La douleur cède au testicule, au scrotum

  • Arthrose

Que faire lorsque le bas du dos fait mal et tire les testicules? La douleur dans le testicule ou le scrotum sont des questions courantes des visiteurs de mon site et de mon forum. D'où viennent-ils? Comment les traiter? Je décrirai brièvement les principales options pour une telle douleur et comment la diagnostiquer..

Les testicules eux-mêmes font mal, le scrotum

Les maladies peuvent être différentes - de l'inflammation ou du traumatisme au testicule, à l'inflammation ou aux kystes de l'épididyme, etc. Il est assez facile à identifier.

Le simple examen du scrotum (par les mains d'un urologue, andrologue, sexologue expérimenté) peut tout d'abord révéler la dépendance des changements de taille, de densité et de douleur du contenu du scrotum à la douleur, à l'état. Ou - l'absence d'une telle relation.

Le traitement avec un urologue ou un andrologue est fortement recommandé. Commencez par une échographie du scrotum, puis - le cas échéant. Il existe de nombreuses options - de la variacocèle à l'épididymite et même à la torsion (traitement chirurgical urgent!).

Douleur en dehors du scrotum, mais «donnez-lui»

Très grossièrement - la douleur peut être distinguée «du bas du dos» et «de la prostate».

Ce sont deux endroits principaux, dont l'inflammation ou la défaite sont souvent trouvés, et en même temps, ils peuvent vraiment "donner" aux zones voisines.

Je ne décrirai pas de maladies plus évidentes, telles que les coliques rénales, lorsque la douleur se propage également au scrotum. mais la confondre est difficile. Et il n'y aura pas de personne souffrant de coliques rénales à la maison et se demandant sur Internet. Ou hernie inguinale - elle est souvent visible à l'œil nu.

Vous pouvez vous adresser séparément à un urologue et à un neurologue, qui trouveront "les leurs". Ou à un "spécialiste" qui est constamment impliqué dans le traitement d'une telle douleur.

Vous pouvez également faire une échographie de la prostate et une IRM (conditionnelle) de la colonne vertébrale.

Vous pouvez simplement soupçonner la véritable localisation de la maladie dans un site qui inquiète à proximité. Autrement dit - si le bas du dos et les testicules font mal, mais qu'il n'y a pas de symptômes "prostatiques", alors vous pouvez aller chez un neurologue et ne pas vous inquiéter.

Personnellement, j'utilise ces deux méthodes à la fois, pour plus de fiabilité.

Mais assurez-vous toujours de demander un "journal" détaillé sur l'état de tous les sites intéressés, afin de ne pas vous tromper.

Ils en traitent un, mais la raison est différente

Le fait est que cela arrive.

Malade - ça fait mal. Mais - dans le vrai problème - ils ne trouvent rien, ou ils disent "rien de terrible", mais dans l'autre ils le trouvent. Disons, une échographie a été effectuée dans l'estomac et la prostate ne semblait avoir rien de mal. Seule la taille est légèrement augmentée, mais "dans les limites normales".

Mais l'IRM - montre quelques hernies dans le bas du dos. Que faire? Traitez votre dos obstinément et presque sans espoir?

Que traiter en premier?

Je vous rappelle que les hernies de petite taille, et parfois même assez grandes, peuvent être asymptomatiques et ne pas affecter (pour l'instant, pour le moment) la condition!

Et bien que la prostatite soit invisible, au contraire, elle peut également affecter la douleur dans le scrotum et d'autres symptômes déjà familiers, tels qu'un affaiblissement du flux pendant la miction. Qui ne sont généralement pas perçus comme une maladie, mais plutôt comme «liés à l'âge»..

Dans ce cas, la colonne vertébrale - vous devez traiter! Les hernies elles-mêmes ne passeront pas, à droite?

Mais tout d'abord - vous devez vous occuper de l'invisible, mais de la concentration la plus importante dans le «cœur masculin»! Il s'agit d'une tâche prioritaire et urgente..

J'attire simplement l'attention sur des cas où de nombreux médecins haussent les mains et disent "rien de moi, je ne vois pas! Arrêtez d'y penser!"

Par conséquent, dans les cas difficiles et particulièrement difficiles - vous pouvez obtenir ma recommandation ou vous inscrire à un traitement d'audit.

Douleur lombaire testiculaire

Spondylolisthésis lombaire

Pendant de nombreuses années, essayant de guérir JOINTS?

Directeur de l'Institut pour le traitement des articulations: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle il est facile de guérir les articulations en prenant un remède pour 147 roubles par jour.

Le spondylolisthésis lombaire est une condition pathologique dans laquelle l'une des vertèbres de la partie inférieure de la colonne vertébrale, la région dite lombaire, est déplacée. Elle peut survenir en raison d'un traumatisme, de contraintes répétées sur la colonne vertébrale ou d'une usure générale qui survient avec l'âge. Une vertèbre déplacée peut provoquer des douleurs lombaires si elle appuie sur l'un des nerfs rachidiens. Parfois, la douleur peut se propager plus bas - jusqu'aux testicules ou aux jambes.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs ont utilisé avec succès Sustalaif. Vu la popularité de ce produit, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.
En savoir plus ici...

D'autres symptômes incluent:

  • engourdissement ou picotements dans le dos, les fesses ou les jambes
  • sensation de faiblesse dans les jambes en marchant ou debout
  • raideur ou douleur dans le dos

Ces symptômes peuvent être atténués ou disparaître complètement en position assise ou penchée en avant..

Traitement

Les options de traitement pour le spondylolisthésis lombaire peuvent inclure la physiothérapie pour renforcer les muscles du bas du dos et des anti-inflammatoires pour réduire la douleur et l'enflure. Pour des symptômes plus graves, votre médecin peut vous prescrire des injections de stéroïdes. Si un traitement conservateur n'aide pas ou si des anomalies neurologiques sont observées, un traitement chirurgical peut être prescrit..

Quelles sont les causes des douleurs testiculaires

Toutes les causes de douleur et d'inconfort dans les testicules peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • cause physiologique avec abstinence prolongée - des douleurs de traction sont ressenties dans les testicules gauche ou droit, qui apparaissent après une longue excitation sans éjaculation, cette condition n'est pas un problème et s'explique par la physiologie;
  • la cause traumatique est associée à l'effet sur les testicules d'irritants, y compris le froid, la chaleur, la pression et également un coup à l'organe;
  • une cause infectieuse de douleur dans le scrotum est observée avec une épididymite et une orchite, dans le contexte d'une inflammation des ovaires et de leur œdème, le liquide passe à travers les parois du vaisseau, ce qui entraîne une douleur intense;
  • la cause vasculaire est associée à une violation de la circulation sanguine dans le scrotum, tandis que les testicules gauche ou droit peuvent souffrir, un manque d'approvisionnement en sang conduit à la varicocèle, ce qui peut entraîner la mort des tissus du testicule gauche ou droit;
  • douleur sur fond de maladies systémiques - cela peut être un processus oncologique, une prostatite, des pathologies du gros intestin et de l'urètre.

Dès l'apparition d'une gêne et d'une douleur dans le testicule gauche ou droit, le facteur qui les a provoquées doit être déterminé, puis éliminé et traité, si nécessaire.

Abstinence

Les causes physiologiques de la douleur testiculaire chez l'homme associées à l'abstinence. Pendant l'excitation, un certain nombre de processus se produisent dans le corps d'un homme. En plus d'une érection, le système canalaire des testicules est activé, qui se prépare à l'éjaculation. Si, après l'excitation, les rapports sexuels et l'éjaculation ne suivent pas, des spasmes des testicules se produisent, qui se manifestent par une gêne et une douleur.

La cause physiologique de la douleur peut être distinguée par les signes suivants:

  • le scrotum reste de taille et de type normaux, la peau est également inchangée, il n'y a pas d'éruption cutanée et de gonflement;
  • il n'y a aucun autre signe de la maladie présent avec une cause pathologique;
  • l'homme maintient une miction normale, l'urine a une couleur normale, il n'y a pas d'inconfort.

Avec une cause physiologique, il y a principalement des douleurs douloureuses dans les testicules chez les hommes.

Si les sensations sont vives, la couture, d'autres facteurs doivent être pris en compte. Dans la région également, le scrotum peut tirer et l'inconfort s'intensifie en marchant. La douleur contre l'abstinence disparaît d'elle-même quelques heures après l'excitation. Pour anesthésier le testicule plus rapidement, vous pouvez prendre un comprimé d'un antispasmodique - c'est Drotaverin, Spazmalgon, Papaverin ou No-Shpa. Si le symptôme persiste pendant plus de 5 heures, vous devez immédiatement contacter un spécialiste, un urologue ou un andrologue.

Orchite

Une douleur douloureuse dans le testicule droit ou gauche peut indiquer des maladies infectieuses telles que l'épididymite et l'orchite.

Comment et pourquoi l'infection pénètre dans le scrotum:

  • les micro-organismes pathologiques peuvent pénétrer à travers l'urètre, le plus souvent ce sont des microbes intestinaux qui pénètrent dans l'urètre par l'anus, ce qui est associé à la proximité des organes;
  • les foyers d'une infection bactérienne dans le corps peuvent pénétrer dans les testicules avec du sang, provoquant une inflammation et d'autres symptômes.

Un symptôme typique de l'orchite est la douleur, c'est pourquoi les médecins recommandent une étude en cas de douleur prolongée. Avec cette maladie, l'inconfort s'intensifie en marchant. Ils sont éliminés avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens, dont l'ibuprofène, le citramon, le nimésulide.

D'autres signes sont également caractéristiques de l'orchite:

  • rougeur sévère du scrotum;
  • gonflement important des testicules;
  • intoxication générale du corps;
  • température corporelle élevée, nausées, manque d'appétit.

Le plus souvent, les symptômes de l’orchite apparaissent soudainement sans modification préalable de l’état de santé d’un homme..

Le traitement est le suivant:

  • repos pour l'organe, il est recommandé à l'homme d'acheter du suspensoria et de le porter pendant la durée du traitement;
  • le traitement étiologique, l'élimination de l'agent causal de l'infection, la clarithromycine et la ceftriaxone ou la pénicilline sont prescrits;
  • restauration de la fonction après la récupération, la physiothérapie est prescrite.

Le traitement de l'orchite dure en moyenne une semaine et demie, après avoir récupéré et soulagé la douleur, vous devez vous abstenir de rapports sexuels pendant un certain temps, car les testicules ont besoin de repos.

Colique rénale

Des sensations désagréables dans le scrotum peuvent être un symptôme de coliques rénales. Il peut blesser et tirer les testicules dans un contexte de maladies qui ne sont pas liées au système reproducteur. Des symptômes désagréables se produisent en cas de dommages à l'uretère, à partir desquels des sensations douloureuses passent au testicule le long du nerf génital. Une pierre qui obstrue l'urètre peut endommager l'uretère. Il peut également s'agir de formations tumorales, de kystes..

Pour cette maladie, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • douleur dans un seul testicule, associée à une irritation unilatérale du nerf génital;
  • apparition soudaine de symptômes cliniques en pleine santé;
  • douleur accrue pendant la miction;
  • un changement de la couleur de l'urine en rouge ou rose, ainsi qu'une diminution de sa quantité.

La présence de tels signes est une indication d'une hospitalisation urgente d'un homme dans le service chirurgical.

Un traitement chirurgical peut être nécessaire pour retirer les calculs. Vous pouvez réduire indépendamment la douleur avant l'arrivée de l'ambulance en attachant un coussin chauffant chaud au scrotum. Vous pouvez également boire un antispasmodique - Spazmalgon, Drotaverin, Papaverine ou No-Shpu.

Varicocèle chez l'homme

Dans le cas de la varicocèle, c'est-à-dire des vaisseaux variqueux du scrotum, la douleur apparaît déjà aux derniers stades de la maladie. Il tire dans la nature et s'intensifie après un long séjour dans une position ou lors d'une érection. Lors d'un examen externe, un élargissement unilatéral du scrotum peut être observé, tandis que la peau n'est pas changée.

La principale cause d'inconfort est le manque de circulation veineuse.

Le traitement de cette maladie comprend les mesures suivantes:

  • refus des hommes de consommer des boissons alcoolisées et de fumer;
  • normalisation du poids corporel, exercices de gymnastique thérapeutique;
  • inclusion dans votre programme de randonnées;
  • exclusion du séjour prolongé dans une position.

Parmi les médicaments prescrits, ces médicaments:

  • complexes de vitamines, acide nicotinique;
  • médicaments combinés, y compris l'ascorutine et le tocophérol;
  • angioprotecteurs - Tagista, Troxerutin, Detralex.

La nutrition des hommes est également importante. Besoin d'inclure plus de protéines (œuf de poule, viande blanche), légumes frais, aliments riches en fibres.

Hernie inguinale

Des douleurs douloureuses constantes dans le scrotum peuvent indiquer la présence d'une hernie inguinale. Cette maladie se caractérise par la libération d'organes internes par le canal inguinal. Il peut faire partie de l'intestin, de la vessie ou, le plus souvent, de l'épiploon.

Les signes de saillie inguinale chez un homme sont:

  • douleur douloureuse ou sourde qui irradie dans la région lombaire et la jambe;
  • gonflement du testicule, présence d'un défaut externe;
  • augmentation de la saillie pendant l'exercice;
  • gonflement réduit au repos;
  • violation du tractus gastro-intestinal.

La hernie inguinale chez l'homme est une condition dangereuse qui peut conduire à une atteinte de l'organe dans le sac herniaire.

Cela sera mis en évidence par des signes tels que l'incapacité à corriger la saillie, une douleur aiguë dans le scrotum, des symptômes d'intoxication générale. Cette maladie est traitée exclusivement chirurgicalement, mais avant l'opération, l'homme doit porter un pansement inguinal, suivre une alimentation appropriée, exclure l'activité physique.

Dommages mécaniques

Si une douleur aiguë dans un testicule sain se produit soudainement et sans raison apparente, il existe alors une forte probabilité de torsion du cordon spermatique. Le plus souvent, la pathologie survient chez les adolescents âgés de 12 à 16 ans, les hommes adultes représentent environ 35% des cas. La torsion peut provoquer des vêtements serrés, des mouvements brusques, un surmenage et même une toux persistante.

  • douleur de couture dans le scrotum;
  • nausées et vomissements (caractéristiques des enfants);
  • rétention urinaire aiguë;
  • augmentation de la température corporelle;
  • le testicule grossit et se durcit;
  • le scrotum devient cyanotique et gonfle.

Cette condition nécessite une attention médicale immédiate. Dans les premières heures après la détection d'une pathologie, vous pouvez ramener le testicule à sa position normale par la méthode de la détorsion (manuellement sans chirurgie), mais uniquement chez les enfants et les adolescents. Avec une manipulation réussie, la douleur disparaît, le testicule devient mobile. Les adultes subissent généralement une intervention chirurgicale d'urgence. Si l'intervention est réalisée dans les 6 premières heures, les complications sont rares. Le testicule est retiré dans les cas où son approvisionnement en sang n'est pas rétabli dans les 15 minutes.

Tout coup ou compression des testicules entraîne également une douleur aiguë. Le plus souvent, les athlètes souffrent de blessures de la région inguinale pendant l'entraînement. Avec un coup violent, le scrotum gonfle, des hémorragies sous-cutanées sont visibles, le testicule se développe et reste douloureux pendant 2-3 semaines. Les blessures sont dangereuses par torsion du cordon, rupture des membranes des testicules, lésions de la vessie. Si le scrotum est bleu et enflé, il est nécessaire de contacter un établissement médical ou d'appeler un médecin, avant l'arrivée dont il est important que la victime reste calme.

Contexte de la douleur testiculaire

La douleur testiculaire peut être due aux conditions suivantes.

  1. Dommages traumatiques au scrotum. En cas d'ecchymose, consultez un spécialiste dès que possible..
  2. Torsion du testicule. La cause de cette condition est encore inconnue, mais les conséquences pour un homme peuvent être très graves. Dans le pire des cas, le testicule peut mourir. L'aide d'un médecin dans cette situation est urgente.
  3. Kyste testiculaire. Il est possible de diagnostiquer un kyste pendant la palpation et à la suite d'un examen échographique. Avec la palpation de la formation, une douleur douloureuse se produit. Un kyste n'est pas dangereux pour un homme. Mais si la douleur apporte de l'inconfort et s'intensifie au fil du temps, il y a des inconvénients lors du déplacement, le néoplasme est retiré chirurgicalement.
  4. Une hernie inguinale peut provoquer des douleurs testiculaires. Dans ce cas, vous devrez certainement consulter un chirurgien.
  5. Dropsie du testicule. Cette maladie est associée à l'accumulation de liquide séreux dans les testicules. La cause de l'hydropisie, en règle générale, est un traumatisme du scrotum et des dommages au système lymphoïde de l'aine ou du bassin.
  6. Varices dans le testicule et le cordon spermatique. Les causes de cette condition sont l'hérédité accablée ou une pression excessive dans les veines situées dans le bassin. Le problème est résolu par une intervention chirurgicale..
  7. Pathologie des reins ou du système urinaire, caractérisée par l'apparition d'une sensation telle qu'une douleur intense dans le bas du dos et les testicules.

L'insatisfaction sexuelle peut également provoquer des douleurs testiculaires. La vie sexuelle régulière est nécessaire à la prévention.

Qu'est-ce qui peut signaler le mal de dos et les testicules, qu'est-ce que le bas du dos

La douleur dans les testicules et le bas du dos peut apparaître chez les hommes à tout âge. La douleur peut être très forte et accompagnée d'un réflexe nauséeux, d'hyperhidrose, provoquer un inconfort psychologique.

Contexte de la douleur testiculaire

La douleur testiculaire peut être due aux conditions suivantes.

  1. Dommages traumatiques au scrotum. En cas d'ecchymose, consultez un spécialiste dès que possible..
  2. Torsion du testicule. La cause de cette condition est encore inconnue, mais les conséquences pour un homme peuvent être très graves. Dans le pire des cas, le testicule peut mourir. L'aide d'un médecin dans cette situation est urgente.
  3. Kyste testiculaire. Il est possible de diagnostiquer un kyste pendant la palpation et à la suite d'un examen échographique. Avec la palpation de la formation, une douleur douloureuse se produit. Un kyste n'est pas dangereux pour un homme. Mais si la douleur apporte de l'inconfort et s'intensifie au fil du temps, il y a des inconvénients lors du déplacement, le néoplasme est retiré chirurgicalement.
  4. Une hernie inguinale peut provoquer des douleurs testiculaires. Dans ce cas, vous devrez certainement consulter un chirurgien.
  5. Dropsie du testicule. Cette maladie est associée à l'accumulation de liquide séreux dans les testicules. La cause de l'hydropisie, en règle générale, est un traumatisme du scrotum et des dommages au système lymphoïde de l'aine ou du bassin.
  6. Varices dans le testicule et le cordon spermatique. Les causes de cette condition sont l'hérédité accablée ou une pression excessive dans les veines situées dans le bassin. Le problème est résolu par une intervention chirurgicale..
  7. Pathologie des reins ou du système urinaire, caractérisée par l'apparition d'une sensation telle qu'une douleur intense dans le bas du dos et les testicules.

L'insatisfaction sexuelle peut également provoquer des douleurs testiculaires. La vie sexuelle régulière est nécessaire à la prévention.

La douleur peut provoquer une infection

Des sensations douloureuses dans les testicules peuvent être déclenchées par la présence des phénomènes pathologiques suivants.

    1. La présence d'infections sexuellement transmissibles. Lorsqu'il est infecté, la douleur dans le testicule se produit assez souvent. Les femmes dans de telles situations ont des douleurs ovariennes. Les mesures de traitement sont prescrites après l'examen et comprennent l'utilisation de médicaments antibactériens spéciaux et d'agents immunomodulateurs..

Nous utilisons des bougies de sciatique: quand et comment

  1. Le processus inflammatoire dans l'épididyme. Elle se caractérise par des signes tels que des frissons, des mictions fréquentes, une forte augmentation de la température corporelle. Un symptôme important est la lombalgie. En présence de telles manifestations, le médecin prescrit le repos au lit et après l'examen détermine le traitement nécessaire.
  2. Orchite (inflammation des testicules eux-mêmes). Cette maladie est causée par le virus des oreillons. Dans cette situation, les testicules gonflent, le sperme ne se forme pratiquement pas. Le patient note une augmentation significative de la température corporelle, alors qu'il y a une vive douleur aiguë. La douleur est donnée au bas du dos, au périnée et à l'aine. Le médecin peut prescrire des médicaments antibactériens, des analgésiques, des AINS, une hormonothérapie. Des méthodes physiothérapeutiques de traitement sont utilisées, le repos au lit est indiqué.
  3. Le processus inflammatoire dans les vésicules séminales. La cause de la maladie est une infection par une infection purulente. La prostatite chronique et d'autres infections dangereuses peuvent entraîner une inflammation..

Les symptômes de la manifestation des maladies et leur diagnostic

La douleur peut être douloureuse, coupante, terne. Les sensations douloureuses s'intensifient souvent avec le mouvement, la palpation. La douleur peut survenir dans le testicule droit ou dans la gauche, ou les deux à la fois..

Il est possible d'augmenter la température locale de l'organe malade, tandis que la température de tout le corps sera normale. Parfois, il y a une augmentation du testicule et un durcissement du scrotum. Dans certains cas, les patients se plaignent de nausées, vomissements, faiblesse.

Une maladie grave est indiquée par un scrotum élargi..

A la palpation, une tubérosité du testicule est notée. À titre de mesure diagnostique, le médecin peut prescrire:

Le spermogramme est un élément important dans le diagnostic de la maladie

  • analyse sanguine générale;
  • analyse générale de l'urine;
  • spermogramme;
  • échographie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • biopsie testiculaire.

Pour éliminer la douleur dans le bas du dos et les testicules, vous devez en connaître clairement la cause. leur cause. Un point important est de demander plus tôt un avis à un andrologue ou à un urologue. Les spécialistes prescrivent l'examen nécessaire et, en fonction de ses résultats, choisissent les méthodes de traitement.

Pour prévenir l'apparition de douleurs, il est recommandé de mener une vie saine et active, de suivre une alimentation équilibrée, d'utiliser des contraceptifs lors des rapports sexuels.

Causes des maux de dos

Douleur causée par un déplacement vertébral

La lombalgie ne passe pas toujours aux testicules. Le plus souvent chez les hommes, elle est causée par un surmenage, un effort physique excessif et une absence prolongée de toutes sortes de mouvements. Dans tous les cas, une consultation avec un spécialiste est nécessaire.

Les centres de traitement articulaire les plus populaires

Les causes de la douleur dans le bas du dos peuvent être différentes.

  1. Fracture de la colonne vertébrale. Cela peut se produire en frappant le dos ou en tombant fortement sur vos pieds..
  2. Crampe. Survient à la suite de mouvements brusques ou lors de la levée de poids.
  3. Scoliose.
  4. Ostéochondrose et toute partie du dos. Conduit inévitablement à la douleur et à la congestion dans le bas du dos.
  5. Dommages au disque entre les vertèbres. La maladie est une conséquence de l'ostéochondrose.
  6. Spondylarthrose. Dommages aux articulations entre les vertèbres. De plus, la maladie est toujours chronique.
  7. L'apparition de néoplasmes bénins et malins, à la suite de laquelle une douleur peut survenir dans les testicules et le bas du dos.
  8. Tuberculose vertébrale.
  9. Accident vasculaire cérébral. De plus, dans la plupart des cas, le bas du dos fait mal.
  10. Douleur irradiante dans le testicule droit ou le bas du dos. La douleur peut résulter de dommages à d'autres organes..

La cause de la douleur dans la région lombaire, accompagnée d'une lourdeur dans les testicules, peut être une maladie de la colonne vertébrale ou de la région urogénitale. Si une douleur dans le bas du dos est ressentie légèrement en dessous des côtes, le patient peut avoir des coliques rénales. Des pierres ou du sable dans les reins ou la vessie peuvent provoquer des douleurs d'un côté ou de l'autre de la colonne vertébrale.

Avec une douleur dans le bas du dos, accompagnée de fièvre, la cause peut être une maladie urologique. Dans tous les cas, vous devez consulter un spécialiste. Il est impossible de retarder le diagnostic avec de tels symptômes, car cela peut entraîner des conséquences désagréables et assez graves.

Maux de dos dans la région lombaire, causes et méthodes de traitement

La douleur dans la région lombaire est l'une des causes les plus courantes obligeant un patient à demander l'aide d'un neurologue ou d'un thérapeute. La douleur dans la colonne lombo-sacrée peut altérer de façon permanente le handicap, rendant le mouvement et les soins personnels impossibles.

Les douleurs lombaires aiguës affectent aussi souvent les hommes que les femmes.

Rencontrant une fréquence plus élevée à l'âge moyen et âgé, des douleurs dans la région lombaire peuvent souvent être observées chez les adolescents et les jeunes. Cela est dû à une croissance rapide, à une faiblesse des muscles faibles du bas du dos, à des blessures.

Ainsi, la douleur dans la région lombo-sacrée du dos est un problème urgent auquel tout le monde peut faire face.

Lombalgie avec ostéochondrose lombaire

La douleur dans le bas du dos avec ostéochondrose peut être aggravée par la toux et les éternuements, à tout mouvement, surtout lorsque le corps est incliné vers l'avant. Parallèlement aux douleurs lombaires, l'ostéochondrose lombaire peut se manifester par une violation de la sensibilité de certaines zones de la peau ou des muscles de la moitié inférieure du tronc et des jambes, un affaiblissement ou une disparition des réflexes tendineux des jambes..

  • En règle générale, avec l'ostéochondrose, une courbure de la colonne lombaire est observée. Selon le plan dans lequel se produit la courbure, on distingue la scoliose (courbure à droite ou à gauche), la lordose (courbure vers l'avant) et la cyphose (lissage de la région lombaire ou même courbure de celle-ci vers l'arrière). Dans le cas où un pincement de la moelle épinière se produit pendant l'ostéochondrose, il y a une violation de la miction ou de la défécation, ainsi qu'une violation de la sensibilité de la vessie ou des organes génitaux.
  • Cependant, le plus souvent, l'ostéochondrose lombaire se manifeste par des douleurs radiculaires - c'est-à-dire se développant à la suite d'un pincement des racines nerveuses, s'écartant de la moelle épinière à l'un ou l'autre niveau. Ainsi, l'un des syndromes lombaires largement connus est le lumbago. Elle survient au moment d'un stress physique ou dans une position inconfortable du corps, et parfois sans raison apparente. Soudain, en quelques minutes ou quelques heures, une vive douleur lancinante apparaît («lumbago»), souvent elle brûle et éclate («comme si le pieu était coincé dans le bas du dos»).

Le patient se fige dans une position inconfortable, ne peut pas se redresser si une attaque se produit au moment de soulever des poids. Les tentatives pour descendre du lit, tousser ou plier la jambe s'accompagnent d'une forte augmentation de la douleur dans le bas du dos et le sacrum. Si le patient est invité à se tenir debout, une immobilité nette de toute la région lombaire due à la tension musculaire est révélée.

Tests d'ostéochondrose lombo-sacrée

Ces tests sont utilisés comme moyen de réaliser un diagnostic préliminaire, ils portent le nom des médecins qui les ont suggérés..

Symptôme Dejerinesi vous tendez la presse abdominale et écoutez le bas du dos, la douleur deviendra plus forte. Dans ce cas, il y a une forte probabilité que le patient souffre d'ostéochondrose.
Symptôme Neris'il y a une douleur dans le bas du dos avec un arc avant pointu de la tête avant de toucher la poitrine, cela indique également des problèmes de colonne vertébrale.
Symptôme Lasegacela peut être ressenti après les actions suivantes: allongé sur le dos, vous devez à son tour lever chaque jambe. Si après cela, il casse le bas du dos et que la douleur sera transmise le long du nerf sciatique de la jambe, c'est la preuve d'une pathologie de la colonne vertébrale.
Symptôme Lerreysi une douleur survient chez une personne le long du nerf sciatique, après qu'elle se lève en avant sans plier les genoux en position couchée, nous parlons de manifestations de chondrose.

Hernie discale intervertébrale

Une hernie du disque intervertébral est une cause tout aussi rare, dont la manifestation clinique est une douleur dans la colonne lombo-sacrée. Le disque intervertébral (noyau pulpeux interne) avec un long effet traumatique, ainsi qu'avec l'âge, perd ses propriétés élastiques et sa capacité élastique.

Avec une exposition continue (surcharge pondérale, traumatisme, ostéoporose progressive), l'anneau fibreux du disque devient plus mince, des défauts s'y forment. Grâce à ces points faibles de l'anneau fibreux, le noyau pulpeux du disque peut se déplacer et même dépasser.

Causes de la lombalgie

Le mal de dos est un symptôme non spécifique qui peut être causé par une multitude de causes différentes. De l'intensité du mal de dos dans la région lombaire, qu'il soit constant ou périodique, primaire ou secondaire, il peut y avoir des raisons qui le provoquent:

  • Ostéomyélite;
  • Spondylarthrite ankylosante;
  • Spondylose déformante;
  • Maladie de croissance - Scoliose;
  • Lésions infectieuses des disques intervertébraux et des vertèbres (abcès épidural, tuberculose vertébrale, brucellose);
  • Maladies osseuses métaboliques - ostéomalacie, ostéoporose;
  • Tumeurs primaires et tumeurs métastatiques de la moelle épinière, des vertèbres, de l'espace rétropéritonéal;
  • Maladies inflammatoires non infectieuses - polyarthrite rhumatoïde, syndrome de Reiter, spondylarthrite ankylosante;
  • Tumeurs rénales;
  • Athérosclérose de l'aorte abdominale et de ses branches.
  • Spondylarthrite;
  • Pathologie de l'articulation de la hanche;
  • Épidurite vertébrale;
  • Protrusion de disques intervertébraux dans la région lombaire;
  • Ostéocondrite de la colonne vertébrale;
  • Hernie intervertébrale aiguë;
  • Obstruction intestinale, évolution atypique de l'appendicite aiguë;
  • Urolithiase;
  • Entorse aiguë, fractures vertébrales;
  • Lumbago, sciatique;
  • Troubles circulatoires spinaux aigus - accident vasculaire cérébral;
  • Pyélonéphrite aiguë.

Douleur irradiante dans certaines maladies des organes internes:

  • Maladies des organes pelviens. Chez la femme - processus inflammatoires dans les appendices utérins, endométriose, cancer de l'utérus, cancer de l'ovaire, MST (chlamydia, ureaplasmose, gonorrhée, trichomonase, etc.) Chez l'homme - prostatite, cancer de la prostate;
  • Maladies de l'estomac, du pancréas, du duodénum, ​​de la vésicule biliaire;
  • Maladies intestinales - inflammation du diverticule, colite ulcéreuse, tumeurs de l'intestin;
  • Maladie rénale - colique rénale, calculs rénaux;
  • Anévrisme aortique frustrant.

Raisons physiologiques

Une lombalgie peut survenir si vous:

  1. Sont en surpoids;
  2. Risque supplémentaire pour les femmes;
  3. Êtes-vous enceinte ou avez récemment accouché?
  4. Passez beaucoup de temps à conduire une voiture ou un ordinateur;
  5. Êtes-vous plutôt sédentaire (employés de bureau) ou debout (vendeurs, serveurs, employés de publicité de rue, chirurgiens)?
  6. Engagé dans un travail physique dynamique avec un changement brusque de position corporelle (surtout si votre spécialité est associée à un effort physique intense);
  7. Chargez-vous excessivement dans le gymnase ou le club de fitness. Soyez extrêmement prudent si vous avez commencé à vous entraîner récemment;
  8. Amateur de chalets d'été;
  9. Atteint la postménopause propice au développement de l'ostéoporose.

Lombalgie et grossesse

La grossesse exacerbe les manifestations des maladies existant dans le corps de la mère. En raison des changements dans le fond hormonal et de l'augmentation du stress, les pathologies se manifestent surtout souvent dans la seconde moitié de la grossesse. En plus de la douleur qui accompagne la menace de naissance prématurée, la cause de la douleur dans le bas du dos enceinte peut être:

  • hernie du disque intervertébral;
  • radiculite;
  • pancréatite
  • pyélonéphrite;
  • urolithiase.

Pourquoi le dos sous le bas du dos est-il douloureux?

Lorsque le dos sous le bas du dos fait mal, en plus des maladies évidentes de la colonne vertébrale (sciatique, lumbago, hernie intervertébrale, spondylarthrite ankylosante, etc..

), les causes possibles sont des douleurs périodiques pendant les menstruations chez les femmes, des maladies des organes génitaux féminins, telles que l'inflammation de l'utérus - ovarite, salpingoophorite (annexite), ainsi que des maladies du péritoine pelvien, des intestins, une inflammation de l'appendice (processus du caecum, chez l'homme - maladies) vessie glande prostatique.

Douleur au-dessus du bas du dos

Si le dos fait mal en haut à droite en bas du dos, la douleur hépatique peut irradier, avec tout changement pathologique du foie - hépatite, insuffisance hépatique et utilisation de médicaments toxiques. La douleur est le plus souvent localisée dans l'hypochondre droit..

Si la douleur est ressentie à droite ou à gauche juste au-dessus du bas du dos, il est très possible que la cause en soit une maladie rénale aiguë. De nombreuses maladies rénales chroniques, telles que la polykystose rénale, les néoplasmes malins du rein et la pyélonéphrite chronique s'accompagnent de symptômes mineurs, car la capsule rénale est étirée progressivement.

Quand consulter un médecin?

  1. Si le mal de dos irrigue le bas du dos et se situe un peu plus haut (dans la poitrine). Accompagné de transpiration, de vomissements et de nausées, d'essoufflement.
  2. La douleur irrigue le péritoine, la poitrine, le cou, la mâchoire.
  3. Le patient est étourdi, une confusion survient.

  • La tachycardie commence
  • Lésion de la colonne vertébrale, accompagnée d'une perte de contrôle des selles, de la miction.
  • Les pieds s'affaiblissent, les fesses, les organes génitaux engourdis.
  • Diagnostique

    Afin de déterminer quelle maladie a provoqué des douleurs au bas du dos, il est nécessaire de subir un examen diagnostique complet.

    • Analyses générales et biochimiques de l'urine et du sang.
    • Marqueurs tumoraux présents dans le sang lors de la formation de tumeurs.

    Méthodes instrumentales de recherche:

    • Radiographie de la colonne vertébrale.
    • Endoscopie de l'intestin, de l'estomac et de l'utérus.
    • Examen échographique de la cavité abdominale.
    • Imagerie par résonance magnétique.

    Comment traiter les maux de dos dans la région lombaire?

    Comment traiter le bas du dos? L'approche du traitement du dos dépend entièrement des symptômes de la maladie, du diagnostic posé par le médecin et du stade de la maladie. Une approche intégrée est généralement utilisée, comprenant plusieurs méthodes de traitement..

    Analgésique. La pommade aide à soulager l'inflammation, l'entorse, a un effet chauffant, si le bas du dos est froid.

    Les groupes de pommades suivants sont distingués:

    • les médicaments combinés (utilisés pour les entorses et les blessures, ainsi que les effets anti-inflammatoires et analgésiques, ils ont un effet curatif en raison de l'héparine et du déméthylsulfoxyde inclus);
    • des analgésiques anti-inflammatoires (ils comprennent des médicaments rafraîchissants qui soulagent l'irritation - menthol, lavande et analgésiques - nurofène, iboprofène, diclofénac);
    • les chondroprotecteurs (l'un des composants actifs de ces médicaments est le sulfate de chondroïtine, utilisé dans les processus pathologiques du tissu cartilagineux, contribuant à la restauration active des surfaces cartilagineuses des articulations);
    • médicaments irritants (l'effet est basé sur la vasodilatation et le flux sanguin vers la source de la douleur).

    À l'aide d'exercices thérapeutiques, le patient sera en mesure de réduire la douleur, de renforcer les muscles et d'augmenter la distance entre les vertèbres. Ils aideront à libérer les racines serrées des nerfs, à normaliser le flux sanguin dans la zone affectée, à améliorer les processus métaboliques..

    Pour qu'une telle gymnastique puisse traiter, plutôt que paralyser, il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin traitant.

    1. Les mouvements sont effectués lentement et en douceur sans virages serrés;
    2. La pièce doit être ventilée avant l'entraînement;
    3. Le patient doit porter des vêtements ne restreignant pas les mouvements;
    4. L'exercice se fait lorsque le patient inspire, et à l'expiration, il doit revenir à sa position d'origine;
    5. La charge augmente progressivement. Tout d'abord, le nombre d'approches est d'environ 10, puis elles sont augmentées;
    6. Pendant la gymnastique, vous devez surveiller votre santé. Si une douleur aiguë commence, vous devez alors arrêter vos études.

    De plus, le massage aide parfaitement à se débarrasser de la douleur dans la colonne lombaire. Les effets thérapeutiques positifs du massage sont les suivants:

    • améliorer l'approvisionnement en sang de la partie malade du corps;
    • pétrir les muscles, ce qui les rend ainsi que les ligaments plus souples et élastiques;
    • soulager la douleur aiguë;
    • se débarrasser des toxines accumulées dans les muscles et les tissus sous-cutanés;
    • sensations agréables dues à la stimulation des terminaisons nerveuses de la peau;
    • Émotions positives.

    Il peut être confié à un spécialiste de la clinique ou effectué à domicile, en tout cas, le bénéfice de sa part sera inestimable.

    Quel médecin dois-je contacter?

    Pour les maux de dos, dont la cause n'est pas connue, il faut d'abord consulter un thérapeute. Cela aidera à déterminer la maladie par la combinaison de symptômes..

    Si la raison est évidente: la douleur a été précédée d'un traumatisme, la douleur est apparue dans le contexte de la grossesse, du cycle menstruel ou d'une maladie chronique, il est logique de contacter immédiatement un spécialiste plus étroit.

    L'automédication n'est autorisée que si la cause de la douleur est connue avec précision..

    Qu'est-ce qui peut provoquer des douleurs lombaires et des testicules?

    De nombreuses personnes souffrent de temps en temps de maux de dos. Cependant, les douleurs lombaires qui surviennent avec les douleurs testiculaires sont moins fréquentes et peuvent indiquer une condition générale qui nécessite un traitement médical..

    Dans cet article, nous discuterons de certaines causes possibles du bas du dos et des douleurs testiculaires. Nous couvrons également quand consulter un médecin..

    Spondylolisthésis lombaire

    Des blessures ou une surcharge musculaire peuvent provoquer un spondylolisthésis lombaire..

    Le spondylolisthésis lombaire est une condition dans laquelle l'une des vertèbres de la partie inférieure de la colonne vertébrale, appelée région lombaire, glisse hors de sa place. Le spondylolisthésis peut se produire en raison de blessures, d'un stress répété sur la colonne vertébrale ou d'une usure générale lorsqu'une personne vieillit.

    Le spondylolisthésis lombaire peut causer moins de maux de dos si une vertèbre coulissante exerce une pression sur l'un des nerfs rachidiens. Cette douleur peut parfois se propager dans les testicules ou les jambes..

    D'autres symptômes peuvent inclure:

    • engourdissement ou picotements dans le dos, les fesses ou les jambes
    • sensation de faiblesse dans les jambes en position debout ou en marchant
    • raideur ou sensibilité dans le dos

    Ces symptômes peuvent s'améliorer lorsqu'une personne s'assoit ou se penche en avant..

    Traitement

    Les options de traitement pour le spondylolisthésis lombaire comprennent une thérapie physique pour renforcer les muscles du bas du dos et des anti-inflammatoires pour réduire la douleur et l'enflure. Pour les personnes présentant des symptômes plus graves, votre médecin peut vous prescrire des injections de stéroïdes..

    Un traitement chirurgical peut être nécessaire pour les personnes atteintes de spondylolisthésis lombaire qui ne s'améliorent pas avec d'autres méthodes de traitement, ainsi que pour les personnes souffrant de perte de fonction nerveuse.

    Infection urinaire

    Les infections des voies urinaires (IVU) peuvent survenir lorsque des bactéries s'accumulent dans les voies urinaires, y compris la vessie, les reins, les uretères et l'urètre.

    Les infections urinaires peuvent causer de la douleur ou des brûlures pendant la miction, et cette douleur peut se propager aux testicules. La personne peut également avoir une envie constante d'uriner.

    Une douleur intense dans le bas du dos ou l'abdomen près de fièvre, de nausées et de vomissements peut indiquer une infection rénale, qui est le type le plus grave d'UTI.

    Traitement

    Les personnes présentant des symptômes d'infection urinaire, en particulier avec une infection rénale, devraient consulter un médecin dès que possible..

    Les médecins prescrivent généralement des antibiotiques aux personnes atteintes d'UTI bactérienne. Lors de la prise d'antibiotiques, il est important de suivre les instructions du médecin et de suivre l'intégralité du cours.

    Boire beaucoup d'eau et uriner fréquemment peut aider à accélérer la récupération. Les médicaments en vente libre (OTC) peuvent également aider à réduire la douleur et l'inconfort..

    Épididymite

    • L'ibuprofène peut traiter la douleur due à l'épididymite.
    • L'épididymite est un œdème de l'épididyme, un canal qui stocke et transporte le sperme des testicules au canal déférent.
    • L'œdème de l'épididyme peut provoquer des douleurs dans le scrotum et les testicules, qui irradient parfois vers d'autres parties du corps, y compris l'aine et le bas du dos ou des côtés.

    Les causes possibles d'épididymite comprennent les infections sexuellement transmissibles, telles que la chlamydia et les infections urinaires. Cependant, il n'y a pas toujours de raison évidente, et chez certaines personnes, l'épididymite peut être une maladie chronique..

    Selon la cause, une personne atteinte d'épididymite peut également présenter des symptômes tels que mictions douloureuses, fièvre et mictions fréquentes.

    Traitement

    Le type de traitement de l'épididymite dépend de la cause. Un médecin prescrit généralement des antibiotiques aux personnes atteintes d'une infection bactérienne..

    Le repos et l'élévation du scrotum peuvent aider à réduire l'enflure. Les médicaments anti-inflammatoires en vente libre comme l'ibuprofène et le naproxène peuvent également soulager la douleur et l'inconfort. L'ibuprofène est disponible à l'achat en ligne.

    pierres dans les reins

    Les calculs rénaux sont des dépôts minéraux durs qui peuvent se former dans les reins. Les petits calculs rénaux ne provoquent pas toujours de symptômes, mais les gros calculs peuvent bloquer l'écoulement d'urine par les reins..

    Le colmatage peut entraîner une douleur aiguë dans le bas du dos et les côtés, qui peut également se propager au bas de l'abdomen, à l'aine et à la pointe du pénis.

    D'autres symptômes de calculs rénaux peuvent inclure:

    • sang dans l'urine
    • douleur ou difficulté à uriner
    • envie d'uriner
    • nausée et vomissements

    Traitement

    Les options de traitement dépendront de la gravité des symptômes et de la taille des pierres..

    Les petites pierres ne nécessitent pas toujours de traitement et peuvent laisser le corps dans l'urine. Boire beaucoup de liquides peut aider les calculs à disparaître plus rapidement. Les médecins peuvent également prescrire des analgésiques et des médicaments, tels que la tamsulosine, pour détendre l'uretère..

    Votre médecin peut recommander une intervention médicale pour éliminer les calculs rénaux qui sont gros, très douloureux ou qui affectent la fonction rénale. Les procédures de retrait peuvent comprendre une intervention chirurgicale ou l'utilisation d'une thérapie par ondes de choc pour briser la pierre en petits morceaux qu'une personne peut traverser..

    cancer des testicules

    Quiconque voit des grumeaux sur les testicules doit parler à un médecin..

    Rarement, les douleurs dorsales et testiculaires peuvent être un signe de cancer des testicules..

    Le premier symptôme le plus courant est une tumeur testiculaire ou un gonflement du testicule ou une augmentation de sa taille. Le cancer du testicule peut parfois provoquer des douleurs testiculaires et une sensation de lourdeur dans le scrotum ou le bas-ventre. Certaines personnes peuvent également remarquer des douleurs thoraciques ou une croissance mammaire inhabituelle en raison de changements hormonaux..

    Si le cancer des testicules se propage à d'autres parties du corps, il peut provoquer des symptômes supplémentaires, tels que:

    • douleur dans le bas du dos
    • douleur abdominale
    • maux de tête ou confusion
    • essoufflement et douleur thoracique

    Traitement

    Le traitement varie en fonction du type et du stade du cancer des testicules lorsque le médecin établit un diagnostic. Les options de traitement peuvent inclure:

    • opérations
    • radiothérapie
    • chimiothérapie

    Dysfonctionnement du plancher pelvien

    La dysfonction du plancher pelvien est associée à une difficulté à contrôler les muscles du plancher pelvien. Cela provoque la contraction des muscles environnants plutôt que leur relâchement..

    Une personne présentant un dysfonctionnement du plancher pelvien peut avoir des difficultés à contrôler la miction et ressentir de la douleur dans les testicules. Cette douleur est particulièrement probable chez les jeunes patients. Aux États-Unis, environ 100 000 hommes sont actuellement touchés chaque année..

    D'autres symptômes peuvent inclure:

    • miction douloureuse
    • constipation
    • douleur et pression pelviennes
    • spasmes musculaires dans le bassin

    Traitement

    1. Les options de traitement comprennent des exercices pour les muscles du plancher pelvien en mettant l'accent sur la contraction et le biofeedback, ce qui comprend une formation au contrôle des processus physiques qui sont généralement involontaires.

    Les médecins peuvent également prescrire des relaxants musculaires pour prévenir la contraction des muscles pelviens..

  • Si une personne a certains problèmes associés, tels qu'un prolapsus du rectum, un médecin peut recommander une intervention chirurgicale pour affaiblir les organes pelviens.
  • Quand consulter un médecin

    Les personnes souffrant de douleurs lombaires et de testicules devraient consulter un médecin si la douleur est intense, ne disparaît pas ou n'interfère pas avec la vie quotidienne. Il est également important de consulter un médecin si une douleur survient avec d'autres symptômes, tels qu'une bosse inexpliquée ou un gonflement des testicules..

    Une personne doit immédiatement consulter un médecin pour tout symptôme de calculs rénaux ou d'infection rénale. Ceux-ci peuvent inclure:

    • température et frissons
    • sang dans l'urine
    • nausée et vomissements
    • douleur intense sur les côtés, le dos, le bas-ventre ou l'aine
    • douleur ou difficulté à uriner

    Sommaire

    Lorsque des douleurs testiculaires surviennent avec des douleurs au bas du dos, cela peut indiquer une condition sous-jacente. Les causes possibles incluent les calculs rénaux, les infections et les problèmes de la colonne vertébrale.

    Les gens devraient consulter un médecin si la douleur est intense, ne disparaît pas ou s'accompagne d'autres symptômes..

    • Quelles sont les causes des douleurs testiculaires? Un certain nombre de maladies peuvent provoquer des douleurs testiculaires, des infections à la torsion testiculaire, en passant par les soins d'urgence. Découvrez ces causes et d'autres causes de douleur testiculaire ici..
    • Quelles sont les causes de la lombalgie lors de la toux? Pour certaines personnes, la toux peut provoquer ou aggraver des douleurs lombaires. Dans cet article, vous découvrirez les causes et les méthodes de traitement de ce symptôme, ainsi que le moment de consulter un médecin..
    • Qu'est-ce qui peut provoquer à la fois des lombalgies et de la diarrhée? Les lombalgies et la diarrhée sont courantes et généralement non liées. Cependant, un certain nombre de conditions peuvent provoquer les deux symptômes. Les exemples incluent la maladie cœliaque, la maladie inflammatoire de l'intestin, les infections rénales et la diverticulose. En savoir plus ici..
    • Ce qui peut causer des douleurs au bas du dos Les douleurs au dos sont très courantes et résultent souvent d'un traumatisme mineur ou d'une utilisation excessive. Cependant, cela peut parfois être un symptôme d'affections affectant la colonne vertébrale, telles que la sténose vertébrale, la discopathie dégénérative, la scoliose, la sciatique et le syndrome de la queue de cheval. En savoir plus sur les douleurs au bas du dos ici..
    • Les problèmes d'estomac peuvent-ils causer des douleurs au bas du dos? Le dos est une partie sensible du corps avec de nombreux nerfs et organes. Cela signifie que des problèmes tels que des problèmes digestifs peuvent survenir simultanément avec des maux de dos. Les maux de dos et les ballonnements sont des symptômes courants de traumatisme, de grossesse ou du tractus gastro-intestinal. Le traitement dépend de la cause. En savoir plus ici..

    Douleur dans le bas du dos

    La lombalgie est un symptôme qui s'est produit chez chaque personne au moins une fois dans sa vie. Les statistiques médicales sont telles que tout au long de leur vie, des sensations douloureuses dans ce domaine se sont manifestées dans environ 80% des pays européens. Dans le même temps, les médecins commencent à sonner l'alarme, car un tel symptôme a commencé à «rajeunir».

    Si une douleur antérieure dans le bas du dos à droite ou à gauche, qui pouvait donner ou non à la jambe, était l'apanage des seules personnes âgées, l'âge moyen de sa manifestation principale est désormais de 35 à 45 ans. Il est souvent diagnostiqué même chez les adolescents..

    Tout cela suggère que la question - pourquoi le bas du dos fait mal, tout le monde devrait connaître la réponse, car personne n'est à l'abri de l'apparition de telles sensations douloureuses.

    En fait, il existe de nombreuses raisons pour la progression d'une telle condition pathologique. Souvent, la douleur dans la région lombaire accompagne l'ostéochondrose, la sciatique, les maux de dos, diverses pathologies de la région lombo-sacrée. Il est important de comprendre que si ce symptôme se manifeste, il ne doit en aucun cas être ignoré.

    Bien sûr, elle peut être provoquée par des raisons complètement physiologiques, telles qu'une activité physique accrue ou une hypothermie. Mais la douleur dans ce domaine peut également être le premier signe de la progression de pathologies graves dans le corps humain.

    Il est important de se rendre immédiatement à un rendez-vous avec un médecin qualifié qui peut déterminer la véritable cause de cette condition et prescrire le traitement approprié.

    Variétés

    Douleur dans le bas du dos

    Selon votre localisation:

    • local Dans ce cas, le syndrome douloureux se manifeste à un endroit particulier de la région lombaire. Dans certains cas, la douleur irradie vers la jambe. Manifeste souvent des douleurs dans le dos sous le bas du dos;
    • généralisée. Dans ce cas, le syndrome douloureux couvre non seulement la région lombaire, mais aussi complètement le dos tout entier.

    Selon la durée du syndrome douloureux, il existe:

    Douleur récurrente

    Ce symptôme tire son nom du fait qu'il disparaît après que le foyer de la douleur a été éliminé et que la personne se rétablira complètement.

    Le plus souvent, une gêne de ce type se manifeste à la suite d'une activité physique anormale ou des caractéristiques physiologiques du corps humain.

    Mais souvent, la cause de l'apparition de douleurs périodiques est la pathologie des organes internes de nature aiguë. Il convient de noter que la douleur, dont la cause est précisément la maladie des organes vitaux, peut être de deux types:

    Une douleur constante

    En règle générale, les causes de ce type de douleur sont:

    • inflammation dans les structures osseuses et cartilagineuses;
    • processus de dystrophie et de destruction des os et du cartilage;
    • troubles de la circulation sanguine dans les vaisseaux des jambes.

    Beaucoup moins souvent, la cause de la douleur constante dans la région lombaire est des dommages aux structures musculaires ou aux organes internes.

    On dit que la progression de la douleur de ce type se produit s'il est pratiquement impossible d'éliminer le foyer pathologique, car le mécanisme de dégénérescence osseuse et cartilagineuse a déjà commencé.

    Tout l'intérêt ici est qu'en médecine, il n'y a pratiquement pas de fonds qui pourraient éliminer complètement les processus dystrophiques ou dégénératifs dans le corps humain.

    Les principales causes de douleurs persistantes:

    • dommages aux fibres nerveuses qui sortent des vertèbres lombaires;
    • dommages aux nodules nerveux localisés près de la colonne vertébrale dans la région sacrée, ainsi que les lombaires.

    Maladies, dont le cours s'accompagne de l'apparition de douleurs constantes au niveau des lombaires:

    Douleur chez les femmes

    Souvent, la question de savoir pourquoi le bas du dos fait mal est posée par les représentants de la belle moitié de l'humanité. La douleur en bas à droite ou à gauche peut être l'un des premiers signes de la progression de maladies gynécologiques dangereuses.

    Causes de la manifestation de douleurs lombaires à droite et à gauche chez la femme:

    • annexite. La douleur est principalement localisée dans le bas de l'abdomen, mais elle est aussi souvent transmise au bas du dos et même à la jambe;
    • torsion des kystes ovariens;
    • ménopause;
    • grossesse.

    Douleur dans le bas du dos chez les hommes

    La douleur dans le bas du dos gauche ou droit chez les représentants du sexe fort se manifeste souvent en raison des caractéristiques de leurs activités professionnelles. Mais ils peuvent également signaler la progression des pathologies suivantes:

    • prostatite;
    • épididymite. Le principal lieu de localisation de la douleur est la région inguinale. Mais elle peut aussi donner du bas du dos et de la jambe.

    Causes courantes de douleur

    La douleur dans le bas du dos à gauche ou à droite se manifeste en raison de la progression des pathologies du tractus gastro-intestinal, des reins, des affections des organes vitaux de nature infectieuse. De plus, ce symptôme peut être un signe de croissance d'un cancer ou une complication chirurgicale, une conséquence de troubles métaboliques..

    Les causes des douleurs au bas du dos à gauche et à droite peuvent être les suivantes:

    • appendicite. Dans ce cas, le site principal de localisation de la douleur est la région iliaque droite, mais ils peuvent céder au bas du dos. Habituellement, une douleur au bas du dos à droite se manifeste;
    • cholécystite. La douleur se manifeste souvent dans l'hypochondre droit et irradie vers le bas du dos. Il y a une manifestation de douleur dans le bas du dos à droite (due à la localisation de la vésicule biliaire affectée);
    • pancréatite
    • adhérences après la chirurgie;
    • pathologie des reins. Dans ce cas, des douleurs douloureuses dans le bas du dos et aiguë peuvent survenir. Selon le rein qui sera sensible au processus pathologique, des douleurs lombaires apparaîtront à droite ou à gauche. Des sensations douloureuses accompagnent la pyélonéphrite, la glomérulonéphrite, la néphrosclérose, etc. Des douleurs aiguës au bas du dos se manifestent souvent dans le contexte de la lithiase urinaire, lorsque le conglomérat formé traverse les voies urinaires;
    • Obésité à 4 degrés. Des douleurs douloureuses dans le bas du dos apparaissent en raison d'une charge accrue sur cette zone;
    • myosite. Des douleurs aiguës au bas du dos avec de telles pathologies se manifestent généralement après une hypothermie sévère;
    • processus infectieux qui se produisent dans le tissu osseux. Cette condition est caractérisée par une douleur aiguë au bas du dos;
    • tumeurs. Aux premiers stades de la douleur, il n'y en a peut-être pas. Des douleurs lombaires aiguës se manifestent aux stades 3 à 4 du développement d'une tumeur cancéreuse.

    Mesures thérapeutiques

    Habituellement, les patients sont préoccupés non seulement par la question de savoir pourquoi le bas du dos fait mal, mais ils sont également intéressés par ce qu'il faut faire dans cette situation. L'algorithme d'action peut varier selon que la cause de la douleur est connue ou non..

    Si le patient n'a pas la moindre idée de ce qui a déclenché la douleur aiguë au bas du dos, la première chose qu'il doit faire est de mesurer sa température corporelle.

    Si elle augmente, il est fort probable que des sensations douloureuses soient provoquées par la progression de processus infectieux ou inflammatoires.

    Il est déconseillé de faire quoi que ce soit vous-même - il est préférable d'appeler immédiatement un médecin ou de vous rendre dans un établissement médical pour des conseils et un diagnostic.

    Si la cause de la douleur est un étirement des fibres musculaires ou une ecchymose, alors dans ce cas, vous pouvez commencer à faire ce qui suit:

    • prenez des anti-inflammatoires. Une telle mesure de traitement aidera à soulager la douleur et à réduire l'intensité de l'inflammation;
    • vous pouvez prendre vous-même un diurétique pour le traitement;
    • fixation des muscles et des os du bas du dos avec une serviette.

    Posture recommandée pour la douleur au bas du dos

    Ce qui ne peut pas être fait:

    • s'il y a une manifestation systématique de douleurs au bas du dos, qui redonne également à la jambe, il n'est pas toujours recommandé de prendre des analgésiques. L'élimination du symptôme principal (douleur) peut par la suite compliquer le processus de diagnostic;
    • comme méthode de traitement, vous ne pouvez pas recourir au réchauffement. Beaucoup de gens sont sûrs que si vous réchauffez la zone affectée, la douleur disparaîtra. Ce n'est pas vrai;
    • pas besoin d'aller immédiatement en traitement chez un chiropraticien si la position des vertèbres est perturbée. De tels changements peuvent être le résultat de processus dystrophiques, par conséquent, aucune mesure de traitement ne peut être appliquée jusqu'au moment où un examen complet du corps.

    Un neuropathologiste est responsable du traitement de la douleur dans la région lombaire. Un plan de traitement est élaboré en fonction de ce qui a déclenché la manifestation de la douleur. Les méthodes peuvent être soit conservatrices, soit utilisables. Habituellement, les médecins décident d'abord de recourir à des méthodes de traitement conservatrices, et uniquement en raison de leur recours inefficace à la chirurgie.

    Le traitement médicamenteux peut comprendre la prise des médicaments suivants:

    • antibiotiques
    • anti-inflammatoire;
    • glucocorticoïdes;
    • diurétiques;
    • antispasmodiques;
    • probiotiques et autres.

    La douleur passe-t-elle dans le testicule ou le scrotum? comment être et quoi faire

    Que faire lorsque le bas du dos fait mal et tire les testicules? La douleur dans le testicule ou le scrotum sont des questions courantes des visiteurs de mon site et de mon forum. D'où viennent-ils? Comment les traiter? Je décrirai brièvement les principales options pour une telle douleur et comment la diagnostiquer..

    Les testicules eux-mêmes font mal, le scrotum

    Les maladies peuvent être différentes - de l'inflammation ou du traumatisme au testicule, à l'inflammation ou aux kystes de l'épididyme, etc. Il est assez facile à identifier.

    Le simple examen du scrotum (par les mains d'un urologue, andrologue, sexologue) expérimenté peut tout d'abord révéler la dépendance des changements de taille, de densité et de douleur du contenu du scrotum à la douleur, à l'état. Ou - l'absence d'une telle relation.

    Le traitement avec un urologue ou un andrologue est fortement recommandé. Commencez par une échographie du scrotum, puis - le cas échéant. Il existe de nombreuses options - de la variacocèle à l'épididymite et même à la torsion (traitement chirurgical urgent!).

    Douleur en dehors du scrotum, mais «donnez-lui»

    Très grossier - la douleur peut être distinguée «du bas du dos» et «de la prostate».

    Ce sont deux endroits principaux, dont l'inflammation ou la défaite sont souvent trouvés, et en même temps ils peuvent vraiment «céder» aux zones voisines.

    Je ne décrirai pas des maladies plus évidentes, comme les coliques rénales, lorsque la douleur se dégage également du scrotum... mais il est difficile de la confondre. Et il n'y aura pas de personne souffrant de coliques rénales à la maison et se demandant sur Internet. Ou hernie inguinale - elle est souvent visible à l'œil nu.

    Il est difficile de ne pas remarquer de hernie inguinale

    Vous pouvez vous adresser séparément à un urologue et à un neurologue, qui trouveront «les leurs». Ou à un "spécialiste spécialisé" qui est constamment impliqué dans le traitement de ces douleurs.

    Vous pouvez également faire une échographie de la prostate et une IRM (conditionnelle) de la colonne vertébrale.

    Vous pouvez simplement soupçonner la véritable localisation de la maladie dans un site qui inquiète à proximité. C'est-à-dire que si le bas du dos et les testicules font mal, mais qu'il n'y a pas de symptômes "prostatiques", vous pouvez consulter un neurologue et ne pas vous inquiéter.

    Personnellement, j'utilise ces deux méthodes à la fois, pour plus de fiabilité.

    Mais assurez-vous toujours de demander un "journal" détaillé sur l'état de tous les sites intéressés, afin de ne pas vous tromper.

    Ils en traitent un, mais la raison est différente

    Le fait est que cela arrive donc...

    Malade - ça fait mal. Mais - dans le vrai problème - ils ne trouvent rien, ou ils disent «rien de terrible», mais dans l'autre ils le trouvent. Disons, une échographie a été effectuée dans l'estomac et la prostate ne semblait avoir rien de mal. Seule la taille est légèrement augmentée, mais "dans les limites normales".

    Mais l'IRM - montre quelques hernies dans le bas du dos. Que faire? Traitez votre dos obstinément et presque sans espoir?

    Que traiter en premier?

    Je vous rappelle que les hernies de petite taille, et parfois même assez grandes, peuvent être asymptomatiques et ne pas affecter (pour l'instant, pour le moment) la condition!

    Et tandis que la prostatite est invisible, au contraire, elle peut également affecter la douleur dans le scrotum et d'autres symptômes déjà familiers, tels qu'un affaiblissement du flux pendant la miction. Qui ne sont généralement pas perçus comme une maladie, mais plutôt comme "l'âge...".

    Dans ce cas, la colonne vertébrale - vous devez traiter! Les hernies elles-mêmes ne passeront pas, à droite?

    Mais tout d'abord - vous devez vous occuper de l'invisible, mais de la concentration la plus importante dans le «cœur masculin»! Il s'agit d'une tâche prioritaire et urgente..

    J'attire simplement l'attention sur des cas où de nombreux médecins haussent les épaules et disent: "Je ne vois rien de tel, le mien!" Arrêtez d'y penser! "

    Par conséquent, dans les cas difficiles et particulièrement difficiles - vous pouvez obtenir ma recommandation ou vous inscrire à un traitement d'audit.

    Douleur lombaire masculine dans l'aine et les testicules

    Les problèmes de la colonne vertébrale sont très insidieux. Souvent, les maux de dos indiquent d'autres affections corporelles graves..

    Que faire si le mal de dos cède à l'aine? Les maladies des organes internes se manifestent souvent (apparaissent d'abord) par une modification de la sensibilité cutanée de certaines zones du corps.

    Les problèmes avec la colonne vertébrale, la pathologie des articulations, des ligaments et de certains groupes musculaires, les maladies systémiques et même l'oncologie peuvent commencer par le fait que le bas du dos commence à peine à faire mal. Tout d'abord, la vigilance oncologique d'une personne souffrant doit être.

    Les principales causes de cette condition peuvent être divisées en plusieurs groupes. Cela est dû à la topographie anatomique complexe et à l'innervation diversifiée des muscles striés de la région inguinale, des muscles du plancher pelvien et des organes internes adjacents.

    • Travail physique difficile, associé à la levée et au transport de poids. La douleur dans le bas du dos, cédant à l'aine, a des signes distinctifs: la douleur survient uniquement en se déplaçant. Avec une diminution ou une absence de stress, la douleur diminue, disparaissant avec le temps.
    • Niveaux d'entraînement inadéquats, travail physique intense ou stress athlétique. Le surentraînement et le surmenage se développent. Le microtraumatisme musculaire prévaut sur les processus de récupération.
    • Les produits métaboliques ne sont pas excrétés dans le volume approprié, les terminaisons nerveuses répondent avec un flux constant d'impulsions. La douleur dans le bas du dos et l'aine est constante, aggravée par des mouvements de haute amplitude qui répètent les mouvements pendant l'entraînement.
    • Condition après une blessure. Les caractéristiques distinctives de la douleur sont: l'intensité maximale au sommet de la charge (apparaît brusquement), la nature insupportable, le désir de prendre une position forcée (la douleur diminue légèrement).La fonction des muscles blessés est complètement altérée, l'aine gonfle et une rougeur de la peau apparaît dans la zone de projection de la blessure. La douleur ne disparaît pas au cours de plusieurs jours, elle n'est arrêtée que par des analgésiques puissants.
    • Assurez-vous de lire: le bas du dos fait mal après la levée de poids

    Changements dégénératifs de la colonne vertébrale:

    • Ostéochondrose lombo-sacrée. Cette condition est caractérisée par une diminution progressive de la densité et une nouvelle destruction du cartilage. Les principales causes sont l'inactivité physique, le surpoids, le manque d'effort physique régulier et divers, l'entraînement musculaire, l'effort physique prolongé monotone. Le dos souffre particulièrement. La lumbalgie s'exprime sous la forme de "lumbago", qui s'intensifie lors des virages et des inclinaisons du corps, puis "tire" dans l'aine. La lumbalgie s'intensifie dans une position inconfortable forcée, il y a une sensation de raideur, des difficultés à effectuer des mouvements.
    • Arthrose de l'articulation de la hanche. Il est difficile à diagnostiquer, cette maladie "imite" sous de nombreux autres maux. Le plus souvent détecté chez les femmes âgées de 40 ans et plus, une ou les deux hanches sont impliquées dans le processus pathologique. La douleur dans l'aine est combinée à la douleur dans le sacrum, irradiant vers l'articulation de la cuisse et du genou. Peut commencer par des sensations de «courbatures» dans les fesses, s'intensifiant progressivement suite à un effort physique minimal.
    • Sténose vertébrale. La raison en est le rétrécissement progressif de l'ouverture vertébrale en raison de dommages causés par des maladies systémiques (spondylarthrite ankylosante, lupus érythémateux disséminé). Conduit souvent au syndrome de la cauda equina. Il est caractéristique que le mal de dos donne dans l'aine, une faiblesse musculaire, des paresthésies dans les jambes. Une faiblesse sexuelle survient (jusqu'à l'impuissance chez l'homme), la défécation et la miction sont altérées, le développement d'une hypotension sphinctérienne est possible.
    • Nécrose aseptique de la tête fémorale. Se produit le plus souvent chez les jeunes hommes. Débit particulièrement rapide. La douleur dans le bas du dos donne dans l'aine, la condition commence brusquement, les douleurs sont très fortes et ne sont arrêtées que par des analgésiques narcotiques.
    • Hernie intervertébrale. Cette maladie a un complexe de syndrome très caractéristique. Le bas du dos fait très mal dans le contexte d'un effort physique maximal (en règle générale, de soulever des poids, de «se reposer» sur le bas du dos), de «tirer un personnage», les muscles du dos sont tendus. Et alors seulement, le syndrome douloureux «descend» dans la région inguinale.

    Pathologie des organes internes:

    • Colique rénale. Le mécanisme de formation est le mouvement des pierres le long de l'uretère et le blocage supplémentaire de la lumière, souvent à droite (en raison de caractéristiques anatomiques). Le syndrome douloureux apparaît dans le bas du dos à droite, descend, peut sentir, est de nature ondulée. Les sensations désagréables s'intensifient après l'effort physique et surviennent souvent la nuit. Sécheresse de la bouche, faiblesse grave, nausées, vomissements occasionnels.

    pourquoi mon dos me fait mal la nuit

    • Pathologie intestinale (obstruction intestinale, cancer, appendicite). Des ballonnements apparaissent, des vomissements d'aliments non digérés, des difficultés de défécation, des douleurs aiguës dans l'abdomen, des gaz qui s'échappent mal. La douleur dans le bas du dos donne dans l'aine, dans la région de la surface interne des cuisses, la personne souffrant prend une position forcée sur le côté.
    • Lecture recommandée: pourquoi le bas du dos et le bas-ventre chez les femmes
    • Nous vous conseillons de lire: les causes des lombalgies chez l'homme

    Ce n'est qu'après avoir effectué un diagnostic complet et complet, constatant l'absence d'une pathologie aussi redoutable que les maladies systémiques et l'oncologie, le médecin peut prescrire le traitement nécessaire.

    Les composants les plus importants du traitement des maux de dos sont les anti-inflammatoires (nimésulide, diclofénac), les analgésiques efficaces (kétans), les antispasmodiques (midocal), les chondroprotecteurs (chondrolone, mucosate, rumalon, artéparone), les traitements physiothérapeutiques (inductothermie, lidocinamique, diadynamique) exercices de physiothérapie (séries d'exercices visant à la formation d'un corset musculaire), cure thermale.