Douleur à la hanche

  • Goutte

La douleur à la hanche est assez courante et peut être causée par divers problèmes. La localisation précise de la douleur à la hanche peut fournir des indices précieux pour comprendre sa cause profonde..

Causes de la douleur à la hanche

Les maladies de l'articulation de la hanche provoquent généralement des douleurs dans la cuisse ou l'aine. La douleur externe dans la cuisse, la douleur passant par le haut de la cuisse et les fesses, est généralement causée par des problèmes musculaires, ligamentaires, tendineux et autres tissus mous entourant l'articulation de la hanche..

Parfois, la douleur à la hanche peut être causée par des maladies et des problèmes dans d'autres parties de votre corps, telles que la colonne lombaire ou les genoux. Ce type de douleur est appelé douleur "réfléchie". La plupart des cas de douleur à la hanche peuvent être contrôlés à la maison..

Pathologie de la hanche

La douleur à la hanche peut provenir de structures situées dans l'articulation de la hanche, ainsi que de structures entourant la hanche. L'articulation de la hanche est un espace potentiel, ce qui signifie qu'il y a une quantité minimale de liquide à l'intérieur qui permet au cou de la hanche de glisser dans le nid de l'acétabulum. Toute maladie ou traumatisme associé à une inflammation conduit au remplissage de cet espace avec du liquide ou du sang. En conséquence, la capsule fémorale est étirée, ce qui entraîne l'apparition de symptômes de douleur.

Le col fémoral et le pivot sont recouverts de cartilage articulaire, ce qui permet aux os de se déplacer à l'intérieur de l'articulation avec un minimum de friction. De plus, la zone du nid de l'acétabulum est recouverte d'un cartilage rigide, appelé acétabulum. Comme tout autre cartilage articulaire, ces zones peuvent être frottées ou déchirées, provoquant des douleurs.

Il existe des groupes de tissus épais qui entourent l'articulation de la hanche, formant une capsule. Ils aident à maintenir la stabilité des articulations, en particulier pendant le mouvement..

Le mouvement dans l'articulation de la hanche est dû aux muscles entourant la cuisse et aux ligaments attachés à l'articulation de la hanche. En plus de contrôler les mouvements, ces muscles travaillent également ensemble pour maintenir la stabilité articulaire. Il existe de grands sacs synoviaux (sacs fermés remplis de liquide) qui entourent la zone de la cuisse et permettent aux muscles et aux ligaments de glisser plus facilement le long des protubérances osseuses. Chacune de ces structures peut s'enflammer..

Douleur dans la cuisse avec hernie intervertébrale de la colonne lombaire

Une douleur à la hanche peut survenir avec une hernie intervertébrale de la colonne lombaire. La hernie intervertébrale est associée à des problèmes avec le disque métévertébral situé entre les os de la colonne vertébrale (vertèbres), "enfilés" les uns sur les autres et formant la colonne vertébrale.

Le disque intervertébral ressemble à un beignet de gelée avec un centre en forme de gel enfermé dans une coque externe plus rigide. Une hernie intervertébrale se produit lorsque le contenu mou sort à travers la membrane dure. Une hernie peut irriter les nerfs voisins. Si nous avons une hernie dans la colonne lombaire, l'un de ses symptômes peut être une douleur à la cuisse. La douleur longe le nerf sciatique. La douleur dans la cuisse antérieure ou latérale postérieure est caractéristique.

En présence d'une hernie discale, une jambe est plus souvent atteinte. La douleur peut être d'intensité variable, de légère à intolérante. Le plus souvent, la douleur est associée à une douleur dans le bas du dos, la région inguinale, le bas de la jambe et le pied. Un engourdissement dans la cuisse, le bas du dos, le bas de la jambe et le pied est également caractéristique. Habituellement, une amélioration se produit lors du déplacement si la hernie discale est de petite ou moyenne taille.

On pense que la propagation de la douleur sur la jambe avec une hernie vertébrale (sciatique) indique sa grande taille que si la douleur ne serait que dans le bas du dos.

La douleur dans la cuisse avec une hernie intervertébrale est la cause la plus fréquente de douleur dans la cuisse de moins de 60 ans, après l'âge de 60 ans, la primauté va à la coxarthrose. En deuxième place, il y a différents types de blessures. Les autres causes sont rares.

D'autres types de lésions nerveuses peuvent également provoquer des douleurs dans la cuisse, par exemple pendant la grossesse, souvent associées à une inflammation du nerf cutané latéral de la cuisse. La hernie inguinale peut également «résonner» dans la cuisse.

Dans tous les cas, la douleur dans la cuisse peut être causée par diverses raisons, ce qui oblige le médecin à trouver la source du problème, qu'il s'agisse d'une blessure ou d'une maladie. En l'absence de blessure traumatique, l'approche du diagnostic de la douleur à la hanche nécessite une large compréhension de la situation..

Causes de la douleur traumatique à la cuisse

Fracture de la hanche

La chute est la cause la plus fréquente de fracture de la hanche chez les personnes âgées. Dans ce cas, la fracture survient à la suite de deux problèmes associés au vieillissement: l'ostéoporose (amincissement des os) et la perte d'équilibre. Dans certains cas, l'os peut se casser spontanément en raison de l'ostéoporose, qui à son tour entraînera une chute.

Par «fracture du col fémoral», on entend une fracture de la cuisse proximale ou supérieure.

Il est nécessaire de connaître l'emplacement exact de la fracture, car c'est la base de la décision du chirurgien concernant une intervention chirurgicale adéquate pour restaurer les dommages osseux.

En plus de tomber, toute blessure peut potentiellement provoquer une fracture de la hanche. Selon le mécanisme des dommages, le fémur peut ne pas se casser; au contraire, une partie du bassin (le plus souvent, la branche de l'os pubien) peut être cassée. Initialement, une douleur peut être ressentie dans la région fémorale, mais l'examen et les radiographies peuvent révéler une autre source de douleur. Une blessure peut également provoquer un déplacement de la hanche, dans lequel le col fémoral émerge du cotyle. Elle est presque toujours associée à une fracture acétabulaire (os pelvien); cependant, chez les personnes ayant une hanche remplacée, la cuisse artificielle peut se déplacer spontanément.

Blessures fermées (ecchymoses)

Les blessures fermées (ecchymoses), les entorses et les entorses des muscles et des tendons peuvent être le résultat d'un traumatisme, et même si l'os reste intact, il peut provoquer une douleur intense. L'entorse survient lors d'un traumatisme des ligaments, tandis que l'entorse des muscles et des tendons est associée à des dommages à ces structures. Lors de la marche ou du saut, ainsi que lors de toute activité active, une pression importante est exercée par le poids corporel sur l'articulation de la hanche. Les muscles, les poches synoviales et les ligaments sont «conçus» pour protéger l'articulation du stress. Lorsque ces structures sont enflammées, la cuisse ne peut pas fonctionner correctement, ce qui entraîne des douleurs.

Blessure par surcharge

La douleur à la hanche peut également être associée à des blessures dues à une surcharge, qui enflamment les muscles, les tendons et les ligaments. Ces blessures peuvent être causées par les activités quotidiennes habituelles qui provoquent une tension excessive dans l'articulation de la hanche, ou par un mouvement énergétique spécifique. Une surcharge peut également entraîner l'effacement progressif du cartilage dans l'articulation de la hanche, entraînant une arthrite (arth = articulation + itis = inflammation).

Il convient également de mentionner d'autres structures qui peuvent devenir enflammées et provoquer des douleurs à la cuisse. Le tractus ilio-tibial s'étend de la crête de la hanche jusqu'à l'extérieur de la cuisse et jusqu'au genou. Ce groupe de tissus peut devenir enflammé et provoquer des douleurs à la cuisse, au genou ou aux deux. Ce type de traumatisme dû à une surcharge commence progressivement et se manifeste par la tension des groupes musculaires entourant le genou et la cuisse. Le syndrome du piriforme, dans lequel le piriforme irrite le nerf sciatique, peut également provoquer une douleur qui se propage le long de l'arrière de la cuisse.

Inflammation du sac synovial (bursite)

Un sac synovial acétabulaire est un sac à l'extérieur de la cuisse qui protège les muscles et les tendons au point où ils traversent le trochanter du fémur (saillie osseuse sur le fémur).

La bursite acétabulaire est associée à une inflammation du sac synovial. Le sac synovial peut devenir enflammé pour diverses raisons, notamment une légère blessure ou une surcharge.

Causes de la douleur non traumatique à la cuisse

La douleur à la hanche peut être causée par diverses maladies. Tout ce qui provoque une inflammation systémique dans le corps peut également affecter l'articulation de la hanche. La membrane synoviale est le tissu épithélial («doublure») qui recouvre les parties de la hanche qui ne sont pas recouvertes de cartilage. La synovite (syno = membrane synoviale + itis = inflammation) ou l'inflammation de ce tissu de revêtement provoque une fuite de liquide dans l'articulation, provoquant un gonflement et de la douleur.

Arthrite

L'arthrose est la cause la plus fréquente de douleur à la hanche chez les personnes de plus de 50 ans; cependant, il existe d'autres types d'arthrite. Ceux-ci inclus:

  • polyarthrite rhumatoïde;
  • spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante - Strumpell - Marie);
  • arthrite associée à une maladie inflammatoire de l'intestin (maladie de Crohn ou colite ulcéreuse).

Certaines maladies systémiques sont associées à des douleurs à la hanche, comme l'anémie falciforme, dans laquelle l'articulation peut s'enflammer pendant la crise de la faucille, avec ou sans infection majeure. L'articulation de la hanche n'est pas la seule articulation qui peut provoquer une inflammation de la hanche. Les exemples incluent la maladie de Lyme, le syndrome de Reiter et les infections d'intoxication alimentaire..

Une nécrose non vasculaire du col fémoral peut survenir chez les personnes qui prennent des corticostéroïdes pendant une longue période (par exemple, la prednisone). Dans cette situation, le col fémoral perd l'approvisionnement en sang, s'affaiblit et provoque des douleurs dans la cuisse.

La maladie de Legg-Calve-Perthes (maladie de Perthes, ostéochondrite de la tête fémorale) est associée à une nécrose vasculaire idiopathique du col fémoral chez l'enfant. Le plus souvent, elle affecte les garçons âgés de 4 à 8 ans..

La fibromyalgie est un syndrome de douleur systémique associé à la douleur et à la tension, qui peut provoquer une gêne grave dans le corps et affecte également la cuisse. Avec la fibromyalgie, des troubles du sommeil, des crampes et des crampes musculaires, des douleurs de nombreux groupes musculaires de tout le corps et de la fatigue sont également observées.

Douleur de cuisse réfléchie

La douleur dans la cuisse peut ne pas être liée à la cuisse elle-même, mais peut être causée par une violation des structures adjacentes.

Un autre exemple de douleur réfléchie est la maladie de Roth-Bernhardt (névralgie du nerf cutané latéral de la cuisse).

Les symptômes de la douleur à la hanche

Il est souvent difficile de décrire la douleur dans la hanche, et les patients peuvent se plaindre qu'ils ont juste une douleur à la hanche. La localisation, la nature, l'intensité de la douleur, les facteurs affectant l'amélioration / l'aggravation de la condition dépendent de la structure endommagée et de la cause exacte de l'inflammation ou de la blessure.

  • La douleur à la hanche peut être ressentie comme une douleur «frontale» dans la région inguinale ou comme une douleur «arrière» dans les fesses. Les patients peuvent parfois se plaindre d'une douleur au genou qui provient en fait de la hanche.
  • Blessure à la hanche: lors d'une chute, en cas de choc direct, de luxation ou d'entorse, la douleur survient presque immédiatement.
  • Blessure due à une surcharge: la douleur peut apparaître en quelques minutes ou heures lorsque les muscles enflammés entourant la crampe de l'articulation de la hanche ou la surface articulaire deviennent enflammés, provoquant une accumulation de liquide.
  • Douleur: Le plus souvent, la douleur est ressentie à l'avant de la cuisse, mais l'articulation a trois dimensions. La douleur peut également aller le long de la cuisse externe ou même être ressentie dans les fesses..
  • Boiterie: La boiterie est un moyen de compensation, une tentative de minimiser le poids que la cuisse doit supporter lors de la marche. La boiterie n'est jamais normale. La boiterie provoque un stress anormal sur d'autres articulations, y compris le dos, les genoux et les chevilles, et si la boiterie persiste, ces zones peuvent également s'enflammer et provoquer d'autres symptômes..
  • Avec une fracture de la hanche, la douleur aiguë se produit instantanément et s'aggrave à presque tous les mouvements. Les muscles des cuisses provoquent un déplacement de la fracture, tandis que la jambe peut sembler plus petite ou tournée vers l'extérieur. S'il n'y a pas de déplacement, la jambe peut sembler normale. Les fractures pelviennes provoquent la même douleur que les fractures de la hanche, mais la jambe semble normale.
  • Hernie discale: la douleur commence généralement dans la colonne lombaire et irradie vers les fesses et vers l'avant, l'arrière ou le côté de la cuisse. Elle peut être décrite de différentes manières en raison d'une atteinte nerveuse. Certains termes typiques utilisés pour décrire la sciatique comprennent: douleur aiguë ou coupante et brûlure. La douleur peut s'aggraver lorsque le genou est redressé, car cette action provoque une tension dans le nerf sciatique, ce qui rend difficile de se lever d'une position assise ou de marcher vite. Des engourdissements et des picotements peuvent également être présents. Une perte de contrôle de la miction et des selles peut indiquer la présence du syndrome de la queue de cheval. Si cette condition n'est pas reconnue et ne peut pas être traitée, il existe un risque de dommages irréparables à la moelle épinière..
  • Arthrite: la douleur arthritique a tendance à s'aggraver après une période d'inactivité et à diminuer avec l'activité, mais si l'activité augmente, la douleur revient.

Diagnostic de la douleur à la hanche

S'il n'y a pas d'antécédents traumatiques et que la douleur est combinée ou précédemment combinée avec des douleurs au bas du dos, le premier type d'étude devrait être l'imagerie par résonance magnétique de la colonne lombo-sacrée et consulter un neurologue.

Après une blessure, contactez un traumatologue.

Si une coxarthrose est suspectée, un chirurgien doit être consulté..

Traitement de la douleur à la cuisse

Le traitement dépend de la cause. Ainsi, avec une hernie intervertébrale, il est préférable de choisir un traitement conservateur, et avec la cosarthrose, un traitement chirurgical.

Douleur à la hanche

Parfois, il y a une douleur aiguë dans la cuisse qui se produit à gauche et à droite. Les causes et les formes de douleur sont diverses.

La douleur dans la région de la cuisse survient de façon aiguë et soudaine, parfois graduellement, augmentant avec le temps. Douleur localisée dans le haut de la cuisse, donne dans l'aine, sous le genou, dans le pied. Les hommes et les femmes ont des douleurs à la hanche avec la même fréquence, les causes de la douleur sont différentes et sont dues aux caractéristiques anatomiques et physiologiques.

Souvent, une sensation de douleur s'accompagne d'une altération de la sensibilité, comme une dysesthésie ou une paresthésie. Dans le premier cas, la perception du froid, de la chaleur et d'autres influences est perturbée. Dans le second, le patient ressent un fluage rampant, un engourdissement dans la zone touchée. Les symptômes sont causés par la compression des troncs nerveux avec du tissu musculaire enflammé ou des ligaments. Un engourdissement de la peau est possible. Consultez votre médecin pour de telles plaintes..

Consulter un professionnel, décrivant en détail les symptômes, sensations. Le médecin déterminera les causes de la douleur, indiquera quels tests, examens doivent être effectués et prescrira un traitement. Selon les résultats de l'examen et du diagnostic, le traitement de la douleur dans la région de la cuisse sera effectué par un orthopédiste, un angiochirurgien, un spécialiste des maladies infectieuses, un spécialiste de la tuberculose (par exemple, avec la tuberculose de la charte de la hanche).

Où la douleur à la hanche est-elle localisée?

Localisation de la douleur aiguë ou douloureuse dans la cuisse:

  1. La partie supérieure de la cuisse avant fait mal en raison d'anomalies dans l'articulation de la hanche. Les sources de douleur sont les muscles de la cuisse et de la hanche droite, les troubles des disques intervertébraux, les articulations. Artère et veine fémorales, ganglions lymphatiques de l'aine, organes pelviens chez la femme. La cause de la douleur à l'aine est une fracture de la tête fémorale chez les personnes âgées, une luxation de la tête de l'articulation de la hanche avec la tête se déplaçant vers l'os pubien.
  2. Douleurs musculaires de la hanche dues à des troubles du bas du dos et de la colonne vertébrale sacrée.
  3. L'arrière de la cuisse fait mal en raison de problèmes avec le muscle fessier maximus, son fascia, la pathologie du nerf sciatique, l'articulation sacro-iliaque.
  4. Avec hernies, fractures, luxations de l'articulation de la hanche, une douleur à l'aine apparaît.

La douleur est douloureuse, tiraillante, pire la nuit. Cela est dû à des troubles neurologiques. Peut-être avec une oncopathologie des tissus mous ou des os. La douleur est associée à l'activité physique, cette douleur disparaît la nuit, pendant le repos. Les causes courantes de douleur sont une arthrose déformante de la hanche ou du genou. Avec la pathologie neurologique, il y a des violations de la sensibilité aux changements de température, des paresthésies cutanées.

Avec une hernie du ligament inguinal du côté droit, une pathologie vasculaire de la région fémorale et iliaque, une douleur de traction dans l'aine se développe.

Les principaux facteurs étiologiques

Causes de la douleur à la hanche:

  1. Blessures au fémur ou à l'articulation de la hanche après une chute, un accident vasculaire cérébral. Athlètes professionnels blessés, personnes associées à l'activité physique.
  2. Fracture de la partie supérieure ou médiane du col fémoral. Affecté par les personnes âgées, trouvé chez les femmes, en relation avec les troubles de la ménopause. Les changements hormonaux chez les femmes d'âge mûr et de vieillesse conduisent au développement de l'ostéoporose. Les fractures apparaissent après un mouvement imprudent, tombant d'une hauteur de leur propre croissance. Un traitement à long terme n'apporte pas toujours l'effet souhaité. Dans certains cas, la formation d'une fausse articulation.
  3. Fracture de la partie sacrée de l'os pelvien, du pubis. Il se caractérise par une douleur aiguë à l'aine. Une radiographie est prise, pour le diagnostic différentiel de luxation de l'articulation de la hanche.
  4. Blessure par compression dans la première vertèbre lombaire après une chute d'une grande hauteur, atterrissant sur les fesses.
  5. Ecchymoses pelviennes.

La douleur dans la cuisse est causée par un effort physique, qui détruit le cartilage et les tissus mous. L'inflammation des tissus mous, après une blessure, irrite le nerf sciatique. Cela provoque des douleurs dans le muscle fessier et à l'arrière de la cuisse. La douleur atteint la zone du talon. Le patient ne peut pas rester debout ou assis longtemps.

La douleur de dessin peut être causée par des caractéristiques de l'articulation de la hanche, des changements dans les tissus mous. La douleur dans la cuisse au-dessus du tiers moyen ou dans l'aine est causée par une pathologie de la colonne vertébrale - ostéochondrose, arthrose du disque, rétrécissement du canal rachidien. La courbure vertébrale provoque des spasmes, des douleurs musculaires dans la cuisse antérieure.

Si la douleur dans les jambes n'est pas traitée, la fréquence et la nature de la douleur s'aggravent..

Les blessures à la hanche et à la hanche sont souvent traitées chirurgicalement. Lorsqu'une fracture est déplacée, les fragments d'os sont fixés avec des aiguilles à tricoter spéciales, des plaques de titane. Dans la période postopératoire, la gymnastique est effectuée. Effectuer des exercices pour le haut du corps et les membres sains.

En cas de fractures chez les personnes âgées, un traitement chirurgical dans certains cas n'est pas effectué, en raison de contre-indications. Soins aux patients et prévention des escarres.

Ce qui provoque une douleur de traction dans la cuisse

La cause de la douleur dans la cuisse, en particulier à droite, est l'ostéochondrose de la colonne lombaire ou sacrée. La détérioration est associée à un travail sédentaire, à une mauvaise posture. La courbure de la colonne vertébrale provoque des douleurs dans l'articulation de la hanche gauche.

La douleur dans la jambe, à l'intérieur et à l'avant, est causée par des varices. Sa localisation est beaucoup plus basse, plus proche de la surface interne de la cuisse et du bas de la jambe.

Si la jambe fait mal à l'extérieur et à l'arrière de la cuisse, sous le genou et au pied, la cause est une pincée du nerf sciatique avec une masse de muscle enflammé et spasmodique. La douleur dérange le patient par derrière sur la surface externe de la jambe et a le caractère d'une longueur lombaire. Lors du déplacement, la nature de la douleur change.

Ils traitent ces douleurs en combinaison avec des procédures physiothérapeutiques:

  • Électrophorèse avec des substances médicinales.
  • Magnétothérapie.
  • Courants ultra haute fréquence.
  • Enveloppements à la paraffine.
  • Massage et physiothérapie.

Un tel traitement améliorera le flux sanguin dans la cuisse, soulagera l'enflure et l'inflammation..

Si la partie droite de la cuisse fait mal et qu'un engourdissement apparaît sur la jambe derrière et plus haut dans la région fessière externe, même avec un léger mouvement, cela est dû à des troubles de la colonne vertébrale. Avec la courbure de la colonne vertébrale due à la scoliose, un changement dégénératif se produit dans les articulations de la cuisse. La violation des racines nerveuses s'accompagne d'engourdissement ou de paresthésie du côté gauche.

La courbure vertébrale est traitée avec des exercices de gymnastique. La gymnastique thérapeutique renforce le corset musculaire des zones fémorale et vertébrale. Faites des exercices immédiatement après avoir soulagé une affection aiguë.

Si la hanche fait mal en marchant

Se plaignent souvent de douleurs dans la région de la cuisse lors de la marche, d'inconfort et de difficultés de mouvement. Plus souvent, cette pathologie est due à des lésions des tissus mous. La douleur est localisée à la surface et dans les profondeurs des tissus mous.

L'articulation ne fait pas toujours mal, la surface externe de la cuisse et du bas de la jambe est plus souvent affectée au-dessus du milieu.

Causes d'inconfort dans la région fémorale lors de la marche:

  1. Fracture de la tête ou du cou du fémur.
  2. Arthrite de la hanche.
  3. Polyarthrite rhumatoïde.
  4. Inflammation tendineuse.
  5. Processus tuberculeux dans l'articulation de la hanche. Dans ce cas, des puisards purulents se forment dans l'articulation de la hanche et sous le genou. Les groupes régionaux de ganglions lymphatiques augmentent et s'atténuent. La température locale des articulations est réduite.

Le traitement complexe de la douleur dans la cuisse et les fesses est effectué par un neurologue ou un vertébrologue. Pour le diagnostic, un examen aux rayons X, CT, IRM sont effectués. En cas de troubles dégénératifs ou dystrophiques, de lésions osseuses ou des tissus mous, la consultation d'un orthopédiste, rhumatologue, spécialiste des maladies infectieuses est nécessaire.

Le traitement complet comprend:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il s'agit notamment de Diclofenac, Ortofen, Voltaren et plusieurs autres.
  2. Médicaments anti-inflammatoires hormonaux. Souvent dans une pratique rhumatologique, un médicament à libération prolongée sous forme de Diprospan est utilisé. Kenalog est administré par voie intra-articulaire.
  3. Chondroprotecteurs. Les préparations pour restaurer la structure et les fonctions du cartilage sont la chondroïtine et la glucosamine. Peut-être l'introduction de médicaments par voie intramusculaire ou orale. Traitement long et régulier.
  4. Compresse sur la cuisse affectée. Soulage la douleur et l'inflammation Dimexidum. Des compresses avec Dimexide sont effectuées sur les zones touchées.
  5. Traitement physiothérapeutique.
  6. Exercices de massage et de physiothérapie. La gymnastique thérapeutique est réalisée au début de la période de récupération sous la direction d'un instructeur de physiothérapie.

Une fois l'inflammation aiguë éliminée, le massage thérapeutique, les techniques de thérapie manuelle, l'étirement du quadriceps fémoral, les muscles postérieurs et internes et les ligaments sont effectués.

Avec la tuberculose, ils sont traités chirurgicalement. Dans le même temps, des médicaments antibactériens du spectre antituberculeux sont prescrits. Le traitement de la coxite tuberculeuse est long et systématique. Après l'opération, portant une orthèse, un traitement physiothérapeutique, une longue cure de médicaments anti-TB est prescrite.

Pathologie vasculaire

La douleur à la cuisse peut être causée par une thrombose ou une thrombophlébite de l'artère fémorale ou iliaque. La thrombose aiguë de l'artère iléale se manifeste par des douleurs dans le bas-ventre ou l'aine. Avec la thrombose de l'artère fémorale, la douleur se propage le long de la surface interne de la cuisse. La jambe, souvent la gauche, gonfle et devient bleue, en particulier à l'intérieur.

Le patient doit être hospitalisé d'urgence. Dans la période aiguë, de l'héparine, des médicaments thrombolytiques, lui est administrée. Afin de prévenir les complications infectieuses et le développement de la septicémie, des médicaments antibactériens à large spectre d'action sont prescrits.

La thrombose aiguë et la thromboembolie sont traitées en fonctionnement. Au-dessus de la zone de localisation du thrombus, un vaisseau est bandé ou un dispositif est installé à l'intérieur pour empêcher le thrombus de se déplacer le long du lit vasculaire. Le port de vêtements de compression ou le bandage des membres avec des bandages élastiques est recommandé. Bandez la jambe de la cheville pour éviter la stagnation du sang dans le réseau veineux et la formation de caillots sanguins.

Méthodes de médecine traditionnelle

Ajout au traitement médical, physiothérapeutique et chirurgical - moyens et méthodes de la médecine traditionnelle. Le traitement alternatif propose une recette utilisant l'infusion de bourgeons de pin pour le traitement des processus inflammatoires dans la hanche et l'articulation de la hanche. Dans un pot de verre foncé, mettez quelques jeunes bourgeons de pin et recouvrez de sucre granulé. Le pot est à moitié plein. Le haut du pot doit être libre. Il est bien fermé et placé au chaud pendant 7 jours. Lorsque le mélange est infusé, le pot produira du sirop, qui sera frotté dans la zone affectée. Frotter la surface de la cuisse et prendre le mélange à l'intérieur. Vous devez boire quotidiennement 3 cuillères à soupe. Durée du traitement - jusqu'à trois mois.

La douleur et l'inflammation dans la jambe sont soulagées par la teinture de la plante sabre. Versez quelques cuillères à soupe d'herbe séchée du sabre avec un demi-litre de vodka, fermez hermétiquement le récipient et placez-le dans un endroit sombre pendant un mois. Après avoir filtré le mélange et l'avoir bu avant les repas, 30 gouttes. Teinture également utilisée pour frotter la surface de la cuisse.

Soulage la douleur dans l'articulation de la hanche, la colonne vertébrale et la cuisse teinture d'alcool provenant des feuilles de ficus. Pour le préparer, vous avez besoin de trois feuilles fraîches de ficus. Broyez-les soigneusement, mettez-les dans un récipient en verre foncé et versez 500 ml de vodka. Insistez pendant deux semaines. Filtrez et frottez le mélange dans les endroits où la douleur aiguë aiguë dérange.

Les suppléments biologiques sont utilisés pour traiter la douleur et l'inflammation des articulations. Le traitement local est effectué avec la crème Collagen Ultra. Cette crème soulage la douleur et l'inflammation, sert de source supplémentaire de collagène pour les articulations..

Pour restaurer la structure du cartilage affecté, incluez dans le régime des plats riches en collagène et en gélatine - gelée, gelée, gelée. Prenez le matin à jeun une cuillerée de gélatine dissoute dans de l'eau tiède. Pour améliorer le goût, ajoutez du miel et du jus de citron.

Ceux qui doivent rester debout longtemps doivent se réchauffer toutes les heures et changer la position de leurs jambes. Avec un travail sédentaire, vous pouvez enlever vos chaussures et marcher pieds nus dans la pièce. Roulez une balle en caoutchouc avec des pointes sur la surface de la cuisse. Ces boules sont vendues dans le réseau de pharmacies.

Le matin, l'auto-massage des jambes se fait. Il est fait de légers mouvements de caresse des paumes à la surface de la cuisse. Massage du genou à la région inguinale, en évitant l'accumulation de ganglions lymphatiques.

Prenez soin de chaussures confortables qui ne limitent pas les mouvements. En cas de surpoids, vous devez penser à sa correction à l'aide d'un régime alimentaire, d'exercices de gymnastique. En cas de troubles métaboliques sévères, contactez votre endocrinologue, passez un examen et un traitement pour corriger le poids.

Douleur dans la jambe de la hanche

Les jambes supportent une lourde charge pendant la journée. Par conséquent, s'il y a un problème, même avec une jambe, la capacité de travail d'une personne est considérablement réduite. De plus, il peut même ne pas s'agir de douleur, mais de diverses sensations inconfortables. Par exemple, de nombreuses personnes se tournent vers le médecin pour se plaindre d'avoir la jambe droite tirée de la hanche au genou ou au pied. Cette condition peut être le symptôme d'une variété de pathologies. Par conséquent, ne vous auto-méditez pas, car il est très difficile de déterminer par vous-même ce qui provoque de telles sensations..

caractéristiques générales

S'il y a des sensations désagréables dans les jambes, il est difficile pour une personne de bouger. Cela réduit considérablement la qualité de vie. Et la zone des hanches a également une charge en position assise. La plupart des gens mènent maintenant un style de vie sédentaire, car de nombreux travaux sont effectués dans cette position. Dans ce cas, une pression est constamment appliquée sur la zone du nerf sciatique. Par conséquent, son inflammation est souvent trouvée, exprimée par l'apparition de douleurs tirantes le long de la surface postérieure de la cuisse. Une telle pathologie affecte les employés de bureau, les chauffeurs, les scientifiques.

De plus, une douleur similaire peut se produire dans divers processus pathologiques de la colonne vertébrale. Les racines nerveuses s'étendant de la moelle épinière lombaire innervent les membres inférieurs. S'ils sont endommagés, ce qui peut se produire en raison du déplacement des vertèbres, d'une hernie ou d'un processus inflammatoire, une douleur et un engourdissement dans la jambe se produisent, généralement dérangeants d'un côté.

Les femmes qui préfèrent les chaussures à talons hauts inconfortables sont également sujettes à de telles douleurs. En effet, dans les pieds, il existe de nombreuses terminaisons nerveuses. Si elle est endommagée, la douleur peut se propager à la hanche.

La douleur peut être de nature et d'intensité différentes. Les patients se plaignent de sensations aiguës, de coupure, de couture ou de cuisson. Habituellement, ils ne durent pas longtemps, mais passent ou deviennent chroniques. Dans cet état, sensations douloureuses tiraillantes ou douloureuses. De plus, de nombreuses douleurs aux jambes surviennent périodiquement après une charge accrue. Si l'inconfort disparaît le matin, cette condition ne nécessite pas de traitement.

La douleur peut être localisée dans différentes parties de la jambe. Il peut s'agir de douleurs sur toute sa surface ou uniquement dans le dos. Parfois, une douleur est ressentie à l'extérieur ou à l'intérieur de la cuisse. Cela dépend des parties du membre touchées. En règle générale, des douleurs diffuses dans toute la jambe apparaissent avec des dommages aux fibres nerveuses, une inflammation musculaire ou des pathologies articulaires graves..

Symptômes

Pour diagnostiquer correctement, il est important de considérer tous les symptômes. Après tout, les pathologies qui provoquent des douleurs dans la jambe peuvent être accompagnées de diverses manifestations:

  • L'œdème survient le plus souvent. C'est à cause de lui que des sensations douloureuses peuvent survenir. Habituellement, un œdème se développe autour des articulations, indiquant un traumatisme ou une inflammation. Mais il peut apparaître dans n'importe quelle zone, entraînant une altération de la circulation sanguine et une altération des racines nerveuses.
  • Avec des pathologies de la colonne vertébrale ou des dommages aux fibres nerveuses de la cuisse, des engourdissements, une perte de sensibilité cutanée et une sensation de fourmis qui courent apparaissent souvent. Cela est dû à des dommages aux nerfs périphériques..
  • Une rougeur de la peau peut survenir non seulement avec un traumatisme ou une inflammation. Une condition dangereuse se développe lorsque des rayures de couleur rouge apparaissent. Cela se produit avec la thrombophlébite. Si la rougeur se propage sur une grande surface, il peut s'agir d'érysipèle.
  • Déformation du membre, l'apparition de cônes indique également des pathologies graves. Il peut s'agir d'une tumeur, de processus dégénératifs ou d'un traumatisme..
  • Dans les processus inflammatoires, la température peut augmenter.

Les causes

Lorsque vous tirez une jambe de la hanche et plus bas, cela réduit considérablement les performances de la personne. Les sensations atroces interfèrent non seulement avec le mouvement, mais aussi avec la relaxation. La douleur peut être différente en intensité et en nature. Souvent, la mobilité des articulations est altérée, une douleur à la palpation se produit. Les médecins utilisent ces caractéristiques pour un diagnostic préliminaire. Après tout, un problème similaire peut apparaître avec de nombreuses pathologies.

Une douleur aiguë aiguë survient avec un pincement soudain d'un nerf ou une blessure. Si, avant son apparition, il n'y avait aucun dommage visible, vous pouvez soupçonner une hernie intervertébrale ou une thrombophlébite. Les processus inflammatoires purulents s'accompagnent également de douleurs aiguës. Dans le même temps, les patients indiquent la présence d'une sensation de secousses, une sensation de plénitude et de chaleur.

Des douleurs douloureuses chroniques apparaissent avec de nombreux processus pathologiques. De telles sensations peuvent accompagner une personne tout au long de sa vie. Cela peut être l'ostéochondrose de la colonne lombaire, l'ostéomyélite ou l'ostéoporose, les troubles circulatoires. La douleur de tiraillement dans la cuisse se produit également avec une tension musculaire constante ou un séjour prolongé en position assise sur des surfaces dures. Habituellement, dans ce cas, il passe de lui-même après le repos.

Il existe plusieurs facteurs qui peuvent conduire au développement de processus pathologiques et à l'apparition de douleurs tiraillantes dans la jambe droite. Ce sont les blessures, les maladies infectieuses, les processus dégénératifs de la colonne vertébrale et des articulations, les troubles circulatoires ou métaboliques.

Les causes les plus courantes de cette condition sont:

  • ostéochondrose de la colonne lombaire;
  • hernie intervertébrale;
  • phlébeurysme;
  • myosite;
  • entorses ou déchirures des ligaments ou des muscles;
  • sciatique;
  • l'arthrite ou l'arthrose;
  • pathologie osseuse - des fractures à l'ostéomyélite.

Sciatique

Beaucoup de gens après 35 ans connaissent cette pathologie. La sciatique est une inflammation du nerf sciatique qui provoque des douleurs de traction dans la jambe de la cuisse au pied. Ils s'étalaient le long de l'arrière de la jambe. Après tout, le nerf sciatique commence dans la colonne lombaire et s'étend à travers la fesse jusqu'au bas de la jambe. Par conséquent, ses dommages surviennent le plus souvent avec une hernie autour de la 5e vertèbre lombaire. De plus, il peut s'agir de blessures ou de processus inflammatoires..

En plus des sensations douloureuses, les patients atteints de sciatique se plaignent d'engourdissement, de perte de sensibilité cutanée, de picotements et de paresthésie. Les muscles des jambes s'affaiblissent, ses fonctions sont perturbées. Tous ces symptômes peuvent être observés de la fesse aux orteils. Habituellement, les douleurs sciatiques sont douloureuses, ternes. Mais ils peuvent s'intensifier avec le mouvement, ainsi qu'avec la toux, les éternuements. Si elle n'est pas traitée, l'intensité de la douleur augmente. Dans ce cas, ils parlent d'une forme chronique de la maladie.

Maladies de la colonne vertébrale

La pathologie la plus courante qui peut provoquer des douleurs de traction dans la jambe droite est l'ostéochondrose des lombaires. Cette maladie est courante, car les charges lombaires sont assez importantes, de plus, en raison de la malnutrition, de nombreuses personnes souffrent de troubles métaboliques. En même temps, les disques intervertébraux commencent à s'effondrer. Et la convergence des vertèbres conduit à une atteinte des racines nerveuses, qui se produit généralement d'un côté. Cela s'accompagne d'engourdissement du membre, de paresthésie, de faiblesse musculaire, de douleur.

Troubles circulatoires

Le plus souvent, les varices entraînent de tels problèmes. Cette maladie a récemment été retrouvée de plus en plus souvent, notamment chez la femme. Cela est dû à un mode de vie sédentaire, un amour des talons hauts, un long séjour sur ses pieds. Les varices se caractérisent par une protrusion de veines à l'arrière de la jambe. Elle est généralement plus prononcée d'une part. Aux derniers stades de la maladie, la jambe peut faire mal non seulement du pied au genou, mais aussi à la hanche.

En plus des varices, la douleur peut provoquer d'autres pathologies vasculaires. La thrombose et la thrombophlébite sont particulièrement graves. Ils se caractérisent par une douleur aiguë se propageant dans toute la jambe, un changement de couleur de peau. Il est également possible le développement d'une thromboembolie vasculaire, un rétrécissement de la lumière des artères en raison de l'athérosclérose.

Blessures

Des douleurs de tirage s'étendant sur toute la jambe jusqu'à la hanche sont le plus souvent observées avec des dommages à l'articulation de la hanche ou au col fémoral. Les fractures, luxations ou ecchymoses graves, ainsi que l'entorse et la rupture des ligaments dans cette zone peuvent endommager les fibres nerveuses. Cela provoque une douleur qui se propage le long de la jambe. Au début, ils ont un caractère tirant, mais s'intensifient à chaque mouvement. La douleur peut augmenter si elle n'est pas traitée.

Ces signes sont également accompagnés d'une lésion de la colonne vertébrale dans la région lombo-sacrée. Dans ce cas, des sensations douloureuses peuvent être présentes sur toute la jambe, elles descendent le long de l'arrière de la cuisse jusqu'au pied même. La douleur après une blessure s'accompagne d'un gonflement des tissus mous, d'une rougeur, d'une diminution de la force musculaire, d'une altération de la fonction de soutien de la jambe. De plus, ces symptômes peuvent ne pas apparaître immédiatement, mais quelque temps après la blessure.

Pathologie articulaire

Habituellement, avec l'arthrite ou l'arthrose, la douleur se fait sentir dans la zone de l'articulation elle-même. Mais dans les cas avancés, il peut se propager au-dessus ou en dessous. Avec l'arthrose, il peut y avoir une violation de la circulation sanguine ou une altération des racines nerveuses. Pour cette raison, les tissus mous sont impliqués dans le processus pathologique. Dans ce cas, la douleur se propagera le long des fibres musculaires ou nerveuses. Particulièrement souvent, l'arthrose de l'articulation de la hanche est si grave.

L'arthrite est une maladie inflammatoire. Il s'accompagne d'un œdème sévère, par conséquent, l'approvisionnement en sang des tissus est également perturbé. L'arthrite affecte souvent une articulation, mais le processus inflammatoire peut se propager et provoquer des douleurs dans toute la jambe. Ils s'intensifient avec le mouvement, la nuit, avec l'hypothermie.

Autres pathologies

Certaines autres maladies peuvent également s'accompagner de douleurs de la hanche au genou ou même au pied. Cela se produit avec l'ostéomyélite, la tuberculose, l'ostéoporose et les tumeurs malignes. De plus, la douleur peut être observée non seulement à droite, mais aussi à la jambe gauche.

De plus, des douleurs tiraillantes sur toute la jambe peuvent être observées chez les personnes âgées en réaction aux changements climatiques ou après l'exercice, chez les adolescents en période de croissance intensive, chez les femmes enceintes atteintes de diabète. De telles sensations peuvent survenir périodiquement chez les personnes souffrant de blessures de longue date au genou ou à la hanche.

Traitement

Beaucoup ne font pas attention aux douleurs légères et douloureuses dans la jambe et ne consultent pas immédiatement un médecin. L'automédication peut entraîner de graves complications, car il est impossible de déterminer les causes de la pathologie sans examen. Et dans de nombreux cas, un traitement spécial est requis.

Il est particulièrement important de consulter un médecin dès que possible si vous étirez votre jambe de la hanche au pied après une blessure, et la douleur ne disparaît pas après la prise d'analgésiques. Il faut être examiné lorsque la douleur survient le matin, il est impossible de marcher sur la jambe, un engourdissement ou une paresthésie se fait sentir.

Il est permis de traiter indépendamment ces douleurs uniquement si elles sont causées par un surmenage. Un bain chaud aux huiles essentielles ou au sel de mer, des massages, des onguents anesthésiants, une relaxation vous aideront. Dans les cas extrêmes, vous pouvez boire un comprimé d'un médicament anesthésique, par exemple, de l'ibuprofène ou du Ketanov. Mais si ces mesures ne vous aident pas et que la douleur revient, il est préférable de consulter un médecin. Seul un spécialiste peut dire quoi faire pour se débarrasser définitivement de l'inconfort.

Une thérapie complexe est généralement prescrite, y compris des analgésiques ou des anti-inflammatoires et des mesures spéciales visant à éliminer la cause de la douleur. Avec une hernie ou une atteinte nerveuse, des blocages de novocaïne, une traction vertébrale, des médicaments, des antispasmodiques sont utilisés. Pour normaliser la circulation sanguine, des vasodilatateurs, des anticoagulants, des phlébotoniques sont nécessaires. Après les blessures, l'utilisation de plâtres ou de bandages spéciaux est obligatoire.

Pour que la jambe ne fasse pas mal avec la sciatique, des AINS, une thérapie par l'exercice, une traction vertébrale, des compresses chauffantes sont utilisées. Et avec l'ostéochondrose ou l'arthrose, il est très important de restaurer le cartilage, pour lequel des chondroprotecteurs et des préparations vitaminées sont prescrits. En plus de toutes les méthodes thérapeutiques, la physiothérapie est souvent utilisée. Ils aident à accélérer la récupération, car ils améliorent la circulation sanguine et les processus métaboliques, soulagent l'inflammation et restaurent le tonus musculaire.

La prévention

La douleur aux jambes provoque un inconfort assez grave, mais peut être évitée..

Pour ce faire, il vous suffit de suivre quelques règles:

  • surveillez votre poids, sans lui permettre d'augmenter;
  • lorsque le travail sédentaire fait périodiquement de la gymnastique;
  • renforcer les muscles des jambes;
  • bien manger, à l'exclusion des aliments nocifs et des excès de graisse;
  • traiter la pathologie rachidienne et les troubles circulatoires à temps.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles des douleurs dans la jambe droite depuis la hanche et en dessous peuvent être observées. Ce symptôme peut apparaître non seulement avec des pathologies des membres inférieurs, mais aussi avec d'autres maladies. Par conséquent, il est très important de consulter un médecin à temps pour déterminer pourquoi une jambe fait mal et prescrire un traitement approprié..

Douleur à la hanche - causes, symptômes et traitement

Articulation de la hanche - une grosse articulation osseuse qui attache les os du fémur et du bassin, donne aux membres la capacité de se plier, de se plier et de se déformer. La douleur à la hanche est un symptôme de nombreuses maladies inflammatoires, infectieuses, dégénératives et autres. Les causes de la douleur à la hanche varient considérablement, un diagnostic approfondi est donc indispensable..

Causes de la douleur à la hanche

La douleur dans l'articulation de la cuisse n'est pas la même - aiguë et régulière, constante et périodique. Le plus souvent, l'inconfort survient chez les personnes de plus de 50 ans, bien qu'il puisse même survenir chez les enfants. Les causes de la douleur dans l'articulation de la hanche varient considérablement. Le plus souvent, la coxarthrose est une maladie dégénérative avec usure du cartilage articulaire, dans laquelle les os commencent à se rapprocher et à se déformer..

La douleur dans les articulations de la hanche droite et gauche peut avoir d'autres causes:

  • blessures - fractures, fissures, luxations;
  • lésions du tissu conjonctif et pathologies auto-immunes;
  • ostéochondropathie;
  • troubles du développement squelettique;
  • inflammation.

Parfois, la cause d'une douleur assez intense est la défaite d'autres parties du corps (par exemple, la colonne vertébrale, le sacrum, les intestins). Dans ce cas, le traitement devrait affecter le problème principal, alors seulement l'articulation de la hanche ne dérangera plus la personne.

Les blessures comme cause de douleur

Une douleur aiguë ne couvrant qu'une seule articulation de la hanche peut être le symptôme d'une lésion traumatique. Il est difficile pour une personne en bonne santé de casser une articulation de la hanche, mais en présence d'ostéoporose, cela se produit régulièrement. Fondamentalement, le diagnostic de «fracture du col fémoral» est posé aux femmes de plus de 60 à 65 ans, chez qui la ménopause et les perturbations du fonctionnement des organes producteurs d'hormones deviennent la cause de l'ostéoporose. Si le cou de la hanche fait mal après une chute, une ecchymose, il est nécessaire d'effectuer des diagnostics instrumentaux!

Un accident de voiture est à l'origine d'une fracture de la hanche. Il y a une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche, car il y a un pincement des nerfs.

De plus, une douleur à droite ou à gauche apparaît en arrière-plan:

  • contusion de l'articulation des os à l'automne, impact direct;
  • luxation traumatique de la hanche;
  • Dislocation congénitale de la hanche.

Les blessures à la naissance, les déformations osseuses au cours du développement intra-utérin peuvent provoquer une luxation congénitale. Sans traitement, les jambes du bébé à l'avenir peuvent avoir des longueurs différentes, la coxarthrose se développe tôt.

Maladies provocantes chez l'adulte et l'enfant

Si les symptômes réapparaissent ou si la douleur dans l'articulation de la hanche devient chronique, ils sont souvent causés par des pathologies systémiques ou directement des maladies de l'articulation de la hanche.

En plus de la coxarthrose, l'articulation de la hanche fait mal pour les raisons suivantes:

Pendant de nombreuses années, sans succès aux prises avec des douleurs dans les articulations. "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera en 30 jours. Ce remède naturel fait ce que seule la chirurgie était capable auparavant."

  1. Arthrite purulente. Elle se produit en raison de l'infection de la région de la cuisse par des bactéries pyogènes. Tout mouvement dû à une douleur aiguë devient impossible, la zone affectée devient rouge, gonfle.
  2. Nécrose aseptique de la tête fémorale. La raison en est une violation de la circulation sanguine dans l'articulation de la hanche. La maladie survient principalement à un jeune âge. Sans traitement, il existe un risque d'atrophie musculaire, de tendons, une personne devient handicapée.
  3. Myosite ossifiante. Elle provient d'une inflammation des muscles et du tissu conjonctif, est associée à l'hérédité ou survient après une blessure.
  4. Spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante). Il cause des dommages inflammatoires à l'articulation osseuse, conduit à une restriction de la mobilité en raison de la contraction de la cavité articulaire.
  5. Dissection de l'ostéochondrite de la cuisse. Le cartilage de la hanche s'exfolie, une nécrose tissulaire se développe souvent.
  6. Bursite et synovite. Dans ce cas, une douleur intense dans l'articulation de la hanche est associée à une inflammation du sac synovial ou de la capsule..

Pourquoi les articulations de la hanche sont-elles douloureuses d'un ou deux côtés, quelles sont les autres conditions préalables?

La cause peut être de telles maladies:

  • Syndrome de Reiter;
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • dommages à la colonne vertébrale avec syndrome radiculaire;
  • déformation des pieds, des jambes, des genoux;
  • enthésopathie.

Chez les femmes enceintes, la cause de la douleur dans l'articulation à droite ou à gauche devient souvent une symphysite - inflammation de la symphyse pubienne avec divergence des os pubiens. Dans de rares cas, les tumeurs, la goutte de l'articulation de la hanche peuvent provoquer des symptômes chez les personnes..

Symptômes des pathologies

Les signes de maladie, ainsi que le traitement, varient considérablement. La douleur dans l'articulation de la hanche après une blessure grave est sévère, aiguë, localisée dans la région de la cuisse. Les tissus gonflent, une boiterie est observée. Ce dernier, avec une légère blessure, passe rapidement. En cas de luxation, de fracture, les mouvements des jambes sont limités ou impossibles.

Avec une fracture du col fémoral, les symptômes sont les suivants:

  • douleur accrue pendant le mouvement;
  • irradiation des sensations dans la surface interne de la jambe;
  • gonflement, ecchymose;
  • boiterie;
  • cliquetis de l'articulation;
  • engourdissement musculaire.

Avec l'inflammation de la bourse, de la membrane synoviale, la douleur s'accompagne d'une sensation de brûlure, pire lors de la marche. Avec l'ostéochondrose, des picotements, la chair de poule apparaît dans l'articulation de la hanche. La coxarthrose s'accompagne de douleurs douloureuses, qui sont plus fortes le matin et disparaissent pendant la journée. Avec la polyarthrite rhumatoïde, l'articulation de la hanche fait mal avec le lumbago, la température à l'intérieur augmente, la raideur musculaire apparaît.

Des douleurs brûlantes et tirantes peuvent être des signes de spondylarthrite ankylosante, avec des sensations données au bassin, au sacrum et deviennent plus fortes la nuit. Articulations de la hanche dans les maladies inflammatoires chroniques - arthrite, goutte (sans exacerbation).

Diagnostic des maladies

Le traitement de l'un de ces symptômes doit être instauré immédiatement après le diagnostic posé par un orthopédiste, un chirurgien ou un traumatologue. Le médecin pourra assumer des dommages à l'articulation de la hanche gauche ou droite dès l'examen initial. Pendant la flexion et l'extension passives, la douleur apparaît, la sensation de brûlure, les mouvements sont limités, en particulier l'abduction sur les côtés.

L'articulation de la hanche est assez profonde, les principales méthodes de diagnostic sont donc les examens instrumentaux:

Dans certains cas, des mesures diagnostiques supplémentaires doivent être prises. Ainsi, avec les processus infectieux et purulents, une étude du liquide synovial est prescrite. Si des tumeurs malignes sont suspectées, une biopsie est réalisée. En cas de lésion des vaisseaux de la hanche, une échographie avec dopplerographie est nécessaire. Avant le traitement de la douleur dans l'articulation de la hanche, un test du facteur rhumatoïde est requis pour exclure les rhumatismes.

Traitement de la douleur de la hanche pour les blessures et les infections

Chez les nourrissons, une luxation congénitale de l'articulation de la hanche est traitée. Pour ce faire, utilisez l'oreiller Freyk, les entretoises - des appareils orthopédiques spéciaux qui aident à maintenir les jambes dans la bonne position. La durée du traitement peut être de 6 à 8 mois, si cela n'aide pas, vous devrez effectuer une réduction osseuse chirurgicale.

En cas de fracture de la hanche, un traitement chirurgical est indiqué, car le plus souvent les mesures conservatrices n'aident pas. Installez des broches, des vis ou réalisez des endoprothèses. Ce n'est qu'en cas de contre-indications qu'ils appliquent des bandages sur la jambe, de la taille au talon. Malheureusement, dans la vieillesse, cela conduit rarement à une fusion de l'os de la hanche, et le patient ne peut pas marcher et même s'asseoir normalement.

Que faire si la région de l'articulation de la hanche fait mal en raison d'une inflammation infectieuse? Dans ce cas, un traitement antibiotique est effectué. Les médicaments sont injectés, injectés goutte à goutte ou directement dans la cavité de l'articulation de la hanche. De plus, le traitement implique de limiter la mobilité des jambes afin que la récupération soit plus rapide. Pour soulager les symptômes, des analgésiques et des anesthésiques sont injectés dans l'articulation. Avec l'arthrite purulente, une opération est réalisée pour éliminer les abcès et rincer la cavité articulaire avec des antibiotiques.

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "La manière la plus efficace de traiter les problèmes articulaires et vertébraux" En savoir plus >>>

Mesures médicales

Le choix des méthodes de traitement médicamenteux est effectué uniquement par un médecin, en fonction du type de maladie. La douleur douloureuse est généralement bien arrêtée en prenant des analgésiques - Revalgin, Spazgan, bien que souvent les sensations reviennent rapidement. Si la jambe fait mal, sévèrement, des blocages avec des anesthésiques devront être introduits dans l'articulation de la hanche. Le traitement des pathologies chroniques de la hanche doit être effectué avec des traitements réguliers de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens - seuls, ils élimineront les symptômes récurrents, bien qu'ils n'affectent pas le cours de la maladie elle-même. Avec la coxarthrose, des médicaments hormonaux (Kenalog, Diprospan) sont généralement administrés, qui arrêtent pendant longtemps l'inflammation et la douleur.

Le traitement des maladies de l'articulation de la hanche peut être effectué par ces moyens:

  1. Relaxants musculaires (Sirdalud, Midokalm). Utilisé pour réduire les spasmes musculaires, ce qui augmente la douleur.
  2. Diurétiques (Lasix, Furosémide). Aide à soulager l'enflure sévère, couvrant les tissus mous..
  3. Préparations vitaminées. Améliore la nutrition de l'articulation de la hanche, accélère les réactions biochimiques.
  4. Chondroprotecteurs (Arthra, Don, Structum). Reconstituer une carence en chondroïtine, glucosamine, aider à restaurer le cartilage endommagé.

Si l'enfant a régulièrement une douleur dans l'articulation de la hanche, alors que le diagnostic de nécrose aseptique est confirmé, la base du traitement est l'accueil et les injections de préparations vasculaires. Les médicaments améliorent la microcirculation sanguine, le métabolisme et aident les tissus à se régénérer..

Appareils orthopédiques et physiothérapie

Le traitement des maladies de l'articulation de la hanche implique l'utilisation de produits orthopédiques. Le plus souvent, ils sont utilisés après des blessures, lorsqu'une immobilisation totale ou partielle est nécessaire pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ainsi, pour les fractures, une orthèse de fixation rigide est utilisée, qui, contrairement au gypse, ne provoque pas d'irritation et d'allergies.

Si une personne doit mentir longtemps, elle a définitivement besoin d'un matelas anti-escarres. Pendant la rééducation après une blessure, des marchettes, des cannes, des béquilles sont utilisées comme support. Avec la symphysite, il est recommandé aux femmes enceintes de porter un corset pelvien avec des côtes dures. Il est tout aussi important pendant le traitement et pour la prévention de porter des chaussures orthopédiques qui déchargent le pied.

La physiothérapie est également indiquée pour améliorer l'état de l'articulation de la hanche. Un tel traitement élimine les symptômes, anesthésie, optimise la circulation sanguine. Au cours du traitement, l'inflammation diminue, le gonflement disparaît, le processus de réparation des tissus commence. La thérapie au laser a fait ses preuves - les faisceaux laser réchauffent les tissus jusqu'à 10 cm d'épaisseur, éliminent rapidement la douleur, arrêtent l'inflammation.

Les autres techniques de physiothérapie applicables sont:

  • électrophorèse;
  • darsonval;
  • magnétothérapie;
  • thérapie par ondes de choc;
  • balnéothérapie;
  • microcourants;
  • bains de térébenthine.

Il est également recommandé d'utiliser régulièrement l'applicateur Kuznetsov à la maison - il améliore la circulation sanguine et aide à réduire la douleur. Au stade aigu de la maladie, il est utilisé pendant 5 minutes jusqu'à 5 fois / jour; au stade chronique, le temps est augmenté à 20 minutes trois fois / jour.

Traitement alternatif de la douleur dans l'articulation de la hanche

La médecine alternative peut répondre à la façon de traiter les maladies de l'articulation de la hanche. Un traitement alternatif doit être combiné avec un traitement conservateur, sinon il n'apportera pas l'effet souhaité. Les méthodes externes sont moins efficaces, car la localisation de cette articulation osseuse est très profonde. À partir de mesures externes, vous pouvez appliquer l'effet du massage.

Le traitement est le suivant:

  • mélanger uniformément la menthe, les cônes de houblon et le millepertuis;
  • verser une cuillère de collecte de 100 ml de gelée de pétrole fondue au bain-marie;
  • insister dans un endroit chaud pendant 2 jours;
  • réchauffer à nouveau la masse, filtrer;
  • appliquer pour frotter doucement avec des mouvements de massage.

Dans le traitement de l'articulation de la hanche, des bains peuvent être utilisés - ils soulagent rapidement la douleur. Bouillon de menthe, aiguilles (50 g de matières premières par litre d'eau) sont versées dans de l'eau tiède, prendre un bain pendant 15 minutes, répéter la procédure tous les deux jours, faire 10 séances. Vous devez également prendre les médicaments contre la douleur suivants à l'intérieur:

  • ½ tasse de fleurs lilas versez 250 ml de vodka, insistez 10 jours, buvez une cuillère à café trois fois / jour pendant 14 jours;
  • mélanger une cuillère à soupe de bourgeons de bouleau, de fleurs de tilleul, infuser 300 ml d'eau bouillante, boire 150 ml deux fois / jour par mois;
  • cuire 1 kg d'os de boeuf, verser le bouillon dans des contenants portionnés, manger 250 g de cette «gelée» par jour.

Autres traitements

Avec la défaite de l'articulation de la hanche, des exercices thérapeutiques sont indiqués. L'articulation des os doit nécessairement bouger, puis un plus grand volume de liquide intra-articulaire y sera produit. En conséquence, la qualité de la nutrition et le taux de réparation tissulaire augmenteront. L'ensemble d'exercices est sélectionné individuellement, pour différentes maladies ce n'est pas le même (en fonction de la charge admissible). Au début, le nombre de répétitions est petit, après quoi il augmente. Ne faites pas de mouvements brusques - ils peuvent provoquer une nouvelle crise de douleur.

Dans certains cas, un traitement chirurgical de l'articulation de la hanche est nécessaire. Il est indiqué pour les blessures, les formes avancées de coxarthrose, la polyarthrite rhumatoïde, qui provoquent une grave déformation des os. Ils opèrent également sur un membre avec l'apparition d'abcès (abcès) dans la cavité articulaire ou dans les tissus mous.

Les types d'opérations les plus populaires sont les suivants:

Prévention conjointe des maladies

La douleur à la hanche peut être évitée si des mesures sont prises en temps opportun pour prévenir ses maladies. Les charges graves sur l'os de la cuisse et l'articulation doivent être évitées, méfiez-vous des bosses, des chutes et ne soulevez pas de poids. Déjà au stade initial, il est nécessaire de traiter toutes les maladies inflammatoires dans le corps, et également de contrôler les problèmes vasculaires.

La gymnastique, la thérapie par l'exercice, le yoga, la natation aideront à renforcer l'articulation de la hanche. Il est important de maintenir un poids normal afin de ne pas surcharger le col de la cuisse et l'ensemble de l'articulation fémorale. Pour réduire le poids corporel, un régime alimentaire est utilisé avec le rejet des aliments gras, sucrés, à base de farine, des viandes fumées et des aliments salés. Il est également avantageux pour la hanche de porter des bandages préventifs, des chaussures confortables et des semelles intérieures. Lorsque les premiers symptômes désagréables apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin et un traitement rapide - cela aidera à éviter la chirurgie.