Douleur constante dans le bas-ventre: causes, maladies possibles, traitement, avis

  • Blessures

Une douleur constante dans le bas-ventre est un symptôme plutôt alarmant. Il peut indiquer à la fois des maladies intestinales et une pathologie de la sphère génito-urinaire. Seul le spécialiste peut connaître la cause exacte du syndrome douloureux.Par conséquent, vous ne devez en aucun cas reporter la visite chez le médecin. Quels sont les maux? Et comment prodiguer les premiers soins au patient? Nous examinerons ces questions dans l'article..

Variétés de douleur

Les douleurs constantes dans le bas-ventre sont de nature différente. Vous devez écouter vos sentiments. Cela aidera à suggérer une cause possible de douleur..

Les médecins distinguent les types de douleurs similaires suivants:

  1. Douleur soudaine. Si des sensations désagréables surviennent très rapidement et que leur intensité augmente, cela indique un processus aigu. Dans ce cas, le patient nécessite des soins médicaux d'urgence, et parfois une intervention chirurgicale d'urgence. Une telle douleur est caractéristique des coliques rénales, des saignements de la cavité abdominale, de la torsion ovarienne.
  2. Développer progressivement un syndrome douloureux. Il s'agit d'un signe caractéristique d'une inflammation chronique et aiguë des intestins et des organes urogénitaux..
  3. Douleurs aiguës. Une douleur intense peut être le signe de pathologies dangereuses: obstruction des intestins et des uretères, grossesse extra-utérine, péritonite.
  4. Douleur sourde. Il s'agit d'une manifestation d'une inflammation chronique dans les intestins ou le bassin.
  5. Douleurs lancinantes. Se produisent avec une augmentation de la pression dans le tube digestif et la vessie.
  6. Dans le bas-ventre droit. Ces symptômes sont caractéristiques de l'appendicite aiguë. La douleur peut temporairement disparaître, mais reprendra bientôt.

Symptômes concomitants

Il convient de prêter attention aux symptômes concomitants. Une douleur constante dans le bas-ventre s'accompagne souvent des manifestations suivantes:

  1. Saignement génital. Les crampes et la douleur surviennent souvent les jours de menstruation. Si le saignement n'est pas associé à la menstruation, la douleur peut être causée par des polypes et des tumeurs de l'utérus, ainsi que par l'endométriose.
  2. Fièvre et frissons. La fièvre est un signe d'inflammation..
  3. Perte d'appétit et symptômes dyspeptiques (nausées, vomissements, diarrhée). De telles manifestations sont observées avec des maladies intestinales..
  4. Miction douloureuse et apparition de sang dans l'urine. Il s'agit d'un symptôme caractéristique de la cystite et de la lithiase urinaire. Des sensations désagréables irradient souvent vers le bas du dos.
  5. Évanouissement. Il s'agit d'un signe dangereux qui indique un saignement interne dans la cavité abdominale..
  6. Isolement du pus ou du mucus du tractus génital. Un tel symptôme peut indiquer une inflammation des appendices chez la femme..

Étiologie

Des douleurs constantes dans le bas-ventre sont notées avec une variété de pathologies. Chez l'homme comme chez la femme, la douleur peut être le signe de maladies internes:

  • cystite;
  • tumeurs de la vessie;
  • urolithiase;
  • appendicite;
  • pathologies intestinales.

Chez les femmes, ces douleurs sont plus fréquentes que chez les hommes. Cela peut être dû à des maladies gynécologiques et à des pathologies de la grossesse:

  • algoménorrhée (menstruations douloureuses);
  • kyste ovarien et ses complications;
  • inflammation des organes reproducteurs féminins;
  • endométriose;
  • polypes et fibromyomes;
  • menace de fausse couche;
  • grossesse extra-utérine.

Souvent, les patients se plaignent qu'au milieu du cycle menstruel, ils sont perturbés par des douleurs dans le bas-ventre et sont constamment attirés. Cependant, après quelques jours, toutes les sensations désagréables disparaissent. Cela peut être dû à l'ovulation. Les femmes présentant une hypersensibilité aux changements hormonaux peuvent physiquement sentir l'œuf quitter le follicule..

La douleur persistante dans le bas-ventre chez l'homme peut être un symptôme des maladies suivantes:

  • prostatite
  • inflammation des vésicules séminales (vésiculite);
  • adénomes de la prostate.

De plus, la douleur chez l'homme peut être déclenchée par une hernie inguinale. Cette maladie peut ne pas se manifester pendant longtemps. Seulement dans les cas avancés, une hernie est pincée, qui s'accompagne d'une crise de douleur intense.

Ensuite, nous examinerons en détail les causes les plus courantes de douleur persistante dans le bas-ventre et les méthodes de traitement des pathologies.

Cystite

Avec cette pathologie, la membrane muqueuse de la vessie s'enflamme. Le plus souvent, la cystite a une origine infectieuse, ses agents pathogènes sont les staphylocoques ou Escherichia coli. L'un des principaux symptômes de cette pathologie est une douleur douloureuse constante dans le bas-ventre. Le processus inflammatoire dans la vessie s'accompagne également des manifestations suivantes:

  • fièvre;
  • mictions douloureuses fréquentes;
  • mélange trouble dans l'urine;
  • malaise général (frissons, faiblesse).

L'inflammation ayant une étiologie infectieuse, des antibiotiques sont prescrits au patient. Le médicament nécessaire est sélectionné en fonction des résultats de l'analyse d'urine pour l'inoculation bactérienne.

Tumeurs de la vessie

Cette pathologie est plus souvent diagnostiquée à un âge supérieur à 45-50 ans. Au stade initial, les tumeurs de la vessie sont souvent asymptomatiques. La douleur dans la région sus-pubienne survient aux derniers stades de la pathologie. Ils peuvent être assez intenses et souvent permanents. Cela s'accompagne des symptômes suivants:

  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • miction douloureuse;
  • violation de la sortie d'urine.

Même les tumeurs bénignes peuvent déclencher le développement d'une pyélonéphrite ou d'une insuffisance rénale chronique. Plus tôt le patient se rend chez le médecin, plus grandes sont les chances d'une issue favorable.

Les tumeurs de la vessie sont traitées exclusivement par chirurgie. Au stade initial, le néoplasme est éliminé par des méthodes endoscopiques, ainsi que par électrocoagulation ou par laser. Dans les cas avancés, il est nécessaire de retirer non seulement la tumeur, mais également une partie de la vessie et parfois tout l'organe.

Urolithiase

Avec la formation de calculs dans les reins et la vessie, le patient peut ne ressentir pendant longtemps aucun signe de pathologie. Cependant, les calculs obstruent souvent la lumière urétérale et perturbent l'écoulement de l'urine. Le patient a une crise de coliques rénales. Cette affection grave s'accompagne d'une douleur intense et constante dans le bas du dos et le bas de l'abdomen. Le patient présente également les manifestations pathologiques suivantes:

  • sang dans l'urine;
  • chaleur;
  • faiblesse grave;
  • la nausée.

Dans les cas graves, les coliques durent plusieurs jours. Le syndrome douloureux est stoppé par des médicaments antispasmodiques. Avec les petites pierres, les patients reçoivent des médicaments spéciaux pour broyer les pierres. Dans les cas avancés, une opération chirurgicale est nécessaire, au cours de laquelle le médecin retire les cristaux des organes d'excrétion.

Appendicite

Une douleur constante dans le bas de l'abdomen à droite indique souvent une appendicite aiguë. Au début, une gêne se produit dans la région ombilicale. Ensuite, ils se sont propagés dans l'abdomen inférieur droit. La douleur irradie vers l'aine et la jambe droite. Une attaque d'appendicite s'accompagne également de symptômes supplémentaires:

  • nausée et vomissements
  • une petite fièvre;
  • constipation
  • retard de gaz.

Un patient atteint d'une crise d'appendicite a besoin de soins d'urgence et d'une hospitalisation. Sinon, il peut y avoir une inflammation du péritoine - péritonite. Le patient a besoin d'une opération urgente pour retirer l'appendice enflammé.

Une maladie intestinale

Des douleurs douloureuses permanentes dans le bas de l'abdomen apparaissent souvent avec des pathologies intestinales, telles que la maladie de Crohn, la diverticulose, la colite ulcéreuse. Considérez ces maladies plus en détail..

La colite ulcéreuse non spécifique s'accompagne d'une inflammation du côlon avec formation d'érosion sur la muqueuse. Les causes exactes de la pathologie sont inconnues. Le premier signe d'une maladie est l'écoulement de sang du rectum lors des selles. Ensuite, il y a des douleurs constantes dans le bas-ventre à gauche. La colite ulcéreuse s'accompagne également d'un manque d'appétit, d'une perte de poids, de fièvre. Le patient se voit prescrire un régime avec restriction des aliments qui irrite les intestins. L'administration d'anti-inflammatoires du groupe des aminosalicylates est montrée..

La maladie de Crohn est une inflammation du tube digestif, accompagnée de la formation de nodules sur la muqueuse. La pathologie est d'origine auto-immune. Lorsque le côlon aveugle, rectal et sigmoïde est affecté, les patients se plaignent d'avoir constamment des douleurs latérales dans le bas-ventre. Le tableau clinique de cette pathologie ressemble parfois aux symptômes d'une appendicite aiguë. Il est conseillé au patient de suivre un régime économe. La réception des médicaments anti-inflammatoires, ainsi que des corticostéroïdes et des cytostatiques est montrée.

La diverticulose s'accompagne de l'apparition de protubérances (diverticule) sur la paroi intestinale. La constipation fréquente, l'obésité, l'abus de médicaments laxatifs peuvent provoquer cette maladie. Au stade initial, le patient ne ressent aucun symptôme désagréable. La douleur n'apparaît que lorsque le diverticule se développe. La constipation se produit, qui est remplacée par la diarrhée, des ballonnements sont notés. Le traitement consiste à suivre un régime, à prendre des antibiotiques, ainsi que des médicaments anti-inflammatoires et antispasmodiques.

Les tumeurs de l'intestin à un stade précoce sont asymptomatiques. Cependant, à mesure que le néoplasme se développe, un syndrome de douleur sourde ou douloureuse apparaît. D'autres manifestations pathologiques sont notées:

  • écoulement de sang des intestins;
  • constipation et diarrhée alternées;
  • un mélange de pus, de mucus et de sang dans les selles;
  • fausse envie douloureuse de déféquer;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • la faiblesse;
  • perdre du poids.

Le traitement des tumeurs intestinales est effectué exclusivement par chirurgie.

Une des causes de douleur les plus dangereuses est l'obstruction intestinale. Cette condition se développe en raison du blocage de la lumière intestinale. Dans ce cas, il n'y a pas de douleurs douloureuses, mais aiguës. Ils apparaissent soudainement et deviennent rapidement si intenses que le patient se précipite et gémit. L'obstruction s'accompagne d'une constipation sévère et de vomissements avec une odeur de matières fécales.

Le patient a besoin d'une aide immédiate. Avec un blocage incomplet du tractus gastro-intestinal, un traitement conservateur à l'aide de lavements par siphon et d'une pharmacothérapie est possible. Avec une obstruction complète, une opération urgente est requise.

Pathologie gynécologique

Si les douleurs constantes de traction dans le bas-ventre chez les femmes sont de nature cyclique, elles peuvent être dues à des raisons physiologiques. Une telle douleur est observée chez certaines femmes pendant les menstruations. Les médecins appellent cette condition algoménorrhée. Elle s'accompagne souvent de faiblesse, de vertiges, de légères nausées..

Environ un quart des femmes souffrent également de douleurs ovulatoires. Ils surviennent au milieu du cycle, pendant la période où l'œuf quitte le follicule. Ces douleurs surviennent généralement à partir de l'ovaire dans lequel l'ovulation s'est produite. Ils sont accompagnés de faiblesse et de nausées..

Le traitement des douleurs menstruelles et ovulatoires n'est que symptomatique. On prescrit aux patients des antispasmodiques, des décoctions d'herbes contenant des œstrogènes naturels et une physiothérapie (électrophorèse, laser et ultrasons).

Cependant, des douleurs constantes et douloureuses dans le bas-ventre chez la femme sont souvent associées à des pathologies gynécologiques:

  1. Kyste de l'ovaire. Une formation de cavité remplie de liquide apparaît dans le tissu de l'organe. Les kystes sont divisés en fonctionnels et non fonctionnels. Dans le premier cas, le néoplasme se résorbe de lui-même et ne nécessite pas de traitement. Les kystes non fonctionnels sont soumis à une suppression obligatoire. La pathologie s'accompagne d'irrégularités menstruelles, ainsi que de périodes trop maigres ou trop lourdes. Une complication dangereuse d'un kyste non fonctionnel peut être sa torsion ou sa rupture. Cela s'accompagne d'une augmentation significative de la douleur, des nausées, des vomissements.
  2. Endométrite. Avec une inflammation de la muqueuse utérine chez la femme, des douleurs douloureuses dans la région sus-pubienne, s'étendant jusqu'au bas du dos, sont notées. La pathologie s'accompagne également d'une température élevée et d'un écoulement nuageux avec une odeur désagréable. Avec l'inflammation chronique, il existe des troubles de la régularité des menstruations. L'endométrite est traitée par antibiothérapie et physiothérapie.
  3. Salpingite. Il s'agit d'une inflammation des trompes de Fallope d'origine infectieuse. Souvent, le processus pathologique va également aux ovaires, auquel cas les médecins diagnostiquent la salpingo-ovarite. La femme a une douleur intense dans la région sus-pubienne, qui irradie vers l'anus et le bas du dos. Dans ce cas, la température augmente, des écoulements purulents du vagin apparaissent. La miction devient douloureuse. Avec la salpingite et la salpingo-ovarite, les médicaments antibactériens et la physiothérapie sont indiqués. Sans traitement, l'inflammation peut être compliquée par une obstruction tubaire et l'infertilité..
  4. Fibromyomes et polypes. Ce sont des tumeurs bénignes de la cavité utérine. Dans les premiers stades, les patients présentent des saignements qui ne sont pas liés au cycle menstruel. Des douleurs de traction constantes dans le bas de l'abdomen sont le signe d'une forme de pathologie négligée. En cas de petits néoplasmes, il est recommandé au patient une surveillance dynamique et la prise de médicaments hormonaux pour arrêter la croissance de la tumeur. Les gros fibromes et polypes doivent être enlevés..
  5. Endométriose. Avec cette pathologie, les cellules de l'endomètre se développent excessivement et dépassent la muqueuse utérine. Aux premiers stades de la douleur, la patiente ne s'inquiète qu'avant les règles, mais par la suite elles deviennent permanentes. L'endométriose débutée s'accompagne de règles irrégulières et abondantes, de saignements acycliques, de douleurs lors de la selle et de la miction, d'inconfort pendant les rapports sexuels. Dans environ 25 à 40% des cas, l'infertilité est diagnostiquée. Cette pathologie nécessite un traitement à long terme. Des préparations hormonales avec des œstrogènes et de la progestérone sont prescrites aux patients..

Douleur chez les femmes enceintes

Une douleur constante dans le bas-ventre pendant la grossesse est un symptôme extrêmement dangereux. Cela peut être le premier signe d'un début de fausse couche. Dans ce cas, des pertes rouges, roses ou brunes sortent du vagin.

Avec de tels symptômes, une femme doit être hospitalisée d'urgence dans un hôpital. On montre au patient un repos complet en prenant des antispasmodiques, des vitamines et des sédatifs naturels. Si la cause de la menace de fausse couche est une perturbation hormonale, alors prescrivez des médicaments à base de progestérone.

La douleur persistante dans le bas-ventre chez la femme peut également être associée à une grossesse extra-utérine. Avec cette pathologie, l'embryon ne se développe pas dans l'utérus, mais dans l'un des appendices. Aux premiers stades, le patient ne ressent aucune manifestation pathologique. Mais à mesure que le fœtus grandit, il s'étire, puis le tube utérin se rompt. Cela s'accompagne de douleurs intenses, de taches, d'une faiblesse grave et d'une baisse de la pression artérielle..

Le patient doit être hospitalisé et opéré d'urgence pour retirer l'embryon. Il est impossible de sauver le fœtus avec cette pathologie, car il ne peut pas se développer en dehors de l'utérus.

Maladies masculines

La douleur chez l'homme peut être causée par les pathologies suivantes des organes reproducteurs:

  1. Prostatite. Avec l'inflammation de la prostate, les douleurs sont ressenties principalement dans le périnée, mais elles irradient vers l'anus, le bas du dos et le bas de l'abdomen. La température du patient augmente, la santé générale empire. L'homme s'inquiète de l'envie fréquente d'uriner. La sortie d'urine est difficile. Dans les cas avancés, la puissance diminue. Le patient se voit prescrire des antibiotiques, des suppositoires rectaux anti-inflammatoires, ainsi que des séances de physiothérapie et de massage de la prostate..
  2. Adénome de la prostate. Cette pathologie est caractérisée par la croissance du tissu glandulaire et une augmentation de la taille de la prostate. Le symptôme initial de la maladie est une miction rapide la nuit. Par la suite, la glande se développe de plus en plus et commence à serrer la vessie. Le patient a une rétention urinaire. Dans ce contexte, un processus inflammatoire se développe dans les organes excréteurs. Au début de la pathologie, l'adénome se prête toujours à un traitement conservateur. Prescrire des médicaments qui arrêtent la croissance du tissu glandulaire. Dans les cas graves, l'adénome est retiré chirurgicalement.
  3. Vésiculite. L'inflammation des vésicules séminales est le plus souvent causée par des bactéries et des virus. Le foyer principal de la douleur est localisé dans la région inguinale. Mais des sensations désagréables peuvent irradier vers le bas-ventre et le sacrum. Le syndrome douloureux s'intensifie lors des selles et de la miction, ainsi que lors des rapports sexuels. Une impureté de sang et de pus se trouve dans le liquide séminal. Un homme a de la fièvre, des maux de tête et un malaise général. On prescrit au patient des antibiotiques, des suppositoires rectaux analgésiques et une physiothérapie thermique.

Premiers secours

Des douleurs constantes dans le bas-ventre chez les femmes et les hommes peuvent être le signe de pathologies dangereuses. Si le syndrome douloureux n'est pas exprimé clairement, il est nécessaire de contacter la clinique dès que possible. En cas de douleur intense, une ambulance doit être appelée.

Au stade pré-médical, le patient doit recevoir les premiers soins. Dans ce cas, vous devez respecter les recommandations suivantes:

  1. Le patient doit être couché et avoir l'esprit tranquille. Dans cette position, le patient doit être avant l'arrivée des médecins. Si une personne est inconsciente, alors elle doit être mise de son côté. Cela empêchera la langue de s'affaisser et de suffoquer. Vous devez contrôler votre fréquence cardiaque et votre tension artérielle.
  2. Le patient ne doit pas recevoir de nourriture ou de boisson. La douleur peut être déclenchée par des pathologies intestinales, et avec de telles maladies, manger aggrave la condition.
  3. Les spécialistes ne recommandent pas de donner au patient des analgésiques et des antispasmodiques avant l'arrivée des médecins. Cela peut rendre le diagnostic difficile. De plus, n'appliquez pas de froid ou de chaleur sur le point sensible.

Une assistance supplémentaire au patient sera fournie par les médecins. Le choix des méthodes de traitement dépendra du diagnostic..

Diagnostique

Seul un spécialiste peut établir les causes de douleurs constantes dans le bas-ventre. Cependant, les patients ne savent pas toujours quel médecin consulter. Vous devez d'abord contacter le thérapeute local. Si nécessaire, le médecin généraliste adressera une référence à un spécialiste au profil étroit.

Pour déterminer la localisation de la douleur, le médecin effectue une palpation de l'abdomen. Une femme peut être référée pour un examen gynécologique, et un homme peut avoir besoin de consulter un urologue ou un andrologue.

Pour clarifier le diagnostic, les examens de laboratoire et instrumentaux suivants peuvent être prescrits au patient:

  • analyses de sang (paramètres généraux et biochimiques);
  • analyse d'urine (clinique et pour l'inoculation bactérienne);
  • frottis gynécologique;
  • cystoscopie;
  • échographie;
  • coloscopie;
  • écouvillon urétral;
  • test de sécrétion de la prostate.

Avis des patients

La douleur chez les femmes peut être déclenchée par des causes physiologiques naturelles. Les patients laissent des commentaires positifs sur le traitement de l'algoménorrhée avec des méthodes physiothérapeutiques. Des séances d'électrophorèse, de thérapie au laser et aux ultrasons ont aidé les patients à se débarrasser des douleurs de traction mensuelles. Après un cours de procédures, les femmes sont devenues beaucoup plus faciles à supporter les jours critiques. Dans de nombreux cas, l'utilisation de la physiothérapie a permis aux patients de se passer d'hormones.

Les patients laissent également des critiques positives sur le traitement de la douleur ovulatoire avec des remèdes populaires. Au milieu du cycle, les femmes prenaient des décoctions d'herbes médicinales: forêt de pins, pinceau rouge et ortie. Ces plantes contiennent des œstrogènes naturels qui aident à réduire la douleur..

Cependant, il est important de se rappeler que ces méthodes de traitement ne sont utiles que si les douleurs menstruelles et ovulatoires sont primaires. Si le syndrome de la douleur cyclique n'est que l'un des signes de pathologies inflammatoires, il est nécessaire de guérir complètement la maladie sous-jacente. Ce n'est qu'en éliminant la cause de l'inconfort que vous pourrez vous débarrasser complètement de la douleur.

Douleurs intestinales dans le bas-ventre

Tous les systèmes du corps humain sont interconnectés. Par conséquent, il peut y avoir plusieurs causes de douleur dans les intestins du bas-ventre. Ce symptôme indique un processus inflammatoire dans le corps..

Avec une douleur intense dans les intestins du bas de l'abdomen, le patient a une violation du tractus gastro-intestinal. Le patient remarque des problèmes de selles, il est perturbé par des diarrhées et des flatulences, de la constipation, des coliques gastriques. Ces symptômes sont pires après avoir mangé. Lors de la visite d'un médecin, il est important de déterminer la nature du syndrome douloureux, la fréquence de la douleur et leur intensité.

La douleur dans les intestins du bas-ventre inquiète le patient pendant plusieurs jours. Si la situation ne s'améliore pas, il est conseillé de consulter un urologue, un gynécologue ou un gastro-entérologue. Dans la clinique privée "KDS Clinics", des experts médicaux sont à tout moment prêts à vous aider. Les médecins proctologues effectueront un premier examen par palpation. Après consultation, le patient sera envoyé pour des tests, y compris un test sanguin général, des selles et de l'urine.

Causes des douleurs intestinales dans le bas-ventre

Les médecins spécialistes identifient plusieurs causes de douleur intense dans le bas-ventre:

Avec l'appendicite, le patient a de graves douleurs de traction dans le côté droit de l'abdomen. Les syndromes douloureux s'intensifient lors de mouvements brusques. Tout d'abord, la douleur détecte le patient dans toute la région de l'estomac au milieu, puis elle apparaît du bas de l'abdomen et se concentre à droite.

La douleur s'intensifie en se tournant d'un côté à l'autre, en marchant ou en toussant. Au fil du temps, des tensions se produiront en dessous, ce qui est un signal important pour aller à l'hôpital. Une personne se sentira constamment malade, augmentera sa température, sa tension artérielle, son appétit, ses selles molles.

  • Syndrome du côlon irritable.

Avec le syndrome du côlon irritable, le patient est perturbé par des douleurs aiguës et aiguës dans l'intestin, les selles sont cassées, la température augmente. Les symptômes disparaissent après quelques jours. Si l'état du patient ne s'est pas amélioré, il est conseillé de consulter un médecin. La maladie est passée à un stade chronique.

  • Problèmes avec l'utérus et le tractus génital féminin.

Chez les patientes, une douleur aiguë dans les intestins du bas-ventre indique le développement de la maladie dans l'utérus et dans les voies génitales féminines. Il est conseillé de consulter un gynécologue le plus tôt possible afin de suspendre le processus inflammatoire. Ces symptômes peuvent conduire à l'infertilité en l'absence de traitement approprié..

  • Violation de la circulation sanguine dans d'autres organes.

Une douleur aiguë dans les intestins du bas de l'abdomen indique une violation de la circulation sanguine dans d'autres organes. Les problèmes peuvent être détectés non seulement dans le tractus gastro-intestinal du corps, mais aussi dans d'autres systèmes.

  • Changements fonctionnels dans les intestins ou dans d'autres organes.
  • Violation du métabolisme cellulaire dans l'intestin.
  • la maladie de Crohn.

La maladie de Crohn est un processus inflammatoire qui s'accompagne de fortes douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen..

Classification de la douleur dans les intestins

Les experts médicaux classent plusieurs types de syndromes douloureux:

  1. Douleur aiguë dans les intestins. La douleur aiguë dans les intestins s'accompagne de troubles du tractus gastro-intestinal. Le patient souffre de diarrhée et de constipation. L'inconfort disparaît après la selle.
  2. Douleur sourde et douloureuse dans les intestins. La douleur douloureuse s'intensifie avec la toux et pendant l'effort physique. Ces syndromes douloureux sont caractéristiques des maladies inflammatoires de l'intestin..
  3. Crampes douleur est caractéristique dans les cas avancés.
  4. Les douleurs coliques dans les intestins se répètent avec un intervalle de plusieurs minutes et durent plusieurs jours.

Symptômes de douleur dans les intestins du bas-ventre

Avec des douleurs dans les intestins du bas-ventre du patient, d'autres symptômes inquiètent.

  1. Nausée et vomissements.
  2. Augmentation de la température. Avec une douleur intense dans les intestins, le bas-ventre remarque une faiblesse, de la fièvre et des frissons.
  3. Prostration.
  4. Manque d'appétit.
  5. Troubles gastro-intestinaux, y compris constipation et diarrhée
  6. Flatulence. Après avoir mangé, les patients se plaignent de flatulences sévères.
  7. Vertiges et migraine. Un symptôme concomitant de douleur dans les intestins du bas de l'abdomen est le vertige et la migraine..
  8. Ballonnements. A jeun et après avoir mangé l’estomac du patient se gonfle, une gêne apparaît.
  9. Coliques.

Une maladie intestinale

  • la maladie de Crohn
  • Dyskinésie
  • Diverticulose
  • Entérite
  • Rectocolite hémorragique
  • Écrevisse
  • Maladie commissurale
  • Papillite
  • Paraproctite
  • Polypose rectale
  • Condylomatose rectale
  • Gastro-entérocolite infectieuse

Traitement de la douleur dans les intestins du bas-ventre

Pour diagnostiquer la maladie avec des douleurs dans les intestins du bas-ventre, le patient doit consulter un gastro-entérologue. L'expert médical procédera à un premier examen, qui consiste en une palpation. Le patient doit déterminer la nature des syndromes douloureux, leur fréquence et leur intensité. Après l'examen initial et la consultation, le patient sera envoyé pour des tests, y compris un test sanguin général, des tests fécaux et urinaires. Pour une définition plus claire du diagnostic, des tests de diagnostic sont effectués. Si le patient n'a pas de contre-indications, il est envoyé pour une tomodensitométrie et une thérapie par résonance magnétique.

Ces procédures sont interdites aux femmes enceintes, aux mères allaitantes, aux enfants et aux personnes atteintes de cancer. D'autres options sont d'autres examens, tels que:

  1. Coprogramme - analyse des matières fécales, qui permet de juger de l'exhaustivité de la digestion des aliments. Cet examen détermine si le patient présente des troubles du tractus gastro-intestinal.
  2. Examen bactériologique des selles. L'examen bactériologique des selles vous permet de déterminer l'agent causal de l'infection intestinale et le ratio de bactéries de la flore normale et conditionnellement pathogène.
  3. Endoscopie Pendant l'examen endoscopique, un tube en fibre optique avec une caméra et un éclairage est inséré dans les sections supérieures ou inférieures du tractus gastro-intestinal. Cet examen diagnostique vous permet de voir directement l'état de la muqueuse.
  4. Coloscopie L'étude est réalisée à l'aide d'une caméra qui vous permet d'évaluer visuellement l'état de l'intestin.

Douleurs intestinales dans le bas-ventre

Tous les systèmes du corps humain sont interconnectés, dépendent du bon fonctionnement les uns des autres. Lorsque la douleur survient dans le bas-ventre, plusieurs organes peuvent la provoquer en même temps. Les gens se plaignent souvent que leurs tripes dans le bas-ventre font mal. Vous devez comprendre de quoi parle la douleur paroxystique, lancinante, éclatante, coupante, et quoi en faire.

Ce qui peut blesser le bas-ventre

Dans la partie inférieure du corps humain, il existe de nombreux organes. Chacun d'eux peut provoquer de la douleur. La tâche principale et principale du traitement consiste à déterminer le site de l'inflammation. Ils peuvent être:

  • estomac;
  • annexe;
  • intestins;
  • système génital ou urogénital;
  • rate.

Douleur aiguë dans le bas-ventre

Plus souvent, les crises de douleur aiguës provoquent le syndrome du côlon irritable, les inconforts de coupe ont des degrés d'intensité variables (de légers à aigus), deviennent souvent plus forts après avoir mangé. La maladie s'accompagne des symptômes suivants:

  • sensation de selles incomplètes;
  • ballonnements;
  • constipation;
  • flatulence;
  • la diarrhée;
  • en avalant une boule dans la gorge;
  • douleur musculaire;
  • la nausée.

Crampes dans le bas de l'abdomen

De telles sensations provoquent généralement une obstruction du côlon. Il peut se produire en raison d'une défaillance du mouvement le long des intestins de son contenu. Le principal symptôme sera des crampes, des ballonnements, moins souvent:

  • vomissement
  • une perte d'appétit;
  • absence, rétention des selles.

Les combats sont répétés, généralement toutes les 15 minutes. Si vous ne faites pas attention à ces symptômes, ils disparaîtront après 3 jours, mais cela devrait alerter encore plus le patient. De tels changements peuvent indiquer un arrêt de la motilité intestinale, ce qui peut entraîner une intoxication et la mort. Dans une telle situation, consultez immédiatement un médecin dans un hôpital.

Douleur dans le bas-ventre à droite

Dans la plupart des cas, l'appendicite enflammée crée un inconfort du côté droit. Initialement, la douleur se répand dans tout l'estomac au milieu, mais plus tard, elles apparaissent du bas de l'abdomen et se concentrent à droite. La douleur s'intensifie en se tournant d'un côté à l'autre, en marchant ou en toussant. Au fil du temps, des tensions se produiront en dessous, ce qui est un signal important pour aller à l'hôpital. Une personne se sentira constamment malade, augmentera sa température, sa tension artérielle, son appétit, ses selles molles.

Douleur intestinale dans le côté inférieur gauche

Souvent, les gens qui rencontrent un médecin disent que cela fait mal dans le bas de l'abdomen gauche. Cette localisation de l'inconfort peut indiquer un certain nombre de maladies:

  1. Syndrome du côlon irritable. La cause de la maladie n'est pas claire, mais beaucoup affirment qu'elle devient du stress. Il se manifeste chez les hommes, les filles de tout âge, mais est plus fréquent chez les femmes de plus de 30 ans. La douleur dans les intestins du côté gauche ci-dessous est chronique, peut s'accompagner de constipation, de flatulences, de diarrhée.
  2. La maladie de Crohn peut provoquer des douleurs dans les intestins de l'abdomen inférieur gauche. Il s'agit d'un processus inflammatoire du tractus gastro-intestinal, qui se produit sur le site du côlon descendant.
  3. Maladie de Hirschsprung. Il s'agit d'une pathologie héréditaire à laquelle les garçons sont plus enclins. La maladie se caractérise par l'absence de sites d'innervation dans des sections limitées et séparées du gros intestin..

Causes de la douleur dans le bas-ventre

Si vous ressentez des sensations désagréables dans le bas du corps, il est important de déterminer la nature de la douleur et des symptômes afin de traiter correctement la maladie. Selon la cause profonde, le médecin peut prescrire l'un ou l'autre remède. Non moins important est le facteur provoquant (cause), qui a provoqué une douleur sourde, tiraillante et coupante ci-dessous. En règle générale, il se trouve dans l'intestin, qui cesse de fonctionner correctement:

  1. Trop manger. Si une heure après avoir mangé, avec une sensation de sursaturation, des éructations désagréables, des douleurs apparaissent dans les intestins du bas-ventre, cela indique un processus digestif faible. Cela se produit en raison de la faible acidité, l'estomac manque de suc gastrique, ce qui conduit à une digestion incomplète des aliments, qui commence finalement à fermenter et à provoquer une gêne.
  2. Parfois, les intestins du bas de l'abdomen sont douloureux à cause du stress. Cela est possible en présence de facteurs d'irritation persistants qui provoquent la survenue d'une colite ulcéreuse. La douleur dans les intestins du bas-ventre est sourde, douloureuse par nature, irradiant parfois vers le côté gauche. Les symptômes de la maladie comprennent une fausse envie de se vider, du sang dans les selles, de la fièvre, de la diarrhée, une faiblesse générale.
  3. La douleur dans le rectum et le bas-ventre pendant les menstruations est associée à une augmentation du flux sanguin vers le bassin. Cela peut provoquer une stagnation chez les filles prédisposées au développement de varices. Cela se produit avec une diminution du tonus vasculaire, une grave faiblesse du tissu conjonctif. La stagnation se caractérise par une gêne tirante, des douleurs lors de la vidange, une protrusion d'hémorroïdes, une constipation.
  4. Certaines pathologies sont caractérisées par des douleurs dans les intestins du bas-ventre. Ceux-ci, par exemple, incluent la diverticulite, qui se produit avec une inflammation de la protrusion du côlon. Des sensations désagréables surviennent avec la stagnation des matières fécales, de la nourriture dans ces zones. L'apparition de formations tumorales fait également référence à une pathologie intestinale. Il peut s'agir de polypes (bénins) ou de cancer du côlon. Au tout début, les sensations ne sont pas prononcées, mais après la croissance, le néoplasme ferme la lumière et des symptômes d'obstruction intestinale apparaissent (coliques, douleurs aux piqûres, constipation).

Que faire en cas de douleur dans le bas-ventre

Si vous ressentez des coliques chroniques et régulières dans le bas de l'abdomen, des douleurs douloureuses, des spasmes aigus, alors avec de tels problèmes, vous devez contacter un gastro-entérologue qui effectuera les tests et examens nécessaires. Avec des manifestations uniques de la maladie, vous pouvez prendre des médicaments qui améliorent le fonctionnement de l'estomac et des intestins. Les médicaments antispasmodiques aident à soulager les crampes, il est préférable de prendre des comprimés contenant des enzymes avant / après les repas. Il existe des recommandations générales pour aider à éviter la nécessité d'un traitement:

  1. Ne prenez pas souvent de laxatifs, faites des lavements.
  2. Ajoutez plus d'aliments riches en fibres à votre alimentation. Si vous avez des flatulences après les avoir prises, essayez de les remplacer par des suppléments nutritionnels..
  3. Si vous utilisez un laxatif, changez périodiquement le médicament afin de ne pas provoquer de dépendance de la part du corps à un certain médicament.
  4. Les médecins recommandent d'ajouter des aliments contenant de la pectine à l'alimentation (la plupart des agrumes).
  5. Pour améliorer le péristaltisme (pousser la masse), il est recommandé de boire plus d'eau.
  6. Exclure du menu café, piment et autres épices chaudes qui irritent la muqueuse gastro-intestinale, suivre un régime.

Comment diagnostiquer les crampes intestinales dans le bas-ventre

Si la douleur coupante dans le bas de l'abdomen a une durée de plus de 3 jours, les médicaments à domicile ne conduisent pas au résultat souhaité, vous devez consulter un médecin qui peut déterminer avec précision les causes de ces sensations et prescrire un traitement adéquat. Pour déterminer la source, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  1. Inspection visuelle Le spécialiste évalue l'état du patient par des signes extérieurs.
  2. Palpation. Cette technique de palpation permet de déterminer le degré d'inflammation, la localisation, la nature et l'intensité..
  3. Ultrason L'examen échographique permet d'obtenir les informations les plus complètes sur l'état de toutes les parties de l'intestin.
  4. Coloscopie Un appareil spécial utilisé uniquement pour étudier l'état du côlon.

Quel traitement est nécessaire si le bas-ventre est très douloureux

Lorsque la douleur est chronique, elle survient régulièrement, vous devez consulter un spécialiste, mener une étude. La plupart des gens préfèrent soulager leurs spasmes et leurs douleurs sans consulter un médecin. Pour réduire l'inconfort dans les intestins, les médicaments capables d'anesthésier sont plus souvent utilisés:

  • antispasmodiques;
  • analgésiques;
  • anti-inflammatoires.

Lorsqu'une personne souffre de diarrhée, il est nécessaire de prendre des médicaments antidiarrhéiques. Il peut s'agir de médicaments ou de remèdes populaires (décoctions, infusions). Avec la constipation, des fonds du groupe des laxatifs sont nécessaires, la préférence devrait être donnée aux options qui augmentent non seulement le péristaltisme, mais améliorent également l'état de la microflore gastro-intestinale. Respectez strictement la posologie pour les adultes, les enfants, qui est indiquée sur l'emballage.

Quand appeler une ambulance

Dans de nombreux cas, une personne parvient à gérer seule ses douleurs abdominales, mais il existe certains symptômes concomitants dans lesquels vous devez absolument appeler une ambulance:

  • la température monte à 39;
  • une personne n'arrive pas à s'endormir ou à faire d'autres choses;
  • diarrhée avec des impuretés de sang rouge vif;
  • vomissements de sang;
  • un estomac aussi dur qu'une planche;
  • perte de création sur fond de douleur;
  • avec diarrhée, vomissements, une déshydratation sévère est observée.

Causes des douleurs abdominales basses

informations générales

La manifestation de la douleur dans le bas-ventre oblige le plus souvent les femmes à consulter un gynécologue pour déterminer les causes de ces symptômes. Les douleurs douloureuses dans le bas-ventre et les douleurs aiguës dans le bas-ventre sont tout aussi alarmantes, surtout si elles font très mal et durent longtemps.

Cependant, une douleur très intense dans la région inguinale peut également indiquer la manifestation de pathologies neurologiques ou chirurgicales. Par conséquent, une coupure aiguë et une douleur sourde et sourde dans cette partie de l'abdomen sont l'occasion de consulter immédiatement un médecin et de subir un diagnostic complet.

Douleur dans le bas-ventre chez les femmes à droite et à gauche

Déterminant les causes de la douleur dans le bas-ventre chez les femmes, les médecins les divisent en deux groupes conditionnels. Les raisons pour lesquelles le bas-ventre d'une femme fait mal peuvent être organiques et fonctionnelles..

Les causes organiques de la douleur et de la douleur chez une femme

  • maladies de la région génitale chez la femme (endométrite, apoplexie ovarienne, fibromes utérins, annexite, kystes ovariens, torsion des jambes des kystes ovariens, endométriose);
  • inconfort et douleur associés à l'utilisation d'un dispositif intra-utérin;
  • pathologie chirurgicale de type aigu, maladie de la vésicule biliaire, système urinaire (cholécystite, pyélonéphrite, appendicite, cystite);
  • émoussement, coupure, dessin et autres types de douleur associés à la grossesse (avortement menacé, grossesse extra-utérine, coliques après un avortement médicamenteux, décollement prématuré du placenta).

Raisons fonctionnelles

  • troubles du cycle mensuel (saignement utérin dysfonctionnel, algodisménorrhée);
  • douleur pendant l'ovulation;
  • stagnation du sang qui est libéré pendant les menstruations (hématomètre, flexion de l'utérus).

Il convient de noter que la douleur dans le bas-ventre peut avoir une nature différente. Elle peut être nette, nette, douloureuse. Parfois, elle est accompagnée de ballonnements, de sensations désagréables sévères dans le bas du dos. Dans certains cas, lors d'un contact sexuel, une femme ressent une gêne immédiatement après l'acte.

Il est important de déterminer le plus tôt possible les causes des crampes chez les femmes dans ce domaine. Les causes des spasmes seront déterminées par le gynécologue ou orienteront la femme vers le spécialiste approprié.

Ce qui fait mal dans le bas-ventre?

Dans les maladies du système génito-urinaire, des douleurs peuvent survenir dans le bas-ventre chez les femmes de gauche. Si le bas-ventre de la femme fait mal, la cause de cette affection peut être un certain nombre de maladies dans lesquelles une douleur tirante, piquante, douloureuse se manifeste. Tout d'abord, des douleurs aiguës et des ballonnements peuvent indiquer des maladies intestinales. Parfois, cela fait mal dans le côté gauche et après avoir trop mangé, la consommation d'aliments de mauvaise qualité. Il faut garder à l'esprit qu'une des maladies des reins peut se manifester de cette manière. Il tire dans le côté gauche et avec un certain nombre de maladies du système reproducteur. Mais si dans le côté gauche ça fait mal ou tire, le médecin doit déterminer les raisons. Seul un spécialiste comprend et détermine clairement ce qui se trouve dans le bas de l'abdomen gauche chez la femme.

La cause de l'inconfort peut être des maladies neurologiques, dans lesquelles la douleur palpite généralement, tire.

Il arrive que la douleur dans le bas de l'abdomen soit associée à l'hypothermie - par exemple, une femme peut souffrir de telles sensations après que ses jambes sont gelées, etc..

La douleur dans le bas de l'abdomen à droite chez la femme peut également être différente. Souvent douloureuses, des douleurs tiraillantes peuvent être associées à des maladies des intestins, des reins, à des crises d'appendicite, à une pancréatite aiguë. Le spécialiste comprend clairement ce qui est à droite et, par conséquent, la pathologie des organes qui peuvent avoir lieu.

Inflammation des appendices et de l'utérus

Si l'utérus ou l'appendice devient enflammé, la maladie commence de façon aiguë: la température augmente, l'intoxication du corps, des douleurs dans le bas-ventre sont notées. Si une femme a une annexite, il y a une douleur dans le bas-ventre à gauche ou à droite - de chaque côté. En cas d'endométrite, des douleurs douloureuses ou aiguës et des brûlures au milieu sont notées. Si une femme se rend chez le médecin avec des plaintes de douleur du côté gauche ou du côté droit, le spécialiste procède à un examen vaginal. En cas d'inflammation des appendices, des appendices pâteux avec une douleur intense sont notés. Avec des plaintes qui font mal au milieu et des soupçons d'endométrite, un utérus ramolli et élargi se fait sentir, ce qui peut faire mal à la palpation.

Une douleur intense dans le côté gauche du bas-ventre, ainsi que sur la droite ou au milieu, est observée dans le cours aigu de ces affections. Avec l'endométrite chronique et l'annexite, la douleur est douloureuse, terne. La gravité dans la zone des appendices est notée, à la palpation, la sensibilité de l'utérus est déterminée. Si vous appuyez sur le bas de l'abdomen, puis relâchez brusquement, cela fera plus mal une fois relâché. Parfois, une femme se plaint que le rectum fait mal.

Avec de telles maladies, il peut sembler à une femme que des douleurs dans les intestins de l'abdomen inférieur gauche et des points de suture s'affaissent ou qu'une douleur pulsatoire se développe en elle. Mais déterminer exactement pourquoi cela fait mal à gauche n'est possible que dans le processus de recherche. Les hommes devraient également consulter un médecin, car seul un spécialiste peut déterminer pourquoi la douleur se développe dans le bas de l'abdomen à gauche chez les hommes.

Lors de la prescription d'un traitement pour l'inflammation des appendices et de l'utérus, le médecin attribue une thérapie par perfusion, des antibiotiques, des vitamines, des anti-inflammatoires.

Endométriose

Avec la manifestation de l'endométriose, l'utérus, les appendices et également l'espace cervical postérieur sont affectés. Cette maladie se caractérise par la propagation à l'extérieur de l'utérus de cellules similaires à l'endomètre. En règle générale, dans cette condition, la douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen se manifeste avant les menstruations, augmente avec les menstruations.

Si l'endométriose de l'utérus se développe, cela fait mal, tire et pique au milieu ci-dessous.

Avec le développement de l'endométriose, les appendices font mal dans la partie où la zone de l'aine est déterminée.

Avec endométriose rétrocervicale - derrière le pubis.

Les sensations de douleur deviennent plus intenses, avec un processus adhésif prononcé dans le petit bassin. Mais avec l'endométriose, le cycle menstruel est également perturbé, la nature des menstruations change, l'infertilité se développe.

Dans cette condition, il semble parfois à la femme que les causes des spasmes sont que les intestins soient douloureux. Un spécialiste doit déterminer exactement ce qui peut faire mal et poser un diagnostic. L'endométriose est une hormone traitée, il est parfois nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale.

Apoplexie ovarienne

L'apoplexie, c'est-à-dire une hémorragie dans le tissu ovarien, chez les femmes se développe entre les menstruations.

Cette maladie se manifeste après l'ovulation. Lorsque le follicule se brise, des dommages aux vaisseaux de l'ovaire se produisent, entraînant des saignements dans la cavité abdominale et dans l'ovaire. Cela peut se produire après l'acte, après un effort physique. Avec des saignements intra-abdominaux, une femme souffre de fortes douleurs d'éclatement dans le bas-ventre à l'endroit où se trouve l'ovaire affecté. On note également une anémie posthémorragique, dans laquelle la pression diminue, la peau pâlit, la femme perd connaissance. Dans cette condition, un besoin urgent de faire une opération.

Fibromes utérins

Des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen sont observées avec le myome utérin, si la tumeur atteint une grande taille et comprime les organes situés à proximité. Dans ce cas, des douleurs d'estomac et des piqûres, sourdes, tiraillantes, sont notées. Avec le développement du noeud myomateux sous-muqueux, la douleur est des piqûres, des crampes. Des saignements se développent également. Dans de tels cas, une intervention chirurgicale est nécessaire..

Torsion des jambes du kyste ovarien

Un état similaire peut se développer en raison de virages serrés, d'inclinaisons, avec un effort physique. Dans ce cas, pourquoi les douleurs ci-dessous sont expliquées simplement: si la jambe est tordue à 90 degrés, l'écoulement du sang veineux est perturbé, un œdème kystique se développe. Dans ce cas, les raisons pour lesquelles une femme souffre dans le bas-ventre ne peuvent être confirmées que par un médecin.

Si une torsion de 360 ​​degrés s'est produite, le sang artériel ne pénètre pas dans le kyste et, par conséquent, la douleur est déjà vive, coupante et parfois tirante. Il y a aussi une image d'un abdomen «aigu»: du côté où le kyste est agrandi, une douleur intense se développe, des spasmes, la femme se sent malade, des vomissements commencent. La température monte, le bas du dos fait mal. Cette condition peut se développer quel que soit le cycle menstruel: à la fois au milieu du cycle et pendant les menstruations.

Que faire si une femme développe une telle condition? La réponse est sans équivoque: un traitement d'urgence est nécessaire - ablation du kyste, la jambe ne se détord pas.

Appendicite

Les causes de spasmes peuvent également être associées à une attaque d'appendicite. Il faut garder à l'esprit que cette maladie commence par une augmentation de la température et de la douleur, qui se fait d'abord sentir dans l'épigastre, puis dans la région iliaque. De plus, il y a intoxication, faiblesse, vomissements, parfois - diarrhée, perte d'appétit.

La douleur dans la région iliaque est vive, mais son intensité peut être différente - parfois constante, parfois - douloureuse intermittente. Il commence au centre, se déplace progressivement vers le côté droit, augmente avec le mouvement, avec la toux, lorsqu'une personne change de position corporelle.

Au tout début du développement de ces symptômes, il est important de consulter un médecin, car sans intervention chirurgicale en temps opportun, la péritonite et la mort sont possibles.

Il est important de considérer que les symptômes de l'appendicite sont facilement confondus avec les signes d'autres maladies. Il semble qu'il y ait des douleurs dans les intestins, des ballonnements, des maladies d'estomac, des affections neurologiques, des coliques prémenstruelles. Dans certains cas, des douleurs aux coutures sont notées après avoir mangé en raison d'une suralimentation. Les causes de douleur dans le bas-ventre chez l'homme peuvent être associées à des maladies urologiques. Par conséquent, l'estomac doit être ressenti par un spécialiste.

Cholécystite

Le plus souvent, l'inflammation de la vésicule biliaire se produit s'il y a des pierres dedans. L'évolution de la maladie est aiguë - il y a des douleurs de couture dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, la température augmente, la personne se sent malade et les démangeaisons de la peau sont perturbées en raison de l'augmentation de la bilirubine. Cela fait mal à l'aine du côté droit de la femme, dans le bas de l'abdomen, dans l'hypochondre droit, donne à d'autres organes: le dos fait mal, donne au bas du dos. L'inconfort devient plus prononcé après avoir mangé..

Avec la cholécystite, le médecin prescrit un régime alimentaire, des médicaments qui activent l'écoulement de la bile. Si les pierres sont grosses, il n'y a pas d'autre traitement que chirurgical.

Pyélonéphrite, cystite

Les causes de ces affections sont associées à une infection des voies urinaires. Avec le processus inflammatoire dans la vessie, une douleur aiguë se développe dans la région inguinale, qui devient plus aiguë lorsque la miction se produit.

Parfois, il est très difficile pour une femme d'écrire, car pendant ce processus, elle coupe.

Avec la pyélonéphrite, le bas-ventre fait mal et le bas du dos, en règle générale, donne au bas du dos et tire le bas du dos périodiquement. Votre dos peut vous faire mal. De plus, la température augmente, parfois malade et la diarrhée apparaît. Mais les problèmes de miction sont les plus prononcés: les femmes se plaignent qu'à ce moment, le bas-ventre se coupe. Et souvent, la plainte ressemble à ceci: "J'écris périodiquement quand je m'assois, tousse, ça me dérange si je me contracte, soulève un lourd, avec de la pression." Dans les tests de laboratoire, des tests d'urine inflammatoire sont notés.

La pyélonéphrite et la cystite sont traitées avec des antibiotiques, ainsi que des médicaments à base de nitrofurane.

Grossesse extra-utérine

Dans une grossesse extra-utérine, un ovule fécondé est implanté à l'extérieur de la cavité utérine (cela peut être l'ovaire, la cavité abdominale, la trompe de Fallope). Dans cette condition, une femme avec un avortement tubaire manifeste une douleur périodique dans la zone où se trouve l'aine. Douleur paroxystique, comme avant les menstruations ou avec les menstruations. Si une rupture de tuyau se produit, la douleur est la plus aiguë. Dans le même temps, la douleur est ressentie dans le vagin, ressentie dans le rectum, dans la région supraclaviculaire. Avec une attaque, des taches peuvent apparaître. Avec une grossesse extra-utérine, il y a un retard dans la menstruation, un test de grossesse positif.

Dans cette condition, un saignement intra-abdominal prononcé est noté, par conséquent, une intervention chirurgicale doit être effectuée immédiatement.

Douleur avant, pendant et après la menstruation

Avant la menstruation

Parfois, la douleur chez une femme et une fille commence déjà à apparaître au milieu du cycle. Avant la menstruation, l'estomac fait mal à l'algodisménorrhée. Le plus souvent, cette condition est notée chez les jeunes filles, en relation avec la mise en place d'un fond hormonal ainsi que le développement et la croissance des organes génitaux.

Le bas-ventre chez les filles et les femmes avant la menstruation peut faire mal et pour d'autres raisons. Les raisons suivantes sont possibles:

Si une douleur est ressentie, comme avec la menstruation, mais pas de menstruation, et cela se produit régulièrement, vous devez consulter un médecin pour de telles plaintes.

Pendant la menstruation

Pour les mêmes raisons, les filles et les femmes souffrent souvent de douleurs intenses pendant les menstruations. Parfois, l'estomac ci-dessous ne fait que tirer et souffrir, mais dans certains cas, les menstruations peuvent être très douloureuses. Certaines femmes se plaignent que cela fait tellement mal que cela interfère avec le plein travail..

Pourquoi une telle sensation se développe pendant les menstruations, un gynécologue devrait comprendre.

  • Souvent, la raison en est le sous-développement de l'utérus, sa position incorrecte, l'inflammation des organes génitaux, un niveau élevé du système nerveux central.
  • Le plus souvent, cela fait mal avec les menstruations chez les femmes nullipares.
  • En outre, une condition similaire est notée lors de l'utilisation de contraceptifs intra-utérins, ce qui se produit en raison de la présence d'un corps étranger dans l'utérus..
  • Avec la menstruation, parfois cela fait mal dans le bas-ventre la première fois après un avortement, dans les premiers mois où le flux menstruel apparaît après l'accouchement.
  • L'algodisménorrhée secondaire est diagnostiquée en présence de ganglions fibromateux, de processus inflammatoires, après la chirurgie - abdominale et gynécologique.

Après la menstruation

Seul le spécialiste après l'examen peut répondre avec précision à la question de savoir pourquoi, après les menstruations, le bas-ventre fait mal. Mais le plus souvent, les causes de ces manifestations sont associées à l'endométriose utérine (en raison de l'augmentation de la circulation sanguine dans l'organe). Dans ce cas, le bas du dos peut être douloureux. Si le tissu endométrial se développe, les ovaires peuvent être douloureux. Si l'ovaire de droite fait mal, les causes peuvent également être associées à l'endométriose..

Les raisons de ces sensations peuvent également être associées à une augmentation de la taille du kyste endométrioïde après la menstruation. L'inconfort se manifeste également dans l'endométrite chronique. Cependant, la raison pour laquelle le bas-ventre est tiré après la menstruation ne peut être connue qu'après une étude spéciale..

Douleur dans le bas-ventre pendant l'ovulation

De nombreuses femmes souhaitent savoir pourquoi le bas-ventre fait mal pendant l'ovulation et si une telle condition peut être dangereuse. En règle générale, ces sensations se développent au milieu du cycle et ne provoquent pas trop d'inconfort. Les femmes notent que l'estomac fait mal comme avant la menstruation. Immédiatement après l'ovulation, le bas-ventre et le bas du dos sont tirés. Parfois, il y a un écoulement mineur sous forme de quelques gouttes de sang. Pendant l'ovulation, elle fait généralement mal sur les côtés: gauche ou droite. Des sensations désagréables se développent dans le coin où l'ovaire "travaille" dans ce cycle. Moins de douleurs ou de coups de couteau au milieu.

Il s'agit principalement d'un phénomène physiologique qui ne nécessite pas de traitement. Il y a rarement des plaintes selon lesquelles la douleur est forte, lancinante, coupante. Demander au gynécologue pourquoi pendant une ovulation ça fait mal dans l'abdomen, il est logique si une telle condition se manifeste régulièrement et provoque de graves inconvénients.

Douleur après un rapport sexuel

Après les rapports sexuels, certaines femmes ressentent des sensations désagréables. Cela arrive souvent la nuit. Pourquoi et ce qui peut faire mal dépend de nombreux facteurs.

Souvent, si dans ce cas le bas-ventre est tiré, les raisons peuvent être associées à la frustration, c'est-à-dire à l'insatisfaction morale. Pourquoi tire le bas de l'abdomen après un contact sexuel, seul un médecin peut déterminer avec certitude. Il est possible d'ignorer un tel symptôme si cela se produit rarement chez les femmes et que la douleur est légère. Soit dit en passant, des maux d'estomac après les rapports sexuels peuvent survenir chez les hommes. Et certaines femmes disent avoir ressenti de la douleur à la conception. Mais si la droite ou la gauche tire constamment, vous devez contacter un gynécologue.

Pourquoi les femmes ont-elles des douleurs au bas-ventre et de quoi cela vient-il?

  • annexite et endométrite sous forme chronique;
  • maladie pelvienne adhésive;
  • l'endométriose, ainsi qu'une tumeur, le compactage;
  • cervicite chronique;
  • maladies d'origine infectieuse;
  • sécheresse vaginale (due à une excitation insuffisante, avec ménopause);
  • dommages dus à un contact sexuel très violent.

En médecine, la douleur qui survient à différents stades du contact sexuel est appelée dyspareunie. La douleur peut être différente - parfois une femme se plaint que dans la zone inguinale des pressions, des remorquages, des brûlures, des picotements.

La possibilité de douleur avec le muguet dépend de l'intensité de la maladie. Le muguet est une maladie infectieuse dans laquelle des écoulements apparaissent, ce qui peut provoquer une gêne. Dans le même temps, la femme s'inquiète des démangeaisons - démangeaisons dans la région génitale, ainsi que de l'inconfort dans le bas de l'abdomen.

Douleur dans le bas-ventre pendant la grossesse

La persistance et une douleur aiguë à gauche ou à droite pendant la grossesse peuvent déranger avec la menace d'une fausse couche.Par conséquent, si une femme est enceinte et qu'elle a mal à l'estomac avant les règles pendant la grossesse, elle devrait le savoir sans délai.

En cas de menace de fausse couche, des coupures, des piqûres, des tiraillements apparaissent à la suite d'une réduction de l'utérus à 22 semaines de grossesse. Une femme se plaint que son dos lui fait mal, parfois des taches apparaissent, comme lors des menstruations. Si l'estomac peut faire mal, la gravité de cette douleur dépend de l'état de la femme.

Néanmoins, chez les femmes enceintes, cela fait périodiquement mal à droite ou à gauche, cela fait presque tous mal. Et ces douleurs douloureuses sont souvent associées à la croissance et au développement du fœtus. Mais encore, si une femme a un retard dans ses règles et qu'elle soupçonne une grossesse, pourquoi le bas-ventre fait mal, il est préférable de demander à un spécialiste dont le profil est la gynécologie.

La douleur pendant la grossesse peut être divisée en deux groupes.

ObstétriqueNon obstétrique
  • avec décollement prématuré du placenta;
  • avec grossesse extra-utérine;
  • à risque d'interruption.
  • avec des problèmes avec le tractus gastro-intestinal;
  • entorses qui soutiennent l'utérus;
  • avec des maladies chirurgicales;
  • avec tension des muscles abdominaux.

Une douleur tranchante aiguë peut être le symptôme d'une fausse couche. Mais si vous poignardez le côté gauche pendant la grossesse dans les derniers stades, cela ne signifie pas toujours que certains problèmes se manifestent.

Le côté droit ou gauche, ainsi que le bas-ventre, peuvent tirer en raison des phénomènes suivants:

  • On sait que le bas de l'abdomen peut faire mal aux stades ultérieurs, si une femme ne mange pas correctement. Si une femme a développé une dysbiose, elle peut se plaindre qu'elle se coupe le ventre. De plus, une réduction des douleurs abdominales pendant la grossesse apparaît après un repas trop dense, car l'estomac est plein d'intestins et une sensation de lourdeur entraîne des douleurs intestinales chez la femme. Dans le contexte d'un utérus en croissance, l'intestin est comprimé, il y a une violation du péristaltisme, la constipation se produit, des ballonnements se produisent, dont les causes sont associées à la grossesse. Pour réduire ces manifestations, vous devez manger à un certain moment, consommer plus de liquide, bouger davantage, étirer vos jambes, ne pas manger la nuit.
  • Des sensations désagréables aux stades ultérieurs surviennent en raison d'entorses qui soutiennent l'utérus. Il peut s'agir d'une pulsation, de picotements, ils se produisent en se déplaçant, en appuyant. En conséquence, la femme semble avoir un utérus douloureux. Ce phénomène se produit parfois lors de la marche, de l'activité physique. Mais encore, s'il y a un sentiment constant que l'utérus fait mal, les raisons doivent être déterminées par le médecin. Après tout, des douleurs dans l'utérus apparaissent parfois, les raisons dans certains cas peuvent être plus graves.
  • Parfois, une femme s'inquiète des raisons pour lesquelles l'utérus fait mal lorsque la douleur survient dans des endroits où les muscles abdominaux sont soumis à une surcharge. De telles sensations surviennent lorsque la presse est tendue, à cause de laquelle il peut sembler qu'elle fait mal à l'intérieur. Dans ce cas, l'estomac est dur, faisant la moue, cela crée une sensation qui tire à l'intérieur. Pour éliminer de telles sensations, il vous suffit de vous détendre et de vous reposer..
  • Rarement pendant la grossesse, il y a une exacerbation des maladies gastro-intestinales (si une personne est malade plus tôt), une pancréatite, une occlusion intestinale, c'est-à-dire un organe qui se trouve dans la cavité abdominale. En même temps, en plus de la douleur, il existe d'autres symptômes: température, vertiges, grondements dans les intestins et l'estomac. Une femme se sent malade, enflée, elle «brûle» à cause de la chaleur. Dans ce cas, vous devez absolument contacter un spécialiste, car il est parfois extrêmement important de se faire opérer le plus tôt possible.
  • La douleur dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le bas du dos, au cours des derniers mois de la grossesse, peut être un signe de troubles gynécologiques. Les maladies "féminines" "parlent" parfois d'une grossesse dysfonctionnelle.
  • Les sensations de crampes indiquent une menace d'avortement. L'écoulement génital commence également. Pour maintenir la grossesse, vous devez immédiatement consulter un médecin présentant de tels symptômes.
  • Le bas-ventre fait mal en cas de rupture prématurée du placenta. Un phénomène similaire peut être le résultat de blessures, de surmenage et d'un certain nombre de maladies. Dans cette condition, les vaisseaux sanguins se rompent, une très forte douleur apparaît dans l'abdomen et en dessous, des saignements se produisent dans la cavité utérine. Dans ce cas, il est important d'appeler immédiatement aux soins d'urgence..

Même si une femme a un léger retard, mais qu'elle cherche à maintenir une grossesse, avec la manifestation de telles sensations, elle doit consulter un médecin. Ceux qui sont déjà en cours de grossesse devraient être attentifs à ces symptômes..

Il est impératif d'informer le spécialiste de divers malaises dans l'abdomen - si l'abdomen est engourdi, en même temps il réduit les jambes, le dos est très douloureux, etc. Plus cette sensation dure, plus cette condition peut être dangereuse..

Par conséquent, chaque femme intéressée par la naissance d'un bébé en bonne santé devrait consciemment se rapporter à sa santé et «écouter» attentivement le corps..

Éducation: Diplômé du Rivne State Basic Medical College avec un diplôme en pharmacie. Elle est diplômée de l'Université médicale d'État de Vinnitsa. M.I. Pirogov et un stage basé sur celui-ci.

Expérience professionnelle: De 2003 à 2013 - a travaillé comme pharmacien et gestionnaire d'un kiosque de pharmacie. Elle a reçu des lettres et des distinctions pour de nombreuses années de travail consciencieux. Des articles sur des sujets médicaux ont été publiés dans des publications locales (journaux) et sur divers portails Internet.

commentaires

bonjour, j'ai commencé à tomber malade la nuit dans le bas de l'abdomen dans la région inguinale hier, je peux exclure une grossesse car en 2014 j'ai été stérilisée en mesurant.