Douleur au bas du dos gauche

  • Goutte

Résumé: La douleur dans le bas du dos peut parfois être ressentie d'un seul côté, que ce soit une douleur constante ou des exacerbations périodiques qui apparaissent pendant un certain temps, puis disparaissent. La douleur dans le bas du dos à gauche peut être sévère, aiguë, perçante et peut être terne, mais constante. Parfois, la douleur dans le bas du dos à gauche peut s'affaiblir ou s'aggraver avec certains mouvements, et peut également être sensible à la dépression.

Mots-clés: Douleur au bas du dos gauche

Causes courantes de la douleur au dos gauche

La douleur au bas du dos gauche est généralement causée par l'une des raisons suivantes:

  • des dommages aux tissus mous supportant la colonne vertébrale et / ou certaines structures vertébrales, par exemple les muscles, les ligaments, les articulations;
  • hernie intervertébrale ou saillie du disque intervertébral avec déplacement du contenu du disque vers le paramédian gauche ou foraminale sont les causes les plus fréquentes de douleur dans le bas du dos ou la jambe gauche.
  • problèmes avec les organes internes situés au niveau de la partie médiane du dos, dans les zones abdominales ou pelviennes, par exemple, avec les reins, les organes reproducteurs, les intestins.

D'autres cas de douleurs au bas du dos peuvent être le signe de problèmes aux organes abdominaux ou même être le symptôme de problèmes plus graves tels que la fibromyalgie ou la spondylarthrite ankylosante.

Comprendre les causes possibles des douleurs au bas du dos à gauche, ainsi que ses caractéristiques et symptômes typiques, peut aider les patients au rendez-vous chez le médecin à établir un diagnostic précis et un traitement approprié.

Quand consulter un médecin?

Si la douleur au bas du dos sur la gauche répond bien aux analgésiques en vente libre (pas plus de 1-2 jours), en appliquant des compresses froides ou chaudes et s'aggrave avec un changement du niveau d'activité, l'aide médicale peut ne pas être nécessaire. En règle générale, il est recommandé de contacter un médecin dans les cas où la douleur apparaît après une blessure (chute, blessure sportive, accident de voiture), lorsque la douleur ne diminue pas d'elle-même, est aggravée ou gêne l'exécution d'actions telles que la position debout, la marche ou le sommeil, ainsi que dans celles situations où la douleur s'accompagne d'autres symptômes inquiétants ou progressifs.

Parfois, une douleur au bas du dos gauche peut être le signe d'une pathologie grave et nécessite une attention médicale immédiate. Par exemple, les symptômes suivants accompagnant les douleurs au bas du dos peuvent indiquer une pathologie grave:

  • maux de dos intenses ou soudains qui ne disparaissent pas au repos;
  • douleur extrêmement prononcée et persistante dans le bas du dos et / ou dans la région abdominale;
  • étourdissements, confusion, essoufflement;
  • fièvre élevée persistante ou sporadique, frissons;
  • nausées Vomissements;
  • miction douloureuse ou sang dans l'urine;
  • difficulté à contrôler la miction et / ou les selles;
  • faiblesse grave, engourdissement ou picotements dans le bas du corps;
  • perte de poids inexpliquée et importante.

N'importe lequel de ces symptômes peut être le signe d'une maladie grave et constitue la base d'une hospitalisation urgente..

Étirement des muscles du bas du dos

L'étirement des muscles du bas du dos sur le côté gauche est une cause fréquente de douleur à court terme dans le bas du dos sur la gauche. L'étirement des muscles entourant et soutenant la colonne vertébrale peut résulter d'un stress excessif ou de blessures mineures telles qu'une mauvaise posture pendant le sommeil ou une position debout ou assise prolongée.

Les symptômes de l'entorse lombaire comprennent généralement:

  • douleur sur le côté gauche du bas du dos avec une localisation claire;
  • la douleur peut être suffisamment aiguë et sévère;
  • douleur, qui augmente avec le mouvement musculaire;
  • douleur au toucher;
  • spasmes musculaires;
  • douleur s'apaisant au repos, par exemple, en position assise inclinée avec support.

La douleur au bas du dos gauche peut également être causée par des problèmes avec les structures vertébrales, telles que les articulations arquées et les disques intervertébraux..

Ces conditions se produisent souvent des deux côtés de la colonne vertébrale et, en règle générale, provoquent une douleur centrée dans le bas du dos. Cependant, il est possible que la douleur causée par des problèmes de colonne vertébrale se fasse davantage sentir du côté gauche..

Si la douleur au bas du dos gauche dure plus de 3 jours ou ne disparaît pas lors de l'utilisation de méthodes de traitement simples (alitement pendant 1-2 jours, prise d'analgésiques en vente libre, application de glace et / ou d'un coussin chauffant), vous devriez consulter un médecin pour établir un diagnostic.

Problèmes vertébraux

La douleur dans le bas du dos gauche, comme mentionné ci-dessus, peut également être causée par des dommages ou un traumatisme aux structures de la colonne vertébrale, y compris les vertèbres, les articulations vertébrales et le tissu conjonctif. Les problèmes vertébraux les plus courants comprennent:

Hernie intervertébrale ou saillie du disque intervertébral

Une partie du matériau du disque intervertébral peut être expulsée du côté gauche du segment vertébral, provoquant ainsi une douleur sourde au bas du dos et une douleur aiguë, perçante traversant la cuisse gauche et descendant le long de la surface arrière de la jambe gauche. Le plus souvent, la douleur dans la jambe gauche sera plus forte que la douleur au bas du dos. Les douleurs au bas du dos gauche et aux jambes peuvent augmenter après un long séjour en position assise. En règle générale, les hernies intervertébrales ou les saillies de la colonne lombaire ne se produisent pas de manière aiguë sans facteur traumatique antérieur et sont une conséquence du développement prolongé de l'ostéochondrose. Le fait que la lombalgie gauche soit associée à une pathologie discogénique de la colonne vertébrale peut être indiqué par des épisodes antérieurs de lombalgie, de douleur dans toute la jambe jusqu'au pied, d'engourdissement ou de paresthésie sous forme de chair de poule et de jambe aux orteils..

Problèmes avec les articulations arquées (spondylarthrose)

Une autre complication de l'ostéochondrose est la spondylarthrose de la colonne vertébrale, car avec une diminution de la distance intervertébrale, la charge sur les articulations arquées augmente plusieurs fois, ce qui entraîne une raideur, une gêne et une douleur sourde au bas du dos. Les excroissances osseuses (spondylose) du côté gauche de la colonne lombaire peuvent provoquer une irritation des racines nerveuses, ce qui entraînera une douleur lancinante traversant la cuisse gauche et descendant dans la jambe gauche;

En règle générale, toutes les complications de l'ostéochondrose se développent en parallèle, ce qui aggrave considérablement l'état de la colonne vertébrale et nécessite une prévention ou un traitement précoce de l'ostéochondrose développée.

Dysfonction articulaire sacro-iliaque

La dysfonction articulaire sacro-iliaque peut provoquer des douleurs dans le bas du dos et la région pelvienne d'un ou des deux côtés du corps si sa mobilité devient limitée. Des mouvements articulaires excessifs peuvent provoquer des douleurs au bas du dos gauche et / ou des douleurs à la hanche qui peuvent irradier dans la région inguinale. Une mobilité trop faible provoque généralement des douleurs dans le bas du dos à gauche, irradiant vers la fesse et le long de la jambe. La spondylarthrite ankylosante commence souvent par une douleur dans l'articulation sacro-iliaque.

En règle générale, pour les problèmes de colonne vertébrale, le traitement initial est non chirurgical et peut inclure des massages, des exercices thérapeutiques, de la physiothérapie, de la traction vertébrale sans charge, de l'hirudothérapie. Le traitement médicamenteux pour la hernie discale ou la saillie est extrêmement inefficace et a un spectre étroit d'effets sur le lien pathologique. Le choix des méthodes de traitement varie en fonction de l'état et des symptômes ressentis par le patient. Une intervention chirurgicale peut être envisagée dans les cas où la douleur devient chronique ou si intense qu'elle interfère avec le mode de vie habituel de la personne..

Causes moins fréquentes de la douleur au bas du dos gauche

D'autres affections qui provoquent des douleurs lombaires à gauche peuvent inclure soit des problèmes locaux de la colonne vertébrale, soit des affections pouvant avoir des conséquences graves qui affectent l'ensemble du système musculo-squelettique, par exemple:

Spondylolisthésis dégénératif

Dans le spondylolisthésis dégénératif, une vertèbre glisse vers l'avant par rapport à la inférieure en raison du développement de l'ostéochondrose. Cette condition provoque souvent une douleur radiculaire sur un côté du bas du dos, car généralement ce processus est combiné avec d'autres complications de l'ostéochondrose, qui ont été mentionnées précédemment.

Syndromes de douleur chronique

Les syndromes de douleur chronique tels que la fibromyalgie et le syndrome de douleur myofasciale provoquent des douleurs musculo-squelettiques dans tout le corps, une faiblesse et une douleur dans certaines zones appelées points déclencheurs.

D'autres causes possibles de douleurs dans le bas du dos gauche, comme un gonflement de la colonne vertébrale, une fracture et une infection de la colonne lombaire, sont relativement rares.

Douleur au bas du dos gauche en raison de problèmes avec les organes internes

La douleur dans le bas du dos à gauche peut être sévère, aiguë et perçante, et peut être sourde et chronique. Il est assez difficile de déterminer la différence entre les maux de dos causés par des problèmes directement avec les tissus avec des structures du dos ou de la colonne vertébrale et les maux de dos causés par des problèmes avec les organes internes. Les douleurs au bas du dos, en particulier au bas du dos gauche, peuvent être causées par des problèmes avec un ou plusieurs organes, y compris les reins et le gros intestin.

Voici quelques causes courantes de douleurs au bas du dos gauche causées par des problèmes avec les organes internes:

Pierres dans les reins

Une douleur au bas du dos gauche due à un calcul rénal peut être ressentie lorsque le calcul se déplace à l'intérieur du rein gauche ou passe à travers les uretères, de minces tubes qui relient les reins à la vessie. D'autres symptômes incluent des douleurs lors de la miction, des difficultés à uriner, malgré le désir constant de vider la vessie, du sang dans les urines, des nausées et / ou des vomissements;

Infection rénale

Une infection du rein gauche peut provoquer une douleur intense ou terne au bas du dos gauche. L'infection commence généralement par l'urètre et la vessie, et à partir de là, elle peut se propager aux reins, provoquant une inflammation et des douleurs locales. D'autres symptômes d'infection comprennent la fièvre, des nausées et / ou des vomissements et une miction douloureuse ou brûlante. La douleur est généralement ressentie au-dessus de la région inguinale, près de la colonne vertébrale et, en règle générale, est aggravée par le mouvement ou la pression;

Problèmes gynécologiques

Les fibromes utérins et l'endométriose, deux conditions courantes chez les femmes, peuvent provoquer des douleurs au bas du dos gauche. La douleur dans l'endométriose est généralement sporadique, aiguë et perçante, et est causée par une prolifération excessive de tissu utérin à l'extérieur de l'utérus. D'autres symptômes peuvent inclure des douleurs abdominales, de la fatigue et des douleurs intenses pendant les menstruations. Les fibromes utérins - généralement des néoplasmes bénins se développant dans l'utérus - peuvent provoquer des douleurs lombaires à gauche, ainsi que diverses irrégularités menstruelles, des mictions fréquentes et des douleurs lors des relations sexuelles;

Rectocolite hémorragique

La colite ulcéreuse fait référence à une maladie inflammatoire de l'intestin et se traduit par une inflammation constante, pour la plupart, du côlon. L'inflammation provoque généralement une diarrhée chronique, des douleurs rectales et une perte de poids. Les crampes et les douleurs abdominales sont des symptômes courants de la colite ulcéreuse, qui peuvent provoquer des douleurs aiguës au bas du dos, unilatérales ou bilatérales;

Grossesse

Des douleurs lombaires unilatérales peuvent survenir pendant la grossesse, lorsque le corps de la mère s'adapte à la croissance du bébé dans l'utérus. La douleur peut aller de douloureuse et chronique à aiguë et perçante. L'exercice, le repos fréquent et certaines des techniques utilisées en thérapie complémentaire peuvent aider à soulager la douleur;

Pancréatite

La pancréatite implique une inflammation du pancréas, qui peut provoquer des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, qui s'étend jusqu'au quadrant inférieur gauche du dos. Les patients peuvent décrire une douleur sourde et douloureuse, aggravée par l’alimentation, surtout grasse.

Pour déterminer la cause exacte de la douleur au bas du dos à gauche, un examen approfondi doit être effectué. Parfois, un médecin peut recommander une radiographie, une IRM, une tomodensitométrie ou une analyse de sang. Dans certains cas, il est important de commencer le diagnostic et, par conséquent, le traitement, dès que possible.

L'article a été ajouté à Yandex Webmaster 2017-10-27, 15:59.

Pourquoi le côté gauche fait-il mal au dos dans la région lombaire, sous les côtes?

La douleur dans l'hypochondre gauche de l'arrière vers l'arrière est souvent un signe du développement d'une certaine maladie dans cette zone. Ce sont souvent des maladies des voies respiratoires, du système nerveux central, du tube digestif. Cependant, une telle douleur peut également survenir pour des raisons physiologiques, par exemple lors de la levée de poids ou en violation de la posture.

La nature de la douleur dans le dos gauche dans la région lombaire peut être différente:

  • la douleur lancinante indique le développement d'une pathologie de la colonne vertébrale (par exemple, l'ostéochondrose);
  • la douleur au moment de l'inspiration indique le développement d'une maladie des voies respiratoires, du cœur (par exemple, angine de poitrine ou pneumonie);
  • tirer une douleur croissante dans le côté gauche peut indiquer un processus inflammatoire dans l'estomac (par exemple, gastrite, ulcère);
  • douleur sourde dans le côté gauche - un signal sur le développement d'une pathologie de la vésicule biliaire (par exemple, une cholécystite) ou une inflammation des ovaires;
  • une douleur aiguë et aiguë, aggravante au moment du mouvement, peut être une manifestation d'un traumatisme de la rate, par exemple, sa rupture, ou une pathologie des voies urinaires, par exemple, une lithiase urinaire;
  • une douleur lancinante peut être une manifestation de spasme musculaire.

La douleur avec le développement de l'ostéochondrose se produit dans le contexte d'une irritation mécanique sévère des terminaisons nerveuses, qui sont localisées dans la région entre les vertèbres. Ici, le système nerveux périphérique est concentré, ce qui est une source de thermorégulation dans le corps, qui contrôle les fonctions motrices et sensorielles. Avec la moindre compression des nerfs, la douleur survient.

La douleur du côté gauche à la taille a ses propres caractéristiques:

  • devient plus fort aux moments d'haltérophilie, avec une tension physique, un virage serré, des éternuements;
  • les spasmes musculaires périodiques deviennent également une source de douleur dans la région lombaire latérale;
  • en raison de la douleur dans le côté gauche, une personne se déplace moins de l'arrière. Le patient atteint d'ostéochondrose essaie de prendre la position du corps, ce qui aidera à soulager la douleur..

Les principales recommandations des spécialistes, qui valent la peine d'être écoutées en cas de douleur dans le côté gauche de l'arrière, peuvent être appelées:

  • respect de l'alitement au moment du tournage;
  • tout mouvement brusque et virage serré est interdit;
  • vous pouvez utiliser des analgésiques ou des onguents chauffants, ainsi que des compresses chaudes et sèches;
  • Il est recommandé d'effectuer des exercices physiques seulement après une semaine après l'élimination du syndrome douloureux;
  • une bonne nutrition: une interdiction de la consommation d'aliments frits et épicés.

Dans des conditions stationnaires, un blocage ou une traction sèche de la colonne vertébrale est prescrit. Parmi les méthodes de traitement physiothérapeutiques, l'acupuncture, la magnétopuncture, la stimulation électrique sont le plus souvent utilisées..

L'infarctus du myocarde peut s'accompagner de manifestations de douleur localisées dans le sternum, qui irradient vers le membre gauche, la mâchoire, le cou, l'épaule, le bas du dos. Une personne peut picoter le poignet et les doigts de sa main gauche. En plus de la douleur dans le bas du dos, sur le côté et derrière le sternum, une gêne peut également être observée dans l'abdomen: dans sa partie supérieure ou près du nombril.

La durée totale d'une crise de douleur tolérable est d'au moins 15 minutes. Après ce temps, la douleur commence à s'intensifier. Il convient de noter que l'angine de poitrine s'accompagne de symptômes et de signes similaires. Il y a donc des douleurs irradiant vers le membre gauche, le côté gauche du visage et le bas du dos. La différence entre ces maladies est la suivante: la nitroglycérine ne peut éliminer la douleur qu'avec l'angine de poitrine, avec une crise cardiaque, ce médicament est inefficace.

Il n'est pas recommandé de traiter indépendamment l'infarctus du myocarde, mais vous pouvez toujours soulager la condition à la maison:

  • tout d'abord - un appel d'ambulance;
  • il est en outre recommandé de boire de l'aspirine (1 comprimé), ce qui contribue à réduire la coagulation sanguine;
  • la paix - la règle de base qui doit être observée lors d'une crise cardiaque avant l'arrivée d'une ambulance;
  • si possible, il est nécessaire d'écrire sur la feuille de papier l'heure exacte du début de l'attaque et les premières actions, ce qui aidera les spécialistes à commencer la bonne thérapie avant d'arriver à l'hôpital.

Si le côté gauche est douloureux à l'arrière et qu'une pneumonie gauche est diagnostiquée, cela signale le développement d'une inflammation dans la partie inférieure du poumon. Si les membranes pleurales sont impliquées dans le processus et que leurs terminaisons nerveuses, ainsi que les vaisseaux sanguins, sont affectés, la douleur survient non seulement dans la zone thoracique, mais aussi dans le dos et l'abdomen. L'inconfort dans le bas du dos, le dos et la poitrine peut ressembler aux manifestations de pathologies telles que la crise cardiaque, la sciatique.

Si nous différencions la pneumonie avec des affections d'une étiologie différente, il convient de noter que la maladie pulmonaire a une relation directe avec une violation du système respiratoire, la toux, qui ne se produit pas avec des pathologies de la colonne vertébrale et du cœur. En outre, avec une pneumonie, un syndrome fébrile et une sensation de manque d'air peuvent survenir..

Pour éliminer la douleur dans le côté gauche derrière et dans le sternum avec une pneumonie gauche, un traitement antibiotique est nécessaire. Quel type d'antibiotiques sera nécessaire dans un cas particulier, est déterminé en tenant compte du type de micro-organisme qui a provoqué l'inflammation. Si une infection secondaire s'est jointe, des antibiotiques et des médicaments supplémentaires sont prescrits pour aider à maintenir la microflore gastro-intestinale normale.

S'il y a une toux productive, il est nécessaire de prendre des médicaments qui diluent les sécrétions pulmonaires et l'aident à expectorer. En cas d'insuffisance respiratoire et d'essoufflement, des médicaments bronchodilatateurs sont recommandés. Il est obligatoire de prendre des médicaments immunomodulateurs qui aident à restaurer la fonction protectrice du système immunitaire.

En plus du traitement médicamenteux, une physiothérapie est également prescrite, ce qui contribue également à lutter contre l'inflammation de cet organe jumelé, éliminant les symptômes désagréables. Dans certains cas, une thérapie de désintoxication est prescrite..

Le mal de dos à gauche sous les côtes dans le dos est un symptôme caractéristique de la gastrite et des ulcères. D'autres signes de gastrite comprennent:

  • lourdeur après avoir mangé de la nourriture;
  • éructations fréquentes avec une odeur pourrie;
  • bâillonnement;
  • perte de poids et manque d'intérêt pour la nourriture.

La gastrite est caractérisée par une douleur dans le côté gauche, s'étendant aux régions dorsale et gastrique. La température générale peut augmenter, une tachycardie peut se développer, des vomissements peuvent survenir. S'il y a une douleur intense à gauche sous les côtes derrière le dos et dans l'estomac, cela indique que la gastrite se développe à un stade avancé. L'inconfort se produit également avec le développement d'autres pathologies gastro-intestinales, par exemple, des ulcères.

Si un syndrome douloureux prolongé ne peut être éliminé indépendamment, il est recommandé de consulter un médecin ou de l'appeler à la maison. Si un ulcère a déjà été diagnostiqué et qu'il y a une forte douleur dans le côté gauche, le dos et le devant, il est strictement interdit de prendre tout médicament avant de consulter un médecin.

Pour soulager l'inconfort de la gastrite, il est nécessaire de prendre une position allongée pour soulager la tension de la région dorsale. Après avoir réduit l'intensité de la douleur, il est permis de se relever progressivement, mais en aucun cas fortement. Parmi les médicaments, vous pouvez prendre l'un des anti-inflammatoires et analgésiques, par exemple Novigan.

L'inflammation de la vésicule biliaire peut s'accompagner de douleurs d'intensités différentes, qui dépendent du stade de développement de la maladie et de son type:

  • Le stade initial de la pathologie de la forme sans pierre s'accompagne d'un inconfort sourd d'un caractère douloureux, qui se produit périodiquement.
  • Si les canaux et la muqueuse de la vésicule biliaire sont endommagés, la douleur est prononcée et localisée dans l'hypochondre.
  • Lorsque le canal vésical est obstrué, une douleur aiguë se développe dans la région de l'hypochondre droit, irradiant vers la région épigastrique.
  • La forme gangreneuse de pathologie s'accompagne de symptômes tels que des douleurs dans le côté gauche à l'arrière, qui irradient vers le dos et irradient vers les zones de l'épaule et du scapulaire. Il est impossible de dire exactement où ça fait mal.

Avec la cholécystite, non seulement le dos fait mal du côté gauche ou du côté droit, mais d'autres manifestations surviennent: amertume dans la bouche, selles, sensation de lourdeur dans l'estomac après avoir mangé, vomissements lors de la consommation d'aliments gras, plaque jaune sur la langue. En cas de symptômes tels que fièvre, jaunissement de la peau, tachycardie, il est recommandé d'appeler une ambulance.

À domicile, les premiers soins sont les suivants:

  • positionnement horizontal;
  • prendre un antispasmodique;
  • thé à la menthe pour aider à soulager la douleur.

Le traitement conservateur consiste à maintenir une bonne nutrition avec une interdiction de la consommation d'aliments gras. À partir de médicaments, d'antibiotiques, d'antispasmodiques, de médicaments qui augmentent ou diminuent le tonus de la vessie, les stimulants de la production de bile sont indiqués. La chirurgie est prescrite pour la transition de la cholécystite à la forme gangréneuse ou en cas de péritonite.

Ce processus pathologique dans les organes génitaux féminins est appelé «ovarite». Si des dommages aux ovaires et aux trompes de Fallope se sont produits simultanément, cette condition pathologique est appelée annexite. Dans de tels cas, la douleur se développe dans le côté gauche derrière le bas du dos (ou dans le côté droit, en fonction de quel côté le processus se développe). Le bas-ventre fait également mal, irradiant vers la zone rectale. L'inconfort est intermittent et son intensité augmente au moment de la miction.

La survenue de douleur peut s'expliquer par une diminution de l'immunité après hypothermie, rhume, dépression, stress sévère. Le contexte émotionnel change également: une personne devient irritable, le sommeil est perturbé, le désir sexuel diminue. Le traitement d'une telle maladie doit être effectué strictement par un spécialiste. Sinon, il peut y avoir des conséquences dangereuses, telles que l'infertilité..

Une rupture d'organe se produit rarement à un moment donné. Le plus souvent, il arrive que le tissu soit initialement étiré, après quoi un hématome se forme, qui commence à un abcès, puis il est déjà déchiré. Les symptômes de blessure sont les suivants:

  • une certaine «poussée» dans la région de l'hypochondre gauche;
  • syndrome de douleur croissante sourde;
  • hémorragie interne;
  • malaise général;
  • assombrissant devant les yeux.

Le traitement le plus courant est l'ablation complète des organes. Dans ce cas, une conséquence désagréable survient - la détérioration des défenses naturelles de l'organisme, ce qui le rend plus vulnérable à la pénétration de diverses infections.

Selon de nombreux experts, la rupture de la rate peut toujours être traitée avec des méthodes conservatrices. Cela est possible si le cours de la pathologie est inoffensif. L'ablation de la rate à l'aide d'un laparoscope est également pratiquée. Au cours de la procédure, un tube spécial est inséré à travers une incision cutanée préalablement réalisée. Un autre instrument médical est inséré par une incision supplémentaire..

Cette maladie s'accompagne des symptômes suivants:

  • le côté gauche du dos fait mal (stupidement ou fortement);
  • l'intensité du syndrome douloureux augmente avec les mouvements du corps, l'équitation, les charges;
  • colique rénale;
  • fausse envie de vider;
  • capacité de travail réduite;
  • frissons, malaise général;
  • leucocytose;
  • augmentation générale de la température.

La thérapie de la pathologie, lorsque le côté gauche fait mal au dos, peut être conservatrice ou chirurgicale. L'une des méthodes de traitement vise à détruire les calculs et à corriger les troubles métaboliques dans le corps. Il est également important de maintenir une bonne nutrition pendant le développement de la lithiase urinaire. Ainsi, les principes de base d'une alimentation saine sont:

  • Apport hydrique adéquat (au moins deux litres par jour).
  • Limiter la consommation d'aliments contenant des protéines animales, du sel, des purines, de l'acide oxalique.
  • Il est recommandé de consommer autant d'aliments riches en fibres que possible..

Parmi les méthodes physiothérapeutiques, le traitement par ultrasons, la thérapie au laser, l'inductothermie et la thérapie par amplipulse dynamique sont recommandés. En cas d'infection secondaire des voies urinaires, la physiothérapie ne doit être pratiquée qu'en rémission.

Les sources physiologiques de douleur (gauche, droite ou milieu du dos) comprennent:

  • Posture de pathologie. Cela est possible avec une position assise prolongée dans une position inconfortable, par exemple, devant un ordinateur. Dans ce cas, non seulement le dos fait mal, mais des pathologies plus graves de la colonne vertébrale se développent.
  • Le port de poids peut provoquer une déchirure musculaire, ce qui provoque de la douleur;
  • Hypothermie. Si le dos est dessiné, les terminaisons nerveuses sont endommagées, ce qui provoque de la douleur;
  • L'obésité et la présence de kilos en trop sont ces facteurs qui surchargent en outre l'appareil musculaire de la moelle épinière. La douleur est un phénomène naturel dans ce cas..
  • Mode de vie sédentaire. Dans ce cas, un affaiblissement et une atrophie des muscles de la région dorsale se produisent..

Si la douleur survient de façon continue, il est recommandé de demander l'aide d'un médecin qui vous prescrira des mesures diagnostiques appropriées pour déterminer la cause du symptôme. Vous pourriez avoir besoin de l'aide d'un chirurgien traumatologue ou d'un neurologue.

Dans le cas où la douleur est causée par des causes physiologiques et non par une maladie d'un organe interne spécifique, le médecin prescrit des médicaments à effet anesthésique. Ils peuvent être prescrits sous forme de comprimés ou sous forme d'injections, selon l'intensité du symptôme. Le massage est une méthode tout aussi efficace pour se débarrasser de la douleur dans la région dorsale. L'exercice et les bains chauds n'interfèrent pas avec la douleur..

Qu'est-ce qui cause une douleur lancinante au dos?

La douleur dans le dos peut être de nature différente - douloureuse, aiguë, lancinante, autre. Cela dépend de la cause qui les a causés, de la localisation, de la nature de la pathologie. Les raisons pour lesquelles le mal de dos pulsatoire se manifeste, les méthodes pour leur élimination sont décrites dans le matériel.

Causes communes

La douleur lancinante dans le bas du dos se produit avec un pincement sévère du tissu nerveux. Dans les cas où c'est précisément l'inconfort pulsatoire d'autres organes qui érode le long de celui-ci. Les symptômes sont localisés à l'arrière dans les cas suivants:

  • L'ostéochondrose est un processus de dégradation tissulaire du disque intervertébral. En conséquence, le disque devient plus mince, les vertèbres se rejoignent, le tissu nerveux est serré;
  • La spondylose est le processus de déformation du ligament longitudinal de la colonne vertébrale, de son périoste, à la suite duquel les vertèbres sont déplacées, les muscles de la colonne vertébrale deviennent hypertoniques. C'est un processus douloureux;
  • Les processus inflammatoires des muscles, des tissus mous, qui surviennent pour une raison ou une autre, s'accompagnent de fièvre, d'enflure, de rougeur de la peau, s'ils sont situés près de la surface;
  • Les blessures peuvent endommager les tissus, les vertèbres, les ligaments déchirés, les luxations, les subluxations, l'irritation des tissus nerveux, les fractures, les fissures. Chacune des pathologies est capable de manifester les symptômes décrits;
  • Hernie - protrusion du noyau du disque intervertébral dans le canal rachidien, où elle produit une forte compression du tissu nerveux, provoquant l'apparition de sensations désagréables. Ils s'intensifient avec un changement de position corporelle, une inactivité physique prolongée, des charges;
  • La myosite est une maladie du squelette musculaire, caractérisée par une inflammation du tissu musculaire. L'inconfort s'intensifie avec les mouvements du matin après le sommeil;
  • Pincé (accidentel / exacerbation de la radiculite) - compression du tissu nerveux dans différentes parties du dos, de la colonne vertébrale, dont la douleur peut être transférée vers d'autres zones. Il apparaît brusquement, se caractérise par une intensité élevée, s'intensifie pendant les mouvements;
  • Un ulcère est une lésion de la muqueuse gastrique, une violation de son intégrité. L'estomac est situé près du centre nerveux - la douleur qui en résulte érode dans le dos;
  • La gastrite est une maladie de la muqueuse gastrique, accompagnée de douleurs après avoir mangé. Pendant ces mêmes périodes, l'inconfort s'érode dans la région dorsale;
  • La pancréatite est une maladie inflammatoire du pancréas, dans laquelle la douleur est semblable à une ceinture, également intense dans tous les domaines - le dos, l'estomac, les côtés;
  • L'hépatite est un processus de destruction, de dégradation du tissu hépatique. Elle survient à la suite d'un empoisonnement toxique, avec des pathologies virales infectieuses. La douleur est plus intense la nuit;
  • Maladie biliaire - la présence de calculs dans la vésicule biliaire. Une gêne apparaît quand ils commencent à bouger, blessant le conduit.

Toutes ces conditions peuvent évoluer rapidement, provoquer des symptômes graves, nuire gravement à la santé..

Throbbing lombalgie

Lorsqu'une pulsation douloureuse est localisée exclusivement dans le bas du dos, elle est souvent déclenchée par les mêmes problèmes répertoriés dans la liste précédente. Mais avec la localisation du processus pathologique dans la colonne lombaire. Cause d'ondulation:

  1. Ostéochondrose lombaire, lombo-sacrée;
  2. Blessures aux lombaires, au sacrum, au coccyx;
  3. Ostéochondrose;
  4. Spondylose;
  5. Inflammation des tissus mous dans cette zone;
  6. Myosite de localisation lombaire;
  7. Hernie, saillie;
  8. Dans de rares cas - hépatite, maladie du foie, en cas de localisation du processus dans la partie inférieure de l'organe, conduits.

La symptomatologie est la même que pour la localisation dans d'autres parties de la colonne vertébrale.

Qu'est ce que ça pourrait être?

Les maladies spécifiques des organes internes, dues à une douleur lancinante dans la colonne vertébrale dans le bas du dos, sont les suivantes:

  1. Pyélonéphrite - une maladie rénale inflammatoire, accompagnée d'un inconfort intense, une augmentation significative de la température corporelle la nuit;
  2. Urolithiase - la présence de calculs dans les reins qui, en se déplaçant, se blessent, obstruent les conduits et l'inconfort augmente considérablement en urinant;
  3. Les maladies de la vessie, les processus inflammatoires sont également caractérisés par une augmentation / manifestation de la douleur pendant la miction, parfois avec une augmentation de la température, des douleurs dans le bas-ventre.

La pulsation parle le plus souvent de problèmes avec le système musculo-squelettique, et beaucoup moins souvent - de pathologies des organes internes (car dans cette situation, la douleur est généralement douloureuse / aiguë). Mais de forts processus inflammatoires peuvent provoquer une pulsation, il est donc nécessaire de rester très attentif aux symptômes concomitants de la pathologie.

Traitement

Le traitement, les méthodes pour soulager les symptômes désagréables dépendent de la pathologie qui a provoqué son apparition. Avec les pathologies du système musculo-squelettique, peu importe où la douleur est concentrée - dans le dos / le bas du dos - la thérapie est effectuée selon le schéma standard.

  1. Prendre de la douleur aide à prendre un comprimé d'un anti-inflammatoire non stéroïdien (Ibuprofène, Nurofène, Diclofénac, Ortofène, Nîmesil);
  2. Si l'inconfort n'est pas exprimé de manière intense, un médicament AINS local (pommade, gel) est appliqué - Nise, Diclofenac, Voltaren appliqué directement sur la zone affectée jusqu'à 4 fois par jour;
  3. En cas d'inconfort très intense, une injection intramusculaire de Diclofénac est prescrite à une dose individuelle;
  4. S'il n'y a personne à injecter, une seule dose d'un comprimé d'Analgin est autorisée (s'il n'y a pas de contre-indications de la muqueuse gastrique, de la circulation sanguine, de l'hématopoïèse);
  5. Les douleurs intenses et difficiles à arrêter sont soulagées par un blocage novocaïne / lidocaïne effectué par un médecin - l'anesthésique est injecté directement dans le canal rachidien.

L'exacerbation de la pathologie du système musculo-squelettique nécessite un traitement de cours. Avec l'ostéochondrose, une longue période d'administration (jusqu'à 14 jours) d'AINS est prescrite par voie orale (1 comprimé 2-3 r. / Jour), place (3-4 onguents). La physiothérapie (magnétothérapie, micro-ondes, UHF) aide à soulager la douleur et l'inflammation. Au stade de la rééducation, une gymnastique thérapeutique, des massages sont prescrits.

Un cours similaire est prescrit pour la protrusion, la hernie. Mais dans le deuxième cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer le disque affecté, en le remplaçant par un implant. De même, avec la spondylose, pincement accidentel des nerfs. Les blessures sont traitées individuellement dans un hôpital, selon leur nature. Repos au lit, immobilisation de la zone affectée de la colonne vertébrale (port d'une orthèse).

Les maladies musculaires sont traitées par le repos, une longue cure d'AINS à l'extérieur, par voie orale (comme avec l'ostéochondrose) et la physiothérapie. En l'absence de processus inflammatoire, la chaleur locale (onguent chauffant Fenistil) et générale (bains chauds) aident à soulager la douleur..

La thérapie des pathologies des organes internes est plus spécifique, en fonction de la nature de la pathologie, des caractéristiques de son évolution. Les régimes généraux sont les suivants:

  1. Gastrite: un régime spécial, des médicaments pour réduire la sécrétion gastrique, des médicaments antiulcéreux;
  2. Ulcère: identique à la gastrite, en cas de perforation - intervention chirurgicale;
  3. Pancréatite: médicaments pour réduire la sécrétion du pancréas, réduire l'agressivité de l'environnement, analgésiques AINS, dans les cas graves - intervention chirurgicale;
  4. Maladie biliaire: préparations pour dissoudre les pierres, avec mouvement actif des pierres - moyens de réduire la sécrétion / l'activité de la vésicule biliaire, avec blocage des grosses pierres - intervention chirurgicale / écrasement ultrasonique
  5. Hépatite: alimentation, hépatoprotecteurs, pour l'étiologie virale - médicaments antiviraux, immunomodulateurs, pour l'étiologie toxique - sorbants, antitoxicants;
  6. Pyélonéphrite: immunomodulateurs, antibiotiques à large spectre, uroseptiques;
  7. Urolithiase: préparations pour dissoudre les pierres, dans les cas graves - ablation chirurgicale / broyage ultrasonique des pierres;
  8. Processus inflammatoires de la vessie: antibiotiques à large spectre, uroseptiques.

La thérapie doit être prescrite par un spécialiste..

Ondulation sans douleur

Une pulsation désagréable dans le dos sans douleur peut également se produire. Dans de rares cas, c'est un signe particulier d'un nerf pincé et une douleur peut apparaître plus tard. Le plus souvent, cela indique un spasme musculaire local mineur après une surcharge. Il est éliminé par le repos et le local, ainsi que par la chaleur générale..

Comment diagnostiquer?

Pour déterminer la cause des symptômes, les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Examen manuel du dos;
  2. Radiographie de la colonne vertébrale;
  3. Programme électronique;
  4. Gastroscopie;
  5. Échographie des reins, du foie, de la vessie, de la cavité abdominale.

CT, IRM sont prescrits pour les ambiguïtés avec le diagnostic.

Conclusion

Ripple peut parler de problèmes graves. Lorsqu'il apparaît, il est important de faire attention aux symptômes qui l'accompagnent et de consulter un médecin.

Des douleurs lancinantes au bas du dos

La lombalgie est aiguë et chronique, et chaque type de douleur a ses propres symptômes. Aigu - survient par intermittence plusieurs ou une fois. Bien que chronique - est considérée comme une sensation douloureuse de plus de trois mois.

Les personnes qui ont un mode de vie sédentaire ou sédentaire, passent la plupart du temps au volant ou se livrent à un dur travail physique sont sujettes à des douleurs lombaires..

La pulsation dans le bas du dos peut être causée par diverses maladies, notamment:

  • maladies de la structure musculo-squelettique des lombaires;
  • problèmes avec les terminaisons nerveuses;
  • maladies des organes internes.

Maladies de la structure musculo-squelettique

Spondylose de la colonne vertébrale

La description

Spondylose de la colonne vertébrale - une maladie chronique dans laquelle le périoste des vertèbres et le ligament longitudinal antérieur de la colonne vertébrale sont déformés.

Il conduit à l'ossification du tissu vertébral et à des excroissances ressemblant à la colonne vertébrale le long des bords des vertèbres.

Symptômes

Cette maladie est caractérisée par une douleur localisée au site de la lésion, une douleur dans les muscles du dos due à une mobilité limitée de la zone endommagée de la colonne vertébrale.

Les causes

  • Charge excessive sur la colonne vertébrale;
  • Faible mobilité;
  • Troubles circulatoires.

Diagnostic et traitement

De tels symptômes sont une raison pour consulter un neurologue. Pour le diagnostic, une radiographie, une TDM ou une IRM sont prescrites.

Pour le traitement, des AINS, des massages, des exercices thérapeutiques sont prescrits, dans un cas extrême, une intervention chirurgicale est effectuée.

Ostéochondrose

La description

Cette maladie affecte les disques vertébraux et les ligaments intervertébraux, conduit à leur dégénérescence et à l'apparition de processus inflammatoires, dans les cas les plus graves à la fusion des vertèbres.

Symptômes

La douleur est localisée dans le sacrum, peut se propager aux jambes. Dans les muscles du bas du dos, des douleurs surviennent, car lorsqu'elles sont surmenées, les jambes gèlent et sont engourdies.

Au stade avancé de la maladie, problèmes de miction et de puissance chez les hommes et irrégularités menstruelles chez les femmes.

Les causes

  1. Blessures
  2. Posture incorrecte;
  3. Mode de vie sédentaire;
  4. Charges lourdes;

Diagnostic et traitement

Un neurologue ou un vertébrologue est impliqué dans le traitement et le diagnostic de cette maladie. Pour les diagnostics sont utilisés:

  • Radiographie de la colonne vertébrale;
  • CT
  • IRM
  • Dopplerographie;
  • Myélographie.

Sur la base des données, le médecin différencie l'ostéochondrose des maladies similaires.

Un traitement ou une chirurgie conservatrice est prescrite en fonction de la gravité de la maladie. Le traitement est effectué avec des relaxants musculaires, des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques, et des médicaments qui favorisent les processus de récupération sont également prescrits. Avec les médicaments, des procédures physiothérapeutiques, des massages et des exercices thérapeutiques sont prescrits.

Étirement des muscles et des ligaments du dos

La description

Avec des blessures légères, une légère rupture des fibres musculaires se produit, avec des blessures graves, des dommages plus graves aux fibres musculaires, des dommages partiels ou complets aux tendons.

Symptômes

Localisation de la douleur au site exact de la blessure. Une douleur douloureuse ou aiguë se produit et s'intensifie pendant le mouvement et meurt au repos, sa nature peut dépendre du degré de dommage.

Il peut y avoir un gonflement ou une inflammation dans la zone endommagée..

Les causes

  • Mouvements soudains;
  • Musculation;
  • Frappé;
  • Système musculaire faible.

Diagnostic et traitement

Le thérapeute peut également prescrire un traitement pour l'étirement de la colonne vertébrale, en fonction de la gravité des symptômes, mais seul un neurologue peut effectuer un diagnostic précis. Les douleurs faibles sont diagnostiquées par inspection, avec des tests complexes plus sévères et des examens de laboratoire sont prescrits.

Pour le traitement, des onguents ou des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques sont prescrits, un massage thérapeutique.

Blessure de la colonne vertebrale

La description

Les blessures à la colonne vertébrale causent des dommages aux os, à la colonne vertébrale ou à la moelle épinière. Un cas grave est une fracture de la colonne vertébrale, qui peut provoquer une paralysie.

Symptômes

Si le système nerveux central n'est pas affecté, la douleur est localisée au site de la blessure.

Avec des dommages à la moelle épinière, un engourdissement de la zone et des membres endommagés, une violation de l'appareil moteur, une paralysie spastique est observée.

Les causes

  • Accident de voiture;
  • La chute;
  • Mouvements de rotation brusques;
  • Frappé;
  • Charges lourdes.

Diagnostic et traitement

Ces problèmes, en fonction des symptômes, sont traités par un traumatologue ou un neurologue. Après avoir interviewé le patient, une radiographie locale, une tomodensitométrie ou une IRM est généralement prescrite pour détecter les dommages. En cas de lésions de la colonne vertébrale sans endommager le système nerveux central, un repos au lit strict est prescrit avec une fixation supplémentaire si possible des dommages à la colonne vertébrale. Pour les blessures complexes, une opération est effectuée. En cas de blessure légère, ou après stabilisation dans une blessure grave, une thérapie de rééducation est prescrite, y compris le massage, la physiothérapie et la gymnastique.

Si vous soupçonnez une lésion de la colonne vertébrale pour les premiers soins, il est nécessaire d'immobiliser le patient avant l'arrivée des spécialistes.

Hernie intervertébrale

La description

Cette maladie se caractérise par un déplacement du disque intervertébral. Le plus souvent, tout se manifeste dans la région lombaire - la zone la plus chargée du dos. Conduit à une altération de la posture, des problèmes de miction et de défécation.

Symptômes

Dépend de la gravité de la maladie. Dans les premiers stades, des douleurs douloureuses temporaires dans la région lombaire sont observées, s'intensifiant avec le mouvement. Avec l'intensification de la maladie, la douleur devient vive, commence à se propager à la partie inférieure de l'appareil moteur. Il est également possible l'apparition d'engourdissement des jambes, de douleurs musculaires dues à une surcharge musculaire due à une mobilité limitée.

Problèmes de système excréteur.

Les causes

  • Blessure;
  • En surpoids;
  • Rachiocampsis;
  • Mouvements soudains;
  • Ostéochondrose.

Diagnostic et traitement

Le traitement et le diagnostic de ces symptômes sont effectués par un neurologue. Il effectue un test neurologique, prescrit des radiographies, des tomodensitogrammes, des IRM et des électromyogrammes. Selon la gravité de la maladie, un traitement thérapeutique ou chirurgical est prescrit. Pour la première option, les analgésiques, la thérapie par l'exercice, le massage thérapeutique et un régime doux sont attribués.

La chirurgie est effectuée en dernier recours, la microchirurgie, l'endoscopie ou l'ablation au laser sont prescrites.

Nerf pincé

La description

Cette maladie survient lors de la compression des racines nerveuses en raison du rétrécissement de la distance intervertébrale ou du déplacement du disque intervertébral.

Symptômes

La douleur n'a pas de localisation claire et peut couvrir tout le dos, et elle peut être chronique ou périodique. Elle se manifeste généralement par une douleur brûlante inattendue. Il y a une augmentation des mouvements brusques.

Des symptômes supplémentaires peuvent également être présents sous forme d'œdème ou de rougeur, de maux de tête, de transpiration accrue, d'engourdissement des membres et de problèmes de coordination..

Les causes

  • Blessure;
  • Ostéochondrose;
  • Charges excessives;
  • Posture altérée;
  • Hernie intervertébrale;
  • Infection;
  • Tumeurs.

Diagnostic et traitement

Un neurologue a besoin des résultats d'une radiographie, d'une IRM, d'un scanner ou d'une myélographie pour prescrire correctement le traitement. Le médecin détermine la source et la cause de la douleur et prescrit un traitement. Antalgiques habituellement prescrits, complexes vitaminiques, onguents relaxants.

Si l'ostéochondrose ou le déplacement du disque intervertébral est devenu une cause de pincement, un traitement approprié est prescrit..

Myosite

La description

La myosite du dos est une maladie musculaire dans laquelle une inflammation se produit, une altération de la fonctionnalité, la circulation sanguine. Distinguer entre l'évolution aiguë et chronique de cette maladie. Les plus exposés à la myosite chronique sont les travailleurs ayant une position de travail sédentaire, les athlètes.

Symptômes

La douleur est localisée dans la zone affectée du dos, avec une palpation s'intensifiant. Avec la myosite purulente, la nature de la douleur devient intense et pulsatoire, un gonflement apparaît et la température augmente. Au cours de la maladie chronique, l'inconfort est perturbé après une longue position inconfortable pendant le sommeil ou le travail. Une myosite infectieuse est observée pendant ou après une maladie des voies respiratoires, la douleur s'accompagne de fièvre. La myosite parasitaire est caractérisée par un œdème et la fréquence de la douleur associée au cycle de vie du parasite.

La myosite ossifiante se développe sur le fond du traumatisme et est localisée dans un endroit endommagé.

Les causes

  • Fatigue musculaire;
  • Perturbation circulatoire;
  • Blessures
  • Brouillons, hypothermie;
  • Parasites;
  • Maladies infectieuses.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic est effectué par un rhumatologue, il examine le patient, prescrit des analyses de sang, IRM, électromyographie, biopsie musculaire. Le traitement dépend de la cause de la maladie, mais le repos au lit et les analgésiques sont prescrits pour tout type. Des médicaments antiparasitaires, antibactériens et anti-inflammatoires peuvent être utilisés..

Les procédures physiothérapeutiques, la thérapie par l'exercice, le massage sont également efficaces..

Gastrite et ulcère

La description

La gastrite est causée par une bactérie qui détruit les parois de l'estomac et des intestins, ce qui entraîne des processus inflammatoires. La forme chronique de la maladie entraîne la formation d'ulcères. Cependant, sans traitement approprié, la maladie peut entraîner une péritonite et la mort.

Symptômes

Avec une gastrite et un ulcère, une douleur peut être transmise au dos, mais la localisation principale se situe dans l'estomac. Les principaux symptômes sont: nausées, brûlures d'estomac, flatulences, éructations, parfois vomissements avec des éléments sanguins, troubles intestinaux.

Les causes

  • Empoisonnement;
  • Utilisation excessive d'antibiotiques, d'analgésiques et d'anti-inflammatoires;
  • Malnutrition;
  • Maladie du rein.

Diagnostic et traitement

Les maladies gastriques sont traitées par un gastro-entérologue. En plus des tests généraux, il peut prescrire une gastroscopie, une biopsie, une radiographie, un test respiratoire.

Pour l'efficacité, un traitement complet est effectué qui comprend des médicaments pour réduire l'acidité, des antibiotiques, des bloqueurs d'histamine, un régime strict est également prescrit.

Pancréatite et nécrose pancréatique

La description

La pancréatite est une inflammation du pancréas, une forme grave de la maladie est la nécrose pancréatique, dans laquelle il existe une forte probabilité de résultat indésirable. La pancréatite se développe en raison de problèmes avec le canal pancréatique. En conséquence, les enzymes produites en mangeant restent dans le pancréas et le détruisent. Les restes de cellules détruites et conduisent à une inflammation.

Symptômes

Une douleur sourde ou coupante intense est localisée dans la zone sous les côtes et peut s'étendre à la région lombaire. Se manifeste souvent après l'ingestion de malbouffe et d'alcool, lorsque la production d'enzymes augmente. Dans une crise aiguë, on observe des hoquets, des nausées, des brûlures d'estomac, des flatulences, des troubles intestinaux.

La pancréatite aiguë peut entraîner une nécrose pancréatique, par conséquent, une attention médicale urgente est requise.

Les causes

  • Consommation excessive d'alcool;
  • Trop manger;
  • Empoisonnement;
  • Blessures et opérations des organes digestifs;
  • Maladies gastro-intestinales;
  • Infection;
  • Diabète;
  • Allergie.

Diagnostic et traitement

Selon la gravité de la maladie, le traitement est effectué par un gastro-entérologue ou un chirurgien. Pour le diagnostic, le sang, l'urine et les matières fécales, l'échographie, la radiographie, l'endoscopie, l'endoscopie ou la TDM sont effectués. Le traitement est effectué avec des antispasmodiques, des antienzymes, des médicaments anti-acides, des enzymes pancréatiques, un régime strict est prescrit.

Dans un cas grave, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Hépatite, cholécystite

La description

L'hépatite est une inflammation du foie, tandis que la cholécystite est une inflammation de la vésicule biliaire. La cause de l'inflammation est le plus souvent une infection virale. L'hépatite entraîne souvent une hypertrophie hépatique, il existe également un risque de cirrhose et de cancer du foie.

Symptômes

Le symptôme le plus connu est le jaunissement de la peau, mais il n'est pas toujours observé. Douleur localisée dans l'hypochondre droit, pouvant s'étendre à l'épaule ou à l'omoplate.

Il y a également une augmentation de la température, des nausées, des vomissements, de l'amertume dans la bouche, des flatulences, une altération de la fonction intestinale.

Les causes

  • Infections virales;
  • Les bactéries
  • Des parasites intestinaux.

Diagnostic et traitement

Un gastroentérologue examine le patient, prescrit du sang, de l'urine et des selles, une échographie abdominale, un sondage duodénal et parfois une biopsie hépatique est effectuée. Sur la base des résultats des études, un traitement symptomatique, des médicaments antiviraux, des immunomodulateurs et un régime strict sont prescrits.

Dans certains cas, une vaccination supplémentaire obligatoire est requise..

Maladies du système urinaire, pyélonéphrite

La description

Les maladies du système urinaire comprennent les soi-disant calculs ou dépôts dans la vessie, les processus inflammatoires des voies urinaires, de la vessie et des reins. L'inflammation des reins est appelée pyélonéphrite. Ces maladies sont souvent observées ensemble et ont des symptômes et des causes similaires..

Symptômes

La douleur est localisée dans la région lombaire, à l'emplacement des reins ou au-dessus du pubis. Il peut également irradier vers le bas de l'abdomen ou vers le périnée.

Opacification de l'urine, problèmes de miction, fièvre, fièvre sont observés.

Les causes

  • Blessures
  • Hérédité;
  • Avitaminose;
  • Urine stagnante;
  • Hypothermie;
  • Maladies génitales.

Diagnostic et traitement

Le traitement est effectué sous la supervision d'un urologue. Pour le diagnostic, des tests d'urine, de sang, de rayons X, des études de radio-isotopes, de tomodensitométrie, d'échographie, de biopsie rénale sont utilisés. Tout d'abord, l'urine est examinée, sa composition, sa quantité et son état. Selon le type de maladie et la cause de l'infection, des antibiotiques sont prescrits, des médicaments symptomatiques pour soulager la douleur et la température.

Le patient est attribué au repos au lit, au régime alimentaire, à la restriction de l'activité physique, ainsi qu'à une miction régulière.

Chaque personne a eu une douleur au dos lancinante au moins une fois dans sa vie.

Pour certains, il a été de courte durée et s'est transmis de lui-même, sans nécessiter de traitement, tandis que quelqu'un souffre toujours de douleur, avale des analgésiques et retarde une visite à la clinique, en espérant qu'il s'agit d'une exacerbation de l'ostéochondrose, et cela passera bientôt.

Mais une douleur lancinante dans la colonne vertébrale ne se produit pas toujours en raison de dommages au système musculo-squelettique. Il peut être le premier signal d'une maladie en développement des organes internes..

Pourquoi il y a une pulsation douloureuse dans le dos

Les causes d'une telle pulsation de la douleur peuvent être différentes et elles peuvent être divisées en trois types:

  • local (local);
  • radiculaire (causée par la compression des processus nerveux);
  • réflexe (irradiant d'autres organes ou parties du corps).

Local

Une douleur pulsatoire localisée dans le dos peut provoquer divers processus pathologiques locaux, le plus souvent survenant dans la structure musculo-squelettique. Ça peut être:

  • déformation du périoste des vertèbres;
  • changements pathologiques dans les disques intervertébraux ();
  • blessures et inflammation des muscles ou des ligaments;
  • ecchymoses ou;
  • hernies vertébrales d'étiologies diverses.

Une telle douleur pulsatoire est ressentie en permanence. Selon la nature du processus, il peut être émoussé ou tranchant, généralement amplifié pendant le mouvement (,, tours du corps). En appuyant sur la zone affectée, la sensation de douleur s'intensifie.

Radiculaire

En règle générale, la cause de ce syndrome douloureux est dans le cou ou le bas du dos.

La pulsation douloureuse dans ce cas sera aiguë, presque insupportable, et se propagera le long du nerf lésé jusqu'à la périphérie.

L'intensité de la douleur chez ces patients peut varier en raison du fait qu'avec le mouvement ou le changement de position du corps, le degré de compression du processus nerveux change.

Réflexe

Dans ce cas, la cause des manifestations douloureuses pulsatoires dans le dos peut être des maladies des organes internes:

  • L'ulcère peptique et les ulcères duodénaux, la gastrite, en particulier lors d'une exacerbation de la maladie, se distinguent par une irradiation dans la poitrine ou la colonne lombaire. Les symptômes concomitants tels que nausées, brûlures d'estomac, troubles dyspeptiques sont considérés comme des signes distinctifs dans ce cas..
  • , la nécrose pancréatique et d'autres maladies du pancréas provoquent une douleur lancinante dans le bas du dos à gauche, accompagnée de nausées, de douleurs et de tensions dans les muscles abdominaux. Dans le contexte de la faim, leur intensité est considérablement réduite.
  • L'hépatite, la cholécystite, les calculs provoquent une douleur du côté droit de la colonne vertébrale thoracique ou lombaire.
  • La pyélonéphrite, la lithiase urinaire, les processus inflammatoires, la cystite créent des douleurs dans la région lombaire du dos, similaires ou. Pour le diagnostic différentiel des maladies, il est nécessaire chez les patients, en particulier si une miction douloureuse fréquente est observée, une analyse d'urine. Les processus inflammatoires aigus des reins et de la vessie s'accompagnent d'une élévation de la température, parfois à des nombres élevés, et pour une maladie neurologique, ce symptôme n'est pas caractéristique.
  • Les maladies de la gorge et du nasopharynx (amygdalite, pharyngite, trachéite) peuvent être à l'origine d'une douleur lancinante dans le cou à droite ou dans le cou à gauche. Les manifestations concomitantes de cette douleur sont la difficulté à avaler, la toux, les changements de voix et l'hyperthermie.
  • Les oreillons (infection des glandes salivaires) peuvent provoquer des douleurs dans le rachis cervical, provoquant souvent des maux de tête. La maladie s'accompagne d'une sécheresse de la bouche, d'un gonflement des oreilles..
  • Processus oncologiques - l'emplacement des zones douloureuses sur le dos dépend de l'emplacement de la tumeur ou du développement de métastases.

Les douleurs réflexes diffèrent des douleurs radiculaires ou locales en ce que leur intensité n'est presque pas affectée par un changement de position corporelle.

S'il y a une douleur pulsatoire dans le dos, surtout si elle s'accompagne de troubles gastriques ou urinaires, il s'agit très probablement d'un processus infectieux et inflammatoire des organes internes qui nécessite un examen et un traitement immédiats..

Ignorer les maux de dos peut entraîner des complications, voire la mort dans certains cas..

Déni de responsabilité

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ou à des fins médicales. Cet article ne remplace pas les conseils médicaux d'un médecin (neurologue, thérapeute). Veuillez d'abord consulter votre médecin pour connaître la cause exacte de votre problème de santé..

Je serai très reconnaissant si vous cliquez sur l'un des boutons
et partagez ce matériel avec vos amis

Les maux de dos pour beaucoup de gens deviennent si familiers qu'ils ne font plus attention à eux. La raison en est un mode de vie sédentaire et le manque d'exercice, provoquant tout d'abord des sensations douloureuses dans la ceinture scapulaire et le cou.

Mais le corps n'est pas arrangé selon le principe d'une machine, tout est subtilement interconnecté chez une personne, et tôt ou tard, les écarts négligés dans la colonne cervicale sont également complétés par des douleurs au bas du dos.

Il est difficile de rater des douleurs dans le dos. Elle est souvent aiguë, mais toujours inattendue et très différente de la douleur de traction qui accompagne constamment la fatigue.

La première chose qui peut vous venir à l'esprit est de prendre une pilule et de continuer à vivre tranquillement et à travailler plus loin. Mais ce ne sera pas une solution au problème, car de telles sensations peuvent être le signe d'une maladie grave, pas toujours associée au système musculo-squelettique..

Les causes

Pourquoi le dos vibre-t-il? Il peut y avoir plusieurs raisons..

  • Le système musculo-squelettique est endommagé: le muscle est étiré, des disques vertébraux sont présents, déformés, etc. De telles douleurs sont appelées locales.
  • Endommagement des terminaisons nerveuses dans le dos - le soi-disant. Contrairement aux cas décrits dans le paragraphe ci-dessus, l'inflammation n'est peut-être pas le lieu où vous ressentez une gêne.
  • Il y a une pathologie dans l'organe interne, et dans ce cas la douleur est réflexe. Les tissus répondent au processus inflammatoire par des impulsions nerveuses, c'est-à-dire que la douleur irradie vers les zones voisines.

Sans examen et consultation avec un médecin, il est impossible de déterminer le schéma de traitement exact;.

Les manifestations locales de la douleur peuvent être causées par les maladies suivantes:

  • Processus tumoraux dans la colonne vertébrale
  • Dommages au périoste des disques vertébraux
  • Ecchymoses, entorses musculaires
  • , y compris les microfissures

Il convient de noter que la douleur lancinante - dans 90% des cas, indique un processus inflammatoire. Autrement dit, l'ostéochondrose ordinaire, non compliquée par des maladies concomitantes, donne souvent des sensations de douleur, de tiraillement, de brûlure.

Les fractures graves sont toujours des douleurs aiguës qui peuvent progressivement disparaître avec l'apparition d'un hématome.

Par conséquent, il convient de porter une attention particulière à ce symptôme et de demander immédiatement l'avis d'un spécialiste.

Syndrome radiculaire

Les symptômes neurologiques sont souvent caractérisés par une douleur aiguë, pire le soir et la nuit, de type paroxystique. Avec un changement de position corporelle, la sensibilité diminue.

La manifestation la plus caractéristique est une douleur lancinante dans le bas du dos ou le cou, beaucoup moins souvent dans la poitrine. Cela est dû au fait que la colonne cervicale et lombaire n'a pas de "cadre" solide sous forme de côtes, elles représentent donc jusqu'à 80% des maladies de ce type.

Une attention particulière doit être accordée à - les racines nerveuses pincées dans le lombo-sacré.

La douleur dans ce cas passe sur tout le trajet du nerf sciatique, donne au genou et au bas de la jambe. Habituellement unilatéral - palpite du côté gauche ou droit, se manifeste le plus souvent de manière aiguë.

Malgré le fait que certains anti-inflammatoires ont un bon effet sur l'état du patient, vous ne devez pas reporter une visite chez le médecin - vous devez recevoir un traitement complet et de haute qualité.

  1. Si la douleur lancinante irradie vers la poitrine, la cause peut être une maladie ou un cœur. L'angine de poitrine présente l'un des symptômes de maux de dos du côté gauche, irradiant souvent vers le bras gauche. Cependant, environ les mêmes symptômes ont. L'inflammation du tissu pulmonaire peut également être ressentie derrière les côtes à l'arrière..
  2. L'hypochondre gauche - l'emplacement du pancréas, qui avec une inflammation - - a un symptôme caractéristique de la douleur de la ceinture: lancinante, étouffante, qui peut être difficile à redresser. En plus de la douleur dans le cours aigu, des nausées, des vomissements, de la fièvre et une bouche sèche sont observés. La pancréatite, malgré sa prévalence relative, est une maladie très dangereuse qui peut entraîner la mort. Il est impossible de traiter l'inflammation du pancréas sans intervention médicale.
  3. Dans le côté droit de l'arrière, il peut y avoir des douleurs rayonnantes d'un foie enflammé ou. Pour la cholécystite, l'obstruction des voies biliaires, un symptôme est une sensation d'amertume dans la bouche - un arrière-goût de la bile. L'hépatite peut également passer avec un ictère à un stade ultérieur de la maladie. Le premier signe est une urine foncée et des excréments éclaircissants.
  4. Les douleurs lombaires peuvent être causées par des processus inflammatoires du système génito-urinaire: pyélonéphrite, cystite, kystes ovariens ou annexite. Pyélonéphrite - l'inflammation du bassin rénal, en plus de la douleur, provoque généralement une augmentation de la température. La cystite, une inflammation de la vessie, se comporte également de la même manière. Il est impossible de différencier le kyste de l'annexite par eux-mêmes, ils ont un tableau clinique extrêmement similaire - ressemblant également à une sciatique. Même un médecin expérimenté sans examen et analyse, ne se fondant que sur les symptômes, ne sera pas en mesure de poser un diagnostic sans ambiguïté.
  5. Pendant la grossesse, une douleur lancinante au dos est l'occasion d'appeler une ambulance, car le nombre de causes possibles est très important et la santé de la mère et du bébé est extrêmement importante.

Beaucoup s'inquiètent des battements dans l'abdomen en position couchée. Cela s'explique par le passage dans cette région de l'aorte abdominale, et si la douleur est absente, alors il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Déni de responsabilité

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ou à des fins médicales. Cet article ne remplace pas les conseils médicaux d'un médecin (neurologue, thérapeute). Veuillez d'abord consulter votre médecin pour connaître la cause exacte de votre problème de santé..

Je serai très reconnaissant si vous cliquez sur l'un des boutons
et partagez ce matériel avec vos amis

La douleur vertébrale est l'une des plaintes les plus courantes chez les personnes. Contrairement à tous les autres mammifères, seuls les humains éprouvent des problèmes de dos, car la posture verticale augmente considérablement la charge sur la colonne vertébrale.

La colonne vertébrale elle-même se compose de plusieurs sections, et le plus souvent, une douleur lancinante dans le dos est localisée dans une seule d'entre elles..

Causes d'inconfort

Les facteurs affectant la détérioration de la colonne vertébrale sont connus de tous:

  • mode de vie sédentaire sédentaire;
  • le manque d'exercice;
  • poids de levage tranchants;
  • dur labeur physique.

De plus, les facteurs héréditaires et les pathologies associées, qui, par exemple, altèrent la circulation sanguine dans la colonne vertébrale, ont un effet.

La colonne vertébrale est un groupe de vertèbres entre lesquelles se trouvent des disques élastiques jouant le rôle d'amortisseur. Les articulations facettaires et le cartilage articulaire donnent de la mobilité à tous les segments.

La violation de l'intégrité ou de l'emplacement de toute partie de la vertèbre entraîne diverses pathologies, qui s'expriment par la douleur.

Des racines nerveuses spéciales qui s'approchent des vertèbres sortent de la moelle épinière, de sorte que la plupart des sensations désagréables sont associées à leur pincement..

Fondamentalement, une douleur lancinante dans la colonne vertébrale se produit pour les raisons suivantes:

  1. Fissures des vertèbres.
  2. Ostéochondrose.
  3. Spondylose.
  4. Hernie intervertébrale.
  5. Lumbago.

Ces maladies graves peuvent être facilement distinguées des maux de dos ordinaires, car dans ce dernier cas, nous ne parlons que d'inflammation ou de tension musculaire, et la condition disparaît assez rapidement. En cas de lésion de la colonne vertébrale, les sensations sont extrêmement fortes, elles peuvent ne pas s'arrêter avec des antispasmodiques et nécessitent un traitement sérieux.

au contenu ↑ Fissures dans la colonne vertébrale

En fait, un tel terme n'a pas été adopté dans la communauté médicale. Le terme «fissure» signifie plus probablement une fracture incomplète, sans endommager la moelle épinière.

La colonne vertébrale est conçue de manière à soutenir l'ensemble du corps, tout en étant suffisamment flexible et mobile, ce qui permet de faire divers virages et inclinaisons. Cependant, même un mécanisme aussi parfait est extrêmement instable..

Des fissures peuvent se produire pour les raisons suivantes:

  1. Chute ou exercice sportif infructueux.
  2. Chute de haute altitude.
  3. Serrage soudain du corps (par exemple, accident de voiture).

Les personnes âgées représentent un groupe à risque particulier, car elles peuvent subir de tels dommages même avec une charge minimale sur le dos, leurs vertèbres sont trop fragiles et ne sont pas adéquatement approvisionnées en oligo-éléments nécessaires.

Pas toujours une personne peut soupçonner immédiatement une violation de l'intégrité des vertèbres. Dans certains cas, les fissures sont si insignifiantes qu'elles continuent de vivre pleinement avec elles. Cependant, le plus souvent, de tels changements se font immédiatement sentir..

Symptômes typiques de fissures dans la colonne vertébrale:

  • douleur intense et lancinante sur le site de la blessure, qui peut irradier vers d'autres parties du dos;
  • douleur accrue à la palpation ou changement de position corporelle;
  • la formation d'œdème et d'hématomes au site de la blessure;
  • tension musculaire dans le dos, mouvement limité.

Si, à la suite d'une blessure, une partie de la vertèbre se détache, elle peut comprimer les terminaisons nerveuses de la colonne vertébrale ou toucher la moelle épinière elle-même, auquel cas la douleur sera brûlante et aiguë et des mesures d'hospitalisation d'urgence doivent être prises pour éliminer l'éclat..

au sommaire ↑ Ostéochondrose

L'ostéochondrose est une pathologie associée à des changements dégénératifs des disques intervertébraux et du cartilage articulaire.

Il se développe plus souvent chez les personnes âgées en raison d'un tissu trophique pauvre, mais récemment le diagnostic devient plus jeune. En raison du manque de nutriments, le disque intervertébral est le premier à souffrir, ce qui perd son élasticité et sa flexibilité. Il diminue de taille, est comprimé et, par conséquent, cesse de remplir sa principale fonction d'absorption des chocs pour les vertèbres voisines. Une telle doublure mince n'est pas en mesure de séparer le tissu osseux des vertèbres les unes des autres, et elles commencent à interagir, provoquant une inflammation.

Les changements dystrophiques dans le disque entraînent également des saillies et un pincement des racines nerveuses.

D'autres changements affectent les articulations vertébrales et les ligaments. Le tissu osseux se développe, en conséquence, la mobilité de la colonne vertébrale est perdue, il se plie, la cyphose et la scoliose se développent.

Pour référence! Une charge qui n'est pas uniformément répartie autour du corps humain, comme un sac lourd porté une épaule jour après jour, conduit à l'ostéochondrose.

Non seulement l'âge sénile peut provoquer la maladie, mais aussi un certain nombre d'autres raisons:

  • charge accrue sur la colonne vertébrale: travail physique intense, surcharge pondérale, professions associées à une position assise ou debout constante;
  • maladie métabolique;
  • intoxication du corps;
  • manque de vitamines et de minéraux;
  • maladies somatiques;
  • changements hormonaux.

L'ostéochondrose est divisée en cervicale, thoracique et lombaire.

au contenu ↑ Symptômes de la maladie:

  1. Avec des dommages à la région cervicale, les manifestations suivantes sont observées: douleur au cou, aux bras, engourdissement, perte d'audition, maux de tête.
  2. Lorsque la lésion thoracique apparaît: mal de dos douloureux, essoufflement, douleur dans le muscle cardiaque.
  3. Avec des dommages à la région lombaire, une douleur pulsatoire dans le bas du dos, le sacrum est ressenti, puis il irradie vers les jambes. Des troubles génito-urinaires peuvent survenir.

Lorsque la lésion cervicale se produit, il y a une violation de la circulation sanguine du cerveau et, en conséquence, des symptômes supplémentaires se produisent:

  • chutes de pression;
  • la nausée;
  • étourdissements, l'apparition de points et de taches devant les yeux;
  • trouble du sommeil.

Plus souvent avec l'ostéochondrose, il y a une douleur pulsatoire ou tirante dans la colonne vertébrale dans la région lombaire. Cela est dû au fait qu'il existe 5 des plus grandes vertèbres, qui pressent toute la partie supérieure de la colonne vertébrale. De plus, c'est cette zone qui se tend davantage lors du levage de la charge, de l'inclinaison, de la rotation.

au sommaire ↑ Spondylose

La spondylose est une maladie dans laquelle des ostéophytes et des excroissances osseuses pathologiques se forment sur les bords des vertèbres. Cette condition est la prochaine étape après l'ostéochondrose de la colonne vertébrale..

En raison de la déformation des disques intervertébraux et du développement d'une inflammation locale, le tissu osseux des vertèbres s'épaissit. À la fin, les sels de calcium commencent à se déposer, des soi-disant pointes se forment qui compressent les racines nerveuses et les vaisseaux vertébraux.

Les causes de la maladie sont le plus souvent:

  • blessures au dos;
  • âge avancé;
  • maladies chroniques (hypertension, diabète sucré);
  • obésité.

Les symptômes sont similaires à l'ostéochondrose et se manifestent par des douleurs dans la zone innervée, des tensions musculaires, une limitation de la mobilité, une augmentation de la cyphose ou une lordose.

Fait intéressant! Les anciens ont souffert de spondylose. Les archéologues ont pu détecter de tels changements pathologiques dans les restes des structures vertébrales des momies.

au contenu ↑ Hernie intervertébrale

La maladie ne survient généralement pas brusquement. Progressivement, une compression du disque situé entre les vertèbres se produit. Il est aplati et une partie de l'anneau fibreux (membrane externe) s'étend au-delà des bords des vertèbres. Dans cette situation, ils ne parlent que de saillie du disque.

Avec une compression forte ou forte, une nutrition insuffisante des tissus, l'anneau fibreux peut éclater, puis la partie interne du disque - le noyau pulpeux sort. Dans ce cas, une hernie est diagnostiquée. Le noyau touche les terminaisons nerveuses et provoque ainsi une douleur brûlante.

Le plus souvent, les hernies sont localisées dans la région lombaire. Dans ce cas, une personne éprouve les symptômes suivants:

  • douleur irradiant vers les fesses et les jambes;
  • engourdissement des jambes;
  • défaillance du système génito-urinaire.

La hernie cervicale se caractérise par: un engourdissement des mains, des chutes de pression, des étourdissements, une douleur irradiant vers les épaules.

La hernie thoracique (qui est la moins courante) est caractérisée par une douleur dans le sternum, qui est souvent perçue comme une maladie des organes voisins.

au contenu ↑ Lumbago

Le terme lumbago fait référence aux douleurs lombaires pulsatoires pour diverses raisons. Ce n'est pas une maladie indépendante, mais seulement une manifestation de changements négatifs survenant dans les vertèbres.

Au cœur du lumbago se trouvent des processus dégénératifs et dégénératifs qui se produisent dans la colonne vertébrale. Souvent, la cause profonde, comme beaucoup d'autres conditions, est l'ostéochondrose.

De plus, des lumbago peuvent survenir en raison de:

  • Spondylarthrite ankylosante;
  • blessures et tumeurs de la colonne vertébrale;
  • tuberculose
  • dysplasie congénitale.

L'état de lumbago est souvent appelé mal de dos, car la douleur qui en résulte est aiguë, déchirante et lancinante.

Dans cette condition, une personne se penche fortement et ne peut pas se redresser. Le soulagement apporte la position de se coucher sur le ventre sur une surface dure avec un rouleau placé en dessous. Les spasmes musculaires se produisent en raison de douleurs aiguës et les muscles tendus intensifient encore les sensations désagréables..

Si les racines du nerf sciatique sont affectées, une ischialgie lombaire se produit, dans laquelle la douleur s'étend jusqu'aux fesses et aux hanches.

En plus de la douleur avec le lumbago, des symptômes tels que:

  • engourdissement de la peau dans le lumbago ou, inversement, sensation de picotements et de "chair de poule";
  • cardiopalmus;
  • transpiration.

L'état de lumbago peut durer de quelques heures à plusieurs jours et s'arrête parfois de lui-même sans aucune intervention.

La douleur lancinante dans le dos est presque toujours un signal de lésion de la colonne vertébrale. Il ne suffit pas de se reposer ou de changer de position. Aux premiers signes de pathologie, vous devez consulter un médecin pour établir un diagnostic précis et un traitement rapide.

La douleur sourde au bas du dos est causée par des maladies de la colonne vertébrale ou des organes internes. Lors d'un déplacement, la colonne vertébrale d'une personne subit une charge qui s'affiche sur l'état des lombaires. De plus, le poids du corps humain agit sur la colonne vertébrale. Au fil du temps, il y a une douleur douloureuse continue dans le bas du dos, le bas des lombaires.

Le principal facteur d'apparition de pulsations dans le bas du dos est la destruction des disques entre les vertèbres due à l'haltérophilie.

L'inconfort des sensations désagréables dans la région lombaire empêche le patient de mener une vie familière, créant un mouvement limité. Les patients se demandent si le dos fait mal dans la région lombaire, quelle est la cause profonde de la maladie. D'où vient la douleur sourde et sourde dans le bas du dos?

Causes et types de douleur

La lombalgie est divisée en deux types:

  • Primaire Les causes profondes de la traction dans le bas du dos sont des maladies des différentes parties de la colonne vertébrale, des changements irréversibles du cartilage, des articulations, des muscles, des ligaments.
  • Des douleurs secondaires dans le bas du dos du patient douloureux perturbent constamment la personne. Ils sont causés par des maladies infectieuses, des néoplasmes, une scoliose, des maladies d'organes, des blessures à l'une des vertèbres. Ces douleurs peuvent palpiter et être constantes..

Avec ostéochondrose

La lombalgie primaire sourde et sourde commence en raison de l'ostéochondrose, provoquant des changements dans les disques entre les vertèbres. Ils perdent de l'humidité et commencent à se toucher, à se déformer, ce qui provoque des douleurs. Les membres du patient deviennent engourdis, sa tête commence à avoir des vertiges. Le patient se plaint d'une sensation de "chair de poule", de bourdonnements d'oreilles et d'une perte partielle de sensibilité de la peau. La chondrose provoque une douleur dans le bas du dos du patient, s’étendant aux fesses, à la cuisse et à la région inguinale. L'ostéochondrose peut affecter négativement la puissance des hommes et le tonus musculaire du bas du dos, limitant les mouvements.

Avec hernie

La prochaine raison pour laquelle le bas du dos commence à faire mal est une hernie des vertèbres. En raison de la saillie du cartilage par la colonne vertébrale, la douleur est transmise à la cuisse ou se propage à toute la jambe.

Avec spondylose

La pulsation de la douleur se produit également en raison du spondylolisthésis, avec le développement de la maladie, la douleur se produit. Une autre raison pour laquelle le bas du dos est douloureux est la spondylose. Avec elle, le patient présente des excroissances sur les bords des vertèbres qui ressemblent à des pointes qui affectent la mobilité, le canal rachidien se rétrécit. Tout cela provoque un engourdissement des membres du patient et une faiblesse musculaire due à la compression des terminaisons nerveuses..

Maladies des organes

Des douleurs lancinantes au bas du dos qui surviennent par intermittence, localisées du côté droit ou gauche, surviennent en raison de maladies de la colonne vertébrale ou de maladies des organes internes. Et les douleurs lombaires à droite indiquent le plus souvent une pathologie rénale. Les causes des maux de dos douloureux sont diverses. Pourquoi il y a une douleur tirante dans le bas du dos, en quoi les symptômes de la maladie diffèrent?

  • Lecture recommandée: pourquoi le dos fait mal aux reins

Avec la lithiase urinaire, le patient a une douleur intense et douloureuse, et les patients atteints de pyélonéphrite sont caractérisés par une douleur sourde et tirante au bas du dos. Les maladies surviennent avec une forte fièvre. Leurs manifestations varient, il est difficile de confondre les problèmes avec la colonne vertébrale et les exacerbations de la maladie rénale, mais il est préférable de consulter un médecin pour diagnostiquer la maladie et comprendre pourquoi il y avait une douleur douloureuse constante dans le bas du dos, quelles sont les raisons.

Les maladies des reins et des organes urinaires sont déterminées par l'envie fréquente d'uriner, la diurèse la nuit, l'urine boueuse remplie de flocons blanchâtres.

Dans les tests de laboratoire, une protéine élevée, des globules blancs et des globules rouges dans l'urine sont détectés. Les troubles du système digestif (intestins, pancréas, etc.) répondent par une douleur sourde dans la région lombaire, accompagnée de douleur, de ballonnements, de constipation ou de diarrhée, une sensation de lourdeur après avoir mangé, une augmentation de la formation de gaz.

Blessure de la colonne vertebrale

Avec un traumatisme aux terminaisons nerveuses, les douleurs sont localisées en un seul endroit, par exemple, affectent le côté gauche ou droit. Une blessure causant une douleur dans le dos au-dessus du bas du dos peut ne pas se manifester immédiatement, mais après une période de temps considérable (semaine, mois). Il est possible de diagnostiquer la cause de la douleur douloureuse dans le sac sacré à l'aide d'une radiographie et d'un examen spécialisé.

  • Nous vous conseillons de lire: le côté droit fait mal à l'arrière

Si le dos commence à gémir dans la région lombaire lors de la marche, la cause de la douleur peut être un traumatisme. Souvent, cette condition est la conséquence d'un choc ou d'une chute du patient, auquel il n'a pas attaché d'importance, mais a entraîné une blessure.

Symptômes: violation de la sensibilité tissulaire due au pincement des terminaisons nerveuses; restriction des mouvements; crampes musculaires près de la colonne vertébrale en raison du remplacement de leur tissu conjonctif. Dans ces cas, un traitement immédiat est indiqué afin que le patient soit plus susceptible de restaurer la fonction vertébrale.

Maladies oncologiques

L'oncologie est une autre cause de douleur dans la colonne vertébrale. Au début, la maladie ne se manifeste pas, sans déranger le patient, mais les néoplasmes ne peuvent pas être déclenchés. Les tumeurs sont traitées au stade initial, et dans les derniers stades de la maladie, les médecins peuvent être impuissants dans l'espoir d'aider le patient. La douleur affecte toute la colonne vertébrale ou la région lombaire, le patient se plaint de faiblesse, d'engourdissement des membres. Une personne perd du poids, la dépression commence, une douleur est ressentie dans la jambe. Les principaux moyens de diagnostic d'une tumeur: radiographie, IRM.

Douleur chez les femmes

La douleur dans le dos sous le bas du dos n'est pas rare pour les femmes dans une «position intéressante». Leur poids augmente en raison du fœtus, la charge sur la colonne vertébrale augmente, ce qui entraîne un déplacement du centre de gravité, détend les ligaments. De plus, la pulsation et l'augmentation de la douleur sont un signe avant-coureur de l'accouchement pour une femme enceinte.

Les sensations désagréables dans le bas-ventre avant le début des menstruations ne sont pas nouvelles pour les femmes, et ces jours-là, elles peuvent être complétées par de la douleur.

L'effet sur le corps féminin est exercé par l'accumulation de liquide dans les tissus, les spasmes utérins, les changements hormonaux. De plus, la douleur dans la colonne vertébrale est un symptôme de maladies gynécologiques. Causes: fibromes, inflammation des appendices, maladies sexuellement transmissibles et autres maladies.

Douleur chez les hommes

Chez les hommes, la douleur dans cette partie de la colonne vertébrale est moins susceptible d'être permanente. La cause d'une telle douleur est la prostatite. Les douleurs qui accompagnent sont des problèmes de miction et de puissance. Le patient se plaint de maux de dos au-dessus du bas du dos, ce qui donne à l'aine, au bas de l'abdomen et aux jambes. Le cancer ne peut pas être exclu, une consultation médicale est donc requise..

Douleur matinale

Les personnes âgées et matures se plaignent de maux de dos au-dessus du bas du dos le matin. La raison en est le manque d'activité motrice de la personne, le patient était allongé pendant longtemps. Les disques entre les vertèbres sont saturés de liquide, deviennent volumineux, en soulevant le corps d'une position couchée, le poids corporel presse à nouveau sur eux, ils pressurisent les fibres nerveuses. Cela provoque des maux de dos courts à gauche ou à droite tous les matins. De tels inconforts passent rapidement et ne dérangent pas le patient pendant la journée.

Après avoir fait du sport

Les athlètes ou les personnes ayant un mode de vie sain se plaignent souvent de douleurs lombaires. Les sensations désagréables augmentent lorsqu'une personne fait une faible pente ou tourne le corps. Habituellement, la cause profonde est un microtraumatisme dû à une surcharge pendant l'exercice.

N'oubliez pas qu'il est facile de faire trop dans le gymnase pour tirer les ligaments ou les muscles du bas du dos. Habituellement, ces douleurs ne nécessitent pas de traitement et disparaissent en quelques jours..

Spondylarthrite ankylosante

Elle affecte les articulations du patient, sa colonne vertébrale, limitant les mouvements. La maladie commence par des douleurs lombaires la nuit. Le lendemain matin, la douleur disparaît après que la personne a commencé à bouger. La maladie est difficile à diagnostiquer. Les patients sont traités pour une radiculite pendant une longue période, mais les traitements ne donnent pas de résultats visibles. Et au moment où le diagnostic est confirmé, la spondylarthrite ankylosante est difficile à guérir. L'inflammation progresse, restreignant les mouvements, forçant une personne à marcher littéralement dans un état plié, se baissant fortement.

  • Nous vous conseillons de lire: mal au dos le matin après le sommeil

Traitement

Le médecin établit la cause profonde qui provoque des douleurs dans la région lombaire, éliminant la pathologie des organes internes et les maladies infectieuses. Les méthodes de traitement comprennent:

  • Acupuncture;
  • Les analgésiques qui soulagent les symptômes de la douleur;
  • Exercices de physiothérapie;
  • Physiothérapie;
  • Massage;
  • Ostéopathie
  • Natation ou exercices pour soulager la tension de la colonne vertébrale.

Mesures préventives

Avant l'apparition de maux de dos constants, ils sont précédés d'une gêne dans la région lombaire. Dès qu'une personne remarque la présence d'inconfort, une gymnastique doit être pratiquée afin de prévenir. Il sera donc possible d'arrêter la maladie ou de ne pas provoquer de rechute après un traitement.

Avec un travail sédentaire ou avec une position assise prolongée dans une position pendant la journée, il est nécessaire de décharger les muscles du dos, et le week-end, il vaut la peine de faire une gymnastique spéciale visant à renforcer les muscles du dos.

Activités montrées et en plein air. Dans les cas où une personne souffre d'une maladie chronique, vous devriez consulter votre médecin.

  • Assurez-vous de lire: le bas du dos fait mal après la levée de poids

Les poids ne doivent être levés qu'avec les deux mains, sans se baisser, en essayant de garder la posture. La musculation est recommandée avec les genoux pliés, les jambes se pliant progressivement..