Ostéochondrose des lombaires et des jambes

  • Blessures

L'ostéochondrose lombaire et les jambes sont interconnectées par le réseau de fibres nerveuses le plus mince. Le fait est que c'est dans la colonne lombo-sacrée de la moelle épinière que partent les nerfs radiculaires qui sont responsables de l'innervation des tissus des membres inférieurs. Il est tout à fait évident qu'avec la destruction dégénérative dégénérative des disques intervertébraux, la compression des nerfs radiculaires se produit et ils ne peuvent pas fournir une innervation complète. Les problèmes de jambes commencent - ils deviennent engourdis, affaiblissent et font mal.

Que faire dans une telle situation et quel médecin cherchera de l'aide? Vous trouverez des réponses à ces questions dans l'article qui est porté à votre attention..

Pour commencer, l'ostéochondrose de la région lombaire des jambes ne peut affecter à aucun stade de son développement, mais uniquement dans les cas négligés lors de la compression de la fibre nerveuse. Pour mieux comprendre ce processus,

Considérez la physiologie de l'innervation des membres inférieurs:

  1. à partir de la moelle épinière, qui est située à l'intérieur de la colonne vertébrale à travers les ouvertures foraminales latérales, des nerfs radiculaires appariés partent;
  2. ils contiennent des types sensoriels (sensibles), moteurs (moteurs) et mixtes d'axones;
  3. lorsque vous vous éloignez de la colonne vertébrale, la branche des nerfs radiculaires et une partie des branches vont aux tissus mous et une partie au plexus nerveux lombo-sacré;
  4. du plexus quittent les nerfs responsables de l'innervation des membres inférieurs (les plus grands d'entre eux sont inguinaux, fémoraux, sciatiques, latéraux cutanés, etc.);
  5. chacun de ces nerfs est formé de branches de plusieurs nerfs radiculaires, protégeant ainsi en cas de lésion d'une racine;
  6. à mesure qu'ils se déplacent, les gros nerfs se brisent en plus petits.

Ce qui peut endommager la fibre nerveuse, responsable de l'innervation des membres inférieurs:

  • une diminution de la hauteur du disque intervertébral dans le contexte de modifications dégénératives dégénératives des tissus cartilagineux (ostéochondrose au stade de la saillie);
  • rupture de l'anneau fibreux du disque intervertébral et protrusion herniaire du noyau pulpeux, qui exerce une pression sur le nerf radiculaire ou les tissus mous, provoquant une inflammation et un gonflement sévères;
  • déplacement du corps vertébral dans le contexte d'une diminution de la hauteur du disque intervertébral et d'une compression du canal rachidien;
  • dommages au plexus nerveux lombo-sacré (plexite);
  • des nerfs pincés le long de leur chemin à travers les tissus jusqu'aux membres inférieurs, par exemple, le syndrome du piriforme;
  • dommages traumatiques à l'intégrité de la fibre nerveuse (ruptures, fractures du tissu osseux, entorses du tissu ligamentaire et tendineux, etc.).

avec de telles pathologies, vous devez contacter un neurologue ou un vertébrologue pour un rendez-vous. Ces médecins pourront établir un diagnostic précis et prescrire un traitement efficace et sûr. Avant de l'exécuter, tous les facteurs de risque possibles doivent être exclus, ce qui peut endommager la colonne lombo-sacrée et provoquer une sensation d'engourdissement et de douleur dans les jambes..

Pourquoi l'ostéochondrose lombaire donne dans la jambe?

L'ostéochondrose lombaire cède dans la jambe - pourquoi cela est déjà expliqué ci-dessus. Et maintenant, nous allons comprendre à quel stade de développement des changements dystrophiques dégénératifs dans les disques intervertébraux une telle manifestation clinique peut être observée.

Le plus souvent, l'ostéochondrose lombaire donne à la jambe au stade où la fibre nerveuse commence à être endommagée. L'une des fonctions de la colonne vertébrale est protectrice. À l'intérieur de la colonne vertébrale se trouve le canal rachidien. Il y a une moelle épinière protégée par des membranes dures. Il est entouré de liquide céphalo-rachidien (un liquide à travers lequel les impulsions nerveuses sont transmises du cerveau au corps et au dos).

Les fibres nerveuses responsables de l'innervation de tout le corps s'écartent de la moelle épinière. C'est un système nerveux végétatif et il fournit la fonctionnalité de tous les tissus, systèmes et organes internes.

La tâche de la colonne est d'assurer la sécurité de ces processus. Pour ce faire, des disques de cartilage élastique sont fournis qui divisent les corps vertébraux adjacents, ne leur permettant pas de se fermer pendant les mouvements et de comprimer les nerfs radiculaires qui sont situés entre eux.

La structure du disque intervertébral est d'une part simple - c'est un anneau fibreux et le noyau pulpeux situé à l'intérieur, d'autre part non protégé. Il n'y a aucune protection contre le fait qu'une personne mènera un style de vie passif.

Par nature, il est convenu que la santé des disques intervertébraux dépend directement du degré de performance des muscles paravertébraux entourant la colonne vertébrale. Ils se contractent pendant l'exercice et libèrent du liquide. Les nutriments et l'oxygène y sont dissous. Ce fluide est absorbé par le cartilage de l'anneau fibreux du disque intervertébral. Le processus inverse se produit avec la relaxation musculaire et la compression du disque intervertébral. Une nutrition diffuse est donc effectuée. Il n'y a pas d'autre moyen d'obtenir du liquide et des nutriments dans les disques intervertébraux.

Une ostéochondrose lombaire et des douleurs aux jambes peuvent se développer lorsqu'elles sont exposées aux facteurs de risque suivants:

  • l'embonpoint - plus il est élevé, plus la pression exercée sur les disques intervertébraux cartilagineux est forte;
  • manque d'activité physique régulière en volume suffisant;
  • un travail physique intense ou un séjour prolongé dans une position statique, ce qui fait que les muscles sont spasmodiques et perdent la capacité d'effectuer une nutrition diffuse des tissus cartilagineux;
  • fumer et boire;
  • placement incorrect du pied sous forme de pieds plats et de pied bot - la charge d'amortissement est mal répartie;
  • porter les mauvais vêtements et chaussures;
  • violation des règles d'ergonomie d'organisation de votre sommeil et de votre lieu de travail;
  • courbure du pilier et changement de posture.

Ces facteurs d'impact négatifs doivent être exclus de votre vie pour la prévention active de l'ostéochondrose lombaire..

Ostéochondrose de la région lombaire et douleur aux jambes

L'ostéochondrose lombaire de la douleur dans les jambes peut provoquer une radiculite, une sciatique et d'autres variantes de complications. En règle générale, tous les cas cliniques sont associés à une compression de la fibre nerveuse. Plus rarement, l'ostéochondrose de la jambe lombaire provoque une douleur due à une violation de l'innervation du lit vasculaire.

Dans de tels cas, le patient commence à développer:

  1. athérosclérose des vaisseaux sanguins - dépôt de plaques de cholestérol sur l'endothélium interne dans le contexte d'une diminution de l'activité contractile de la paroi vasculaire musculaire;
  2. varices des membres inférieurs - stagnation du sang veineux avec destruction ultérieure du système valvulaire, entraîne une violation de l'hémodynamique, un gonflement des tissus mous, le développement d'ulcères trophiques de la jambe;
  3. endartérite oblitérante - se développe souvent chez les hommes qui ont des problèmes de colonne vertébrale lombaire, les fumeurs et mènent un mode de vie sédentaire.

Si vous développez une ostéochondrose lombaire et que vous avez mal aux jambes, nous vous recommandons de contacter un neurologue dès que possible. Cette condition peut nuire à votre santé. Les fibres nerveuses sont affectées, ce qui régule non seulement la sensibilité. Bientôt, vous pourriez ressentir une faiblesse musculaire sévère. La fatigue des muscles des jambes apparaîtra et leur dystrophie commencera. Ce sont des complications très graves de l'ostéochondrose lombaire qui peuvent entraîner une paralysie et une parésie. Vous pouvez devenir handicapé.

Engourdissement des jambes avec ostéochondrose lombaire

L'ostéochondrose de la colonne lombaire affecte les jambes de différentes manières. Quelqu'un a des douleurs, d'autres souffrent d'un sentiment d'engourdissement. Et c'est important de partager. Dans les deux cas, les types sensoriels de fibres nerveuses sont affectés. Mais dans le premier mode de réalisation, à partir d'une violation du processus d'innervation, des changements ischémiques trophiques se produisent, ce qui provoque un syndrome douloureux. Dans le deuxième cas, l'engourdissement indique les processus dystrophiques initiaux ou l'atrophie finale de la fibre nerveuse.

Comme vous le savez, l'engourdissement des jambes avec ostéochondrose lombaire n'est pas un signe inoffensif auquel vous ne pouvez pas prêter une attention particulière. Il faut être extrêmement prudent, surtout si le signe clinique affecte les deux membres à la fois. Cela suggère que ce n'est pas le nerf radiculaire, qui est responsable d'un seul membre, qui est soumis à la compression, mais la moelle épinière. Cela peut être une sténose du canal rachidien. Cette condition provoquera tôt ou tard une paralysie complète du bas du corps.

La deuxième condition dangereuse qui peut être présente dans le contexte de l'ostéochondrose lombaire est qu'il y a un plexus nerveux pincé. Plus souvent que les autres, en raison des poches des tissus mous, la queue de cheval est pincée.

Jambes faibles avec ostéochondrose lombaire

L'ostéochondrose lombaire peut-elle causer une faiblesse dans les jambes et pourquoi cela se produit. Dans la région de la colonne lombaire, non seulement les axones sensibles partent, qui sont responsables de la transmission des sensations des membres inférieurs aux structures du cerveau. Les fibres nerveuses motrices sortent également ici. Selon eux, un signal du cerveau (centre moteur) arrive aux myocytes, donnant l'ordre de se détendre ou de se contracter. Ainsi, le contrôle musculaire est effectué..

La faiblesse des jambes avec ostéochondrose lombaire est due au fait que le passage de l'équipe le long des axones moteurs est bloqué à un certain niveau. Cela peut être une hernie intervertébrale, qui appuie sur le nerf radiculaire, un gonflement des tissus mous ou une tension musculaire, qui comprime les branches des nerfs radiculaires. La faiblesse musculaire est souvent associée à des problèmes vasculaires..

L'apparition d'une faiblesse sévère des jambes dans le contexte d'une ostéochondrose lombaire de longue durée est presque toujours associée à de graves complications. Cela peut être une sténose du canal rachidien, un prolapsus de la hernie intervertébrale, un déplacement du corps vertébral ou des dommages au plexus lombo-sacré. Demander des soins médicaux d'urgence.

Que faire si les jambes sont douloureuses avec une ostéochondrose lombaire

Si les jambes font mal dans le contexte de l'ostéochondrose de la colonne lombaire, la première chose à faire est de consulter un médecin. Prenez rendez-vous avec un vertébrologue ou un neurologue. Le médecin vous prescrira une série d'examens. Les informations les plus fiables sur l'état actuel des fibres nerveuses et du cartilage de la colonne vertébrale vous permettent d'obtenir une IRM. Mais ce n'est pas toujours disponible. Par conséquent, pour un médecin expérimenté, un examen, un examen manuel, des tests de diagnostic fonctionnel et une image radiographique seront suffisants, selon lesquels il évaluera l'état du cartilage et du tissu osseux de la colonne vertébrale.

Il est impossible de traiter la douleur, l'engourdissement ou la faiblesse des jambes indépendamment de la maladie sous-jacente. Il est nécessaire d'effectuer une thérapie complexe visant à restaurer le tissu de la colonne. Il est conseillé de le faire en utilisant des méthodes de thérapie manuelle, car aucun médicament pharmacologique ne peut le faire. Les chondroprotecteurs n'ont aucun effet thérapeutique sans leur utilisation en combinaison avec des méthodes d'exposition manuelles. Comme vous l'avez déjà compris, avec l'ostéochondrose, la nutrition diffuse des tissus cartilagineux est perturbée. Par conséquent, les chondroprotecteurs ne pénètrent tout simplement pas dans les disques intervertébraux cartilagineux..

Vous devez d'abord restaurer les espaces intervertébraux normaux en étirant la colonne vertébrale. Ensuite, utilisez l'ostéopathie, le massage, les exercices de physiothérapie, la kinésiothérapie, la physiothérapie, etc. Pour le traitement, contactez la clinique de thérapie manuelle de la communauté. Là, vous développerez un traitement individuel qui restaurera l'innervation des membres inférieurs.

Il existe des contre-indications, un avis spécialisé est requis.

Vous pouvez utiliser le service gratuit du médecin du primaire (neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste) sur le site de la Free Movement Clinic. Lors de la première consultation gratuite, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de rayons X - il analysera les images et établira un diagnostic. Sinon, il rédigera les instructions nécessaires.

Engourdissement des jambes avec hernie intervertébrale

Un phénomène tel que l'engourdissement de la jambe avec une hernie de la colonne vertébrale se produit à tous les stades du développement de la pathologie et indique une lésion de la colonne lombaire. Les symptômes pathologiques se développent dans un contexte de troubles dystrophiques qui conduisent à une atteinte des bases des nerfs et des gros vaisseaux, ce qui provoque un changement dans l'innervation des membres inférieurs.

Causes d'engourdissement de la jambe avec une hernie de la colonne vertébrale

Une hernie de la colonne lombaire est plus fréquente, ce qui est dû à des charges importantes et à une mobilité spéciale du bas du dos. Sous l'influence de facteurs négatifs, des changements dégénératifs se produisent dans la cavité vertébrale, ce qui entraîne une dégénérescence du tissu cartilagineux, ce qui est noté avec l'ostéochondrose. Si la dégénérescence du disque intervertébral ne s'arrête pas à temps, elle change de position anatomique et se prolonge, ce qui provoque la formation d'une protrusion des disques. Sous une pression constante, l'anneau fibreux perd progressivement son intégrité. Avec un changement dans le noyau pulpeux, le développement d'une hernie commence.

La principale raison de la violation de la sensibilité des membres inférieurs avec une hernie intervertébrale est le déplacement du tissu cartilagineux, ce qui provoque une pression pathologique sur les structures paravertébrales. On distingue les raisons suivantes pour lesquelles les jambes s'engourdissent:

  • Atteinte aux nerfs. Avec le développement d'une hernie vertébrale, le cartilage dépasse de son emplacement naturel et appuie sur les terminaisons nerveuses, ce qui conduit à une violation de l'innervation des jambes. En plus de l'engourdissement, une douleur intense est notée.
  • Irritation des nerfs. Une formation herniaire agit comme un irritant pour les racines nerveuses, ce qui provoque une contraction musculaire. Non seulement une violation de la sensibilité, mais aussi des crampes dans les jambes qui affectent les pieds et se propagent aux orteils.

L'engourdissement des jambes est noté avec un grand effort physique et une séance de massage non professionnelle.

Autres symptômes

En règle générale, avec une formation de hernie, la jambe devient engourdie après un long séjour en position stationnaire, ce qui est noté le matin. En plus des troubles de la sensibilité des membres inférieurs et du bas du dos, les symptômes suivants sont notés:

  • douleur paroxystique;
  • mal de dos périodique;
  • une sensation de picotement et de brûlure de la peau;
  • crampes dans les jambes;
  • raideur des fibres musculaires;
  • troubles de la mobilité.
Retour à la table des matières

Diagnostique

Pour établir la cause profonde des sensations désagréables et confirmer la formation d'une hernie intervertébrale, le médecin recueille une anamnèse des plaintes et des antécédents de pathologies concomitantes de nature dégénérative, ainsi que des lésions de la colonne vertébrale précédemment subies. Ensuite, la palpation de la zone touchée et un certain nombre de tests fonctionnels spéciaux sont effectués. Si nécessaire, des tests sont effectués pour déterminer les violations de l'innervation des fibres musculaires. Les tests de diagnostic sont obligatoires, ils sont répertoriés dans le tableau:

ProcédureRésultat
MyélographieDétecte les lésions de la moelle épinière.
RoentgenographyIl est réalisé pour établir la localisation de la hernie et sa taille
IRM et CTDiagnostiquer les changements structurels dans la colonne vertébrale et les tissus mous
Retour à la table des matières

Que faire?

L'engourdissement des jambes est considéré comme l'un des principaux symptômes d'une hernie. Le traitement d'une condition pathologique est complexe et vise à inhiber la croissance de l'éducation, ainsi qu'à réduire la pression sur les terminaisons nerveuses. Pour éliminer rapidement les sensations désagréables, la pharmacothérapie est utilisée sous forme d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, de chondroprotecteurs, d'antispasmodiques et de glucocorticoïdes. À toutes les étapes du traitement, des complexes de vitamines et de minéraux sont prescrits.

Traitement conservateur

Pour restaurer la sensibilité des membres inférieurs et de la colonne vertébrale affectée, il est d'usage d'utiliser les moyens suivants:

  • Massage et thérapie manuelle. Ils aident à étirer le tissu musculaire et à augmenter l'espace entre les vertèbres, ce qui réduit la pression sur les nerfs et améliore la microcirculation dans les tissus..
  • Thérapie par l'exercice. L'exercice aide à restaurer la mobilité des membres inférieurs et du dos, normalise la circulation sanguine et renforce le corset musculaire. La thérapie par l'exercice est utilisée après le soulagement de la douleur aiguë. Le complexe est compilé individuellement, selon les caractéristiques physiologiques du corps du patient. Tous les exercices doivent être effectués à un rythme calme, sans mouvements brusques. L'étirement de la colonne vertébrale donne un bon effet..
  • Physiothérapie. Il a des effets anti-inflammatoires et analgésiques, améliore l'innervation des tissus mous. À cette fin, utilisez l'électrophorèse médicale, la magnétothérapie, l'acupuncture, la phonophorèse.
  • Correction du mode de vie. En présence d'une hernie avec de graves symptômes négatifs, il est recommandé d'éviter une surcharge du dos, de se débarrasser des mauvaises habitudes et de suivre une alimentation saine.
Retour à la table des matières

Intervention chirurgicale

Si la thérapie conservatrice ne donne pas le résultat escompté, une opération est réalisée pour retirer la hernie afin de réduire la douleur et restaurer la sensibilité des jambes en éliminant la violation des nerfs. Après la chirurgie, une longue rééducation est nécessaire, car la sensibilité des membres revient progressivement.

Comment améliorer la circulation sanguine si la jambe droite est engourdie avec une hernie de la colonne vertébrale

Une hernie de la moelle épinière est une pathologie vertébrale assez courante, consistant à faire saillie du contenu gélatineux du noyau de la couche cartilagineuse intervertébrale au-delà de l'anneau fibreux environnant. Sur cette base, les racines des nerfs rachidiens sont pincées et l'apport sanguin normal à la colonne vertébrale est perturbé. En plus d'une douleur intense, la maladie peut être accompagnée d'une violation de la sensibilité cutanée des membres supérieurs ou inférieurs. Avec la localisation du renflement du noyau du disque intervertébral dans la région de la région lombaire, la jambe gauche ou droite est engourdie chez une personne.

Types et symptômes de troubles

L'engourdissement de la jambe avec une hernie de la colonne vertébrale indique que le développement de la pathologie est allé assez loin - cela se produit lorsque la taille de la saillie herniaire atteint 9 mm ou plus, provoquant une violation significative de l'approvisionnement en sang et de la conduction nerveuse. Au début, la manifestation de tels symptômes est de courte durée et se caractérise par une modification de la sensibilité des doigts et des pieds, car cette partie du corps est située à la périphérie d'un grand cercle de circulation sanguine. À l'avenir, l'engourdissement augmente plus haut - au niveau des genoux et des hanches, les attaques deviennent de plus en plus prolongées.

Selon le type d'engourdissement des orteils avec la hernie intervertébrale que ressent le patient, les experts divisent le changement de sensibilité tactile en plusieurs variétés:

  • La paresthésie provoque une sensation de picotement, des démangeaisons ou de la chair de poule, comme cela se produit avec la conservation prolongée d'une posture inconfortable. Il se manifeste généralement pendant la nuit et le matin, pendant et après le sommeil, lorsque l'immobilité à long terme améliore la détérioration du flux sanguin dans les membres inférieurs. Lorsque vous reprenez le mouvement, les sensations normales sont restaurées.
  • Hyposthèse (hypesthésie) - une diminution du degré de sensations tactiles. Il est stocké à la fois au repos et pendant le mouvement. Avec l'hypesthésie, la peau des membres inférieurs est engourdie, le niveau du seuil de douleur diminue, ainsi que les perturbations tactiles, la perception de la peau des fluctuations de température s'aggrave.
  • L'hyperesthésie est l'opposé de l'hypesthésie: avec elle, les sensations tactiles deviennent extrêmement aiguës, même le toucher ordinaire provoque une douleur intense à une personne. Souvent accompagné de dermographisme - lorsque vous tenez la surface de la peau avec un ongle, une bande rouge foncé prononcée subsiste, qui ne disparaît pas longtemps. L'une des formes d'hyperesthésie est la polyesthésie, lorsqu'en réponse à une seule irritation (toucher, injection), une personne a une sensation de contact multiple.

Tous les types de perturbations s'accompagnent d'une baisse marquée de la température des membres par rapport à la normale. Les jambes peuvent rester froides même dans des vêtements chauds avec une température extérieure confortable - par exemple, dans une pièce chauffée. Avec l'hyperesthésie et la paresthésie, des manifestations convulsives dans les muscles du mollet sont possibles.

Techniques de diagnostic

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, consultez un neurologue / neuropathologue. Le diagnostic de diverses formes de troubles tactiles provoqués par une hernie du disque intervertébral commence par l'examen et l'interrogation du patient par un médecin, qui découvre la nature des conditions pathologiques, le moment et les circonstances de leur apparition, etc. Ensuite, il fait des tests tactiles - pique la peau avec une aiguille spéciale pour déterminer le type et le degré de violation de la sensibilité.

Après un examen externe, un examen complet est effectué. Une violation persistante et encore plus progressive de la sensibilité tactile des membres inférieurs, ayant une source vertébrale, est un symptôme très alarmant, dont le développement peut conduire à la paralysie.

Des analyses de sang et d'urine en laboratoire sont effectuées pour différencier les causes non vertébrales de ces symptômes. Elle peut être causée par une dysfonction rénale, des maladies du tube digestif et le diabète. Lorsque les jambes deviennent engourdies avec une hernie de la région lombaire de 9 mm ou plus, un diagnostic instrumental est effectué.

  • La radiographie de la colonne vertébrale permet de visualiser la localisation et le degré de déformation des vertèbres et des disques intervertébraux.
  • L'imagerie par résonance magnétique et informatique (IRM et TDM) permet de déterminer avec précision l'emplacement du nerf pincé dans le bas du dos et l'état des tissus environnants.
  • La dopplerographie des vaisseaux sanguins vous permet de déterminer le degré de perméabilité des artères, ce qui est important pour évaluer le niveau d'approvisionnement en sang des membres inférieurs.
  • L'électroneuromyographie (ENMG) vous permet de déterminer la vitesse du pouls à travers les nerfs lors de la contraction musculaire. Pour ce faire, des électrodes sont fixées à la surface de la peau, connectées à un appareil spécial qui fixe la réaction musculaire. Dans certains cas, les électrodes patch sont remplacées par des électrodes aiguille qui sont insérées dans la peau à faible profondeur - comme pour l'injection sous-cutanée. Avec leur aide, une stimulation de l'activité contractile musculaire est effectuée, puis le niveau de son activité est mesuré en deux points le long du trajet du pouls.

Après avoir découvert les causes des perturbations tactiles et le degré de développement de la pathologie qui les a provoquées, une décision est prise sur ce qui devrait être le traitement de l'engourdissement des doigts, du pied, de toute la jambe avec une hernie vertébrale. Selon la gravité de la maladie, vous pouvez être traité à l'hôpital ou à domicile.

Techniques thérapeutiques

Pour traiter les violations de la sensibilité cutanée des jambes, commencez généralement par l'utilisation de techniques conservatrices. Si la jambe droite ou gauche est engourdie par une hernie de la colonne vertébrale, il vaut la peine d'essayer d'améliorer la circulation sanguine dans le membre affecté. L'amélioration de la circulation sanguine aide à soulager partiellement et, avec une faible gravité, élimine complètement les symptômes cutanés pathologiques causés par une hernie vertébrale. Parmi les médicaments qui peuvent rétablir un flux sanguin normal dans les vaisseaux des jambes, citons:

  • Agents bloquants adrénergiques - Phentolamine, Prazosin, Terazozin, Vazobral, Nicergoline, Anavenol. Les substances qu'elles contiennent, combinées à l'adrénaline, bloquent son effet vasoconstricteur, améliorent le tonus veineux et développent les artères.
  • Vasodilatateurs - Anaprilin, Prazosin, Proxodolol. Ces médicaments réduisent le tonus musculaire lisse des parois vasculaires..
  • Inhibiteurs du TSA (système rénine-angiotensine) - Enalapril, Lisinopril, Ramipril, Losartan. Réduit l'agrégation plaquettaire, empêchant la formation de caillots sanguins dans les membres inférieurs.
  • Les stimulants biogènes - Solcoseryl, Actovegin - sont fabriqués à base d'extraits du sang de veaux. Augmente le métabolisme, améliore l'apport d'oxygène aux tissus, dilate les vaisseaux sanguins, active la circulation sanguine dans les jambes.
  • Antispasmodiques de l'action myotrope - Midokalm, Cavinton, Eufillin, Halidor. Soulage les crampes, réduit les crampes.

Tous les médicaments sont prescrits par votre médecin. L'automédication en violation de la sensation tactile dans les jambes peut entraîner de graves complications.

Lorsque le traitement conservateur n'apporte pas de résultats tangibles, le médecin propose au patient une intervention chirurgicale dont le but est de retirer la hernie vertébrale. Une telle décision est prise après une évaluation minutieuse de tous les risques possibles, vous ne devez donc pas refuser l'opération - le report de la décision ne fait qu'aggraver la situation, réduisant les chances de réussite du traitement.

Pour éviter les exacerbations, il est nécessaire de mener une vie saine. Le mouvement actif améliore la circulation sanguine dans les membres inférieurs et l'abandon de mauvaises habitudes (tabagisme) réduit le risque de caillots sanguins..

Engourdissement de la jambe avec une hernie lombaire

Traitement dans notre clinique:

  • Consultation médicale gratuite
  • Élimination rapide de la douleur;
  • Notre objectif: restauration complète et amélioration des fonctions altérées;
  • Améliorations visibles après 1-2 séances; Méthodes non chirurgicales sûres.

L'engourdissement des jambes avec une hernie est un symptôme clinique courant. Elle se produit si une pression est exercée sur de grandes structures nerveuses. Ce sont les membranes durales de la moelle épinière, le plexus nerveux lombo-sacré, le nerf sciatique, fémoral, sous-cutané latéral, inguinal, etc..

Un neurologue expérimenté peut déterminer la localisation approximative de la saillie du noyau pulpeux et de son type dans la zone où l'engourdissement de la jambe est présent avec une hernie de la colonne vertébrale. Par exemple, si l'engourdissement d'une jambe avec une hernie lombaire n'est présent que dans la région de la surface postérieure de la cuisse et du bas de la jambe, alors la saillie herniaire est probablement située au niveau du disque intervertébral L5-S1 et elle a une localisation latérale. S'il y a un engourdissement symétrique des deux membres inférieurs dans différentes parties, alors la hernie est probablement tombée dans la lumière du canal rachidien et exerce une pression de compression sur les membranes durales de la moelle épinière. Il s'agit d'une forme clinique grave de protrusion herniaire. Le patient avec elle doit être surveillé en permanence par un neurologue. Les types dorsaux de protrusion herniaire du disque intervertébral peuvent entraîner une paralysie des membres inférieurs. Ils affectent négativement les performances des organes internes de la cavité abdominale, etc..

L'engourdissement de la jambe avec une hernie lombaire est un signe clinique négatif indiquant des dommages aux grandes fibres nerveuses. En l'absence de traitement en temps opportun, cette condition peut entraîner une invalidité persistante du patient. Il perdra la capacité de marcher et de prendre soin de lui. De nombreux organes de la cavité abdominale peuvent souffrir, leur fonction sera altérée, des maladies somatiques commenceront à se développer..

Si vous ressentez un engourdissement de tout ou partie du membre inférieur, consultez immédiatement un médecin. Un neurologue ou vertébrologue expérimenté effectuera un examen et sera en mesure de fournir les soins médicaux nécessaires. En aucun cas, vous ne devez effectuer un traitement indépendant dans une telle situation, en particulier avec l'utilisation de méthodes et de moyens alternatifs. De cette façon, vous pouvez nuire à votre santé..

À Moscou, vous pouvez prendre un premier rendez-vous gratuit avec un vertébrologue ou un neurologue dans notre clinique de thérapie manuelle. Des médecins expérimentés avec une vaste expérience travaillent ici. Ils procéderont à un examen, collecteront des données sur les antécédents médicaux, donneront des recommandations individuelles pour un traitement efficace. Si nécessaire, il sera recommandé de subir des examens supplémentaires, tels qu'une IRM, un scanner ou une radiographie.

Afin de prendre rendez-vous gratuitement avec un vertébrologue ou un neurologue, utilisez le formulaire en bas de cette page. Vous pouvez également nous appeler au numéro de téléphone indiqué sur la page. L'administrateur vous écrira au médecin à un moment opportun pour la visite..

Pourquoi l'engourdissement des jambes se produit?

L'engourdissement de la jambe avec une hernie intervertébrale peut être dû à plusieurs facteurs pathogènes. Il s'agit d'une compression mécanique de la fibre nerveuse, d'une compression de la moelle épinière, d'une sténose du canal rachidien, d'un gonflement en arrière-plan d'une réaction inflammatoire lorsque les tissus mous environnants sont irrités par les protéines du noyau pulpaire, d'une tension musculaire excessive dans la zone d'endommagement du tissu cartilagineux, etc..

Afin de comprendre le mécanisme de développement d'un syndrome neurologique, il convient de se plonger dans le mécanisme de développement de cette pathologie:

  1. le disque intervertébral est constitué d'un anneau fibreux et d'un noyau pulpeux interne;
  2. il n'a pas son propre réseau circulatoire, reçoit de la nutrition lors d'échanges diffus avec les tissus mous environnants, y compris les muscles;
  3. s'il n'y a pas d'activité physique régulière dans le volume requis sur le squelette musculaire du dos, alors l'anneau fibreux commence à se neutraliser et perd sa force et son élasticité;
  4. puis il commence à prélever du liquide dans les cellules du corps gélatineux du noyau pulpeux situé à l'intérieur, provoquant ainsi le développement de la phase de saillie (une diminution de la hauteur du disque intervertébral et sa perte de forme physiologique);
  5. dans cet état, le disque intervertébral ne peut pas remplir pleinement ses fonctions, par conséquent, avec un mouvement soudain, une compression d'urgence ou une exposition traumatique, les ruptures de l'anneau fibreux et une partie du noyau pulpeux sort par la fissure - c'est la hernie intervertébrale.

Puisque le disque intervertébral est conçu principalement pour assurer la sécurité des nerfs radiculaires sortant de la moelle épinière, lorsque cette capacité est perdue, ils sont comprimés par les corps vertébraux voisins. Certains nerfs radiculaires sont impliqués dans la formation des nerfs fémoraux, sciatiques, sous-cutanés latéraux et autres responsables de la sensibilité et de la fonction motrice des membres inférieurs. Avec la compression, ces nerfs s'enflamment. Si les types sensoriels d'axones sont affectés, alors la sensibilité est perdue, ce qui ressemble à un engourdissement de la peau. Les choses sont pires lorsque les axones moteurs (moteurs) et sensibles (sensoriels) sont affectés en même temps. Dans cette situation, la jambe perd non seulement de la sensibilité, mais aussi de la mobilité.

Les principales causes d'engourdissement des membres inférieurs avec une hernie discale:

  • le processus inflammatoire qui se produit avec l'effet irritant des protéines du noyau pulpeux sur les tissus mous entourant la colonne vertébrale;
  • gonflement et infiltration des tissus mous, entraînant une compression des gros nerfs, des racines et de leurs branches au site de rupture de l'anneau fibreux;
  • tension musculaire excessive dans la région lombaire à des fins compensatoires - elles compriment de grandes structures nerveuses et provoquent un déplacement des corps vertébraux, ce qui peut entraîner une sténose du canal rachidien;
  • atteinte des grands plexus nerveux («queue de cheval», lombaire et sacrée), à ​​la suite de quoi l'engourdissement des membres inférieurs peut être combiné avec une altération du fonctionnement des organes internes de la cavité abdominale du petit bassin;
  • sténose du canal rachidien due à un prolapsus de la hernie intervertébrale dorsale.

L'engourdissement des orteils avec une hernie de la colonne vertébrale peut être dû à l'instabilité de la position des corps vertébraux dans le contexte d'une diminution de la hauteur du disque cartilagineux. Dans ce cas, une branche du nerf radiculaire, responsable de l'innervation de l'un ou l'autre membre inférieur, est affectée.

Pour établir la cause exacte et l'emplacement de la saillie herniaire du disque intervertébral, seul le diagnostic en laboratoire sera utile. Il est nécessaire de prendre une radiographie, une myélographie de contraste, une TDM et une IRM. Tous ces examens permettront à un médecin expérimenté de poser un diagnostic précis et de développer un traitement efficace..

Que faire avec un engourdissement de la jambe avec une hernie de la colonne vertébrale?

S'il y a un engourdissement de la jambe avec une hernie de la colonne vertébrale, la première chose à faire est d'arrêter d'essayer de charger le membre affecté. N'essayez pas non plus de frotter la peau. Dans le contexte de la perturbation de l'innervation, le mouvement du sang le long du lit capillaire peut être perturbé. Tout mouvement imprudent peut entraîner une violation de l'intégrité de la paroi vasculaire. Des thrombus peuvent se former à l'intérieur des petites veines qui, lorsqu'elles sont frottées et qu'un massage non professionnel peut commencer à se déplacer et à tomber dans des vaisseaux sanguins plus gros.

Avant de retirer l'engourdissement de la jambe avec une hernie, vous devez prendre rendez-vous avec un neurologue ou un vertébrologue. En règle générale, ces spécialistes fournissent une assistance efficace et sûre lors de la consultation initiale en consultation avec le patient. En utilisant une traction manuelle de la colonne vertébrale dans la zone touchée, il est possible d'éliminer rapidement et en toute sécurité la pression de la fibre nerveuse. La sensibilité du membre inférieur est entièrement rétablie après quelques jours après 2 à 3 séances de traction manuelle de la colonne vertébrale.

Il existe d'autres moyens de soulager l'engourdissement d'une jambe avec une hernie de la colonne vertébrale, mais ils sont moins productifs et nécessitent plus de temps. Par exemple, des relaxants musculaires qui bloquent une tension excessive des fibres musculaires peuvent être utilisés. Lorsque vous prenez ces médicaments, vous devez observer un repos au lit strict, car la tension musculaire est une réaction protectrice du corps.

Une autre façon d'éliminer l'engourdissement de la jambe avec une hernie de la colonne vertébrale est la kinésiothérapie en combinaison avec la physiothérapie. La kinésiothérapie vous permet d'éliminer la fatigue musculaire de manière physiologique. L'ostéopathe rétablit ensuite l'intégrité du disque intervertébral (corrige la protrusion herniaire). La physiothérapie vise à accélérer la régénération des tissus cartilagineux endommagés en raison de l'activation du métabolisme au niveau cellulaire.

Si vous ressentez un engourdissement sur les deux jambes avec une hernie intervertébrale, prenez immédiatement une position couchée horizontale sur une surface ferme et de niveau et appelez une équipe d'ambulance. Cette condition est endémique à propos de la compression de la moelle épinière. Avec une compression prolongée, une paralysie complète du bas du corps, y compris des organes internes, est possible. Il s'agit d'une condition qui nécessite des soins médicaux d'urgence. Cela est souvent observé avec séquestration de la hernie intervertébrale dans le canal rachidien. Le noyau pulpeux, en mouvement, irrite les membranes durales et elles s'enflamment. La myélite est une menace.

Traitement de l'engourdissement des jambes avec une hernie de la colonne vertébrale

S'il y a un engourdissement des jambes avec une hernie, le traitement doit être commencé immédiatement. Pour ce faire, vous devez contacter votre neurologue ou vertébrologue dès que possible. Ces médecins effectueront tous les examens nécessaires et décideront d'un traitement conservateur ou recommanderont une intervention chirurgicale. En règle générale, une opération pour retirer le disque est nécessaire si le noyau pulpeux s'est séparé et qu'il a pénétré dans le canal rachidien. Dans ce cas, il existe un risque élevé de paralysie du corps du patient et même de mort en raison d'une violation totale de la fonction du système nerveux autonome. Par conséquent, la chirurgie est indiquée comme une urgence.

Dans tous les autres cas, le traitement de l'engourdissement des jambes avec une hernie de la colonne vertébrale est effectué de manière conservatrice. Par exemple, dans notre clinique de thérapie manuelle, les techniques d'exposition suivantes sont utilisées dans ce processus:

  • étirement manuel de la colonne vertébrale dans la région lombaire - vous permet d'éliminer la pression de la fibre nerveuse et de restaurer la sensibilité;
  • l'ostéopathie restaure l'intégrité du disque (il y a une réduction de la protrusion herniaire), déclenche une microcirculation perturbée de sang et de liquide lymphatique dans la lésion;
  • le massage améliore l'élasticité des muscles et des tissus mous, soulage leur hypertonie, améliore la circulation sanguine, améliore la nutrition diffuse du cartilage;
  • réflexologie (acupuncture) - en raison de l'impact sur les points biologiquement actifs du corps humain, les processus de régénération des tissus cartilagineux endommagés sont lancés;
  • la physiothérapie améliore le métabolisme au niveau cellulaire, augmente l'agrégation tissulaire et accélère le processus de récupération;
  • la kinésiothérapie et les exercices thérapeutiques rétablissent l'activité motrice et améliorent l'état du cadre musculaire arrière, ce qui garantit l'absence de rechute dans un avenir prévisible;
  • la vaporisation laser vous permet de restaurer l'intégrité de l'anneau fibreux.

Le traitement de l'engourdissement des jambes avec une hernie de la colonne lombaire est toujours développé individuellement. Par conséquent, nous vous recommandons de consulter un médecin. Inscrivez-vous dès maintenant pour un premier rendez-vous gratuit avec un vertébrologue ou un neurologue. Utilisez pour cela le formulaire, qui se trouve plus loin sur la page.

Rappelles toi! L'automédication peut être dangereuse! Voir un docteur

Que faire si la jambe fait mal et engourdit avec une hernie de la colonne vertébrale

Beaucoup connaissent la sensation lorsque, après une longue immobilité, les muscles des jambes deviennent engourdis, des picotements ou la chair de poule apparaissent. Ils passent rapidement si vous marchez un peu ou massez votre membre.

Mais si un tel engourdissement se produit fréquemment, la jambe fait mal même après un massage ou une activité physique, la cause peut être une hernie lombaire.

Pourquoi les jambes sont douloureuses en raison d'un mal de dos

Les jambes peuvent-elles faire mal à la colonne vertébrale? Pourquoi la douleur survient-elle? Les jambes font-elles vraiment mal à cause de la colonne vertébrale ou y a-t-il d'autres raisons?

Les causes d'engourdissement et de douleur dans les membres inférieurs sont nombreuses, seul un médecin peut dire après un examen approfondi qu'il provoque des sensations désagréables.

Mais si l'examen a révélé une hernie de la section vertébrale, alors, très probablement, une douleur aux jambes, accompagnée d'une violation de la sensibilité, est la cause. Le mécanisme de développement des manifestations douloureuses peut avoir 2 options:

  • Une hernie comprime les processus nerveux voisins, provoquant une violation de la sensibilité ou de la douleur dans les membres inférieurs. Cette option est la plus courante, trouvée chez la plupart des patients. Dans une telle situation, ils disent qu'une hernie de la colonne lombaire provoque un engourdissement de la jambe. La survenue d'un syndrome de violation de la sensibilité indique que les manifestations herniaires n'ont pas été détectées à temps, la maladie est passée à un stade plus avancé.
  • Un myospasme réflexe et de longue durée, provoqué par une protrusion herniaire, peut provoquer une violation de la sensibilité et des manifestations douloureuses dans les muscles des jambes. Le plus souvent, ce sont des crampes ou des picotements désagréables.

Mais même si, pour des raisons médicales, la saillie herniaire a été enlevée, un engourdissement de la jambe peut survenir après l'ablation de la hernie.

En règle générale, ce symptôme est une conséquence de l'opération et disparaît progressivement au cours de la rééducation, ce qui prend beaucoup de temps..

Premiers secours

Que faire lorsque la jambe engourdit avec une hernie de la colonne vertébrale? Comment vous aider?

Si de tels symptômes surviennent, il ne faut pas oublier que seul, à la maison, il ne sera pas possible de soulager l'engourdissement et les spasmes musculaires. Seul un traitement complet en temps opportun sous surveillance médicale peut prévenir d'éventuelles complications pouvant provoquer une hernie dans le bas du dos.

Mais afin de réduire ou d'éliminer temporairement les sensations désagréables, vous pouvez utiliser:

  • Massage d'un membre avec toute pommade chauffante anesthésique (Ortofen, Finalgon, Diclofenac).
  • Patchs orthopédiques, en cas de myospasme prolongé. Les patchs peuvent être achetés dans une pharmacie sans ordonnance, ils aideront à soulager la tension des muscles spasmodiques, à améliorer la circulation sanguine des tissus.
  • Exercices de physiothérapie visant à détendre et étirer les lombaires. Ils aideront à réduire l'intensité du serrage des racines nerveuses par le processus herniaire..

Comment les troubles de la sensibilité sont-ils traités?

Nous avons diagnostiqué une hernie de la colonne vertébrale, maintenant ça me tire la jambe, ça fait mal. Comment traiter? - de nombreux malades posent cette question.

Toutes les procédures de traitement sont prescrites par un neurologue après un examen approfondi. Dans ce cas, le traitement principal ne vise pas à éliminer les douleurs aux jambes avec une hernie de la colonne vertébrale, mais à éliminer la cause des symptômes pathologiques.

Le traitement chirurgical est rarement effectué, en règle générale, une thérapie conservatrice est utilisée, qui comprend:

  1. L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, le plus souvent avec un cours d'injection pendant 5-7 jours. Après la disparition des manifestations aiguës du patient, elles sont transférées vers des médicaments adaptés à une thérapie à long terme. Habituellement, pendant la période subaiguë, des médicaments sélectifs qui ont un effet analgésique sont utilisés. Leur posologie est soigneusement calculée en tenant compte des caractéristiques de la maladie et du corps du patient.
  2. La nomination de médicaments qui améliorent l'apport sanguin aux processus nerveux, souvent sous forme d'injections intramusculaires ou de perfusion intraveineuse.
  3. Rendez-vous pour soulager l'état d'un patient de relaxants musculaires avec un effet relaxant et analgésique. Dans les cas graves, l'utilisation de blocages vertébraux est possible..
  4. L'utilisation de chondroprotecteurs qui contribuent à la restauration partielle du cartilage dans les disques intervertébraux.
  5. Physiothérapie. Bonne aide pendant la phase subaiguë d'électrophorèse, de magnétothérapie.
  6. Massage du dos et des jambes.
  7. Gymnastique médicale sous surveillance médicale.

S'il s'est avéré que la cause du trouble de la sensibilité était un mal de dos, vous ne devriez pas essayer de le guérir vous-même.

L'automédication peut provoquer des complications telles que l'hypoxie des muscles spasmodiques, ce qui entraîne une violation de leurs fonctions et une nutrition du nerf rétréci, ce qui provoque une violation de l'innervation musculaire. Tout cela peut entraîner une invalidité de longue durée, conduire à une invalidité..

Avec une hernie lombaire, il est recommandé de se livrer à des exercices de déchargement ou isométriques, car ils sont également correctement appelés par le médecin de la thérapie par l'exercice et la médecine sportive Alexander Bonin.

Si vous souhaitez plus d'informations et des exercices similaires pour la colonne vertébrale et les articulations d'Alexandra Bonina, consultez les documents ci-dessous.

Informations utiles supplémentaires:

Vous regardez des documents plus utiles dans mes réseaux sociaux:

Déni de responsabilité

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ou à des fins médicales. Cet article ne remplace pas les conseils médicaux d'un médecin (neurologue, thérapeute). Veuillez d'abord consulter votre médecin pour connaître la cause exacte de votre problème de santé..

Je serai très reconnaissant si vous cliquez sur l'un des boutons
et partagez ce matériel avec vos amis :)

Méthodes de traitement de l'engourdissement du pied avec une hernie de la colonne vertébrale

L'engourdissement du pied avec une hernie de la colonne vertébrale est l'un des symptômes les plus courants de cette pathologie. Lorsqu'il apparaît, vous devez immédiatement consulter un spécialiste (vertébrologue). Dans cet article, nous allons essayer de comprendre pourquoi ce problème apparaît et quelle thérapie est indiquée pour ces patients..

Qu'est-ce qu'une hernie intervertébrale?

Le disque intervertébral est une formation de tissu conjonctif qui sert de connexion et d'amortisseur entre les vertèbres, et assure également la mobilité de la colonne vertébrale. Il se compose d'un anneau fibreux dense et d'un noyau gélatineux. Cette structure permet au disque intervertébral d'empêcher la compression des vaisseaux sanguins, des faisceaux nerveux qui passent près des vertèbres et leur traumatisme.

Sous l'influence d'un certain nombre de facteurs, un disque peut perdre son élasticité. Des microfissures s'y forment. Il est déformé et aminci. À la suite de cela, les vertèbres sont connectées, écrasant le disque. Il fait saillie au-delà de la vertèbre, appuyant sur les racines des nerfs et des vaisseaux sanguins. Cela s'accompagne d'une inflammation et d'un gonflement. Cette pathologie est appelée hernie intervertébrale. Lombaire souffre généralement.

Cette pathologie se manifeste:

  1. Engourdissement des membres inférieurs;
  2. Syndrome de la douleur;
  3. Diminution de la sensibilité dans les membres inférieurs;
  4. Coordination altérée des mouvements;
  5. Diminution de la force musculaire;
  6. Position forcée du corps.

L'engourdissement du pied est une diminution de la sensibilité dans les membres inférieurs ou sa perte complète. Il peut apparaître avec une variété de pathologies, accompagnées d'une altération de la circulation sanguine et de la compression des fibres nerveuses, y compris avec une hernie intervertébrale.

Engourdissement du pied avec une hernie: caractéristiques du symptôme

Un engourdissement du pied peut survenir avec un certain nombre de pathologies de la colonne vertébrale. Ce symptôme avec une hernie discale a un certain nombre de caractéristiques qui aident les médecins à poser le bon diagnostic..

En raison de l'œdème des tissus voisins, ainsi que de la compression des racines des nerfs rachidiens, le patient ressent:

  • "Chair de poule" sur la peau des membres inférieurs;
  • Douleur;
  • Engourdissement;
  • Sentiment de «stopper» les pieds.

Habituellement, l'engourdissement est précédé de maux de dos (généralement dans les lombaires), qui descendent progressivement vers la face interne du genou et du pied. Le plus souvent, la jambe gauche souffre. Puis «chair de poule» et «cotonnade» apparaissent. Le patient cesse de sentir pleinement le pied, ce qui est appelé engourdissement en médecine.

Dans cette condition, le patient peut à peine marcher, et en essayant de bouger, il peut être blessé. Les symptômes peuvent être aggravés par une exposition prolongée à une position statique (assis sur une chaise, debout au même endroit). De plus, la composante douleur augmente avec l'effort physique, la toux, etc..

Diagnostic de la douleur et de l'engourdissement des jambes

Pour sélectionner le bon vecteur pour le traitement de ce symptôme, le médecin doit procéder à un examen complet du patient. Cela commence par une enquête et un examen. Lors de l'examen, la posture forcée que le patient prend se remarque. Le membre inférieur peut être froid; les cheveux peuvent s'aggraver. Dans la région lombaire, il peut y avoir un gonflement et une rougeur, une augmentation de la température locale.

Ensuite, vous devez passer par un ensemble d'études en laboratoire et instrumentales qui aideront à établir plus précisément la cause de la maladie:

  • Analyse sanguine générale. Il peut présenter une légère inflammation..
  • Chimie sanguine. Peut détecter des perturbations hydroélectrolytiques, une augmentation de l'acide urique avec goutte, ainsi qu'un processus inflammatoire.
  • Recherche microbiologique. Identifie les agents responsables de l'arthrite réactive et exclut la hernie.
  • Analyse sérologique. Aide également à identifier le facteur rhumatoïde..
  • Radiographie de la colonne vertébrale. Aide à identifier le déplacement des disques intervertébraux, la saillie herniaire. Ce n'est pas la méthode de recherche la plus informative, mais plus rentable d'un point de vue financier.
  • IRM de la colonne vertébrale. Cette étude est plus informative et aide à identifier même les plus petites protubérances herniaires qui provoquent des symptômes..
  • L'étude de la fonction des vaisseaux du membre inférieur. Pour ce faire, vous pouvez utiliser le scanner vasculaire duplex des membres inférieurs, l'angiographie ou la rhéovasographie des artères des membres inférieurs. Toutes ces méthodes de recherche instrumentale permettent de déterminer le niveau de circulation sanguine dans les membres inférieurs, d'identifier la cause immédiate d'engourdissement des pieds.

Ces données aideront à choisir les caractéristiques de la thérapie, recommandent des méthodes qui éliminent non seulement les symptômes désagréables, mais peuvent également faire face à la cause de la maladie..

Méthodes de traitement

L'engourdissement des pieds avec une hernie de la colonne vertébrale doit être traité de manière globale. Les patients se voient prescrire un certain nombre de médicaments, de physiothérapie, de gymnastique. Si les méthodes de thérapie conservatrices ne vous aident pas, vous devez recourir à des méthodes radicales.

Thérapie conservatrice

Les médicaments sont un moyen de soulager les symptômes. Ils aident à exacerber la pathologie et visent également à éliminer l'inflammation, l'œdème des tissus voisins. Le plus souvent utilisé:

  • Analgésiques Ils peuvent être utilisés sous forme de comprimés ou d'injections intramusculaires. Ces médicaments incluent Ketonal, Diclofenac.
  • Anti-inflammatoires. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés pour éliminer efficacement le processus inflammatoire et l'œdème. Cela inclut des médicaments tels que le nimesil, le piroxicam, le kétoprofène.
  • Thérapie décongestionnante. Il est nécessaire d'éliminer l'œdème et de serrer les vaisseaux et les racines nerveuses. Appliquer les médicaments "Indométhacine", "Diacarbe", "L-lysine escinate." Ils peuvent être présentés en comprimés, injections et onguents.
  • Gels et onguents à usage externe. Ces fonds sont appliqués à la région lombaire. Ils ont un effet complexe: ils réchauffent les muscles, les détendent, éliminent le pincement de la hernie et ont un effet analgésique local. Les moyens efficaces sont considérés comme "Denebol", "Diclofenac-onguent", etc..
  • Préparations de vitamine B-12. Ils aident à renforcer la paroi vasculaire, à restaurer la conduction des impulsions le long des fibres nerveuses endommagées.
  • Chondroprotecteurs. Ces fonds contribuent à renforcer le disque intervertébral, à prévenir sa saillie. En règle générale, les vertébrologues utilisent les médicaments "Don", "Teraflex", "Arthra" et "Toad stone".

Gels et onguents à usage externe Chondroprotecteurs Préparations de vitamine B-12

Les médicaments doivent être sélectionnés par un spécialiste, en fonction des symptômes, en particulier de l'évolution de la pathologie et de la tolérance des médicaments à chaque patient..

Physiothérapie

La physiothérapie suivante fait partie intégrante du traitement de l'engourdissement des pieds avec hernie intervertébrale:

  1. Cryothérapie;
  2. Chauffage laser
  3. Ultrason;
  4. Phonophorèse;
  5. Électrophorèse avec introduction de médicaments ("Karipazim", "Diclofenac").

N'abandonnez pas non plus la thérapie manuelle. Il vous permet d'éliminer les spasmes, la tension des muscles du bas du dos, restaure le fonctionnement du lit vasculaire et aide à libérer le nerf retenu.

Les techniques manuelles efficaces sont:

  • Traction vertébrale;
  • Acupuncture;
  • Massothérapie;
  • Réflexologie.

Dans une attaque aiguë, les experts recommandent également de pratiquer des exercices thérapeutiques. Il aide à éliminer la violation de la protrusion herniaire, à réchauffer le squelette musculaire et à reprendre la circulation sanguine dans le membre affecté..

Entre les attaques, une activité physique adéquate est également recommandée. Il aidera à renforcer les muscles, empêchant ainsi le déplacement des vertèbres et le pincement de la hernie, ainsi qu'à conduire une extension naturelle de la colonne vertébrale. Les plus efficaces sont la natation et la gymnastique sous-marine. Ils ont doucement un effet bénéfique sur l'état de la colonne vertébrale, aident à lutter efficacement contre l'engourdissement des pieds..

Traitement chirurgical

En l'absence de l'effet d'une thérapie conservatrice, d'un engourdissement significatif (jusqu'à une perte complète de sensibilité) et d'une composante douloureuse prononcée, l'ablation chirurgicale d'une hernie du disque intervertébral peut être recommandée. Il s'agit d'une intervention chirurgicale complexe et volumineuse, qui peut une fois pour toutes soulager le patient des symptômes douloureux, ainsi que des complications graves.

Exacerbation

Il est toujours plus facile de prévenir un problème que de le résoudre. Pour éviter l'engourdissement des pieds avec des hernies des disques intervertébraux, des recommandations spéciales doivent être observées:

  1. Refuser de soulever de lourdes charges;
  2. Ne portez pas de sacs dans une main / sur une épaule;
  3. Participez à des sports doux;
  4. Dormez sur un matelas orthopédique, c'est-à-dire un matelas dur;
  5. Organisez correctement le lieu de travail.

Prenez soin de votre colonne vertébrale dès le plus jeune âge et vous ne sentirez jamais sur vous-même l'engourdissement des pieds avec une hernie..