Nos experts

  • Réhabilitation

Le magazine a été créé pour vous aider dans les moments difficiles lorsque vous ou vos proches êtes confrontés à une sorte de problème de santé!
Allegolodzhi.ru peut devenir votre assistant principal sur le chemin de la santé et de la bonne humeur! Des articles utiles vous aideront à résoudre les problèmes de peau, d'embonpoint, de rhume, vous diront quoi faire avec les problèmes d'articulations, de veines et de vue. Dans les articles, vous trouverez des secrets pour garder la beauté et la jeunesse à tout âge! Mais les hommes ne sont pas restés sans attention! Pour eux, il y a toute une section où ils peuvent trouver beaucoup de recommandations et de conseils utiles sur la partie masculine et pas seulement!
Toutes les informations sur le site sont à jour et disponibles 24h / 24 et 7j / 7. Les articles sont constamment mis à jour et vérifiés par des experts dans le domaine médical. Mais dans tous les cas, souvenez-vous toujours, vous ne devriez jamais vous auto-méditer, il est préférable de contacter votre médecin!

Lombalgie la nuit et le matin

Pourquoi le bas du dos fait mal la nuit?

Il est difficile de répondre sans équivoque à cette question. Le fait est que de nombreux processus inflammatoires s'intensifient et se font sentir précisément la nuit. De plus, la nuit, une personne est stationnaire, ce qui fait couler son corps et peut provoquer des maux de dos.

Il n'y a pas une telle maladie, dont un signe certain serait une douleur au bas du dos la nuit. Les symptômes et l'état du corps doivent être examinés dans un complexe, des tests sanguins et urinaires doivent être effectués. Mais encore, quelques indices de diagnostic peuvent être trouvés.

Lorsqu’il se plaint de douleurs nocturnes dans le bas du dos chez les jeunes, la première chose à exclure est la maladie de Behretev. Cette pathologie grave peut commencer progressivement, évoluer progressivement vers une maladie grave, dans laquelle les vertèbres voisines fusionnent les unes avec les autres de sorte qu'une personne ne peut pas bouger et ressent une douleur intense. Malheureusement, la spondylarthrite ankylosante est souvent détectée trop tard, lorsqu'il est déjà très difficile d'aider une personne. Plus elle est découverte tôt, plus les chances de succès sont grandes. Pour le diagnostic, un test sanguin biochimique doit être effectué.

Maladie du rein

Une autre pathologie qui se manifeste souvent par des douleurs lombaires la nuit est la maladie rénale. Habituellement, l'inflammation des reins se fait sentir plus fort la nuit que pendant la journée. Il peut s'agir de pierres, de sable, de pyélonéphrite et d'autres maladies. Pour leur diagnostic précis, vous devez passer une analyse d'urine, faire une échographie des reins. Malheureusement, les pierres et le sable ne sont pas toujours détectés après le premier examen. En cas de maladie rénale, la douleur s'accompagne généralement d'une altération de la fonction excrétrice - vous voulez souvent aller aux toilettes, surtout la nuit, il peut y avoir de la douleur pendant la miction. Si vous mesurez la température, son augmentation est souvent détectée, surtout le soir.

Le bas du dos peut faire mal la nuit et avec l'ostéochondrose, et pas nécessairement à un stade avancé. Un facteur provocateur dans ce cas est un lit inconfortable, un matelas dur ou trop flasque, couché sur lequel le bas du dos se plie fortement dans une direction ou une autre. En règle générale, une telle douleur s'intensifie le matin, après avoir soulevé, une personne peut à peine se redresser, mais après quelques minutes, la douleur disparaît. Pour le diagnostic, vous pouvez faire une radiographie de la colonne vertébrale en deux projections, CT ou IRM. Les structures osseuses sont mieux visibles aux rayons X et CT, et les tissus mous à l'IRM, donc l'IRM est meilleure pour détecter les hernies intervertébrales.

Comme vous pouvez le voir, les douleurs lombaires la nuit peuvent avoir des causes très polyvalentes. Par conséquent, si vous ne dormez pas sur des planches nues ou assis sur une chaise et que la douleur dure plus de trois jours, il vaut la peine de penser à aller chez le médecin.

Mal de dos après le sommeil - que faire?

Un peu moins de la moitié de la population adulte se réveille le matin avec des douleurs dans la région lombaire. Mal de dos après le sommeil pour diverses raisons. Les plus courants d'entre eux sont les maladies de la colonne vertébrale, les muscles raides du dos, ainsi qu'un lit ou un matelas inconfortable. Lorsque la douleur survient, vous devez en découvrir la cause le plus tôt possible. Après tout, une douleur prolongée peut être associée à des maladies dangereuses qui doivent être traitées immédiatement.

Contenu:

Pourquoi le dos me fait mal après le sommeil

Des maux de dos peuvent survenir chez chaque personne. De plus, même ceux qui mènent une vie saine. La nature de la douleur ne dépend pas de l'âge et du sexe. Et la douleur elle-même apparaît le plus souvent spontanément.

Causes externes

Mauvaise posture pour dormir

En règle générale, les maux de dos se produisent le matin lorsqu'une personne dort sur le dos avec les jambes tendues. Dans cette position, le bas du dos fléchit fortement, ce qui provoque une tension des muscles du dos pendant le sommeil.

Plus de maux de dos se font souvent sentir après avoir dormi sur mon ventre. Dans cette position, les muscles du cou et du bas du dos sont surchargés. Le résultat d'un tel repos est des douleurs matinales dans la tête et le dos.

Pour réduire le risque de douleur matinale, mettez un oreiller sous vos pieds si vous dormez sur le dos, ou placez-le sous votre estomac si vous dormez sur le ventre. Ou, en option, prenez une pose plus confortable, comme une pose d'embryon. Dans cette position, les muscles du bas du dos et du cou sont détendus. Donc, il y a moins de chance que votre dos vous fasse mal le matin.

En savoir plus sur la position dans laquelle dormir, lisez ici..

Endroit de couchage peu pratique

Dormir sur le mauvais matelas et oreiller est une cause fréquente de maux de dos le matin. Les sensations désagréables dans ce cas sont également causées par une position incorrecte de la colonne vertébrale pendant le sommeil..

Un matelas orthopédique de qualité soulagera la douleur associée à un endroit inconfortable pour dormir. Choisissez un matelas spécialement pour vous. Les experts recommandent d'acheter un matelas mi-dur - une sorte de juste milieu qui conviendra à la plupart des personnes ayant un dos problématique.

Les maux de tête associés à une position basse ou haute de la tête pendant le sommeil sont éliminés avec un oreiller orthopédique. Le produit soutiendra la tête et le cou droit, ce qui élimine le risque de douleur matinale.

Sur la façon de choisir le bon oreiller, lisez cet article..

Torsion excessive du dos

Une charge excessive sur le bas du dos dans le gymnase ou au travail entraîne un microtraumatisme des muscles. Par conséquent, souvent le matin après l'entraînement ou après un travail physique intense, une personne ne peut pas sortir du lit en raison de sensations douloureuses. Dans cette situation, réduisez l'intensité de l'activité physique ou évitez une levée brutale de poids. En général, les maux de dos de «stress» après le sommeil disparaissent après 3-7 jours.

Stress

La surcharge nerveuse peut provoquer des pinces musculaires dans la région de l'omoplate le matin.

Les infections

Les maladies infectieuses graves entraînent également des maux de dos. Par exemple, la tuberculose, le VIH, la syphilis, etc. Ces maladies affectent les organes internes, provoquant une inflammation en eux. Et cela se traduit par des maux de dos après le sommeil.

De l'alcool

Dans les maladies chroniques du foie ou des reins, des maux de dos peuvent survenir, associés à une consommation fréquente d'alcool..

Causes internes

en surpoids

Des kilos en trop sur le corps augmentent la pression axiale sur la colonne vertébrale. Dans le même temps, l'absence de tout effort physique affaiblit les muscles du dos, ce qui fait que la charge lors de la marche repose encore plus sur la colonne vertébrale. En conséquence, les disques intervertébraux sont endommagés et la distance entre les vertèbres diminue, entraînant une compression des terminaisons nerveuses et des maux de dos après le sommeil.

Maladies de la colonne vertébrale

Les principales pathologies associées aux maux de dos sont:

  • Ostéochondrose. Avec la maladie, les disques intervertébraux sont déformés, ce qui entraîne finalement une compression des terminaisons nerveuses et des douleurs ultérieures. L'ostéochondrose, selon l'emplacement, est divisée en cervicale, thoracique et lombaire. Chaque type de maladie a ses propres symptômes. L'ostéochondrose cervicale s'accompagne de douleurs à la tête, au cou, aux épaules et dans la zone située entre les omoplates. Le type de poitrine se caractérise par des douleurs thoraciques similaires à une crise cardiaque, un engourdissement des mains, etc. L'ostéochondrose lombaire se manifeste par des douleurs dans le bas du dos, qui augmentent avec une position assise prolongée, des virages serrés et des virages du corps.
  • Polyarthrite rhumatoïde. L'inflammation des articulations provoque le développement de maux de dos après le sommeil. Les causes d'exacerbation de la maladie comprennent les infections, l'hérédité, le stress, etc..
  • Ostéoarthrose. Il se caractérise par une déformation des articulations de nature non inflammatoire. Fondamentalement, la maladie apparaît chez les personnes âgées, mais dans de rares cas, la pathologie se développe à un jeune âge..
  • Spondylarthrose. L'inflammation des articulations de la colonne vertébrale perturbe sa mobilité, c'est pourquoi le dos fait mal après le sommeil le matin. La pathologie est caractérisée par une douleur persistante tout au long de la journée et une fissure dans les articulations vertébrales..
  • Œdème. Une blessure au dos ou une infection dans le dos peut s'accompagner d'un gonflement. Dans ce cas, l'œdème peut ne pas disparaître de lui-même pendant longtemps, si rien n'est fait pour l'éliminer.
  • Spondylarthrite ankylosante. Maladie inflammatoire de la colonne vertébrale, dans laquelle les vertèbres sont fusionnées avec l'ossification des ligaments vertébraux. La maladie se manifeste par des douleurs et des raideurs dans le bas du dos. De plus, le dos dans ce cas fait mal le matin après le sommeil, après un certain temps, la douleur disparaît.
  • Hernie intervertébrale. Plus souvent en raison de l'ostéochondrose et d'un stress excessif sur la colonne vertébrale. Vous pouvez parler de la présence d'une hernie si une personne a des jambes douloureuses ou engourdies. De plus, la hernie intervertébrale se manifeste par des douleurs lors d'une position assise prolongée.

Maladies musculaires

En plus des maladies de la colonne vertébrale, la douleur au cou et au dos après le sommeil est associée à des pathologies musculaires. Parmi eux:

  • Dystrophie musculaire. Avec cette maladie, les longs muscles du dos n'obtiennent pas la bonne quantité de nutriments. Cela est dû à une mauvaise posture, au manque d'activité physique et au stress fréquent. Des muscles du dos raides dans le bas du dos indiquent la présence de la maladie.
  • Stase musculaire. De telles stagnations apparaissent après un travail sédentaire prolongé, une longue position assise devant l'ordinateur et à la suite d'un stress sévère.
  • Crampes. Les muscles du dos après le sommeil peuvent faire mal à la scoliose, à un effort excessif et également après avoir dormi dans la mauvaise position.
  • Myosite. Elle se caractérise par une inflammation des muscles provoquée par une infection ou une charge excessive sur le dos. Contrairement aux douleurs post-entraînement, avec la myosite, les maux de dos sont prolongés et peuvent ne pas disparaître pendant plus de 3 jours.
  • Blessures. Des ecchymoses ou des entorses dans les muscles du dos dans 99% des cas sont à l'origine des douleurs matinales. Toute blessure au dos nécessite un diagnostic immédiat. Après tout, les blessures à la colonne vertébrale peuvent être affectées par le déplacement des disques ou l'apparition de microfissures dans les vertèbres. L'IRM ou la radiographie peuvent détecter les conséquences des blessures.

Autres maladies du système musculo-squelettique

  • Ostéoporose. Une diminution des niveaux hormonaux ainsi qu'un manque de calcium dans les os rendent les os fragiles. En conséquence, l'ostéoporose se produit, ce qui augmente considérablement le risque de fractures. La maladie peut être constatée si les fractures du patient se produisent plus de 2 fois par an et sur un «terrain plat». Les femmes ménopausées ont un risque accru de maladie.
  • Névralgie intercostale. Une autre cause fréquente de maux de dos après le sommeil. La douleur dans cette pathologie est aggravée par la toux, les éternuements et les tournants brusques du corps. Contrairement à d'autres pathologies, la névralgie intercostale passe indépendamment. Cependant, avant d'approuver un diagnostic, un diagnostic doit être posé pour des maladies similaires..

Maladies des organes internes

  • Maladies du système urinaire. L'inflammation ou le prolapsus des reins, ainsi que la présence de calculs en eux, provoquent des maux de dos. Les symptômes de la pyélonéphrite (inflammation des reins) apparaissent dans un état calme et sont rarement associés à l'activité physique. Dans les maladies du système génito-urinaire, la température augmente généralement et les voyages aux toilettes deviennent plus fréquents. Parallèlement à cela, les bras, le visage et les jambes peuvent gonfler. Les calculs rénaux, à leur tour, rendent difficile l'urination, et leur symptôme peut être du sang dans l'urine..
  • Maladies respiratoires. Si votre dos vous fait mal après le sommeil, vous pouvez supposer la présence d'une pneumonie, d'une pneumonie, d'une tuberculose et même d'un cancer. Pour faire un diagnostic précis, vous devez être examiné.
  • Maladies gastro-intestinales. Les pathologies du système digestif peuvent se manifester par des maux de dos le matin. En d'autres termes, la douleur dans le tractus gastro-intestinal rayonne ou irradie dans la région de la colonne vertébrale, par conséquent, il semble à la personne que le dos lui fait mal. Dans ce cas, vous devez vérifier. Après tout, les douleurs irradiant dans le dos, avec des maladies du tractus gastro-intestinal, peuvent parler de graves problèmes de santé. Notez que le plus souvent, les maux de dos dans les pathologies du tractus gastro-intestinal sont associés à une exacerbation de la pancréatite et de la vésicule biliaire.

Causes des maux de dos chez les femmes

  • Violation du système reproducteur féminin. Une inflammation ovarienne et des règles douloureuses peuvent se manifester par des douleurs au bas du dos le matin après le sommeil. Parallèlement à cela, des douleurs surviennent généralement dans le bas-ventre, ce qui indique également des problèmes gynécologiques. La douleur associée à la santé des femmes est intermittente: l'inconfort dans le bas du dos et le bas de l'abdomen disparaît généralement après un certain temps..
  • Ménopause. Avec une diminution du niveau d'hormones sexuelles chez les femmes ménopausées, la circulation sanguine dans le bas du dos est perturbée. Cela provoque à son tour l'apparition de maux de dos. Avec la ménopause, les maux de dos peuvent accompagner une femme non seulement le matin, mais tout au long de la journée.
  • Grossesse. Une augmentation du poids corporel pendant la période de portage du bébé augmente la charge sur la colonne vertébrale. Les muscles du dos ne résistent pas à la gravité croissante proche du troisième trimestre, qui s'exprime par des douleurs lombaires. Avec une augmentation de la masse fœtale, la charge sur les vertèbres augmente également, ce qui entraîne une compression des terminaisons nerveuses et des douleurs ultérieures. Lisez comment dormir correctement pendant la grossesse..

Complications des maux de dos

En raison de problèmes de dos, une personne manque de sommeil, ce qui entraîne une diminution de la capacité de travail et de la qualité de vie en général. De plus, le manque de sommeil associé aux maux de dos le matin sape le système immunitaire, ce qui augmente le risque de maladies infectieuses..

Symptômes de graves maux de dos

  • La douleur est constante. Si les maux de dos durent plus de 4 jours et ne sont pas associés à une surcharge physique, consultez votre médecin.
  • Engourdissement des bras, des jambes, du visage, etc. Cela indique une violation de la conduction nerveuse, dont l'apparition est l'occasion de consulter un médecin.
  • Fièvre. Une température corporelle de bas grade de plus de 37 ° C peut indiquer une inflammation dans le corps qui provoque de la douleur.
  • Gonflement et rougeur de la peau - une conséquence des processus inflammatoires.
  • Diminution de la mobilité de la colonne vertébrale, des bras ou des jambes. Une telle raideur peut parler de spondylarthrose, de spondylarthrite ankylosante et d'autres pathologies qui nécessitent la surveillance d'un médecin.
  • Douleur intense pendant l'effort. Indiquent souvent la formation d'une hernie intervertébrale.

Notez que les maux de dos uniques après le sommeil ne sont généralement pas une menace pour la santé. Cependant, si l'inconfort persiste, consultez votre médecin..

Diagnostique

Si votre dos vous fait mal le matin pendant plus de 4 à 5 jours, contactez votre médecin généraliste, orthopédiste ou neurologue. Le médecin vous dirigera vers le diagnostic, qui devrait comprendre:

  • Électromyographie. La procédure détermine la fonctionnalité des muscles et enregistre la conduction nerveuse des fibres musculaires.
  • Analyse générale et biochimique du sang. Dans certains cas, il diagnostique une inflammation générale du corps..
  • Radiographie / tomodensitométrie / IRM. Identifier les maladies de la colonne vertébrale et des organes internes.
  • Ultrason Détecte les pathologies des organes internes.
  • Densitométrie. Examen radiographique ou échographique de la densité osseuse pour détecter l'ostéoporose.

En plus des mesures énumérées, le médecin au rendez-vous initial palpera la zone douloureuse, posera des questions sur les symptômes concomitants et examinera le patient dans son ensemble.

Que faire si votre dos vous fait mal après le sommeil

Après avoir identifié la cause de la douleur, le médecin orientera le patient vers un spécialiste adjacent. Cependant, si vous devez éliminer rapidement la douleur, les méthodes suivantes conviennent:

  • Prendre des analgésiques. Les analgésiques populaires sous forme de comprimés, de pommades, de pansements ou de suppositoires font efficacement face aux maux de dos. Ceux-ci incluent Analgin, Indomethacin, Ibuprofen, etc..
  • Prendre des médicaments destinés à traiter les maladies concomitantes. Par exemple, si les maux de dos sont causés par une lithiase urinaire, des médicaments sont pris pour briser les calculs. Des médicaments similaires sont utilisés pour d'autres maladies concomitantes..
  • Limitation de l'activité physique. En cas de douleur aiguë, essayez de vous détendre davantage ou de ne pas surcharger votre dos.
  • Baignade. Des bains chauds le soir aideront à éviter les maux de dos après le sommeil..
  • Massage. Améliore la circulation sanguine et soulage la douleur. Il est prescrit si le mal de dos n'est pas associé à une maladie grave..
  • Réflexologie ou acupuncture. Soulage les crampes musculaires, qui sont souvent la cause de maux de dos..
  • Physiothérapie. Il comprend l'électrophorèse, la thérapie UHF et d'autres procédures qui améliorent le flux sanguin dans la zone douloureuse.
  • Thérapie manuelle. Un chiropraticien peut vous sauver des maux de dos en quelques séances. Cependant, cela s'applique aux cas qui ne sont pas associés à une maladie grave..

Exercices pour les maux de dos

Les maux de dos après le sommeil peuvent être éliminés si vous effectuez systématiquement les exercices suivants:

  • Allongez-vous sur le sol avec les bras tendus le long du corps. Pliez vos genoux avec vos pieds sur le sol. Relevez et abaissez ensuite le bassin. Faites 20-25 de ces ascenseurs. L'exercice renforce les abdominaux et le bas du dos, améliorant ainsi la circulation sanguine dans le bas du dos.
  • De la même position couchée avec les genoux pliés, étirez une jambe, laissez l'autre pliée. En même temps, tirez le bras opposé vers le haut tout en ressentant une tension dans les membres qui s'étirent. Par exemple, si vous étendez votre jambe droite à partir de la position de départ, étirez en même temps votre bras gauche et étirez vos muscles pendant 5 à 10 secondes. Après cela, changez le bras et la jambe de travail. Effectuez 10-15 de ces vergetures.
  • Tenez-vous à quatre pattes, appuyé sur vos coudes et vos genoux. Expirez et pliez la colonne vertébrale, simulant les mouvements d'un chat effrayé. Après avoir atteint l'étirement maximal possible du dos, pliez votre dos par inspiration. Faites 10-15 mouvements.
  • Terminez le bateau. Allongez-vous sur le ventre, puis arrachez rythmiquement vos mains et vos pieds du sol. Faites 10-15 répétitions.

Pour les douleurs associées à la faiblesse des muscles du dos, il est recommandé d'entraîner les muscles du dos longs avec une hyperextension ou des simulateurs de bloc. Bien sûr, cela doit être fait sous la direction d'un entraîneur.

Si un exercice du dos aggrave la douleur, l'entraînement est strictement interdit. Tout d'abord, découvrez la cause du syndrome douloureux et soulagez les maux de dos aigus. Attention: tous les médicaments et préparations doivent être prescrits uniquement par un spécialiste compétent.

Prévention des maux de dos

Pour que votre dos ne fasse pas mal le matin après le sommeil, suivez nos conseils:

  • Dormez dans un lit confortable. Un matelas et un oreiller orthopédiques aideront à éviter les maux de dos. Cependant, ils doivent être sélectionnés correctement. Lisez comment choisir un oreiller pour dormir..
  • Fonctionne correctement. Si vous avez un travail sédentaire, assurez-vous que la chaise sur laquelle vous êtes assis est confortable et a un dossier haut. La table doit être au niveau de vos coudes en position assise. Si la table est inférieure ou supérieure à celle fixée, le poids de la personne pendant le travail n'est pas réparti correctement, ce qui conduit finalement à de la douleur. Si le travail n'est pas sédentaire, changez souvent la position dans laquelle vous vous tenez. De plus, à chaque pause, essayez de vous détendre en étant assis.
  • Se déplacer. Marchez plus souvent et menez une vie active. Comme ce dernier, les exercices de yoga, de natation et de physiothérapie conviennent. La prévention de la douleur dans ce cas consiste à renforcer les muscles du dos.
  • Gardez votre poids corporel normal. Pour ce faire, dépensez activement des calories et réduisez la quantité de nourriture consommée. Faites-le si votre poids corporel dépasse la norme..
  • Mange bien. Une alimentation saine maintiendra un poids normal, ce qui éliminera la prise de poids excessive avec des complications possibles sous la forme de maux de dos. Manger des fruits, des légumes et des viandes maigres réduira votre risque d'obésité. Dans le même temps, l'ajout de poisson et de produits contenant des oméga-3 au régime alimentaire réduira respectivement la probabilité d'inflammation dans le corps, éliminant ainsi les maux de dos éventuels. En ajoutant des aliments sains à votre alimentation, assurez-vous de réduire votre consommation de produits sucrés, salés et farineux..
  • Ne soulevez pas des poids que vous ne pouvez pas vous permettre.
  • Évitez les mouvements brusques. Pendant les virages serrés ou les inclinaisons du corps, il peut vous pincer le dos. De plus, les maux de dos s'aggravent souvent le matin après le sommeil.
  • Ne refroidissez pas trop votre dos. Habillez-vous plus chaud par temps froid et protégez le bas de votre dos du froid.
  • Passez des examens réguliers. Des examens médicaux périodiques révéleront la maladie à un stade précoce, ce qui facilitera le traitement ultérieur.

Conclusion

Le dos fait souvent mal après le sommeil, même chez une personne en bonne santé très jeune. Habituellement, les causes de sensations désagréables dans le dos sont une entorse musculaire et une surcharge ou une maladie inflammatoire. Les causes non moins courantes sont l'ostéochondrose et la hernie intervertébrale. Ces derniers se caractérisent par une douleur constante, qui s'intensifie la nuit..

Les analgésiques vous soulageront temporairement de la douleur. Cependant, "supprimer" la douleur avec des médicaments sans aller chez le médecin est une mauvaise idée. En effet, l’absence de traitement peut entraîner des complications dont il sera alors difficile de se débarrasser.

Dans certains cas, les maux de dos le matin peuvent être guéris d'eux-mêmes à la maison. Mais si la douleur persiste, prenez rendez-vous avec un spécialiste. Un médecin expérimenté vous examinera attentivement et vous dirigera vers un diagnostic pour identifier la cause des maux de dos..

Santé à toi et bonne nuit!

Vidéo sur les maux de dos le matin:

Maux de dos - que faire?

Il y a eu un cas récent comme celui-ci. J'appelle une patiente âgée, elle se plaint de douleurs dans le bas du dos. Les douleurs sont fortes, elles dérangent depuis 3 semaines. Examiné et traité par un thérapeute et un neuropathologiste, des injections et des pilules, des analgésiques et des vitamines, et même des chondroprotecteurs ont été prescrits - le tout en vain.

À l'examen, douleur dans la colonne vertébrale inférieure, lorsqu'on lui a demandé de se lever - douleur dans l'articulation de la hanche. Que faire? Ne vous passez pas de rayons X! Elle a promis de donner une référence à l'hôpital et a dit que son fils devrait venir. Le lendemain, le fils n'est pas venu seul, mais a amené la vieille femme elle-même dans un fauteuil roulant. Elle a été emmenée pour examen par la tête, il y avait une suspicion de fracture de la hanche, envoyée d'urgence en traumatologie, le diagnostic a été confirmé, sa grand-mère a été hospitalisée et opérée.
Il s'est avéré qu'ils n'étaient pas du tout traités. Et au départ, les plaintes étaient des maux de dos.

À quelle fréquence les gens se plaignent-ils de maux de dos? Chaque jour, un ou deux patients sont nécessaires. Peu importe l'âge et le sexe, le type d'activité et le physique.
Qu'est-ce que la douleur? Il s'agit d'une réaction protectrice du corps, très nécessaire, car s'il n'y a pas de douleur, nous ne pourrons pas découvrir qu'il y a des troubles dans le corps, que quelque chose menace votre santé.

Le mécanisme du développement de la douleur dans le corps est similaire à tous les réflexes - des récepteurs de la douleur, l'impulsion va d'abord à la moelle épinière, puis elle est traitée et envoyée au cerveau. De cette façon, toutes les parties du système nerveux sont impliquées et dans le cerveau lui-même, il existe de nombreux centres de douleur à différents niveaux. Cela suggère que la perception de la douleur est très importante pour le corps..

Mais il arrive aussi qu'il y ait des dégâts, mais pas de douleur. Le plus souvent, cela se produit avec des processus tumoraux ou en cas de violation des récepteurs de la douleur.
Lorsque, en raison de l'irritation constante des récepteurs et des fibres nerveuses, ces fibres et ces centres du cerveau eux-mêmes deviennent irrités, une douleur chronique se produit. Il est beaucoup plus difficile de les traiter, car non seulement les organes et les tissus où se trouvent les récepteurs, mais aussi les neurones qui transmettent eux-mêmes la douleur, les neurones, sont affectés..

La douleur dans le dos peut être causée par diverses raisons. Ici, nous les séparerons en fonction de la localisation (c'est-à-dire du lieu) de la douleur dans différentes parties du dos et nous analyserons ce qui peut faire mal à différents niveaux et ce qui affecte toute la colonne vertébrale. Nous ne traitons pas des maladies rares: nous décrivons les causes les plus courantes de maux de dos rencontrées en pratique.

1. Douleur dans le haut du dos

  1. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure les conditions les plus dangereuses - les maladies cardiaques. Par conséquent, pour les douleurs dans le haut du dos, dans la région des omoplates, en particulier à gauche, un ECG (électrocardiographie) est prescrit pour exclure le syndrome coronarien aigu, l'infarctus du myocarde, si une personne est âgée. Myocardite et autres maladies cardiaques inflammatoires si jeunes.
  2. Nous excluons également l'embolie pulmonaire ou l'embolie pulmonaire, en tant que maladie mortelle, si la douleur est accompagnée de toux et de sang dans les expectorations, une hospitalisation urgente est nécessaire.
  3. Si le cardiogramme est sans pathologie, nous pensons à la dorsalgie, dans cette partie du dos, la thoracalgie est correctement appelée (du mot latin thorax - poitrine) c'est-à-dire violation de la colonne vertébrale ou des muscles associés à la colonne vertébrale. La thoracalgie peut être causée par une ostéochondrose de la colonne vertébrale avec des dommages à la région thoracique. C'est la raison la plus courante. L'intensification de la douleur se produit lors du déplacement, en particulier lors des virages. Si vous regardez un tel dos, vous pouvez voir à quel point les muscles autour du point douloureux sont tendus. Ces douleurs sont liées à un événement spécifique - il a soulevé un poids, a soufflé, est devenu nerveux, il y avait une grosse charge sur le dos. Souvent accompagnée de douleurs dans le sternum, douloureuses, aggravées la nuit en position couchée. Si les douleurs sont fraîches - des injections d'analgésiques, des vitamines B, des relaxants musculaires sont prescrits, tout disparaît en 3 jours, rarement une semaine. S'il y a des dommages à la colonne vertébrale elle-même - une hernie des disques intervertébraux, des dommages aux racines des nerfs qui s'étendent de la colonne vertébrale - le traitement est long. Ici, il est nécessaire de prendre une radiographie et des neuropathologistes conduisent de tels patients. Parce que la douleur chronique se forme, ce qui est plus difficile à gérer. À ce stade, des médicaments plus puissants sont connectés.
  4. Périarthrite de l'omoplate - inflammation de l'appareil ligamentaire de l'articulation de l'omoplate et de l'épaule. Ça fait mal au niveau de l'omoplate, ça dérange toujours d'une part, plus souvent à droite (avec quelle main il a travaillé). Le traitement est le même que pour la dorsalgie..
  5. La pathologie de l'articulation de l'épaule - arthrite ou traumatisme ne peut être exclue. Il arrive que la douleur soit donnée dans le dos.
  6. Des poumons se trouvent les organes internes au niveau du haut du dos. Le dos commence à faire mal lorsque l'inflammation passe à la plèvre - la membrane des poumons, riche en récepteurs de la douleur. Les douleurs sont fortes, pires lors de la respiration, pour réduire la douleur, les gens se trouvent du côté malade. S'il y a une température et des douleurs thoraciques, le médecin doit soupçonner des troubles pulmonaires. Nous réalisons une radiographie sur laquelle, le plus souvent, tout est clairement visible. Le traitement est toujours à l'hôpital. L'inflammation de la plèvre - pleurésie - se produit pour diverses raisons. Les bactéries, les virus, les mycobactéries tuberculeuses et d'autres infections peuvent en être la cause..
  7. Pneumothorax spontané - air pénétrant dans la plèvre. Se produit souvent chez les jeunes asthéniques présentant une anomalie héréditaire du tissu conjonctif (dysplasie du tissu conjonctif ou DZSP). Cela se produit avec une toux sévère pendant le SRAS, une respiration profonde et aiguë, un traumatisme.
  8. Si le patient a une maladie oncologique, le médecin pense tout d'abord aux métastases, qui peuvent être dans la colonne vertébrale et dans les poumons. Et très souvent, les métastases dans ces organes provoquent des maladies du sein, de l'estomac, de la vésicule biliaire, des organes féminins, des reins.

2. Douleur dans les parties médianes du dos, dans le bas du dos et au-dessus

  1. L'ostéochondrose de la colonne vertébrale au niveau des lombaires se manifeste par une lumbalgie - c'est une douleur sans irradiation dans la jambe et une lumbishalgie - lorsque la douleur se propage le long de la surface externe de la cuisse. Cela se produit lorsque les racines nerveuses sont pincées. Par conséquent, le médecin vérifie les soi-disant «symptômes radiculaires» ou symptômes de tension. Le patient est allongé sur le dos et lève une et la deuxième jambe. Lorsqu'un nerf est pincé à cause de la douleur, la jambe ne peut être soulevée que légèrement.
  2. À environ ce niveau se trouvent les reins. Ici, le médecin vérifie le symptôme de Pasternatsky, c'est-à-dire secoue légèrement le dos dans la zone proposée des reins, et si la douleur se produit, les reins sont malades. Le plus souvent, il s'agit d'un signe d'inflammation aiguë des reins ou d'urolithiase. Par conséquent, l'algorithme d'examen de la douleur dans la région lombaire du dos comprend nécessairement un test urinaire général. Avec une inflammation des reins, une pyélonéphrite aiguë ou une exacerbation chronique, il y a une température élevée, des douleurs au bas du dos peuvent être au moindre toucher. Dans l'analyse générale de l'urine, le nombre de leucocytes est augmenté - changements inflammatoires.
  3. Les calculs se produisent non seulement dans les reins, mais aussi dans la vésicule biliaire. La douleur de la pathologie vertébrale et la douleur de l'inflammation de la vésicule biliaire sont souvent confondues. La vésicule biliaire est située à droite sous la côte, et la douleur est donnée à la moitié droite du dos. Mais cet organe est si insidieux que la douleur avec cholécystite peut être donnée à l'épaule droite, au bas du dos et même à la jambe. La pierre peut "s'asseoir" non seulement dans la vésicule biliaire elle-même, mais aussi dans le conduit. Il peut ne pas y avoir de pierre, mais il peut y avoir une inflammation de la vésicule biliaire et des conduits causée, par exemple, par le giardia, les opisthorchis et d'autres parasites. L'inflammation de la vésicule biliaire est généralement détectée par la palpation de l'abdomen et la détermination des symptômes réflexes spéciaux de l'inflammation de la vésicule biliaire. Si des signes de cholécystite sont détectés, le patient est envoyé pour faire une échographie de la cavité abdominale et chez un gastro-entérologue. Si la lithiase biliaire est au stade aigu, il s'agit déjà d'un traitement chirurgical. Cette maladie est insidieuse car il peut ne pas y avoir de température, d'amertume dans la bouche, de selles molles, mais seulement de douleur. Cela se produit avec un long cours, lorsque la douleur chronique s'est déjà formée.
  4. Inflammation pancréatique - pancréatite. La douleur cède souvent dans le dos, uniquement à gauche. Cela se produit lorsque l'inflammation recouvre la queue du pancréas. S'il y a une inflammation dans la région de la tête, la douleur est donnée au bas du dos à droite et au milieu. Tout est plus clair ici, la pancréatite aiguë ne peut tout simplement pas se produire sans phénomènes dyspeptiques. Ici, en plus des douleurs sévères, le plus souvent ce sont des douleurs abdominales «dagues», il peut y avoir des nausées, des vomissements. Et, bien sûr, ces douleurs sont toujours associées à une violation du régime alimentaire, c'est la consommation d'alcool fort en combinaison avec des aliments gras. Les processus aigus sont un travail pour les chirurgiens. Parce que le pancréas peut commencer à se digérer, il est appelé nécrose pancréatique et nécessite une intervention d'urgence. Si le processus est chronique - c'est l'observation d'un gastro-entérologue. Et un régime à l'exception de gras.
  5. Herpès Zoster - Bardeaux. Il se produit dans le dos, souvent dans le bas du dos. D'abord, la douleur apparaît, puis des éruptions herpétiques sous forme de petites vésicules. Elle est causée par un type d'infection herpétique. Le thérapeute et le neuropathologiste traitent habituellement. La douleur peut être très forte, brûlante. Ce virus se propage le long du nerf. Parfois, une semaine passe du début de la douleur aux éruptions cutanées et il est difficile d'établir un diagnostic.

3. Lombalgie

  1. La cause la plus fréquente est les manifestations de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale. Violation ou modifications dégénératives des vertèbres au niveau de l'articulation lombo-sacrée, la douleur irradie vers le coccyx ou vers le haut de la colonne vertébrale.
  2. Les causes gynécologiques peuvent provoquer des maux de dos (tout dépend de la position anatomique) - maladies inflammatoires des organes féminins.
  3. Urolithiase, si la pierre passe à travers l'uretère, plus souvent dans le bas-ventre latéral, mais peut aussi être de l'arrière.
  4. La pathologie de l'articulation de la hanche (comme dans notre cas, qui est donnée au début de l'article), l'arthrite, l'arthrose, voire une fracture du col fémoral peuvent provoquer des lombalgies.
  5. Maladies rectales - hémorroïdes, tumeurs bénignes ou malignes (si les tumeurs sont malignes, elles provoquent des douleurs non seulement par elles-mêmes, mais il peut également y avoir des douleurs des métastases à la colonne vertébrale, au foie, aux poumons).
  6. Enfin, les maladies de la prostate - il peut s'agir d'une dysplasie bénigne de la prostate ou d'un cancer de la prostate. Ces maladies se développent à l'âge adulte, par conséquent, elles prennent souvent beaucoup de temps, même sans symptômes visibles, mais avec un affaiblissement du corps, elles peuvent donner des métastases à la colonne lombaire, aux poumons, aux ganglions lymphatiques locaux.

4. Certaines maladies affectent toute la colonne vertébrale ou ses services

  1. L'ostéochondrose - le plus souvent trouvée - sont des changements dégénératifs de la colonne vertébrale qui affectent toutes les parties de la colonne vertébrale. Il existe une ostéochondrose polysegmentaire. Ses manifestations donnent des symptômes dans toutes les parties de la colonne vertébrale, par conséquent, il peut y avoir des difficultés particulières de diagnostic, très souvent cela se produit en raison de l'ostéoporose.
  2. Ostéoporose - une diminution de la teneur en calcium des os, se manifeste davantage avec l'âge. Chez les hommes et les femmes, cela se produit pour différentes raisons, mais cela se passe de la même manière. Chez les femmes après la ménopause, cela est associé à un faible niveau d'oestrogènes, qui régulent le métabolisme du calcium en âge de procréer, chez les hommes le plus souvent en raison de dommages au tractus gastro-intestinal et d'une absorption réduite de calcium. Avec l'ostéoporose, les os deviennent cassants, minces. Cela vaut également pour la colonne vertébrale. Les microfractures surviennent avec le moindre traumatisme aux stades avancés. Pour diagnostiquer l'ostéoporose, une méthode aux rayons X est utilisée - la densitométrie et la détermination du niveau d'ions calcium dans le sang. Médecins, endocrinologues et rhumatologues participent au traitement et au diagnostic.
  3. Myélome - désigne un groupe de leucémie ou de tumeurs sanguines lorsque la tumeur se développe au niveau de la moelle osseuse. Le nombre de cellules hématopoïétiques à partir desquelles les leucocytes se développent, la pression de cette masse provoque des douleurs osseuses. Avec cette maladie, les os plats sont affectés, le plus souvent le sternum, mais il peut y avoir des douleurs dans la colonne vertébrale. Maintenant, le nombre de cas de cette leucémie a augmenté. Ils le diagnostiquent par la présence dans l'urine de la protéine Ben-Jones, une protéine altérée que les cellules tumorales produisent.
  4. Spondylarthrite ankylosante et autres maladies auto-immunes - lorsque l'inflammation des vertèbres est de nature auto-immune, c'est-à-dire lorsque le corps produit des anticorps contre ses propres cellules. Les maladies auto-immunes sont en augmentation maintenant,
  5. Les métastases tumorales surviennent souvent dans le cancer des poumons, du sein, de la prostate, respectivement, dans la colonne thoracique et lombaire.
  6. Changements réflexes dans les zones Zakharyin-Geda - un réflexe de douleur des organes internes qui donne des foyers locaux (locaux) de tension dans les muscles de certaines zones du dos (voir photo). Ces changements sont bien connus des massothérapeutes et des ostéopathes. Il existe des médecins expérimentés qui, par l'état de leur dos, apprennent la pathologie des organes internes d'une personne. Le principe de l'apparition de ces zones réflexes constitue la base du traitement avec des méthodes telles que l'acupuncture, l'acupuncture, l'acupression. Le médecin agit sur la zone et l'organe interne est guéri.
  7. Les maladies infectieuses de la colonne vertébrale - la tuberculose (pouvant être associée à une infection par le VIH), la syphilis, l'ostéomyélite sont très rares, mais le médecin doit les prendre en compte et en être conscient. L'ostéomyélite tuberculeuse est difficile à diagnostiquer, le plus souvent le diagnostic n'est pas définitivement posé, mais le traitement doit être effectué sérieusement. La tuberculose est une maladie insidieuse, avec tout affaiblissement du système immunitaire, elle peut pénétrer dans le corps et manifester des symptômes inattendus. Au cours de la dernière année, j'ai observé deux de ces patients.

5. Des maux de dos persistants peuvent indiquer une maladie grave.

Avec les symptômes suivants, le médecin soupçonne l'oncologie et envoie pour un examen approfondi:

  • les maux de dos ne vont pas bien avec les analgésiques,
  • perte de poids,
  • température subfébrile (37–37,5 degrés qui ne passe pas longtemps),
  • anémie, diminution de l'hémoglobine, extérieurement, elle ressemble à une pâleur ou à un jaunissement de la peau, une teinte bleuâtre des lèvres, des «cercles» sous les yeux,
  • augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes (ESR) dans l'analyse générale du sang,
  • tendance au saignement.

Algorithme d'examen des maux de dos

1. Tout d'abord, vous devez passer des tests de routine - un test sanguin général, un test urinaire général. Cela nous donnera une idée de l'état du corps, des processus inflammatoires, de l'état du système urinaire. Si nous voyons un changement dans l'analyse de l'urine, nous soupçonnons immédiatement que la douleur est causée précisément par des maladies rénales.

2. Test sanguin biochimique, tests hépatiques (ALT, AST, bilirubine, phosphatase alcaline), PSA (protéine C réactive), facteur rhumatoïde - indicateurs de l'activité inflammatoire, quantité de protéines, rapport des différents types de protéines dans le sang - albumine et globulines, et d'autres indicateurs sont pris en compte si le médecin soupçonne une maladie.

3. Oncomarkers - avec processus tumoral suspect.

4. Tests de dépistage des maladies infectieuses: VIH, hépatite virale, tuberculose, syphilis.

5. Radiographie de la colonne vertébrale - montre des changements dans la colonne vertébrale, la présence de hernies des vertèbres, des métastases de tumeurs, des phénomènes inflammatoires.

6. tomodensitométrie de la colonne vertébrale et des organes internes - un examen très important, il est meilleur et plus détaillé que les changements dans les tissus ne sont visibles sur les radiographies.

7. L'IRM - une méthode plus coûteuse et informative, est utilisée pour affiner les résultats de la tomodensitométrie. Vous pouvez effectuer des examens combinés qui capturent les organes internes et la colonne vertébrale elle-même. Cet examen vous permet d'identifier avec précision les causes de dommages aux organes internes..

8. Si le médecin pense à une maladie rare, prescrit alors des examens spéciaux (pour les maladies auto-immunes, les infections rares, des études plus approfondies pour déterminer l'état du corps).

Le traitement des maux de dos, bien sûr, est prescrit en fonction de la cause. Mais nous commençons toujours par des analgésiques - anti-inflammatoires non stéroïdiens ou antispasmodiques.

Malgré la variété des causes des maux de dos, notre médicament est suffisamment développé pour établir un diagnostic précis et commencer le traitement. La chose la plus importante est de ne pas commencer la maladie et de consulter un médecin si la douleur persiste pendant trois jours, sans parler d'une douleur intense prolongée.

Auteur: thérapeute Loginova Maria Pavlovna

5 causes courantes de maux de dos - ce que vous devez savoir et quoi faire

Selon les statistiques, environ 80% des personnes vivant sur la planète ont des problèmes de dos. À propos des causes possibles, des méthodes de diagnostic, de traitement et de prévention - lire l'article.

Chaque personne a ressenti des douleurs dans le bas du dos, au moins occasionnellement. Mais si elle est apparue plus tôt chez les personnes âgées, aujourd'hui les douleurs dans la région lombaire inquiètent souvent les jeunes. Une douleur aiguë ou douloureuse, qui ne dure que quelques minutes ou qui dérange une personne pendant des semaines, voire des mois - des maux de dos - peut survenir pour diverses raisons. Souvent, une personne s'habitue à son état. Les sensations désagréables font partie de la vie. Mais la visite chez le médecin est toujours reportée, réduisant ainsi les chances de guérison.

Causes des maux de dos - ce que vous devez savoir

  • Le plus souvent, la cause de la douleur lombaire réside dans les changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale - articulations, disques intervertébraux, ligaments, muscles périarticulaires. Ostéochondrose, spondylose, spondylarthrose, ostéoporose, protrusion et hernie du disque intervertébral - ces maladies de la colonne vertébrale et d'autres acquises au fil du temps s'accompagnent toujours de manifestations douloureuses. Il est important de déterminer les raisons qui ont conduit à ces violations. Il existe des dizaines de théories sur l'apparition de ces maladies. Un poids excessif a un effet négatif sur la colonne vertébrale, ce qui entraîne une augmentation de la charge des vertèbres, ce qui entraîne une usure prématurée. La violation de la posture ou une position incorrecte du corps pendant le travail entraînera une tension musculaire, en conséquence - pincement des nerfs, déplacement des vertèbres. Avec une surcharge musculaire aiguë, lors de la levée de poids ou d'un mouvement infructueux, les étirements et les microtraumatismes sont inévitables.
  • Cependant, les maux de dos peuvent être secondaires et pas nécessairement associés à une pathologie de la colonne vertébrale. La cause peut être un processus infectieux. Par exemple, avec la brucellose, les dommages aux vertèbres entraînent des changements sclérotiques et l'apparition d'ostéophytes (excroissances), comprimant le tissu nerveux. Avec la tuberculose, les corps vertébraux sont détruits. Avec l'ostéomyélite, les structures vertébrales sont compressées en raison de l'accumulation de contenu purulent. Dans tous les cas, une douleur apparaît dans la colonne lombaire.
  • Tumeurs (ostéoblastome, myélome, ostéosarcome, métastases à la colonne vertébrale, etc.) - bénignes ou malignes, généralement accompagnées de douleurs dans la région lombaire d'intensité différente, ne pouvant pas être administrées à des analgésiques.
  • Une des causes courantes des douleurs au bas du dos sont de nombreuses maladies des organes internes. Polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, pyélonéphrite, cystite, urolithiase, inflammation des appendices, maladies de la prostate, ainsi que des problèmes intestinaux et même pulmonaires.

5 causes courantes de maux de dos

Le dos peut à juste titre être appelé un indicateur de l'état du corps. Presque tout problème dans le corps s'accompagne de douleur. La douleur lombaire peut être de nature très différente: douloureuse ou aiguë, apparaissant après le sommeil ou un long séjour dans une position. Souvent, une douleur soudaine de tir prive une personne de la capacité de bouger. L'intensité des manifestations douloureuses dépend de la cause de l'origine de la douleur. Les plus courants sont:

1. Lumbago, également appelé lumbago

Il s'agit de l'un des types de douleurs lombaires les plus courants. Apparaît avec un stress physique ou une position corporelle inconfortable. Bien que cela puisse se produire sans raison apparente. Brûlante et éclatante, la douleur ne permet pas à une personne de se redresser. Lorsque vous essayez de changer la position du corps, même en toussant, les sensations ne font que s'intensifier. La douleur aiguë peut durer de quelques minutes à quelques heures, voire des jours, mais dans certains cas, elle peut soudainement s'arrêter.

2. Sciatique (névralgie du nerf sciatique, radiculite lombo-sacrée)

La sciatique se manifeste par une douleur lancinante, des picotements, un engourdissement. La douleur se propage souvent le long du nerf sciatique dans la fesse, le long de l'arrière de la jambe. Les sensations peuvent être si intenses qu'une personne ne peut ni s'asseoir, ni marcher, ni se pencher.

3. Lombalgie dans l'ostéochondrose

C'est le type le plus courant. Il se développe souvent progressivement et s'intensifie à chaque mouvement, même avec des éternuements ou une toux. De plus, la sensibilité de certaines zones du bas du corps ou des jambes peut être altérée..

4. Pour les maladies

La douleur dans la région lombaire avec diverses maladies est très caractéristique. Douloureuse, de nature terne, elle peut donner au bas-ventre, la zone proche du nombril, dans l'hypochondre. Cependant, avec les coliques rénales, une personne ressent une douleur très intense et une attention médicale urgente est nécessaire.

5. Crampes musculaires

Des crampes musculaires apparaissent lorsque la situation est mauvaise depuis longtemps. En conséquence, la mobilité vertébrale est limitée. Cela déclenche le soi-disant «cercle vicieux» lorsque les douleurs au bas du dos sont causées par des spasmes musculaires, qui, à leur tour, entraînent à nouveau des douleurs. Cette condition peut durer longtemps et causer des souffrances assez notables à une personne..

Que faire en cas de douleur aiguë au bas du dos?

Des douleurs lombaires aiguës surviennent avec diverses maladies. Protrusion et hernie intervertébrale, ostéochondrose, lumbago et sciatique, blessures et troubles de la circulation vertébrale. Ainsi que diverses maladies des organes pelviens et de la cavité abdominale. Il est presque impossible de déterminer la cause de l'apparition de sensations douloureuses par vous-même, donc une personne doit être amenée chez un spécialiste.

  • Si vous soupçonnez une lésion vertébrale ou vertébrale, il est important de limiter les mouvements avant l'arrivée de l'équipe de médecins.
  • Étirement des muscles ou des ligaments. Dans les premières minutes, vous pouvez appliquer du froid, ce qui empêchera la croissance de l'enflure et réduira la douleur.
  • Avec une attaque causée par des maladies de la colonne vertébrale, vous devez d'abord prendre la position la plus confortable. Le plus souvent, une personne est soulagée en s'allongeant sur le dos sur une surface dure, en soulevant légèrement ses jambes. Si vous ne pouvez pas consulter immédiatement un médecin, vous pouvez prendre un analgésique.
  • Si le mal de dos est un symptôme d'une maladie des organes internes, le patient choisit la position la plus confortable pour lui. Il est important de se rappeler: si la cause des maux de dos n'est pas connue, il est préférable d'abandonner les compresses chauffantes et les onguents. En effet, en présence d'un processus inflammatoire, ils peuvent aggraver la situation..

Méthodes de diagnostic pour les douleurs lombaires

Il existe de nombreuses conditions dans lesquelles la douleur lombaire apparaît. Pour déterminer leur origine et prescrire un traitement, vous avez besoin de l'aide d'un médecin. La cause de leur apparition n'est pas toujours les maladies de la colonne vertébrale. De plus, la localisation des sensations douloureuses est de première importance. Par exemple, des douleurs au bas du dos à droite ou à gauche peuvent indiquer des pathologies urologiques, des maladies intestinales: appendicite, colite ulcéreuse, diverticulite, obstruction, etc. Si le dos est plus bas que le bas du dos, une telle localisation peut indiquer des maladies des organes génitaux, par exemple, des appendices utérins chez la femme ou des glandes de la prostate chez l'homme.

Vous devriez commencer par une visite chez un thérapeute ou un neurologue qui vous prescrira les examens nécessaires. Dans certains cas, vous devrez peut-être consulter un urologue, un orthopédiste, un traumatologue, un spécialiste des maladies infectieuses et d'autres spécialistes spécialisés. Grâce aux méthodes de diagnostic existantes aujourd'hui, il est possible de déterminer la cause de la douleur dans la région lombaire avec une grande précision. La radiographie de la colonne lombo-sacrée est la méthode d'examen la plus accessible, qui permet de déterminer la violation des structures, la présence du processus inflammatoire, l'ostéoporose et les troubles associés. L'imagerie par résonance magnétique ou calculée est la méthode de diagnostic la plus efficace, grâce à une image en couches des structures internes, même les plus petites violations peuvent être détectées. De plus, divers tests de laboratoire peuvent être prescrits - en fonction des symptômes.

Traitement de la douleur dans la colonne vertébrale

Dans toute situation, le patient doit assurer la paix. Cependant, les tactiques thérapeutiques sont choisies en fonction de la maladie à l'origine de la douleur dans la colonne vertébrale. Avec les changements dystrophiques et fonctionnels de la colonne vertébrale, des médicaments anti-inflammatoires, des relaxants musculaires visant à soulager les spasmes musculaires, ainsi que des médicaments qui améliorent la nutrition et la régénération des tissus sont prescrits. La nomination de procédures physiothérapeutiques (électrophorèse, phonophorèse, magnétothérapie), ainsi que des massages, de l'acupuncture et des exercices thérapeutiques sont très efficaces. Dans certains cas, par exemple, avec des hernies ou des blessures, un traitement chirurgical est indiqué.

Pour réduire la douleur, soulager les tensions excessives et les spasmes musculaires, le port d'un bandage spécial est recommandé. Il est utilisé en complément d'un traitement médicamenteux pour l'ostéochondrose, la radiculite, les traumatismes et la période postopératoire. Mais le spécialiste devrait choisir un modèle, car diverses options de corsets sont en vente.

Si la lombalgie est un symptôme de maladies des organes internes, le traitement est sélectionné en tenant compte de la pathologie existante: agents antibactériens en présence d'un processus infectieux, traitement chirurgical des tumeurs, obstruction intestinale, appendicite, etc..

Que faire en cas de maux de dos?

Nous sommes donc disposés à ce que lorsqu'il y a des problèmes de santé, nous essayons de nous débarrasser des sensations douloureuses par nous-mêmes. Surtout dans les cas où le mouvement n'est pas limité, la condition ne s'aggrave pas et après la prise du médicament contre la douleur, la douleur semble s'apaiser. Mais vous devez savoir que seul un traumatisme est la seule cause de maux de dos qu'une personne peut déterminer de façon relativement précise par elle-même. Dans d'autres cas, il vaut mieux confier le diagnostic à un spécialiste. Mais il y a des situations où une aide médicale d'urgence est nécessaire immédiatement:

  • impossibilité ou mouvement limité;
  • diminution de la sensibilité dans certaines zones du corps, picotements dans les membres;
  • incontinence urinaire ou fécale;
  • douleur intense, fièvre, nausée, etc..

Comment maintenir la mobilité pendant de nombreuses années ou un peu sur la prévention

De nombreuses maladies dans lesquelles le dos fait mal n'apparaissent pas soudainement. Et les maladies graves accompagnées de douleurs dans le bas du dos peuvent être complètement évitées. Ce qui est nécessaire pour cela?

  • Traiter en temps opportun les maladies existantes et subir des examens préventifs réguliers.
  • L'activité physique doit correspondre à l'âge, au poids, à l'état général du corps. S'il est impossible d'éviter de soulever des poids, vous devez soulever la charge en gardant le dos droit. De plus, il existe des dispositifs spéciaux pour transporter des poids, vous pouvez également utiliser un corset pour soutenir le dos.
  • Allure directe, rejet des talons, position correcte pendant le travail sédentaire aidera à éviter la déformation vertébrale.
  • L'inactivité et la malnutrition entraîneront certainement l'apparition d'un excès de poids - le principal «coupable» de presque toutes les maladies, y compris la colonne vertébrale. La correction de l'alimentation, l'éducation physique régulière, la natation dans la piscine, même la marche en plein air aideront à éviter de nombreux problèmes. En outre, un mode de vie actif - un moyen efficace de gérer le stress - le principal problème de l'homme moderne. Mais les situations stressantes fréquentes peuvent à juste titre être appelées le principal facteur de risque dans le développement de nombreuses pathologies.

Malheureusement, le désir d'auto-guérison est indestructible. De nombreuses recettes, des frottements prétendument miraculeux et des onguents largement annoncés sont souvent inutiles avec une utilisation incontrôlée. N'oubliez pas que l'automédication est une perte de temps et d'argent! Refusant l'aide de spécialistes, nous risquons d'acquérir une forme négligée de la maladie. Par conséquent, si vous vous inquiétez des douleurs au bas du dos, ne tardez pas plus tard, inscrivez-vous au médecin!

Oksana Matias, médecin généraliste