L'ostéochondrose peut-elle faire mal à l'estomac?

  • Arthrose

Des douleurs abdominales persistantes avec ostéochondrose sont associées à un pincement des extrémités des fibres nerveuses de la moelle épinière. La nature des sensations est individuelle, se manifestant à la fois par des douleurs douloureuses et sourdes. Avec une maladie de la colonne vertébrale, elle ne disparaît pas et tourmente constamment une personne. Les changements dégénératifs-dystrophiques dans chaque partie de la colonne vertébrale peuvent être transmis à divers organes. Les intestins et l'estomac souffrent de processus pathologiques de la colonne vertébrale thoracique et lombaire. Dans ce cas, il y a des problèmes digestifs, constipation, ballonnements, nausées. Ce n'est pas un symptôme qui doit être traité, mais une maladie de la colonne vertébrale. Le schéma thérapeutique est déterminé par le médecin sur la base des données diagnostiques..

Les principales causes profondes des douleurs abdominales dans l'ostéochondrose

La douleur à l'estomac se produit en raison de ces facteurs:

  • compression des racines des terminaisons nerveuses avec des disques intervertébraux;
  • changements dégénératifs dans les structures vertébrales;
  • destruction des os et du tissu conjonctif;
  • ostéochondrose thoracique;
  • hernie intervertébrale;
  • changements pathologiques dans le lombaire;
  • chondrose.

La douleur dans le bas de l'abdomen indique un processus pathologique dans la région lombaire.

La douleur dans le bas de l'abdomen est le signe d'une maladie interne. Seul le médecin peut déterminer leur cause après le diagnostic. La chondrose est capable de provoquer de la douleur, donnant dans le tube digestif. Mais les ulcères d'estomac, la gastrite, le RGO, l'annexite, la cholécystite, la diarrhée et d'autres maladies du système digestif peuvent également contribuer à l'apparition de la douleur. L'ostéochondrose cervicale procure une sensation désagréable dans les oreilles, le cou ou les membres supérieurs. Lorsque les racines des nerfs de la moelle épinière situées dans les régions thoraciques et lombaires sont serrées, une douleur apparaît dans le système digestif. Avec le développement de la chondrose, chaque département affecté est en mesure de donner à d'autres zones du corps, où il y a une connexion des terminaisons nerveuses.

La nature de la douleur et d'autres manifestations

  • douleur intestinale avec ostéochondrose;
  • gêne gastrique douloureuse.
  • brûlures d'estomac;
  • accès de nausée;
  • lourdeur dans l'hypocondre;
  • la diarrhée;
  • ballonnements avec ostéochondrose;
  • augmentation de la formation de gaz dans l'intestin;
  • constipation.

Un mal de ventre peut être différent. Le patient ressent une douleur aiguë, coupante ou sourde. Une manifestation caractéristique tire le bas de l'abdomen. Le symptôme ne s'arrête pas et ne s'intensifie qu'avec les changements de position corporelle, en particulier avec la flexion et la toux. Cela fait également mal au foie, aux côtés et au dos. L'ostéochondrose cervicale n'est généralement pas en mesure d'affecter le tube digestif. Les manifestations de la maladie sont de nature individuelle et dépendent de la gravité de la maladie, de la santé générale du patient, de la durée de la maladie.

Douleur à l'estomac

Avec la chondrose et l'ostéochondrose, lorsque l'estomac fait mal, le patient ressent une manifestation locale d'un tel syndrome. Ce symptôme est non errant et se manifeste en un seul endroit, il ne s'approfondit pas. Les organes digestifs souffrent de pathologies de la colonne vertébrale thoracique ou lombaire. Dans ce cas, un aspect caractéristique est un spasme de l'organe dans les endroits de pincement. Symptômes similaires à la gastrite ou à la gastroduodénite. Le système digestif est perturbé et le patient ressent un inconfort constant. Sans traitement de la colonne vertébrale, vous ne pouvez soulager les symptômes qu'après leur réapparition.

Douleur dans le bas-ventre

Avec l'ostéochondrose lombaire, les symptômes sont similaires à des signes d'appendicite. Apparaissent souvent dans le côté droit de l'abdomen. Cela provoque une gravité, des ballonnements, des brûlures d'estomac, des nausées et des troubles digestifs. La constipation et les douleurs de traction dans le bas de l'abdomen sont causées par une violation des processus d'innervation des ganglions du bas du dos ou du sternum (il y a une accumulation de dendrites et d'axones de cellules nerveuses). L'effet pathologique de l'ostéochondrose sur l'intestin provoque un tel effet douloureux.

Gêne intestinale

La violation des fonctions de l'organe et son inconfort sont associés à un pincement des racines au niveau des vertèbres Th5-Th7. Dans ce cas, des manifestations douloureuses possibles dans la rate, l'estomac et la vésicule biliaire. Les ostéophytes envahis, irritant les terminaisons nerveuses, provoquent l'apparition d'un syndrome douloureux similaire à la pathologie du tractus gastro-intestinal. La nature de la manifestation est une douleur aiguë, coupante ou douloureuse.

Caractéristiques du traitement

Il est impossible d'éliminer le symptôme de la douleur sans le traitement de l'ostéochondrose. Il est nécessaire de subir un diagnostic complet, sur la base duquel le médecin prescrira la thérapie appropriée. Fondamentalement, il comprend une série d'analgésiques et de médicaments anti-inflammatoires, des médicaments pour normaliser le métabolisme et la circulation sanguine, ainsi que des chondroprotecteurs, des relaxants musculaires. Parallèlement au traitement médicamenteux, des mesures physiothérapeutiques sont recommandées pour accélérer le processus de guérison et soulager les symptômes de la douleur (électrophorèse, laser, magnétothérapie). N'oubliez pas la physiothérapie et le massage.

L'ostéochondrose peut-elle faire mal à l'estomac?

L'ostéochondrose est une maladie de la colonne vertébrale, le plus souvent trouvée chez les patients âgés. Mais cela peut aussi se développer chez les jeunes. Avec cette pathologie, la douleur est souvent observée dans la zone affectée - le cou, la poitrine et le bas du dos. Mais l'ostéochondrose peut-elle nuire à l'estomac?

Le mécanisme et les causes de la douleur

Lorsque l'ostéochondrose se produit, les disques intervertébraux perdent leur élasticité et leur capacité d'amortissement. Les vertèbres affectées endommagent les racines nerveuses, les enflamment et provoquent de graves maux de dos..

L'ostéochondrose peut-elle donner à l'estomac? Sans aucun doute, la douleur peut se dégager dans d'autres domaines. Par exemple, avec l'ostéochondrose cervicale, le patient peut ressentir une douleur dans la tête. Et la douleur dans l'abdomen peut apparaître avec un type de pathologie thoracique. L'ostéochondrose des lombaires peut entraîner des douleurs dans les hanches, les jambes, les fesses.

La douleur dans l'abdomen se manifeste parce que les nerfs des organes situés dans la poitrine et la cavité abdominale sont associés à la colonne vertébrale thoracique. Dans la plupart des cas, cela est dû à une atteinte des racines vertébrales. Dans ce cas, les vaisseaux sont toujours affectés, un spasme se forme, le nerf est irrité et une paralysie peut même survenir..

Les brûlures d'estomac peuvent accompagner les brûlures d'estomac, les problèmes de selles et les troubles digestifs. Par conséquent, les patients sont parfois traités pour une gastrite sans penser qu'il est nécessaire d'examiner la colonne vertébrale..

La douleur abdominale avec ostéochondrose est douloureuse ou coupante. Il peut être observé dans différentes parties de la cavité abdominale. Habituellement, les symptômes s'intensifient avec l'effort physique. Lorsque 8 et 9 vertèbres sont affectées, des douleurs surviennent dans le duodénum. Avec une maladie de 7, 8 et 9 racines thoraciques, un tableau clinique apparaît, comme pour la cholécystite.

Manifestations viscérales de l'ostéochondrose

Il peut être difficile pour les médecins de diagnostiquer une pathologie, car les dommages à la colonne vertébrale contribuent souvent à perturber l'innervation des organes internes et leur fonctionnement. Parallèlement à cela, les manifestations viscérales des maladies vertébrales sont assez courantes.

En raison des effets de ces manifestations, les maladies des organes internes commencent à progresser plus rapidement, une période d'exacerbation se produit, diverses conséquences négatives se développent.

Ulcère peptique

L'ostéochondrose peut-elle faire mal à l'estomac? Bien sûr que oui. Souvent, les médecins sont confrontés au fait qu'il est nécessaire de déterminer ce qui est exactement présent chez le patient - pathologie vertébrogène ou ulcère d'estomac. La difficulté provient du fait qu'avec un ulcère, une douleur au dos peut être donnée, ce qui suggère l'idée d'une ostéochondrose de la région thoracique.

Mais avec une telle maladie de l'estomac, il y a des symptômes qui en parlent. Il s'agit d'une manifestation d'inconfort pendant les repas et de leur diminution après un repas, en prenant des médicaments spéciaux. De plus, la survenue d'une exacerbation au printemps ou en automne est typique d'un ulcère.

La douleur se forme généralement au même endroit, peut avoir des intensités différentes. En plus d'elle, la patiente est malade, inquiète des brûlures d'estomac, des éructations, il y a des problèmes de selles.

Cholécystite

Souvent, la douleur peut survenir en raison du développement du processus inflammatoire dans la vésicule biliaire. Il peut donner à différentes zones du corps humain. La douleur se manifeste sous le côté droit de la région thoracique, devient plus forte si vous cliquez sur la zone affectée.

Habituellement, la douleur est aiguë, donne dans l'abdomen. Vous pouvez distinguer la cholécystite de l'ostéochondrose par des signes qui ne la caractérisent que. Il s'agit d'une augmentation des sensations après avoir mangé des aliments gras et frits, buvant des boissons gazeuses et leur affaiblissement après l'utilisation d'antispasmodiques.

De plus, le patient ressent de l'amertume dans la cavité buccale, il est gêné par des éructations, des nausées, la formation de gaz, des problèmes de selles. En ressentant la zone touchée, une personne ressent une douleur, qui s'accompagne d'une tension musculaire.

Pancréatite

Il y a souvent une douleur qui irradie vers l'estomac, qui se produit en raison du développement du processus inflammatoire dans le pancréas. Dans cette situation, le patient s'inquiète de la douleur du zona, donc d'abord l'idée de pathologie de la colonne vertébrale.

Mais il existe encore des facteurs qui distinguent la pancréatite des troubles du système musculo-squelettique. Les sensations désagréables deviennent plus fortes après avoir pris des aliments gras, épicés, frits, ainsi que de l'alcool et des boissons gazeuses.

Le syndrome douloureux n'est éliminé que par les antispasmodiques, les médicaments antisécrétoires, les antiacides. Il y a toujours des nausées et des vomissements sévères, de la diarrhée, de la formation de gaz. L'inflammation pancréatique nécessite un traitement immédiat, car elle peut entraîner des complications indésirables, telles que la nécrose pancréatique, la péritonite.

Appendicite

La cause des douleurs abdominales dans l'ostéochondrose peut être une appendicite ordinaire. Les symptômes peuvent être confondus avec l'ostéochondrose des lombaires. Mais le syndrome douloureux avec appendicite est terne, aigu et douloureux. Il peut s'intensifier lorsqu'une personne marche ou tousse.

Tout d'abord, la manifestation se fait sentir près du nombril, puis va dans le bas de l'abdomen et se trouve sur le côté droit. Identifier l'appendicite est assez simple, mais l'essentiel est de le faire en temps opportun..

Annexite

Chez les femmes, des maux d'estomac peuvent survenir en raison du développement du processus inflammatoire dans les trompes de l'utérus. Les manifestations dans ce cas ressemblent à l'ostéochondrose lombaire. La douleur a une nature aiguë, se produit non seulement dans le bas de l'abdomen, mais passe également dans les lombaires et les sacrées.

Afin de distinguer l'annexite de l'ostéochondrose lombaire, il est nécessaire de prendre en compte des symptômes d'inflammation tels qu'une température corporelle élevée, des douleurs pendant l'urètre, un dysfonctionnement du cycle menstruel, des pertes vaginales.

Comment se débarrasser de la douleur?

Si des douleurs abdominales se produisent en raison de la compression des racines nerveuses, elles peuvent être éliminées à l'aide d'un plan complet de thérapie vertébrale. Les objectifs du traitement sont d'éliminer les spasmes musculaires, de supprimer le processus inflammatoire et l'enflure dans les zones affectées des os et du cartilage et de soulager la douleur.

L'élimination de l'ostéochondrose et des douleurs abdominales est réalisée à l'aide des médicaments suivants:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens, dont le but est d'éliminer l'inflammation et la douleur,
  • médicaments contre la douleur,
  • les médicaments qui contribuent à la normalisation de la circulation sanguine et des processus métaboliques dans les zones touchées de la colonne vertébrale,
  • chondroprotecteurs qui aident à restaurer le cartilage et à empêcher toute destruction supplémentaire,
  • relaxants musculaires relaxant les tissus musculaires.

En plus de la méthode médicamenteuse, des procédures physiothérapeutiques sont également utilisées. Avec l'aide d'eux, l'effet des médicaments est amélioré et l'état du patient s'améliore. Magnétothérapie principalement prescrite, électrophorèse, traitement au laser, bains de paraffine.

Le massage est également utilisé, ce qui ne peut être fait que pendant la période de rémission. Il vous permet de stabiliser la circulation sanguine dans le cartilage et les os, de réduire la pression sur les nerfs, les artères, d'éliminer les spasmes musculaires et de réhabiliter l'activité des organes internes.

La gymnastique physique est excellente pour les douleurs abdominales dans l'ostéochondrose. Elle n'est également réalisée que lorsque les symptômes de la pathologie disparaissent. L'exercice aide à renforcer le tissu musculaire, à améliorer la circulation sanguine, à éliminer la stagnation du bassin.

En cas de traitement inefficace de la douleur dans l'ostéochondrose par la méthode conservatrice et de survenue d'exacerbations fréquentes, accompagnées d'une altération du fonctionnement des organes pelviens, le médecin recommande une intervention chirurgicale. Au cours de ce processus, des prothèses des disques intervertébraux sont réalisées, des processus osseux sont retirés, ce qui exerce une forte pression sur les vaisseaux et les racines nerveuses.

L'ostéochondrose de la colonne vertébrale est une pathologie, une douleur pouvant survenir dans différentes parties du corps humain, que ce soit l'estomac, la poitrine, les jambes, etc. Avec de telles manifestations, une visite chez le médecin est nécessaire, sinon il ne sera pas possible d'éviter des conséquences néfastes.

Douleur dans le bas-ventre avec ostéochondrose de la colonne lombaire

La douleur dans le bas-ventre est un autre symptôme de l'ostéochondrose

La douleur dans le bas-ventre est un signe typique de maladies du tractus gastro-intestinal ou du système génito-urinaire. Par conséquent, la plupart des gens se tournent vers le médecin de la spécialisation correspondante. Mais lorsque les résultats de l'examen indiquent l'état normal des organes internes, les patients comme les médecins sont perdus: comment est-ce possible? Dans de telles situations, vous devez faire attention à la colonne vertébrale: dans 10 à 20% des cas, le "coupable" des douleurs abdominales est la pathologie du système musculo-squelettique.

Quelle est la relation entre l'ostéochondrose et les douleurs abdominales basses?

La douleur dans l'abdomen est un symptôme concomitant de l'ostéochondrose lombaire, thoracique (beaucoup moins souvent), car dans ces sections, les terminaisons nerveuses de la moelle épinière sont localisées, reliant la colonne vertébrale aux organes de la cavité abdominale et du bassin.

Au fil des années, les disques intervertébraux sont détruits: ils perdent leur force et leur élasticité. Cela entraîne une mobilité excessive des vertèbres et la formation de croissances osseuses sur leur corps, l'apparition de pathologies dans les articulations, les muscles et les ligaments (une compression des structures vertébrales se produit). Avec des processus dégénératifs dans la région thoracique, dans la région de 5-7 vertèbres, les racines responsables de l'apport nerveux de l'intestin, de la vésicule biliaire, de la rate et de l'estomac sont comprimées. Leur irritation constante par les ostéophytes envahis provoque une douleur qui imite les maladies gastro-intestinales.

Le mécanisme de l'apparition de douleurs dans le bas de l'abdomen avec ostéochondrose lombaire est basé sur de tels syndromes de compression et de réflexe:

  1. Radiculaire - se manifeste aux stades précoces et ultérieurs de la maladie (lors de la formation d'une protrusion ou d'une hernie intervertébrale latérale). En mouvement, un disque altéré de manière dégénérée comprime les racines nerveuses et les vaisseaux sanguins, ce qui nuit à l'écoulement du sang veineux et à la transmission des influx nerveux de la moelle épinière au cerveau (spasme, inflammation ou paralysie des nerfs spinaux). Cela entraîne des douleurs dans certaines parties du corps. Si les trois premières racines sont pincées, une personne ressent une douleur dans le bas du dos, l'avant et l'intérieur des cuisses, le bas de l'abdomen et la région de l'aine.
  2. L'ischialgie lombaire (sciatique) est un complexe de symptômes qui survient à la suite d'un pincement du nerf sciatique avec des vertèbres déformées, une hernie intervertébrale. Le syndrome se manifeste de différentes manières. En règle générale, le patient ressent des douleurs lancinantes dans le dos, irradiant vers la cuisse et les fesses. Cependant, un nerf sciatique serré peut également provoquer des spasmes musculaires pelviens: des douleurs apparaissent dans l'aine, le bas de l'abdomen.

Nerf sciatique pincé. La figure montre:
1. Irritation nerveuse
2. Hernie discale
3. Joint enflammé
4. Muscle endolori
5. Une hernie discale appuie sur les terminaisons nerveuses de la moelle épinière
6. Le nerf sciatique

Comment se manifestent les douleurs

Chez 15% des patients atteints d'ostéochondrose, la survenue de douleurs abdominales est associée à des processus dégénératifs dans les tissus de la colonne vertébrale. Dans cette douleur:

  • ressenti à la surface du corps et des muscles de l'abdomen, mais parfois il est profond;
  • a un caractère terne, terne, éclatant ou coupant;
  • dérange constamment;
  • aggravé par la flexion, la modification de la position du corps, la marche, la respiration profonde et la toux;
  • peut être unilatéral, combiné avec des douleurs lombaires et dorsales.

Avec des processus destructeurs dans l'os, le cartilage de la colonne vertébrale, la douleur dans l'abdomen s'accompagne de:

  • brûlures d'estomac, nausées et même vomissements;
  • une sensation de lourdeur dans l'hypochondre;
  • selles dérangées (constipation, diarrhée);
  • gazage excessif dans les intestins.

Avec l'ostéochondrose, la manifestation clinique de la douleur dans le bas-ventre est souvent perçue comme des signes d'appendicite, de colite, de cholécystite ou d'annexite, et de maladies du système génito-urinaire. Cependant, avec une maladie des organes internes, d'autres symptômes apparaissent chez le patient (voir tableau)

Cause de la douleur abdominaleNature de la douleurDifférence des douleurs abdominales dans l'ostéochondrose
L'ulcère duodénalLocal, peut apparaître la nuit ou avec un estomac "vide";

a un caractère modéré, mais s'aggrave périodiquement (au printemps, en automne);

accompagnée de réflexes nausées et vomissements, troubles des selles.Se produit après avoir mangé (après 2 heures);

diminue après la prise d'analgésiques, de médicaments antisécrétoires;

à la palpation, une douleur est ressentie dans la région pyloroduodénale.AnnexiteTranchant, douloureux et tirant;

irradiant vers le bas du dos, le sacrum, les jambes, les intestins et l'aine;

palpable lors d'un examen gynécologique.Accompagné d'un cycle menstruel irrégulier, douleur lors de la miction, fièvre, pertes vaginales anormales.CholécystiteAigu, ressenti à droite, dans la partie inférieure de la colonne vertébrale thoracique, donne au bas-ventre;

présente des symptômes concomitants: nausées, flatulencesRenforce après avoir pris des aliments gras et frits, des boissons gazeuses;

Il est arrêté par des préparations médicales (antispasmodiques);

Le patient se plaint d'une sensation d'amertume dans la bouche, de rots fréquents.AppendiciteTerne, douloureuse (parfois aiguë);

apparaît d'abord dans le nombril, mais tombe ensuite dans l'abdomen;

pire en bougeant (marcher, se tourner vers la gauche), tousser, éternuer.A la palpation, une tension musculaire se fait sentir dans la région iliaque;

accompagnée d'un manque d'appétit, de fièvre.Maladies infectieuses (dysenterie, salmonellose, amibiase)Constante, aggravée par la palpation.Il est combiné avec de tels symptômes:

diarrhée avec des impuretés de sang, de mucus;

la faiblesse.Maladies du système urinaireSharp, se produit à droite ou à gauche de la colonne vertébrale;En plus des douleurs abdominales, le patient apparaît: fièvre, sensation de brûlure en urinant. Les envies d'aller aux toilettes deviennent plus fréquentes, les changements de couleur de l'urine.

Si une douleur survient dans le bas-ventre avant l'arrivée du médecin, le patient peut faire ce qui suit:

  1. Nous nous couchons sur le dos et posons nos mains sur notre ventre. Ensuite, poussez-le lentement avec vos doigts, en vous rappelant la nature de la douleur (éclatement, forte, douloureuse) et l'endroit, en appuyant ce qui provoque le plus grand inconfort.
  2. Si possible, on se lève et on fait les pentes, quelques étapes pour déterminer si la douleur s'intensifie.
  3. On se souvient quand il y avait des douleurs dans le bas-ventre: après un stress, une hypothermie, une activité physique, ou soudainement. Il est également important de noter si la douleur s'accompagne de nausées, de fièvre ou de troubles des selles..

Les caractéristiques auto-identifiées de la douleur aideront le médecin à diagnostiquer rapidement. La preuve de l'origine vertébrogène de la douleur dans le bas-ventre est les symptômes d'irritation des racines nerveuses et de perte de fonction de différentes parties du corps:

  • engourdissement, pâleur et peau sèche;
  • violation des réflexes tendineux, faiblesse des muscles;
  • sensations de surface réduites;
  • transpiration excessive;
  • picotements dans le corps, les membres.

Les douleurs abdominales vertébrogènes imitent diverses maladies de la cavité abdominale et du petit bassin. Cependant, cela n'empêche pas le développement de véritables troubles trophiques.

Pathologie des organes ou ostéochondrose: comment savoir pourquoi l'estomac fait mal?

Identifier la cause de la douleur dans le bas-ventre n'est possible qu'après avoir passé les types d'examen suivants aux patients:

  1. Échographie de la cavité abdominale et des organes pelviens - est prescrite afin de confirmer (réfuter) leur pathologie.
  2. Radiographie de la colonne vertébrale (en projections latérales et directes) - permet d'évaluer l'état des vertèbres: le degré de leur déplacement, la présence d'ostéophytes.
  3. La TDM et l'IRM sont les méthodes les plus informatives pour l'examen des tissus. Ils permettent d'examiner les disques intervertébraux (pour clarifier leurs bords) et l'appareil ligamentaire, de découvrir le lieu de l'atteinte des racines vertébrales.

La relation entre la douleur et l'ostéochondrose est confirmée si les résultats du diagnostic montrent:

  • état normal des organes internes;
  • réduction de la densité du disque;
  • la présence d'ostéophytes sur les vertèbres;
  • destruction du cartilage à l'intérieur des facettes articulaires;
  • la formation de saillie, d'une hernie intervertébrale;
  • déformations de la colonne vertébrale (scoliose, lordose, cyphose).

Dans les cas graves, un diagnostic précis peut nécessiter la consultation de spécialistes hautement spécialisés (gynécologue, spécialiste des maladies infectieuses, neuropathologiste) et un examen supplémentaire, qui comprend:

  • analyses d'urine sanguine (générales et avancées);
  • culture bactériologique des matières fécales;
  • examen endoscopique de l'estomac, des intestins;
  • coprogramme.

Après un examen approfondi, le médecin tire des conclusions sur le mécanisme de l'apparition de la douleur dans l'abdomen, choisit la méthode de traitement.

Comment se débarrasser de la douleur?

Lorsque la cause de la douleur abdominale est la compression des racines nerveuses, seul un traitement complexe de la colonne vertébrale aidera à se débarrasser des sensations désagréables. Ses principaux objectifs:

  • éliminer les spasmes musculaires;
  • réduire l'enflure et l'inflammation dans la lésion osseuse, le cartilage;
  • affaiblir la compression des racines nerveuses.

Le traitement de l'ostéochondrose compliquée de douleurs dans le bas-ventre comprend:

Prendre des médicaments. En règle générale, nommez:

  • analgésiques et anti-inflammatoires;
  • les médicaments qui normalisent la circulation sanguine et le métabolisme dans les tissus affectés;
  • chondroprotecteurs et relaxants musculaires.

Procédures physiothérapeutiques. Soulager la douleur (toute localisation) avec l'aide à l'ostéochondrose:

  • magnétothérapie;
  • électrophorèse;
  • thérapie au laser;
  • bains de paraffine.

Massage réflexe classique et segmenté - montré pendant la période de disparition des symptômes de l'ostéochondrose. L'effet positif de leur utilisation est le suivant:

  • la circulation sanguine dans les tissus osseux et cartilagineux s'améliore;
  • la pression sur les racines nerveuses et les artères diminue (les spasmes musculaires disparaissent);
  • les réflexes pathologiques disparaissent;
  • le travail de tous les systèmes corporels est rétabli.

Exercices de physiothérapie (non utilisés dans la période aiguë de la maladie). L'effet des cours:

  • les muscles rachidiens et abdominaux sont renforcés;
  • le flux de sang et de nutriments vers les tissus affectés de la colonne vertébrale s'améliore;
  • les vertèbres bloquées sont libérées;
  • la stagnation du bassin disparaît.

Sur la base des méthodes de traitement décrites ci-dessus, la liste suivante peut être affichée..

Si avec l'ostéochondrose, les douleurs dans le bas de l'abdomen et le dos ne se prêtent pas à un traitement conservateur et s'aggravent souvent, elles s'accompagnent de dysfonctionnements des organes pelviens (altération de la miction et des selles) et du syndrome de la queue de cheval, une intervention chirurgicale est recommandée. Pendant l'opération, des prothèses de disque intervertébral sont réalisées et les ostéophytes, les vaisseaux compresseurs et les racines vertébrales sont retirés.

L'ostéochondrose est une maladie globale: elle peut provoquer des douleurs dans le bas-ventre, la poitrine, le cœur, les membres supérieurs et inférieurs. En observant les recommandations de traitement, vous pouvez non seulement prévenir l'apparition de telles complications, mais également éliminer les principaux symptômes de la maladie, ralentir le développement de processus dégénératifs de la colonne vertébrale.

Douleur abdominale avec ostéochondrose lombaire

Les douleurs abdominales dans l'ostéochondrose peuvent être dues à plusieurs facteurs. La première est une douleur réfléchie ou irradiante dans l'abdomen avec ostéochondrose de la colonne lombaire. En fait, le centre de l'inconfort est situé dans la région lombaire, mais il peut faire mal à l'estomac.

Le deuxième facteur commun dans l'apparition de douleurs abdominales dans l'ostéochondrose est la violation du nerf radiculaire, responsable de l'innervation des muscles de la paroi abdominale antérieure ou de sa branche. Dans cette situation, la douleur est vraiment localisée dans l'abdomen. Son emplacement dépend du nerf radiculaire pincé et de la quantité. Très souvent, un tel inconfort s'affaiblit progressivement, ils sont remplacés par des paresthésies et des engourdissements. Il s'agit d'un signe négatif qui indique une nécrose de la fibre nerveuse. Il sera très difficile de restaurer sa conductivité ultérieurement.

La troisième raison pour laquelle l'estomac fait mal avec l'ostéochondrose de la région lombaire est une violation de la fonction des organes internes. Il s'agit de la complication la plus dangereuse pouvant survenir à la fois avec une protrusion du disque intervertébral et avec une protrusion herniaire. Souvent, la douleur dans les organes internes avec ostéochondrose est un symptôme clinique de la sténose vertébrale.

Le quatrième facteur à prendre en compte est la défaite du plexus nerveux lombo-sacré. Cette condition est caractérisée par une inflammation, une compression ou une atrophie de certaines sections du plexus lombaire ou sacré. La plexopathie peut provoquer une parésie et une paralysie des membres inférieurs, les intestins et la vessie sont perturbés. Les femmes et les hommes ressentent une douleur de traction, de brûlure ou de piqûres dans l'abdomen. Lors d'un examen détaillé des organes internes de la cavité abdominale, aucun changement pathologique ne peut être trouvé.

D'une manière ou d'une autre, la douleur abdominale avec ostéochondrose n'est pas une condition inoffensive que vous pouvez ignorer. C'est un signal que l'innervation d'organes importants a été perturbée, une défaillance s'est produite dans le système nerveux autonome. À savoir, elle est responsable de la reproduction des cellules, de l'équilibre des corps immunitaires dans le corps humain, de la production de suc gastrique, de la bile, de la motilité intestinale.

Imaginez si ce mécanisme complexe échoue. Que ce passe-t-il:

  • la composition du suc gastrique change et le morceau de nourriture n'est pas suffisamment traité par les pepsines;
  • les cellules hépatiques ne sécrètent pas une quantité suffisante de bile et elle n'est pas libérée dans le canal biliaire commun lorsque la nourriture est évacuée de la cavité gastrique - en conséquence, le contenu n'alcalisera pas et ne brûlera pas la membrane muqueuse du duodénum et de l'intestin grêle avec de l'acide chlorhydrique;
  • à l'avenir, un effet similaire se produira sur le gros intestin;
  • en conséquence, l'équilibre acide-base est perturbé, une partie de la microflore bénéfique périt et un pathogène conditionnel commence à se développer;
  • avec une violation de l'innervation, une diminution du niveau de péristaltisme se produit;
  • les aliments enrichis en acide chlorhydrique agressif se trouvent pendant longtemps dans l'intestin et dissolvent les cellules muqueuses;
  • l'érosion, l'ulcère et le néoplasme malin se produisent dans l'intestin grêle ou le gros intestin.

De plus, l'ostéochondrose lombaire peut provoquer le prolapsus des organes internes du bassin, le développement du syndrome de la vessie hyperactive. Plus de 80% des cas d'incontinence urinaire chez la femme sont associés à la destruction des disques intervertébraux de la colonne lombaire. Environ 25% des cas d'impuissance clinique chez l'homme sont causés par l'ostéochondrose lombo-sacrée.

Ne négligez pas les douleurs abdominales avec exacerbation de l'ostéochondrose. Ceci indique que les disques intervertébraux lombaires sont déjà épuisés et que vous devez commencer un traitement efficace et sûr dès que possible. De plus, la situation ne fera qu'empirer. La plupart des maladies des organes abdominaux provoquées par l'ostéochondrose sont irréversibles, c'est-à-dire incurable.

L'abdomen peut être blessé par l'ostéochondrose

Ci-dessus, nous avons parlé en termes généraux si l'abdomen peut faire mal pendant l'ostéochondrose, nous allons maintenant nous attarder sur chaque élément plus en détail.

Afin de comprendre si l'ostéochondrose peut être transmise à l'estomac, vous devez déterminer quel nerf radiculaire est responsable de chaque organe et service:

  1. T4 - la vésicule biliaire et les voies biliaires communes innervées (lorsqu'elle est comprimée, des calculs peuvent se former dans la vésicule biliaire, une jaunisse peut apparaître);
  2. T5 - responsable du foie (provoque une violation du foie);
  3. T6 et T7 - ​​sont responsables du travail de l'estomac, du duodénum et du pancréas (avec la défaite de ces nerfs radiculaires, gastrite, troubles digestifs, ulcères);
  4. T12 - innervation de l'intestin grêle et du gros intestin, trompes de Fallope (il y a violation de la digestion, constipation, diarrhée, ballonnements, pathologie des organes génitaux féminins);
  5. L1, L2 - innervent l'appendice, partiellement la cavité abdominale, le caecum (constipation, diarrhée sont observées avec compression, une colite peut se développer);
  6. L3 - vessie (un dysfonctionnement de la vessie et une impuissance peuvent survenir);
  7. C0 - responsable de la fonction du rectum (les dommages à cette racine sont la cause la plus fréquente d'hémorroïdes, la perturbation des organes pelviens).

Maintenant, il devient clair si le bas-ventre peut faire mal pendant l'ostéochondrose et quels nerfs radiculaires sont affectés. Ainsi, lors du réglage de la localisation exacte de la douleur, vous pouvez pré-diagnostiquer et effectuer des examens ciblés. Donc, si la douleur se propage le long du bas de l'abdomen, vous ne devriez pas faire un examen IRM simultané de la région lombo-sacrée et thoracique. Il suffira seulement d'une image de la colonne vertébrale lombo-sacrée. Et si une personne a des douleurs localisées dans la région du foie, de la vésicule biliaire et de l'estomac, il est recommandé, au contraire, de prendre une image IRM de la colonne vertébrale thoracique. Dans ce cas également, il est nécessaire d'effectuer un examen FGDS et une échographie des organes internes.

Pourquoi l'ostéochondrose lombaire me fait-elle mal à l'estomac?

Considérons maintenant quelques autres facteurs d'impact négatifs. Pourquoi l'ostéochondrose me fait-elle mal à l'estomac si toutes les fonctions des organes internes sont préservées? C'est la soi-disant douleur réfléchie. Il se propage le long des fibres nerveuses qui innervent la paroi abdominale antérieure..

L'ostéochondrose lombaire provoque des douleurs dans l'abdomen du fait que les muscles surmenés du bas du dos compriment les nerfs qui s'étendent du plexus lombo-sacré. Une tension musculaire de la paroi abdominale antérieure peut être observée..

Loin de toujours, l'ostéochondrose lombaire donne à l'estomac, peut-être vice versa. S'il n'y a pas de douleur lors de la palpation des processus épineux et qu'il n'y a aucun symptôme de tension, vous devez rechercher la cause de l'inconfort dans la cavité abdominale. Très souvent, les processus inflammatoires dans la cavité pelvienne entraînent de graves maux de dos. Dans ce cas, ce n'est pas l'ostéochondrose de la région lombaire qui donne à l'estomac, mais plutôt, par exemple, une annexite ou une colite provoque une attaque de tension dans la région lombaire.

Il est très important d'effectuer un diagnostic différentiel efficace - cela vous permet de déterminer avec précision si l'ostéochondrose lombaire fait mal à l'estomac ou non. Ne vous engagez pas dans l'autodiagnostic et ne commencez pas le traitement sans consulter un médecin expérimenté. Prenez rendez-vous avec un neurologue ou un vertébrologue. Déjà lors de l'examen manuel et de la mise en place de tests diagnostiques fonctionnels, ces spécialistes pourront faire un diagnostic préalable. S'ils ne révèlent pas les signes caractéristiques de l'ostéochondrose, il sera alors recommandé de contacter un autre spécialiste spécialisé (gastro-entérologue, urologue, gynécologue, proctologue, etc.).

Si l'estomac fait mal à cause de l'ostéochondrose

Malheureusement, si avec l'ostéochondrose, la douleur s'infiltre dans l'estomac, cela indique un stade extrêmement avancé de la maladie. À la maison, il est impossible d'aider en cas de douleur dans le bas-ventre avec ostéochondrose. Aucune pommade et aucun comprimé ne vous aideront. Dans cette situation, vous devez contacter un spécialiste dès que possible. Compression du nerf racine uniquement

vous fera oublier que votre estomac vous fait mal à cause de l'ostéochondrose et restaure la liberté de mouvement.

L'ostéochondrose ne cède pas toujours à l'estomac en raison de la compression du nerf radiculaire. Cela peut être une sténose du canal rachidien avec prolapsus de la saillie herniaire ou avec une prothèse de feuille vertébrale. Ces conditions sont extrêmement dangereuses. Avec eux, vous ne pouvez pas faire de pétrissage ni de massage, cela vaut la peine d'abandonner l'exercice et le stress. Le massage ne peut être effectué que dans une clinique spécialisée. Le patient doit être surveillé en permanence par un neurologue expérimenté.

Si une femme souffrant d'ostéochondrose a des douleurs abdominales basses, il est impossible de commencer le traitement sans consulter un gynécologue. L'ostéochondrose compliquée d'une radiculopathie ou d'une plexopathie du plexus lombo-sacré peut provoquer les conditions suivantes:

  • varices de la cavité pelvienne;
  • prolapsus de l'utérus et de la vessie;
  • stagnation de liquide séreux dans la cavité utérine;
  • violation des ovaires trophiques et folliculite;
  • spasme des muscles du plancher pelvien, etc..

Toutes ces conditions peuvent produire une douleur intense, qui semble être associée à l'ostéochondrose, mais nécessite un traitement supplémentaire par un spécialiste.

Douleurs musculaires abdominales dans l'ostéochondrose

Un spasme des muscles abdominaux dans l'ostéochondrose peut être déclenché par une violation de l'innervation, ainsi que par une tension secondaire avec une charge excessive sur la structure musculaire du dos et du bas du dos. Seul un médecin expérimenté peut identifier la cause exacte de l'apparition de douleurs dans les muscles abdominaux avec ostéochondrose. Le patient ne peut pas déterminer indépendamment ce qui a causé l'inconfort. En conséquence, la douleur ne peut également être arrêtée qu'après avoir consulté un médecin.

À la maison, il faut d'abord assurer un repos physique complet. Lorsqu'une crise de douleur survient, vous devez vous allonger sur le dos sur une surface dure et uniforme et plier les genoux. Après quelques minutes, vous devez mettre le tibia d'une jambe sur le genou de l'autre, en prenant le genou opposé sur le côté. De cette façon, vous pouvez détendre vos muscles lombaires et soulager l'apparition de la douleur..

Brûlure dans l'abdomen avec ostéochondrose

Souvent, les patients indiquent une sensation de brûlure dans l'abdomen avec ostéochondrose - ce signe clinique peut être déclenché uniquement par une violation de l'innervation. Ainsi, le corps peut signaler une contraction musculaire, un affaiblissement de la motilité intestinale.

En règle générale, la gravure s'arrête rapidement. Mais après un certain temps, cela peut réapparaître.

Un symptôme similaire se développe avec diverses pathologies du tractus gastro-intestinal. Mais il existe un certain nombre de caractéristiques distinctives permettant d'effectuer des diagnostics différentiels:

  • si la douleur est ceinture et passe en position assise avec le corps légèrement incliné vers l'avant, alors c'est une inflammation du pancréas;
  • si l'inconfort dans le haut de l'abdomen s'accompagne de la présence de plaque blanche, jaune ou brune sur la langue, alors avec une forte probabilité, c'est une gastrite, une duodénite ou une cholécystite;
  • si quelques minutes après que la sensation de brûlure soit apparue, il y avait des envies de toilettes, alors il y avait très probablement un écoulement de bile;
  • avec localisation d'une sensation de brûlure à un moment donné - un ulcère de l'estomac, du duodénum, ​​du petit ou du gros intestin se développe.

Ne diagnostiquez pas et ne vous traitez pas. Contactez un spécialiste. N'oubliez pas que l'ostéochondrose à n'importe quel stade ne peut être guérie que par des méthodes de thérapie manuelle, d'ostéopathie, de physiothérapie et de physiothérapie. Les médicaments pour cette maladie sont dans la plupart des cas nocifs et inutiles..

Il existe des contre-indications, un avis spécialisé est requis.

Vous pouvez utiliser le service gratuit du médecin du primaire: neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste sur le site de la Free Movement Clinic. Lors de la première consultation gratuite, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de rayons X - il analysera les images et établira un diagnostic. Sinon, il rédigera les instructions nécessaires.

Douleur abdominale basse avec ostéochondrose lombaire

Cette maladie se développe dans les disques intervertébraux à la suite d'effets physiques et de troubles métaboliques. Il est dangereux car sous une forme avancée, lorsque des protubérances et des hernies apparaissent, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Lien entre l'ostéochondrose lombaire et les douleurs abdominales basses

Un symptôme accompagnant l'ostéochondrose thoracique et lombaire est une douleur dans le bas-ventre. En effet, les terminaisons nerveuses de la moelle épinière sont étroitement liées par les organes abdominaux.

Mécanisme d'action

Au fil du temps, les disques intervertébraux deviennent moins élastiques et durables. Pour cette raison, les vertèbres perdent leur mobilité et commencent à serrer les racines, qui sont responsables de l'apport nerveux des organes internes. Ainsi, l'estomac, la vésicule biliaire et la rate sont constamment irrités, il y a donc des douleurs similaires aux maladies du tractus gastro-intestinal.

Syndromes

L'apparition de douleur dans le bas-ventre est affectée par des syndromes tels que:

  • Radiculaire. Ils peuvent apparaître à n'importe quelle période de la maladie. Le développement de ce syndrome est affecté par le déplacement du disque sous l'influence de la saillie formée ou de la hernie intervertébrale latérale. Lorsque les trois premières racines sont pincées, une douleur est localisée dans le bas du dos, la cuisse, le bas de l'abdomen et l'aine.
  • Radiculaire-vasculaire. Avec eux, il y a une compression des vaisseaux sanguins - des veines radiculaires ou des artères avec une racine.

De plus, la myélopathie par compression peut affecter l'apparition de la douleur. Dans ce cas, la compression de la moelle épinière se produit. Le patient peut ressentir une perte de sensation au niveau des hanches, des fesses et des jambes.

Ce qui accompagne

Pendant les processus destructeurs de la colonne vertébrale, en plus de l'inconfort, des problèmes d'estomac peuvent être observés. Il s'agit d'un trouble des selles, des nausées, des vomissements, des brûlures d'estomac, des gaz dans les intestins. Il y a aussi une sensation de lourdeur dans l'hypochondre.

Les causes

L'apparition de l'ostéochondrose s'explique par le fait que dans le monde moderne, une personne passe la plupart de son temps assis, dans une pose uniforme ou debout dans la même position devant la machine. Ainsi, certains muscles sont surchargés, et en parallèle, la charge des autres est insuffisante. Surtout souvent, une exacerbation de la maladie est observée au printemps ou en automne..

Le facteur héréditaire est responsable de 68% des cas d'ostéochondrose. Les maladies du tractus gastro-intestinal et du foie contribuent également à son apparition. Cela est dû au fait que les impulsions de douleur de ces organes entraînent des tensions et des spasmes des muscles et des vaisseaux sanguins. Il y a donc une privation d'oxygène et le développement d'un processus dystrophique dans le segment moteur vertébral.

En outre, le développement de la maladie peut être affecté par une personne en surpoids. Un excès de kilos presse sur la colonne vertébrale, ce qui entraîne sa déformation.

Nature de la douleur

Avec l'ostéochondrose lombaire, des douleurs sont ressenties à la surface du corps, moins souvent elles sont profondes. Ils ont un caractère terne, douloureux, coupant ou éclatant. Ils sont constamment inquiets et peuvent s'aggraver en marchant, en respirant profondément, en toussant. La douleur est unilatérale, combinée aux lombaires et aux dorsales.

La douleur aiguë peut dépasser une personne dans une position inconfortable.

Image clinique

Lorsque l'ostéochondrose apparaît, le disque vertébral perd sa propriété d'amortisseur. Il commence à se plier, à se déchirer, à appuyer sur les nerfs et les vaisseaux sanguins. Ainsi, tous les tissus à proximité sont affectés..

De plus, le système osseux des vertèbres subit des modifications. Ses bords deviennent tranchants, nervurés..

Étant donné que la compression des nerfs et des vaisseaux sanguins se produit, cela affecte le travail du cerveau et la régulation nerveuse des organes internes. Par conséquent, les premiers symptômes de l'ostéochondrose apparaissent. Ceux-ci inclus:

Avec le développement de l'ostéochondrose lombo-sacrée, la miction, la défécation peuvent être altérées, la sensibilité des organes génitaux diminue.

Au stade initial de la maladie, une personne éprouve des maux de dos modérés, qui peuvent être aggravés par une flexion, un effort physique, en restant longtemps dans la même position. Après quelques années de développement de la maladie, la douleur se propage aux fesses, aux jambes. Le plus souvent, ils apparaissent sur un côté du corps.

Avec l'ostéochondrose lombaire, une douleur aiguë apparaît, qui ne fait que rivaliser le patient à l'endroit. Dès qu'une personne veut changer la position du corps, cela devient tout simplement insupportable. Cela peut se produire fortement, même chez les jeunes.

La forme chronique de la maladie est un peu différente. L'apparition de la douleur est affectée par le stress statique, l'hypothermie, un long séjour dans une position inconfortable. Elle apparaît le plus souvent d'une part, et peut s'intensifier en position inclinée, prolongée debout ou assise. Le pic d'exacerbation tombe du 4e au 5e jour. Au repos, l'inconfort commence à s'affaiblir.

Stades de la maladie

Premier. Avec elle, une inflammation partielle des disques se produit. Le patient ressent une sensation de brûlure dans le bas du dos et une douleur sourde. Des sensations désagréables apparaissent après la levée de poids ou un effort physique.

Le deuxième. La distance entre les vertèbres commence à diminuer, des protubérances apparaissent. À ce moment, le patient ressent une douleur aiguë qui donne aux fesses et aux jambes.

Le troisième. À ce stade, des hernies intervertébrales apparaissent. La douleur devient persistante et dérangeante même au repos.

Quatrième. Pendant cette période, une atrophie du cartilage, une prolifération de tissu osseux se produit. Des sensations désagréables apparaissent lors de tout mouvement et ne se transmettent pas d'elles-mêmes. Elle nécessite un traitement intensif. Cette étape peut entraîner une invalidité grave..

Réaction du corps

Dans le journal "Health and Success" de juin 1997, le docteur en sciences médicales Georgy Nedzved, note que le corps, répondant à la douleur, désactive les segments endommagés et adjacents des mouvements. Extérieurement, il ressemble à une courbure de la colonne vertébrale, ainsi qu'à des restrictions de mouvement. Ceci est observé chez chaque patient individuellement, et le plus souvent, de tels changements peuvent être observés dans une certaine position.

Selon l'emplacement de l'ostéochondrose existante, la courbure de la colonne vertébrale est divisée en:

  • Scoliose. Avec lui, la courbure va du côté droit ou gauche.
  • Lordose. La colonne vertébrale commence à se pencher en avant.
  • Kyphose. Avec cette courbure, la région lombaire devient lissée ou se courbe vers l'arrière..

Localisation de la douleur

Lors d'une exacerbation, le patient ressent des douleurs au bas du dos, qui peuvent s'intensifier après un effort physique. À mesure que la maladie se développe, elle devient constante.

Si la déformation des disques intervertébraux s'est produite dans la région thoracique ou lombaire, la douleur est localisée sur le côté droit du corps dans le bas-ventre. Dans ce cas, la personne présente des symptômes similaires à une inflammation de l'appendice.

Symptômes de douleur

Le plus commun, et l'un des premiers signes d'ostéochondrose, est la douleur dans la région lombaire. Il peut donner aux fesses, aux jambes, aux hanches.

L'ostéochondrose lombaire peut entraîner une perte de sensation dans certaines parties des muscles, de la peau ou du bas du corps. À ce moment, il y a une faiblesse dans les tendons des jambes et parfois les réflexes peuvent complètement disparaître. Avec une exacerbation de la maladie, une personne commence à ressentir une tension dans les muscles du dos, un engourdissement et une froideur des pieds.

Comment identifier cette ostéochondrose ou une autre maladie?

Il existe de nombreuses maladies qui se manifestent par des douleurs dans le bas-ventre. Par exemple, c'est l'un des symptômes d'un ulcère duodénal. Pendant elle, la douleur apparaît quelques heures après avoir mangé. Les anesthésiques peuvent le réduire..

Avec l'annexite, la douleur s'accompagne de dysfonctionnements du cycle menstruel, de pertes vaginales. Le patient a de la fièvre, il ressent de la douleur pendant la miction.

Avec la cholécystite, la douleur est aiguë, se manifeste le plus souvent du côté droit. Il prend son début dans la partie inférieure de la région thoracique et le donne au bas-ventre. Accompagné de nausées et de flatulences. Renforce après avoir mangé des boissons grasses, frites et gazeuses. Le patient se plaint souvent d'amertume dans la bouche et de rots fréquents.

Avec une maladie du système urinaire, la douleur est vive. En plus d'elle, une personne a de la fièvre, elle ressent une sensation de brûlure en urinant. La couleur de l'urine change et l'envie d'aller aux toilettes devient plus fréquente.

Pendant les maladies infectieuses, la douleur s'intensifie lorsqu'elle est pressée, il y a une forte fièvre, une faiblesse, des selles altérées.

Avec l'appendicite, la douleur apparaît autour du nombril et descend progressivement dans l'abdomen. Il devient plus fort en marchant, en tournant le corps, en toussant, en éternuant.

Le diagnostic d'ostéochondrose est confirmé si le diagnostic montre l'état normal des organes internes, mais avec une violation de la colonne vertébrale, l'apparition de hernies. Après cela, le médecin choisit la méthode de traitement.

Quand consulter un médecin?

Il est nécessaire de consulter un médecin dès les premiers signes d'une maladie. Ce n'est pas seulement une douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, mais aussi un engourdissement des membres, leur paralysie. En outre, une suspicion d'ostéochondrose provoque le développement d'un ulcère gastro-duodénal, d'une pathologie gastro-intestinale. Des troubles digestifs peuvent survenir..

Pour les maux de dos, vous devriez vous dépêcher auprès d'un neurologue. En outre, des médecins tels que: orthopédiste, ostéopathe, thérapeute manuel sont impliqués dans le traitement de l'ostéochondrose.

Que faire avant son arrivée?

Avant l'arrivée de l'ambulance, vous avez besoin de:

  1. Prenez une position horizontale, allongé sur le dos et posez votre paume sur votre ventre. Avec un toucher doux des doigts, vous devez essayer de déterminer l'emplacement de la douleur et sa nature.
  2. Ensuite, vous devez vous lever et faire plusieurs inclinaisons ou étapes pour comprendre s'il s'amplifie pendant les mouvements ou non.
  3. Vous devez essayer de comprendre si la douleur est causée par le stress, l'hypothermie ou est apparue soudainement. Il est conseillé de mesurer la température corporelle, et de noter si elle s'accompagne de nausées ou de selles bouleversées.

Tout cela aidera le médecin à l'avenir à établir un diagnostic plus précis..

Effets

La complication la plus désagréable de la maladie est probablement l'instabilité vertébrale. Ils sont mal fixés par le disque. Sous gravité, les vertèbres commencent à pénétrer dans la région lombaire. Cela conduit à un dysfonctionnement des organes internes. La maladie affecte particulièrement le système génito-urinaire. Les femmes ont des problèmes avec l'utérus, les ovaires. Les hommes souffrent d'une faible puissance.

Les manifestations sévères et une complication supplémentaire de la radiculite lombaire sont le syndrome de compression de la queue de cheval. La raison de son développement est le déplacement des disques et des lacunes du canal rachidien.

Chez près de la moitié des patients atteints d'ostéochondrose lombaire, le nerf sciatique s'enflamme. La personne souffre, ses membres sont engourdis. Le patient commence à transférer le poids corporel sur une jambe saine, ce qui entraîne une courbure de la colonne vertébrale, ce qui aggrave encore la maladie.

Un rétrécissement du canal rachidien peut également se développer. Un traitement chirurgical est nécessaire ici.

Comment se débarrasser de la douleur?

Seul un traitement complexe aidera à éliminer la douleur. Il vise à éliminer les spasmes musculaires, à réduire l'enflure dans les zones enflammées, à affaiblir la compression des racines nerveuses.

Médicaments

Le plus souvent, les médecins prescrivent:

  • Médicaments anti-inflammatoires et analgésiques;
  • Médicaments qui normalisent la circulation sanguine et le métabolisme;
  • Relaxants musculaires;
  • Chondroprotecteurs.

Procédures physiothérapeutiques, massages, exercices de physiothérapie

Les procédures physiothérapeutiques comprennent: la magnétothérapie, les bains de paraffine, l'électrophorèse et la thérapie au laser.

En période de réduction de la douleur, des massages classiques et réflexes segmentaires sont utilisés. Ils améliorent la circulation sanguine, réduisent la pression sur les vaisseaux sanguins et les racines, restaurent tout le corps.

Indispensable pour les exercices d'ostéochondrose et de physiothérapie. Avec son aide, vous pouvez renforcer les muscles abdominaux et rachidiens, libérer les vertèbres bloquées et éliminer la stagnation dans le bassin. Mais il n'est pas utilisé dans la période aiguë de la maladie.

Avec la queue de cheval, les médecins conseillent la chirurgie.

L'ostéochondrose peut provoquer des douleurs non seulement dans le bas-ventre, mais aussi dans la poitrine, le cœur, les bras et les jambes. Mais en suivant toutes les recommandations, vous pouvez non seulement prévenir le développement de la maladie, mais aussi vous débarrasser de ses symptômes.

Causes, nature, diagnostic et traitement de la douleur dans l'ostéochondrose de la colonne lombaire

L'ostéochondrose de la colonne lombaire est un type commun de trouble dégénératif de la colonne vertébrale, dont les personnes souffrent le plus souvent après 30 ans. L'ostéochondrose se manifeste par des douleurs paroxystiques lors de la levée de poids, des sensations de chaleur ou de froid, des picotements dans le bas du dos et des jambes, une mobilité limitée du corps due à des sensations de douleur résultant du pincement des terminaisons nerveuses et de l'effacement du cartilage intervertébral.

Quelles sont les causes de la douleur?

L'ostéochondrose lombaire est une maladie multifactorielle provoquée par de nombreuses causes..

Les principaux sont:

  • porter régulièrement des sacs lourds;
  • pied plat;
  • durée de vie excessivement longue;
  • longue séance avec un dos courbé dans la voiture, au travail ou au bureau;
  • blessures
  • travailler comme chargeur, constructeur;
  • passion pour l'haltérophilie;
  • obésité;
  • modifications congénitales du squelette;
  • trouble métabolique associé à une lente synthèse des glycoprotéines.

Mécanisme d'apparence

L'ostéochondrose se développe progressivement, à commencer par la destruction des polysaccharides et des protéines dans les disques intervertébraux. Au cours de la décomposition de ces substances, la force et la fonctionnalité du tissu cartilagineux diminuent, l'élasticité disparaît, des fissures peuvent apparaître.

Le tissu fibreux du disque est effacé et le noyau pulpeux est déplacé vers le canal rachidien, c'est-à-dire vers le lieu de moindre résistance de l'anneau fibreux. Les terminaisons nerveuses qui s'y trouvent sont comprimées, un gonflement se produit, ce qui provoque des douleurs et une altération du fonctionnement des organes, vers lesquels les impulsions des zones touchées de la moelle épinière ont cessé de circuler.

En raison de la destruction du disque intervertébral, les tissus environnants commencent à se diviser et des ostéophytes apparaissent. Ces formations osseuses perturbent la circulation sanguine dans les organes et tissus voisins..

Stades de développement et caractère

Le degré de douleur, leur fréquence et l'observance du traitement dépendent du stade de développement de l'ostéochondrose.

Il existe 4 stades de la maladie:

  1. La première étape est caractérisée par des changements dans la structure du noyau situé autour du disque intervertébral, une circulation altérée. En raison d'un manque d'oxygène, les tendons sont resserrés aux points d'attache aux os. Il y a une douleur aiguë ou sourde dans la région de la vertèbre affectée, qui peut, par impulsions nerveuses, se propager aux jambes, à l'estomac et aux fesses supérieures.
  2. La deuxième étape est la destruction de l'anneau fibreux. Les vertèbres acquièrent une mobilité excessive, ce qui entraîne une tension musculaire constante. En plus de la douleur sourde ou aiguë, une sensation constante de fatigue apparaît dans la région lombaire, qui disparaît partiellement uniquement en position couchée.
  3. Au troisième stade, l'anneau fibreux se brise et une hernie se forme. Dans la zone des vertèbres affectées, une sensibilité et une douleur accrues apparaissent, une sensation de brûlure et de picotement, qui sont remplacées par un engourdissement, une altération de l'activité motrice des jambes. À ce stade, la compression des nerfs rachidiens est possible, entraînant une paralysie des membres.
  4. La quatrième étape - l'ostéoporose couvre les vertèbres et les tendons intacts restants. Les tissus sont remplacés par des cicatrices, la mobilité humaine est fortement réduite, la localisation de la douleur est en constante évolution. Les changements pathologiques affectent le système génito-urinaire, probablement l'apparition d'incontinence.

Localisation - où cela donne?

L'emplacement de la douleur dépend du nombre de nerfs radiculaires endommagés.
Ils sont responsables des lieux suivants:

  • L1 et L2 - affectent les organes de la cavité abdominale, donc s'ils sont endommagés, la douleur sera donnée à l'abdomen, des flatulences, de la diarrhée ou de la constipation apparaîtront.
  • L3 - fonctionnement de la vessie. La douleur apparaît dans l'aine et le genou.
  • L4 - responsable des membres inférieurs, donc lorsque la lésion apparaît une douleur dans les genoux, les hanches, les pieds.
  • L5 - Articulation cheville, orteils.

Dans les jambes

La douleur de tiraillement dans les jambes se produit en raison du développement de la dystrophie des fibres musculaires. Ensuite, les articulations de la hanche, de la cheville et du genou sont progressivement détruites, ce qui entraîne la perte de la capacité de se déplacer activement.

Une douleur persistante dans les jambes se produit si le nerf responsable de la nutrition des membres inférieurs est serré. Cela est généralement dû à un pincement du nerf sciatique ou au syndrome du piriforme..

Dans l'aine

Il y a aussi une violation de la circulation sanguine, une stase veineuse dans le bassin se forme, des hémorroïdes dans le rectum apparaissent. En l'absence de traitement, des varices des membres inférieurs se développent par la suite.

Gêne gastrique

L'ostéochondrose des lombaires peut provoquer l'inconfort gastro-intestinal suivant:

  • ballonnements, flatulences;
  • motilité accélérée, forage;
  • constipation et diarrhée alternées;
  • perte d'appétit.

Avec de telles manifestations, il est recommandé de diagnostiquer en outre la gastrite, les ulcères gastro-intestinaux, la colite, la maladie de Crohn et la duodénite, car l'ostéochondrose ne les provoque pas toujours.

Le bas-ventre peut-il faire mal??

Des douleurs présentes régulièrement dans le bas de l'abdomen peuvent provoquer un pincement des racines nerveuses supérieures L1-L2. Si la douleur est survenue soudainement, la séquestration d'une hernie ou la compression du canal rachidien n'est pas exclue.

Quelles sont les sensations chez les femmes?

Si la racine L3 est endommagée, les femmes peuvent ressentir des douleurs inguinales dans l'utérus. En raison des nerfs pincés, le cycle menstruel est également perturbé..

Exacerbations

L'exacerbation de l'ostéochondrose peut être causée par:

  • effort physique intense;
  • stress
  • pose inconfortable;
  • surchauffe / hypothermie;
  • massage non professionnel.

Chez les femmes, cela peut se produire dans un contexte de changements hormonaux - les poussées d'œstrogènes.

Combien de jours durent?

Considérez combien de temps le bas du dos fait mal ou des douleurs sont observées dans d'autres zones avec ostéochondrose de la colonne lombaire. La période aiguë dure 7 jours et la douleur résiduelle disparaît pendant 2 à 3 semaines supplémentaires. Mais si elle n'est pas traitée, la douleur peut durer pendant 1-2 mois.

Que faire avec une hernie?

Si une exacerbation a commencé dans la hernie, il est conseillé d'appliquer des compresses froides. Ils soulagent l'enflure et ont des effets analgésiques. Nous acceptons également l'utilisation d'analgésiques à base d'ibuprofène ou de nimésulide..

Donc, soulager l'exacerbation n'est autorisé que le premier jour, puis un examen médical et un traitement complexe sont nécessaires.

Mal au dos

Le mal de dos (lumbago) est la douleur la plus aiguë qui se produit dans la jambe ou le bas du dos. Il peut provoquer une toux, des éternuements ou des mouvements brusques imprécis. Les tentatives de flexion ou de redressement provoquent également des lumbago.

Manque d'oxygène

La douleur et la tension musculaire dans l'ostéochondrose lombaire provoquent une vasoconstriction et une privation d'oxygène des tissus endommagés. Cela provoque un dysfonctionnement des organes affectés par la progression de l'ostéochondrose..

Diagnostique

Si le médecin soupçonne une ostéochondrose lombaire en fonction de la localisation et de la nature de la douleur, de la sensation altérée et de l'activité motrice des jambes, du dysfonctionnement du système urogénital, des tests supplémentaires sont effectués:

  1. Spondylarthrite ankylosante - la douleur survient lorsque vous appuyez vos genoux allongés sur le sol.
  2. Lages reflex - la douleur survient lorsqu'une personne en position couchée lève une jambe régulière et disparaît lorsque le genou est plié.

Thérapies

Le traitement de l'ostéochondrose lombaire combine des méthodes conservatrices et chirurgicales. Les premiers comprennent:

  • comprimés;
  • onguents;
  • physiothérapie;
  • thérapie manuelle.

Le traitement chirurgical moderne consiste en une intervention endoscopique et microchirurgicale.

Le traitement à domicile est également autorisé, mais uniquement en dehors de la période d'exacerbation.

Conservateur

Le traitement conservateur est basé sur:

  1. soulagement de la douleur
  2. réduction du processus inflammatoire;
  3. crampes;
  4. thérapie vitaminique;
  5. restaurer la mobilité du corps.

Pour ce faire, appliquez:

  • analgésiques - ibuprofène, kétoprofène;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens - Diclofenac, Dicloberl;
  • chondroprotecteurs - Don, Chondroxide, Alflutop;
  • injections de vitamines B;
  • relaxants musculaires - médicaments à base de tolpérézone et de tizanidine.

Les préparatifs

Les analgésiques non stéroïdiens sont utilisés pour soulager la douleur:

Habituellement, ils sont prescrits sous forme de comprimés, mais si le tractus gastro-intestinal du patient est altéré, une forme d'injection est préférable, car l'autre ne sera pas absorbé.

En l'absence de l'effet approprié, des médicaments hormonaux sous forme d'injections sont utilisés:

Manuel

Un thérapeute manuel qualifié est en mesure de sélectionner individuellement le massage et les points de l'effet souhaité. À la suite de ses actions:

  • relaxation musculaire;
  • normalisation de la circulation sanguine;
  • réduction des vertèbres déplacées.

Physiothérapie

Les exercices suivants sont généralement prescrits:

  1. étirement des tendons du genou à partir d'une position debout;
  2. flexion et cambrure du dos;
  3. élévation et abaissement vertical du bassin à partir d'une position couchée;
  4. étirement piriforme;
  5. tirant les genoux vers la poitrine;
  6. le torse tourne;
  7. montée partielle vers l'avant, comme lors du basculement de la presse;
  8. déplacer les bras et les jambes à quatre pattes.

Pendant l'exacerbation, la gymnastique thérapeutique est interdite.

Chirurgical

Une intervention chirurgicale est effectuée si un traitement conservateur ne produit pas les résultats souhaités et que la maladie continue de se manifester:

  • des douleurs qui ne disparaissent pas pendant 3 mois ou plus;
  • compression grave des racines de la moelle épinière, exprimée par un engourdissement et une faiblesse des membres;
  • syndrome de queue de cheval;
  • destruction du cartilage et du tissu osseux, qui doit être remplacé par un implant.

Traitement à domicile

À la maison, vous devez suivre le traitement suivant:

  1. appliquer les applicateurs Lyapko et Kuznetsova;
  2. mettre un bandage avec un corps "sec" dans le bas du dos;
  3. se détendre et travailler dans les poses relaxantes correctes;
  4. faire des compresses de pelure d'oignon et de colle de poivre sur la zone touchée;
  5. effectuer des exercices thérapeutiques pour étirer et détendre les muscles - accrocher à la barre horizontale, faire des flexions lisses sur les côtés, faire de l'exercice «chat»;
  6. Vous pouvez également prendre des bains à l'huile d'eucalyptus, de lavande ou de romarin, qui ont des effets analgésiques et apaisants.

Que faire au moment de l'attaque?

Vous devez prendre un analgésique puissant et antispasmodique, puis consulter un neurologue qui ajustera le traitement et, éventuellement, mettra immédiatement un «blocage» dans la zone touchée.

Conseils du médecin et avis des patients

Les médecins conseillent:

  1. marcher;
  2. faire du vélo;
  3. faire des exercices thérapeutiques sans exacerbation, éviter l'aérobic intense;
  4. s'asseoir sur une chaise, appuyé sur le dos;
  5. dormir sur une surface plane, un oreiller jusqu'à 4 cm est acceptable.

Opinion des patients:

  • consultez un médecin et commencez le traitement dès les premières manifestations de l'ostéoporose;
  • allez nager - détend les muscles;
  • appliquer l'applicateur Kuznetsov;
  • se référer au manuel s'il n'y a vraiment pas de hernie, sinon il y a un risque élevé de l'écraser et de se lancer dans une opération d'urgence;
  • prendre une IRM des lombaires ou des rayons X;
  • assister à la physiothérapie.

L'ostéochondrose lombaire est une maladie non seulement des vertèbres vertébrales et des tissus adjacents, mais aussi des organes auxquels l'accès à l'oxygène a diminué en raison de troubles circulatoires et de pincements des racines nerveuses. Par conséquent, un effort physique excessif doit être évité afin d'éviter des dommages aux articulations, et si les premiers signes de la maladie apparaissent, consultez un neurologue.