Symptômes et conséquences d'une fracture de la vertèbre cervicale - comment prévenir les complications et sauver la vie d'une personne

  • Blessures

Les vertèbres cervicales sont des structures minces et mobiles. Il y a sept unités dans la colonne vertébrale humaine. La fonction des vertèbres cervicales est le soutien de la tête. Ils permettent à la tête de tourner dans différentes directions grâce aux articulations mobiles.

Les 7 vertèbres supérieures font partie du canal rachidien. Les vertèbres protègent la moelle épinière cervicale des dommages mécaniques. La principale conséquence d'une fracture de la vertèbre cervicale est une lésion de la moelle épinière dans la zone des dommages. La violation de l'intégrité de la vertèbre cervicale entraîne une paralysie, une parésie et une perte de sensation. Dans les cas graves, une fracture vertébrale entraîne la mort d'une personne.

En plus des lésions de la moelle épinière, les lésions locales des ligaments et des tissus environnants font référence aux conséquences d'une fracture de la vertèbre cervicale. Cela entraîne des saignements et des infections. Une autre conséquence d'une fracture de la vertèbre cervicale est une lésion de la moelle oblongue et du tronc. Ce sont des structures proches du cerveau jusqu'aux vertèbres cervicales..

Si vous ne fournissez pas les premiers soins en temps opportun, la victime peut être handicapée de façon permanente, qui aura besoin de soins constants.

Premiers secours

La règle principale des premiers secours est d'empêcher la victime de bouger son cou. Tout mouvement excessif et inexact endommagera encore plus la moelle épinière. Cela renforcera le tableau clinique, aggravera l'état du patient et augmentera la durée de la rééducation.

Le patient ne peut pas être tourné, soulevé et soutenu sa tête.

Règles importantes:

  1. S'il est constaté que la personne a été touchée par le cou, a perdu connaissance et ment, une ambulance doit être appelée d'urgence. Si la victime est consciente, elle doit alors être déplacée en position horizontale.
  2. Si une personne a perdu connaissance, vous devez savoir si elle a un pouls et une respiration. Le pouls peut être contrôlé à plusieurs endroits: l'artère carotide commune à l'avant du cou et l'artère radiale à l'intérieur de l'avant-bras depuis le pouce. La respiration est contrôlée visuellement par le mouvement de la poitrine. Vous pouvez porter directement votre oreille à votre bouche.
  3. Si le patient respire et que le sang bat, alors l'immobilisation doit commencer. Trois sont le minimum de personnes nécessaires pour transporter le patient. Il est préférable que cinq personnes immobilisent et transportent. Chacun d'eux peut contrôler des parties spécifiques du corps..
  4. Lors de l'immobilisation, placez une civière sous le dos. Sur les civières souples, vous devez mettre le patient avec son ventre, sur les durs - avec le dos.
  5. À partir de matériaux improvisés, vous devez fabriquer un simple élément de retenue - un corset qui soutiendra le cou de la victime dans une position statique. S'il n'y a aucun moyen de préparer un dispositif de retenue, alors vous devez soutenir le cou avec vos mains.
  6. Pendant le transport, vous devez surveiller constamment le patient (sa respiration et son pouls). Pour vérifier la clarté de la conscience, il suffit de poser à la victime des questions simples.

S'il n'y a ni pouls ni respiration, une réanimation cardio-pulmonaire est effectuée..

Image clinique

Les principales manifestations: douleur intense (jusqu'au choc douloureux et perte de conscience), restriction de la mobilité du cou, position forcée de la tête, tension des muscles du cou.

Traduit du latin, «C» est l'abréviation du mot «cervicalis», qui se traduit par cervical. Les valeurs C1-C7 sont utilisées pour faciliter la référence..

La première vertèbre (C1)

Une fracture de la première vertèbre cervicale (atlas) s'accompagne d'un spasme des muscles cervicaux. Si le patient est conscient - il essaie de soutenir la tête avec ses mains. Il y a une restriction des mouvements de rotation de la tête. On note une douleur et une perte de sensation locale..

La deuxième vertèbre (C2)

Avec une fracture du deuxième cervical (axe), le tableau clinique varie d'une douleur légère à une issue fatale instantanée. Le plus souvent, une dent se casse - la partie saillante de la vertèbre. La douleur est localisée dans la partie supérieure du cou et la partie inférieure de la tête.

Le danger réside dans le bien-être imaginaire - une condition temporaire dans laquelle la victime ne ressent ni douleur ni inconfort. À ce moment, il peut bouger la tête, endommageant ainsi les structures de la colonne vertébrale, des nerfs et de la moelle épinière. En cas de lésion de la moelle épinière, une tétraparésie est observée - une diminution de la force musculaire des bras et des jambes.

Troisième - septième vertèbres (C3 - C7)

Symptômes d'une fracture des vertèbres cervicales inférieures:

  • Douleur dans la zone de blessure. La douleur s'étend aux parties proches du corps (tête, épaules, bras). Ce symptôme est la principale conséquence d'une cinquième fracture de la vertèbre cervicale..
  • Perte musculaire.
  • Paresthésie des membres supérieurs - le patient se plaint de changements de température sur la peau des mains, il y a une sensation de "chair de poule", la peau est engourdie et des picotements.
  • La sensibilité tactile diminue ou se perd (en cas de lésion nerveuse).
  • Maux de tête et vertiges.
  • Souche musculaire du cou.
  • Restriction des actions actives.
  • Avec les fractures avec déplacement, vous pouvez entendre le craquement osseux..
  • Dans certains cas, la fonction pelvienne est altérée (miction, selles).
  • Le processus respiratoire est perturbé - la respiration s'accélère ou ralentit, son rythme s'égare.

Effets

Les complications après une blessure vont d'une perte de sensation temporaire à une paralysie de tout le corps. La gravité des conséquences d'une fracture de la vertèbre cervicale dépend de l'ampleur de la lésion. La vertèbre peut simplement se fissurer, une partie peut se fissurer. La gravité des complications dépend du degré de dommage à la moelle épinière.

1 vertèbre (C1)

La fracture d'Atlanta menace de provoquer un choc vertébral complet et une paralysie corporelle. Avec une rupture de la moelle épinière, tous les centres réflexes sous la blessure sont supprimés. Des mictions incontrôlées, des selles et une baisse de la pression artérielle sont observées. Dans ce cas, la victime devient complètement invalide jusqu'à la fin de sa vie. Il ne pourra pas prendre soin de lui, toutes les responsabilités incombent aux proches et au personnel médical.

2 vertèbres (C2)

La conséquence d'une fracture de la deuxième vertèbre cervicale se manifeste par un syndrome d'insuffisance pyramidale. Ce trouble s'accompagne d'une altération du tonus musculaire des bras et des jambes (le plus souvent). Un signe caractéristique est un «symptôme d'une ballerine», dans lequel la victime marche sur les orteils (équinovarus mise en scène des pieds).

Autres signes:

  • tremblement des membres supérieurs et inférieurs;
  • la tête est rejetée en arrière;
  • le patient tient à peine des objets dans sa main.

L'insuffisance pyramidale s'accompagne également de crises périodiques des membres. La raison de la violation réside dans la compression de la moelle épinière et une altération du flux sanguin local.

La conséquence aiguë d'une fracture de la vertèbre cervicale est la mort en place, immédiatement après une fracture d'un os ou d'une partie de celui-ci.

3 à 7 vertèbres (C3 - C7)

Les conséquences d'une fracture de 3, 4, 5, 6, 7 des vertèbres cervicales:

  • instabilité vertébrale dans la zone de la blessure;
  • courbure posturale - scoliose (flexion pathologique en arrière), cyphose (courbure de la colonne vertébrale avec un renflement dans le dos dans la région thoracique), lordose (flexion pathologique en avant);
  • changements dystrophiques dans les disques intervertébraux, formation de hernies;
  • compression de la moelle épinière;
  • lésion du nerf phrénique, après quoi les muscles du diaphragme cessent de se contracter (entraînant un arrêt respiratoire);
  • les bras et les jambes perdent leur sensibilité et leur force musculaire;
  • violation de la déglutition, des troubles de la parole sont observés;
  • la conséquence d'une fracture de la 6e vertèbre cervicale est un saignement abondant;
  • violation de la fonction sexuelle, manque d'érection;
  • conséquences végétatives d'une fracture de la vertèbre cervicale (baisse de température cutanée, transpiration abondante ou son absence totale);
  • fractures, luxations et subluxations répétées.

Pour plus d'informations sur la façon de diagnostiquer et de traiter les effets de la luxation cervicale, lisez l'article «Symptômes, diagnostic et traitement de la luxation cervicale».

Vidéo utile

De la vidéo, vous apprendrez comment fournir les premiers soins en cas de fracture vertébrale.

Fracture du cou - conséquences, méthodes de traitement et de rééducation après une blessure.

Une fracture du cou est le type d'effet traumatique le plus dangereux. Cela s'explique par les caractéristiques structurelles de ce département anatomique, ainsi que par les caractéristiques fonctionnelles. Des conditions similaires peuvent se développer également chez les hommes et les femmes..

p, blockquote 1,0,0,0,0 ->

p, blockquote 2.0,0,0,0 ->

Comment est la colonne cervicale

La colonne cervicale se compose de sept os, dont le premier est attaché au grand foramen occipital du crâne, et le septième est la frontière entre la colonne cervicale et la colonne thoracique.

p, blockquote 3,0,0,0,0,0,0 ->

La colonne vertébrale se distingue par les spécificités de la structure.

La première vertèbre s'appelle Atlant. Il a une structure distinctive, car il n'a pas de corps. De plus, la forme ressemble à un arc.

p, blockquote 5,0,0,0,0 ->

La deuxième vertèbre ou dent a une excroissance qui se jette dans l'ouverture de la structure sus-jacente. La dent assure la mobilité de la tête et relie également de manière fiable ces services.

p, blockquote 6.0,0,0,0,0,0 ->

Les troisième à septième vertèbres sont caractérisées par une structure typique. Ils ont un corps prononcé et des processus épineux.

p, blockquote 7,0,0,0,0 ->

Causes de l'intégrité osseuse

La principale raison de la violation de l'intégrité osseuse est l'effet d'une force plusieurs fois supérieure à sa force. Un mécanisme de blessure similaire est associé à la torsion, à la compression, à la compression ou au choc. Le mécanisme peut agir indépendamment ou en combinaison avec d'autres.

p, blockquote 8,0,0,0,0 ->

La principale raison du développement des conséquences d'une fracture de la vertèbre cervicale est un accident, dont les conséquences peuvent être mortelles. La fracture des vertèbres cervicales dans un accident nécessite une attention médicale urgente.

p, blockquote 9,0,0,0,0 ->

p, blockquote 10,0,0,0,0 ->

Les os sont endommagés par une flexion excessive et une extension ultérieure du cou. Les ceintures de sécurité ne peuvent pas toujours empêcher la pathologie. La blessure est un coup de fouet cervical.

p, blockquote 11,0,0,0,0 ->

De plus, n'excluez pas la chute d'une personne d'une hauteur. Vitesse combinée à une charge de poids corporel.

p, blockquote 12,0,0,0,0 ->

Une flexion excessive du cou pendant la baignade est associée à une plongée en eau peu profonde.

p, blockquote 13,0,1,0,0 ->

Classification des fractures

Les fractures de sept vertèbres de la première à la septième vertèbre cervicale sont divisées en plusieurs groupes en fonction de la localisation du processus. De plus, ils peuvent être divisés en fonction du type principal d'exposition..

p, blockquote 14,0,0,0,0 ->

Fracture de la première vertèbre cervicale

Fracture C1 complète ou dommages C1 partiels. Dans ces cas, si la vertèbre est cassée, les conséquences peuvent être mortelles. Elle est également appelée fracture de Jefferson..

p, blockquote 15,0,0,0,0 ->

Fracture de la deuxième vertèbre cervicale

Une fracture similaire est appelée blessure à la potence. Le plus souvent, il se produit avec une extension ou un basculement excessif de la tête.

p, blockquote 16,0,0,0,0 ->

Fractures d'autres vertèbres cervicales

Ils peuvent également être appelés blessures de baigneurs avec entorses ou ruptures. Dans certains cas, ils peuvent être appelés blessures de creuseur..

p, cote 17,0,0,0,0,0,0 ->

Immobilisation

Si la colonne vertébrale est affectée, le patient a besoin d'une immobilisation, ce qui contribuera à limiter la mobilité. Pour cela, des pneus ou des bandages sont utilisés..

p, blockquote 18,0,0,0,0 ->

Symptômes

Les symptômes dans la région d'une fracture du cou sont caractérisés par des symptômes caractéristiques. Les différences ne peuvent consister que dans les manifestations associées à la localisation des dommages..

p, blockquote 19,0,0,0,0 ->

Les conséquences d'une fracture de la première vertèbre cervicale s'expriment par la douleur. La douleur est localisée à l'arrière de la tête et irradie vers la tête. Aucun gain ne se produit lors du changement de position. En cas de lésion de la moelle épinière, le patient ne peut pas faire de mouvements avec les membres. En raison de la connexion anatomique étroite avec la région visuelle, les personnes sont confrontées à une perte de vision ou à des hallucinations visuelles.

p, cote 20,0,0,0,0 ->

Les signes d'une fracture du cou dans la région de la deuxième vertèbre cervicale s'accompagnent de l'impossibilité de faire des mouvements. Les virages ne sont pas possibles et les mouvements des membres sont également impossibles. Lorsque vous essayez de vous retourner, le syndrome douloureux s'intensifie. Avec déplacement de fragments, une forte probabilité de décès.

p, blockquote 21,0,0,0,0 ->

La fracture de C2 ou de deux vertèbres supérieures est la plus dangereuse en raison d'une violation des structures vitales.

p, blockquote 22,0,0,0,0 ->

Une fracture de 3 à 6 de la vertèbre cervicale se caractérise par un tableau clinique moins prononcé. La pathologie s'accompagne de douleurs locales et de sensations altérées dans les membres..

p, blockquote 23,0,0,0,0 ->

La fracture de la section 7 de la vertèbre cervicale ne diffère pas par l'apparition de manifestations caractéristiques.

p, blockquote 24,0,0,0,0 ->

p, blockquote 25,0,0,0,0 ->

Diagnostique

Le diagnostic d'une fracture repose sur la détermination des plaintes des patients. Les causes et les conditions de l'apparition d'une pathologie, ainsi que les pathologies concomitantes, sont clarifiées. Par la suite, un examen externe est effectué avec une évaluation de l'état de la colonne cervicale, y compris le tégument de la peau. De plus, une étude des principaux réflexes est réalisée afin de déterminer le niveau de dommage et la gravité.
Sur la base des informations reçues, une gamme supplémentaire d'études est attribuée, notamment:

p, blockquote 26,0,0,0,0 ->

  • Radiographie de la colonne vertébrale et du crâne. Cette méthode est courante et moins informative. Cela est dû à l'image insuffisamment précise obtenue. La radiographie est utilisée si d'autres méthodes ne peuvent pas être effectuées..
  • Imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie. Une étude aux rayons X est très précise, elle est donc utilisée comme principale méthode de diagnostic. L'examen utilisant l'imagerie par résonance magnétique ou calculée est moins courant et coûteux, il est donc utilisé dans les hôpitaux spécialisés.
  • Ponction lombaire. La ponction de la moelle épinière consiste à obtenir le contenu. En cas d'hémorragie, il est possible d'obtenir du liquide céphalorachidien avec du sang. De plus, la ponction lombaire est également de nature thérapeutique, car elle vous permet de réduire la pression dans le cerveau.

Les subtilités des premiers secours

Une fracture de la colonne cervicale se distingue par les spécificités de l'assistance. Les difficultés peuvent résider dans la nécessité de mesures urgentes par une personne qui n'a pas de formation médicale. Cette section de la colonne vertébrale peut facilement être blessée et entraîner de graves conséquences..

p, blockquote 27,1,0,0,0 ->

Immédiatement après avoir blessé une personne, elle doit être posée sur une surface dure et de niveau. Cela limitera la mobilité de la moelle épinière. Une civière est préférée. À partir d'articles improvisés, utilisez des planches ou des portes.

p, blockquote 28,0,0,0,0 ->

Lorsque la tête du patient n'est pas naturelle, il est interdit de tourner. Il doit être immobilisé dans cet état afin d'exclure un traumatisme excessif.

p, blockquote 29,0,0,0,0 ->

Une attelle est appliquée sur la zone du cou, ce qui limite la mobilité de la colonne cervicale. Les gens autour peuvent fabriquer un pneu ou un collier à partir de moyens improvisés.
Le froid est appliqué sur le cou pour réduire la gravité de l'œdème et de l'hématome croissant.

p, blockquote 30,0,0,0,0 ->

L'utilisation de médicaments est interdite en raison de la gravité possible de l'état du patient.

p, blockquote 31,0,0,0,0 ->

Caractéristiques du traitement et de la rééducation

Le traitement des effets des effets traumatiques est un effet complexe sur la cause de la maladie, ainsi que la rééducation ultérieure.

p, blockquote 32,0,0,0,0 ->

Méthode conservatrice

Cette méthode de traitement est utilisée pour une fracture sans complications, ainsi que pour des dommages mineurs aux structures osseuses. La sélection de la thérapie dépend des principales plaintes qu'une personne présente. Le plus souvent prescrit:

p, blockquote 33,0,0,0,0 ->

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils aident non seulement à soulager la gravité de la douleur, mais également à éliminer l'enflure des tissus ayant une réaction inflammatoire. Les plus couramment utilisés sont l'ibuprofène ou l'analgine..
  • Analgésiques stupéfiants. Ce groupe de médicaments est utilisé pour les douleurs intenses, lorsque les médicaments non stéroïdiens n'ont pas d'effet thérapeutique..

S'il y a des dommages à la peau, ils sont traités quotidiennement pour accélérer la guérison et prévenir les infections.

p, blockquote 34,0,0,0,0 ->

p, blockquote 35,0,0,0,0 ->

Opération

L'intervention chirurgicale sur la colonne cervicale est indiquée pour les patients présentant des signes d'inefficacité du traitement conservateur, une santé grave, qui représente une menace pour la vie, ainsi qu'à des fins de réadaptation.

p, blockquote 36,0,0,0,0 ->

Dans la plupart des cas, l'opération est urgente, car des troubles à long terme de l'innervation ou des dommages à la moelle épinière avec pincement peuvent entraîner des conséquences irréversibles.

p, blockquote 37,0,0,0,0 ->

Les techniques chirurgicales modernes se caractérisent par une faible morbidité, une efficacité élevée, la préservation de l'activité fonctionnelle, ainsi qu'une récupération rapide de la victime. Après la chirurgie, la fréquence des complications est minime.
Dans la pratique clinique, plusieurs types de techniques chirurgicales sont utilisées. Parmi eux:

p, blockquote 38,0,0,0,0 ->

  • Discectomie microchirurgicale. La hernie résultante est excisée partiellement ou totalement..
  • Laminectomie. Pendant l'intervention, une partie ou la totalité de l'arc vertébral est excisée.
  • Procédures endoscopiques.
  • Nucléoplastie au laser.

Afin de stabiliser les vertèbres cervicales sont utilisées:

p, blockquote 39,0,0,0,0 ->

  • Arthrodèse. La procédure consiste à créer une connexion fixe entre les vertèbres.
  • Vertébroplastie. La technique est utilisée pour la destruction complète du corps ou la formation d'une fracture de compression. Pour cela, la cavité corporelle est remplie d'une composition cimentaire. Il vous permet de restaurer la solidité de la structure, empêchant la destruction ultérieure.
  • Transplantation. Lors de la transplantation, les structures endommagées sont remplacées après le retrait de leur propre matériel de la victime..
  • Implantation. La procédure consiste à installer une structure métallique dynamique ou fixe. Avec la destruction du disque intervertébral, les prothèses sont réalisées sur un.

Combien la fracture guérit-elle?

La guérison d'une fracture cervicale dépend de nombreux facteurs. La durée moyenne est de 2 à 3 mois. Les dates sont réduites avec la prestation précoce de soins médicaux, le respect de toutes les recommandations de transport de la victime, ainsi que l'absence de maladies concomitantes. L'utilisation d'un collier Shants est une condition préalable à une récupération précoce..

p, blockquote 40,0,0,0,0 ->

Dans les blessures graves, la restauration des structures osseuses peut prendre de plusieurs mois à plusieurs années..

p, blockquote 41,0,0,1,0 ->

Exercice et massage

L'exercice et le massage font partie intégrante du traitement non médicamenteux des fractures de la colonne cervicale. Ils sont prescrits dès le premier jour après avoir subi une blessure. Un ensemble d'exercices est sélectionné en fonction de la gravité du processus pathologique et de la durée de la maladie.

p, blockquote 42,0,0,0,0 ->

Dans les premiers stades après une blessure, appliquez une gymnastique légère. Il est prescrit pour rétablir le flux sanguin dans les régions périphériques, ainsi que pour prévenir la stagnation. Le patient est autorisé à effectuer des mouvements légers dans les extrémités distales supérieure et inférieure. De plus, pendant l'immobilisation, il est autorisé d'effectuer un massage pour empêcher la formation de plaies de pression, de contractures ou d'atrophie des fibres musculaires. Le massage doit être effectué par une personne spécialement formée qui connaît la technique.

p, blockquote 43,0,0,0,0 ->

À l'avenir, un programme individuel de réadaptation des patients est sélectionné, qui vise à restaurer le tonus des fibres musculaires. Pour cela, la marche, la natation, l'entraînement ellipse ou la gymnastique légère sont autorisés. Une augmentation du niveau d'activité physique est indiquée après une récupération complète du corps.

p, blockquote 44,0,0,0,0 ->

Complications et handicap

Une fracture du cou est l'un des types de blessures les plus dangereux. Elle s'accompagne d'une violation de l'intégrité des structures vitales telles que la moelle épinière, les vaisseaux sanguins et les plexus. Les conséquences, si la vertèbre est brisée, menacent la vie humaine. Une issue fatale peut entraîner des conséquences à long terme. Les complications les plus courantes incluent le développement de:

p, cote 45,0,0,0,0,0 ->

  • Paralysie des membres des membres supérieurs et inférieurs.
  • Fonction respiratoire altérée. Les conséquences d'une fracture de la première vertèbre cervicale ou d'une fracture de la deuxième vertèbre cervicale s'accompagnent d'une altération de la respiration spontanée. Dans ce cas, il est nécessaire d'installer une trachéotomie ou de pratiquer la respiration artificielle.
  • Insuffisance cardiaque. Le sang ne commence pas complètement à couler vers les régions périphériques.

L'une des complications les plus graves est la paralysie. Le patient perd son activité motrice dans les membres, ce qui entraîne une invalidité. Cette condition entraîne une détérioration des liens sociaux du patient. Dans les premières étapes, il est important de fournir des soins appropriés à la victime. Étant donné que cela contribuera à réduire le risque de complications concomitantes.

p, blockquote 46,0,0,0,0 ->

Il convient de garder à l'esprit que dans le contexte de la parésie ou de la paralysie, une violation de la sensibilité est possible. Par conséquent, une personne peut subir des brûlures, des coupures ou d'autres blessures..

p, blockquote 47,0,0,0,0,0 ->

En présence de complications résultant d'une fracture des vertèbres cervicales, le patient reçoit le statut de personne handicapée. Le groupe dépend non seulement de la gravité des dommages, mais également de la présence de pathologies..

p, blockquote 48,0,0,0,0 ->

Avec la paralysie des membres supérieurs et inférieurs, ainsi que l'impossibilité de mouvement et d'entretien indépendants, le patient devient invalide du premier groupe. Les conséquences de 5 vertèbres peuvent ne pas menacer gravement la vie.

p, blockquote 49,0,0,0,0 ->

Les complications des blessures de la vertèbre cervicale sont exacerbées par un traumatisme combiné.

p, blockquote 50,0,0,0,0 ->

p, blockquote 51,0,0,0,0 ->

La prévention

Afin de prévenir la fracture de la colonne cervicale, il est nécessaire de respecter les mesures. Ces procédures vous permettent d'affecter complètement le corps, en prévenant ou en réduisant le risque de dommages aux structures osseuses du cou. Ils comprennent:

p, blockquote 52,0,0,0,0 ->

  • Exercice régulier. L'exercice systémique renforce les muscles du cou. Ceci est particulièrement important, car la colonne cervicale a un corset musculaire non développé. Les fibres musculaires entraînées soutiennent non seulement la posture du patient, mais aident également à déplacer les vertèbres lors d'une exposition traumatique. Afin d'exclure la formation de protubérances ou hernies, il est nécessaire d'augmenter progressivement la charge. Les patients d'âge avancé ou pédiatrique ont suffisamment de gymnastique quotidienne.
  • Modification de la composition et des normes nutritionnelles. Respect du régime et du régime alimentaire, à l'exception de l'utilisation d'aliments épicés, fumés et épicés. Un apport alimentaire excessif est limité, conduisant à l'obésité. Cela réduira le risque de processus dégénératifs dans la colonne vertébrale. Et aussi un apport suffisant de calcium dans le corps vise à prévenir une fracture par compression d'une vertèbre ou de la colonne cervicale.
  • Prévention du séjour prolongé en position forcée. Une tension musculaire prolongée et un changement de position des vertèbres conduisent au développement progressif de chondrose, de protubérances ou de hernies intervertébrales. Les patients travaillant à l'ordinateur ou ayant un caractère sédentaire du travail ont nécessité une gymnastique quotidienne. Ils aident à améliorer la circulation sanguine et à soulager la tension des fibres musculaires..
  • Prévention des blessures et des ecchymoses. Afin de prévenir la fracture des vertèbres cervicales, il est nécessaire d'exclure les sports extrêmes, la conduite d'une voiture sans ceinture de sécurité, ainsi que les motos. De plus, il est important d'empêcher la plongée de haut en bas..

Ces recommandations doivent être suivies par les patients de l'enfance..

Il est important que les parents surveillent la posture de l’enfant. Des mesures préventives régulières réduiront le risque de fracture..

p, blockquote 54,0,0,0,0 -> p, blockquote 55,0,0,0,1 ->

Une assistance en temps opportun pour une fracture de la colonne vertébrale cervicale peut réduire le risque de développer un pronostic défavorable. Les erreurs associées au diagnostic ou à la sélection du traitement peuvent entraîner la mort d'une personne.

Fracture des vertèbres cervicales

Toute blessure au cou, qu'il s'agisse d'une ecchymose ou d'une fracture, a de graves conséquences. Mais avec une ecchymose, vous pouvez souffrir quelques jours et une fracture vaut souvent la vie. Une fracture du cou dans la région des première et deuxième vertèbres est particulièrement dangereuse. Des complications peuvent survenir non seulement au moment de la blessure, mais également pendant le traitement en raison de la négligence des recommandations du médecin ou des actions inefficaces au stade des premiers soins. Afin de ne pas blesser la victime, toute blessure au cou doit être considérée comme une fracture.

Les causes qui causent le plus souvent des dommages

Le principal facteur conduisant à l'apparition d'une fracture comminutive ou compression du rachis cervical est une force dépassant la résistance de l'os. Une telle force est générée à la suite d'une compression, d'une torsion, d'une compression ou d'un impact. Chaque situation a son propre facteur principal, bien qu’elles puissent être combinées.

La raison la plus courante est un accident dans lequel le conducteur du véhicule et ses passagers sont soumis à une charge importante, causée par une forte diminution de la vitesse. Une fracture des vertèbres cervicales se produit dans un accident à la suite d'une flexion maximale puis d'une extension du cou, et les ceintures de sécurité ne sont pas une protection dans ce cas. Une blessure similaire a été appelée "coup de fouet cervical".

Une chute de hauteur n'est pas moins dangereuse pour toute personne. Dans une situation similaire, les vertèbres sont soumises à une charge sous forme de poids corporel associée à une vitesse de déplacement élevée. En raison de la résistance du crâne d'un côté et des vertèbres thoraciques de l'autre, la charge tombe sur le cou, dans lequel des dommages se produisent.

En été, tout le monde veut se détendre près d'un réservoir, nager dedans. Cependant, vous pouvez plonger dans un endroit peu familier ou peu profond et ne pas sortir, car la colonne vertébrale se brise. La tête touche le bas et le cou se plie gravement, entraînant des blessures. Un bon exemple de ce qui précède montrera la photo.

Un peu sur la structure

Avant de traiter des fractures des vertèbres cervicales, il sera utile de se plonger dans les questions d'anatomie de cette colonne vertébrale.

Classification des dommages

Il existe plusieurs options pour diviser une fracture des vertèbres cervicales. Voici les classifications les plus couramment utilisées dans les soins de santé pratiques..

  1. La nature:
  • compression, résultant de la compression du corps vertébral;
  • broyé, avec la présence de fragments;
  • luxation de fracture;
  • fracture de l'arc.

Dans l'avant-dernière variante, avec une luxation des processus articulaires, une fracture du corps ou des arcades est observée.

Cela se réfère à des dommages à la moelle épinière ou sans elle..

  1. Par localisation:
  • blessure au plongeur (vertèbres 3 à 7 endommagées, ligaments déchirés);
  • dommages à la première vertèbre (fracture de Jefferson);
  • dommages à la deuxième vertèbre (fracture du bourreau);
  • dommages de l'excavatrice (fracture des apophyses épineuses des 6e et 7e vertèbres).

Symptômes

Pour une fracture de la colonne cervicale, il existe certains symptômes. Tout dépend du type de dommage et de la vertèbre, dont l'intégrité a été violée. La fracture la plus dangereuse de la première et de la deuxième vertèbre, car le tronc cérébral contenant les centres vitaux est situé à proximité. Les principaux symptômes incluent la douleur, pire lorsque vous essayez de bouger. La violation de la sensibilité dans les bras et les jambes indique des dommages à la moelle épinière ou à ses membranes.

Dommages à la première vertèbre

Un type de blessure similaire se fait sentir avec une douleur dans la couronne de la tête et le haut du cou. Lorsque vous essayez de bouger, la douleur revient souvent à l'arrière de la tête. La sensibilité des membres supérieurs et inférieurs peut être altérée. Si le cerveau est endommagé, la respiration et les palpitations peuvent en souffrir. De plus, une blessure à la première vertèbre cervicale se fait sentir altérée par la mobilité de la tête.

Dommages à la deuxième vertèbre

En faveur d'une fracture de la deuxième vertèbre, un symptôme tel que l'absence de tours de tête l'indique. Dans le cas où la moelle épinière est endommagée, une paralysie complète et une invalidité peuvent survenir. La cause la plus courante est une forte flexion du cou. Il y a trois degrés de traumatisme à cette vertèbre; les symptômes cliniques en dépendent..

Au début, en raison du manque de déplacement, une légère douleur dérange lorsque vous essayez de tourner la tête, une gêne. Dans le second, les symptômes sont complétés par des troubles neurologiques. Des engourdissements inquiètent, une paralysie peut survenir. Le troisième degré est caractérisé par un déplacement important de fragments, à cause duquel le cerveau est endommagé et la mort survient.

Autres vertèbres

Il y a 7 vertèbres dans la région cervicale; chacune d'entre elles peut être endommagée. Si une fracture de la troisième vertèbre cervicale se produit, les tours du cou et de la tête sont difficiles. Les mouvements sont douloureux. En cas de fracture de la cinquième vertèbre cervicale, la principale préoccupation est la douleur, les mouvements sont limités, les muscles du cou sont tendus. Des symptômes similaires sont observés dans les vertèbres restantes, en outre, des dommages peuvent entraîner des troubles neurologiques.

De plus, en tant que facteur de blessure, l'œdème rejoint le cerveau. Lorsqu'il y a une fracture de la 7e vertèbre cervicale ou toute autre pression sur la couronne apporte de la douleur. Cependant, seul un médecin doit rechercher un tel symptôme et le faire avec le plus de soin possible, en particulier en cas de suspicion de dommages au corps vertébral. Lorsqu'il y a une fracture de la 6e vertèbre dans la région des processus, les symptômes ne sont pas si prononcés, le mouvement du cou est limité et les manifestations neurologiques peuvent être absentes. Il en va de même pour le reste des vertèbres cervicales..

Lorsque les ligaments sont déchirés, la douleur est dérangeante, la mobilité de la tête est altérée. Une ecchymose apparaît sur le site des dommages.

Diagnostique

La reconnaissance des fractures cervicales peut être difficile, même avec des radiographies. Ainsi, pour diagnostiquer les dommages aux première et deuxième vertèbres, la photo est prise par la bouche ouverte du patient. Pour le reste de la colonne vertébrale, prendre une photo n'est pas particulièrement difficile. Les photos sont prises nécessairement en deux projections; en outre, des tests fonctionnels peuvent être appliqués..

Pour les difficultés de diagnostic avec une radiographie, la tomodensitométrie (TDM) ou l'imagerie par résonance magnétique (IRM) est indiquée. Le diagnostic est effectué par sections, qui montrent clairement des dommages non seulement aux os, mais également aux tissus mous, aux ligaments et aux disques. L'étude permet de déterminer le nombre de fragments, la présence de complications, de compression ou de lésion de la moelle épinière.

Les subtilités des premiers secours

Après une blessure, un professionnel de la santé peut ne pas toujours être sur les lieux. Souvent, les premiers soins pour une fracture de la colonne cervicale sont fournis par de simples citadins. Et ici, l'essentiel est de tout faire le plus correctement possible, afin de ne pas blesser ou tuer la victime.

Pour commencer, une personne doit être placée sur une surface horizontale solide. S'il y a un décalage, la tête est tournée anormalement, il est strictement interdit de tout configurer. De telles actions peuvent avoir des conséquences néfastes. Un rouleau de tissu est appliqué sur le cou, qui est enroulé comme un col. Vous pouvez utiliser des colliers de verrouillage spéciaux, par exemple, Shants ou Philadelphia.

Collier Philadelphie

Il ne sera pas superflu d'appliquer du froid sur le lieu des dommages, qui se transforme en serviette ou en chiffon. La durée d'application de la glace est de 20 minutes, après quoi une coupure est faite de 10. S'il y a une plaie, un pansement est appliqué. En position horizontale, une personne est emmenée dans un établissement médical ou des médecins sont appelés.

Traitement

Les blessures à la colonne cervicale nécessitent une approche sérieuse à la fois du médecin et du patient. Une méthode de traitement conservatrice et chirurgicale est utilisée, tout dépend du type de dommage. La méthode optimale n'est sélectionnée qu'après un examen complet du patient.

Méthode conservatrice

Un traitement conservateur est utilisé si la fracture n'a pas de déplacement ou est insignifiante, même lorsqu'il n'y a pas de complications de la moelle épinière. Immédiatement après une blessure, un médecin peut appliquer un collier ou une extension de type «Philadelphie» à l'aide d'une boucle Glisson. La dernière option prévoit l'imposition d'une boucle avec des poids sur le cou et la tête. L'étirement vous permet de retirer la charge de la colonne vertébrale, de réduire l'enflure.

La durée de séjour en traction est différente et dépend du type de fracture. En règle générale, c'est un mois ou deux, après quoi un collier rigide est appliqué sur le cou. En parallèle, des décongestionnants, des anti-inflammatoires non stéroïdiens ainsi que des comprimés de calcium sont prescrits. La récupération commence progressivement après une guérison complète de la fracture.

Opération

Cette méthode de traitement est indiquée pour une fracture comminutive, lorsque la moelle épinière est comprimée par des fragments, il y a des dommages à ses tissus ou membranes, ainsi qu'aux vaisseaux ou aux nerfs. Dans ce cas, l'indication peut être soit une vertèbre soit plusieurs.

Le médecin enlève les zones endommagées de la vertèbre, à cause desquelles la moelle épinière et ses membranes sont libérées. Après la fracture peut être réparée à l'aide de métal. Si nécessaire et incapacité à correspondre au corps vertébral, il est retiré, en le remplaçant par un design spécial, une cage.

Les sutures sont retirées pour la cicatrisation des plaies, généralement 10 à 14 jours, la rééducation après un traitement chirurgical commençant un peu plus tôt. De plus, des médicaments antibactériens sont prescrits. Le médecin ne peut pas retirer le corps vertébral, mais simplement réparer la zone endommagée avec du métal.

Complications et conséquences

Dans les traumatismes, en particulier les première et deuxième vertèbres, la colonne vertébrale et la moelle oblongue, dans lesquelles se trouvent les centres vasomoteurs et respiratoires, sont souvent endommagées. En conséquence, des problèmes de tension artérielle, de respiration et de fonction cardiaque apparaissent. Avec des dommages à la moelle épinière, la sensibilité, la fonction motrice du corps peut être complètement ou partiellement absente.

Les mouvements du cou s'accompagnent souvent de sensations douloureuses. Parmi les conséquences à long terme de la blessure, on peut identifier l'insuffisance respiratoire, la miction, l'apparition de plaies de pression. Cela est observé avec une paralysie complète du corps, lorsque le patient est obligé de s'allonger dans son lit. La fracture vertébrale peut souvent provoquer une ostéochondrose.

Période de récupération

La rééducation après une fracture de la colonne cervicale dure longtemps. Avec une méthode de traitement conservatrice, l'immobilisation dure en moyenne 4 mois. Après une prise de contrôle en présence de fusion, le médecin peut recommander des exercices de physiothérapie réalisés en douceur. Cela vaut également pour les patients opérés, car il existe un risque de deuxième fracture avec une approche trop active des affaires. Au fil du temps, la charge augmente, ce qui aide à restaurer une amplitude de mouvement complète et à renforcer les muscles. La gymnastique est effectuée uniquement sous la direction d'un spécialiste dans le domaine de la réadaptation.

De plus, la rééducation après une fracture du rachis cervical implique l'utilisation de massages légers dont le but est de tonifier les muscles. Une activité excessive peut entraîner une deuxième fracture ou des complications..

Une excellente option va à la piscine et à la natation. Dans l'eau, les muscles subissent une charge minimale et la rééducation est donc plus rapide. Ces exercices peuvent être effectués à la fois après la chirurgie et avec un traitement conservateur, mais uniquement sous la supervision d'un instructeur.

Montré dans la période de récupération de la physiothérapie, qui sont également sélectionnés individuellement par le médecin. Pendant cette période, les éléments suivants seront utiles:

  • magnétothérapie;
  • haut-parleur dio;
  • Électrophorèse Shcherbak sur le cou;
  • amplipulse;
  • darsonval.

La contre-indication est la présence de métal dans la colonne vertébrale.

Une fracture des vertèbres cervicales est une blessure qui peut entraîner de graves conséquences et entraîner une invalidité. Tout d'abord, son traitement nécessite une approche compétente du médecin et de l'endurance du patient. Le résultat ne vous fera pas attendre, cependant, il vaut mieux se méfier d'une telle blessure, car la «chance heureuse» peut ne pas tomber.

Toutes les conséquences possibles d'une fracture du cou

Une fracture du cou est l'un des types de blessures à la colonne vertébrale les plus dangereux. La raison en est que cette blessure peut endommager la moelle épinière, ce qui peut entraîner une paralysie complète du corps ou la mort. Mais une fracture du cou à elle seule ne s'applique pas à ces blessures incompatibles avec la vie. Des soins médicaux en temps opportun dans la plupart des cas permettent d'éviter des conséquences dangereuses.

La section vertébrale cervicale comprend sept vertèbres, dont les trois premières sont beaucoup moins souvent blessées que les quatre autres, mais en même temps, les fractures des trois premières vertèbres sont plus graves que les fractures des quatre dernières. La 1ère vertèbre de la région cervicale - l'atlas, est située autour de la moelle épinière, se connectant au crâne différemment des autres vertèbres cervicales.

Sa spécificité est l'absence d'un disque qui remplit une fonction d'amortissement lors de l'exposition à la colonne cervicale. Cela est dû au fait qu'un coup suffisamment fort provoque une fracture de la première vertèbre.

Causes possibles de fracture

  • Accident de voiture. Avec un accident, une fracture du cou est assez courante. Avantageusement, une telle blessure est causée par un renversement trop brutal de la tête en cas de collision brutale avec une autre voiture lorsque la voiture de la victime est devant elle. Un coup violent conduit au fait qu'en raison de l'inertie pendant un certain temps la tête avance, tandis que le corps reste immobile, jouant le rôle d'un point d'appui. Dans ce cas, une flexion prononcée du cou et un écrasement des vertèbres cervicales ou des disques intervertébraux se produisent. Dans ce cas, ce sont principalement les premières vertèbres cervicales qui sont endommagées;
  • Mouvements trop vifs. Même un tour de tête normal peut provoquer une fracture du cou. Dans le même temps, les athlètes sont les plus à risque, en particulier les footballeurs et les gymnastes, mais aussi les personnes qui aiment simplement s'étirer ou s'échauffer. Par conséquent, pour effectuer tous les types d'exercices impliquant la participation du cou, il est nécessaire avec une précision maximale. Il est inacceptable d'incliner fortement la tête en arrière ou de la tourner rapidement;
  • La chute. Une fracture de la colonne cervicale peut survenir à la suite d'un saut dans l'eau d'une grande hauteur. Il est très dangereux de sauter dans des endroits inconnus, car avec une faible profondeur, un coup vers le bas endommagera le cou.

Les catégories de risques comprennent:

  1. Les personnes âgées. La raison en est l'usure des vertèbres cervicales avec leur destruction. Toute charge exercée sur le cou et au moins légèrement au-dessus de la norme, peut entraîner une fracture chez le vieil homme;
  2. Les personnes qui ont subi une perte musculaire. Le corset musculaire offre une répartition uniforme de la charge.

Signes d'une fracture cervicale

Dans le cas d'une fracture, le patient ressent une douleur d'intensité variable, concentrée dans la partie supérieure de la colonne vertébrale. Dans le même temps, la mobilité de son cou est limitée. Une fracture peut affecter la moelle épinière, par conséquent, des troubles neurologiques se produisent souvent, entraînant une perte de sensation dans les jambes ou les bras.

La douleur survient en raison de dommages à chaque vertèbre cervicale et augmente au moment des tours de cou et des mouvements de la tête. Lorsqu'une blessure entraîne des dommages à la moelle épinière, le patient ressent un engourdissement des extrémités, une paralysie est également probable. Considérez les symptômes en fonction de la vertèbre qui est endommagée..

Première vertèbre

Les symptômes se manifestent avec éclat: la douleur est dans la zone de la couronne de la tête et du cou, pire au moment du mouvement. Il se propage à l'arrière de la tête. Une telle blessure se produit principalement en raison d'un coup à la tête, car il n'y a pas de tissu cartilagineux qui pourrait adoucir le résultat..

Deuxième vertèbre

Perdu la capacité de faire tourner la tête. Des dommages importants entraînent une complication sous forme de paralysie. La raison principale est une flexion trop prononcée du cou.

Troisième à septième vertèbres

Les dommages à la troisième vertèbre entraînent une perte de capacité à tourner la tête. Avec des dommages aux quatrième, cinquième et sixième vertèbres, un gonflement se produit dans la zone affectée et une douleur intense. En cas de telles blessures, aucun mouvement du cou n'est possible. Des anomalies neurologiques se produisent également.

Types de fracture cervicale

  • Fracture de Jefferson. C'est une blessure à la première vertèbre cervicale - Atlanta. La cause de cette fracture est un coup direct à la tête ou une chute. Il y a de la douleur dans la région cervicale et occipitale. En même temps, les arcades antérieure et postérieure de la vertèbre se décomposent, cela peut être vu à l'aide de la radiographie. Les dommages couvrent souvent la moelle épinière, dans de rares cas - également oblongs. Un diagnostic précis dans ce cas est possible avec CT. Lorsque la moelle épinière est affectée, un traitement spécial est nécessaire;
  • Fracture du "bourreau". Aussi appelé spondylolisthésis. Dans ce cas, un changement se produit dans la position de la vertèbre cervicale par rapport à l'autre vertèbre, qui se trouve en dessous, avec un décalage vers l'avant ou vers l'arrière ou latéralement. La cause de cette blessure est un mouvement soudain du cou ou un impact significatif sur la partie supérieure de la colonne vertébrale, par exemple, en raison d'un accident de voiture. Pour diagnostiquer une telle fracture, il est nécessaire d'effectuer une radiographie - latérale et directe;
  • Fracture de la 2e vertèbre. La cause de ce type de dommage est une flexion trop forte du cou. Lors d'une telle blessure, une perte de conscience se produit souvent. Le principal symptôme est une douleur aiguë observée dans le cou. Selon la gravité de la fracture de la deuxième vertèbre du cou, la sensibilité des jambes et des bras peut être altérée. Un degré moyen de fracture peut entraîner une paralysie. Avec une sévère fracture de la 2e vertèbre cervicale, issue fatale.

Diagnostic et traitement

Les fractures du cou sont diagnostiquées par des radiographies. En cas de préoccupations concernant les lésions de la moelle épinière dues à un traumatisme, des tomodensitogrammes sont également effectués..

Le schéma thérapeutique dépend en grande partie des caractéristiques de la blessure, ainsi que de ses conséquences. En cas de paralysie ou si la blessure a touché la moelle épinière, une longue convalescence est nécessaire. Dans ce cas, la guérison définitive est parfois impossible, le patient devient invalide à vie. Mais le plus souvent, la principale mesure est l'immobilisation du cou avec un collier ou un bandage.

La fusion osseuse prend plusieurs mois. Dans le cas d'une fracture par compression, une intervention chirurgicale est nécessaire, impliquant l'ablation des fragments et la restauration de la position souhaitée des os. Les vertèbres cervicales sont fixées avec un pneu en métal.

Lorsque les os sont fusionnés après une fracture, un affaiblissement et une atrophie des muscles cervicaux se produisent. Par conséquent, la rééducation prend beaucoup de temps, ce qui implique la réalisation d'exercices de gymnastique spéciaux prescrits par un médecin.

En règle générale, dans ce cas, la tête s'incline dans différentes directions, en outre, des rotations circulaires sont effectuées par elle.

Fracture de la colonne cervicale

Diagnostique

À un poste de contrôle résultant d'une blessure mécanique, une ambulance est généralement appelée. En cas de complications de l'oncologie ou de l'ostéoporose, la pathologie peut être détectée par hasard lors de l'examen du patient pour d'autres maladies, ou le patient se rend chez le médecin avec des plaintes de maux de dos.

Les fractures vertébrales sont réalisées par un chirurgien orthopédiste ou un traumatologue. La première consultation avec le médecin consiste à examiner et à interroger le patient. Après que le médecin a établi un diagnostic préliminaire, qui nécessite une confirmation (ou réfutation) sur la base des résultats du diagnostic.

L'examen d'une fracture de compression suspectée du corps vertébral implique le passage de méthodes de diagnostic matériel.

  1. Radiographie (image latérale et directe). Sur la base de l'image reçue, un spécialiste peut déterminer quelles vertèbres ont été endommagées, qualifier une fracture et établir la présence de complications associées au système ostéoarticulaire.
  2. Scanner. La procédure est nécessaire pour obtenir des données plus précises sur les lésions du canal rachidien et des organes voisins..
  3. Myélographie Une méthode supplémentaire pour examiner la moelle épinière pour d'éventuels dommages.
  4. IRM La procédure est réalisée pour les fractures sévères associées à un changement dans la structure de la colonne vertébrale entière..
  5. Densitométrie. La méthode de diagnostic utilisée dans la fracture de compression de la colonne vertébrale chez les personnes âgées, avec suspicion d'ostéoporose, ainsi que la présence de métastases.

Le diagnostic permet d'identifier la pathologie, de déterminer sa nature le plus précisément possible, d'établir les causes et de détecter les complications. Dans les cas d'urgence, l'examen peut inclure uniquement des radiographies. Cependant, après les premiers soins, le patient est toujours pleinement diagnostiqué.

Réhabilitation

À la fin du traitement principal pour une fracture de compression de la colonne vertébrale thoracique, une période de rééducation assez longue commence. Les principales tâches à ce stade sont de restaurer le métabolisme osseux complet et le tonus musculaire perdu du corset thoracique. Cela explique la nécessité d'un cours de physiothérapie et d'exercices thérapeutiques spéciaux.

Physiothérapie

Un ensemble d'exercices de récupération est sélectionné et convenu avec le médecin traitant. Pour éliminer les erreurs techniques grossières, le processus est supervisé par un instructeur de physiothérapie ou un rééducateur. Tous les mouvements dans le complexe doivent respecter une amplitude douce et maintenir une douceur maximale..

La première étape de la thérapie par l'exercice peut commencer au plus tôt 10 jours après la blessure. Position de départ - allongé sur le dos, la durée de la séance ne doit pas dépasser 10 minutes. Les exercices sont les suivants:

  • respiration diaphragmatique;
  • compression et desserrement des doigts des membres;
  • flexion et extension des bras au niveau des coudes;
  • tension et relaxation alternées des muscles de la colonne vertébrale;
  • pied coulissant sur la surface, flexion alternée des jambes au niveau des genoux;
  • tension de l'orteil du pied en direction de "sur lui-même";
  • rotation circulaire avec les mains et les pieds.

La deuxième étape de gymnastique peut commencer un mois après la blessure. La plupart des exercices visent à renforcer les muscles des épaules, à normaliser la circulation sanguine dans la zone endommagée et à créer un corset musculaire fort. La durée de chaque leçon est de 20 minutes. Exemple de liste d'exercices:

  • abduction alternée sur les côtés des jambes;
  • en combinaison avec le mouvement des bras, la tête tourne à gauche et à droite;
  • relever la tête avec les épaules;
  • imitation du vélo avec les jambes;
  • flexion de la poitrine, reposant sur les coudes;
  • flexion et extension des bras avec dilution sur les côtés;
  • flexion du genou avec redressement.

La transition vers le stade 3 peut commencer 1,5 mois après la fracture. Les exercices sont conçus pour augmenter la mobilité de la colonne vertébrale et améliorer la coordination. L'activité physique et la durée des cours augmentent. Certains exercices incluent des poids et divers groupes musculaires. Une série d'exercices est effectuée à partir d'une position de départ en se tenant à quatre pattes ou à genoux..

Aux 4 dernières étapes, le complexe comprend des inclinaisons vers l'arrière en position debout, des demi-squats avec une jambe redressée, un roulement du talon aux orteils, tenant le support par les mains. Durée de la leçon - 30 minutes.

Physiothérapie

UHF - En raison de la procédure de localisation de la vertèbre détruite, la douleur est arrêtée, la circulation complète et le métabolisme dans la structure osseuse sont restaurés.

Électrophorèse - est utilisée à la fois dans le contexte du traitement principal et pendant la période de rééducation. Conçu pour accélérer le métabolisme osseux, la saturation de la zone affectée avec des macro et microéléments. Comme base sont utilisés: l'aminophylline, les sels de calcium, la novocaïne et l'acide nicotinique.

Dans certains cas, des indications individuelles sont en outre prescrites par inductométrie ou cryothérapie. Mais pour l'effet nécessaire sur les vertèbres de l'électrophorèse et de l'UHF, le plus souvent c'est assez.

Caractéristiques d'une fracture de la deuxième vertèbre cervicale

La 2 vertèbre cervicale est appelée l'axe. Comme Atlas, il a une forme d'anneau. Dans les sections avant de l'anneau se trouve une excroissance osseuse massive et épaisse, qui s'appelle une dent et qui s'articule avec la surface postérieure de l'atlas, tout en formant l'articulation de Crewellier. De plus, 1 et 2 vertèbres cervicales sont reliées l'une à l'autre au moyen de surfaces articulaires larges et plates, qui sont situées symétriquement.

En raison des caractéristiques structurelles de la colonne cervicale à la suite d'un traumatisme, le processus dentoïde est souvent endommagé. Il existe 3 types de fractures dentaires:

  • dommages par arrachement à son sommet. Il s'agit d'un type de fracture stable, rare par rapport à d'autres types de lésions dentaires;
  • violation de l'intégrité de la partie étroite de la dent. Une telle fracture est instable, elle se produit fréquemment - dans plus de 50% des cas diagnostiqués de dommages au processus denté;
  • fracture de la base de la dent. Sa particularité est que dans 20% des cas cette fracture s'accompagne de troubles neurologiques de gravité variable.

Comprendre les caractéristiques d'une fracture dentaire est très important. On distingue trois degrés de ses dégâts - tout en tenant compte du déplacement de l'atlas, ainsi que de la sévérité des symptômes:

  • le premier degré - le déplacement n'est pas observé. La victime se plaint d'une sensation d'inconfort dans le cou, ainsi que de douleurs mineures lorsqu'elle essaie de faire des mouvements de tête;
  • le deuxième degré - 1 vertèbre cervicale et le fragment dentaire résultant 2 de la vertèbre cervicale sont déplacés vers l'avant, tandis que l'arrière de l'atlas comprime la moelle épinière. Au moment du traumatisme ou quelque temps après, la victime peut perdre conscience. Des symptômes neurologiques de gravité variable se développent également - de la détérioration mineure à la parésie sévère (activité motrice altérée) et à la paralysie (immobilisation complète);
  • troisième degré - un déplacement important des fragments osseux est observé, en raison du développement de graves dommages aux structures nerveuses, très souvent incompatibles avec la vie, la victime décède.

En cas de fractures des 2 vertèbres cervicales, une période de faux bien-être peut survenir - pendant que le patient bouge dans le mode habituel, bouge la tête (secoue, tourne). Une telle amélioration subjective est en fait très insidieuse, car elle provoque une sous-estimation du degré de dommage à la vertèbre. La victime, ravie de cette amélioration, reprend intégralement les mouvements de la tête, ce qui peut à un moment donné entraîner des conséquences critiques telles que:

  • déplacement brutal de l'atlantique;
  • compression soudaine (compression) de la moelle épinière, qui, à son tour, provoque une myélopathie de compression aiguë (une violation des tissus de la moelle épinière), en raison de laquelle l'état de la victime empire.

Par conséquent, même avec l'état général satisfaisant de la victime, toute fracture des 2 vertèbres cervicales est considérée comme potentiellement dangereuse.

Les symptômes des dommages décrits sont les mêmes signes qui sont détectés avec une fracture d'une vertèbre cervicale - ce sont:

  • la douleur du cou
  • violation de la sensibilité et de l'activité motrice.

Les résultats de l'examen physique sont similaires à ceux obtenus lors de l'examen de la victime avec une fracture d'une vertèbre cervicale:

  • à l'examen - il est à noter que le patient essaie de ne pas bouger la tête;
  • à la palpation - la douleur dans la zone de fracture est déterminée.

De telles méthodes d'examen instrumental sont impliquées comme:

radiographie de la colonne cervicale - latérale et par la bouche. Si aucun dommage n'est détecté sur les photographies radiographiques, des photographies dites fonctionnelles sont prises lorsque le patient doit tourner la tête.

Un examen radiologique fonctionnel est effectué dans les cas extrêmes, avec un maximum de prudence et en présence d'un médecin;
tomodensitométrie (TDM) - c'est une alternative plus sûre à l'examen fonctionnel aux rayons X.

Si des troubles neurologiques se sont développés, des consultations avec un neurologue ou un neurochirurgien seront obligatoires.

Traitement des fractures

Après avoir fourni les premiers soins et transporté la victime vers un établissement médical pour le diagnostic, les médecins élaborent un schéma thérapeutique pour la fracture vertébrale cervicale. Deux types de thérapie sont envisagés:

Dans le cadre de la première direction, les approches suivantes sont considérées comme efficaces:

  1. Traitement médical. Fournit des rendez-vous qui aident à soulager la douleur et l'hyperémie. Parmi les rendez-vous efficaces figurent Diclofenac, Ketanov, Novocain, Tramadol, Adamon. Avec un œdème dans la zone de fracture, des diurétiques sont prescrits pour éliminer le liquide - Trifas, Torasemide, Sutrilneo, Toriksal.
  2. Restaurer l'emplacement correct des vertèbres cervicales. Il est acceptable pour les fractures lorsque le corps vertébral n'est pas endommagé. La procédure précédant le port d'un corset de cou.
  3. Traction de la colonne vertébrale. Effectivement dans les fractures avec déplacement et sans formation de fragments. La procédure consiste à accrocher au niveau des oreilles une charge spéciale qui ajuste les vertèbres.
  4. L'utilisation de la boucle Glisson, qui aide à restaurer la position anatomiquement correcte des vertèbres en raison du poids du patient. La boucle est fixée sous le menton et se connecte au poids sur un fil à plomb, qui agit comme un agent de pondération qui prolonge le cou. Procédure préliminaire avant de porter une minerve.
  5. Col, corsets de cou et bandages Shants. Attribuer pour les fractures qui ne sont pas gênées par le déplacement. Efficace lorsqu'il est porté pendant au moins 2-3 mois. Pendant cette période, le patient est observé par radiographie.
  6. Les prescriptions physiothérapeutiques recommandées après la restauration et l'épissage des vertèbres cervicales. Recommandations efficaces - électrophorèse, échographie et thérapie par ondes, massage, massage à l'eau.

L'opération est prescrite dans de tels cas:

  • lorsque le traitement conservateur n'a pas conduit à une tendance positive;
  • une fracture comminutive avec de nombreux fragments a été diagnostiquée;
  • la moelle osseuse est affectée;
  • un traitement prématuré ou une automédication ont déclenché le développement de complications.

Pendant l'opération, les vertèbres endommagées sont connectées à des agrafes médicales spéciales, les fragments sont retirés, les vaisseaux et les tissus endommagés sont restaurés. En cas de dommages graves, la vertèbre est retirée et remplacée par un implant..

Traitement

Un traitement ou une chirurgie conservatrice est envisagée selon le type de fracture. Les fractures simples du 1er et du 2e degrés sans pincement de la moelle épinière sont traitées avec succès à l'aide de l'immobilisation, du repos au lit et des médicaments..

Méthode conservatrice

Pour éliminer la douleur, prescrire Novocain, Diclofenac, Adamon ou Tramadol. Les diurétiques (furosémide, trifas, Sutrilneo, torasémide) éliminent l'enflure dans la zone de fracture. Mais pour une fusion complète de l'os, la victime a besoin d'une immobilisation longue et de haute qualité des vertèbres.

Utilisation de bandage et de col

Le fixateur le plus utilisé pour l'immobilisation thérapeutique est le collier Shants. Mais seulement si le patient présente une fracture sans déplacement. Le col doit être porté assez longtemps. Habituellement, cette période est d'au moins 2 ou 3 mois. Le processus de fusion des vertèbres, si nécessaire, est contrôlé par rayons X.

Pour éliminer la déformation vertébrale résultant d'un traumatisme, une boucle de Glisson est souvent nécessaire. Il s'agit d'un dispositif d'étirement du cou, qui aide le patient à retrouver la position anatomiquement correcte des vertèbres en raison de son propre poids. La boucle de Glisson est pertinente à utiliser pendant un ou deux mois avant la fixation de la minerve.

En cas de dommage avec un déplacement de C3-C5, un corset de fixation rigide est prescrit. Quant aux fractures des 6e et 7e vertèbres cervicales, un corset normal suffit généralement.

Intervention chirurgicale

Que la vertèbre soit cassée ou non, l'indication de la chirurgie est:

  • fracture comminutive avec plusieurs fragments;
  • traitement conservateur infructueux;
  • complications graves dues à un diagnostic et un traitement prématurés;
  • vaisseaux vitaux et nerfs déchirés;
  • la fracture a affecté la moelle épinière.

Dans le processus de réduction ouverte, les fragments sont retirés, la structure des vertèbres est restaurée à l'aide de plaques de titane, d'entrepreneurs laminaires et de fixateurs transarticulaires. Cousez les tissus et les vaisseaux sanguins endommagés. Si le corps vertébral est complètement détruit, il est remplacé par un implant..

Les sutures postopératoires sont retirées après 10-14 jours. Pendant ce temps, le patient prend des antibiotiques et respecte un repos au lit strict..

Le mécanisme et les causes

Le plus souvent, une fracture du cou est une pathologie provoquée par des facteurs externes. La région cervicale comprend sept vertèbres articulées par des disques intervertébraux. Contrairement aux autres segments de la colonne vertébrale, les vertèbres cervicales sont minces, fragiles, mais mobiles. De plus, la fragilité est relative, car 7 vertèbres tiennent avec succès la tête, qui pèse en moyenne au moins 7 à 8 kilogrammes.

La vertèbre supérieure est appelée «Atlant» - elle prend la charge du crâne et la relie à la colonne vertébrale. La fracture entraîne une défaillance partielle de la fonction motrice et un engourdissement d'un certain nombre d'organes internes.

La vertèbre suivante - «axe» - est appelée la colonne vertébrale en raison d'une croissance spécifique: une dent osseuse. Le plus souvent, la vertèbre souffre d'un accident et le degré de pathologie est évalué en fonction de la distance et de la profondeur de la «dent» dans le corps de la victime.

Les troisième à sixième vertèbres sont détruites dans les accidents, plongeant dans les plans d'eau sans égard au niveau de l'eau et un coup violent au bas de la tête. Parfois, la cause est des blessures sportives ou un coup de dos au cou. Les blessures infligées par un rhume ou une arme à feu dans la région de la tête et du cou affectent le plus souvent la sixième vertèbre.

La dernière, septième vertèbre est grande et diagnostiquée visuellement. Il ferme la colonne cervicale. La violation de l'intégrité provoque souvent un coup violent ou une chute sur le dos d'une hauteur. Les médecins n'identifient qu'une septième blessure à la vertèbre sans radiographie.

Résumons les principales causes d'une fracture de la vertèbre cervicale:

accidents dans lesquels des blessures sont causées par une collision avec un véhicule plus lourd et un arrêt brusque du véhicule («coup de fouet» par inertie);
les conséquences d'une chute infructueuse d'une hauteur ou d'une plongée dans un réservoir à fond inexploré;
blessures résultant d'une mauvaise répartition des charges chez les athlètes;
coup sévère accidentel ou délibéré au cou;
perte de poids sur le haut du corps;
dégradation du tissu osseux liée à l'âge qui peut provoquer une fracture vertébrale chez la génération plus âgée;
une forte perte de tonus musculaire dans le cou;
blessure corporelle négligente.

Traitement

Une fracture du cou est fixée par un collier dont la tâche est de maintenir les vertèbres dans un état d'immobilité. Le col assure la bonne position du cou. De plus, une personne blessée a besoin de repos au lit. Cela supprime la charge excessive du cou. Une fracture du cou est toujours très douloureuse, donc le médecin traitant prescrit des analgésiques au patient.

Dans le même temps, le chirurgien rétablit la position anatomique correcte des vertèbres. Après une intervention chirurgicale, le patient est mis sur un bandage qui fixe la position de la tête, retirant la charge de la colonne cervicale. Durée de port d'un bandage: de 2 à 3 mois.

Si la fracture du cou est comminutive, alors avec la chirurgie, la vertèbre est restaurée et les fragments sont éliminés.

Réhabilitation

Les conséquences d'une fracture de compression de la colonne vertébrale peuvent entraîner une invalidité du patient. Afin de prévenir les complications et d'accélérer la récupération, une longue rééducation doit avoir lieu, qui peut prendre plusieurs années.

Dans les lésions vertébrales sévères, la réadaptation peut avoir lieu dans des installations spéciales où des médecins qualifiés s'occupent du patient. Si après le traitement, le patient est dans un état stable et qu'il y a un pronostic positif pour la récupération, la récupération a lieu à la maison.

Les spécialistes ont développé de nombreux cours de réadaptation en physiothérapie après une fracture de compression..

Une méthode de thérapie par l'exercice appropriée est déterminée par un spécialiste. De plus, les premiers cours doivent avoir lieu avec un médecin qualifié.

Parmi les méthodes bien connues de thérapie par l'exercice, la technique Bubnovsky, y compris les exercices de gymnastique et de respiration, est considérée comme l'une des plus efficaces. Selon les recommandations de Bubnovsky, la charge sur la colonne vertébrale devrait augmenter progressivement.

Lors du choix d'un cours d'exercices de réadaptation, il convient de considérer dans quelle section de la colonne vertébrale la blessure s'est produite, le degré de dommage, la présence de complications et de contre-indications possibles.

Un exemple d'exercices pour le renforcement général des patients en état d'immobilisation:

  • jambes écartées, sur les talons des talons;
  • légère élévation pelvienne (1 à 2 fois);
  • mouvement du pied à l'imitation du vélo;
  • les jambes sont pliées aux genoux, le talon est placé dans la cavité poplitée de la jambe opposée (répétition alternée);
  • les jambes pliées aux genoux sont redressées et tournées d'un côté;
  • des mouvements comme la marche.

Lorsque le patient n'est pas encore autorisé à s'asseoir, tous les exercices de gymnastique sont effectués uniquement en position couchée sans lever les jambes du lit. Le nombre de répétitions ne doit pas être supérieur à 10 fois.

La physiothérapie vous permet de renforcer les muscles du corset abdominal et spinal, de prévenir la paralysie et l'atrophie des tissus, de maintenir la mobilité articulaire.

Exercices respiratoires

Dès le deuxième jour après la fracture, vous pouvez commencer à faire des exercices de respiration. Il facilite la raideur des articulations et aide à saturer le corps en oxygène..

L'exercice de respiration le plus simple que les patients peuvent effectuer en position allongée consiste à gonfler des ballons.

Si nous parlons d'une leçon complète, les experts recommandent le groupe d'exercices suivant:

  • inspirez profondément, puis effectuez immédiatement 4 courtes expirations;
  • inspirez profondément l'air, tout en levant les mains au-dessus de la tête, puis, en baissant les mains, expirez lentement;
  • inspirez lentement par la cavité nasale, tandis que l'estomac est gonflé, après avoir tenu la respiration pendant 5 secondes et expirez progressivement par la bouche.

Il existe de nombreuses méthodes de gymnastique respiratoire, il est important de consulter un médecin avant de choisir un complexe spécifique et de s'assurer qu'il n'y a pas de contre-indications

Premiers soins pour fracture de la colonne cervicale et traitement

Le traitement d'une fracture de la colonne cervicale est conservateur et chirurgical. Le choix de la méthode dépend de la gravité de la pathologie et de l'apparition des complications.

En pratique clinique, avec une fracture de la colonne cervicale, dans la plupart des cas, un traitement conservateur est attiré:

  • en cas de fractures non compliquées sans déplacement, une immobilisation (immobilisation) de la section affectée est réalisée. Pour cela, un collier Shants, un corset en plâtre ou un collier dur sont utilisés. La période d'immobilisation moyenne peut aller jusqu'à 4 mois;
  • si un déplacement est diagnostiqué, à cause duquel il existe un risque de lésion de la moelle épinière, la colonne cervicale est étirée à l'aide de la boucle de Glisson, la fixation est réalisée à l'aide d'oreillers ou de rouleaux correcteurs. Si une fracture de flexion est diagnostiquée, un oreiller n'est pas placé sous la tête de la victime et un rouleau est placé sous ses épaules. Avec une fracture de l'extenseur, deux oreillers sont placés sous la tête du patient, après élimination de la compression, ils sont retirés. Après 15-30 jours, la traction est supprimée, puis un col dur ou un demi-corset de gypse est appliqué - la durée d'une telle immobilisation est de 3-4 mois.

En outre, les victimes sont prescrites:

  • analgésiques;
  • procédures physiothérapeutiques;
  • un complexe spécial de thérapie par l'exercice pour prévenir l'atrophie musculaire due à une immobilisation prolongée.

La correction chirurgicale d'une fracture de la colonne cervicale est effectuée selon les indications - c'est-à-dire:

  • fractures instables;
  • luxation de fracture - en particulier, si une compression ou une violation de l'intégrité de la moelle épinière est observée;
  • fractures de compression broyées;
  • faible efficacité du traitement conservateur ou son absence complète.

L'opération est basée sur la fixation de vertèbres endommagées, qui est réalisée à l'aide de dispositifs spéciaux - pinces ou plaques.

Au début de la période postopératoire, un traitement conservateur est prescrit - sur la base de celui-ci:

  • médicaments antibactériens - pour la prévention des complications infectieuses;
  • analgésiques;
  • traitement physiothérapeutique.

Les procédures de réadaptation contribuent également à une récupération plus rapide du patient - y compris la thérapie par l'exercice et le massage.

Premiers soins pour une fracture

Les premiers soins doivent toujours être fournis par un spécialiste compétent. Avant l'arrivée d'une ambulance, la victime doit être immobilisée. Si l'emplacement du patient n'est pas dangereux (par exemple, le danger d'allumage de la voiture en raison d'un accident), il ne doit pas être déplacé.

La manipulation des mouvements de la victime peut aggraver la blessure, voire la mort. Si nécessaire, en cas de douleur intense, d'anesthésie locale, une thérapie anti-choc doit être effectuée, ainsi que lui donner la possibilité de respirer complètement.

S'il n'y a pas de respiration chez la victime, une réanimation est nécessaire:

  1. Assurez-vous que les voies respiratoires de la victime sont exemptes de vomi et d'autres corps étrangers..
  2. Jusqu'à l'arrivée de l'ambulance, pratiquer la respiration artificielle.
  3. Entre la respiration artificielle, un massage cardiaque indirect doit être effectué avec une couverture douce sous la poitrine.

Si le transport est nécessaire:

  1. Posez la victime sur un support ferme. Si la civière est molle, le transport doit être effectué dans une position sur le ventre.
  2. Fixez en position stationnaire toutes les parties de la colonne vertébrale avec des tresses ou d'autres fixateurs, y compris la tête et les jambes.
  3. Le transport doit être effectué par au moins trois personnes. Toutes les actions doivent être strictement coordonnées pour éviter des dommages supplémentaires..

Effets

Une fracture du cou avec une absence prolongée d'aide aboutit nécessairement à la formation de conséquences graves. Mais avec des méthodes de traitement modernes, il a été possible de réduire considérablement le nombre de complications entraînant une invalidité ou la mort. Leur développement est maintenant généralement associé à un traumatisme initialement grave, qui a immédiatement entraîné des dommages à la moelle épinière.

De telles conditions sont généralement observées avec une combinaison de fracture et de luxation qui se produit dans une articulation adjacente. Ces blessures s'exacerbent mutuellement, ce qui conduit à l'entrée rapide de fragments dans l'épaisseur de la moelle épinière. Étant donné que le tissu nerveux n'est presque pas restauré, le traitement chez ces patients se termine généralement par une légère amélioration.

Récupération

Chez la plupart des victimes, le traitement se termine par un rétablissement complet ou partiel, obtenu grâce à un traitement rapide. Une telle conséquence de la fracture permet à une personne de reprendre calmement sa vie habituelle, mais avec des restrictions mineures. La récupération comprend les étapes suivantes:

  • Avec l'immobilisation en temps opportun ou le retrait des fragments, la menace de dommages à la moelle épinière est complètement éliminée. Maintenant, le volume de fracture peut être facilement estimé grâce à la tomodensitométrie, qui crée un modèle tridimensionnel de la colonne vertébrale.
  • Dans la zone des dommages, la moelle osseuse se forme, assurant la fusion des fragments osseux.
  • Lorsqu'il devient dense, la mobilité pathologique dans la zone de fracture est exclue. C'est l'instabilité des vertèbres qui cause les dommages à la moelle épinière qui se produisent lorsque la pression y est appliquée.
  • Après quelques semaines, la composition du maïs ne diffère plus du tissu osseux normal, ce qui ramène la vertèbre aux fonctions de support et de mouvement.

Lésion de la moelle épinière

Avec des effets traumatiques graves, des fragments peuvent immédiatement tomber dans la lumière du canal rachidien, entraînant le développement de complications. Ils ne sont pas toujours associés à des lésions directes des tissus nerveux:

  1. La conséquence la plus mineure est une commotion cérébrale de la moelle épinière, qui se manifeste par une violation temporaire de la sensibilité ou de la mobilité des bras et des jambes. Pendant le traitement, les symptômes disparaissent rapidement (en quelques jours) sans laisser de complications.
  2. Avec un léger déplacement des fragments, une ecchymose de la moelle épinière est généralement observée, ce qui diffère d'une commotion cérébrale par la gravité et la durée des symptômes. Ses manifestations peuvent persister jusqu'à plusieurs mois, persistant souvent plus tard dans la vie.
  3. La compression est observée avec une pénétration significative des fragments - ses symptômes pendant le traitement ne faiblissent que légèrement. Une sensibilité diminuée et une altération des mouvements durent généralement toute une vie.
  4. Une rupture incomplète de la moelle épinière rend immédiatement une personne handicapée, car les fibres nerveuses sont mal fusionnées. Selon le niveau de dommage, il y a une cessation des bras ou des jambes, ainsi que de certains organes.
  5. Il y a souvent des dommages indirects par saignement interne. Il se développe après avoir endommagé les vaisseaux du canal rachidien, ce qui entraîne la formation d'un hématome. Plus il est grand, plus la pression sur le tissu médullaire est importante..

Si même des symptômes mineurs de sensibilité ou de mobilité altérée sont détectés chez la victime, elle doit immédiatement être opérée. Les zones endommagées de la moelle épinière ne peuvent pas être sauvées, mais une intervention chirurgicale sauvera le patient de la progression des complications.

Issue fatale

Si une rupture étendue ou complète de la moelle épinière se produit au niveau de la colonne cervicale, elle se termine généralement immédiatement avec le décès de la victime. Sur ce site se trouvent les centres nerveux les plus importants responsables du travail des organes internes:

  • La mort survient à la suite d'un arrêt respiratoire ou d'une activité cardiaque, qui dépendent entièrement d'un «contrôle supérieur».
  • Mais avec une fracture isolée, cela est rarement observé - afin de détruire toute l'épaisseur de la moelle épinière, la formation d'un très grand fragment est nécessaire.
  • Par conséquent, les victimes meurent d'une combinaison d'une telle blessure avec une luxation lorsque la position normale des vertèbres change..

Avec une fracture, cela conduit à une diminution de la taille du canal rachidien, où même un petit fragment détruit une partie importante du tissu nerveux. La mort survient presque instantanément, sans provoquer de sensations désagréables chez l'homme.

Classification des fractures

Les fractures de sept vertèbres de la première à la septième vertèbre cervicale sont divisées en plusieurs groupes en fonction de la localisation du processus. De plus, ils peuvent être divisés en fonction du type principal d'exposition..

Fracture de la première vertèbre cervicale

Fracture C1 complète ou dommages C1 partiels. Dans ces cas, si la vertèbre est cassée, les conséquences peuvent être mortelles. Elle est également appelée fracture de Jefferson..

Fracture de la deuxième vertèbre cervicale

Une fracture similaire est appelée blessure à la potence. Le plus souvent, il se produit avec une extension ou un basculement excessif de la tête.

Fractures d'autres vertèbres cervicales

Ils peuvent également être appelés blessures de baigneurs avec entorses ou ruptures. Dans certains cas, ils peuvent être appelés blessures de creuseur..

Immobilisation

Si la colonne vertébrale est affectée, le patient a besoin d'une immobilisation, ce qui contribuera à limiter la mobilité. Pour cela, des pneus ou des bandages sont utilisés..