Bosse sous-cutanée sur le cou

  • Arthrose

Il arrive qu'une bosse sous-cutanée inoffensive formée sur le cou soit un signal d'alerte sur le développement d'un processus oncologique dans le corps. Même si la bosse s'avère être un wen ordinaire, vous devriez consulter un médecin et vous assurer que la formation n'est pas maligne. Pourquoi les bosses apparaissent-elles sur le cou chez un enfant et un adulte, et comment s'en débarrasser?

informations générales

Une masse sous-cutanée dense est appelée une masse. Il peut survenir de manière inattendue, ne pas se manifester pendant longtemps sans aucun symptôme, et également disparaître soudainement ou se déplacer vers un autre endroit du corps. Ces phoques augmentent souvent en taille et alarment la personne. Dans tous les cas, avec l'apparition de formations d'origine inconnue, vous ne devez pas reporter la visite chez le médecin, et subir les études nécessaires.

Localisation et types

Les cônes sur le cou peuvent être des types suivants:

  • bénigne et maligne;
  • sont formés au singulier ou au pluriel;
  • douloureux et indolore;
  • mobile sous la peau et immobile;
  • récemment ou il y a longtemps.

Lieux de localisation des cônes sous-cutanés:

  • À l'arrière;
  • côté (droite et gauche).
Des cônes dans les vertèbres cervicales peuvent survenir en raison d'un effort physique excessif. Retour à la table des matières

Bosse sous la peau à l'arrière du cou

Une cause grave de l'apparition de phoques sur le cou est une tumeur de nature maligne, la lymphogranulomatose s'y réfère. Il s'agit d'une condition très dangereuse dans laquelle les sensations douloureuses sont complètement absentes, la formation est serrée au toucher et de grande apparence. Symptômes concomitants de lymphogranulomatose chez l'homme:

  • malaise général et faiblesse;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à 40 degrés;
  • démangeaisons sévères de la peau.

Une bosse sur le cou derrière est formée pour d'autres raisons plus inoffensives:

  • Lipome (wen). Il ressemble à un ganglion lymphatique élargi. En sentant, le joint sur le cou se déplace sous la peau, ne fait pas mal.
  • Athérome (kyste). Il atteint une taille énorme, nécessite une ablation chirurgicale.
  • Ébullition purulente. La bosse est de petite taille, elle est douloureuse et démange lorsqu'elle est ressentie.
  • Myosite des muscles du cou (resserrement des tissus). Il est observé principalement dans la moitié féminine de la population impliquée dans l'haltérophilie. La bosse est ferme et douloureuse au toucher. Une femme développe de la fièvre, de la fatigue chronique et de la fatigue.
Une bosse sur le côté du cou peut apparaître en raison de blessures, d'une inflammation des ganglions lymphatiques et de l'oncologie. Retour à la table des matières

Joint latéral

Si une bosse se forme sur le cou sur le côté, vous n'avez pas besoin de paniquer immédiatement. Vous devez d'abord trouver la cause de son apparition, puis décider quoi faire ensuite. La raison de l'apparition du compactage peut être due aux caractéristiques de l'organisme ou aux changements qui s'y sont produits. Par exemple:

  • dommages au cou en raison de blessures;
  • inflammation du ganglion lymphatique cervical;
  • l'apparition d'une ébullition;
  • allergie à une piqûre d'insecte;
  • l'apparition d'une tumeur de nature bénigne;
  • l'apparition d'une tumeur maligne.
Retour à la table des matières

Sur le côté droit

Les joints sur le cou à droite indiquent une altération du fonctionnement du système lymphatique. Fondamentalement, des furoncles (pustules) se forment sur le côté droit. Cette anomalie s'accompagne de fièvre et de malaise général. Causes des foyers purulents sur la peau:

  • immunité diminuée;
  • hygiène insuffisante de la peau;
  • lésions cutanées entraînant des abcès.

Le lipome peut également provoquer l'apparition d'une bosse sous-cutanée. Cette formation bénigne est fondamentalement inoffensive pour les humains, cependant, si elle augmente en taille, elle doit être retirée immédiatement. L'élimination à un stade précoce de la prolifération est nécessaire afin qu'il ne reste aucune cicatrice à un endroit bien en vue.

Du côté gauche

Les cônes formés sur le cou du côté gauche ont des causes similaires à celles des formations de droite. Parfois, il y a une augmentation notable de la taille des phoques, ce qui fait très peur à une personne. Ainsi, les principales raisons qui ont provoqué l'apparition de formations sur le côté gauche du cou comprennent:

  • allergie aux médicaments, aux produits chimiques, aux piqûres d'insectes;
  • diminution de la défense immunitaire du corps;
  • blessures de la peau;
  • adipeux sur le cou - lipome ou athérome;
  • kyste du cou;
  • l'apparition de fibrome, de neurinome - tumeurs de nature bénigne;
  • néoplasme malin;
  • insuffisance hormonale dans le corps.
Une bosse dans le cou chez les enfants peut être un symptôme d'otite moyenne, de rougeole, de croissance dentaire et d'inflammation des ganglions lymphatiques. Retour à la table des matières

Bosse sur le cou d'un enfant

Si une formation dense apparaît sur le cou de l'enfant, c'est le premier signal d'une immunité altérée ou d'un dysfonctionnement du système lymphatique. La peau délicate d'un enfant est sensible aux divers changements internes qui se produisent dans un corps en croissance. Les causes les plus courantes de resserrement du cou comprennent:

  • le processus inflammatoire dans les ganglions lymphatiques cervicaux (souvent de nature purulente), qui provoque une augmentation de la taille des cônes et s'accompagne de douleurs lors de la sensation;
  • inflammation de la glande parotide;
  • maladie virale - rougeole;
  • otite;
  • inflammation des amygdales et des végétations adénoïdes;
  • maladies dentaires;
  • l'apparition d'une bosse lors de la dentition;
  • tumeurs malignes.
Pour identifier la cause de la croissance des bosses sur le cou, vous devez passer un test sanguin, des expectorations, subir une échographie. Retour à la table des matières

Diagnostique

Pour déterminer la cause exacte de l'origine des bosses sur le cou, des tests de diagnostic sont obligatoires. Ils comprennent:

  • consultation et examen d'un oncologue, chirurgien, spécialiste des maladies infectieuses;
  • analyse sanguine générale et biochimique;
  • examen microbiologique des expectorations;
  • collecte de cellules (tissus) du néoplasme;
  • Échographie thyroïdienne.
Retour à la table des matières

Traitement des formations sur le cou

Après un diagnostic précis, vous pouvez passer au traitement. La thérapie dépend de la cause de l'apparition de l'éducation, par exemple:

  • L'inflammation d'un ganglion lymphatique est traitée avec des immunomodulateurs et des complexes de vitamines, dont l'effet thérapeutique vise à augmenter l'immunité et le renforcement général du corps..
  • Les furoncles sont traités avec des onguents antibactériens. Avec leur occurrence fréquente, ils recherchent la cause des défauts cosmétiques de la peau.
  • Les formations bénignes sont traitées à l'aide de remèdes populaires, de pommades médicinales.
  • Les maladies oncologiques nécessitent une thérapie ciblée, l'essentiel est de les identifier à un stade précoce.

S'il y a un sceau suspect sur la peau, indépendamment de sa taille et de sa douleur, vous devriez consulter un médecin et passer des tests. En l'absence de problème, une personne peut vérifier l'innocuité du néoplasme pour sa propre tranquillité d'esprit. Si la maladie a commencé, il est plus facile de la guérir à un stade précoce que de se coucher sous le couteau du chirurgien et de risquer sa propre vie.

Il y avait un sceau sur le cou sous la peau sous la forme d'une bosse dans le dos à droite ou à gauche

Une bosse sur la colonne cervicale, également appelée bosse saline, veuve ou bison, tourmente souvent les femmes après la quarantaine. Il peut provoquer à la fois des problèmes exclusivement esthétiques et des symptômes plus graves - douleur, engourdissement, mobilité réduite. S'il y a une bosse sur le cou et que vous ne savez pas comment vous en débarrasser, faites attention aux méthodes de traitement à domicile.

caractéristiques générales

Lorsqu'une bosse apparaît sur le cou, une consultation urgente d'un spécialiste est nécessaire. La pathologie affecte les adultes et les enfants. L'éducation est à la fois totalement inoffensive et indique donc un danger mortel. Ne faites pas sans consulter un médecin.

La bosse dans le cou est un néoplasme sous-cutané avec une texture dense. Il a la capacité d'apparaître soudainement, de se déplacer d'un côté à l'autre et de procéder de manière asymptomatique. Une attention particulière est requise pour l'éducation, dont la taille augmente rapidement..

Les raisons de leur apparition sous la peau sont nombreuses. Ce sont des blessures ordinaires, des ecchymoses, des efforts physiques, un surmenage, ainsi que des maladies des organes et des systèmes internes.

La prévention

Enlever la bosse sur le cou est une tâche médicale complexe, et pour ne pas la résoudre, pendant la ménopause, faites attention aux mesures préventives suivantes:

  • Dormez sur des matelas et des oreillers durs ou orthopédiques, cela améliorera l'état de la colonne vertébrale;
  • Débarrassez-vous de l'excès de poids, mangez bien et bougez plus;
  • Contrôler le fond hormonal;
  • Faites du yoga ou du Pilates, visitez la piscine;
  • Optez pour un massage.

Même s'il n'y a vraiment aucun risque de bosse de buffle, votre corps et surtout votre colonne vertébrale vous en seront reconnaissants.

Variétés, lieux de localisation

Un néoplasme dans le cou est une surprise désagréable pour tout adulte. Les parents qui remarquent une pathologie chez un enfant commencent à paniquer.
En effet, il y a lieu de s'alarmer, car l'éducation peut être le signal d'une maladie grave. Il ne faut pas oublier que la poursuite du traitement dépend des causes, du type et du lieu d'apparition du phoque..

Une bosse sous la peau du cou se développe:

  • À l'arrière;
  • devant;
  • Du côté gauche;
  • sur le côté droit.

L'éducation diffère par ses caractéristiques. Elles sont:

  • bénin;
  • malin;
  • vieux, récent;
  • asymptomatique;
  • immeuble;
  • mobile.

Dans le traitement de la pathologie, un rôle important est joué par la localisation et la caractéristique des formations. Pas la dernière place n'est occupée par des facteurs de leur développement. En médecine, il y a eu des cas où, après avoir identifié et éliminé la cause de la pathologie, le phoque a disparu de lui-même.

Diagnostique

Le traitement des bosses dans le cou n'est possible qu'après clarification du diagnostic. Quel médecin dois-je contacter si j'ai une éducation non souhaitée? Vous devez d'abord voir un thérapeute. Si la tumeur est causée par une inflammation des ganglions lymphatiques, il s'occupera du traitement de la bosse. S'il est établi que le néoplasme est un lipome, un athérome ou un fibrome, le thérapeute vous dirigera vers le chirurgien. L'athérome et le fibrome sont enlevés chirurgicalement.

Vous ne devez pas attendre que ces néoplasmes atteignent une grande taille. Si la cause des ballonnements est une tumeur neurogène, l'oncologue doit prendre une décision. Que ne peut-on pas faire? Vous ne pouvez pas essayer de combattre les bosses vous-même. La décision est prise uniquement par le médecin. Le spécialiste prescrira le diagnostic et tirera les bonnes conclusions. Toutes tumeurs: que ce soit une simple ébullition ou le résultat d'une maladie du dos, menace l'état de santé.

Pathologie dans l'enfance

Une bosse dans le cou d'un enfant est le résultat d'un dysfonctionnement des systèmes immunitaire et lymphatique. Mais non seulement ils affectent la santé du bébé.

  • inflammation des ganglions lymphatiques, boules dans l'aine;
  • rougeole, maladies d'origine virale;
  • otite moyenne;
  • croissance et maladie dentaire;
  • pathologie des glandes parotides;
  • tumeurs malignes.

Trouver une balle sous la peau dans le cou d'un enfant n'est pas si facile. Les symptômes de la pathologie sont souvent similaires à d'autres maladies du col utérin. Par conséquent, il est très important de consulter immédiatement un médecin..

Bouille


Quand une bosse sur la tête fait mal quand on appuie dessus, cela peut être une ébullition. Il présente des différences externes évidentes avec d'autres formations - un arbre blanc sous la peau saturé de vaisseaux sanguins.

Les furoncles provoquent généralement des douleurs pulsatiles, un gonflement, des rougeurs et de la fièvre. La douleur ne peut disparaître qu'après une intervention chirurgicale à l'hôpital.

Tumeurs derrière

Les cônes sur le cou derrière la peau sont un phénomène dangereux. Ils sont à l'origine de l'apparition d'un wen ou d'une ébullition. En règle générale, ces phoques sont inoffensifs, infectieux et peuvent être facilement traités avec la bonne approche..

Une autre chose est de savoir si la cause des formations sous-cutanées est la lymphogranulomatose (athérome, fibroatérome). Le danger de la pathologie réside dans la tendance à dégénérer les phoques en une forme maligne.

Lymphogranulomatose

La pathologie se développe avec une maladie du tissu lymphoïde, se manifeste par une tumeur. Des dommages aux ganglions lymphatiques se produisent, sans traitement urgent, les organes internes souffrent et le niveau d'immunité diminue. Lorsqu'une maladie est attaquée, les virus, les bactéries et les agents pathogènes sapent la défense du corps.

Les symptômes de cette maladie:

  • le patient se fatigue rapidement;
  • chaleur prolongée;
  • la peau est très irritante;
  • un sceau apparaît.

La lymphogranulomatose se caractérise par l'apparition d'une grosse boule dense sous la peau, indolore au toucher.

Lipome

Zhirovik se développe en violation des processus métaboliques. Avec une pathologie avancée, le sceau est grand.

Symptômes de la formation d'une boule sous-cutanée:

  • mobilité;
  • manque de douleur.

Le joint lui-même n'est pas dangereux, mais lorsqu'il est resserré avec son retrait, une cicatrice se forme sur le site de localisation.

Athérome

La pathologie se développe à travers une insuffisance hormonale et des troubles métaboliques. La maladie s'accompagne de séborrhée et d'acné. En raison de l'impossibilité d'une guérison complète de la pathologie, les médecins utilisent la liposuccion.

Symptômes du tableau clinique:

  • augmenter en taille;
  • cours indolore.

Ce n'est qu'en identifiant et en éliminant la cause de la perturbation du corps que le vilain joint disparaîtra à jamais.

Furoncle

Sceau purulent. La raison de l'apparition est une infection staphylococcique ou autre, un traumatisme cutané du cou.

Caractéristique d'une balle sous la peau:

  • petites tailles;
  • fait mal;
  • substance purulente à l'intérieur.

Un néoplasme purulent peut éclater de lui-même. Un traitement médical de la plaie est nécessaire pour éviter une réinfection.

Joint musculaire

La pathologie est caractéristique du sexe féminin. Se développe grâce à un dur travail physique. Image clinique du compactage:

  • dense;
  • douloureux.

Le massage est prescrit comme traitement, un changement de profession sera nécessaire. Rejet complet de la charge sur le point douloureux.

Ostéochondrose du cou

La pathologie affecte souvent les hommes et les femmes adultes, le lieu de localisation est la colonne cervicale. Symptômes du néoplasme:

  • douleur
  • inconfort
  • la motilité des membres supérieurs est altérée;
  • la faiblesse;
  • troubles cérébrovasculaires.

La physiothérapie, le massage sont utilisés comme traitement, des charges modérées sont recommandées..

Les principales maladies dans lesquelles une bosse se forme sur le cou

Furoncle

Un autre nom est ébullition. Une ébullition est une inflammation aiguë de la glande sébacée, du follicule pileux et des tissus adjacents. Elle se caractérise par la présence d'un processus purulent provoqué par un staphylocoque. Les causes de l'ébullition sont: petites égratignures et fissures (par exemple, du rasage), contamination de la peau, métabolisme altéré et mauvaise nutrition, travail accru des glandes. L'ébullition est localisée sur le cou, le visage, le cou, le dos et les hanches.
Le traitement consiste en un traitement antiseptique des zones touchées, en prenant des anti-inflammatoires et, dans certains cas, des antibiotiques. La guérison, l'ébullition laisse une cicatrice. L'ébullition est dangereuse par des complications telles que: septicémie, abcès, phlébite des veines, méningite.

Pour la prévention de l'inflammation, il est recommandé de respecter l'hygiène personnelle, d'être attentif à votre santé et d'éviter les blessures cutanées, et si elles se produisent, d'être traitées avec des agents antibactériens en temps opportun.

Anthrax

Dans les temps anciens en Russie, cette maladie était appelée pompier ou glucide. Carbuncle se caractérise par la présence d'une inflammation aiguë purulente-nécrotique et a tendance à se propager rapidement. Apparaît le plus souvent sur le visage, le cou, le dos, les fesses et le bas du dos.
Les raisons de cet événement sont la contamination cutanée, le dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal, le diabète sucré et l'ingestion de microbes pyogènes - staphylocoques et streptocoques.

La maladie est difficile à tolérer, souvent accompagnée de fièvre, de vomissements, de la présence d'un fort processus inflammatoire. L'abcès doit être traité de manière opérationnelle, en le retirant par une ouverture chirurgicale et un nettoyage des tissus.

Des anti-inflammatoires et des antibiotiques sont utilisés. La prévention des maladies est l'hygiène.

Lipome

C'est une tumeur wen ou grasse.
Il s'agit d'une tumeur bénigne du tissu conjonctif qui se développe sous la peau..

Le lipome se développe lentement et sans douleur, ne fait pratiquement pas de mal au corps, a extrêmement rarement des conséquences négatives graves et des complications.

Un morceau est formé en raison des changements métaboliques. Le traitement n'est nécessaire que dans un but de confort esthétique du patient et est effectué par décorticage.

Fibrome

Tumeur bénigne résultant de cellules défectueuses.
Le fibrome est souvent associé à une prolifération des tissus musculaires, glandulaires ou vasculaires..

Cela pourrait bien ressembler à des bosses sur le cou.

Adénopathie

Autrement dit - ganglions lymphatiques enflés.
La lymphadénopathie elle-même est un symptôme d'une maladie, pas une maladie distincte..

Mais il peut également apparaître comme une bosse sur le cou.

lymphome de Hodgkin

Une bosse sur le cou peut être à l'origine du lymphome de Hodgkin (autres noms: lymphogranulomatose, granulome malin ou maladie de Hodgkin).
Il s'agit d'une maladie maligne du tissu lymphoïde..

Métastases dans les ganglions lymphatiques du cou

La métastase est le mouvement du foyer de l'inflammation vers un site éloigné.

Il s'agit généralement d'une tumeur maligne..

Oreillons

Une maladie dans laquelle l'inflammation se produit dans la glande parotide. Les oreillons provoquent une infection ou une hypothermie et des blessures. Souvent accompagnée de fièvre, d'inflammation, de douleur, de faiblesse. La maladie a trois degrés de gravité. Les oreillons sont traités avec des antipyrétiques, des anti-inflammatoires, une consommation excessive d'alcool, un repos au lit et l'application de chaleur sur et autour des oreilles est recommandée..

Col kyste

Un kyste est une cavité de nature pathologique. Il a des parois et un contenu, sous la forme d'un liquide ou d'un matériau de consistance plus dense. Le kyste est situé dans les tissus du corps. Le kyste cervical ressemble à une bosse sur le cou. Le traitement est repoussé par un cas spécifique; l'ablation chirurgicale des kystes n'est pas rare.

Goitre nodulaire

Par ce concept, on entend la formation dans la glande thyroïde, qui ne sont pas particulières et diffèrent des autres tissus.
Le nodule thyroïdien ressemble à une bosse à l'avant du cou.

Ce sont les causes les plus courantes de bosses sur le cou..

Pour clarifier les raisons de chaque cas particulier, vous devez contacter un établissement médical où le médecin mènera une étude et établira un diagnostic, à partir duquel il sera déjà possible de commencer le traitement.

Comme vous pouvez le voir, la bosse sur le cou peut être un défaut esthétique qui ne pose pas de menace particulière pour la santé humaine, mais elle peut aussi être le symptôme d'une maladie assez grave qui nécessite l'intervention rapide d'un spécialiste.

Soyez attentif à votre santé et, dès les premiers signes de maladie, consultez un médecin, cela réduira le risque de nouveaux développements négatifs et aidera à fournir un traitement rapide, compétent et adéquat..

Après avoir trouvé un sceau sous-cutané, vous devez absolument vous rendre à l'hôpital. Bien sûr, cela peut être une formation ou une hypertrophie complètement inoffensive du ganglion lymphatique, mais dans certains cas, une bosse sur le cou sur le côté signale des processus pathologiques ou même oncologiques dans le corps.

Bosse solide sur le côté du cou

Les raisons possibles de l'apparition des soi-disant bosses cervicales sont:

  • lipome;
  • tumeur neurogène;
  • inflammation du ganglion lymphatique;
  • furoncle.

Dans le premier cas, le phoque est un kyste formé à la suite d'un blocage de la glande sébacée. En fait, un lipome est un wen. Malgré l'innocuité et l'indolence relatives du néoplasme, il peut devenir infecté et enflammé, il est donc recommandé d'enlever chirurgicalement ces grumeaux..

Les tumeurs neurogènes comprennent les neurinomes, les neurofibromes et les ganglioneuromes. Ce sont des kystes bénins, qui sont le plus souvent localisés sous la mâchoire inférieure. Une telle bosse sur le cou sur le côté est mobile, ressemble à un gonflement notable, ne provoque pas de douleur pendant la palpation ou la pression. La source de ce type de tumeur est le tronc sympathique frontal du nerf ou de ses branches.

Il est plus facile de distinguer un ganglion lymphatique enflammé des néoplasmes sous-cutanés - une bosse sur le cou du côté droit ou gauche fait mal, un renflement proéminent est visible près de l'angle de la mâchoire inférieure, la bosse est inactive pendant la palpation et a une structure dense. Les causes du processus sont généralement des maladies infectieuses et virales, moins souvent - une inflammation de la glande salivaire.

La formation d'une ébullition est associée à la pénétration de bactéries pathogènes dans des dommages déjà existants à la peau du cou. La bosse décrite est remplie de masses purulentes et doit être traitée sous la direction d'un médecin, car la rupture de la formation du furoncle peut entraîner un abcès et une intoxication sanguine. Le plus souvent, la suppuration est ouverte chirurgicalement et drainée, après quoi la plaie est traitée avec des antiseptiques pendant une longue période.

Bosse sur le côté du cou - cancer?

Le premier symptôme d'une tumeur maligne du nasopharynx est un gonflement dans la région latérale supérieure du cou ou un joint indolore. Le type de cancer envisagé peut être traité aux premiers stades et est guéri avec succès, donc si vous avez une bosse et d'autres signes de la maladie (perte auditive, saignements de nez, maux de tête, bourdonnements ou acouphènes), vous devriez consulter un oto-rhino-laryngologiste.

Bosse sur le côté du cou - traitement

Avant de se lancer dans des mesures thérapeutiques, il est important d'établir la cause profonde du néoplasme.

Les lipomes et les furoncles sont soumis à une intervention chirurgicale, récemment leur élimination au laser est souvent pratiquée. Cette méthode est préférable car elle permet de raccourcir la période de rééducation, qui est pratiquement indolore et ne laisse pas de cicatrices ou de cicatrices visibles. En aucun cas, vous ne devez essayer de résoudre le problème vous-même, par exemple, presser ou ouvrir un cône. De telles actions conduisent au développement de processus inflammatoires et de complications dangereuses..

Avec une augmentation des ganglions lymphatiques, un traitement antiviral doit être effectué, après quoi il est nécessaire de restaurer l'immunité. Atteindre un équilibre des défenses de l'organisme peut être accéléré si la combinaison d'immunomodulateurs avec des vitamines et des oligo-éléments est combinée. De plus, les sorbants d'origine artificielle, par exemple Enterosgel, et naturel - citrouille ont un effet positif.

Les tumeurs neurogènes sont le plus souvent recommandées pour être enlevées chirurgicalement, même avec de petits néoplasmes. Dans de rares cas, la thérapie est un médicament.

Joint avant, latéral

Une formation dense à l'avant du cou apparaît généralement par le processus inflammatoire dans les ganglions lymphatiques. Dans cette zone, il y en a le plus grand nombre, avec un rhume ou une autre maladie, une inflammation, un gonflement des ganglions. Pour éliminer la pathologie, il est nécessaire de guérir la maladie primaire.

Des cônes sur le cou du côté d'un adulte apparaissent pour les raisons suivantes:

  • Furoncle. Pustules douloureuses qui démangent sévèrement.
  • Lipome. Il est situé derrière, parfois une bosse apparaît sur le cou à droite.
  • Fibrome. L'éducation est bénigne, prend rarement une forme maligne.
  • Inflammation des ganglions lymphatiques. Une bosse apparaît sur le cou à gauche ou à droite, rarement des deux côtés en même temps. Emplacement - près de l'oreille ou sous la mâchoire.
  • Allergies aux piqûres d'insectes.
  • Kystes: neurinome, neurofibrome, ganglioneuromes.

Quel que soit l'emplacement, comme sur la photo, les néoplasmes cutanés doivent être traités immédiatement. Même si le phoque résultant ne fait pas mal, il n'y a pas d'autres symptômes désagréables, il provoque beaucoup de complexes chez les personnes. Une visite opportune chez le médecin aidera à éviter les problèmes de santé et les complexes psychologiques.

Ce qui pourrait être une bosse sur le cou

En voyant une bosse sur le cou, n'importe qui pose la question: qu'est-ce que cela pourrait être? Il n'y a pas de réponse définitive. Le diagnostic le plus inoffensif est un rhume. Mais les bosses sont différentes. Sur le cou peut apparaître:

  • lipome ou wen,
  • l'athérome,
  • fibrome,
  • furoncle,
  • tumeur neurogène.

L'inflammation du ganglion lymphatique et les furoncles sont des phénomènes désagréables, mais pas trop dangereux. Derrière le lipome, le fibrome et l'athérome se cachent des écarts dans l'activité des organes internes. La tumeur neurogène est une maladie oncologique qui menace la vie d'une personne. Si une bosse apparaît sur le cou, vous devez immédiatement consulter un médecin. Seul un spécialiste peut établir la nature du phénomène et tirer les bonnes conclusions..

Lipome

Le lipome est constitué de cellules adipeuses. C'est une conséquence des troubles métaboliques. Cette tumeur est indolore. Elle est douce et mobile. Le lipome se développe dans les tissus épuisés en graisses. Souvent, une bosse est située sur le côté du cou. Parfois, un wen apparaît comme un phoque à la base du crâne. Ce néoplasme a plusieurs types. La variété est directement liée à l'emplacement.

Les causes de l'enflure sont de nature génétique. Ils se cachent dans le 12e chromosome. Il existe des gènes responsables de la production de protéines qui décomposent les graisses. Des molécules de graisse non digérées s'accumulent à certains endroits, formant une adipose.

Athérome

Par athérome, on entend un kyste de la glande sébacée. C'est une capsule remplie de sécrétion. L'athérome apparaît le plus souvent là où les cheveux poussent. Une bosse peut apparaître là où se trouvent les glandes sébacées. La bosse qui en résulte ne provoque pas de douleur. Ses contours sont clairs. Parfois, l'athérome devient enflammé, ce qui conduit à la suppuration. Le résultat est la douleur. Un gonflement sur le cou devient rouge et gonfle. Parfois, l'inflammation de l'athérome s'accompagne de fièvre.

Avec la percée de l'athérome, le pus et le contenu de la capsule sortent. Cela s'applique à l'athérome primaire. Mais la bosse sur la gorge sous le menton est également secondaire. L'athérome secondaire apparaît chez les personnes souffrant de séborrhée, d'acné, d'hyperhidrose. Dans ce mode de réalisation, la bosse résultante a une teinte bleuâtre et fait mal. L'athérome secondaire a tendance à s'ouvrir et à former des ulcères. Retirer l'athérome à l'hôpital.

Fibrome

Le fibrome est constitué de tissu fibreux. Cette petite bosse a une forme claire, ne fait pas mal et ne change pas la couleur de la peau. Rougit parfois légèrement. Une prédisposition à l'apparition d'une pathologie est associée à des facteurs héréditaires. L'apparition du fibrome provoque des blessures et une inflammation. La réponse à la question est liée à ceci: pourquoi la bosse apparaît-elle exactement derrière.

Les petites rayures et autres blessures passent souvent inaperçues derrière le cou. Une infection les pénètre, une inflammation se produit, ce qui modifie les tissus environnants. Il y a donc un néoplasme fibreux. Le cône qui se forme au début n'attire pas l'attention, mais il grandit et atteint finalement une taille décente. Le fibrome est un néoplasme bénin. Les cas de transformation en tumeur maligne sont rares, mais il existe.

Après avoir trouvé des cônes à l'arrière du cou, le fibrome doit être impliqué. Il est nécessaire de consulter un médecin pour établir la nature de la tumeur. Le fibrome est retiré par le chirurgien. Dans ce cas, un adulte n'est pas placé à l'hôpital.

Tumeurs neurogènes

Les tumeurs neurogènes sont situées sur les troncs nerveux ou leurs branches. Cette tumeur apparaît sur le cou du côté de la colonne vertébrale. La cause du néoplasme est les blessures reçues. Les tumeurs neurogènes ont une nature différente. Parmi eux:

Le neurinome est l'enflure la plus courante du cou. Il représente 65% de tous les néoplasmes du cou. Parmi les névromes, une tumeur du nerf auditif est le plus souvent retrouvée. Une bosse apparaît derrière l'oreille. Le néoplasme derrière les oreilles augmente avec le temps, mais n'atteint pas de grandes tailles. Au lieu de gonflement, il y a une légère sensation de picotement et une sensation de pression..

Le neurofibrome est le deuxième néoplasme le plus fréquent sur le cou. La bosse est bénigne. Enlevé chirurgicalement.

Le gangionervrome est la pathologie la plus rare sur le cou. Il s'agit d'un nœud formé par l'accumulation de cellules ganglionnaires, de fibres nerveuses et de tissu conjonctif. La bosse est souvent ronde, mais elle est également informe. Les causes de la tumeur ne sont toujours pas claires. La nature génétique de la maladie est suspectée..

Toutes les tumeurs neurogènes ne sont pas de nature bénigne. L'un des néoplasmes malins localisés dans le cou est le lymphome de Hodgkin ou la lymphogranulomatose. La maladie peut passer inaperçue pendant longtemps. Le symptôme principal est une bosse dans la région du ganglion lymphatique. Le traitement comprend toute la liste des mesures caractéristiques du cancer:

  • ablation chirurgicale,
  • chimiothérapie,
  • radiothérapie.

Le pronostic dépend du stade de la maladie et de la viabilité d'un organisme particulier. Aux stades 1 et 2, la médecine moderne peut garantir une guérison complète et une rémission prolongée. Avec une propagation suffisamment importante, la maladie est dangereuse par le développement de complications graves. La conclusion est toujours la même: le cou est enflé - immédiatement chez le médecin. Perdre du temps est synonyme de perte non seulement de santé mais aussi de vie.

Furoncle

Une ébullition sur le cou est un phénomène courant. Les raisons de son apparition sont diverses:

  1. Les maladies fréquentes affaiblissent le système immunitaire.
  2. Un manque de vitamines entraîne une diminution de l'immunité.
  3. L'immunité affaiblie n'est pas en mesure de lutter contre l'infection.
  4. Infections purulentes associées au diabète.
  5. Les troubles fonctionnels de l'activité des glandes surrénales conduisent à la suppuration.
  6. Faiblesse du corps due à une mauvaise nutrition.

L'enflure sur le cou est située sur un côté. Elle se manifeste par une douleur intense, qui augmente avec la pression sur la bosse. Les furoncles se développent rapidement. Très peu de temps passe et les sensations douloureuses deviennent si fortes qu'il est impossible de tourner la tête. Lorsque vous appuyez sur une ébullition mûre, du pus sort.

Une ébullition peut être guérie seule. En cas de gonflement important, une opération urgente pour ouvrir la suppuration est nécessaire.

Ganglions lymphatiques hypertrophiés

L'inflammation des ganglions lymphatiques se manifeste également par des bosses sur le cou. Les ganglions lymphatiques répondent à toute infection. Lorsque la lymphe n'a pas le temps de filtrer, une inflammation se produit. Une immunité affaiblie y contribue. Avec une inflammation d'un ganglion lymphatique, le cou ne fait pas mal. Mais souvent, le processus inflammatoire se propage et capture les ganglions lymphatiques les plus proches.Des symptômes de lymphadénite apparaissent, dont l'un des signes est une douleur intense dans le cou.

Si les ganglions lymphatiques deviennent enflammés d'un côté, la lymphadénite est appelée unilatérale. Avec une inflammation du cou du côté droit, il est impossible de plier la tête dans cette direction en raison d'une douleur intense. La lymphadénite nécessite un traitement. Si elle n'est pas forte, l'inflammation peut être traitée avec des remèdes populaires. La lymphadénite purulente nécessite une intervention spécialisée. Le ganglion lymphatique du cou est-il enflammé? Y a-t-il une balle douloureuse? Il vaut mieux consulter un thérapeute tout de suite..

Néoplasmes dans la zone vertébrale

Les néoplasmes apparaissent souvent dans la région de la vertèbre. Trouver un sceau immédiatement après l'apparence n'est pas si facile, cela se produit généralement lorsque le patient se lave sous la douche ou se peigne, massant la nuque. Face à la pathologie, vous devez consulter un médecin pour connaître la cause et la nature de son origine.

Les phoques sont bénins et malins. Dans la zone de la colonne vertébrale, ils apparaissent selon les mêmes facteurs que dans le cou.

De plus, ils peuvent apparaître en raison de:

  • posture incorrecte;
  • colonne vertébrale incurvée;
  • déplacement des disques vertébraux;
  • ostéochondrose;
  • hernie discale;
  • tension constante de la colonne vertébrale.

Une bosse sous le cou derrière, située sur la colonne vertébrale, se manifeste par des maux de tête, un engourdissement des mains, des étourdissements, des douleurs dans la région des épaules.

Les formations sous-cutanées de la colonne vertébrale ne peuvent pas être pressées, appliquez des remèdes populaires. Un traitement non autorisé entraînera une exacerbation et une complication de la maladie sous-jacente!

Traitement

Pour se débarrasser de la bosse dans la colonne cervicale et le traitement de tout type a eu l'effet approprié, nivelez les facteurs négatifs suivants:

  • Mal bouffe;
  • Lits très mous;
  • Oreillers de plus de dix centimètres;
  • Assis en permanence.

Auto massage

Comment retirer la bosse de la colonne cervicale à la maison? Engagez-vous dans l'auto-massage de la zone à problème. Chaque jour pendant environ un quart d'heure, faites des mouvements profonds en cercle - tapotez, pincez, écrasez. Avant un massage du cou, prenez un bain chaud avec une infusion de soude ou de camomille. Cela rendra les accumulations de graisse dans la bosse plus douces et plus souples. L'utilisation de l'applicateur Kuznetsov est également acceptable..

Bosse sur le cou à droite sous la peau

Une bosse sur le cou à droite sous la peau apparaît avec une inflammation des ganglions lymphatiques cervicaux. Si la formation fait mal, augmente de taille, cela signifie que le processus pathologique progresse dans le corps. Il existe d'autres raisons à l'apparition de cônes - adipeux, furoncles, diverses tumeurs.

Ganglions lymphatiques hypertrophiés

Les ganglions lymphatiques s'enflamment rarement s'il n'y a pas de pathologie du système hématopoïétique. Une maladie telle que la lymphogranulomatose s'accompagne d'une augmentation des ganglions lymphatiques. Lorsqu'un processus tumoral apparaît - lymphome ou pathologie des organes internes, des symptômes similaires apparaissent.

Dans la caractéristique des ganglions lymphatiques élargis, il importe:

  • quelle forme la bosse sur le cou est ronde ou a une rugosité et une surface inégale;
  • si elle est soudée au tissu environnant est un symptôme favorable si la bosse est molle, non soudée et se déplace librement;

Les ganglions lymphatiques du cou du côté droit augmentent avec les processus inflammatoires dans les organes de la tête et du cou: maladies des dents, amygdales, inflammation des sinus, pharyngite, trachéite, laryngotrachéite.

Localisation et raisons

Les ganglions lymphatiques sont un organe barrière du système immunitaire qui empêche la propagation de l'infection. Les vaisseaux lymphatiques ont pénétré tous les organes. Ils collectent un liquide appelé lymphe. Des agents inflammatoires y pénètrent, qui, pour pénétrer plus profondément dans le corps, doivent passer à travers un filtre - le ganglion lymphatique.

Quand une petite bosse apparaît sous la peau du cou à droite, à gauche ou à l'arrière, cela signifie que l'agent inflammatoire est entré dans le ganglion lymphatique par les vaisseaux lymphatiques et que le système immunitaire essaie de faire face à cet agent. Si le système immunitaire résiste à l'infection, la maladie disparaît. Si le ganglion lymphatique augmente progressivement, cela signifie que le système immunitaire ne peut pas faire face.

Un diagnostic est nécessaire pour exclure le processus tumoral..

LocalisationRaisons possibles
SubmandibulaireMaladies des sinus, des oreilles, des yeux, de la peau, du pharynx
Sous-mentaleMononucléose, virus d'Epstein-Barr, cytomégalovirus, toxoplasmose
JugulairePharyngite, rubéole
Dos cervicalTuberculose, lymphome, tumeurs malignes de la tête et du cou
OccipitalInfections locales, rubéole
Derrière l'oreilleInfections locales, rubéole
Oreille avantInfections locales
Supraclaviculaire droitDommages aux poumons, à l'œsophage
Supraclaviculaire gaucheLymphome, lésions malignes des organes péritonéaux

Lipome

Le lipome ou adipeux est une tumeur bénigne qui se forme sur le cou derrière la peau. Il est préférable de retirer le lipome immédiatement, sinon une tumeur bénigne peut se transformer en une tumeur maligne.

Cela se produit si le lipome est situé sur une partie du corps où le stress mécanique est constant..

Les changements d'apparence et les sensations subjectives - démangeaisons, douleur, brûlure, rougeur, épaississement, décoloration, fusion avec les tissus environnants sont méfiants..

Il est impossible de vous percer et de vous en sortir. Au lieu du lipome extrudé, de nouveaux grossiront. Et pas un, mais plusieurs. Il existe également le danger d'introduire une infection à l'intérieur de la peau, car le wen n'est pas une formation intradermique ou cutanée, mais une formation sous-cutanée. Pour tout changement dans la structure du lipome, consultez un oncologue.

Vous pouvez cautériser de petites surfaces avec de l'iode, du peroxyde d'hydrogène, de la chélidoine, mais vous devez connaître la technique. Prenez l'huile de ricin, ajoutez un peu de sel et chauffez au feu à ébullition. Une petite adipose, de plusieurs millimètres de diamètre, est brûlée avec un bâton d'oreille, jusqu'à ce que vous ressentiez une légère brûlure.

Athérome

L'athérome est une tumeur de la glande sébacée, qui se forme en raison de son blocage. L'athérome fait référence aux kystes épithéliaux. Une tumeur inoffensive et indolore de forme ronde se forme sous la couche supérieure de la peau sur le côté ou derrière le cou. Facile à déplacer si vous appuyez dessus avec votre doigt.

La peau au niveau du site de localisation de l'athérome n'est pas modifiée, cependant, avec une inflammation, une teinte rougeâtre est observée. Si la tumeur augmente rapidement de taille, une suppuration est possible. Le secret produit par les parois de la glande sébacée affectée par l'athérome, épaisses avec une odeur désagréable.

Des formations uniques et multiples se forment. Lors du diagnostic, vous devez d'abord exclure d'autres types de tumeurs - fibromes, lipomes. Si vous ne traitez pas l'athérome, il peut y avoir des complications. Le plus dangereux est sa suppuration.

Avec la suppuration, l'athérome augmente rapidement, la peau acquiert une teinte rougeâtre, fait mal, gonfle.

Si le traitement échoue, l'athérome peut éclater, le processus purulent se propage aux couches profondes des tissus, la tumeur peut éclater. L'athérome est enlevé chirurgicalement ou en utilisant un laser avec une capsule pour empêcher la réinfection. L'opération se déroule sous anesthésie locale. Immédiatement après la procédure, le patient est autorisé à rentrer chez lui.

Furoncle

Le furoncle est une maladie purulente du follicule pileux. Elle survient là où il y a une racine des cheveux, donc des formations similaires apparaissent souvent sur le cou. La cause de la maladie est le staphylocoque, qui vit en abondance sur les surfaces cutanées. En cas de dommage, l'infection envahit le follicule pileux et provoque une inflammation.

La poignée bout avec prudence. Il est interdit d'extruder la formation, en particulier dans le cou.

La clinique de furonculose passe par les étapes:

    Au premier stade, le patient ressent une sensation de brûlure, un léger picotement dans la zone où l'infection a envahi. Il y a ensuite la douleur, l'enflure, l'hyperémie. L'état général souffre - malaise, température, surtout si l'ébullition apparaît sur le cou.

Le danger de furoncles survient lorsque cette maladie est sous la peau du cou ou de la tête. L'exsudat purulent pénètre dans la cavité crânienne et une complication purulente entraîne la mort.

Le traitement d'une ébullition est effectué avec des pommades: Levomekol, Vishnevsky, Ichthyol. Mais si un traitement conservateur n'aide pas, une fièvre augmente, il y a des signes d'intoxication et l'ébullition ne peut pas s'ouvrir, une autopsie chirurgicale est prescrite.

Col kyste

Les kystes du cou sont médians et latéraux. Les latéraux sont rares, ils se produisent sous la peau sur le cou à droite et à gauche. La médiane est plus courante. Ils sont situés sur le cou juste au-dessus de la pomme d'Adam..

Les kystes du cou sont des formations rudimentaires. Ils ne portent aucune activité hormonale, ils n'ont aucun sens fonctionnel, mais ils ont des problèmes en eux-mêmes, car ils peuvent s'enflammer, continuer à se remplir et augmenter en taille. Si le kyste devient enflammé, le processus s'accompagne de rougeurs et de douleurs..

Un véritable processus purulent se développe avec toutes les conséquences qui en découlent. C'est la principale raison pour laquelle les kystes du cou sont plus fiables et mieux éliminés. Selon les médecins, il est préférable de les retirer dans une période calme lorsqu'il n'y a pas d'inflammation. Il n'y a pas de thérapie de remplacement et il n'y a aucune conséquence après la chirurgie..

Partage avec tes amis

Faites du bon travail, cela ne prendra pas longtemps

Tout sur les bosses sur le cou

Pour une personne moderne, le traitement et la prévention des maladies ne sont souvent pas pertinents jusqu'à l'apparition des symptômes évidents d'une certaine maladie. Ce n'est que lorsque le corps commence à donner des signaux clairs sur la nécessité d'un traitement que beaucoup pensent à la nécessité d'un traitement.

L'un de ces signaux peut être une bosse sur le cou, qui est généralement située derrière et sur le côté - gauche ou droite.

Si vous remarquez un néoplasme similaire, vous devriez immédiatement passer un examen.

Cet article est uniquement destiné à fournir certaines informations pour votre érudition, qui peuvent être utiles afin de distinguer les causes d'une bosse dans le cou, d'une manière ou d'une autre, s'il existe un tel «supplément» à votre corps, vous devez certainement diagnostiquer le corps et déterminer la cause de la maladie.

Il convient de noter la variété des causes précisément sur le côté gauche du cône sur le cou. L'autodiagnostic est plus qu'impossible ici, car les raisons peuvent être combinées, certaines peuvent dépasser le cadre de cette description des symptômes et sont des maladies rares. Ainsi, seul un examen individuel professionnel vous permettra de vraiment déterminer le facteur qui provoque l'apparition du compactage et du néoplasme.

En général, les phoques peuvent apparaître dans différentes parties du cou. En règle générale, différentes affections se manifestent dans différentes zones, par exemple, les lipomes préfèrent davantage l'arrière du cou, mais l'inflammation des ganglions lymphatiques est latérale, car les ganglions lymphatiques cervicaux y sont situés.

Les joints latéraux peuvent apparaître par paires, mais ils peuvent également apparaître sur un côté. Si nous parlons de ganglions lymphatiques, la maladie doit être recherchée du côté où se développe la grosseur. Par exemple, si la lymphodénite apparaît d'un certain côté, c'est de ce côté que certains organes ont une immunité affaiblie ou une infection virale.

Nous allons essayer de déterminer exactement quels facteurs contribuent à la formation de bosses sur le cou, y compris à gauche. Pour commencer, nous notons les causes les plus courantes.

Les causes d'occurrence les plus courantes peuvent être les suivantes:

  • immunité affaiblie;
  • kyste, lipome;
  • prolifération de tissu fibreux;
  • maladies oncologiques;
  • les allergies
  • conséquences des dommages;
  • conséquences des changements hormonaux.

Ces raisons sont liées au travail de différents systèmes corporels et aux dommages causés à différents organes. Néanmoins, selon les signes de néoplasme, il est possible de déterminer plus précisément le facteur affectant.

Lipomes

Un tel néoplasme est également appelé wen, qui est en fait une tumeur bénigne. Le nom indique le tissu adipeux du corps et en effet un lipome est une accumulation de tissu adipeux. Cette grappe ne pénètre pas dans d'autres tissus et est isolée, mais peut croître et serrer la zone dans laquelle elle apparaît.

Les graisses peuvent apparaître dans pratiquement n'importe quelle zone du corps, mais dans le cou, elles ne sont pas esthétiquement agréables, et la compression de cette zone n'est pas une bonne chose. Pour le traitement, ils utilisent des méthodes chirurgicales modernes qui peuvent éliminer assez efficacement le wen sans impact significatif sur le travail du corps.

Le lipome peut avoir différentes tailles et au toucher est un amas mou comme une sphère sous la peau. Une telle bosse se déplace facilement sous la peau et ne crée pas d'inconfort.

Ils représentent une certaine quantité de tissu adipeux que le corps accumule dans une zone distincte..

Athéromes

Ils peuvent apparaître sur le cou à gauche, mais sont situés plus près du cuir chevelu, car ce sont des glandes sébacées obstruées. Il est facile d'identifier l'athérome du cou gauche par des caractéristiques.

Ils sont reconnus non seulement par un lieu spécifique, mais aussi:

  • point noir au centre, qui est une glande sébacée obstruée;
  • élasticité et mobilité;
  • douleur;
  • la présence de pus;
  • monter en flèche.

Un tel kyste doit certainement être traité, car une glande sébacée obstruée donne peu d'agrément et peut provoquer l'apparition de processus inflammatoires. La capsule du kyste est complètement retirée afin d'exclure la possibilité de développement ultérieur d'une telle maladie.

Fibrome

Une bosse avec des limites claires et une forme uniforme peut apparaître à gauche ou à droite sur le cou. Si la couleur de la peau ne change pas réellement et qu'il n'y a pas de douleur en présence d'une densité élevée du cône, il s'agit probablement d'un fibrome. Souvent, une telle masse a des facteurs génétiques comme cause..

Ces cônes sont la prolifération du tissu conjonctif. Ils sont localisés pour la plupart dans le secteur inférieur du cou juste au-dessus de la clavicule..

Les fibromes suivants sont distingués:

  • diffus (ne pas avoir de capsule);
  • nodal (avec capsule).

En général, les patients ne ressentent aucun inconvénient et une telle masse croît lentement. Néanmoins, un tel néoplasme est tout à fait possible à guérir, et la méthode chirurgicale est utilisée pour cela. L'enlèvement nécessite littéralement quelques minutes et ne nécessite pas d'hospitalisation ou de traitement en milieu hospitalier.

Tumeurs neurogènes

Ces bosses se produisent de chaque côté, mais plus près de la zone de la colonne vertébrale. Ils sont un type de kyste qui apparaît dans le tissu nerveux. Le plus souvent en raison d'une variété de dommages.

Lymphodénite

La lymphadénite du cou à gauche ou à droite, ainsi que d'autres types d'inflammation des ganglions lymphatiques se produisent principalement dans le contexte de signes d'immunité affaiblie.

En particulier, s'il existe des signes tels que:

  • fièvre;
  • la faiblesse;
  • signes d'infection dans le corps;

qui se combinent avec l'apparition d'une bosse sur le cou à gauche, alors il s'agit probablement de ganglions lymphatiques. De plus, il est toujours possible de déterminer la lymphadénite et d'autres élargissements des ganglions lymphatiques dans le cou par localisation.

Des bosses sous une forme similaire apparaissent sur le côté latéral du cou, derrière les oreilles, au-dessus des clavicules, sous la mâchoire inférieure, en général, où se trouvent les ganglions lymphatiques du cou. Ils sont sédentaires et douloureux, et pas seulement sous pression.

Oncologie

Les tumeurs oncologiques peuvent se développer dans divers tissus du cou. De plus, ils peuvent être localisés dans presque n'importe quelle zone à gauche. Ainsi, il est plus que significatif lorsque des néoplasmes apparaissent sur le côté gauche du cou pour effectuer un diagnostic compétent, car les tumeurs oncologiques peuvent ressembler à autre chose.

Tumeur du corps carotidien

Une bosse désagréable sur le cou, qui peut se produire sur la gauche approximativement au milieu du cou. Si vous imaginez comment l'artère carotide passe dans le cou, le corps carotidien est situé exactement là où cette artère se ramifie. Entre cette ramification se trouve un corps carotidien, qui peut gonfler en raison de changements dans la pression partielle du sang ou de facteurs externes.

Une telle masse peut être déterminée visuellement. Un traitement de haute qualité est nécessaire pour éliminer la possibilité de compression des artères carotides.

Si les tissus mous du cou à gauche sont endommagés (par exemple, en raison d'une ecchymose), divers gonflements et ecchymoses peuvent s'y produire. Par exemple, le tissu musculaire peut devenir enflammé, qui se développe dans une zone distincte et ressemble à une bosse. Le traitement de ces renflements, en règle générale, ne nécessite pas de méthodes chirurgicales et peut être effectué par les méthodes disponibles.

Néanmoins, et en présence de telles blessures, vous devriez consulter un médecin afin de prévenir le développement de processus inflammatoires et de changements pathologiques dans les tissus. Si les bosses dans la zone endommagée ne tombent pas dans un certain nombre de jours, il est important d'effectuer un traitement dans un établissement médical.