Douleur dans les bras et les épaules: ce que dit le symptôme

  • Goutte

Des douleurs dans les mains lors d'un changement de temps, un engourdissement des doigts, une douleur aiguë au coude ou au poignet, une sensation de lourdeur et de raideur dans les muscles des épaules et du cou sont des symptômes qui provoquent une excitation. Certains sont le résultat d'un certain style de vie, d'un travail sédentaire et d'une charge uniforme sur les mains. D'autres découlent de maladies articulaires chroniques, qui affectent le plus souvent les doigts. D'autres encore apparaissent avec l'âge en raison de l'affaiblissement des muscles et de l'usure physiologique des articulations. Et les plus dangereux peuvent être des signes de maladie grave..

Les causes de la douleur et ses manifestations

La douleur est une réponse physiologique aux dommages et à l'inflammation qui l'accompagne des tissus des bras et des épaules: des os aux nerfs périphériques. La douleur dans ce cas est variée et dépend de nombreux facteurs: les causes de la pathologie, les maladies concomitantes, l'âge du patient et d'autres. Les sensations désagréables peuvent être locales, par exemple, ressenties dans l'articulation de l'épaule ou la main et peuvent couvrir toute la ceinture scapulaire..

L'infarctus du myocarde est l'une des conditions les plus dangereuses pouvant provoquer des douleurs dans le bras. Avec lui, l'inconfort commence dans la poitrine et se propage au bras gauche. Une condition similaire peut se produire avec une attaque d'angine de poitrine.

Une bursite ou une inflammation du sac articulaire de l'épaule, du coude ou du poignet se produit en raison d'une charge excessive sur l'articulation. Le plus souvent, cela se produit pendant le sport ou est une pathologie professionnelle. Une douleur aiguë à l'épaule ou au coude s'accompagne d'un gonflement et d'une rougeur causés par le processus inflammatoire.

L'inflammation articulaire dans l'arthrite se caractérise par une augmentation locale de la température, un gonflement. La douleur avec cette pathologie ne disparaît pas même au repos et peut s'intensifier la nuit 1. Avec l'arthrose, au contraire, les sensations désagréables s'intensifient pendant l'exercice et peuvent disparaître si vous prenez une position confortable.

Une douleur intense à l'épaule est caractéristique de la périarthrite de l'articulation de l'épaule. Les droitiers souffrent le plus souvent de la main droite, car une lourde charge lui tombe dessus. Cette maladie est caractérisée par une inflammation des tissus externes de l'articulation - ligaments, muscles, surfaces cartilagineuses des os. En règle générale, l'inflammation se développe en raison d'une charge professionnelle sur les mains ou d'une activité physique ponctuelle associée à lever et abaisser les mains, par exemple, pendant le travail saisonnier dans les chalets d'été.

Traitement de la douleur aux mains et aux épaules

Étant donné que la douleur dans les bras et les épaules peut être un symptôme du développement d'une pathologie grave, pour toutes ses manifestations, il est nécessaire de consulter un médecin.

Vous pouvez soulager la douleur à la maison, surtout si elle est causée par des blessures mineures, comme une ecchymose ou une entorse, en utilisant des compresses froides et des pansements compressifs.

Pour le soulagement de la douleur due à l'arthrose, à la polyarthrite et à d'autres maladies, des anti-inflammatoires non stéroïdiens locaux, tels que la crème Aertal® à base d'acéclofénac, peuvent être utilisés.

La crème Aertal® est utilisée pour traiter la douleur locale due aux blessures traumatiques et aux maladies inflammatoires du système musculo-squelettique, y compris les blessures sportives et la périarthrite 2. Il inhibe le développement de l'œdème et de l'érythème, quelle que soit l'étiologie de l'inflammation. La crème doit être appliquée sur la zone affectée avec des mouvements légers trois fois par jour..

1 Maladies des articulations. Manuel pour les médecins / Ed. DANS ET. Mazurova. - Saint-Pétersbourg: SpetsLit., 2008. Ss. 111-154.

2 instructions d'utilisation AERTAL® (AIRTAL®).

Douleur dans l'articulation de l'épaule de la main droite: causes, signes de maladie, traitement

Des douleurs à l'épaule droite peuvent survenir pour diverses raisons: inflammation des tendons, arthrite d'origines diverses, arthrose, douleur "mal de dos" avec ostéochondrose du rachis cervical, etc..

La nature de la lésion de l'épaule de la main droite, son évolution, ses symptômes et son traitement sont les mêmes qu'en cas de pathologie de l'articulation gauche. Mais comme la plupart des gens sont droitiers, pour les mêmes raisons, l'articulation de l'épaule droite est plus souvent affectée - après tout, elle subit un stress maximal pendant l'effort physique, tout en travaillant avec les mains, lors de la pratique de certains sports (par exemple, le tennis).

La gravité des plaintes du patient atteint de lésions articulaires peut être différente: de la douleur transitoire mineure au syndrome douloureux atroce, qui s'accompagne d'une perte de fonction articulaire. La gravité de la maladie dépend de la maladie, du degré de son développement, de l'adéquation du traitement (ou de son absence). Par exemple, avec l'arthrose au stade initial, les symptômes sont peu exprimés, la fonction articulaire souffre légèrement et avec l'arthrite infectieuse, il y a une douleur aiguë, de la fièvre et un gonflement de l'épaule.

Le pronostic de la douleur dans l'épaule droite dépend le plus de la rapidité du traitement: plus le traitement est commencé tôt, plus il est probable qu'il maintienne l'amplitude des mouvements dans le bras ou qu'il se rétablisse complètement. Dans le cas général, la douleur à l'épaule droite peut être guérie avec succès, mais le processus de traitement, sa complexité et les résultats - tout dépend de la maladie spécifique..

Si vous avez des douleurs à l'épaule, vous devez immédiatement consulter un médecin (traumatologue orthopédiste, arthrologue ou premier thérapeute), qui en trouvera la cause et prescrira le traitement optimal.

Important! Par anatomie, l'épaule est une main de l'articulation de l'épaule au coude; la douleur dans ce domaine est notée avec un certain nombre de maladies des organes internes: avec cholécystite, pancréatite, angine de poitrine. Dans cet article, je procède d'un concept plus «populaire» selon lequel l'épaule est l'articulation de l'épaule.

Plus loin dans l'article: les principales raisons de la douleur à l'épaule droite (pathologies possibles), les méthodes de diagnostic et de traitement.

Les principales causes de douleur à l'épaule droite

Les huit raisons les plus probables pour lesquelles votre articulation du bras de l'épaule droite peut faire mal:

La tendinite est une inflammation des tendons de l'articulation de l'épaule due à un exercice excessif et déséquilibré.

Arthrite - inflammation de l'articulation pour diverses raisons (infections, allergies, maladies immunitaires, etc.).

Arthrite (inflammation) de l'articulation de l'épaule

Périarthrite de la glande de l'épaule - inflammation des tissus périarticulaires (capsules, ligaments, muscles).

L'arthrose est une destruction progressive du cartilage, ce qui entraîne des dommages aux surfaces articulaires.

Arthrose de l'articulation de l'épaule

Bursite - inflammation du sac articulaire.

Avec l'ostéochondrose de la colonne cervicale, la douleur peut "céder" à l'épaule.

Causes plus rares: métastases tumorales dans l'articulation (métastases - c'est-à-dire foyers secondaires de la tumeur qui sont survenus en raison du transfert de la «cause tumorale» du foyer principal de la maladie), chondrosarcome (cancer du cartilage articulaire), tuberculose articulaire (leur destruction).

Pathologies possibles

Il est possible de supposer quelle maladie particulière a causé la douleur à l'épaule droite pour certains symptômes typiques:

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

Elle survient plus souvent chez les personnes jeunes et d'âge moyen, physiquement actives, y compris celles pratiquant un sport. Il existe un lien entre des charges d'épaule fortes et (ou) à long terme et l'apparition de douleur. La douleur elle-même est sourde, au repos elle peut être absente, mais elle se produit avec des mouvements de l'épaule.

L'arthrite se caractérise par une apparition aiguë et de graves signes d'inflammation dans l'articulation: elle est chaude au toucher, fait mal au repos et surtout avec les mouvements, gonfle, la peau au-dessus d'elle est rouge, les mouvements de l'épaule sont limités.

Il se développe pour les mêmes raisons que l'arthrite, présente des symptômes similaires..

Se produit généralement chez les personnes d'âge moyen et les personnes âgées, se développant après des blessures, une hypothermie, des charges excessives. Les douleurs sont assez vives, associées à des mouvements du bras. Il n'y a aucun signe extérieur (la forme de l'articulation ne change pas).

Dans l'articulation de l'épaule, l'arthrose survient principalement chez les personnes âgées, dont l'activité professionnelle était associée à des charges sur la main droite (joueurs de tennis dans le passé, personnes ayant un travail physique dur; peut-être des enseignants, des écrivains, des secrétaires - qui écrivent ou tapent beaucoup de temps, surtout si la main est dans une position inconfortable).

La maladie évolue progressivement: d'abord, l'épaule fait mal en fin de journée, avec le temps, l'articulation se déforme progressivement. Limitation augmentant de façon caractéristique la fonction articulaire.

L'apparition de la douleur est clairement associée à une blessure antérieure ou à une charge soudaine, forte et forte.

Pour les douleurs à l'épaule dues à l'ostéochondrose, cette maladie se manifeste également par d'autres symptômes: douleur dans le cou, le dos, le resserrement du cou avec des mouvements de la tête.

Métastases cancéreuses ou chondrosarcomes (cancer du cartilage articulaire)

Apparaissent dans le contexte des symptômes du cancer de toute localisation (le cancer des poumons, de la glande thyroïde, du foie et des os des bras peut métastaser à l'épaule). Souvent, le diagnostic est déjà connu..

Avec le chondrosarcome, la tumeur est principalement située dans l'épaule. Les douleurs sont très fortes, douloureuses, la fonction de l'articulation se perd rapidement.

C'est relativement rare. Les douleurs qui augmentent progressivement sont typiques: d'abord ternes, la nuit; puis constant et prononcé. Souvent, il y a une augmentation prolongée de la température à moins de 37,5 degrés, de la transpiration, une perte de poids dans un contexte de bon appétit.

Diagnostique

Le médecin doit déterminer exactement la raison pour laquelle l'épaule droite fait mal. Un spécialiste expérimenté, basé sur les plaintes et l'examen, sera en mesure de proposer un diagnostic, et la radiographie permet de le confirmer. De plus, une tomodensitométrie, une échographie de l'articulation, des tests sanguins (général, analyses biochimiques) sont effectués.

Méthodes de traitement

Le traitement de la douleur dans l'articulation de l'épaule de la main droite est effectué en fonction de la cause identifiée:

  • avec tendinite et arthrose - limiter la charge;
  • avec bursite et arthrite d'origine infectieuse, des antibiotiques sont utilisés;
  • avec l'ostéochondrose, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente, et l'articulation de l'épaule n'a rien à voir avec elle;
  • avec la tuberculose articulaire, des médicaments antituberculeux sont prescrits;
  • avec métastases et chondrosarcome, thérapie antitumorale (radiothérapie, chimiothérapie) ou traitement chirurgical.

Dans tous les cas, les analgésiques sont activement utilisés: pour les cas non liés au cancer, l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (nimésulide, diclofénac, etc.) est suffisante. Dans la douleur aiguë, ils peuvent être injectés pendant un certain temps, puis passés aux comprimés.

La durée du traitement dépend également de la cause du problème:

  • la plupart des formes d'arthrite, de bursite, de tendinite répondent bien au traitement et se terminent par une guérison ou une rémission prolongée;
  • l'arthrose et l'ostéochondrose sont incurables, mais la douleur peut être arrêtée par la prise constante ou bien sûr de médicaments anti-inflammatoires, la physiothérapie, des exercices spéciaux qui développent l'articulation;
  • avec la tuberculose, le traitement est long, mais après un traitement complet, la récupération est possible;
  • pour le cancer, le pronostic dépend du moment de l'établissement du diagnostic correct.

Sommaire

Un résultat positif dans la lutte contre la douleur à l'épaule de la main droite dépend avant tout d'un diagnostic rapide et de l'adéquation du traitement. Par conséquent, n'essayez pas de découvrir la cause vous-même et ne prenez pas d'analgésiques pendant plus de 2-3 jours sans ordonnance d'un médecin - cela peut entraîner une «lubrification» des symptômes et des difficultés de diagnostic.

Mal d'épaule

Traumatologue-orthopédiste de la catégorie de qualification la plus élevée, le candidat des sciences médicales Ivan Valentinovich Elizarov parle de la douleur dans l'articulation de l'épaule, des causes et des méthodes de traitement.

Mal d'épaule

Les patients présentant une pathologie de l'articulation de l'épaule se tournent souvent vers moi lors d'un rendez-vous orthopédique pour se plaindre de douleur pendant le mouvement, au repos, de douleur nocturne (ça fait mal comme une «mauvaise dent»), d'amplitude de mouvement limitée dans l'épaule ou d'une sensation d'instabilité, de «laxisme» et d'une sensation d'engourdissement qui survient périodiquement dans la main. Beaucoup dans le passé ont eu une blessure, une chute au coude, à l'épaule, un chien tiré en laisse, le patient a levé brusquement un objet lourd ou a déchargé beaucoup de poids, a eu une épaule luxée, fait du sport avec des charges sur les mains (volley-ball, lancer des objets, arts martiaux avec des poinçons, développé couché) tiges). On ne se souvient pas d'un fait de blessure. Au siècle dernier, il a reçu le diagnostic profond de «périartérite épaule-épaule» - ce qui signifie littéralement «inflammation quelque part dans l'épaule et les omoplates», ils ont été traités pendant plusieurs mois par un neurologue sans résultat positif significatif, ils ont piqué un «blocus» avec des médicaments hormonaux d'un chirurgien ou d'un rhumatologue. En fait, ces plaintes sont liées à des dommages ou à une inflammation des ligaments de l'articulation de l'épaule, des tendons qui l'entourent, des capsules articulaires, ils sont différents en volume, en taille, en quantité, ce qui affecte le tableau clinique.

Les causes de douleur les plus courantes

Les causes de douleur les plus courantes sont les dommages à la coiffe rotative de l'épaule - la couche de tendons entourant l'articulation de l'épaule et responsable de la flexion, de l'abduction et de la rotation interne de l'épaule.

Plus souvent, le tendon du muscle supraspinatus est endommagé, lorsqu'il tombe sur le bras, il est partiellement ou complètement coupé sur le processus acromial de l'omoplate, moins souvent le tendon de l'infraspinatus et du subscapularis, une fracture du gros tubercule de l'épaule, auquel s'attache le tendon du muscle supraspinatus, provoque des symptômes similaires. Ces blessures s'accompagnent de douleurs dans l'articulation de l'épaule et de l'épaule, de douleurs nocturnes du type de maux de dents, il y avait des patients qui ne pouvaient dormir qu'en tenant le patient avec une main saine. Le volume des mouvements de l'épaule est également souvent réduit, une personne ne peut pas lever la main, se coiffer, mais si le tendon n'est pas complètement déchiré, les mouvements de l'épaule peuvent être conservés en volume suffisant.

Les dommages aux ligaments et aux capsules de l'articulation de l'épaule (dommages Bankart, SLAP) entraînent également dans ce cas, la sensation d'instabilité de l'articulation de l'épaule, l'engourdissement du bras, la luxation répétée de l'épaule lors des mouvements ménagers normaux s'ajoutent à la douleur et à la restriction des mouvements.

Les dommages aux ligaments qui fixent la clavicule à l'omoplate s'accompagnent également de douleur et de dysfonctionnement.

Des plaintes similaires de l'articulation de l'épaule se produisent chez les personnes sans blessure. La maladie de la goutte (altération du métabolisme de l'acide urique) entraîne le dépôt d'ossification dans la région des tendons de la coiffe rotative et la douleur.

La chirurgie de la glande mammaire s'accompagne souvent d'un œdème, d'une inflammation de la coiffe rotative et des tissus environnants et, par conséquent, de la douleur et d'une altération de la mobilité de l'épaule..

Les patients présentant de telles plaintes doivent demander l'avis d'un chirurgien orthopédiste qui, après une conversation et un examen détaillés, prescrira l'examen nécessaire, le plus souvent une radiographie et une IRM avec un appareil d'une capacité d'au moins 1,5 Tesla, et recommandera un rendez-vous de suivi avec les résultats de l'examen..

Traitement

Les problèmes répertoriés sont résolus de la manière la plus efficace de manière opérationnelle. L'équipement endoscopique moderne permet d'effectuer de telles opérations avec peu de traumatisme, rapidement, avec un court séjour à l'hôpital, de bons résultats fonctionnels et cosmétiques, beaucoup d'entre eux ne peuvent pas être effectués de manière chirurgicale classique en utilisant des incisions. Le traitement avec des injections et des pilules n'élimine pas le problème, il le masque simplement et, surtout après l'utilisation d'injections hormonales, le rend souvent complètement insoluble..

Vous devez contacter votre médecin si votre épaule vous fait mal pendant plusieurs jours..

Douleur au bras et à l'épaule

Traitement dans notre clinique:

  • Consultation médicale gratuite
  • Élimination rapide de la douleur;
  • Notre objectif: restauration complète et amélioration des fonctions altérées;
  • Améliorations visibles après 1-2 séances; Méthodes non chirurgicales sûres.

Une douleur dans l'épaule peut survenir soudainement, dans le contexte du bien-être général. Cela peut être le résultat d'une posture mal choisie pour une nuit de repos dans laquelle les terminaisons nerveuses ont été serrées. Dans ce cas, les douleurs de tiraillement dans le bras et l'épaule passent en quelques heures. Si cela ne se produit pas, vous devez consulter d'urgence un médecin. Ces conditions peuvent être déclenchées par un certain nombre de maladies désagréables du système musculo-squelettique. Et il est préférable de les traiter à un stade précoce, car dans les cas avancés, une opération chirurgicale sera nécessaire.

Cet article explique pourquoi la douleur dans le bras se produit et quelles maladies potentielles peuvent la provoquer. Des recommandations sont également données pour prévenir les complications désagréables qui peuvent se développer dans l'insuffisance vasculaire coronarienne..

Si vous ressentez une douleur tirante dans la main gauche ou droite, l'épaule ou la main, nous vous recommandons de consulter immédiatement un médecin. Si vous êtes géographiquement situé à Moscou, vous pouvez profiter de notre offre et consulter gratuitement un médecin. La consultation initiale d'un neurologue, orthopédiste ou chiropraticien est entièrement gratuite pour chaque patient. Appelez-nous et inscrivez-vous à un moment opportun pour votre visite..

Les causes de la douleur dans les mains

Il existe différentes causes de douleurs dans les mains, elles sont divisées en plusieurs catégories. Par exemple, la classification des facteurs pathogènes potentiels peut être effectuée par l'influence des causes externes et internes de l'apparition de la douleur. Les causes externes de la douleur au niveau de l'épaule et du bras peuvent inclure:

  • serrer l'épaule, l'avant-bras et le poignet avec des vêtements serrés et mal sélectionnés;
  • la violation des règles de l'appareil du sommeil et du lieu de travail provoque le déplacement des os des membres supérieurs, ce qui entraîne une compression des terminaisons nerveuses;
  • les effets traumatiques (accidents vasculaires cérébraux, compression) conduisent à la formation d'hématomes internes, qui exercent une pression sur les terminaisons nerveuses et provoquent de graves douleurs de traction;
  • l'exposition à de basses températures entraîne un fort rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins et une douleur apparaît dans le contexte d'une violation des tissus mous trophiques.

Les causes internes de traction de la douleur dans les mains comprennent un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique. Nous ne les énumérerons pas tous, nous ne citerons que les plus courants et les plus souvent diagnostiqués:

  1. ostéochondrose cervicale, instabilité des vertèbres, protrusion et hernie du disque intervertébral - il y a compression du nerf radiculaire, responsable de l'innervation du membre supérieur du côté gauche ou droit, la douleur se propage dans tout le bras depuis l'épaule;
  2. périarthrite scapulaire de l'épaule - provoque des difficultés de mobilité dans l'épaule et des douleurs;
  3. ostéoarthrose déformante de l'articulation de l'épaule - il y a une douleur aiguë, une diminution de l'amplitude de la mobilité, un craquement et des clics;
  4. syndrome du tunnel dans le contexte de la destruction de la lèvre articulaire dans la cavité de l'articulation de l'épaule des os, souvent accompagnée de la luxation habituelle de l'épaule;
  5. bursite, tendovaginite de l'épaule, de l'articulation du coude;
  6. tunnel carpien ou syndrome du canal carpien avec inflammation ascendante des fibres nerveuses;
  7. fissures et fractures des os du membre inférieur;
  8. étirement de l'appareil ligamentaire, tendineux et musculaire avec cicatrisation ultérieure;
  9. tumeurs et infections;
  10. inflammation et forte augmentation de la taille des ganglions lymphatiques axillaires, entraînant une compression de la fibre nerveuse, responsable de l'innervation du membre supérieur.

D'autres maladies du groupe somatique peuvent provoquer une douleur dans le bras. Il peut s'agir de diabète sucré avec complications sous forme d'angiopathie totale ou de neuropathie. De plus, des douleurs dans les muscles des membres supérieurs se développent souvent dans le contexte d'une intoxication totale, par exemple, avec fièvre, grippe, SRAS, etc..

Attention: dessiner une douleur dans l'épaule gauche donnant au bras est dangereux!

S'il y a une douleur soudaine de traction dans l'épaule gauche, la prudence devrait être exercée. Cette situation est particulièrement dangereuse chez les patients de plus de 40 ans. Ils forment souvent des pathologies coronariennes vasculaires qui peuvent provoquer le développement d'une ischémie aiguë dans l'épaisseur du muscle cardiaque. Cette condition est appelée infarctus du myocarde..

Il est très difficile de faire la distinction entre la douleur de traction dans l'épaule, donnant dans le bras, survenant dans le contexte de l'ostéochondrose cervicale de la pathologie cardiaque. Il existe un complexe symptomatique, indiquant que l'infarctus du myocarde se développe. Par exemple, vous devez faire attention au niveau de pression artérielle et de fréquence cardiaque. Si la pression artérielle augmente brusquement et en même temps qu'il y a une diminution de la fréquence cardiaque, alors c'est la situation standard pour le tableau clinique de l'infarctus aigu du myocarde. Vous devez appeler immédiatement une ambulance.

Dans le contexte de l'ostéochondrose cervicale, la douleur de traction dans l'épaule et le bras gauche est caractérisée par la stabilité et la constance. Si un patient présentant un tel symptôme reçoit un comprimé de nitroglycérine sous la langue, aucune amélioration ne peut être obtenue. Mais si vous appliquez une pommade anti-inflammatoire non stéroïdienne (par exemple, "Diclofenac") sur le cou, après 20 à 30 minutes, la personne connaîtra une amélioration.

Avec l'ostéochondrose cervicale avec douleur dans la main gauche, il n'y a pas d'augmentation de la pression artérielle et une diminution de la fréquence cardiaque. Tous les principaux paramètres de l'ECG restent dans la plage physiologiquement normale correspondant à l'âge du patient.

Douleur de dessin dans l'épaule droite

Le plus souvent, une douleur au dessin dans l'épaule droite est directement liée à la destruction des grosses articulations - l'épaule et l'épaule scapulaire. Ces pathologies sont généralement observées chez des personnes d'âge moyen (30 à 45 ans) engagées dans un travail physique monotone avec implication des membres supérieurs. Chez les gauchers, en conséquence, les grosses articulations du membre supérieur droit sont détruites et déformées plus rapidement.

Pour diagnostiquer cette condition, vous devez contacter un orthopédiste. Le médecin procédera à un examen, établira un diagnostic préliminaire sur un certain nombre de tests fonctionnels. Pour confirmer le diagnostic, vous devrez peut-être passer une radiographie, un scanner ou une IRM. Dans les situations difficiles, diagnostic abdominal par arthroscopie.

Douleur dans les mains

Une douleur de traction constante ou intermittente dans les mains peut être déclenchée par des syndromes tunnel. Ces maladies affectent le canal carpien et le canal carpien. Les branches du nerf brachial, responsables de l'innervation des tissus de la paume et des doigts, les traversent.

Lorsque vous dessinez une douleur dans les mains, faites attention aux symptômes concomitants suivants:

  • déformation des articulations interphalangiennes des doigts (si c'est le cas, un diagnostic préliminaire de polyostéoarthrose est établi);
  • tension au poignet;
  • engourdissement des doigts (selon la localisation de cette sensation, on peut dire que le carpe ou le canal carpien est affecté);
  • gonflement des tissus mous;
  • la présence de contractures (incapacité à plier, déplier, faire tourner la main).

S'il y a une douleur de traction dans les mains, vous devez contacter un orthopédiste ou un chiropraticien. Après une radiographie, le médecin sera en mesure de déterminer avec précision la cause du symptôme désagréable. Après cela, vous pouvez commencer un traitement efficace..

Douleurs tiraillantes dans les muscles des bras

Dans la plupart des cas, des douleurs tiraillantes dans les muscles des mains sont une conséquence de l'accumulation d'acide lactique et d'autres métabolites dans leurs cellules. Cette condition peut accompagner un effort physique sévère ou des processus infectieux dans le corps humain, entraînant une intoxication grave..

Dans d'autres situations, des douleurs tiraillantes dans les muscles des mains peuvent indiquer des pathologies de la colonne vertébrale, le développement d'un syndrome tunnel ou des dommages aux structures cérébrales du cerveau. Dans tous les cas, vous devez d'abord exclure les effets des facteurs externes et de l'intoxication. Ensuite, il est nécessaire de procéder à un examen complet, qui montrera ce qui cause exactement la douleur.

Que faire en cas de douleur intense et de tiraillement dans la main?

La douleur douloureuse dans le bras peut priver une personne de sa capacité de travail, de son sommeil et de sa paix. Beaucoup de patients disent qu'ils ne peuvent même pas dormir la nuit, ce sentiment est tellement désagréable.

Que faire dans une situation où un tel symptôme désagréable se produit? Vous avez besoin de voir un médecin. L'auto-traitement est peu susceptible d'améliorer considérablement votre état..

Il faut comprendre que de graves douleurs de traction dans le bras ne sont pas une maladie indépendante. Il s'agit d'un symptôme typique qui peut indiquer une pathologie particulière. Le foyer du changement pathologique peut être localisé:

  • dans le disque intervertébral de la colonne cervicale;
  • dans l'épaule et l'articulation de l'épaule ou du coude;
  • dans le canal carpien ou carpien.

Pour le diagnostic initial, un médecin expérimenté réalisera une anamnèse, effectuera un premier examen et une palpation, un certain nombre de textes fonctionnels. Ensuite, avec la complexité du diagnostic, une image radiographique sera recommandée. S'il est difficile à diagnostiquer, la TDM ou l'IRM peuvent être recommandées..

Le traitement doit commencer par un diagnostic. Ensuite, un cours de thérapie individuel est développé. Notre clinique emploie des professionnels expérimentés. Ils sont prêts à vous fournir une consultation gratuite. Lors de la première dose, un diagnostic sera posé et on lui expliquera comment soigner la pathologie en utilisant des techniques de thérapie manuelle..

La consultation d'un médecin est gratuite. Ne vous auto-méditez pas, appelez et nous vous aiderons au +7 (495) 505-30-40

Douleur dans l'articulation de l'épaule - causes, nature, méthodes de traitement

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

introduction

La douleur dans l'articulation de l'épaule est une nuisance familière non seulement aux personnes âgées, mais aussi à de nombreux jeunes. Les patients qui souffrent d'une douleur à l'articulation de l'épaule droite sont particulièrement touchés. Après tout, avec une douleur intense, la main droite ne peut pas fonctionner normalement, ce qui entraîne une multitude d'inconvénients domestiques.

Mais en principe, peu importe si une douleur survient dans l'articulation de l'épaule droite ou gauche. Dans tous les cas, ce symptôme est la manifestation d'une maladie grave nécessitant un traitement..

Facteurs contribuant à la douleur à l'épaule

Les causes

Caractérisation de la douleur à l'épaule dans diverses maladies

Blessures à l'épaule

Les blessures les plus courantes de l'articulation de l'épaule comprennent des blessures telles que des ecchymoses, une luxation de l'épaule, une rupture du tendon de l'épaule, une rupture des muscles. De telles blessures peuvent survenir en cas de chute accidentelle, ainsi qu'avec des mouvements brusques et des charges excessives sur l'articulation (chez les athlètes, par exemple).

Chez les patients âgés atteints d'ostéoporose, une fracture intra-articulaire de l'humérus peut se produire lors d'une chute ou d'une collision avec l'épaule.

Les blessures à l'articulation de l'épaule s'accompagnent de douleurs aiguës et aiguës dans la zone endommagée. La douleur s'intensifie avec les mouvements de la main; dans certains cas, le bras ne peut pas bouger activement en raison de la douleur. Avec des ecchymoses - la forme de blessure la plus facile - la douleur est moins intense; la fonction motrice de la main peut rester intacte.

Ostéochondrose

Une douleur intense dans l'articulation de l'épaule droite ou gauche, ainsi que dans tout le bras, se produit avec l'ostéochondrose de la colonne cervicale. La douleur causée par l'ostéochondrose augmente avec les mouvements de la tête et du cou. Elle peut être accompagnée de paresthésies - une sensation de picotement ou d'engourdissement dans la main, une sensation de "chair de poule".

L'ostéochondrose cervicale peut s'accompagner d'une complication telle que la périarthrite épaule-épaule (périarthrose). Le principal symptôme de cette complication est une douleur dans l'articulation de l'épaule, qui semble déraisonnable. La douleur apparaît d'abord la nuit, et ne diffère pas en intensité particulière, mais ensuite la force des sensations douloureuses augmente progressivement.

Au cours de plusieurs semaines ou mois, la maladie se développe. La douleur dans l'articulation de l'épaule augmente fortement avec les mouvements de la main, à savoir lorsque vous essayez de lever le bras, de le prendre sur le côté ou de le poser derrière votre dos. Au repos, la douleur disparaît. Par conséquent, la patiente essaie inconsciemment de prendre une pose dans laquelle elle ne le ressent pas: il appuie l'épaule d'une main malade sur la poitrine.

Si la périarthrite épaule-épaule n'est pas traitée, l'articulation de l'épaule affectée devient rigide et le patient est incapable de lever le bras au-dessus d'un niveau horizontal.
En savoir plus sur l'ostéochondrose

Arthrite

Arthrose

L'arthrose (une maladie articulaire associée à des modifications dystrophiques du cartilage) se rencontre principalement chez les personnes âgées. L'arthrose de l'articulation de l'épaule se caractérise par une douleur aiguë avec tout mouvement. Intensifie particulièrement la douleur pendant l'effort physique associée à l'haltérophilie.

Avec le temps, l'articulation de l'épaule affectée par l'arthrose devient inactive: le patient ne peut pas lever le bras ou saisir son bras derrière le dos. En ressentant la clavicule et le bord inférieur de l'omoplate, une douleur dans ces zones est notée.

Tendinite

Tendinite, tendinite, provoque souvent des douleurs dans l'articulation de l'épaule. Le tendon de l'articulation de l'épaule peut devenir enflammé en raison d'un stress excessif sur l'épaule - chez les personnes impliquées dans des sports professionnels ou un travail physique dur.

La douleur dans l'articulation de l'épaule avec tendinite est à la fois aiguë et douloureuse, terne. Cependant, les douleurs aiguës et soudaines sont plus caractéristiques. L'intensité de la douleur augmente la nuit. La mobilité des bras dans l'épaule est réduite.

Capsulite

La capsulite de l'épaule (inflammation de la capsule articulaire) est une maladie rare mais extrêmement douloureuse. Une douleur constante et douloureuse affecte l'articulation de l'épaule elle-même, ainsi que la zone des épaules et du cou. Les médecins caractérisent les sensations du patient dans cette maladie comme une «épaule gelée»: les muscles de l'épaule affectée deviennent tellement contraints dans les mouvements.

La douleur dans l'articulation de l'épaule avec la capsule ne permet pas au patient de lever la main, de la prendre de côté ni de l'enrouler derrière le dos.

Névrite brachiale

Calcification des ligaments

Chez les personnes de plus de 30 ans, le métabolisme du calcium peut être altéré lorsque des calcifications apparaissent dans le tissu tendineux (foyers de calcification). La formation de tels foyers dans les ligaments de l'articulation de l'épaule entraîne une douleur intense et constante à l'épaule. La douleur dans l'articulation de l'épaule est aggravée par les tentatives de déplacer le bras (lever ou tirer sur le côté).

Douleur aiguë

Forte douleur

C'est une douleur sourde

La survenue d'une douleur dans l'articulation de l'épaule est possible avec une tendinite (avec cette maladie, la douleur peut être aiguë).

Douleurs douloureuses à l'épaule, au cou, à l'articulation de l'épaule, associées à des muscles raides - un signe de capsulite (inflammation de la membrane articulaire).

Une douleur douloureuse dans l'articulation de l'épaule associée à un changement de temps survient avec une périarthrite épaule-épaule et des lésions articulaires chroniques non traitées.

Quel médecin dois-je contacter en cas de douleur dans l'articulation de l'épaule?

Étant donné que la douleur dans l'articulation de l'épaule peut être déclenchée par des maladies de diverses natures, lorsque ce symptôme se produit, il devient nécessaire de consulter des médecins de différentes spécialités. Cela est dû au fait que vous devez contacter le spécialiste impliqué dans le traitement et le diagnostic de la pathologie, qui se manifeste par certains symptômes, notamment des douleurs dans l'articulation de l'épaule. Ainsi, il est évident que le choix d'un médecin spécialiste qui doit être traité pour une douleur dans l'articulation de l'épaule est déterminé par la combinaison de tous les symptômes disponibles, car c'est ce qui suggère la maladie existante. Nous indiquerons ci-dessous quels médecins de quelles spécialités devraient être consultés pour la douleur dans l'articulation de l'épaule, en fonction des autres symptômes associés. Dans ce cas, nous donnerons d'éventuels symptômes supplémentaires sous une forme générale, sans détails, car ils sont nécessaires pour orienter le patient au stade préclinique, et non pour créer une image complète de la maladie.

Donc, si la douleur dans l'articulation de l'épaule est apparue après une sorte de blessure (par exemple, une ecchymose, un soulèvement lourd, une ondulation excessive du bras, une luxation, etc.) et est forte, forte, elle s'intensifie avec tous les mouvements de la main (parfois les mouvements du bras en général impossible), alors vous devez contacter un traumatologue (inscrivez-vous), qui est engagé dans le diagnostic et le traitement de toutes les blessures traumatiques du système musculo-squelettique.

Si la douleur dans l'articulation de l'épaule est sévère, se propage au bras, s'aggrave avec les mouvements de la tête et du cou, combinée à une sensation d'engourdissement, de picotements et de "chair de poule" rampante sur le bras, éventuellement avec des étourdissements et des maux de tête, alors l'ostéochondrose est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un vertébrologue (inscrivez-vous) ou un neurologue (inscrivez-vous), dont la compétence comprend le diagnostic et le traitement de cette pathologie. De plus, si vous soupçonnez une ostéochondrose, vous pouvez contacter un chiropraticien (inscrivez-vous) ou un ostéopathe (inscrivez-vous), qui peut également traiter les maladies de la colonne vertébrale.

Si la douleur dans l'articulation de l'épaule se produit dans le contexte de la pleine santé, au début, elle ne dérange que la nuit, mais avec le temps, elle devient plus forte et plus longue, déjà ressentie de jour comme de nuit, elle s'intensifie lorsque le bras est levé, elle est déplacée sur le côté et allongée, mais diminue au repos, puis la périarthrite épaule-épaule est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un traumatologue orthopédiste.

Si la douleur dans l'articulation de l'épaule est lancinante, douloureuse, ennuyeuse, se brisant, ressentie également dans la clavicule, le bras et l'épaule, s'intensifiant la nuit, provoquée par des mouvements de la main, une névrite des nerfs du plexus brachial (plexite brachiale) est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un neurologue.

Lorsqu'il y a un gonflement au niveau de l'une ou des deux articulations de l'épaule, une douleur (la plus intense la nuit), s'intensifiant au moindre contact avec l'épaule, les mouvements des bras sont limités, puis une arthrite de l'articulation de l'épaule est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un traumatologue, un rhumatologue (inscrivez-vous) ou un arthrologue (inscrivez-vous). De plus, si une seule articulation est affectée, vous devez contacter un traumatologue ou un arthrologue, car dans de tels cas, nous parlons d'arthrite, dont le traitement implique ces spécialistes. Mais si les deux articulations sont affectées, vous devez contacter un rhumatologue, car dans ce cas, il existe une forte probabilité de polyarthrite rhumatoïde, dont le traitement n'est pas effectué par un traumatologue ou un arthrologue, mais plutôt par un rhumatologue.

Si des douleurs aiguës apparaissent dans l'articulation de l'épaule en réponse à un mouvement de la main, qui s'intensifie pendant l'effort physique, elles peuvent être administrées au bras ou au coude et, avec le temps, entraîner une diminution de l'amplitude des mouvements de l'articulation (le patient ne peut pas lever le bras, etc.). ) et provoquer un craquement audible lors d'un déplacement avec une main, puis une arthrose de l'articulation de l'épaule est suspectée, et dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin orthopédiste traumatologue ou arthrologue.

S'il y a des douleurs de toute nature et un gonflement de l'articulation de l'épaule, les mouvements du bras sont limités, des douleurs apparaissent ou s'intensifient avec les mouvements du bras, un engourdissement, une faiblesse et une tonicité accrue des muscles du bras, la température, des maux de tête et une faiblesse générale sont enregistrés, puis une tendinite, une capsulite ou une bursite sont suspectées. Dans ce cas, vous devez contacter un chirurgien orthopédiste ou un chirurgien (inscrivez-vous).

S'il y a des douleurs constantes et intenses à l'épaule, aggravées par des mouvements de la main (en particulier lors de la levée ou de la direction du côté), une calcification des ligaments de l'articulation est suspectée, et dans ce cas, vous devez contacter un chirurgien orthopédiste spécialisé en traumatologie..

Si une douleur et un gonflement apparaissent dans l'articulation de l'épaule qui ne persistent pas et s'intensifient avec le temps, combinés à des mouvements de la main de plus en plus limités, une mauvaise santé générale, une perte d'appétit et une émaciation, alors toute tumeur maligne dans la zone articulaire est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un oncologue (inscrivez-vous).

Si la douleur dans l'articulation de l'épaule est combinée à une faiblesse musculaire, ainsi qu'une voix nasale, un abaissement de la paupière inférieure, une déglutition et une mastication altérées et généralement une faiblesse de divers muscles, et tous les symptômes s'aggravent après l'effort physique et ne sont pas exprimés également pendant la journée, alors la myasthénie grave est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un neurologue.

Si une personne souffre de douleurs non seulement à l'épaule, mais aussi dans d'autres articulations, de douleurs musculaires, combinées à la fragilité et à l'étirement de la peau, à une extension excessive des extrémités lorsqu'elles sont complètement redressées, un syndrome d'hypermobilité articulaire est suspecté. Dans ce cas, vous devez contacter un rhumatologue.

Si la douleur dans l'articulation de l'épaule est associée à des dommages aux muqueuses (conjonctivite, érosion buccale, balanoposthite, etc.), ainsi que des signes d'infection systémique (par exemple, fièvre, frissons, transpiration, mauvaise santé générale, maux de tête, nervosité et etc.) ou survient après une maladie infectieuse récente (par exemple, érysipèle, amygdalite, candidose, chlamydia, etc.), une arthrite réactive est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un rhumatologue.

Quels tests et examens un médecin peut-il prescrire pour une douleur dans l'articulation de l'épaule?

Étant donné que la douleur dans l'articulation de l'épaule est provoquée par diverses conditions et maladies, dans chaque cas, un médecin peut prescrire une variété de listes de tests et d'examens pour identifier et évaluer l'état de l'articulation. La liste des tests et examens dans chaque cas est déterminée par la maladie que le médecin soupçonne comme source de douleur. Et les soupçons du médecin à l'égard d'une maladie particulière sont toujours causés par les symptômes existants d'une personne, en plus des douleurs à l'épaule. C'est pourquoi nous indiquerons ci-dessous quels examens peuvent être prescrits pour la douleur dans l'articulation de l'épaule, en fonction des symptômes qui l'accompagnent..

Lorsque des douleurs dans l'articulation de l'épaule apparaissent après une blessure précédente (par exemple, une ecchymose, un effort physique excessif sévère, une luxation, etc.), sont aiguës, aggravées par des mouvements de la main, le médecin prescrit les examens suivants pour identifier les dommages aux structures du système musculo-squelettique :

  • Radiographie de l'articulation de l'épaule (inscription) et des mains (inscription);
  • Tomodensitométrie de l'articulation (inscription) et des tissus adjacents;
  • Échographie de l'articulation (inscription);
  • Imagerie par résonance magnétique de l'articulation (inscription);
  • Arthroscopie (inscription).

Dans la pratique, tout d'abord, une radiographie est toujours obligatoire, car cette méthode est la plus simple, la plus abordable et la moins chère et en même temps vous permet d'identifier les blessures graves, telles que les fractures, les fissures, les luxations des articulations, etc. Dans de nombreux cas, une radiographie suffit pour établir un diagnostic et identifier la nature de la lésion articulaire, à la suite de laquelle souvent les autres examens mentionnés ci-dessus ne sont pas prescrits.

Cependant, si, sur la base des résultats d'une radiographie ou d'un examen, des dommages aux structures cartilagineuses de l'articulation de l'épaule sont également supposés, une tomodensitométrie est prescrite, ce qui permet de clarifier la nature et l'emplacement des dommages..

Si, selon les résultats d'une radiographie et d'un examen, des dommages aux tissus mous (ligaments, tendons, capsule articulaire, etc.) sont révélés, une échographie (enregistrement) ou une imagerie par résonance magnétique (enregistrement) est en outre prescrite. Bien sûr, l'imagerie par résonance magnétique est une étude plus informative, mais en raison de son coût élevé et du manque de spécialistes, elle est utilisée relativement rarement, et donc, dans la plupart des cas, les médecins sont satisfaits de la nomination d'une échographie.

Enfin, l'arthroscopie n'est prescrite que dans les cas où, selon les résultats d'une radiographie et d'un examen, une intervention chirurgicale est évidemment nécessaire pour éliminer les conséquences de la blessure (par exemple, il y a une accumulation de sang dans la cavité articulaire, etc.). Dans de telles situations, l'arthroscopie vous permet d'évaluer simultanément la nature et le degré des dommages et d'effectuer le traitement nécessaire (par exemple, retirer le sang de la cavité articulaire, retirer les fragments de cartilage, etc.).

Lorsque les douleurs dans l'articulation de l'épaule sont intenses, pouvant s'étendre au bras, aggravées par des mouvements de la tête et du cou, combinés à des paresthésies (engourdissements, picotements, picotements), et éventuellement des maux de tête, des étourdissements, une ostéochondrose est suspectée. Dans ce cas, le médecin, tout d'abord, prescrit une radiographie de la colonne vertébrale (inscription) en deux projections. En règle générale, d'autres examens ne sont pas prescrits, car une radiographie vous permet de diagnostiquer l'ostéochondrose avec une grande précision. Mais si d'autres pathologies de la colonne vertébrale sont suspectées par les résultats de la radiographie, ou s'il est nécessaire d'évaluer l'état de la moelle épinière ou d'identifier les complications de l'ostéochondrose, l'imagerie par résonance magnétique peut également être prescrite. Dans les cas où la tomographie ne peut pas être effectuée, elle est remplacée par une myélographie (inscription).

Lorsque la douleur dans l'articulation de l'épaule se produit sans raison apparente, dans le contexte de la pleine santé, et au début, elle est de faible intensité et perceptible uniquement la nuit, et au fil du temps, elle devient plus forte et se fait sentir non seulement la nuit, mais aussi pendant la journée, elle s'intensifie lorsque vous déplacez votre bras sur le côté, en le posant sur le côté derrière le dos ou en remontant, diminue au repos, puis la périarthrite épaule-épaule est suspectée. Dans ce cas, le médecin prescrit les tests et examens suivants:

  • Test sanguin général (inscription);
  • Test sanguin pour le facteur rhumatoïde (inscription) et la protéine C réactive;
  • Radiographie de la colonne cervicale (inscription) et de l'articulation de l'épaule;
  • Tomodensitométrie de l'articulation de l'épaule et du rachis cervical;
  • Échographie de l'articulation de l'épaule (inscription);
  • Imagerie par résonance magnétique de l'articulation de l'épaule;
  • Arthrographie
  • Arthroscopie.

Tout d'abord, des radiographies, un test sanguin général et un test sanguin pour la protéine C réactive sont prescrits. Si une ESR est augmentée par le résultat d'un test sanguin général et qu'une protéine C-réactive est détectée dans le sang, cela indique une évolution aiguë de la périarthrite. Malheureusement, la radiographie n'est pas la méthode la plus précise pour diagnostiquer une périarthrite épaule-épaule, mais elle est utilisée partout en premier lieu, car elle est abordable et bon marché. Cependant, si possible, alors au lieu d'une radiographie, il est souhaitable d'effectuer une tomodensitométrie. Après avoir effectué une radiographie ou une tomodensitométrie, une échographie de l'articulation est prescrite afin d'évaluer l'état des tissus mous (ligaments, tendons, etc.). S'il y a une possibilité technique, alors au lieu de l'échographie, l'imagerie par résonance magnétique est prescrite, ce qui vous permet d'obtenir une plus large gamme d'informations sur l'état des tissus mous. Cela termine généralement l'examen, mais si le médecin estime que l'état de l'articulation est tel qu'une intervention chirurgicale est nécessaire, une arthrographie ou une arthroscopie peuvent être prescrites..

Lorsque la douleur dans l'articulation de l'épaule est sévère, portant un caractère de tir, de forage, de rupture ou de douleur, pire la nuit, provoqué par des mouvements de la main, combinés à une faiblesse musculaire, le médecin soupçonne une plexite (névrite) et, dans ce cas, prescrit les tests et examens suivants:

  • Examen neurologique avec définition des réflexes, détection des mouvements altérés et de la sensibilité;
  • Électroneurographie;
  • Électromyographie (inscrivez-vous).

Habituellement, un examen (inscription) par un neurologue suffit pour diagnostiquer la plexite, mais l'électroneurographie ou l'électromyographie est prescrite et effectuée pour confirmer le diagnostic de plexite. De plus, l'électroneurographie est préférable. Après cela, s'il est nécessaire d'établir la cause de la plexite, le médecin prescrit une échographie, une radiographie et une tomographie de l'articulation de l'épaule, une radiographie des poumons (inscription), un test sanguin pour la concentration de sucre, un facteur rhumatoïde et une protéine C réactive, ainsi qu'un test sanguin biochimique (inscription).

Si une ou les deux articulations de l'épaule sont enflées, un crépitus (craquement) se fait entendre pendant les mouvements de la main, des douleurs sont ressenties au repos ou pendant les mouvements (surtout fortement la nuit), l'amplitude des mouvements de la main est limitée en raison de la douleur (par exemple, la main ne peut pas être levée vers le haut), Une arthrite de l'articulation de l'épaule est suspectée, et dans ce cas, le médecin prescrit les tests et examens suivants:

  • Analyse sanguine générale;
  • Test sanguin pour le facteur rhumatoïde et la protéine C-réactive;
  • Test sanguin pour la présence d'anticorps (inscrivez-vous) aux tissus de l'articulation;
  • Coagulogramme (APTTV, PTI, TV, fibrinogène) (inscription);
  • Échographie de l'articulation;
  • Thermographie conjointe;
  • Radiographie de l'articulation (inscription);
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • Scintigraphie;
  • Arthrographie
  • Arthroscopie.

Pour identifier la nature de l'arthrite (rhumatismale, goutteuse, etc.), le médecin prescrit un test sanguin général, un test sanguin pour la protéine C-réactive, un facteur rhumatismal, un coagulogramme et un test sanguin pour les anticorps dirigés contre les tissus articulaires. Ensuite, une radiographie et une échographie de l'articulation sont nécessairement prescrites et effectuées, ce qui nous permet d'évaluer la nature et le degré des dommages aux structures articulaires. S'il existe une possibilité technique, l'imagerie par résonance magnétique et la thermographie articulaire sont également prescrites. Si, selon les résultats de l'examen de l'état des tissus, tel qu'une intervention chirurgicale est nécessaire, le médecin prescrit et réalise une arthrographie ou une arthroscopie.

Lorsque la douleur dans l'articulation de l'épaule est aiguë, survenant en réponse à des mouvements de la main, aggravés par un effort physique, pouvant s'étendre au coude ou au bras, entraînant éventuellement une diminution de l'amplitude des mouvements dans l'articulation et l'apparition d'un craquement audible lors des mouvements du bras, le médecin soupçonne une arthrose de l'articulation de l'épaule et prescrit les tests et examens suivants:

  • Analyse sanguine générale;
  • Test sanguin pour le facteur rhumatoïde et la protéine C-réactive;
  • Test sanguin biochimique (protéines totales, albumine, urée, créatinine, acide urique, etc.);
  • Coagulogramme (APTT, PTI, TV, fibrinogène);
  • Radiographie de l'articulation de l'épaule;
  • Imagerie par résonance magnétique ou calculée.

Sans faute, tout d'abord, le médecin prescrit un test sanguin général, un test sanguin biochimique, un coagulogramme et un test sanguin pour le facteur rhumatoïde et la protéine C réactive, car ils distinguent l'arthrose de l'arthrite. Ensuite, une radiographie de l'articulation est obligatoire, ce qui dans la grande majorité des cas vous permet de poser un diagnostic. Cependant, si des informations supplémentaires sur l'état du cartilage, des ligaments, des tendons et d'autres tissus mous de l'articulation sont nécessaires, une tomographie (calculée ou résonance magnétique, selon les capacités techniques de l'institution) est également attribuée..

Lorsque l'articulation de l'épaule est légèrement enflée, des douleurs de toute nature y sont ressenties, survenant ou s'intensifiant avec des mouvements de la main, éventuellement associées à un engourdissement, une faiblesse et une augmentation du tonus musculaire du bras, de la température, des maux de tête et de la faiblesse, le médecin soupçonne une maladie des structures molles de l'articulation (tendinite, capsulite, bursite) et nomme une radiographie en combinaison avec une échographie ou une imagerie par résonance magnétique. Une radiographie est nécessaire pour exclure la présence de lésions osseuses, mais elle ne permet pas le diagnostic de bursite, capsulite ou tendinite. Par conséquent, en plus des radiographies, une échographie ou une tomographie est également prescrite pour le diagnostic de bursite, de capsulite ou de tendinite, dont les résultats vous permettent d'évaluer pleinement l'état des tissus mous de l'articulation. Il est conseillé d'effectuer une tomographie, mais si elle n'est pas disponible, vous pouvez vous limiter à l'échographie.

Lorsque la douleur dans l'articulation de l'épaule est constante et intense, aggravée par des mouvements de la main (en particulier pour soulever ou conduire vers le côté), le médecin soupçonne une calcification des ligaments de l'articulation de l'épaule et prescrit une radiographie pour diagnostiquer cette pathologie.

Lorsque la douleur et l'enflure persistent dans l'articulation de l'épaule, s'aggravant avec le temps, combinées à des mouvements limités des bras, à une mauvaise santé générale, à une perte de poids sans cause et à tout autre symptôme, le médecin soupçonne une tumeur maligne et, dans ce cas, il prescrit un large éventail de tests et d'examens nécessaires pour identifier la localisation et la taille du néoplasme, des métastases, etc. Si un néoplasme malin est suspecté, le médecin doit prescrire une radiographie, une échographie et une biopsie (enregistrement) d'un site tissulaire suspect avec un examen histologique.

Lorsque la douleur dans l'articulation de l'épaule est associée à une faiblesse musculaire dans tous les groupes, ce qui provoque des voix nasales, un abaissement de la paupière inférieure, des troubles de la déglutition et de la mastication, tous les symptômes existants changent d'intensité au cours de la journée, mais s'aggravent toujours clairement après l'effort physique, le médecin soupçonne une myasthénie grave, et pour son diagnostic prescrit les tests et examens suivants:

  • Un test sanguin pour les anticorps dirigés contre le récepteur de l'acétylcholine;
  • Échantillon de Proserin;
  • Électromyographie;
  • Électroneurographie;
  • Tomodensitométrie du médiastin (sternum).

En cas de suspicion de myasthénie grave, un test de prosérine et un test sanguin d'anticorps dirigés contre le récepteur de l'acétylcholine sont forcément prescrits, car ce sont précisément ces tests qui permettent d'identifier et de confirmer sans ambiguïté la maladie. L'électromyographie est prescrite pour étudier l'activité musculaire et l'électroneurographie est utilisée pour évaluer la vitesse des impulsions le long des fibres nerveuses. Une tomodensitométrie des organes médiastinaux peut être prescrite afin de rechercher les causes possibles de la myasthénie grave..

Lorsqu'une personne a une douleur persistante et durable à l'épaule et à toute autre articulation, combinée à des douleurs musculaires, à la fragilité, à l'extension et à la minceur de la peau, ainsi qu'à une extension excessive des articulations avec un redressement complet des jambes, des bras, des doigts, etc., puis du médecin suspecte le syndrome d'hypermobilité articulaire. Dans ce cas, pour diagnostiquer la maladie, le médecin effectue un examen approfondi, interroge le patient pour la présence de hernies, de prolapsus des organes internes, de varices, etc., et demande également au patient de prendre certaines poses afin d'évaluer le degré d'extension des articulations. Sur la base des données ainsi collectées, le diagnostic de syndrome d'hypermobilité articulaire est posé. De plus, s'il est nécessaire d'évaluer l'état des tissus des articulations, le médecin peut prescrire une radiographie, une tomographie ou une échographie, cependant, ces études ne sont pas obligatoires, mais seulement supplémentaires.

Lorsque la douleur à l'épaule ou dans d'autres articulations est associée à des dommages aux muqueuses (conjonctivite, érosion de la cavité buccale, balanoposthite, etc.), et que la douleur et les dommages aux muqueuses se produisent dans le contexte de signes d'infection systémique (par exemple, fièvre, frissons, transpiration, mauvaise santé générale, maux de tête, nervosité, etc.) ou après une maladie infectieuse et inflammatoire récente d'un organe (par exemple, érysipèle, amygdalite, candidose, chlamydia, etc.), le médecin soupçonne une arthrite réactive et prescrit ce qui suit analyses et examens:

  • Analyse sanguine générale;
  • Test sanguin pour la protéine C-réactive, le facteur rhumatoïde et le facteur antinucléaire;
  • Analyse de la présence d'antigène HLA 27;
  • Analyse par PCR (enregistrement) du sang, frottis de l'urètre (enregistrement) ou infection des voies génitales (enregistrement) (candidose, gardnerellose, chlamydia (enregistrement), uréeplasmose (enregistrement), mycoplasmose (enregistrement), gonorrhée (enregistrement), syphilis (enregistrement) inscrivez-vous), etc.), tuberculose, streptocoques, etc.;
  • Ensemencement bactériologique (enrôlement) de liquide articulaire;
  • Radiographie commune.

Sans échec, en cas de suspicion d'arthrite réactive, le médecin prescrit un test sanguin général, un test sanguin pour la protéine C-réactive, un facteur rhumatoïde et antinucléaire, car ces tests de laboratoire peuvent confirmer le diagnostic. Si possible, une analyse de la présence d'antigène HLA 27 est prescrite, dont le résultat positif est une confirmation claire de l'arthrite réactive. En outre, après avoir posé un diagnostic, le médecin pour déterminer la cause de l'arthrite réactive (identifier le microbe pathogène) prescrit des tests de PCR pour les infections et la culture bactériologique du liquide articulaire. Après cela, une radiographie peut être prescrite pour évaluer l'état général de l'articulation, mais comme elle n'est pas très informative dans l'arthrite réactive, elle n'est considérée que comme une méthode d'examen supplémentaire et non obligatoire..

Traitement de la douleur articulaire de l'épaule

L'élimination de la douleur dans l'articulation de l'épaule est un traitement symptomatique, qui fait partie du traitement complexe de la maladie de l'articulation de l'épaule. Après tout, si la douleur est éliminée, mais que la cause de la maladie n'est pas éliminée, après un certain temps, la douleur dans l'articulation se reproduira.

Par conséquent, après avoir examiné le patient et établi un diagnostic, le médecin prescrit un traitement complet, y compris l'élimination de la cause de la maladie, l'interruption de son mécanisme de développement et des mesures de récupération.

Mais la souffrance du patient doit être soulagée! Par conséquent, un traitement analgésique symptomatique est d'une grande importance dans les maladies et les blessures de l'articulation de l'épaule et doit être effectué en premier. Pour soulager la douleur dans l'articulation de l'épaule, des médicaments traditionnels et traditionnels sont utilisés.

La médecine traditionnelle

La médecine traditionnelle utilise des méthodes physiques et médicamenteuses pour soulager la douleur dans l'articulation de l'épaule..

Les méthodes physiques comprennent le refroidissement (application de compresses sur de la glace ou de l'eau froide sur un point sensible). Cette méthode de soulagement de la douleur convient comme premiers soins pour les blessures articulaires..

L'anesthésie médicamenteuse est réalisée à l'aide des médicaments suivants:
1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens:

  • Diclofénac;
  • Ibuprofène;
  • Indométhacine;
  • Nise
  • Ketanov.
2. Hormones stéroïdes:
  • Prednisone;
  • Dexaméthasone;
  • Hydrocortisone.
3. Stupéfiants:
  • Promedol;
  • Omnopon;
  • Fentanyl.

Dans la plupart des cas, les médicaments du premier des groupes répertoriés sont utilisés avec succès pour soulager la douleur dans l'articulation de l'épaule. Ils sont administrés au patient de différentes manières: sous forme de comprimés, d'injections (intramusculaires, intraveineuses et même intraarticulaires), de pommades et de gels.

Les médicaments des deux derniers groupes sont rarement utilisés, dans les cas graves, lorsqu'il est impossible de soulager la douleur avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

MaladieCaractéristiques