Quelles maladies des jambes existent

  • Blessures

Selon les statistiques, au cours d'une vie, une personne ordinaire parcourt plus de 100 000 kilomètres. Bien sûr, la distance exacte dépend de nombreux facteurs (style de vie, sexe, profession, forme physique, tempérament, etc.). Une chose est claire: les pieds de nos pieds subissent constamment des charges qui peuvent affecter négativement leur condition. Aujourd'hui, nous parlerons des maladies des pieds auxquelles les gens sont les plus exposés.

Tendinite du tendon d'Achille

Le tendon d'Achille avec l'extrémité inférieure attachée à la surface arrière du calcanéum et la partie supérieure au muscle du mollet. Il permet le mouvement de l'articulation de la cheville associé à la marche et au déplacement sur une surface inclinée.

Avec l'apparition d'un microtraumatisme des fibres tendineuses, un processus inflammatoire appelé tendinite se développe. La pathologie se caractérise par une douleur intense, une sensation de brûlure dans la zone touchée, ainsi qu'un gonflement du mollet de la jambe et une oppression de la peau. Il y a une limitation de la mobilité de la cheville, une personne commence à boiter.

Malgré le fait que le tendon d'Achille est l'un des ligaments les plus durables, il subit des contraintes si graves qu'il est souvent endommagé. À risque:

  • athlètes - le tendon est souvent blessé au cours d'un entraînement amélioré;
  • patients souffrant de troubles métaboliques, dans lesquels l'urate (sels d'acide urique) s'accumule dans le corps. L'urate cristallise dans les tissus (y compris les fibres de l'appareil ligamentaire), ce qui réduit leur élasticité et augmente le risque de microtraumatismes;
  • personnes en surpoids.

La probabilité de contracter une tendinite est élevée pour les personnes ayant les pieds plats et le pied bot, et elle augmente également avec l'âge..

S'il y a des symptômes d'inflammation du tendon d'Achille, vous devez immédiatement consulter un médecin. Au stade initial de la maladie, la cheville est généralement fixée. Le traitement conservateur consiste en l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires et analgésiques, généralement sous la forme d'agents externes (pommades, frottements) et de procédures physiothérapeutiques. En cas de blessure grave, une intervention chirurgicale est indiquée..

Bursite du pouce

Avec une usure constante de chaussures aux orteils trop étroits, une courbure spécifique des gros orteils se développe. Dans ce cas, les premières phalanges, pour ainsi dire, se révèlent, s'éloignant des autres doigts, tandis que les secondes phalanges s'écartent dans la direction opposée. En conséquence, l'articulation située entre les phalanges est déplacée, son fonctionnement normal est perturbé. Il y a une inflammation du sac articulaire (bursite), caractérisée par une douleur et un gonflement. L'articulation gonfle, douleur en marchant.

Un dommage similaire aux petits doigts des pieds (ce que l'on appelle l'os de tailleur) est observé chez les personnes qui s'assoient quotidiennement pendant longtemps, en gardant les jambes croisées dans les tibias. Elle s'accompagne également de douleurs et d'enflures, ce qui complique le choix des chaussures. Les deux pathologies sont traitées presque exclusivement par chirurgie.

Cors et callosités

Les cors (zones de peau cornée) apparaissent généralement en raison du port de chaussures à talons trop hauts, de chaussures très serrées ou trop lâches. Ces formations se produisent dans les zones des pieds qui sont soumises aux charges les plus sévères (par exemple, sur les surfaces latérales des pouces ou des petits doigts). Pour la même raison, des callosités molles peuvent apparaître sur les coussinets des pieds et entre les orteils, qui durcissent et durcissent avec le temps. Les cors ne sont pas seulement un défaut esthétique. Ils interfèrent souvent avec la marche, provoquent des douleurs et une fatigue accrue des jambes..

Il existe des médicaments en pharmacie avec lesquels vous pouvez vous débarrasser des cors et des callosités, mais vous ne devez pas les utiliser sans consulter un médecin. Il est particulièrement dangereux d'essayer de couper vous-même les peaux mortes. Si les cors ou les cors deviennent un problème, vous devriez demander de l'aide spécialisée..

Doigt de marteau

Il s'agit d'une déformation spécifique dans laquelle les orteils se plient et se bloquent, prenant la forme de griffes. Le plus souvent, les seconds doigts souffrent. La raison en est la faiblesse musculaire, qui se produit souvent dans le contexte de la bursite des pouces. La situation est aggravée si une personne porte des chaussures serrées ou des chaussettes trop serrées.

Aux stades initiaux, la pathologie peut être corrigée à l'aide d'inserts spéciaux et de tampons interdigitaux, qu'un chirurgien orthopédiste devrait sélectionner. Dans les cas avancés, vous devez demander l'aide d'un chirurgien.

Éperon au talon

L'éperon calcanéen est la prolifération de tissus à l'endroit où le tendon plantaire est attaché au calcanéum. Elle survient généralement dans le contexte de troubles métaboliques (par exemple, la goutte). Les facteurs de risque sont les troubles circulatoires, l'arthrite et le surpoids. Un éperon peut exister longtemps sans causer de gêne. Mais chez certains patients, la prolifération s'enflamme périodiquement, provoquant une douleur qui s'intensifie lors de la marche. L'inflammation disparaît parfois d'elle-même, mais le plus souvent, un traitement est nécessaire pour l'éliminer. Dans les cas graves, des injections de stéroïdes sont utilisées. De plus, avec l'éperon calcanéen, les médecins recommandent de porter un support de voûte plantaire et de recourir à une gymnastique spéciale, ce qui permet de réduire la charge sur l'appareil ligamentaire.

Ongle incarné

Parfois, les coins des plaques à ongles poussent dans la peau des orteils. En conséquence, des zones se forment qui sont douloureuses lorsqu'elles sont pressées et créent des sensations désagréables lors de la marche. Le problème nécessite une solution immédiate, car les zones de croissance sont sujettes à l'inflammation..

La cause la plus fréquente de la maladie est considérée comme un mauvais soin des ongles, mais elle peut survenir après une blessure aux ongles et dans un contexte d'infection fongique de la peau des pieds. Les personnes à risque sont celles qui choisissent des chaussures serrées (non sans raison, les femmes souffrent de la croissance des ongles une fois et demie plus souvent que les hommes).

Un ongle incarné doit être traité par un chirurgien. Les tentatives de résoudre le problème vous-même peuvent entraîner des blessures à la peau et une infection de la plaie.

Névrome

Lorsque vous portez des chaussures mal choisies (serrées ou lâches) ou des charges excessives, il y a une prolifération de tissu nerveux située entre le troisième et le quatrième orteil. La violation peut ne pas gêner le patient, mais conduit parfois à un engourdissement, des picotements ou une légère sensation de brûlure. Moins communément, un névrome se manifeste par une douleur dans la semelle et les orteils. Dans de tels cas, les médicaments sont recommandés, ainsi que le port d'appareils orthopédiques.

Fasciite plantaire

La maladie est une inflammation du tissu conjonctif de la plante des pieds et se manifeste généralement par une douleur pas trop intense mais persistante. Seul un médecin peut diagnostiquer la fasciite plantaire. Le traitement dure au moins six mois. Un traitement médicamenteux, des procédures physiothérapeutiques et une fixation régulière du pied sont prescrits (généralement la nuit).

Verrue plantaire

Il s'agit d'une formation qui se développe sur la partie molle de la semelle. Une verrue est similaire à un cal, mais, contrairement à elle, est capable de germer à l'intérieur des tissus. Progressivement, il devient plus dense et commence à provoquer des douleurs aiguës en marchant. La cause de la verrue plantaire est une infection virale. Se débarrasser du problème n'est pas facile. Il est nécessaire de consulter un médecin qui choisira une méthode de traitement (pharmacothérapie, cautérisation en azote, etc.).

Sésamoïdite

En forme de sésame sont deux petits os fragiles situés dans l'épaisseur des tendons, qui assurent la flexion du gros orteil. L'affaiblissement des tissus tendineux et une charge excessive sur le pied peuvent entraîner une fracture de ces os et le développement du processus inflammatoire dans les tissus environnants (sésamoïdite). La pathologie se manifeste par une douleur et un gonflement de la semelle près du pouce. Pour un diagnostic précis, une radiographie est nécessaire. Le traitement consiste à appliquer des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques. La jambe affectée doit être maintenue au repos, en appliquant périodiquement des compresses avec de la glace. En période de rééducation, le port d'un support de voûte est indiqué.

Fracture de fatigue

Avec un stress prolongé, des fractures dites de fatigue des os du pied se produisent. Ce sont de petites fissures (généralement des os métatarsiens). Les personnes les plus à risque de telles blessures sont les personnes qui sont obligées de se tenir debout pendant longtemps chaque jour et qui portent des chaussures trop lâches.

Une fracture de fatigue guérit rapidement au repos. Le danger de dommage consiste tout d'abord dans l'impossibilité de l'autodiagnostic. Avec des charges continues, la fissure peut s'étendre, formant une véritable fracture, qui nécessitera une immobilisation à long terme et une réhabilitation ultérieure.

Mycoses

Les lésions fongiques des ongles et de la peau des pieds sont un problème très courant. Il est très facile d'attraper une infection: il suffit de mettre les pantoufles d'une personne malade ou d'utiliser sa serviette pour les pieds. Il y a un risque d'infection lors de la visite d'une piscine publique, d'un bain public ou d'une plage.

Le champignon des ongles viole la structure de la plaque à ongles. Il change de couleur, devient trouble, épais et cassant. Parfois, l'ongle exfolie de son lit. Le doigt affecté fait mal, gêne la marche. La maladie est traitée difficile et pendant une longue période (jusqu'à six mois). L'ablation chirurgicale de l'ongle est parfois nécessaire.

L'épidermophytose est causée par un champignon qui endommage la peau des pieds (le plus souvent dans la zone interdigitale). Elle devient lâche; des zones humides apparaissent et dégagent une odeur désagréable. Les lésions sont traitées avec des agents externes (sprays et lotions), mais dans les cas graves, elles recourent à une thérapie générale.

Personne n'est à l'abri des maladies du pied, mais tout le monde peut réduire le risque de survenue. En ce sens, il est important de respecter scrupuleusement les règles d'hygiène personnelle: gardez vos pieds propres, utilisez une crème pour adoucir la peau, ainsi que des poudres et lotions qui réduisent la transpiration. Il est nécessaire de choisir les bonnes chaussures (surtout au quotidien) et de suivre les recommandations des médecins concernant le port d'appareils orthopédiques, si nécessaire.

Tout problème avec les pieds nécessite l'aide d'un expert. Les tentatives d'automédication ne font qu'aggraver la situation, qui se caractérise par une invalidité prolongée et une diminution de la qualité de vie.

Maladies des membres inférieurs - les vaisseaux, les veines et les muscles les plus courants, leurs symptômes et leur traitement

La majeure partie des pathologies des membres inférieurs sont associées aux vaisseaux sanguins. Le danger de telles maladies est qu'elles peuvent entraîner une invalidité et même une amputation. Pour cette raison, il est important de noter à temps les symptômes des maladies des membres inférieurs. Lourdeur, gonflement et fatigue des jambes - tout cela indique des problèmes possibles avec les vaisseaux. Ces symptômes accompagnent diverses maladies, bien que le traitement ait plusieurs principes généraux. Elle est réalisée de manière conservatrice ou chirurgicale. Appliquer en outre des méthodes de physiothérapie et de physiothérapie.

Quelles sont les causes des maladies des membres inférieurs

Dans le corps humain, le cœur et les vaisseaux sanguins sont un système fermé dans lequel une certaine pression est maintenue. Son niveau est régulé par le système nerveux qui réagit à l'état d'une personne. Les vaisseaux suivants sont présents sur les membres inférieurs:

  • Veines. Sur leurs pieds, ils sont profonds et superficiels. Les veines accompagnent les artères. Superficiel dans la graisse sous-cutanée, possède un grand nombre de valves pour empêcher l'écoulement du sang vers le bas.
  • Artères. Comparées aux veines, elles ont des parois plus épaisses et plus solides - des «raccords» musculaires, à travers lesquels le sang circule vers les organes.
  • Capillaires. Ce sont les plus petits vaisseaux sous la peau. Seuls les capillaires sont présents à la périphérie. Leur paroi est mince, donc les globules rouges s'y faufilent pour échanger de l'oxygène contre des substances toxiques..

La fonction principale des capillaires est le transport du sang. À travers les artères, il pénètre dans les organes et leur donne de l'oxygène avec des nutriments; à travers les veines, il pénètre dans les cavités cardiaques, emportant des toxines avec lui. Selon la fonction exercée, les vaisseaux sont:

  • résistif,
  • échange;
  • capacitif;
  • shunt;
  • Absorption de choc;
  • sphincters.

La couleur du sang artériel et veineux est différente. Le premier est écarlate, car il est saturé d'oxygène, le second a une teinte rouge foncé ou même bordeaux. Les maladies des vaisseaux des jambes sont principalement associées aux artères et aux veines. Dans le premier, une atrophie des structures musculaires ou une diminution de la lumière est observée, dans le second, un étirement en largeur. À la suite de ces écarts, la circulation sanguine est perturbée, ce qui entraîne la mort des tissus ou d'autres conséquences dangereuses, jusqu'à l'amputation.

Les causes

Les membres inférieurs sont à la distance la plus éloignée du cœur. Le sang en eux devrait monter de bas en haut, surmontant la force d'attraction. De plus, les jambes soutiennent les organes et subissent beaucoup de pression de tout le corps. Pour cette raison, les navires ici devraient être plus puissants et plus entraînés par rapport à ceux situés sur les mains. Cela conduit aux causes des maladies des membres inférieurs: surcharge pondérale, mode de vie sédentaire ou, à l'inverse, trop actif avec une charge maximale. Il existe d'autres facteurs de risque:

  • Diabète;
  • prédisposition héréditaire;
  • fumeur;
  • stress fréquents;
  • changements liés à l'âge;
  • obésité;
  • troubles de la coagulation;
  • infections chroniques;
  • réactions allergiques;
  • cholestérol sanguin élevé;
  • nutrition déséquilibrée;
  • maladies du système nerveux.

Classification

Les maladies des membres inférieurs sont un concept général de tous les problèmes associés aux vaisseaux des jambes. Les pathologies distinctes ont leurs propres manifestations spécifiques, caractéristiques de la thérapie et complications. Pour faciliter le diagnostic et le traitement, les médecins ont compilé une classification de ces maladies. Le critère pour elle est une sorte de navire affecté. Compte tenu de ce facteur, les éléments suivants sont distingués:

  • Maladie artérielle. Ceux-ci comprennent la thromboangiite, l'athérosclérose, l'artérite oblitérante, l'endartérite.
  • Maladie veineuse. Telles sont la phlébite, la thrombose, la thrombophlébite, les varices.

Symptômes de maladie vasculaire

Le tableau clinique dépend du type de maladie des membres inférieurs. Chacun a ses propres signes inhérents à une seule pathologie. On peut suspecter des problèmes de veines ou d'artères selon certains signes courants:

  • un changement dans la structure ou la couleur de la peau;
  • l'apparition d'étoiles vasculaires dans certaines zones;
  • crampes et douleur chez les mollets la nuit;
  • douleur lors du déplacement;
  • lourdeur ou fatigue fréquente des jambes;
  • engourdissement de sections individuelles ou de tout le membre;
  • gonflement fréquent des jambes, surtout vers le soir.

Athérosclérose

La cause de l'athérosclérose est le dépôt de cholestérol sur les parois des artères, ce qui entraîne un rétrécissement de leur lumière et une diminution du flux sanguin. En conséquence, une carence en oxygène et en nutriments se développe. En progressant, une telle maladie vasculaire des membres inférieurs peut conduire à un blocage complet de l'artère avec une plaque athérosclérotique. La pathologie se développe en raison de:

  • fumeur;
  • alcoolisme;
  • inactivité physique;
  • abus d'aliments gras;
  • travail associé à l'hypothermie des jambes, en particulier des pieds;
  • hypertension
  • diabète sucré.

L'athérosclérose est plus sensible aux artères fémorales et poplitées. La peau de la zone affectée devient pâle et froide. Puis elle perd progressivement les cheveux qui poussent sur elle. À l'avenir, le volume musculaire de la partie inférieure de la jambe diminue et la peau peut devenir enflée et hyperémique. Autres signes caractéristiques de l'athérosclérose des membres inférieurs:

  • une sensation de froideur sous les genoux dans toutes les conditions;
  • engourdissement;
  • douleur chez les mollets, d'abord en marchant, puis - au repos;
  • fatigue;
  • performances réduites;
  • jambes fatiguées;
  • vertiges;
  • déficience de mémoire;
  • assombrissement de la peau des orteils;
  • plaies trophiques d'abord sur les pieds, puis sur le bas des jambes - au stade avancé de la maladie;
  • gangrène - au stade terminal.

Endartérite oblitérante

Cette maladie des vaisseaux des membres inférieurs est l'une des plus complexes. L'oblitération signifie un blocage, c'est-à-dire un processus qui bloque la lumière d'un canal. L'endartérite oblitérante est une inflammation chronique des vaisseaux des membres inférieurs, qui conduit initialement à des troubles circulatoires, puis à la fermeture complète de la lumière vasculaire et à la formation de gangrène. Les artères des pieds ou des jambes sont principalement touchées. Avec la progression de la maladie, moins d'oxygène pénètre dans les jambes, raison pour laquelle les tissus commencent à mourir.

L'endartérite est plus sensible aux hommes d'âge moyen qui fument. Pour cette raison, la maladie est même appelée boiterie d'un fumeur. Un autre nom est la maladie de Buerger. Les médecins ne peuvent toujours pas parvenir à un point de vue commun sur les causes de cette maladie. Comme les facteurs de risque sont appelés pathologies du système immunitaire, allergie à la nicotine, infections, athérosclérose des jambes, troubles hémorragiques, engelures dans l'histoire. Symptômes typiques de l'endartérite:

  • fatigue des jambes;
  • crampes
  • la claudication intermittente;
  • douleurs aiguës aux membres;
  • peau pâle des jambes;
  • sécheresse, arrêt de la pousse des cheveux sur les jambes;
  • l'apparition d'ulcères trophiques;
  • douleur en courant ou en marchant;
  • gonflement.

Varices

Cette pathologie vasculaire des membres inférieurs est plus souvent diagnostiquée chez la femme. La maladie est une diminution de l'élasticité des parois veineuses au milieu de la défaillance des valves veineuses. Ces écarts provoquent une stase sanguine et une vasodilatation. Une caractéristique est les nœuds saillants sous la peau. Les facteurs de risque de varices comprennent des charges importantes sur les membres inférieurs, un excès de poids et un mode de vie sédentaire, ainsi que l'utilisation de contraceptifs hormonaux. Les principaux symptômes des varices:

  • une augmentation des veines saphènes;
  • gonflement des jambes;
  • lourdeur dans les membres inférieurs;
  • C'est une douleur sourde;
  • crampes qui surviennent principalement la nuit;
  • jambes fatiguées le soir;
  • veines d'araignée sur la peau;
  • démangeaisons cutanées, eczéma;
  • sécheresse, desquamation, pigmentation, arrêt de la pousse des cheveux sur les jambes.

Phlébite

C'est ce qu'on appelle une inflammation des parois des veines en raison d'une diminution de sa perméabilité, de maladies infectieuses (causées par le streptocoque), de l'introduction de substances irritantes (solutions hypertoniques ou glucose). La phlébite peut résulter d'un traumatisme de la paroi veineuse pendant le cathétérisme, d'une brûlure chimique de la peau ou d'une perfusion intraveineuse prolongée de médicaments. La maladie se développe souvent dans le contexte des varices. La raison en est une violation du flux sanguin qui se produit avec les varices.

La phlébite se transforme très rapidement en thrombophlébite. Cela se produit si des caillots sanguins apparaissent dans la lumière des vaisseaux enflammés. Pour cette raison, il est très important de détecter la phlébite à temps. Symptômes de cette maladie des membres inférieurs:

  • hyperémie et rougeur de la peau sur le site de l'inflammation;
  • une augmentation de la veine affectée;
  • inconfort dans une jambe douloureuse, gonflement;
  • mal de crâne;
  • douleur lors des mouvements des jambes due à la tension cutanée;
  • augmentation de la température;
  • gonflement léger, douleur profonde, teint blanc laiteux - avec inflammation des veines profondes.

Thrombophlébite

La maladie de la thrombophlébite se développe à partir de la phlébite et, en plus de l'inflammation des veines, s'accompagne d'une augmentation simultanée de la viscosité du sang. En conséquence, des caillots sanguins se forment, la lumière des vaisseaux se rétrécit, ce qui entraîne une violation de la circulation sanguine. Cette condition est dangereuse pour l'homme. À tout moment, un caillot de sang peut se détacher et pénétrer dans la circulation sanguine dans n'importe quelle partie du système circulatoire. En conséquence, une thromboembolie se développe - un blocage aigu du vaisseau conduisant à une ischémie (mort tissulaire).

Les causes de la thrombophlébite sont la coagulation sanguine élevée, les blessures aux jambes, la prise de certains médicaments, les infections, la grossesse et l'accouchement. Une forte enflure du membre indique cette maladie. La température corporelle monte à 39-39,5 degrés. Dans ce contexte, les éléments suivants sont observés:

  • frissons;
  • mal de crâne;
  • vertiges;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • douleur dans la jambe affectée, aggravée par la toux;
  • peau tendue, pâle et froide avec un motif cyanotique en marbre;
  • douleur dans la jambe lors de la palpation de la région interne de la cheville calcanéenne;
  • douleur lors de la compression du muscle du mollet avec une main;
  • affaiblissement du pouls sur le membre affecté;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques régionaux.

Thrombose

La thrombose fait référence à l'obstruction des vaisseaux des membres inférieurs en raison de l'inflammation des veines profondes et de la formation de caillots sanguins. S'ils sont lâchement attachés à la paroi vasculaire, ils se détachent facilement et se déplacent avec la circulation sanguine. Les raisons de ce processus pathologique:

  • opérations chirurgicales;
  • troubles hormonaux;
  • pathologie vasculaire congénitale;
  • infections graves;
  • fractures
  • tumeurs;
  • surpoids;
  • parésie et paralysie des jambes;
  • mode de vie sédentaire;
  • adhérence prolongée au repos au lit;
  • tabagisme, alcoolisme.

Avec une thrombose le soir, il y a des douleurs éclatantes et constrictives dans les jambes. De plus, une lourdeur sévère, un engourdissement, des picotements et une chair de poule sont ressentis dans les membres. Autres signes caractéristiques de thrombose:

  • gonflement et élargissement de la jambe affectée;
  • cuir brillant;
  • augmentation générale et locale de la température;
  • amincissement de la peau, pâleur et cyanose;
  • motif veineux prononcé.

Diagnostique

Pour confirmer le diagnostic, le médecin mesure la pression artérielle des deux jambes. Pour déterminer le pouls, un capteur Doppler est placé sur l'artère tibiale postérieure. Lors d'un examen externe, le médecin procède à des percussions (écoutes) et à l'auscultation (écoute des organes). Le spécialiste le fait pour une première évaluation de l'état du flux sanguin. Pour confirmer leurs soupçons, le médecin prescrit:

  • Test sanguin. Il est nécessaire de vérifier sa coagulabilité..
  • Angiographie (vasographie). Il s'agit d'un examen aux rayons X de contraste de l'état du flux sanguin et des vaisseaux sanguins..
  • Capillaroscopie C'est une étude de la microcirculation au niveau tissulaire.
  • Dopplerographie échographique des vaisseaux sanguins. Aide en temps réel à visualiser la vitesse, la direction et le volume du flux sanguin., Grâce à quoi vous pouvez détecter les écarts existants, les caillots sanguins et les inflammations.
  • Thermométrie. Elle implique une mesure locale de la température de la peau sur le foyer présumé de l'inflammation.
  • Angiographie par résonance magnétique ou IRM avec contraste. Une personne reçoit une substance spéciale par voie intraveineuse. Pour cette raison, lors d'une IRM, le spécialiste obtient des informations plus précises sur la localisation des caillots sanguins.

Traitement

Les maladies des membres inférieurs sont traitées de manière globale. Le choix d'un schéma thérapeutique spécifique dépend du type de pathologie diagnostiquée et de sa gravité. En général, le traitement est effectué immédiatement dans plusieurs domaines principaux:

  • Restauration des propriétés rhéologiques du sang, c'est-à-dire une diminution de sa viscosité. À cette fin, des ventilateurs sont utilisés: héparine, aspirine, hirudine.
  • Régénération des parois vasculaires endommagées. Les angioprotecteurs aident à cela, notamment l'acide ascorbique, la troxévasine, les glucocorticoïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).
  • Augmentation du tonus vasculaire pour assurer une circulation sanguine de haute qualité. Atteint par la physiothérapie, la physiothérapie, le massage.

Nutrition

L'une des directions du traitement est l'adaptation du mode de vie du patient. Cela est particulièrement vrai pour la nutrition. On prescrit au patient un régime avec une diminution de la teneur en glucides et en graisses simples. À cet égard, les produits suivants sont interdits:

  • viande grasse et abats;
  • bananes
  • les raisins;
  • saucisses;
  • saucisses;
  • saucisses;
  • Fast food;
  • produits semi-finis;
  • les poissons gras;
  • viandes fumées;
  • cornichons, cornichons;
  • farine;
  • bonbons;
  • sauces et assaisonnements.

Il est utile d'utiliser diverses baies de couleurs jaunes, rouges et foncées. Parmi les fruits, les agrumes et les grenades sont recommandés. Les verts sont utiles pour les navires, en particulier le persil. Autres produits recommandés pour les maladies vasculaires:

  • une petite quantité de fruits secs;
  • poisson maigre;
  • des légumes;
  • jusqu'à 40 g de noix par jour;
  • bouillon d'églantier;
  • produits laitiers faibles en gras;
  • champignons;
  • Des viandes maigres;
  • thé et café faibles - pas plus de 3 à 4 fois par semaine.

Thérapie médicamenteuse

La base du traitement des maladies vasculaires sont les médicaments. Compte tenu de la pathologie et des symptômes individuels, le médecin peut prescrire des médicaments de plusieurs groupes à la fois. Dans la plupart des cas, les outils suivants sont utilisés:

  • Venotonique: Diosmin, Troxevasin, Pentoxifylline. Ils aident à normaliser les vaisseaux sanguins. Utilisé sous forme de pommades, gels, comprimés, baumes et crèmes.
  • Phlébotonique: Detralex, Phlebodia 600, Lyoton, Venoruton, Anavenol, Troxerutin. Utilisé par voie orale sous forme de comprimés ou en externe sous forme de pommades. Affecté pour améliorer l'écoulement veineux.
  • Anticoagulants: héparine, warfarine, hirudine, lépirudine, danaparoïde. Réduisez la viscosité du sang, ce qui aide à éliminer les caillots sanguins. Ces médicaments sont utilisés par voie orale sous forme de comprimés ou à l'extérieur sous forme de pommades.
  • Anti-inflammatoire (AINS): solutions injectables, gel, comprimés, pommade à l'indométhacine ou diclofénac. Aide à réduire l'inflammation et les symptômes.
  • Désagrégants: aspirine, cardiomagnyl, tirofiban. Réduisez le risque de caillots sanguins. Pris oralement sous forme de comprimés.
  • Antioxydants: Venarus, Ascorutin. Avoir un effet vasoconstricteur.
  • Statines: Lovastatine, Simvastatine. Capable de bloquer la formation de cholestérol dans le foie.

Ces médicaments sont utilisés dans différentes combinaisons en fonction de la maladie vasculaire. Avec l'athérosclérose, des médicaments hypolipidémiants (statines) et des anticoagulants sont prescrits. Schémas thérapeutiques pour d'autres pathologies:

  • Endartérite. Les anticoagulants et les anticoagulants sont indiqués..
  • Varices. Parmi les médicaments prescrits AINS, anticoagulants, venotoniques et antioxydants. Recommande également de porter des bas de compression.
  • Phlébite. Injections de médicaments anti-inflammatoires, anticoagulants prescrits.
  • Thrombophlébite. Il est nécessaire de prendre des anticoagulants, des angioprotecteurs, des phlébotoniques.
  • Thrombose. Des thrombolytiques, des anticoagulants et des anti-inflammatoires sont utilisés pour traiter cette pathologie..

Procédures physiothérapeutiques

Les méthodes de physiothérapie aident à faire face aux symptômes désagréables de la maladie et à accélérer la récupération des tissus endommagés. Pour cette raison, de telles procédures sont prescrites à la fin de la période aiguë de la maladie. Avec les pathologies vasculaires, les bénéfices sont:

  • Électrophorèse Elle consiste à introduire des médicaments dans l'organisme par l'action du courant galvanique. Pour cette raison, les composants actifs pénètrent plus profondément et soulagent efficacement l'inflammation..
  • Thérapie UHF. Il s'agit d'une irradiation avec des ondes haute fréquence, qui aident à éliminer le processus inflammatoire dans les veines et à accélérer la régénération tissulaire.
  • Barothérapie Elle est réalisée afin d'améliorer les processus métaboliques et l'apport sanguin aux tissus affectés..
  • Darsonvalisation. Elle consiste à influencer les foyers d'inflammation avec des courants sinusoïdaux. Effet - les processus inflammatoires sont éliminés, les tissus sont saturés d'oxygène, la douleur est réduite.

Physiothérapie

L'exercice physique vise à réduire les symptômes de la maladie des membres inférieurs. Une personne augmente son endurance, en raison de laquelle elle peut passer plus longtemps sans l'apparition de signes de pathologie. Cela améliore la qualité de vie du patient. De plus, l'exercice aide à réguler le flux sanguin des membres inférieurs. Les exercices thérapeutiques sont indiqués en période de rémission, lorsque le patient n'est pas gêné par une douleur intense. Options d'exercice à effectuer:

  • Promenez-vous dans la pièce, en levant les genoux, pendant 1 à 3 minutes. Il est utile pour l'athérosclérose..
  • Tenez-vous droit, levez-vous sur les orteils, tout en redressant les bras. Abaisser à la position de départ. Répétez cette opération 8 à 10 fois pour 3 à 4 approches.

Intervention chirurgicale

L'opération est prescrite au patient si le traitement conservateur est inefficace. Les indications de la chirurgie comprennent une inflammation sévère, un risque élevé de séparation des caillots sanguins, suivi du développement d'une thromboembolie pulmonaire. Pour prévenir de telles complications, les types d'opérations suivants sont utilisés:

  • Phlébectomie. Elle implique l'ablation d'une veine entière sous anesthésie..
  • Sclérothérapie. La veine pathologiquement altérée est résorbée par l'introduction de médicaments spéciaux.
  • Thérapie au laser Elle consiste à couper une veine malade de la circulation sanguine..
  • Stenting. Il s'agit d'une expansion forcée de la lumière des vaisseaux rétrécis en raison de l'installation d'un cadre artificiel - stent.
  • Chirurgie de pontage. C'est la création d'un canal différent pour la circulation sanguine..
  • Endartériectomie. Au cours d'une telle opération, l'artère est débarrassée des plaques athérosclérotiques la rétrécissant..
  • Thrombectomie. Il s'agit d'une procédure d'élimination du caillot sanguin et de restauration du flux sanguin..
  • Amputation. Il s'agit de la mesure la plus extrême pour les maladies des membres inférieurs. L'amputation est réalisée avec une gangrène progressive, une infection incurable et une douleur indomptable au repos.

Remèdes populaires

La méthode de traitement la plus fiable est les médicaments prescrits par un spécialiste. Des recettes alternatives ne peuvent être utilisées que comme mesure supplémentaire et après consultation avec le médecin traitant. S'il le permet, les moyens suivants sont autorisés:

  • Pour 50 g de marrons d'Inde, prenez 0,5 l de vodka. Mélanger les ingrédients, verser dans un récipient en verre foncé et envoyer pendant 2 semaines. Après l'heure spécifiée, vous pouvez commencer à prendre une perfusion de 30 à 40 gouttes jusqu'à 3 fois par jour.
  • Prenez des feuilles de pissenlit et de l'alcool dans un rapport de 1: 5. Après avoir mélangé les ingrédients, laissez-les infuser pendant 14 jours. teinture prête à l'emploi pour frotter les jambes fatiguées. La procédure est répétée quotidiennement avant le coucher. Vous pouvez faire une compresse pour la nuit. Pour ce faire, dans une teinture, humidifiez le bandage et enroulez-le jusqu'à un point douloureux.

Prévention des maladies des membres inférieurs

Une condition nécessaire à la prévention est une bonne activité physique. Marcher, marcher au grand air, exercices thérapeutiques - tout cela aidera à éviter la formation de caillots sanguins et à saturer les tissus des jambes en oxygène. Pour la prévention, il est nécessaire d'observer une bonne nutrition. Ne mangez pas trop la nuit, car à cause de cela, la coagulation sanguine augmente. Autres conditions de prévention:

  • porter des vêtements et des chaussures confortables et non serrés;
  • réduire le temps de port des talons hauts;
  • buvez périodiquement des complexes de vitamines;
  • prévenir la surchauffe du corps;
  • avoir une alimentation équilibrée avec beaucoup de fruits et légumes;
  • pendant le travail sédentaire, faites régulièrement des pauses - toutes les demi-heures.

Les maladies du pied les plus courantes chez l'homme

Selon les statistiques, pendant toute sa longue vie, une personne doit parcourir environ cent mille kilomètres. Naturellement, une distance plus précise, bien sûr, dépend d'un grand nombre de facteurs différents (le sexe d'une personne, son style de vie, sa forme physique et son tempérament personnel). Nous pouvons dire une chose avec certitude: les pieds d'une personne au sens littéral du mot subissent constamment de lourdes charges qui peuvent nuire à leur état général. Dans notre article d'aujourd'hui, nous parlerons des maladies des pieds auxquelles une personne est le plus souvent exposée.

Tendinite du tendon d'Achille

Pourquoi le pied d’une personne fait-il mal? Quelles sont les causes de ces maladies? Si vous souffrez d'un tel inconfort, vous souffrez peut-être d'une sorte de maladie du pied. En général, il vaut la peine de se familiariser avec les informations ci-dessous..

Le tendon d'Achille avec sa partie inférieure attachée à l'arrière du calcanéum et la partie supérieure au muscle du mollet. Ce tendon assure le mouvement de la cheville, qui est associé au mouvement et à la marche sur une surface inclinée. En cas de microtraumatisme des fibres tendineuses, un processus inflammatoire commence à se développer, appelé - tendinite. Cette maladie se caractérise par une douleur aiguë, de fortes sensations de brûlure dans la zone touchée et un gonflement du mollet du pied, ainsi que par la tension de la peau. En conséquence, une personne a une restriction de la mobilité de l'articulation de la cheville. En conséquence, le patient commence à boiter. Malgré le fait que le tendon d'Achille soit l'un des ligaments les plus durables, il prend néanmoins tellement de charges qu'il est souvent endommagé. Dans le groupe à risque principal: les athlètes. Leur tendon commence très souvent à se blesser au cours d'un entraînement amélioré; les personnes atteintes d'un trouble métabolique, dans lequel l'urate (sels d'acide urique) commence à s'accumuler dans le corps humain. L'urate commence à se cristalliser dans les tissus eux-mêmes (ainsi que dans les fibres de l'appareil ligamentaire). Cela augmente le risque de microtraumatisme en raison d'une diminution de l'élasticité ligamentaire; personnes en surpoids.

La probabilité de contracter une tendinite est très élevée pour ceux qui souffrent de pieds plats et de pieds bots. De plus, la maladie augmente avec l'âge..

En cas de symptômes d'inflammation du tendon d'Achille, vous devez consulter d'urgence un médecin. Au stade très initial de la maladie, l'articulation de la cheville est généralement fixe. Un traitement conservateur consiste à utiliser divers analgésiques et anti-inflammatoires, généralement sous forme de préparations externes (frottements, pommades), ainsi que la physiothérapie. Si une personne a subi une blessure grave, une intervention chirurgicale sera alors présentée au patient.

Bursite du pouce

Les maladies du pied présentent certains symptômes. Dans notre publication, il sera également possible de trouver un traitement pour ces maladies. Dans le cas du port constant de chaussures, qui a les orteils très étroits, une personne commence à développer une certaine courbure des gros orteils. Dans ce cas, les premières phalanges des doigts commencent, pour ainsi dire, à tourner, se séparant ainsi des autres. Quant aux secondes phalanges des doigts, elles commencent à dévier vers l'autre côté opposé. À la suite de cela, cette articulation, qui est située entre les phalanges, est déplacée. Et son fonctionnement normal sera perturbé. Pour cette raison, une inflammation de la poche articulaire (bursite) apparaît. Il se caractérise par un gonflement et une douleur sévères. L'articulation commence à gonfler et le patient ressent une douleur intense au moment de la marche. Les mêmes dommages au petit doigt du pied (on l'appelle aussi l'os du tailleur) se produisent chez les personnes qui marchent longtemps tous les jours, gardent les jambes croisées dans la région du tibia. Cette maladie s'accompagne également de douleurs intenses et de signalements, ce qui complique le choix des chaussures. Ces deux maladies sont généralement traitées par chirurgie..

Cors et callosités

Les cors (zone de peau cornée) commencent principalement à apparaître en raison du port de chaussures à talons très hauts, de chaussures serrées ou trop lâches. Ces formations apparaissent sur les zones des pieds qui sont les plus sensibles aux charges lourdes (par exemple, sur les petits doigts ou les surfaces latérales des pouces). Pour les mêmes raisons, des callosités molles peuvent apparaître entre les doigts et sur les oreillers des pieds, qui après un certain temps commencent à durcir et à durcir. Les cors ne sont pas seulement un défaut esthétique du pied. Ils interfèrent souvent simplement avec la marche normale, provoquant une douleur intense chez une personne, et la fatigue des jambes peut également augmenter. En vente dans la pharmacie, il existe toutes sortes de médicaments avec lesquels le patient peut se débarrasser des cors et des cors, mais vous ne devez pas les utiliser sans consulter un médecin. Il est particulièrement dangereux d'essayer de couper vous-même la peau cornée du maïs. Si les cors et les cors pour une personne commencent à devenir un énorme problème, alors vous devez demander l'aide d'un médecin.

Doigt de marteau

Il existe également des maladies des os du pied. Et ils seront également répertoriés ici. Cette déformation est spécifique. Quand cela se produit, les orteils sont fixes et pliés, prenant la forme de griffes. Souvent, les seconds orteils commencent à souffrir. Et la principale raison en est la faiblesse musculaire, qui apparaît très souvent dans le contexte d'une maladie telle que la bursite du pouce. La situation commence à empirer si le patient porte des chaussures très serrées et inconfortables. Au tout début de la maladie, elle peut généralement être corrigée, grâce à des inserts spéciaux et des tampons interdigitaux, qu'un chirurgien orthopédiste doit choisir. Si la situation est en cours, le patient devra consulter un chirurgien.

Éperon au talon

L'éperon calcanéen est appelé la prolifération des tissus dans la zone où le tendon plantaire est attaché au calcanéum. En règle générale, il apparaît à la suite de troubles métaboliques (par exemple, la goutte). Le principal facteur de risque est l'arthrite, les troubles circulatoires, le surpoids. L'éperon peut exister très longtemps, sans gêner une personne. Mais encore, chez certaines personnes malades, la prolifération s'enflamme périodiquement, provoquant une douleur intense, qui devient encore plus forte au moment de la marche. Parfois, l'inflammation chez une personne disparaît d'elle-même, mais fondamentalement, pour s'en débarrasser complètement, un traitement est nécessaire. Dans les cas très graves, des injections de stéroïdes sont utilisées. En plus de tout cela, avec l'apparition de l'éperon du talon, de nombreux médecins conseillent de porter un support de voûte spécial et de faire de la gymnastique tous les jours, ce qui aidera à éliminer la charge sur l'appareil ligamentaire.

Ongle incarné

Chez de nombreuses personnes, parfois les coins des plaques à ongles commencent à se développer dans la peau des orteils. En conséquence, des zones apparaissent qui créent de la douleur en marchant et en appuyant dessus. Ce problème nécessite une solution charmante et immédiate, car les zones de croissance peuvent être très enflammées. La cause la plus courante de cette maladie est un mauvais soin des ongles. Mais encore, la maladie peut se manifester après avoir subi une blessure aux ongles, et également à la suite d'infections fongiques de la peau des pieds. Ceux qui portent des chaussures très serrées sont dans une zone à haut risque (selon les statistiques, ce sont les femmes qui sont plus sensibles aux hommes de cette maladie). Ça ne vaut pas la peine de soigner cette maladie.

Cela doit être confié au chirurgien. Et des tentatives indépendantes de traiter un ongle incarné peuvent entraîner une blessure à la peau et une infection de la plaie.

Névrome

Parfois, la cause de la maladie du pied réside dans certains facteurs externes. Par exemple, en cas de port de chaussures mal choisies (lâches ou serrées) ou, sous de lourdes charges, une prolifération du nerf tissulaire apparaît, qui est située entre le quatrième et le troisième orteil. Cette violation peut ne pas causer d'inconfort à une personne, mais elle peut toujours entraîner un engourdissement, une légère sensation de brûlure et des picotements. Le moins important, un névrome commence à se manifester par une douleur dans la semelle et les orteils.

Ensuite, les médecins conseillent d'utiliser des médicaments, de porter des chaussures orthopédiques spéciales et divers appareils.

Fasciite plantaire

Cette maladie est une inflammation des tissus conjonctifs des semelles. En règle générale, cela conduit à des douleurs non pas grandes, mais obsessionnelles. Et seul un médecin peut diagnostiquer cette maladie. Le traitement prendra au patient au moins six mois. Le patient sera affecté: procédures physiothérapeutiques, pharmacothérapie, fixation du pied (généralement la nuit).

Verrue plantaire

Cette maladie est une formation qui se développe sur une zone molle de la semelle. La verrue est un peu similaire au maïs, mais néanmoins, contrairement à elle, elle peut se développer à l'intérieur des tissus. Progressivement, il commence à se condenser, provoquant ainsi de fortes douleurs au moment de la marche. La principale cause de verrues plantaires est une infection virale. Il convient de noter qu'il est assez difficile de se débarrasser rapidement de cette maladie. Tout d'abord, vous devriez consulter un médecin qui aidera le patient à choisir la méthode de traitement appropriée (cautérisation avec de l'azote, pharmacothérapie).

Sésamoïdite

J'appelle sésamoïde deux petits os cassants qui sont situés dans l'épaisseur des tendons qui assurent la flexion du gros orteil. Une charge élevée sur le pied et un affaiblissement des tissus tendineux peuvent entraîner une fracture de ces os et le développement ultérieur du processus inflammatoire dans les tissus voisins (sésamoïdite). Cette maladie provoque un gonflement de la semelle et une douleur chez le patient près du pouce. Pour effectuer un diagnostic plus précis de la maladie, un examen aux rayons X est nécessaire. Le traitement consiste à appliquer divers anti-inflammatoires et analgésiques. La jambe affectée doit être maintenue au repos, en lui appliquant périodiquement un sac de glace..

Sur une note! Pendant la période de rééducation, le patient doit porter un support de voûte plantaire.

Fracture de fatigue

Ici, les maladies du pied sont également représentées sur la photo. Avec de longues charges, des fractures de fatigue des os des jambes apparaissent. Ce sont généralement de petites fissures (principalement des os métatarsiens). En règle générale, ceux qui sont obligés de rester debout très longtemps, ainsi que ceux qui portent des chaussures amples, sont les plus à risque. Une fracture de fatigue peut guérir au repos assez rapidement. Et le danger de dommages réside principalement dans l'incapacité de diagnostiquer la maladie par eux-mêmes. Avec des charges prolongées, la fissure peut s'élargir, formant une véritable fracture qui nécessite une longue immobilisation et réhabilitation.

Mycoses

L'infection fongique de la peau des jambes et des ongles est un problème très courant. Et une personne peut attraper cette infection assez facilement:

Pour ce faire, il vous suffit de mettre les chaussons du patient ou d'utiliser sa serviette personnelle conçue pour les jambes. Il existe également un risque d'attraper la maladie lorsque vous visitez la piscine publique, la plage ou le sauna. Le champignon des ongles commence à perturber d'abord la structure de la plaque à ongles. La plaque devient trouble, change de couleur. Dans de rares cas, le patient nécessite une ablation complète de l'ongle par chirurgie.

En règle générale, l'épidermaphie est causée par un champignon qui endommage la peau des jambes (principalement dans la zone interdigitale). Il commence à devenir très lâche, des zones suintantes commencent à apparaître, qui dégagent une odeur désagréable. Ces lésions doivent être traitées avec divers agents externes (lotions et sprays). Mais si la situation est très difficile, vous devez recourir à une thérapie générale. Hélas, personne n'est à l'abri de la maladie du pied, mais n'importe qui peut encore réduire les risques de survenue. Dans ce cas, vous devez très soigneusement essayer de suivre toutes les règles d'hygiène personnelle: utilisez une crème pour adoucir la peau des jambes, gardez-les propres, utilisez diverses lotions et poudres qui réduisent la transpiration. Vous devez choisir les bonnes chaussures, en particulier celles que vous portez tous les jours et assurez-vous de suivre tous les conseils des médecins concernant le port de divers appareils orthopédiques. Tout problème survenant avec les pieds nécessite une assistance qualifiée obligatoire. Quant à l'automédication, elle ne fera qu'aggraver la situation. Et cela, à son tour, est lourd de baisse du niveau de vie et de réadaptation prolongée.

Résumer

Vous avez maintenant pu reconnaître de nombreuses maladies du pied humain. Bien sûr, il est important d'écouter l'état de votre corps. Et commencez le traitement en temps opportun pour toutes les maladies qui vous dérangent.

Maladies du pied

Hallux valgus, oignon

Un problème tel que la déformation de l'hallux valgus n'est pas seulement un défaut externe, mais aussi une pathologie grave qui provoque beaucoup de désagréments et de douleurs. Avec cette maladie, une courbure en forme de X des articulations de la cheville et des pieds se produit avec un changement de l'appui du talon sur son bord intérieur. La présence de déformation est mise en évidence par une distance importante entre les talons dans une pose avec les jambes rapprochées.

L'hallux valgus est une courbure de l'axe du pied avec l'omission de la partie médiane du pied, tournant le talon et abaissant ses bords. La pathologie est une conséquence d'une violation congénitale ou acquise des fonctions, de la forme ou de la taille des os, des ligaments ou des muscles individuels, qui affecte toutes les autres parties du pied. Cela viole le rapport des formations anatomiques, ce qui conduit à une redistribution de la charge. La situation est aggravée par le développement de pieds plats, en raison duquel il y a un déplacement des os du pied les uns par rapport aux autres, formant un hallux valgus.

Habituellement, la maladie survient dans l'enfance en raison de la dysplasie congénitale du tissu conjonctif. En outre, la cause peut être l'ostéoporose, le rachitisme, la polio, les traumatismes, la spasticité, la parésie, la paralysie, les troubles intra-utérins du développement des membres, les troubles de la posture, les maladies endocriniennes ou un enfant en surpoids. Chez l'adulte, le développement d'une pathologie peut résulter de blessures, de paralysie ou de pieds plats, surtout après une prise de poids importante..

Avec l'hallux valgus, des douleurs dans les jambes apparaissent après la marche et des charges statiques, en particulier lorsque vous portez des chaussures inconfortables. La tension ou la douleur dans les muscles des jambes et une démarche altérée peuvent se joindre à ces symptômes. La lutte contre la maladie au stade initial comprend le port de chaussures orthopédiques, la gymnastique spéciale, les massages, la physiothérapie, l'utilisation de boue thérapeutique, l'ozokérite et la paraffine. En cas de déformation sévère, une correction chirurgicale est effectuée..

Si une déformation de l'hallux valgus est suspectée, un spécialiste doit être consulté le plus tôt possible pour éviter les complications de la maladie et l'intervention chirurgicale.

Hyperkératose des pieds

Le grossissement de la peau des pieds est une pathologie considérée comme un défaut esthétique, malgré ses conséquences plutôt désagréables. La peau rugueuse est le résultat de l'hyperkératose, une maladie dans laquelle se produit une division trop rapide des cellules épidermiques et leur desquamation est altérée, ce qui conduit à un épaississement de la couche cornée.

L'hyperkératose peut entraîner des fissures saignantes profondes, des hémorragies ponctuelles, des ulcères, des cernes interdigitaux et des racines dures, ce qui causera beaucoup de douleur lors de la marche. Pour les personnes en bonne santé, de telles complications ne sont pas dangereuses, mais pour les patients diabétiques, elles menacent le développement de la gangrène.

Les causes de l'hyperkératose sont divisées en deux groupes: externes et internes. Les causes internes comprennent les troubles circulatoires dans les vaisseaux des jambes, les varices, l'athétosclérose, le diabète sucré, le psoriasis, l'ichtyose, les carences hypo ou vitaminiques. Mais le plus souvent, la cause est des facteurs externes: chaussures inconfortables, serrées ou grandes, charge prolongée ou excessive sur les jambes, surcharge pondérale, déformations des pieds et violation de l'hygiène personnelle. Des charges accrues sur le pied et le frottement de la peau avec des chaussures provoquent une division accrue des cellules de la corne, qui n'ont pas non plus le temps de se décoller activement, formant un épaississement de la peau.

Pour le succès du traitement de l'hyperkératose, il est d'abord nécessaire d'établir la cause de la pathologie et de l'éliminer. Pour éliminer les manifestations externes de la maladie, un ramollissement de la peau rugueuse des pieds, l'élimination de la couche dure de l'épiderme, le resurfaçage de la peau et la pédicure médicale sont nécessaires. Pour adoucir et hydrater, les bains de pieds, l'utilisation de jus d'aloès sont efficaces, et pour le traitement des fissures, les applications avec la pommade à la syntomycine. Il est très important de choisir les bonnes chaussures orthopédiques qui aideront à corriger la déformation du pied, à répartir uniformément la charge lors de la marche et à éviter les frottements.

Afin d'éviter un traitement prolongé et désagréable, il est important de détecter les manifestations initiales de la maladie le plus tôt possible, alors qu'elles sont un défaut esthétique mineur et de prendre immédiatement les mesures nécessaires.

Syndrome du pied diabétique

Toute personne qui souffre de diabète est à risque d'une complication de la maladie, qui menace d'amputer le membre inférieur. Pour éviter ce résultat, vous devez surveiller attentivement les changements de santé, en accordant une attention particulière à l'état de la peau des pieds.

Le danger d'amputation des membres inférieurs survient en raison du développement du syndrome du pied diabétique, dans lequel les traumatismes de la peau des pieds augmentent. Une glycémie élevée perturbe la circulation sanguine dans les vaisseaux des jambes, ce qui entraîne une détérioration de la nutrition de la peau et l'expose à des dommages fréquents. En outre, une augmentation du sucre réduit la sensibilité des terminaisons nerveuses, ce qui peut faire passer un traumatisme cutané inaperçu. Tout dommage peut facilement conduire à la formation d'ulcères et d'ulcères, se transformant en gangrène.

Le syndrome du pied diabétique peut être reconnu par des signes tels que peau sèche des pieds, gonflement, rougeur des pieds, fièvre, ongles incarnés, doigts pointus, bursite, douleur ou engourdissement dans les jambes, apparition de champignons, cloques, cors, verrues ou ulcères sur les pieds. Pour prévenir avec succès la maladie, il est important de détecter dès que possible la présence de l'un de ces symptômes et de consulter immédiatement un spécialiste. Il est également très important de contrôler la glycémie, l'alimentation et l'hygiène personnelle, de porter des chaussures ou des semelles orthopédiques.

Les chaussures orthopédiques ont un nombre minimum de coutures et une structure "respirante", ont des propriétés antibactériennes, antifongiques et antiallergiques. L'utilisation de semelles orthopédiques est qu'elles créent un déchargement à l'emplacement de l'ulcère et évitent les dommages. Les semelles intérieures ont une imprégnation antibactérienne de la balle inférieure et permettent aux jambes de "respirer".

Des mesures préventives simples prises à temps, dans la plupart des cas, aident à prévenir l'apparition d'ulcères diabétiques, éliminant ainsi le risque d'amputation des membres.

Courbure des orteils

La courbure des orteils est une pathologie dans laquelle les orteils acquièrent une forme non naturelle. Ce n'est pas seulement un problème esthétique, mais aussi la cause de douleurs, crampes, ulcères et maladies chroniques des articulations des pieds.

Les principales raisons du développement de la courbure des doigts sont des perturbations de l'équilibre musculaire et des écarts dans la structure des os des pieds. Le mouvement des orteils des pieds est effectué en utilisant les muscles de deux groupes: les fléchisseurs et les extenseurs, dont les tendons sont attachés aux phalanges des doigts. Normalement, les tendons de ces muscles fonctionnent avec une force égale. Mais avec des pieds plats, les jambes s'allongent, ce qui fait que les fléchisseurs commencent à prévaloir sur les extenseurs. Cela conduit à une tension tendineuse excessive, dont le résultat est la flexion progressive des doigts. Avec une augmentation du ton des fléchisseurs courts, qui sont attachés par des tendons à la phalange moyenne, une courbure en forme de griffe des doigts se forme. Lorsque le ton des longs fléchisseurs est renforcé, une courbure semblable à un marteau se produit.

Le développement de la déformation des doigts contribue au port de chaussures inconfortables (avec un orteil fin ou des talons hauts), un traumatisme, une maladie articulaire, une maladie neuromusculaire, un excès de poids et le diabète. Sur cette base, les principaux moyens conservateurs de résoudre le problème sont de porter des chaussures orthopédiques, des exercices de fitness, des massages et de la physiothérapie..

Si vous ne contactez pas un spécialiste à temps, la déformation des doigts peut se fixer et le seul moyen de s'en débarrasser sera la chirurgie.

Os de la jambe

La formation d'un «os» ou d'une «bosse» sur les pieds dans la zone du pouce est non seulement dérangeante en tant que défaut externe, mais également en tant que cause de douleur constante pendant la marche. Pour que la lutte contre ce problème ne soit pas vaine, vous devez d'abord déterminer la conséquence de quelle maladie il s'agit..

Le plus souvent, la "bosse" apparaît en raison du développement d'une déformation hallux valgus du premier orteil. Avec cette maladie, un affaiblissement de l'appareil ligamento-musculaire des pieds se produit, en raison duquel les articulations et les os changent. Les pieds plats transversaux se développent avec la déviation de l'index vers l'extérieur, entraînant la formation d'une "bosse".

Une autre raison de l'apparition d'une "bosse" sur la jambe est la bursite - inflammation de la poche articulaire, à la suite de laquelle beaucoup de liquide s'y forme. L'accumulation de liquide entraîne une augmentation du sac articulaire, qui a l'apparence d'une "bosse". La maladie se caractérise par des symptômes caractéristiques: douleur et brûlure dans la zone articulaire, peau rouge, gonflement et mobilité articulaire accrue.

En outre, une "bosse" peut apparaître avec la goutte - le dépôt de sels d'acide urique dans l'articulation du pouce. La formation de cristaux de sel provoque une inflammation accompagnée d'une douleur intense. Le développement de la maladie se caractérise par une attaque de douleur aiguë, qui s'accompagne souvent de maux de tête, de fièvre, de sensation de fatigue, de rougeurs locales et d'enflure.

Le plus souvent, les principales causes de toutes ces pathologies sont l'hérédité, l'ostéoporose, le port de chaussures inconfortables et serrées, une charge excessive sur les jambes ou un surpoids..

Par conséquent, à des fins de prévention, il est nécessaire d'observer le régime de travail et de repos, de porter des chaussures ou des semelles orthopédiques, si vous soupçonnez une maladie, assurez-vous de contacter un spécialiste.

Corns à l'avant-pied

Très souvent, les gens doivent faire face à la formation de cors à l'avant-pied, ce qui peut provoquer une sensation de brûlure ou une douleur lors de la marche. Natoptysh représente un grossissement et un épaississement de la couche cornée de la peau des pieds en raison d'une charge prolongée sur elle.

Le plus souvent, des cors se forment à la base des doigts et sur les orteils des pieds. Leur formation est essentiellement une réaction protectrice du corps à la pression ou au frottement, qui endommage la peau. Au site des dommages, la circulation sanguine est perturbée, à la suite de quoi les cellules de la peau commencent à produire une grande quantité de kératine, ce qui conduit à la kératinisation de la peau. Les principales causes de kératinisation de la peau sont un stress excessif ou prolongé sur les jambes et le port de chaussures inconfortables, serrées ou larges. La cause peut également être des pieds plats, une bursite, un excès de poids, un diabète sucré ou une infection fongique..

La lutte contre les cors se réduit à l'établissement et à l'élimination des causes de leur apparition. Si la cause est une déformation des pieds, une tension sur les pieds, une pression ou un frottement des chaussures, la meilleure façon est de porter des chaussures ou des semelles orthopédiques. Ils aideront à corriger la déformation des pieds, répartir correctement la charge sur les jambes, soulager la peau de la pression ou du frottement et soulager la douleur lors de la marche.

Après avoir éliminé la cause de l'apparition des cors, il ne reste plus qu'à se débarrasser de ses manifestations locales. Si le problème n'est pas déclenché, il suffira d'adoucir la peau et d'enlever sa couche kératinisée à la pierre ponce. Un bain de pieds et une compresse avec de la crème à base d'acide salicylique pendant 6 à 8 heures aideront à adoucir la peau. Vous pouvez réduire la sensation de brûlure dans la zone touchée avec des crèmes contenant du menthol..

Dans les cas avancés (présence de cors profonds ou racinaires), la lutte contre le problème des méthodes à domicile est inefficace et avec le diabète, elle est également dangereuse. Par conséquent, afin de ne pas vous créer de problèmes supplémentaires, vous devez demander l'aide d'un spécialiste.

Inclinaison du talon

L'inclinaison du talon ne peut pas être considérée comme un simple défaut externe, car elle ne se développe pas d'elle-même, mais est la conséquence de graves violations des pieds. Pour lutter efficacement contre ce problème, il est important de contacter un spécialiste en temps opportun, qui déterminera la cause de son apparition et sélectionnera les mesures nécessaires pour le combattre..

Le processus de marche à part entière pour une personne est assuré par le travail coordonné de toutes les articulations, ligaments et muscles du système musculo-squelettique. Dans ce cas, le pied se voit attribuer des fonctions de support, de ressort et d'équilibrage. La mise en œuvre réussie de ces fonctions contribue à la structure et à l'emplacement corrects des os des pieds, qui régulent les ligaments et les muscles. À l'aide du travail des ligaments et des muscles du pied, il acquiert sa forme et sa capacité à bouger.

Le cycle de pas est effectué avec une combinaison de deux opposés dans le sens des mouvements naturels des pieds: supination et pronation. En marchant, ils permettent au pied de s'aplatir élastiquement sous l'influence du poids corporel avec un retour ultérieur à sa forme d'origine. En cas de supination, l'arrière du pied se tourne vers l'extérieur, l'arche longitudinale est soulevée, le pied est raccourci et ses articulations sont «fermées». La pronation s'accompagne de la rotation du pied à l'intérieur et de son allongement, qui assure une fonction de ressort et d'équilibrage.

En raison de changements pathologiques dans la structure des pieds, une hypersupination ou une hyperpronation peut se développer, ce qui est particulièrement lourd de conséquences. L'hypersupination s'accompagne d'une inclinaison excessive des pieds vers l'extérieur, à la suite de laquelle le point d'appui du talon se déplace dans la même direction et les arcades des pieds augmentent. En cas d'hyperpronation, les surfaces arrière des pieds sont tournées vers l'intérieur et les semelles sont tournées vers l'extérieur, à cause de quoi le centre de l'appui du talon se déplace vers leur partie extérieure. De tels changements entraînent la formation d'une déformation persistante des os des pieds et ont un impact négatif sur le fonctionnement de l'ensemble du système musculo-squelettique.

En présence de telles violations, la démarche s'aggrave, la douleur dans les pieds, les talons, les chevilles et même dans les genoux et le bas du dos. La meilleure façon de traiter la pathologie est de porter des chaussures ou des semelles orthopédiques afin de corriger un défaut et d'empêcher sa progression. De plus, leur utilisation aidera à réduire la douleur et à corriger la démarche. Un exercice spécial est joué par un exercice spécial qui aide à renforcer les muscles impliqués dans le processus de marche..

Afin de prévenir le développement de la pathologie, il est nécessaire d'entraîner les muscles des jambes et d'éliminer les facteurs traumatiques: charges excessives sur les jambes et port de mauvaises chaussures.

Fasciite plantaire

Environ une personne sur dix est confrontée à l'apparition d'une douleur intense et persistante au talon, qui ne disparaît pas même après un long repos. La douleur qui aggrave le matin, lorsque vous essayez de faire les premiers pas, lorsque vous montez des escaliers ou après un effort physique intense, est le plus souvent causée par la formation de fasciite plantaire - une maladie dans laquelle des changements inflammatoires et dégénératifs du fascia plantaire se produisent.

Le fascia plantaire est le ligament qui relie le calcanéum aux os du métatarse, soutenant l'arc longitudinal du pied. Ils remplissent une fonction de dépréciation, protègent la structure osseuse et assurent sa stabilité. En position debout, le fascia plantaire affaibli subit une charge particulièrement forte à son attachement au calcanéum. En cas de surcharge du fascia, un micro-éclatement se produit à cet endroit et, par conséquent, une inflammation locale de ses fibres, qui est la cause de la douleur.

La fasciite plantaire est souvent la cause de pieds plats, elle se développe en raison de traumatismes mineurs répétés du fascia, d'un excès de poids, de maladies rhumatismales, de troubles circulatoires des jambes ou d'un métabolisme incorrect. Toutes les mesures de traitement visent à éliminer le processus inflammatoire. Les moyens efficaces seront la physiothérapie, les massages des pieds, les exercices pour les jambes et le déchargement orthopédique passif. Les remèdes efficaces comprennent des coussinets de talon élastiques ou des semelles orthopédiques combinées. Ces derniers répartissent la charge sur le pied, réduisent l'onde de choc lors de la marche et réduisent la douleur. Afin de prévenir la maladie, vous devez faire des exercices, ne pas surcharger les muscles des pieds avec des charges prolongées et choisir des chaussures confortables.

N'oubliez jamais qu'il est beaucoup plus facile et moins coûteux de prévenir une maladie que de la combattre.

Éperon au talon

Souvent, les gens sont confrontés à un problème tel que l'apparition d'une douleur aiguë dans la zone du talon lorsqu'ils se reposent dessus. Une telle douleur est le principal symptôme de l'éperon du talon - une maladie dans laquelle la formation d'une croissance osseuse dans la partie inférieure du calcanéum se produit en raison du dépôt de sels de calcium. Cependant, la douleur n'est pas causée par la présence d'éperons, mais par l'inflammation des tissus entourant le calcanéum.

Une croissance osseuse se forme comme une réaction compensatoire aux dommages aux ligaments ou aux muscles à l'endroit de leur fixation au calcanéum. La fasciite plantaire (inflammation du fascia plantaire) est la principale raison de l'apparition d'éperons calcanéens, mais d'autres ne sont pas exclus: pieds plats, maladies de la colonne vertébrale et des articulations, blessures au talon, course sur une surface dure, charges excessives, excès de poids, démarche altérée et port de chaussures inconfortables.

Toutes les mesures de lutte contre la maladie visent à éliminer sa cause - l'élimination de l'inflammation. Sont également nécessaires des cours de gymnastique thérapeutique, des massages, de la physiothérapie, le respect d'un régime d'épargne pour les jambes, le port de talons et de semelles orthopédiques spéciaux. Ces derniers ont pour effet de soulager la douleur grâce à leur texture douce dans la zone de projection du calcanéum et à la capacité d'absorption de l'onde de choc lors de la marche. Ils aident également à répartir correctement la charge sur le pied, ce qui réduit considérablement le risque de traumatisme supplémentaire pour le fascia plantaire..

Afin de prévenir les éperons calcanéens, il est nécessaire d'empêcher le développement de maladies antérieures, de ne pas surcharger les ligaments et les muscles des pieds avec des charges prolongées, de choisir des chaussures confortables et de préférence porter des semelles orthopédiques ou un talon.

Comme vous pouvez le voir, le processus de traitement de cette maladie prend beaucoup de temps et de travail, alors essayez de ne pas oublier les mesures de base pour la prévenir..