Douleur de hanche dans la zone articulaire latérale

  • Blessure

La douleur à la hanche est le plus souvent associée à des maladies de l'articulation de la hanche. Mais parfois, la raison des sensations réside dans d'autres pathologies, dans ce cas, le traitement doit être sélectionné en tenant compte de l'étiologie.

Les principales causes de douleur

Si la zone de la hanche fait mal, les sensations ne peuvent pas être négligées. La douleur est aiguë et douloureuse, périodique et constante, ennuyeuse. Dans certains cas, seule la cuisse droite ou gauche provoque des sensations désagréables, dans d'autres - à la fois, parfois la douleur donne au genou ou même se propage à travers la jambe. Selon le classement, il peut s'agir:

  • aigu
  • chronique
  • cutané;
  • interne;
  • somatique;
  • névralgique;
  • vasculaire etc..

Dans cette zone anatomique se trouve la plus grande articulation de notre corps - la hanche.

C'est en elle que le plus souvent il y a des changements pathologiques, bien que parfois la douleur se dégage d'un organe complètement différent. Voici les principaux groupes de causes d'inconfort lorsqu'une hanche fait mal dans le côté de l'articulation:

Type de maladieExemples
BlessuresEcchymoses des tissus mous, entorses, déchirures, fractures du col fémoral
Maladies inflammatoiresArthrite, tuberculose osseuse, myosite
Pathologies tumoralesSarcome osseux, ostéomyosarcome, lésions de la moelle osseuse
Maladies degenerativesArthrose de la hanche
Pathologie vasculaireVarices, thrombophlébite, athérosclérose
Maladies du système nerveuxNévrite, ostéochondrose, hernie

Les problèmes qui se transmettent d'eux-mêmes sont des sensations désagréables dans ce domaine chez les femmes enceintes en raison d'une charge accrue, chez les enfants pendant la croissance intensive, après un surmenage sévère des jambes.

Maladies des cuisses

Chez les personnes âgées de 45 à 55 ans, les premiers signes d'arthrose, une maladie dégénérative qui englobe le cartilage articulaire et conduit à leur destruction, commencent souvent à apparaître. La coxarthrose (dommages à l'articulation de la hanche) commence généralement sur un côté du corps, ses symptômes sont les suivants:

  • douleur à l'aine, passant sur le côté et à l'avant de la jambe;
  • irradiant à la fesse, au genou, aggravé par la marche, se levant d'une chaise;
  • limitation de la mobilité;
  • crissement, picotements, engourdissement dans la cuisse;
  • dans les dernières étapes - raccourcir les jambes.

L'arthrite, ou inflammation des articulations, est rare dans ce domaine. Fondamentalement, il est de nature auto-immune - psoriasis, polyarthrite rhumatoïde. La douleur dans ce cas est vive, insupportable, ne s'atténue pas même la nuit, mais lorsque la marche peut diminuer. C'est souvent bilatéral.

Une tendinite peut également survenir dans la région de la cuisse - une inflammation du tendon, caractérisée par une douleur aiguë et éclatante.

Une maladie inflammatoire spécifique de la cuisse est la trochantérite - des dommages au point supérieur de la cuisse, auquel les muscles et les tendons sont attachés. Les sensations sont douloureuses, constantes, mais il n'y a aucune restriction sur la mobilité des jambes.

Quoi d'autre peut causer de la douleur?

Environ 5% des personnes qui se sont plaintes de symptômes de hanche entendent un diagnostic de nécrose aseptique de la tête fémorale. Il s'agit d'une maladie grave associée à des troubles circulatoires dans ce domaine et entraînant la mort du tissu osseux. En règle générale, la douleur d'une personne augmente en quelques jours et devient encore plus forte la nuit..

Autres causes possibles de douleur:

    syndrome du piriforme - causé par des maladies du bas du dos, se manifeste par des sensations désagréables d'un côté du corps, l'amplification est possible avec des poids lourds, des mouvements infructueux;

Moins fréquemment, des violations d'une tumeur osseuse, des tissus mous, des métastases de la prostate et d'autres organes, de l'ostéomyélite et de la tuberculose sont provoquées. Après une chute sur le côté, une cambrure infructueuse de la jambe ou une autre blessure, une douleur peut survenir en raison d'entorses, de luxations, de fractures. Suspectez cette cause de douleur s'il y a eu une blessure..

Principes de diagnostic et de traitement

Après avoir contacté un médecin (traumatologue, orthopédiste, chirurgien), il effectuera une série de tests physiques - pour amener et retirer les jambes, flexion et extension, rotation, etc. Cela permettra de conclure que la mobilité, le renforcement ou l'affaiblissement des symptômes pendant le mouvement, aideront à faire un diagnostic préliminaire.

Si la cause est associée à des dommages à la colonne vertébrale, aux troncs nerveux, un neurologue est impliqué dans l'examen.

À la fin de l'examen initial, le patient doit être envoyé pour une radiographie. Cette méthode vous permettra de visualiser l'os et les composants de l'articulation de la hanche. Si les changements sont mineurs ou s'il y a des difficultés avec la différenciation des pathologies, la TDM est prescrite. Si vous soupçonnez un problème de tissus mous et de nerfs, il est préférable de réaliser une IRM.

De plus, peut être attribué:

  • tests rhumatismaux;
  • analyse biochimique;
  • études sur le métabolisme du calcium et du phosphore.

Le traitement est sélectionné en fonction de la pathologie identifiée. Dans les cas avancés, une opération doit être effectuée. Le traitement orthopédique, la physiothérapie et les médicaments sont souvent utiles. Il n'est pas logique d'utiliser des fonds locaux - l'emplacement profond de l'articulation ne permet pas aux substances médicinales d'y pénétrer pleinement.

Traitement conservateur

Avec toute pathologie de la zone de la cuisse, le patient se voit prescrire des exercices thérapeutiques, ils ne font pas d'exercices uniquement dans la phase la plus aiguë et avec les maladies infectieuses jusqu'à ce que l'inflammation soit supprimée. Les exercices recommandés sont donnés ci-dessous:

  • lever les jambes droites au-dessus du sol en position couchée;
  • balançoires soignées avec les jambes;
  • flexion en position latérale;
  • genoux.

Les médecins conseillent également la natation, le ski, la pratique sur un vélo elliptique. En plus de la thérapie par l'exercice, les patients se voient prescrire un massage, avec arthrose - thérapie manuelle. La physiothérapie (laser, microcourants et autres) aide également à soulager l'inflammation et à augmenter la circulation sanguine.

En cas de douleur intense, l'administration ou l'injection d'anti-inflammatoires non stéroïdiens est indiquée.

Dans le complexe de thérapie, le patient prend des relaxants musculaires (Midokalm, Sirdalud), des chondroprotecteurs (Arthra, Don), des vitamines B (Milgamma, Neuromultivitis). Des agents vasculaires (Pentoxifylline, Curantil) sont également utilisés pour améliorer l'apport sanguin à la zone.

Autres traitements

La médecine traditionnelle pour les problèmes de hanche - inflammatoires, dégénératifs, rhumatismaux - conseille de prendre des infusions, des décoctions de consoude et de sabre. Ces plantes éliminent l'inflammation, réduisent la douleur de diverses étiologies et démarrent le processus de restauration du cartilage et des ligaments.

Si la cause est des dommages vasculaires, il est recommandé de prendre du jus d'aloès, de manger plus d'agrumes, de consommer du miel. Avec l'ostéoporose, une thérapie spécifique est prescrite avec des médicaments qui «patch» le tissu osseux, ainsi qu'un régime avec une quantité accrue de calcium.

Les indications de l'opération sont:

  • degré sévère de coxarthrose, arthrite;
  • destruction de la tête fémorale, blessure au cou.

Selon le témoignage du patient, l'articulation est remplacée - son arthroplastie est réalisée. Dans 95% des cas, la chirurgie garantit une restauration complète de la mobilité des jambes à tout âge..

Partage avec tes amis

Faites du bon travail, cela ne prendra pas longtemps

Douleur à la hanche

Parfois, il y a une douleur aiguë dans la cuisse qui se produit à gauche et à droite. Les causes et les formes de douleur sont diverses.

La douleur dans la région de la cuisse survient de façon aiguë et soudaine, parfois graduellement, augmentant avec le temps. Douleur localisée dans le haut de la cuisse, donne dans l'aine, sous le genou, dans le pied. Les hommes et les femmes ont des douleurs à la hanche avec la même fréquence, les causes de la douleur sont différentes et sont dues aux caractéristiques anatomiques et physiologiques.

Souvent, une sensation de douleur s'accompagne d'une altération de la sensibilité, comme une dysesthésie ou une paresthésie. Dans le premier cas, la perception du froid, de la chaleur et d'autres influences est perturbée. Dans le second, le patient ressent un fluage rampant, un engourdissement dans la zone touchée. Les symptômes sont causés par la compression des troncs nerveux avec du tissu musculaire enflammé ou des ligaments. Un engourdissement de la peau est possible. Consultez votre médecin pour de telles plaintes..

Consulter un professionnel, décrivant en détail les symptômes, sensations. Le médecin déterminera les causes de la douleur, indiquera quels tests, examens doivent être effectués et prescrira un traitement. Selon les résultats de l'examen et du diagnostic, le traitement de la douleur dans la région de la cuisse sera effectué par un orthopédiste, un angiochirurgien, un spécialiste des maladies infectieuses, un spécialiste de la tuberculose (par exemple, avec la tuberculose de la charte de la hanche).

Où la douleur à la hanche est-elle localisée?

Localisation de la douleur aiguë ou douloureuse dans la cuisse:

  1. La partie supérieure de la cuisse avant fait mal en raison d'anomalies dans l'articulation de la hanche. Les sources de douleur sont les muscles de la cuisse et de la hanche droite, les troubles des disques intervertébraux, les articulations. Artère et veine fémorales, ganglions lymphatiques de l'aine, organes pelviens chez la femme. La cause de la douleur à l'aine est une fracture de la tête fémorale chez les personnes âgées, une luxation de la tête de l'articulation de la hanche avec la tête se déplaçant vers l'os pubien.
  2. Douleurs musculaires de la hanche dues à des troubles du bas du dos et de la colonne vertébrale sacrée.
  3. L'arrière de la cuisse fait mal en raison de problèmes avec le muscle fessier maximus, son fascia, la pathologie du nerf sciatique, l'articulation sacro-iliaque.
  4. Avec hernies, fractures, luxations de l'articulation de la hanche, une douleur à l'aine apparaît.

La douleur est douloureuse, tiraillante, pire la nuit. Cela est dû à des troubles neurologiques. Peut-être avec une oncopathologie des tissus mous ou des os. La douleur est associée à l'activité physique, cette douleur disparaît la nuit, pendant le repos. Les causes courantes de douleur sont une arthrose déformante de la hanche ou du genou. Avec la pathologie neurologique, il y a des violations de la sensibilité aux changements de température, des paresthésies cutanées.

Avec une hernie du ligament inguinal du côté droit, une pathologie vasculaire de la région fémorale et iliaque, une douleur de traction dans l'aine se développe.

Les principaux facteurs étiologiques

Causes de la douleur à la hanche:

  1. Blessures au fémur ou à l'articulation de la hanche après une chute, un accident vasculaire cérébral. Athlètes professionnels blessés, personnes associées à l'activité physique.
  2. Fracture de la partie supérieure ou médiane du col fémoral. Affecté par les personnes âgées, trouvé chez les femmes, en relation avec les troubles de la ménopause. Les changements hormonaux chez les femmes d'âge mûr et de vieillesse conduisent au développement de l'ostéoporose. Les fractures apparaissent après un mouvement imprudent, tombant d'une hauteur de leur propre croissance. Un traitement à long terme n'apporte pas toujours l'effet souhaité. Dans certains cas, la formation d'une fausse articulation.
  3. Fracture de la partie sacrée de l'os pelvien, du pubis. Il se caractérise par une douleur aiguë à l'aine. Une radiographie est prise, pour le diagnostic différentiel de luxation de l'articulation de la hanche.
  4. Blessure par compression dans la première vertèbre lombaire après une chute d'une grande hauteur, atterrissant sur les fesses.
  5. Ecchymoses pelviennes.

La douleur dans la cuisse est causée par un effort physique, qui détruit le cartilage et les tissus mous. L'inflammation des tissus mous, après une blessure, irrite le nerf sciatique. Cela provoque des douleurs dans le muscle fessier et à l'arrière de la cuisse. La douleur atteint la zone du talon. Le patient ne peut pas rester debout ou assis longtemps.

La douleur de dessin peut être causée par des caractéristiques de l'articulation de la hanche, des changements dans les tissus mous. La douleur dans la cuisse au-dessus du tiers moyen ou dans l'aine est causée par une pathologie de la colonne vertébrale - ostéochondrose, arthrose du disque, rétrécissement du canal rachidien. La courbure vertébrale provoque des spasmes, des douleurs musculaires dans la cuisse antérieure.

Si la douleur dans les jambes n'est pas traitée, la fréquence et la nature de la douleur s'aggravent..

Les blessures à la hanche et à la hanche sont souvent traitées chirurgicalement. Lorsqu'une fracture est déplacée, les fragments d'os sont fixés avec des aiguilles à tricoter spéciales, des plaques de titane. Dans la période postopératoire, la gymnastique est effectuée. Effectuer des exercices pour le haut du corps et les membres sains.

En cas de fractures chez les personnes âgées, un traitement chirurgical dans certains cas n'est pas effectué, en raison de contre-indications. Soins aux patients et prévention des escarres.

Ce qui provoque une douleur de traction dans la cuisse

La cause de la douleur dans la cuisse, en particulier à droite, est l'ostéochondrose de la colonne lombaire ou sacrée. La détérioration est associée à un travail sédentaire, à une mauvaise posture. La courbure de la colonne vertébrale provoque des douleurs dans l'articulation de la hanche gauche.

La douleur dans la jambe, à l'intérieur et à l'avant, est causée par des varices. Sa localisation est beaucoup plus basse, plus proche de la surface interne de la cuisse et du bas de la jambe.

Si la jambe fait mal à l'extérieur et à l'arrière de la cuisse, sous le genou et au pied, la cause est une pincée du nerf sciatique avec une masse de muscle enflammé et spasmodique. La douleur dérange le patient par derrière sur la surface externe de la jambe et a le caractère d'une longueur lombaire. Lors du déplacement, la nature de la douleur change.

Ils traitent ces douleurs en combinaison avec des procédures physiothérapeutiques:

  • Électrophorèse avec des substances médicinales.
  • Magnétothérapie.
  • Courants ultra haute fréquence.
  • Enveloppements à la paraffine.
  • Massage et physiothérapie.

Un tel traitement améliorera le flux sanguin dans la cuisse, soulagera l'enflure et l'inflammation..

Si la partie droite de la cuisse fait mal et qu'un engourdissement apparaît sur la jambe derrière et plus haut dans la région fessière externe, même avec un léger mouvement, cela est dû à des troubles de la colonne vertébrale. Avec la courbure de la colonne vertébrale due à la scoliose, un changement dégénératif se produit dans les articulations de la cuisse. La violation des racines nerveuses s'accompagne d'engourdissement ou de paresthésie du côté gauche.

La courbure vertébrale est traitée avec des exercices de gymnastique. La gymnastique thérapeutique renforce le corset musculaire des zones fémorale et vertébrale. Faites des exercices immédiatement après avoir soulagé une affection aiguë.

Si la hanche fait mal en marchant

Se plaignent souvent de douleurs dans la région de la cuisse lors de la marche, d'inconfort et de difficultés de mouvement. Plus souvent, cette pathologie est due à des lésions des tissus mous. La douleur est localisée à la surface et dans les profondeurs des tissus mous.

L'articulation ne fait pas toujours mal, la surface externe de la cuisse et du bas de la jambe est plus souvent affectée au-dessus du milieu.

Causes d'inconfort dans la région fémorale lors de la marche:

  1. Fracture de la tête ou du cou du fémur.
  2. Arthrite de la hanche.
  3. Polyarthrite rhumatoïde.
  4. Inflammation tendineuse.
  5. Processus tuberculeux dans l'articulation de la hanche. Dans ce cas, des puisards purulents se forment dans l'articulation de la hanche et sous le genou. Les groupes régionaux de ganglions lymphatiques augmentent et s'atténuent. La température locale des articulations est réduite.

Le traitement complexe de la douleur dans la cuisse et les fesses est effectué par un neurologue ou un vertébrologue. Pour le diagnostic, un examen aux rayons X, CT, IRM sont effectués. En cas de troubles dégénératifs ou dystrophiques, de lésions osseuses ou des tissus mous, la consultation d'un orthopédiste, rhumatologue, spécialiste des maladies infectieuses est nécessaire.

Le traitement complet comprend:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il s'agit notamment de Diclofenac, Ortofen, Voltaren et plusieurs autres.
  2. Médicaments anti-inflammatoires hormonaux. Souvent dans une pratique rhumatologique, un médicament à libération prolongée sous forme de Diprospan est utilisé. Kenalog est administré par voie intra-articulaire.
  3. Chondroprotecteurs. Les préparations pour restaurer la structure et les fonctions du cartilage sont la chondroïtine et la glucosamine. Peut-être l'introduction de médicaments par voie intramusculaire ou orale. Traitement long et régulier.
  4. Compresse sur la cuisse affectée. Soulage la douleur et l'inflammation Dimexidum. Des compresses avec Dimexide sont effectuées sur les zones touchées.
  5. Traitement physiothérapeutique.
  6. Exercices de massage et de physiothérapie. La gymnastique thérapeutique est réalisée au début de la période de récupération sous la direction d'un instructeur de physiothérapie.

Une fois l'inflammation aiguë éliminée, le massage thérapeutique, les techniques de thérapie manuelle, l'étirement du quadriceps fémoral, les muscles postérieurs et internes et les ligaments sont effectués.

Avec la tuberculose, ils sont traités chirurgicalement. Dans le même temps, des médicaments antibactériens du spectre antituberculeux sont prescrits. Le traitement de la coxite tuberculeuse est long et systématique. Après l'opération, portant une orthèse, un traitement physiothérapeutique, une longue cure de médicaments anti-TB est prescrite.

Pathologie vasculaire

La douleur à la cuisse peut être causée par une thrombose ou une thrombophlébite de l'artère fémorale ou iliaque. La thrombose aiguë de l'artère iléale se manifeste par des douleurs dans le bas-ventre ou l'aine. Avec la thrombose de l'artère fémorale, la douleur se propage le long de la surface interne de la cuisse. La jambe, souvent la gauche, gonfle et devient bleue, en particulier à l'intérieur.

Le patient doit être hospitalisé d'urgence. Dans la période aiguë, de l'héparine, des médicaments thrombolytiques, lui est administrée. Afin de prévenir les complications infectieuses et le développement de la septicémie, des médicaments antibactériens à large spectre d'action sont prescrits.

La thrombose aiguë et la thromboembolie sont traitées en fonctionnement. Au-dessus de la zone de localisation du thrombus, un vaisseau est bandé ou un dispositif est installé à l'intérieur pour empêcher le thrombus de se déplacer le long du lit vasculaire. Le port de vêtements de compression ou le bandage des membres avec des bandages élastiques est recommandé. Bandez la jambe de la cheville pour éviter la stagnation du sang dans le réseau veineux et la formation de caillots sanguins.

Méthodes de médecine traditionnelle

Ajout au traitement médical, physiothérapeutique et chirurgical - moyens et méthodes de la médecine traditionnelle. Le traitement alternatif propose une recette utilisant l'infusion de bourgeons de pin pour le traitement des processus inflammatoires dans la hanche et l'articulation de la hanche. Dans un pot de verre foncé, mettez quelques jeunes bourgeons de pin et recouvrez de sucre granulé. Le pot est à moitié plein. Le haut du pot doit être libre. Il est bien fermé et placé au chaud pendant 7 jours. Lorsque le mélange est infusé, le pot produira du sirop, qui sera frotté dans la zone affectée. Frotter la surface de la cuisse et prendre le mélange à l'intérieur. Vous devez boire quotidiennement 3 cuillères à soupe. Durée du traitement - jusqu'à trois mois.

La douleur et l'inflammation dans la jambe sont soulagées par la teinture de la plante sabre. Versez quelques cuillères à soupe d'herbe séchée du sabre avec un demi-litre de vodka, fermez hermétiquement le récipient et placez-le dans un endroit sombre pendant un mois. Après avoir filtré le mélange et l'avoir bu avant les repas, 30 gouttes. Teinture également utilisée pour frotter la surface de la cuisse.

Soulage la douleur dans l'articulation de la hanche, la colonne vertébrale et la cuisse teinture d'alcool provenant des feuilles de ficus. Pour le préparer, vous avez besoin de trois feuilles fraîches de ficus. Broyez-les soigneusement, mettez-les dans un récipient en verre foncé et versez 500 ml de vodka. Insistez pendant deux semaines. Filtrez et frottez le mélange dans les endroits où la douleur aiguë aiguë dérange.

Les suppléments biologiques sont utilisés pour traiter la douleur et l'inflammation des articulations. Le traitement local est effectué avec la crème Collagen Ultra. Cette crème soulage la douleur et l'inflammation, sert de source supplémentaire de collagène pour les articulations..

Pour restaurer la structure du cartilage affecté, incluez dans le régime des plats riches en collagène et en gélatine - gelée, gelée, gelée. Prenez le matin à jeun une cuillerée de gélatine dissoute dans de l'eau tiède. Pour améliorer le goût, ajoutez du miel et du jus de citron.

Ceux qui doivent rester debout longtemps doivent se réchauffer toutes les heures et changer la position de leurs jambes. Avec un travail sédentaire, vous pouvez enlever vos chaussures et marcher pieds nus dans la pièce. Roulez une balle en caoutchouc avec des pointes sur la surface de la cuisse. Ces boules sont vendues dans le réseau de pharmacies.

Le matin, l'auto-massage des jambes se fait. Il est fait de légers mouvements de caresse des paumes à la surface de la cuisse. Massage du genou à la région inguinale, en évitant l'accumulation de ganglions lymphatiques.

Prenez soin de chaussures confortables qui ne limitent pas les mouvements. En cas de surpoids, vous devez penser à sa correction à l'aide d'un régime alimentaire, d'exercices de gymnastique. En cas de troubles métaboliques sévères, contactez votre endocrinologue, passez un examen et un traitement pour corriger le poids.

Théorie et pratique du yoga

Expérience dans l'enseignement du yoga. Site personnel de l'instructrice et thérapeute de yoga Natalya Blinova

Douleur dans la cuisse et les fesses: diagnostiquer et éliminer

La douleur dans les fesses n'est pas une sensation agréable: marcher, s'asseoir, se coucher devient inconfortable. Je veux plutôt faire quelque chose avec elle, nous commençons à "faire quelque chose", mais nous comprenons alors que cela n'aide pas.

Considérez les trois types de douleur dans la cuisse et les fesses qui se produisent là-bas et se dégagent de la jambe ou du genou.

Rupture ligamentaire

Il y a de nombreuses années, je me préparais pour des compétitions de fitness, le programme comprenait des splits... Je me suis laissé tomber dans une pose et j'ai entendu le son "Hmm" dans les profondeurs de ma fesse droite... Puis j'ai pu me lever, boiter pendant deux semaines et vivre les prochains mois avec une douleur dans la fesse.

Emplacement: Vous ressentez une telle douleur dans la zone du pli fessier. Il se manifeste pendant la marche et se distingue dans le virage en avant avec les jambes droites.

Fauteur de troubles: ligaments des muscles de la cuisse postérieure («ischio-jambiers» dans la littérature anglaise) au point d'attache à la cuisse ischiatique.

Cause: ce type de douleur dans les fesses se produit avec une déchirure du complexe tendon-muscle à la base dans la zone de la tubérosité sciatique.

Cela se produit sous des charges sans préchauffage, même lorsque vous vous penchez en avant avec les jambes droites, si une force excessive est appliquée. Les professeurs de yoga à risque présentent des éléments complexes sans préparation préalable..

Remède commun: paradoxe - lorsque le ligament est endommagé, le muscle de la cuisse se contracte naturellement dans le but d'empêcher un nouvel étirement. Nous pensons: l'arrière de la cuisse fait mal et tire, si je tire plus fort, la douleur disparaîtra. Au lieu de laisser récupérer les ligaments enflammés, nous continuons de les tripoter. Ce cercle vicieux peut durer longtemps.

La meilleure décision: laissez la grappe se récupérer. Pour ce faire, il est utile de contracter les muscles de l'arrière de la cuisse pour améliorer la circulation sanguine dans cette zone et plier les genoux en pente. Dès que le stade de la douleur intense passe, vous pouvez augmenter progressivement la traction.

Surmenage du fascia large de la cuisse avec de faibles muscles abducteurs

Un client est venu me voir pour me plaindre d'une douleur à la cuisse qui s'est manifestée en marchant et pendant le sommeil. Son entraîneur a suggéré qu'il s'agissait d'un étirement des muscles de l'abdomen, un chirurgien orthopédiste a diagnostiqué un syndrome du piriforme après l'admission et un physiothérapeute a diagnostiqué une tension sur le tractus iléotibial.

Nous avons découvert que le lieu et le symptôme de la douleur indiquent une faiblesse des muscles abducteurs de la cuisse, ce qui provoque une surmenage compensatoire du tractus otibial (large fascia de la cuisse) et de la douleur. Nous avons renforcé les muscles - les ravisseurs de la cuisse, bientôt la douleur a disparu.

Emplacement. Ce type de douleur survient généralement dans la partie latérale de la cuisse et descend jusqu'au genou, se manifestant lors de la marche et pendant le sommeil du côté douloureux.

Fauteur de troubles. Avec des muscles fessiers faibles qui n'effectuent pas leur travail consciencieusement, la cuisse a tendance à se tourner vers l'intérieur. Cela crée une charge dans la zone du condyle externe et surcharge le tractus iléotibial.

Cause: Réside le plus souvent dans le schéma moteur asymétrique à long terme (déséquilibre des adducteurs et des muscles abducteurs)

Remède commun. La cause d'une telle douleur est souvent observée dans le fascia large surmené et commence à travailler sur sa relaxation. Cela devrait être fait, mais après la thérapie principale.

La bonne décision. Renforcez les abducteurs (muscles d'abduction de la cuisse), qui font partie du système de stabilisation, en équilibrant sur une jambe, en faisant tourner la jambe en cercle (de préférence contre la force de gravité).

Nerf sciatique pincé

Lorsque j'ai eu l'occasion de visiter l'exposition mondiale «Miracles du corps humain», j'en ai profité. Oui, parfois la chair de poule coule, mais c'est quand même très excitant. Par exemple, j'ai été frappé par la longueur du nerf sciatique! Oui, ce n'est pas seulement le nerf le plus long de notre corps - du bas du dos au pied - mais aussi le plus épais - la largeur de l'auriculaire - dans le bassin.

Puisqu'il est si long et épais, il peut être pincé à différents endroits, provoquant le pincement bien connu du nerf sciatique.

le plus souvent, cela se produit dans le bas du dos (entre les vertèbres lombaires) et à la place de son passage sous le muscle piriforme.

Le muscle piriforme n'est pas gros, mais en hypertonie, il apporte de grandes souffrances. Elle est au fond de la cuisse:

  • le fait pivoter,
  • évite la jambe avec une cuisse pliée.

Le muscle piriforme tendu en lui-même peut provoquer des douleurs aux fesses. Cela empire s'il pince le nerf sciatique. Il passe juste en dessous (et chez certaines personnes à l'intérieur).

Emplacement. Douleur au milieu des fesses, dans le bas du dos ou ailleurs le long du trajet du nerf; il peut y avoir une sensation d'engourdissement ou de faiblesse dans la jambe.

Coupable: Hernie discale, ostéophyte, piriformis tonus.

Cause. Position assise prolongée, modifications dégénératives de la colonne vertébrale.

Remède commun. Si la douleur sur le nerf sciatique à la suite d'une hernie discale est un gros sujet et dépasse le cadre de cet article. Le renforcement des muscles du système de stabilisation de base sous la direction d'un yogologue expérimenté sera la meilleure solution à ce problème.

Si la douleur est due au tonus piriforme, nous travaillerons pour la détendre..

Habituellement, la posture du pigeon est recommandée pour soulager le syndrome du piriforme. Malheureusement, pour la plupart des personnes ayant un tel problème, cette pose dépasse le cadre de.

Dans la position du pigeon, le muscle piriforme est allongé au maximum et étire fortement le nerf sciatique. Avec une douleur aiguë dans la pose d'un pigeon, cela ne fera qu'empirer.

La meilleure décision. Nous utilisons le principe de "réduire, détendre, renforcer".

  • Étape 1. Réduisez les muscles environnants (en particulier, le grand fessier) pour augmenter la circulation sanguine.
  • Étape 2. Contractez soigneusement le muscle piriforme lui-même, en lui offrant de libérer le stress chronique (si cela ne provoque pas de douleur), et ajoutez un étirement délicat. Des postures actives telles que virabhadrasana 2, utthita parshvakonasana vont trop serrer le muscle piriforme. Alors que les postures simples, debout avec un appui sur une chaise et un ardha matsyendrasana, sont l'option la plus appropriée, car en eux, la jambe est en position de flexion / adduction sans mouvement de rotation externe, qui agit doucement sur le muscle piriforme.
  • Étape 3 Lorsque le muscle est prêt, vous pouvez ajouter une rotation externe à l'étirement. Au lieu de la pose de colombe, il est préférable de faire du gomukhasana dans la version allongée sur le dos.

Vous pouvez maintenant procéder à la pose du pigeon ou de la version complète de gomukhasana en position debout. Il ne faut pas oublier que certaines personnes ne seront jamais prêtes pour ces options.

De plus: nous éliminons la tension chronique des adducteurs de la cuisse, car ils tournent la jambe vers l'intérieur, augmentant le muscle piriforme au stress. Les hanches peuvent à nouveau pincer le nerf sciatique, et cette tension doit être supprimée.

Lorsque le nerf sciatique est pincé, même une simple extension de la hanche est très douloureuse. Par conséquent, nous suivons le principe de «réduire, détendre, renforcer».

Maintenant, nous avons fait tout ce que nous pouvions. Gardez à l'esprit que la douleur peut être due à diverses raisons et si elle ne disparaît pas, consultez un professionnel.

Auteur de l'article: Olga Cable
Traduction: Natalya Blinova

Articles intéressants sur des sujets similaires:

Douleur dans la cuisse et les fesses: diagnostiquer et éliminer: 22 commentaires

Bonjour Natalia.
Mon histoire est la première. Ficelle infructueuse, vile crise, douleur aiguë - et maintenant une jambe de bois, bien que 4 mois se soient déjà écoulés. Il devrait être étiré lentement, non? Le tronçon ne revient-il pas tout seul? Et quand la douleur passe?
Je pose juste le dos au sol, et je soulève mes jambes contre le mur, j'obtiens un angle droit et je le supporte. Après quelques minutes, la douleur dans cette position diminue. Mais demain encore la même chose, l'étirement n'augmente pas, la douleur est la même.
Merci.

Lynette, je sympathise avec votre mauvaise expérience, bien que ce soit instructif!
Si les ligaments et les tendons sont endommagés, ils doivent être laissés seuls jusqu'à ce qu'il y ait de la douleur. Puis commencez la pratique douce.
Vous voyez, vous vous êtes blessé à la jambe pour vous asseoir sur la ficelle lorsque vous êtes pressé. Maintenant, ne vous précipitez pas pour obtenir le résultat. Besoin de voir où les dégâts.
Ce qui peut être fait: trouver un physiothérapeute compétent, un moniteur d'exercice, un professeur de yoga. Je vous souhaite une réhabilitation réussie!

Bonsoir! Conseils d'aide!
Tout au long de l'année, je ressens une gêne dans la région du genou droit (très souvent un resserrement lors de la flexion ou de la flexion du genou; moins souvent, des douleurs dans les squats - comme si piquer une aiguille sous le genou devant; souvent une sensation de tirer la jambe vers l'intérieur, ce qui aide à faire tourner le corps dans le sens des aiguilles d'une montre (comme si dans le côté opposé de la traction) à un petit craquement dans la rotule - cela devient plus facile pendant un certain temps).

Pendant les exercices d'étirement, l'image suivante - la jambe droite semble s'étirer davantage, à l'intérieur de l'aine jusqu'au genou, comme si à l'intérieur de la jambe le fil ne s'étire pas. J'ai remarqué qu'après un effort physique, la jambe s'éclaircit le soir. Si la journée s'est écoulée dans un travail sédentaire, la jambe fait mal et craque davantage. Ne dérange pas la nuit.

Les blessures semblent ne jamais s'être produites (sauf dans l'enfance, dont je ne me souviens pas). L'IRM a montré que tout est normal, à l'exception des modifications œdémateuses mineures de la graisse sous-cutanée ventrale.

Elle a été vue par de nombreux spécialistes (le chirurgien a écarté les bras, l'orthopédiste a prescrit les semelles, l'ostéopathe a prescrit une série de procédures pour 15 mille, ce qu'il n'a pas encore décidé - selon son hypothèse, la cause de la douleur est une légère distorsion de la colonne vertébrale et un manque de tonus musculaire) il n'y a pas de diagnostic.

J'ai bu un cours de Nimesulide pendant une semaine, j'ai fait des compresses de vodka pour la nuit de la semaine, des applications de boue pendant une semaine, mis du Nanoplast, frotté du Voltaren et d'autres onguents similaires - cela n'a pas aidé.

La seule chose qui semble maintenant plus facile pendant un certain temps est que le mari pétrit sa jambe bien avant le coucher. Après un tel massage pendant une journée, il soulage la douleur, le crunch diminue. J'ai commencé à boire de la glucosamine et des compléments minéraux sous forme de compléments alimentaires.

À propos de moi - il n'y a pas d'excès de poids, je pratique régulièrement le ballet corporel, les étirements, et récemment le Pilates, je danse des danses latino-américaines. Mais tout avec modération, comme un hobby.

Aide, fatigué de souffrir durablement!

Bonjour, Svetlana. Je suis désolé, je ne réponds pas tout de suite. Heureusement que vous étiez avec tous les spécialistes - un chirurgien, un orthopédiste. A en juger par les symptômes, il y a le tonus musculaire d'une part et son absence de l'autre. Je ne peux pas dire à distance lequel et quoi faire. Si vous êtes à Izhevsk, venez en classe. Je serai heureux de travailler avec vous.

Bonjour, aidez s'il vous plaît, la force ne supporte plus la douleur. Il y a six mois, je me sentais en forme physique qu'il était difficile pour moi en position assise, d'écarter les jambes pour atteindre mes chaussettes. J'en ai été surpris, mais lors de la prochaine séance d'entraînement, cela a été répété. Je me suis tourné vers un ostéopathe sportif. Il a suggéré qu'il s'agissait d'une inflammation du muscle piriforme et a conseillé de rester assis pendant 20 minutes dans une position où les filles écrivent. Au fil du temps, la situation s'est aggravée. On m'a injecté du médocalm et du mexidol. Puis un autre cours de berlition avec le mexidol, car j'ai le diabète de type 2. Il n'y a eu aucune amélioration. Maintenant, je ne peux plus m'asseoir et me pencher. Ça fait mal de marcher car la douleur à la cuisse est partie et je ne peux pas lever ma jambe droite pour mettre une chaussette. L'arrière des muscles des jambes fait mal. Pour le moment, il n'y a pas de traitement, seulement accroché au bar le matin et le soir en espérant que le corps se rétablira. Je ne comprends pas les raisons. Merci de vous joindre à des gens comme moi qui ont perdu espoir. Je vous remercie.

Bonjour, Snezhana!
Dans quelle ville vis tu? Contactez un yogologue agréé dans votre ville. Il travaillera avec un diagnostic de diabète, fera des tests pour comprendre la cause de la douleur musculaire dans la cuisse. Je peux vous aider à trouver un yogatologue si vous n'êtes pas à Izhevsk. Si à Izhevsk, appelez-moi.

Bonjour, dites-moi, s'il vous plaît, la douleur dans la partie inférieure de la fesse descend le long de la jambe. Si vous vous asseyez sur une chaise, il y a une douleur aiguë lors du levage, puis des allures et tout plus ou moins calme. Lorsque je fais la barre, la douleur est également donnée au dos. Elle est également perceptible lors des éternuements. Après avoir travaillé toute la journée sur mes pieds, je ne ressens aucune douleur. Elle se manifeste surtout après la paix! Dites-moi ce que cela peut être et où vous tourner en premier. Merci d'avance.

Olga, vous devez trouver un entraîneur dans le domaine de la rééducation physique ou un yoga thérapeute. Qui est le plus proche) La cause de la douleur est possible dans le CPS. Il est nécessaire de stabiliser le bassin.

bonne après-midi!
Mon histoire est également liée au traumatisme pendant l'entraînement. Elle a fait ses mouvements de jambe sur le côté (exercice de kickboxing), un resserrement soudain dans la zone où la jambe jouxte le corps dans la région de l'aine, même dans les yeux, s'est estompé. Il n'y avait aucune douleur. Juste très désagréable. Le traumatologue donne une conclusion - entorse de l'articulation de la hanche. Recommandations: quelques semaines de repos, onguents chauffants. Au début, j'ai ressenti de la douleur en déplaçant les hanches sur le côté (lorsque vous montez dans la voiture ou montez dans le bain), ainsi que des douleurs à l'arrière de la jambe de la cuisse au genou lorsque vous vous penchez avec les jambes droites en avant. Et c'est tout. Mais après quelques semaines, je suis allé travailler (travail sédentaire) et j'ai été surpris de constater que je ne pouvais plus m'asseoir. Et à la maison sur le canapé, appuyé sur le dos - la norme, et dans la position à 90 degrés sur la chaise de bureau après quelques minutes, il y a une douleur aiguë dans la fesse, à l'arrière de la cuisse, dans le muscle du mollet et le creux dans le pied. La douleur est vive, douloureuse et tordue... dans la jambe gauche. Si vous vous mettez immédiatement sur vos pieds ou roulez sur votre fesse droite - la douleur disparaît et tout va bien, mais dès que je m'assois à plat, il y a des douleurs insupportables dans ma jambe gauche. Le traumatologue a diagnostiqué "apparemment, le nerf sciatique est endommagé". Médacalm (relaxant musculaire), arthrosan (AINS) et kombipilen (vitamines) prescrits. Aujourd'hui est le troisième jour des injections, mais le soulagement ne vient pas. Je fais des exercices d'étirement. Par exemple, la pose d'un pigeon (mais maintenant je lis que ce n'est pas souhaitable si soudainement en forme de poire). Tout en restant assis sur une chaise, je mets un pied douloureux avec mon pied sur ma jambe droite pliée au genou et commence à me pencher lentement en avant (conseil des entraîneurs sportifs), mais cela n'aide pas non plus. Et la douleur ne se produit qu'en position assise à 90 degrés. Bien sûr, il y a toujours de la douleur lorsque j'essaie de me pencher avec les jambes tendues ou en position assise avec les jambes écartées, je m'allonge complètement sur ma jambe droite et il est douloureux de se pencher légèrement vers ma gauche. Mais ici, au moins, la douleur peut être évitée sans donner de charge. Et qu'en est-il de la douleur en position assise, lorsque le travail est sédentaire... Et surtout, quel est le problème et comment y remédier... Si vous aidez avec des conseils, je vous en serai très reconnaissant.!
Merci d'avance!

Olga, je sympathise avec toi. Comment est la situation avec la jambe maintenant??

Concernant le muscle piriforme: comment mieux voir ce complexe recommandé ?? Et on ne sait même pas quel type d'exercice se passe et comment le faire ?? Brûlure et douleur dans les fesses pendant un mois après un exercice excessif infructueux. Les médecins disent ça de dos. Fizio m'est interdit, le blocus dans le dos ne m'a fait peur. Je bois non stéroïdien, c'était mieux hier aujourd'hui tout recommence à brûler. Les médecins n'offrent rien de plus.

Anya, vous avez besoin d'un entraîneur en rééducation physique. Si c'est pertinent maintenant, écrivez-moi.

salut! J'ai cinq mois car il y a une douleur dans la fesse inférieure du côté gauche. Douleurs pas vives, ternes
parfois douloureux, particulièrement douloureux en position assise. Depuis j'ai beaucoup de travail avec l'ordinateur. Il s'est tourné vers un proctologue, puis un urologue. Ils ont vérifié que tout était normal. Il n'y a pas d'hémorroïdes, de reins et de prostate en ordre. Il y a une protubérance de 3 mm et des ganglions de la gorge dans le bas du dos. Mais le diagnostic a été posé il y a 5 ans. Depuis 5 ans, je n'ai pas eu de tels symptômes. Il s'est tourné vers un neurologue. A prescrit une pilule et tout n'a pas aidé. Pouvez-vous me dire quoi faire

Il est difficile de trouver la cause de la douleur sans vous voir. Pour le diagnostic, vous devez faire des tests moteurs..

Bonne après-midi. Natalia, je peux te demander conseil? J'ai 38 ans, principalement sédentaire, travaillant comme nounou. Je ne suis jamais allé à l'entraînement, et en général je ne fais pas de sport. Le problème est qu'il y a deux jours, mes jambes ont commencé à faire mal la nuit, la douleur s'est intensifiée la nuit, mais en choisissant une posture plus ou moins confortable, j'ai quand même pu dormir. Le matin, la situation n'a fait qu'empirer, maintenant littéralement tout fait mal, c'est-à-dire que la douleur commence des fesses et descend jusqu'à la cheville à l'arrière et sur le côté des deux jambes... parfois la douleur est insupportable, elle se tord littéralement à l'envers, et je ne trouve pas une telle position pour l'affaiblir. En se penchant en avant, la douleur s'intensifie, en commençant par les fesses et le haut des cuisses sur les côtés et descend jusqu'au bas de la jambe. Et la nuit, je n'arrive même pas à m'endormir, les douleurs sont infernales, brûlantes, les jambes derrière moi comme pour la cuisson. En général, la nature de la douleur est diverse, certaines flottent, puis brûlent, et les pieds deviennent chauds, puis trop froids et je ne peux pas les réchauffer, à ces moments-là, la douleur est la plus intense, je ne peux m'allonger que sur le dos, je ne peux pas m'allonger sur le côté, même avec les jambes droites les jambes pliées. Au secours, je ne comprends pas ce que ça peut être. La veille, nous avons déplacé le canapé, mais c'était le 4 février et la douleur a commencé le 7. Je veux également noter que la douleur disparaît de l'eau chaude. Mais encore une fois. J'ai appelé une ambulance quand c'était insupportablement douloureux, ils m'ont dit qu'ils étaient musclés et ne sont pas venus. Je ne sais pas comment survivre une autre nuit.

Marina! Vous devez contacter un neurologue. Racine nerveuse pincée en vous.

Merci beaucoup pour l'information!
J'ai le premier cas. Cela fait mal depuis un an maintenant) la douleur est apparue après un atelier sur les étirements fonctionnels, qui est maintenant à la mode)) Il était difficile de trouver des informations significatives sur une telle blessure. Ischio-jambiers calculés, et que faire n'est pas clair. L'article a beaucoup aidé - il est présenté logiquement, le contenu est profond, les infographies sont claires. Je vais essayer. Je vous remercie!

Un cas courant après avoir étiré de telles blessures.

Bonjour
Je ne peux pas comprendre quand et en relation avec ce qui s'est passé, mais il y a environ trois mois, le muscle ou le ligament (je ne sais pas) à l'arrière de la cuisse a commencé à faire mal pendant l'étirement, malgré le fait que ça fait mal, uniquement dans la position de la ficelle gauche ou transversale, tout pli ( debout / assise) elle ne se fait pas sentir et, par conséquent, dans la vie ordinaire aussi. Je lui ai donné du repos, un mois ne s'est pas étiré, mais rien n'a changé.

Bonjour. Le tendon musculaire est endommagé et enflammé. Il sera restauré pour longtemps. Pas besoin de tirer. Besoin de renforcer ce muscle.

Natalya, bonjour. J'ai 30 ans. Depuis un an maintenant, je suis tourmenté par des douleurs dans la partie supérieure de la fesse à droite, cédant le long de toute la jambe, et vers le coccyx. Il est douloureux de s'asseoir, de se tenir debout et de marcher longtemps, il est douloureux de plier la jambe droite au genou, ce n'est plus facile que lorsque je m'allonge. Douleur plutôt désagréable, douloureuse, brûlante. Je n'ai pas frappé, les injections ont été douloureuses il y a trois ans, destinées à une veine, j'ai perdu connaissance, il y a eu une bosse dans cet endroit pendant environ un an, maintenant c'est parti. Se tourna vers un neurologue et chirurgien. Elle a fait une échographie de la région fessière sur la surface droite et arrière de la cuisse droite et dans le tissu adipeux sous-cutané de la fesse droite, la formation d'une échogénicité accrue de 20 * 12 mm, une structure hétérogène avec des sites de calcification a été révélée. L'architectonique des muscles n'est pas rompue. Telle est la conclusion de l'uzist, et le neurologue a écrit un lumbago avec sciatique. Ischialgie vertobrogène lombaire à droite, syndrome douloureux persistant non exprimé. Et infiltrer avec calcification. Les médicaments prescrits n'ont pas aidé, j'avais besoin d'une IRM de la région lombaire pour un diagnostic précis, mais avec la situation dans le pays, les échographies ne se font pas, j'ai attendu un an en mai pour un voyage. Et les douleurs me tourmentent, je ne sais pas quoi traiter, sans IRM, ça ne sert à rien d’aller à nouveau chez un neurologue. De l'examen à nouveau: la démarche n'a pas été modifiée, les traits sans ch, aucune parésie, une légère scoliose dans la région lombaire, l'amplitude des mouvements de la colonne vertébrale est complète. Il n'y a pas de points trijumeaux le long de la colonne vertébrale. Sensibilité à la palpation dans la région fessière à droite dans le carré externe supérieur. Le symptôme de Wasserman est négatif, le symptôme de Laseg est douteux à droite. Midokalm n'a pas aidé avec la troxévasine. La ligne d'IRM a été reportée indéfiniment, s'il s'agit d'un infiltrat, comment peut-il être guéri? Pour soulager la douleur, je bois des analgésiques dont mon estomac me fait déjà mal. Concernant le nerf sciatique droit, une échographie a montré que le pli fessier n'est pas clairement visible au-dessus du pli fessier, aucune formation pathologique n'est détectée dans sa projection. Tout au long de l'épaisseur uniforme, de l'échostructure normale, lorsque l'edc est avasculaire, l'intégrité anatomique est préservée. Sections S = jusqu'à 35,6 mm, non épaissies. Comme dit sur une échographie avec un nerf sciatique, tout va bien. Je serais très reconnaissant pour tout conseil. remercier.

Douleur aiguë à la cuisse en bougeant

Parfois, il y a une douleur aiguë dans la cuisse qui se produit à gauche et à droite. Les causes et les formes de douleur sont diverses.

La douleur dans la région de la cuisse survient de façon aiguë et soudaine, parfois graduellement, augmentant avec le temps. Douleur localisée dans le haut de la cuisse, donne dans l'aine, sous le genou, dans le pied. Les hommes et les femmes ont des douleurs à la hanche avec la même fréquence, les causes de la douleur sont différentes et sont dues aux caractéristiques anatomiques et physiologiques.

Souvent, une sensation de douleur s'accompagne d'une altération de la sensibilité, comme une dysesthésie ou une paresthésie. Dans le premier cas, la perception du froid, de la chaleur et d'autres influences est perturbée. Dans le second, le patient ressent un fluage rampant, un engourdissement dans la zone touchée. Les symptômes sont causés par la compression des troncs nerveux avec du tissu musculaire enflammé ou des ligaments. Un engourdissement de la peau est possible. Consultez votre médecin pour de telles plaintes..

Consulter un professionnel, décrivant en détail les symptômes, sensations. Le médecin déterminera les causes de la douleur, indiquera quels tests, examens doivent être effectués et prescrira un traitement. Selon les résultats de l'examen et du diagnostic, le traitement de la douleur dans la région de la hanche sera effectué par un orthopédiste, un angiochirurgien, un spécialiste des maladies infectieuses, un spécialiste de la tuberculose.

Où la douleur à la hanche est-elle localisée?

Localisation de la douleur aiguë ou douloureuse dans la cuisse:

  1. La partie supérieure de la cuisse avant fait mal en raison d'anomalies dans l'articulation de la hanche. Les sources de douleur sont les muscles de la cuisse et de la hanche droite, les troubles des disques intervertébraux, les articulations. Artère et veine fémorales, ganglions lymphatiques de l'aine, organes pelviens chez la femme. La cause de la douleur dans l'aine est une fracture de la tête fémorale chez les personnes âgées, une luxation de la tête de l'articulation de la hanche avec la tête se déplaçant vers l'os pubien.
  2. Douleurs musculaires de la hanche dues à des troubles du bas du dos et de la colonne vertébrale sacrée.
  3. L'arrière de la cuisse fait mal en raison de problèmes avec le muscle fessier maximus, son fascia, la pathologie du nerf sciatique, l'articulation sacro-iliaque.
  4. Avec hernies, fractures, luxations de l'articulation de la hanche, une douleur à l'aine apparaît.

La douleur est douloureuse, tiraillante, pire la nuit. Cela est dû à des troubles neurologiques. Peut-être avec une oncopathologie des tissus mous ou des os. La douleur est associée à l'activité physique, cette douleur disparaît la nuit, pendant le repos. Les causes courantes de douleur sont une arthrose déformante de la hanche ou du genou. Avec la pathologie neurologique, il y a des violations de la sensibilité aux changements de température, des paresthésies cutanées.

Avec une hernie du ligament inguinal du côté droit, une pathologie vasculaire de la région fémorale et iliaque, une douleur de traction dans l'aine se développe.

Les principaux facteurs étiologiques

Causes de la douleur à la hanche:

  1. Blessures au fémur ou à l'articulation de la hanche après une chute, un accident vasculaire cérébral. Athlètes professionnels blessés, personnes associées à l'activité physique.
  2. Fracture de la partie supérieure ou médiane du col fémoral. Affecté par les personnes âgées, trouvé chez les femmes, en relation avec les troubles de la ménopause. Les changements hormonaux chez les femmes d'âge mûr et de vieillesse conduisent au développement de l'ostéoporose. Les fractures apparaissent après un mouvement imprudent, tombant d'une hauteur de leur propre croissance. Un traitement à long terme n'apporte pas toujours l'effet souhaité. Dans certains cas, la formation d'une fausse articulation.
  3. Fracture de la partie sacrée de l'os pelvien, du pubis. Il se caractérise par une douleur aiguë à l'aine. Une radiographie est prise, pour le diagnostic différentiel de luxation de l'articulation de la hanche.
  4. Blessure par compression dans la première vertèbre lombaire après une chute d'une grande hauteur, atterrissant sur les fesses.
  5. Ecchymoses pelviennes.

Douleur à la suite d'une ecchymose

  • Étirement et ecchymose des tissus mous de la région fémorale, interne, biceps, quadriceps. Chez les personnes âgées, l'usure des ligaments, les modifications dégénératives de la surface de la tête articulaire entraînent des lésions des tissus mous. Chez les jeunes, les blessures surviennent après l'exercice.
  • Maladies inflammatoires de l'articulation de la hanche gauche, fibromyalgie, spondylarthrite ankylosante. La température de l'articulation augmente, elle devient rouge, gonfle.
  • Maladies des vaisseaux de la cuisse et de la région iliaque. En cas de douleur à l'aine, une thrombose de l'artère fémorale ou iliaque peut se développer.
  • Endocrinopathies, maladies infectieuses, y compris ostéomyélite.
  • La douleur dans la cuisse est causée par un effort physique, qui détruit le cartilage et les tissus mous. L'inflammation des tissus mous, après une blessure, irrite le nerf sciatique. Cela provoque des douleurs dans le muscle fessier et à l'arrière de la cuisse. La douleur atteint la zone du talon. Le patient ne peut pas rester debout ou assis longtemps.

    La douleur de dessin peut être causée par des caractéristiques de l'articulation de la hanche, des changements dans les tissus mous. La douleur dans la cuisse au-dessus du tiers moyen ou dans l'aine est causée par une pathologie de la colonne vertébrale - ostéochondrose, arthrose du disque, rétrécissement du canal rachidien. La courbure vertébrale provoque des spasmes, des douleurs musculaires dans la cuisse antérieure.

    Si la douleur dans les jambes n'est pas traitée, la fréquence et la nature de la douleur s'aggravent..

    Les blessures à la hanche et à la hanche sont souvent traitées chirurgicalement. Lorsqu'une fracture est déplacée, les fragments d'os sont fixés avec des aiguilles à tricoter spéciales, des plaques de titane. Dans la période postopératoire, la gymnastique est effectuée. Effectuer des exercices pour le haut du corps et les membres sains.

    Fracture du fémur

    En cas de fractures chez les personnes âgées, un traitement chirurgical dans certains cas n'est pas effectué, en raison de contre-indications. Soins aux patients et prévention des escarres.

    Ce qui provoque une douleur de traction dans la cuisse

    La cause de la douleur dans la cuisse, en particulier à droite, est l'ostéochondrose de la colonne lombaire ou sacrée. La détérioration est associée à un travail sédentaire, à une mauvaise posture. La courbure de la colonne vertébrale provoque des douleurs dans l'articulation de la hanche gauche.

    La douleur dans la jambe, à l'intérieur et à l'avant, est causée par des varices. Sa localisation est beaucoup plus basse, plus proche de la surface interne de la cuisse et du bas de la jambe.

    Si la jambe fait mal à l'extérieur et à l'arrière de la cuisse, sous le genou et au pied, la cause est une pincée du nerf sciatique avec une masse de muscle enflammé et spasmodique. La douleur dérange le patient par derrière sur la surface externe de la jambe et a le caractère d'une longueur lombaire. Lors du déplacement, la nature de la douleur change.

    Ils traitent ces douleurs en combinaison avec des procédures physiothérapeutiques:

    • Électrophorèse avec des substances médicinales.
    • Magnétothérapie.
    • Courants ultra haute fréquence.
    • Enveloppements à la paraffine.
    • Massage et physiothérapie.

    Un tel traitement améliorera le flux sanguin dans la cuisse, soulagera l'enflure et l'inflammation..

    Si la partie droite de la cuisse fait mal et qu'un engourdissement apparaît sur la jambe derrière et plus haut dans la région fessière externe, même avec un léger mouvement, cela est dû à des troubles de la colonne vertébrale. Avec la courbure de la colonne vertébrale due à la scoliose, un changement dégénératif se produit dans les articulations de la cuisse. La violation des racines nerveuses s'accompagne d'engourdissement ou de paresthésie du côté gauche.

    La courbure vertébrale est traitée avec des exercices de gymnastique. La gymnastique thérapeutique renforce le corset musculaire des zones fémorale et vertébrale. Faites des exercices immédiatement après avoir soulagé une affection aiguë.

    Si la hanche fait mal en marchant

    Se plaignent souvent de douleurs dans la région de la cuisse lors de la marche, d'inconfort et de difficultés de mouvement. Plus souvent, cette pathologie est due à des lésions des tissus mous. La douleur est localisée à la surface et dans les profondeurs des tissus mous.

    L'articulation ne fait pas toujours mal, la surface externe de la cuisse et du bas de la jambe est plus souvent affectée au-dessus du milieu.

    Causes d'inconfort dans la région fémorale lors de la marche:

    1. Fracture de la tête ou du cou du fémur.
    2. Arthrite de la hanche.
    3. Polyarthrite rhumatoïde.
    4. Inflammation tendineuse.
    5. Processus tuberculeux dans l'articulation de la hanche. Dans ce cas, des puisards purulents se forment dans l'articulation de la hanche et sous le genou. Les groupes régionaux de ganglions lymphatiques augmentent et s'atténuent. La température locale des articulations est réduite.

    Le traitement complexe de la douleur dans la cuisse et les fesses est effectué par un neurologue ou un vertébrologue. Pour le diagnostic, un examen aux rayons X, CT, IRM sont effectués. En cas de troubles dégénératifs ou dystrophiques, de lésions osseuses ou des tissus mous, la consultation d'un orthopédiste, rhumatologue, spécialiste des maladies infectieuses est nécessaire.

    Le traitement complet comprend:

    1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il s'agit notamment de Diclofenac, Ortofen, Voltaren et plusieurs autres.
    2. Médicaments anti-inflammatoires hormonaux. Souvent dans une pratique rhumatologique, un médicament à libération prolongée sous forme de Diprospan est utilisé. Kenalog est administré par voie intra-articulaire.
    3. Chondroprotecteurs. Les préparations pour restaurer la structure et les fonctions du cartilage sont la chondroïtine et la glucosamine. Peut-être l'introduction de médicaments par voie intramusculaire ou orale. Traitement long et régulier.
    4. Compresse sur la cuisse affectée. Soulage la douleur et l'inflammation Dimexidum. Des compresses avec Dimexide sont effectuées sur les zones touchées.
    5. Traitement physiothérapeutique.
    6. Exercices de massage et de physiothérapie. La gymnastique thérapeutique est réalisée au début de la période de récupération sous la direction d'un instructeur de physiothérapie.

    Une fois l'inflammation aiguë éliminée, le massage thérapeutique, les techniques de thérapie manuelle, l'étirement du quadriceps fémoral, les muscles postérieurs et internes et les ligaments sont effectués.

    Avec la tuberculose, ils sont traités chirurgicalement. Dans le même temps, des médicaments antibactériens du spectre antituberculeux sont prescrits. Le traitement de la coxite tuberculeuse est long et systématique. Après l'opération, portant une orthèse, un traitement physiothérapeutique, une longue cure de médicaments anti-TB est prescrite.

    Pathologie vasculaire

    La douleur à la cuisse peut être causée par une thrombose ou une thrombophlébite de l'artère fémorale ou iliaque. La thrombose aiguë de l'artère iléale se manifeste par des douleurs dans le bas-ventre ou l'aine. Avec la thrombose de l'artère fémorale, la douleur se propage le long de la surface interne de la cuisse. La jambe, souvent la gauche, gonfle et devient bleue, en particulier à l'intérieur.

    Le patient doit être hospitalisé d'urgence. Dans la période aiguë, de l'héparine, des médicaments thrombolytiques, lui est administrée. Afin de prévenir les complications infectieuses et le développement de la septicémie, des médicaments antibactériens à large spectre d'action sont prescrits.

    La thrombose aiguë et la thromboembolie sont traitées en fonctionnement. Au-dessus de la zone de localisation du thrombus, un vaisseau est bandé ou un dispositif est installé à l'intérieur pour empêcher le thrombus de se déplacer le long du lit vasculaire. Le port de vêtements de compression ou le bandage des membres avec des bandages élastiques est recommandé. Bandez la jambe de la cheville pour éviter la stagnation du sang dans le réseau veineux et la formation de caillots sanguins.

    Méthodes de médecine traditionnelle

    Ajout au traitement médical, physiothérapeutique et chirurgical - moyens et méthodes de la médecine traditionnelle. Le traitement alternatif propose une recette utilisant l'infusion de bourgeons de pin pour le traitement des processus inflammatoires dans la hanche et l'articulation de la hanche. Dans un pot de verre foncé, mettez quelques jeunes bourgeons de pin et recouvrez de sucre granulé. Le pot est à moitié plein. Le haut du pot doit être libre. Il est bien fermé et placé au chaud pendant 7 jours. Lorsque le mélange est infusé, le pot produira du sirop, qui sera frotté dans la zone affectée. Frotter la surface de la cuisse et prendre le mélange à l'intérieur. Vous devez boire quotidiennement 3 cuillères à soupe. Durée du traitement - jusqu'à trois mois.

    La douleur et l'inflammation dans la jambe sont soulagées par la teinture de la plante sabre. Versez quelques cuillères à soupe d'herbe séchée du sabre avec un demi-litre de vodka, fermez hermétiquement le récipient et placez-le dans un endroit sombre pendant un mois. Après avoir filtré le mélange et l'avoir bu avant les repas, 30 gouttes. Teinture également utilisée pour frotter la surface de la cuisse.

    Soulage la douleur dans l'articulation de la hanche, la colonne vertébrale et la cuisse teinture d'alcool provenant des feuilles de ficus. Pour le préparer, vous avez besoin de trois feuilles fraîches de ficus. Broyez-les soigneusement, mettez-les dans un récipient en verre foncé et versez 500 ml de vodka. Insistez pendant deux semaines. Filtrez et frottez le mélange dans les endroits où la douleur aiguë aiguë dérange.

    Les suppléments biologiques sont utilisés pour traiter la douleur et l'inflammation des articulations. Le traitement local est effectué avec la crème Collagen Ultra. Cette crème soulage la douleur et l'inflammation, sert de source supplémentaire de collagène pour les articulations..

    Pour restaurer la structure du cartilage affecté, incluez dans le régime des plats riches en collagène et en gélatine - gelée, gelée, gelée. Prenez le matin à jeun une cuillerée de gélatine dissoute dans de l'eau tiède. Pour améliorer le goût, ajoutez du miel et du jus de citron.

    Ceux qui doivent rester debout longtemps doivent se réchauffer toutes les heures et changer la position de leurs jambes. Avec un travail sédentaire, vous pouvez enlever vos chaussures et marcher pieds nus dans la pièce. Roulez une balle en caoutchouc avec des pointes sur la surface de la cuisse. Ces boules sont vendues dans le réseau de pharmacies.

    Le matin, l'auto-massage des jambes se fait. Il est fait de légers mouvements de caresse des paumes à la surface de la cuisse. Massage du genou à la région inguinale, en évitant l'accumulation de ganglions lymphatiques.

    Prenez soin de chaussures confortables qui ne limitent pas les mouvements. En cas de surpoids, vous devez penser à sa correction à l'aide d'un régime alimentaire, d'exercices de gymnastique. En cas de troubles métaboliques sévères, contactez votre endocrinologue, passez un examen et un traitement pour corriger le poids.

    La douleur à la hanche est une plainte courante que les patients viennent voir un traumatologue ou un autre médecin. La douleur à la hanche apparaît soudainement et disparaît aussi rapidement? Avec une confiance de 99%, on peut dire qu'il n'y a rien à craindre. Tout en maintenant la douleur pendant une longue période - plus de 2-3 jours, vous devez vous méfier. Cette situation peut parler de graves problèmes et pathologies..

    Qu'est-ce qui peut provoquer une plaie de hanche

    Les symptômes désagréables dans la région de la hanche peuvent souvent être confondus avec des douleurs inguinales ou pelviennes. Si une douleur s'est effectivement produite dans la cuisse, diverses raisons peuvent la provoquer: problèmes de tissu musculaire, d'os, d'infections graves et même de néoplasmes malins.

    Les tumeurs et les maladies infectieuses sont de rares «coupables» de la douleur à la hanche, pas plus de 2-3% du nombre total de cas.

    Maladies et pathologies provoquant la douleur

    Arthrose Une maladie grave qui provoque une douleur aiguë ou tiraillante dans la partie supérieure d'une ou des deux jambes. Dans le contexte d'une usure sévère des articulations de la hanche (TBS), dont l'état s'aggrave au fil des ans, ils ne font plus pleinement face à la fonction d'amortisseur. Quel est le résultat? Impacts forts des os les uns contre les autres et douleur prononcée dans la région fémorale.

    Dans 95% des cas, l'arthrose touche des personnes qui ont dépassé la limite d'âge de 50 ans. Cependant, il y a des cas où les affections articulaires commencent à «tourmenter» les très jeunes patients, âgés de 20 à 35 ans. Bien connue des personnes âgées, l'arthrose de l'articulation de la hanche peut provoquer des douleurs avec une localisation différente, dégageant différentes parties des jambes et tout le corps: le bassin, la zone des articulations du genou, de la fesse ou de la région lombaire, dans la région inguinale. Un phénomène fréquent avec l'arthrose est une augmentation de la douleur dans certaines parties de la cuisse avec des conditions météorologiques changeantes. Arthrite systémique Une pathologie dans laquelle les dommages à plusieurs grosses articulations sont diagnostiqués à la fois, ce qui provoque des douleurs dans la région fémorale.

    Syndrome de piriforme C'est ce type de pathologie que l'on retrouve chez près de la moitié des patients qui sont allés chez le médecin pour des douleurs dans la région de la hanche. Dans presque 100% des cas, l'inconfort se produit dans un seul membre. Avec ce diagnostic, les patients indiquent une certaine localisation de la douleur - dans les fesses et jusqu'au pied à l'arrière de la cuisse (voir aussi - que faire si la fesse fait mal).

    Inflammation piriforme (vidéo) Douleur dans la fesse et comment s'en débarrasser? Nerf sciatique pincé comme cause de douleur dans la cuisse. Recommandations de prévention et de traitement d'Elena Malysheva et de ses collègues.

    Rhumatisme. La maladie, que beaucoup considèrent comme une pathologie pas trop dangereuse, devient souvent le coupable d'une douleur chronique à la cuisse. Des sensations désagréables apparaissent parallèlement à la propagation des processus rhumatismaux dans le tissu conjonctif.

    Inflammation du SCT. L'articulation de la hanche est un mécanisme complexe composé d'un grand nombre d'éléments différents: ligaments, cartilage, muscles, poches articulaires, etc. Dans chacun de ces éléments, pour diverses raisons, un processus inflammatoire peut se développer qui provoque une douleur à la hanche.

    Hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Se déclare une douleur caractéristique à l'arrière, sur le côté ou à l'avant de la cuisse. Avec ce diagnostic, la douleur à la hanche n'est pas le seul symptôme désagréable dont se plaint une personne qui demande de l'aide médicale. En règle générale, la douleur est courante: elle couvre la région lombaire, la région fémorale et atteint les pieds.

    Ostéochondrose. Si une pathologie est apparue dans la colonne vertébrale sacrée ou lombaire, la douleur dans la cuisse ne se produit pas de temps en temps, mais régulièrement, devenant un compagnon constant du patient. Avec l'ostéochondrose, la douleur irradie: donne aux fesses, se propageant principalement le long de l'arrière de la cuisse.

    Dommages au système musculo-squelettique. Si des lésions tissulaires se sont produites dans la région du SCT, la douleur se fera certainement sentir et la transmettra à la hanche.

    Le syndrome douloureux peut survenir non seulement dans le contexte de processus naturels se produisant dans le corps (comme avec l'arthrose, l'ostéochondrose), mais aussi pour d'autres raisons:

    • défauts congénitaux des jambes;
    • dans le contexte des troubles métaboliques;
    • à la suite d'un traumatisme (ecchymose sévère du SCT, entorse, etc.).

    Pathologies dangereuses et douleurs à la cuisse

    Toutes les causes ci-dessus de douleur à la hanche sont des changements et des déviations qui ne mettent pas la vie en danger. Cependant, il existe également des pathologies plus redoutables, accompagnées de douleurs dans la partie supérieure des membres inférieurs et représentant une menace réelle non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie humaine. Nous parlons de maladies infectieuses graves, de maladies du système cardiovasculaire et d'oncologie..

    Néoplasmes malins. Une pathologie assez rare mais possible qui provoque des douleurs à la cuisse. Les tumeurs primaires de l'articulation de la hanche et des tissus voisins sont extrêmement rares. Les métastases des tissus osseux sont plus fréquentes (par exemple, avec des néoplasmes malins de la prostate ou du sein).

    Maladies infectieuses. Les plus courantes sont la tuberculose osseuse et l'ostéomyélite. À la suite de graves affections, certaines parties du fémur sont touchées. Si une personne souffre soudainement de boiterie, de fortes douleurs à la cuisse et que la température corporelle a augmenté, la nature infectieuse de la pathologie doit d'abord être exclue. De plus, les maladies infectieuses du système génito-urinaire, un abcès de la fosse sciatique-rectale et un abcès pelvien peuvent provoquer des douleurs dans cette zone des membres inférieurs.

    Rétrécissement (sténose) des vaisseaux sanguins. Il se manifeste par une douleur prononcée dans la cuisse, qui s'intensifie avec n'importe quelle charge. En plus de la douleur, une personne peut avoir une boiterie, dont l'apparence complique dans de nombreux cas le diagnostic, induit en erreur le patient et le médecin.

    Les principaux types de douleurs à la hanche

    Il existe différentes classifications de la douleur à la hanche. Ainsi, selon l'intensité, cela peut être:

    • Tranchant. Il se produit soudainement, en règle générale, en cas de dommages aux tissus mous. Dans le même temps, une personne ressent clairement le lieu de localisation de la douleur, peut montrer l'endroit le plus douloureux au médecin.
    • Douloureux. Elle se caractérise par une localisation plus étendue, se produit souvent en parallèle avec le syndrome de la douleur aiguë. En règle générale, la nature douloureuse de la douleur augmente avec la progression de la maladie sous-jacente, contre laquelle elle est apparue. La particularité de la douleur douloureuse est la complexité du diagnostic et de la détermination des causes qui ont provoqué son apparition..
    • Chronique Apparaît après un certain laps de temps. Cela peut tourmenter une personne pendant des semaines, voire des mois. Le plus souvent, ils parlent du développement d'un processus inflammatoire étendu de diverses localisations.

    De plus, la douleur dans le domaine du SCT peut être:

    • Somatique. Les dommages aux ligaments, tendons, articulations et tissus osseux provoquent ce type de douleur. Dans ce cas, le patient ressent une douleur douloureuse dans la région de la cuisse, qui peut être sourde ou plus aiguë. Il est souvent impossible de localiser l'emplacement du syndrome douloureux.
    • Névralgique. Apparaît dans un contexte de dommages aux fibres nerveuses. Il semble à la personne que c'est la hanche qui fait mal, malgré l'absence de pathologies évidentes dans cette partie du corps.
    • Cutané. Le type de douleur le plus court dans la cuisse qui survient à la suite de dommages aux terminaisons nerveuses situées à la surface de l'épiderme. Ce type de douleur disparaît dès que le facteur irritant (traumatique) cesse d'exercer son effet sur la peau..

    Tout type de douleur dans la cuisse peut s'accompagner de symptômes concomitants: mobilité articulaire limitée, sensation de picotement, engourdissement, chair de poule, sensation d'instabilité articulaire.

    Caractéristiques de la douleur de diverses localisations

    Comme vous l'avez déjà compris, la douleur dans la jambe peut avoir non seulement une origine différente, mais aussi une localisation. Le plus souvent, la douleur survient dans la jambe:

    • De la hanche au genou. Une personne éprouve des symptômes désagréables non seulement dans la région fémorale et inférieure, mais également dans la région de l'aine. Souvent, la douleur se propage à la région lombaire. Assez souvent, un syndrome de douleur similaire est observé chez les femmes et les filles pendant les menstruations.
    • De la hanche au pied. Dans la plupart des cas, elle est aiguë, irradiant vers la région lombaire. Il semble à une personne qu'un nerf pincé ou une luxation grave s'est produite. La douleur s'aggrave lors des mouvements.
    • Au repos. En aucun cas, des douleurs à la cuisse ne surviennent toujours pendant l'effort. Certains patients se plaignent d'une douleur accrue au repos (par exemple, lorsqu'ils sont allongés sur le côté gauche ou le dos). Les compagnons fréquents de cette forme de douleur sont une sensation d'engourdissement dans les jambes, ainsi qu'une sensation de "brûlure" dans les muscles. Dans le même temps, une personne peut calmement faire des mouvements élémentaires - se courber, s'accroupir, sans ressentir de sensations désagréables.
    • Dans la cuisse gauche ou droite. L'une des raisons ci-dessus peut être causée. Dans 95% des cas, la douleur fait mal et s'intensifie avec le temps. Une personne éprouve un inconfort évident non seulement pendant les mouvements, mais aussi au repos.

    Douleur à la hanche (vidéo)

    Que faire si l'articulation de la hanche fait mal? Conseils d'Elena Malysheva et d'autres spécialistes du programme «Vivre en bonne santé».

    Douleurs aux cuisses en marchant: pourquoi cela se produit?

    La plupart des patients, venus chez le médecin, se plaignent de douleurs à la cuisse en marchant. Les facteurs suivants peuvent provoquer des sensations désagréables de cette localisation pendant le mouvement:

    • Problèmes articulaires de la hanche
    • blessures aux tendons musculaires;
    • violations de la structure du fémur;
    • dommages aux terminaisons nerveuses situées dans cette zone du membre inférieur.

    Dans certains cas, les varices, la thrombophlébite et d'autres problèmes avec les vaisseaux sanguins peuvent provoquer des douleurs de cette localisation..

    Les maladies auto-immunes et la perméabilité vasculaire altérée des membres inférieurs sont des causes rares de douleur dans la cuisse.Il est assez simple de déterminer la nature «vasculaire» de la douleur: douleur dans la cuisse avec des varices le long de la veine, tandis que la douleur fait mal. Dès qu'une personne commence à marcher, la nature de la douleur change dans la plupart des cas en pulsation. La thrombophlébite provoque l'apparition d'une douleur modérée, qui peut s'intensifier lorsqu'une personne marche. En plus de la douleur dans la cuisse, le patient s'inquiète de: fièvre (locale ou étendue), rougeur au site de l'inflammation, gonflement du membre inférieur.

    Diagnostique

    Étant donné que la douleur dans la cuisse peut être causée par des dizaines de raisons diverses, un diagnostic approfondi doit être posé. Un programme d'examen complet individuel doit être développé pour chaque patient, en fonction de: la nature de la douleur, la localisation, les symptômes concomitants, l'âge du patient, etc..

    Les méthodes de diagnostic les plus informatives:

    • IRM S'il est établi que la douleur n'est pas causée par un traumatisme ou des dommages à cette zone, et qu'elle est associée à une douleur dans la région lombaire, la première chose que le patient est affecté à l'imagerie par résonance magnétique de la colonne vertébrale, de la hanche.
    • Recherche vasculaire. Le plus souvent, une étude dopplerographique des vaisseaux des membres inférieurs est réalisée, ce qui permet d'évaluer l'état du système vasculaire et d'identifier les pathologies existantes (y compris des maladies courantes telles que les varices ou la thrombophlébite).
    • Recherche des réflexes tendineux, électromyographie. Méthodes de recherche spéciales pour évaluer l'activité des ligaments et des fibres musculaires.
    • Analyses cliniques et immunologiques générales, biochimie. Ils vous permettent de tirer des conclusions sur la présence d'un processus inflammatoire dans le corps, de confirmer ou de réfuter les causes de la douleur à la hanche, déterminées à l'aide d'autres méthodes de recherche.

    Le plus souvent, des spécialistes tels qu'un traumatologue, un chirurgien ou un thérapeute sont impliqués dans le diagnostic de la douleur à la hanche..

    Les principales méthodes de traitement

    Toutes les mesures médicales et la pharmacothérapie sont prescrites après avoir obtenu des résultats de recherche fiables et posé un diagnostic précis..

    Avec un syndrome douloureux prononcé, des méthodes de traitement symptomatiques sont tout d'abord recommandées au patient, dont le but principal est l'élimination rapide d'un syndrome douloureux intense. À cette fin, le médecin peut recommander l'utilisation d'analgésiques modernes (généralement sous forme d'injection).

    Douleur de hanche dans une hernie intervertébrale? Le blocus à base de novocaïne dans le domaine du pincement du nerf sciatique viendra à la rescousse.

    Par la suite, le patient peut être recommandé:

    • Traitement avec des anti-inflammatoires. Ces dernières années, les médicaments dits non stéroïdiens (Diclofénac, Indométhacine, etc.) se sont répandus. Dans les cas les plus graves de douleur aiguë prolongée, des stéroïdes tels que la cortisone peuvent être utilisés..
    • L'utilisation de relaxants musculaires. Ils permettent de soulager les spasmes musculaires et tendineux qui se produisent en réponse à toute douleur. En cas de nerfs pincés dans la région lombaire, les spasmes musculaires aggravent la situation, entraînent une douleur accrue. Les myorelaxants améliorent également la circulation sanguine et aident à éliminer les poches (le cas échéant)..
    • Réception des chondroprotecteurs. Utilisé pour le traitement et la prévention des maladies "articulaires", améliore le trophisme sur le site du processus pathologique.
    • Le cours des préparations vitaminées. Une quantité suffisante de micro et macro éléments nécessaires dans le corps, ainsi que des vitamines de tous les groupes, améliore l'état général du corps, réduit la gravité du processus inflammatoire, empêche le développement de pathologies, aide à récupérer plus rapidement après une blessure. Les complexes de vitamines sont une composante essentielle du traitement des maladies qui causent des douleurs dans l'articulation de la hanche.
    • Prendre des médicaments à effet diurétique. Aider à se débarrasser de l'enflure sur le site du processus pathologique.
    • Le cours de la thérapie manuelle. Il peut être recommandé pour pincer le nerf sciatique, avec d'autres pathologies de la colonne vertébrale.
    • Thérapie par l'exercice. Un ensemble spécial d'exercices thérapeutiques permet d'améliorer les processus de circulation sanguine au niveau du site de la lésion, d'augmenter la mobilité articulaire, de développer l'appareil musculaire après une blessure, de renforcer les groupes musculaires «nécessaires».
    • Physiothérapie. Il vous permet d'atteindre une meilleure santé, d'augmenter l'efficacité du traitement principal. En plus de la physiothérapie, la thérapie des sangsues et l'acupuncture sont souvent utilisées..

    Conseils de médecine traditionnelle

    Si la douleur à la hanche s'est produite pour la première fois, vous pouvez recourir à la médecine traditionnelle et essayer de vous débarrasser de l'inconfort de l'articulation de la hanche. Que peut-on utiliser?

    • Graisse. Appliquez une petite bande de produit naturel sur une articulation douloureuse et enveloppez-la avec un bandage serré. Après un certain temps (5-8 heures), la graisse s'amincit. Dès que cela se produit, remplacez l'ancienne pièce par une nouvelle. Appliquer des applications thérapeutiques jusqu'à ce que la douleur à la cuisse soit complètement soulagée.
    • Compresse de poivre. Utilisé pour les douleurs douloureuses à la cuisse. Ce qui est requis? Une paire de gousses de piment fort, jus d'oignon, jus de plantain, graisse intérieure. Faites tourner le poivron dans un hachoir à viande, ajoutez 20 ml de jus de plantain et 100 ml de jus d'oignon fraîchement pressé. Mélanger le mélange résultant avec une petite quantité de graisse. Pour appliquer, utilisez un mélange légèrement chauffé, en le frottant avec une tache douloureuse et en enveloppant soigneusement la cuisse avec un chiffon chaud.
    • Pommade à la moutarde. Une excellente façon de gérer la douleur à la hanche. Pour préparer la pommade, vous aurez besoin: d'un verre de sel,? des verres de moutarde et du kérosène. En mélangeant ces composants, préparez une pommade avec une consistance similaire à la crème sure épaisse. Utilisez un agent de friction pour les articulations douloureuses avant le coucher.

    Des méthodes alternatives de traitement seront un bon ajout à la pharmacothérapie principale prescrite par le médecin traitant.Si les mesures thérapeutiques à domicile n'apportent pas de soulagement, la douleur dans la cuisse peut être causée par des maladies et des pathologies graves. Vous ne pouvez vous débarrasser de ces douleurs qu'en éliminant la cause de leur apparition. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible pour le diagnostic et la nomination d'un traitement efficace.

    S'il y a une douleur dans la cuisse, alors la journée est désespérément gâchée. Elle interfère avec la marche, elle interfère avec la position assise, elle interfère avec le mensonge. Mais pourquoi la jambe fait-elle mal? Que signifie la douleur douloureuse à la hanche et pourquoi est-il le plus souvent nécessaire d'appeler une ambulance pour une douleur aiguë? Quand dois-je aller chez le médecin? Pour répondre à la dernière question, vous devez d'abord évaluer l'ampleur de l'incident. Et pour cela, vous devez déterminer où et comment la jambe fait mal..

    Douleur en marchant

    De tels sentiments peuvent être causés par:

    • Fracture. Une fracture du cou ou de la hanche est considérée comme l'une des fractures les plus difficiles, pire que les talons et les genoux. Avec une telle fracture, le patient ressent une douleur très forte et aiguë dans la cuisse, ne peut pratiquement pas marcher. Il a un besoin urgent de soins médicaux.
    • Entorses, ecchymoses, autres blessures. Les blessures sont fréquentes et, lors de la marche, leur effet est ressenti le plus fortement. La douleur après une blessure est généralement terne, s'aggrave et commence à palpiter en marchant. Parfois, il y a une douleur tirante dans la cuisse.
    • L'arthrite, l'arthrose aux premiers stades ne se manifestent que lors de la marche. Le patient se fatigue plus rapidement, après avoir marché dans la hanche, il y a une douleur douloureuse.
    • Le stade précoce de la bursite ne se manifeste parfois également qu'avec des mouvements actifs. Après une courte course ou une longue marche, une personne se retrouve soudainement dans une vive douleur brûlante dans le fémur.

    Dans la cuisse et l'aine

    Habituellement, ce symptôme signifie:

    • Coxarthrose. Avec cette maladie, la douleur se forme dans l'aine et donne à la cuisse ou aux deux cuisses. Douleur - «rupture», augmente sur plusieurs semaines avec le mouvement. Passe si vous offrez la paix au patient. Pendant les accès de mouvement, les jambes sont très limitées.
    • Nécrose aseptique de la tête osseuse. Cette maladie est symptomatique très similaire à la coxarthrose, mais la douleur devient insupportable en quelques jours, pas en quelques semaines.
    • Arthrite. Dans les cas avancés, l'arthrite se manifeste par de la douleur, qui se propage à d'autres parties du corps, y compris l'aine. Il se manifeste de jour comme de nuit, au repos comme pendant l'effort. Une douleur intense peut être douloureuse ou brûlante.

    Douleur qui donne à la jambe

    Si l'inconfort commence avec le bas du dos, traverse la cuisse et descend plus loin dans la jambe - cela signifie que la cause est l'ostéochondrose ou une hernie de la colonne lombaire. Avec cette maladie, les nerfs de la colonne vertébrale inférieure sont pincés par un déplacement des vertèbres, une hernie ou une inflammation. Dans ce cas, la douleur alterne - elle peut être douloureuse, brûlante et soudainement traverser toute la jambe. En marchant, la condition s'aggrave - la douleur dans la jambe est clairement ressentie, de la hanche et en dessous.

    Dans la cuisse droite et la cuisse gauche

    Une douleur asymétrique (seulement dans une hanche) peut indiquer de nombreux problèmes possibles. Si vous jetez des maladies dans lesquelles la colonne vertébrale, l'aine, les genoux et d'autres parties du corps sont impliquées, la cause peut être:

    • Syndrome de piriforme Le muscle serre le nerf sciatique et envoie des signaux de détresse. La nature de la douleur est «nerveuse», forte, provoquant une faiblesse et un engourdissement du membre.
    • Radiculite. Lésions nerveuses, la nature de la douleur est aiguë.
    • Formations bonnes / malignes, métastases de la hanche. Le néoplasme agressif peut se développer rapidement, serrant les tissus et les nerfs. Le patient ressent en même temps un syndrome douloureux pressant et douloureux de jour comme de nuit, avec exercice et au repos.
    • Lésions, lésions des nerfs, des tissus osseux et musculaires, des vaisseaux sanguins. Les sensations désagréables peuvent varier sur un grand rayon.

    Regardez la vidéo sur la douleur à la hanche

    Douleur à l'arrière de la cuisse

    Des sensations désagréables, situées spécifiquement dans le dos, signifient très probablement une entorse banale ou une autre blessure. Dans ce cas, les sensations douloureuses sont des démangeaisons et importunes; récemment, une personne a effectué des exercices dans lesquels ses jambes étaient impliquées. S'il n'y avait pas de conditions préalables aux blessures, la cause peut être une protrusion de la colonne lombaire - un nerf pincé dans le bas du dos se donne un seul symptôme. Les douleurs sont aiguës et sévères, accompagnées d'une faiblesse dans la jambe..

    Cuisse intérieure et extérieure

    Si la partie intérieure ou extérieure de la cuisse souffre, les principales raisons seront les suivantes:

    • Surtension. La faiblesse et le syndrome de douleur légère surviennent lorsqu'une personne a fait trop d'exercices. Le plus souvent, ils sont à blâmer. Si la douleur survient après l'exercice et ne disparaît pas pendant 4-5 jours, il peut y avoir une rupture musculaire.
    • Blessures musculaires.
    • Rhumatisme, arthrite. Dans ces cas, la hanche elle-même fait mal, mais un inconfort peut survenir à l'intérieur ou à l'extérieur. La nature de la douleur est la même que pour la hanche dans son ensemble.
    • Goutte. L'accumulation d'acide lactique musculaire après l'exercice peut provoquer une sensation de brûlure dans le tissu musculaire.
    • Maladie veineuse. Les varices, par exemple, peuvent provoquer des douleurs d'un seul côté de la cuisse. Les sensations désagréables sont douloureuses, non transitoires, intensifiées avec une charge intense.
    • Névralgie. Avec une lésion nerveuse, les symptômes peuvent être très différents, ainsi que la douleur. Seul un médecin peut confirmer ou infirmer la névralgie.

    Cuisse avant

    Cette douleur a plusieurs maladies qui lui sont propres:

    • Muscle hypertonique. Si les nerfs de la colonne vertébrale sont pincés, les muscles de l'avant de la cuisse peuvent être dans un état de tension constante, ce qui entraîne des sensations de combat comparables à un effort excessif constant. Parfois, le patient ne peut pas localiser la douleur, sa plainte est «une jambe fait mal dans la région de la hanche».
    • Méralgie paresthésique. Il se manifeste par une douleur sourde à l'avant de la cuisse. Renforce si vous tirez la jambe pliée vers l'estomac.
    • Syndrome du muscle iliao-lombaire. Avec cette maladie, le muscle est constamment tendu, comme avec l'hypertonie. Manifestations similaires - surmenage de la douleur.

    Douleur dans les tissus mous de la cuisse

    Un tel symptôme peut être causé à la fois par les pathologies de la cuisse elle-même et par des maladies systémiques:

    • Blessures, ecchymoses. Douleur douloureuse causée par un coup porté aux tissus mous.
    • Sarcome, autres néoplasmes dans les tissus mous. La tumeur exerce une pression sur les muscles et autres structures.
    • Goutte. Si l'acide lactique et d'autres déchets musculaires s'accumulent dans le corps, la cuisse peut tomber malade n'importe où - à l'avant, à l'arrière et sur les côtés. Le patient sent un feu liquide se propager sur les tissus mous.
    • Maladies des veines et autres vaisseaux, maladies des nerfs et des muscles. Les varices, la névralgie, la myopathie peuvent «tirer» dans n'importe quelle partie du corps, et la cuisse ne fait pas exception. La nature de la douleur dépend de la pathologie.

    Quand et chez quel médecin aller?

    Étant donné que la douleur dans la cuisse peut être la cause d'une maladie grave, vous devez consulter un médecin lorsqu'elle apparaît. Il vaut mieux être en sécurité que de courir chez les médecins plus tard. Médecins à contacter:

    • Thérapeute. Jack de tous les métiers, qui conseillera et enverra au bon spécialiste si nécessaire.
    • Traumatologue. Si la douleur a été précédée d'une blessure, vous pouvez vous rendre immédiatement chez lui.
    • Chirurgien. Très probablement, le thérapeute lui enverra le patient. Le chirurgien comprendra les causes de la douleur, prescrira les examens et les traitements nécessaires.
    • Orthopédiste. Il est logique d'aller vers lui s'il y a une violation dans le développement du système musculo-squelettique.
    • Neurologue, oncologue, cardiologue. La consultation de ces médecins peut être utile dans certains cas..

    Si vous ne savez pas qui contacter, parlez-en à votre thérapeute..

    Méthodes de diagnostic

    Parmi les méthodes obligatoires - anamnèse, examen, test sanguin. Les médecins utilisent souvent la palpation pour ressentir une douleur. Après ces procédures, le médecin peut décider quoi faire ensuite. Certains patients ont besoin d'une tomodensitométrie et d'une IRM, certains nécessitent une échographie et une radiographie, d'autres doivent passer d'autres tests. Habituellement, la liste des méthodes se termine ici, si la maladie n'est pas très exotique ou secrète..

    Comment soulager la douleur?

    Que faire si la hanche fait mal? Si la douleur est très intense, vous devez appeler d'urgence une ambulance - cela vous aidera à éliminer l'inconfort et à vous emmener à l'hôpital. Les premiers soins consistent à assurer le reste d'un membre malade et à prendre des analgésiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofenac par exemple) sont bien adaptés. Pour les blessures, il existe des recommandations distinctes - avec une ecchymose ou une entorse, une compresse froide peut être appliquée sur le point douloureux, en cas de fracture, l'articulation touchée doit être fixée (appliquer une attelle). Vous ne devriez pas utiliser de remèdes populaires pour soulager la douleur - pour la plupart, ils sont inefficaces. La cuisse est une structure corporelle relativement protégée, mais même elle peut être attaquée au sens littéral et figuré. Un mal de cuisse donne beaucoup de mal à une personne, donc plus tôt il commence le traitement, mieux c'est pour elle. La douleur peut être un signe avant-coureur à la fois de maladies «mineures» et de cancer au dernier stade, donc si votre hanche vous fait mal, ne remettez pas à aller chez le médecin.

    Comment oublier la douleur dans les articulations et la colonne vertébrale?

    • La douleur limite vos mouvements et épanouit votre vie?
    • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et de la douleur systématique.?
    • Vous avez peut-être essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades?
    • Les gens ont appris une expérience amère pour traiter l'utilisation des articulations... >>

    Lire l'avis des médecins sur cette question

    Beaucoup de gens, quels que soient leur âge et leur sexe, se plaignent de douleurs à la cuisse en marchant. Les causes des sensations peuvent affecter les muscles, les racines nerveuses, les articulations ou les os, de sorte que le diagnostic de la douleur est complexe. Les douleurs aiguës ou chroniques, musculaires ou articulaires sont un signe de problèmes qui peuvent se développer si vous n'y prêtez pas attention. Dans certains cas, la douleur dans la cuisse qui donne à la jambe est un signal de problèmes qui, à première vue, ne sont pas liés à cette partie du corps. Pour ces raisons, le diagnostic est réalisé de manière globale et identifie la source la plus probable de ces sensations.

    Les causes

    La douleur à la hanche affecte souvent l'articulation de la hanche, les nerfs ou les muscles. Si le patient a une telle condition, une consultation d'un médecin est nécessaire pour identifier les causes.

    Tranchant

    La douleur dans la cuisse provoque non seulement des maladies, mais aussi des blessures et des malformations congénitales.

    L'apparition d'une douleur aiguë ou aiguë sévère dans la jambe de la hanche est due à plusieurs raisons:

    • traumatisme
    • terminaisons nerveuses pincées;
    • avec hernie discale;
    • blessures articulaires de la hanche;
    • maladie congénitale - dysplasie.

    Selon qu'il y ait un inconfort dans l'articulation de la hanche ou s'il apparaît dans le muscle, le médecin diagnostiquera la cause exacte et prescrira un traitement.

    En cas de traumatisme, les tissus musculaires, les tendons et le cartilage sont plus souvent endommagés (tendinite et inflammation des tendons se produisent souvent comme complication); dans de tels cas, une sensation désagréable affecte souvent la jambe. Lorsque les articulations sont affectées, les sensations s'intensifient à mesure que les processus destructeurs augmentent..

    Stupide

    Des sensations de cette nature sont souvent un signe d'arthrose ou de hernie: le médecin établit un diagnostic précis, guidé par des détails supplémentaires du tableau clinique. Ces sensations peuvent apparaître avec un œdème tissulaire, des crampes musculaires ou une surcharge..

    La douleur à la jambe de la hanche au genou indique la manifestation d'une coxarthrose, et dans la partie interne du membre, elle peut être causée par une crampe ou même une bursite de l'articulation de la hanche. Les causes les plus dangereuses de plaintes d'un tel inconfort dans les fesses et le fémur sont l'arthrose, les maladies infectieuses, le cancer.

    Tirant

    Si vous ressentez une douleur tirante et brûlante dans la cuisse et la fesse droite ou gauche, le muscle à l'avant ou à l'arrière, le syndrome du muscle piriforme, ainsi que la polymyalgie de type rhumatoïde, en devient plus souvent la cause. Lorsqu'un muscle est endommagé, le symptôme augmente, car les mouvements entraînent des terminaisons nerveuses pincées. La polymyalgie commence par un frisson qui finit par devenir tirant, une sensation de brûlure apparaît. Cette dernière se produit avec une sciatique: la sensation se propage jusqu'au genou.

    Important! Blessures musculaires, dommages aux articulations, cartilage - cela conduit à des douleurs de traction à l'avant de la cuisse ou à l'intérieur.

    Quel médecin contacter et comment être traité

    Lorsqu'un syndrome douloureux apparaît dans la jambe droite, la jambe gauche ou les hanches, le traitement vise à éliminer la cause de la sensation. La présence de tels symptômes affectant les muscles ou les articulations nécessite une visite chez le chirurgien, l'orthopédiste ou le traumatologue si la cause est un dommage physique. Avec un examen détaillé, vous devez contacter un rhumatologue, un neurologue qui établira la possibilité d'un syndrome de pincement des nerfs et un oncologue. Le dernier médecin détectera le cancer, le cas échéant.

    Médicament

    Quelle que soit la cause de la douleur, vous devez éliminer ce syndrome avec les AINS..

    Le choix du médicament dépend de la cause de l'apparition de la douleur. Un certain nombre d'analgésiques sont prescrits pour éliminer la sensation qui interfère avec la vie normale, les analgésiques les arrêtent.

    Pour l'inflammation de l'articulation ou des tendons de la hanche, le médecin prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens et si la douleur est causée par un traumatisme (fracture, luxation), le traitement médicamenteux est complété par l'application d'une attelle pour le premier cas et la pose de l'articulation dans le second.

    Avec la coxarthrose (un type d'arthrose qui affecte localement l'articulation de la hanche), des chondroprotecteurs, des relaxants et des médicaments hormonaux sont prescrits. Les analgésiques comprennent le Diklak, l'ibuprofène, l'Ortofène, ils soulagent également l'inflammation. Les chondroprotecteurs comprennent le rumalon, la chondroïtine et la glucosamine. Les relaxants musculaires comme Sirdalud ou Midokalm sont utilisés pour les douleurs musculaires.

    Méthodes chirurgicales

    L'intervention chirurgicale est utilisée pour les blessures et pour les processus destructeurs graves affectant l'articulation. Si la douleur est causée par une fracture ou une luxation, les méthodes chirurgicales doivent corriger l'os ou le guérir. Dans le premier cas, la procédure est effectuée manuellement, dans le second, il est nécessaire d'imposer un plâtre ou un pneu. Si elle est causée par une coxarthrose du dernier stade, elle est éliminée au moyen de médicaments et l'articulation elle-même, si elle est complètement détruite, se transforme en prothèse.

    Traitement avec des remèdes populaires

    Le plus souvent, l'inconfort dans une telle partie du corps provient de la coxarthrose, et la maladie peut être guérie par des remèdes populaires.

    Il s'agit notamment des méthodes suivantes:

    • bains aux branches de pin, sel de mer (1 kg), ajout de miel (2 cuillères à soupe) et topinambour. Après avoir pris un bain, une compresse de saindoux doit être appliquée sur la zone affectée. Le cours de traitement dure 12 jours;
    • des feuilles de chou au miel sont également utilisées: le produit est efficace pour l'arthrose, les maladies rhumatoïdes et la goutte, soulageant l'inflammation et l'inconfort;
    • pour les douleurs dans le haut de la cuisse, une pommade de 200 g des racines du péritoine avec 400 g de graisse intérieure est utilisée par derrière. Le mélange doit être bouilli pendant 5 minutes et refroidir. La pommade résultante est frottée sur la peau pour soulager le syndrome et aider l'articulation;
    • infusions de lilas avec de la vodka aide (insister sur 50 g de feuilles avec 400 g de vodka pendant 1,5 semaines, puis filtrer et utiliser 50 gouttes à l'intérieur avant de manger).

    Vidéo

    Pour en savoir plus sur les causes de la douleur à la hanche et les méthodes de traitement, voir cette vidéo:

    résultats

    La sensation de douleur dans la partie supérieure de la cuisse derrière ou devant la partie inférieure, une cuisse ou lorsque les sensations se propagent en dessous est un phénomène qui peut être causé par diverses maladies, de la fracture et l'entorse à la coxarthrose et la tumeur. Il est impératif de diagnostiquer le problème à temps en contactant un médecin pour éviter une détérioration irréversible..

    La douleur à la hanche est un problème grave et courant chez les personnes d'âges différents. Certaines raisons sont les plus typiques pour les jeunes (blessures sportives, arthrite infectieuse), l'autre groupe (arthrose déformante, processus auto-immuns) - pour les personnes âgées et séniles. La douleur à la hanche est associée à de nombreux autres signes, ce qui vous permet de diagnostiquer et de prescrire correctement un traitement efficace..

    Dans la plupart des cas, il est nécessaire non seulement de consulter un médecin, mais également un examen de laboratoire et instrumental, pour établir la cause spécifique du syndrome douloureux. Dans ce cas, le traitement de la douleur à la hanche sera beaucoup plus facile et plus efficace..

    Pourquoi la douleur survient-elle?

    Les raisons qui provoquent des douleurs à la hanche sont assez diverses. L'articulation de la hanche est la plus grande articulation du corps humain, reliant les os de l'anneau pelvien en un seul ensemble. Dans cette région anatomique se trouve non seulement l'articulation elle-même, mais aussi les tendons, les gros troncs vasculaires et nerveux, divers groupes musculaires qui assurent le mouvement et l'apport sanguin dans toute la jambe. Les dommages à l'une de ces structures provoquent des douleurs à la hanche.