Comment traiter une fracture de la hanche avec déplacement sans chirurgie

  • Blessure

Le col fémoral est la minuscule partie du fémur qui relie son corps à la tête. Après une fracture de la hanche, le patient doit récupérer longtemps, c'est pourquoi le diagnostic fait souvent peur aux gens.

Les périodes de récupération peuvent prendre jusqu'à 6 mois, mais travailler avec un médecin et prendre soin de vous est le mieux que la victime puisse faire pour sa santé.

Traitement des fractures de la hanche

Sans thérapie compétente prescrite par un médecin spécialiste, il est difficile de parler de la guérison complète du patient. Il existe un certain nombre de mesures prises pour restaurer l'os, ses fonctions et assurer une prévention supplémentaire..

Les principaux éléments du traitement de la fracture de la hanche comprennent:

  1. • placer le patient dans un établissement hospitalier spécial, dans le service d'orthopédie;
  2. • extension du squelette - les deux premiers mois après une fracture;
  3. • massage thérapeutique professionnel;
  4. • la nomination de béquilles, avec l'interdiction de s'appuyer sur le membre affecté.

En raison de la taille extrêmement petite de l'os, une intervention chirurgicale est souvent nécessaire, mais pas sans un diagnostic compétent et équilibré. Pour clarifier le diagnostic, des méthodes de recherche classiques sont utilisées: échographie, radiographie, IRM. Les résultats de l'examen externe, les indicateurs d'analyse et les plaintes personnelles sont également pris en compte.

L'opération est la suivante:

  • 1. Le patient reçoit une anesthésie - locale ou générale. Cela dépend de la gravité de la fracture et de la condition en général..
  • 2. Le chirurgien repositionne les fragments, c'est-à-dire les compare dans le bon ordre.
  • 3. La chirurgie fermée est effectuée sans ouvrir la capsule articulaire. Uniquement pertinent pour les fractures simples.
  • 4. Une réduction ouverte est effectuée dans les cas difficiles - puis la capsule articulaire est ouverte.

Parfois, cela a du sens pour les prothèses d'une articulation - en particulier, lorsqu'il y a une forte probabilité de complications (pertinent pour les personnes âgées). Les prothèses sont également indiquées en cas de déplacement osseux sévère, de mort tissulaire de la tête fémorale et de détection de fragments.

Fracture du col fémoral sans chirurgie

Les conséquences d'une fracture peuvent être évitées sans intervention chirurgicale, si elle est localisée dans la partie inférieure du cou ou appartient aux fractures martelées à condition de positionnement horizontal de la ligne (il n'y a pas de risque d'éclatement). L'opération n'est pas réalisée sur des patients dont l'état est trop grave (il y a un risque que la personne ne puisse tout simplement pas subir de chirurgie).

Une des façons de traiter une fracture est l'immobilisation - immobilisation complète d'un membre, mais elle n'est également réalisée que dans des cas extrêmes:

  1. • si l'état général du patient, en raison de son âge, de sa sensibilité à certaines maladies, ne permet pas l'opération;
  2. • si la victime reçoit un diagnostic de troubles mentaux - par exemple, sénilité;
  3. • si le membre n'a pas été utilisé avant la fracture.

Dans tous les autres cas, la chirurgie est fortement recommandée - au plus tôt.

Fracture de la hanche avec déplacement

Le déplacement de la hanche se produit lors d'une fracture intertemporelle - il se produit depuis la base du cou elle-même jusqu'à la ligne sous-trochantérienne. Le plus souvent, cela se traduit par une chute sur l'os, qui est appelé le "grand trochanter", mais parfois - une courbure inhabituelle ou une torsion du membre. Les personnes en âge de prendre leur retraite sont à risque. Peut s'accompagner d'une fracture de l'ilium.

Symptômes d'une fracture avec décalage:

  1. • détérioration importante de l'état général;
  2. • saignement abondant;
  3. • dommages graves au tissu musculaire;
  4. • gonflement de la hanche;
  5. • hématome au site d'impact.

Tout d'abord, il est nécessaire d'assurer la stabilité du membre - l'étirer et le fixer dans la bonne position. Après cela, aux urgences, les médecins ont mis un plâtre. Si une opération est effectuée, une botte dérotationnelle est placée sur le site de la blessure, ce qui fixe l'os dans la position requise. Pendant longtemps, le patient se déplace avec des béquilles - les conditions d'utilisation sont fixées par le médecin traitant. Même lorsque les débris sont fondus, vous pouvez retirer les béquilles et continuer votre vie active.

Fracture du temps de récupération du col fémoral

Le moment du rétablissement est affecté par de nombreux facteurs, et il est donc impossible de dire tout de suite combien de temps cela prendra. Cela dépend de la gravité de la fracture, de son type, enfin de l'âge de la victime. En règle générale, cela prend environ six mois - le médecin doit établir que le patient s'est complètement rétabli et peut désormais non seulement utiliser le membre, mais également lui transférer le poids corporel..

Le processus se déroule comme ceci:

  • 1. Lorsqu'un bandage est appliqué sur le patient, il faut trois jours avant de pouvoir masser le bas du dos et le membre blessé. Après une semaine, la cuisse blessée est ajoutée au massage. Le massage doit être soigné, conformément aux réglementations médicales, afin de ne pas se blesser encore plus.
  • 2. Après deux semaines, ils peuvent retirer le plâtre. Vous pouvez maintenant essayer de bouger votre genou, mais pas sans observation. C'est bien que vous ayez besoin de l'aide d'un étranger - vous pouvez toujours demander à un médecin à ce sujet (sans sa permission, vous ne pouvez rien faire de toute façon). Il vaut mieux ne pas bouger le membre par la force - la douleur indique que la fracture n'a pas complètement guéri.
  • 3. Un mois après avoir retiré le plâtre, si le processus de guérison se déroule normalement, le patient peut plier et déplier le genou sans observation. Après 2 mois, vous pouvez essayer les squats, mais uniquement selon des instructions médicales spéciales.
  • 4. Après trois mois, le patient pourra se lever et marcher de façon autonome, mais avec un soutien sur des béquilles. Vous devez vous fier à une jambe saine et à une jambe endommagée - il est seulement facile de marcher.
  • 5. La charge sur la cuisse augmente progressivement et après six mois, la personne retrouve un fonctionnement normal.

Plus le traitement commence tôt et plus la victime fait d'efforts, plus il sera possible de parler rapidement de guérison complète. Cependant, il ne faut pas être zélé, surcharger les os qui n'ont pas encore guéri. L'essentiel est d'obéir à votre médecin et de suivre ses recommandations.

Fracture de la hanche chez le sujet âgé: chirurgie, récupération

Une fracture du col fémoral chez les personnes âgées est un traumatisme extrêmement grave qui met définitivement une personne au lit. Elle se distingue par une mortalité élevée. Mais ils meurent non pas de la rupture osseuse elle-même, mais des complications associées à l'immobilité forcée: pneumonie, escarres, entraînant une intoxication sanguine et des dommages aux organes internes importants.

L'insidiosité de cette fracture chez les personnes âgées est qu'elle peut survenir «spontanément» - et non à la suite de chutes ou de coups violents à la hanche. Pour cela, il suffit qu'une personne âgée monte dans un transport bondé, pour ne pas remarquer un petit pas dans le magasin, ou même mettre le pied sans succès. La raison de ces os cassants est l'ostéoporose, qui survient inévitablement chez les personnes âgées (si vous le souhaitez, elle peut être maintenue sous contrôle partiel).

Ayant perdu le contact avec le fémur principal, le col fémoral devient incapable de repousser tout seul. L'aide, surtout si la fracture a été déplacée, ne peut être qu'une opération plus facile à tolérer qu'une immobilisation prolongée. L'intervention chirurgicale doit être effectuée le plus tôt possible jusqu'à l'apparition de complications; de plus, elle peut être réalisée de différentes manières, et pour cette anesthésie générale n'est pas toujours nécessaire.

Contrairement à la croyance populaire, la possibilité d'une intervention chirurgicale doit être choisie non pas tant par l'âge que par la présence de maladies graves des organes internes chez une personne. Ce n'est que si une personne âgée souffre d'insuffisance cardiaque, respiratoire ou rénale sévère, de diabète sucré décompensé ou de troubles graves de la conscience et de la psyché qu'une fracture de la hanche devra être traitée avec prudence..

Comment un os guérit-il?

Pour que les fragments osseux formés à la suite d'un traumatisme puissent se développer ensemble, les changements suivants doivent se produire:

  1. Initialement, la lymphe et le sang coagulent, qui tombent dans les tissus mous entourant les os cassés. Ces fluides biologiques, enveloppant les fragments osseux d'une sorte de «clutch», devraient déclencher les réactions biochimiques et cellulaires de leur fusion entre elles. Les cellules sanguines détruites sont retirées en même temps..
  2. Les cellules du périoste, la couche interne de l'os et la moelle osseuse pénètrent dans le caillot sanguin. Ils seront engagés dans la restauration de la liaison os-moelle osseuse. Les cellules osseuses elles-mêmes ne sont pas impliquées dans le processus..
  3. De plus, une sorte de «pansement» dense est formé à partir de cellules ostéoblastiques, de vaisseaux nouvellement formés et de tissu conjonctif, dont la tâche est de fixer les fragments de sorte qu'ils ne bougent pas les uns par rapport aux autres. Dans le même temps, l'inflammation commence aux extrémités des fragments, ce qui conduit à une résorption locale des sels de calcium - une ostéoporose inflammatoire temporaire se forme.

La fusion osseuse est difficile si:

  • au site de fracture, il n'y a pas d'approvisionnement sanguin normal;
  • dans la zone de fracture, il y a peu d'ostéoblastes et d'autres cellules qui donnent naissance à la moelle osseuse;
  • les fragments ne se touchent pas;
  • une infection s'est produite dans cette zone;
  • les tissus mous se trouvent entre les fragments.

Dans la vieillesse, même en l'absence de maladies chroniques graves, les 2 premiers facteurs sont pratiquement «obligatoires».

Caractéristiques du col fémoral

Le col fémoral est la partie la plus fine du fémur. En combinaison avec les structures adjacentes, il ressemble vraiment à un col. D'une part, il y a une «tête» - la tête du fémur, de l'autre - une section ressemblant légèrement aux épaules. L '«épaule» supérieure est appelée le grand trochanter, le bas - petit. Un peu à distance et au milieu se trouve un petit rebord - la troisième broche. Toutes ces formations osseuses, protubérances, sont des endroits auxquels un grand nombre de muscles sont attachés.

La tête fémorale est pour la plupart située à l'intérieur d'une sorte de «bol» - l'acétabulum situé sur l'ischion du bassin. Le col fémoral s'en écarte, qui passe dans la partie principale (diaphyse) du fémur. Il y a un angle assez grand entre le cou et la diaphyse. Chaque individu, mais en moyenne 127 °.

Le col fémoral est recouvert d'une capsule articulaire, qui commence au sommet du cotyle et se fixe aux brochettes. L'os du cou n'est pas recouvert par le périoste, dont tous les os sont nourris, il est donc très difficile de récupérer en cas de fracture.

Le sang coule vers la tête et le cou du fémur à travers 3 groupes d'artères:

  1. aller de la zone entre les brochettes;
  2. pénétrer le col fémoral au même endroit qui sert à fixer la capsule synoviale de l'articulation;
  3. la seule artère du ligament qui relie la tête au centre du cotyle. Dans la vieillesse, ce ligament, avec le vaisseau existant, prolifère et l'approvisionnement en sang de la tête devient pauvre.

Si la fracture se produit plus près de la tête, les vaisseaux qui l'ont nourrie sont endommagés et elle est nécrotique (meurt) et disparaît. Le mouvement dans ce membre ne devient possible que si une arthroplastie est réalisée (installer une articulation artificielle).

Nous avons exprimé les conditions préalables à une mauvaise cicatrisation du col fémoral. Pourquoi dans la vieillesse cette structure est-elle si facilement brisée?

Le fait est que lorsqu'une personne marche, s'accroupit, soulève des poids ou se lève, une charge très lourde est placée sur l'articulation de la hanche. À un âge avancé, tous les os du corps subissent un tel changement, appelé «ostéoporose». Elle consiste en ce que la distance entre les principales structures du tissu osseux, les soi-disant poutres osseuses (trabécules), augmente et elles deviennent plus minces, ce qui fait que l'os devient "poreux". Désormais, la même charge lors de la marche, de la position debout ou de la levée de poids affaiblit déjà l'os et lorsque la jambe se heurte ou devient inconfortable, les trabécules osseuses transmises se cassent assez facilement.

Les barres osseuses ne reposent pas au hasard, mais sont situées aux endroits où la charge osseuse est la plus élevée.

Dans le fémur, les trabécules forment 3 arcs situés:

  1. de la partie intérieure inférieure du cou à la tête, diffusion en éventail le long de cette dernière;
  2. d'un grand trochanter au pôle supérieur de la tête, traversant avec le premier arc dans la zone de la tête fémorale;
  3. entre les brochettes - grandes et petites.

À la suite de l'ostéoporose, les composants de ces arcades deviennent plus fragiles, de ce fait l'angle entre le cou de la cuisse et son os principal diminue. Cela augmente le risque de fractures..

Types de fractures

Lorsqu'un médecin envisage des options de traitement pour une fracture du col fémoral, il examine non seulement l'état général de la personne et les maladies chroniques, mais également l'endroit où le fémur s'est cassé. Nous avons brièvement examiné l'anatomie dans la section précédente, afin que les types de fractures distingués soient clairs. Ainsi, ils sont divisés en 2 grands groupes:

  1. Médial, lorsque le site de rupture de l'articulation osseuse se trouve à l'intérieur de la capsule articulaire. Ceux-ci incluent: fracture de la tête, du cou ou du trochantérium. Ces blessures ne peuvent pas être guéries par des méthodes non chirurgicales..
  2. Latéral: la ligne de fracture est située derrière les brochettes de l'os, où la capsule articulaire n'est plus.

Il existe une classification plus détaillée:

  • bazitservikalny, qui passe dans la zone où le col fémoral passe dans les "épaules" - brochettes de l'os;
  • sous-capital, qui est situé à l'endroit où commence le cou;
  • transcervical: la ligne de fracture est au centre du cou;
  • transversal, passant entre les "épaules" - grandes et petites brochettes. Dans ce cas, les fragments peuvent être déplacés les uns par rapport aux autres à une distance différente, jusqu'à un changement de direction de la ligne de faille. Le déplacement peut également être insignifiant et peut être combiné avec un martèlement (lorsqu'un os «entre» dans une autre section sous forme de clous dans un arbre).

Les trois premiers types nécessitent nécessairement une intervention chirurgicale. Une fracture excessive, si elle est martelée, peut être traitée avec prudence. Mais avec ce traitement, il y a un autre danger: en raison du fait que la connexion entre les os, en fait, ne se rompt pas, il est difficile de remarquer l'écart dans le temps (peu de gens consultent le médecin uniquement avec une douleur sourde à la cuisse, l'attribuant à une ostéochondrose ou une coxarthrose). En conséquence, un spécialiste est déjà contacté lors du développement de complications, par exemple lorsqu'une autre fracture, plus prononcée, apparaît à côté de la fracture. Cela aggrave le pronostic de la maladie..

Une fracture du col fémoral est également classée par l'angle entre la ligne de fracture et la ligne horizontale qui longe le point supérieur de la tête fémorale:

  • l'angle est de 30 ° ou moins;
  • l'angle est de 30 à 50 °;
  • angle - plus de 50 °.

Cette classification est conçue pour prédire la récupération: plus l'angle est grand, plus la rééducation est longue.

Le pronostic est également affecté par l'état des fragments osseux selon la classification Garden:

  • Type I: fracture intra-articulaire injectée. Il est dangereux avec ses symptômes inexprimés, à cause desquels le patient continue de marcher et risque une fracture non absorbée.
  • Type II. L'écart entre les fragments est complet, mais ils ne bougent pas.
  • Type III. Un espace complet entre les fragments, il y a un déplacement de la diaphyse du fémur dirigé vers l'intérieur.
  • Le type IV est caractérisé par un déplacement complet des fragments les uns par rapport aux autres.

Les troisième et quatrième types ne sont pas soumis à un traitement conservateur..

Toute fracture de la hanche est une fracture fermée. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques de cette zone: l'articulation de la hanche est entourée de tous côtés par un grand nombre de tissus mous, et il faut agir avec beaucoup de force pour pouvoir déployer l'os afin que les fragments du col fémoral puissent apparaître vers l'extérieur.

La fracture de la diaphyse fémorale peut être ouverte..

Causes de fracture

Les statistiques montrent que chaque huitième fracture osseuse est une perte d'intégrité osseuse dans le col du fémur. Après 60 ans, un traumatisme survient dans 68% des cas, et avec l'âge son risque augmente encore plus, jusqu'à 80-90%.

La principale raison de cette condition est l'ostéoporose ou une fragilité osseuse accrue. Elle survient chez toutes les personnes de plus de 60 ans du fait que, pour des raisons naturelles, les processus de destruction du tissu osseux commencent à prévaloir sur les processus de son désaccord. Chez les femmes, l'ostéoporose commence plus tôt, ce qui est associé au début de la ménopause, lorsque la production d'oestrogène, la principale hormone féminine qui maintient l'intégrité osseuse, diminue fortement..

En plus de l'ostéoporose, l'état des os est également affecté par:

maladies chroniques dans lesquelles la mobilité des parties inférieures de la colonne vertébrale ou des membres s'aggrave:

  • ostéochondrose ou hernie du disque intervertébral dans la région lombo-coccygienne;
  • spondylolisthésis;
  • arthrose de la cheville, du genou ou de la hanche;
  • spondylarthrose;

troubles métaboliques dus à:

  • diabète sucré;
  • maladie hépatique chronique;
  • obésité
  • adénomes de la prostate chez les hommes;

troubles osseux dus à des maladies vasculaires, par exemple:

  • l'athérosclérose;
  • endartérite oblitérante;

intoxication, dont les causes sont:

  • mauvaises habitudes: tabagisme, abus d'alcool;
  • maladie rénale chronique entraînant le développement d'une insuffisance rénale chronique;
  • maladies oncologiques.

Pour qu'une fracture du col fémoral se produise dans le contexte d'une ou de plusieurs des maladies répertoriées, un facteur provoquant est nécessaire. Fondamentalement, il s'agit d'une chute d'une hauteur de sa propre taille lorsqu'une personne âgée a glissé, a mis son pied mal à l'aise ou est tombée au milieu d'un étourdissement ou en raison d'une maladie accompagnée d'une violation de la coordination.

Il existe une «fracture de fatigue» du col fémoral. Cela signifie qu'une fracture osseuse se forme à l'endroit où se trouvent de nombreuses micro-fractures, résultant de l'augmentation fréquente des charges sur elle..

Comment reconnaître une fracture

Les symptômes d'une fracture de la hanche dépendent en partie du type de blessure. Donc, si une fracture est enfoncée, une personne ne ressent qu'une douleur sourde dans l'articulation touchée, qui s'intensifie avec le mouvement. La flexion et l'extension de l'articulation de la hanche ne souffrent pas. Une personne peut marcher longtemps, croyant avoir une ostéochondrose ou une coxarthrose, jusqu'à ce qu'une autre fracture se développe de l'autre côté de celle collée, qu'elle ne soit plus entraînée (ou jusqu'à ce que les fragments soient déconnectés).

Si un écart se produit entre les os, cela se manifeste par les symptômes suivants:

  • l'incapacité à se tenir debout et à marcher, tandis que la douleur dans l'articulation n'est pas très prononcée;
  • le patient lui-même ne peut pas indiquer le moment de la fracture: il n'a pas ressenti de douleur aiguë pendant la blessure;
  • au repos, une douleur sourde dans l'articulation disparaît, réapparaît avec des mouvements du pied;
  • le pied du côté affecté devient plus court de 2 à 4 cm, et en position couchée, il se déplie avec le pied vers l'extérieur (opposé à l'autre jambe). Un tel virage est invisible si une personne se voit attribuer une position verticale;
  • vers l'intérieur (de l'orteil à l'autre jambe), la jambe affectée ne peut pas être déployée;
  • il devient impossible d'arracher le calcanéum du lit;
  • les plis inguinaux deviennent asymétriques;
  • une pression ou un tapotement sur le talon provoque une douleur dans la jambe;
  • une ecchymose peut apparaître dans la région inguinale, mais cela se produit quelques jours après qu'il devienne impossible de se tenir debout sur le pied.

Diagnostique

Le diagnostic est posé par radiographie de l'articulation de la hanche et du fémur, réalisée en deux projections. Si cette étude ne permet pas un examen détaillé de l'os pour des défauts osseux mineurs, une tomodensitométrie de l'articulation de la hanche, du col fémoral et de sa diaphyse est réalisée.

Traitement des blessures

Le traitement est rapide, en raison des mauvaises conditions de croissance des fragments. Dans certains cas, extrêmement rarement, ce traumatisme peut être traité avec une traction squelettique et des plâtres. Pour les personnes de plus de 60 ans, il s'agit d'une étape très risquée, car elle nécessite une immobilisation prolongée, qui à cet âge entraîne des escarres et une pneumonie congestive. Chez les personnes âgées et les personnes âgées, d'autres méthodes sont utilisées pour traiter une fracture du col fémoral sans chirurgie.

Traitement conservateur

C'est le nom d'un traitement sans chirurgie. Elle est réalisée uniquement pour des indications strictes:

  1. maladies graves du cœur, des vaisseaux sanguins, des voies respiratoires, du foie ou des reins;
  2. troubles de la coagulation;
  3. une maladie mentale grave qui rend une personne âgée inadéquate (par exemple, la maladie d'Alzheimer ou la démence à corps de Levy);
  4. si la fracture est martelée et que la ligne de faille est horizontale;
  5. si la fracture est latérale, c'est-à-dire que ce n'est pas le col fémoral qui s'est cassé, mais la fracture s'est produite déjà derrière la capsule articulaire, dans la zone de l'os trochantérien ou plus loin;
  6. si, même avant la fracture, la personne âgée était immobilisée (paralysée en raison d'une lésion de la moelle épinière, d'un accident vasculaire cérébral, d'une maladie osseuse ou musculaire).

Le traitement conservateur peut être différent; il est choisi en fonction de l'état général du patient. Donc, si une personne âgée n'a pas de maladie grave, mais seulement une fracture, elle sera hospitalisée et mise sous traction squelettique - des rayons qui passeront dans les os et sortiront. Une telle manipulation nécessite une immobilisation (les rayons sont fixes et ne permettront pas beaucoup de spin). Les dates pour les personnes âgées, pendant lesquelles ces aiguilles à tricoter devraient être, sont d'environ 2 mois. Pendant cette période, des soins particuliers sont nécessaires pour les proches qui sont nécessairement engagés dans des exercices de respiration avec leurs proches, prennent des mesures anti-escarres, fournissent à son corps suffisamment de nutriments, vitamines, protéines et micro-éléments.

Après 2 mois de repos au lit forcé, la traction squelettique est supprimée et les plâtres sont appliqués pendant une période de 4 à 6 mois.

Si au moment de la fracture une personne était dans un état grave en raison d'une maladie somatique (c'est-à-dire corporelle) ou mentale, seule la traction squelettique peut être appliquée pendant une période de 7 à 10 jours. Après cela, le traitement est effectué à domicile. Malheureusement, il ne contribue pas à la fusion osseuse, mais évite les complications de la fracture. La chose la plus importante dans ce traitement à domicile est qu'il ne nécessite pas d'immobilisation complète.

La méthode utilisée sans hospitalisation est une botte dérotationnelle pour une fracture. Il ressemble à une botte, n'atteignant pas le genou, avec les doigts ouverts. Dans la zone au-dessus de l'articulation de la cheville, un bâton y est installé qui empêchera la hanche de tourner. Il existe également des orthèses industrielles en plastique qui, au lieu d'un bâton, sont équipées d'une plaque inférieure qui interfère avec les jambes circulaires.

Une botte de dérotation est généralement appliquée à l'hôpital, après avoir obtenu une radiographie de l'état des fragments du fémur. Après cela, vous pouvez rentrer chez vous.

Dans les maladies chroniques graves du patient, un chirurgien ou un traumatologue peut rentrer chez lui. Ils imposeront une construction en plâtre et conseilleront quelle attelle acheter..

Vous devrez porter une botte pendant au moins 3-5 mois.

Avec un traitement conservateur, il faut de 6 à 8 mois pour récupérer. Dès le premier jour après avoir enfilé la botte de dérotation du patient, ils commencent à se retourner dans leur lit et à effectuer des exercices de respiration. Vous pouvez vous lever, mais seulement en l'absence de soutien sur une jambe endolorie. Pour se déplacer - seulement à partir de 3 semaines et uniquement à l'aide de béquilles. La réhabilitation elle-même ne sera pas très différente de celle après l'opération:

Des exercices avec une jambe et des mains saines doivent être effectués.

Il devient possible d'engager lentement une jambe douloureuse:

  • commencez à remuer les doigts;
  • pliez et dépliez les doigts;
  • tourner le pied à gauche et à droite.

Vous pouvez plier une jambe endolorie dans le genou, mais de sorte que l'angle entre elle et la hanche soit supérieur à 90 °. Glisse les jambes pliées au genou vers le haut du lit et le redresse progressivement.

Les exercices restants sont exécutés dans le même volume..

Vous pouvez vous tenir sur des béquilles sans vous appuyer sur une jambe douloureuse. A partir de ce moment, progressivement, lentement, pas de vertiges ou de fatigue, mais plusieurs approches doivent être parcourues.

Des exercices respiratoires et des exercices pour les jambes saines doivent être effectués.

Dès le premier jourLa gymnastique respiratoire en position couchée commence:

  • respirations, contre lesquelles les bras s'élèvent sur les côtés, au-dessus de la tête;
  • respiration abdominale;
  • expirez à travers un tube dans l'eau;
  • virages de la tête aux épaules.

Le mouvement des doigts d'une jambe saine est également effectué, la tension de tous ses muscles sans mouvements dans les articulations.

Il est important de commencer à effectuer des mouvements avec les membres supérieurs: bougez vos doigts, puis tournez avec vos mains, déplacez vos bras sur les côtés, haussez les épaules, tendez vos abdos.

Tous ces exercices sont effectués au moins 3 fois par jour..

De 2 à 10 joursL'ensemble des exercices pour une jambe saine s'élargit. Décision:

  • mouvement des doigts;
  • tourne dans l'articulation de la cheville;
  • glisser sur le lit à gauche et à droite, de haut en bas (sans arracher le talon, en pliant les jambes au genou);
  • lever et abaisser la jambe droite.

Dans une jambe malade, vous ne pouvez déplacer que vos doigts et effectuer mentalement les mêmes exercices que pour une.

Exercices de respiration - requis.

Pour bouger les membres supérieurs, étirer, resserrer les muscles abdominaux - nécessaire.

À partir de 10 joursConnecte massage et physiothérapie: magnétothérapie, myostimulation.
À partir de 14 jours
À partir de 18 jours
À partir de 21 jours ou plus
De 5-6 moisPendant ces périodes, le médecin prescrit la mise en œuvre de la radiographie de l'articulation de la hanche. Et si cela montre que la moelle osseuse s'est formée, il est permis de s'appuyer un peu sur une jambe douloureuse..

Traitement chirurgical

La chirurgie d'une fracture de la hanche peut être effectuée de plusieurs façons. La sélection est basée sur des critères tels que:

  • l'âge du patient;
  • l'état du patient et la présence de maladies chroniques graves;
  • caractéristiques de rupture basées sur sa classification.

Ainsi, les opérations suivantes sont effectuées:

  1. Fixation de la fracture avec trois vis qui, en exerçant une pression sur l'os le long de la ligne de fracture, entraînera la division des cellules et, par conséquent, la fracture se développera ensemble. Cette opération est réalisée chez des personnes non immobilisées de moins de 65 ans sans maladies concomitantes graves, avec 1-2 types de fractures selon la classification Garden.
  2. Fixation avec un clou Smith-Petersen. Il s'agit d'une structure métallique de grande épaisseur, qui comporte trois lames. Elle est abattue du côté des brochettes de cuisse, et elle tient les fragments.
  3. Fixation du fragment avec une vis de cuisse DHS massive. Il s'agit d'une construction complexe de 1 grande vis, 2 vis plus petites et 4 vis encore plus petites, qui proviennent d'une plaque et répètent les courbures du fémur. La plaque est placée sur la surface latérale du fémur, 4 petites vis la fixent au corps de l'os, une grande vis passe le long de l'axe du col fémoral, et les fragments sont fixés avec des vis centrales. Cette conception implique une activation précoce du patient.

Toutes ces interventions peuvent être réalisées à la fois sans ouvrir la capsule articulaire de l'articulation de la hanche, et avec la mise en œuvre de cette manipulation. Ils n'atteignent pas l'articulation si des fragments d'os peuvent être combinés sous contrôle radiographique. S'il y a beaucoup de fragments, et qu'ils ne se trouvent pas le long de l'axe, vous devrez faire des coupes et introduire des structures métalliques sous le contrôle de la vision.

  1. L'endoprothèse, c'est-à-dire l'installation d'une structure en titane ou en plastique, qui est essentiellement une articulation artificielle. Il est appliqué dans les cas:
    • traitement de la nécrose de la tête fémorale (lorsque la tête s'est résolue après une fracture);
    • dans la formation d'une pseudoarthrose: lorsque les fragments n'ont pas fusionné ensemble, et entre eux une connexion mobile a été créée;
    • lorsque la ferronnerie a été établie pour le traitement, mais elle a commencé à «échouer» dans l'os pelvien;
    • s'il y a beaucoup de fragments, il est impossible de les relier à des structures métalliques;
    • lorsque la tête et le cou de la cuisse étaient écrasés.

Chez les patients âgés de 50 à 60 ans, une endoprothèse sans ciment est placée. Il restera en raison de la germination du tissu osseux dans la couche superficielle de l'articulation artificielle..

Si une personne a plus de 60 ans, lorsque l'approvisionnement en cellules qui produisent du tissu osseux a considérablement diminué, des endoprothèses reposent sur du ciment osseux - un matériau synthétique spécialement développé.

Les endoprothèses peuvent être:

  • bipolaire, lorsque l'acétabulum sur l'os sciatique et la tête avec le col fémoral sont remplacés par du matériel artificiel. Elle est réalisée chez des personnes de moins de 70 ans;
  • unipolaire, lorsque seule la partie artificielle du fémur est établie et que l'acétabulum reste le sien. Il est indiqué pour le traitement des patients âgés affaiblis âgés de plus de 70 ans. L'inconvénient de cette conception est qu'avec une activité suffisante du patient, le métal essuie rapidement le cartilage articulaire, puis l'os sur l'os sciatique du bassin.

Premiers soins pour une fracture

Les patients doivent être hospitalisés le plus tôt possible. Avant cela, il faut leur prodiguer les premiers soins, dès qu'une personne âgée se plaint de douleurs dans la région de l'articulation de la hanche ou du périnée, elle ne peut pas se tenir debout ou sa jambe est nettement plus courte..

L'algorithme d'actions est le suivant:

  1. Allongez un parent âgé, ne le laissez pas se lever. S'il est capable de bouger, ce qui indique une fracture par effraction, vous pouvez une fois le laisser aller aux toilettes de la manière habituelle.
  2. Appelez une ambulance pour vous informer qu'une fracture est suspectée.
  3. En attendant les ambulanciers, être près du patient, le rassurer, parler de la nécessité d'un traitement.
  4. Avertissez le patient que vous ne pouvez pas déplacer temporairement votre pied, assurez-vous qu'il ne le fait pas.
  5. S'il a froid, essayez de l'envelopper. Vous pouvez donner du thé chaud, mais un peu.
  6. Si la douleur est intense, vous pouvez administrer un analgésique disponible à la maison: «Analgin», «Ketanov», «Nurofen» ou autre.

Les médecins de l '"Ambulance" à l'arrivée doivent réparer le pied avec des pneus spéciaux, si nécessaire - entrer des analgésiques.

Préparation à la chirurgie

Si une intervention chirurgicale est possible, il est conseillé de le faire dès que possible. Dans les cas où les maladies d'une personne âgée ne sont pas classées comme décompensées mais sous-compensées (par exemple, la glycémie est élevée, mais cela a été observé pendant plusieurs mois et n'a pas entraîné de complications), alors que les anesthésistes demandent une compensation à l'aide de médicaments, les traumatologues imposer une traction squelettique.

Dans la période préopératoire, il est important de fournir au patient une nutrition telle que:

  • contiendra une quantité suffisante de calcium - une substance qui ne suffit pas dans les os d'un patient atteint d'ostéoporose. Ce sont les fromages à pâte dure et molle, le fromage cottage, le yaourt naturel, les noisettes et les amandes, l'orge et la farine d'avoine;
  • contiendra une quantité suffisante de fibres - des fibres alimentaires qui feront fonctionner les intestins et qui, pendant la période postopératoire, ne permettront pas à la constipation de se développer. Ce sont des légumes bouillis: betteraves, carottes, tout chou; les fruits tels que les pommes, les abricots, les prunes et les oranges; des noisettes bouillie de flocons d'avoine ou de riz brun; fruits secs;
  • deviendra une source de vitamines et de minéraux utiles. Ce sont des baies et des fruits non acides; avant de les utiliser, vous devez consulter un médecin;
  • donnera des matériaux de construction - des protéines. Il s'agit de viande bouillie, de volaille et de poisson de variétés faibles en gras, d'œufs (pas plus de 1 par jour). Vous ne pouvez pas manger beaucoup de viande, car un excès de protéines animales affecte négativement l'état des vaisseaux sanguins et des reins.

Pendant la période préopératoire, les aliments ne doivent pas inclure d'ail et de compléments alimentaires à base de Ginkgo biloba: ces substances augmentent la coagulation sanguine, de sorte que la quantité de sang perdue pendant la chirurgie peut être augmentée.

Il est important de surveiller le régime de consommation: liquides - au moins 30 ml / kg de poids, y compris les thés, les compotes, les décoctions et les bouillons.

Les mesures anti-escarres commencent également avant la chirurgie. Ce sont des changements dans la position corporelle du patient, des massages de son corps et de ses membres avec de l'huile de camphre, la pose sous le sacrum, les coudes, les omoplates et les talons de matelas de décubitus..

Si les muscles des jambes sont fortement affaiblis, dans la période préopératoire, la procédure de myostimulation peut être effectuée - la réduction des groupes musculaires nécessaires sous l'influence de faibles impulsions de courant électrique.

Avant la chirurgie, afin d'éviter les complications des voies respiratoires, vous ne devez pas fumer une personne âgée. Au contraire, vous devez faire des exercices de respiration: expirez à travers un tube dans l'eau, gonflez les balles, maîtrisez la respiration abdominale et effectuez des exercices conçus par Buteyko. Plus il est bon de développer les muscles respiratoires, plus il est probable que la pneumonie ne se produira pas après la chirurgie, ce qui est difficile et coûteux à traiter, et qui peut entraîner la mort.

Immédiatement avant l'opération, arrêtez de manger pendant 8 heures et de boire - pendant 6 heures. La nuit précédente, un lavement nettoyant est effectué pour éviter la constipation dans les premiers jours après la chirurgie.

Période de récupération

Combien de temps dure la récupération dans la vieillesse? La période de rééducation dure 6-8 mois. Il est conseillé au patient de passer ces six mois de travail acharné et acharné avec des proches aidants: à cet âge, toute immobilisation et toute intervention provoquent une dépression sévère, ce qui prive le patient de la force nécessaire pour récupérer.

La rééducation après une fracture est conditionnellement divisée en 3 étapes (périodes):

  1. Période au début. Cela dure trois semaines qu'une personne passe à l'hôpital.
  2. Stade tardif. Elle dure de la troisième semaine à 90 jours. C'est un moment de devoirs actifs.
  3. Période éloignée. Il dure de 4 à 6 ou 8 mois.

Les mesures de réadaptation sont les suivantes:

  • mode moteur;
  • prévention de la formation et de la séparation des caillots sanguins des veines des membres inférieurs et, en conséquence, accident vasculaire cérébral, thromboembolie de l'artère pulmonaire et des intestins;
  • Thérapie par l'exercice;
  • exercices de respiration;
  • massage des membres et de la poitrine;
  • nutrition adéquat;
  • hygiène personnelle suffisante;
  • prendre des médicaments prescrits.

Envisager la réadaptation dans la vieillesse par périodes.

Période au début

La récupération commence à partir du moment où le patient se réveille de l'anesthésie (s'il y avait une anesthésie générale) ou peut bouger ses orteils (si une anesthésie rachidienne a été effectuée). Dès les premières minutes dont vous avez besoin:

  • bougez vos orteils - à la fois opérés et en bonne santé. Jouez aussi souvent que possible;
  • pliez et dépliez les doigts de la jambe opérée. Au moins 6 fois par heure;
  • mettre des talons sur le lit sans bouger les pieds. Au moins 5 séries toutes les heures;
  • tendre tous les muscles d'une jambe saine sans la bouger dans les articulations.

Après 3 heures après l'opération, les exercices deviennent plus compliqués - l'articulation de la cheville de la jambe endolorie est connectée. Il est nécessaire d'effectuer une rotation du pied, une flexion et une extension de celui-ci.

Après le réveil, les exercices de respiration commencent également. Ce sont des respirations profondes impliquant des mains qui se lèvent sur les côtés (au-dessus de la tête), expirent à travers un tube dans l'eau.

Vous pouvez nourrir le patient après 5-6 heures après la chirurgie. Il ne devrait s'agir que de soupes de légumes liquides avec des légumes râpés et des fibres de viande (par exemple, du poulet), des céréales semi-liquides. Pas de bonbons, de chou, de haricots ou de noix le premier jour.

Vous pouvez vous asseoir à partir du deuxième jour postopératoire. La condition pour s'asseoir est qu'entre la cuisse et le corps il doit y avoir un angle inférieur à 90 °. Pendant 2 à 5 jours, le personnel aide à s'asseoir, puis le patient doit le faire lui-même, se tenant à un cadre spécial au-dessus du lit ou à des «rênes» attachées à la tête de lit inférieure (panneau de pied).

Avant d'assoir un parent, vous devez bander les deux jambes avec un bandage élastique - pour empêcher la séparation d'un caillot de sang du système des veines des membres inférieurs. Cette manipulation est effectuée quotidiennement; vous pouvez remplacer le bandage par des collants et des bas de compression. Vous ne pouvez pas marcher et vous asseoir sans pression sur les veines.

Les 5 premiers jours, il sera possible de dormir uniquement sur le dos, avec un rouleau entre les jambes. Vous pouvez vous retourner pendant un court instant le soir du premier jour. Dans ce cas, entre les jambes, il doit y avoir un petit oreiller et le membre opéré ne doit pas être plié au genou à un angle inférieur à 90 ° entre la cuisse et le corps. Avant de s'allonger sur le dos, le patient devra écarter les jambes sur les côtés.

Dès le deuxième jour, la portée des exercices est élargie:

  • allongé sur le dos, vous devez imiter les pieds en marchant;
  • sans enlever vos hanches du lit, glisser vos pieds sur le lit, plier vos genoux;
  • en pliant une jambe saine dans le genou et en s'appuyant sur un talon sain, vous devez incliner la jambe saine vers l'extérieur, faire une pause, incliner vers l'intérieur;
  • vous devez vous relayer pour relever les jambes droites à un petit angle (10-15 °), les maintenir dans cette position pendant 2-3 secondes, abaisser.

Dès le deuxième jour, les procédures de physiothérapie sont connectées: magnétothérapie, thérapie par ultrasons, courants pulsés et UHF. La gymnastique respiratoire et la tension de tous les muscles d'une jambe saine sont obligatoires.

Le troisième jour, un massage est ajouté au traitement. La quantité d'exercice est la même.

De 4 à 5 jours, si le médecin le permet, vous pouvez déjà plier progressivement la jambe opérée dans l'articulation de la hanche, ainsi qu'appliquer la tension isométrique de la jambe douloureuse. Ce dernier implique une tension alternée des muscles du pied, puis de la jambe inférieure, puis des hanches, puis des muscles fessiers pendant 1,5 à 2 secondes, suivie d'une relaxation

À partir de 5 jours, ils sont autorisés à se lever, en s'appuyant sur des béquilles, mais pas sur une jambe douloureuse. En vous levant pour la première fois, vous devez laisser le patient se tenir debout, s'y habituer. Ensuite, faites les exercices: amenez la jambe malade à une jambe saine - retirez-la, répétez-la plusieurs fois. Après cela, effectuez plusieurs mouvements avec le membre opéré d'avant en arrière. Ce n'est qu'à partir de 2-3 heures qu'il vaut la peine d'essayer de marcher avec des béquilles, sans compter sur un membre malade.

À partir du septième jour, vous pouvez déjà marcher 10 minutes 2 fois par jour, augmentant progressivement le temps à 15 minutes trois fois par jour. Le patient doit déjà essayer de s'asseoir seul, ne tenant que le cadre ou les «rênes». Dans la même période, vous devriez essayer de vous retourner lentement sur le ventre et de vous allonger dans cette position pendant plusieurs minutes. Il s'agit d'une excellente prévention des troubles respiratoires et de la pneumonie congestive..

De 10 à 14 jours, les exercices suivants sont connectés:

  • allongé sur le dos, jambes écartées et droites, en les faisant glisser sur le lit;
  • s'appuyant sur un talon sain et pliant une jambe saine dans le genou, vous devez soulever le bassin et essayer de le maintenir dans cette position;
  • allongé sur le dos, vous devez lever les jambes droites;
  • couché dans son lit avec les jambes droites, vous devez soulever le corps en vous reposant sur vos mains;
  • assis sur le lit, les jambes pendantes, vous devez les redresser dans les genoux et les maintenir dans cette position pendant plusieurs secondes. Si cela ne cause pas de détérioration du cœur et des poumons, répétez les exercices 5 à 6 fois par jour..

Dans le même temps, une personne apprend à marcher avec une béquille dans les escaliers: d'abord, un membre sain monte, puis un membre malade, puis une béquille. En bas de l'ordre exactement l'inverse: béquilles - jambe opérée - jambe saine.

Périodes tardives et éloignées

Ils sont prescrits 21 jours après la chirurgie ou plus tard, lorsque les sutures sont retirées. À la maison, tout doit être préparé. Les mains courantes sont clouées dans les toilettes et la baignoire, les rênes sont attachées au lit, un tapis est posé dans la baignoire et les chaises sont sélectionnées de telle sorte qu'en position assise, on puisse observer la même règle pour que l'angle entre la cuisse et le corps soit inférieur à 90 °. Pendant tout ce temps à la maison, ils effectuent des exercices sélectionnés par l'instructeur de thérapie par l'exercice.

Compter périodiquement sur la jambe opérée (pas tout le poids, mais environ 1/3 de celui-ci) n'est possible qu'à partir de 3-4 mois. Se tenir complètement sur deux jambes autorisé à partir de 6 mois.

Ces exercices et étapes sont énumérés approximativement. Le complexe de thérapie par l'exercice est sélectionné individuellement pour chaque patient.

Traitement médical

Lors d'une rééducation physique, les médicaments sont également importants:

  1. Antalgiques: Ketorol, Caver. Accepté dans les 5-7 premiers jours, la posologie doit être progressivement réduite.
  2. Agents d'hémoptysie: clexane, fraxiparine, héparine. Nécessaire pour la prévention de la thromboembolie. Accepté sous le contrôle d'un coagulogramme.
  3. Préparations de calcium et de vitamine D3. Nécessaire pour renforcer les os dans l'ostéoporose.
  4. Médicaments qui empêchent la destruction osseuse - bisphosphonates: Bonviva, Prolia.
  5. Les femmes ménopausées se voient prescrire des préparations d'œstrogènes.

Psychothérapie

Pendant la rééducation, il est très important de gérer l'état mental du patient. Il doit être visité plus souvent, parler, ne pas exprimer de négativité ou de mécontentement, afin qu'il ne se sente pas comme un fardeau. Au moindre signe de dépression: perte d'appétit, plaintes constantes de diverses douleurs dans le corps, manque de désir d'effectuer des exercices - vous devez contacter un thérapeute.

Complications

Les conséquences d'une fracture de la hanche peuvent être les suivantes:

  • incapacité à se déplacer de façon indépendante;
  • fracture de pseudarthrose;
  • la formation de caillots sanguins dans les membres inférieurs avec un risque élevé de développer des complications thromboemboliques (obstruction des thrombus des vaisseaux importants): embolie pulmonaire, accident vasculaire cérébral;
  • nécrose aseptique de la tête fémorale;
  • pneumonie congestive;
  • l'ostéomyélite;
  • escarres;
  • empoisonnement du sang (septicémie);
  • une dépression;
  • tentatives de suicide;
  • après l'opération, les symptômes suivants peuvent survenir: lésions osseuses avec des structures métalliques, «enfoncement» des vis dans l'os, défaillance de l'endoprothèse, infection articulaire

Bien sûr, plus l'état initial du patient était difficile, plus le risque de complications et de décès était élevé. Comme le montre la pratique, les soins appropriés au patient, qui sont assurés par des proches, sont également très importants. Seuls, ils peuvent forcer une personne âgée à se lever, à se retourner, à effectuer des exercices, y compris la respiration, plus souvent. Il est important que les personnes aimantes soient plus souvent avec le patient, sinon il souffrira très rapidement de dépression (toutes les personnes âgées y sont enclines), il cessera de travailler pour se rétablir et pourrait mourir.

Prévision et prévention

20% des patients souffrant de fractures du col fémoral meurent de complications thromboemboliques (en particulier accident vasculaire cérébral) et infectieuses (en particulier de pneumonie congestive) au cours des 6 à 8 premiers mois. Dans les 2-3 premiers jours, le risque de décès est élevé chez 10% des personnes, en particulier celles qui sont extrêmement affaiblies, ont une maladie des organes internes décompensée, ou dont l'âge est supérieur à 85 ans.

Le nombre de personnes vivant dépend de l'état de leurs organes internes, en particulier du cœur, des reins, des poumons et du cerveau.

La prévention

Afin de prévenir une telle pathologie de votre parent âgé, vous devez:

  • subir chaque année une densitométrie par ultrasons - pour déterminer la densité osseuse, et sur la base des résultats de cette étude, prendre du calcium, de la vitamine D3 et des femmes - préparations d'œstrogènes, si une ostéoporose est détectée - bisphosphonates;
  • fournir une activité motrice au moins minimale. Ensuite, dans les membres inférieurs, l'apport sanguin sera suffisant et la probabilité d'ostéoporose sévère diminuera;
  • Assurez-vous de subir les examens prévus;
  • certainement traiter les maladies chroniques. Et ceux qui conduisent à l'empoisonnement du corps, notamment en affectant l'état du tissu osseux et les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • fournir une alimentation complète riche en légumes, fruits, viandes maigres et produits contenant du calcium (principalement des produits laitiers);
  • maintenir un poids corporel optimal;
  • assurez-vous que les chaussures sont confortables;
  • ne pas laisser marcher dans la rue dans la glace;
  • ne pas permettre de marcher avec des vertiges.

Fracture de la hanche chez les personnes âgées

Une fracture du col fémoral est un traumatisme grave courant qui survient dans la vieillesse. Il peut provoquer un certain nombre de complications dangereuses, une exacerbation des maladies chroniques. Une fracture excessive du col fémoral à un âge avancé entraîne parfois la mort. Une fracture de la hanche martelée chez les personnes âgées viole l'intégrité de la partie la plus fragile du fémur. La cause des dommages est une blessure mineure causée par l'ostéoporose et d'autres maladies accompagnées d'une diminution de la résistance osseuse..

La réadaptation des patients à l'aide de méthodes innovantes de thérapie de réadaptation est réalisée par des spécialistes de l'hôpital de Yusupov. La clinique de réadaptation est équipée d'appareils modernes. Les rééducateurs abordent individuellement le choix d'un ensemble d'exercices pour des exercices de physiothérapie, des procédures physiothérapeutiques, appliquent différents types de massage. À l'aide de médicaments efficaces avec un spectre minimal d'effets secondaires, ils réduisent la gravité de la douleur, améliorent la structure du tissu osseux. Le personnel médical fournit des soins professionnels aux personnes âgées souffrant d'une fracture de la hanche.

Caractéristiques de la fracture de la hanche chez les personnes âgées

La fracture du col fémoral est une blessure qui survient principalement chez les personnes âgées et séniles. Une caractéristique distinctive des dommages est le manque d'adhérence, qui est dû à un apport sanguin insuffisant au cou et à la tête fémorale, et à une forte probabilité de développer diverses complications associées à l'immobilité forcée d'un patient âgé, souffrant souvent de maladies somatiques graves. La fracture du col fémoral est 4 fois plus probable que les hommes, en raison d'une tendance plus élevée à développer l'ostéoporose chez les femmes ménopausées.

La rareté des manifestations cliniques, le syndrome de la douleur inexprimée déterminent l'appel tardif de certains patients à une assistance médicale. Certains patients suspectent une arthrose de l'articulation de la hanche, une ecchymose ou une ostéochondrose avec atteinte nerveuse. Ils sont traités sans succès indépendamment de ces maladies. En l'absence d'assistance qualifiée, des fragments peuvent être déplacés, ce qui entraîne de graves conséquences d'une fracture de la hanche à un âge avancé et aggrave l'état général du patient. Dans ce cas, la restauration de la fonction motrice devient peu possible..

Causes de fracture de la hanche chez les personnes âgées

Dans la plupart des cas, une fracture du col fémoral chez les personnes âgées se produit lors d'une chute sur le côté. Plus rarement, une blessure à la zone articulaire devient la cause de la blessure. Chez les patients atteints d'ostéoporose sévère, un virage maladroit dans le lit est suffisant pour qu'une fracture se produise..

Les facteurs présomptifs qui augmentent la probabilité de dommages au col fémoral comprennent:

  • femelle;
  • âge de plus de 55 ans;
  • en surpoids;
  • l'ostéoporose;
  • mode de vie sédentaire;
  • fumeur;
  • l'abus d'alcool
  • hyperplasie de la prostate (adénome) chez l'homme et ménopause chez la femme.

Les risques de fracture de la hanche sont plus élevés chez les personnes souffrant de maladies chroniques qui limitent la mobilité des membres inférieurs et de la colonne vertébrale:

  • arthrose du genou;
  • arthrose de l'articulation de la cheville;
  • ostéochondrose;
  • spondylarthrose;
  • hernie discale;
  • spondylolisthésis.

Un autre facteur de risque est les maladies associées à une altération de la fonction des organes internes et des glandes endocrines: cirrhose du foie, diabète sucré, pyélonéphrite et glomérulonéphrite avec développement d'insuffisance rénale.

Symptômes d'une fracture de la hanche

Chez les personnes âgées, une douleur modérée survient après une blessure localisée dans l'articulation de la hanche ou dans la région inguinale. Lorsque vous essayez de bouger et de battre sur le talon d'un membre endommagé, la douleur s'intensifie. La palpation de la zone de lésion provoque une douleur. En position "allongé sur le dos", un léger raccourcissement du membre est déterminé. En comparant les jambes droites allongées librement, il est clair que le membre malade est de 2 à 4 cm plus court que le membre sain..

Le pied est tourné vers l'extérieur et repose avec son bord extérieur sur le lit. Le pli inguinal du côté de la lésion est légèrement plus élevé que sur un membre sain. Un signe caractéristique d'une fracture de la hanche est le symptôme d'un «talon collant» - lorsqu'il se déplace en position couchée, le patient ne peut pas «déchirer» son talon de la surface.

Le craquement osseux peut être entendu pendant les mouvements. Une fracture de la hanche est diagnostiquée à l'aide d'une radiographie de l'articulation de la hanche. Les radiographies permettent de définir le niveau de fracture, la présence et la nature du déplacement. Si nécessaire, tomodensitométrie supplémentaire de l'articulation de la hanche.

Traitement et prévention des fractures du col fémoral

Chez les personnes âgées, comme chez les jeunes patients, les fractures de la hanche ne guérissent souvent pas en raison d'une mauvaise alimentation en sang du fragment central. Avec l'âge, un vaisseau assez gros situé dans le ligament entre la tête fémorale et le col de l'acétabulum cesse de fonctionner. De telles fractures, même avec un traitement conservateur adéquat, ne guérissent pas. La seule façon d'assurer une fusion complète des fragments dans une fracture de la hanche pendant la vieillesse est la chirurgie.

Avec les fractures de la hanche, 3 types d'interventions chirurgicales sont utilisées:

  • ostéosynthèse du col fémoral avec des vis, une plaque, un clou à trois lobes et d'autres structures métalliques, qui sont utilisées dans le traitement des patients actifs de moins de 65 ans;
  • l'installation d'une endoprothèse bipolaire utilisée pour les fractures chez les patients actifs âgés de 65 à 75 ans;
  • installation d'une prothèse en ciment unipolaire, utilisée dans le traitement des patients partiellement actifs de plus de 75 ans.

L'option de traitement est choisie individuellement par les traumatologues, en fonction de l'état du patient. Si l'opération est contre-indiquée pour le patient, mais qu'il est assez actif et sauvé, imposez une traction squelettique pour la tubérosité tibiale. Après la formation de callosités du tissu conjonctif, la traction est supprimée et le patient est envoyé pour des soins ambulatoires.

De nombreux patients, en particulier les personnes âgées, sont trop faibles pour tolérer la traction squelettique. Dans de telles situations, ils enfilent une botte de dérotation - un longuet en plâtre léger avec un bâton transversal, ce qui élimine les mouvements de rotation du membre inférieur. Une telle immobilisation fournit de bonnes conditions pour la formation de callosités du tissu conjonctif, facilite les soins et permet une activité suffisante du patient. Après application, la botte du patient est déchargée pour un traitement ambulatoire. La prévention de la fracture de la hanche chez les personnes âgées implique des mouvements prudents, la prévention des chutes et des bosses, une alimentation riche en calcium et le traitement de l'ostéoporose.

Soins aux personnes âgées souffrant d'une fracture de la hanche

À l'hôpital de Yusupov, les patients après une fracture de la hanche sont placés sur un lit fonctionnel avec un matelas anti-escarres. Le personnel médical dispense des soins professionnels dont le but est de prévenir les complications dangereuses: constipation, escarres, pneumonie, thrombophlébite.

La conséquence la plus courante d’une fracture de la hanche est les plaies de pression - blessures qui se forment aux endroits où le corps du patient est en contact étroit avec le lit (sur le sacrum, les fesses et les talons). Pour la prévention des escarres, les moniteurs, les moniteurs de kinésithérapie activent précocement le patient: ils le mettent au lit, apprennent à se tourner légèrement, «déchargent» l'une ou l'autre fesse. La peau des talons, du dos, des fesses est essuyée deux fois par jour avec du camphre ou de l'alcool salicylique. Les jeunes infirmières s'assurent qu'il n'y a pas de miettes et de rides sur le lit. Des cercles anti-escarres sont utilisés dans certains cas..

La prévention de la pneumonie comprend:

  • activation précoce du patient;
  • aération régulière de la pièce;
  • exercices de respiration (on propose aux patients de gonfler des jouets pour enfants ou des balles en caoutchouc).

Pour prévenir la constipation, le patient est nourri fractionnellement, toutes les 2-3 heures, en petites portions, sans abuser des aliments frits et gras. Une quantité suffisante de liquide est incluse dans l'alimentation, y compris les jus de légumes et de fruits, les produits laitiers fermentés. Si nécessaire, utilisez des laxatifs.

Pour prévenir le développement de la thrombophlébite, les activités suivantes sont menées:

  • bandage élastique des membres inférieurs;
  • massage des pieds doux (caressant les membres inférieurs de bas en haut);
  • assurez-vous que le patient effectue régulièrement des mouvements dans les articulations de la cheville;
  • les jambes sont périodiquement élevées.

En effectuant la prévention des complications, n'oubliez pas de prévenir le développement du syndrome asthénique, qui se produit en raison d'une immobilité prolongée. Les meilleures mesures préventives dans ce cas sont une activité physique précoce et la mise en œuvre d'un ensemble d'exercices spéciaux.

Les conséquences d'une fracture de la hanche dans la vieillesse

Une fracture de la hanche est une blessure très dangereuse. Avec un traitement inadéquat, de graves complications peuvent survenir et rendre le patient handicapé. La conséquence la plus grave d'une fracture de la hanche est la nécrose de la tête fémorale. En raison du mode de vie immobile, des escarres apparaissent, une stase veineuse aiguë et une thrombose des vaisseaux profonds se produisent. Les complications courantes incluent la pneumonie congestive, qui n'est pas facilement traitée avec une thérapie antibactérienne moderne..

Le moment du rétablissement du patient dépend en grande partie de son attitude positive et des soins appropriés. En moyenne, la réhabilitation dure de six mois à un an. Pour lutter contre le traumatisme, les psychologues de l'hôpital de Yusupov s'efforcent de ramener le patient atteint d'une fracture de la hanche à un état émotionnel normal. Grâce au travail individuel d'un psychothérapeute, les causes de l'humeur dépressive sont clarifiées et des mesures sont prises pour les éliminer..

La thérapie diététique joue un rôle majeur dans la récupération rapide. De nombreux patients refusent de manger à cause de la dépression. Cela affecte négativement leur santé physique et mentale. Pour rendre l'appétit, les cuisiniers de l'hôpital Yusupov proposent aux patients un menu savoureux et nutritif riche en vitamines et minéraux. Toutes ces méthodes peuvent réduire considérablement la période de la période de réadaptation..

Rééducation après une fracture de la hanche

La période de rééducation qui s'ensuit joue un rôle déterminant dans le rétablissement du patient, que le traitement soit conservateur ou chirurgical. Certains patients après une chirurgie du col fémoral décident de rester à la maison jusqu'à ce que leur activité motrice soit complètement rétablie. Ils croient que leurs proches leur fourniront de bons soins et une attitude attentive. Des soins médicaux qualifiés et opportuns ne peuvent être fournis que par des spécialistes de l'hôpital de Yusupov.

Les programmes de réadaptation utilisés dans la clinique de réadaptation sont entièrement conformes aux normes européennes. Le personnel possède une vaste expérience dans le traitement des patients immobilisés. L'hôpital Yusupov est situé dans une zone écologique pittoresque, sur son territoire il y a un parc où les gens se promènent après une fracture de la hanche.

Un séjour à la clinique de réadaptation de l'hôpital Yusupov ne consiste pas seulement à prendre des médicaments et à effectuer une série d'exercices de gymnastique thérapeutique. Les patients reçoivent quotidiennement des procédures de massage et de physiothérapie:

Les réflexologues pratiquent l'acupuncture.

Programme de récupération à différentes périodes de réadaptation

Les rééducateurs effectuent différemment des exercices thérapeutiques en fonction de la période de rééducation. Les premiers jours après la blessure, les exercices visent à améliorer la circulation sanguine, à réduire l'œdème et à prévenir les caillots sanguins. Il est recommandé aux patients de bouger les orteils, d'effectuer de petits mouvements dans l'articulation de la cheville, si le patient n'est pas étiré, tension statique des muscles de la cuisse et du bas de la jambe.

3-7 jours après la blessure, les rééducateurs enseignent aux patients des exercices visant à augmenter le tonus musculaire, préparant la prochaine phase des cours. La gymnastique est effectuée à une fréquence de 3 fois par jour pour 10 séries. Chaque exercice est effectué avec les deux jambes:

  • lever une jambe droite au-dessus de la surface du lit;
  • flexion du membre inférieur au genou, tandis que le pied glisse le long du lit;
  • abduction en direction de la jambe pliée au genou.

Le patient commence à se lever, se tenant au support. 2-4 semaines après une fracture de la hanche, les patients commencent à bouger avec une marchette. L'instructeur-instructeur de thérapie par l'exercice effectue avec eux des exercices visant au développement musculaire et à la restauration de l'équilibre. Tous les exercices de la période précédente sont enregistrés..

Si le patient se sent à l'aise, le complexe d'exercices de gymnastique est compliqué par l'introduction de petits matériaux de lestage ou de résistance (élastiques). Les patients font le pont fessier. Ils marchent d'abord sur des marchettes, puis avec une canne pendant 5 à 10 minutes 3 fois par jour. En cette période de rééducation, les spécialistes de l'hôpital Yusupov prescrivent des cours sur un vélo stationnaire, demi-accroupi contre le mur avec une balle spéciale derrière.

Après un mois après une fracture du col fémoral, des exercices sont effectués pour préserver et développer la force musculaire des membres inférieurs et de tout le corps:

  • longue marche sur une piste plate au grand air;
  • Squats avec un dos droit;
  • flexion des jambes dans les articulations du genou avec résistance;
  • l'élévation des membres inférieurs étendus en position allongée;
  • exercices «ciseaux» et «vélo».

Afin de suivre un cours de rééducation efficace après une fracture de la hanche, appelez tous les jours à tout moment de la journée à l'hôpital Yusupov.