Spasme des muscles vertébraux

  • Luxations

La plupart des gens perçoivent les maux de dos d'une manière simple - ils s'étirent ou se coincent dans la colonne vertébrale. Mais selon les médecins, dans 75 à 85% des cas, la douleur dans le dos provoque des spasmes musculaires. Cette condition est accompagnée de douleur, de phoques sur la zone affectée, de limitation de la mobilité, etc. Spasme musculaire - une contraction soudaine d'un muscle ou d'un groupe entier. Elle survient et passe rapidement, mais certaines personnes souffrent de crampes chroniques. Parfois, la pathologie est causée par une violation de la fonctionnalité du système nerveux.

Il est important d'identifier la véritable cause des spasmes et de mener un traitement de qualité. La thérapie combinée comprend la limitation de l'activité physique, la prise de médicaments, la physiothérapie, la thérapie par l'exercice, le massage, etc. Dans de rares cas, une intervention chirurgicale est effectuée. Mais le moyen le plus simple de prévenir la pathologie.

Informations de base

Chez une personne en bonne santé, les muscles sont soit complètement tendus soit détendus. Normalement, les gens les contrôlent, c'est pourquoi ils peuvent effectuer n'importe quelle action: du travail physique dur au travail fin. Une condition dans laquelle une zone musculaire est constamment tendue est appelée spasme ou bloc musculaire. Il peut affecter un seul faisceau de fibres musculaires ou l'ensemble du muscle.

Référence. Le plus souvent, un spasme des muscles des jambes se produit. Les maux de dos associés aux blocs ne sont pas non plus rares.

Plus la zone musculaire affectée est grande, plus la douleur est importante. S'il y a une petite zone dans le bloc, une personne peut ne pas ressentir d'inconfort. Lorsque les crampes recouvrent complètement tout le muscle, une douleur intense apparaît.

La douleur du bloc musculaire est causée par la présence de zones de déclenchement (resserrement musculaire). Lorsque vous cliquez sur un tel point, une douleur intense se produit, qui peut se propager aux tissus environnants. Ceux-ci n'apparaissent pas immédiatement, ils peuvent être activés lorsque la zone musculaire est spasmodique pendant une longue période, ainsi que pendant l'hypothermie, un effort physique sévère, etc..

Une des causes les plus courantes d'un bloc musculaire est l'ostéochondrose. Ensuite, il y a un spasme réflexe des muscles paravertébraux et distants. La pathologie se produit avec une tension positionnelle prolongée dans de tels cas: mauvaise assise à une table (travailler à un ordinateur, au bureau d'une école), conduire une voiture, dormir dans la mauvaise position, etc. Des crampes musculaires peuvent survenir après une fracture et l'enlèvement du gypse, une compression musculaire régulière sangles de sacs, sangles de sac à dos, bandages, corsets. Des sensations douloureuses peuvent survenir après une hypothermie. Un stress intense peut également provoquer un blocage. Pour connaître la cause exacte de la douleur, vous ne pouvez être médecin qu'après le diagnostic.

Les causes

Tous les patients ne comprennent pas pourquoi il y a un spasme dans les muscles du cou et du dos. Plus souvent, le trapèze, le gros rhomboïde, le lombaire carré, le muscle latissimus dorsi, etc. sont affectés..

Les médecins mettent en évidence les principales causes des crampes musculaires:

  • Ostéochondrose, hernie intervertébrale, radiculite, spondylose (déformation vertébrale due à la prolifération du tissu osseux). Les muscles de la colonne vertébrale sont spasmodiques dans le contexte des changements dégénératifs-dystrophiques dans les disques intervertébraux..
  • Rachiocampsis. Les muscles peuvent crampes dans la cyphose pathologique, la lordose, la scoliose.
  • Défauts du squelette, par exemple ceinture scapulaire étroite, pieds plats.
  • Blessures à la colonne vertébrale. Des ecchymoses, des bosses, des entorses peuvent provoquer la contraction du muscle..
  • Stress physique long et régulier. Avec une charge constante sur un muscle particulier, son ton augmente. Cela se produit plus souvent avec une position assise et debout prolongée, portant des sacs lourds sur une épaule.
  • Troubles nerveux. Avec un stress sévère, la fonctionnalité des glandes endocrines est altérée, ce qui augmente le tonus musculaire.
  • Manque de potassium, calcium, cobalamine, magnésium.
  • La déshydratation.
  • Inflammation des muscles squelettiques.
  • Myélopathie (compression de la moelle épinière par des fragments osseux des vertèbres, hernie, néoplasmes, hématome).
  • Hypothermie.
  • Prendre certains médicaments, par exemple Albuterol, Oestrogène, statines..

Des blocages musculaires peuvent survenir pendant la grossesse, puis il y a des douleurs de tir avec mal de dos.

Les muscles spasmodiques resserrent les vaisseaux sanguins et les faisceaux nerveux. Cela conduit au fait que moins de nutriments et d'oxygène pénètrent dans les fibres musculaires, une inflammation du tissu nerveux se produit et le métabolisme du cartilage et des os de la colonne vertébrale se détériore. Les pinces permanentes entraînent une radiculite, une arthrite des articulations de la colonne vertébrale, une dystrophie de la musculature du squelette, une courbure de la colonne vertébrale. De plus, les muscles affectés peuvent pincer les nerfs, ce qui interfère avec le fonctionnement des organes internes..

Symptômes

Un spasme des muscles du dos se manifeste par de tels signes:

  • Douleur de douleur, de pression, de démangeaison, de couture ou de coupure dans le cou, la poitrine ou le bas du dos.
  • La réponse à la douleur s'affaiblit progressivement, puis s'intensifie à nouveau, en particulier en appuyant sur le muscle affecté.
  • L'inconfort ne disparaît pas même au repos.
  • Parfois, la douleur irradie de l'arrière vers la tête, les yeux, les mains.
  • Le patient ne peut pas marcher normalement, il lui est difficile de tourner la tête, de bouger ses membres supérieurs.

Ce sont les principaux symptômes de serrage musculaire, après quoi vous devez consulter un médecin.

Lorsque le cou est endommagé, les muscles du dos sont plus souvent bloqués, dans de rares cas - les muscles latéraux ou avant. La douleur disparaît après les procédures thermiques, mais revient rapidement. En raison de la contraction musculaire des vaisseaux cérébraux, une douleur semblable à la migraine se produit, qui est difficile à éliminer avec des analgésiques..

En raison du spasme, les muscles affectés se durcissent, il ne peut pas se contracter normalement, puis un spasme se produit et l'activité motrice du dos est perturbée. Ensuite, si le cou est touché, il se fige dans une position et il lui est difficile de le tourner dans l'autre sens. En cas de lésion de l'épaule, le patient ne peut pas bouger ses mains normalement. Lorsque le muscle trapèze est pincé, le spasme dure longtemps et se manifeste par des symptômes plus prononcés.

Diagnostique

Une personne doit consulter un médecin si les spasmes musculaires s'accompagnent d'une faiblesse soudaine, d'une sensation altérée, d'une perte de liquide due aux vomissements, à la diarrhée ou à une transpiration excessive.

Le diagnostic commence par une histoire. Le médecin demande au patient combien de temps il s'inquiète des symptômes des spasmes musculaires, à quelle fréquence ils se produisent, sur quelle zone ils apparaissent, essaie de déterminer le facteur provoquant, etc. Le spécialiste essaie de trouver des signes indiquant la cause de la pathologie:

  • L'absence de menstruation, une violation du cycle sont les symptômes du bloc musculaire pendant la grossesse.
  • Vomissements, diarrhée, diurétiques, trop d'exercice, transpiration excessive sont des signes qui indiquent une perte de liquide, un déséquilibre des électrolytes.
  • Rhumes sévères, prise de poids, épaississement de la peau - manifestations d'une hypothyroïdie possible.
  • Faiblesse, douleur aiguë, engourdissement, picotements, sensation de brûlure sont des signes de dysfonctionnement du système nerveux.

Un examen physique est également effectué pour aider à évaluer les muscles et les réflexes..

Les tests de laboratoire ne sont généralement pas effectués. Avec des crampes communes dans un contexte de réflexes accrus, le médecin détermine la concentration de glucose et d'électrolytes dans le sang. Une étude est également en cours pour tester la fonction rénale..

En cas de faiblesse musculaire et de spasmes, une électromyographie est réalisée. Cette étude instrumentale vous permet d'évaluer l'activité électrique d'un muscle dans un état détendu et contracté..

Référence. Si vous soupçonnez qu'un spasme des muscles du dos est associé à une violation du système nerveux, une IRM du cerveau et de la moelle épinière est effectuée.

Traiter les crampes musculaires

Tous les patients ne savent pas quoi faire des spasmes musculaires. Tout d'abord, vous devez consulter un médecin qui découvrira les causes de la pathologie. Après la recherche, un spécialiste établira un schéma thérapeutique.

Il est possible de traiter un spasme des muscles du dos en milieu familial selon ce plan:

  • Arrêtez toute activité physique, comme l'entraînement au gymnase ou le jardinage.
  • Essayez de vous reposer plus longtemps afin que le muscle affecté ne se fatigue pas davantage. Mais, pour qu'elle ne «s'engourdisse» pas complètement, doucement et graduellement, pour cela vous pouvez marcher lentement, faire des exercices d'étirement.
  • Utilisez la chaleur et le froid pour détendre les muscles et arrêter leur contraction, ainsi que pour arrêter l'enflure.
  • Une fois déshydraté, buvez beaucoup d'eau, ainsi que des boissons contenant du sodium, du potassium, du calcium, du magnésium. Ces minéraux sont essentiels au fonctionnement musculaire normal..
  • Prenez des médicaments pour aider à soulager les symptômes de l'inflammation (rougeur, gonflement, douleur). Les relaxants musculaires aideront à soulager les spasmes des muscles du dos.

Il est également recommandé d'effectuer une thérapie physique à la maison, de porter périodiquement des appareils orthopédiques.

Traitement médical

Avec le blocage musculaire, le traitement est effectué avec l'utilisation de médicaments:

  • Analgésiques: Analgin, Paracetamol, Pentalgin, Sedalgin, Tramadol, Plyvalgin, Ibuklin. Les pilules aident à soulager rapidement une douleur modérée.
  • AINS: Nurofen, Alive, Ketonal, Diclofenac, Ketorol, Naproxen. Ces médicaments sous forme de comprimés, gélules, solution injectable, pommades, crèmes aident à soulager la douleur et l'enflure.
  • Relaxants musculaires: Atracurium-Novo, Atracuria besilat, Notrixum, Redilat-S, Midokalm, Sirdalud, Baklosan. Ils sont pris avec un blocage musculaire modéré ou sévère pour détendre le système nerveux, soulager la compression des vaisseaux environnants et des faisceaux nerveux, soulager la douleur, normaliser les processus métaboliques.

Important! Un spasme sévère des muscles de la colonne vertébrale arrête les solutions injectables. À cette fin, utilisez des analgésiques (Baralgin), des analgésiques neurotropes (préparations à base de vitamine B12), agents stéroïdiens (Prednisone, Betamethasone), anesthésiques (Novocain, Lidocaine).

Vous pouvez compléter le traitement avec des complexes vitamines-minéraux contenant du tocophérol, des éléments B, du calcium, du magnésium, etc. Les onguents ou les crèmes à base d'AINS aideront à soulager la douleur, par exemple, Voltaren, Dolobene, Fastum, Finalgon, Nise.

Tout médicament n'est pris qu'après l'approbation du médecin, car chaque médicament a un effet différent sur le patient. De plus, la plupart des médicaments peuvent provoquer des effets indésirables..

Physiothérapie

La thérapie par l'exercice pour le blocage musculaire peut soulager la douleur, restaurer les processus métaboliques et éviter la compression nerveuse. Il est recommandé de commencer l'entraînement au stade de la rémission. Vous devez vous déplacer en douceur, respirer librement, observer une activité physique modérée.

Complexe pour les douleurs au cou:

  • Inclinez votre tête vers l'avant, en essayant de toucher votre menton contre votre poitrine. Inclinez ensuite votre tête en arrière.
  • Tournez doucement votre tête vers la gauche / droite, ressentant une tension musculaire.
  • Inclinez votre tête vers votre épaule, en essayant d'y toucher votre oreille, tandis que votre épaule est immobile. Ensuite, répétez dans l'autre sens.
  • Mettez votre main sur votre front, puis essayez d'incliner la tête en lui résistant. Verrouillez pendant 5 secondes. Placez ensuite votre main sur l'arrière de la tête et répétez l'exercice. Ensuite, de la même manière, exécutez l'élément gauche / droite.
  • Prenez des haltères jusqu'à 3 kg, soulevez / abaissez vos épaules.

Pour éliminer les spasmes des muscles thoraciques, faites les exercices suivants:

  • Levez-vous, mettez vos mains sur votre taille. Relevez votre épaule droite / gauche à tour de rôle.
  • Mettez-vous à quatre pattes, tirez votre menton contre votre poitrine, en essayant de le toucher. Pliez ensuite votre dos pour le rendre arrondi.
  • Allongez-vous sur le ventre, mettez vos mains sous vos hanches, jambes allongées. Soulevez vos pieds, verrouillez pendant 2 secondes, puis abaissez.
  • Restez dans la même position, les mains derrière le dos, serrez-les dans la serrure. Soulevez votre tête, vos épaules, tirez vos paumes vers les pieds. Verrouillez pendant 2 secondes et abaissez lentement.
  • Retournez-vous sur le dos, les mains tirent vos genoux vers votre poitrine, abaissez votre tête vers eux. La phase de tension dure 2 à 3 secondes, puis détendez-vous.

Lorsque vous serrez les lombaires, faites les exercices suivants:

  • Faites des demi-pompes.
  • Retournez-vous sur le dos, pliez les jambes, les bras croisés sur la poitrine. Levez la tête et les épaules sans soulever le bas du dos et les jambes. Loquet à l'étage.
  • Roulez sur le ventre, soulevez le bras et la jambe opposés, bloquez-vous pendant 2 secondes, puis répétez pour les autres membres.

La douleur dans le bas du dos associée au bloc musculaire aide à faciliter la natation. Mais faites votre entraînement dans l'eau, dont la température n'est pas inférieure à 36 °.

Le complexe pour chaque patient sera un médecin ou un instructeur. Les cours doivent être effectués 2 à 3 fois par jour pendant une moyenne de 20 à 25 minutes.

Physiothérapie

La physiothérapie est utilisée après avoir éliminé la douleur et l'inflammation. En utilisant diverses techniques, il est possible de restaurer la circulation sanguine dans la zone endommagée, d'éliminer l'inflammation, de normaliser les processus métaboliques.

Parmi les méthodes de physiothérapie les plus efficaces pour les spasmes musculaires, il existe:

  • La thérapie magnéto-laser augmente le métabolisme cellulaire, accélère la restauration des tissus affectés, élimine la douleur.
  • L'électrothérapie avec l'utilisation d'ondes à basse fréquence qui se propagent sur la zone affectée soulagent complètement la douleur, normalisent le flux sanguin.
  • La sonothérapie détend les muscles, rétablit la circulation sanguine, le trophisme tissulaire, soulage la douleur.
  • La thermothérapie des muscles profonds avec des ondes à haute fréquence arrête la destruction des tissus due à une tension musculaire excessive, affaiblit la réponse à la douleur.
  • L'échauffement stimule la circulation sanguine, détend les muscles spasmodiques, réduit la douleur.
  • La cryothérapie soulage la douleur, réduit l'enflure, les crampes musculaires, accélère les processus métaboliques.

En outre, le traitement est complété par une électrophorèse, dans laquelle les solutions médicamenteuses pénètrent dans la zone affectée à travers la peau sous l'influence du courant électrique. Après la procédure, il est administré pour se débarrasser de la douleur, de l'inflammation, accélérer la guérison des tissus endommagés.

Massage

Afin d'améliorer rapidement l'apport sanguin aux muscles spasmodiques et de le détendre, un massage est prescrit. Toucher un muscle malade provoque une douleur causée par des problèmes d'approvisionnement en sang. Mais le spécialiste sait comment mener à bien la procédure, réduisant autant que possible l'inconfort.

Après la première séance, il améliore la circulation sanguine, plus de nutriments et d'oxygène pénètrent dans le muscle affecté. L'acide lactique, qui provoque des douleurs, est utilisé plus rapidement..

Pour améliorer la circulation sanguine, vous pouvez avoir un massage classique. Après la procédure, les fibres tendues se détendent, la fatigue disparaît et les performances mentales et physiques augmentent. De plus, l'écoulement du liquide lymphatique s'améliore..

Pour éliminer les spasmes musculaires, un massage de drainage lymphatique peut être utilisé. Il aide à éliminer les accumulations nocives des tissus musculaires, réduit le risque de fibrose (remplacement du tissu cicatriciel sain) des muscles, ce qui est particulièrement important après les blessures.

Thérapie manuelle

Des mouvements spéciaux de la main qui soulagent la douleur aident à restaurer le tonus musculaire. Un tel traitement augmente la mobilité, renforce le corset musculaire, améliore la posture, soulage les nerfs et les vaisseaux sanguins du pincement. La thérapie manuelle normalise la circulation cérébrale, soulage les maux de tête, les troubles auditifs, la vision, les évanouissements.

Après un traitement, les pinces musculaires disparaissent, l'apport sanguin et le trophisme tissulaire se normalisent et l'anatomie de la colonne vertébrale est restaurée. Cela vous permet de vous débarrasser des symptômes de l'ostéochondrose, d'arrêter le développement des hernies intervertébrales. La thérapie manuelle non seulement normalise le tonus musculaire, mais renvoie également une posture correcte, l'emplacement des organes internes, améliore l'état général du corps.

Pour éliminer les spasmes musculaires, des techniques douces sont utilisées pour améliorer le tonus, soulager la douleur, la tension. Il n'y a pas de mouvements brusques pendant la session. Les muscles et les ligaments deviennent plus élastiques et plus forts..

Le traitement peut être complété par l'acupuncture, l'acupression, la libération myofasciale (exercices pour libérer le fascia), la kinésiologie appliquée, etc..

Appareils orthopédiques

Avec le spasme musculaire, les produits orthopédiques suivants sont largement utilisés:

  • Le collier Shants est un bandage pour la colonne cervicale;
  • corset orthopédique pour la colonne vertébrale thoracique et lombaire avec raidisseurs;
  • oreillers orthopédiques.

Le corset fixe le dos, réduit la charge sur les muscles, afin qu'ils se détendent. Le port régulier de l'appareil réduit la douleur causée par les spasmes musculaires..

Les corsets, les colliers sont utilisés pour exacerber les maladies de la colonne vertébrale, qui s'accompagnent d'une tension musculaire excessive. Ils sont également utilisés pour la prévention, car ils réduisent la charge sur les muscles, les disques intervertébraux et d'autres structures de la colonne vertébrale..

Remèdes populaires

Soulager la douleur à la maison avec des compresses chaudes et humides peut se produire 3 jours après l'apparition d'un œdème et d'une inflammation. Les lotions chaudes aideront à améliorer la circulation sanguine, à détendre les muscles. Vous pouvez également utiliser un coussin chauffant sec ou prendre un bain chaud.

Pour le meilleur effet, vous pouvez alterner un coussin chauffant avec une compresse froide. Une température élevée se détend et une température basse élimine l'enflure et la douleur. Les 2 premiers jours, vous pouvez appliquer une compresse froide sur la zone affectée pendant 20 à 30 minutes toutes les 4 heures.

Les réchauffeurs peuvent être utilisés avant l'activité physique et le froid après. Appliquer une compresse chaude pendant 15 minutes avec un intervalle de 4 heures jusqu'à ce que le spasme disparaisse, et une compresse froide pendant 15 minutes toutes les 2 heures au cours des 2 premiers jours.

Il est recommandé d'effectuer des exercices d'étirement, qui ont été conseillés par un médecin. De plus, le patient doit ajuster son alimentation. Le régime doit être reconstitué avec des aliments riches en potassium, par exemple, abricots secs, haricots, lentilles, pruneaux, bananes, etc..

Le traitement à domicile des pinces musculaires est effectué à l'aide de compresses à base d'argile minérale, de miel, de vinaigre, de raifort, de moutarde, de baume Zvezdochka, etc..

Tous les remèdes populaires ne sont utilisés qu'après l'approbation d'un médecin.

Techniques chirurgicales

Dans la plupart des cas, les spasmes musculaires du dos sont traités avec des méthodes conservatrices. Mais parfois, vous devez recourir à des méthodes chirurgicales, par exemple, avec compression de la moelle épinière, déplacement des disques intervertébraux ou de leur hernie. Le traitement chirurgical est effectué si les maux de dos ne disparaissent pas dans les 3 à 4 mois. Le but de l'opération est alors de libérer la racine nerveuse de la compression. Il peut s'agir d'une procédure ouverte ou d'une intervention mini-invasive, par exemple une discectomie endoscopique ou une vertébroplastie par ponction. Ces types d'opérations endommagent moins les tissus environnants, la probabilité de complications est minime et le patient récupère plus rapidement.

Avec le syndrome de douleur myofasciale, une intervention est réalisée au cours de laquelle le neurochirurgien détermine le point de déclenchement. Une aiguille spéciale avec une électrode est insérée dans cette section, ce qui détruit la section spasmodique. La douleur disparaît presque immédiatement. La mini-opération est réalisée sous anesthésie locale.

Mesures préventives

Pour éviter les spasmes musculaires du dos, vous devez suivre ces recommandations:

  • Buvez à partir de 2 litres d'eau par jour.
  • Normaliser le poids.
  • Mener une vie modérément active: avec un travail sédentaire, se réchauffer régulièrement, éviter un effort physique excessif.
  • Reconstituer le régime avec des aliments riches en calcium, potassium, magnésium, prendre des complexes de vitamines et de minéraux que le médecin vous prescrira.
  • Faire de la marche, du vélo, de la natation, faire de l'exercice sur un équipement cardiovasculaire, faire des exercices d'étirement.
  • Achetez une chaise à dossier orthopédique ou placez un oreiller sous votre dos.
  • Renforcez vos muscles de base.
  • Arrêtez de fumer, d'alcool, de réduire la quantité de café.
  • Surveillez votre posture.
  • Ne pas trop refroidir.
  • Éviter le stress.
  • Acheter un matelas et un oreiller orthopédiques.

Ces règles vous aideront à éviter la douleur et les complications associées à un spasme des muscles du dos..

Le plus important

Des crampes musculaires peuvent survenir pour diverses raisons, par exemple, des blessures, une hypothermie, un mode de vie passif ou un effort physique excessif, des maladies de la colonne vertébrale (ostéochondrose, scoliose), etc. faiblesse dans les mains, une violation de la sensibilité. Si de tels symptômes apparaissent, vous devriez consulter un médecin et subir un diagnostic approfondi pour en découvrir les causes et élaborer un schéma thérapeutique compétent. La thérapie doit être globale: limitation de l'activité physique, prise de médicaments, physiothérapie, massage, thérapie par l'exercice, exposition manuelle, remèdes populaires. L'opération n'est prescrite qu'avec une compression des racines nerveuses de la moelle épinière ou une douleur intense qui ne disparaît pas pendant longtemps. Les médecins préfèrent les techniques chirurgicales mini-invasives.

Croquons: comment détendre vos épaules et votre cou au milieu d'une journée bien remplie

Le stress, assis devant l'ordinateur pendant plusieurs heures et portant des poids peut provoquer une contraction musculaire et provoquer des douleurs dans le cou, les épaules et le dos. Apprenez à vous aider au milieu d'une journée bien remplie..

Chaque jour, nous faisons face à de nombreux dangers qui attendent notre dos, nos épaules et notre cou. Même un stress latent peut conduire au développement de nombreuses maladies, des pinces les plus primitives à l'ostéochondrose et à la hernie spinale! La principale cause de nombreux problèmes de la colonne vertébrale est associée à des spasmes musculaires, et dans l'état le plus négligé, elle est lourde de blocage des disques intervertébraux.

Une sensation de tension excessive dans les épaules, le dos et le cou peut être déclenchée par un mouvement gênant du corps, une courbure, un séjour prolongé dans une position inconfortable, une hypothermie, une infection et un certain nombre de raisons similaires qui ont un effet négatif.

Comment détendre les muscles du dos, du cou et des épaules

La pathologie primaire est un fort surmenage: les disques intervertébraux peuvent être bloqués pendant une longue période, comprimant les terminaisons nerveuses. La sensation de fatigue et de douleur peut être d'intensité différente, selon les caractéristiques individuelles du corps et le degré de surcharge.

Les zones les plus vulnérables sont les racines de la moelle épinière et les nerfs autonomes, et ce sont elles qui sont les plus sensibles aux surcharges. Les muscles spasmodiques serrent les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins, ce qui perturbe la nutrition des tissus et le stress statique est exacerbé par le stress et même un rhume mineur. À la hauteur de la journée de travail, le cou et les muscles de la ceinture scapulaire ont principalement besoin d'une relaxation locale. L'échauffement quotidien et l'auto-massage peuvent débarrasser le corps de nombreuses complications graves, il est donc recommandé d'allouer au moins 5 à 10 minutes à des mini-séances d'entraînement régulières qui aideront à détendre les muscles spasmodiques.

Comment soulager les spasmes des muscles du dos

Les muscles sains doivent être lisses et élastiques. Cela signifie qu'avec l'aide d'un effort volontaire, le tissu musculaire normal devient tendu ou détendu. Mais avec l'âge, des zones apparaissent sur le corps où les muscles du dos sont presque toujours tendus. Est-il possible de traiter cela et comment le faire, nous considérerons dans cet article.

Qu'est-ce qu'un spasme musculaire

Cette pathologie est des crampes involontaires ou des contractions musculaires..

Ils provoquent une douleur soudaine dans le dos. De telles sensations durent quelques secondes ou plus. Quelle que soit la durée du syndrome douloureux, il procure à une personne un inconfort tangible. C'est pourquoi il est nécessaire de traiter non seulement les remèdes populaires, mais également en utilisant les connaissances de médecins qualifiés.

Un spasme peut avoir diverses causes profondes. Par exemple, il est provoqué par des courants d'air ou un changement brusque de la position du corps. Parfois, il se transforme en maladie chronique. Cette contraction musculaire indique des blessures passées. Une tension constante provoque de la douleur et de grands désagréments.

Sources possibles du problème

Le spasme des muscles du dos a diverses causes et le traitement en dépend de plusieurs façons. Conditionnellement, les facteurs d'apparition d'une douleur intense sont divisés en quatre grands groupes. Ainsi, les spasmes musculaires surviennent le plus souvent à la suite de blessures, maladies, stress prolongé, stress. Il vaut la peine d'examiner ces raisons plus en détail..

Blessures

Les sensations de douleur apparaissent inévitablement avec des dommages aux tissus musculaires du dos. La douleur est le moyen utilisé par le corps pour protéger la zone lésée et empêcher une nouvelle dégénérescence. Les muscles du dos spasmodiques serrent les nerfs. Ce processus provoque un syndrome douloureux et conduit à des spasmes sévères..

Lorsqu'une blessure survient, le syndrome musculaire-tonique se manifeste de façon inattendue. Le port d'articles lourds tous les jours ou le fait de tourner le boîtier avec négligence peut provoquer une douleur insupportable. Souvent, la surcharge des muscles du dos est une conséquence des blessures reçues à la naissance. Apparaissant lors de l'accouchement, ces blessures accompagnent une personne toute sa vie.

Autres maladies

En outre, parmi les causes de la tension musculaire figurent des affections telles que l'ostéochondrose, les hernies, diverses pathologies de la colonne vertébrale.

Ces maladies limitent le mouvement de la zone endommagée. Cela conduit à une tension prolongée dans le dos. Les muscles serrés se rappellent une douleur insupportable..

Tension musculaire fréquente

Si vous vous asseyez longtemps dans une position inconfortable, un long spasme des muscles du dos dans la région lombaire peut difficilement être évité. Par exemple, porter des sacs lourds ou un élève assis de façon incorrecte augmente le risque de crampes.

Lorsqu'une personne passe beaucoup de temps dans cet état, le processus d'inhibition commence. Cela signifie que les fibres se souviennent de la pose et essaient toujours d'y rester..

Stress émotionnel

L'état de stress du corps est caractérisé par des palpitations fréquentes, une digestion lente des aliments, une poussée d'adrénaline. Dans le même temps, le tonus musculaire augmente également. Cette condition est conçue pour mettre en place une personne pour se protéger contre toutes sortes de blessures..

Lorsque le danger potentiel disparaît, le corps revient à son état normal. Mais si le stress se prolonge, un spasme musculaire dans la colonne thoracique peut prendre une forme chronique.

Variétés

Les spasmes de fibres musculaires peuvent être divisés en deux types: toniques et cloniques. Le premier type apparaît souvent chez les personnes qui travaillent au bureau et les étudiants.

Avec une posture mal occupée à la table, les muscles commencent à faire mal. La douleur fait mal, et la zone de spasme avec eux durcit et devient anormalement raide. A la palpation, la douleur s'intensifie et se fait sentir dans différentes parties du dos.

Le deuxième type est celui des spasmes cloniques. Pendant eux, le tonus musculaire change souvent. Cette condition peut être reconnue par des contractions musculaires soudaines. Parfois, dans la pratique médicale, il y a des crampes combinées. Cette pathologie est appelée crises tonico-cloniques..

Symptomatologie

Le premier et le plus important symptôme de spasme & # 8212, la douleur entre les omoplates, car dans ce domaine, la tension musculaire apparaît en premier.

La douleur aiguë devient douloureuse. Ensuite, la douleur est ressentie dans l'omoplate droite ou gauche et aggrave le mouvement. En raison de la dorsalgie, le patient n'est parfois pas en mesure de faire des activités quotidiennes. De plus, il est possible de trouver un joint à la place de l'inconfort.

Une douleur prolongée peut considérablement tourmenter une personne. Dans certains cas, il existe même un risque d'atrophie des tissus musculaires, qui sont remplacés par des fibres avec des dépôts de sel.

Les processus dégénératifs compliquent considérablement le traitement. Heureusement, il existe plusieurs façons d'éliminer efficacement et définitivement un spasme des muscles du dos..

Méthodes de traitement

Aujourd'hui, il existe de nombreuses thérapies différentes. Les médecins recommandent généralement de réchauffer les gels pour le dos et les analgésiques..

Si vous ne consultez pas de médecin immédiatement après l'apparition des symptômes, des complications graves peuvent apparaître. L'essentiel avec les spasmes est de savoir comment soulager les spasmes des muscles du bas du dos. Un massage classique, comme.

Thérapie médicamenteuse

Le syndrome de la douleur est le plus précis des symptômes d'une maladie du dos. C'est une conséquence de l'inflammation et de la pression des fibres musculaires sur les nerfs. Pour atténuer l'inconfort, il est recommandé de prendre des médicaments à effet analgésique et anti-inflammatoire. Efficaces sont:

  • relaxants musculaires - médicaments pour apaiser les douleurs qui «savent» comment détendre les muscles du dos dans l'ostéochondrose,
  • le kétorol, le cétonal et le diclofénac éliminent instantanément les douleurs d'intensité et de localisation variables,
  • Les comprimés de spazmalgon peuvent soulager la douleur et l'engourdissement des muscles vraiment pendant longtemps,
  • pour le traitement des spasmes musculaires, les experts attribuent des anti-inflammatoires non stéroïdiens,
  • des relaxants sont parfois utilisés. Ces médicaments sont utilisés en début de traitement..

Avant de prendre l'un de ces médicaments, vous devez lire les instructions pour eux, car les analgésiques peuvent avoir des effets secondaires.

Il leur est interdit de prendre trop de temps. Si la douleur ne s'arrête pas après trois jours, il est nécessaire de subir un examen spécialisé. Ne buvez pas d'alcool pendant le traitement.

Exercices et auto-massage

Le massage aidera à éliminer la surcharge des muscles du dos. Pétrissage, vibration, étirement, pression sur le tissu est idéal à utiliser dans le cadre du complexe.

Un effet lumineux avec un cube de glace a un effet positif. Il est effectué dans un mouvement circulaire le long d'un point sensible. Sous l'influence du froid, la douleur disparaît.

Si l'état douloureux des fibres musculaires persiste, vous devez essayer d'être traité avec de la chaleur à la maison. Lorsque le gonflement et la douleur ont disparu, il est possible de chauffer la zone endommagée afin d'améliorer la circulation sanguine.

La façon la plus simple de le faire est d'envelopper la zone souhaitée avec une serviette chaude. Ensuite, placez sur un film plastique et couvrez avec un chiffon épais.

De plus, afin de supprimer le serrage des terminaisons nerveuses, pour reprendre une nutrition tissulaire normale, les médecins conseillent de faire diverses vergetures. De plus, l'auto-massage aide bien. Nager et faire des exercices dans l'eau complètent parfaitement le cours principal du traitement. Mais avant de commencer à pratiquer une telle automédication, vous devez consulter un médecin.

Acupuncture

L'acupuncture est une méthode de thérapie assez nouvelle dans notre pays. Mais à l'Est, il est utilisé depuis très longtemps. Les aiguilles fines ont des effets bénéfiques sur les nerfs des muscles.

Le perçage des aiguilles de la peau affecte efficacement les muscles spasmodiques du dos, éliminant les spasmes. Mais avant de décider d'une séance, il faut sérieusement aborder le choix d'un spécialiste dans ce domaine.

Les conséquences des crises persistantes

Les spasmes des muscles spinaux ont de nombreuses conséquences négatives pour le patient. Les plus courants sont:

  1. Mauvais effet des spasmes sur l'état général de la colonne vertébrale. Dans les cas avancés, ils peuvent provoquer sa courbure..
  2. La peau sur la zone affectée est sèche et paresseuse. Un spasme prolongé provoque le blocage des vaisseaux sanguins et des pores.
  3. De plus, l'inflammation, qui s'accompagne d'épisodes de douleur intense, nuit à la qualité de vie du patient.

Mesures préventives

Pour éviter ce phénomène en vous-même, veillez à surveiller l'état des tissus musculaires. Il est utile de pratiquer les procédures de l'eau, d'étirer.

En particulier, ceux qui restent longtemps assis doivent prendre soin de leur santé. Les boissons alcoolisées, la caféine, le manque de calcium et de potassium ne peuvent que favoriser l'apparition d'un stress involontaire.

Conclusion

Un spasme apparaît de façon inattendue, cachant un énorme danger. Si ces dommages ne sont pas traités, ils peuvent causer des dommages irréparables à la santé. Pour éviter les problèmes, vous devez adopter un mode de vie sain, bouger davantage.

Il est impossible d'ignorer les premiers signes d'une maladie, car ils ne passent pas avec le temps, mais ne font qu'exacerber l'état des muscles de la colonne vertébrale. Plus le diagnostic est réalisé tôt, plus le traitement sera efficace..

4 techniques pour détendre votre dos pour dormir toute la nuit comme un bébé

Les gars, nous mettons notre âme dans Bright Side. Merci pour,
que vous découvriez cette beauté. Merci pour l'inspiration et la chair de poule..
Rejoignez-nous sur Facebook et VK

Cela vaut la peine de ne pas dormir suffisamment - c'est tout. Les gens semblent terriblement méchants, le travail ne fonctionne pas et l'avenir semble inesthétique. Le stress, le manque d'exercice, les heures passées à conduire ou à l'ordinateur, engourdissent les muscles du dos et vous empêchent de vraiment vous détendre avant le coucher. Par conséquent, nous nous tournons d'abord et nous tournons pendant longtemps dans le lit, puis nous dormons dans un sommeil peu profond et agité.

Bright Side a rassemblé plusieurs méthodes simples et efficaces pour détendre votre dos, qui vous aideront à vous coucher rapidement et à bien dormir. Ils peuvent être faits directement sur le lit et conviennent aux personnes ayant n'importe quel niveau de forme physique.

1. Position de libération du vent

L'ananas, ou la pose de relâcher le vent, soulage le stress de toute la colonne vertébrale, et en particulier du bas du dos et des cuisses, en une minute. De plus, cette pose de yoga régule l'intestin (comme son nom l'indique), et donc il est utile de le faire le matin.

Comment faire:

  • Prenez une pose en vous allongeant sur le dos et détendez-vous.
  • pliez vos genoux.
  • En inspirant, étirez vos bras vers l'avant et attrapez vos genoux.
  • Lorsque vous expirez, serrez vos genoux dans vos bras, en les pressant contre votre estomac.
  • Respirez profondément en vous concentrant sur le diaphragme. À l'inhalation, les jambes s'éloignent du corps et à l'expiration, elles s'en approchent. Maintenez cette position pendant 8 à 10 respirations - pendant environ 1 minute.

2. Pieds sur le mur

Cette pose repose les jambes et le dos, ouvre la poitrine et permet aux poumons d'être saturés d'oxygène avant le coucher..

Comment faire:

  • Posez un oreiller plié contre le mur ou la tête du lit.
  • Allongez-vous dessus, poussez vos fesses contre le mur ou la tête du lit et soulevez vos jambes contre le mur.
  • Écartez vos bras sur les côtés et essayez d'ouvrir votre poitrine. Détendez-vous et respirez calmement. Tenez la pose pendant 1-2 minutes, puis abaissez vos jambes.

3. Exercices de vague pour les muscles profonds de la colonne vertébrale

La gymnastique ondulée vous permet d'obtenir encore plus de relaxation du dos - elle "atteint" les muscles profonds de la colonne vertébrale, situés sous les couches superficielles. L'exercice comprend deux étapes:

Étape numéro 1:

  • Allongez-vous sur le dos et sous le bas du dos et du cou, placez de petits rouleaux de serviettes.
  • Balancez vos pieds d'un côté à l'autre - aussi détendu que possible, sans forcer. Et en même temps, secouez la tête d'un côté à l'autre, sans forcer votre cou et votre dos. Les mouvements peuvent être dirigés dans une direction ou dans le sens opposé - selon vos préférences.
  • Essayez de vous détendre complètement et de sentir la vague de vibrations le long de toute la colonne vertébrale. Effectuez l'exercice pendant 1 minute.

Étape numéro 2:

  • Allongez-vous sur le ventre, placez un oreiller ou une serviette sous votre front, étirez vos bras le long du torse et posez vos orteils sur le lit avec vos orteils.
  • Balancez vos pieds d'un côté à l'autre et essayez de sentir comment la vague est transmise à l'ensemble du corps détendu. Faites des mouvements 1 minute.

4. Shavasana

Si vous faites correctement cet exercice avant le coucher, plonger dans le royaume de Morphée n'est pas difficile.

Comment faire:

  • Allongez-vous sur le dos, les jambes légèrement écartées et les mains avec les paumes vers le haut. Placez une serviette pliée ou le bord de l'oreiller sous votre tête et votre cou..
  • Détendez le corps progressivement de bas en haut, en commençant par les orteils et en terminant par le haut de la tête. Faites 20 cycles de respiration, en allongeant progressivement l'inspiration et l'expiration, puis arrêtez de contrôler votre respiration - respirez comme vous le souhaitez. Regardez vos pensées flotter mais ne vous y accrochez pas.
  • Petit à petit, vous sentirez comment le monde extérieur semble s'éloigner de vous, et tout le corps est aussi détendu que possible. Il est temps de se couvrir d'une couverture et d'aller se coucher.

Qu'est-ce qui cause un spasme dans les muscles du dos et comment l'éliminer?

Causes des spasmes des muscles du dos

Un spasme est une contraction spontanée d'un muscle (groupe musculaire), qui entraîne une douleur aiguë, et se termine parfois dans des conditions persistantes - douleur douloureuse pendant plusieurs heures.

De là vient la division des crampes en:

  • tonique (tension prolongée du tissu, provoquant une douleur aiguë uniquement pendant la période d'exacerbation);
  • clonique (douleur paroxystique, accompagnée de contractions de la zone touchée).

De nombreux facteurs contribuent à cet écart..

  1. Blessures à la colonne vertébrale. Le tissu musculaire en cas de dommage provoque une douleur intense chez le patient. Ceci est suivi d'une réaction protectrice du corps: les tissus situés à l'épicentre des dommages sont tendus afin de se protéger contre la propagation de la douleur. Il y a une pression sur les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins. Il intensifie la douleur et augmente les spasmes. De là, il est possible de noter la nature aiguë de la manifestation de ce type de blessure: une personne est immobile, il lui devient impossible de se tourner ou de se lever. Parfois, le patient entre dans la clinique dans la même position où il a été blessé, car le syndrome de déclenchement se développe.
  2. Maladies La scoliose, la hernie vertébrale, l'ostéochondrose et d'autres maladies de la colonne vertébrale peuvent provoquer des crampes musculaires. Cela se produit au niveau du réflexe: la zone endommagée doit être en position statique, de sorte que les tissus se contractent et fixent la lésion.
  3. Fatigue musculaire. Les fibres sont presque toujours dans les mêmes positions. La sortie de la zone de confort peut s'accompagner d'un spasme: rester assis dans une position inhabituelle et inconfortable pendant une longue période, conduire pendant une longue période, porter un sac lourd sur une épaule - tout cela peut entraîner une contraction et de la douleur.
  4. État émotionnel instable. Les stress fréquents sont connus pour renouveler et initier diverses maladies. Les spasmes musculaires ne font pas exception: la libération d'hormones de stress (comme l'adrénaline) dans le sang augmente le tonus des fibres nerveuses et musculaires.
  5. Hypothermie. Il provoque une inflammation d'un certain groupe musculaire, un pincement des terminaisons nerveuses.
  6. Virages serrés, virages, squats. Affecte assez négativement l'état général du corps, en particulier sur le dos. Les muscles avec un changement brusque de position dans l'espace ne sont pas toujours prêts pour une telle charge, d'où un stress excessif et leur réduction.
  7. Maladies neurologiques (tumeur cérébrale ou médullaire). Les maladies de ce type affectent les cellules nerveuses, de sorte que le développement d'un processus inflammatoire dans les muscles est une complication qui l'accompagne.

Symptômes du spasme du dos

Cette maladie amène l'inconfort du patient dès les toutes premières minutes. Les principaux symptômes comprennent:

  • douleur (aiguë et aiguë, douleur, sectionnement) dans la colonne vertébrale;
  • inconfort dans l'épaule, la tête, les yeux;
  • incapacité à se déplacer de façon indépendante;
  • douleur perçante en essayant de soulever les épaules et les omoplates.

Si au moins l'un des écarts ci-dessus est constaté, consultez d'urgence un médecin, le spasme affecte non seulement la zone touchée. Ses conséquences sont dangereuses pour les organes internes..

Vidéo: "Que sont les crampes musculaires?"

Informations de base

Chez une personne en bonne santé, les muscles sont soit complètement tendus soit détendus. Normalement, les gens les contrôlent, c'est pourquoi ils peuvent effectuer n'importe quelle action: du travail physique dur au travail fin. Une condition dans laquelle une zone musculaire est constamment tendue est appelée spasme ou bloc musculaire. Il peut affecter un seul faisceau de fibres musculaires ou l'ensemble du muscle.

Référence. Le plus souvent, un spasme des muscles des jambes se produit. Les maux de dos associés aux blocs ne sont pas non plus rares.

Plus la zone musculaire affectée est grande, plus la douleur est importante. S'il y a une petite zone dans le bloc, une personne peut ne pas ressentir d'inconfort. Lorsque les crampes recouvrent complètement tout le muscle, une douleur intense apparaît.

La douleur du bloc musculaire est causée par la présence de zones de déclenchement (resserrement musculaire). Lorsque vous cliquez sur un tel point, une douleur intense se produit, qui peut se propager aux tissus environnants. Ceux-ci n'apparaissent pas immédiatement, ils peuvent être activés lorsque la zone musculaire est spasmodique pendant une longue période, ainsi que pendant l'hypothermie, un effort physique sévère, etc..

Une des causes les plus courantes d'un bloc musculaire est l'ostéochondrose. Ensuite, il y a un spasme réflexe des muscles paravertébraux et distants. La pathologie se produit avec une tension positionnelle prolongée dans de tels cas: mauvaise assise à une table (travailler à un ordinateur, au bureau d'une école), conduire une voiture, dormir dans la mauvaise position, etc. Des crampes musculaires peuvent survenir après une fracture et l'enlèvement du gypse, une compression musculaire régulière sangles de sacs, sangles de sac à dos, bandages, corsets. Des sensations douloureuses peuvent survenir après une hypothermie. Un stress intense peut également provoquer un blocage. Pour connaître la cause exacte de la douleur, vous ne pouvez être médecin qu'après le diagnostic.

Pathogenèse et conséquences des spasmes des muscles du dos

Il est important de se tourner vers un spécialiste des spasmes musculaires non seulement pour éliminer le syndrome douloureux et revenir à un rythme de vie normal, mais aussi pour éviter les conséquences qui provoquent des formes plus sévères de l'évolution de la maladie.

La contraction des fibres peut provoquer des terminaisons nerveuses pincées. Dans ce cas, le patient ressentira une douleur constante irradiant vers le cou ou le bas du dos. Un spasme de cette nature de l'exposition provoque de graves maux de tête, une augmentation de la pression artérielle, des nausées et une déficience visuelle.

Dans les cas avancés, la douleur persiste quotidiennement et ne peut pas être traitée avec des analgésiques. Cela affecte non seulement l'état physique mais aussi émotionnel d'une personne: elle se fatigue rapidement, souvent agacée et n'apporte pas d'émotions positives aux autres.

Des contractions musculaires fréquentes aggravent l'état de la colonne vertébrale et des organes internes: un apport insuffisant d'oxygène dans la zone endommagée provoque une douleur sourde et des conditions pathologiques chroniques. La compression fréquente des vaisseaux sanguins fournit une nutrition insuffisante de la peau, d'où sa sécheresse et sa perte d'élasticité.

Vidéo: "Comment soulager les spasmes des muscles du bas du dos?"

En savoir plus sur les causes possibles des spasmes des muscles du dos:

  • Les recommandations pour le traitement du rhume sont décrites à la page
  • Comment être traité en cas de recul?
  • Traitement et exercices pour récupérer d'un dos meurtri
  • Pourquoi le syndrome du dos myofascial se produit et ce que cela signifie peut être trouvé dans le prochain article

Diagnostique

Une personne doit consulter un médecin si les spasmes musculaires s'accompagnent d'une faiblesse soudaine, d'une sensation altérée, d'une perte de liquide due aux vomissements, à la diarrhée ou à une transpiration excessive.

Le diagnostic commence par une histoire. Le médecin demande au patient combien de temps il s'inquiète des symptômes des spasmes musculaires, à quelle fréquence ils se produisent, sur quelle zone ils apparaissent, essaie de déterminer le facteur provoquant, etc. Le spécialiste essaie de trouver des signes indiquant la cause de la pathologie:

Entorse du dos et traitement

  • L'absence de menstruation, une violation du cycle sont les symptômes du bloc musculaire pendant la grossesse.
  • Vomissements, diarrhée, diurétiques, trop d'exercice, transpiration excessive sont des signes qui indiquent une perte de liquide, un déséquilibre des électrolytes.
  • Rhumes sévères, prise de poids, épaississement de la peau - manifestations d'une hypothyroïdie possible.
  • Faiblesse, douleur aiguë, engourdissement, picotements, sensation de brûlure sont des signes de dysfonctionnement du système nerveux.

Un examen physique est également effectué pour aider à évaluer les muscles et les réflexes..

Les tests de laboratoire ne sont généralement pas effectués. Avec des crampes communes dans un contexte de réflexes accrus, le médecin détermine la concentration de glucose et d'électrolytes dans le sang. Une étude est également en cours pour tester la fonction rénale..

En cas de faiblesse musculaire et de spasmes, une électromyographie est réalisée. Cette étude instrumentale vous permet d'évaluer l'activité électrique d'un muscle dans un état détendu et contracté..

Référence. Si vous soupçonnez qu'un spasme des muscles du dos est associé à une violation du système nerveux, une IRM du cerveau et de la moelle épinière est effectuée.

Traitement des spasmes des muscles du dos

Saviez-vous que...

Le spasme des muscles du dos se produit de manière très douloureuse et inattendue, souvent dans les endroits les plus inappropriés.

Pour fournir les premiers soins pour soulager cette condition, vous devez:

  • fournir un repos complet au point douloureux;
  • essayez d'étirer le muscle spasmodique en mouvements circulaires lisses;
  • boire un médicament anesthésiant (Spazmalgon, Ketonal, etc.);
  • essayez d'étirer le muscle tendu (dans ce cas, accrochez-vous à la barre horizontale, dans la porte, etc.);
  • boire beaucoup d'eau purifiée.

Seul un médecin pourra prescrire le traitement correct, consistant, en règle générale, en un ensemble de mesures pour restaurer: les médicaments; massage; Thérapie par l'exercice; échauffement; recommandations pour les remèdes populaires.


Le traitement médicamenteux implique l'utilisation d'analgésiques ou de médicaments qui améliorent l'état général du patient. Les médicaments utilisés pour les crampes musculaires, non seulement éliminent la douleur, mais sont de nature anti-inflammatoire. Ils sont appelés relaxants musculaires. Le spécialiste, en fonction de la nature de l'occurrence et des symptômes, prescrit généralement du baclofène, de la chlorzoxazone, du diazépam, etc..

Beaucoup de gens se demandent si le problème des spasmes musculaires est résolu par une intervention chirurgicale. Les méthodes de traitement modernes n'impliquent pas l'élimination des nodules musculaires afin d'éliminer la douleur persistante dans la zone touchée.

Le massage est un moyen très courant de traiter les anomalies musculaires. Il vous permet de vous débarrasser de la maladie au stade initial sans utiliser de médicaments. Il est important de se rappeler qu'il vaut mieux confier le massage de la zone malade à un spécialiste qualifié. À la maison, vous ne pouvez effectuer que des exercices simples. Par exemple, masser avec un fitball nervuré (roule sur le dos).

Les exercices de physiothérapie (thérapie par l'exercice) sont une méthode assez efficace pour soulager les symptômes du spasme dans la région dorsale. Les exercices doivent être effectués quotidiennement de 15 à 30 minutes. Si vous ressentez de la douleur ou de l'inconfort, vous devez arrêter de faire de l'exercice. Il est conseillé d'effectuer une série d'exercices dans un groupe spécial, sous la supervision d'un coach. La sélection se compose généralement de toutes sortes d'inclinaisons qui renforcent et étirent légèrement les fibres musculaires..

Le réchauffement est une méthode assez particulière, nécessitant l'autorisation obligatoire d'un spécialiste.

Comme agents chauffants utilisent:

  • bouillottes;
  • coussinets chauffants électriques;
  • chauffe-sel;
  • onguents chauffants;
  • bain chaud.


Il est nécessaire de verser de l'eau pas plus chaude que 45-50 degrés dans le coussin chauffant du premier type, pour une détermination plus précise de la température, vous pouvez utiliser un thermomètre spécial.
Les coussins chauffants électriques sont beaucoup plus faciles à utiliser, car l'eau se réchauffe automatiquement. Le principe de fonctionnement du chauffe-sel est très pratique pour les spasmes du dos et la nécessité de fournir rapidement une assistance. Le degré de transfert de chaleur souhaité est créé par une réaction chimique qui a lieu à l'intérieur de la structure. Pour démarrer l'action du chauffe-eau salé, vous devez le presser intensément avec votre paume.

Aucun coussin chauffant n'est appliqué sur la partie exposée du corps: une serviette en coton propre aidera à éviter une réaction allergique aux matériaux dont l'appareil de chauffage est fait.

Comme onguents, les médecins recommandent généralement des composés avec du venin d'abeille ou du poivre (Diclofénac, Finalgon, etc.).

Vous pouvez prendre un bain chaud (40-50 degrés) avec l'ajout d'une décoction d'herbes: camomille, mélisse, succession, etc. Pour une capacité standard, un litre de fluide de traitement suffira. La procédure est recommandée pendant pas plus de 15 minutes, afin de ne pas refroidir la zone affectée.

Les remèdes populaires sont également largement utilisés dans le traitement et la prévention des crampes musculaires..

Veux direCuisineMode d'admission
Teinture de bourgeons et d'écorce de bouleau2 cuillères à soupe de bourgeons de bouleau et 1 cuillère à café d'écorce de cet arbre versez de l'eau bouillante (200 ml). Insister pendant une heure.Prenez une cuillère à soupe avant de manger. La durée du traitement est de 2 semaines.
Bouillie de raifort200 g de râpe à raifort ou broyer au mixeur. Ajouter 0,5 l de miel et 0,2 l d'huile d'olive à la suspension résultante. Réfrigérer 24 heures.Prendre 1 cuillère à soupe 40 minutes avant les repas. Contre-indications: gastrite, ulcère d'estomac.
Décoction d'AdonisVersez 1 cuillère à café d'Adonis dans une casserole avec 200 ml d'eau purifiée. Ébullition. Insister pendant 5 heures, filtrer.Prenez 1 cuillère à café par jour. Le cours dure 1 semaine..

En tant que remède externe, il est recommandé d'utiliser du jus de citron. Le jus d'un fruit doit lubrifier la plaie, l'envelopper avec un chiffon chaud et dense et se coucher (la procédure est effectuée la nuit).

S'il n'y a pas une seule pommade chauffante dans votre armoire à pharmacie, ne désespérez pas. Le médicament peut être préparé seul. Pour ce faire, prenez 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre de pomme, une cuillère à café de térébenthine et un jaune d'oeuf de poule. Battre tous les ingrédients jusqu'à consistance lisse. Frottez dans un endroit douloureux pendant la journée.

Le plus important

Des crampes musculaires peuvent survenir pour diverses raisons, par exemple, des blessures, une hypothermie, un mode de vie passif ou un effort physique excessif, des maladies de la colonne vertébrale (ostéochondrose, scoliose), etc. faiblesse dans les mains, une violation de la sensibilité. Si de tels symptômes apparaissent, vous devriez consulter un médecin et subir un diagnostic approfondi pour en découvrir les causes et élaborer un schéma thérapeutique compétent. La thérapie doit être globale: limitation de l'activité physique, prise de médicaments, physiothérapie, massage, thérapie par l'exercice, exposition manuelle, remèdes populaires. L'opération n'est prescrite qu'avec une compression des racines nerveuses de la moelle épinière ou une douleur intense qui ne disparaît pas pendant longtemps. Les médecins préfèrent les techniques chirurgicales mini-invasives.

Les causes

Un spasme est une contraction involontaire d'un ou d'un groupe de muscles, accompagnée de douleur. Sa mécanique est causée par le travail des nerfs, la manifestation de leurs impulsions agissant sur le muscle. Normalement, les tissus activés déclenchent une activité motrice - une contraction musculaire. Dans le processus pathologique, une telle réduction se transforme en un spasme douloureux, qui est un signe de surmenage des fibres. Les facteurs suivants peuvent provoquer un dysfonctionnement unique de la fonction musculaire:

  • surtension;
  • blessures
  • charge sur un muscle faible;
  • hypothermie;
  • mouvements brusques.

Le plus souvent, l'hypertonie musculaire chronique accompagne diverses maladies de la colonne vertébrale: hernies intervertébrales, lordose, ostéochondrose et scoliose. Elle peut également être déclenchée par des dommages à la moelle épinière et apparaître après un traumatisme ou un accident vasculaire cérébral. Plus rarement, les crampes sont causées par les conditions suivantes:

  • maladies neurologiques;
  • déviations psychiques;
  • conditions pathologiques de la colonne vertébrale, des articulations ou des os du bassin;
  • dysfonctionnement des organes internes (lithiase urinaire, lésions myocardiques, etc.).

Dans de tels cas, les spasmes musculaires accompagnés de douleur sont moins prononcés que, par exemple, avec l'ostéochondrose et s'accompagnent de symptômes supplémentaires: fièvre, troubles mentaux ou neurologiques, perte de poids, etc. Dans ce cas, une dorsalgie prolongée est une indication pour un examen approfondi du patient avec d'autres recommandations d'un spécialiste sur ce qu'il faut faire au patient. Seul le traitement de la maladie sous-jacente élimine les crampes et la douleur.

Image clinique

Un spasme musculaire aigu apparaît généralement fortement. Il était assez justement surnommé par le peuple "mal de dos". Un spasme musculaire aigu dans le dos apparaît parfois immédiatement après la mise en œuvre d'un mouvement infructueux. Par exemple, cela peut réduire la charge lors de la rotation latérale du corps. Cependant, le plus souvent, un spasme musculaire aigu apparaît le lendemain après avoir travaillé dans une position inconfortable ou soumis à un stress physique. Les symptômes peuvent être différents. Par exemple, si une tension montait dans le cou, une douleur aiguë apparaît dans sa surface latérale. Cette condition a son propre nom. Il s'agit de la myosite cervicale. Dans le contexte, sa douleur peut diverger du côté gauche ou droit. Elle peut également «tirer» de l'arrière de la tête ou de l'oreille jusqu'à l'épaule. Dans des conditions plus sévères, la douleur se propage dans tout le bras jusqu'au bout des doigts, accompagnée de leur engourdissement. Les spasmes dans la région thoracique sont un peu moins fréquents. Ils se manifestent par des douleurs au centre du dos ou sous l'omoplate. Souvent, cela provoque un nerf pincé.

Spasmes musculaires

Un spasme des muscles du cou est une manifestation d'un réflexe ou d'une compression lors des changements dégénératifs de la colonne vertébrale. Le noyau gélatineux du disque à la suite de blessures, de contraintes, de changements liés à l'âge ou de pathologies concomitantes s'assèche, les propriétés d'amortissement sont perdues. Le cercle fibreux périphérique est couvert de fissures, en raison desquelles une protrusion ou une hernie se forme lors de la rupture. Dans la zone touchée, une instabilité vertébrale est notée, les ostéophytes commencent à se développer - des croissances avec lesquelles le corps essaie de remplacer les ligaments, le cartilage et les articulations endommagés. Ils pressent les racines et les vaisseaux vertébraux.

La tension musculaire se développe en raison du syndrome de la douleur myofasciale avec une localisation caractéristique au point de déclenchement. Sensations étendues à la surface épithéliale.

Classification

Les crampes musculaires, dont les causes seront indiquées ci-dessous, peuvent survenir dans les tissus striés (squelettiques) ou lisses. Dans le premier cas, des convulsions accompagnent, par exemple, la paralysie. Avec l'angine de poitrine, les muscles des parois vasculaires sont spasmodiques, avec l'asthme bronchique, respectivement, des bronches. Des tensions peuvent survenir dans l'œsophage, les intestins et d'autres organes. Le spasme musculaire du tissu squelettique entrave considérablement le mouvement. Avec des saisies de zones lisses, le fonctionnement des organes.

Types et symptômes caractéristiques de la pathologie

Il existe deux types d'hypertonie musculaire. Avec les spasmes toniques, les fibres musculaires sont en tension prolongée. Avec leur réduction, une douleur prolongée est observée, accompagnée d'une sensation de tension.

Les spasmes cloniques sont des contractions saccadées, alternant avec la relaxation. Une personne ressent une crampe, une douleur aiguë et à court terme, semblable à un état de crampe. Dans certains cas, les patients subissent une combinaison des deux types de spasmes appelés crises tonico-cloniques.

En localisant la douleur, un neurologue peut déterminer la cause de l'inquiétude du patient. Ainsi, l'inconfort concentré dans la zone du muscle iliopsoas, qui sert à maintenir le corps en position verticale, est souvent associé à un surmenage: entraînement sportif intense, postures inconfortables, assise longue.

Les spasmes du muscle carré ressentis dans les fesses supérieures apparaissent avec un long état statique. Une douleur au milieu du dos peut indiquer une surcharge du muscle latissimus responsable des mouvements des bras. Les spasmes dans les épaules et l'inconfort dans le cou sont souvent un signe de muscle rhomboïde surmené, qui peut ressembler à des douleurs symétriques et localisé uniquement à droite ou à gauche.

Aide rapide et traitement facile

Très probablement, ils ne nécessiteront pas de contractions spéciales de ce type de contractions musculaires, mais la douleur ne vous permettra pas de supporter longtemps, vous pouvez donc recommander plusieurs façons de faire face à une telle surprise:

  • Essayez de masser le muscle «gelé» ou de le frapper;
  • Il est possible d'éliminer les spasmes, les injections avec une aiguille;
  • Lorsque vous contractez le muscle du mollet et / ou les fibres musculaires du pied, asseyez-vous, attrapez les gros orteils et tirez-les vers vous;
  • La tension des muscles du mollet peut être soulagée comme suit: position verticale, jambes touchant les genoux, membre endolori reposant sur le talon, mains essayant d'atteindre les orteils;
  • Si une crampe réduit les muscles de la face avant de la cuisse, prenez une position verticale, pliez le genou de la jambe endolorie, saisissez le pied avec votre main et tirez-le en direction des fesses.

Les autres activités visant à prévenir les crampes dans un rêve ou pendant la journée devraient principalement inclure:

  1. Un régime enrichi en oligo-éléments et vitamines (ce qui ne suffit pas - la biochimie du sang le montrera);
  2. Exclusion des dépendances nocives (alcool, tabac, café fort et autres boissons toniques);
  3. Apport hydrique adéquat;
  4. L'éducation physique, contribuant à l'amélioration de la circulation sanguine et à la relaxation des muscles squelettiques;
  5. Pour éviter les crampes nocturnes, il est bon de prendre en règle générale: une douche chaude le soir ou un bain aux huiles aromatiques qui détendent les muscles.

Si les mesures énumérées ne semblent pas suffisantes, vous pouvez acheter un complexe vitaminique spécial avec des oligo-éléments (y compris nécessairement du magnésium) à la pharmacie et le prendre. Il convient de garder à l'esprit que même en l'absence de carence en magnésium dans le corps du patient, les préparations contenant du Mg n'interféreront pas pour la simple raison que, passant entre les fibres nerveuses, cet élément chimique réduit l'excitabilité neuromusculaire. En bref, utilisez des préparations à base de magnésium - vous ne perdrez pas.

Que faire en cas de crise? Comment réduire la douleur?

Des muscles excités comprimés en une masse douloureuse de muscles aideront à détendre les actions visant à leur relaxation et à restaurer la microcirculation sanguine:

  1. Tout d'abord, vous devez arrêter le mouvement qui a provoqué le spasme, étirer le muscle spasmodique et l'étirer. Pour améliorer l'effet du massage, vous pouvez utiliser une pommade chauffante et analgésique, des huiles aromatiques de lavande, de genièvre, de romarin.
  2. L'alternance de compresses froides et chaudes, ainsi qu'un bandage serré appliqué sur le site de durcissement, amélioreront et accéléreront la circulation sanguine dans le muscle affecté.
  3. S'il y a des crampes dans les membres inférieurs, ce qui arrive souvent la nuit, vous devez vous lever, prendre une position verticale et tirer les orteils du pied «aplati» par vos doigts ou tapoter le talon sur le sol.
  4. En même temps, des picotements, des tapotements et des picotements aideront à établir la circulation sanguine..
  5. Après l'arrêt de l'attaque, il est recommandé de se coucher calmement avec les jambes levées afin de ne pas provoquer sa récidive..

N'importe où, n'importe quand

Il est clair que des spasmes musculaires peuvent se produire n'importe où dans le corps humain où des fibres musculaires sont présentes, cependant, si chaque personne a éprouvé des crampes dans les jambes au moins une fois dans sa vie, alors certaines ne se produisent qu'en raison de certaines circonstances généralement désagréables. Pendant ce temps, l'attitude des gens envers les signaux envoyés par le corps à travers les tissus individuels est ambiguë:

  • Trismes relativement rares - les convulsions des muscles masticateurs, dont l'apparition est une irritation du trijumeau dans l'épilepsie, le tétanos, la méningite, le néoplasme, sont sans aucun doute appelées symptômes terribles;
  • Les blépharospasmes, lorsque les muscles circulaires de l'œil se contractent à la suite de lésions de l'organe de la vision, du nasopharynx ou en raison d'une pathologie dentaire, sont notés comme symptôme de ces maladies, mais un tic nerveux (contraction de la paupière), qui survient au cas par cas chez les personnes particulièrement sensibles, est perçu comme un transitoire inoffensif phénomène;
  • D'autres tics neuraux, hoquet, contractions involontaires des muscles du cou, des bras et du dos sont souvent associés à la pathologie, et ce sont également des crampes musculaires qui ne sont généralement pas accompagnées de douleur et surviennent le plus souvent en raison d'un manque de magnésium dans le corps..

Il convient de noter que les secousses convulsives à court terme, n'apportant pas autant de souffrance, sont également une variante de la pathologie décrite. Ils coulent simplement plus facilement et les gens ne leur attachent souvent pas d'importance particulière, mais en vain - ils peuvent être un signal que quelque chose ne va pas dans le corps.

Variétés

Les spasmes musculaires squelettiques sont divisés en toniques et cloniques, une variante mixte est également possible. Le premier type est une tension prolongée des fibres musculaires, dans laquelle le muscle spasmodique change de forme et se fixe sous cette forme pendant un certain temps. Une douleur intense survient qui passe après la relaxation ou persiste (parfois pendant une période assez longue).

Un spasme de ce type est provoqué par une surexcitation des zones sous-corticales du cerveau. Une caractéristique des crampes musculaires toniques est la survenue la nuit, pendant les périodes de repos.

Les contractions cloniques se manifestent par des contractions, ce qui s'explique par la contraction et la relaxation alternées des muscles. Les causes qui les provoquent sont diverses, mais toutes entraînent une excitation du cortex cérébral. Avec la défaite d'une zone musculaire distincte, un tremblement est observé, dans le cas d'une crise généralisée, tout le corps est couvert. Ce dernier est observé lors d'une crise d'épilepsie classique.

Ostéochondrose

L'ostéochondrose est une maladie assez grave qui nécessite des soins médicaux immédiats. Beaucoup commencent à attendre que la sensation de douleur et d'inconfort disparaisse d'eux-mêmes. C'est une grosse erreur, car chaque jour le développement de la maladie ne fera que s'intensifier, provoquant de plus en plus de douleur.

Avec l'ostéochondrose, la colonne vertébrale est affectée. Elle se caractérise par une déformation des disques intervertébraux, ainsi qu'une diminution de leur hauteur. La principale raison de son apparition est un mode de vie sédentaire..

Plus le traitement n'est pas suivi, plus les conséquences sont graves..

Prévention de la récurrence des crises

À la question de savoir quoi faire pour éviter la récurrence des crises, chacun doit répondre, en fonction des caractéristiques de son corps, de son mode de vie et des maladies associées.

Si vous remarquez des crises fréquentes et prolongées chez vous ou votre enfant, prenez rendez-vous avec le thérapeute ou le pédiatre dès que possible. Il est probable que les crampes récurrentes dans les jambes ou d'autres parties du corps soient causées par la présence d'une maladie qui nécessite un traitement et des médicaments.

Si vous ressentez des contractions et des spasmes musculaires peu fréquents, essayez d'éliminer les facteurs qui les provoquent.

Cela nécessitera:

  1. Équilibrez votre menu quotidien en incluant des aliments riches en calcium, potassium, magnésium, fer, vitamines B et D: légumes verts, fruits secs, grains entiers, fruits de mer, lait, volaille. Ayant reçu les substances nécessaires à la nutrition, les muscles se "calment" et arrêtent de se réveiller la nuit.
  1. Exclure ou limiter l'utilisation de café, de thé noir fort, de boissons alcoolisées, mais en même temps surveiller le débit d'eau suffisant pour s'assurer que le sang contient un contenu électrolytique normal.
  2. Pour contrôler la charge, renforcer progressivement les muscles et les ligaments. Avant l'entraînement, effectuez des exercices qui réchauffent les muscles et accélèrent l'apport de sang et d'oxygène à ces derniers.
  3. Donnez aux muscles la possibilité de se détendre complètement et de soulager les tensions pendant le sommeil dans une position confortable et dans des conditions de température confortables.
  4. Effectuer des procédures qui activent la circulation sanguine et le métabolisme: gymnastique pour les jambes, massage, physiothérapie physique, douche de contraste, bains de pieds avec décoctions d'herbes (menthe, prêle, valériane).

Si les mesures ci-dessus ne permettent pas de se débarrasser du problème, assurez-vous de demander l'aide d'un médecin. Pas besoin de supporter la douleur qui réduit la qualité de vie, les performances et l'humeur. Prenez le temps et l'énergie pour faire attention à vous-même et découvrez ce qui vous empêche de dormir profondément la nuit ou de vous inquiéter au milieu d'une journée de travail.

Vous pouvez vous débarrasser des moments désagréables. Agissez et soyez en bonne santé!

Mesures préventives

Les ostéopathes ont développé de nombreuses méthodes qui aident à soulager les crampes vertébrales et à prévenir leur récurrence: techniques fasciales et musculaires, développement de points de déclenchement, traction et autres.


Certaines méthodes permettent de prévenir efficacement la dorsalgie à domicile..

  1. Élongation. La technique déclenche le mécanisme réflexe de relaxation des muscles contractants. Convient pour soulager la douleur de faible intensité et à titre préventif. La tâche principale consiste à choisir un ensemble d'exercices approprié et à étirer lentement et soigneusement le muscle, en évitant d'endommager les ligaments.
  2. Massage. Un léger effet sur les muscles de la région lombaire vous permet de détendre les zones tendues et d'éviter les crampes. L'auto-massage peut être effectué après chaque action qui provoque une hypertonie (par exemple, position assise prolongée ou faire du sport).
  3. Activité. Pour maintenir l'élasticité et le tonus musculaire, il est nécessaire d'augmenter modérément la charge sur eux. Des sports légers, des promenades quotidiennes et des exercices simples aideront à restaurer les fibres musculaires et à éviter les dorsalgies répétées.

L'alcool et la caféine, les tensions nerveuses, les carences en potassium et en calcium, l'hypothermie sont également des facteurs qui peuvent provoquer des spasmes des muscles droits du dos. La prescription pour la prévention de la douleur est simple: il faut éliminer les éventuels «provocateurs» d'hypertonicité et prévenir régulièrement les maladies rachidiennes.

Lombaire

Elle provoque le plus souvent un spasme. En règle générale, la douleur est localisée dans le bas du dos. Ce syndrome est appelé lumbago. Si une atteinte du nerf lombaire ou fémoral rejoint cette condition, il y aura également un spasme musculaire dans la jambe. Dans ce cas, nous pouvons parler de sciatique - une pathologie assez grave. Les spasmes musculaires dans la jambe peuvent ne pas affecter les performances globales et être presque invisibles. Cependant, en règle générale, les maux de dos et leurs conséquences sont assez forts, de sorte que même un léger mouvement provoque une douleur intolérable. Les crampes dans le bas du dos peuvent s'accompagner d'une faiblesse dans les jambes - elles semblent céder.

Symptômes et diagnostic des crampes musculaires

De manière caractéristique, une crampe est souvent assez douloureuse. En règle générale, le patient doit arrêter ses activités et prendre d'urgence des mesures pour atténuer les crises; la personne n'est pas en mesure d'utiliser le muscle affecté par la crampe lors d'un épisode convulsif. Les crampes sévères peuvent s'accompagner de douleurs et de gonflements, qui peuvent parfois persister plusieurs jours après la disparition des crampes. Au moment de la crampe, les muscles affectés se gonflent, se sentent durs et douloureux à la palpation.

Le diagnostic des crises n'est généralement pas difficile, mais l'identification des causes peut nécessiter une collecte approfondie des antécédents médicaux, ainsi que des méthodes d'examen instrumentales et de laboratoire..