Douleurs pelviennes: 18 causes possibles

  • Réhabilitation

L'article présente visuellement 18 conditions du corps qui provoquent des douleurs dans la région pelvienne - de l'inoffensif à la mort. Les causes possibles de la douleur et les méthodes de traitement de diverses maladies correspondant à ces conditions sont indiquées..

La douleur pelvienne fait référence à toute douleur dans la région pelvienne - à un niveau inférieur au nombril. Ces douleurs peuvent être causées par de nombreuses maladies et affections du corps - des troubles digestifs et du syndrome du côlon irritable aux maladies mortelles. Nous considérerons 18 causes possibles de douleur dans la région pelvienne, et pour un diagnostic et un traitement appropriés, nous devrions consulter un médecin.

Douleur pelvienne: causes et traitement

Appendicite

L'appendicite est une inflammation de l'appendice, un tube s'étendant du côlon. Les symptômes de l'appendicite comprennent des douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen droit, des vomissements et de la fièvre. Si vous avez ces symptômes, appelez une ambulance. L'appendice infecté doit être retiré chirurgicalement, sinon il finira par éclater, l'infection se propagera dans la cavité abdominale, ce qui peut entraîner des complications potentiellement mortelles.

Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable (IBS) est un trouble digestif chronique qui provoque des douleurs à l'estomac répétées, des ballonnements, des crampes et de la diarrhée ou de la constipation. Les médecins ne savent pas pourquoi le SCI survient, mais il existe des moyens d'éliminer les symptômes - altérations alimentaires, réduction du stress, médicaments pour traiter la diarrhée ou la constipation.

Ovulation douloureuse

Si vous ressentez des douleurs dans le bas de l'abdomen au milieu du cycle, cela peut être un signe d'ovulation - l'ovule quitte l'ovaire avec une petite quantité de liquide et de sang, ce qui peut irriter la muqueuse abdominale. La douleur peut être répétée de mois en mois, n'est le signal d'aucune maladie et disparaît généralement en quelques heures.

PMS (syndrome prémenstruel)

Les signes du syndrome prémenstruel peuvent être des sautes d'humeur, une augmentation de l'appétit, des douleurs abdominales ou du bas du dos, des maux de tête, des seins douloureux, de l'acné. Le SPM peut être causé par des changements hormonaux et le stress, un mode de vie sédentaire et un manque de vitamines peuvent exacerber les symptômes. Si le SPM interfère avec vos activités quotidiennes, consultez votre médecin. Les changements de style de vie ainsi que certains médicaments peuvent réduire les symptômes..

Les lignes colorées sur le graphique du cycle menstruel montrent les changements hormonaux au cours du cycle (changements quantitatifs de quatre hormones - œstrogène, progestérone, hormone folliculo-stimulante et hormone lutéinisante).

Crampes menstruelles (crampes)

Chaque mois, une nouvelle muqueuse apparaît dans l'utérus - l'endomètre, où l'embryon peut être implanté et se développer. Si la grossesse ne se produit pas, l'endomètre s'effondre et quitte le corps pendant les menstruations. Des crampes menstruelles peuvent survenir lorsque l'utérus se contracte pour aider à libérer le sang. Les crampes sont généralement ressenties dans le bas de l'abdomen ou dans le dos et durent de un à trois jours. Les réchauffements et les analgésiques aident les crampes.

Grossesse extra-utérine

Une grossesse extra-utérine est une situation potentiellement mortelle qui nécessite des soins médicaux immédiats. Elle survient lorsque l'embryon est implanté et commence à se développer quelque part à l'extérieur de l'utérus, généralement dans la trompe de Fallope. Les symptômes comprennent des douleurs pelviennes ou des crampes sévères (en particulier d'un côté), des saignements vaginaux, des nausées et des étourdissements. Ces symptômes nécessitent une attention médicale urgente..

Maladie inflammatoire pelvienne

L'une des complications les plus graves des maladies sexuellement transmissibles (MST) est la maladie inflammatoire pelvienne (MIP). Cette maladie infectieuse peut entraîner des dommages irréversibles à l'utérus, aux ovaires et aux trompes de Fallope (ce dernier est représenté sur la figure, gonflé et rouge) et est la principale cause (mais évitable) d'infertilité chez la femme. Les symptômes comprennent des douleurs abdominales, de la fièvre, des pertes vaginales inhabituelles et des douleurs pendant les rapports sexuels ou la miction. VZOT est traité avec des antibiotiques et, dans les cas graves, avec une intervention chirurgicale.

On sait qu'à un certain moment du cycle menstruel, un follicule mature éclate et libère un ovule (ovulation). Mais parfois, le follicule ne s'ouvre pas et ne libère pas l'œuf, ou le libère, mais se referme, gonfle de liquide et forme un kyste ovarien. En règle générale, un tel kyste est inoffensif et disparaît tout seul, mais un gros kyste peut entraîner des douleurs dans la région pelvienne, des mictions fréquentes et une augmentation du poids corporel. Un kyste ovarien peut être détecté par un examen gynécologique ou par échographie.

Fibrome utérin


Le fibrome est une tumeur bénigne qui se produit dans la paroi de l'utérus. Le fibrome utérin survient chez les femmes âgées de 30 à 40 ans et ne pose généralement aucun problème. Cependant, certaines femmes atteintes de fibromes utérins peuvent ressentir une pression pelvienne et des douleurs, des douleurs au bas du dos, des menstruations abondantes, des relations sexuelles douloureuses ou des problèmes de conception d'un bébé. Dans de tels cas, le médecin peut suggérer des options de traitement..

Endométriose

Chez certaines femmes, les cellules de la couche interne de la paroi utérine (endomètre) se développent à l'extérieur de cette couche (endométriose). De telles excroissances peuvent se former sur les ovaires, les trompes de Fallope, la vessie, les intestins et d'autres parties du corps. Quand vient le temps des menstruations, ces excroissances sont détruites, mais ne peuvent pas quitter le corps.

Bien que l'endométriose soit rarement dangereuse, elle peut provoquer des douleurs pelviennes et des tissus cicatriciels, ce qui peut éliminer la possibilité d'une grossesse. Il existe des traitements pour l'endométriose, mais il y a des moments où le traitement n'est pas possible..

Infection urinaire

L'infection des voies urinaires (IVU) commence lorsque les microbes y pénètrent (dans des conditions normales, les voies urinaires sont stériles). Les infections urinaires peuvent causer des problèmes n'importe où dans les voies urinaires - dans l'urètre, la vessie et les uretères (aux reins). Les symptômes comprennent une pression dans le bassin inférieur, des mictions douloureuses et des mictions fréquentes.

Cette infection n'est généralement pas une maladie grave si elle est traitée rapidement. Mais lorsque l'UTI est lancée et se propage aux reins, elle peut entraîner des dommages irréversibles. Les signes d'infection rénale comprennent de la fièvre, des nausées, des vomissements et des douleurs d'un côté du bas du dos.

Pierres dans les reins


Les calculs rénaux sont des particules arrondies de sel et de minéraux qui sont sécrétées par l'urine. Ils peuvent être minuscules (sous forme de grains de sable) ou grands, de la taille d'une balle de golf. Lorsque les calculs se déplacent des reins vers la vessie, ils peuvent provoquer une douleur soudaine et atroce dans la région pelvienne. Dans ce cas, l'urine peut être rose ou rouge du sang. Consultez votre médecin si vous pensez avoir des calculs rénaux. La plupart des calculs sortent seuls du système urinaire, mais certains nécessitent un traitement.

La cystite interstitielle

La cystite interstitielle (CI) est une maladie chronique non infectieuse associée à une inflammation de la vessie. La cause est inconnue, elle est 10 fois plus fréquente chez la femme que chez l'homme. Les personnes atteintes de CI sévères doivent uriner plusieurs fois par heure. Les autres symptômes comprennent une pression et une douleur au-dessus de la zone pubienne, une miction douloureuse et des douleurs pendant les rapports sexuels. La CI est plus fréquente chez les femmes âgées de 30 à 40 ans. Bien que la CI ne soit pas traitable, il existe des moyens de soulager les symptômes..

Maladies sexuellement transmissibles


La douleur pelvienne peut être un signe avant-coureur de certaines maladies sexuellement transmissibles (MST). Deux des plus courantes sont la chlamydia et la gonorrhée (les agents pathogènes sont montrés sur la photo au microscope), ils sont souvent trouvés ensemble. Ils ne provoquent pas toujours de symptômes, mais lorsqu'ils le font, ce sont des douleurs pelviennes, des mictions douloureuses, des saignements entre les règles et des pertes vaginales anormales. Il est important de consulter un médecin dès que possible et de commencer le traitement pour prévenir les complications graves et éviter l'infection de votre partenaire.

Prolapsus pelvien

Au cours du vieillissement, de nombreuses femmes subissent un type de prolapsus des organes pelviens, lorsque l'un des organes, par exemple la vessie ou l'utérus, tombe dans une position inférieure. En règle générale, ce n'est pas un problème de santé grave, mais cela peut provoquer des troubles tels que la pression sur les parois du vagin, une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen, une gêne dans l'aine ou le bas du dos, des douleurs pendant les rapports sexuels. Les options de traitement vont des exercices spéciaux à la chirurgie.

Syndrome de congestion veineuse pelvienne

Les varices se produisent généralement dans les jambes (sur la photo - dans la partie supérieure de la cuisse), mais peuvent parfois se développer dans la région pelvienne lorsque le sang stagne dans les veines pelviennes, ce qui provoque un gonflement et une douleur. Cette condition est connue sous le nom de syndrome de congestion veineuse pelvienne. La douleur est généralement pire lorsque vous êtes assis ou debout, et lorsque vous vous allongez, le soulagement vient. Il existe des procédures minimalement invasives (c'est-à-dire qui provoquent moins d'interférences avec le corps que la chirurgie ouverte utilisée dans le même but) pour traiter le syndrome de congestion veineuse pelvienne.

Tissu cicatriciel

Si vous avez subi une chirurgie (photo) dans le bassin ou le bas-ventre, par exemple, une appendicite ou une césarienne, ou une infection dans cette zone, vous pouvez ressentir une douleur constante due aux adhérences - une sorte de tissu cicatriciel interne formé entre corps ou structures. Les adhérences abdominales peuvent provoquer des douleurs et d'autres problèmes en fonction de leur emplacement. Dans certains cas, les adhérences doivent être enlevées chirurgicalement.

Vulvodynia

La vulvodynie est une douleur chronique dans la vulve et le vagin qui n'a pas de cause connue. Elle peut être constante ou récurrente et est souvent décrite comme une sensation de brûlure, de picotement ou de douleur lancinante. Faire du vélo ou avoir des relations sexuelles peut intensifier la douleur. Dans ce cas, il n'y a pas d'inflammation. Le diagnostic de vulvodynie n'est établi qu'après exclusion d'autres causes de douleur. Les options de traitement vont des médicaments à la physiothérapie.

Douleur pendant les rapports sexuels

La douleur pendant les rapports sexuels (dyspareunie) peut être causée par de nombreuses maladies qui ont été discutées ci-dessus et dont la plupart sont traitables. Les autres causes de relations sexuelles douloureuses sont les infections vaginales ou une lubrification insuffisante..

Douleur pelvienne chronique

La douleur pelvienne chronique se produit sous le nombril et dure au moins 6 mois. Cela peut être si grave qu'il interfère avec le sommeil, la carrière et les relations avec les gens. La première étape pour se débarrasser de la douleur chronique est de consulter un médecin pour un diagnostic..

La plupart des maladies dont nous avons discuté ci-dessus répondent bien au traitement, mais parfois, même après avoir subi de nombreux tests et examens médicaux, la cause de la douleur pelvienne chronique reste un mystère. Dans ce cas, le médecin peut toujours vous aider à trouver un moyen de vous sentir mieux. publié par econet.ru.

Si vous avez des questions, posez-les ici.

P.S. Et rappelez-vous, juste changer notre consommation - ensemble, nous changeons le monde! © econet

Aimez-vous l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB:

La hanche sur la jambe droite et la douleur fait mal

Les causes de la douleur dans l'articulation de la hanche droite ne sont pas différentes des causes de la douleur dans l'articulation gauche. Il n'y a pas de maladies spécifiques spécifiques affectant sélectivement l'articulation de la hanche droite.

Les principales pathologies pouvant survenir avec des douleurs articulaires (à droite comme à gauche):

Les blessures et la coxarthrose "préfèrent" la localisation du côté droit, car pour la plupart des gens, c'est la jambe droite, ainsi que la main droite, qui sont les "principaux travailleurs": une personne repose principalement sur sa jambe droite en position debout, son pied droit frappe le ballon, etc. Avec ces affections, la lésion du côté droit est plus fréquente (bien que la localisation à gauche soit tout à fait possible).

Le traitement de la douleur dans l'articulation de la hanche à droite n'est pas différent de celui de la localisation gauche: il est prescrit par un médecin (arthrologue, traumatologue orthopédique, neurologue, chirurgien, oncologue ou autre), et l'étendue des mesures est déterminée par la nature de la maladie et sa gravité. Avec un traitement approprié en temps opportun, certaines maladies peuvent être éliminées assez rapidement, tandis que d'autres ne peuvent être soulagées qu'en supprimant les symptômes les plus douloureux..

Ci-dessous, nous parlerons des neuf causes les plus courantes de douleur dans l'articulation de la hanche droite, de leurs symptômes caractéristiques et des options de traitement..

Les blessures à la hanche surviennent souvent chez les athlètes: joueurs de football, skieurs, patineurs

Lorsque vous vous plaignez de douleurs dans l'articulation de la hanche chez des personnes de tout âge, il est d'abord nécessaire d'exclure les blessures. Il peut s'agir simplement d'une lésion des tissus mous de la cuisse ou d'une affection beaucoup plus grave - une fracture du col fémoral dans l'articulation de la hanche droite.

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

L'arthrose de la hanche (coxarthrose) est une maladie qui survient en raison de la destruction du cartilage articulaire avec déformation subséquente de la tête fémorale. La coxarthrose est la cause la plus fréquente de douleur dans l'articulation de la hanche droite (non liée à un traumatisme) chez les personnes d'âge moyen et les personnes âgées.

À gauche, une articulation de la hanche saine, à droite, la coxarthrose

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

L'ostéoporose est une maladie métabolique systémique dans laquelle il y a une diminution de la densité osseuse et une augmentation de leur fragilité.

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

L'arthrite est une inflammation de l'articulation et la bursite est une inflammation du sac articulaire. Leurs causes, symptômes et traitements sont similaires, donc ci-dessous nous parlerons de deux maladies à la fois.

Dommages au cartilage de la hanche dans la polyarthrite rhumatoïde

Bursite de la hanche

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

L'ostéochondrose est une maladie de la colonne vertébrale qui commence par une lésion du disque intervertébral et qui capture ensuite d'autres services. Lorsque les racines des nerfs rachidiens sont pincées, le syndrome dit radiculaire se produit, dont l'une des manifestations est un mal de dos qui s'étend jusqu'à la jambe (y compris l'articulation de la hanche).

Ostéocondrite de la colonne vertébrale. Les deux disques intervertébraux supérieurs sont sains, les deux inférieurs sont affectés

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

Les tumeurs peuvent apparaître dans l'articulation de la hanche droite, ou les tumeurs des régions voisines (avec cancer de l'utérus, ovaires, gros intestin) métastasent (relativement parlant, «se multiplient»)..

Différents emplacements du cancer

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

L'ostéomyélite est un processus purulent dans l'os et les tissus adjacents.

Le processus de développement de l'ostéomyélite osseuse

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

La maladie de Legg-Calve-Perthes - destruction osseuse non liée à une infection - affecte principalement les enfants et les adolescents.

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

Il y a beaucoup de raisons pour la douleur dans l'articulation de la hanche droite, et seul un médecin peut déterminer leur origine et également choisir le bon traitement. Si vous vous blessez, contactez un traumatologue. Pour une douleur qui n'est pas liée à un traumatisme, il est préférable de se rendre d'abord à un rendez-vous avec un thérapeute qui vous dirigera vers un spécialiste.

Mais l'automédication ne doit en aucun cas être effectuée - vous ne faites que retarder la maladie et reporter le début du traitement correct, qui doit être commencé dès que possible.

Auteur: Svetlana Agrineeva

La douleur à l'aine est un phénomène courant que chaque personne a vécu tout au long de sa vie. Les causes des signes de douleur à gauche ou à droite dans la région de l'aine sont nombreuses. S'il est plus facile d'identifier les causes et la relation pour les hommes, alors les femmes ont plusieurs fois plus de facteurs impliqués dans la douleur à droite ou à gauche dans la région de l'aine.

Si nous expliquons la condition du point de vue de l'anatomie, l'aine elle-même fait rarement mal, principalement les symptômes de la douleur proviennent des organes voisins. Si nous considérons le système musculo-squelettique, la douleur peut provenir du bas du dos ou de l'articulation créée par le péritoine et les hanches peuvent être affectées. Les muscles situés dans l'aine sont responsables de la flexion du corps, tirant les hanches vers l'aine. Par conséquent, la surcharge et les étirements peuvent être les causes du syndrome douloureux. Pour comprendre l'origine des symptômes, il faut considérer l'anatomie et la physiologie humaines.

La douleur à l'aine est d'intensité et de nature variables. Considérez les caractéristiques de la nature du syndrome dans diverses pathologies:

  1. La douleur aiguë chez les femmes se produit avec des processus inflammatoires dans les organes génito-urinaires. Il peut faire mal à droite ou à gauche dans l'aine avec une lithiase urinaire, une cystite aiguë et une inflammation des ganglions lymphatiques de l'aine. De plus, l'appendicite aiguë, caractéristique des femmes et des hommes, peut provoquer une douleur aiguë à droite. Si les symptômes s'intensifient lors de la marche, redonnez au bas du dos, à la jambe, alors vous pouvez soupçonner une arthrose et un pincement des nerfs. Dans de tels cas, les symptômes peuvent se propager sur les côtés, donner à la fesse et au dos..
  2. Une forte nature du syndrome douloureux survient avec l'appendicite, l'annexite aiguë et les abcès ovariens. Les néoplasmes oncologiques peuvent également comprimer les terminaisons nerveuses et provoquer des douleurs..
  3. Le dessin de la douleur à l'aine d'une femme est caractéristique d'une maladie chronique d'une femme. Autrement dit, les symptômes surviennent avec annexite, endométrite, endométriose.
  4. La douleur douloureuse se produit pendant les processus naturels - pendant les menstruations, la ménopause. De plus, le travail physique, les activités sportives entraînent l'apparition d'un syndrome douloureux douloureux, passant après quelques jours.

La douleur à l'aine provoque des blessures et leur nature dépend de l'étendue des blessures, de la présence de nerfs, de ligaments et d'os endommagés.

Après avoir étudié la plupart des conditions dans lesquelles la douleur à l'aine se produit chez les femmes, on peut conclure que la plupart des conditions ne sont pas typiques d'un homme. Ainsi, pendant la période «menstruelle» ou ménopause, la douleur n'est pas associée à des lésions anatomiques, leur apparence est affectée par des dysfonctionnements hormonaux du corps. De plus, pour la femme, les douleurs à droite sont plus caractéristiques, car il y a une annexe dans cette zone, et dans le mode de vie habituel, une grande charge est placée sur le côté droit du corps.

En plus des menstruations et de la douleur, pendant la grossesse ou la ménopause, des symptômes peuvent survenir lors des processus inflammatoires des organes génitaux féminins et des organes pelviens. Lorsqu'elle est exposée aux courants d'air, à l'hypothermie de l'abdomen, du bas du dos, la femme se caractérise par des douleurs et également par des maladies de l'utérus, et plus précisément, de ses appendices.

En cas d'annexite, de salpingoophorite ou de paramétrite, des douleurs aiguës ou de traction apparaissent dans le bas-ventre, entre les jambes dans la région génitale. Si le processus est unilatéral, les symptômes sont notés à droite ou à gauche dans l'aine, donnent à la jambe, mais il y a souvent des lésions bilatérales, ou la douleur se propage à d'autres parties du corps. L'inflammation est caractérisée par la présence d'autres symptômes:

  • une augmentation de la température corporelle, en réaction du corps à l'inflammation;
  • signes d'intoxication, c'est-à-dire maux de tête, faiblesse;
  • décoloration de l'urine.

La douleur à l'aine s'intensifie lors de la marche, la palpation de la zone affectée du corps. Un inconfort pendant les rapports sexuels est également noté. Le diagnostic des maladies des appendices est effectué à l'aide de tests généraux, de frottis gynécologiques et d'ultrasons. Pour le traitement, des agents locaux (bougies, bains), des antibiotiques et des antimicrobiens sont utilisés. Traitement de physiothérapie efficace.

Chez la femme, la douleur à l'aine est souvent associée à l'apparition d'un kyste ovarien. De plus, il peut survenir de n'importe quel côté et même donner au bas du dos. Un kyste pendant une longue période peut ne pas inquiéter, mais avec sa croissance ou sa rupture, des douleurs aiguës irradiant vers le bas de l'abdomen, entre les jambes et le bas du dos sont notées. Lorsque le kyste se rompt, il y a des signes de fièvre, une crise de douleur sévère, une diminution de la pression et des vomissements.

Le diagnostic est compliqué si un kyste ou une inflammation aiguë se déroule vers la droite, car il y a une annexe. Pour établir un diagnostic, une échographie est prescrite et ce n'est qu'après ses résultats que se pose la question de la nomination du traitement.

En outre, la douleur à l'aine chez les femmes en âge de procréer survient lors d'une grossesse extra-utérine. Ensuite, la nature de la douleur est des crampes, donne entre les jambes, dans le dos et l'estomac. Si des ruptures des trompes de Fallope se produisent, le syndrome gagne en force, ce qui conduit la femme à s'évanouir. Dans de telles situations, vous devez appeler d'urgence l'équipe d'ambulance.

Pendant la grossesse, une douleur légère ne signifie pas nécessairement des anomalies. L'utérus pendant la période de croissance fœtale est en pleine expansion, la femme prend du poids, des perturbations hormonales se produisent. Tous ces facteurs affectent la santé globale de la femme enceinte..

Si les symptômes surviennent au cours du dernier trimestre et que la douleur n'est pas grave, mais tirante, cela est dû au fait que les os se ramollissent avant l'accouchement, les ligaments sont étirés et l'utérus comprime les tissus environnants. Après l'accouchement, les symptômes disparaissent. Dans les situations où il y a une douleur intense à tout moment pendant la grossesse, vous devez consulter un gynécologue. Le risque de perte fœtale augmente et seul un médecin peut sauver une grossesse.

Pour qu'il n'y ait aucun écart pendant la grossesse, une femme se voit prescrire une gymnastique spéciale, un régime alimentaire, des examens et des tests réguliers. Vous ne pouvez prendre des analgésiques qu'après avoir consulté un médecin.

Le syndrome douloureux est caractéristique de nombreuses femmes avant ou pendant les menstruations. Il y a des douleurs de traction qui peuvent s'échapper dans la zone entre les jambes, le bas du dos et l'abdomen. Les symptômes sont plus caractéristiques des nullipares et des jeunes filles. Cette condition est appelée algoménorrhée. Les causes de l'algoménorrhée résident dans le manque d'hormones, qui sont reconstituées après le début des menstruations.

Lorsqu'il y a des douleurs de nature différente, aggravées par l'effort, la marche ou tout mouvement de la jambe, cela peut signifier une inflammation des articulations ou des muscles. Dans ce cas, la température n'augmente pas et d'autres symptômes n'apparaissent pas.

La douleur musculaire est caractéristique pendant le sport ou après l'exercice. L'acide lactique s'accumule dans les muscles, provoquant une douleur excessive en excès. La douleur dans l'aine et dans les muscles entre les jambes se produit avec des squats, des sauts ou des entorses. Si les symptômes persistent en quelques jours, il est recommandé de consulter un médecin. Une femme peut être à risque d'entorses ou de ruptures.

Les douleurs articulaires ne disparaissent d'elles-mêmes que si elles sont causées par des blessures mineures. Pour le corps féminin, il existe des groupes à risque de maladies articulaires:

  • en surpoids;
  • mode de vie sédentaire;
  • maladie métabolique;
  • grossesse et accouchement difficiles.

Les inflammations articulaires provoquent des blessures ou un manque d'hormones et de vitamines dans le corps. De plus, au cours du vieillissement, la nutrition osseuse est altérée, ce qui menace l'ostéoporose.

En général, on trouve le plus souvent l'arthrose, l'arthrite, l'ostéoporose affectant les articulations de la cuisse et de la hanche. Si des douleurs aiguës apparaissent, les pathologies des articulations et de la colonne vertébrale peuvent entraîner une atteinte nerveuse. Lorsque le nerf sciatique est altéré en raison d'une ostéochondrose ou de lésions de la colonne vertébrale, le syndrome douloureux irradie vers la région de l'aine à droite ou à gauche, dans la fesse et la jambe. Lorsque vous bougez votre jambe, la douleur s'intensifie et lorsque vous vous penchez, un «mal de dos» apparaît.

Les articulations de la hanche sont caractérisées par un diagnostic appelé coxarthrose. Avec lui, des symptômes de douleur du côté de la lésion sont observés, lorsque la marche s'intensifie, mais passe dans le temps. Avec une marche prolongée revient à nouveau. Au repos, les symptômes n'apparaissent pas..

Avec les pathologies de la colonne vertébrale, la symptomatologie s'étend également non seulement au bas du dos, mais aussi à l'aine, et donne à la jambe et à l'estomac. Cette condition est caractéristique d'une hernie dans le bas du dos ou d'un nerf pincé. Le traitement des maladies articulaires est effectué par un chirurgien orthopédiste, souvent une consultation d'un neurologue et d'un chirurgien est nécessaire.

Une hernie se produit non seulement dans la colonne vertébrale dans la région lombaire, mais aussi dans l'abdomen. Ces conditions sont appelées hernies ombilicales ou inguinales, selon l'emplacement. Une hernie provoque des douleurs, s'étendant à la jambe, au bas du dos, aggravées par l'effort (mouvements, soulever des poids). Un traitement chirurgical des hernies de l'aine est effectué, le retirant.

Afin de ne pas souffrir du syndrome de la douleur, vous devez surveiller l'aine, c'est-à-dire ne pas la surfusion, suivre les règles d'hygiène, protéger des blessures.

Selon les statistiques internationales, près de la moitié des femmes souffrent de douleurs pelviennes. Et parfois, il est très difficile de les localiser. Les symptômes peuvent être tels que vous devez vous tourner vers des spécialistes - un gynécologue, un urologue, un neurologue, un chiropraticien, un oncologue, un traumatologue, un rhumatologue, un hématologue, un chirurgien. La douleur dans les os pelviens peut être directe ou indirecte (conséquences de certaines maladies). Un diagnostic immédiat n'est pas possible..

Alors pourquoi les os pelviens font-ils mal aux femmes? Les causes de la pathologie dans ce domaine ont une origine différente:

  • gynécologique;
  • maladies du système urinaire;
  • violation du tractus gastro-intestinal;
  • maladies et pathologies du système musculo-squelettique;
  • maladies du système nerveux périphérique;
  • néoplasmes;
  • blessures diverses;
  • les infections.

Les sensations désagréables dans la partie pelvienne du système musculo-squelettique peuvent avoir une nature différente:

  • aiguë (réaction sensorielle à court terme en violation du corps);
  • chronique (persistante, récurrente).

Les causes de la douleur pelvienne aiguë chez les femmes peuvent être de nature gynécologique et non gynécologique (par exemple, maladies de l'appareil urinaire, du tractus gastro-intestinal). Elle peut soudainement survenir et dure environ une heure ou une journée entière. Elle s'accompagne de fièvre, de nausées, de vomissements, de saignements internes et externes. Avec une telle douleur, des soins d'urgence sont nécessaires..

La douleur pelvienne chronique peut avoir la même cause que la douleur aiguë. Ils se poursuivent au-delà de la période de guérison normale (au moins 6 mois), sont associés à une altération de l'activité des voies nerveuses et des centres qui contrôlent le flux des influx douloureux. Accompagné de lourdeur, de brûlures, de lancinements, de picotements, de courbatures. Pour les femmes souffrant de douleurs pelviennes chroniques, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • des sensations désagréables croissantes dans la région lombaire, l'aine, le bas-ventre, qui s'intensifient après un stress physique, psycho-émotionnel intense, un refroidissement; pendant le cycle menstruel;
  • dyspareunie (inconfort pendant les rapports sexuels).

Causes et symptômes de la douleur osseuse pelvienne (tableau 1)

Les causesManifestationsSymptomatologie
Maladies gynécologiques:
Douleur ovulatoireCycle menstruel, processus d'ovulationPlénitude et pression dans le bas-ventre
DysménorrhéeAvant la menstruation et son débutDouleur dans le bassin inférieur
Kyste folliculaireL'ovule ne sort pas du follicule mature pendant l'ovulationGêne aiguë dans les parties droite et gauche du bas-ventre, peut s'accompagner de saignements
Grossesse utérineÉtirement du péritoine viscéral, capsules ovariennes, contractions utérines, menace de fausse coucheManifestations douloureuses dans le bas-ventre
Grossesse extra-utérineAvant et après rupture de la trompe de FallopeDouleur pelvienne aiguë
Infections pelviennes (gonorrhée, chlamydia)Inflammation des ovaires et des trompes de FallopeDouleur aiguë et chronique dans la région pelvienne
Tumeurs utérinesÉtirement du péritoine de l'utérus, nécroseSensations désagréables au bas du bassin
Tumeurs ovariennesDistorsion, larmoiement, nécrose, saignementAugmentation de la douleur variable ou sévère, nausées, hypertrophie abdominale, vomissements, gonflement unilatéral du membre inférieur
Appendices utérinsLe flux sanguin veineux s'arrête, un gonflement apparaît, une nécroseDouleur croissante variable aiguë, irritation péritonéale, saignement intra-utérin
EndométrioseLes cellules de la couche interne de l'utérus se développent au-delà de ses frontièresSensations douloureuses tout au long du cycle mensuel, pendant les rapports sexuels, infertilité
EndométriteInflammation de la muqueuse interne de l'utérusFrissons, écoulement désagréable, douleur pelvienne
SalpingiteInflammation des trompes de FallopeDouleur sourde et douloureuse à l'aine, dans le vagin
Maladies non gynécologiques du système urinaire:
Infections des voies urinaires (cystite, pyélonéphrite)Inflammation de la vessie, dommages aux tissus des reins, du bassin et du caliceSensations désagréables dans le bas-ventre ou le bas du dos, fièvre, mictions fréquentes
Obstruction de l'uretèrePierre urétérale, caillot de sang, tumeurLa douleur se propage dans l'aine, le flanc latéral.
Abcès périnéphriquePoches de pus autour d'un ou des deux reinsFièvre, douleur unilatérale
Maladies non gynécologiques du tractus gastro-intestinal
Appendicite aiguëÉtirement de la cavité de l'appendice, nécroseDouleur aiguë - en fonction de la localisation de l'appendice
DiverticuliteMaladie inflammatoire de l'intestinDouleur aiguë et aggravante, nausées
Une occlusion intestinaleHématomes de la paroi, de l'intestin, de la hernie, des calculs biliairesColiques, vomissements, constipation
Hernie ombilicale inguinale, fémoraleSortie des organes de la cavitéDouleurs aiguës, piquantes, tirantes dans la région pelvienne
Syndrome du côlon irritableCrampes intestinales, diarrhée, constipationManifestations douloureuses semblables aux maladies gynécologiques

Souvent, les femmes ont des sensations désagréables dans la région des articulations de la hanche, se dégageant dans les os pelviens, associées à divers types de maladies du système musculo-squelettique.

Causes et symptômes de la douleur à la hanche (tableau 2)

CauseManifestationSymptomatologie
ArthriteInflammation articulaireDouleur à l'aine, à la cuisse, pire en marchant
Arthrite infectieuseElle est provoquée par la grippe, le staphylocoque, le streptocoque.Initialement, inconfort mineur dans l'articulation de la hanche, puis gonflement, immobilisation
Coxarthrose (arthrose déformante)Dommages articulairesDouleur dans les articulations, l'aine, pire en marchant
OstéoarthroseTous les composants de l'articulation sont détruits: cartilage, os sous-chondral, membrane synoviale, ligaments, capsule, muscle périarticulaireDouleur à l'aine, à l'extérieur et à l'intérieur des cuisses, dans le bas du dos, troubles de la marche, restriction des mouvements
OstéonécroseNécrose de la tête fémoraleDouleur dans l'aine, région fessière
BursiteInflammation du sac périarticulaireSensations douloureuses ou aiguës dans la zone articulaire, aggravées au repos, gonflement
TendiniteInflammation tendineuseMouvements limités, douleurs aiguës dans la région fessière et de la hanche
Néoplasmes dans les tissus osseux et musculairesMalin, béninSensations douloureuses en fonction de la localisation de la tumeur
BlessuresFractures, luxations, entorseDouleur aiguë dans les articulations de la hanche

Une autre cause de douleur pelvienne est la dysfonction articulaire sacro-iliaque. Il viole la biomécanique et la mobilité. Il apparaît chez les femmes enceintes.

Causes courantes de douleur aiguë, de brûlure, de crampes musculaires, d'engourdissement, de picotements dans la région des articulations de la hanche et du bassin lui-même - dommages au nerf périphérique (névralgie).

Les symptômes de diverses pathologies pelviennes sont similaires et il est difficile d'établir un diagnostic précis. Pour ce faire, utilisez des méthodes de diagnostic modernes:

  • tomodensitométrie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • radiographie
  • électrocardiographie;
  • échographie;
  • tests généraux de laboratoire.

Prescrire des méthodes de recherche supplémentaires si elles trouvent:

  • maladies utérines:
  • laparoscopie (faire une incision sous le nombril, conduire la caméra et afficher l'image sur l'écran, ce qui vous permet de revoir le petit bassin);
  • hystéroscopie (à l'aide d'un hystéroscope, examiner la cavité utérine, effectuer une biopsie tissulaire, identifier et éliminer la pathologie);
  • hystérosalpingographie (examen aux rayons X des trompes de l'utérus, révèle une endométriose, des fibromes, des polypes);
  • violation du système urinaire:
  • urographie excrétrice (à l'aide de rayons X et de l'introduction d'un produit de contraste dans le sang, les reins sont diagnostiqués, ce qui permet de détecter la présence de calculs, de tumeurs);
  • cystographie rétrograde (un agent de contraste est injecté dans la vessie à travers un cathéter et une photo est prise, ce qui vous permet d'étudier cet organe, les uretères, les reins);
  • cystoscopie (diagnostic de la vessie à l'aide d'un cystoscope);
  • des études de radio-isotopes (ils introduisent un médicament de diagnostic radio par voie intraveineuse et étudient son passage à travers les vaisseaux des reins, ce qui permet de détecter des néoplasmes);
  • maladie du tractus gastro-intestinal:
  • endoscopie (examiner les intestins à l'aide d'un endoscope, qui permet d'identifier sa pathologie);
  • sigmoïdoscopie (un rectoscope est inséré à travers l'anus, ce qui permet d'étudier la muqueuse intestinale);
  • rectosigmocolonoscopie (à l'aide d'un appareil spécial, les intestins sont examinés plus attentivement et du matériel spécial est prélevé pour analyse).

Grâce à ces méthodes, vous pouvez déterminer avec précision la cause de la douleur, afin de différencier les symptômes. Connaissant le diagnostic exact, le médecin prescrit un traitement.

Au premier inconfort dans la région pelvienne, vous devez vous rendre chez le thérapeute. Il prescrira des études et, si nécessaire, enverra à un spécialiste.

Si la douleur dans le bassin s'accompagne d'une perte de mobilité, donne au genou, les hanches ne se plient pas, il y a une sensation de raideur, alors vous devriez consulter un rhumatologue, orthopédiste. Si nécessaire à un physiothérapeute, neurologue. Avec des blessures évidentes de l'articulation de la hanche - à un traumatologue.

Si la douleur est localisée en dessous du nombril, des saignements, des écoulements suspects, de la fièvre, des nausées, une augmentation de l'abdomen, vous devriez consulter un gynécologue..

Des douleurs sourdes et douloureuses dans la partie inférieure du péritoine peuvent être déclenchées par une pancréatite, un dysfonctionnement de la rate (augmentation, sa rupture). Si la localisation est à droite, cela est dû à une maladie du foie. Vous devriez demander l'aide d'un gastro-entérologue.

Douleurs de dessin sur la gauche avec mictions fréquentes - urolithiase, pyélonéphrite, vous devez vous rendre chez un néphrologue.

Avec l'apparition d'une faiblesse constante, de la fatigue, de la détection de néoplasmes dans l'un des organes pelviens, un oncologue est requis.

Il est important de ne pas ignorer la douleur osseuse dans la région pelvienne, mais d'en trouver la cause à temps, car il est plus facile de prévenir une maladie grave que de la traiter.

  1. Ershov G.V., Bochkarev D.N., Smolenov I.V. Structure étiologique et résistance des agents pathogènes des maladies inflammatoires des organes pelviens chez la femme // Klin. microbiol. et antimicro. chimiothérapie. 2004; 6: p. 193-200.
  2. Afonin A.V., Drapkina O.M., Kolbin A.S., Pchelintsev M.V., Ivashkin V.T. Analyse clinique et économique des antispasmodiques pour le soulagement des douleurs abdominales causées par les spasmes intestinaux. // Russian Medical Journal - t. 18, n ° 13, 2010. - avec. 845–9.
  3. Ivashkin V.T., Shulpekova Yu.O. Mécanismes nerveux de la sensibilité à la douleur // Russian Journal of Gastroenterology, Hepatology, Coloproctology. - 2002. - n ° 4. - art. 16-21.
  4. Baranskaya E.K.Douleur abdominale: une approche clinique du patient et un algorithme de traitement. La place de la thérapie antispasmodique dans le traitement des douleurs abdominales // Farmateka. - 2005. - n ° 14.
  5. Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé (obstétrique, gynécologie et périnatalogie) - révision X, OMS, 2004.
  6. Serov V.N., Tikhomirov A. L. Principes modernes de traitement des maladies inflammatoires des organes génitaux féminins. Boîte à outils. M., 2002. S. 25–43.
  7. Pharmacothérapie rationnelle des maladies rhumatismales: un guide pour les praticiens. T. III. Ch. 12. M.: Litterra, 2003.
  8. Alekseeva L.I.Approches modernes du traitement de l'ostéoarthrose // BC. 2003. V. 11. N ° 4. P. 201–205.
  9. Vorobeva O.V. Mal au dos. Raisons, diagnostic, traitement. Rus mon chéri. journal 2003; 11 (10): 94–8.
  10. Popelyansky Y.Yu. Neurologie orthopédique. M: MEDpress-inform, 2003; 670.

L'articulation de la hanche prend la charge principale, car c'est un support du cou à la colonne vertébrale, c'est pourquoi cette formation est la plus forte et la plus puissante.

Grâce à quoi une personne maintient l'équilibre dans n'importe quel état, en mouvement ou au repos. Et s'il y a une douleur dans l'articulation de la cuisse, alors ce n'est pas un inconfort facile, et limitant la mobilité d'une personne.

En se tournant vers la clinique lorsque la jambe fait mal dans l'articulation de la hanche, le patient peut sans aucun doute compter sur une aide professionnelle et obtenir des diagnostics orthopédiques et ostéopathiques, les recommandations du médecin et un algorithme de traitement.

Si nécessaire, le patient reçoit un traitement kinésiothérapeutique. Le sujet de la douleur à la hanche est d'actualité aujourd'hui, de plus en plus de gens viennent à l'institution médicale avec une telle plainte.

Le premier conseil que nous donnons toujours est, bien sûr, de se tourner vers un spécialiste, mais vous êtes probablement intéressé de savoir ce qui vous arrive et pourquoi, en général, les articulations de la hanche peuvent faire mal, que faire.

Beaucoup de gens pensent que si la hanche fait mal, le problème est dans l'articulation de la hanche. Ils décident d'examens coûteux, qui ne montrent finalement rien.

Cette situation se produit lorsque les affections sont causées par des problèmes dans un endroit complètement différent, par exemple, dans la colonne lombaire ou dans l'articulation du bassin et du sacrum et ne sont pas associées à une douleur dans l'articulation de la hanche à gauche ou à droite.

Souvent, les patients ont un problème tel que «cliquer dans la région inguinale» avec des mouvements. Le problème ici n'est pas dans le tissu osseux, mais dans les tendons et les muscles. Dans un hôpital, le clic est supprimé par:

  • correction pelvienne;
  • correction;
  • lombaire
  • relaxation du muscle iliopsoas.

Le dommage le plus évident est une ecchymose ou une fracture. Souvent, un col fémoral est fracturé, car il s'agit de la partie la plus étroite de l'articulation. Le groupe à risque est composé de personnes âgées, dont les os s'amincissent et deviennent plus fragiles, ainsi que de patients souffrant d'ostéoporose. Les blessures non traumatiques comprennent le développement de maladies:

  • arthrite;
  • l'arthrose;
  • processus infectieux;
  • inflammation des tendons.

À un certain moment, des changements dégradants des tissus commenceront, à la fois dans l'articulation elle-même et à proximité, ce qui entraînera de graves sensations douloureuses. La douleur dans l'articulation de la hanche peut être aiguë, douloureuse, tiraillante ou lancinante. La zone est engourdie ou, à l'inverse, une forte sensation de brûlure.

Il peut ne pas y avoir de signes évidents de dommages, mais une personne ressent la douleur insupportable de l'articulation de la hanche, dont la cause ne peut être expliquée. Cependant, sous la charge et les changements météorologiques, le problème ne fait qu'empirer. Les principales pathologies qui se manifestent par une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche:

  • Arthrite. Il est plus fréquent chez les personnes âgées, mais la jeune génération en a récemment souffert. C'est l'articulation de la hanche qui souffre d'arthrite le premier, sa structure change. Une personne ressent une douleur dans l'aine, les jambes, le côté de la cuisse et les genoux;
  • Tendinite. Inflammation tendineuse. Le syndrome douloureux s'intensifie pendant l'effort, et en leur absence, une personne peut, en général, ne pas être dérangée. Il y a une sensation de pulsation et de brûlure;
  • Inflammation du sac articulaire. La douleur est ressentie sur le côté de la cuisse, plus près des fesses. L'inflammation est causée par des maladies infectieuses, la destruction de l'articulation, lorsque le cartilage pénètre dans le liquide;
  • Les infections Elle peut être causée par le virus de la grippe, le streptocoque, le staphylocoque, qui affectent rapidement le composé. Une personne a chaud et ses hanches gonflent. Il est impossible de toucher la mise au point, une personne ressent une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche et les os du bassin, lors de la marche, elle devient douloureuse. Les articulations de la hanche peuvent être affectées par la tuberculose;
  • La "maladie de Perthes" est héréditaire. Surtout les petits garçons en sont affectés. Malgré le fait que la douleur soit localisée principalement sous la rotule, la hanche est affectée.

La liste présentée n'est pas un guide pour l'automédication, mais indique clairement pourquoi il y a une douleur aiguë et douloureuse dans l'articulation de la hanche, les causes de leur apparition.

Sur la base des symptômes et de l'état général de la personne, seul un spécialiste peut poser un diagnostic précis et prescrire un traitement efficace.

Parmi les facteurs naturels, à cause desquels l'articulation de la hanche fait mal, il y a:

  • Grossesse. Il est naturel que la prise de poids affecte le système de soutien, ce qui peut être causé par un inconfort;
  • La période post-partum. La position artificielle des os pelviens après l'accouchement augmente la douleur. Ça va avec le temps.

Cette maladie appartient à la classe des dégénératifs, il y a plusieurs raisons à son apparition:

  • surcharge articulaire;
  • violation de l'approvisionnement en sang après des blessures ou avec des changements liés à l'âge;
  • pathologie de la colonne vertébrale;
  • pieds plats et autres maladies du pied;
  • prédisposition génétique;
  • inactivité physique.

La gravité des signes de la maladie avec coxarthrose dépend du stade de développement, mais s'accompagne toujours d'une restriction des mouvements.

Souvent, la douleur dans l'articulation de la hanche s'étendant à la jambe est combinée à une gêne au genou. Il se produit avec des charges lourdes, puis avec de petites charges et au repos.

Une atrophie musculaire se produit, la jambe devient progressivement plus courte et la personne commence à boiter. Les muscles des cuisses s'atrophient progressivement.

Le problème articulaire seul ne sera pas résolu, si la douleur a disparu, cela ne signifie pas qu'elle ne reviendra plus. Et le cartilage a tendance à s'user.

Avec un début soudain, la première chose qui inquiète une personne souffrante est de savoir comment soulager la douleur dans l'articulation de la hanche afin de pouvoir avancer et se sentir normal. Mes patients utilisent un remède éprouvé, grâce auquel je peux me débarrasser de la douleur en 2 semaines sans trop d'effort..

Il est possible de soulager la douleur dans l'articulation de la hanche pendant un certain temps de plusieurs manières, mais vous devez comprendre que toutes ces mesures sont temporaires. Le succès de l'utilisation de l'une ou l'autre méthode dépend de la gravité de la maladie et de la cause de la douleur. Consultation d'un médecin requise.

  • Médicaments Pour l'arthrite, des analgésiques, des anti-inflammatoires, des sédatifs et des médicaments pour améliorer le sommeil sont prescrits;
  • Exercice court. Pour augmenter la force et la flexibilité des articulations, une activité physique est requise, mais modérée. Après eux, la douleur diminue, la fatigue diminue et la fonction motrice est activée;
  • Les compresses froides ou chaudes peuvent soulager la condition pendant une courte période et également éliminer la raideur des mouvements. Avec l'œdème, l'inflammation, des bains froids sont utilisés. Pour détendre et améliorer la circulation sanguine, faites des compresses chaudes;
  • Physiothérapie. Un programme individuel est établi dans la salle de physiothérapie en utilisant des procédures de massage et thermiques;
  • Le contrôle du poids. Réduire considérablement la charge aidera à contrôler le poids, chez les personnes en surpoids, une charge colossale tombe sur l'articulation de la hanche;
  • Systèmes de fixation. Les bandages aident à réduire la douleur, ils améliorent la mobilité et la stabilité;
  • Appareils auxiliaires. L'utilisation de cannes, de semelles orthopédiques soutient la fonction motrice et facilite la condition humaine;
  • Exclure les charges intenses. La montée fréquente des escaliers, le ski, la course à pied et d'autres sports actifs avec un effort physique excessif aggravent le sort des articulations malades et aggravent la douleur. Ces activités devraient être exclues..

Pour soigner le patient, les spécialistes posent plusieurs tâches qui améliorent son état:

  • suppression de la douleur;
  • Améliorer la nutrition osseuse afin qu'elle soit restaurée plus rapidement;
  • renforcer les muscles périarticulaires;
  • augmentation du flux sanguin;
  • diminution de la pression sur la tête fémorale;
  • retour de mobilité.

Un traitement complet comprend plusieurs types et étapes, la seule façon d'obtenir le meilleur résultat en éliminant la maladie de l'articulation de la hanche, les symptômes. Plutôt que de soulager la douleur pendant un certain temps, il est préférable de traiter la cause de son apparition.

La prescription de médicaments contre la douleur par un médecin, par exemple, le kétoprofène, l'indométacine, le diclofénac, le butadion. Il ne vaut pas la peine de prescrire un traitement par vous-même, car une utilisation incorrecte ou excessivement longue contribue à la destruction du tissu osseux.

Par conséquent, au lieu de l'automédication, vous devez choisir une aide professionnelle pour non seulement vous débarrasser des sensations désagréables pendant un certain temps, mais également ce qui provoque des douleurs dans les articulations de la hanche. Et le traitement doit également être spécial.

Pour restaurer la structure du tissu osseux et sa nutrition, des chondroprotecteurs sont prescrits. Ces fonds sont considérés comme les plus efficaces dans le traitement de l'arthrose. Ils combattent la cause de la maladie et éliminent la douleur, améliorant la production de liquide dans les articulations..

En tant que type de traitement distinct, la thérapie n'est pas utilisée, son efficacité sera insignifiante, mais en combinaison avec d'autres méthodes, les patients ont une amélioration visible. Modes d'exposition:

  • Manipulation. Mouvements nets et courts;
  • La mobilisation. Extension douce de la hanche.

Il existe un certain nombre de contre-indications à l'utilisation de la thérapie par l'exercice. L'électrophorèse et la thérapie au laser sont également utilisées comme agents anti-inflammatoires, analgésiques et thérapeutiques. La physiothérapie est prescrite après l'exacerbation de la maladie.

Pour certaines maladies qui causent des douleurs dans l'articulation de la hanche, comme l'arthrose, une intervention chirurgicale est nécessaire. Lorsque la diminution de la mobilité passe au stade de «criticité» et qu'il existe une menace de perte complète de la fonctionnalité conjointe.

Dans ce cas, le cartilage hyalin est détruit et la structure du tissu osseux change. Un remplacement complet de l'articulation de la hanche par un mécanisme artificiel peut être fait ou des mesures pour le stabiliser.

Le sommeil devient impossible et l'état psychologique est déséquilibré lorsque la douleur survient dans l'articulation de la hanche la nuit. Cela entraîne des conséquences désagréables telles que:

  • fatigue chronique;
  • une dépression;
  • anxiété;
  • agressivité;
  • négligence.

En raison de soucis diurnes, la douleur dans la jambe dans l'articulation de la hanche peut ne pas être ressentie autant que la nuit, lorsque l'activité de la personne est arrêtée et que tous les sentiments sont concentrés sur sa propre condition physique..

Néanmoins, les syndromes douloureux sont le signe d'une maladie d'apparition. Une autre raison pour laquelle l'articulation de la hanche fait mal la nuit est l'ostéochondrose - pincement du nerf sciatique.

La nécrose de la tête est une conséquence d'un processus métabolique et d'une circulation sanguine inappropriés. En conséquence, la substance osseuse de la cuisse commence à mourir, aux endroits où elle est adjacente au cotyle.

Il y aura de la douleur dans la région de l'articulation de la hanche à gauche ou à droite, elle peut apparaître à tout moment et à tout âge, en raison de dommages à l'articulation elle-même ou au tissu osseux, au cartilage, aux ligaments situés à côté.

Souvent, les symptômes sont accompagnés d'engourdissement et de restriction des mouvements de l'ensemble du support, et la jambe dans l'articulation de la hanche est également très douloureuse. Que faire dans ce cas ne peut être demandé que par un médecin, donc retarder un voyage peut être dangereux pour la santé.

Une douleur dans l'articulation de la hanche à gauche ou à droite peut survenir chez les nourrissons. La pathologie des os pelviens se développe dans l'utérus. Le diagnostic est appelé «luxation congénitale de l'articulation de la hanche»..

La maladie survient dans le contexte d'un déséquilibre dans la croissance des hormones sexuelles. Leur manque réduit la résistance du tissu osseux, à cause duquel le fémur est déplacé. Si une épiphyolyse se produit, seule la chirurgie pourra aider..

Elle est réalisée simultanément sur deux articulations, donc si les lésions et les douleurs de l'articulation de la hanche sont à droite, l'opération sera effectuée à gauche.

L'articulation de la hanche est considérée comme la plus grosse articulation du corps humain. C'est la charge maximale lors de la marche et d'autres activités physiques. Par conséquent, souvent, les personnes de tout âge ressentent une gêne dans la région fémorale. Pourquoi l'articulation de la hanche du côté droit fait-elle mal et cède-t-elle la jambe? Nous nous attarderons sur ce symptôme plus en détail..

Pourquoi l'articulation de la hanche à droite fait-elle mal? La douleur dans l'articulation de la hanche s'étendant jusqu'à la jambe indique une lésion articulaire unilatérale. Cette maladie peut être causée par de nombreuses raisons. Les conditions préalables les plus probables et les plus courantes sont décrites ci-dessous..

En règle générale, la partie de la hanche est gravement endommagée à la suite d'une chute ou d'un accident. À la suite d'une telle blessure, une personne ressent une douleur insupportable irradiant vers la jambe et les fesses, qui se manifeste même dans un état calme. En plus des sensations douloureuses, le patient peut ressentir un gonflement dans la zone de l'ecchymose et de l'hématome. Lorsqu'une personne marche sur son pied droit, elle ressent une douleur rapide dans tout le membre. Étant en position horizontale, le patient ne peut pas soulever une jambe douloureuse.

Cette pathologie est un autre nom - la coxarthrose. La maladie se caractérise par la destruction progressive du cartilage dans l'articulation. Le plus souvent, une arthrose déformante est diagnostiquée chez les personnes âgées. Des charges excessives, un surpoids, une position debout prolongée, des maladies du système endocrinien peuvent provoquer son développement..

L'arthrose déformante se manifeste sous la forme de douleurs dans la zone des cuisses du côté droit, qui donnent à la jambe et à l'aine. L'intensification des sensations inconfortables se déroule dans un champ de longue marche. Avec des formes avancées de cette pathologie, une personne commence à boiter et, après un certain temps, perd la capacité de marcher.

Cette maladie se développe dans un contexte de maladies du système endocrinien. Son essence réside dans l'affaiblissement des tissus osseux, ce qui entraîne une diminution de leur densité. La hanche devient fragile, sujette à diverses blessures.

L'ostéoporose s'accompagne de douleurs douloureuses dans l'articulation touchée. Le patient peut facilement casser le cou de la cuisse.

Cette pathologie est l'apparition d'une inflammation de l'articulation de la hanche. Ils peuvent être appelés pour diverses raisons. Il s'agit généralement de la pénétration de microorganismes pathogènes dans les tissus des articulations, de troubles métaboliques, de maladies dermatologiques sous une forme avancée.

Les symptômes de l'arthrite sont:

  • sensations douloureuses dans la jambe droite en marchant et en étant assis;
  • raideur des mouvements;
  • gonflement et décoloration de la peau dans la zone touchée.

Si la maladie a été causée par une infection, le patient peut augmenter régulièrement la température corporelle.

Cette maladie est caractérisée par une inflammation du sac synovial. Dans ce cas, le patient ressent un léger inconfort lors de la marche, donnant au membre droit. La bursite n'est pas une pathologie grave. Avec un traitement rapide, vous pouvez récupérer complètement 2 semaines après son diagnostic..

La bursite s'accompagne de douleurs douloureuses qui se manifestent lors de la marche. La bursite purulente causée par la vie active de micro-organismes pathogènes dans la cavité articulaire peut être accompagnée d'une température corporelle élevée.

Il s'agit d'une maladie qui n'est pas liée à l'articulation de la hanche. L'ostéochondrose lombaire est une lésion du disque intervertébral. L'inflammation se propage à d'autres parties de la colonne vertébrale au fil du temps..

Le pincement des nerfs vertébraux provoque des douleurs douloureuses dans l'articulation de la hanche, qui peuvent se dégager des fesses et des jambes. Dans ce cas, il est difficile pour le patient de faire des virages corporels.

Des changements liés à l'âge, un excès de poids, une charge régulière excessive sur la colonne vertébrale peuvent provoquer une ostéochondrose lombaire..

Des tumeurs malignes peuvent se développer du côté droit de l'articulation de la hanche. Si une personne est diagnostiquée avec un cancer des organes pelviens, la douleur peut se propager le long du côté droit de la cuisse et la transmettre à la jambe. La principale cause de l'apparition de néoplasmes malins est un empoisonnement chronique du corps avec des substances toxiques ou une prédisposition héréditaire.

Les sensations de douleur dans les maladies oncologiques sont chroniques, il est extrêmement difficile de les éliminer, même en utilisant des analgésiques.

Cette maladie est le développement de processus purulents dans le tissu osseux et les articulations adjacentes. Le plus souvent, l'ostéomyélite se manifeste à la suite de maladies infectieuses transférées. Les agents pathogènes pénètrent dans le tissu osseux avec le flux sanguin et lymphatique..

La maladie s'accompagne de douleurs insupportables dans la jambe droite et l'articulation de la hanche, il y a un gonflement et une rougeur de la peau dans la zone touchée.

C'est important de savoir! Afin de commencer un traitement efficace, il est nécessaire d'identifier la cause exacte de l'apparition de la douleur dans la hanche!

Si un enfant se plaint de douleurs aux hanches, cela est le plus souvent le résultat d'une blessure. Depuis l'enfance, les maladies articulaires sont extrêmement rares. Parfois, les enfants peuvent également se plaindre que la jambe est enlevée. Cela est dû aux terminaisons nerveuses pincées..

Afin d'éliminer l'inconfort, l'enfant doit être examiné. Cela aidera à comprendre la cause exacte de leur apparition, puis à procéder au traitement nécessaire..

Après avoir trouvé la cause exacte de la douleur, vous devez commencer immédiatement un traitement approprié. Pour cela, une thérapie complexe est utilisée. Ses composants sont:

  1. Traitement médical. Pour soulager la condition, des médicaments sont utilisés pour éliminer les processus inflammatoires et la douleur. À ces fins, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits sous forme de comprimés ou de pommades chauffantes. Exemples de tels médicaments: Diclofenac, Ibuprofen, Ibufen, Voltaren et autres. Dans les formes graves de maladies articulaires, des médicaments stéroïdes et des chndroprotecteurs doivent être utilisés..
  2. Physiothérapie. Ces procédures aident à améliorer l'état de l'articulation touchée en la réchauffant et en améliorant la circulation sanguine locale. Pour cela, les procédures de physiothérapie suivantes sont utilisées: électrophorèse, magnétothérapie, phonophorèse, UHF, massage, exercices de physiothérapie.
  3. Intervention chirurgicale. Si des changements dégénératifs-dystrophiques se produisent dans l'articulation de la hanche (ils sont généralement observés avec des stades avancés de maladies articulaires), le médecin traitant recommande une intervention chirurgicale. Son essence est de remplacer les zones touchées par des prothèses.

Afin de vous débarrasser complètement de la douleur à la hanche, vous devez strictement respecter la prescription d'un spécialiste. Un traitement médical régulier vous permet d'atteindre une dynamique positive de récupération assez rapidement..

L'utilisation de la médecine alternative pour la douleur dans l'articulation de la hanche, la jambe droite aide à soulager l'inflammation. Pour ce faire, vous pouvez appliquer ces méthodes folkloriques à la maison:

  1. Chou blanc. Pour préparer une compresse médicale, vous avez besoin d'une feuille de chou. Il faut le battre un peu pour laisser passer le jus. Appliquez un peu de miel et de sel sur la feuille. Attachez à un point douloureux, enveloppez-le avec un foulard chaud. Une telle compresse doit être effectuée la nuit.
  2. Chélidoine. Cela devrait prendre 8 cuillères à soupe. l herbes séchées chélidoine, versez 1 litre d'olive ou autre huile végétale. Laisser infuser dans un endroit chaud pendant 2 semaines. Après ce temps, filtrer l'infusion prête à l'emploi, la traiter avec un mal de cuisse, la frotter avec de légers mouvements de massage.
  3. Lilas. Pour préparer ce médicament, vous avez besoin de feuilles de lilas hachées d'une quantité de 50 g, versez-les avec 0,5 l de vodka ou d'alcool médical. Insistez pendant 2 semaines dans un endroit sombre. Passé ce délai, filtrer la teinture préparée, prendre 1 cuillère à soupe. l 3 fois par jour avant de manger.

Les remèdes populaires devraient être utilisés pour la douleur dans la cuisse comme méthode supplémentaire d'effet thérapeutique. Parce qu'ils aident seulement à soulager les symptômes. Afin de vous débarrasser complètement de la maladie, vous avez besoin d'une thérapie complète prescrite par votre médecin, qui vous dira quoi faire en premier. Une stricte adhésion à ses recommandations aidera à atteindre le résultat souhaité en peu de temps. La chose la plus importante est de consulter un spécialiste en temps opportun pour obtenir de l'aide.

Les os de la hanche remplissent non seulement une fonction protectrice pour les organes internes, mais supportent également toute la charge principale de tout le corps. Pour cette raison, les os de la région pelvienne font souvent mal à droite ou à gauche..

Pour savoir pourquoi la douleur survient et ses causes, vous devez consulter un médecin.

Les os en tant que partie la plus importante du corps peuvent échouer en raison de toutes sortes de perturbations dans le fonctionnement de l'organisme entier.

L'arthrite est considérée comme un problème typique et courant chez les personnes âgées. Dans ce cas, le membre inférieur fait mal, la douleur se propage à l'aine, ce qui donne à l'avant et aux côtés de la cuisse et atteint souvent le genou.

Lorsqu'une personne pose le patient sur la jambe, les symptômes s'intensifient. De plus, des douleurs de tir se font sentir lorsque vous essayez de sortir d'une position assise.

L'arthrose déformante survient, en règle générale, chez les patients d'âge moyen. La maladie se développe imperceptiblement, mais les principaux symptômes peuvent être détectés à un stade précoce..

Le patient ressent une douleur dans l'articulation de la hanche droite ou gauche. Au deuxième stade de la maladie, une gêne est ressentie pendant la position debout, les tours du corps, le début du mouvement.

Les muscles de la zone touchée sont constamment tendus même la nuit, de sorte que la maladie peut se produire même pendant le sommeil.

  1. Avec la bursite de la poche trochantérienne, la douleur se produit dans la partie externe de la région fessière. Si le patient se trouve sur le côté affecté, la douleur augmente. De plus, l'inflammation peut affecter le pétoncle iliaque et le sac sciatique..
  2. Une tendinite ou une inflammation des tendons survient chez les personnes qui effectuent régulièrement un effort physique intense. Surtout souvent, cette maladie est diagnostiquée chez les athlètes. Dans ce cas, la douleur se produit avec des mouvements actifs et une charge accrue sur l'articulation de la hanche malade. Si la charge est légère, la douleur n'est généralement pas ressentie..
  3. La douleur pelvienne droite ou gauche peut provoquer des maladies infectieuses et inflammatoires. La maladie la plus grave est l'ostéomyélite hématogène, qui s'accompagne d'un processus inflammatoire purulent dans le tissu osseux. En cas d'ostéomyélite, le patient ressent une douleur aiguë. De plus, des douleurs dans la région pelvienne apparaissent avec la syphilis et la tuberculose. Même avec un rhume, le virus se propage dans tout le corps et provoque des douleurs osseuses..
  4. Les maladies héréditaires des articulations de la hanche comprennent la maladie de Legg Calvet Perthes, qui est diagnostiquée chez les garçons à un âge précoce. Avec cette pathologie, la douleur est ressentie soit dans l'articulation droite soit dans l'articulation gauche. Assez souvent, cette maladie commence par l'apparition d'une douleur au genou.

Un exercice excessif pendant l'entraînement sportif peut provoquer des douleurs dans les articulations de la hanche à droite ou à gauche. Cela est généralement observé chez les athlètes passionnés qui n'ont pas le temps de se détendre complètement et chez les débutants qui souhaitent vivre une expérience sportive plus rapidement. Avec une pression constante, les os du bassin commencent à faire mal régulièrement.

De plus, la douleur peut survenir non seulement au moment de l'entraînement, mais aussi la nuit. Pour éliminer les sensations désagréables, il est nécessaire de fournir au corps un bon repos et d'arrêter temporairement l'exercice. En particulier, les analgésiques et les onguents chauffants peuvent aider..

Le bassin fait mal lorsque vous vous luxez, fracturez, contusionnez ou formez une fissure sur l'os de la hanche. En outre, une douleur dans le bassin peut survenir avec un traumatisme à d'autres parties des membres inférieurs. En particulier, lorsqu'une personne se fracture le pied, la démarche change, ce qui affecte directement la position de tout le corps. Pour cette raison, une pression accrue sur les os provoque une gêne et le bassin fait mal..

Les os de la hanche font souvent mal si une tumeur se développe dans la région pelvienne. De plus, la douleur survient lorsque les métastases d'une autre zone se propagent dans tout le membre inférieur. Le plus souvent, un syndrome douloureux est observé avec un histiocytome et un fibrosarcome. Au début, la douleur apparaît la nuit ou lors d'un travail physique intense.

Cependant, la douleur commence progressivement à se produire plus souvent et ne permet pas au patient de bouger complètement. De plus, le patient peut avoir de la fièvre, une perte de poids et une déformation articulaire..

Avec des dommages à la moelle osseuse de l'os pelvien, une douleur constante apparaît. En particulier, le myélome se caractérise par l'apparition de douleurs atroces dans le bassin, les côtes et la colonne vertébrale. Les os deviennent fragiles. Dans la leucémie aiguë, le patient peut ressentir de la douleur dans différentes parties du corps, et il a également de la fièvre et une faiblesse.

Pendant l'examen, le médecin peut détecter une augmentation de la rate et des ganglions lymphatiques. La leucémie myéloïde chronique se manifeste par des douleurs similaires dans tout le corps, mais elles s'accompagnent de la présence d'une infection constante.

Souvent, le bassin fait mal quand il y a un trouble métabolique dans le corps, en particulier, avec un manque de calcium et d'autres oligo-éléments essentiels. Une source de douleur à la hanche peut être une carence en vitamines D et B1, une augmentation de l'hormone parathyroïdienne et des hormones thyroïdiennes.

Y compris la cause peut être la prise de médicaments hormonaux, des troubles métaboliques congénitaux, un état stationnaire prolongé.

En règle générale, la douleur survient avec toute forme de lésion des os pelviens. Le médecin peut d'abord déterminer la nature de la violation lors de l'examen initial. Ainsi, en cas de rupture de la symphyse, les hanches du patient sont fortement indiquées. En cas de fracture de l'os pubien, le patient prend la position d'une «grenouille».

Si le demi-cercle antérieur est endommagé dans l'aine et le scrotum, un gonflement et une hémorragie se produisent. Avec la prolifération de l'hématome, le médecin peut diagnostiquer une lésion osseuse ou des dommages aux artères..

Si une fracture pelvienne se produit, une personne ne peut pas bouger complètement, tandis que le soi-disant symptôme d'un talon adhérent est observé.

En fonction des caractéristiques et de la localisation de la douleur, on distingue trois principaux symptômes:

  • Avec le symptôme de Verney, la douleur s'intensifie dans la zone des dommages si le bassin gauche et droit est serré simultanément.
  • Avec le symptôme de Larrey, la douleur devient plus forte si les ailes de l'ilium sont déployées.
  • Avec le symptôme de Standard, une douleur se fait sentir dans les articulations ilio-sacrées lors de la réduction et de la culture de l'ilium.

Si une douleur est ressentie dans la zone de la symphyse, le médecin diagnostique sa rupture. Un hématome et des fragments osseux saillants peuvent également être détectés. Pour vérifier le diagnostic, un examen rectal et vaginal est effectué..

Si des fragments des os pubiens sont déplacés, la palpation s'effectue à travers le vagin..

Les femmes peuvent avoir leurs propres raisons de douleur dans la région pelvienne..

  1. Souvent, la douleur peut être ressentie avec des varices dans la région pelvienne. Malheureusement, une telle maladie est détectée assez difficile en raison du manque de pathologie gynécologique visible. Les varices, à leur tour, se développent avec une faiblesse congénitale des parois vasculaires. En outre, la cause peut être une précédente inflammation ovarienne..
  2. Dans les maladies des organes génitaux, une femme peut se plaindre de douleurs dans la région pelvienne. Le plus souvent, un gynécologue révèle un kyste ovarien ou une endométriose. Dans ce cas, le traitement vise à éliminer la maladie.
  3. Avec une grossesse extra-utérine, une femme peut ressentir une douleur à droite ou à gauche. Consultez immédiatement un médecin pour mettre fin à une situation critique..
  4. La douleur pulsatoire dans la région pelvienne est ressentie à différents stades du cycle menstruel..
  5. Avec une inflammation des organes pelviens, le processus se propage souvent aux trompes de Fallope ou à l'utérus. Cela conduit à des cicatrices, ce qui provoque de la douleur..

Si des troubles gynécologiques ne sont pas détectés, le problème peut être une maladie du tractus gastro-intestinal ou une pathologie psychosomatique.

Avec les calculs rénaux, la douleur est aiguë. Cette maladie doit être traitée immédiatement..

La première étape consiste à découvrir la cause exacte de l'apparition de la douleur et à commencer le traitement nécessaire. Dans ce cas, l'automédication n'est pas recommandée, car cela peut aggraver considérablement l'état déjà grave du patient.

Aux premiers symptômes suspects, vous devriez consulter un médecin et subir un examen complet. Étant donné que la raison peut être très grave, un accès rapide à une aide médicale aidera à éviter les complications et à récupérer plus rapidement..

Selon la maladie qui a provoqué l'apparition du syndrome douloureux, le médecin prescrit des médicaments. De plus, le patient subit une physiothérapie, effectue des exercices de physiothérapie si nécessaire et utilise des méthodes alternatives de traitement. Un tel traitement complet fournira l'effet thérapeutique nécessaire et conduira à une récupération rapide..

  1. Si la maladie a un stade initial, des compresses, des lotions, des onguents et des gels aideront. En cas de douleur intense, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des hormones et des relaxants musculaires sont prescrits. Avec une inflammation sévère dans la région pelvienne, Ortofen, Diklak, Ibuprofen sont utilisés pour se débarrasser des poches.
  2. Pour l'arthrose, des chondroprotecteurs tels que Don, sulfate de chondroïtine, glucosamine, rumalon et préparations contenant de la chondroïtine sont utilisés. Ces médicaments imprègnent le tissu cartilagineux et restaurent leur structure précédente..
  3. Pour améliorer la circulation sanguine dans la région pelvienne, Trental, Nicotinate, Cinarizine sont utilisés. Ces médicaments dilatent les vaisseaux sanguins et ralentissent le processus dégénératif au site de la lésion..
  4. Une douleur intense aidera à éliminer rapidement les relaxants musculaires, qui affectent efficacement la zone affectée. Les médicaments hormonaux aident à se débarrasser du processus inflammatoire dans les os du bassin.
  5. Soulage efficacement la douleur avec un massage thérapeutique, une thérapie au laser, une cryothérapie. Des exercices thérapeutiques spéciaux aident également à soulager l’état du patient..
  6. Dans les cas graves, lorsque la destruction de l'articulation de la hanche s'est produite, le médecin prescrit un traitement chirurgical sous la forme d'un remplacement partiel ou complet de l'articulation endommagée.

S'il y a une douleur dans la hanche, vous ne pouvez pas l'ignorer. Le choix d'un médecin dépend des causes de l'inconfort. En cas de blessure aux os pelviens, un traumatologue ou un chirurgien peut vous aider. Si les dommages visuels ne sont pas visibles, vous devez contacter le thérapeute, qui à son tour, dirigera le patient vers:

Après un examen approfondi par des médecins hautement spécialisés, le patient peut être référé à un gynécologue, néphrologue, en fonction du type de douleur. Détails sur la nature de l'origine de la douleur pelvienne dans la vidéo de cet article.