Changements dégénératifs-dystrophiques dans la colonne vertébrale

  • Arthrose

Les maladies dégénératives de la colonne vertébrale sont une conséquence de la perte d'élasticité des disques intervertébraux, qui a été influencée par un mode de vie sédentaire, un surpoids et une mauvaise posture. La destruction des tissus des os, des ligaments, des articulations entraîne une violation des processus métaboliques dans les organes, le manque d'une bonne nutrition des cellules. L'épaississement, la perte de la forme des vertèbres des disques intervertébraux entraîne des hernies, des fissures, des terminaisons nerveuses pincées, des mouvements limités, une perte de capacité de travail et un handicap à des stades avancés.

Les causes

Le corps humain est naturellement doté de la capacité de répartir la charge physique sur la colonne vertébrale. Avec une bonne posture, un corset solide en tissu musculaire résiste aux «tests» sans conséquences désagréables. Les personnes qui ne pratiquent pas de sport ou d'activité physique amènent les ligaments et les muscles à un état de faiblesse, c'est pourquoi la destruction des disques intervertébraux se produit. Un exercice excessif incompatible avec les capacités physiques nuit également au corps..

Les changements dystrophiques de la colonne vertébrale surviennent en raison d'un mode de vie inactif. Pendant l'effort physique, le cartilage, les ligaments et les autres tissus non préparés gaspillent l'humidité, formant des larmes et des fissures. Le manque d'approvisionnement en sang dans les disques intervertébraux exacerbe le processus de réparation des tissus.

Les changements dégénératifs de la colonne lombaire sont causés par diverses raisons, indépendamment de l'âge, du mode de vie passif ou actif. Les principaux phénomènes:

  • Vieillissement des cellules et des tissus corporels, ce qui entraîne une détérioration de l'apport alimentaire, des substances nécessaires;
  • Prédisposition génétique;
  • Tabagisme, consommation excessive d'alcool et autres mauvaises habitudes;
  • Affaiblissement des ligaments et des muscles causé par un mode de vie sédentaire;
  • Graisse corporelle;
  • Manque de substances nécessaires dans l'alimentation;
  • Collection dans la sphère hormonale;
  • Maladies infectieuses et inflammations;
  • Microtraumatisme et blessures des ligaments, des muscles et de la colonne vertébrale résultant d'une charge excessive;
  • Une charge forte lors du levage d'objets lourds;
  • Exercice ou sports liés à l'abondance des charges sur les lombaires.

Panneaux

Les changements dystrophiques de la maladie de la colonne vertébrale se déroulent lentement et durent de nombreuses années.Par conséquent, il n'est pas toujours possible de déterminer immédiatement les premiers symptômes et de consulter immédiatement un spécialiste. Les gens qui recourent aux méthodes folkloriques, sans examens, un diagnostic établi avec précision, aggravent leur propre situation. Lors de l'examen par IRM ou radiographie, des changements dans la colonne vertébrale sacrée sont révélés, qui sont fortement influencés par le pouvoir destructeur de la pathologie.

Les maladies dystrophiques de la colonne vertébrale se manifestent par les symptômes suivants:

  • Douleur douloureuse dans la région lombaire, gagnant en force lorsqu'une personne s'assoit, se penche, subit d'autres charges. Il s'apaise pendant une période de sommeil la nuit;
  • Les changements dégénératifs dans les disques intervertébraux se manifestent par des douleurs dans les fesses, les membres inférieurs;
  • L'activité des départements de la colonne vertébrale diminue;
  • La performance des organes situés dans le bassin est altérée;
  • Avec une maladie dystrophique dégénérative de la colonne vertébrale, la région du sac lombaire gonfle et rougit;
  • Une personne se fatigue plus rapidement;
  • L'engourdissement et les picotements des fesses et des jambes sont ressentis;
  • Les changements dystrophiques altèrent la démarche.

En l'absence de traitement pour les changements dystrophiques dégénératifs de la colonne vertébrale, les processus aggravent la circulation sanguine, provoquant une parésie ou une paralysie.

Liste des maladies

Les changements dégénératifs de la colonne vertébrale indiqueront le tableau général des pathologies accompagnées de processus douloureux. Les caractéristiques et les signes de changements dystrophiques sont résumés par plusieurs maladies qui se développent ensemble ou séparément.

  • En raison des changements dystrophiques, de l'amincissement des vertèbres, une ostéochondrose chronique se produit;
  • La destruction des vertèbres par chondrose par l'apparition de microfissures apparaît chez les jeunes subissant de fortes charges sur les vertèbres, les disques intervertébraux;
  • Avec des changements dystrophiques dégénératifs de la colonne vertébrale, une spondylose se produit. Il y a des excroissances depuis les bords des vertèbres, au fil du temps, les possibilités d'action de la colonne vertébrale sont limitées en raison de l'ossification;
  • Les vertèbres sont détruites en raison de dommages aux articulations entre elles. Un tel changement dystrophique dégénératif est appelé spondylarthrose. Comme pour la spondylose, des excroissances osseuses apparaissent, provoquant de fortes sensations de champ avec tout type de mouvement;
  • Les résultats des changements dystrophiques dans les corps vertébraux se manifestent par une hernie formée entre les vertèbres, dont la cause est une fracture de l'anneau fibreux du disque. La compression et la saillie des racines nerveuses provoquent de la douleur.

Méthodes de traitement

Les tâches face aux thérapies: se débarrasser de la douleur dans le domaine de la pathologie, ralentir le cours du processus dystrophique, restaurer la force musculaire, restaurer les tissus osseux et cartilagineux, donner à la colonne vertébrale son ancienne mobilité.

La colonne vertébrale est retirée, des bandages orthopédiques sont prescrits, la mobilité est limitée en cas de période aiguë de la maladie. Des médicaments sont prescrits pour soulager la douleur et accélérer le processus de guérison: injections hormonales, blocage de la novocaïne, AINS. Des exercices de physiothérapie, de massage et de physiothérapie sont prescrits pendant la rémission. Lorsque le traitement des changements dystrophiques n'apporte pas de résultats, la douleur ne diminue pas, la chirurgie est prescrite par les chirurgiens.

Un régime spécial qui s'intègre dans le complexe global de la lutte contre la maladie est bénéfique. Aliments utiles riches en calcium, vitamines. La durée du processus de traitement dépend de la force des lésions dégénératives dégénératives de la colonne vertébrale. Un recours rapide à l'aide vous permet de vous débarrasser de la pathologie en douze mois, rétablissant pleinement la santé de votre colonne vertébrale.

Les préparatifs

Anti-inflammatoires non stéroïdiens, les analgésiques vous permettent de soulager la douleur. Les relaxants musculaires sont prescrits pour se débarrasser des spasmes dans les tissus musculaires. Les complexes de vitamines du groupe B, les médicaments qui accélèrent la circulation sanguine, les médicaments sédatifs soutiennent, nourrissent le corps. Les chondroprotecteurs responsables de la restauration du cartilage sont utilisés à la fois pour usage externe et interne. Les comprimés, les onguents et les gels sont prescrits par un médecin, sur la base du tableau clinique général. Avec un traitement complexe, la dystrophie vertébrale arrête le développement.

Physiothérapie

En rémission avec douleur absente, le processus inflammatoire est prescrit:

  • Massage, accélération du flux sanguin dans le corps, amélioration du métabolisme;
  • Thérapie manuelle, restauration de l'emplacement de chaque vertèbre;
  • Acupuncture, magnétothérapie, électrophorèse, UHF.

Physiothérapie

Peu de gens savent qu'un concept tel que la thérapie par l'exercice permet non seulement d'améliorer la mobilité vertébrale, mais aussi d'avoir un effet positif sur l'ensemble du corps:

  • Ralentir le développement pathologique de la maladie;
  • Améliorez les processus du métabolisme et des composants, augmentez le niveau de circulation sanguine;
  • Restaurer une apparence ancienne saine, une structure de posture;
  • Renforcez la base du corset des muscles;
  • Augmente la mobilité des vertèbres, maintient l'élasticité de tous les éléments.

La prévention

Des règles simples élaborées par des spécialistes de nombreuses cliniques du monde entier permettent de préserver la santé et un mode de vie actif jusqu'à un âge avancé, sans avoir de problèmes avec toutes les parties de la colonne vertébrale.

  • Évitez les effets de l'humidité ou de l'hypothermie du dos;
  • Ne faites pas de mouvements brusques, n'exercez pas de charges importantes sur la colonne vertébrale;
  • Renforcez les muscles spinaux en faisant de l'exercice;
  • Échauffez-vous régulièrement, ne vous asseyez pas dans la même position pendant une période prolongée;
  • Prenez soin de votre alimentation en l'enrichissant de minéraux et de complexes vitaminiques.

Je vous conseille de lire plus d'articles sur le sujet

Auteur: Petr Vladimirovich Nikolaev

Le médecin est un thérapeute manuel, un traumatologue orthopédiste, un thérapeute à l'ozone. Méthodes d'exposition: ostéopathie, relaxation post-isométrique, injections intra-articulaires, technique manuelle douce, massage des tissus profonds, technique analgésique, craniothérapie, acupuncture, administration intra-articulaire de médicaments.

Modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique

Les maladies dégénératives de la colonne vertébrale sont une pathologie courante qui affecte les patients de divers groupes d'âge. Il est basé sur la malnutrition des tissus osseux et cartilagineux, leur usure antérieure.

Les maladies dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique ne sont pas aussi courantes que les lésions d'autres segments et ne présentent pas de symptômes aussi vifs que, par exemple, l'ostéochondrose de la colonne cervicale ou la hernie intervertébrale située dans la région lombaire.

En conséquence, de telles maladies sont souvent diagnostiquées à un stade déjà avancé du cours..

Qu'est-ce que les lésions dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique

À partir de 12 vertèbres, côtes et sternum, un cadre solide est formé - la poitrine. En raison de la petite hauteur des disques et de la longue longueur des apophyses épineuses des vertèbres, ce département a une mobilité limitée - une structure rigide est nécessaire pour maintenir l'intégrité des organes vitaux.

La forme caractéristique des vertèbres de la région thoracique, le recourbement naturel crée des conditions dans lesquelles les disques intervertébraux sont moins susceptibles d'être blessés et ont moins de charge. Par conséquent, DZDP dans ce département se développe moins souvent et plus lentement.

Les maladies dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique sont un groupe de pathologies osseuses et cartilagineuses, qui se manifestent par une perte d'élasticité et une usure prématurée de ses structures.

Types de DDZP dans la poitrine:

  • ostéochondrose;
  • saillie et hernie du disque intervertébral;
  • spondylarthrose;
  • ostéoarthrose.

Les causes

Les changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique se forment avec l'âge dans tous les tissus et organes. Parfois, de tels changements sont détectés chez les jeunes patients. Le développement précoce du DDZP dans la colonne vertébrale thoracique est favorisé par:

  • troubles congénitaux de la forme de la colonne vertébrale (cyphose et scoliose);
  • poste de travail forcé;
  • posture incorrecte;
  • malnutrition héréditaire du cartilage;
  • antécédents de blessures;
  • surcharge physique;
  • l'ostéoporose;
  • une carence en oligo-éléments, en particulier en calcium et en magnésium, entraîne une violation de la structure du tissu osseux et un dysfonctionnement nerveux;
  • troubles métaboliques et maladies du système endocrinien;
  • troubles hormonaux: prise de médicaments hormonaux, ménopause chez la femme.

Les facteurs de risque qui contribuent au développement de maladies dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale comprennent les conditions suivantes:

  • fumeur;
  • consommation d'alcool;
  • inactivité physique;
  • forte croissance;
  • en surpoids;
  • hypothermie fréquente;
  • prédisposition génétique.

Tout d'abord, les éléments des disques intervertébraux constitués de tissu conjonctif sont affectés. Il y a convergence des vertèbres. En raison de l'augmentation de la charge, des excroissances se forment - grâce à elles, la répartition de la charge est plus uniforme.

Cependant, en réponse à la formation de croissances, un spasme musculaire se forme. Le tissu musculaire tendu empêche la circulation du sang artériel vers les organes et la colonne vertébrale. Avec l'évolution de la maladie, le mouvement dans la partie affectée de la colonne vertébrale est difficile.

Manifestations cliniques

En règle générale, les changements dégénératifs de la colonne vertébrale thoracique apparaissent tardivement lorsque la maladie s'est déjà développée. La gravité des symptômes dépend de la gravité de l'inflammation du cartilage et du pincement de la moelle épinière et de ses racines.

L'ostéochondrose de la colonne thoracique se développe à la suite de changements dans les tissus du disque intervertébral: le noyau sèche et perd ses propriétés, l'anneau fibreux s'amincit, des fissures apparaissent dessus.

Les racines vertébrales sont pincées, le processus inflammatoire commence, cela entraîne des douleurs. Avec la progression, l'ostéochondrose affecte non seulement les disques intervertébraux, mais aussi l'appareil ligamento-articulaire de la colonne vertébrale.

Contrairement à l'ostéochondrose cervicale et lombaire, l'ostéochondrose thoracique a un cours caché, les symptômes suivants de la maladie existent:

  • dorsago - une douleur aiguë qui survient après une longue recherche d'une position, la respiration est difficile lors d'une attaque;
  • dorsalgie - douleur inexprimée localisée dans la lésion, s'intensifie pendant la respiration profonde et la flexion;
  • douleur entre les côtes en marchant;
  • sensation de pression autour de la poitrine;
  • paresthésie - un changement de sensibilité;
  • démangeaisons, brûlures;
  • desquamation de la peau;
  • gorge irritée.

Les premiers symptômes sont caractéristiques de la spondylarthrose thoracique:

  • douleur de traction, localisée dans le foyer pathologique, son intensification pendant le mouvement est caractéristique, en cas de pincement de la racine, la douleur rayonne le long du nerf intercostal;
  • raideur;
  • paresthésie: picotements, engourdissement;
  • dysfonction thoracique;
  • la formation d'une respiration superficielle et fréquente;
  • avec le développement de la spondylarthrose, la courbure de la colonne vertébrale est possible.

L'ostéoarthrose de la colonne vertébrale thoracique se forme en raison de changements dans le tissu osseux et les disques intervertébraux. Les éléments individuels des vertèbres deviennent plus épais, les ligaments perdent leur élasticité. Aux premiers stades de la maladie, il est difficile de diagnostiquer l'arthrose en raison de l'absence de symptômes spécifiques. À un stade ultérieur, les symptômes suivants apparaissent:

  • les douleurs périodiques dans le dos et la poitrine ne provoquent pas d'inconfort aigu, augmentent en douceur, sur plusieurs mois, s'intensifient pendant la flexion, effectuant un travail physique, au plus fort de l'inspiration.
  • "Poitrine lumbago" - douleur aiguë et aiguë, les patients qui ont souffert d'un tel symptôme d'arthrose le comparent avec un coup de couteau entre les omoplates; la douleur est aggravée par l'extension après un séjour prolongé en position assise, la respiration est difficile, les muscles sont tendus;
  • le syndrome radiculaire se développe rarement.

La sensation de douleur légère dans la colonne vertébrale ne signifie pas que la maladie est à un stade précoce de développement. Au contraire, c'est un signal que l'ostéoarthrose s'est déjà développée. En l'absence de traitement, cette maladie entraîne des complications, dont l'une est une hernie intervertébrale.

La hernie intervertébrale thoracique se forme le plus souvent dans les vertèbres inférieures, près du bas du dos. Quand il grandit, il comprime les racines vertébrales. C'est ce qui provoque le développement des violations. Au stade initial, le patient ressent une sensation de brûlure, un inconfort et une limitation de la mobilité. À mesure que la maladie progresse, les symptômes suivants se rejoignent:

  • douleur entre les omoplates;
  • douleur à l'estomac et au cœur d'intensité variable: de douloureuse à aiguë; arrêt respiratoire;
  • faiblesse musculaire;
  • violation de la sensibilité des membres supérieurs;
  • parésie des mains;
  • avec une évolution sévère et une étendue de la lésion, une paralysie peut se développer; violation de la posture.

Des sensations douloureuses surviennent lors de l'exécution de mouvements: en levant les bras, même en marchant. Plus la maladie est négligée, plus les manifestations sont prononcées et plus la hernie presse les racines et la moelle épinière, plus les manifestations sont diverses..

Complications

Sans traitement approprié, le DDDZ entraîne une pathologie dans les tissus voisins, un dysfonctionnement thoracique. En raison de la compression des nerfs et des vaisseaux sanguins, une dystonie végétative-vasculaire se forme, se manifestant par des étourdissements, des maux de tête et, dans les cas graves, des évanouissements.

Dans le contexte de la fatigue, des attaques de panique se développent - des attaques soudaines et incontrôlées de peur, accompagnées d'un rythme cardiaque fréquent et d'un manque d'air. En raison du remplacement des racines de la moelle épinière de la région thoracique, une névralgie intercostale se forme, qui présente des signes similaires à d'autres maladies: dommages au cœur et au système respiratoire.

Diagnostique

La radiographie, la myélographie, l'imagerie calculée et la résonance magnétique sont utilisées pour diagnostiquer le DDZP.

Tout d'abord, la radiographie est réalisée. Cette méthode de recherche consiste à obtenir des images de zones individuelles de la colonne vertébrale. Pour plus d'informations, une radiographie ciblée est réalisée. Signes de DZDP déterminés à l'aide de cette méthode: diminution de la hauteur des disques, déformation des processus, subluxation des vertèbres, présence d'ostéophytes. Si la radiographie n'a pas donné les résultats nécessaires, d'autres types d'examens sont effectués..

La myélographie vous permet d'examiner la moelle épinière en introduisant un agent de contraste sous la muqueuse de la moelle épinière. Ainsi, des zones de rétrécissement sont détectées. La myélographie est une procédure invasive complexe, par conséquent, elle ne peut être effectuée qu'en cas de suspicion de sténose..

La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique fournissent plus d'informations que les autres méthodes. Les changements MR-dégénératifs-dystrophiques suivants sont détectés: en raison d'une diminution de la quantité de liquide, les disques affectés paraissent plus sombres que ceux sains, la plaque cartilagineuse du corps est usée, des ruptures, des protubérances, des protubérances herniaires sont observées.

Traitement

Les tâches du médecin et du patient dans le traitement des changements dystrophiques de la colonne vertébrale: soulagement de la douleur, réduction du taux de destruction, restauration de la structure du cartilage et du tissu osseux, retour de la mobilité à la table vertébrale. La thérapie doit être complète, elle comprend les éléments suivants:

  • régime;
  • thérapie médicamenteuse;
  • utilisation d'un corset orthopédique;
  • thérapie manuelle et massage;
  • physiothérapie;
  • physiothérapie;
  • chirurgie.

Si une telle maladie est détectée, un régime alimentaire doit être observé: les aliments doivent être riches en vitamines, minéraux, dont le calcium. Dans la période aiguë, le traitement commence par la prise de repos au lit.

Cela dure généralement de 4 à 6 jours. Si nécessaire, une immobilisation à court terme est appliquée - le port de dispositifs de support contribue à réduire la charge.

À mesure que les symptômes disparaissent, l'activité motrice normale devrait revenir progressivement..

La méthode médicamenteuse pour le traitement du DDZP prévoit la nomination des types de médicaments suivants:

  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent réduire l'enflure, l'inflammation, éliminer la douleur (kétans, diclofénacc);
  • analgésiques, y compris le blocus;
  • relaxants musculaires pour soulager les spasmes musculaires (midocalm, sirdalud);
  • thérapie vitaminique et prise de complexes minéraux;
  • sédatifs (célécoxib, movalis);
  • chondroprotecteurs (terflex, chondroïtine);
  • préparations vasculaires (trental).

Les analgésiques sont utilisés avec précaution, car ils n'éliminent pas les causes de la pathologie, mais vous permettent uniquement de traiter les symptômes de la maladie. Après la disparition des symptômes actifs, la thérapie est effectuée à l'aide d'un massage et d'une thérapie manuelle. Ces techniques vous permettent de soulager les tensions dorsales, de réduire la douleur. Il est recommandé d'effectuer ces procédures uniquement avec des massothérapeutes professionnels..

La physiothérapie d'exercice est effectuée sous la supervision d'un spécialiste, et après l'affaissement des symptômes et l'atténuation de l'état du patient, vous pouvez continuer les cours à la maison.

Des exercices spéciaux peuvent éliminer la raideur de la colonne vertébrale et renforcer la composante musculaire du dos. La thérapie par l'exercice aide à réduire le taux du processus pathologique et améliore le métabolisme.

Renvoie une posture correcte, augmente la mobilité vertébrale et l'élasticité de tous les composants de l'appareil ligamentaire de la colonne vertébrale.

Parmi les physiothérapeutiques, il existe un grand nombre de techniques pouvant soulager la douleur et détendre les muscles. L'électrophorèse, l'inductothermie et l'échographie les plus courantes. La thérapie par ultrasons soulage l'inflammation et la douleur, améliore la microcirculation dans les tissus.

Pendant l'électrophorèse, le corps du patient est exposé au courant électrique avec l'administration simultanée de médicaments. Lorsque l'inductothermie par exposition à un champ magnétique, les tissus se réchauffent, la circulation sanguine s'améliore, la douleur est soulagée.

La thérapie au laser augmente la nutrition des disques intervertébraux, libère les racines nerveuses de la compression.

Le traitement chirurgical est effectué dans les cas graves et avancés. Le principe de l'intervention chirurgicale est la libération des racines de la compression: ablation d'une hernie ou d'une articulation. Si nécessaire, la colonne vertébrale est fixée avec des structures métalliques ou des greffes spéciales sont installées..

Indications d'intervention chirurgicale:

  • négligence grave de la maladie;
  • courant rapide;
  • manifestations neurologiques prononcées;
  • syndrome de douleur sévère;
  • absence de l'effet nécessaire des méthodes de traitement conservatrices.

La prévention

Garder votre colonne vertébrale en bonne santé vous permet de suivre des règles simples:

  • éviter l'hypothermie;
  • renforcer le corset musculaire;
  • ne pas être dans une pose pendant longtemps;
  • observer une bonne nutrition;
  • porter des vêtements confortables;
  • contrôler le poids;
  • renoncer à l'alcool et au tabagisme;
  • se lever immédiatement sur deux jambes le matin pour une charge uniforme sur la colonne vertébrale;
  • tenez votre dos bien droit;
  • dormir sur un matelas dur.

Les maladies dystrophiques de la colonne thoracique se développent progressivement, souvent implicitement, mais une faible gravité des symptômes n'indique pas une évolution bénigne de la maladie.

En plus des désagréments lors des activités quotidiennes, un DZDP compliqué peut entraîner une perte de mobilité et conduire au développement d'un handicap.

Si des signes de la maladie sont détectés, vous devez immédiatement consulter un médecin - un diagnostic précoce peut réduire la durée du traitement et augmenter la probabilité d'une restauration complète des fonctions de la colonne vertébrale.

(3

Changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique: symptômes et traitement

Les maladies de la colonne vertébrale peuvent toucher des patients de tout groupe d'âge, mais le plus souvent, les neuroscientifiques présentent des plaintes similaires après 30 à 40 ans.

La base des changements dégénératifs est le processus d'usure progressive des disques de cartilage et une violation de leur nutrition. Les changements dégénératifs de la colonne thoracique sont beaucoup moins fréquents que les lésions dans d'autres parties.

Une symptomatologie moins prononcée conduit au fait que la pathologie est détectée à un stade avancé de développement.

Les changements dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique sont une violation de la structure du cartilage. Se manifeste par l'usure et une diminution de l'élasticité des disques intervertébraux.

Dans le squelette humain, les vertèbres thoraciques, les côtes et le sternum forment un cadre conçu pour protéger les organes vitaux. Les disques intervertébraux sont moins blessés et subissent moins de stress. Le DDZP de la colonne thoracique se développe lentement et est diagnostiqué moins souvent.

Symptômes et signes courants

Aux premiers stades, le patient ne présente aucun symptôme. Mais la pathologie progresse et les changements dégénératifs ne peuvent plus passer inaperçus. Se faire sentir dans les manifestations suivantes:

  • Douleur douloureuse ou tir dans la poitrine, qui s'intensifie pendant l'exercice.
  • mobilité réduite.
  • La performance des organes internes est altérée.
  • La fatigue vient vite.
  • La démarche change.
  • Changements de sensibilité dans le dos.
  • Engourdissement, sensation de picotement.

Avec une aggravation de la situation, les symptômes ne feront qu'augmenter.

Maladies

Les troubles dégénératifs de la colonne thoracique se développent presque toujours dans un contexte de maladies accompagnées de tels processus. Ils peuvent se développer séparément et il existe des cas de diagnostic simultané de plusieurs affections.

Nom de la maladieRaisons du développementSymptômes et manifestations
OstéochondroseChangements pathologiques dans les tissus du disque intervertébral résultant d'une répartition inégale de la charge, d'erreurs nutritionnelles.Douleur aiguë dans la colonne thoracique.

  • Difficulté à respirer.
  • Il y a de la douleur dans l'espace intercostal.
  • Changements de sensibilité.
  • Douleur à l'estomac, au cœur.
SpondylarthroseCe sont des changements dégénératifs dans les articulations de la colonne vertébrale, situées entre les arcades des vertèbres voisines. Les facteurs provoquant le développement de la pathologie sont: le séjour prolongé dans une position, les blessures à la colonne vertébrale, les malformations congénitales de la colonne vertébrale, l'activité physique.Douleur dans la poitrine, raideur, altération du fonctionnement du cœur et des poumons, respiration peu profonde et fréquente en raison de la douleur, des picotements et de l'engourdissement.
HernieLa pathologie est une saillie d'une partie du disque ou l'extrusion du noyau à travers des fissures dans l'anneau fibreux. La raison du développement des hernies est la répartition inégale de la charge sur la colonne thoracique.Douleur thoracique qui s'intensifie lors de l'inspiration ou du mouvement. Sensation d'engourdissement et de picotements dans les mains, faiblesse dans les muscles des mains et de la ceinture scapulaire. Douleur musculaire pendant les mouvements.
SailliesCette pathologie se développe souvent comme une complication de l'ostéochondrose. Un mode de vie sédentaire, des charges vives sur le dos, ce qui entraîne une compression des disques intervertébraux. Nutrition et alimentation sanguine perturbées et, par conséquent, perte d'élasticité.Douleur dans la poitrine, entre les côtes, les omoplates. Il est difficile de respirer, un essoufflement et une raideur apparaissent. Les mains deviennent engourdies, une atrophie musculaire est progressivement observée. En appuyant sur la zone pathologique, une vive douleur apparaît.

Pourquoi le changement est dangereux?

Si le médecin a confirmé des changements dystrophiques dans la colonne thoracique, un traitement urgent est nécessaire. Si vous ne prenez pas au sérieux les recommandations du médecin, la probabilité de développer les complications suivantes est élevée:

  • Arthrose.
  • Rachiocampsis.
  • Hernie intervertébrale.
  • Parésie.
  • Ostéochondropathie.

Il n'y a pas de blagues avec des pathologies de la colonne vertébrale, donc le traitement doit être commencé immédiatement.

Diagnostique

Avant de commencer le traitement, il est important de confirmer le diagnostic, et pour cela, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  1. Roentgenography. Montre la hauteur du disque, les déformations visibles des processus.
  2. La myélographie peut détecter des zones de rétrécissement du canal rachidien.
  3. IRM.
  4. Tomodensitométrie.

Traitement

La thérapie ne doit être effectuée que de manière complexe, puis il y a une chance de revenir à un mode de vie normal et d'oublier les symptômes désagréables.

Thérapie médicamenteuse

Le traitement des modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique doit commencer par l'utilisation de médicaments. Les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  1. AINS pour soulager l'inflammation et soulager la douleur: Ketanov, Diclofenac.
  2. Médicaments pour la relaxation musculaire: Sirdalud, Midokalm.
  3. Pour améliorer la structure du cartilage, les chondroprotecteurs sont indiqués: Teraflex, Chondroïtine. Ces médicaments sont pris pendant au moins 3-4 mois.
  4. Pour améliorer la circulation sanguine dans la zone pathologique, des médicaments vasculaires sont prescrits: Trental.
  5. Réception de complexes vitaminiques avec des vitamines B et des micro-éléments importants.

Tous les médicaments sont prescrits par le cours, la posologie est choisie individuellement pour chaque patient, en fonction de la gravité des symptômes et des changements dégénératifs..

Chirurgie

Si le traitement médicamenteux ne donne pas de résultats ou si le patient se retourne alors que la pathologie est à un stade avancé, une intervention chirurgicale est nécessaire. Les indications pour cela sont également:

  • Progression rapide des changements dégénératifs.
  • Symptômes neurologiques.
  • Douleur résistante au soulagement analgésique.

Pendant l'opération, les nerfs pincés sont libérés. Si nécessaire, le chirurgien fixe la colonne vertébrale avec des plaques métalliques ou fixe des greffes.

Physiothérapie

Les procédures physiothérapeutiques peuvent non seulement soulager la raideur musculaire, mais aussi accélérer la récupération, éliminer la douleur et l'inflammation. Les procédures suivantes s'appliquent:

  • Électrophorèse La zone pathologique est affectée par le courant et les médicaments sont administrés en même temps..
  • Inductothermie - exposition à un champ magnétique. La procédure aide à réchauffer les tissus, à améliorer la circulation sanguine, à réduire la douleur.
  • Thérapie au laser Améliore le flux de nutriments vers le corps vertébral et le disque intervertébral, soulage les nerfs pincés de la compression.
  • Thérapie par ultrasons Après le traitement, la douleur, l'inflammation et la circulation sanguine s'améliorent.

Afin de contrôler l'efficacité du traitement, le médecin peut périodiquement prescrire une IRM ou un examen radiologique..

Massage

Vous ne pouvez visiter la salle de massage qu'après avoir retiré la période aiguë. Le massage doit être effectué uniquement par un spécialiste, sinon la situation ne fait qu'empirer et vous pouvez blesser encore plus le patient.

Pendant le massage, la circulation sanguine dans la zone pathologique s'améliore, la mobilité vertébrale augmente.

Les cours de physiothérapie sont utiles pour la colonne vertébrale dans n'importe quelle pathologie. Un complexe spécialement sélectionné vous permet de:

  • Supprimer la rigidité.
  • Renforce les muscles.
  • Ralentissez la vitesse des processus pathologiques.
  • Accélère les processus métaboliques.
  • Augmente l'élasticité de l'appareil ligamento-articulaire.

La première fois que vous effectuez les exercices est uniquement avec l'instructeur, après avoir réduit les symptômes, vous pouvez faire des exercices à la maison.

La prévention

Vous pouvez maintenir la santé de votre colonne vertébrale si vous suivez quelques recommandations:

  1. Respectez la routine quotidienne.
  2. Évitez les surtensions.
  3. Fournir une bonne nutrition.
  4. Pendant le travail sédentaire, levez-vous régulièrement et effectuez des exercices simples pour le dos.
  5. Éliminer les mauvaises habitudes.
  6. Gardez votre poids sous contrôle.
  7. Dormez sur un oreiller et un matelas orthopédiques.
  8. Renforcez les muscles du dos en effectuant des exercices spéciaux.

Les troubles dystrophiques de la colonne vertébrale se forment lentement, les symptômes ne sont pas exprimés dans les premiers stades de la pathologie. C'est le danger de la maladie, qui peut entraîner une invalidité. Un diagnostic précoce évitera les complications et restaurera la mobilité vertébrale.

Lésion dégénérative-dystrophique de la colonne vertébrale

  • Les causes
  • Étapes
  • Symptômes
  • Traitement
  • La prévention
  • Vidéos connexes

Les changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique sont beaucoup moins fréquents que ceux du col utérin ou lombaire.

Cela est dû à la stabilité relative de ce département et à une charge beaucoup plus faible par rapport aux autres départements.

Néanmoins, dans cette section, la colonne vertébrale est soumise à des changements destructifs-dystrophiques et les vertèbres elles-mêmes souffrent de protubérances herniaires.

La colonne vertébrale thoracique est formée de douze vertèbres reliées à l'os costal. Devant le sternum, les côtes convergent et enferment les organes vitaux dans un cadre solide. De ce fait, les vertèbres de la région thoracique sont les moins mobiles par rapport aux autres départements. L'anatomie de la région thoracique a ses propres caractéristiques:

  • la hauteur des disques intervertébraux n'est pas grande;
  • les processus épineux, à leur tour, sont plus longs que dans d'autres départements.

C'est pourquoi les vertèbres restent relativement stables presque pas surchargées. Par conséquent, les changements pathologiques se produisent moins fréquemment..

Malgré ces avantages, l'ostéochondrose se développe souvent ici, qui apparaît uniquement dans les endroits à mobilité réduite.

Les ostéophytes apparaissent assez souvent ici - des excroissances localisées dans les parties latérales et antérieures des vertèbres dans la région thoracique. L'arrière de la colonne vertébrale est moins susceptible d'être endommagé..

Les causes

Les dommages dystrophiques dégénératifs de la colonne vertébrale thoracique se manifestent sous la forme d'un affaissement des vertèbres, d'une protrusion, d'une hernie ou d'un rétrécissement de l'ouverture dans laquelle vont les racines vertébrales..

Des changements pathologiques peuvent survenir à la fois dans le cartilage et dans les processus des vertèbres. Des changements dégénératifs-dystrophiques peuvent se produire dans le cartilage, mais ils se produisent assez rarement.

Le problème le plus courant est précisément les défauts des processus, tandis que l'ouverture de l'os entre les vertèbres diminue et que les racines vertébrales sont pincées.

Les causes de telles pathologies sont les suivantes:

  • les pathologies congénitales de la colonne vertébrale, qui ont pour conséquence des difficultés de circulation sanguine dans la région thoracique, à la suite desquelles une dystrophie se développe;
  • posture incorrecte, voûté, qui provoque une charge excessive sur la colonne vertébrale dans la région thoracique. À la suite de ces changements, les patients souffrent d'ostéochondrose;
  • troubles métaboliques congénitaux qui n'apportent pas au tissu cartilagineux une alimentation normale. Habituellement, une telle pathologie est génétiquement déterminée, de sorte que la maladie ne sélectionne pas certaines zones, mais affecte l'ensemble du tissu cartilagineux dans son ensemble;
  • travail physique intense, sports actifs avec une charge sur la région thoracique, ce qui peut provoquer des microdommages qui ne guérissent pas à la suite d'une longue période, si la charge n'est pas réduite;
  • blessures - telles que celles causées par les poignées de poignard, la pression et d'autres blessures.

IMPORTANT! Les causes de l'inconfort dans la colonne thoracique ne doivent pas être ignorées, car le manque de traitement peut conduire à la chair avant l'invalidité.

Les changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale dans la région thoracique ont plusieurs étapes dans leur développement.

Au premier stade de l'apparition des changements, l'activité motrice est perturbée en raison de l'apparition d'une fissure microscopique ou d'une rupture complète de la coque du disque.

Dans ce cas, les patients ressentent une vive douleur dans le dos, les muscles deviennent spastiques. Les patients se plaignent que le dos «est devenu en bois» - c'est une manifestation typique d'une réaction protectrice à l'apparition d'une pathologie.

Causes des douleurs aux épaules et au cou

La deuxième étape du développement de la pathologie est l'apparition de l'instabilité. Comme le tissu cartilagineux perd de l'eau, sa taille diminue et sèche. En conséquence, la capsule devient plus dense, une personne ressent une douleur intense. Surtout si vous essayez de plier le dos, penchez-vous sur quelque chose. À ce stade, en raison d'une douleur accrue, une personne essaie d'épargner les muscles, ce qui ne peut être ignoré.

La troisième étape est l'étape de déstabilisation. À la suite de processus dégénératifs-dystrophiques, des ostéophytes apparaissent à la surface des vertèbres.

Leur occurrence aide dans une certaine mesure à stabiliser les vertèbres les unes par rapport aux autres, mais cela provoque un rétrécissement de la niche où la moelle épinière passe directement.

À ce stade, la douleur intense est absente dans la plupart des cas, mais la raideur de la poitrine augmente.

Symptômes

Le stade initial de l'apparition de changements dégénératifs-dystrophiques dans la colonne thoracique ne se fait pas du tout sentir, de sorte que les patients ne soupçonnent même pas que de tels changements se produisent.

Cela est dû au fait que les zones latérales et antérieures des vertèbres n'ont pas de racines nerveuses. Par conséquent, la pathologie est doublement dangereuse, car à un moment donné, une personne peut rencontrer le problème de fusion des vertèbres, sans le soupçonner.

Même les vertèbres soudées ne provoqueront pas de douleur.

Quant à l'apparition d'une hernie, elles apparaissent rarement ici. La raison en est le même manque de charge accrue sur la poitrine.

Les manifestations beaucoup plus fréquentes des processus dégénératifs sont la spondylarthrose ou l'arthrose. Ces pathologies provoquent un rétrécissement de l'écart intervertébral ou sa fusion complète.

Dans ce cas, la compression des racines et des fibres sympathiques se produit..

La compression des racines nerveuses se manifeste par de la douleur et les patients ressentent une gêne assez visible dans le dos, dont les signes ne peuvent être ignorés. L'image est plus compliquée lors de la compression des fibres sympathiques, qui sont impliquées dans l'innervation des organes internes. S'il y a une compression de ces fibres, cette situation peut affecter le travail des organes internes.

À la suite de changements dégénératifs-dystrophiques, l'écart entre les vertèbres peut disparaître complètement

De plus, avec des dommages aux organes internes, il existe un risque que la douleur soit acceptée comme vraie et non comme symptomatique.

La relation causale de l'apparition de la douleur sera perdue et le patient peut être traité avec une maladie complètement différente, sans se rendre compte que l'origine du problème réside précisément dans la colonne thoracique.

Une telle thérapie non seulement ne donne pas l'effet nécessaire, mais contribue également à l'occasion manquée de traiter la pathologie sous-jacente..

Les symptômes commencent presque toujours par une gêne dans la zone située entre les omoplates et la douleur se propage immédiatement dans toute la colonne vertébrale dans la région thoracique. Si le patient inspire profondément ou se retourne maladroitement, la douleur est plus intense.

Avec la compression de la racine, une névralgie intercostale se développe - puis la douleur devient ceinture, il n'est pas toujours possible de déterminer clairement son emplacement, mais elle se propage le long du nerf intercostal. Dans la zone touchée, la sensibilité est altérée, ce qui peut s'étendre à la région cervicale.

Les patients se plaignent de ressentir un glissement fantôme, une sensation de brûlure dans le dos, et parfois les patients sont engourdis et froids. Cette condition affecte également le travail des organes internes - il peut y avoir des problèmes d'estomac ou de foie, et parfois même la fonction de la miction est altérée.

Une douleur thoracique sévère peut irradier et ressembler davantage à une maladie cardiaque.

Les patients ont peur de l'angine de poitrine et prennent des médicaments pour le cœur, bien que le cœur n'y soit pour rien, et lorsqu'ils appellent une ambulance, ces patients peuvent être hospitalisés dans un hôpital de cardiologie et renvoyés après un examen complet, car tout est normal pour le cœur. En conséquence, le diagnostic est retardé, car le diagnostic est souvent atteint par exclusion.

Traitement

Le traitement de la maladie est effectué principalement par des méthodes conservatrices. Tout d'abord, les chondroprotecteurs et les relaxants musculaires sont utilisés au cours de la thérapie. Les actions initiales du patient malade sont plusieurs jours de repos au lit. Ils sont nécessaires pour soulager les douleurs musculaires et rétablir une activité motrice normale, car les patients se plaignent de la raideur de leurs mouvements..

Déjà à ce stade de la thérapie, il est nécessaire de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le traitement par AINS aidera à éliminer l'enflure et l'inflammation - après une diminution de la sévérité de cette symptomatologie, la douleur disparaîtra également. Pour éviter que le traitement ne nuise au patient, les médecins prescrivent les médicaments les plus sûrs mais en même temps efficaces.

IMPORTANT! Étant donné que les AINS peuvent affecter négativement le système digestif, ils ne sont prescrits qu'aux patients ayant un tractus gastro-intestinal sans problème et en même temps qu'ils prennent des médicaments pour protéger la muqueuse de l'estomac et des intestins. Sinon, les AINS peuvent nuire et provoquer un ulcère..

Parmi les AINS, l'effet le plus important est donné par les médicaments contenant des ingrédients actifs - diclofénac, indométacine, butadion, ibuprofène, kétoprofène, piroxicam. Avec ces composants actifs, des médicaments du même nom et d'autres marques sont délivrés, y compris en tant que l'un des composants. Si les AINS ne soulagent pas la douleur, il est recommandé aux patients de prendre des analgésiques.

Pour restaurer le tissu cartilagineux, qui souffre considérablement de changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique, il est nécessaire de prendre des chondroprotecteurs.

Ce groupe de médicaments contribue à la protection du tissu cartilagineux des processus pathologiques et à sa meilleure récupération avec les changements. Les médicaments chondroprotecteurs contiennent deux composants actifs - la chondroïtine et la glucosamine.

Par conséquent, il est préférable de prendre des médicaments à deux composants.

Les chondroprotecteurs peuvent être produits sous forme de médicaments uniques - uniquement de la glucosamine ou uniquement de la chondroïtine.

Ces médicaments coûtent moins cher, mais l'effet est légèrement inférieur - vous devez toujours choisir des médicaments contenant de la glucosamine et de la chondroïtine. Ces médicaments incluent Arthra, Formula-C, Teraflex.

Noms avec un composant - Don, Structum. De plus, les médecins recommanderont l'acide hyaluronique, qui est également un composant de construction du cartilage..

L'anesthésie du médicament dans la région thoracique du dos n'est pas requise dans la plupart des cas - les anti-inflammatoires non stéroïdiens y parviennent avec succès.

Mais avec des maux de dos sévères, par exemple, lors d'une blessure, il peut être nécessaire de prendre des analgésiques plus puissants. Si les médicaments en comprimés n'aident pas, les médecins recommanderont des médicaments injectables..

Ce sont Neurobion, Milgamma, Lornoxicam, Combilipen. Tous ces médicaments contiennent de la vitamine B active, qui aide à combattre les symptômes de la douleur..

Dans tous les cas, une personne présentant des signes de dégénérescence vertébrale dans la région thoracique doit soulager la douleur, puis procéder au traitement de la pathologie principale. Pour cela, le patient doit renforcer le corset musculaire, pour lequel des exercices de physiothérapie et diverses mesures physiothérapeutiques sont utilisés.

En l'absence de résultat d'un traitement conservateur, une intervention chirurgicale est recommandée aux patients. Il existe toujours un risque de complications après la chirurgie, mais dans de nombreuses situations difficiles pour de nombreux patients, cela reste le seul moyen de se débarrasser du problème. La chirurgie nécessite généralement une protrusion et une hernie intervertébrale.

Pendant l'opération, les médecins utilisent différentes méthodes pour éliminer le problème. Comme les protubérances herniaires sont assez insignifiantes, les médecins ont besoin de tactiques d'intervention "bijoux" pour ne pas endommager les tissus sains.

Une méthode très populaire et peu traumatisante est l'intervention endoscopique, dans laquelle l'accès est fourni par un petit trou, et toute l'opération est contrôlée par un équipement vidéo.

La période de réhabilitation après de telles interventions est minime.

La prévention

Pour maintenir la santé de la colonne vertébrale, la prévention joue un rôle énorme. Il n'est pas du tout difficile de prévenir les changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique si les recommandations des médecins sont suivies. Tout d'abord, il est nécessaire de réduire l'influence des facteurs négatifs, car ce sont eux qui augmentent le risque de dystrophie.

Pour maintenir la santé de la colonne vertébrale, vous devez effectuer régulièrement des exercices de gymnastique minimes.

Pour cela, les médecins recommandent:

  • éviter l'hypothermie, ne pas nager dans les étangs froids et ne pas marcher dans des vêtements mouillés au vent;
  • attention aux blessures, coups de couteau dans le dos;
  • ne buvez pas d'alcool et ne fumez pas, car cela nuit à la circulation sanguine et au métabolisme;
  • dès l'enfance, il est nécessaire d'enseigner aux enfants à maintenir une bonne posture, sinon, même à l'âge adulte, une personne se baissera;
  • il est recommandé à toutes les personnes de s'engager dans des types d'activité physique réalisables, et même avec l'interdiction des mouvements actifs, il y a toujours la possibilité d'effectuer des exercices qui renforcent les muscles du dos, il suffit de consulter un médecin;
  • lors d'un travail sédentaire, il faut faire une pause et marcher toutes les heures pendant dix minutes, se pencher sur le côté ou étirer un peu le dos, les bras croisés dans une serrure;
  • Pour maintenir la quantité de cartilage nécessaire, les patients doivent manger correctement - manger des aliments contenant du calcium, des vitamines B, des minéraux.

Si vous suivez toutes les précautions et vous inquiétez pour votre santé, vous pouvez éviter les changements dégénératifs-dystrophiques. Dans ce cas, le risque de pathologie diminuera considérablement et le tissu trophique sera au niveau approprié..

Description des changements dégénératifs et dystrophiques dans la région thoracique

  • De nombreux patients qui se tournent vers des médecins se plaignant de maux de dos présentent des changements dégénératifs.
  • La pathologie se développe en raison d'une détérioration du processus de nutrition des articulations intervertébrales.
  • Tout d'abord, le cartilage souffre, puis les structures osseuses.
  • À mesure que la maladie progresse, ils se déforment..
  • Le tissu cartilagineux s'amincit, devient fragile et des excroissances apparaissent sur les vertèbres.
  • Lorsque des microfissures apparaissent, le patient commence à ressentir de la douleur.

Ce que c'est?

Les processus dégénératifs-dystrophiques sont appelés changements dans les disques intervertébraux. Ils sont directement liés au vieillissement humain. En effet, au fil du temps, les structures cartilagineuses s'usent, de sorte que l'élasticité des disques intervertébraux se détériore.

Les processus métaboliques sont perturbés, la nutrition du cartilage et des structures osseuses devient inférieure. Des fissures apparaissent sur le cartilage, des saillies intervertébrales, des hernies se produisent et les terminaisons nerveuses sont pincées. Pathologie accompagnée de l'apparition de douleur, d'une mobilité réduite.

L'image de l'évolution de la maladie

Dans la colonne thoracique, les changements trophiques commencent en raison d'un processus de nutrition perturbé. Les substances cartilagineuses nécessaires sont délivrées par le liquide synovial par des processus diffus. Les nutriments pénètrent dans le liquide synovial par le sang.

Avec l'apparition de changements trophiques (détérioration du processus de nutrition), le manque d'acides aminés nécessaires à la synthèse du cartilage, les disques intervertébraux sont détruits. Il existe des processus dégénératifs. Des fissures apparaissent sur le cartilage, des changements érosifs.

Cela entraîne les conséquences suivantes:

  • diminution de la hauteur des disques intervertébraux;
  • l'apparition d'une saillie (saillie);
  • l'apparition d'une hernie intervertébrale (dans laquelle l'intégrité de l'anneau fibreux du disque est violée).

De tels changements dans la région thoracique provoquent une diminution du diamètre des trous par lesquels sortent les racines vertébrales. Ils se serrent et le patient commence à ressentir de la douleur.

Diplômes et classification

Selon les caractéristiques du cours des processus dégénératifs-dystrophiques, il existe:

  • ostéochondrose;
  • spondylose;
  • spondylarthrose;
  • tendinose locale, ligamentose.

Avec un changement du cartilage situé entre les vertèbres thoraciques, l'ostéochondrose est diagnostiquée. Aux stades ultérieurs de la maladie, une protrusion et une hernie des disques intervertébraux apparaissent. Mais la région thoracique commence souvent par des changements dans les zones situées entre les processus des vertèbres. En conséquence, la distance entre les structures osseuses diminue, les racines vertébrales sont pincées.

Des changements dystrophiques tels que la maladie de Forestier (fixation de l'hyperostose) et la dystrophie ostéopénique sont également observés. La dystrophie se développe dans le contexte de pathologies hormonales et endocriniennes, de diverses maladies des organes internes, notamment médicinales.

Prévalence

Les changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale thoracique sont beaucoup moins fréquents que des pathologies similaires dans le col utérin et lombaire. Cela est dû à sa mobilité limitée et sa grande stabilité..

Les personnes de différents groupes d'âge peuvent faire face à la maladie, mais elle survient le plus souvent chez les personnes de plus de 35 ans.

Vidéo: «Conférence sur les changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale»

Facteurs de risque et causes

En l'absence de problèmes de santé, la colonne vertébrale peut supporter des charges importantes. Mais les gens modernes sont exposés à de nombreux facteurs qui aggravent son état.

Les principaux facteurs de risque comprennent:

  • mode de vie passif;
  • activité physique réduite;
  • consommation d'alcool;
  • fumeur.
  1. Cela conduit à l'obésité et à l'affaiblissement des structures musculaires..
  2. Les personnes qui passent toute la journée devant l'ordinateur négligent le besoin de marcher, de faire des exercices le matin et, au fil du temps, elles rencontrent des maladies du système musculo-squelettique.
  3. Les personnes de grande taille au physique asthénique sont plus sujettes au développement de changements dégénératifs-dystrophiques..
  4. Parmi les principales raisons sont appelées:
  • anomalies congénitales dans la structure de la crête, en raison desquelles la circulation sanguine est perturbée;
  • posture incorrecte;
  • les maladies dans lesquelles le processus de nutrition des tissus cartilagineux est perturbé, y compris héréditaire;
  • blessures de la colonne thoracique;
  • perturbations hormonales;
  • maladies infectieuses et inflammatoires affectant la colonne vertébrale;
  • stress excessif provoquant un microtraumatisme.

Une journée de travail mal organisée et un manque chronique de sommeil peuvent provoquer des problèmes d'innervation vasculaire. Ils conduiront finalement à des troubles circulatoires, y compris dans les tissus de la colonne vertébrale.

Effets

Les changements dégénératifs-dystrophiques dans les stades initiaux ne sont pas perceptibles.

La douleur dans la région thoracique est extrêmement rare, par conséquent, la maladie est diagnostiquée lorsque le processus d'atteinte des terminaisons nerveuses en raison du rétrécissement des canaux intervertébraux commence.

Les racines nerveuses gonflent, leur conductivité s'aggrave. Souvent, les patients se plaignent d'une sensation d'engourdissement dans les membres, une sensation de fatigue dans le dos, les épaules.

En raison de la compression des terminaisons nerveuses, les gens développent des symptômes de dystonie végétative-vasculaire. Il se manifeste par des maux de tête, des étourdissements, dans les cas graves, un évanouissement est possible. Au milieu de la fatigue chronique, certains ont des crises de panique.

L'absence de traitement rapide conduit à la progression de la maladie. En conséquence, en plus d'une douleur constante, une personne a une fatigue accrue.

Les changements dégénératifs-dystrophiques peuvent être compliqués par l'arthrite, l'arthrose, l'ostéochondropathie, la névralgie intercostale..

L'affaiblissement du corset musculaire provoque l'apparition d'une scoliose, chez certaines personnes les vertèbres sont même déplacées. Dans les cas graves, parésie, paralysie.

Vidéo: «Symptômes, conséquences et traitement de l'ostéochondrose»

Symptômes et méthodes de diagnostic

L'apparition de changements dégénératifs-dystrophiques peut être suspectée par des signes caractéristiques de la pathologie.

Le plus souvent, les gens se rendent chez le médecin pour se plaindre:

  • douleur dans le dos et la poitrine, espace intercostal;
  • mobilité réduite;
  • engourdissement des membres et d'autres parties du corps;
  • mobilité réduite;
  • une sensation d'inconfort dans la zone des organes internes;
  • dysfonction sexuelle.
  • Les médecins envoient des patients avec des plaintes décrites pour radiographie, myélographie.
  • Pour clarifier la nature des changements dans les disques, l'imagerie par résonance magnétique ou par ordinateur est prescrite..
  • Les signes suivants indiquent le développement de changements dégénératifs-dystrophiques:
  • déformation des processus;
  • réduction de la hauteur de conduite;
  • les ostéophytes;
  • subluxation des vertèbres.

La myélographie est réalisée pour détecter une sténose vertébrale..

Des méthodes de diagnostic plus informatives sont la tomographie..

Traitement

La tactique de la thérapie pour détecter la pathologie dépend de la gravité des changements dégénératifs-dystrophiques.

Le traitement vise à:

  • soulagement de la douleur;
  • arrêter ou réduire la vitesse des processus destructeurs;
  • restauration du tissu osseux, des structures cartilagineuses;
  • retour de mobilité.

Le médecin prescrit des médicaments en combinaison avec un régime alimentaire. Si nécessaire, les médecins recommandent de porter un corset orthopédique. Après la suppression des symptômes aigus, ils donnent des directives pour le massage, la physiothérapie, la thérapie par l'exercice. Dans les cas avancés, un traitement chirurgical est indiqué..

Les préparatifs

Lors de la pharmacothérapie, des agents sont prescrits pour améliorer l'état du patient.

Les médecins prescrivent:

Les analgésiques sont utilisés pendant une courte période, à condition que les AINS ne contribuent pas à soulager la douleur. Le plus souvent, des blocages sont effectués. Ils soulagent simplement la condition sans éliminer la cause de la douleur..

Chirurgie

Dans les cas avancés, lorsque la thérapie conservatrice ne donne pas le résultat souhaité, une intervention chirurgicale est prescrite.

Il est nécessaire d'éliminer la compression de la racine nerveuse, de retirer la hernie qui gêne le patient ou de remplacer l'articulation.

Dans certains cas, pendant l'opération, la colonne vertébrale est fixée avec des structures métalliques spéciales ou des greffes sont placées.

Thérapie par l'exercice et massage

Après le stade aigu, sous l'influence des médicaments, les médecins recommandent le massage aux patients et donnent des instructions pour les exercices thérapeutiques. Le massage vous permet de tonifier les muscles détendus et de détendre les muscles tendus. En conséquence, le corset musculaire est renforcé et la douleur est réduite..

Dans un premier temps, la thérapie par l'exercice est effectuée sous la supervision d'un spécialiste. Les exercices sont conçus pour éliminer la raideur, renforcer les muscles, augmenter la mobilité. Avec l'aide de la gymnastique, le processus d'apport de nutriments aux disques intervertébraux s'améliore, les retours de posture corrects et l'élasticité des articulations intervertébrales augmente.

Traitement à domicile

En cas de douleur, vous devez consulter un médecin. Le médecin établira un diagnostic et sélectionnera les tactiques de traitement. La thérapie en milieu hospitalier n'est nécessaire que dans les cas extrêmes. Tous les traitements ont lieu à domicile. Le patient prend les médicaments prescrits, porte un corset, fait de la gymnastique..

Mais certains recommandent d'utiliser la médecine alternative pour accélérer la récupération. Vous pouvez utiliser l'infusion de racine de céleri, une décoction de racines de tournesol. Pour enduire les zones problématiques avec de la pommade cuite de graisse de porc, de cire, d'huile de sapin et d'ammoniac.

La prévention

Il est nécessaire:

  • éviter l'hypothermie;
  • mange correctement;
  • Garder la forme;
  • contrôler le poids;
  • refuser de mauvaises habitudes;
  • surveiller la posture;
  • dormir sur un matelas dur.

Une activité physique modérée aide à maintenir la colonne vertébrale dans la bonne position tout au long de la vie. Il s'agit de la principale méthode de prévention des maladies..

Pronostic de récupération

Il est possible de dire comment la maladie se développera seulement après un examen complet et l'établissement d'un diagnostic précis. Par exemple, il est impossible de se débarrasser complètement de l'ostéochondrose de 2 à 4 degrés.

Mais une thérapie correctement sélectionnée vous permet de soulager l'inflammation et d'arrêter le développement ultérieur de la maladie. Avec un traitement approprié, une rémission à long terme peut être obtenue..

Il est possible de prévenir l'apparition de complications et d'arrêter la progression des changements dégénératifs-dystrophiques, si l'on n'oublie pas la prévention.