Symptômes et traitement de l'ostéochondrose de la colonne lombaire

  • Arthrose

Grâce à une posture droite, l'homme est devenu non seulement le summum de l'évolution, mais a également acquis de nombreux problèmes. En raison de la position artificielle du corps pour un mammifère, tout le poids tombe sur la colonne vertébrale. Des problèmes lombo-sacrés sont présents chez un tiers des habitants de la planète.

Qu'est-ce que l'ostéochondrose de la colonne lombaire

Le problème clé de la colonne vertébrale dans la région lombaire est que la charge entière pendant la journée tombe sur ce département. En combinaison avec la mobilité ultime, le dos est soumis à des tests ultimes. La colonne lombaire est détruite en raison de changements dystrophiques et déformants, l'appareil ligamentaire s'affaiblit et perd de son élasticité, une compression des disques se produit et la distance intervertébrale diminue. Aux stades critiques de la maladie, ils commencent à envahir le tissu osseux, qui pince les terminaisons nerveuses. En conséquence, la douleur.

Les symptômes de l'ostéochondrose des lombaires

La symptomatologie des problèmes du bas du dos apparaît lentement et sur une longue période. Souvent, le diagnostic est déjà fait dans les formes développées de la maladie, quand il y a des périodes prononcées d'exacerbation. Par conséquent, il est très important de pouvoir distinguer les signes d'ostéochondrose lombaire d'un malaise accidentel ou du résultat d'une activité physique. Les principaux symptômes de la maladie sont les suivants:

  1. Douleur dans le bas du dos. Peu importe la banalité, mais ce symptôme à venir devrait vous faire penser à l'examen. Aux stades initiaux, le syndrome douloureux ne peut apparaître qu'après avoir soulevé des poids, par exemple, mais à chaque fois, en permanence. Au fur et à mesure qu'elle se développe, la douleur deviendra constante et au moment de l'attaque - insupportable.
  2. Les terminaisons nerveuses pincées limitent considérablement la capacité de se déplacer dans différentes directions. Les virages, les virages ou une simple position assise peuvent provoquer des attaques douloureuses avec une transition de la jambe à travers le membre vers la jambe inférieure (ressemble à un choc électrique).
  3. Un traumatisme progressif des racines nerveuses provoque un changement de sensibilité des jambes, tandis que le symptôme peut s'intensifier ou s'affaiblir. Il se caractérise par une sensation de brûlure, un engourdissement, des picotements, la chair de poule d'en bas et d'en bas. Si ce symptôme de la maladie est ignoré, il provoquera une faiblesse musculaire et une dégradation des réflexes tendineux..
  4. Diminution locale de la température de la peau, sa pâleur, sa sécheresse, son affaissement, sa douleur.
  5. Transpiration accrue.
  6. Syndrome vertébral.
  7. Aux stades extrêmes de la maladie, des dysfonctionnements sexuels et des problèmes de miction sont possibles.

Le stade initial de l'ostéochondrose du lombaire

Il est difficile d'identifier le stade initial de la maladie en raison de l'irrégularité des symptômes, qui peut ressembler à une fatigue ordinaire après l'effort. Les signes sont exclusivement orthopédiques, mais progressivement la douleur lors de l'attaque deviendra insupportable, et les manifestations de la maladie ne seront plus en corrélation avec l'activité physique. Avec une visite opportune à un spécialiste, le traitement prendra environ 2 mois et quelques autres pour terminer la récupération. Les principaux signes de la maladie sont les suivants:

  • douleur dans la région lombaire (irritation des racines nerveuses);
  • douleur dans les membres inférieurs, qui peut survenir pendant la marche;
  • crunch et inconfort caractéristiques, surtout le matin.

Ostéochondrose lombaire 2 degrés

Selon les experts, l'ostéochondrose lombaire du 2e degré est devenue la forme la plus courante de la maladie chez les patients, car la première étape est rarement remarquée par les patients eux-mêmes et elle est difficile à diagnostiquer. Le développement de la maladie provoque de nouveaux symptômes plus prononcés qui accompagnent le patient pendant de nombreuses années avant de passer au troisième stade. Les symptômes du deuxième degré de la maladie sont les suivants:

  • lombalgie et ischalgie lombaire;
  • mobilité primaire du segment rachidien;
  • destruction primaire de l'anneau fibreux et des tissus adjacents;
  • compression des racines nerveuses;
  • la distance entre les vertèbres diminue;
  • irritation des terminaisons nerveuses.

Ostéochondrose lombaire 3 degrés

Il y a 20 ans, la dégénérescence du disque intervertébral du troisième degré était une maladie des patients de plus de 40 ans. Aujourd'hui, la maladie "rajeunit considérablement". L'ostéochondrose du degré lombaire 3 est considérée comme un stade extrêmement avancé de la maladie, lorsque les exercices thérapeutiques, le massage ont déjà un effet minimal et que les médicaments anti-inflammatoires et analgésiques deviennent obligatoires. Les symptômes généraux de cette étape sont les suivants:

  • scoliose sciatique - la déclinaison du corps loin du foyer de la maladie;
  • engourdissement des membres inférieurs;
  • déformation vertébrale;
  • syndrome radiculaire;
  • la formation de hernies intervertébrales;
  • destruction de l'anneau fibreux;
  • douleur persistante se propageant des fesses aux jambes (extérieur des cuisses).

Ostéochondrose du lombaire 4 degrés

Il s'agit déjà d'un degré extrême de la maladie, qui ne peut se développer qu'avec la négligence complète des symptômes pendant plusieurs décennies. Il se caractérise par une dégradation et une destruction complètes du tissu cartilagineux, des déformations dégénératives des disques. À ce stade, le patient peut être partiellement ou complètement paralysé ou perdre sa mobilité en raison de la douleur, jusqu'à la découverte d'un handicap. Traitement de l'ostéochondrose du degré lombaire 4 dans la plupart des cas cliniques - intervention chirurgicale avec support médicamenteux actif.

Exacerbation de l'ostéochondrose lombaire

Avec des symptômes constants, les exacerbations de l'ostéochondrose lombaire ont un fort effet douloureux. La douleur aiguë de tir (lumbago) due à la violation des racines nerveuses se propage instantanément du bas du dos au nerf sciatique. Dans les cas critiques, une perte de sensibilité aux orteils est possible. Les lésions aiguës peuvent interférer avec le fonctionnement des systèmes pelviens (incontinence, dysfonction sexuelle, constipation). Le «syndrome de la queue de cheval» est particulièrement dangereux, avec un contrôle complètement perdu en dessous du point de la maladie.

Symptômes de l'ostéochondrose lombaire chez la femme

Avec tous les symptômes similaires, les signes d'ostéochondrose lombaire chez les femmes ont leurs propres spécificités. Ils sont déterminés par le fait que la localisation de la maladie dans la région pelvienne a un effet négatif sur le système reproducteur féminin. Après le développement du deuxième degré de la maladie, le cycle menstruel change (il peut même être irrégulier et dépendre directement des exacerbations de l'ostéochondrose). Pendant la grossesse, l'ostéochondrose du bas du dos peut provoquer une naissance prématurée ou une fausse couche. On note également la saisonnalité des exacerbations chez les patients.

Comment traiter l'ostéochondrose des lombaires

Le traitement de l'ostéochondrose de la colonne lombaire est un processus long et nécessite une approche intégrée. En fonction du stade de la maladie, de ses caractéristiques et de sa tolérance personnelle au patient, différents types d'exposition sont prescrits. Les médicaments sont conçus uniquement pour soulager les symptômes de la douleur, la maladie elle-même ne peut pas être guérie avec des médicaments seuls. Le traitement de l'ostéochondrose de la colonne lombo-sacrée utilise les méthodes suivantes:

  • l'acupuncture pour stimuler les réactions de récupération;
  • l'hirudothérapie;
  • suppression des processus pathologiques;
  • tous les types de massage thérapeutique;
  • exposition au vide pour les protubérances de la colonne vertébrale, en présence de hernies.

Ostéochondrose de la colonne lombaire: symptômes et traitement

L'ostéochondrose est une maladie dégénérative-dystrophique de la colonne vertébrale, dont l'essence est la défaite du disque intervertébral, sa destruction, suivie d'une implication dans le processus pathologique et la destruction des vertèbres adjacentes. Au cours du processus pathologique, la destruction des ligaments intervertébraux se produit, dans les canaux vertébraux, les vaisseaux et les terminaisons nerveuses sont violés.

L'évolution de la maladie est chronique, les périodes d'exacerbations sont suivies de rémissions, mais même avec des facteurs provocateurs mineurs (stress, traumatisme, hypothermie locale, haltérophilie), la maladie s'aggrave à nouveau. L'ostéochondrose de la colonne lombaire (ostéochondrose lombo-sacrée) est l'une des formes les plus courantes d'ostéochondrose, une cause fréquente d'incapacité temporaire et éventuellement complète des patients.

Ostéochondrose lombaire: causes

L'ostéochondrose est considérée comme une maladie multifactorielle, parmi les causes desquelles il existe une tension musculaire non physiologique à long terme ou, à l'inverse, une diminution du tonus musculaire. Ce déséquilibre entraîne une violation de la répartition uniforme de la charge le long de la colonne vertébrale, entraînant une détérioration de l'apport sanguin aux disques intervertébraux, leur dégénérescence et leur destruction.

De plus, les conditions préalables au développement de l'ostéochondrose lombaire peuvent être une variété de troubles métaboliques, de blessures (microtraumatisme aigu et chronique lors d'activités sportives ou de travaux physiques lourds), d'anomalies anatomiques dans le développement de la colonne vertébrale, d'une prédisposition héréditaire aux pathologies des tissus osseux et cartilagineux, d'une mauvaise posture, mode de vie sédentaire et spécificités de l'activité professionnelle.

Symptômes de l'ostéochondrose lombaire

Le principal symptôme de l'ostéochondrose lombaire est la douleur. En règle générale, il fait mal dans la nature, survient après un long séjour dans la même position, après le sommeil. Cependant, il y a souvent une douleur intense, aiguë et tirante qui se produit sans raison apparente ou avec un changement de posture. La nature différente du syndrome douloureux s'explique par différents mécanismes de la douleur. La douleur peut être la conséquence de troubles circulatoires dans les tissus entourant la colonne vertébrale, d'un gonflement des muscles et des ligaments, d'un spasme musculaire et d'une compression des terminaisons nerveuses passant dans les canaux rachidiens..

De plus, dans la pratique clinique, il est habituel de distinguer un certain nombre de syndromes (ensembles de symptômes) accompagnant l'ostéochondrose lombaire.

Syndrome vertébral - caractérisé par les symptômes suivants:

  • violation de la structure anatomique de la colonne lombaire, aplatissement ou approfondissement de ses coudes, courbure de la colonne vertébrale;
  • mobilité réduite de la colonne vertébrale dans la région lombaire, un changement de tonus musculaire dû à un spasme ou à une dystonie des muscles;
  • douleur lors de tout mouvement de la colonne lombaire (active ou passive) due à un spasme musculaire, diminution des propriétés d'amortissement des disques intervertébraux;
  • syndrome de douleur vertébrale locale - augmentation de la sensibilité locale des structures musculo-squelettiques lors de la palpation de la colonne lombaire.

En outre, avec l'ostéochondrose lombaire, un certain nombre de syndromes extravertébraux sont distingués, qui dans la pratique clinique sont généralement divisés en réflexe et compression.

Les syndromes réflexes sont provoqués par une irritation des terminaisons nerveuses lors de la compression des racines des nerfs rachidiens passant par les ouvertures intervertébrales. La compression provoque un œdème des muscles entourant la colonne vertébrale, leur spasme et leur inflammation. En règle générale, le syndrome réflexe s'accompagne de douleurs intenses dans la zone de compression de la racine nerveuse, ainsi que le long de la fibre nerveuse. La douleur peut être aiguë, aiguë ou prolongée, souvent accompagnée de paresthésies (picotements, brûlures, ramper, diminution de la sensibilité) sur la zone de la peau innervée par le nerf affecté.

À la suite de syndromes réflexes, des syndromes de compression se développent - ils surviennent à la suite de la compression de la moelle épinière, des vaisseaux sanguins et des nerfs lors de la destruction des corps vertébraux et du développement de hernies des disques intervertébraux. Dans le même temps, on distingue les syndromes radiculaires (dus à une atteinte des racines des nerfs), les syndromes vasculaires-radiculaires (avec compression simultanée avec le nerf des vaisseaux) et la myélopathie - les syndromes accompagnant l'atteinte de la moelle épinière. En plus de la douleur, le syndrome de compression s'accompagne d'une parésie ou paralysie des muscles des membres inférieurs (tandis que la douleur diminue). Cliniquement, cela se manifeste par de la fatigue dans les jambes, des paresthésies, une démarche altérée, un engourdissement des jambes.

Degrés d'ostéochondrose lombaire

Quatre degrés cliniques d'ostéochondrose de la colonne lombaire sont distingués en fonction du volume des dommages aux disques intervertébraux..

L'ostéochondrose lombaire du 1er degré - se caractérise par une diminution de l'élasticité des disques intervertébraux. Des fissures peuvent apparaître dans l'anneau fibreux lors de mouvements brusques, qui s'accompagnent de douleurs aiguës, rappelant le passage d'une décharge électrique. Il y a un spasme réflexe des muscles entourant la colonne vertébrale.

L'ostéochondrose lombaire du 2e degré - se caractérise par une instabilité de la colonne vertébrale dans la région lombaire, une protrusion des disques intervertébraux est possible. Préoccupé par la douleur chronique dans le bas du dos, les jambes, qui augmente avec une exposition prolongée à la même position ou après un effort physique. Paresthésie, une sensation de jambes fatiguées peut rejoindre la douleur.

Ostéochondrose lombaire du 3ème degré - se caractérise par des manifestations d'une hernie intervertébrale (douleur le long du nerf retenu, engourdissement des jambes, altération de la marche). En outre, des symptômes dits "distants" peuvent apparaître - signes de maladie rénale et d'autres organes du système urogénital, intestins, en particulier, troubles des selles.

Ostéochondrose lombaire du 4ème degré - correspond à la perte complète de ses propriétés par le disque intervertébral. Les corps vertébraux se réunissent, s'effondrent, la colonne vertébrale perd sa mobilité, la condition s'accompagne d'un syndrome de compression sévère, de myélopathie. Les symptômes neurologiques des jambes deviennent persistants, jusqu'à la perte de la capacité de se déplacer indépendamment. Les symptômes «distants» des systèmes urogénital et digestif acquièrent également un caractère persistant..

Diagnostic de l'ostéochondrose lombaire

Le diagnostic d '«ostéochondrose lombaire» est posé par le médecin, après un examen complet du patient. Il faut se rappeler que les symptômes de l'ostéochondrose de la colonne lombaire ne sont pas spécifiques - en conséquence, il est impératif de demander l'avis d'un spécialiste qui exclura d'autres pathologies, par exemple, les néoplasmes de la moelle épinière ou des corps vertébraux qui peuvent provoquer un tableau clinique similaire à l'ostéochondrose.

Afin de déterminer l'emplacement exact de la lésion de la colonne vertébrale, un examen aux rayons X est effectué. Pour clarifier le diagnostic, une imagerie par résonance magnétique est effectuée, vous permettant d'obtenir des images en couches haute définition.

Une attention particulière doit être portée aux symptômes éloignés de l'ostéochondrose. Ils deviennent souvent la cause d'un faux diagnostic et d'un traitement incorrect du patient.Par conséquent, un examen complet n'est pas seulement nécessaire pour un vertébrologue et un neurologue, mais aussi pour un néphrologue, un gastro-entérologue, un chirurgien, qui aideront à établir un diagnostic précis et à identifier la cause principale des troubles des reins ou du tractus gastro-intestinal..

Ostéochondrose de la colonne lombaire: traitement

Dans l'ostéochondrose lombaire, les principaux processus destructeurs se produisent dans le tissu cartilagineux des disques intervertébraux. La régénération complète du cartilage détruit est impossible, il est donc important de commencer le traitement avec les tout premiers symptômes de la maladie - douleur modérée, inconfort dans la colonne lombaire. Autrement dit, lorsque la structure du cartilage n'a pas encore été rompue et que le processus pathologique peut, s'il n'est pas arrêté, au moins considérablement ralentir.

Pour éliminer le syndrome douloureux dans les premiers stades de l'ostéochondrose à partir de méthodes médicales, il a été prouvé qu'il prenait des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ils peuvent être utilisés à la fois par voie topique, sous forme de pommades, de gels et sous forme d'injections. En plus des composants anti-inflammatoires, les onguents pour éliminer les maux de dos incluent souvent des composants rafraîchissants (menthol) ou des composants chauffants (capsaïcine, abeille, venin de serpent) - ils aident à soulager les spasmes musculaires et ainsi à soulager également la douleur. Les AINS, à leur tour, éliminent l'inflammation et, par conséquent, la douleur. En cas de douleur intense, le médecin peut recommander le blocage de la novocaïne, vous permettant d'éliminer définitivement la douleur.

Néanmoins, dans les premiers stades de l'ostéochondrose, il est important de se concentrer sur le traitement pathogénique - c'est-à-dire la normalisation des processus métaboliques dans le cartilage des disques intervertébraux en prenant des chondroprotecteurs. Il s'agit d'un groupe de médicaments qui rétablit le métabolisme dans le cartilage, normalise son état structurel-fonctionnel et empêche la destruction du tissu cartilagineux. Par exemple, dans le traitement de l'ostéochondrose lombaire, le chondroprotecteur Don® s'est bien montré. La substance active du médicament est le sulfate de glucosamine cristallin. C'est un substrat des composants naturels d'un cartilage sain, sans lequel le métabolisme normal est impossible. Dans le cadre du sulfate de glucosamine chondroprotecteur, il favorise la synthèse des protéines structurales (protéoglycanes) du cartilage.

Avec l'ostéochondrose lombaire progressive, le traitement par AINS et chondroprotecteurs devient insuffisant. Dans ce cas, le médecin peut recommander l'ajout de glucocorticostéroïdes au programme de traitement, ce qui peut éliminer efficacement le syndrome inflammatoire. Les diurétiques sont utilisés pour soulager l'œdème dans les muscles entourant la colonne vertébrale et les racines étranglées des nerfs; les antispasmodiques sont utilisés pour éliminer les spasmes musculaires.

Dans le cas où une hernie du disque intervertébral s'est développée ou, à la suite d'une pathologie en cours, une destruction des vertèbres s'est développée, la seule option de traitement est chirurgicale.

Ostéochondrose thoracique: traitement physiothérapeutique

Dans le cas où le processus pathologique est en rémission, le patient reçoit un traitement physiothérapeutique. Il est interdit de l'utiliser pendant la période d'exacerbation: les méthodes physiothérapeutiques peuvent provoquer une aggravation du processus pathologique, cependant, en rémission, l'effet de ces méthodes est extrêmement bénéfique, elles aident à stimuler la circulation sanguine dans les tissus de la colonne vertébrale, à nourrir le cartilage et à y normaliser les processus métaboliques. Ainsi, la durée de la période de rémission est considérablement augmentée. En effectuant régulièrement, au moins deux fois par an, des cours de physiothérapie sélectionnés individuellement, vous pouvez obtenir une rémission persistante et à long terme de l'ostéochondrose lombaire..

Les méthodes efficaces de physiothérapie comprennent la magnétothérapie et la thérapie au laser, l'électrophorèse, la darsonvalisation, l'acupuncture, la thérapie par ultrasons, la thérapie de traction (traction) de la colonne vertébrale, la thérapie par la boue, la thérapie paraffinique, le massage et la thérapie manuelle. Toute manipulation doit être aussi douce et prudente que possible afin de ne pas provoquer de dommages supplémentaires au tissu du disque intervertébral.

À titre de prophylaxie, le médecin peut recommander de porter un corset. Il vous permet de décharger temporairement les muscles et la colonne vertébrale, d'éviter sa courbure. Cependant, le port d'un corset ne doit pas être permanent, sinon, après avoir déchargé les muscles, ils s'affaibliront.

Exercices de physiothérapie pour l'ostéochondrose lombaire

Les exercices de physiothérapie (thérapie par l'exercice) sont une composante importante du traitement de l'ostéochondrose lombaire. Des exercices physiques sélectionnés avec soin aident à éliminer le spasme des muscles entourant la colonne vertébrale, à les renforcer, à stimuler la circulation sanguine dans les muscles, les ligaments et les articulations de la colonne vertébrale. Une activité physique modérée est extrêmement utile en général - elle contribue à la stimulation générale de la circulation sanguine, à la normalisation du métabolisme et à une humeur émotionnelle positive du patient, ce qui est également important.

L'exercice doit toujours être précédé d'un échauffement ou d'une douche chaude - ils vous permettent de réchauffer les muscles, ce qui est important pour éviter les blessures. Une condition importante: tout mouvement lors de l'exécution d'exercices, en particulier la torsion de la colonne vertébrale, la flexion, doit être prudent.

L'ostéochondrose lombaire est une maladie chronique grave qui réduit considérablement la qualité de vie du patient. Cependant, le traitement commencé en temps opportun, dès les premiers symptômes de la pathologie, peut ralentir considérablement le cours du processus pathologique et éviter le développement de complications dangereuses.

Traitement à domicile de l'ostéochondrose lombaire: méthodes efficaces

À quel point l'automédication est dangereuse, toute personne compétente le sait. Le diagnostic doit être posé et le traitement principal prescrit par un spécialiste - c'est la condition de base qui est obligatoire. De nombreux médecins ont approuvé le traitement de l'ostéochondrose lombaire à domicile, car il contribue à améliorer le bien-être et à soulager les symptômes. Seul le patient doit savoir que toutes les manipulations et les moyens utilisés doivent être convenus avec le médecin.

L'ostéochondrose est une maladie dont l'âge est tout à fait comparable à l'âge de la civilisation humaine. Par conséquent, la médecine populaire a développé de nombreuses techniques qui aident à faire face aux symptômes de l'ostéochondrose. Le patient a le choix, et si pour une raison quelconque le remède ne lui convient pas, vous pouvez vous arrêter sur un autre, pour lequel il n'y a pas de contre-indications.

Traitement externe: compresse

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

Les applications sont la méthode de médecine traditionnelle la plus courante pour éliminer la douleur et soulager l'inflammation:

  • les terminaisons nerveuses et les muscles irrités se calment rapidement lors de l'application d'une compresse à base de pommes de terre crues et de miel. Les tubercules sont lavés; les anciens sont nettoyés, les jeunes peuvent se mettre en affaires avec la peau. À l'état brut, les pommes de terre sont frottées, pressées de l'excès de jus et mélangées avec du miel. Le mélange est réparti sur le bas du dos, recouvert d'un film et isolé avec un foulard. Le temps d'exposition est d'une heure;
  • Pour réchauffer les zones endommagées et en éliminer les sels, la racine de raifort et une pomme aigre-douce à pulpe dense sont frottées à parts égales. La purée de pommes de terre est un peu pressée; cela forme quelque chose comme un gâteau épais. Il est superposé à la zone affectée, isolé avec du polyéthylène et enveloppé d'un foulard. Gardez la compresse 60-90 minutes;
  • application de miel avec du jus d'aloès. Du miel double est pris; de la vodka est ajoutée au mélange jusqu'à l'obtention d'une substance liquide. Une serviette (de préférence en lin) est trempée dans la composition et placée dans le bas du dos. Le patient doit réchauffer la compresse et se coucher avec lui;
  • les feuilles de tilleul sont considérées comme un analgésique à action rapide, mais uniquement les fraîches. Ils sont versés avec de l'eau bouillante, enveloppés dans de la gaze et placés sur le bas du dos. Il est nécessaire de résister jusqu'à ce que la compresse refroidisse;
  • pour ceux à qui le tilleul n'est pas disponible, la pelure d'oignon aidera. Il doit être versé avec de l'eau chaude, bouilli, sorti avec une cuillère à fentes et disposé sur un chiffon destiné à une compresse. La balle est superposée au bas du dos lorsqu'elle refroidit pour ne pas brûler, mais elle ne se refroidit pas jusqu'à la fin. Une compresse doit être mise toute la nuit;
  • Un bon effet analgésique est donné par la sciure de bois ordinaire (l'essence de bois ne joue pas un grand rôle). Environ un demi-litre d'eau se déverse sur un verre de sciure; lorsque l'eau bout, le récipient est retiré du feu. Il y a une serviette de bain sur le lit et du polyéthylène par-dessus. La sciure chaude est disposée sur le film. Ils doivent s'allonger sur le bas du dos, enrouler une serviette autour d'eux et se couvrir d'une couverture. Allongez-vous sur une compresse tant qu'elle reste chaude.

Avant de commencer un cours de compression, une consultation médicale est requise. Dans la période aiguë, l'échauffement peut être indésirable. Si le patient a une maladie rénale, ces procédures sont strictement interdites.

Traitement externe: frottement

Frotter "disperser" le sang dans la zone affectée localement, afin qu'ils puissent être utilisés pour des affections rénales, mais après avoir obtenu l'approbation d'un médecin:

  • le traitement de l'ostéochondrose des lombaires à domicile donne des résultats probants lors de l'utilisation d'un frottement à base des préparations pharmaceutiques les plus simples. Pour elle, vous avez besoin d'un tiers d'un litre d'alcool ou de vodka, d'une cuillerée d'iode et de la même quantité d'alcool de camphre. Après avoir mélangé les composants liquides, 10 comprimés d'analgine sont versés dans la composition; pour la dissolution la plus rapide, ils sont d'abord poussés. Frottez deux fois par jour;
  • approuvé par les guérisseurs et les patients, une mouture de légumes en feu. La composition comprend 2 feuilles de raifort, un petit radis noir, une demi-gousse de piment fort, une pincée de cloisons extraites de noix, la même quantité de pignons de pin écrasés avec des coquilles. Tous les composants sont écrasés, remplis de vodka; le récipient se ferme hermétiquement et est placé dans une pièce sombre pendant 2 semaines. Avant utilisation, la teinture doit être filtrée; il est frotté le soir pendant 14 jours;
  • au printemps, vous pouvez vous approvisionner en une teinture efficace qui, avec des exacerbations, soulage rapidement la douleur. Pendant la floraison des lilas, les fleurs se rassemblent dans la brousse, 200 g de la base végétale sont versés avec un demi-litre de vodka et restent 10 jours dans l'obscurité, en secouant régulièrement;
  • en été, vous pouvez cueillir 4 baies de sureau de sureau. Les matières premières sont légèrement pétries et versées avec un verre d'alcool pur (il n'est pas souhaitable de remplacer la vodka). Insister 10 jours; pour broyer la teinture du bas du dos est utilisée 2 fois par jour;
  • Autre remède «printanier»: plusieurs branches d'acacia sont arrachées, coupées le plus finement possible avec des ciseaux et vieillies une semaine en vodka. Proportions: pour 2 cuillères à soupe de matières premières 0,5 l de garniture;
  • un liniment de broyage adapté à presque tous les patients est composé de citrons fraîchement pressés (de 2 à 5 agrumes, selon leur taille), d'une tête d'ail écrasée, de trois cuillères à soupe de miel (vous pouvez le sucrer, puis il doit être soigneusement fondu dans un bain-marie) et d'un demi-verre Vodka. Frotter avant le coucher pendant 2 semaines%
  • une composition plus douce, pratiquement sans contre-indications, est faite à base de beurre. Il est pris non salé, naturel, aussi frais que possible. Les cônes de houblon séchés sont broyés à l'état de poudre, triturés avec une quantité égale d'huile jusqu'à consistance lisse. Le soir, un petit morceau de pommade masse le bas du dos jusqu'à absorption complète du produit.

Avant d'utiliser l'un des coulis, le patient doit s'assurer qu'il n'y a pas de dommages à la peau du bas du dos.

Compositions pour administration orale

Si un patient est diagnostiqué avec une ostéochondrose de la colonne lombaire, le traitement à domicile doit être complet. Autrement dit, inclure les fonds pris oralement.

Thé aux herbes

Pour lui, le millepertuis, l'immortelle aux fraises des bois (feuilles), les bourgeons de bouleau et la camomille sont pris en proportions égales. 2 petites cuillères du mélange végétal sont brassées avec un verre d'eau bouillante, insistez environ un quart d'heure. Pour ce faire, vous pouvez utiliser à la fois un thermos et une théière ordinaire. Vous devez boire la perfusion après avoir mangé pendant un mois, puis une pause d'une semaine suit, et le cours peut être répété.

Le thé a un effet analgésique, stimule la circulation sanguine, arrête le processus inflammatoire..

Signifie avec du miel et du citron

La composition thérapeutique est préparée à partir de citron finement râpé, écrasé avec une pelure, mais sans graines. Il est mélangé avec une mesure égale de miel naturel et aromatisé à l'huile d'olive, pris à hauteur de 1/5 de la composition totale. Prenez le médicament trois fois par jour pendant 2 cuillères à soupe pendant 10 jours.

Des précautions doivent être prises non seulement pour ceux qui sont allergiques aux produits apicoles, mais aussi pour les personnes sujettes à la diarrhée: le médicament donne un effet laxatif.

Préparations à base de pin

Selon les critiques - des moyens très efficaces pour toutes les variétés d'ostéochondrose. Vous pouvez les cuisiner de deux manières:

  • les bourgeons de pin sont hachés dans un hachoir à viande, combinés avec une demi-dose de miel et laissés pendant 2 semaines pour l'infusion. Le produit fini devient brun. Prendre une fois par jour dans une cuillère, cours - 10 jours;
  • un demi-verre de bourgeons est mélangé avec de la sauge (plusieurs feuilles) et une petite cuillerée d'herbe d'agripaume. Le mélange est versé avec un demi-litre d'eau bouillante, placé sur le poêle, après ébullition il est infusé sous le couvercle pendant une heure et demie. Boit peu à peu pendant la journée..

Cette dernière composition peut être contre-indiquée dans certaines maladies cardiaques, vous devriez donc consulter votre médecin au sujet de son évolution..

Teinture de noix

Recommandé dans les cas avancés. Un verre de pignons est broyé avec la coque, la masse résultante est versée avec le même volume de vodka. Après une semaine de perfusion, l'agent est pris par voie orale en portions de 20 ml..

Ce remède n'est pas associé à un traitement médicamenteux: vous devez informer votre médecin de son utilisation..

Teinture de airelle

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Un demi-verre de matière première sèche est versé dans 2,5 litres d'eau chaude, la vaisselle est recouverte d'un couvercle, l'infusion est réalisée pendant environ une demi-journée. Le produit est filtré, ajouté avec un verre d'alcool et chauffé 10 minutes sans ébullition. Il est pris après un repas de 30 ml 2 fois par jour..

Avec l'ostéochondrose, le jus de citrouille fait de sa propre main est très utile. Vous devez commencer à le boire avec un demi-verre à la fois. Heure de réception - avant le petit déjeuner et le dîner, 15 minutes avant les repas. Progressivement, le volume doit être porté à 1,5 verre le matin et le soir.

Cependant, même la thérapie de jus doit être coordonnée avec les médecins: la citrouille n'est pas recommandée pour un certain nombre de maladies gastro-intestinales.

Traitement au sel

Comment soigner l'ostéochondrose lombaire à domicile? L'une des meilleures façons dont la médecine traditionnelle envisage l'utilisation du sel de table ordinaire. Il est recommandé de mélanger 50 g de la substance avec 150 g de miel fondu lentement et doucement et 100 g de radis noir râpé. Cette composition est utilisée pour les compresses et pour le broyage. Le remède le plus efficace sous forme de compresse, la nuit.

Les enveloppements salés aident de nombreux patients. Ils n'ont pas besoin de roche, mais de sel marin. 2 cuillères à soupe avec de petites diapositives doivent être dissoutes dans 10 litres d'eau, qui doivent être bouillies après dissolution de l'ingrédient actif. La gaze ou le tissu naturel est abaissé dans un liquide chaud, pressé et appliqué dans le bas du dos, suivi d'un réchauffement. L'emballage est laissé une nuit; 10 à 12 traitements recommandés.

Techniques d'assistance

Avec un traitement à domicile pour l'ostéochondrose lombaire, le patient peut s'aider lui-même en maîtrisant les bases de l'auto-massage ou de l'acupression (shiatsu).

Les guérisseurs traditionnels recommandent aux personnes atteintes d'ostéochondrose d'aller régulièrement au bain: le hammam élimine la raideur des mouvements, aide à se débarrasser rapidement des poches et normalise la circulation sanguine. Cependant, la permission d'un médecin est également requise pour visiter le bain. Premièrement, il est interdit d'exacerbation de la maladie, et deuxièmement, il est contre-indiqué pour les patients hypertendus et les patients atteints de maladies cardiaques.

Pendant des siècles, les ceintures en poils de chien ont aidé à lutter contre les manifestations de l'ostéochondrose lombaire. Il n'y a aucune contre-indication pour eux (sauf pour les allergies au manteau lui-même).

On pense également que marcher pieds nus (sur le sol et non sur le sol ou l'asphalte) aide à restaurer les fonctions du dos. Certes, pour cela, vous devez souvent et souvent vous passer de chaussures, donc cette recette populaire ne convient qu'à ceux qui ont un chalet et y passent tout l'été.


Pour que les efforts visant à surmonter l'ostéochondrose lombaire soient couronnés de succès, le patient devra également repenser son alimentation. Il faut refuser les aliments gras, les aliments riches en cholestérol, les boissons fortes (qui comprennent non seulement l'alcool, mais aussi le thé noir, le café). Vous devez regarder votre lit: la position incorrecte de la colonne vertébrale pendant le repos nocturne ne contribue pas à la récupération. Une sortie idéale sera un matelas orthopédique.

Exercices pour l'ostéochondrose

Sans effort physique sur le bas du dos affecté, la restauration de ses fonctions est impossible. Initialement (complexe médico-gymnastique), le patient doit être présenté à un spécialiste qui développe un cycle d'exercice individuellement, en tenant compte des spécificités de l'évolution de la maladie. Ensuite, vous pouvez continuer ce traitement de l'ostéochondrose lombaire à domicile..

La gymnastique n'est autorisée qu'après avoir obtenu une rémission. Les exercices visent à combiner le déchargement de la colonne vertébrale avec le développement d'un corset musculaire dans la région lombaire..

Au début, la gymnastique devrait être relativement passive. Le patient, allongé sur le dos, met un rouleau sous les pieds. Lentement et avec précaution, il doit se tourner d'un côté, puis de l'autre; plus tard, vous pouvez procéder à des coups d'État sur le ventre. Tous les exercices se font en douceur, en alternance avec ceux qui visent à la relaxation, avec ceux qui étirent les muscles. Au fur et à mesure que la condition s'améliore, des exercices effectués sur la chaise et à quatre pattes sont ajoutés..

Exercices pour le dos

Après accord avec le physiothérapeute, vous pouvez vous concentrer sur le complexe suivant:

  • siroter en levant les bras au-dessus de la tête. Ils sont exécutés sur inspiration, les membres surélevés alternent;
  • plier les genoux sans enlever le pied du sol;
  • reproduction et mélange des jambes pliées au niveau des articulations du genou;
  • lifting du coude avec déviation dans la poitrine.

Commencez par 5-6 répétitions, augmentez progressivement le nombre.

Exercices annexes

  1. Le premier exercice est similaire au début du complexe, effectué sur le dos, seule la position de départ est latérale.
  2. Pendant la deuxième étape, ils se plient sans se plier sans les soulever au-dessus du sol.
  3. À la troisième jambe est pliée au maximum, puis le genou est tiré vers l'estomac.

Exercices pour le ventre

  • Les pieds s'élèvent au-dessus du sol avec une flexion des genoux et s'abaissent lentement dans le dos;
  • sans l'aide des mains, la tête s'élève au-dessus du tapis de gymnastique et s'abaisse en arrière;
  • le menton repose sur la paume des bras pliés aux coudes, les jambes se lèvent et se maintiennent dans cette position jusqu'à 10 secondes.

Exercices dans d'autres positions

Le patient est assis sur le sol, les jambes sont redressées et écartées à la largeur des épaules. Sa tâche est d'essayer d'atteindre lentement les pieds. À la tension maximale, restez dedans pendant une minute. Le patient se tient à quatre pattes, expire lentement, lève le dos, l'arrondit et respire - le plie.

Une gymnastique régulière et persistante au fil du temps fournira au patient un corset musculaire fort, stoppant le développement de l'ostéochondrose. Cependant, l'ensemble des exercices doit être vérifié régulièrement avec un spécialiste afin de ne pas vous blesser et en même temps développer les muscles du dos.

Articles similaires

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • La douleur articulaire limite vos mouvements et votre vie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et de la douleur systématique...
  • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace pour les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Ostéochondrose lombaire - symptômes, causes et traitement

La douleur dans le dos ou le bas du dos est la plainte la plus courante des patients en médecine générale. Ils occupent la deuxième place (après les maladies respiratoires) en termes de fréquence de demande de soins médicaux. Il existe un grand nombre de maladies qui provoquent des douleurs. Mais la cause la plus courante est l'ostéochondrose de la région lombaire, dont nous considérerons les symptômes et le traitement dans ce matériau.

Plus récemment, la médecine a considéré cette condition comme des modifications de la colonne vertébrale liées à l'âge, qui étaient associées aux processus naturels de vieillissement du corps humain..

Aujourd'hui, l'ostéochondrose lombaire est considérée comme une maladie assez grave qui survient chez les personnes de tous âges. Actuellement, l'incidence a une tendance persistante au rajeunissement, de plus en plus souvent la maladie est diagnostiquée chez les personnes de moins de 30 ans..

Les causes

La raison du développement de l'ostéochondrose lombaire n'a pas encore été établie. Mais face à cette pathologie, il est souvent possible de supposer que la personne la plus sujette à la maladie est à risque.

  1. Mode de vie passif. Cela inclut les personnes qui mènent un mode de vie principalement sédentaire. En position assise, les muscles du corset se détendent, ce qui augmente la charge sur la colonne lombaire.
  2. Les troubles métaboliques hormonaux et les maladies endocriniennes peuvent nuire au métabolisme dans les tissus de la colonne vertébrale et contribuer au développement de l'ostéochondrose.
  3. Diverses anomalies congénitales et acquises dans la structure du système musculo-squelettique - courbure des jambes et de la colonne vertébrale, pieds plats.
  4. La présence d'un effort physique important et constant sur la colonne vertébrale, en particulier la levée d'objets lourds. Dans ce cas, nous pouvons parler de maladies professionnelles de catégories telles que les athlètes d'haltérophilie et les personnes dont les tâches professionnelles sont associées à la levée constante d'objets lourds.
  5. Régime alimentaire malsain constant et routine quotidienne, stress régulier, temps de sommeil insuffisant, troubles métaboliques.

Les points énumérés ci-dessus sont les facteurs les plus courants qui créent les conditions préalables au développement de la maladie..

Degrés d'ostéochondrose lombaire

Les manifestations de la maladie dépendent du degré de développement de la pathologie. On distingue quatre degrés d'ostéochondrose:

  1. La période de changement et de mouvement du noyau gélatineux à l'intérieur du disque. La douleur apparaît en raison d'une irritation des terminaisons nerveuses situées dans l'anneau fibreux et les ligaments longitudinaux. Le patient ressent une gêne locale dans la partie de la colonne vertébrale où se trouve le disque affecté: douleur aiguë ou mal de dos (lumbago), douleur constante sourde (lumbalgie).
  2. La période de destruction de l'anneau fibreux du disque. Il se caractérise par l'apparition d'une instabilité et d'une mobilité accrue des vertèbres, ce qui provoque une tension musculaire prolongée et persistante. Le patient ressent des symptômes tels qu'une fatigue constante des muscles du bas du dos, une gêne,
  3. La période de ruptures de l'anneau fibreux et la sortie de la substance du noyau gélatineux au-delà de ses limites avec la formation d'une hernie discale. On observe les soi-disant syndromes radiculaires, qui sont associés à la compression des racines nerveuses par les fragments tombés..
  4. La colonne vertébrale est gravement déformée. La fonction motrice d'une personne est difficile. Le principal problème à résoudre est le handicap du patient. Cependant, il faut souligner qu'à ce stade de la maladie, la douleur est pratiquement absente. Mais ce n'est pas un signal de suspension de la maladie, bien au contraire.
  5. Il y a une prolifération pathologique du tissu osseux, ce qui aggravera encore la condition.

La façon de traiter l'ostéochondrose de la colonne lombaire dépendra directement du degré de dommage, pour cette utilisation des méthodes d'exposition médicales, non médicamenteuses et chirurgicales.

Les symptômes de l'ostéochondrose des lombaires

Lorsque l'ostéochondrose de la colonne lombaire se produit, le principal symptôme est la douleur. La nature de la douleur, le lieu d'apparition et la direction de propagation dépendent des récepteurs qui reçoivent l'irritation, c'est-à-dire de l'ampleur des changements dans le disque et les tissus environnants, il y a une saillie ou déjà une hernie, dans quelle direction une saillie s'est formée, etc..

Nous listons les principaux symptômes de l'ostéochondrose lombaire:

  1. La douleur dans la colonne lombaire, douloureuse dans la nature, s'intensifie avec des mouvements brusques, un changement de position corporelle, un long séjour dans une position. La réduction de la douleur se produit lors de la prise d'une position horizontale;
  2. Parallèlement à la douleur dans la région lombaire, l'ostéochondrose peut donner une sensation de faiblesse dans le bas du corps et des jambes, ainsi que la perte des réflexes tendineux des membres inférieurs;
  3. Il y a souvent une courbure de la colonne lombaire. Selon l'endroit où la courbure est observée, on distingue la scoliose (courbure de la colonne vertébrale à droite ou à gauche), la lordose (flexion en avant) et la cyphose (lissage de la flexion lombaire);
  4. Dans le cas où l'ostéochondrose entraîne une constriction et un dysfonctionnement de la moelle épinière, le patient peut avoir des urines et des selles incontrôlées.
  • refroidissement de la peau et engourdissement dans la région lombaire, fesses;
  • sécheresse, desquamation, peau bleuâtre sur le bas du dos et les fesses;
  • violation de la transpiration dans les fesses;
  • violation de la miction;
  • dysfonction érectile.

Ces symptômes indiquent le début de la maladie et nécessitent une intervention médicale. Le traitement de l'ostéochondrose peut être effectué dans des conditions stationnaires et à domicile..

Diagnostique

Le diagnostic de l'ostéochondrose implique l'utilisation de diverses méthodes, principalement la palpation des lombaires. Pour confirmer le diagnostic, le patient est envoyé pour examen à l'aide d'un équipement de diagnostic.

  1. La radiographie permet d'évaluer séparément l'état de la colonne vertébrale et de chaque vertèbre. Juger indirectement l'intégrité des disques intervertébraux et du canal rachidien.
  2. Avec la tomographie, le degré d'endommagement des terminaisons nerveuses et de la muqueuse de la moelle épinière est déterminé. Et également évaluer l'état des disques intervertébraux.
  3. IRM - utilisée pour poser un diagnostic final.

Un diagnostic approprié aidera à comprendre comment traiter l'ostéochondrose lombaire et quels médicaments et procédures seront nécessaires pour cela..

Complications

L'ostéochondrose de la colonne lombaire peut provoquer des saillies et des hernies en raison de charges importantes sur cette partie de la colonne vertébrale. Ce sont ces complications qui se développent très rapidement, il est donc très important de les traiter en temps opportun.

De plus, l'ostéochondrose peut être compliquée:

  • inflammation du nerf sciatique;
  • spondylarthrose;
  • Hernie de Schmorl;
  • ostéophytose, spondylose;
  • sténose vertébrale avec compression et altération de l'activité de la moelle épinière;
  • compression en queue de cheval avec altération du fonctionnement des organes pelviens;
  • boiter;
  • parésie des membres inférieurs.

Il est possible de prévenir la progression des complications avec un diagnostic rapide et un traitement complet.

Traitement de l'ostéochondrose de la colonne lombaire

Lorsque l'ostéochondrose lombaire est diagnostiquée, le traitement nécessite une thérapie complexe étendue, qui comprend:

  • activité physique modérée;
  • l'utilisation de médicaments;
  • traction vertébrale;
  • thérapie manuelle;
  • physiothérapie;
  • massage.

Le schéma thérapeutique de l'ostéochondrose vise à:

  • élimination du processus inflammatoire;
  • réduction de la douleur dans la région lombo-sacrée;
  • renforcement musculaire dans la région lombaire, fesses, jambes;
  • élimination de la tension musculaire pathologique;
  • l'amélioration du fonctionnement des organes de la région pelvienne;
  • régulation de la circulation sanguine et des processus métaboliques dans la zone affectée;
  • restauration d'une amplitude de mouvement normale dans le bas du dos et augmentation de la sensibilité des membres inférieurs.

La chirurgie n'est utilisée que dans un certain nombre de cas..

Traitement médical

Un tel traitement pour l'ostéochondrose de la colonne lombaire comprend la prise de comprimés, d'injections et de médicaments externes (pommades et gels). Les médicaments utilisés pour combattre cette maladie soulagent la douleur et arrêtent l'inflammation..

Selon les manifestations, le médecin peut prescrire différentes pilules pour l'ostéochondrose du bas du dos:

  • analgésiques (analgésiques);
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens (naklofène, diclofénac, etc.);
  • relaxants musculaires pour soulager les spasmes musculaires qui se produisent en raison de la douleur;
  • chondroprotecteurs, restauration du tissu cartilagineux (chondroxyde);
  • corticostéroïdes (prescrits si tous les autres types de traitement n'ont pas aidé);
  • préparations de vitamines.

Très souvent, dans le traitement de l'ostéochondrose, des comprimés sont prescrits pour calmer le système nerveux, ainsi que des antidépresseurs qui combattent les situations stressantes et la dépression..

Physiothérapie de l'ostéochondrose lombaire

En règle générale, les médicaments ne suffisent pas à eux seuls à traiter l'ostéochondrose. Pour éliminer la douleur, soulager les spasmes musculaires, stimuler les processus métaboliques et de récupération, des procédures physiothérapeutiques sont utilisées:

  • amplipulse;
  • phonophorèse;
  • courants diadynamiques;
  • darsonvalisation;
  • thérapie par résonance magnétique;
  • thérapie au laser.

Le massage est prescrit lorsque le principal symptôme de douleur est supprimé ou pendant la période de rémission en pathologie chronique. Il sert à détendre les muscles tendus. Très souvent combiné avec des procédures d'échauffement ou une visite au sauna. Cela aidera à améliorer l'effet relaxant sur le tissu musculaire et à stimuler la circulation sanguine..

La thérapie manuelle, qui n'est effectuée que par un spécialiste de ce domaine de traitement, améliore la circulation sanguine de la moelle épinière, remplace les disques déplacés de la colonne vertébrale.

Physiothérapie

L'ensemble des exercices physiques utilisés dans le diagnostic de l'ostéochondrose lombaire devrait contribuer à une mobilité accrue des lombaires.

La gymnastique thérapeutique ne sera pas efficace si les exercices sont effectués au cas par cas. Le principe principal de la thérapie par l'exercice est la régularité. La mise en œuvre constante d'un ensemble spécifique d'exercices contribuera à éliminer les processus destructeurs des articulations intervertébrales.

Intervention chirurgicale

Habituellement, le médecin ne prescrit une intervention chirurgicale qu'en cas de complications graves. Par exemple, une hernie intervertébrale. Le type de chirurgie le plus courant consiste à retirer un disque endommagé (discectomie).

Cette opération est considérée comme la méthode la plus productive dans ce cas, mais en même temps, elle n'est prescrite que si d'autres méthodes de traitement n'apportent pas de résultats dans les six mois. De plus, la méthode de traitement microchirurgical et endoscopique de la colonne vertébrale est courante..

Comment traiter l'ostéochondrose de la colonne lombaire?

Une chondrose lombaire est une maladie courante affectant la colonne vertébrale: cette maladie se traduit par des changements négatifs dans l'état des disques intervertébraux, une déformation et une destruction progressive. La chondrose est le stade initial de développement de l'ostéochondrose, en l'absence de traitement approprié, la maladie peut entraîner de graves problèmes de dos. Aux premiers stades, la maladie est souvent asymptomatique, des douleurs plus tardives, des difficultés de mouvements, une sensation de relâchement musculaire apparaissent. Les symptômes et le traitement de la chondrose, les méthodes de diagnostic et de prévention seront discutés ci-dessous.

Les causes du problème

La chondrose lombaire survient dans les cas suivants:

  • Troubles de la posture entraînant une répartition inégale de la charge sur la colonne vertébrale.
  • Travail physique lourd, charges irrégulières avec un mode de vie sédentaire général.
  • Corset de muscle faible.
  • Hypothermie lombaire.
  • Immobilité prolongée, style de vie sédentaire, heures de conduite.
  • Maladies du système cardiovasculaire et endocrinien.
  • Problèmes métaboliques.
  • Pathologies congénitales ou récentes du système musculo-squelettique.
  • Activités sportives professionnelles liées à l'haltérophilie.

La chondrose de la colonne lombaire, dont les symptômes n'apparaissent pas immédiatement et nécessitent un traitement dès que possible, apparaît souvent chez les personnes âgées de 50 ans et plus, les personnes souffrant d'inactivité physique, de stress et de surpoids. Une perturbation constante de la posture provoque une dystrophie des disques intervertébraux; un manque de nutriments et de vitamines dans l'alimentation affaiblit le système musculo-squelettique. Un autre problème qui peut augmenter le risque est le port de chaussures à talon ou plateforme trop hauts: cette raison provoque souvent une chondrose chez le beau sexe.

Les symptômes de la chondrose lombaire

Un symptôme caractéristique du problème est la douleur, qui se concentre dans la région lombaire du sacrum et des membres inférieurs. Autres symptômes de la maladie:

  • Muscles engourdis des jambes.
  • Problèmes avec le système génito-urinaire, douleur piquante.
  • Fortes douleurs, maux de dos dans la région lombaire avec changements soudains de posture corporelle (flexion, extension du dos), lors d'une forte toux, lors de la levée d'objets lourds.
  • Sécheresse et décoloration de la peau à bleuir.
  • Scoliose, distorsions de la colonne vertébrale.

Souvent, les patients remarquent qu'après le repos et le calme, la douleur devient plus calme et se sent plus faible, et lors de la levée de poids ou d'un mouvement soudain, le syndrome s'aggrave, se localisant dans la région lombaire. En l'absence de soins médicaux, vous pouvez rencontrer les conséquences suivantes:

  • Troubles du système nerveux, car le déplacement des disques contribue aux racines nerveuses pincées.
  • Déformations osseuses, hernie discale.
  • En cas de déformation de la quatrième racine nerveuse lombaire, des difficultés surviennent avec le réflexe du genou.
  • Avec le développement de la chondrose lombo-sacrée, les réflexes du tendon d'Achille et la flexion des doigts peuvent s'affaiblir ou disparaître.

L'apparition des symptômes de la maladie nécessite un diagnostic complet. La procédure en clinique comprend plusieurs étapes: tout d'abord, le spécialiste clarifie le tableau clinique, en apprenant le mode de vie, les blessures passées, le stress, le type de douleur et d'autres points. Un examen visuel est effectué pour vérifier le tonus musculaire, la palpation révèle la symétrie des vertèbres, à quelle distance les unes des autres elles sont.

Si un examen visuel ne permet pas d'obtenir un tableau clinique objectif, le médecin peut prescrire les types d'examens suivants:

  • radiographie La photo est prise en 2 projections pour déterminer l'état de la colonne vertébrale, pour détecter les déformations osseuses, la destruction des disques et les processus de scellement.
  • IRM pour vérifier l'état des vaisseaux sanguins et des anneaux fibreux.

Développement de la maladie

La maladie évolue progressivement, elle est classée en étapes:

  • Au premier stade, une gêne apparaît dans la région lombaire, une douleur survient rarement, généralement pendant l'effort physique (haltérophilie). La radiographie montre de légères déformations osseuses.
  • Au deuxième stade, les anneaux fibreux sont détruits, la distance intervertébrale diminue, la mobilité des vertèbres est limitée. La douleur apparaît après un effort physique et non planifiée, elle devient plus forte. Le plus souvent, les patients viennent chez le médecin à ce stade de la chondrose.
  • La troisième étape se produit si le traitement n'a pas été prescrit; la douleur devient constante, de graves déformations des vertèbres, une hernie discale apparaissent.
  • Au quatrième stade, la colonne vertébrale est fortement pliée, le mouvement est rendu difficile ou impossible. Lorsqu'elle est négligée, le handicap est souvent prescrit.

Traitement de la chondrose

Les spécialistes prescrivent une thérapie, qui peut inclure les actions suivantes:

  • Traitement médical. Le médecin prescrit des médicaments anti-inflammatoires, disponibles sous forme de comprimés ou de fluides pour injection intramusculaire: ils comprennent Ketanov, Diclofenac, Ortofen et d'autres médicaments. Pour restaurer l'état des disques intervertébraux du bas du dos et du sacrum, des chondroprotecteurs sont utilisés et le système immunitaire est soutenu par l'ajout de produits enrichis en vitamine B. Dans le syndrome douloureux sévère, le blocage de la novocaïne est utilisé.
  • Thérapie par l'exercice. Les exercices physiques thérapeutiques accélèrent la circulation sanguine, renforcent le tissu musculaire, contribuent à la correction de la posture.
  • Physiothérapie avec rayonnement ultraviolet et exposition au courant diadynamique (pertinente pour le processus de récupération).
  • Traitement par ondes de choc qui aide à éliminer les manifestations de la fibrose.
  • Thérapie manuelle qui rétablit le flux sanguin et aide à détendre le tissu musculaire.
  • Réflexologie, qui améliore l'efficacité du traitement, soulage la douleur et améliore le sommeil.
  • Aux derniers stades de la chondrose, l'intervention chirurgicale est utilisée pour corriger les déformations, éliminer la hernie intervertébrale et les complications.

Pour déterminer comment traiter la chondrose lombaire, vous devez consulter un médecin; dans certains cas, les méthodes sont combinées pour obtenir le meilleur effet. L'utilisation de la médecine traditionnelle est également autorisée, parmi lesquelles les recettes suivantes sont les plus populaires:

  • Prendre 3 citrons, les hacher, sans retirer le zeste, mettre dans un bocal en verre d'une contenance de 1 litre et verser de l'eau bouillante. L'outil est insisté pendant 5 heures, pris le matin pour 1 cuillère à soupe à jeun. Gardez le pot au réfrigérateur.
  • Un morceau de fromage cottage est placé sur un morceau de tissu de coton, quelques gouttes de vinaigre sont ajoutées et une vinaigrette est faite. Le tissu doit être appliqué sur la région lombaire, conservé pendant 1,5 à 2 heures.
  • Le radis (350 g) est râpé, mélangé avec de la vodka et du miel (100 ml et 250 g, respectivement). Le mélange est utilisé pour frotter la région lombaire.
  • Massage également extrêmement efficace avec des canettes;
  • Porter une ceinture naturelle en poils de chien toute la journée; avant de se coucher, ils l'enlèvent.
  • Versez des fleurs de lilas ordinaire dans un pot d'une contenance de 0,5 l, ajoutez la vodka, fermez et mettez dans un endroit sec et sombre. La capacité est retirée après 21 jours, filtrée et consommée 3 fois par jour avant les repas. Durée du traitement - 3 mois, dosage - 30 gouttes.
  • Badyag est mélangé avec de l'huile d'olive (proportions 1 à 30), frotté avec un mélange de la zone affectée, plumé avec un sac en plastique et un chiffon de laine chaud.

Comment prévenir la chondrose de la colonne lombaire?

Cette maladie peut être évitée et les mesures préventives peuvent être les suivantes:

  • Limitation du stress sur la colonne vertébrale.
  • Contrôle des processus métaboliques, enrichissement du régime alimentaire en vitamines, attention accrue à l'état du système endocrinien.
  • Augmenter l'activité, améliorer la routine monotone à l'aide de fitness, d'exercices légers, de charge.
  • Porter des produits orthopédiques (corsets, ceintures);
  • Activités sportives, y compris la natation.
  • Procédures de durcissement corporel.

La chondrose lombaire et lombo-sacrée se manifeste chez les personnes qui subissent de graves charges permanentes ou irrégulières sur la colonne vertébrale. La présence d'un problème est indiquée par une douleur paroxystique aiguë, un engourdissement et d'autres symptômes, et le traitement doit être commencé dès que possible. La méthode de thérapie est prescrite par le médecin, et souvent les méthodes sont combinées pour obtenir le résultat et le moyen le plus rapide de se débarrasser de la maladie.

Je vous conseille de lire plus d'articles sur le sujet

Auteur: Petr Vladimirovich Nikolaev

Le médecin est un thérapeute manuel, un traumatologue orthopédiste, un thérapeute à l'ozone. Méthodes d'exposition: ostéopathie, relaxation post-isométrique, injections intra-articulaires, technique manuelle douce, massage des tissus profonds, technique analgésique, craniothérapie, acupuncture, administration intra-articulaire de médicaments.

Comment traiter les ostéophytes de la colonne lombaire?

Ceinture de taille pour l'ostéochondrose

Exacerbation de l'ostéochondrose cervicale, thoracique et lombaire