Adénopathie

  • Blessure

La lymphadénopathie est une condition dans laquelle les ganglions lymphatiques augmentent en taille. De tels changements pathologiques indiquent une maladie grave qui progresse dans le corps (souvent de nature oncologique). Un diagnostic précis nécessite plusieurs analyses de laboratoire et instrumentales. La lymphadénopathie peut se former dans n'importe quelle partie du corps et affecte même les organes internes..

Étiologie

Trouver la cause exacte de la lymphadénopathie n'est possible qu'après des études appropriées. Les causes les plus fréquentes d'hypertrophie des ganglions lymphatiques peuvent être les suivantes:

  • les maladies virales;
  • infection des ganglions lymphatiques;
  • blessures et maladies du tissu conjonctif;
  • maladie sérique (effet des médicaments);
  • champignon;
  • maladies infectieuses qui dépriment le système immunitaire.

L'enfant développe le plus souvent une lymphadénopathie de la cavité abdominale. La raison en est une infection bactérienne et virale du corps. La lymphadénopathie chez les enfants nécessite un examen médical immédiat, car les symptômes peuvent indiquer une maladie infectieuse grave.

Symptomatologie

En plus des changements pathologiques dans les ganglions lymphatiques, des symptômes supplémentaires peuvent être observés. La nature de leur manifestation dépend de ce qui a provoqué le développement d'une telle pathologie. En général, les symptômes suivants peuvent être distingués:

  • éruptions cutanées;
  • fièvre;
  • transpiration accrue (surtout la nuit);
  • accès de fièvre;
  • splénomégalie et hépatomégalie accrues;
  • perte de poids soudaine, sans raison apparente.

Dans la plupart des cas, l'élargissement des ganglions lymphatiques est un marqueur d'autres maladies complexes..

Classification

En fonction de la nature de la manifestation et de la localisation de la maladie, les formes de lymphadénopathie suivantes sont distinguées:

Adénopathie généralisée

La lymphadénopathie généralisée est considérée comme la forme la plus complexe de la maladie. Contrairement à la locale, qui affecte un seul groupe de ganglions lymphatiques, la lymphadénopathie généralisée peut affecter n'importe quelle zone du corps humain.

La lymphadénopathie généralisée a l'étiologie suivante:

  • une maladie allergique;
  • processus auto-immuns;
  • affections inflammatoires et infectieuses aiguës.

Si une hypertrophie des ganglions lymphatiques est observée avec une maladie infectieuse chronique, une lymphadénopathie généralisée persistante est impliquée.

Le plus souvent, le processus pathologique affecte les ganglions dans les zones disjointes - dans la chaîne cervicale antérieure et postérieure, dans la région axillaire et rétropéritonéale. Dans certains cas, une augmentation des ganglions lymphatiques est possible dans les voies inguinale et supraclaviculaire.

Lymphadénopathie cervicale la plus souvent diagnostiquée. La lymphadénopathie cervicale peut indiquer des affections causées par une production insuffisante ou excessive d'hormones ou un cancer.

Adénopathie réactive

La lymphadénopathie réactive est la réponse du corps aux maladies infectieuses. Un nombre quelconque de ganglions lymphatiques peuvent être affectés. Les symptômes ne sont pas exprimés, aucune douleur.

Stades de développement de la maladie

Selon le délai de prescription, la lymphadénopathie peut être conditionnellement divisée en ces groupes:

De plus, toute forme de lymphadénopathie peut prendre à la fois une forme tumorale et non tumorale. Cependant, aucun d'entre eux n'est dangereux pour la vie humaine..

Localisation caractéristique des lésions

Il y a plus de 600 ganglions lymphatiques dans le corps humain, de sorte que le processus pathologique peut se développer dans presque tous les systèmes du corps humain. Mais le plus souvent, les lésions sont diagnostiquées aux endroits suivants:

  • cavité abdominale;
  • glandes de lait;
  • zone du médiastin;
  • zone de l'aine;
  • poumons;
  • région sous-maxillaire;
  • zone des aisselles;
  • cou.

Chacun de ces types de pathologie indique une maladie de fond. Il s'agit souvent d'une maladie oncologique. Les raisons exactes de la formation d'un tel processus pathologique ne peuvent être établies qu'après un diagnostic complet.

Adénopathie abdominale

Des ganglions hypertrophiés dans la cavité abdominale indiquent une maladie infectieuse ou inflammatoire. Plus rarement, un tel processus pathologique agit comme un marqueur d'une maladie oncologique ou immunologique. Les symptômes, dans ce cas, correspondent aux points ci-dessus. Chez un enfant, la liste peut être ajoutée avec les symptômes suivants:

  • fièvre la nuit;
  • faiblesse et malaise;
  • la nausée.

Le diagnostic, avec des dommages suspectés à la cavité abdominale, commence par la livraison de tests de laboratoire:

Une attention particulière dans le diagnostic est accordée à l'histoire et à l'âge du patient, car certaines maladies ne sont inhérentes qu'à l'enfant.

Traitement

Le traitement principal des lésions de la cavité abdominale vise à localiser le processus pathologique et à arrêter la croissance tumorale. Par conséquent, la chimiothérapie et la radiothérapie sont utilisées. À la fin du cours, une thérapie de renforcement général est prescrite pour restaurer le système immunitaire. Si le traitement d'un tel plan n'apporte pas de résultats appropriés ou qu'une pathologie de pathogenèse incertaine se développe, une intervention chirurgicale est effectuée - le ganglion lymphatique affecté est complètement retiré.

Adénopathie mammaire

Une augmentation des ganglions lymphatiques de la glande mammaire peut indiquer une maladie oncologique dangereuse, y compris le cancer. Par conséquent, en présence de tels symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Dans ce cas, il convient de noter la nature de la manifestation de la tumeur. Si une augmentation des nœuds est observée dans la partie supérieure de la glande mammaire, alors une formation bénigne peut être supposée. Cependant, presque tous les processus bénins peuvent dégénérer en tumeur maligne.

Des nœuds élargis dans la région inférieure de la glande mammaire peuvent indiquer la formation d'un processus malin. Contactez immédiatement un médecin.

Une augmentation des ganglions lymphatiques dans la zone des glandes mammaires est visuellement facile à remarquer. En règle générale, l'éducation est remarquée par la femme elle-même. Pas de douleur.

Toute éducation étrangère dans le domaine des glandes mammaires des femmes et des hommes nécessite un examen immédiat par un médecin spécialisé pour clarifier le diagnostic et un traitement correct et en temps opportun. Plus la maladie est découverte tôt, plus les chances de résultat positif sont grandes. En particulier en ce qui concerne les changements pathologiques intrathoraciques.

Adénopathie médiastinale

La lymphadénopathie médiastinale, selon les statistiques, est diagnostiquée chez 45% des patients. Pour comprendre ce qu'est la pathologie, il faut clarifier ce qu'est le médiastin.

Le médiastin est l'espace anatomique qui se forme dans la cavité thoracique. Devant, le médiastin est fermé par la poitrine et derrière la colonne vertébrale. Les cavités pleurales sont situées des deux côtés de cette formation..

L'élargissement pathologique des nœuds dans cette zone est divisé en ces groupes:

  • élargissements primaires des ganglions lymphatiques;
  • tumeurs malignes;
  • dommages aux organes situés dans le médiastin;
  • masses pseudotumorales.

Ce dernier peut être dû à des malformations dans le développement de gros vaisseaux, à des maladies virales et infectieuses sévères.

Symptomatologie

La lymphadénopathie médiastinale a un tableau clinique bien défini. Au cours du développement d'un tel processus pathologique, les symptômes suivants sont observés:

  • douleurs aiguës et intenses dans la poitrine, qui donnent au cou, à l'épaule;
  • pupilles dilatées ou rétraction du globe oculaire;
  • enrouement de la voix (plus souvent observé au stade chronique de développement);
  • maux de tête, bruit dans la tête;
  • perméabilité aux aliments lourds.

Dans certains cas, une cyanose du visage, un gonflement des veines du cou peuvent être observés. Si la maladie a un stade de développement chronique, le tableau clinique est plus développé:

  • fièvre;
  • la faiblesse;
  • gonflement des extrémités;
  • perturbation du rythme cardiaque.

L'enfant peut perdre la respiration et la transpiration augmente, surtout la nuit. Si de tels symptômes se manifestent, il est nécessaire d'hospitaliser immédiatement l'enfant.

Adénopathie

L'élargissement des ganglions lymphatiques des poumons signale la maladie de fond actuelle. Dans ce cas, la formation de métastases (cancer du poumon) n'est pas exclue. Mais faire un tel diagnostic par vous-même, d'après les seuls signes primaires, ne vaut en aucun cas la peine.

Simultanément à une augmentation des ganglions lymphatiques des poumons, le même processus pathologique peut se former dans le cou et le médiastin. Le tableau clinique est le suivant:

  • toux;
  • douleur lors de la déglutition;
  • respiration difficile;
  • fièvre, surtout la nuit;
  • douleur thoracique.

Les dommages aux poumons peuvent être dus à des maladies infectieuses graves - tuberculose, sarcoïdose et blessures antérieures. De plus, le tabagisme et la consommation excessive d'alcool ne doivent pas être exclus..

Pathologie submandibulaire

La lymphadénopathie submandibulaire est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants et adolescents d'âge préscolaire. Comme le montre la pratique médicale, dans la plupart des cas, ces changements sont temporaires et ne menacent pas la vie de l'enfant. Mais cela ne signifie pas que ces symptômes ne doivent pas être pris en compte. La cause de l'élargissement des ganglions lymphatiques peut être une formation oncologique dangereuse. Par conséquent, une visite chez le thérapeute ne doit pas être reportée.

Adénopathie axillaire

Une pathologie de type axillaire (lymphadénopathie axillaire) peut se développer même en raison d'une blessure à la main ou d'une maladie infectieuse. Mais l'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires peut indiquer une inflammation de la glande mammaire. Par conséquent, une visite chez le thérapeute ne doit pas être reportée.

Selon les statistiques, c'est l'augmentation des ganglions lymphatiques dans la région axillaire et dans les glandes mammaires qui est le premier signe de l'apparition de métastases dans le corps de la glande mammaire. Si une maladie est détectée en temps opportun, les chances de guérison complète du cancer du sein augmentent considérablement.

Diagnostique

Les méthodes de diagnostic dépendent de la localisation de la pathologie. Afin de prescrire le bon traitement, il est nécessaire non seulement de poser un diagnostic précis, mais également d'identifier la cause de la progression du processus pathologique.

La procédure standard comprend:

Étant donné que le LAP est une sorte de marqueur d'une autre maladie, il est d'abord nécessaire de diagnostiquer la cause du développement de la maladie.

Traitement

Le choix de la technique de traitement dépend du diagnostic. De plus, lors de la prescription d'un plan de traitement, le médecin prend en compte les facteurs suivants:

  • caractéristiques individuelles du patient;
  • anamnèse;
  • résultats du sondage.

Le traitement avec des remèdes populaires peut être approprié avec l'autorisation du médecin et uniquement en association avec une pharmacothérapie. L'automédication dans de tels processus pathologiques est inacceptable.

La prévention

Malheureusement, il n'y a aucune prévention de telles manifestations en tant que telles. Mais, si vous menez un style de vie correct, surveillez votre santé et consultez un médecin en temps opportun, vous pouvez minimiser le risque de progression de maladies dangereuses.

Qu'est-ce que la lymphadénopathie abdominale?

La lymphadénopathie chez l'adulte est localisée dans la cavité abdominale, accompagnée d'une augmentation des ganglions lymphatiques, qui s'explique par le développement de processus inflammatoires dans le corps. Cette condition pathologique se voit attribuer plusieurs codes dans le classificateur international des maladies ICD 10 - I88, L04, R59.1. Cependant, la lymphadénopathie n'est pas une maladie indépendante. Ceci n'est considéré que comme une manifestation de pathologies de différentes genèses..

Étiologie de la lymphadénopathie abdominale

La cavité abdominale est l'une des parties les plus importantes du corps humain, où se trouvent un grand nombre de ganglions lymphatiques. Ils ont un objectif clair dans le corps - nettoyer la lymphe des bactéries, des corps étrangers et des substances nocives. L'inflammation des ganglions lymphatiques se produit lorsqu'ils sont attaqués par des agents infectieux qui affectent l'espace intrapéritonéal.

Les causes de la lymphadénopathie comprennent:

  • maladies virales - rougeole, hépatite, infection à VIH;
  • infections bactériennes causées par des bactéries pyogènes - syphilis, brucellose, maladie des griffes félines, tularémie;
  • les maladies infectieuses causées par le bacille de Koch (tuberculose);
  • lymphogranulome vénérien;
  • processus malins dans le corps;
  • maladies fongiques, infections parasitaires - toxoplasmose, filariose;
  • réaction allergique du corps.

Chez l'adulte, les ganglions lymphatiques peuvent être élargis après des blessures à l'abdomen. Parfois, une pathologie similaire se produit lors de la prise de certains médicaments - allopurinol, pénicilline, céphalosporine.

Types de lymphadénopathie

Il n'y a pas de classification unique pour la lymphadénopathie. L'état pathologique est généralement divisé en types, en tenant compte de sa localisation dans le corps humain, du nombre et de la taille des foyers d'inflammation, de la durée du cours.

La lymphadénopathie locale est caractérisée par une augmentation des ganglions lymphatiques d'un groupe - dans l'espace abdominal ou rétropéritonéal, entre le portail et la veine cave, paraaortique. Il s'agit de la forme de pathologie la plus simple et la plus courante. La lymphadénopathie régionale est caractérisée par une augmentation des ganglions lymphatiques dans plusieurs zones adjacentes du corps. La forme généralisée s'accompagne de la détection de signes d'inflammation dans différentes parties non apparentées du corps.

Étant donné le calendrier et la nature du développement de la lymphadénopathie, il y a:

  • aiguë: caractérisée par des symptômes prononcés qui disparaissent rapidement après la nomination du traitement correct;
  • chronique: se développe sur une longue période de temps, souvent accompagnée de complications;
  • récurrente: l'état pathologique se manifeste à nouveau après le traitement.

La lymphadénopathie mésentérique est répartie dans une catégorie distincte de pathologies similaires. Avec son développement, les ganglions lymphatiques mésentériques qui sont dans la région inguinale deviennent enflammés. Cette condition est difficile à diagnostiquer en raison des particularités de la localisation des foyers pathologiques.

La lymphadénopathie est divisée en degrés de gravité - I, II, III. La classification est effectuée en tenant compte du diamètre des ganglions lymphatiques élargis. I - jusqu'à 15 cm, II - jusqu'à 25 cm, III degré - plus de 25 cm.

Signes caractéristiques de la pathologie

Le principal signe d'inflammation des ganglions lymphatiques dans la cavité abdominale est appelé une augmentation de leur diamètre. La condition pathologique s'accompagne souvent de symptômes supplémentaires:

  • la température corporelle augmente;
  • la transpiration apparaît, surtout la nuit;
  • une perte de poids importante est observée;
  • il y a une augmentation de la taille du foie et de la rate;
  • la digestion est perturbée, ce qui s'accompagne de nausées, de vomissements, d'une perte d'appétit;
  • détérioration générale.

La liste des symptômes dépend de la forme de pathologie. Dans la lymphadénopathie aiguë, les ganglions lymphatiques deviennent douloureux, un gonflement et une rougeur se développent dans la zone à problème du corps. Dans la forme chronique, un tel inconfort est absent, le tableau clinique est effacé.

Fonctions de diagnostic

Pour déterminer les causes du développement de la pathologie et poser un diagnostic précis après avoir identifié des ganglions lymphatiques élargis dans la cavité cœliaque, les médecins effectuent une anamnèse. Le patient est interrogé sur son mode de vie, les manipulations médicales, les contacts possibles avec les animaux, la présence de relations sexuelles aléatoires. Assurez-vous d'examiner les lieux d'inflammation, de déterminer la taille des ganglions lymphatiques, la présence de douleur et d'autres symptômes.

Pour identifier l'origine de la pathologie et le degré de développement des processus négatifs dans le corps, des diagnostics matériels et de laboratoire sont effectués:

  • analyse sanguine biochimique, sérologique et générale;
  • analyse d'urine;
  • tests sanguins pour la syphilis et l'infection à VIH;
  • Échographie, IRM, TDM;
  • radiographie.

Dans les cas cliniquement graves, une biopsie des ganglions lymphatiques, une biopsie de la moelle osseuse, une ostéoscintigraphie et d'autres études sont effectuées à la discrétion du médecin. Si la cause de la pathologie n'est pas claire, une laparoscopie est recommandée. Ce n'est qu'après avoir posé un diagnostic précis qu'une décision est prise sur le choix des tactiques de traitement.

Méthodes thérapeutiques

Le traitement de la lymphadénopathie est effectué par des spécialistes des maladies infectieuses, des oncologues, des endocrinologues. La thérapie de cette condition vise à éliminer les causes de son apparition et non à se débarrasser des symptômes qui se manifestent. Pour cela, un certain nombre de médicaments sont utilisés, la médecine traditionnelle, dans les cas graves, les opérations abdominales.

Traitement médical

Afin que le processus pathologique cesse de se propager dans tout le corps humain, des antibiotiques sont prescrits pour les infections bactériennes. Ils peuvent être injectés ou prescrits en comprimés. Les médecins préfèrent prescrire des antibiotiques du groupe macrolide aux patients - Roxithromycine, Midécamycine, Josamycine.

Le traitement médicamenteux avec une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques situés dans la cavité abdominale consiste à utiliser de tels médicaments:

  • Immunomodulateurs: Cycloferon, Viferon, Likopid. Utilisé pour augmenter les fonctions de protection naturelles du corps, pour prévenir la rechute de la maladie.
  • Anti-inflammatoires: Ibuprofène, Paracétamol. Utilisé pour soulager la douleur, soulager la chaleur, réduire l'inflammation.
  • Antispasmodiques et analgésiques: Analgin, Spazmalgon. Utilisé pour réduire la douleur et les crampes.

Lorsque la cause du développement d'une lymphadénopathie était une infection à l'herpès, l'acyclovir et l'arbidol sont utilisés pour le traitement. Si des maladies virales sont détectées, recourir à un traitement antiviral spécifique.

Avec l'inefficacité du traitement médicamenteux utilisé ou avec la détection de processus malins dans le corps, l'élimination des ganglions lymphatiques enflammés est indiquée. Par la suite, la chimiothérapie ou la radiothérapie est obligatoire. La chirurgie est également indiquée pour la détection de processus purulents dans les ganglions lymphatiques..

Traitement alternatif

L'utilisation de la médecine traditionnelle est recommandée pour identifier le stade initial de la maladie ou comme thérapie auxiliaire. Avec la lymphadénopathie, des agents externes sont également utilisés pour l'administration orale.

  • Infusions alcoolisées d'herbes médicinales. Les préparations les plus utilisées sont à base d'échinacée, le calendula. La solution de pharmacie finie est diluée dans de l'eau chaude dans des proportions égales. Un morceau de gaze est humidifié dans le liquide résultant, qui est ensuite appliqué sur la zone enflammée pendant 15-20 minutes plusieurs fois par jour.
  • Infusion de racine de mûre. Faire bouillir une cuillère à soupe de matériel végétal dans 450-500 ml d'eau pendant 10 minutes. Le liquide refroidi est filtré et prélevé dans 100 ml avant chaque repas. La perfusion normalise le fonctionnement des intestins et élimine l'inflammation dans les ganglions lymphatiques.
  • Mélange cicatrisant au miel. Mélanger la racine de framboise séchée et les pousses de sapin en quantités égales, broyer à l'état poudreux. Versez une partie du matériel végétal dans un récipient, saupoudrez de sucre et versez le miel. Les couches sont répétées jusqu'à ce que tous les ingrédients préparés soient utilisés. Le mélange est infusé pendant une journée, après quoi il est bouilli dans un bain-marie pendant 6 heures. Le médicament doit être conservé pendant 2 jours, après quoi il est filtré. Le mélange de guérison avec du miel est pris sur une cuillère à café à chaque fois avant de manger.

Prévention et pronostic avec augmentation des ganglions lymphatiques

Pour prévenir le développement d'une hyperplasie ganglionnaire, il est important de respecter un mode de vie sain. Il est recommandé qu'une personne arrête de fumer, de boire de l'alcool et des drogues. Il est très important de soumettre le corps à un effort physique systématique, de bouger beaucoup, de marcher au grand air. La liste des mesures préventives de la lymphadénite comprend les recommandations suivantes:

  • si des problèmes de santé sont identifiés - exacerbation de la gastrite, fièvre, faiblesse générale - vous devriez immédiatement consulter un médecin;
  • il est nécessaire d'éviter tout contact avec des animaux sans abri, après avoir parlé avec des animaux de compagnie, vous devez vous laver soigneusement les mains;
  • les rapports sexuels à risque devraient être évités, des méthodes de contraception à barrière devraient être utilisées;
  • au moins une fois par an, tous les hommes et femmes doivent passer des tests généraux et subir un examen préventif du corps pour une détection précoce des pathologies possibles.

Le pronostic de la lymphadénopathie dépend de l'étiologie de son développement, de l'état général du patient et du traitement opportun. Avec la forme locale de la maladie, il est souvent possible de récupérer complètement sans conséquences négatives pour le corps. Avec une lymphadénopathie généralisée, le résultat est moins favorable..

Adénopathie des ganglions lymphatiques cervicaux

La lymphadénopathie des ganglions lymphatiques cervicaux est une condition du corps dans laquelle les ganglions lymphatiques augmentent en taille. Dans un état normal, vous ne pouvez ni voir ni sentir les ganglions lymphatiques. Chez les enfants, ils sont à peine visibles dans un état sain en raison du manque de graisse sur le cou. De plus, une augmentation peut provoquer non seulement une maladie débutante, mais aussi d'autres facteurs. La lymphadénopathie n'est pas seulement une augmentation, c'est une inflammation des ganglions lymphatiques, qui est considérée comme un symptôme indépendant et comme une forme de lymphadénopathie négligée. En médecine, la lymphadénopathie est également désignée par le terme adénopathie (désignant une augmentation, un gonflement et l'apparition d'une inflammation des tissus glandulaires ou lymphoïdes).

Selon la classification internationale des maladies de la dixième révision de la CIM-10, la lymphadénopathie a un code - R59.

Le ganglion lymphatique est la formation de couleur rose-gris à partir des tissus lymphoïdes et conjonctifs situés le long des grandes veines profondes, parfois le long des gros nerfs. Visuellement, le ganglion lymphatique ressemble aux haricots. La taille normale des ganglions lymphatiques peut atteindre 1-1,1 cm de diamètre. Dans le corps, les ganglions lymphatiques sont généralement situés en groupes. Les chirurgiens divisent six zones anatomiques autour du cou. Dans une zone spécifique, les ganglions lymphatiques sont situés comme suit:

  • 1 zone - les ganglions lymphatiques sont divisés en deux types: sous-mandibulaire (situé dans la zone délimitée par la mâchoire inférieure, le muscle stylohyoïdien et l'abdomen antérieur du muscle biceps) et sous-mental (os hyoïde, abdomen antérieur des muscles biceales).
  • 2 zones - ganglions lymphatiques jugulaires supérieurs. 2 groupes - avant et arrière. Sépare leur nerf accessoire.
  • Zone 3 - nœuds jugulaires moyens. Le niveau se situe entre le bord inférieur de l'os hyoïde et le bord inférieur du cartilage cricoïde.
  • 4 zones - ganglions lymphatiques jugulaires inférieurs. Ils sont situés entre le bord inférieur du cartilage cricoïde, les clavicules, le muscle sternocléidomastoïde et le bord latéral du muscle sternum-thyroïde.
  • 5 zone - contient des ganglions lymphatiques du triangle postérieur du cou. Divisé en deux niveaux, divise les nœuds supérieurs et inférieurs de l'arc du cartilage cricoïde.
  • 6 zones - ganglions lymphatiques cervicaux avant. Ils comprennent le pré-trachéal, le paratrachéal et le pré-guttural (Delphic). Ils sont situés entre l'encoche jugulaire du sternum par le bas, du côté latéral près des artères carotides.

Le système lymphatique est la partie «signal» des systèmes immunitaire et circulatoire. Dans le corps humain remplit un certain nombre de fonctions interdépendantes:

  • barrière protectrice contre les infections étrangères - bactéries et virus;
  • Il est destiné à nettoyer le sang des "déchets", qui se composent de chaînes peptidiques non transformées, de déchets de cellules et de tissus;
  • sert de tampon pour le métabolisme entre le sang et les tissus.

Causes de l'apparition d'une lymphadénopathie cervicale

Les ganglions lymphatiques cervicaux passent à travers eux-mêmes à partir des organes et de leurs parties: la lèvre inférieure, le bas de la cavité buccale, le bout de la langue, les sections ligamentaires et ligamentaires du larynx, le sommet des sinus piriformes, l'œsophage cervical, le nasopharynx, le cuir chevelu, les oreillettes, la surface du cou.

Les ganglions lymphatiques hypertrophiés n'indiquent pas nécessairement une pathologie. La lymphadénopathie, en particulier chez l'adulte, est possible dans les cas suivants:

  • surcharge du système nerveux à la suite d'un stress prolongé et intense;
  • affaiblissement saisonnier de l'immunité, carence en vitamines au printemps;
  • Troubles métaboliques;
  • consommation excessive d'alcool;
  • une forte baisse de la température de l'air;
  • réaction allergique;
  • lésion mécanique du ganglion lymphatique.

Si nous parlons des maladies qui accompagnent l'augmentation des nœuds, la raison réside parfois dans les éléments suivants:

  • La présence d'une maladie infectieuse de nature virale ou bactériologique - ARVI, grippe, rougeole, sinusite, rubéole, varicelle. Aussi tuberculose, syphilis, hépatite, mononucléose, diphtérie.
  • Maladies fongiques - candidose, histoplasmose, actinomycose.
  • Maladies causées par des parasites - toxoplasmose, giardiase.
  • Maladies auto-immunes - affectant le système immunitaire - goutte, polyarthrite rhumatoïde, lupus. Dans le contexte du lupus systémique ou de la polyarthrite rhumatoïde, une lymphadénopathie cervicale bilatérale peut se développer. Chez les enfants, l'arthrite réactive apparaît avec les mêmes symptômes..
  • Hyperthyroïdie - une maladie thyroïdienne accompagnée d'une sécrétion excessive d'hormones.
  • Maladies oncologiques - d'origine bénigne et maligne - cancer du cerveau, de la langue, de la gorge, du neuroblastome, du lymphome, de la leucémie. Cela représente généralement 5% des cas.
  • Maladies inflammatoires chroniques.

L'une des raisons de l'élargissement (hyperplasie) des tissus des ganglions lymphatiques est une infection non spécifique causée par des micro-organismes à pathogénicité conditionnelle, qui sont constamment présents dans le corps humain. Si une personne est en bonne santé, ces micro-organismes ne causent aucun inconvénient.

Souvent, une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux est associée à l'apparition d'une infection dans la cavité buccale. Un bébé peut ressentir une lymphadénopathie lorsque ses dents commencent à se couper. Le processus s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle.

Une augmentation des ganglions cervicaux chez les enfants d'âge scolaire primaire et secondaire est possible avec les infections infantiles. Leur système immunitaire est immature et réactif - il réagit agressivement à divers stimuli. Cela est particulièrement vrai pour les enfants qui n'ont pas été vaccinés..

Les symptômes de la lymphadénopathie

La lymphadénopathie n'est pas une pathologie indépendante. En règle générale, elle pointe une autre maladie. Il existe trois types de lymphadénopathie, selon la prévalence:

  • un ganglion lymphatique séparé augmente - il s'agit d'une adénopathie locale;
  • il y a une augmentation de plusieurs ganglions lymphatiques au sein d'un même groupe - il s'agit d'une lymphadénopathie régionale des ganglions cervicaux;
  • les nœuds de plusieurs groupes augmentent, vont vers d'autres parties du corps - c'est une lymphadénopathie généralisée.

Les symptômes suivants peuvent accompagner une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux:

  • Faiblesse déraisonnable, fatigue.
  • Une augmentation de la température corporelle et une zone cutanée spécifique au-dessus du nœud.
  • Une augmentation d'un nœud unique ou d'un groupe de ganglions lymphatiques de tailles supérieures à 1,1 cm normal.Le nœud peut être vu visuellement, en le palpant est bien ressenti au toucher - ils sont tubéreux avec un œdème des tissus mous adjacents.
  • Le degré d'affinité avec les tissus environnants, la mobilité des ganglions lymphatiques dans la zone touchée - la mobilité diminue.
  • La densité et la consistance des tissus dans le nœud augmentent.
  • Le sommeil est perturbé.
  • Maux de tête fréquents.
  • Transpiration accrue.
  • Peut s'accompagner d'une perte de poids, d'une éruption cutanée, d'une hypertrophie du foie et de la rate..

Si la lymphadénopathie passe sous forme de lymphadénite purulente, un syndrome douloureux intense apparaît. Elle se manifeste également dans la zone de responsabilité des ganglions lymphatiques submandibulaires (la douleur monte) et axillaires (la douleur descend). Si la lymphadénopathie est commencée, la destruction du tissu lymphoïde du ganglion lymphatique est possible. Dans ce dernier cas, il doit être retiré, car il ne pourra plus remplir ses fonctions même lorsque la maladie sera guérie.

Avec la tuberculose, le ganglion lui-même devient une source d'infection, par conséquent, il doit être retiré.

Si une hypertrophie des ganglions cervicaux est un signe de cancer, un tel gonflement ne donne pas de syndrome douloureux. Peut contenir des métastases qui proviennent non seulement des organes de la tête et du cou, mais aussi des organes qui se trouvent dans le sternum. Il y a eu des cas où des métastases du cancer du sein se trouvent dans les ganglions lymphatiques de la région cervicale.

L'inflammation de type généralisé, si elle est transmise aux ganglions cervicaux du groupe de ganglions supraclaviculaires à gauche, où se trouve le ganglion de Vikhrov, indique la présence d'un cancer gastrique au stade 3-4.

Diagnostic de la lymphadénopathie

Pour que le traitement devienne efficace, il est nécessaire d'établir correctement la cause de la lymphadénopathie. Ceci est exclusivement par un médecin qualifié. Pour établir le tableau clinique complet de la maladie, le spécialiste procède à un examen initial, y compris la palpation des ganglions lymphatiques hypertrophiés. Il y a donc une chance de déterminer leur densité, la consistance des tissus, le degré d'affinité avec les tissus voisins, ainsi que la mobilité, la température, la quantité de liquide dans le nœud, la présence de douleur. En cas de douleur, son degré et sa distribution sont étudiés. Ensuite, le médecin donne une référence pour l'examen clinique et les tests:

  1. Analyse des fluides corporels:
  • Test sanguin général - détermination du niveau de leucocytes, le rapport entre les groupes de lymphocytes, le rapport de la masse totale de leucocytes par rapport aux autres cellules sanguines.
  • Test sanguin pour les allergènes.
  • Tests sanguins pour les marqueurs du cancer.
  • Une analyse d'urine générale peut déterminer l'apparition du lupus systémique, de la goutte, de la présence d'infections virales, de champignons, de bactéries telles que E. coli.
  • Ponction diagnostique du ganglion lymphatique - un liquide est prélevé à travers une ponction avec une seringue et placé sur une lame de verre. Normalement, seuls les macrophages et les lymphocytes seront dans la préparation. S'il y a des neutrophiles, le corps subit un processus inflammatoire, s'il y a de l'oncologie, des cellules atypiques seront présentes dans le médicament. En outre, le liquide du nœud élargi est examiné pour le degré de sensibilité aux médicaments antimicrobiens.
  1. L'imagerie par résonance magnétique ou calculée est prescrite afin d'exclure le cancer. Et s'il y en a, l'étude détermine les limites de la lésion et la présence de métastases.
  2. Examen échographique des vaisseaux sanguins ou échographie - montre la cohérence et la présence de liquide dans le ganglion lymphatique, le degré de connexion du nœud avec les tissus environnants, que les ganglions lymphatiques du groupe se développent ensemble. Les élargissements inflammatoires purulents des ganglions cervicaux montrent une absence de flux sanguin dans ces zones à l'échographie.
  3. Examen histologique du tissu ganglionnaire ou biopsie. Il est prescrit pour détecter les tumeurs malignes, les métastases ou la présence de phénomènes destructeurs dans les tissus, comme avec la tuberculose.
  4. La fluorographie est indiquée pour exclure la tuberculose..

Après avoir reçu les résultats du test, le médecin traitant peut prescrire un traitement ou référer un spécialiste au profil étroit: à un pneumologue, un immunologiste, un oncologue, un hématologue. Un tel médecin ajustera le traitement, pourra prescrire des études supplémentaires.

Traitement des adénopathies d'origine virale, bactérienne et autre

Pour éliminer la lymphadénopathie, vous devez éliminer la cause qui l'a provoquée. Le plus souvent, elle est causée par des processus inflammatoires dans le corps, en particulier des maladies affectant les organes de la tête, du cou et du haut de la poitrine.

  • Avec la nature virale de la maladie, un complexe de médicaments antiviraux et un renforcement général du système immunitaire sont prescrits.
  • Si la lymphadénopathie est d'origine bactérienne, une cure d'antibiotiques est prescrite en équilibre avec des probiotiques pour la restauration ultérieure de la microflore intestinale bénéfique.
  • Traitement antifongique.
  • Thérapie, qui vise à éliminer l'inflammation et la douleur.
  • L'utilisation de médicaments antiseptiques locaux - rinçage de la bouche, de la gorge, du rinçage du nasopharynx, des sinus.
  • Physiothérapie. Cependant, il faut se rappeler que les changements brusques de température, en particulier l'échauffement, sont nocifs pour les ganglions lymphatiques si un processus inflammatoire ou une oncologie est établie. Lorsqu'elle est chauffée, l'infection commence à se multiplier et à se propager davantage dans tout le corps.
  • Renforcement de l'immunité à l'aide de complexes vitaminiques et d'exercices physiques spéciaux (méthodes d'exercices de physiothérapie).
  • Avec une formation purulente dans les voies respiratoires, la suppuration est enlevée chirurgicalement, la plaie est nettoyée ou un drainage est placé, puis un traitement médicamenteux est effectué. L'élimination des amygdales ne se produit que pour des raisons médicales, lorsque d'autres méthodes de traitement échouent.

La prévention de la lymphadénopathie implique l'élimination des causes de la maladie:

  • normalisation du régime journalier en alternance repos et travail;
  • refus d'alcool;
  • renforcement de l'immunité pendant l'intersaison - périodes de transition entre l'hiver et le printemps;
  • durcissement du corps;
  • prévention du rhume;
  • éviter les chambres climatisées en été.

Adénopathie: qu'est-ce que c'est? Maladies accompagnées de lymphadénopathie

La lymphadénopathie fascine par la taille des ganglions lymphatiques d'une localisation très différente. Dans la plupart des cas, cette condition n'est qu'une manifestation de la maladie sous-jacente. En l'absence de l'assistance nécessaire, une hypertrophie incontrôlée des ganglions lymphatiques peut entraîner de graves complications qui menacent la santé et même la vie du patient..

Pourquoi les ganglions lymphatiques sont-ils nécessaires??

Alors, lymphadénopathie. Qu'est-ce que c'est et comment y faire face? Avant de poser une question similaire, vous devez déterminer quelle fonction remplit la lymphe. Ce liquide incolore pénètre dans tous les organes, renvoyant tous les nutriments des tissus au sang. Sur le chemin du flux lymphatique, il y a des points de contrôle - des ganglions lymphatiques qui reçoivent des vaisseaux de divers endroits du corps humain.

La présence de ces organes est connue de toute personne qui s'est déjà rendue au rendez-vous chez un thérapeute. Les ganglions lymphatiques sont d'une grande importance pour le fonctionnement normal de tout l'organisme. Ce sont essentiellement des filtres biologiques qui ne permettent pas aux agents nocifs de pénétrer dans les organes et les tissus. La lymphe qui les traverse est débarrassée des bactéries et autres substances étrangères, enrichie d'anticorps, assurant ainsi une protection adéquate à l'ensemble de l'organisme.

Les ganglions lymphatiques fonctionnent 24 heures sur 24, sans «pauses et jours de congé». Collectant la lymphe de tous les coins du corps humain, ces organes sont constamment en garde pour notre santé. Essayant de savoir si tout est en ordre avec le patient, le médecin palpe d'abord les ganglions lymphatiques de différentes localisations. Selon l'état de ces organes, des conclusions peuvent être tirées sur le fonctionnement de l'organisme dans son ensemble, ainsi que sur le moment de constater le développement de nombreuses maladies dangereuses.

Adénopathie: qu'est-ce que c'est? Raisons du développement

Agissant comme collecteur, le ganglion lymphatique est contraint de collecter toutes les substances nocives qui pénètrent dans l'organisme. Tôt ou tard, ce mécanisme établi peut échouer, provoquant une affection appelée lymphadénopathie des ganglions lymphatiques. Que peut provoquer cette pathologie? Il existe plusieurs facteurs similaires:

  • maladies infectieuses (grippe, stomatite, rubéole, tuberculose et bien d'autres);
  • virus de l'immunodéficience humaine (VIH);
  • maladies oncologiques;
  • blessures mécaniques;
  • réaction allergique;
  • maladies des organes internes.

Classification

Selon le degré de lésion des ganglions lymphatiques, les options suivantes pour la lymphadénopathie sont distinguées:

  • localisé (augmentation locale d'un ganglion lymphatique);
  • régional (dommages aux ganglions lymphatiques dans deux zones adjacentes);
  • généralisée (modifications des ganglions lymphatiques dans plus de trois groupes)

La forme localisée survient dans 70% des cas et est généralement associée à un processus infectieux limité ou à un traumatisme. La lymphadénopathie des ganglions lymphatiques cervicaux est caractérisée par leur lésion régionale et une inflammation généralisée indique une violation grave du statut immunitaire humain.

Symptômes

Quelle que soit la localisation, cette pathologie présente un certain nombre de signes similaires qui permettent de la reconnaître parmi d'autres maladies. Les ganglions lymphatiques touchés sont hypertrophiés, chauds et douloureux au toucher. Il peut y avoir des sensations désagréables dans la zone de localisation du processus, en particulier lorsque la position du corps change.

Les symptômes courants sont la fièvre, la faiblesse, les frissons. Dans la période aiguë, une augmentation du foie et de la rate est possible. Avec une lésion infectieuse, les signes d'une maladie particulière qui ont provoqué une augmentation des ganglions lymphatiques apparaissent.

Un médecin expérimenté, même à l'examen initial, pourra établir un diagnostic et déterminer les tactiques de traitement ultérieur du patient. En sachant exactement comment la lymphe se déplace dans le corps, il est possible de découvrir non seulement la localisation, mais aussi la cause du processus pathologique. Examinons plus en détail chaque cas particulier de ganglions lymphatiques hypertrophiés.

Ganglions lymphatiques cervicaux élargis

La lymphadénopathie cervicale est assez courante. La lymphadénite, localisée dans cette zone, est dangereuse en raison de sa proximité avec les structures du cerveau. Si le système immunitaire ne résout pas le problème, les conséquences pour une personne peuvent être les plus tristes.

La lymphadénopathie des ganglions lymphatiques cervicaux peut être causée par diverses raisons. Le plus souvent, cette condition se développe lorsqu'une infection virale ou bactérienne (grippe ou autres infections respiratoires aiguës) pénètre dans le corps. La lymphadénite cervicale est la plus caractéristique chez les enfants qui n'ont pas encore complètement formé le système immunitaire. À un âge précoce, même une stomatite ou une gingivite ordinaire peut provoquer une forte augmentation des ganglions lymphatiques sous-maxillaires, qui s'accompagne de fièvre et de frissons..

La lymphadénopathie cervicale peut être associée à divers néoplasmes malins, ce qui oblige les médecins à porter une attention particulière à ce symptôme. Dans ce cas, le patient nécessite une consultation non seulement avec le thérapeute, mais aussi avec l'oncologue. Avec la syphilis et la tuberculose, une augmentation des ganglions lymphatiques est également l'un des symptômes les plus courants..

Elargissement des ganglions lymphatiques dans la poitrine

La lymphadénopathie médiastinale est considérée par les médecins comme l'un des symptômes les plus dangereux. Dans la plupart des cas, cette condition se développe chez les patients après 40 ans et indique la présence d'un néoplasme malin. Cela peut être une tumeur des poumons ou du cœur, ou des métastases de la cavité abdominale ou du bassin. Dans tous les cas, une telle pathologie nécessite un diagnostic opératoire, qui comprend un examen échographique des organes internes, une imagerie par résonance magnétique et une biopsie des tissus affectés.

La lymphadénopathie médiastinale peut survenir dans diverses maladies des organes internes. Le plus souvent, nous parlons de la pathologie de la glande thyroïde, dont une violation de la fonction entraîne une modification du courant lymphatique. Certaines maladies du tissu conjonctif (lupus érythémateux disséminé, sclérodermie et autres) peuvent également être une cause directe de lymphadénite..

Inflammation des ganglions lymphatiques pulmonaires

Cette situation est une constatation assez courante en radiographie. La lymphadénopathie des poumons est un cas particulier de lésion des ganglions lymphatiques médiastinaux. Un symptôme similaire peut indiquer le développement d'une maladie aussi dangereuse que le cancer du poumon. Habituellement, cette pathologie se retrouve chez les personnes âgées, les fumeurs ou travaillant dans des entreprises nuisibles. Le développement de la tuberculose ou de la sarcoïdose n'est pas exclu - dans les deux cas, la lymphadénopathie pulmonaire est l'un des tout premiers symptômes. Avec une pneumonie et une bronchite banales, un changement dans les ganglions lymphatiques se produit également. Pour un diagnostic plus précis, vous devez prendre une photo de l'organe affecté en deux projections, et assurez-vous également de consulter un médecin TB ou un oncologue.

Elargissement des ganglions lymphatiques axillaires

Les ganglions lymphatiques de cette localisation sont très sensibles aux moindres changements de l'état immunitaire et peuvent augmenter même avec la grippe ordinaire ou le SRAS. Dans ce cas, la lymphadénopathie axillaire ne nécessite pas de traitement spécial et disparaît d'elle-même lors de la guérison de la maladie sous-jacente. Avec toute blessure grave aux membres supérieurs, les ganglions lymphatiques de cette localisation sont également impliqués dans le processus pathologique.

Une attention particulière mérite un symptôme similaire chez les femmes de tout âge. La lymphadénopathie axillaire peut être l'un des premiers signes du cancer du sein. Si de telles anomalies sont trouvées en elle, une femme doit immédiatement prendre rendez-vous avec un mammologue.

Adénopathie généralisée

Ce terme en médecine fait référence à une augmentation de trois groupes de ganglions lymphatiques ou plus, durant plus d'un mois. Chez les enfants et les adolescents, la cause la plus fréquente de cette affection est la mononucléose infectieuse, une maladie causée par le virus d'Epstein-Barr. Dans certaines situations, les symptômes sont lissés et le processus pathologique se déroule sous le couvert d'un rhume. Parfois, une augmentation d'un grand nombre de ganglions lymphatiques se produit avec la rubéole et la rougeole.

La yersiniose et certaines autres infections du tube digestif peuvent également entraîner l'apparition d'un symptôme tel qu'une lymphadénopathie. Ce que c'est? Les bactéries qui provoquent le développement de la yersiniose conduisent non seulement à des dommages à l'intestin grêle, mais également à une augmentation des groupes inguinaux et d'autres groupes de ganglions lymphatiques. Des symptômes similaires peuvent également survenir dans la fièvre typhoïde, la brucellose et la maladie de Lyme..

Une lymphadénopathie généralisée chez l'adulte peut indiquer le développement d'une infection par le VIH. Dans ce cas, le processus affecte trois groupes de ganglions lymphatiques ou plus et dure au moins trois mois. ELISA aidera à confirmer le diagnostic - analyse pour déterminer les anticorps du virus de l'immunodéficience dans le sang périphérique.

Diagnostique

Lors de l'examen initial, une palpation des ganglions lymphatiques affectés est effectuée. Le médecin détermine la localisation du processus, la consistance et la douleur de l'organe changé. Dans la plupart des cas, cette technique simple vous permet de déterminer le vecteur d'un examen plus approfondi et de faire un diagnostic préliminaire.

Après avoir recueilli une anamnèse et identifié les facteurs de risque, le médecin prescrit des examens de laboratoire, parmi lesquels il y aura certainement des tests sanguins et urinaires généraux. Si nécessaire, une échographie des organes internes, une radiographie des poumons, ainsi qu'une imagerie par résonance magnétique sont effectuées. Toutes ces manipulations permettent de découvrir la cause de la lymphadénite et de déterminer les tactiques de traitement..

Dans certains cas, une ponction du ganglion lymphatique affecté avec une biopsie ultérieure peut être nécessaire. Cette méthode vous permet de découvrir avec précision la raison pour laquelle la lymphadénopathie s'est développée. Ce que c'est? Sous anesthésie locale, une fine aiguille est perforée, après quoi un morceau du tissu souhaité est prélevé. Cette procédure vous permet de détecter des métastases dans le ganglion lymphatique élargi, de détecter un processus purulent ou d'autres changements pathologiques.

Traitement de la lymphadénopathie

Il convient de considérer le fait que l'élargissement des ganglions lymphatiques n'est pas en soi une maladie distincte. C'est pourquoi il est si important de trouver la raison pour laquelle la lymphadénopathie s'est développée. Le traitement dépendra du diagnostic sous-jacent et de l'identification des facteurs qui ont déclenché l'apparition d'un problème similaire..

Dans le cas où la lymphadénite est causée par un agent infectieux, le patient est envoyé sous la surveillance d'un médecin. Avec la plupart des maladies virales et bactériennes, un traitement spécial n'est pas nécessaire: après récupération, les ganglions lymphatiques reviendront à leur état normal par eux-mêmes.

Très souvent, les maladies oncologiques conduisent au phénomène de lymphadénopathie. Dans ce cas, le traitement dépendra de la gravité de la maladie sous-jacente. Le schéma thérapeutique est approuvé par l'oncologue et peut inclure à la fois une opération chirurgicale et d'autres méthodes disponibles.

Dans certains cas, un ganglion lymphatique élargi peut être causé par un traumatisme direct. Dans ce cas, le patient atterrit également sur la table au chirurgien. L'autopsie de l'organe affecté avec élimination du contenu purulent peut résoudre complètement le problème de la lymphadénopathie.

Tout élargissement déraisonnable des ganglions lymphatiques nécessite un examen approfondi par un spécialiste. Même si la lymphadénopathie n'est pas le signe d'une maladie grave, elle peut provoquer un certain inconfort et entraîner une détérioration du bien-être général. Un diagnostic rapide peut non seulement empêcher le développement du processus pathologique, mais aussi aider le patient à faire face à ses propres craintes concernant la situation actuelle.

Lymphadénopathie (hypertrophie des ganglions lymphatiques)

De nombreuses maladies connues d'une personne à différentes périodes d'âge de sa vie s'accompagnent d'une augmentation des ganglions lymphatiques ou d'une réaction inflammatoire du système lymphatique. Une telle réaction est souvent la réponse du corps à l'infection et est protectrice.

Mais il existe un groupe de maladies lorsqu'une augmentation ou une hyperplasie du tissu lymphoïde n'a pas de fonction protectrice, mais est le reflet du processus lymphoprolifératif, qui a des signes et symptômes pathomorphologiques complètement différents qui distinguent ces maladies de la lymphadénite bactérienne courante. Cet article mettra en évidence le sujet de la lymphadénopathie, combinant ces deux concepts..

Les ganglions lymphatiques sont des entités morphologiques qui remplissent diverses fonctions, principalement immunitaires. Les ganglions lymphatiques font partie du système lymphatique, qui en plus de ces formations comprend les vaisseaux lymphatiques et les organes parenchymateux impliqués dans la mise en œuvre des réponses immunitaires.

Les ganglions lymphatiques sont une sorte de collecteur des voies d'écoulement lymphatique des zones correspondantes du corps. Souvent avec diverses maladies d'une genèse infectieuse ou autre (par exemple, d'une tumeur), une augmentation des ganglions lymphatiques ou de leurs groupes est observée en combinaison avec d'autres signes et symptômes.

L'augmentation des ganglions lymphatiques inflammatoires est appelée «lymphadénite». Dans ce cas, en règle générale, il est possible de trouver un lien entre l'inflammation du ganglion lymphatique et une maladie infectieuse récente ou une exacerbation du processus chronique.

Contrairement à la lymphadénite, la lymphadénopathie est un concept qui inclut toute pathologie des ganglions lymphatiques, et est souvent utilisé comme un terme qui reflète un diagnostic préliminaire, nécessitant une clarification supplémentaire.

Les ganglions lymphatiques sont situés le long de l'écoulement de la lymphe des organes et des tissus et sont souvent anatomiquement situés en groupes. Dans diverses maladies, une lésion isolée d'un ganglion lymphatique peut être observée, ou une lymphadénopathie se produit, qui capture un certain nombre de formations lymphatiques d'une ou plusieurs zones anatomiques.

Classification des adénopathies

Il existe plusieurs classifications de la lymphadénopathie basées sur différents principes. Le principal est le suivant:

Si un ganglion lymphatique est élargi (ou plusieurs à proximité), la lymphadénopathie est appelée régionale. En conséquence, cette lymphadénopathie est localisée dans la nature.

La lymphadénopathie localisée peut être non tumorale (plus souvent) et d'origine tumorale (lymphomes, leucémie et autres maladies sanguines lymphoprolifératives).

Si une augmentation simultanée des formations et des ganglions lymphatiques situés dans des zones anatomiques différentes et distantes (deux ou plus) est diagnostiquée, ils parlent de lymphadénopathie généralisée.

En utilisant une classification différente des maladies associées aux ganglions lymphatiques élargis, nous pouvons distinguer que toutes les lymphadénopathies sont divisées en deux grands groupes - tumeurs et non tumorales.

Afin de dire avec précision quels ganglions lymphatiques sont considérés comme normaux, une consultation spécialisée est nécessaire. Les symptômes suivants aideront à suspecter une pathologie des ganglions lymphatiques.

Les principaux signes et symptômes d'une hypertrophie des ganglions lymphatiques (lymphadénopathie), quelle que soit la nature de la maladie:

  • Une augmentation de la taille du ganglion lymphatique. Tout d'abord, un ganglion lymphatique élargi (ou plusieurs formations lymphoïdes) peut être palpé ou palpé par la personne elle-même ou une lymphadénopathie est détectée lors d'un examen médical. La taille normale du ganglion lymphatique dépend principalement de l'âge de la personne, de l'emplacement du ganglion lymphatique, de l'état de son système lymphatique, des maladies récentes.
  • Ganglion lymphatique douloureux. Avec la lymphadénite, en règle générale, le ganglion lymphatique est douloureux à ressentir, il peut être plus chaud que la peau environnante. Dans les cas graves, avec fusion purulente du ganglion lymphatique, un symptôme de fluctuations et une douleur sévère sont possibles.

Avec les adénopathies, la douleur des ganglions peut également être notée à des degrés divers. Mais souvent, il y a un élargissement indolore (légèrement douloureux) des ganglions lymphatiques, même lorsque leur taille est très importante et que les ganglions lymphatiques sont visibles à l'œil. Par conséquent, la présence ou l'absence de douleur dans le ganglion lymphatique ne donne pas de raison de tirer des conclusions définitives sur la gravité et la nature de la maladie.

  • La densité des ganglions lymphatiques. La densité des ganglions lymphatiques peut être différente, les ganglions lymphatiques normaux palpent en formations de densité modérée. Avec les adénopathies et autres maladies des ganglions lymphatiques, ils peuvent acquérir une densité pathologique.
  • Déplacement par rapport aux tissus adjacents. À la palpation ou à la palpation, les ganglions lymphatiques peuvent facilement se déplacer ou être immobiles fusionnés avec les tissus, formations et autres ganglions lymphatiques environnants. Ce symptôme est très important pour un diagnostic préliminaire de lymphadénopathie d'origines diverses, mais ne peut également être évalué que par un médecin..
  • La couleur de la peau sur les formations lymphatiques. La peau au-dessus des ganglions lymphatiques avec lymphadénopathie et lymphadénite peut changer de couleur (devenir rouge ou hyperémique, avec une teinte bleuâtre) ou rester inchangée. Par conséquent, ce symptôme est très important et est évalué lors de l'examen d'un patient atteint de lymphadénopathie..
  • Un changement dans la forme des ganglions lymphatiques visibles sur l'œil. Avec un degré important de lymphadénopathie, une inflammation sévère avec une lymphadénite ou en combinaison avec les caractéristiques structurelles de cette zone du corps, les ganglions lymphatiques peuvent devenir visibles à l'œil. Parfois, le degré d'augmentation peut être très important (conglomérats de plusieurs ganglions lymphatiques soudés avec lymphomes). Souvent, le premier symptôme qui oblige une personne à consulter un médecin est précisément une augmentation de la zone du ganglion lymphatique.

Causes des ganglions lymphatiques élargis (lymphadénopathie)

Chaque groupe de ganglions lymphatiques est responsable d'une région anatomique spécifique. Selon le ganglion lymphatique élargi, il est souvent possible de tirer une conclusion définitive sur la cause première de la lymphadénopathie. Examiner les causes possibles d'une augmentation de différents groupes de ganglions lymphatiques.

La lymphadénopathie submandibulaire est l'un des compagnons fréquents de nombreuses maladies associées à l'inflammation de l'anneau lymphopharyngé, des organes ORL, se manifestant notamment par une fusion purulente des tissus (abcès). Les maladies de la mâchoire inférieure, l'inflammation des gencives et de la muqueuse buccale s'accompagnent souvent d'une adénopathie sous-maxillaire.

La lymphadénite inguinale (lymphadénopathie locale) peut être causée par les maladies et processus suivants:

  • infection syphilitique causée par un pathogène spécifique - tréponème pâle;
  • infection génitale à mycoplasmes;
  • défaite par les staphylocoques et autres flores bactériennes;
  • infection à candidose;
  • verrues génitales lorsqu'elles sont infectées;
  • chancre;
  • blennorragie;
  • Infection par le VIH;
  • chlamydia génitale.

Ensuite, nous considérons les causes possibles d'une augmentation du ganglion lymphatique (ganglions) et de la lymphadénopathie avec localisation dans un groupe régional (lymphadénopathie régionale):

  • un processus inflammatoire infectieux dans une zone anatomique spécifique, par exemple, les maladies inflammatoires des organes ORL (amygdalite, exacerbation de l'amygdalite chronique, sinusite, otite moyenne, pharyngite), les maladies de la mâchoire, parodontale, des dents, la stomatite et d'autres maladies dentaires, les maladies infectieuses avec des dommages à l'organe de la vision;
  • maladies inflammatoires de la peau et du tissu sous-cutané (traumatisme, plaie infectée, panaritium, érysipèle, furoncle, dermatite, eczéma);
  • changements post-inflammatoires de la peau et des fibres environnantes dus aux piqûres d'insectes, d'animaux ou après des rayures sur la peau;
  • les complications après la chirurgie peuvent également s'accompagner d'une adénopathie locale et d'une augmentation des ganglions lymphatiques. Dans ce cas, les formations lymphatiques qui sont sur le chemin de l'écoulement lymphatique de la zone anatomique correspondante deviennent enflammées;
  • les tumeurs de nature et de localisation diverses, à mesure qu'elles se développent, provoquent principalement une augmentation du ganglion lymphatique le plus proche - d'abord, une lymphadénopathie locale apparaît.

Autres causes de lymphadénopathie:

  • Dans certains cas, l'élargissement des ganglions lymphatiques et la lymphadénopathie peuvent être le résultat de visites dans des pays chauds exotiques où des infections locales spécifiques, des maladies parasitaires et des helminthiases sont courantes. L'infection par ces agents pathogènes provoque un processus local ou général, qui se manifeste par de nombreux symptômes, y compris une lymphadénopathie.
  • Un contact prolongé avec certains animaux et une infection par les agents infectieux qu'ils transmettent peuvent également conduire à des adénopathies de différents endroits..
  • Rester dans les zones d'endémie pour les maladies transmises par les tiques et autres insectes.
  • Les autres causes de lymphadénopathie infectieuse sont la leishmaniose, la tularémie, la rickettsiose, la leptospirose..
  • Infections dont les facteurs étiologiques sont le virus lymphotrope d'Epstein-Barr, le cytomégalovirus, les virus d'immunodéficience (VIH), l'hépatite B, C, un groupe de virus de l'herpès, le toxoplasme. Souvent, un patient peut avoir plusieurs antigènes de ces agents pathogènes. Pratiquement n'importe quel virus peut provoquer une lymphadénopathie chez l'homme. En plus de ceux énumérés, les plus courants sont la rougeole, la rubéole, les adénovirus et d'autres agents viraux qui causent de nombreux SRAS..
  • Les agents pathogènes fongiques dans certaines circonstances et une forte diminution de l'immunité peuvent provoquer des adénopathies locales et généralisées (candida, cryptococcose et autres).

Causes d'une augmentation généralisée de plusieurs groupes de ganglions lymphatiques (lymphadénopathie généralisée)

La lymphadénopathie généralisée non tumorale peut être causée par les raisons suivantes:

  • L'infection à VIH (une maladie causée par le virus de l'immunodéficience) au cours de la phase aiguë du processus infectieux se produit souvent sous la forme d'une hypertrophie commune des ganglions lymphatiques.
  • L'infection par des infections virales telles que la rubéole, le CMV (cytomégalovirus), le toxoplasme et les virus de l'herpès simplex se manifeste souvent par une lymphadénopathie généralisée.
  • Adénopathie résultant d'une réaction aux vaccins et aux sérums.

Facteurs importants pour déterminer la cause de la lymphadénopathie d'origine non tumorale:

  • La présence de traumatismes, de blessures aux extrémités, d'érysipèle de la peau.
  • L'association de l'élargissement des ganglions lymphatiques (lymphadénopathie) avec des infections locales ou généralisées connues.
  • Cas de consommation de viande, poisson, lait mal cuits (infections d'origine alimentaire).
  • Caractéristiques professionnelles - travaux liés à l'agriculture, à l'élevage, à la chasse, à la transformation des peaux et de la viande.
  • Contact avec un patient tuberculeux et infection possible par mycobacterium tuberculosis.
  • Antécédents de transfusion sanguine, d'abus de drogues par perfusion intraveineuse.
  • Changement fréquent de partenaires sexuels, homosexualité.
  • L'utilisation de médicaments au fil du temps (certains groupes d'antibiotiques, d'antihypertenseurs et d'anticonvulsivants).

Un autre grand groupe de lymphadénopathies généralisées est la défaite des ganglions lymphatiques de nature tumorale:

  • hémoblastoses et processus tumoraux du tissu lymphoïde (lymphome) de Hodgkin et d'autres, leucémie lymphoïde chronique, leucémie myéloïde;
  • lésions métastatiques à distance des ganglions lymphatiques de tumeurs situées dans les tissus du poumon, de l'utérus, des glandes mammaires, de la prostate, de l'estomac, des intestins, ainsi que des tumeurs de presque toutes les localisations.