Lombalgie pendant la grossesse: causes et traitement

  • Réhabilitation

Si une femme doute que le changement de bien-être ait un caractère physiologique ou que la douleur lombaire devienne vive et intense, alors elle doit apparaître à l'obstétricien-gynécologue qui observe sa grossesse.

Les causes

Des maux de dos pendant la grossesse sont observés chez la moitié des femmes. Les sensations généralement inconfortables sont associées à une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale et à un étirement des muscles abdominaux. Le plus souvent, une telle douleur apparaît plus près de la fin du deuxième trimestre et il n'est pas possible de la réduire avant l'accouchement. Des lombalgies en début de grossesse peuvent également survenir. À chaque trimestre, les femmes enceintes sont confrontées à ce symptôme pour diverses raisons..

Dans les premiers stades

Les lombalgies pendant la grossesse aux premiers stades sont le plus souvent dues à des raisons physiologiques:

  1. Dès les premières semaines de la grossesse, le corps de la femme se prépare progressivement au fait que le fœtus augmentera constamment. La colonne vertébrale lombaire subit des changements, car très bientôt toute la charge va y aller.
  2. 1,5 mois après la fécondation, les modifications affectent la section sacrée. Au fil du temps, il devient plus élastique de sorte que la femme ne ressent pas d'inconfort sévère sous la pression de la masse de l'enfant sur la colonne vertébrale. À ce stade, la douleur apparaît généralement périodiquement et n'affecte pas grandement le bien-être général de la femme enceinte.
  3. La longe est particulièrement tendue à mesure que l'utérus se développe et change de position..
  4. Vers la fin du premier trimestre, la douleur lombaire est associée à une croissance fœtale dynamique. À ce stade, la femme n'a toujours pas le temps de s'habituer à la gravité de l'abdomen, donc lorsque vous marchez pour plus de commodité, la colonne vertébrale se plie beaucoup.
  5. À la semaine 12, les ligaments commencent à s'étirer intensément sous la pression de l'enfant. Une femme peut ressentir un inconfort sévère, mais le plus souvent, il n'y a pas lieu de s'inquiéter, car tout se passe dans un cadre physiologique.

Chez certaines femmes, le bas du dos est tiré au début de la grossesse peu de temps après la fécondation. Après la conception, l'embryon se déplace des trompes de Fallope à l'utérus en 4 à 5 jours. Il est ensuite implanté dans l'endomètre (muqueuse). Lors de l'introduction de l'embryon dans la muqueuse utérine, sa couverture est partiellement détruite, ce qui provoque des douleurs de traction. Après une implantation réussie d'un œuf, la sensation désagréable disparaît d'elle-même. Outre les nausées et les petites taches, vous pouvez considérer les douleurs au bas du dos comme un signe de grossesse.

En retard

Maux de dos pendant la grossesse au deuxième trimestre pour les raisons suivantes:

  • déplacement du centre de gravité;
  • gain de poids;
  • l'effet de l'hormone relaxine sur les ligaments et les tissus;
  • changements hormonaux;
  • augmentation de la charge sur certains groupes musculaires;
  • exacerbation de maladies chroniques (système musculo-squelettique, système génito-urinaire);
  • pathologies survenues avant même la naissance de l'enfant (maladies dégénératives de la crête).


Au troisième trimestre, le dos fait mal pendant la grossesse le plus souvent en raison du fait que la femme prend dynamiquement du poids. Parallèlement à cela, la charge sur la colonne vertébrale augmente, les déformations de la colonne lombaire s'intensifient. Les hormones, quant à elles, préparent le bassin à l'accouchement, adoucissant les ligaments conjonctifs. La jonction des os pelviens avec la colonne vertébrale devient mobile, ce qui aggrave encore le mal du bas du dos pendant la grossesse au troisième trimestre.

Si une femme tire son bas du dos au cours de la période de 37 à 40 semaines, cela peut également être dû à de telles raisons:

  1. Avant d'accoucher, la tête du bébé s'abaisse et appuie sur le sacrum, provoquant des douleurs lombaires.
  2. Décollement du placenta. Si, en plus des douleurs lombaires, une femme enceinte développe un écoulement sanglant et a également un tonus utérin, vous ne pouvez pas reporter une visite chez le médecin. Il est préférable d'aller immédiatement au service de pathologie de la grossesse. Une séparation trop précoce du placenta de la paroi utérine est lourde de conséquences pour la mère et le bébé.
  3. Contractions de Braxton Hicks. Avant la naissance prochaine, le corps s'entraîne à l'aide de fausses contractions. Ils n'ont pas un rythme clair, ils peuvent donner au lombaire.
  4. Le début du processus de naissance. Si, avec les spasmes lombaires, le bouchon muqueux s'écarte, le liquide amniotique fuit et le bas-ventre fait mal à intervalles réguliers, le processus d'accouchement est très probablement proche. Il devrait être attendu à partir de 38 semaines.

Avant la naissance, les douleurs au bas du dos ne sont pas rares, elles ont le plus souvent une explication physiologique, mais elles peuvent également indiquer des maladies chroniques graves qui se sont aggravées avec le début de la grossesse.

Symptômes d'anxiété concomitants et nature de la douleur

Les douleurs lombaires ne sont pas toujours inoffensives après la conception. Si le dos fait mal pendant la grossesse au cours du premier trimestre et que la femme note également une faiblesse, une tachycardie, une violation de l'orientation spatiale, une ambulance doit être appelée d'urgence. Des signes similaires peuvent indiquer le début d'un avortement spontané..

Au 2e trimestre, une femme doit être gardée par la douleur à la ceinture qui irradie vers le coccyx, le pubis ou le fémur. Si après une demi-heure en position couchée, ils ne passent pas ou ne deviennent pas rythmiques, vous devez également appeler un médecin. Ces symptômes peuvent être dus au fait que le processus de livraison a commencé à l'avance.

Si pendant la grossesse, il y a une douleur unilatérale dans le bas du dos - à droite ou à gauche - cela indique un processus inflammatoire des reins. Dans ce cas, le système tubulaire du rein ou des glomérules est souvent affecté et la symptomatologie commence généralement d'un côté, le dos du côté droit ou gauche fait mal. Une femme doit se plaindre à un néphrologue. Si de telles pathologies ont été exclues par le médecin, il existe plusieurs autres causes possibles de douleur:

  1. Tire le bas du dos pendant la grossesse du côté droit ou gauche avec un complexe de troubles dystrophiques dans le cartilage articulaire. Les femmes enceintes se plaignent que le plus souvent le matin, après une nuit de repos, le dos leur fait fortement mal.
  2. Une douleur lombaire aiguë et sourde sévère à droite ou à gauche indique une exacerbation de la radiculite. La douleur irradie vers la fesse, la cuisse et également la surface externe de la jambe. Renforcez pendant la marche, lorsque vous essayez de changer la position du corps, ainsi que pendant une crise de toux.
  3. Les maux de dos pendant la grossesse peuvent indiquer une lombalgie. Elle survient dans le contexte d'un surmenage ou d'un long séjour dans le froid, ainsi que lors de processus infectieux. La femme enceinte prend une position courbée de force. C'est très difficile pour elle de bouger.
  4. Une douleur dans le bas du dos droit ou gauche peut également indiquer une myosite (inflammation des muscles lombaires). En ressentant les fibres musculaires se condenser, et la femme caractérise la douleur comme prolongée, douloureuse, étouffée. Le plus souvent, une telle pathologie se développe si une femme est gonflée ou si elle a très froid.
  5. Pancréatite Inflammation pancréatique qu'une femme peut confondre avec une toxicose. Cette maladie se caractérise par une perturbation prononcée des processus digestifs. La douleur dans le dos des femmes enceintes associée à une pancréatite ressemble à une ceinture. Il se fait sentir davantage dans le haut de l'abdomen, mais donne également au côté gauche du bas du dos.
  6. Ostéochondrose, sciatique, hernie intervertébrale. Avec divers processus dégénératifs destructeurs du système musculo-squelettique, la douleur peut se refléter. Souvent avec de telles pathologies, le côté gauche du bas du dos fait mal.

De graves maux de dos pendant la grossesse peuvent être associés à des hernies vertébrales. Une pathologie aussi grave se caractérise par une myalgie, une raideur des mouvements, une altération de la posture, une sensation d'engourdissement et une "chair de poule" dans les membres inférieurs.

Une femme enceinte a également un mal de dos avec symphysite. Il s'agit d'une maladie associée à une anomalie des os pubiens. La femme enceinte ressent une douleur pubienne sévère et note un gonflement des tissus..

Quel médecin dois-je contacter si le bas du dos me fait mal pendant la grossesse?

Si des douleurs au bas du dos se manifestent en début de grossesse ou si elles commencent à déranger avec le temps au cours du deuxième / troisième trimestre, vous ne pouvez pas reporter la visite chez le gynécologue. Le médecin qui dirige la femme la dirigera vers une consultation avec des spécialistes apparentés (néphrologue, neurologue, gastro-entérologue), s'il y a des raisons à cela.

Diagnostique

Si le bas du dos fait mal pendant la grossesse au cours du premier trimestre, un spécialiste devra dans certains cas subir un examen de routine pour déterminer la cause de cette symptomatologie. Mais si le médecin soupçonne une source pathologique d'inconfort, la femme enceinte sera alors recommandée:

  • réussir un test sanguin et urinaire général;
  • obtenir une échographie.

Les méthodes de recherche aux rayons X sont contre-indiquées dans son cas.

Traitement

Pendant la grossesse, les maux de dos doivent être traités sous surveillance médicale. La femme enceinte ne doit pas prendre de médicaments pour elle-même. Le plus souvent, il est recommandé aux femmes pendant la grossesse d'avoir différentes méthodes pour éliminer la douleur, à l'exclusion de l'utilisation de médicaments.

Si une femme enceinte a des douleurs au bas du dos, ces recommandations aideront à soulager la condition:

  1. Pour la relaxation des muscles tendus, un massage doux du dos est indiqué. Une femme peut le faire elle-même. Elle doit s'allonger sur le côté et avec deux mains masser le bas du dos le long de la colonne vertébrale. Mais il vaut mieux qu'un spécialiste certifié fasse un massage de la femme enceinte.
  2. Si vous tirez le dos, vous pouvez essayer de prendre une douche ou un bain chaud (pas chaud). Du sel et des huiles essentielles sont également ajoutés au bain pour une meilleure relaxation des muscles du bas du dos..
  3. Le dos cessera de pleurnicher si vous portez un bandage spécial pour les femmes enceintes. Il aide à maintenir l'abdomen et réduit le stress sur les muscles du dos. Il est conseillé de porter un bandage tel que prescrit par un gynécologue à partir de 5-6 mois de grossesse.
  4. Si votre dos vous fait mal, vous devez utiliser des oreillers orthopédiques spéciaux sous la forme d'un grand fer à cheval. Un tel produit offre un soutien corporel des deux côtés. Même sur le dos, le sommeil devient beaucoup plus agréable.
  5. Effectuez régulièrement des exercices d'exercices thérapeutiques pour les femmes enceintes. Ils aident à renforcer les muscles, augmentent leur endurance à l'activité physique. Si un gynécologue recommande à une femme un certain complexe de thérapie par l'exercice, elle doit clairement adhérer à ses recommandations. Ne cassez pas la séquence d'exercices et le nombre d'approches.
  6. Tout au long de la journée, il est important de faire attention à une bonne posture. Ce sont ses troubles qui provoquent souvent des douleurs lombo-sacrées chez la femme enceinte. Une femme doit se contrôler et essayer de ne pas trop se plier en arrière. Si elle passe beaucoup de temps assise, alors pour cela, vous devez utiliser des chaises orthopédiques spéciales et mettre un oreiller sous son dos.

Si une femme enceinte a des douleurs au bas du dos et qu'il n'y a pas de contre-indications, elle devrait visiter la piscine. Pendant la natation, les muscles du dos se relâchent, la distance entre les corps vertébraux augmente. La natation améliore également la respiration, améliore la circulation sanguine et stimule les processus métaboliques..

La prévention

Si une femme a des douleurs au bas du dos au cours du premier trimestre, mais que cela n'est pas associé à des maladies graves, elle devrait reconsidérer son mode de vie à des fins préventives:

  1. Si une femme a un travail sédentaire, elle doit s'occuper d'une chaise ou d'un fauteuil confortable. Toutes les heures, il est recommandé de se lever et de se réchauffer. Assise à la table, une femme doit garder le dos droit, pas se baisser. Sinon, la lordose ou la cyphose aggraveront, et pendant le port d'un enfant cela est complètement inapproprié.
  2. Les femmes enceintes qui passent beaucoup de temps debout doivent faire des pauses fréquentes. Vous devez vous reposer allongé ou à moitié assis. Dans ce cas, les membres inférieurs doivent être légèrement surélevés et un oreiller doit être placé sous le dos. Cette technique détendra la colonne lombaire.
  3. Les futures mères devraient dormir principalement sur le côté, en utilisant un oreiller spécial. Une femme portant un enfant ne doit marcher que dans des chaussures confortables à talons bas avec la bonne chaussure.
  4. L'exercice pendant la grossesse doit être modéré. Une femme ne devrait établir aucun record sportif. Sa tâche: renforcer le corps, augmenter son endurance, mais sans charges excessives. Si la future mère a des douleurs au bas du dos, les exercices impliquant des charges verticales sur la colonne vertébrale doivent être minimisés.

Toutes les causes de douleur lombaire chez les femmes enceintes sont divisées en 2 grands groupes. Le premier groupe comprend toutes les conditions physiologiques possibles associées au port d'un enfant. Le deuxième groupe comprend les maladies qui apparaissent avant la grossesse ou celles qui étaient dans un état latent et qui ont été provoquées pendant la gestation.

Dans tous les cas, s'il y a une douleur dans le bas du dos au début de la grossesse ou à une date ultérieure, un tel symptôme ne peut être ignoré. Pour que la grossesse se poursuive en toute sécurité, une femme doit consulter un obstétricien-gynécologue et respecter toutes les recommandations médicales.

Publié par Miroslava Gromova, docteur,
spécialement pour Vertebrolog.pro

Vidéo utile sur la façon de se débarrasser des douleurs au bas du dos pendant la grossesse

Liste des sources:

  1. Gynécologie. Guide de démarrage rapide. Ed. G.M. Savelyeva, G.T. Sukhikh, I.B. Manukhina. Année de sortie: 2013.
  2. Obstétrique. Leadership national. Ed. Acad. RAMS E.K. Aylamazyan, prof. V.E. Radzinsky, Acad. RAMS V.I. Kulakov, Acad. RAMS G.M. Savelyeva. Année de sortie: 2014.
  3. Neurologie. Manuel d'un praticien. Ed. D.R. Shtulman, O.S.Levin. Année de sortie: 2016.
  4. Le déroulement et la gestion de la grossesse dans les trimestres. Ed. EST. Sidorova, I.O. Makarov. Année de sortie: 2009.
  5. Fausse couche. Ed. V.M. Sidelnikova, G.T. Sec. Année de sortie: 2010

Pourquoi les lombalgies pendant la grossesse: comment aider une femme

Le longe pendant la grossesse sert souvent d'indicateur de santé, répondant à diverses conditions physiologiques et pathologiques. Le principal symptôme est généralement une douleur qui apparaît dans le bas du dos. Mais les causes, les conséquences et les méthodes de traitement sont toujours complètement différentes, car il existe de nombreux mécanismes pour la formation de ce symptôme. Après la conception de l'enfant, le processus de croissance utérine commence, proportionnel au développement du fœtus. Dans le corps d'une femme en réponse à une augmentation de la pression intra-abdominale causée par la croissance de l'utérus, de nombreux changements adaptatifs se produisent.

Aspects étiologiques de la lombalgie

Les raisons qui conduisent à l'apparition de douleurs pendant la grossesse dans la région lombaire peuvent être très différentes. Voici les principaux facteurs étiologiques affectant l'apparition de la douleur dans le bas du dos chez la femme enceinte.

  • Pathologie des reins. Cela comprend la néphropathie, la lithiase urinaire, la pyélonéphrite enceinte, ainsi que les processus auto-immunes du parenchyme rénal associés aux complications de la gestation.
  • Pathologie du système musculo-squelettique. La compression de l'utérus en croissance de la colonne vertébrale entraîne une exacerbation des processus dégénératifs-dystrophiques. L'exemple le plus frappant est l'ostéochondrose de la colonne vertébrale..
  • Pathologie de l'utérus. L'hypertonie de la paroi postérieure, qui accompagne souvent une femme enceinte, se manifeste précisément par des douleurs dans la région lombaire.
  • Myosite. Inflammation du tissu musculaire de la région lombaire. Un problème courant non seulement chez les femmes enceintes, mais aussi chez les gens ordinaires des deux sexes.
  • Pathologie des ovaires. Les changements inflammatoires dans le système reproducteur féminin progressent pendant la grossesse, car la réactivité immunologique locale diminue. C'est ainsi qu'apparaissent une annexite, une ovarite et souvent même une cervicite courante.

La liste peut être prolongée avec des causes rares, notamment la pathologie vasculaire dans le bassin artériel d'Adamkevitch, l'irradiation de la douleur du tractus gastro-intestinal, les maladies systémiques du tissu conjonctif et de nombreux autres processus pathologiques. Il est extrêmement difficile de déterminer de manière indépendante la base étiologique des douleurs au bas du dos.Par conséquent, toute manifestation doit être considérée comme potentiellement dangereuse et consulter immédiatement un médecin..

Le tableau clinique de divers types de douleurs lombaires

Étant donné que les raisons pour lesquelles le bas du dos fait mal sont différentes, les symptômes sont toujours différents. Une nuance commune qui combine tous les aspects étiologiques n'est que le fait de la douleur. En raison des particularités de la structure anatomique du système urinaire pendant la saison froide, les problèmes rénaux sont plus susceptibles de se produire. Maladies inflammatoires - la pyélonéphrite chez les femmes enceintes présente les signes caractéristiques suivants:

  • la douleur est constante, douloureuse, parfois assez intense;
  • il n'y a pas d'irradiation;
  • pas de pertes vaginales;
  • souvent accompagnée de douleurs lors de la miction;
  • la température augmente;
  • lien clair avec l'hypothermie.

Si l'inflammation dans les reins est purulente, alors dans l'urine les impuretés sont visibles sous forme de flocons et de turbidité.

Pyélonéphrite - une condition dangereuse qui menace le développement d'une intoxication et d'une insuffisance rénale.

L'hypertonie de l'utérus, en particulier dans les premiers stades, se manifeste souvent par des douleurs dans le bas du dos. Dans le même temps, le rectum peut être irrité, ce qui modifie la nature des fonctions physiologiques. Les douleurs ne sont pas permanentes, peuvent augmenter ou diminuer selon l'influence des facteurs environnementaux. Il n'y a pas de température et l'apparition de sécrétions indique toujours la gravité du problème. Le concept même d '«hypertonie» suggère une augmentation de la tension musculaire. Ceci est clairement perceptible à la palpation de l'abdomen - l'utérus est difficile au toucher, parfois douloureux lorsqu'il est touché par les mains.

Caractérisation de la douleur dans la région lombaire avec pathologie de la colonne vertébrale

L'importance de l'ostéochondrose pendant la grossesse ne doit pas être sous-estimée. Bien que la maladie ne menace pas sérieusement la vie d'une femme, le syndrome douloureux restreint considérablement les mouvements et réduit l'humeur. Les principales manifestations cliniques de la maladie sont énumérées ci-dessous:

  • douleur intense, parfois insupportable, augmentant fortement au moindre mouvement;
  • se produit souvent avec de grandes tailles de l'utérus - dans les deuxième et troisième trimestres;
  • irradie vers la jambe et la fesse;
  • jamais accompagné de fièvre;
  • l'état général de la femme ne souffre pratiquement pas;
  • le bas du dos est douloureux à la palpation et l'abdomen est absolument intact.

Le problème insidieux dans la pathologie du système musculo-squelettique est que les maux de dos sont extrêmement difficiles à arrêter. Le groupe habituel de médicaments (AINS) utilisé pour toute personne n'est pas disponible, car il est contre-indiqué pendant la grossesse. Par conséquent, le syndrome douloureux est souvent retardé et ne disparaît complètement qu'après l'accouchement. Heureusement, l'ostéochondrose de la colonne vertébrale n'est généralement pas affectée par le fœtus..

Si l'abdomen et le bas du dos sont douloureux, cette condition n'est pas catégoriquement caractéristique de la pathologie du système musculo-squelettique. L'hypertonie utérine ainsi que la pathologie gynécologique aiguë doivent être exclues. L'annexite et même l'apoplexie ovarienne se produisent, mais pas souvent, mais plutôt régulièrement dans la pratique médicale. Mais dans chaque cas, la situation menace vraiment la vie de la femme et de l'enfant à naître, par conséquent, nécessite un diagnostic et un traitement immédiats.

Comment diagnostiquer la douleur

Si une femme a mal au dos pendant la grossesse, l'établissement de l'étiologie exacte de ce problème est nécessaire. Cela dépend non seulement des mesures thérapeutiques, mais aussi du pronostic de la naissance d'un bébé en bonne santé. Puisqu'il existe de nombreux facteurs causaux, l'ensemble du complexe des procédures de diagnostic est prescrit. Ceux-ci inclus:

  • test sanguin;
  • Analyse d'urine;
  • échographie du bassin;
  • examen vaginal avec examen des frottis;
  • Échographie de l'abdomen;
  • IRM du petit bassin ou de la colonne vertébrale dans les cas complexes.

Parmi les méthodes d'examen généralement acceptées, seule la radiographie n'est pas utilisée, car l'irradiation peut nuire au fœtus.

Assurez-vous de prendre en compte le tableau clinique du syndrome douloureux. Si le bas-ventre fait mal et que la douleur irradie vers le bas du dos, le problème est probablement associé à une hypertonie utérine. Le diagnostic est confirmé par échographie. L'échographie peut être effectuée à n'importe quel stade de la grossesse. Avec l'apparition d'une douleur aiguë dans le bas du dos, aggravée par l'effort physique, avec l'absence de changements dans les analyses, une pathologie vertébrale doit être supposée. La fièvre et la leucocytose dans l'urine, ainsi que l'expansion du complexe pyélocalicéal par ultrasons, indiquent la présence de pyélonéphrite.

Comment soulager la douleur chez une femme enceinte

Dans toutes les situations où le dos d'une femme enceinte fait mal, des soins médicaux sont nécessaires. La thérapie médicale n'est pas toujours nécessaire, mais il est important de ne pas manquer le moment associé à une menace pour la vie et la santé d'une femme. Avec un degré initial d'hypertonie, la paix psychologique, des relations de soutien amicales dans la famille et la limitation de l'activité physique sont nécessaires. C'est généralement suffisant pour arrêter complètement la douleur.

Si le bas-ventre est tiré et que la douleur se propage à la région lombaire, il y a lieu de s'inquiéter et de décider d'un traitement médicamenteux. Puisqu'il existe de nombreuses causes d'un état désagréable, les actions thérapeutiques sont effectuées en fonction des résultats du diagnostic. En cas de douleur, un traitement complexe comprend la nomination des groupes de médicaments suivants:

  • analgésiques simples - paracétamol, métamizole;
  • antispasmodiques - drotavérine;
  • hormones - progestérone synthétique;
  • vitamines
  • antibiotiques en présence d'une inflammation bactérienne active dans les reins ou le système reproducteur féminin;
  • les tocolytiques, si nécessaire, détendent en outre les parois de l'utérus.

La liste des médicaments autorisés peut être prolongée, car le choix du médicament est effectué par un médecin expérimenté.

Vous ne pouvez même pas appliquer le frottement vous-même, car ils peuvent contenir des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui sont absolument contre-indiqués pendant la grossesse. Il est également inacceptable d'utiliser les antibiotiques largement utilisés à l'intérieur..

Même un comprimé de fluoroquinolones peut causer des dommages irréparables à l'enfant à naître, bien que ces médicaments soient toujours utilisés avec succès pour traiter la pyélonéphrite chez les hommes et les femmes. Vous pouvez prendre du paracétamol seul si votre diagnostic d'ostéochondrose est fiable et connu..

Ce qui affecte le pronostic de la douleur

La question de savoir pourquoi les lombalgies pendant la grossesse devraient être à l'ordre du jour d'une femme et de ses proches dès le premier moment de développement d'un symptôme désagréable. Le sort de l'enfant à naître dépend de la rapidité avec laquelle le problème est identifié. Si la condition douloureuse est causée par la pathologie du système musculo-squelettique, il sera extrêmement difficile d'arrêter les sentiments négatifs. Cependant, la situation n'affecte pratiquement pas le processus de grossesse et la naissance d'un bébé en bonne santé.

Dans le même temps, même des sensations de traction légères dans le bas-ventre, accompagnées de pertes vaginales et de douleurs lombaires, nécessitent une attention médicale rapide. Cette situation menace directement la poursuite de la grossesse. La présence de fièvre peut également affecter négativement la fonction rénale, de sorte que la pyélonéphrite nécessite nécessairement un traitement complexe. Vous ne devriez pas avoir peur de l'utilisation de médicaments pendant la grossesse - dans la plupart des situations, cela est justifié et ne présente pas de risque grave pour le fœtus. En effet, au final, il est important que l'attente du bébé soit heureuse, et cette condition est plus facile à réaliser sans douleur dans la région lombaire.

Maux de dos enceintes: comment vous aider

La grossesse est vraiment un phénomène étonnant pour le domaine scientifique. Mais dans le domaine domestique, il n'y a rien de plus désirable et de plus agréable pour une femme qu'une grossesse tant attendue. Mais souvent, dans une attente languissante, ou même dans des moments de joie et de joie, de nombreuses femmes enceintes oublient que le développement d'une nouvelle vie dans son corps ne se déroule pas aussi favorablement et sans douleur qu'elle rêve. La grossesse due à des dysfonctionnements du fond hormonal, au déplacement des organes, au déplacement et à la déformation du squelette suggère pour la future mère de nombreux troubles liés à la santé physique et mentale.

Chaque mère a ces problèmes à sa manière: quelqu'un n'y fait même pas attention et une personne en phase finale est laissée à l'hôpital en attendant l'accouchement. D'une manière ou d'une autre, certains des "symptômes" de la grossesse sont omniprésents et peuvent causer beaucoup d'inconfort à la femme. Et l'un de ces "symptômes" est le mal de dos..

Le plus souvent, une femme enceinte a une colonne lombaire. Et cette douleur affecte plus des deux tiers des femmes pendant la grossesse, c'est-à-dire que chez la plupart des femmes enceintes, la colonne vertébrale ne résiste pas à la charge.

Les causes exactes de la douleur pour chaque femme sont différentes. Cela peut être des hormones, du stress et un problème nerveux, une lourde charge. Mais les raisons peuvent encore être généralisées..

Changements hormonaux au premier trimestre

Au premier trimestre, la douleur peut être causée par des changements hormonaux. Par exemple, au cours du premier trimestre, le taux d'hormone progestérone dans le corps augmente rapidement. Un niveau élevé de cette hormone aide à détendre les muscles et les ligaments autour du bassin - tout pour les futures naissances. Mais des niveaux élevés de progestérone peuvent également affecter la stabilité et l'alignement des articulations, provoquant des douleurs.

Une autre hormone, la relaxine, peut également provoquer des douleurs. Il prépare également le corps à l'accouchement, provoquant une relaxation des ligaments des os pelviens. Entre autres, il aide à implanter l'ovule dans la paroi utérine et empêche également les contractions au début de la grossesse. Mais de toute façon, la relaxine affecte également les ligaments qui stabilisent la colonne vertébrale, ce qui peut provoquer une instabilité, un déplacement de la posture et des douleurs au bas du dos.

Le stress comme cause de maux de dos

Une autre raison de la lombalgie au premier trimestre est le stress..

Peu importe comment ils «blanchissent» la grossesse, la reconstruction du corps, la reconstruction de la psyché d'une femme, c'est toujours du stress. Le stress peut également être observé chez celles qui ne pouvaient pas tomber enceintes pendant très longtemps..

Le stress est dangereux pour de nombreuses raisons. Analysons-en un - une augmentation du taux de cortisol, une hormone du stress. Un niveau élevé de cette substance est lourd de conséquences graves, notamment des modifications du système nerveux, du système excréteur et des glandes surrénales. Une augmentation du taux de cortisol est visible en raison des symptômes suivants: augmentation de l'appétit, apathie, somnolence, prise de poids, troubles de l'attention, humeur dépressive - l'avez-vous remarqué chez les femmes enceintes? Le cortisol peut également provoquer une guérison lente des plaies et des douleurs articulaires. Par conséquent, avec la dépression, les femmes enceintes (et pas seulement elles) peuvent avoir mal au dos.

Lombalgie pendant la grossesse

Dans les trimestres suivants, la douleur au bas du dos s'explique par de graves changements dans la structure du corps de la femme.

  • La première raison est un déplacement du centre de gravité. En raison de l'augmentation du poids de l'enfant, de nombreuses femmes commencent à se pencher en arrière, déplaçant le centre de gravité. Se pencher en arrière, à son tour, crée un stress supplémentaire sur les muscles du dos, ce qui peut entraîner des douleurs lombaires et une raideur musculaire..
  • La deuxième raison est la prise de poids. Dans tous les cas, une augmentation significative des kilogrammes est lourde d'une charge supplémentaire sur la colonne vertébrale - c'est toujours notre soutien de l'organisme entier, et plus le corps est lourd, plus la pression sur les vertèbres est élevée.

Les valeurs de gain de poids maximum pendant la grossesse ont été dérivées. Si le poids de la mère avant la grossesse était inférieur à la normale, pendant la grossesse, elle peut gagner jusqu'à 18 kilogrammes. Maman pesait normalement - jusqu'à 15 kilogrammes. Embonpoint, mais pas obésité - 11. Obésité - 9.

Et cela malgré le fait que le poids du fœtus entre également dans ces valeurs, c'est-à-dire que les kilogrammes réellement gagnés devraient être de 3 à 4 kilogrammes de moins: jusqu'à 14, 11, 7, 5.

  • La troisième raison est la divergence musculaire (diastasis).

Fondamentalement, ce phénomène est observé dans l'abdomen: le fœtus a peu d'espace, en conséquence, le tissu conjonctif entre le muscle droit de l'abdomen est étiré, donnant l'apparence d'un "ventre de femme enceinte". C'est la divergence des muscles qui entraîne, après l'accouchement, un affaissement de l'estomac ou une protubérance de l'abdomen lors, par exemple, des exercices: une partie seulement de l'intestin n'est plus retenue par les muscles et devient visible sous la peau.

Mais omettez les terribles détails des activités post-partum. Pendant la grossesse, la diastase affaiblit le soutien du dos, en conséquence, la colonne vertébrale commence à faire mal.

  • Une autre raison est la sciatique. Il s'agit d'une irritation du nerf sciatique. Pendant la grossesse, une sciatique peut survenir si l'utérus et le fœtus en croissance exercent une pression sur le nerf sciatique, provoquant une inflammation, une irritation et de la douleur. De plus, un éventuel spasme piriforme au fond des fesses peut irriter le nerf et provoquer des maladies..

Avec la sciatique, la douleur est observée non seulement dans le dos, mais aussi dans les fesses avec les jambes. Ainsi qu'un mauvais contrôle de la vessie, un engourdissement dans les jambes, une sensation de brûlure dans les membres inférieurs.

Comment affaiblir ou se débarrasser des maux de dos?

  • Tout d'abord, pour la douleur, vous devriez consulter un médecin, surtout si vous avez eu des blessures à la colonne vertébrale avant la grossesse - dans ce cas, les raisons peuvent être beaucoup plus graves. Et le médecin prescrira à la fois une thérapie physique et un médicament.
  • Deuxièmement, avant la grossesse et pendant celle-ci, il est nécessaire de renforcer les muscles du dos. Un bon étirement aidera ici - étirement, renforcement des muscles, les rendre plus mobiles tout en.
  • En outre, dormir sur le côté avec un oreiller entre les jambes et sous le ventre aidera à soulager la douleur, compresse, ceintures spéciales pour les femmes enceintes pour fournir un soutien supplémentaire pour l'abdomen et le dos, massage. En plus de porter des chaussures plates, de maintenir un poids santé, d'éviter de rester debout longtemps, d'éviter de soulever des objets lourds et de dormir sur le ventre.

Dans tous les cas, rappelez-vous: au début de la grossesse, commencez à agir sur les conseils du deuxième paragraphe. Si la douleur commence et ne disparaît pas pendant longtemps - consultez le médecin, il vous aidera.

Aperçu photo: Dr. John

Intégrez "Pravda.Ru" dans votre flux d'informations si vous souhaitez recevoir des commentaires et des nouvelles opérationnelles:

Ajoutez Pravda.Ru à vos sources dans Yandex.News ou News.Google

Nous serons également heureux de vous voir dans nos communautés sur VKontakte, Facebook, Twitter, Odnoklassniki.

Si le bas du dos fait mal pendant la grossesse | Raisons de faire

Salutations à mes chers lecteurs sur mon blog. Et je soupçonne que si vous lisez cette note, vous êtes enceinte et confrontée à ce problème commun - des douleurs, des douleurs dans le dos et le bas du dos.

Je le sais de première main, il y a déjà deux naissances derrière moi et dans les deux cas, le bas du dos me fait mal. Je me souviens que c'était douloureux de s'asseoir en attendant l'approche de votre tour pour voir un médecin, ou de faire la queue, et à la fin déjà au troisième trimestre, c'était même douloureux de mentir.

La douleur dans le bas du dos pendant la grossesse a essentiellement (si la maladie est exclue), la base physiologique des réarrangements naturels dans le corps d'une future mère qui porte son bébé.

Causes physiologiques des lombalgies chez la femme enceinte

Pour commencer, je tiens à noter que tout le monde n'a pas de tels problèmes avec le dos. Si votre indice de masse corporelle est en ordre, vous êtes engagé dans un entraînement physique, vous avez un corset musculaire formé, il n'y a pas d'excès de poids, alors vous ne ressentirez pas beaucoup d'inconfort dans le dos lorsque vous portez le fœtus..

Ce qui fait mal au bas du dos:

  1. Le fœtus en croissance donne une charge, déplaçant le centre de gravité du dos
  2. Le tonus musculaire est réduit en raison de changements hormonaux
  3. Mode de vie sédentaire
  4. Manque de vitamines
  5. Charges excessives et incorrectes

Une manifestation de l'un des facteurs ci-dessus, probablement à différents moments de la gestation. La correction de telles conditions est possible et nécessaire. L'exercice, la relaxation, le port d'un bandage, un massage doux et d'autres méthodes simples vous aideront.

Dans les premiers stades

Avec des douleurs lombaires au début, il est normal que le corps commence à se restructurer dans la région de la hanche, pour que le bébé naisse facilement. S'il y a des douleurs, elles sont modérées et un changement de position du corps aide à se débarrasser de l'inconfort.

La progestérone est également affectée, par son action, cette hormone est conçue pour ramollir progressivement les ligaments et les muscles pour un travail ultérieur. Et l'utérus à ce moment se développe et commence progressivement à faire pression sur les organes pelviens, c'est pourquoi il y a un éclatement et un peu de douleur.

Au deuxième trimestre

À l'approche de la semaine 14, un inconfort douloureux chez les femmes enceintes dans la région lombaire est ressenti en raison d'un changement de localisation des organes internes. La charge sur le système musculo-squelettique augmente considérablement.

Mais c'est compréhensible. Si l'utérus était de 7 cm avant la conception, alors au deuxième trimestre, le bas de l'utérus est déjà à 28 cm de l'articulation pubienne. L'utérus est en cours de croissance et commence à exercer une pression sur les intestins, la vessie et, par conséquent, sur les os du bassin.

Il y a une augmentation de l'abdomen, elle dépasse de plus en plus et le centre de gravité se déplace en conséquence. Dans ce cas, une cyphose se forme (déflexion dans le bas du dos).

Le poids du corps a maintenant une répartition inégale, et si vous êtes longtemps debout, lorsque vous êtes assis longtemps au travail dans une position, si vous dormez dans une position inconfortable, vous ressentez une tension intense dans le bas du dos, accompagnée de douleur.

Au troisième trimestre

L'inconfort le plus intense est ressenti en fin de grossesse. Le troisième trimestre est caractérisé par un grand ensemble de masse fœtale au cours des trois derniers mois de développement fœtal.

A ce moment, le bébé commence la formation de graisse sous-cutanée, il y a une prédisposition au gain de poids et à la mère elle-même. Je me souviens qu'étant un deuxième fils enceinte, j'ai réussi à gagner 24 kilos supplémentaires. Puis le bain russe m'a aidé à me débarrasser des kilos superflus et des vergetures sur ma peau.

De plus, une augmentation du volume de sang circulant dans le corps est ajoutée, et c'est une augmentation multiple de la charge de travail sur les reins, c'est de là que vient le gonflement.

Un utérus élargi serre les intestins, perturbant le péristaltisme, ce qui permet une élimination plus lente des déchets. Dans l'ensemble de tous les facteurs, un gain de poids est ajouté, et toute cette masse supplémentaire appuie sur la colonne vertébrale.

Dans ces conditions, si avant la grossesse, la future mère avait des pathologies de la colonne vertébrale telles que la présence de scoliose, cyphose, lordose, les complications sont considérablement exacerbées.

De plus, l'effet des hormones affectant la restructuration du corps, qui ajustent le bassin à l'accouchement, conduisant à un ramollissement des ligaments, rendant les articulations iliaques plus dynamiques, tout cela augmente la pression et entraîne des douleurs.

Attention particulière aux symptômes pathologiques

Une femme enceinte doit écouter très attentivement tous les processus qui se déroulent avec son corps. Il y a des cloches qui suggèrent que vous devez faire plus attention aux nouveaux symptômes émergents.

Dans quelles situations une consultation médicale est-elle nécessaire:

  • Si des maux de dos surviennent au 3e trimestre. Il est possible que l'utérus soit tonique, ce qui entraîne une détérioration du flux sanguin dans le placenta, une hypoxie fœtale est possible (le bébé manque de nutriments et d'oxygène).
  • Manifestation de pancréatite (le pancréas s'enflamme). Il existe un trouble digestif et la manifestation de symptômes de toxicose. La survenue de douleurs dans le dos des ceintures. Avoir une localisation dans le haut de l'abdomen, lors d'une attaque, partant vers la colonne vertébrale.
  • En présence d'ostéochondrose, hernies intervertébrales. Au stade de l'exacerbation de ces pathologies, une tension constante de la douleur se manifeste. Et cela peut entraîner une augmentation du tonus de l'utérus et, par conséquent, une naissance prématurée. Cela nécessite une consultation non seulement avec le gynécologue, mais aussi avec un thérapeute et un chirurgien. Il existe des recommandations pour les méthodes de traitement pour les femmes enceintes, telles que la thérapie par l'exercice, qui peuvent soulager considérablement la douleur sans risque pour le fœtus.
  • Avec une maladie rénale (pyélonéphrite, glomérulonéphrite). De telles maladies ont tendance à perturber le fonctionnement d'un rein en premier, par conséquent, la localisation de la douleur se produit d'abord d'un côté, à gauche ou à droite. Lorsqu'il est observé dans la clinique prénatale et la livraison en temps opportun des tests, ce problème est facilement détecté et la nomination d'un médecin pour le traitement est appliquée.

Quand appeler une ambulance tout de suite:

  1. Douleur dans le bas du dos et l'abdomen à un stade précoce (jusqu'à 12 semaines). Si vous ressentez la présence d'une faiblesse, d'un rythme cardiaque rapide, de vertiges. Peut-être que le décollement placentaire et le début d'une fausse couche sont menacés.
  2. 2e trimestre. S'il y a une douleur dans la ceinture qui donne au coccyx, aux hanches et au pubis. Si la douleur ne se calme pas après s'être reposé dans une position calme pendant trente minutes. Ou des acquisitions douloureuses d'un stade rythmique (ayant la même durée à intervalles réguliers). Dans ce cas, la manifestation d'hypertonie ou de naissance prématurée est possible..

Actions pour les maux de dos

Consulter un médecin pour tout nouveau problème inquiétant lié aux douleurs au bas du dos pendant la grossesse. Bien sûr, vous ne devez pas vous présenter immédiatement à une consultation avec des inconvénients mineurs dans le dos..

Mais si l'inconfort aggrave la qualité de vie, affecte le sommeil, la relaxation n'aide pas, des exercices spéciaux, consultez un médecin.

Le médecin établira rapidement la cause en vous prescrivant des tests, une échographie ou vous référera à un médecin spécialiste qui vous diagnostiquera. La chose la plus importante est de ne pas se soigner soi-même.

Dans ce cas, il y a un grand risque de vous faire du mal et de nuire à votre enfant. Supposons que l'auto-échauffement puisse contribuer à une augmentation encore plus grande de l'inflammation. Un exercice inapproprié entraînera une détérioration de la hernie.

Le traitement médicamenteux avec des onguents, des comprimés peut être un danger pour la santé de l'enfant. Toutes les manipulations seulement après avoir parlé avec le médecin.

Recommandations générales pour renforcer la colonne vertébrale

Idéalement, bien sûr, ce serait bien si nous renforçons la colonne vertébrale au tout début. Cela facilitera l'accouchement et l'attente du bébé sera facile et agréable..

Imaginez un instant qu'à l'âge de 5 mois, votre bébé dans le ventre pèse de 10 à 15 kg de liquide amniotique. Même soulever une telle charge avec vos mains est difficile pour une femme.

Et la femme elle-même ajoute du poids et à l'âge de 7 mois la charge sur les articulations, les jambes et le bas du dos augmente d'un facteur. Et même la démarche change à ce moment, il me semble que pour toutes les femmes enceintes, on commence à bouger comme des «canards».

C'est juste que le corps lui-même est obligé de prendre une telle pose lors de la marche afin de répartir la charge et de créer des conditions confortables pour la croissance et le développement du bébé dans le ventre, mais pour la mère elle-même, c'est une distribution incorrecte.

Eh bien, combien de sensations aussi petites et pas très confortables sont encore à venir, mais tout est oublié dans la première seconde de ce miracle, le premier sourire du bébé, et vous devez vous préparer à prendre votre enfant dans vos bras sans crier de douleur.

Des règles simples pour la prévention des douleurs lombaires

  • Bien sûr, nous surveillons notre poids, nous n'avons besoin de rien de plus
  • Nous portons des chaussures à talons ne dépassant pas 2-3 cm
  • Lorsque vous devez rester debout longtemps, vous pouvez alternativement régler la jambe alternativement pour mettre une petite élévation (sous la forme d'un trottoir ou d'une marche)
  • À l'arrière, il y a toujours une posture directe. Cela peut être réalisé en tirant sur les fesses et en redressant les épaules, puis en les abaissant à un niveau confortable.
  • Allongez-vous pour vous reposer, placez un rouleau ou un oreiller doux sous la déflexion de la colonne vertébrale. Il est recommandé de dormir sur le côté, en alternant gauche et droite
  • Douches chaudes et auto-massage du dos tous les jours
  • Porter un bandage au deuxième trimestre (réduira la pression sur la colonne vertébrale et aidera à éviter les vergetures)

Éléments de massage du dos de maternité

Avec soin, allongé sur le côté, à partir du 4ème mois, vous pouvez commencer le massage: pas de mouvements brusques - seulement des caresses légères et des frottements rythmiques doux.

La procédure doit être utile et agréable. Vous pouvez le faire vous-même, tous les jours sans toucher la colonne vertébrale elle-même

  1. Avec votre pouce, effectuez de légers mouvements de poussée et de glissement autour de la colonne vertébrale
  2. Faites des poignées en cames et avec l'arrière des articulations métacarpophalangiennes, nous nous déplaçons le long du bas du dos avec des mouvements de retour
  3. Et maintenant, l'étirement des muscles du mouvement avec 4 doigts sur les côtés de la colonne vertébrale avec une légère pression, nous faisons 5 minutes
  4. Et à la fin on caresse le bas du dos avec des mains chaudes

Je pense que ces éléments légers de l'auto-massage vont se détendre et aider à se sentir mieux pour la future maman. Délai total de 20 à 30 minutes.

Charge pour le dos pendant la grossesse

Ces éléments simples d'exercices compléteront le massage et vous aideront à toujours être en bonne santé tout en portant votre bébé.

  1. Nous nous tenons dans la pose de "minou". À quatre pattes, en inhalant de l'air, abaissez le dos vers le bas, tout en faisant une déviation dans le bas du dos, la tête en position neutre. Expirer, revenir à la position de départ: la tête est abaissée, le dos se penche vers le haut, tandis que l'estomac est rétracté.
  2. Balançant. Nous nous tenons face au mur à une distance d'environ 1 m, nous écartons les jambes de 60 cm de large, nous posons nos mains sur le mur, nous nous penchons légèrement en avant et secouons nos hanches d'un côté à l'autre pendant 1 minute..
  3. S'accroupir. L'exercice aidera à séparer les hanches et le bassin, le moment venu de l'accouchement. Nous nous appuyons sur le mur et nous nous accroupissons lentement dans un état confortable pour nous-mêmes, soulevant légèrement nos talons du sol. Important: nous ne déchirons pas le dos du mur. Tenez pendant une minute dans cette position, en respirant profondément, le bassin est détendu. Vous pouvez vous relever en utilisant une sorte de support, par exemple, sous la forme d'une chaise.
  4. "Ailes de papillon". Assis sur le sol sur le sol, connectez vos pieds, tout en écartant vos genoux.Dans cette position, le muscle de l'aine et l'intérieur des cuisses sont progressivement étirés, étirés dans un état confortable. Idéalement, vous devez pouvoir toucher le sol avec vos genoux. Devrait s'attarder une minute dans cette pose.

Activité physique dans différents trimestres

Les 3 premiers mois - vous devez faire attention aux techniques de relaxation et aux exercices de respiration, les charges les plus douces.

De 3 à 6 mois - faites des exercices qui renforcent les muscles du plancher pelvien et les muscles abdominaux.

De 6 à 9 mois - faites des exercices qui éliminent la congestion veineuse.

Mais, en général, tout ce que vous ferez en termes d'activité physique, tout devrait être aussi modéré.

Montre mieux pour soulager la condition de la douleur au bas du dos, la natation. Lorsque le corps est immergé dans l'eau, le poids de son propre corps cesse d'être ressenti et en même temps tous les groupes musculaires sont en mouvement, ce qui est très bénéfique pour le corps de la future mère.

Le système cardiovasculaire, avec le système respiratoire, a également un effet bénéfique. Les fonctions protectrices du corps augmentent, et après eux tous les systèmes adaptatifs, le corps se détend, la tension disparaît.

Conclusion

Le meilleur moment et bien sûr très significatif pour une femme est la période de grossesse. Elle est tout en prévision du miracle d'avoir un bébé, et tous les problèmes mineurs liés à la restructuration de son corps en fonction des besoins de l'enfant sont oubliés immédiatement après la naissance d'un fils ou d'une fille.

Sur ce point, je termine mon article. Femmes enceintes, je souhaite une maternité heureuse et rapide. Abonnez-vous à mon blog et soyez le premier à rester à jour sur les nouvelles notes.

Douleur dans la colonne vertébrale pendant la grossesse: comprendre les causes

On se demande pourquoi le dos fait mal pendant la grossesse. Bien sûr, tout le monde sait que le corps de la femme enceinte pendant cette période fonctionne avec une charge accrue, assurant le développement normal du fœtus. Dans de telles conditions, presque toutes les faiblesses de la santé des femmes se font sentir. Par exemple, à la suite de la croissance fœtale, le centre de gravité de la femme enceinte se déplace, entraînant des douleurs dans la colonne vertébrale, le plus souvent dans le bas du dos. Vous devez comprendre comment vous pouvez aider le corps en difficulté..

Causes de la douleur

La période de grossesse affecte d'une certaine manière les articulations fémorales-sacrées. Si plus tôt ils étaient immobiles, alors pendant la grossesse, sous l'influence d'une hormone spéciale, ils commencent à se détendre. Le but de ces changements est de faciliter le passage du bébé lors de l'accouchement. Cette relaxation en combinaison avec un ventre en croissance perturbe l'équilibre, c'est pourquoi une femme doit plier son cou et tirer ses épaules en arrière. En conséquence, l'estomac dépasse encore plus, ce qui ne fait qu'aggraver la situation. En conséquence, la colonne vertébrale se plie fortement, les muscles du bas du dos sont constamment tendus, ce qui entraîne des douleurs.

Un certain groupe à risque est composé de femmes qui, avant même la grossesse, avaient des maladies du système musculo-squelettique, telles que l'ostéochondrose, la courbure de la colonne vertébrale, un développement musculaire insuffisant, qui sont impliquées dans l'inclinaison du bassin. Dans ces cas, le dos fait mal et après l'accouchement.

Pendant quelle période le dos me fait-il mal pendant la grossesse??

L'apparition de la douleur chez différentes femmes apparaît à différents moments de la grossesse. En règle générale, le dos commence à souffrir de 20 à 21 semaines. Cependant, la douleur peut apparaître plus tôt. Tout dépend du mode de vie d'une femme. À la fin de la grossesse, le dos commence à faire plus mal. Cela représente environ 34, 35, 36 et 37 semaines. La raison dans ce cas réside non seulement dans un excès de poids, mais aussi dans le fait que l'enfant commence à exercer une pression sur le bas du dos. À cette époque, le corps commence une sorte de préparation, à la suite de laquelle certaines femmes enceintes ressentent une douleur assez intense et sévère, bien que d'autres ne les ressentent pas du tout. Dans ce cas, vous pouvez voir que la paroi abdominale se contracte parfois, devenant sensiblement dure. Cela est clairement visible lorsqu'une femme doit s'exercer physiquement ou lorsqu'elle est en colère, mais cela se produit sans raison..

Douleur en fin de grossesse (38, 39 et 40 semaines)

Une lombalgie à ces moments est observée chez de nombreuses femmes. Le plus souvent, son apparence est due à la charge élevée sur la colonne vertébrale et au fait que, en raison d'un étirement excessif, les muscles abdominaux s'affaiblissent. En d'autres termes, dans ce cas, le dos commence à faire mal à partir de 27 semaines jusqu'à la naissance. Il peut être administré dans la jambe, amplifié après une longue marche, une activité physique ou tout simplement un long séjour en position debout. Dans ce cas, une douleur peut apparaître dans la région pubienne et l'articulation sacro-iliaque, causée par le ramollissement naturel des ligaments. Faire face à une telle douleur est tout à fait possible si vous respectez des règles simples. Tout d'abord, les aliments riches en calcium y contribueront: produits laitiers, poisson, noix, légumes verts, viande. Si la douleur dérange régulièrement, il est logique de commencer à prendre du calcium. Il est nécessaire de limiter les mouvements qui peuvent augmenter la charge sur le dos. Par exemple, pour ramasser quelque chose sur le sol, vous ne devez pas vous pencher, mais vous accroupir. Dans ce cas, les muscles des jambes et des épaules, mais pas du dos, se resserreront. Vous devez vous asseoir appuyé sur le dos, tout en étant bien assis et doucement, et ne pas «tomber dans le fauteuil», car dans ce cas, la charge sur les disques intervertébraux augmente et ils sont fragiles. Pour le sommeil, il est préférable d'utiliser un matelas orthopédique semi-rigide. Par exemple, lorsque le dos fait mal pendant la grossesse la nuit - c'est la faute du matelas. L'oreiller doit être choisi de taille moyenne, idéalement anatomique, qui prend en compte tous les plis de la colonne vertébrale. Les chaussures à talon stable et bas doivent également être préférées, et vous devez temporairement oublier les talons aiguilles et les talons hauts. Divers exercices physiques qui renforcent les muscles du dos, de l'abdomen, des fesses et des cuisses, comme la natation et l'aérobic, seront très utiles..

Pire encore, lorsque la cause de la douleur est une variété de maladies neurologiques comme la radiculite, la hernie discale, etc. Dans ce cas, les problèmes peuvent commencer dès 14-15 semaines de grossesse, tandis que le dos sera très douloureux. Cependant, ces maladies peuvent affecter la fin de la grossesse. Dans ce cas, il est nécessaire d'établir un repos au lit, d'utiliser un corset doux ou un bandage. Des analgésiques peuvent être utilisés, mais à titre exceptionnel.

Si pendant la grossesse, le bas-ventre et le dos font mal, alors que la douleur est prolongée et que des troubles de la marche sont perceptibles, cela peut être un signe de symphysopathie. Cette maladie est héréditaire, elle est associée à un ramollissement excessif de l'articulation pubienne, à cause duquel des hémorragies peuvent y apparaître. Dans une situation similaire, un traitement hospitalier est effectué, le médecin doit surveiller strictement tout le cours de la grossesse.

La lombalgie peut s'accompagner d'une tension utérine. Ce sont les soi-disant fausses contractions de Braxton-Hicks, une sorte d'entraînement du corps avant l'accouchement. Une attention particulière devrait leur être accordée s'ils ont commencé avant 37 semaines. Avec eux, un écoulement apparaît du tractus génital, une douleur se fait sentir dans le bas-ventre et les intervalles entre les contractions suivantes sont progressivement réduits. Cela peut indiquer une éventuelle interruption de grossesse. Consultez immédiatement un médecin.

Autres causes de douleur

Il existe un certain nombre de problèmes pouvant entraîner l'apparition d'une telle douleur..

Pancréatite

Cette maladie est une inflammation du pancréas. Bien sûr, une telle maladie est assez rare, mais c'est avec elle que le dos fait mal même en début de grossesse. Le développement de cette maladie est facilité par des violations de l'écoulement de la bile, la consommation d'alcool, une mauvaise alimentation (abondance d'aliments gras et charnus), le stress et une prédisposition héréditaire. La pancréatite dans la phase aiguë se manifeste par une douleur aiguë dans le bas du dos et dans le haut de l'abdomen, tandis que la douleur est le zona. Souvent accompagné de selles altérées, de vomissements, d'une baisse de la pression artérielle. Dans cette situation, vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital.

Le diagnostic de cette maladie nécessite un certain nombre de tests de laboratoire d'urine et de sang, il est nécessaire de subir une échographie, une imagerie par résonance magnétique. Dans la plupart des cas, le traitement doit être effectué dans un hôpital. Le médecin prescrit un régime strict, un certain nombre de médicaments qui devraient normaliser le pancréas, des analgésiques et des anti-inflammatoires. Si la situation ne s'améliore pas, vous devez recourir à la chirurgie.

Pyélonéphrite

Il s'agit d'une maladie rénale dans laquelle apparaissent des douleurs tiraillantes et douloureuses. Dans ce cas, pendant la grossesse, le dos fait mal dans la région lombaire à gauche ou à droite. Pire encore, lorsque vous devez faire face à des coliques rénales, qui sont associées au mouvement de la pierre dans l'uretère du bassin rénal. Avec des coliques pendant la grossesse, le bas du dos fait mal, cela ne fonctionne pas pour trouver une position dans laquelle la douleur s'affaiblira. La douleur peut se propager vers l'urètre ou l'aine. Un autre symptôme notable est que l'urine devient assez trouble, parfois vous pouvez remarquer un mélange de sang. Dans ce cas, la température augmente.

Afin de poser un diagnostic, le médecin envoie le patient à une échographie, des tests de laboratoire d'urine et des tests sanguins sont effectués. Dans le traitement de la pyelonifrita, des médicaments antibactériens sont prescrits, qui sont sélectionnés individuellement. Assurez-vous de prendre en compte la sensibilité des micro-organismes, qui sont devenus la cause du début du processus inflammatoire. Dans certains cas, le traitement est effectué en ambulatoire, mais il est préférable d'être traité dans un hôpital. Avec les coliques rénales, des antispasmodiques et des analgésiques sont utilisés pour réduire la douleur, certaines inflammations sont évitées.

Matériaux pouvant aider les femmes enceintes souffrant de maux de dos:

  • Cours gratuits pour le traitement des douleurs lombaires par un médecin certifié en thérapie par l'exercice. Ce médecin a développé un système de récupération unique pour toutes les parties de la colonne vertébrale et a déjà aidé plus de 2000 clients souffrant de divers problèmes de dos et de cou.
  • Vous voulez apprendre à traiter les pincements du nerf sciatique? Ensuite, regardez attentivement la vidéo sur ce lien.
  • 10 composants essentiels de la nutrition pour une colonne vertébrale saine - dans ce rapport, vous découvrirez à quoi devrait ressembler votre alimentation quotidienne afin que vous et votre colonne vertébrale soyez toujours dans un corps et un esprit sains.
  • Restauration des articulations du genou et de la hanche avec arthrose
  • Souffrez-vous d'ostéochondrose? Ensuite, nous recommandons d'étudier des méthodes efficaces de traitement de l'ostéochondrose lombaire, cervicale et thoracique sans médicaments.