Traitement de l'ostéochondrose cervicale: médicaments, massage, thérapie par l'exercice, produits orthopédiques, physiothérapie

  • Luxations

Une approche globale du traitement de l'ostéochondrose cervicale est pratiquée, visant à réduire la sévérité de la douleur, la raideur. En thérapie, des médicaments de divers groupes cliniques et pharmacologiques, physiothérapie, classique, massage d'acupuncture, thérapie par l'exercice, acupuncture sont utilisés. Si les méthodes de traitement conservatrices sont inefficaces, des opérations chirurgicales sont effectuées.

Symptômes de la maladie

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable contre l'OSTEOCHONDROZA." En savoir plus.

Au stade initial de développement, l'ostéochondrose est asymptomatique. Après un long séjour avec une tête inclinée ou un effort physique intense, il y a un faible inconfort à l'arrière du cou. Le patient n'est pas pressé de consulter un médecin, le prenant pour les conséquences d'une surcharge musculaire. La pathologie progresse lentement mais régulièrement.

L'inconfort dans le cou est progressivement remplacé par des douleurs douloureuses et sourdes dans le cou, s'intensifiant après la levée de poids, l'hypothermie, les changements de temps. D'autres symptômes spécifiques de l'ostéochondrose cervicale apparaissent:

  • crunch, clics lors de l'inclinaison ou de la rotation de la tête;
  • restriction de la mobilité dans la colonne cervicale;
  • douleur aiguë et intense lors d'exacerbations.

À mesure que les disques intervertébraux et les vertèbres se déforment, l'état du patient s'aggrave. L'évolution de l'ostéochondrose est compliquée par des symptômes neurogènes dus à la compression des ostéophytes ou à une protrusion herniaire des racines vertébrales, de l'artère vertébrale. Des maux de tête, des étourdissements, des changements de pression artérielle apparaissent, l'acuité visuelle et l'audition sont réduites.

Méthodes de traitement de l'ostéochondrose cervicale

Il n'y a pas de médicaments dont l'utilisation restaurerait les structures vertébrales. Mais pour améliorer le bien-être du patient, arrêter la propagation de la maladie est tout à fait possible. Il ne suffit pas de prendre des pilules ou d'appliquer des onguents - vous devez vous engager quotidiennement en physiothérapie, assister à une salle de massage et à des événements de physiothérapie.

Thérapie médicamenteuse

Les préparations pharmacologiques sont utilisées pour éliminer les symptômes de l'ostéochondrose cervicale, notamment en améliorant la circulation sanguine et la régénération partielle des disques intervertébraux. En raison de l'absence de signes caractéristiques au stade initial, les patients se tournent vers un vertébrologue ou un neurologue avec une pathologie de 2 ou même 3 degrés de gravité. Souvent, des complications déjà développées y sont identifiées - hernie intervertébrale, protrusion, syndrome de l'artère vertébrale. Par conséquent, les médecins incluent non seulement des analgésiques dans les schémas thérapeutiques, mais aussi des moyens pour améliorer l'innervation, détendre les muscles squelettiques et restaurer le trophisme.

Dans l'ostéochondrose du 2-3ème stade radiologique, les patients se plaignent de douleurs aiguës et perçantes résultant du basculement ou de la rotation de la tête. Dans de tels cas, on leur prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens. En cas de douleur intense, l'administration intramusculaire de solutions est pratiquée - Ortophen, Meloxicam, Xefocam, Voltaren, Ketorolac. Les médicaments ont non seulement un effet analgésique, mais aussi anti-inflammatoire et décongestionnant. Cela est particulièrement vrai en cas de blessure avec un disque déplacé ou un ostéophyte des tissus mous du cou.

Si les douleurs ne sont pas trop intenses, surviennent de temps en temps, alors les AINS sont utilisés en comprimés ou en gélules:

Les AINS systémiques sont assez toxiques pour l'estomac, car ils provoquent une augmentation de la production d'acide chlorhydrique. Pour exclure la possibilité de dommages aux muqueuses, il est nécessaire de prendre des inhibiteurs de la pompe à protons (Pantoprazole, Esoméprazole) avec des AINS.

Les onguents et les gels sont utilisés pour éliminer la douleur légère qui dérange le patient lors des changements de temps ou d'hypothermie. Le plus souvent, Voltaren, Fastum, Arthrosilen, Finalgel, Dolgit sont inclus dans les schémas thérapeutiques.

Les hormones

Si même l'administration intramusculaire des AINS n'a pas eu l'effet analgésique approprié, alors des agents hormonaux sont utilisés - méthylprednisolone, triamcinolone, diprospan, phlostérone, dexaméthasone. Les glucocorticostéroïdes se caractérisent par une activité antalgique, anti-inflammatoire et antiexudative prononcée. Les médicaments hormonaux sont généralement utilisés pour les blocages médicaux en combinaison avec des anesthésiques Lidocaine, Novocaine. Cette méthode d'administration du médicament assure la préservation de l'effet analgésique pendant plusieurs jours, et parfois des semaines.

Mais les glucocorticostéroïdes ne sont pas destinés à un usage fréquent. Ils sont toxiques pour les organes internes, endommagent le cartilage, les os et l'appareil ligamento-tendineux. Les médicaments hormonaux ont également un effet immunosuppresseur, qui affecte négativement l'état d'immunité..

Anesthésiques

Le plus souvent, les anesthésiques Lidocaine et Novocaine (Procaine) sont utilisés dans le traitement de l'ostéochondrose cervicale pour le blocage médical. Ce dernier se caractérise par un effet analgésique prononcé et une large gamme d'applications. Novocain dans le traitement des pathologies dégénératives-dystrophiques est prescrit pour le blocage des nerfs périphériques et des ganglions nerveux. C'est la violation des racines vertébrales des ostéophytes ou de la protrusion herniaire qui provoque une douleur aiguë.

La lidocaïne n'est pas seulement utilisée pour le blocage. C'est l'un des ingrédients actifs de l'injection Midokalm - relaxant musculaire qui élimine les crampes musculaires. La lidocaïne fait également partie des préparations contenant des vitamines B.

Localement irritant

Les pommades, les gels, les baumes à effet chauffant et localement irritant sont très souvent prescrits pour le traitement de l'ostéochondrose cervicale, mais uniquement en l'absence d'inflammation des tissus mous. Ils peuvent comprendre du camphre, du menthol, de la térébenthine, de l'extrait de piment rouge, du nicoboxyle, du nonivamide, du venin de serpent ou d'abeille. Ces ingrédients irritent les terminaisons nerveuses sensibles situées dans le tissu sous-cutané, éliminant la douleur. Quels onguents ou gels un vertébrologue peut-il prescrire:

Ces agents ont un effet vasodilatateur, accompagné d'une sensation de chaleur intense et prolongée. Et en raison de l'amélioration de l'apport sanguin aux tissus contenant des nutriments, leur récupération accélérée.

Des médicaments localement irritants sont souvent prescrits aux patients pour réduire la posologie des analgésiques systémiques, réduire la charge pharmacologique du corps..

Médicaments pour améliorer la microcirculation sanguine

Des moyens pour améliorer la circulation sanguine sont utilisés dans le traitement de l'ostéochondrose de toute localisation. Mais c'est avec la pathologie cervicale qu'elles sont le plus souvent sollicitées. Dans cette partie de la colonne vertébrale, la compression de l'artère se produit souvent, à travers laquelle les nutriments, l'oxygène, pénètrent dans le cerveau. Les médicaments suivants aident à rétablir l'approvisionnement en sang:

  • Le nicotinate de xanthinol, qui améliore la microcirculation, l'oxygénation, la nutrition du cartilage et de toutes les parties du cerveau;
  • Pentoxifylline (Trental), qui réduit la viscosité du sang et l'agrégation plaquettaire, les globules rouges, améliore les propriétés rhéologiques du sang (fluidité);
  • L'eufilline, qui réduit la tension des parois vasculaires, contribue à l'expansion des vaisseaux périphériques.

Souvent utilisé pour améliorer les médicaments de microcirculation avec l'acide thioctique - Berlition, Oktolipen, Thiogamma. Ils ont un effet vasodilatateur, rétablissent le fonctionnement des racines vertébrales, améliorent le trophisme et l'innervation.

Des vitamines

Pour améliorer le bien-être d'une personne, renforcer les défenses de l'organisme, reconstituer les réserves de substances nécessaires à la régénération tissulaire, les patients se voient prescrire des complexes équilibrés de vitamines et de minéraux. Ce sont Supradin, Vitrum, Centrum, Selmevit, Multitabs. Il suffit de prendre un comprimé de n'importe quel médicament par jour pour éliminer la carence..

Mais le plus souvent utilisé dans le traitement de l'ostéochondrose cervicale sont des préparations avec des vitamines B - Combilipen, Milgamma. La composition des solutions d'injection, en plus de la pyridoxine, la thiamine, la cyanocobalamine, comprend l'anesthésique Lidocaine. Les vitamines B en comprimés peuvent également être prescrites - Neuromultivit, Pentovit. Leur utilisation en cours permet d'améliorer la transmission des influx nerveux, de stimuler les mécanismes naturels de récupération.

Chondroprotecteurs

Même l'OSTEOCHONDROSE "négligée" peut être guérie à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Il s'agit du seul groupe de médicaments utilisés pour le traitement pathogénique de l'ostéochondrose cervicale. Au stade initial du développement de la pathologie, les chondroprotecteurs sont utilisés pour restaurer partiellement les disques intervertébraux. Cet effet est dû à la capacité de la chondroïtine et de la glucosamine à stimuler la synthèse des protéoglycanes, à augmenter la production d'acide hyaluronique, à activer toutes les fonctions des cellules du cartilage (chondrocytes) et à supprimer leur destruction prématurée.

Les chondroprotecteurs sont également prescrits aux patients atteints d'une ostéochondrose de 2, 3 degrés de gravité. À ce stade, le tissu cartilagineux n'est plus soumis à la régénération. Mais la prise de médicaments à des doses allant jusqu'à 800 mg empêche d'autres changements destructeurs et dégénératifs. La durée du cours thérapeutique est de 3 mois. Après avoir utilisé les produits pendant 2 semaines, leur effet anti-inflammatoire et analgésique prononcé se manifeste..

Ingrédients actifs de médicaments à activité chondroprotectrice pour le traitement de l'ostéochondrose cervicaleNom des médicaments et des compléments alimentaires
Sulfate ou chlorhydrate de glucosamineDon, Arthro Fox, Glucosamine-Maximum
Sulfate de chondroïtineChondrogard, Mucosat, Chondroxide, Structum
Glucosamine et chondroïtineTeraflex, Arthra, formule C, complexe glucosamine-chondroïtine
Composants d'origine végétale ou animalePiaskledin, Alflutop, Rumalon

Intervention chirurgicale

Les indications d'une intervention chirurgicale sont l'inefficacité d'un traitement conservateur, ainsi que les complications de l'ostéochondrose cervicale, par exemple, la myélopathie discogène, le syndrome de l'artère vertébrale, le syndrome radiculaire. Pour la décompression de la moelle épinière, des vaisseaux sanguins, des racines vertébrales, les opérations suivantes sont effectuées:

  • laminectomie;
  • laminotomie;
  • foraminotomie;
  • facétectomie;
  • discectomie.

Au cours d'une intervention chirurgicale, des fragments osseux, des ligaments peuvent être excisés, des disques intervertébraux complètement ou partiellement retirés. Avec une petite saillie herniaire, la vaporisation laser du noyau du disque est souvent effectuée.

Après l'excision des structures vertébrales, la stabilisation des segments vertébraux-moteurs est souvent requise par fusion vertébrale ou par pose d'os, d'autogreffes cutanées.

Massage et auto-massage

Il existe de nombreuses variétés de ces procédures de guérison, mais avec l'ostéochondrose cervicale, classique, l'acupression, le vide (y compris le matériel), le massage segmentaire est plus souvent utilisé. Un effet mécanique sur la nuque, les épaules, les avant-bras et le dos peut stimuler le drainage lymphatique, éliminer la congestion veineuse, renforcer les muscles et détendre les muscles squelettiques. Le massage est utilisé non seulement pour traiter la maladie, mais aussi pour prévenir les rechutes.

L'auto-massage peut être effectué en frottant, en caressant, en serrant l'arrière du cou pendant 10 à 15 minutes. Mais il vaut mieux acheter des appareils électriques spéciaux à la pharmacie ou au magasin de matériel médical - des appareils de massage équipés de longues poignées pratiques et de régulateurs de vitesse.

Thérapie physique complexe

Le médecin de la thérapie par l'exercice sélectionne les exercices individuellement pour le patient, en tenant compte de la gravité de la pathologie et des complications développées. L'un des critères est la fréquence des manifestations neurologiques. En règle générale, le complexe comprend de tels exercices:

  • pour serrer vos doigts, placez vos paumes sur votre front. Appuyez les mains sur la tête, en essayant de la dévier vers l'arrière, en exerçant une résistance due à la tension dans les muscles du cou;
  • pour serrer vos doigts, abaissez vos paumes à l'arrière de la tête. Appuyez-lui les mains, comme si vous essayiez de pencher la tête vers le bas. En même temps, tendez les muscles du cou et des épaules, en essayant de maintenir la position initiale de la tête;
  • mettez votre paume contre votre joue. Essayez d'incliner la tête vers votre épaule tout en résistant avec votre main. Répétez l'exercice dans l'autre sens..

L'exercice régulier est le moyen le plus efficace de se débarrasser des symptômes de l'ostéochondrose cervicale et d'empêcher sa propagation à des structures vertébrales saines. L'entraînement quotidien stimule le renforcement du corset musculaire, la stabilisation des disques, des vertèbres. Et en raison de l'amélioration de la circulation sanguine dans les tissus, les réserves de nutriments sont reconstituées..

Thérapie manuelle

Le chiropraticien prépare toujours le patient pour les manipulations à venir, en commençant la séance par un massage relaxant. Puis, à l'aide de mouvements fluides, il étire les muscles, élimine leur tension excessive. En conséquence, les crampes musculaires disparaissent, provoquant une douleur accrue lors du pincement des racines vertébrales. La compression de l'artère vertébrale est éliminée, et avec elle les symptômes neurologiques. Un chiropraticien ajuste les vertèbres cervicales si nécessaire. Cela peut s'accompagner d'un resserrement, d'une fissure, de clics, d'une augmentation de la gravité de la douleur.

Une façon d'éviter la chirurgie consiste à étirer (traction) la colonne vertébrale pour augmenter la distance entre les corps vertébraux endommagés par les disques. La procédure est effectuée sur des tables spéciales par un chiropraticien. Mais la traction sous-marine dans les baignoires ou les piscines est la plus populaire..

Acupuncture

C'est l'un des types de réflexologie recommandés aux patients pour restaurer la mobilité des structures vertébrales cervicales, améliorer la circulation sanguine. Pendant la session, des aiguilles très fines de différentes longueurs en acier, argent, or sont utilisées. Ils sont installés dans des points biologiquement actifs, localisés non seulement à l'arrière du cou, mais aussi sur le dos, les épaules et les avant-bras..

Après avoir réglé les aiguilles, de faibles impulsions de douleur commencent à couler dans le système nerveux central. La réponse de l'organisme est la libération dans la circulation systémique de substances bioactives ayant des effets analgésiques et anti-inflammatoires. Augmentation de la production d'endorphines, améliorant considérablement le bien-être du patient.

Traitements orthopédiques

Dès les premiers jours de traitement, les patients portent des appareils orthopédiques - colliers Shants. Ils doivent être portés pendant plusieurs heures et doivent être retirés avant le coucher ou pendant une journée de repos. Les colliers sont élastiques avec des inserts en plastique ou en métal, rigides, gonflables. Les dispositifs varient en hauteur, degré de fixation, conception des fixations. La taille du collier pour le patient est déterminée uniquement par un vertébrologue, en tenant compte de la gravité des symptômes de l'ostéochondrose, de la probabilité de déplacement des structures vertébrales.

Il est conseillé aux patients d'acheter un matelas orthopédique de dureté moyenne. Au repos, il n'y a pas de détérioration de la circulation sanguine des os, du cartilage, des tissus mous. Les médecins conseillent également de dormir sur un oreiller orthopédique avec un évidement spécial pour la tête..

Remèdes et recettes populaires

Après la thérapie principale, l'élimination de tous les symptômes, des remèdes populaires sont utilisés. La pertinence et la sécurité de leur utilisation à domicile doivent être discutées avec votre médecin..

Pommade au miel

Mettez une cuillère à soupe de jus d'aloès et de lanoline dans un mortier, broyez jusqu'à ce qu'une masse homogène se forme. Une cuillère à café de gomme de térébenthine est ajoutée, une goutte d'huiles essentielles d'eucalyptus, de pin, de romarin, 30 g de miel de fleur épaisse, remué. Sans cesser de broyer, injecté en petites portions de 100 g de vaseline médicale. La pommade est frottée sur la peau du cou avec une apparence d'inconfort.

Feuilles de raifort

Une grande feuille fraîche de raifort est bien pétrie, graissée avec du miel épais et appliquée à l'arrière du cou. La compresse est fixée avec un film plastique, un chiffon chaud et un bandage de gaze. La durée de la procédure est de 1-2 heures.

Autres compresses à base de plantes

Dans un mortier, les feuilles fraîches de plantain, de pissenlit, de bardane, de sabre et d'élécampane sont broyées à l'état de suspension épaisse. En continuant à remuer, ajoutez quelques gouttes d'huiles essentielles de genièvre et de thym, une cuillère à soupe d'huile cosmétique d'amande. Mettre la masse à l'arrière du cou, fixer la compresse avec un film et un pansement médical, laisser reposer une heure.

Méthodes de prévention des maladies

L'ostéochondrose est une pathologie dégénérative-dystrophique récurrente qui se produit dans le contexte de la destruction progressive des disques intervertébraux et de la déformation osseuse. Il est nécessaire d'exclure des modes de vie habituels qui provoquent la détérioration du trophisme des tissus cartilagineux. Il s'agit d'une faible activité physique, d'une surcharge pondérale, d'une activité physique excessive, d'une carence dans l'alimentation d'aliments riches en oligo-éléments, en vitamines.

Articles similaires

Comment oublier les douleurs articulaires et l'ostéochondrose?

  • La douleur articulaire limite vos mouvements et votre vie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et de la douleur systématique...
  • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre l'OSTEOCHONDROZA! En savoir plus >>>

Ostéochondrose de la colonne cervicale

L'ostéochondrose cervicale est une sorte de modifications dystrophiques du disque intervertébral dans le cou.

Non seulement les disques eux-mêmes sont affectés, mais aussi les vertèbres, les tissus mous et le cartilage. La principale caractéristique de la région cervicale est le fait que ses vertèbres n'ont pas la structure la plus fiable par rapport aux autres départements, ce qui rend cette zone très vulnérable. Les vertèbres ici sont situées à proximité les unes des autres, ainsi que des artères qui alimentent le cerveau humain.

S'il y a un déplacement des vertèbres, alors il y a une forte probabilité de compression des faisceaux nerveux et des artères, ce qui entraînera inévitablement l'apparition d'une hernie entre les vertèbres et la protrusion, c'est-à-dire changements dans la structure du disque vertébral.

Ce que c'est?

L'ostéochondrose du rachis cervical (Osteohondroz) est une lésion dégénérative-dystrophique des disques intervertébraux, entraînant des dommages aux disques, aux vertèbres et aux articulations du rachis cervical et une diminution de la hauteur des disques intervertébraux. La maladie progresse si elle n'est pas traitée et peut entraîner des maux de tête, une altération de la circulation et même une hernie. Comme l'ostéoporose, la maladie survient en raison d'une altération du métabolisme minéral, ce qui entraîne une perte de durabilité des os et des articulations.

L'ostéochondrose peut provoquer une instabilité de la colonne cervicale (les symptômes et le traitement sont similaires à la chondrose, mais présentent un certain nombre de caractéristiques), qui s'accompagne souvent d'un déplacement des vertèbres. À son tour, cela accélère le développement de l'ostéochondrose, détruisant la section vertébrale.

Pourquoi l'ostéochondrose apparaît-elle??

Bien que la médecine traditionnelle considère les modifications dégénératives des disques intervertébraux du rachis cervical comme une maladie, du point de vue de l'ostéopathie, ce n'est qu'une manifestation de troubles plus profonds du corps.

Ainsi, les véritables causes de l'ostéochondrose cervicale sont:

  1. Spasmes musculaires. Les réactions spasmodiques des muscles du dos, de la poitrine et de la presse peuvent entraîner le stress de certaines parties du corps. En conséquence, la position d'équilibre général du corps est perturbée, entraînant un changement de la position de la colonne vertébrale. Les déformations peuvent affecter la région cervicale ou d'autres parties de la colonne vertébrale, provoquant une ostéochondrose thoracique, cervicale, lombaire.
  2. Violation de la posture. La scoliose, la courbure, le dos arrondi, la cyphose et d'autres troubles de la posture, même s'ils sont de nature mineure, provoquent un grave déséquilibre dans la colonne vertébrale. En conséquence, la charge sur les disques intervertébraux est répartie de manière inégale, ce qui provoque leur déformation et une usure accrue. Les vertèbres commencent à se rapprocher, provoquant un pincement des processus nerveux, et l'ostéochondrose cervicale se développe assez rapidement. Des conséquences similaires ont des troubles posturaux causés par un changement de la position naturelle des côtes.
  3. Violation de l'innervation. Une diminution de la sensibilité des racines nerveuses entraîne des changements pathologiques dans leur structure, à la suite desquels le déplacement et la déformation des vertèbres de la région cervicale passent inaperçus par le patient. Après tout, la douleur est absente en raison de troubles de la sensibilité.
  4. Maladies des organes internes. Une mauvaise position des organes internes, leur déplacement et leur abaissement en raison de divers dysfonctionnements entraînent une violation de l'équilibre général du corps. En conséquence, cela affecte fortement la position de la colonne vertébrale - les vertèbres cervicales et lombaires sont déplacées et déformées, conduisant aux types d'ostéochondrose correspondants.
  5. Apport sanguin altéré. Étant donné que les disques vertébraux n'ont pas de connexion directe avec le système circulatoire, ils reçoivent une nutrition des tissus environnants. La violation de l'apport sanguin à la colonne cervicale conduit au fait que les disques ne reçoivent pas suffisamment de liquide pour la réhydratation (restauration de la forme due à l'absorption d'humidité), le renouvellement du tissu cartilagineux. En conséquence, leur usure est accélérée, il y a une diminution de la distance entre les vertèbres de la colonne cervicale, entraînant une ostéochondrose.

En général, l'ostéochondrose de la colonne cervicale se développe en raison de l'influence de facteurs externes défavorables qui violent la position d'équilibre naturel de la colonne vertébrale et d'autres systèmes du corps humain. Souvent, ces troubles deviennent perceptibles loin d'être immédiats et l'ostéochondrose cervicale progresse, entraînant de graves conséquences. Par conséquent, il est si important de consulter régulièrement un ostéopathe qui peut corriger avec précision les causes profondes qui ont causé l'ostéochondrose de la vertèbre cervicale, et ne pas prescrire de traitement des symptômes, comme le fait la médecine traditionnelle..

Étapes

Le médecin traitant doit déterminer le degré de développement de l'ostéochondrose cervicale, sur la base de l'anamnèse, ainsi que l'examen du patient. Il n'y a que quatre degrés:

  1. Premier degré. La maladie est au tout début, le patient a une légère douleur au cou, qui peut être plus intense si la personne commence à tourner la tête.
  2. Second degré. Le patient peut se plaindre d'une douleur très intense dans la région cervicale, qui peut être localisée dans les membres supérieurs. Le tableau clinique montre qu'à ce stade du développement de la maladie, des faisceaux nerveux pincés sont observés, ce qui provoque une douleur intense. Des maux de tête, une faiblesse et un malaise général sont également notés..
  3. Troisième degré. Les douleurs deviennent presque continues, s'étendant également à l'épaule ou au bras. Chez certains patients, une hernie du disque intervertébral est diagnostiquée, ce qui entraîne une perte de sensibilité des membres supérieurs. Vu d'un médecin, il y a une diminution notable de la mobilité de la colonne cervicale, ainsi que des douleurs pendant la palpation.
  4. Quatrième degré. À ce stade de la maladie, le disque intervertébral est presque complètement détruit. À sa place apparaît du tissu conjonctif, ce qui conduit à une aggravation de l'état du patient. Il commence à ressentir plus de douleur, de bruit dans la tête, ainsi qu'une mauvaise orientation dans l'espace. Cela suggère que l'artère est pincée, ce qui interfère avec la nutrition naturelle du cerveau.

Premiers signes

Avec une augmentation constante de la charge sur les vertèbres cervicales, un spasme musculaire se produit, les vaisseaux de la colonne cervicale sont comprimés, la circulation sanguine est perturbée, les processus métaboliques échouent - la structure des disques intervertébraux change, ils sont déformés, ils commencent à faire saillie au-delà de la colonne vertébrale.

Comment se manifeste l'ostéochondrose de la colonne cervicale:

  • syndrome radiculaire - dans le contexte de la compression des terminaisons nerveuses, une douleur se produit, qui se propage du cou aux omoplates, aux avant-bras, recouvre la paroi avant de la poitrine;
  • faiblesse musculaire dans les mains, gonflement marqué du cou;
  • lorsque la tête bouge, un craquement caractéristique se fait entendre;
  • faiblesse, fatigue chronique, baisse de la pression artérielle;
  • troubles de la coordination, souvent étourdis, les crises s'accompagnent de nausées, de vomissements;
  • déficience visuelle et auditive, bruit, acouphènes;
  • engourdissement des membres, de la langue;
  • migraines fréquentes;
  • chez les femmes âgées de 45 à 65 ans, pendant le sommeil, des douleurs, des engourdissements, des picotements dans les membres supérieurs apparaissent, les attaques peuvent être répétées plusieurs fois pendant la nuit.

Symptômes de l'ostéochondrose cervicale

Les symptômes importants de l'ostéochondrose cervicale sont des étourdissements, des maux de tête et des pics de tension artérielle..

Le diagnostic de la maladie est difficile, la douleur ne se produit parfois pas et les symptômes sont épuisés.En outre, l'utilisation incontrôlée d'analgésiques puissants masque les signes de la maladie. Un patient qui ne ressent pas de douleur se considère en bonne santé, et cela continue jusqu'au développement de processus irréversibles dans les tissus des articulations du cou.

Maux de tête avec ostéochondrose cervicale

Il s'agit de l'un des signes non spécifiques les plus courants de nombreuses maladies humaines. Les maux de tête sont particulièrement répandus dans la population féminine. Il peut être difficile de déterminer la cause des maux de tête, et plus encore, de la relier aux lésions de la colonne vertébrale. Identifié environ 14 causes différentes de maux de tête chez l'homme.

Les causes les plus courantes de maux de tête dans la pathologie que nous décrivons:

  1. Crampes des vaisseaux cérébraux;
  2. Racines nerveuses pincées;
  3. Augmentation réflexe de la pression intracrânienne.

Les céphalées avec ostéochondrose cervicale peuvent ressembler à des sensations d'hypertension artérielle, d'angine de poitrine ou d'AVC. De plus, les personnes d'âge moyen et les personnes âgées ont généralement des risques de développer des accidents vasculaires cérébraux ou des crises cardiaques.

Se sent comme la douleur peut être paroxystique, constante, lancinante et terne..

Avec des pathologies cardiaques, les patients se plaignent d'inconfort dans la poitrine, accompagné d'une violation du rythme de l'activité cardiaque. Seul un médecin qualifié peut en déterminer la cause. En cas de maux de tête, associés à des nausées, des étourdissements et des douleurs thoraciques, un ECG est obligatoire.

Vertiges avec ostéochondrose cervicale

Cette condition n'indique pas toujours sans ambiguïté l'ostéochondrose de la colonne cervicale.

Les étourdissements peuvent être dus à:

  1. Inflammation dans l'oreille moyenne ou interne;
  2. Spasmes cérébrovasculaires;
  3. Transmission altérée des influx nerveux;
  4. Problèmes avec l'appareil vestibulaire;
  5. Maladies du système cardiovasculaire.

Il n'y a pas de critère clair pour les étourdissements liés à l'ostéochondrose. Cependant, il y a des vertiges systémiques et extra-systémiques, ils ont des différences claires.

Il est recommandé de connaître les différences entre les étourdissements systémiques et non systémiques, cela aidera à déterminer indépendamment les causes d'une condition inhabituelle:

  1. Les vertiges systémiques sont une sensation de mouvement circulaire des objets environnants ou du corps, qui est la conséquence d'un dysfonctionnement de l'appareil vestibulaire, des analyseurs visuels et des récepteurs dans les articulations, les muscles et l'épiderme (ostéochondrose de diverses étiologies);
  2. Les étourdissements irréguliers sont une sensation d'étourdissement, une sensation d'étourdissement, un état d'insécurité en position verticale. Avec des étourdissements non systémiques, il n'y a pas de sens de rotation circulaire, et c'est une différence importante entre les signes comparés.

Une personne qui a des vertiges d'un de ces types doit être examinée par un médecin expérimenté, tout d'abord, un neurologue ou (en cas de suspicion d'oreille et de maladie du nasopharynx) un oto-rhino-laryngologiste.

La raison de l'hospitalisation d'urgence, non associée à une ostéochondrose du rachis cervical, est l'identification des symptômes du patient (à l'exception des étourdissements), tels que:

  1. Paralysie des muscles faciaux et engourdissement de la ceinture scapulaire;
  2. Maux de tête sévères avec détérioration du bien-être;
  3. Coordination altérée des mouvements;
  4. Perte ou perte de conscience.

Pression artérielle dans l'ostéochondrose cervicale

Le lien entre l'ostéochondrose cervicale et les sauts de tension artérielle est établi depuis longtemps. Les vertèbres cervicales ont des terminaisons nerveuses et des vaisseaux sanguins importants.

Les coups de bélier pendant la journée sont caractéristiques. L'hypertension pendant longtemps n'est pas caractéristique de cette maladie. L'irritation réflexe des terminaisons nerveuses et les spasmes à court terme des vaisseaux sanguins provoquent une dynamique diurne spasmodique de l'hypertension artérielle.

Une caractéristique distinctive de l'hypertension artérielle dans l'ostéochondrose cervicale est une combinaison avec les symptômes suivants:

  • Mal de crâne;
  • Douleur dans les membres et la poitrine;
  • Diminution de la sensibilité dans la zone du col;
  • La survenue de surtensions après le stress, la tension musculaire, le séjour prolongé dans une position inconfortable et d'autres situations similaires.

Ces signes doivent être pris en compte lors de l'hypertension auto-différenciée d'origines diverses.

Des sauts brusques de la pression artérielle et une détérioration rapide du bien-être sont à la base de la recherche de soins médicaux d'urgence.

Syndromes d'ostéochondrose

Le tableau clinique de l'ostéochondrose cervicale s'inscrit dans plusieurs syndromes. Un syndrome est constitué de quelques symptômes qui surviennent ensemble..

L'ostéochondrose se compose des syndromes suivants:

  1. Vertébral. Il est également appelé vertébral, ce qui indique que les os et le tissu cartilagineux sont impliqués dans le processus pathologique. Cela conduit à la formation de tels symptômes: limitation de l'activité motrice du cou, douleur lors de la rotation, modifications radiologiques de l'image de la colonne cervicale. C'est l'apparition simultanée de ces signes qui est le syndrome vertébral. Un ensemble similaire de signes cliniques est observé avec la myosite (pathologie du tissu musculaire), et les mouvements douloureux accompagnent de nombreuses autres pathologies.
  2. Syndrome de l'artère vertébrale. Apparaît lorsque des faisceaux vasculaires sont impliqués dans le processus, qui sont responsables de l'apport sanguin aux tissus du système nerveux central. Les symptômes suggèrent que le tissu cérébral a cessé de recevoir la bonne quantité de nutriments. Comment reconnaître ce syndrome? Les premiers signes sont des étourdissements, une sensation d'acouphène, des changements de pression artérielle, l'apparition d'un «voile» devant les yeux. Cela suggère que l'une des artères vertébrales est dans un état comprimé. Chaque vaisseau a ses propres terminaisons nerveuses. Si vous serrez ceux qui innervent l'artère vertébrale - il y aura une migraine, un engourdissement, une diminution à court terme de la vision d'un côté. En conséquence, les changements dans le vaisseau conduisent au fait que le cerveau a besoin d'oxygène. À ce moment, une personne ressent de la somnolence, une altération de la conscience à court terme, perd de l'attention et du contrôle, fonctionne moins bien et se souvient des informations. Avec ce tableau clinique, il est nécessaire de différencier l'ostéochondrose cervicale avec l'athérosclérose des artères vertébrales et la compression de la tumeur ou de l'inflammation.
  3. Syndrome cardiaque. Il se manifeste par des brûlures dans la poitrine, l'apparition d'un essoufflement. Une personne ressent son rythme cardiaque fréquent, devient fatiguée et irritable. Cette image est également caractéristique de la pathologie cardiologique, par exemple pour l'angine de poitrine, le syndrome coronarien, la crise cardiaque. Une conclusion exacte sur les causes de ces symptômes peut être tirée après que le patient a subi un ECG..
  4. Syndrome radiculaire. La région cervicale innerve 8 paires de nerfs, dont chacun a des racines - l'endroit où le nerf sort de la vertèbre. Lorsqu'il est impliqué dans l'ostéochondrose, le patient ressent une diminution de la sensibilité ou vice versa - une douleur intense. S'il y a un engourdissement de la nuque, que ce soit sa douleur, une diminution de la sensibilité de la langue, derrière l'oreille, des douleurs dans la région supraclaviculaire. Parfois, il y a des violations de la déglutition, des mouvements dans la ceinture du membre supérieur, un engourdissement des doigts.

Diagnostique

S'il y a des signes évidents d'ostéochondrose cervicale sur le visage, le médecin prescrit certaines méthodes pour s'assurer que le diagnostic est correct:

  1. Radiographie de la colonne cervicale. Cette méthode est recommandée dans les premiers stades de la maladie, mais peut être inutile avec des formes avancées..
  2. Scanner (tomodensitométrie). Il vous permet de voir les changements structurels dans les vertèbres, mais en utilisant cette méthode, il est impossible de déterminer la taille de la hernie entre les vertèbres.
  3. IRM Il est considéré comme la méthode de diagnostic la plus efficace pour déterminer l'ostéochondrose cervicale. Vous pouvez déterminer la taille de la hernie entre les disques, ainsi que le degré de leur développement.
  4. Le médecin peut également prescrire un scanner duplex, qui vous permet d'identifier une violation de la circulation normale dans les artères.

Le diagnostic de l'ostéochondrose cervicale commence par la collecte de toutes les informations nécessaires sur le patient. Un spécialiste pose des questions sur les plaintes qui concernent une personne, s'intéresse à ses activités professionnelles, ainsi qu'à la façon dont il passe ses jours de congé. Un point important est la présence d'ostéochondrose chez les parents, grands-parents du patient, car il s'agit d'une maladie de nature héréditaire.

Complications de la maladie

Dans la région cervicale, les vertèbres sont situées à proximité les unes des autres, la hauteur des disques intervertébraux est petite, de sorte que diverses complications de l'ostéochondrose se produisent même avec des modifications dégénératives mineures du tissu osseux.

Quel est le danger de l'ostéochondrose cervicale:

  • crises de migraine fréquentes;
  • perturbation du rythme cardiaque, athérosclérose;
  • saillie, hernie intervertébrale, excroissances osseuses des vertèbres;
  • pathologies cérébrales graves;
  • rétrécissement de la lumière de l'artère vertébrale, ce qui conduit au développement de VVD, d'hypertension cérébrale, d'incapacité;
  • AVC de la colonne vertébrale.

Premiers soins à domicile avec exacerbation de l'ostéochondrose

En cas de douleur intense, des analgésiques comme Analgin, Tempalgin ou Baralgin peuvent être utilisés. Si les médicaments ci-dessus n'apportent pas de soulagement, vous pouvez prendre des AINS (Nise ou Diclofenac).

Souvent utilisé, "distraire" signifie, par exemple, un patch de poivre, qui ne guérit pas, mais réchauffe uniquement la zone enflammée et distrait de la douleur. En cas d'œdème dans la zone d'inflammation, le patient peut boire une infusion d'herbes ou un diurétique pendant 3-4 jours. L'ostéochondrose peut-elle être guérie par de telles méthodes? Ces mesures ne sont que temporaires, vous devez consulter un médecin pour traiter les causes..

Il convient de noter quel médecin traite l'ostéochondrose. Si vous pensez que la cause de la douleur dans la colonne cervicale est la survenue d'une ostéochondrose, vous devriez consulter un neurologue. C'est ce spécialiste qui s'occupe de ces maladies. Dans certaines institutions médicales, il existe des spécialistes hautement spécialisés qui traitent spécifiquement des maladies de la colonne vertébrale. Si votre clinique a un vertébrologue, vous devriez vous demander comment guérir cette maladie, allez-y immédiatement.

Comment traiter l'ostéochondrose cervicale?

Au stade initial de développement, l'ostéochondrose peut être guérie sans médicaments, il suffit de réviser le régime alimentaire, la routine quotidienne et d'effectuer régulièrement une série d'exercices spéciaux. Avec les formes avancées de la maladie, un traitement efficace n'est possible que si divers médicaments sont utilisés pour aider à arrêter les changements dégénératifs des vertèbres.

Le complexe de mesures thérapeutiques comprend nécessairement la physiothérapie - électrophorèse avec des médicaments, ultrasons, magnétothérapie, thérapie au laser. Ces méthodes aident à faire face à la douleur, à l'inflammation, au gonflement des tissus, à améliorer les processus métaboliques et la circulation sanguine..

Traitement médical

Les principales méthodes de traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale sont les médicaments, la physiothérapie, le massage de la zone du col cervical, les exercices thérapeutiques pour l'ostéochondrose cervicale sont particulièrement efficaces. Les principaux groupes de médicaments utilisés pour cette maladie comprennent:

TitrePrincipe de fonctionnement
Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ce sont Voltaren, Nise, Movalis, Ketonal, Ketanov, Diclofenac, Nimesulide et autresRéduit la douleur, contribue à éliminer l'inflammation aseptique et le gonflement de la racine du nerf endommagé.
Médicaments améliorant les propriétés rhéologiques du sang et de la circulation sanguine. Ceci est l'amufilline, trental.Améliore la nutrition des racines nerveuses endommagées et améliore le flux sanguin vers le cerveau.
Vitamines du groupe B. Ce sont combilipen, unigamma, milgamma, neurobion.Améliore les processus métaboliques dans le tissu nerveux.
Relaxants musculaires. Il s'agit du midocalm, du sirdalud, du tizalud, de la tizanidine, etc..Ce sont des anti-spasmes musculaires..
Chondroprotecteurs. Ce sont (glucosamine et chondroïtine) arthra, teraflex, doppelherz, crapaud, condronova, struktuvit, alflutop.Ce sont des médicaments qui restaurent le cartilage, y compris dans le disque intervertébral endommagé..

Lors de la prise de pilules pour l'ostéochondrose, il ne faut pas oublier qu'un effet significatif du traitement médicamenteux avec des pilules ne sera que si vous le combinez avec d'autres méthodes, y compris des exercices. Il convient également de noter que le médecin traitant doit prescrire comment traiter la maladie en fonction de son stade et d'autres signes.

De nombreux médecins considèrent que le traitement de l'ostéochondrose cervicale est efficace avec les injections, car il permet d'agir rapidement sur les terminaisons nerveuses et provoque un minimum de réactions indésirables. Dans le même temps, les vitamines sont mieux prises sous forme de comprimés, car il n'y a pas de différence pour l'assimilation, mais l'introduction des injections peut être douloureuse.

Les injections utilisées pour traiter:

  • les injections intramusculaires provoquent un effet général de renforcement et anti-inflammatoire (Baralgin, Analgin, Midokalm, Ibuprofen, Ketorolac, Ambene);
  • les blocages sont injectés directement dans la zone affectée, ce qui entraîne un effet rapide.

Onguents et gels à usage externe

Il s'agit du groupe de médicaments le plus abordable à usage domestique. Ils sont divisés en soulagement de l'inflammation, du réchauffement et des analgésiques..

Ces fonds sont souvent annoncés, les plus populaires: voltaren emulgel, nurofen, fastum gel. Avec l'ostéochondrose cervicale, toutes les pommades ne sont pas efficaces, de plus, en raison de leur disponibilité, elles sont parfois utilisées de manière déraisonnable et sans tenir compte des particularités de la pathogenèse. Avant d'utiliser tout médicament, vous devez subir un examen médical.

Les exercices de physiothérapie pour l'ostéochondrose cervicale doivent être effectués sans exacerbation aiguë. La plus grande efficacité de cette technique pendant la période de récupération. Pendant l'exécution du complexe, il ne devrait y avoir aucun inconfort ni douleur!

Exercice numéro 1Allongé sur le ventre, posez vos mains sur le sol, levez la tête et le torse, votre dos doit être droit. Restez dans cette position pendant 1-2 minutes. Abaissez lentement au sol. Répétez 2-3 fois.
Exercice numéro 2Allongé sur le ventre, étirez vos bras le long du corps, tournez la tête vers la gauche, essayez de toucher le sol avec votre oreille, puis tournez la tête vers la droite. Répétez 6-7 fois dans chaque direction.
Exercice numéro 3En position assise, inspirez penché en avant et essayez de toucher votre poitrine avec votre tête, puis expirez, penchez-vous en arrière et inclinez la tête en arrière. Répétez 10-15 fois.
Exercice numéro 4En position assise, placez vos paumes sur votre front, appliquez une pression avec vos paumes sur votre front et le front sur votre paume. Continuez cet exercice pendant 30 secondes. Répétez 2-3 fois.
Exercice numéro 5Tournez lentement la tête d'un côté, puis de l'autre. 10 rotations dans chaque direction. Assurez-vous que les étourdissements n'apparaissent pas. Lorsqu'il apparaît, l'exercice s'arrête.

Massage pour l'ostéochondrose cervicale

Le massage doit être effectué avec soin, sans charges de puissance. Un massage inefficace et non professionnel peut se terminer en mauvais état. Le mouvement doit s'étendre à la colonne cervicale, au col et à une partie du dos. Le massage est effectué en position couchée, dans les cas extrêmes, en position assise.

Les techniques sont basées sur les techniques suivantes:

  1. Caressant. Effets sur les couches superficielles de la peau. Avec la paume des mains ou le bout des doigts de la tête et plus bas au tiers supérieur du milieu du dos. Caresser à partir de la base du cou peut également être en zigzag;
  2. Pressant. Exposition aux couches profondes de la peau dans le tiers supérieur du dos. Les doigts (pouce et index) sur le cou effectuent des mouvements pour capturer la peau, rappelant la compression. Cela se fait avec soin, les tissus proches des vertèbres ne sont pas impliqués;
  3. Trituration. Le but de la procédure est de réchauffer la peau et d'augmenter le flux sanguin dans la zone du col. Il est effectué avec beaucoup de soin. L'impact sur les apophyses épineuses des vertèbres n'est pas autorisé. Le frottement peut être remplacé par des mouvements ressemblant au sciage ou à des mouvements circulaires;
  4. Pétrissage. Son importance est limitée, car elle affecte les tissus très profondément couchés, ce qui peut aggraver la pathologie.

L'auto-massage avec ostéochondrose cervicale est réalisé en position assise confortable. Utilisez des méthodes de caresse, de meulage circulaire dans le cou ou les épaules. Il est conseillé de combiner la méthode de l'auto-massage avec le frottement de diverses pommades qui améliorent le flux sanguin et soulagent la douleur dans la zone de pétrissage.

Physiothérapie

Parallèlement à la prise de médicaments, le patient doit subir des procédures physiothérapeutiques. Ils augmentent l'efficacité des médicaments et aident à restaurer les articulations et les disques intervertébraux..

  1. Électrophorèse - les ions d'un médicament anesthésique pénètrent dans un point sensible, en raison de l'action du courant électrique. Souvent fait avec de la novocaïne ou de la lidocaïne.
  2. Thérapie au laser - possède des propriétés anti-inflammatoires, garantit une meilleure circulation sanguine, grâce à une exposition à la lumière.
  3. Thérapie magnétique - soulage le gonflement des tissus, a un effet analgésique.
  4. Échographie - il y a une amélioration des processus métaboliques, anesthésiant, soulageant l'inflammation des zones endommagées.

Sous forme de physiothérapie, plusieurs procédures sont utilisées. Le médecin prescrit un traitement, en s'appuyant sur les indications et l'absence de contre-indications.

Remèdes populaires

Un traitement alternatif doit être utilisé en complément de la pharmacothérapie et de l'éducation physique; des méthodes complètement non conventionnelles ne permettront pas de se débarrasser de la maladie..

Que faire de l'ostéochondrose cervicale à la maison:

  1. Versez une feuille de raifort fraîche avec de l'eau bouillante, refroidissez un peu, fixez-la au cou avec l'intérieur, fixez avec un mince chiffon naturel. Faites la procédure avant le coucher, laissez la compresse pendant la nuit.
  2. Râper les pommes de terre crues sur une râpe fine, mélanger dans des proportions égales avec du miel liquide chaud. Le mélange est utilisé pour les compresses, la procédure est effectuée 1-2 fois par semaine.
  3. Mélanger un œuf cru avec 100 ml d'huile de tournesol, 20 ml de vinaigre et 20 g de farine, retirer le mélange dans un endroit sombre pendant 48 heures, retirer le film de la surface. Moyens de maculer la zone enflammée avant le coucher, à conserver au réfrigérateur.
  4. En mai, ramassez les bourgeons de pin jusqu'à 2 cm de long, coupez-les en fines rondelles, mettez-les dans un récipient en verre foncé. Prenez 2 parties de sucre pour 1 partie de la matière première, retirez le médicament dans un endroit sombre pendant 2 semaines. Boire 5 ml du mélange trois fois par jour, ne pas avaler immédiatement, tenir 2-3 minutes dans la bouche. Durée du cours - 15-20 jours, répéter 2-3 fois par an.
  5. Broyer 150 g d'ail pelé et 400 g de canneberges, mettre le mélange dans un bol en verre, ajouter 24 ml de miel après 24 heures, mélanger. Prendre 5 ml de médicament trois fois par jour avant les repas.

Pour faire face à une douleur intense, extraire les excès de sel aidera la feuille de chou, huilée de miel, fixera la compresse sur le cou avec un foulard chaud, laissez-la toute la nuit.

Applicateur Kuznetsova

L'utilisation des applicateurs de Kuznetsov est l'une des méthodes de traitement des maladies de la colonne vertébrale, y compris l'ostéochondrose.

L'impact de l'appareil sur la région cervicale normalise les processus métaboliques, soulage la douleur, augmente le tonus musculaire, améliore la circulation sanguine, augmente la conductivité du tissu nerveux, etc..

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle est basée sur le principe de la restauration des fonctions motrices et de la mobilité entre les vertèbres..

Initialement, les manipulations consistent en un léger massage relaxant, puis le médecin exerce de plus en plus de force, agit sur les vertèbres en appuyant et en tournant le cou.

Chirurgie

La colonne vertébrale est la base de tout le corps humain. Lors du diagnostic de toute pathologie associée à la colonne vertébrale, les spécialistes cherchent à l'éliminer de manière thérapeutique. Toute chirurgie de la colonne vertébrale est dangereuse pour la vie humaine.

Avec l'ostéochondrose cervicale, une intervention chirurgicale est autorisée avec les indications suivantes:

  • hernie intervertébrale, spondylolisthésis, sténose vertébrale;
  • absence de résultats de traitement lorsqu'ils sont exposés pendant plus de six mois;
  • formation d'ostéophytes.

La médecine moderne offre de nombreuses façons d'effectuer une intervention chirurgicale avec un minimum de risques pour la santé et la vie du patient. Le mode opératoire est choisi par le chirurgien et non par le thérapeute. Après la chirurgie, le patient aura besoin d'une longue période de rééducation, qui comprendra également des méthodes de thérapie conservatrice. Le pronostic après chirurgie est favorable.

La prévention

L'ostéochondrose cervicale est une maladie qui se développe tout d'abord avec un mode de vie inapproprié. En conséquence, la prévention de la maladie est un mode de vie sain..

Il est possible de réduire le risque de développer SHO si:

  • éliminer les facteurs provoquant;
  • faire des exercices réguliers;
  • Ne recourez pas à un effort physique intense;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes;
  • essayez d'être aussi nerveux que possible;
  • mange bien.

Le respect des mesures préventives permettra d'accélérer le processus de guérison et d'éliminer la probabilité de rechute. Les personnes âgées et celles qui ont une prédisposition héréditaire, il est recommandé de respecter constamment la prévention. Le respect du régime alimentaire, la mise en place d'exercices simples apportera certainement un résultat positif. Il est également utile de faire du yoga et de la natation..

Ostéochondrose cervicale: est-il possible de guérir?

Contenu

L’image de la vie d’une personne se reflète souvent le plus désagréablement dans son état de santé. Si vous ne bougez pas beaucoup dans la vie quotidienne, ne faites pas de sport et ne passez pas beaucoup de temps derrière un écran d'ordinateur, le risque de développer une maladie telle que l'ostéochondrose cervicale est élevé. Nous parlerons de la façon d'identifier les symptômes de cette maladie et de commencer un traitement en temps opportun..

Actuellement, l'ostéochondrose cervicale est l'une des maladies les plus courantes. Au cours de la recherche, il a été révélé qu'un adulte sur cinq y est exposé. Le principal danger de la maladie est qu'elle réduit considérablement les fonctions motrices de la colonne vertébrale.

Raisons du développement

Les médecins pensent que la principale cause du développement de la maladie est un trouble métabolique. Des changements négatifs dans les vertèbres et les disques intervertébraux peuvent également se produire pour les raisons suivantes:

  1. Activité physique excessive sur la colonne vertébrale. Une personne peut ne pas attacher d'importance aux microtraumatismes, mais le manque de traitement opportun à l'avenir conduit souvent au développement d'une telle maladie.
  2. Le développement de divers troubles des tissus osseux et musculaires (scoliose, pieds plats).
  3. L'apparition de hernies et de croissances intervertébrales dues à des blessures antérieures.
  4. Mode de vie inactif, accompagné d'un long séjour dans la même position (travail "sédentaire", manque d'activité physique nécessaire).
  5. Prédisposition génétique.
  6. Long état de stress. Il affecte négativement le système cardiovasculaire, provoquant des crampes.

Symptômes principaux

Lors de l'identification des symptômes, vous devez faire attention au fait qu'ils diffèrent dans une certaine mesure des manifestations de cette maladie se développant dans d'autres parties de la colonne vertébrale:

  1. douleur dans le cou, le cou, les épaules,
  2. tension musculaire dans le cou et sa mobilité limitée,
  3. crunch dans le cou lors des tours de tête,
  4. maux de tête nuque,
  5. fatigue fréquente dans les muscles endoloris,
  6. altération de la coordination des mouvements,
  7. douleur périodique dans le cœur,
  8. dépôt de sels dans la colonne vertébrale.

Si vous constatez chez vous un ou plusieurs des symptômes ci-dessus, contactez immédiatement votre médecin. Diverses pathologies de la colonne vertébrale sont une spécialisation d'un vertébrologue. Si vous ne pouvez pas obtenir de rendez-vous avec lui, vous pouvez consulter un neurologue ou un thérapeute. Si le diagnostic est confirmé, le médecin prescrira le traitement nécessaire, comprenant à la fois des médicaments et de la physiothérapie.

Stades de la maladie

Non seulement le fait de la présence de cette maladie est révélé chez les patients qui sont allés chez le médecin, pendant l'examen, son degré devient également clair. Cette classification a été développée en fonction du développement des processus dégénératifs observés chez les patients.

Exercices pour l'ostéochondrose - vidéo:

L'étape 1 est caractérisée par l'apparition de fissures à la surface de l'anneau fibreux du disque intervertébral. Pour les personnes, cela se manifeste par des douleurs aiguës «lancinantes» périodiques dans le cou, un gonflement et des crampes. Dans le contexte de cette condition, elle se développe souvent:

  1. Syndrome de Wright. Il se caractérise par des troubles circulatoires dus à la compression des vaisseaux et des troncs du plexus brachial. Le patient a des douleurs dans le muscle pectoral, un engourdissement des mains, en essayant de les reprendre.
  2. Syndrome de Nuffziger. Les racines du plexus brachial sont pincées à cause de cela, le patient peut ressentir une douleur dans la région de l'avant-bras et de la ceinture scapulaire, il a une faiblesse dans ses mains et une hypotrophie musculaire se développe.
  3. Cervicalgie. La douleur dans les muscles du cou s'accompagne de tension et d'une perte partielle de mobilité.

L'étape 2 commence par sécher l'anneau fibreux et réduire la distance entre les vertèbres. Des processus osseux spécifiques (ostéophytes) commencent à apparaître un peu plus tard. Aux symptômes ci-dessus à ce stade, le syndrome de la tête tombante est ajouté. Il se caractérise par le fait qu'une personne doit soutenir sa tête avec sa main afin de réduire la gravité des sensations douloureuses pour elle-même. Une exacerbation sur plusieurs années peut se produire pendant de courtes périodes..

Le stade 3 est considéré comme le plus difficile à traiter. Il y a une rupture complète de la capsule articulaire et un prolapsus du noyau gélatineux, ce qui conduit à la formation de hernies intervertébrales. À cet égard, non seulement une douleur aiguë est observée, des étourdissements et des évanouissements deviennent des manifestations fréquentes de la maladie.

Que se passe-t-il si vous commencez la maladie?

L'ostéochondrose cervicale nuit à tout le corps humain. En raison des changements dans la position des vertèbres et de la formation de croissances, les vaisseaux sanguins sont comprimés. Cela entraîne des troubles circulatoires, sape le fonctionnement du système cardiovasculaire et altère l'activité cérébrale. Il y a des problèmes de rythme cardiaque, une diminution de la concentration et des migraines apparaissent. En conséquence, l'ostéochondrose cervicale peut provoquer des maladies telles que les accidents vasculaires cérébraux et le syndrome de l'artère vertébrale.

Méthodes de traitement

Selon le stade de la maladie, les médecins utilisent des méthodes conservatrices et chirurgicales. Une thérapie complexe peut également être prescrite si nécessaire. En règle générale, le traitement vise plusieurs tâches à la fois:

  1. neutralisation de la douleur;
  2. amélioration de la circulation sanguine;
  3. élimination de l'œdème;
  4. renforcement musculaire.

Dans le cadre du traitement médicamenteux, le médecin traitant prescrit souvent des complexes de vitamines qui améliorent le métabolisme, des médicaments anti-inflammatoires à large spectre, des antispasmodiques. En tant que thérapie, thérapie par l'exercice, massage, acupuncture (améliore considérablement le flux sanguin dans le cou), la gymnastique pour le cou est largement utilisée. Pendant la maladie, il est nécessaire de prendre soin de renforcer le système cardiovasculaire. À cet égard, la physiothérapie est efficace (électrophorèse, thérapie au laser, ultrasons, magnétothérapie). La décision de recourir à une intervention chirurgicale est prise par le médecin, sa faisabilité est directement liée à la gravité de l'état de santé du patient.

La prévention

Ayant une prédisposition héréditaire à une maladie telle que l'ostéochondrose cervicale, il est nécessaire de penser à des mesures préventives. Il en va de même pour les personnes à risque en raison d'un mode de vie insuffisamment actif..

  1. Incluez le sport dans votre horaire quotidien. Les experts estiment que la natation est la plus efficace pour lutter contre une maladie telle que l'ostéochondrose cervicale..
  2. Faites attention à votre propre alimentation et essayez de manger plus d'aliments contenant du calcium et du magnésium..
  3. Surveillez la position de votre corps pendant le sommeil. Vous ne voulez pas que l'ostéochondrose cervicale soit votre diagnostic? Jeter ensuite rapidement le matelas excessivement doux et l'oreiller haut.
  4. Si vous passez beaucoup de temps devant l'ordinateur et que vous avez également un travail sédentaire, commencez à faire régulièrement des exercices pour le cou et à vous auto-masser régulièrement.
  5. Essayez de contrôler votre propre poids. Le surpoids devient souvent une cause naturelle de diminution de l'activité physique, ce qui affaiblit les muscles et augmente le risque de développer la maladie..