Préoccupé par l'ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique? Symptômes, traitement, prévention, code de la maladie selon la CIM-10

  • Luxations

L'ostéochondrose est une pathologie de la colonne vertébrale dans laquelle les disques intervertébraux perdent leur capacité à fonctionner normalement. L'ostéochondrose peut être cervicale, thoracique et lombaire. De plus, les formes de la maladie sont courantes dans lesquelles plusieurs parties de la colonne vertébrale sont affectées à la fois.

Code ICD - qu'est-ce que c'est?

Le Code international de classification des maladies attribue un numéro spécifique aux maladies. Pour la première fois, une telle classification a été adoptée en 1893 et, après la création de l'Organisation mondiale de la santé (1948), elle a été transférée à la juridiction de cette organisation. La Classification internationale des maladies a été révisée à plusieurs reprises et sa dernière version a été approuvée en 1990..

La CIM-10 a été introduite dans la pratique en 1999 en tant que document réglementaire unique pour la comptabilité d'incidence en Russie..

Pourquoi avons-nous besoin d'une classification internationale des maladies??

La classification internationale des maladies est nécessaire:

  1. gérer les soins de santé au niveau moderne;
  2. pour le fonctionnement efficace des établissements de santé;
  3. pour le développement de la science médicale;
  4. accroître le contenu informationnel et la fiabilité des systèmes d'information dont la création ne peut se faire sans classification.

La base de la classification de la CIM-10 est un code à trois chiffres qui est attribué aux maladies, et sert également de niveau de codage obligatoire pour les données de mortalité soumises à l'OMS, et est utilisé dans les comparaisons internationales de base.

Les principales différences de la CIM-10

Contrairement à la CIM-9, la CIM-10 est beaucoup plus volumineuse. Dans la version 9, des codes exclusivement numériques ont été utilisés de 001 à 999, et dans la version 10, un codage alphanumérique a été adopté - de A00 à Z99, ce qui a considérablement augmenté le nombre de catégories utilisées pour la classification..

Il n'y avait que 30 catégories à trois chiffres dans le département de la CIM-9 pour les maladies mentales, la CIM-10 en contient 100. D'autres catégories sont combinées pour obtenir des groupes plus larges pouvant être utilisés dans les soins de santé primaires, ainsi qu'en médecine générale.

Innovations de la dixième version

Les mises à jour officielles de la classification actuelle de la CIM-10 sont publiées sous forme de listes annuelles. Ces listes indiquent qui a proposé la mise à jour, la mise à jour elle-même et la date de son entrée en vigueur. Toutes les mises à jour de l'ICD sont approuvées par les gestionnaires..

Formes de la maladie dans la classification internationale

Cette maladie est l'une des formes de dorsopathies déformantes, qui sont marquées par les codes M40-M43. Directement, l'ostéochondrose selon la CIM-10 elle-même a le code M42. La classification de cette maladie dépend de la localisation du processus pathologique et de l'âge du patient.

Jeune

Les codes suivants sont fournis pour l'ostéochondrose juvénile:

  • M42.00 - localisation dans plusieurs parties de la colonne vertébrale;
  • ... 01 - la région occipitale, ainsi que 1 et 2 vertèbres cervicales;
  • ... 02 - colonne vertébrale cervicale;
  • ... 03 - cervicale et thoracique;
  • ... 04 - poitrine;
  • ... 05 - lombaire et thoracique;
  • ... 06 - lombaire;
  • ... 07 - lombaire et sacré;
  • ... 08 - sacrée et sacrococcygienne;
  • ... 09 - douteux (localisation non spécifiée).

Chez l'adulte

Pour l'ostéochondrose chez l'adulte, les codes suivants sont fournis:

  • M42.1 - plusieurs départements;
  • ... 11 - la région occipitale et cervicale;
  • ... 12 - colonne vertébrale cervicale;
  • ... 13 - région cervicothoracique;
  • ... 14 - thoracique;
  • ... 15 - poitrine et lombaire;
  • ... 16 - lombaire;
  • ... 17 - lombo-sacré;
  • ... 18 - sacrée et sacrococcygienne;
  • ... 19 - douteux (localisation non spécifiée).

Non spécifié

L'ostéochondrose non spécifiée implique qu'il n'y a pas suffisamment de données pour établir un diagnostic précis. Pour ce faire, utilisez 42.9:

  • M42.9 - plusieurs départements;
  • ... 91 - la région occipitale et cervicale;
  • ... 92 - rachis cervical;
  • ... 93 - région cervicothoracique;
  • ... 94 - poitrine;
  • ... 95 - thoracique et lombaire;
  • ... 96 - lombaire;
  • ... 97 - lombo-sacré;
  • ... 98 - sacrée et sacrococcygienne;
  • ... 99 - ostéochondrose non précisée de douteux (localisation non spécifiée).

Chondrose thoracique

Le fait que cette pathologie se produise n'est pas souvent dû à la structure de la région thoracique. Dans cette zone de la colonne vertébrale, les vertèbres sont plus minces et de plus grand diamètre. De plus, cette zone solide et sédentaire est protégée par la poitrine et les côtes. En raison de la courbure physiologique, une partie de la charge va vers la face avant et avec la croissance des ostéophytes et le prolapsus des disques, la moelle épinière n'est pas affectée.

Les causes

Les raisons peuvent être:

  1. mode de vie passif;
  2. blessures à la colonne vertébrale;
  3. faiblesse des muscles spinaux;
  4. posture altérée du dos.

Symptômes

L'ostéochondrose thoracique s'accompagne des signes cliniques suivants:

  • douleur - d'un léger inconfort à une ceinture sévère;
  • picotements et engourdissements dans la poitrine ou les orteils;
  • difficulté à tourner le corps;
  • forte tension musculaire dans la région thoracique du dos.

Les stades de la maladie et leurs symptômes caractéristiques sont discutés ici..

Traitement

De plus, il est obligatoire de nommer:

Pour en savoir plus sur le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose mammaire, cliquez ici..

La prévention

La prévention de l'ostéochondrose mammaire est:

  • mode de vie sain et actif;
  • nutrition adéquat;
  • exercice régulier;
  • posture correcte;
  • séance d'entraînement sédentaire horaire.

Actuellement, les codes décrits ci-dessus sont utilisés pour classer l'ostéochondrose. La CIM-10 est adoptée dans de nombreux pays et vous permet d'éviter les inexactitudes dans la compréhension de la maladie, ainsi que d'éliminer divers désaccords sur cette maladie. En outre, en utilisant cette classification, les médecins de nombreux pays peuvent partager leurs expériences concernant le traitement de l'ostéochondrose et d'autres maladies.

Ostéochondrose de la colonne vertébrale (M42)

[code de localisation voir ci-dessus (M40-M54)]

Exclut: la cyphose positionnelle (M40.0)

Exclut: la cyphose positionnelle (M40.0)

Index alphabétiques ICD-10

Causes externes de blessures - les termes de cette section ne sont pas des diagnostics médicaux, mais une description des circonstances dans lesquelles l'événement s'est produit (classe XX. Causes externes de morbidité et de mortalité. Codes des rubriques V01-Y98).

Médicaments et produits chimiques - un tableau des médicaments et produits chimiques qui ont provoqué un empoisonnement ou d'autres effets indésirables.

En Russie, la Classification internationale des maladies de la 10e révision (CIM-10) a été adoptée en tant que document réglementaire unique pour prendre en compte la morbidité, les causes des recours publics auprès des institutions médicales de tous les départements et les causes de décès.

La CIM-10 a été introduite dans la pratique des soins de santé dans toute la Fédération de Russie en 1999 par arrêté du Ministère de la Santé de Russie du 27 mai 1997 n ° 170

La publication d'une nouvelle révision (CIM-11) est prévue par l'OMS en 2022.

Abréviations et conventions dans la Classification internationale des maladies de la 10e révision

EDR - sans spécifications supplémentaires.

NKDR - non classé (s) dans d'autres rubriques.

† est le code de la maladie sous-jacente. Le code principal du système de double codage contient des informations sur la principale maladie généralisée.

* - code optionnel. Un code supplémentaire dans un système à double codage contient des informations sur la manifestation de la maladie généralisée sous-jacente dans un organe ou une zone séparé du corps.

Ostéochondrose dans la classification internationale des maladies de la 10e révision ou (CIM-10)

La CIM-10 est considérée comme la classification internationale des maladies de la 10e révision. Sa signification principale est que toute maladie de cette classification se voit attribuer un code spécifique. Il peut être enregistré sur une carte ambulatoire, les antécédents médicaux et, surtout, dans les documents de la Caisse d'assurance maladie.

Les diagnostics sont parfois très lourds, car certains patients ont toute une gamme de maladies. C'est là que l'ICD-10 vient à la rescousse. Considérez cela avec l'exemple d'une maladie aussi courante que l'ostéochondrose de la colonne vertébrale. L'ostéochondrose dans la CIM-10 appartient à la classe XIII, qui comprend la pathologie du système musculo-squelettique et des tissus conjonctifs (codes M00 à M99).

Formes d'ostéochondrose dans la classification internationale

Dans la 13e classe du classement international, l'ostéochondrose appartient à une sous-classe de dorsopathies (pathologies du dos - de M40 à M54). Cette maladie fait partie des dorsopathies déformantes, enregistrées sous les codes M40 - M43. En fait, l'ostéochondrose selon la CIM-10 a le code M42.

Le processus dégénératif peut être localisé:

  • dans la région occipitale, y compris la première ou la deuxième vertèbre du cou;
  • dans la région cervicale de la colonne vertébrale (première à septième vertèbres cervicales);
  • dans la région thoracique;
  • dans le bas du dos;
  • dans les vertèbres sacrées;
  • dans plusieurs parties de la colonne vertébrale à la fois.

Codes CIM-10 pour les variétés d'ostéochondrose

Ostéochondrose juvénile

  • M42.00 - Ostéochondrose juvénile, localisée dans plusieurs parties de la colonne vertébrale.
  • M42.01 - Ostéochondrose juvénile localisée à l'arrière de la tête, ainsi que les première et deuxième vertèbres de la région cervicale.
  • M42.02 - Ostéochondrose cervicale juvénile - dans la CIM 10, il s'agit d'un processus dystrophique localisé dans les vertèbres cervicales (C1-C7).
  • M42.03 - Ostéochondrose d'âge jeune, localisée dans les zones cervicales et thoraciques de la colonne vertébrale.
  • M42.04 - Ostéochondrose juvénile avec localisation isolée dans la région thoracique.
  • M42.05 - Ostéochondrose juvénile des vertèbres lombaires et thoraciques.
  • M42.06 - Ostéochondrose de l'adolescence avec localisation du processus pathologique dans les vertèbres lombaires.
  • M42.07 - Ostéochondrose juvénile des divisions lombaire et sacrée.
  • M42.08 - Ostéochondrose des jeunes hommes, localisée dans les services sacré et sacrococcygien.
  • M42.09 - Ostéochondrose de l'adolescence avec localisation non spécifiée (douteuse).

Ostéochondrose des adultes

  • M42.1 - Ostéochondrose adulte avec localisation de la pathologie dans plusieurs services.
  • M42.11 - Ostéochondrose de la région occipitale adulte et des vertèbres cervicales (C1-C2).
  • M42.12 - Ostéochondrose des adultes dans la colonne cervicale.
  • M42.13 - Chondrose des adultes avec localisation dans la région cervicothoracique.
  • M42.14 - Processus dystrophique chez l'adulte dans le rachis thoracique.
  • M42.15 - Ostéochondrose thoracique et lombaire.
  • M42.16 - dans l'ostéochondrose CIM-10 du lombaire chez l'adulte.
  • M42.17 - Ostéochondrose des vertèbres lombo-sacrées chez l'adulte.
  • M42.18 - Ostéochondrose de l'adulte, localisée dans la région du rachis sacro-coccygien et sacré.
  • M42.19 - Ostéochondrose des adultes, localisation non précisée.

Ostéochondrose, sans précision

Dans la CIM-10, une ostéochondrose non spécifiée de la colonne vertébrale implique qu'il existe des doutes sur le moment de l'occurrence - à l'adolescence ou à l'âge adulte, ou les données sont insuffisantes pour établir un diagnostic précis. Ces formes de la maladie dans la classification internationale sont sous le code M42.9.

Ceux-ci inclus:

  • M42.9 - Ostéochondrose non spécifiée dans plusieurs services.
  • M42.91 - Ostéochondrose non spécifiée des 1-2 vertèbres du cou et de la région occipitale.
  • M42.92 - dans la CIM 10 Ostéochondrose du rachis cervical, sans précision.
  • M42.93 - Localisation du processus dystrophique non spécifié dans les régions thoraciques et cervicales.
  • M42.94 - Ostéochondrose non spécifiée isolée dans la région thoracique.
  • M42.95 - Chondrose des vertèbres thoraciques et lombaires, sans précision.
  • M42.96 - Ostéochondrose non spécifiée des vertèbres lombaires.
  • M42.97 - Ostéochondrose, sans précision avec localisation dans la région lombo-sacrée de la colonne vertébrale.
  • M42.98 - Chondrose des articulations sacrée et sacrococcygienne de la colonne vertébrale, sans précision.
  • M42.99 - Ostéochondrose non précisée de localisation non spécifiée.

Conclusion

C'est cette classification des variétés d'ostéochondrose qui est actuellement utilisée. La CIM-10, adoptée dans la plupart des pays, vous permet de vous débarrasser des inexactitudes dans la compréhension des maladies et d'éliminer les désaccords existants sur les noms des maladies. L'utilisation des codes de la CIM-10 pour l'ostéochondrose et d'autres maladies permet aux médecins de différents pays et nationalités d'échanger leurs expériences.

Nous savons tous ce qu'est la douleur et l'inconfort. L'arthrose, l'arthrite, l'ostéochondrose et les maux de dos gâchent gravement la vie, limitant dans les actions normales - il est impossible de lever la main, de marcher sur un pied, de sortir du lit.

Particulièrement fortement, ces problèmes commencent à se manifester après 45 ans. Face à une faiblesse physique, la panique s'installe et est terriblement désagréable. Mais cela ne doit pas avoir peur - vous devez agir! Quels moyens devraient être utilisés et pourquoi - dit le principal chirurgien orthopédiste Sergei Bubnovsky. En savoir plus >>>

Description de l'ostéochondrose de la colonne lombaire et code selon la CIM-10. Symptômes et traitement

Les spécialistes de l'hôpital de Yusupov s'occupent des problèmes de troubles du système musculo-squelettique, effectuent des opérations pour restaurer le fonctionnement normal du système musculo-squelettique, des mesures de réadaptation, qui comprennent la physiothérapie, la physiothérapie et d'autres méthodes de traitement. L'hôpital utilise le classificateur international des maladies - CIM 10. Le système de codage utilise des codes spéciaux qui contiennent des informations complètes sur la maladie. L'encodage aide à protéger le patient contre la divulgation du diagnostic, pratique pour le traitement des informations médicales.

Le système de codage utilise des lettres de l'alphabet latin et des chiffres. Les variétés de la maladie sont indiquées après le code de classification principal, séparées par un point. Par exemple: code CIM 10 ostéochondrose de la colonne vertébrale - M42, ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale (un type d'ostéochondrose) - M42.0. Dans le système de classification des maladies (codes CIM), l'ostéochondrose appartient à la classe 13. La maladie fait référence aux dorsopathies, qui couvrent les codes de M40 à M54. Toutes les maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif sont codées dans le système sous les codes M00-M99.

Diverses sous-classifications de la dorsopathie qui ne sont pas classées ailleurs sont indiquées dans M40-43. Codes utilisés pour clarifier la localisation de la maladie (dorsopathies déformantes M40-M43):

  • plusieurs sections de la lésion - 0.
  • région occipitale-atlanto-axiale -1.
  • colonne cervicale - 2.
  • colonne cervicothoracique - 3.
  • colonne vertébrale thoracique - 4.
  • localisation de la maladie dans la région thoracique et lombaire - 5.
  • lombaire - 6.
  • lombo-sacré - 7.
  • département sacrococcygien et sacré - 8.
  • département non spécifié - 9.

Description de la maladie dans la classification internationale

L'ostéochondrose est une maladie du système musculo-squelettique dans laquelle des changements dégénératifs-dystrophiques se produisent dans les disques intervertébraux. Selon la CIM-10, l'ostéochondrose de la colonne vertébrale appartient à la rubrique "Dorsopathies déformantes", son code est M42.1 - "Ostéochondrose des adultes". Pour indiquer le niveau de dommage, il existe les signes supplémentaires suivants:

  • 0 - Épines multiples.
  • 1 - la région de l'occiput, les première et deuxième vertèbres cervicales.
  • 2 - Zone du cou.
  • 3 - Cervicothoracique.
  • 4 - Département thoracique.
  • 5 - Région lombo-thoracique.
  • 6 - Lombaire.
  • 7 - Lumbosacral.
  • 8 - Service sacré et sacro-coccygien.
  • 9 - Localisation non spécifiée.

Ostéochondrose ICD 10

L'ostéochondrose est une maladie qui affecte le système squelettique non seulement des adultes, mais aussi des enfants et des adolescents. Chez l'adulte, l'ostéochondrose se développe à la suite d'une exposition à des facteurs négatifs, de conditions de travail difficiles et monotones, de traumatismes, de stress, les personnes âgées sont sensibles à la maladie. Afin que l'ostéochondrose ne se développe pas chez les enfants et les adolescents, certaines règles doivent être suivies: traiter en temps opportun le pied bot, les pieds plats et d'autres troubles de la condition des pieds, ne pas permettre à l'enfant de soulever des poids, stimuler le sport pour le développement des muscles du dos, maintenir une posture normale.

Les spécialistes de l'hôpital de Yusupov s'occupent des problèmes de troubles du système musculo-squelettique, effectuent des opérations pour restaurer le fonctionnement normal du système musculo-squelettique, des mesures de réadaptation, qui comprennent la physiothérapie, la physiothérapie et d'autres méthodes de traitement. L'hôpital utilise le classificateur international des maladies - CIM 10. Le système de codage utilise des codes spéciaux qui contiennent des informations complètes sur la maladie. L'encodage aide à protéger le patient contre la divulgation du diagnostic, pratique pour le traitement des informations médicales.

Le système de codage utilise des lettres de l'alphabet latin et des chiffres. Les variétés de la maladie sont indiquées après le code de classification principal, séparées par un point. Par exemple: code CIM 10 ostéochondrose de la colonne vertébrale - M42, ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale (un type d'ostéochondrose) - M42.0. Dans le système de classification des maladies (codes CIM), l'ostéochondrose appartient à la classe 13. La maladie fait référence aux dorsopathies, qui couvrent les codes de M40 à M54. Toutes les maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif sont codées dans le système sous les codes M00-M99.

Diverses sous-classifications de la dorsopathie qui ne sont pas classées ailleurs sont indiquées dans M40-43. Codes utilisés pour clarifier la localisation de la maladie (dorsopathies déformantes M40-M43):

  • plusieurs sections de la lésion - 0.
  • région occipitale-atlanto-axiale -1.
  • colonne cervicale - 2.
  • colonne cervicothoracique - 3.
  • colonne vertébrale thoracique - 4.
  • localisation de la maladie dans la région thoracique et lombaire - 5.
  • lombaire - 6.
  • lombo-sacré - 7.
  • département sacrococcygien et sacré - 8.
  • département non spécifié - 9.

Ostéochondrose juvénile: code 10 de la CIM

Code CIM 10 ostéochondrose juvénile vertébrale - M42.0 (la maladie de Calvet, la maladie de Scheuermann, la cyphose positionnelle est une exception). Dans la classification de la CIM 10, dans la section «Maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif», dans le bloc «Dorsopathies» (code M40-M54), il y a une section «Déformation des dorsopathies» (code M40-M43). L'ostéochondrose de la colonne vertébrale dans la CIM 10 est sous le code M 42. M42 comprend les codes suivants:

  • ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale M 42.0
  • ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte M 42.1.
  • ostéochondrose vertébrale, sans précision M 42,9.

Les causes

Les causes les plus courantes d'ostéochondrose lombaire sont les suivantes:

  1. muscles et appareils ligamentaires peu développés (le plus souvent en raison du manque d'activité physique suffisante);
  2. scoliose (en particulier lors de la formation de la posture);
  3. manque de macro et microéléments, en particulier de calcium, ou une violation de leur absorption;
  4. prédisposition génétique;
  5. hypothermie du bas du dos;
  6. surmenage physique et neuro-émotionnel;
  7. puissance et sports extrêmes sans entraînement approprié;
  8. blessures musculo-squelettiques;
  9. fluctuations importantes de poids (grossesse, troubles hormonaux), obésité;
  10. position non physiologique fréquente du pied (talons, plates-formes, chaussures pas de taille), pieds plats;
  11. l'impact des conditions de travail nocives: vibrations, port de poids, charge inégale sur la colonne vertébrale, mouvements stéréotypés, poses statiques prolongées, séjour fréquent dans une position inconfortable et non physiologique pour le corps.

Signes et symptômes

Le tableau clinique de la maladie comprend:

  1. les syndromes réflexes, qui comprennent la douleur, les déformations de la colonne lombaire, la tension musculaire, les troubles de l'innervation et de l'approvisionnement en sang;
  2. syndromes ischémiques de compression: les syndromes dits radiculaires (compression des racines de la moelle épinière) et les accidents vasculaires cérébraux (compression des racines et des vaisseaux sanguins, entraînant une altération de l'apport sanguin aux racines de la moelle épinière).

La première étape se déroule presque imperceptiblement et est le plus souvent détectée par hasard. Les adultes au premier stade peuvent avoir de légères douleurs sourdes dans la région lombaire, à droite ou à gauche, passant indépendamment. Moins fréquemment, froideur des pieds. Chez les enfants, l'ostéochondrose dans les premiers stades est également presque asymptomatique. Il n'y a qu'occasionnellement une légère douleur sourde dans le bas du dos ou la jambe..

C'est au premier stade que l'ostéochondrose est mieux traitée et peut être arrêtée sans l'utilisation de médicaments. Par conséquent, il est très important de faire attention même aux signes mineurs et de se tourner vers un neurologue à temps, surtout quand il s'agit d'un enfant.

Chondrose thoracique

L'ostéochondrose fait référence à la classe XIII, à savoir «Maladie du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif» (codes M00 - M99), sous-classe «Dorsopathies déformantes» (codes M40 - M43).

Cette maladie est l'une des formes de dorsopathies déformantes, qui sont marquées par les codes M40-M43. Directement, l'ostéochondrose selon la CIM-10 elle-même a le code M42. La classification de cette maladie dépend de la localisation du processus pathologique et de l'âge du patient.

Jeune

Les codes suivants sont fournis pour l'ostéochondrose juvénile:

  • M42.00 - localisation dans plusieurs parties de la colonne vertébrale;
  • ... 01 - la région occipitale, ainsi que 1 et 2 vertèbres cervicales;
  • ... 02 - colonne vertébrale cervicale;
  • ... 03 - cervicale et thoracique;
  • ... 04 - poitrine;
  • ... 05 - lombaire et thoracique;
  • ... 06 - lombaire;
  • ... 07 - lombaire et sacré;
  • ... 08 - sacrée et sacrococcygienne;
  • ... 09 - douteux (localisation non spécifiée).

Chez l'adulte

Pour l'ostéochondrose chez l'adulte, les codes suivants sont fournis:

  • M42.1 - plusieurs départements;
  • ... 11 - la région occipitale et cervicale;
  • ... 12 - colonne vertébrale cervicale;
  • ... 13 - région cervicothoracique;
  • ... 14 - thoracique;
  • ... 15 - poitrine et lombaire;
  • ... 16 - lombaire;
  • ... 17 - lombo-sacré;
  • ... 18 - sacrée et sacrococcygienne;
  • ... 19 - douteux (localisation non spécifiée).

Non spécifié

L'ostéochondrose non spécifiée implique qu'il n'y a pas suffisamment de données pour établir un diagnostic précis. Pour ce faire, utilisez 42.9:

  • M42.9 - plusieurs départements;
  • ... 91 - la région occipitale et cervicale;
  • ... 92 - rachis cervical;
  • ... 93 - région cervicothoracique;
  • ... 94 - poitrine;
  • ... 95 - thoracique et lombaire;
  • ... 96 - lombaire;
  • ... 97 - lombo-sacré;
  • ... 98 - sacrée et sacrococcygienne;
  • ... 99 - ostéochondrose non précisée de douteux (localisation non spécifiée).

Le fait que cette pathologie se produise n'est pas souvent dû à la structure de la région thoracique. Dans cette zone de la colonne vertébrale, les vertèbres sont plus minces et de plus grand diamètre. De plus, cette zone solide et sédentaire est protégée par la poitrine et les côtes. En raison de la courbure physiologique, une partie de la charge va vers la face avant et avec la croissance des ostéophytes et le prolapsus des disques, la moelle épinière n'est pas affectée.

Les causes

Les raisons peuvent être:

  1. mode de vie passif;
  2. blessures à la colonne vertébrale;
  3. faiblesse des muscles spinaux;
  4. posture altérée du dos.

Symptômes

L'ostéochondrose thoracique s'accompagne des signes cliniques suivants:

  • douleur - d'un léger inconfort à une ceinture sévère;
  • picotements et engourdissements dans la poitrine ou les orteils;
  • difficulté à tourner le corps;
  • forte tension musculaire dans la région thoracique du dos.

Les stades de la maladie et leurs symptômes caractéristiques sont discutés ici..

Traitement

Le traitement de la pathologie peut être conservateur ou chirurgical - selon le stade et la gravité des symptômes.

De plus, il est obligatoire de nommer:

  1. Thérapie par l'exercice;
  2. physiothérapie;
  3. thérapie manuelle;
  4. massothérapie.

Pour en savoir plus sur le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose mammaire, cliquez ici..

La prévention

La prévention de l'ostéochondrose mammaire est:

  • mode de vie sain et actif;
  • nutrition adéquat;
  • exercice régulier;
  • posture correcte;
  • séance d'entraînement sédentaire horaire.

Actuellement, les codes décrits ci-dessus sont utilisés pour classer l'ostéochondrose. La CIM-10 est adoptée dans de nombreux pays et vous permet d'éviter les inexactitudes dans la compréhension de la maladie, ainsi que d'éliminer divers désaccords sur cette maladie. En outre, en utilisant cette classification, les médecins de nombreux pays peuvent partager leurs expériences concernant le traitement de l'ostéochondrose et d'autres maladies.

Complications

La progression de la maladie provoque le développement de complications et de diverses pathologies. Par exemple, tels que:

  • saillie et hernie du disque intervertébral;
  • déformation vertébrale (renforcement ou aplatissement de la lordose lombaire);
  • la croissance des ostéophytes sur les corps vertébraux et leurs processus;
  • parésie et paralysie des jambes, dystrophie musculaire;
  • dysesthésie persistante des membres inférieurs (troubles de la sensibilité: "chair de poule", "picotements", engourdissements - jusqu'au manque de sensibilité);
  • violation des fonctions des organes pelviens (incontinence urinaire et fécale, omission des organes génitaux féminins et violation de leurs fonctions, rétention urinaire, besoin impérieux, etc.)

En apparence, un diagnostic «inoffensif» et assez courant en l'absence de traitement opportun et adéquat conduit à une invalidité permanente et à une invalidité du patient. Par conséquent, il est très important de consulter un médecin et de commencer le traitement le plus tôt possible!

Diagnostique

Le diagnostic est posé par un neurologue basé sur:

  • plaintes
  • antécédents médicaux;
  • examen physique;
  • et études paracliniques.

Une radiographie de la région lombaire est obligatoire. Pour une vérification à cent pour cent du diagnostic, une IRM de la colonne lombaire est prescrite. Cette étude vous permet d'examiner en profondeur les vertèbres, les disques intervertébraux et les articulations, déterminant ainsi avec précision au maximum le niveau de dommages, le stade de l'ostéochondrose et les éventuelles maladies concomitantes et anomalies du développement.

Traitement

Pour le traitement de l'ostéochondrose sont utilisés:

  1. méthodes non médicamenteuses (régime, thérapie par l'exercice, massage, physiothérapie, manuel et acupuncture, traction squelettique sèche, corsets et matelas orthopédiques);
  2. médicaments (un groupe de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, relaxants musculaires, analgésiques non narcotiques, antispasmodiques, médicaments vasoactifs);
  3. blocus thérapeutique médical avec des médicaments;
  4. traitement chirurgical (utilisé dans les cas extrêmes).

M42 Ostéochondrose de la colonne vertébrale

Ferme. groupesSubstance activeAppellations commerciales
Antihypoxants et antioxydantsDiméthyloxobutylphosphonyl diméthylateDimephosphon ®
Complète les protéines, les acides aminés et leurs dérivésChondramine ®
Compléments de vitamines et de minérauxVITABS ® Artro
Produits BAA d'origine végétale, animale ou minéraleArthrovit
Vitamines et produits similaires à des vitamines en combinaisonsVitamine E + phosphate de calciumEndur-E 200
Pyridoxine + Thiamine + Cyanocobalamine + [Lidocaïne]Milgamma ®
Glucocorticostéroïdes en combinaisonsAmbene
Remèdes homéopathiquesArthromil Edas-119
Arthromil Edas-919
Discus compositum
Radiculosan
Solvants
Edas-119 (Solveig-E)
Autres moyens diversEnduit adhésif médical DORSAPLAST
Enduit adhésif médical Nanoplast forte ™
Correcteur du métabolisme osseux et cartilagineuxAlflutop
AMBENE ® Bio
DONA ®
Glucosamine *DONA ®
Sustagard ® Artro
Sulfate de chondroïtineARTRAVIR ® -INCAMFARM ®
Artradol ®
DROSTOP
INJECTRAN ®
Mucosat ®
Structum
CHONDROGARD ®
Chondroïtine-AKOS
Chondroxide ®
Pommade Chondroxide ®
Chondrolone ®
Combinaisons du métabolisme osseux et cartilagineux en combinaisonsGlucosamine + Ibuprofène + Sulfate de chondroïtineTeraflex ® Advance
Glucosamine + sulfate de chondroïtineKONDRONA ®
Teraflex ®
Localement irritantProvimenol ®
Pansements à la moutardeEnduit de moutarde
Pack moutarde
Pack de moutarde à l'huile d'eucalyptus
Paquet de plâtre moutarde universel
Extrait de poivre de CayenneEspol ®
Venin d'abeilleUngapiven
Irritant local en combinaisonsNonivamide + NicoboxylBetalgon ®
AINS OksikamaMéloxicam *Arthrosan ®
Dérivés d'acide propionique AINSDexketoprofen *Dexalgin ®
Dexalgin® 25
Ketodexal
Ibuprofène *Brufen
Brufen Retard
Brufen SR
Burana
Dolgit ®
Ibuprofène
Ibuprofen werth
Ibuprofène-sommet
Kétoprofène *Arthrosilen
VALUSAL ®
Ketoprofen Vramed
AINS Dérivés d'acide propionique en combinaisonIbuprofène + lévomentholRécif profond
Ibuprofène + paracétamolBrustan ®
AINS Dérivés d'acide salicylique en combinaisonCefecon ® N
AINS Dérivés d'acide acétique et composés apparentésDiclofénac *Voltaren ®
Diclovit ®
Diclofénac Sandoz ®
Diclofenac Acre ® Retard
Difen
Indométhacine *Indométhacine
Autres analgésiques non narcotiques, y compris les médicaments non stéroïdiens et autres anti-inflammatoiresBaume à l'huile chauffant Arthro-Aktiv ®
Capsules Arthro-Active ®
Pirabutol
Citralgin
Nimésulide *Nise ®
Nimulide
Flolid
Acide niflumique *Nifluril
Autres analgésiques non narcotiques, y compris les médicaments non stéroïdiens et autres anti-inflammatoires, en combinaisonsAlorom ®
Sondage

Le site officiel de la société RLS ®. Accueil Encyclopédie des médicaments et assortiment pharmaceutique de produits de l'Internet russe. Le catalogue de médicaments Rlsnet.ru permet aux utilisateurs d'accéder aux instructions, aux prix et aux descriptions des médicaments, des compléments alimentaires, des dispositifs médicaux, des dispositifs médicaux et d'autres produits. Le guide pharmacologique comprend des informations sur la composition et la forme de libération, l'action pharmacologique, les indications d'utilisation, les contre-indications, les effets secondaires, les interactions médicamenteuses, la méthode d'utilisation des médicaments, les sociétés pharmaceutiques. Le répertoire des médicaments contient les prix des médicaments et des produits pharmaceutiques à Moscou et dans d'autres villes russes.
Il est interdit de transmettre, copier, diffuser des informations sans l'autorisation de RLS-Patent LLC. Lors de la citation de documents d'information publiés sur les pages du site www.rlsnet.ru, un lien vers la source d'information est requis.

Beaucoup de choses plus intéressantes

© ENREGISTREMENT DES MÉDICAMENTS DE RUSSIE ® RLS ®, 2000-2020.

Tous les droits sont réservés.

L'utilisation commerciale des matériaux n'est pas autorisée..

Les informations sont destinées aux professionnels de la santé..

Maladies d'accompagnement

En plus de la spondylatrose, qui a déjà été mentionnée ci-dessus, avec l'ostéochondrose sont souvent diagnostiqués:

  • spondylolisthésis (déplacement des vertèbres les unes par rapport aux autres en raison d'une violation de la capacité de fixation des ligaments);
  • hypertrophie du ligament jaune (épaississement du ligament reliant les vertèbres à l'intérieur du canal rachidien);
  • ostéophytes (excroissances osseuses sur les corps vertébraux en raison de leur contact les uns avec les autres);
  • scoliose (courbure latérale de la colonne vertébrale).

Ces conditions peuvent aggraver considérablement l'évolution et le tableau clinique de l'ostéochondrose lombaire.

Le traitement de ces conditions dans la plupart des cas est conservateur et se résume à l'anesthésie et l'optimisation de la charge sur la colonne vertébrale. Dans les cas plus graves, lorsque le traitement conservateur n'est pas efficace, la chirurgie peut être utilisée.

Innovations de la dixième version

L'ostéochondrose appartient à la classe XIII
La principale innovation de la dixième révision de la classification internationale a été l'utilisation d'un système de codage alphanumérique, qui suppose la présence d'une seule lettre dans un en-tête à quatre chiffres. Il est suivi de chiffres. Par exemple, pour indiquer l'ostéochondrose juvénile du rachis cervical avec localisation à l'arrière de la tête, au niveau des première et deuxième vertèbres selon MBK-10, le code М42.01 a été adopté

Grâce à un tel système, la structure de codage a presque doublé. L'utilisation d'en-têtes de désignations de lettres ou de groupes de lettres permet de coder jusqu'à 100 catégories à trois chiffres dans chaque classe. Sur les 26 lettres des codes de la CIM, 25 ont été utilisées. Les désignations possibles de code vont de A à Z. La lettre U est enregistrée en tant que sauvegarde. Comme déjà mentionné, conformément à la CIM-10, un code avec la lettre M est attribué à l'ostéochondrose vertébrale.

Un autre point important a été l'inclusion à la fin de certaines classes de maladies d'une liste de rubriques pour les troubles qui peuvent survenir après des procédures médicales. Les titres indiquent des conditions graves pouvant survenir après certaines interventions..

L'une des innovations les plus importantes est l'introduction à la fin de certaines classes de la liste des rubriques destinées aux violations survenues après des procédures médicales. Ces rubriques ont identifié un état grave résultant des interventions..

La prévention

Les principales méthodes de prévention visent à éliminer les facteurs étiologiques, c'est-à-dire causes de la maladie:

  1. activité physique visant à renforcer les muscles et les ligaments de la colonne vertébrale;
  2. traitement de la courbure vertébrale, prévention de la scoliose chez les enfants;
  3. apport suffisant de micro et macro éléments, en particulier de calcium, dans le corps, traitement des maladies qui provoquent une malabsorption de ces substances;
  4. l'élimination de l'hypothermie;
  5. avec une émotivité excessive et une anxiété avec une réaction spasmodique musculaire au stress - formation aux méthodes de relaxation, contact avec des psychologues, massage relaxant régulier (1-2 cours par an);
  6. lors de la pratique de la puissance et des sports extrêmes - préparation et entraînement obligatoires avec un moniteur, échauffement et échauffement musculaire adéquats;
  7. éviter les blessures du système musculo-squelettique;
  8. maintien d'un poids corporel normal, traitement de l'obésité, avec troubles hormonaux - traitement par un endocrinologue, avec grossesse multiple - régime de protection;
  9. exclusion des chaussures inconfortables (talons, plates-formes, chaussures étroites), utilisation du support de la voûte plantaire, port de chaussures orthopédiques;
  10. prévention sur le lieu de travail, à savoir: pour éviter les stéréotypes sur les mouvements et les contraintes statiques locales, mécanisation et automatisation maximales de la production, pauses toutes les 45 à 50 minutes, à l'exception des mouvements de levage, de secousses et de rotation dans le bas du dos, charge uniforme sur la colonne vertébrale.

Il est toujours plus facile d'avertir que de traiter. Par conséquent, ces mesures préventives doivent être appliquées même si vous n'avez jamais reçu de diagnostic d'ostéochondrose de la colonne lombaire..

La colonne vertébrale est un système complexe, indirectement associé aux membres, aux organes internes et au cerveau. Par conséquent, la prévention et le traitement d'une telle commune, mais à partir de ce diagnostic non moins grave, comme l'ostéochondrose, sont extrêmement importants.

Code d'ostéochondrose selon la CIM 10

Beaucoup de gens connaissent les maux de dos. La douleur peut être localisée dans la région cervicale, la région lombaire et la poitrine. De nombreuses maladies peuvent provoquer de telles sensations, mais le plus souvent leur cause est l'ostéochondrose.

Code ICB 10

La classification internationale classe toutes les maladies en catégories spécifiques et leur attribue des codes individuels. L'ostéochondrose de la colonne vertébrale a un code 42 ICD 10. Ce cryptage a été introduit en médecine afin que le libellé de la maladie ne soit pas indiqué sur le congé de maladie. Selon la loi, le diagnostic du patient n'est pas divulgué..

La classification de l'ostéochondrose est répartie comme suit:

  1. Les symptômes standard et les manifestations cliniques de l'ostéochondrose sont indiqués par le code M42. Ensuite, les sous-paragraphes de la maladie, qui indiquent les caractéristiques de l'évolution de la maladie, sont indiqués avec des numéros supplémentaires.
  2. L'ostéochondrose cervicale est indiquée par le code M402.
  3. L'ostéochondrose thoracique a le code M42.0
  4. Ostéochondrose lombaire - M42.0

Les causes de l'ostéochondrose

  • Ce n'est pas étrange, mais les problèmes de dos peuvent avoir des effets causaux profonds - blessures à la naissance. Au moment du passage du fœtus par le canal de naissance, il y a parfois des luxations de la première vertèbre, qui provoquent par la suite une scoliose. Et la scoliose à l'âge adulte se transforme en ostéochondrose.
  • Les blessures vertébrales sont également une cause importante de cette maladie..
  • Mode de vie et travail sédentaires.
  • Une nutrition inadéquate et déséquilibrée.
  • Obésité.

Signes et symptômes de la maladie

Les symptômes suivants sont caractéristiques de la colonne cervicale dans l'ostéochondrose:

  • Vertiges.
  • Acouphène.
  • Scintillement "vole" dans les yeux.
  • Diminution de la vision et de l'ouïe.
  • La douleur est localisée dans la zone occipitale, peut survenir dans les tempes ou le front. Particulièrement amélioré lors de la conduite.
  • Ronflement pendant le sommeil.
  • Husky et perte de voix.
  • Hypertension artérielle.
  • Engourdissement de la peau du visage, du cou et des mains.

L'ostéochondrose thoracique présente les symptômes suivants:

  • Douleur dans la poitrine qui ressemble à un cœur. La nature de la douleur est différente (douleur, pression, forte, couture).
  • Perte de sensation cutanée dans l'abdomen, la poitrine et le dos.
  • Douleur entre les omoplates.
  • Il est difficile de lever les mains.
  • Tout mouvement du corps est difficile, provoquant une douleur intense.

Des problèmes dans la colonne lombaire sont provoqués par l'absence d'un mode de vie mobile, une marche rare, un mode de vie sédentaire, des charges lourdes, des traumatismes, des changements dans le fond hormonal d'une personne, une prédisposition génétique.

Symptômes de l'ostéochondrose lombaire:

  • Maux de dos insupportables. Si les disques enflammés pincent les terminaisons nerveuses, la douleur peut se propager aux organes adjacents.
  • Mauvaise alimentation en sang des membres inférieurs, engourdissement et douleur musculaire.
  • Problèmes dans la région génitale, ainsi que dans l'urètre et les intestins.
  • Peau sèche.

Traitement des maladies

Le traitement de l'ostéochondrose de tout type est complexe. Il devrait consister en un traitement médicamenteux, un régime alimentaire, un traitement physiothérapeutique et une prévention dans la zone de villégiature sanitaire.

Un traitement médicamenteux est recommandé pendant les périodes d'exacerbation de l'ostéochondrose. Les médicaments soulagent l'inflammation et éliminent la douleur. Les vitamines aident le corps à récupérer plus rapidement et renforcent l'immunité. Les stimulants biogènes réduisent l'enflure causée par l'inflammation, stimulent le métabolisme et la régénération tissulaire.

Le traitement physiothérapeutique est utilisé en complément d'un médicament pendant la période d'exacerbation. Et comme prévention dans la période de rémission. Le traitement physiothérapeutique comprend:

  • Électrophorèse;
  • Acupuncture;
  • Magnétothérapie;
  • Massage;
  • Procédures manuelles
  • Exercices de physiothérapie;
  • Traction vertébrale sur un équipement spécial;
  • Thérapie par ultrasons;

Le médecin, sur la base du diagnostic, prescrit des procédures physiques. Il peut y en avoir plusieurs ou un seul. Tout dépend du processus et du degré de la maladie. La durée du traitement dure généralement jusqu'à deux semaines. Au cours de l'année, les cours de prévention doivent être répétés tous les trois mois..

La prévention

Les traitements préventifs de l'ostéochondrose peuvent empêcher complètement l'apparition de la maladie.

Prévention de l'ostéochondrose de la colonne cervicale:

  • Empêcher le développement de l'obésité;
  • Nagez beaucoup en eau libre et visitez régulièrement la piscine;
  • Pendant le travail, changez souvent la position du corps et faites des échauffements et des exercices physiques;
  • Éliminez l'habitude de porter un sac dans une main ou sur une épaule.

Prévention de l'ostéochondrose des lombaires:

  • Gardez le bas du dos au chaud, ne permettez pas son hypothermie;
  • Évitez les mouvements brusques de secousses;
  • Ne soulevez pas de poids trop lourds;
  • Surveiller la posture pendant les études et le travail;
  • Évitez un séjour prolongé dans une position;
  • Effectuez régulièrement une série d'exercices thérapeutiques;
  • Évitez de travailler dans une position inclinée (les résidents d'été et les femmes aiment particulièrement ce travail pendant les devoirs).

Prévention de l'ostéochondrose mammaire:

  • Mode de vie actif et éducation physique régulière;
  • Régime équilibré.

Si le diagnostic d'ostéochondrose a été posé par un médecin, vous devez modifier en grande partie le mode de vie et la nutrition. La nutrition doit apporter non seulement du plaisir, mais aussi de la santé. Allongé sur le canapé doit être remplacé par des promenades au grand air. Conduire une voiture ne ferait pas de mal à passer au vélo et au ski. Et la natation devrait être votre week-end préféré.

N'oubliez pas que la prévention d'une maladie est toujours plus facile que le traitement d'une maladie qui s'est déjà développée. Vous devez toujours vous en souvenir et protéger votre santé. Après tout, chaque personne veut vivre une vie pleine et ne souffre pas de douleur.

Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte (M42.1)

Le code M42.1 «Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte» fait partie du système de codes alphanumériques de la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé de la dixième révision (CIM-10).

Le code M42.1 est situé dans le sous-groupe des codes M42 «Ostéochondrose de la colonne vertébrale», qui appartient au groupe des codes M40 - M43 «Dorsopathies déformantes». Ce groupe fait partie du bloc de code Dorsopathy M40 - M54. Ce bloc est inclus dans la classe XIII «Maladies de l'appareil locomoteur et du tissu conjonctif».

Sont-ils enrôlés dans l'armée avec une scoliose du 2e degré, ostéochondrose?

Sont-ils enrôlés dans l'armée avec une scoliose du 2e degré, ostéochondrose?

dmtryr19 »09 oct. 2015 13:24

Bonjour!
Bientôt pour aller au projet de tableau. Je veux entendre votre opinion sur le diagnostic complet, car il ne dit pas explicitement «ostéochnidrose généralisée, scoliose du 2ème art. l'expression "avec une altération fonctionnelle mineure et modérée (ci-après dénommée RF) ou RF mineure et modérée (ce qui me dérange est de savoir si cette phrase est nécessaire dans le diagnostic ou est-elle suffisante pour décrire la RF? est-il possible de se débarrasser de ce diagnostic?"). Le diagnostic est basé sur l'IRM, la radiographie, y compris la radiographie avec tests fonctionnels, l'ENMG et les plaintes. Il y a aussi une brochure avec des inspections, etc., mais je ne m'engage pas à réécrire plusieurs feuilles au format A4))).

Je cite le diagnostic:

Dorsopathie des régions thoracique et lombaire sur fond de scoliose de la région thoracolombaire du 2e degré, ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique et lombaire, cours subaigu, th thoracalgie à gauche, ischalgia lombaire à gauche, radiculopathie L5 à gauche, syndrome de douleur légère, troubles musculaires légers mobilité de la colonne thoracique et lombaire.
M 42.1 Dorsopathie du rachis cervical sur fond d'ostéochondrose du rachis cervical, instabilité segmentaire du rachis cervical, évolution chronique, cervicalgie cm avec manifestations musculaires et toniques mineures.
Le diagnostic de mcb: [M 42.1]: autres scolioses idiopathiques.

Merci d'avance pour vos réponses..

Re: Sont-ils enrôlés dans l'armée avec une scoliose du 2e degré, ostéochondro

Anton Nikolaevich »09 oct. 2015 14:59

Consultation gratuite
Novossibirsk, +7 (383) 213-66-83
Moscou +7 (499) 755-88-71

Re: Sont-ils enrôlés dans l'armée avec une scoliose du 2e degré, ostéochondro

dmtryr19 »09 oct. 2015 16:20

Qui est en ligne maintenant

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur ou invité enregistré: 0

Ostéochondrose de la colonne vertébrale dans la CIM-10

L'abréviation CIM signifie «Classification internationale des maladies». Le document est utilisé comme principale base statistique et de classification du système de santé. La CIM est revue avec une certaine fréquence (tous les 10 ans) et est un document normatif dont l'utilisation garantit l'unité de comparabilité des matériaux et une approche unique à l'échelle internationale.

La classification actuelle est la dixième révision, ou CIM-10. Sur le territoire de la Russie, le système a été mis en pratique il y a 15 ans, en 1999, et est utilisé comme un document réglementaire unique pour prendre en compte le taux d'incidence, les raisons pour lesquelles la population se tourne vers les établissements médicaux de tous les services, ainsi que les causes de décès.

Les buts et objectifs de l'application de la classification

Le principal objectif de l'ICD est de créer les conditions appropriées pour la systématisation de l'enregistrement, l'analyse, l'interprétation et la comparaison ultérieure des données qui ont été obtenues à différents moments dans différents pays et régions. La classification internationale est utilisée pour convertir la formulation verbale des diagnostics de maladies, d'autres problèmes liés à la santé publique, des problèmes en codes sous forme alphanumérique (par exemple, selon la CIM-10, le code M42 correspond à l'ostéochondrose). Grâce à ce système, la commodité du stockage, de la récupération et de l'analyse approfondie des données est assurée..

L'utilisation d'une classification diagnostique normalisée convient à la fois à des fins épidémiologiques générales et à la gestion du secteur des soins de santé. Il s'agit notamment de statistiques sur la fréquence et la prévalence de diverses maladies, une analyse de leur relation avec des facteurs de nature diverse, la situation générale de la santé humaine.

Innovations de la dixième version

La principale innovation de la dixième révision de la classification internationale a été l'utilisation d'un système de codage alphanumérique, qui suppose la présence d'une seule lettre dans un en-tête à quatre chiffres. Il est suivi de chiffres. Par exemple, pour indiquer l'ostéochondrose juvénile du rachis cervical avec localisation à l'arrière de la tête, au niveau des première et deuxième vertèbres selon MBK-10, le code М42.01 a été adopté

Grâce à un tel système, la structure de codage a presque doublé. L'utilisation d'en-têtes de désignations de lettres ou de groupes de lettres permet de coder jusqu'à 100 catégories à trois chiffres dans chaque classe. Sur les 26 lettres des codes de la CIM, 25 ont été utilisées. Les désignations possibles de code vont de A à Z. La lettre U est enregistrée en tant que sauvegarde. Comme déjà mentionné, conformément à la CIM-10, un code avec la lettre M est attribué à l'ostéochondrose vertébrale.

Un autre point important a été l'inclusion à la fin de certaines classes de maladies d'une liste de rubriques pour les troubles qui peuvent survenir après des procédures médicales. Les titres indiquent des conditions graves pouvant survenir après certaines interventions..

Codes de la classification internationale pour l'ostéochondrose de divers types

Dans la CIM-10, l'ostéochondrose est classée comme une sous-classe de dorsopathies (pathologies de la colonne vertébrale et des tissus paravertébraux de nature dégénérative-dystrophique). Les dorsopathies reçoivent les codes M40-M54. Quant à l'ostéochondrose en particulier, selon la CIM-10, elle est sous le code M42. La classification comprend tous les types de maladies (avec localisation dans les régions cervicale, thoracique et lombaire. Des codes distincts sont attribués aux manifestations de la maladie à l'adolescence, ainsi qu'à une forme non précisée d'ostéochondrose.

Maladies de l'appareil locomoteur et du tissu conjonctif (de M00 à M99)

Dorsopathies de nature déformante (M40-M43).

M42 Ostéochondrose de la colonne vertébrale

Code de diagnosticNom du diagnostic / de la maladie selon la CIM-10
M42.0Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale
M42.1Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte
M42.9Ostéochondrose rachidienne, sans précision
M42.00Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale: localisation - épines multiples
M42.01Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale: Localisation - Zone de l'arrière de la tête, première et deuxième vertèbres cervicales
M42.02Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale: localisation - zone du cou
M42.03Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale: Localisation - Cervicothoracique
M42.04Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale: localisation - thoracique
M42.05Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale: Localisation - Lombo-thoracique
M42.06Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale: localisation - lombaire
M42.07Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale: Localisation - Lombo-sacrée
M42.08Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale: Localisation - Service sacré et sacrococcygien
M42.09Ostéochondrose juvénile de la colonne vertébrale: localisation - localisation non spécifiée
M42.10Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte: localisation - plusieurs parties de la colonne vertébrale
M42.11Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte: Localisation - Région de l'occiput, première et deuxième vertèbres cervicales
M42.12Ostéochondrose adulte: localisation - zone du cou
M42.13Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte: localisation - Cervicothoracique
M42.14Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte: localisation - thoracique
M42.15Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte: localisation - Lombo-thoracique
M42.16Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte: localisation - lombaire
M42.17Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte: localisation - Lombo-sacrée
M42.18Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte: Localisation - Sacré et sacrococcygien
M42.19Ostéochondrose de la colonne vertébrale chez l'adulte: localisation - localisation non précisée
M42.90Ostéochondrose non spécifiée de la colonne vertébrale: localisation - plusieurs parties de la colonne vertébrale
M42.91Ostéochondrose de la colonne vertébrale, sans précision: Localisation - Zone de la nuque, première et deuxième vertèbres cervicales
M42.92Ostéochondrose spinale non spécifiée: localisation - zone du cou
M42.93Ostéochondrose spinale non spécifiée: Localisation - Cervicothoracique
M42.94Ostéochondrose spinale non spécifiée: localisation - thoracique
M42.95Ostéochondrose spinale non spécifiée: Localisation - Lombo-thoracique
M42.96Ostéochondrose spinale non spécifiée: localisation - lombaire
M42.97Ostéochondrose spinale non spécifiée: Localisation - Lombo-sacrée
M42.98Ostéochondrose spinale non spécifiée: Localisation - Sacré et sacrococcygien
M42.99Ostéochondrose spinale non spécifiée: Localisation - Localisation non spécifiée

Conclusion

Certains experts estiment que la version russe de la CIM10 a été introduite sans l'étude nécessaire et n'a pas été traduite correctement. L'introduction de la CIM a été effectuée uniquement en raison de la nécessité de passer au système international de classification des maladies de la 10e révision. Ils croient que l'inclusion de l'ostéochondrose dans la sous-section «autres dorsopathies» (dans la gamme de codes de M50 à M54) sera plus appropriée, plutôt que de se référer aux dorsopathies déformantes. Cette opinion est justifiée par le fait que, selon ses partisans, une telle classification pourrait être plus cohérente avec l'utilisation du terme «ostéochondrose» en russe. La nouvelle révision, la CIM-11, est prévue pour 2015..