Maladies inflammatoires de la colonne vertébrale et des maux de dos

  • Blessure

Les maladies de la colonne vertébrale sont un grand groupe de maladies qui affectent plus de 85% de la population. Si il y a un demi-siècle, les problèmes de dos étaient principalement chez les personnes âgées, alors un mode de vie sédentaire et l'informatisation de la société ont considérablement «rajeuni» les maladies du dos. Examinez brièvement chaque pathologie séparément.

Arthrite vertébrale

L'arthrite est une maladie inflammatoire auto-immune caractérisée par des dommages au tissu conjonctif et l'implication du tissu synovial. L'endroit le plus commun pour localiser la maladie est la colonne cervicale. Son danger est que, dans les premiers stades, l'arthrite ne se manifeste pas et est diagnostiquée même avec de multiples lésions articulaires. Les femmes tombent malades 4 fois plus souvent que les hommes.

Arthrose vertébrale

La spondylarthrose est une lésion dégénérative des articulations intervertébrales, qui entraîne un dysfonctionnement des fonctions de la colonne vertébrale. La maladie s'étend aux os iliaques, sacrés et costaux, provoquant une usure prématurée du cartilage et un affaiblissement des muscles paravertébraux et des ligaments. Une personne souffrant d'arthrose de la colonne vertébrale sera perturbée par un inconfort pendant le mouvement, elle peut ressentir de la raideur et de la douleur en se pliant.

Avec la progression de la destruction du cartilage, des problèmes plus graves peuvent survenir jusqu'à l'invalidité du patient.

Spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante est une maladie systémique chronique des articulations intervertébrales, dans laquelle elles deviennent enflammées et peuvent se développer complètement avec une perte complète de mobilité. En outre, la maladie peut affecter les articulations vertébrales et sacro-iliaques. Le plus souvent, la spondylarthrite ankylosante est diagnostiquée chez les hommes âgés de 20 à 30 ans. Parmi toutes les maladies rhumatologiques, la spondylarthrite ankylosante est la dernière.

Hernie de Schmorl

Nœud cartilagineux de Schmorl - certains changements structurels et anatomiques dans les corps vertébraux, dans lesquels le tissu cartilagineux est pressé dans le corps spongieux en dessous ou au-dessus de la vertèbre couchée. La hernie de Schmol entraîne une douleur intense dans la zone des dommages et ne peut être vue qu'avec un examen aux rayons X. Parfois, la maladie est de nature congénitale, mais le plus souvent, ce sont des problèmes de dos acquis qui surviennent à la suite de troubles de la posture, après des ecchymoses et des blessures..

La dorsopathie

La dorsopathie n'est pas une maladie spécifique, mais un terme généralisé qui inclut diverses maladies dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale et des tissus conjonctifs paravertébraux. Les processus pathologiques ont une étiologie différente, mais au stade initial, ils se manifestent par une douleur et un inconfort également périodiques. De plus, la douleur peut être localisée non seulement dans le dos, le bas du dos ou la colonne cervicale; les cas d'irradiation vers l'estomac, les membres supérieurs et inférieurs sont fréquents pour elle. La dorsopathie est diagnostiquée chez un adulte sur deux et, si elle n'est pas traitée, peut devenir chronique.

Sciatique

L'inflammation du nerf sciatique est appelée sciatique. Il se produit en raison de la compression des racines de la moelle épinière dans la colonne vertébrale lombo-sacrée. Il existe de nombreuses raisons à la survenue d'une maladie névralgique et, par conséquent, elle survient chez toutes les personnes de différentes manières, de l'inconfort dans la région lombaire à la douleur aux pieds..

Cyphose

La courbure de la colonne vertébrale avec un renflement dans le plan antéropostérieur (sagittal) est la cyphose. La colonne thoracique est le site de la localisation la plus fréquente de la maladie, mais des cas de diagnostic de courbure lombaire et cervicale sont également connus. Peut être congénital et acquis. Ce dernier est divisé en physiologique, observé normalement chez l'adulte, et pathologique, résultant de complications d'autres maladies et fractures vertébrales. Le traitement de la maladie dépendra du stade de développement et des causes. Se développant activement pendant la période de croissance intensive de l'enfant, la cyphose est appelée maladie de Scheuermann-Mau.

Lordose

La lordose vertébrale est une maladie dans laquelle le renflement de la colonne vertébrale est tourné vers l'avant et a l'apparence d'un arc. La lordose physiologique se forme au cours de la première année de vie, à partir de 5 à 6 mois (lorsque l'enfant commence à s'asseoir seul). Un type pathologique de maladie rachidienne se développe à tout âge, les raisons en sont une violation de l'appareil musculo-squelettique et ligamentaire, l'obésité; chez les enfants - rachitisme, dysplasie des articulations de la hanche ou blessures à la naissance.

Hernie intervertébrale

La hernie intervertébrale est le déplacement du noyau pulpeux du disque intervertébral, suivi d'une rupture de l'anneau fibreux et d'une inflammation des racines des nerfs rachidiens. Les régions cervicales et lombaires sont les plus sensibles à la maladie, mais avec diverses courbures, une hernie du disque intervertébral se développe également dans la région thoracique.

Myosite

Myosite - dommages aux fibres musculaires sous l'influence de divers facteurs (blessures, infections, maladies auto-immunes). Une maladie assez rare se manifeste principalement sur les muscles du cou (60% des cas), en deuxième position dans la fréquence d'apparition est la colonne lombaire. La principale manifestation de la myosite est une faiblesse musculaire sévère pouvant aller jusqu'à l'atrophie..

Tumeur vertébrale

Le néoplasme pathologique de la colonne vertébrale ou de la moelle épinière est relativement rare - dans 10 à 15% des cas parmi toutes les tumeurs du tissu osseux. Une tumeur bénigne a sa propre capsule et n'est pas capable de métastases, une tumeur maligne se développe rapidement, se propage à d'autres tissus et est mortelle. Presque comme toutes les autres maladies de la colonne vertébrale, la tumeur provoque une douleur aiguë dans le dos et le bas du dos. C'est le danger de néoplasme - jusqu'au dernier stade de développement, une personne peut traiter une ostéochondrose ou une maladie inflammatoire pelvienne suspectée par erreur.

L'ostéoporose

L'ostéoporose est une maladie métabolique systémique évolutive chronique, caractérisée par une violation de la structure du tissu osseux (fragilité accrue et densité osseuse réduite). Les causes de l'ostéoporose sont un déséquilibre métabolique et un manque de calcium dans l'organisme. Pour un patient, même une petite ecchymose peut provoquer une fracture. Chez 50% des femmes et 30% des hommes plus âgés, la colonne vertébrale souffre d'ostéoporose.

Ostéochondrose

L'une des maladies les plus courantes de la colonne vertébrale est l'ostéochondrose, une lésion dégénérative du cartilage articulaire et les processus dégénératifs du tissu osseux autour du cartilage. Au lieu de son déploiement, l'ostéochondrose est divisée en cervicale, thoracique, lombaire. À ses stades initiaux, la maladie est asymptomatique et est déjà détectée lorsque diverses complications surviennent (rétrécissement du canal rachidien, radiculite, spondylose).

Fracture vertébrale

L'une des blessures les plus graves pouvant survenir avec le corps humain est une fracture de la colonne vertébrale. La blessure se caractérise par une violation de l'intégrité anatomique d'une ou plusieurs vertèbres et une compression du corps des segments musculaires, des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses. Distinguer les fractures de compression (compression des vertèbres) et de décompression (étirement des vertèbres), les deux comportent un énorme danger en cas de dommages à la moelle épinière.

Saillie

Processus pathologique dans la colonne cervicale, dans lequel l'anneau fibreux perd de sa force et les noyaux du disque intervertébral sont déplacés à l'intérieur de la colonne vertébrale. Un effort physique excessif, de nombreuses autres maladies du dos (blessures, faiblesse musculaire et courbure de la colonne vertébrale, scoliose, ostéochondrose), les maladies infectieuses et les pathologies somatiques contribuent à la saillie..

Radiculite

La radiculopathie est une compression et une lésion inflammatoire des racines de la moelle épinière pénétrant dans les ouvertures intervertébrales. Dans 90% des cas, la cause de la radiculite est le stade avancé de l'ostéochondrose, les 10% restants sont d'autres problèmes de la colonne vertébrale (blessures, hernies, usure et déformation de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux). Les symptômes douloureux de la radiculite, communément appelés «maux de dos», peuvent affecter la colonne lombo-sacrée, cervicale et thoracique. Dans les cas graves, un engourdissement, des crampes musculaires et une perte d'activité motrice peuvent survenir..

Cancer de la colonne vertébrale

Si nous considérons toutes les maladies de la colonne vertébrale, ses tumeurs malignes primaires et secondaires sont les problèmes les plus graves. Le cancer primitif de la colonne vertébrale, lorsqu'une tumeur affecte directement la moelle épinière, est diagnostiqué relativement rarement. Plus souvent, les métastases néoplasiques se développent initialement dans d'autres organes - ce sont des tumeurs secondaires de la colonne vertébrale.

Les problèmes de dos à évolution rapide de nature oncologique sont résolus non seulement par la méthode radicale (chirurgie de retrait de la tumeur), des séances de chimiothérapie peuvent être prescrites.

Scoliose

La courbure non naturelle de la colonne vertébrale à droite ou à gauche, entraînant une déformation de la colonne vertébrale et de la poitrine, est appelée scoliose. Habituellement, la maladie est acquise dans la nature, dans de rares cas, elle est congénitale. La pathologie se développe activement pendant la période de croissance squelettique intensive pendant l'enfance et l'adolescence, ainsi qu'avec une tension constante des muscles du dos et une répartition inégale de la charge articulaire chez les adultes.

La maladie est classée selon l'angle et le plan de courbure du dos sur: scoliose cervicothoracique, thoracique, lombo-thoracique, lombaire, combinée.

Même avec une légère déformation, des perturbations posturales sont toujours visibles, avec le développement d'une pathologie, une bosse costale se produit, des coins vertébraux apparaissent, le bassin est tordu, les terminaisons nerveuses se bloquent, ce qui nuit à la qualité du système nerveux et au fonctionnement normal des organes internes.

Sténose

La sténose vertébrale est une maladie qui affecte la moelle épinière humaine. Elle se caractérise par un rétrécissement du canal rachidien et un pincement des vertèbres nerveuses. Les symptômes de la sténose sont prononcés: des convulsions, des douleurs, un engourdissement des épaules, du cou, des membres supérieurs et inférieurs et une perte de sensibilité peuvent survenir. Le plus souvent, la sténose est diagnostiquée chez les personnes âgées ou est une complication de l'arthrose.

Spondylose

La spondylose est le processus d'involution de l'usure et du vieillissement des structures anatomiques de la colonne vertébrale, qui se caractérise par la prolifération du tissu osseux près des vertèbres. La maladie est asymptomatique ou présente de légers symptômes. Avec une longue spondylose, des maladies supplémentaires de la colonne vertébrale peuvent se développer, car la lumière du canal intervertébral diminue, les tendons et les nerfs sont blessés et les vertèbres fusionnent ensemble.

Chondrose

La chondrose est une pathologie de nature dégénérative-dystrophique, dans laquelle des sections individuelles du tissu cartilagineux, qui composent les disques intervertébraux, dégénèrent en os. Les symptômes de la maladie sont observés dans une plus grande mesure chez les personnes âgées; par conséquent, une très longue réduction de la mobilité vertébrale a été associée à des changements irréversibles liés à l'âge. Mais la médecine moderne a permis d'étudier en profondeur toutes les subtilités de la colonne vertébrale et de trouver des moyens de lutter contre la maladie.

Traitement des maladies de la colonne vertébrale

Le diagnostic et le traitement de la maladie doivent être effectués sous la surveillance stricte d'un spécialiste. Selon la nature des plaintes, le chirurgien orthopédiste, traumatologue, endocrinologue, neurologue, rhumatologue, oncologue, manuel ou simple thérapeute familial peut traiter le problème.

Il existe de nombreuses options pour traiter le dos et la colonne vertébrale: médicaments et blocages médicaux, procédures physiothérapeutiques, massages, thérapie par l'exercice, thérapie manuelle, ostéopathie et intervention chirurgicale.

Je vous conseille de lire plus d'articles sur le sujet

Auteur: Petr Vladimirovich Nikolaev

Le médecin est un thérapeute manuel, un traumatologue orthopédiste, un thérapeute à l'ozone. Méthodes d'exposition: ostéopathie, relaxation post-isométrique, injections intra-articulaires, technique manuelle douce, massage des tissus profonds, technique analgésique, craniothérapie, acupuncture, administration intra-articulaire de médicaments.

Inflammation de la colonne vertébrale (spondylarthrite)

Un groupe de maladies de la colonne vertébrale et des articulations de diverses étiologies qui sont de nature chronique et inflammatoire est la spondylarthrite. Sa caractéristique est une violation de la densité osseuse et des déformations osseuses de gravité variable.

La maladie fait référence à un type rare de maladie dans laquelle le système musculo-squelettique est affecté. Les symptômes flous entraînent des difficultés de diagnostic ou de diagnostic aux stades ultérieurs. Une complication concomitante peut être l'inflammation du disque intervertébral et la destruction des corps vertébraux. Afin d'éviter d'autres pathologies, un traitement rapide et actif est nécessaire..

Les symptômes de l'inflammation vertébrale

Les signes de diverses formes d'inflammation sont identiques, mais différentes parties de la colonne vertébrale peuvent être affectées. La différence ne peut être observée que dans la gravité du processus pathologique et la gravité de la lésion concomitante.

Les troubles neurologiques dépendent du service infecté. Les symptômes d'inflammation de la colonne vertébrale dans la région cervicale entraînent les manifestations les plus graves, sous forme de paralysie partielle ou complète des extrémités, de paresthésie sans raison apparente, de rétention de selles ou d'urine ou d'incontinence.

Dans la région thoracique et lombaire, symptômes similaires. Il ne diffère du col de l'utérus que dans les troubles des membres inférieurs. Les signes communs incluent:

  • douleur à des degrés divers et variabilité de la manifestation,
  • mobilité réduite,
  • raideur,
  • retard ou incontinence,
  • les troubles du sommeil,
  • état d'inconfort permanent,
  • hypersensibilité ou paresthésie de la colonne vertébrale et des parties environnantes du squelette osseux.

La similitude des manifestations cliniques à un stade précoce et la prévalence de la maladie conduisent au fait que les principaux symptômes qui déterminent l'inflammation de la colonne vertébrale sont des troubles neurologiques prononcés. Ils affectent non seulement la mobilité de la colonne vertébrale, mais entraînent également une invalidité du patient.

L'inflammation de la colonne cervicale se caractérise par une douleur aiguë, souvent sous la forme d'une croix sur le côté affecté. Le muscle est caractérisé par un ton lent, ce qui empêche l'extension des membres.

L'inflammation de la colonne vertébrale thoracique entraîne des douleurs de ceinture dans la zone du tronc. La violation des mouvements des membres inférieurs est de nature spastique. En dessous de la vertèbre affectée, il y a un manque de sensibilité.

La spondylarthrite lombaire peut provoquer une paralysie flasque des extrémités, une douleur irradiante dans le périnée et une véritable incontinence d'urine ou d'excréments en raison du manque de tonus des voies urinaires et des sphincters rectaux. Dans un contexte d'intoxication générale causée par un processus inflammatoire d'origine infectieuse, une température peut apparaître.

La combinaison de la douleur dans la colonne vertébrale, la température et le processus inflammatoire devrait être la raison pour contacter immédiatement un spécialiste pour un diagnostic. Cela peut être un facteur décisif pour obtenir un résultat de traitement positif..

Facteurs de développement de l'inflammation vertébrale

Le principal facteur à l'origine de la spondylarthrite est la présence d'une maladie infectieuse dans le corps. Les micro-organismes qui pénètrent dans le sang d'une personne se propagent partout. Une fois dans la colonne vertébrale, ils endommagent un ou plusieurs segments.

Le processus inflammatoire dans un segment particulier peut être déclenché par des facteurs supplémentaires, qui incluent probablement:

  • traumatisme vertébral,
  • prédisposition génétique,
  • pathologie congénitale de la colonne vertébrale,
  • maladies oncologiques,
  • charges inhabituelles récurrentes en permanence.

Inflammation infectieuse

Il existe deux types d'infections, dans le contexte desquelles l'inflammation des vertèbres se développe. Le premier type est causé par des bactéries spécifiques qui provoquent des dommages osseux. La syphilis, la tuberculose, la brucellose, la syphilis, la gonorrhée et l'actinomycose entraînent de telles lésions de la colonne vertébrale. Le deuxième type, non spécifique, est causé par des bactéries purulentes. Staphylococcus aureus, bacilles hémophiles et Escherichia coli opportunistes peuvent en être la cause..

Inflammation aseptique

La spondylarthrite rhumatoïde survient après qu'une personne souffre d'une maladie causée par le streptocoque hémolytique du groupe A. Dans ce cas, les lésions vertébrales sont la conséquence d'une amygdalite, d'une cardite et d'une pyodermite. Dans le contexte d'une récupération générale et de l'absence de bactéries dans le corps, une inflammation aseptique de la colonne vertébrale se produit. C'est le résultat des anticorps du corps qui prennent le tissu conjonctif de la colonne vertébrale pour le streptocoque du groupe A, qui lui est très similaire, et attaquent en même temps leurs propres cellules.

Hernie discale

Ces dommages à la colonne vertébrale peuvent être associés à une spondylarthrite ou être l'une des causes de son apparition. Se produit souvent dans le contexte de la déformation de l'anneau fibreux, de sa rupture et de son infection au site de la blessure.

Parfois, l'inflammation de la colonne vertébrale qui en résulte devient la cause de la déformation des vertèbres. Cela conduit à des dommages à l'anneau fibreux et à une saillie du noyau pulpeux. Les dommages, les traumatismes et l'inflammation peuvent rendre le disque intervertébral vulnérable en présence d'une infection dans le corps.

Types de spondylarthrite

Le diagnostic de l'inflammation vertébrale, des symptômes et de son traitement dépend du type de spondylarthrite diagnostiqué chez le patient.

Spondylarthrite purulente

L'ostéomyélite de la colonne vertébrale est un processus inflammatoire suppuratif aigu qui affecte le développement des disques intervertébraux, des ligaments de la colonne vertébrale, des racines vertébrales situées à côté du muscle, puis de la moelle épinière. Il se développe dans le corps des vertèbres. Son apparition est aiguë, accompagnée de fièvre, d'une forte détérioration du bien-être et de douleurs intenses dans la zone affectée.

Avec une détection rapide et un traitement approprié, cette espèce ne présente pas de danger particulier. Par conséquent, pour tout symptôme similaire, une attention médicale immédiate est nécessaire..

Spondylarthrite tuberculeuse

Inflammation chronique des vertèbres qui se produit lorsqu'une infection du corps par un bacille tuberculeux est une spondylarthrite tuberculeuse. Le deuxième nom est la maladie de Pott. Il apparaît lorsque l'agent pathogène est introduit par voie hématogène de la lésion (généralement les poumons) à la colonne vertébrale. En conséquence, un tubercule tuberculeux se forme, qui est détruit dans le contexte d'un affaiblissement des défenses de l'organisme et conduit à la destruction de la couche corticale et au déplacement des plaques de fermeture.

Spondylarthrite brucellose

Ce type d'inflammation survient chez les personnes qui entrent en contact avec des vaches ou qui ont consommé du lait infecté par la brucellose. Elle affecte les corps vertébraux et se poursuit par des attaques ondulatoires, de la fièvre et une faiblesse. Des douleurs sévères dans toute la colonne vertébrale apparaissent après la période d'incubation. En conséquence, les petites articulations, les disques et les articulations lombo-sacrées sont affectés..

Spondylarthrite fongique et parasitaire

Elle peut se développer chez toute personne dont le système immunitaire est affaibli, mais le plus souvent une spondylarthrite parasitaire est la conséquence d'une greffe d'organe, d'une intervention chirurgicale et de la présence de tumeurs malignes. Le candida, les cryptocoques, les actinomycètes et les échinocoques peuvent devenir sa cause..

Spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante)

Elle survient à un jeune âge et la spondylarthrite ankylosante est asymptomatique pendant un certain temps. Le processus inflammatoire commence dans la région lombo-sacrée et recouvre progressivement tous les disques de la colonne vertébrale. Dans un état non traité, la douleur augmente, la mobilité est perdue, une déformation vertébrale est observée et des processus inflammatoires dans la poitrine sont également possibles. Dans une forme négligée, la croissance croisée des disques vertébraux se produit.

Traitement de l'inflammation de la colonne vertébrale

Se débarrasser de toute inflammation est effectué par la méthode de thérapie complexe, qui comprend la prise de médicaments qui éliminent les causes possibles, la douleur et arrêtent le processus inflammatoire. Des exercices légers, des massages et de la physiothérapie sont également inclus dans le cours du traitement. Mais dans tous les cas, le traitement est prescrit en fonction du type de spondylarthrite..

TOP 25 des maladies de la colonne vertébrale: tous les noms, une liste complète des maladies du dos, des symptômes, des causes, du traitement

Bardukova Elena Anatolyevna
neurologue, homéopathe, expérience de travail 23 ans
✔ Article vérifié par un médecin

Rhumatologue japonais célèbre: «CECI EST MONSTÈRE! Les méthodes russes de traitement des articulations et de la colonne vertébrale ne sont que déroutantes. Découvrez ce que les médecins proposent pour traiter le dos et les articulations en Russie: Voltaren, Fastum gel, Diclofenac, Milgamma, Dexalgin et d'autres médicaments similaires. Cependant, ces médicaments NE TRAITENT PAS LES ARTICULATIONS ET LE DOS, ils ne soulagent que les symptômes de la maladie - douleur, inflammation, gonflement. Imaginez maintenant cela. Lisez l'interview complète.

Toutes les maladies de la colonne vertébrale sont la conséquence de causes externes et internes qui affectent le développement d'une maladie. Par exemple, la scoliose survient souvent dans l'enfance et les pathologies articulaires sont héréditaires, se propageant plus loin à la colonne vertébrale. Les symptômes de l'ostéochondrose apparaissent après 25-30 ans, et sa complication la plus connue est l'hernie discale. Parfois, quand cela se produit, un traitement chirurgical est nécessaire.

Les blessures au dos peuvent provoquer un déplacement des vertèbres, un pincement des nerfs et une douleur intense. Selon le type et la localisation du processus pathologique, les patients présentent différents symptômes: de la tension musculaire à l'immobilité complète ou partielle d'éléments individuels de la colonne vertébrale. Afin de mieux comprendre les noms des maladies, vous pouvez vous familiariser avec les termes, concepts et symptômes cliniques de base.

Il existe un nombre important de différentes maladies de la colonne vertébrale.

Dans la pratique médicale, il existe un terme tel que dorsopathie. Il s'agit d'une désignation collective de toutes les maladies de la colonne vertébrale, accompagnée de douleurs. De la langue latine, le concept peut être traduit par «souffrance» ou «pathologie» du dos.

Arthrite vertébrale

Le mot «arthrite» signifie littéralement «inflammation de l'articulation», mais en fait c'est une pathologie systémique qui affecte la colonne vertébrale humaine. Les «changements» auto-immuns dans le corps, entraînant des changements dégénératifs-dystrophiques dans la colonne vertébrale, sont considérés comme l'une des principales raisons du développement de toute arthrite..

Qu'est-ce que l'arthrite vertébrale

Les signes d'arthrite comprennent:

  • syndrome de douleur persistante, qui dépend de la localisation du processus;
  • faiblesse musculaire;
  • restriction de la mobilité de la zone touchée (surtout le matin);
  • œdème des tissus mous;
  • crunch artificiel dans les articulations, même avec un effort physique mineur.

Le diagnostic de la maladie est difficile dans un premier temps car les symptômes sont facilement confondus avec les manifestations de l'ostéochondrose. Le diagnostic correct ne peut être posé que par des médecins expérimentés sur la base d'un examen clinique approfondi du patient.

Arthrose vertébrale

L'arthrose de la colonne vertébrale se développe principalement chez les personnes âgées. Si dans l'arthrite les ligaments, les disques et le tissu cartilagineux sont impliqués dans le processus pathologique, en cas d'arthrose, le corps vertébral commence à s'effondrer. Les manifestations de la maladie sont les suivantes:

  • douleur persistante dans le dos;
  • contrairement aux hernies ou autres maladies associées à la colonne vertébrale, il y a une localisation claire de la douleur, sans "recul" sous les côtes, dans la jambe, etc.;
  • il y a une déformation dans la zone touchée, accompagnée d'une altération de la posture;
  • des excroissances osseuses (ostéophytes) se forment sur les corps vertébraux;
  • les mouvements sont si difficiles que la flexion et l'extension complètes du dos affecté ne sont plus possibles.

Qu'est-ce que l'arthrose vertébrale

Parfois, les ostéophytes, proliférations pathologiques du tissu osseux, sont dangereux pour les organes internes ou les voies nerveuses de conduction. Cela peut servir d'indication pour une intervention chirurgicale..

Spondylarthrite ankylosante

Spondylarthrite ankylosante - spondylarthrite ankylosante, c'est-à-dire une inflammation de l'appareil articulaire, conduisant à sa fusion (ankylose). À mesure que la pathologie progresse, la mobilité de la colonne vertébrale devient de moins en moins, car le «cadre» des articulations fusionnées limite progressivement l'amplitude des mouvements.

Ce type d'arthrite est une maladie rare qui survient principalement chez les hommes âgés de 15 à 30 ans. Les femmes tombent moins souvent malades. Parmi les médecins, il y a une opinion que dans le développement de la spondylarthrite ankylosante, un rôle important est joué par les réactions auto-immunes, héritées.

La spondylarthrite ankylosante se caractérise par un tableau clinique général:

  • «raideur» matinale lors des mouvements;
  • douleur dans la région lombo-sacrée, s'étendant à la cuisse et aux jambes. La nuit, ils deviennent plus forts;
  • douleur dans la colonne thoracique;
  • manifestations spécifiques qui se reflètent sur les jambes: les patients développent une douleur intense dans la région du talon;
  • une analyse de sang montre un niveau élevé d'ESR (40 mm / heure ou plus).

Spondylarthrite ankylosante - qu'est-ce que c'est

Quelles sont les formes de spondylarthrite ankylosante? Il existe une classification qui décrit plusieurs de ses types:

  • central. Seule la colonne vertébrale est affectée. Le développement est lent et caché, avec l'apparition de douleurs dans la région sacrée, qui se sont ensuite propagées vers le haut. Au fur et à mesure que la maladie progresse, des courbures pathologiques se produisent sur le dos: la colonne cervicale se penche en avant et la cage thoracique en arrière;
  • rhizomyélique. La pathologie capture non seulement le dos, mais aussi les grosses articulations (hanche et épaule);
  • périphérique. La première chose impliquée dans le processus est les articulations sacro-iliaques, et après un certain temps, une arthrose systémique se produit, affectant les articulations du genou et de la cheville. La forme périphérique se retrouve souvent à l'adolescence;
  • Scandinave. La clinique ressemble à la vue précédente, mais avec son développement, des dommages aux petites articulations articulaires des pieds et des mains se produisent..

Spondylarthrite ankylosante - une maladie incurable, lorsque la «colonne vertébrale» est effacée et qu'une personne perd la capacité de se déplacer normalement.

Les organes internes d'une personne sont impliqués dans le processus. Si le cœur est affecté, une myocardite ou une inflammation de la valve aortique peut survenir. Parfois, le pancréas ou les reins s'enflamment. Une complication fréquente est une déficience visuelle sous forme d'iritis ou d'iridocyclite, lorsque des lésions des membranes oculaires et de la pomme commencent..

Hernie discale

Une hernie discale est l'un des derniers stades de l'ostéochondrose. (complication grave). Avec une saillie herniaire, l'anneau fibreux se brise et la substance déformée qui était à l'intérieur du disque s'étend au-delà de la colonne vertébrale.

Quels sont les types de saillie herniaire? Une telle pathologie est rare dans la colonne vertébrale thoracique, car ici la mobilité des vertèbres est minime. Si la maladie affecte le cou, les symptômes sont très désagréables:

  • maux de tête;
  • hypertension artérielle;
  • Sensations de "tir" qui trahissent les tempes, la mâchoire;
  • bruit dans les oreilles.

À quoi ressemble une hernie discale?

Les hernies qui se développent dans la région lombo-sacrée ne sont pas moins douloureuses. C'est l'endroit le plus fréquent de leur localisation, car la charge principale lors de la marche et de la levée de poids repose sur le bas du dos. Les formations de disques sont grandes et larges ici, elles s'usent plus rapidement que les autres, donc le risque de saillie est très élevé. Le plus souvent, les symptômes sont:

  • douleur constante dans le dos, s'étendant jusqu'à la cuisse, le bas de la jambe et le pied;
  • tension musculaire
  • démarche altérée, boiterie.

Dans les cas graves, lorsqu'il y a un fort pincement de la racine nerveuse ou qu'une hernie est dirigée vers la moelle épinière, une personne ne peut même pas marcher. Avec un cours compliqué, les patients ont un risque accru de développer une paralysie des membres inférieurs. Afin d'éviter de telles conséquences, ils ont parfois recours à la chirurgie.

Plus d'informations dans cet article:

Hernie de Schmorl

Il s'agit d'une hernie intervertébrale, le plus souvent asymptomatique. Le lieu de son apparition est la partie du disque tournée vers la vertèbre. Habituellement, une saillie la pousse, mais les gens n'ont aucune douleur.

L'éducation elle-même est rarement importante et, dans la plupart des cas, ne nécessite aucun traitement. Le plus souvent, il s'agit d'une pathologie congénitale..

Excellent article sur le sujet:

Sciatique

Sciatique, ou radiculite lombo-sacrée - inflammation du nerf sciatique. C'est l'une des formations nerveuses les plus grandes et les plus longues de notre corps. Des chemins jumelés traversent toutes les fesses le long de l'arrière de la jambe.

Le nerf sciatique peut devenir enflammé en raison d'un certain nombre de pathologies et de causes:

  • hernie de la colonne lombaire;
  • hypothermie;
  • surcharge physique;
  • ostéochondrose;
  • maladies infectieuses;
  • tumeurs.

À quoi ressemble l'inflammation du nerf sciatique?

Le principal symptôme de la sciatique est une douleur aiguë dans le bas du dos, donnant le long du nerf sciatique (dans la cuisse, le bas de la jambe). L'attaque est comme «renverser», et le membre peut temporairement perdre en sensibilité et en fonctions motrices.

Avec la radiculite avec syndrome de douleur radiculaire sévère ont un cours paroxystique. Ils deviennent plus petits au repos et augmentent pendant le mouvement. Dans les cas graves, il y a violation des fonctions des organes pelviens (par exemple, miction involontaire et excrétion de matières fécales).

Bon article pour continuer:

Cyphose

Histoires de lecteurs: Comment j'ai aidé maman à guérir les articulations. Ma mère a 79 ans, toute sa vie elle a travaillé comme professeur de littérature. Quand elle a commencé les premiers problèmes de dos et d'articulations, elle me les a simplement cachés pour que je ne gaspille pas d'argent en médicaments. Maman a essayé d'être traitée uniquement avec des décoctions de racine de tournesol, ce qui, bien sûr, n'a pas aidé. Et lorsque la douleur est devenue insupportable - j'ai emprunté à un voisin et acheté des analgésiques dans une pharmacie. Quand un voisin m'en a parlé, au début, je me suis un peu mis en colère contre ma mère - j'ai pris congé du travail et je suis immédiatement venue vers elle en taxi. Le lendemain, j'ai donné rendez-vous à ma mère avec un rhumatologue dans une clinique rémunérée, malgré ses demandes de ne pas faire de folies. Le médecin a diagnostiqué l'arthrite et l'ostéochondrose. Il m'a prescrit un traitement, mais ma mère a immédiatement protesté, ce qui était trop cher. Ensuite, le médecin est entré dans la situation et a proposé une option alternative - l'éducation physique à domicile et une préparation à base de plantes. Cela s'est avéré moins cher que les injections avec des chondroprotecteurs et n'a même pas provoqué d'effets secondaires possibles. Elle a commencé à utiliser le médicament et à suivre une thérapie physique. Quand je me suis arrêté près d'elle quelques jours plus tard, je l'ai trouvée dans le jardin. Elle a attaché les tomates et a apparemment déjà réussi à faire beaucoup. Elle m'a rencontré avec un sourire. J'ai compris: la drogue et l'éducation physique ont aidé, la douleur et l'enflure ont disparu. » Lire la suite "

Avec la cyphose, il y a une courbure de la colonne vertébrale thoracique vers l'extérieur. Parmi les causes de son apparition, on distingue:

  • facteurs héréditaires;
  • blessures musculo-squelettiques;
  • le corps prolongé reste dans la mauvaise position.

Qu'est-ce que la cyphose?

Des formes légères de cyphose sont souvent détectées chez les enfants et les adolescents lors d'examens médicaux dans les écoles. Le plus souvent, cette pathologie survient à l'âge de 11 à 15 ans, lorsque le squelette se développe et se forme activement. Le principal symptôme de la cyphose, qui peut être vu par d'autres, est un arceau de gravité variable.

Si la cyphose progresse, une personne peut développer une bosse. Ceci est lourd de racines et de terminaisons nerveuses pincées, ainsi que d'une violation de l'activité des organes internes. Au fil du temps, des problèmes cardiaques et pulmonaires peuvent apparaître. La prévention doit être prise en compte dès l'âge scolaire..

Lordose

Il s'agit d'un pli pathologique de la colonne vertébrale vers l'avant. Les causes d'apparition sont les mêmes que pour la cyphose. Visuellement, cela ressemble à une violation de la posture et de la démarche: une personne marche, pousse son ventre en avant, incapable de se redresser.

Qu'est-ce que la lordose

Comme pour les autres types de déformations vertébrales (selon le degré de pathologie), des maladies cardiovasculaires, des problèmes respiratoires et d'autres organes internes peuvent survenir.

Scoliose

La scoliose ne doit pas être confondue avec la lordose ou la cyphose. Il s'agit d'une courbure de la colonne vertébrale vers la gauche ou la droite. Le plus souvent touché est le thorax ou le lombaire.

Qu'est-ce que la scoliose

La scoliose visuelle est déterminée immédiatement: le corps semble asymétrique, avec une pente caractéristique vers la courbure. Parmi les causes figurent des facteurs héréditaires et des maladies systémiques sévères de diverses étiologies.

Lumbago, ischialgie lombaire

Nom général de la douleur soudaine, sévère et paroxystique qui survient avec une radiculite de la colonne lombaire. A propos du lumbago et de l'ischialgie lombaire parler en cas de pincement du nerf sciatique.

Le mot «mal de dos» est communément appelé lumbago ou ischialgie lombaire - provoquant une douleur aiguë au bas du dos qui survient avec une radiculite.

Mal de dos - un symptôme commun de nombreuses maladies du dos

Lire la suite:

Myosite

Inflammation des muscles squelettiques. La myosite fait rarement référence à des maladies «auto-produites». En règle générale, il s'agit d'une pathologie secondaire qui apparaît lors de processus dégénératifs chroniques dans le dos:

  • arthrite;
  • arthrose;
  • saillies et hernies intervertébrales.

La myosite est une inflammation de certains groupes musculaires du dos

  • douleur le long du muscle squelettique, aggravée pendant le mouvement;
  • gonflement au site de l'inflammation;
  • tension musculaire.

Facteurs contribuant à l'exacerbation de la myosite - hypothermie, humidité, humidité, stress mental et physique.

Un article intéressant à poursuivre:

Tumeur vertébrale

Les tumeurs rachidiennes appartiennent également à des processus secondaires et surviennent rarement seules. Le plus souvent, les tumeurs cancéreuses des organes pelviens, des cavités thoraciques et abdominales se métastasent dans la colonne vertébrale. La maladie s'accompagne d'un syndrome douloureux persistant et atroce, difficile à arrêter avec des analgésiques..

Parfois, des formations tumorales primaires apparaissent dans la région de la moelle épinière et de ses racines. En règle générale, ce problème est résolu à l'aide d'une intervention chirurgicale, après un examen approfondi et une consultation d'un oncologue.

Dans les processus malins, en fonction du stade du cancer et de l'état général du patient, la radiothérapie et la chimiothérapie sont utilisées.

L'ostéoporose

Il s'agit d'une maladie systémique des os de la colonne vertébrale et de l'ensemble du squelette. Elle survient à la suite d'une carence en calcium ou en vitamine D, qui est responsable de l'absorption du Ca dans le corps humain. Les os deviennent plus minces et si fragiles que la moindre blessure ou ecchymose peut entraîner de graves fractures..

Dans 80% des cas, l'ostéoporose affecte les femmes après l'âge de 50 ans. Cela est dû au fait qu'à la ménopause, des changements hormonaux se produisent, entraînant une diminution de la production naturelle de calcium. Les hommes de 60 ans et plus sont également à risque..

L'ostéoporose touche le plus souvent les femmes après la ménopause

L'une des complications les plus graves de l'ostéoporose est une fracture de compression de la colonne vertébrale. Elle peut survenir même avec un léger effort physique ou des blessures. Ce n'est pas pour rien que l'ostéoporose a reçu le nom du peuple: "une maladie dans laquelle la colonne vertébrale s'effrite". Cela est dû au fait que lors de la lixiviation du calcium des os, ils deviennent si minces qu'ils peuvent en fait «s'effriter» au moindre impact mécanique..

L'ostéoporose est une pathologie chronique incurable, mais elle peut être arrêtée en prenant régulièrement les types de médicaments suivants:

  • Vitamine D;
  • préparations de calcium;
  • bisphosphonates.

Ostéophytes

Croissances pathologiques sur les corps vertébraux. Ils surviennent avec des formes avancées de spondylarthrose et d'autres pathologies graves. Dans certains cas, ils ne dérangent pas du tout une personne, mais ne sont détectés que sur des radiographies. Et dans les cas plus graves, les ostéophytes peuvent provoquer de fortes douleurs et aggraver la restriction de mobilité en raison de la compression des racines nerveuses dans la moelle épinière.

Que sont les ostéophytes

En règle générale, ils sont traités avec un traitement traditionnel. Si ces méthodes n'aident pas, une opération chirurgicale est alors prescrite..

Ostéochondrose

Il s'agit d'un ensemble de processus dégénératifs dans la colonne vertébrale. Tout d'abord, cela est dû à l'usure progressive de l'appareil ligamentaire, y compris le cartilage et les disques. Les dommages aux éléments de la colonne vertébrale peuvent entraîner des saillies, des hernies et des douleurs persistantes dues au pincement des racines nerveuses.

Les gens appellent l'ostéochondrose sous une forme abrégée - la chondrose. Les principaux symptômes de la maladie:

  • Douleur aiguë, coupante et impulsive dans la colonne vertébrale. Ces douleurs sont bien traitées avec des analgésiques et des AINS..
  • Piratage et engourdissement des jambes et des bras.
  • Inflammation et crampes des muscles du dos.
  • Maux de tête, nausées, hypertension artérielle.
  • La sensation de "chair de poule".
  • Problèmes de transpiration.

Ostéochondrose - une maladie fréquente de la colonne vertébrale

Important! L'ostéochondrose peut précéder l'apparition d'une protrusion, d'une hernie intervertébrale et d'une radiculite. Si la douleur dérange une personne pendant plus de 2 semaines d'affilée, c'est l'occasion de consulter un neurologue ou un vertébrologue pour le diagnostic et la prescription du bon traitement.

Sans traitement, cela peut entraîner une atrophie musculaire et une invalidité..

Lisez un article très utile:

Blessures et fracture de la colonne vertébrale

Il existe plusieurs types de blessures:

  • ecchymoses. Ce sont des dommages aux tissus mous et aux vaisseaux sanguins qui se produisent avec l'action à court terme d'un facteur traumatique;
    Même une blessure au dos normale peut provoquer le développement de maladies de la colonne vertébrale
  • étirement (ou distorsion). Blessure plus grave. Le facteur agit longtemps: toute force de traction dépassant le poids d'une personne. Déchirure possible des muscles du dos et des ligaments;
  • luxations et fractures. Les blessures les plus graves nécessitant un alitement prolongé (parfois 2 à 3 mois, surtout si une intervention chirurgicale a été effectuée avec stabilisation ultérieure de la colonne vertébrale).

Radiculite lombo-sacrée

Traduit du latin, le mot radicis signifie "racine nerveuse". Les symptômes de la maladie sont les mêmes que pour la sciatique. Avec l'inflammation des racines nerveuses, le nerf sciatique est toujours affecté, provoquant des symptômes caractéristiques avec une irradiation étendue le long de ses branches.

Fondamentalement, cette maladie a une nature chronique avec des exacerbations, ce qui aggrave considérablement le mode de vie du patient. La principale cause de radiculite est l'ostéochondrose.

Avec la radiculite, le patient a souvent un lumbago

Le plus souvent, la sciatique affecte la colonne lombaire, car le lombaire a la plus grande charge.

La maladie est traitée avec succès avec des médicaments. La chirurgie est très rare.

Un article intéressant à poursuivre:

Saillie

L'une des étapes de l'ostéochondrose, lorsqu'elle se déforme progressivement au fur et à mesure que l'anneau fibreux du disque intervertébral s'use. La différence entre la saillie et la hernie est que le contenu de la membrane n'est pas encore sorti.

Le développement de la protrusion est un long processus composé de trois étapes:

  • 1er étage. Détérioration (jusqu'à 70%) du disque intervertébral. Des fissures apparaissent dans l'anneau fibreux du disque. Le noyau pulpeux se déplace dans la direction où la résistance est la plus faible. Le patient ressent une douleur aiguë et des crampes musculaires.
  • 2 étages. Le disque intervertébral commence à faire saillie, étirant l'anneau fibreux (jusqu'à 2-3 mm). Le patient ressent une douleur intense et la sensibilité des tissus s'aggrave. Déficit de mobilité se développe.
  • 3 étages. Il s'agit d'un degré extrême de saillie, après quoi une hernie intervertébrale apparaît toujours. Une forte protrusion du disque apparaît. Le patient a une douleur aiguë dans le dos, ce qui donne à la jambe. Un engourdissement des jambes se développe. Malheureusement, mais seulement à ce stade de la saillie, de nombreux patients se tournent vers des spécialistes.

Photos des étapes de saillie

En cas de saillie non traitée, une hernie intervertébrale apparaît avec une rupture de l'anneau fibreux et un prolapsus du noyau pulpeux. Dans ce cas, un pincement des terminaisons nerveuses apparaîtra, ce qui provoquera des douleurs douloureuses et aiguës, une détérioration du système génito-urinaire et une diminution de la sensibilité des membres. Dans les cas graves, un traitement chirurgical est prescrit..

N'oubliez pas de lire un bon article:

Cancer de la colonne vertébrale

Comme déjà mentionné, le cancer est rarement le principal processus dans la colonne vertébrale. Les cancers, ou métastases, sont le résultat du fait que les cellules malignes avec le flux sanguin se propagent dans tout le corps, se localisant dans la colonne vertébrale et provoquant des métastases secondaires.

Syndrome de l'articulation facettaire

Que sont les articulations à facettes? Littéralement, ils se traduisent par «des articulations avec un petit visage». Ils se trouvent dans de nombreuses parties de la colonne vertébrale et contribuent à l'amplitude normale des mouvements (torsion, rotation).

Le syndrome de l'articulation des facettes est un mécanisme de défense dans lequel des crampes apparaissent dans les muscles entourant les articulations des facettes enflammées. Malgré cela, cette pathologie n'affecte pas négativement les racines nerveuses de la colonne vertébrale..

À quoi ressemble le syndrome de l'articulation facettaire

Les exacerbations de la maladie apparaissent de façon imprévisible: 2 à 3 fois par mois ou quelques fois par an. De nombreux patients commencent à penser que ces douleurs provoquent un stress, qu'il est nécessaire de traiter la tête.

Au stade aigu, les patients ressentent une douleur locale dans la zone touchée. Se pencher en arrière est plus douloureux qu'en avant. La douleur dans la région lombaire peut donner à la région fessière et inférieure, le long de l'arrière de la cuisse jusqu'au pied. En position assise, la douleur est bien pire.

Souvent, la maladie est confondue avec une hernie discale, des fractures ou des infections de la cavité abdominale. Par conséquent, un diagnostic différentiel approfondi est nécessaire. Se produit le plus souvent chez les personnes âgées.

Le syndrome de l'articulation de la facette est traité avec des corticostéroïdes hormonaux, des AINS et des blocages thérapeutiques. La thérapie manuelle donne de bons résultats..

Spondylose

La spondylose est une maladie chronique dans laquelle la nutrition du disque intervertébral empire. Une détérioration de la mobilité vertébrale se développe. Le plus souvent, la maladie apparaît après des blessures au dos ou une surcharge extrême de la colonne vertébrale. La spondylose touche le plus souvent les hommes d'âge moyen.

Avec la spondylose, des excroissances osseuses (ou ostéophytes) apparaissent sur les bords des vertèbres, perturbant l'innervation et la circulation sanguine.

Pour la thérapie, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des blocages analgésiques, une thérapie par l'exercice sont utilisés. Dans les cas graves, la chirurgie est indiquée..

Important! La spondylose se développe très lentement, donc lorsque le traitement est commencé à temps, la maladie est traitée avec beaucoup de succès.

Spondylarthrose

Changements dégénératifs se produisant dans l'appareil ligamentaire de la colonne vertébrale, conduisant à une immobilisation complète ou partielle. C'est l'un des types d'ostéoarthrose et l'un des stades tardifs et sévères de l'ostéochondrose.

Avec la maladie, la douleur apparaît qui s'intensifie avec l'activité motrice et diminue dans un état calme. Avec le développement de la maladie, une raideur dans le corps le matin se développe, qui disparaît en une heure. Si la maladie devient sévère, des symptômes neurologiques apparaissent.

À quoi ressemble la spondylarthrose?

Le plus souvent, la maladie apparaît chez les patients de plus de 60 ans. Malheureusement, avec un diagnostic standard, cette maladie ne peut pas être détectée..

La spondylarthrose est traitée avec succès par la physiothérapie, le blocage de la novocaïne et les procédures physiothérapeutiques. Dans les cas particulièrement graves, une intervention chirurgicale est prescrite.

Sténose vertébrale

Une sténose (ou rétrécissement) du canal rachidien peut survenir avec toute pathologie systémique du système musculo-squelettique. En règle générale, il se manifeste par un syndrome douloureux sévère avec un engourdissement des membres. Parfois, il y a une violation du système génito-urinaire (si le canal se rétrécit dans le sacrum ou le bas du dos).

Sténose vertébrale

Comment identifier la pathologie et l'éliminer? Habituellement, les médecins utilisent des méthodes de diagnostic fonctionnelles et, si nécessaire, effectuent une opération chirurgicale simple, après quoi le patient est renvoyé à la maison pendant 4-5 jours.

Ostéoarthrose de la colonne vertébrale

L'ostéoarthrose est une inflammation du cartilage et des ligaments, entraînant une douleur intense et une mobilité limitée. Pathologie systémique affectant à la fois les grosses articulations du squelette et la colonne vertébrale dans son ensemble.

Les principales causes de la maladie sont les maladies auto-immunes et infectieuses, les blessures au dos de tout âge, l'ostéoporose. Le plus souvent, la maladie apparaît chez les femmes de plus de 40 ans en raison de la ménopause.

Qu'est-ce que l'ostéoarthrose de la colonne vertébrale

Cette maladie diffère de l'arthrose en ce que l'intégrité du tissu osseux est toujours violée avec elle. Par conséquent, l'ostéoarthrose est également appelée arthrose déformante..

La maladie est traitée avec un traitement conservateur, ainsi que des exercices thérapeutiques, de la physiothérapie, des massages.

Méthodes de diagnostic

Pour diagnostiquer une maladie particulière, le médecin examine d'abord le patient, puis lui ordonne de subir un ou plusieurs types d'études. Pour confirmer ou exclure l'aide au diagnostic:

  • examen externe, palpation;
  • Examen aux rayons X;
  • Ultrason
  • Tomodensitométrie;
  • Imagerie par résonance magnétique;
    Comment est une IRM de la colonne vertébrale
  • densitométrie;
  • analyses sanguines générales et détaillées.

Les principales méthodes de traitement

À de rares exceptions près, pour la plupart des maladies du dos, une liste standard de médicaments est utilisée;

  • analgésiques (Analgin, Pentalgin);
  • anesthésiques (lidocaïne, novocaïne);
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofenac, Voltaren, Ketorolac, Diclac, Arthrosan, Meloxicam);
    Le méloxicam est une nouvelle génération d'AINS
  • hormones de courte durée (Dexamethasone, Prednisone);
  • Vitamines B (Milgamma, Combilipen);
  • antispasmodiques et relaxants musculaires (No-shpa, Midokalm, Sirdalud).

Les médicaments sont prescrits sous forme de comprimés, de pommades, de suppositoires ou d'injections intramusculaires. Parfois, des blocages thérapeutiques sont prescrits: le médicament est injecté avec une aiguille spéciale dans la zone proche du canal rachidien.

Les méthodes non pharmacologiques comprennent:

  • massage;
  • acupuncture;
  • traction vertébrale;
  • remèdes populaires;
  • Thérapie par l'exercice;
  • physiothérapie;
  • thérapie manuelle.

Excellent article sur le sujet:

Prévention et conseil des médecins

Afin de maintenir la santé de la colonne vertébrale, vous devez reconsidérer votre mode de vie et votre nutrition. Plus tôt des mesures préventives seront prises, plus le processus de récupération deviendra facile:

  • bouger davantage, faire des exercices thérapeutiques;
  • s'inscrire au pool;
  • exclure du régime les fast-foods et les boissons contenant des colorants;
  • renoncer aux mauvaises habitudes;
  • ne soulevez pas des poids seuls;
  • utiliser régulièrement l'applicateur Kuznetsov;

Toutes les maladies de la colonne vertébrale, quelles que soient les raisons, le nom et la localisation, s'accompagnent de douleurs dans le dos et le cou, de crampes musculaires, de pincements des nerfs. Les symptômes désagréables ne sont pas toujours associés à des formes complexes de hernies discales ou à des maladies articulaires graves, une simple prévention peut donc être la meilleure raison de guérison. Si vous souffrez d'ostéochondrose, assurez-vous de faire de l'exercice pour faire face à la maladie en consommant moins de comprimés..

Avec les blessures vertébrales, un traitement à long terme est nécessaire, mais il est important de développer la colonne vertébrale pendant la période de récupération pour éviter l'immobilité et revenir à une vie pleine.

Si un enfant a reçu un diagnostic de scoliose dans l'enfance - le plus tôt il commence à pratiquer des exercices thérapeutiques et à nager, mieux c'est. Ce n'est qu'en combinaison avec une position active que les processus dégénératifs peuvent être résistés et ainsi maintenir la santé.

Conclusions et conclusions

De quoi nos médecins russes sont-ils silencieux? Pourquoi dans 90% des cas, les médicaments ne donnent qu'un effet temporaire?

Malheureusement, la majorité des remèdes pour «traiter» les maladies du dos et des articulations qui sont annoncés à la télévision et vendus dans les pharmacies sont un divorce complet.

Au début, il peut sembler que les crèmes et les onguents aident, mais en fait, ils ne soulagent que temporairement les symptômes de la maladie.

En termes simples, vous achetez le médicament analgésique habituel et la maladie continue de se développer pour passer à un stade plus sévère. La douleur ordinaire peut être le symptôme de maladies plus graves:

  • dystrophie du tissu musculaire dans les fesses, les cuisses et le bas des jambes;
  • nerf sciatique pincé;
  • le développement de l'arthrite, de l'arthrose et des maladies apparentées;
  • douleur aiguë et aiguë - mal de dos, qui conduit à une radiculite chronique;
  • le syndrome de la queue de cheval, qui entraîne une paralysie des jambes;
  • impuissance et infertilité.

Comment être? - tu demandes. Nous avons étudié une énorme quantité de matériaux et surtout testé dans la pratique la plupart des médicaments pour le traitement des maladies de la colonne vertébrale et des articulations. Il s'est donc avéré que le seul nouveau remède qui ne supprime pas les symptômes, mais qui guérit vraiment, est un médicament qui n'est pas vendu dans les pharmacies et qui n'est pas annoncé à la télévision! Pour que vous ne pensiez pas qu'on vous injecte un autre «remède miracle», nous ne vous dirons pas ce qu'est un médicament efficace. Si vous êtes intéressé, vous pouvez lire vous-même toutes les informations à ce sujet. Voici le lien".

Liste de références

  1. Evgeny Cherepanov "École" Colonne vertébrale saine ", 2012;
  2. Alexey Ivanchev «Spine. Health Secrets», 2014;
  3. Victoria Karpukhina «Santé de la colonne vertébrale. Systèmes Popov, Bubnovsky et autres méthodes de guérison», 2014;
  4. Yuri Glavchev «Colonne vertébrale - le provocateur de toutes les maladies», 2014;
  5. Stephen Ripple "La vie sans maux de dos. Comment soigner la colonne vertébrale et améliorer le bien-être général", 2013;
  6. Galli R.L., Spite D.U., Simon R.R. "Orthopédie d'urgence. Colonne vertébrale.", 1995.

commentaires
_________________________________

Elena

Lisez mieux ce qu'un célèbre professeur dit sur le traitement de votre dos et de vos articulations. J'ai souffert pendant plusieurs années - mal de dos soudain, inconfort constant, fatigue chronique. Des consultations sans fin par des médecins, des pilules, des onguents et des gels n'ont pas résolu mes problèmes. MAIS grâce à un remède simple, mon dos va bien et je me sens comme une personne en parfaite santé. Maintenant, mon médecin traitant se demande comment c'est. L'autre jour, j'ai été agréablement surpris lorsque j'ai vu que des experts aussi célèbres avaient déjà commencé à en parler. Voici le lien vers l'article avec le médecin.