la spasticité musculaire, bien que Sirdalud soit plus fort et ait moins d'effets secondaires. L'halofène est un médicament d'ordonnance prescrit dans des cas très avancés. Ce n'est pas un médicament de première intention, car il présente de nombreux effets secondaires. La durée moyenne du traitement par relaxants musculaires est de 1 à 1,5 mois. Si la spasticité n'a pas disparu pendant cette période, les médicaments sont supprimés.

Méthodes de réadaptation physiothérapeutique

Dans cette branche de la médecine, il est d'usage d'utiliser de telles méthodes de récupération:

  1. Électrophorèse Sous l'influence du courant galvanique, les médicaments sont introduits à travers la peau. En règle générale, des vitamines B injectables, de l'acide nicotinique et des chondroprotecteurs sont utilisés. C'est une méthode de longue date pour traiter les maux de dos, mais elle est efficace et aide beaucoup pendant la période de réadaptation. Le courant galvanique a une bonne conductivité, délivrant des médicaments locaux là où le flux sanguin est perturbé. Médicaments actifs pendant 15 heures.
  2. Thérapie au laser visant à réduire la douleur. Utilisant un rayonnement infrarouge ponctuel, la méthode vise l'analgésie, l'élimination des spasmes, la stimulation des processus régénératifs, l'amélioration de la microcirculation dans les tissus, la relaxation et l'augmentation de l'immunité. La thérapie au laser est particulièrement efficace dans le traitement de l'ostéochondrose, de la hernie, de la protrusion.
  3. L'acupuncture est une ancienne méthode thérapeutique officiellement approuvée par l'OMS. Contre-indications à la procédure - grossesse, âge jusqu'à 1 an et après 75 ans. Avec l'aide de l'acupuncture, le syndrome douloureux à divers degrés est éliminé. L'essence de la méthode est l'impact d'une aiguille sur la terminaison nerveuse de la zone touchée. La durée moyenne de la thérapie est de 10 à 12 séances. Il élimine la douleur rapidement et efficacement dans n'importe quelle partie du dos - sur le côté, à gauche ou à droite de la colonne vertébrale.
  4. Les exercices de physiothérapie sont l'une des méthodes de rééducation les plus populaires pour les maux de dos. S'il n'y a pas de contre-indications à la procédure, des exercices spéciaux sont sélectionnés par un rééducateur, visant à restaurer la mobilité vertébrale, à éliminer les douleurs musculaires et à renforcer les structures musculaires hypotoniques. En renforçant le corset musculaire, la douleur disparaît.

Des méthodes de médecine alternative sont également utilisées, mais au cours de la recherche, leur effet positif sur la santé n'a pas été prouvé. Toute méthode d'automédication doit être discutée avec un neurologue..

Pour les cours sur le simulateur, RULE ne nécessite pas d'entraînement physique spécial. Notre ensemble d'exercices convient aux personnes de diverses professions, quel que soit leur âge et leur sexe.

Prévention des douleurs dans le bas du dos

La santé de la colonne vertébrale doit être maintenue dès le plus jeune âge. Au début de la maturation du corps, le corps est intensément formé - les membres se développent, la position des organes change, le squelette s'allonge. Si, à un jeune âge, vous habituiez votre enfant à une posture correcte et à une éducation physique régulière, vous pourrez éviter de nombreux problèmes de dos à l'avenir..

L'enfant apprend à faire de la thérapie par l'exercice à la maison plusieurs fois par semaine pour obtenir un effet permanent. Afin d'éviter les erreurs de mise en œuvre, vous devez consulter un bon rééducateur. Le spécialiste vous dira comment faire de la gymnastique pour le dos à la maison, sélectionnez un système d'exercice individuel. À un jeune âge, il est important de ne pas en faire trop et d'alterner les principes de l'exercice modéré avec des étirements et un échauffement en profondeur.

Habitudes utiles qui préviennent les maladies du bas du dos pendant l'enfance et l'âge adulte:

  1. Une séance prolongée et incorrecte sur le lieu de travail est lourde de scoliose avec un décalage vers la gauche ou la droite. Vous devez vous lever toutes les 15-20 minutes et faire des étirements - incliner le cou et le bas du dos vers l'avant, amènera les muscles fatigués à tonifier, améliorera la circulation sanguine.
  2. Il est important d'exclure un long séjour dans une pose antalgique. La surcharge statique de la crête est lourde de douleur.
  3. Vous ne pouvez pas faire de virages serrés du cou ou du dos. Si vous faites cela plusieurs fois, il y a une forte probabilité de blessure. Le plus souvent, les blessures au dos sont causées par un stress aigu et inhabituel sur le corps..
  4. Lorsque vous travaillez à la maison, vous devez vous asseoir droit. Lorsque vous vous penchez vers la droite ou la gauche en position assise, une charge incorrecte sur les muscles se produit. Le résultat - une tension musculaire inégale avec une alternance d'hypertonie ou d'hypotension dans le dos.
  5. Il est nécessaire d'exclure le port du sac à gauche ou à droite sur une épaule. Une alternative est un sac à dos qui charge uniformément les épaules sans distorsion du côté droit ou gauche.
  6. À la maison, il est recommandé de réaliser un complexe d'étirement pour les muscles fatigués. Après une longue journée de travail, les muscles perdent leur élasticité. Un étirement chauffant est également bénéfique pour les ligaments et les articulations. Cou utile inclinable latéralement et vers l'avant, charges statiques légères.

L'une des meilleures façons de prévenir l'inconfort du bas du dos est de visiter la piscine. Il suffit de nager 1 à 2 fois par semaine pour ressentir un soulagement dans le dos. S'il y a déjà des problèmes, les experts recommandent de visiter la piscine au moins 3 fois par semaine.

Opinion éditoriale

Si vous avez des maux de dos, il est important de connaître la cause exacte de l'inconfort. Il est important de prêter attention aux signes concomitants de la maladie - qu'il y ait une irradiation qui irradie vers le pied ou le pied, de la fièvre ou des douleurs abdominales. Un diagnostic précis ne peut être posé qu'après un examen complet par un médecin, après quoi un traitement est prescrit.

Lombalgie

Maux de dos dans la région lombaire, causes et méthodes de traitement

La douleur dans la région lombaire est l'une des causes les plus courantes obligeant un patient à demander l'aide d'un neurologue ou d'un thérapeute. La douleur dans la colonne lombo-sacrée peut altérer de façon permanente le handicap, rendant le mouvement et les soins personnels impossibles. Les douleurs lombaires aiguës affectent aussi souvent les hommes que les femmes.

Rencontrant une fréquence plus élevée à l'âge moyen et âgé, des douleurs dans la région lombaire peuvent souvent être observées chez les adolescents et les jeunes. Cela est dû à une croissance rapide, à une faiblesse des muscles faibles du bas du dos et à des blessures. Ainsi, la douleur dans la région lombo-sacrée du dos est un problème urgent auquel tout le monde peut faire face.

Lombalgie avec ostéochondrose lombaire

La douleur dans le bas du dos avec ostéochondrose peut être aggravée par la toux et les éternuements, à tout mouvement, surtout lorsque le corps est incliné vers l'avant. Parallèlement aux douleurs lombaires, l'ostéochondrose lombaire peut se manifester par une violation de la sensibilité de certaines zones de la peau ou des muscles de la moitié inférieure du tronc et des jambes, un affaiblissement ou une disparition des réflexes tendineux des jambes..

  • En règle générale, avec l'ostéochondrose, une courbure de la colonne lombaire est observée. Selon le plan dans lequel se produit la courbure, on distingue la scoliose (courbure à droite ou à gauche), la lordose (courbure vers l'avant) et la cyphose (lissage de la région lombaire ou même courbure de celle-ci vers l'arrière). Dans le cas où un pincement de la moelle épinière se produit pendant l'ostéochondrose, il y a une violation de la miction ou de la défécation, ainsi qu'une violation de la sensibilité de la vessie ou des organes génitaux.
  • Cependant, le plus souvent, l'ostéochondrose lombaire se manifeste par des douleurs radiculaires - c'est-à-dire se développant à la suite d'un pincement des racines nerveuses, s'écartant de la moelle épinière à l'un ou l'autre niveau. Ainsi, l'un des syndromes lombaires largement connus est le lumbago. Elle survient au moment d'un stress physique ou dans une position inconfortable du corps, et parfois sans raison apparente. Soudain, en quelques minutes ou quelques heures, une vive douleur lancinante apparaît («lumbago»), souvent elle brûle et éclate («comme si le pieu était coincé dans le bas du dos»).

Le patient se fige dans une position inconfortable, ne peut pas se redresser si une attaque se produit au moment de soulever des poids. Les tentatives pour descendre du lit, tousser ou plier la jambe s'accompagnent d'une forte augmentation de la douleur dans le bas du dos et le sacrum. Si le patient est invité à se tenir debout, une immobilité nette de toute la région lombaire due à la tension musculaire est révélée.

Tests d'ostéochondrose lombo-sacrée

Ces tests sont utilisés comme moyen de réaliser un diagnostic préliminaire, ils portent le nom des médecins qui les ont suggérés..

Symptôme Dejerinesi vous tendez la presse abdominale et écoutez le bas du dos, la douleur deviendra plus forte. Dans ce cas, il y a une forte probabilité que le patient souffre d'ostéochondrose.
Symptôme Neris'il y a une douleur dans le bas du dos avec un arc avant pointu de la tête avant de toucher la poitrine, cela indique également des problèmes de colonne vertébrale.
Symptôme Lasegacela peut être ressenti après les actions suivantes: allongé sur le dos, vous devez à son tour lever chaque jambe. Si après cela, il casse le bas du dos et que la douleur sera transmise le long du nerf sciatique de la jambe, c'est la preuve d'une pathologie de la colonne vertébrale.
Symptôme Lerreysi une douleur survient chez une personne le long du nerf sciatique, après qu'elle se lève en avant sans plier les genoux en position couchée, nous parlons de manifestations de chondrose.

Hernie discale intervertébrale

Une hernie du disque intervertébral est une cause tout aussi rare, dont la manifestation clinique est une douleur dans la colonne lombo-sacrée. Le disque intervertébral (noyau pulpeux interne) avec un long effet traumatique, ainsi qu'avec l'âge, perd ses propriétés élastiques et sa capacité élastique.

Avec une exposition continue (surcharge pondérale, traumatisme, ostéoporose progressive), l'anneau fibreux du disque devient plus mince, des défauts s'y forment. Grâce à ces points faibles de l'anneau fibreux, le noyau pulpeux du disque peut se déplacer et même dépasser.

Causes de la lombalgie

Le mal de dos est un symptôme non spécifique qui peut être causé par une multitude de causes différentes. De l'intensité du mal de dos dans la région lombaire, qu'il soit constant ou périodique, primaire ou secondaire, il peut y avoir des raisons qui le provoquent:

  • Ostéomyélite;
  • Spondylarthrite ankylosante;
  • Spondylose déformante;
  • Maladie de croissance - Scoliose;
  • Lésions infectieuses des disques intervertébraux et des vertèbres (abcès épidural, tuberculose vertébrale, brucellose);
  • Maladies osseuses métaboliques - ostéomalacie, ostéoporose;
  • Tumeurs primaires et tumeurs métastatiques de la moelle épinière, des vertèbres, de l'espace rétropéritonéal;
  • Maladies inflammatoires non infectieuses - polyarthrite rhumatoïde, syndrome de Reiter, spondylarthrite ankylosante;
  • Tumeurs rénales;
  • Athérosclérose de l'aorte abdominale et de ses branches.
  • Spondylarthrite;
  • Pathologie de l'articulation de la hanche;
  • Épidurite vertébrale;
  • Protrusion de disques intervertébraux dans la région lombaire;
  • Ostéocondrite de la colonne vertébrale;
  • Hernie intervertébrale aiguë;
  • Obstruction intestinale, évolution atypique de l'appendicite aiguë;
  • Urolithiase;
  • Entorse aiguë, fractures vertébrales;
  • Lumbago, sciatique;
  • Troubles circulatoires spinaux aigus - accident vasculaire cérébral;
  • Pyélonéphrite aiguë.

Douleur irradiante dans certaines maladies des organes internes:

  • Maladies des organes pelviens. Chez la femme - processus inflammatoires dans les appendices utérins, endométriose, cancer de l'utérus, cancer de l'ovaire, MST (chlamydia, ureaplasmose, gonorrhée, trichomonase, etc.) Chez l'homme - prostatite, cancer de la prostate;
  • Maladies de l'estomac, du pancréas, du duodénum, ​​de la vésicule biliaire;
  • Maladies intestinales - inflammation du diverticule, colite ulcéreuse, tumeurs de l'intestin;
  • Maladie rénale - colique rénale, calculs rénaux;
  • Anévrisme aortique frustrant.

Raisons physiologiques

Une lombalgie peut survenir si vous:

  1. Sont en surpoids;
  2. Risque supplémentaire pour les femmes;
  3. Êtes-vous enceinte ou avez récemment accouché?
  4. Passez beaucoup de temps à conduire une voiture ou un ordinateur;
  5. Êtes-vous plutôt sédentaire (employés de bureau) ou debout (vendeurs, serveurs, employés de publicité de rue, chirurgiens)?
  6. Engagé dans un travail physique dynamique avec un changement brusque de position corporelle (surtout si votre spécialité est associée à un effort physique intense);
  7. Chargez-vous excessivement dans le gymnase ou le club de fitness. Soyez extrêmement prudent si vous avez commencé à vous entraîner récemment;
  8. Amateur de chalets d'été;
  9. Atteint la postménopause propice au développement de l'ostéoporose.

Lombalgie et grossesse

La grossesse exacerbe les manifestations des maladies existant dans le corps de la mère. En raison des changements dans le fond hormonal et de l'augmentation du stress, les pathologies se manifestent surtout souvent dans la seconde moitié de la grossesse. En plus de la douleur qui accompagne la menace de naissance prématurée, la cause de la douleur dans le bas du dos enceinte peut être:

  • hernie du disque intervertébral;
  • radiculite;
  • pancréatite
  • pyélonéphrite;
  • urolithiase.

Pourquoi le dos sous le bas du dos est-il douloureux?

Lorsque le dos est plus bas que le bas du dos, en plus des maladies évidentes de la colonne vertébrale (sciatique, lumbago, hernies intervertébrales, spondylarthrite ankylosante, etc.), les causes possibles sont des douleurs périodiques pendant les menstruations chez les femmes, des maladies des organes génitaux féminins, telles que l'inflammation de l'utérus - ovarite, salpingo-ovarhorite (annexite), ainsi que des maladies du péritoine pelvien, des intestins, une inflammation de l'appendice (processus du caecum, chez l'homme - maladies de la prostate, de la vessie.

Douleur au-dessus du bas du dos

Si le dos fait mal en haut à droite en bas du dos, la douleur hépatique peut irradier, avec tout changement pathologique du foie - hépatite, insuffisance hépatique et utilisation de médicaments toxiques. La douleur est le plus souvent localisée dans l'hypochondre droit..

Si la douleur est ressentie à droite ou à gauche juste au-dessus du bas du dos, il est très possible que la cause en soit une maladie rénale aiguë. De nombreuses maladies rénales chroniques, telles que la polykystose rénale, les néoplasmes malins du rein et la pyélonéphrite chronique s'accompagnent de symptômes mineurs, car la capsule rénale est étirée progressivement.

Quand consulter un médecin?

  1. Si le mal de dos irrigue le bas du dos et se situe un peu plus haut (dans la poitrine). Accompagné de transpiration, de vomissements et de nausées, d'essoufflement.
  2. La douleur irrigue le péritoine, la poitrine, le cou, la mâchoire.
  3. Le patient est étourdi, une confusion survient.
  4. La tachycardie commence
  5. Lésion de la colonne vertébrale, accompagnée d'une perte de contrôle des selles, de la miction.
  6. Les pieds s'affaiblissent, les fesses, les organes génitaux engourdis.

Diagnostique

Afin de déterminer quelle maladie a provoqué des douleurs au bas du dos, il est nécessaire de subir un examen diagnostique complet.

  • Analyses générales et biochimiques de l'urine et du sang.
  • Marqueurs tumoraux présents dans le sang lors de la formation de tumeurs.

Méthodes instrumentales de recherche:

  • Radiographie de la colonne vertébrale.
  • Endoscopie de l'intestin, de l'estomac et de l'utérus.
  • Examen échographique de la cavité abdominale.
  • Imagerie par résonance magnétique.

Comment traiter les maux de dos dans la région lombaire?

Comment traiter le bas du dos? L'approche du traitement du dos dépend entièrement des symptômes de la maladie, du diagnostic posé par le médecin et du stade de la maladie. Une approche intégrée est généralement utilisée, comprenant plusieurs méthodes de traitement..

Analgésique. La pommade aide à soulager l'inflammation, l'entorse, a un effet chauffant, si le bas du dos est froid.

Les groupes de pommades suivants sont distingués:

  • les médicaments combinés (utilisés pour les entorses et les blessures, ainsi que les effets anti-inflammatoires et analgésiques, ils ont un effet curatif en raison de l'héparine et du déméthylsulfoxyde inclus);
  • des analgésiques anti-inflammatoires (ils comprennent des médicaments rafraîchissants qui soulagent l'irritation - menthol, lavande et analgésiques - nurofène, iboprofène, diclofénac);
  • les chondroprotecteurs (l'un des composants actifs de ces médicaments est le sulfate de chondroïtine, utilisé dans les processus pathologiques du tissu cartilagineux, contribuant à la restauration active des surfaces cartilagineuses des articulations);
  • médicaments irritants (l'effet est basé sur la vasodilatation et le flux sanguin vers la source de la douleur).

À l'aide d'exercices thérapeutiques, le patient sera en mesure de réduire la douleur, de renforcer les muscles et d'augmenter la distance entre les vertèbres. Ils aideront à libérer les racines serrées des nerfs, à normaliser le flux sanguin dans la zone affectée, à améliorer les processus métaboliques..

Pour qu'une telle gymnastique puisse traiter, plutôt que paralyser, il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin traitant.

  1. Les mouvements sont effectués lentement et en douceur sans virages serrés;
  2. La pièce doit être ventilée avant l'entraînement;
  3. Le patient doit porter des vêtements ne restreignant pas les mouvements;
  4. L'exercice se fait lorsque le patient inspire, et à l'expiration, il doit revenir à sa position d'origine;
  5. La charge augmente progressivement. Tout d'abord, le nombre d'approches est d'environ 10, puis elles sont augmentées;
  6. Pendant la gymnastique, vous devez surveiller votre santé. Si une douleur aiguë commence, vous devez alors arrêter vos études.

De plus, le massage aide parfaitement à se débarrasser de la douleur dans la colonne lombaire. Les effets thérapeutiques positifs du massage sont les suivants:

  • améliorer l'approvisionnement en sang de la partie malade du corps;
  • pétrir les muscles, ce qui les rend ainsi que les ligaments plus souples et élastiques;
  • soulager la douleur aiguë;
  • se débarrasser des toxines accumulées dans les muscles et les tissus sous-cutanés;
  • sensations agréables dues à la stimulation des terminaisons nerveuses de la peau;
  • Émotions positives.

Il peut être confié à un spécialiste de la clinique ou effectué à domicile, en tout cas, le bénéfice de sa part sera inestimable.

Quel médecin dois-je contacter?

Pour les maux de dos, dont la cause n'est pas connue, il faut d'abord consulter un thérapeute. Cela aidera à déterminer la maladie par la combinaison de symptômes..

Si la raison est évidente: la douleur a été précédée d'un traumatisme, la douleur est apparue dans le contexte de la grossesse, du cycle menstruel ou d'une maladie chronique, il est logique de contacter immédiatement un spécialiste plus étroit.

L'automédication n'est autorisée que si la cause de la douleur est connue avec précision..

Douleurs lombaires aiguës - quelles en sont les causes et comment s'en débarrasser rapidement

Des douleurs aiguës au bas du dos peuvent survenir pour diverses raisons. Mais, malgré l'intolérance au syndrome douloureux, de nombreuses personnes ne sont pas pressées de consulter un médecin. Il s'agit d'une grosse erreur qui peut entraîner des conséquences imprévisibles. En supprimant les fortes sensations de douleur avec des analgésiques, une personne s'habitue progressivement à l'inconfort et cesse de remarquer que la qualité de vie s'est sensiblement détériorée. Dans le même temps, le processus pathologique continue de se développer.

Causes de la lombalgie aiguë

Une cause fréquente de douleur au bas du dos est une tension musculaire ou ligamentaire aiguë. Elle peut être causée par une activité physique accrue avec un corps non préparé. Souvent, une douleur aiguë est associée à la survenue d'un spasme des longs muscles du dos; cela provoque un mouvement limité. Il n'y a pas de déplacement de la douleur dans l'aine ou les jambes.

Un syndrome douloureux aigu se produit toujours avec une fracture de compression des vertèbres. Ceci est le résultat d'une blessure par chute. Mais le même symptôme est observé avec le développement de pathologies graves de l'appareil de soutien osseux. La douleur aiguë provoque un déplacement du disque intervertébral.

Une autre cause fréquente est l'ostéochondrose lombaire. Avec une exacerbation de la pathologie, le syndrome douloureux s'intensifie avec tous les mouvements, ainsi qu'avec la toux et les éternuements. Dans les cas graves, il y a une violation de la sensibilité de certaines zones. Avec l'ostéochondrose, une courbure de la colonne vertébrale dans la région lombaire se produit souvent..

Une douleur aiguë dans le bas du dos avec ostéochondrose prend toujours une personne par surprise. Elle le fait littéralement geler dans une certaine position. Les tentatives de redressement restent vaines, car la douleur aiguë dans le bas du dos augmente considérablement.

La douleur instantanée peut être associée au syndrome des facettes. Dans ce cas, la racine nerveuse est expulsée du canal rachidien. Dans le même temps, les sensations de douleur limitent considérablement la capacité de travail..

Les facteurs suivants peuvent provoquer une douleur aiguë dans le bas du dos:

  • hypothermie;
  • soulever de lourdes charges;
  • long séjour dans une position inconfortable (au volant ou au bureau);
  • en surpoids;
  • contraintes etc..

Nature de la douleur

Les douleurs lombaires aiguës peuvent être classées par emplacement:

  • Le syndrome douloureux local se manifeste à un endroit spécifique. Parfois, ces douleurs clairement définies peuvent irradier vers d'autres parties du corps..
  • La douleur généralisée affecte non seulement la région lombaire, mais tout le dos.

Les douleurs lombaires aiguës peuvent être périodiques ou permanentes. Dans le premier cas, le syndrome douloureux disparaît immédiatement après avoir éliminé la cause de la douleur. Parfois, un inconfort aigu périodique est associé à un effort physique sévère constant ou à des caractéristiques physiologiques. Mais beaucoup plus souvent, des douleurs périodiques dans le bas du dos provoquent des maladies des organes internes au stade aigu.

Les processus inflammatoires dans les structures cartilagineuses ou la dystrophie de certaines parties du système squelettique provoquent des douleurs lombaires aiguës constantes. De plus, une perturbation circulatoire peut provoquer un syndrome douloureux de nature constante. Douleur persistante due à des dommages aux racines nerveuses s'étendant de la colonne vertébrale.

Maladies pouvant provoquer des douleurs intenses

Les maladies rénales peuvent provoquer une douleur intense dans la région lombaire. De plus, les pathologies du foie et du pancréas, ainsi que divers organes du système digestif, peuvent provoquer des douleurs..

En règle générale, avec des maladies des organes internes, des symptômes supplémentaires sont observés:

  • augmentation de la température;
  • faiblesse générale;
  • perte d'appétit;
  • saute dans la pression artérielle.

Avec les maladies des organes internes, la douleur peut être localisée à différents endroits, comme ceci:

  • la douleur des deux côtés du bas du dos se produit avec une inflammation bilatérale des reins: pyélonéphrite ou glomérulonéphrite;
  • la douleur d'un côté indique une colique rénale ou un processus inflammatoire unilatéral dans les reins;
  • la douleur de ceinture se produit avec la pancréatite.

La douleur lombaire aiguë chez la femme peut être causée par:

  • Maladies gynécologiques. Cela peut être une inflammation des appendices, le développement de tumeurs, de fibromes, d'annexite, etc. En règle générale, la douleur est unilatérale.
  • Menstruation. Assez souvent, la douleur est associée aux caractéristiques individuelles du corps féminin.
  • Ménopause. Dans ce cas, la cause est des changements hormonaux affectant tous les organes et systèmes.
  • Grossesse Habituellement, la douleur est provoquée par des charges accrues sur la colonne vertébrale de la femme en raison d'une augmentation de la taille du fœtus au cours des deuxième et troisième trimestres. À l'approche du temps de travail, la douleur peut être un symptôme du début de l'accouchement.

Chez l'homme, les pathologies suivantes provoquent des facteurs:

  • Prostatite.
  • Épididymite (inflammation de l'épididyme).
  • Les tumeurs situées dans la région lombo-sacrée se manifestent par une douleur aiguë aux derniers stades de développement.
  • Parfois, la douleur aiguë est un symptôme de l'appendicite.

Que faire en cas de douleur au bas du dos

Bien entendu, avant de procéder à toute mesure thérapeutique, il est nécessaire de se soumettre à un examen afin d'établir un diagnostic précis. Vous pouvez le faire en contactant un neurologue. Après avoir effectué un examen, effectué des analyses et réussi des études instrumentales, le médecin peut orienter un médecin d'une autre spécialité.

Premiers secours

Dans les cas graves de douleur intolérable, une personne doit recevoir les premiers soins. Tout d'abord, pour limiter l'activité physique. Vous devez prendre la pose la plus confortable et y rester le plus longtemps possible. De plus, le patient après une crise de douleur lombaire doit contrôler ses mouvements pendant au moins quelques jours.

Pour réduire l'intensité du syndrome douloureux, il est permis de prendre des analgésiques. Il est important d'exclure les médicaments s'ils ont des réactions allergiques. De plus, même avec la douleur la plus intense, un surdosage ne doit pas être autorisé. Tous les comprimés doivent être pris en stricte conformité avec les instructions d'utilisation..

Si un syndrome de douleur intolérable est provoqué par une ecchymose, de la glace doit être appliquée sur la zone endommagée du corps. Remplacez-le par un morceau de viande congelée. Garder une compresse froide sur le corps est autorisé pas plus d'un quart d'heure.

Analgésiques

Vous pouvez réduire l'intensité de la douleur à l'aide d'analgésiques. En règle générale, les médicaments de ce groupe sont toujours disponibles dans l'armoire à pharmacie à domicile. Dans une certaine mesure, la douleur peut être réduite avec Analgin, Baralgin, Pentalgin. Les AINS (Ketanov ou Ketorol) sont plus efficaces pour soulager la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés non seulement à l'intérieur mais aussi localement (pommade Ketonal). Il est important de se rappeler: il est interdit de prendre des analgésiques et des AINS pendant plus de 7 jours.

Les analgésiques narcotiques ne peuvent être achetés que sur ordonnance. Ils sont présentés exclusivement dans les cas graves, lorsque d'autres moyens sont inutiles. Une surdose de médicaments puissants peut être fatale..

Avec une douleur intense et la présence d'une inflammation, des corticostéroïdes sont prescrits. Ces médicaments sont indiqués si la douleur ne s'arrête pas autrement. Les corticostéroïdes synthétiques ont moins d'effets secondaires que leurs homologues naturels. Mais, néanmoins, leur utilisation à long terme peut provoquer des perturbations dans le travail de divers organes.

Les relaxants musculaires sont prescrits pour réduire le tonus des muscles lisses. Ils sont montrés dans les cas où certaines maladies de la colonne vertébrale provoquent l'apparition de spasmes musculaires réflexes, ce qui intensifie le syndrome douloureux. En règle générale, ce type de médicament est utilisé une fois.

Pour les douleurs intenses, les antidépresseurs sont souvent utilisés. Cela est tout à fait justifié, car les personnes souffrant de douleur sont dans un état dépressif et déprimé, ce qui ne leur permet pas de mener une vie normale. Grâce à ces médicaments, il est possible de soulager l'irritabilité et le stress mental. Des médicaments équilibrés sont généralement prescrits qui ne provoquent pas de somnolence..

Pour stabiliser l'état du système nerveux, on utilise des vitamines B. Elles peuvent être incluses dans des complexes vitamino-minéraux, mais dans les cas graves, des injections séparées sont prescrites.

La médecine traditionnelle

L'alternative la plus efficace pour soulager l'inconfort dans le bas du dos est le frottement. Souvent utilisé pour cette teinture d'eucalyptus, qui peut être achetée à la pharmacie..

Les onguents et les décoctions à base de consoude sont très efficaces pour soulager la douleur dans le bas du dos. Cette plante pousse partout sur les rives des rivières du centre de la Russie. Il a des propriétés anti-inflammatoires et peut réduire l'intensité du syndrome douloureux. Les fonds préparés conformément aux recettes à base de consoude peuvent être conservés longtemps au réfrigérateur et utilisés en cas d'urgence. Dans les pharmacies, vous pouvez acheter des onguents prêts à l'emploi avec de la consoude.

Vous pouvez utiliser d'autres remèdes populaires pour le broyage:

  • Miel mélangé avec du jus de radis et de la vodka dans un rapport de 2: 3: 1.
  • Infusion d'alcool de racine d'Adam (Dioscorea vulgaris). Pour cela, 200 g de racine râpée sont mélangés avec un demi-litre de vodka et insistés pendant 5 jours dans un récipient sombre dans un endroit frais.

Vous pouvez réduire la douleur avec des compresses, pour cette utilisation:

  • Un mélange de raifort et de radis. Pour réduire la sensation de brûlure, de la crème sure y est ajoutée. Le mélange est appliqué en couche épaisse sur la zone douloureuse, puis recouvert d'une serviette. Gardez la compresse le plus longtemps possible.
  • Moutarde en poudre. Il est élevé à la consistance de la crème sure. Le mélange est appliqué sur les zones touchées, après quoi le bas du dos est enveloppé. Pour éliminer les brûlures, il est permis de résister à une compresse de moutarde pendant pas plus de 5 minutes.
  • Pâte. Pétrir la pâte sur le kéfir, après quoi elle est posée sur le dos sur une couche de gaze. Cette compresse est maintenue pendant la nuit.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic des douleurs lombaires implique une approche intégrée. Tout d'abord, le médecin examine et recueille une anamnèse. Après certaines conclusions, le médecin prescrit des études instrumentales pour clarifier le diagnostic.

Pour cela, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Roentgenography. Il vous permet d'identifier les déformations rachidiennes, de déterminer la présence de fractures, de tumeurs, d'ostéoporose, caractérisées par un amincissement du tissu osseux dû à la lixiviation du calcium pour diverses raisons.
  • Imagerie par résonance magnétique. Grâce à elle, vous pouvez obtenir une image tridimensionnelle claire de toute la colonne vertébrale. Cela vous permet de voir les tumeurs et les déformations n'importe où, d'évaluer l'état de la moelle épinière. L'étude a révélé des hernies discales et une sténose caractérisées par un rétrécissement du canal rachidien.
  • Scanner. La combinaison de la technologie informatique avec les méthodes radiologiques traditionnelles vous permet de voir la pathologie des os et des tissus mous. L'efficacité de la méthode augmente avec l'utilisation de produit de contraste.

Le cours du traitement est prescrit en fonction du diagnostic. Si la douleur est causée par des maladies des organes internes, une thérapie est effectuée afin de guérir la maladie sous-jacente. De plus, des analgésiques sont utilisés.

Un moyen efficace de traiter la douleur dans la colonne vertébrale est le massage. Au cours de la procédure, différentes techniques sont utilisées: pétrissage, caresse, pression. L'exposition combinée améliore le métabolisme des tissus et réduit l'inflammation..

L'acupuncture est reconnue comme utile pour le traitement de la douleur dans le bas du dos. En raison de l'effet sur certains points, la douleur peut être rapidement éliminée. Ces procédures sont indiquées pour l'ostéochondrose. Ils vous permettent de détendre les muscles et de soulager l'enflure, ainsi que d'améliorer la mobilité des vertèbres individuelles. Grâce à l'acupuncture en peu de temps, vous pouvez stabiliser la condition si la douleur survient après une augmentation du stress, causée par des entorses ou des blessures. L'acupuncture est un traitement supplémentaire pour détecter une hernie intervertébrale.

De plus, une gymnastique spéciale est prescrite. Lors de l'exécution d'un complexe thérapeutique d'exercices, il est nécessaire de contrôler tous les mouvements. La charge devrait augmenter progressivement. En cas d'inconfort important, les exercices sont effectués en position couchée, ce qui réduit la charge sur les disques intervertébraux..

Un traitement physiothérapeutique est également montré: électrophorèse, magnétothérapie, échographie, amplipulse. En peu de temps, des procédures correctement sélectionnées peuvent réduire l'intensité du syndrome douloureux et améliorer les processus métaboliques. Cela soulagera l'inflammation et l'enflure dans la zone touchée..

Dans les cas graves, un traitement chirurgical peut être prescrit..

Méthodes préventives

La prévention de l'apparition d'inconfort dans le dos est un mode de vie correct, qui comprend une activité physique modérée, une alimentation équilibrée et le rejet des dépendances.

Il est très important d'équiper correctement une couchette. La préférence devrait être donnée aux matelas orthopédiques confortables et de haute qualité avec une garniture en noix de coco. De plus, vous devez vous habituer à adopter une posture confortable pendant le sommeil. Les médecins recommandent de dormir sur un côté avec les genoux légèrement pliés..

Il faut abandonner un mode de vie sédentaire. Si vous devez vous asseoir longtemps au travail, vous devez régulièrement effectuer des exercices spéciaux. Lorsque vous êtes assis au bureau, il est important de surveiller votre posture. Le dos doit être plat et les genoux doivent être au-dessus du niveau du siège. Pour ce faire, il est recommandé d'utiliser des supports spéciaux.

S'il est nécessaire de transférer des charges, cela doit être fait correctement. Besoin de charger les genoux, pas le bas du dos. Pour cela, la charge est d'abord levée sur les genoux pliés, puis seulement le dos est redressé.

Un facteur provoquant est le surpoids. C'est pourquoi vous devez établir correctement un régime. Le menu doit inclure des plats sains à base de produits de haute qualité. De plus, le régime alimentaire doit être équilibré. Il doit contenir une quantité suffisante de toutes les vitamines et minéraux nécessaires à la santé. Cela aidera à maintenir le système musculo-squelettique en bon état et à renforcer l'immunité..

Causes des maux de dos dans la région lombaire et leur traitement

Si le dos fait mal dans la région lombaire, cela peut être dû à diverses raisons. La douleur peut être localisée à la fois dans la colonne vertébrale et provenir des organes internes, des tissus mous. Parfois, la douleur accompagne les pathologies systémiques et fait partie de leurs symptômes. Pour trouver les conditions préalables aux sensations désagréables, vous devez subir un diagnostic complet - cela aidera à démarrer le traitement en temps opportun.

Ostéocondrite de la colonne vertébrale

Le plus souvent, la douleur est localisée dans la région de la colonne vertébrale, plus précisément - dans sa région lombo-sacrée. Par conséquent, lorsque le dos fait mal dans la région lombaire, toutes les causes possibles sont divisées en primaire et secondaire. Les principales causes incluent toutes les maladies vertébrales (fonctionnelles, dégénératives, inflammatoires et autres), et toutes les autres maladies sont classées comme secondaires.

La prémisse la plus courante par laquelle la douleur apparaît est. Elle apparaît avec un rétrécissement des disques intervertébraux, une perte d'humidité par le cartilage et l'approche des disques ensemble. La douleur se développe en raison de l'effet des disques sur les racines nerveuses et d'autres symptômes (organes altérés, engourdissement, "chair de poule", etc.) - dans le contexte d'une détérioration de l'apport sanguin dans la zone.

L'ostéochondrose sans traitement est compliquée par:

  • ;
  • Hernie;
  • Destruction du disque;
  • Séquestration (perte) du disque.

La douleur avec cette pathologie s'intensifie à mesure qu'elle progresse, redonne à la jambe, accompagnée d'attaques aiguës et aiguës dans la région lombaire. L'ostéochondrose avec l'âge est observée chez 60 à 80% des personnes.

Syndrome vertébral avec d'autres pathologies

Les causes de la douleur dans la colonne vertébrale peuvent être causées non seulement par l'ostéochondrose. En médecine, il y a le concept de «syndrome vertébral», qui est causé par diverses pathologies avec un changement dans la configuration de la colonne vertébrale, sa mobilité et ses fonctions, avec une posture et une démarche altérées.

La courbure est un autre prérequis courant pour les maux de dos. La longe peut souffrir avec:

La cyphose est congénitale - si l'enfant a une vertèbre en forme de coin, une demi-vertèbre, mais cela est rare. Le plus souvent, des maux de dos avec cyphose apparaissent sur fond de spondylarthrite (inflammation du cartilage et des vertèbres par type), de spondylarthrite (articulations sur les processus vertébraux). En outre, la cyphose et la lordose excessive peuvent apparaître après des blessures, des opérations infructueuses, dans le contexte d'un organisme vieillissant. La courbure latérale (scoliose) dans la région lombaire est rare, elle concerne principalement la région lombaire.

Pendant de nombreuses années, sans succès aux prises avec des douleurs dans les articulations. "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera en 30 jours. Ce remède naturel fait ce que seule la chirurgie était capable auparavant."

La douleur vertébrogène peut accompagner la défaite de toute la colonne dans la spondylarthrite ankylosante. Dans ce cas, une déformation arquée est susceptible de se former, ce qui entraîne des douleurs du coccyx au cou. Dans les cas graves, la hauteur du corps diminue, les vertèbres sont fixes. Les dommages au bas du dos avec une maladie peuvent être accompagnés de lumbalgie - un lumbago pointu avec un mouvement imprudent, qui se produit en raison d'une violation soudaine des racines. Le syndrome de la queue de cheval peut devenir une complication grave lorsque le gros plexus est pincé.

Les causes de la douleur chez les femmes

Les maux de dos chez les femmes peuvent avoir des causes spécifiques. La douleur, en plus des conditions préalables décrites ci-dessus, peut provenir de telles conditions:

  • Menstruation. Pendant la menstruation, la douleur peut ne pas être le signal d'une sorte de problème. Chez certaines femmes, c'est une caractéristique individuelle du corps et est appelée algoménorrhée primaire, alors qu'elle n'a pas de causes organiques. Si le syndrome apparaît soudainement, cela peut indiquer des perturbations hormonales, des maladies inflammatoires. Habituellement, les sensations sont plus fortes dans l'abdomen, mais elles donnent aussi souvent à la colonne vertébrale.
  • Ovulation. La douleur au milieu du cycle devient le plus souvent le signe d'un ovule quittant l'ovaire. L'ovulation chez de nombreuses femmes est associée à une gêne dans le bas du dos et l'abdomen, à l'aine.
  • Grossesse. La douleur dans le dos des femmes enceintes est associée à une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale, de tels symptômes sont caractéristiques pour le deuxième et le troisième trimestre. Dans la première période, après la conception, un signe similaire peut également se produire et ses causes peuvent être à la fois naturelles (attachement embryonnaire, restructuration hormonale) ou pathologiques (grossesse extra-utérine). Pour réduire la douleur, une femme doit porter un bandage, dormir sur des oreillers confortables, mettre des oreillers sous son ventre.

Souvent dans le bas du dos, des douleurs surviennent après un avortement, avec endométrite, cervicite, érosion, colpite, avec annexite - un diagnostic rapide est important.

Autres causes et maladies

La douleur dans le bas du dos est un symptôme courant de la maladie rénale. Le plus souvent, des sensations de tiraillement et de douleur, associées à une température légèrement élevée, sont un signe de pyélonéphrite ou d'inflammation du parenchyme rénal. La maladie est associée à une infection ou à une hypothermie. Pas moins souvent, la cause du problème est la lithiase urinaire, lorsque des calculs apparaissent dans le bassin rénal. Douleur moins courante due à:

  • Omission du rein;
  • Tumeurs
  • Kystes
  • Éducation bénigne;
  • Glomérulonéphrite.

Le syndrome douloureux dans de telles maladies cède souvent sous les côtes, au nombril, au bas-ventre. Il existe d'autres causes possibles de sensations au bas du dos:

  • Violations de la composition du tissu osseux. Avec l'ostéomalacie, l'ostéoporose, les vertèbres et les os deviennent plus minces, la douleur apparaît en se déplaçant, et plus tard - au repos.
  • Tumeurs des ganglions lymphatiques, métastases dans cette zone. De nombreuses tumeurs d'une localisation différente sans traitement donnent des métastases à la région vertébrale, aux reins, aux vaisseaux.
  • Les infections Les abcès épiduraux, la tuberculose, l'ostéomyélite vertébrale peuvent provoquer une douleur intense.
  • Blessures. La fracture vertébrale de compression, la fracture des os pelviens donnent également un fort syndrome douloureux à la zone de la ceinture.
  • Myosite. Avec l'inflammation musculaire, qui peut survenir dans n'importe quelle zone du corps, des symptômes douloureux sont localisés dans le bas du dos. Plus souvent, ils provoquent une hypothermie sévère ou une surcharge physique..

D'autres causes possibles de sensations peuvent être le syndrome de Reiter, les troubles mentaux, l'appendicite, la cholécystite, la pancréatite, chez l'homme - épididymite, prostatite aiguë.

Maux de dos chez les enfants

Dans l'enfance, la colonne vertébrale fait le plus souvent mal dans la région lombaire en raison de l'apparition de troubles de la posture. Les enfants ne sont pas assis à l'école, à la maison, passent beaucoup de temps devant l'ordinateur, la télévision, portent un sac sur une épaule. Tous ces facteurs provoquent le développement d'une cyphose, d'une cyphoscoliose, d'un excès de lordose. Augmente le risque de développer des pathologies pieds plats, déformations du pied.

L'effort excessif des muscles dans l'éducation physique devient des conditions courantes de douleur. Les étirements des muscles, les ligaments, les ecchymoses, un coup dans le dos, des mouvements anormaux brusques et une fracture du coccyx peuvent également provoquer des signes douloureux. Les enfants obèses dormant sur des matelas mous, menant une vie hypodynamique, souffrant souvent de stress souffrent souvent de douleur..

Moins fréquemment dans l'enfance, la douleur est provoquée par:

  • Cholécystite, stagnation de la bile, pli de la vésicule biliaire;
  • Inflammation pancréatique, pancréatite réactive;
  • Pyélonéphrite, l'apparition de pierres ou de sable dans le rein.

Cela fait mal chez les enfants dans le bas du dos atteints de grippe, de SRAS grave, chez les adolescentes - pendant les premières menstruations ou devant elles. Chez les adolescents, les douleurs matinales à la colonne vertébrale peuvent signaler le développement d'une hernie ou même d'une tumeur; il est important de ne pas ignorer les symptômes.!

Types de maux de dos et de symptômes

Lorsque votre dos vous fait mal, choisir le bon traitement vous aidera à interpréter correctement la douleur. En termes de gravité, il peut s'agir:

  • Chronique, apparaissant régulièrement, mais de force modérée;
  • Aigu - net, tir, surgissant soudainement ou après exposition à un certain nombre de facteurs.

De plus, les maux de dos peuvent être mécaniques (causés par des changements dégénératifs) ou inflammatoires (apparaissent avec une inflammation de la colonne vertébrale, des tissus mous, des organes). La douleur est locale (locale), réfléchie (émanant d'autres organes, donne au bas du dos), radiculaire (due à la compression des racines), diffuse (présente dans plusieurs zones de la colonne vertébrale).

Des sensations douloureuses et convulsives, associées à des contractions, sont caractéristiques de la myalgie ou du spasme musculaire. Les symptômes ternes et souvent apparents nécessitent un examen des organes du système génito-urinaire, surtout s'ils augmentent en intensité. Une douleur aiguë après un travail physique peut refléter une complication de l'ostéochondrose avec hernie ou protrusion. Poignardes, des douleurs intolérables apparaissent lorsque la queue de cheval est serrée et nécessitent un placement urgent à l'hôpital.

Diagnostic des pathologies du dos

Le choix d'un spécialiste pour le traitement initial dépend de manifestations supplémentaires et du type de douleur. Si la douleur en position couchée ne disparaît pas, ne change pas en raison d'un changement de position corporelle, est combinée à un malaise général, nous parlons de la pathologie des organes internes. Vous devez contacter un urologue, gastro-entérologue, s'il est impossible d'identifier les sensations - à un thérapeute. Le médecin prescrira un certain nombre d'examens:

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "La manière la plus efficace de traiter les problèmes articulaires et vertébraux" En savoir plus >>>

  • Analyse sanguine générale;
  • Biochimie;
  • Échographie ou IRM des organes péritonéaux;
  • Échographie de l'espace rétropéritonéal, vessie.

Les pathologies féminines sont traitées et examinées sous la supervision d'un gynécologue après avoir été examinées sur un fauteuil, avec frottis et échographie pelvienne. Pour clarifier la nature de la douleur et sa cause, vous devez être vérifié par un orthopédiste, vertébrologue - radiographie, IRM, analyse du facteur rhumatoïde sont prescrites. Si vous soupçonnez l'ostéoporose, vous devrez peut-être des tests pour le calcium, le phosphore, un certain nombre d'hormones. En cas de blessure à la région lombaire, vous devez contacter la salle d'urgence ou le service de traumatologie.

Traitement médical

Le traitement sera entièrement déterminé par la cause exacte de la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) aideront à anesthésier temporairement, mais pas à guérir la maladie. Ces médicaments soulagent l'inflammation, éliminent la douleur. Les cas graves (lumbago, lumbago) nécessitent l'introduction de médicaments dans le muscle, la veine. Utilisé Amelotex, Meloxicam, Dexalgin,.

Dans les cas moins graves, des onguents avec des AINS (Diklak,) peuvent être utilisés, ils lubrifient la zone de la ceinture et d'autres zones douloureuses, la douleur disparaît rapidement. Avec l'ostéochondrose, il est généralement prescrit de boire des comprimés avec des AINS en 7 à 10 jours maximum pour anesthésier pendant longtemps et éliminer la réaction inflammatoire.

Pour les maux de dos dans la région lombaire, le traitement peut inclure de tels remèdes (si la maladie est causée par des problèmes de colonne vertébrale):

  • Vitamines du groupe B (Combilipen, Milgamma);
  • Relaxants musculaires (Baklosan, Midokalm);
  • Chondroprotecteurs (Arthra, Don);
  • Glucocorticostéroïdes en injections (Diprospan, Hydrocortisone).

Les maladies rénales sont traitées avec des préparations à base de plantes, des antibiotiques, des médicaments qui dissolvent les pierres, lavent le sable. Lorsque la douleur est causée par des tumeurs, le traitement est effectué sous la supervision d'un oncologue..

Autres traitements

La physiothérapie n'est généralement recommandée que pour les maladies chroniques de la colonne vertébrale. Les douleurs au bas du dos dues à une inflammation des organes internes pendant la physiothérapie peuvent s'intensifier, l'infection provoquera des conséquences plus graves. Des techniques physiothérapeutiques sont recommandées:

  • Électrophorèse avec analgésiques, magnésie, anesthésiques, corticostéroïdes;
  • Stimulation électrique musculaire - détend, élimine les crampes, optimise la circulation sanguine dans la région lombaire;
  • Amplipulse - soulage la douleur, améliore le tissu trophique;
  • Traitement de balnéothérapie, de paraffine et de boue - réchauffe, réduit la douleur, augmente le taux d'élimination des produits inflammatoires.

En outre, le patient peut se voir prescrire un extrait de la colonne vertébrale, une thérapie manuelle, un traitement avec un ostéopathe. Il est obligatoire d'effectuer une thérapie par l'exercice - sans gymnastique, il ne sera pas possible de restaurer la santé du bas du dos. L'orthopédiste vous expliquera également comment traiter les maladies de la colonne vertébrale - vous pouvez porter des bandages, des corsets pour former une posture et réduire la douleur.

Remèdes populaires

Vous pouvez réduire les maux de dos avec des remèdes populaires. Il existe un certain nombre de recettes utiles dans les maladies de la colonne vertébrale:

  • Râper un morceau de racine de gingembre. Mélanger à parts égales avec du miel. Appliquer le mélange sur un chiffon, placer sur la zone à problème. Couvrir le haut avec un chiffon, envelopper avec un bandage ou un mouchoir, laisser reposer une heure.
  • Mélanger également le millepertuis et la consoude. Préparez une cuillère à soupe du mélange avec un verre d'eau, insistez une heure. Buvez 100 ml trois fois / jour pendant au moins un mois. Avec des sensations de douleur et de douleur dans la région lombaire, cette méthode aidera à restaurer la mobilité, à améliorer le cartilage.
  • Mélanger 3 cuillères à soupe d'huile d'amande et 10 gouttes d'huile d'eucalyptus. Appliquer de l'huile pour frotter la zone à problème au besoin en cas de douleur.

Prévention de la douleur

Afin de ne pas connaître la douleur dans la colonne vertébrale et la ceinture, vous devez suivre un certain nombre de mesures préventives. Il est important de manger avec l'inclusion de fromage cottage, de produits laitiers, de noix - sources de calcium dans le menu. L'hypodynamie et l'obésité sont inacceptables - elles doivent être combattues à l'aide de sports réalisables, de charges cardio. Toutes les pathologies infectieuses doivent être traitées à temps, boire plus d'eau - pour éviter la douleur chronique face aux problèmes rénaux.

Le régime orthopédique est très important pour la santé de la colonne vertébrale. Vous ne pouvez pas soulever des poids sans partager la charge - vous devez vous lever avec un objet lourd dans vos mains. Lorsque vous travaillez en position assise, vous devez régulièrement faire des séances d'entraînement pendant 3-5 minutes - cela aidera à éviter la stagnation et les processus dégénératifs. Dormir sur un matelas orthopédique et éviter la courbure de la colonne vertébrale à un âge précoce aidera à éviter les problèmes à l'avenir..