Avec une respiration profonde, douleur à l'épaule droite

  • Arthrose

Les spasmes des voies respiratoires réflexes sont presque toujours le symptôme d'une condition pathologique qui se produit dans le corps humain. Ils servent de signal auquel vous devez absolument faire attention. Si une zone du corps fait mal en toussant, un médecin doit être consulté immédiatement. Après tout, une personne peut même ne pas réaliser qu'elle développe des maladies dangereuses.

Les affections les plus courantes qui provoquent des douleurs lors de la toux sont les pathologies des systèmes cardiovasculaire et respiratoire. Cependant, la liste des anomalies qui provoquent de tels symptômes ne s'arrête pas là..

Douleur de toux en signe de pleurésie

La fine membrane recouvrant les poumons peut devenir enflammée en raison de l'exposition à divers irritants pathologiques. Une telle maladie est appelée pleurésie. Des toux (fortes et faibles) surviennent avec une forme fibrineuse de la maladie. Cela peut être dû à divers facteurs:

  • Pénétration du lobe pleural de l'infection.
  • Complications après pneumonie, tuberculose, processus purulents dans les poumons.

La toux (droite ou gauche) est une caractéristique de la maladie. La localisation de l'inconfort dépend de l'endroit où une grande quantité de liquide s'accumule. Cependant, il y a des douleurs de toux bilatérales. Ils se sont répandus dans toute la poitrine..

En plus de la présence de douleur pendant la toux, la pleurésie se caractérise par de tels symptômes concomitants:

  • Fièvre.
  • Fièvre.
  • Respiration difficile.
  • Douleur de toux réduite pendant le retournement.
  • Fatigue.
  • Transpiration abondante.

Douleur de toux en signe de péricardite

Des spasmes réflexes des voies respiratoires, accompagnés de sensations désagréables, peuvent survenir en raison d'une inflammation du sac cardiaque. La péricardite peut être la cause:

  • Lésion cardiaque.
  • Exposition à l'infection.
  • Infarctus du myocarde.
  • Insuffisance rénale.
  • Immunité réduite.

Lors de la toux, la douleur aiguë est plus prononcée si le patient est allongé sur le dos pendant les crises. Des sensations désagréables peuvent être ressenties dans le dos, le haut de l'abdomen, sous la côte droite et l'épaule. Lorsqu'une personne essaie de se renverser ou de se lever, elle augmente sensiblement.

Douleur de toux sévère due à des blessures

Lorsque les côtes ou le squelette du sternum sont déformés, la localisation des os peut être perturbée et leur pression sur les organes respiratoires peut augmenter. L'un des signes de telles anomalies est une douleur d'intensité variable qui se produit pendant la toux, ainsi que:

Les symptômes supplémentaires des blessures à la poitrine ressemblent à des signes de pleurésie et de péricardite.

Toux douloureuse due au raccourcissement du ligament interpleural

Pendant les processus inflammatoires dans les organes respiratoires, la connexion de la plèvre aux racines des poumons peut être perturbée. Le ligament est raccourci et une personne commence à tousser constamment au fil du temps.

Avec de fortes expirations spastiques, des douleurs se font sentir. Ils commencent également à apparaître pendant:

  • Respirations fortes.
  • Activité physique.
  • Fonctionnement.
  • Conversations.

Une forte douleur de toux est un symptôme de névralgie intercostale

Des sensations paroxystiques désagréables lors d'un bronchospasme peuvent signaler des pathologies d'origine réflexe. L'un d'eux est la névralgie intercostale, qui peut être déclenchée par un grand nombre de raisons:

  • Ostéochondrose.
  • Cyphose.
  • Hypothermie.
  • Infection.
  • Du froid.
  • Intoxication.
  • Irritation des terminaisons nerveuses avec anomalies dans les organes adjacents.

La toux gauche est typique de la névralgie intercostale. Cependant, il peut céder:

Les sensations douloureuses s'intensifient non seulement pendant la toux, mais aussi quand elles surviennent:

Ça fait mal de tousser avec une maladie rénale

Des sensations désagréables avec des spasmes réflexes du diaphragme peuvent survenir avec diverses anomalies survenant dans des organes qui ne sont pas directement adjacents au système respiratoire. L'une des pathologies à l'origine de la douleur est la colique rénale. Cela se produit en raison de violations du système génito-urinaire.

Sa caractéristique est la douleur ressentie à la droite lors de la toux, qui s'intensifie lors des mouvements. De plus, la localisation de l'inconfort peut se déplacer sur le côté:

  • Région sublactique.
  • Dans l'estomac.
  • Sous l'omoplate droite.

Ça fait mal quand la toux devient en bas à droite, si à ce moment la vésicule biliaire est palpée. En outre, une gêne peut être observée dans la région de 10 et 12 articulations de la colonne vertébrale.

Douleur de toux sévère en signe d'ostéochondrose

Avec des modifications dégénératives de la colonne vertébrale, les expirations sèches et compressives, accompagnées de sensations désagréables, ne sont pas rares. De plus, les crampes réflexes dans l'ostéochondrose sont considérées comme assez dangereuses. En effet, outre le fait qu'ils provoquent des douleurs, avec des contractions convulsives constantes, des dommages à l'artère vertébrale sont également possibles.

La douleur et la toux sont le plus souvent observées avec l'ostéochondrose cervicale. Moins souvent - avec poitrine. Avec des signes lombaires, ces signes sont absents.

Douleur de toux aiguë due au cancer du système respiratoire

Des néoplasmes malins se produisent en raison d'une croissance cellulaire incontrôlée dans le tissu pulmonaire. Au fil du temps, les métastases se propagent au-delà du corps et pénètrent dans d'autres parties du corps. Avec le cancer du poumon, il est très douloureux de tousser. Les sentiments peuvent être décrits comme:

  • Tranchant.
  • Piqûre.
  • Localisé sur toute la poitrine.

La douleur pendant la toux peut être transmise à différentes parties du corps:

Souvent, ils s'intensifient au moindre mouvement humain.

Douleur de toux froide

Des sensations désagréables dans la gorge lors d'exhalations spastiques aiguës peuvent être causées par des rhumes. Le plus souvent, cela se produit lorsque:

  • Rhumes.
  • Grippe.
  • ARVI.
  • Bronchite.
  • Pharyngite.
  • Trachéite.

Les contractions réflexes permanentes des muscles du diaphragme provoquées par des affections entraînent une fatigue musculaire de cet organe résultant d'un travail prolongé. Au fil du temps, à chaque forte réduction, une gêne se produit. Dans ce cas, en toussant, ça fait mal à gauche et à droite.

Les expirations spastiques soudaines peuvent s'accompagner de symptômes supplémentaires tels que:

  • Frissons.
  • Ça fait mal à avaler.
  • Fièvre.
  • Fatigue.
  • Perte d'appétit.

L'inconfort passe après la fin de la maladie et l'arrêt des crampes.

Ça fait mal de tousser - que faire?

Si vous ressentez des sensations désagréables pendant le bronchospasme, vous ne devriez pas avoir peur et imaginer la pire option possible. Cependant, il ne faut en aucun cas faire attention à la douleur. Un médecin doit être visité sans faute.

Le spécialiste effectuera une série d'examens. Ils élimineront le soupçon que la douleur est causée par:

  • Maladie cardiovasculaire.
  • Dommages aux poumons.
  • Tumeurs cancéreuses.

Pour cela, des études telles que:

  • ECG.
  • Culture des expectorations.
  • Test sanguin.
  • Rayons X de lumière.
  • Crevaison.

Si les maladies dangereuses ci-dessus n'ont pas été confirmées, le spécialiste procédera à un certain nombre d'autres examens, établira un diagnostic et prescrira le traitement nécessaire.

Pour éliminer la maladie sous-jacente, ainsi que la douleur et la toux, il est recommandé qu'un régime hospitalier (lit) soit observé pendant au moins une semaine. Il convient de rappeler que la maladie «aux pieds» cause des dommages irréparables au système immunitaire de l’organisme, qui à l’avenir peuvent provoquer des défaillances notables au moment le plus inopportun..

Tout sur les articulations

Le corps humain est un mécanisme complexe qui se compose de différents tissus dans chaque partie du corps, qui sont généreusement tressés par des nerfs et des vaisseaux de différents calibres. De plus, dans certaines parties des nerfs, il y en a plus, mais dans d'autres, il peut ne pas y en avoir.

Une fibre nerveuse peut innerver différents tissus voisins. De plus, il existe des fibres nerveuses assez longues qui subordonnent les fibres des organes supérieurs et inférieurs et transfèrent des informations sur les sensations de ces organes.

Le mécanisme du système nerveux est directement lié au problème de la douleur dans l'articulation de l'épaule. Un tel symptôme accompagne le plus souvent des maladies des structures musculaires qui provoquent le mouvement des composants de l'articulation et de l'articulation elle-même. Cependant, les causes de la douleur peuvent être cachées dans les pathologies des organes internes, car les gros faisceaux nerveux transportent des informations non seulement de l'épaule, mais aussi du diaphragme (douleur des deux côtés), du cœur (douleur à gauche), de la vésicule biliaire (douleur à droite).

L'articulation de l'épaule est l'articulation la plus mobile du corps qui permet un mouvement dans toutes les directions. Ainsi, vous pouvez prendre votre main du corps vers le haut et sur le côté, la ramener, la mettre derrière votre tête, la soulever, la faire pivoter (effectuer des mouvements autour de son axe), en vous pliant au coude.

Une grande mobilité est obtenue grâce à la forme sphérique de l'articulation. L'humérus lui-même à l'extrémité a une sorte de "boule", qui est attachée à une "plate-forme" plate sur le côté de l'omoplate, qui est appelée la cavité articulaire. La tête de l'épaule est attachée en raison du tissu cartilagineux qui est complètement entouré, ce qui empêche la "fuite" de l'os de l'articulation. De plus, l'articulation des os est tressée par un grand nombre de ligaments, ce qui fixe en outre l'épaule.

Une capsule articulaire est une formation de tissu similaire à celle de l'appareil ligamentaire. Cette structure entoure chaque joint, lui permettant de circuler dans l'espace clos résultant. Une caractéristique de la capsule de l'articulation de l'épaule est sa largeur, qui vous permet d'effectuer un grand nombre de mouvements différents.

En conséquence, pour effectuer une grande variété de mouvements, un appareil musculaire bien développé est nécessaire. Les muscles sont attachés avec leurs terminaisons à l'humérus seul et à la clavicule, l'omoplate et la poitrine par d'autres. Bien que la clavicule ne fasse pas partie de l'articulation de l'épaule, elle sert de support supplémentaire pour la rotation de l'humérus dans différentes directions.

Les muscles sont attachés à l'humérus et s'étendent dans différentes directions, formant ainsi un brassard rotatif de l'épaule:

l'infraspinatus et le petit muscle rond - rotation de l'épaule vers l'extérieur;

supraspinatus - abduction latérale et élévation de l'épaule;

sous-scapulaire - rotation de l'épaule vers l'intérieur;

deltoïde - abduction de l'épaule.

Il existe également d'autres muscles, tels que les biceps, car son tendon s'étend à l'intérieur de l'articulation. Pour déterminer lequel est enflammé, on peut indirectement juger par la violation ou la douleur d'un certain mouvement (la douleur en levant la main indique une inflammation du muscle supraspinatus).

Toutes les structures de la ceinture scapulaire - capsule, cartilage articulaire, ligaments, muscles - sont innervées par des nerfs sensibles, qui transmettent une sensation de douleur au cerveau en cas de rupture, d'étirement, d'inflammation de l'un des composants.

De la colonne vertébrale aux muscles, il y a des fibres motrices qui transmettent aux muscles du membre des commandes concernant les mouvements du membre lui-même. Lorsqu'elles sont violées entre l'os et d'autres structures, une sensation de douleur est également transmise.

Il vaut la peine de comprendre qu'en médecine, le tiers supérieur du bras est considéré comme l'épaule, ce qui implique une partie du membre de l'articulation de l'épaule au coude. La ceinture scapulaire est la zone allant du cou à l'articulation de l'épaule qui, avec les structures de la clavicule et de l'omoplate, forme la ceinture scapulaire.

Causes de la douleur à l'épaule

Toutes les causes de douleur dans l'articulation de l'épaule sont divisées en deux groupes:

Pathologies associées aux muscles, aux tendons, aux ligaments et à l'articulation de l'épaule elle-même. Ceux-ci incluent: inflammation de toute l'articulation, tendons, muscles, cartilage sur les os articulaires, sac articulaire, capsule qui fait tourner l'épaule.

Pathologies qui ont une localisation extra-articulaire. Ceux-ci comprennent: les maladies du tractus gastro-intestinal et du cœur (avec inflammation, la douleur irradie vers l'épaule), les maladies thoraciques, l'inflammation du gros nerf (plexite) ou des fibres nerveuses (névrite), qui font partie du plexus nerveux brachial, l'ostéochondrose de la région cervicale.

Le premier groupe de pathologies

Inflammation des tendons musculaires (tendinite)

L'articulation de l'épaule est entourée d'un grand nombre de muscles attachés à l'aide de tendons, de sorte que la localisation de la tendinite peut être différente. Les symptômes de la pathologie dépendront de l'emplacement de l'inflammation.

Les symptômes courants de la tendinite sont:

mobilité réduite de la main (lever, tirer, plier devient difficile);

la douleur est ressentie plus fortement la nuit;

la douleur est vive, le plus souvent dans la région de l'épaule et se produit sans raison apparente;

la douleur peut également être douloureuse, terne ou aiguë;

apparaît le plus souvent chez les personnes effectuant des mouvements d'épaule uniformes (déménageurs, athlètes).

Tendinite supraspinatus

Le muscle supraspinatus est situé dans la partie supérieure de l'omoplate et atteint la partie externe de la tête de l'épaule de manière courte. Le plus souvent, le tendon du muscle s'enflamme en cas de blessure ou en présence d'une inflammation chronique du sac, qui se situe sous le processus acrominal de l'omoplate.

Dans ce cas, la douleur est intermittente puis s'intensifie, puis décroît. La douleur maximale se produit lorsque le bras est déplacé de 60 à 120 degrés sur le côté. En outre, la douleur se produit en tapotant ou en appuyant sur l'épaule.

En l'absence de traitement de la tendinite, comme complication, une rupture incomplète du tendon peut apparaître..

Tendinite tendineuse du biceps

Le biceps ou le muscle biceps remplit la fonction de flexion dans les articulations de l'épaule et du coude, ce muscle vous permet également de faire tourner la paume de la main avec la paume vers le haut.

Les symptômes de ce type de tendinite:

des douleurs répétées sur la face avant de l'épaule peuvent faire tomber le bras;

au repos, il n'y a pas de douleur;

douleur lors de la flexion du bras au niveau du coude et de l'épaule;

douleur en appuyant sur l'avant-bras du coude à la main;

dans la zone de la tête de l'os de l'épaule, vous pouvez trouver un point à la palpation dont il y a une douleur aiguë.

Une telle tendinite peut être compliquée par une subluxation et une rupture du tendon. Une subluxation est un glissement d'un tendon d'une rainure qui lui est destinée à la surface d'un os.

Tendinite musculaire subclinique

Le plus courant chez les personnes dont le travail est associé à un dur travail physique et les athlètes. La maladie ne présente pas de symptômes prononcés et se caractérise par une douleur lors de la rotation de tout le membre, à condition qu'à ce stade, vous deviez appuyer sur l'articulation de l'épaule. Dans ce cas, la douleur est localisée à la fois dans l'épaule et se propage le long de la surface arrière du membre jusqu'au coude, et dans certains cas jusqu'aux doigts.

Une complication de cette condition si elle n'est pas traitée est une rupture complète du tendon..

Inflammation de la coiffe des rotateurs

La douleur survient lorsque vous levez la main (en sirotant, en obtenant quelque chose) et est localisée dans l'articulation de l'épaule.

La douleur apparaît le deuxième jour après un travail actif avec les mains, en particulier lorsque le travail nécessite une main constamment levée (blanchiment du plafond, etc.). La douleur au repos ne dérange pas et est soulagée après avoir baissé le bras; lorsqu'elle est relevée, elle est forte, aiguë.

Lors d'un examen radiographique sur la radiographie, aucune pathologie ne sera visible. Le diagnostic ne peut être établi que par un médecin du sport ou un traumatologue.

Inflammation du sac articulaire et bursite avec tendons à proximité (bursite des tendons)

Dans ce cas, une douleur aiguë à l'épaule se développe, qui n'a aucune raison apparente et restreint les mouvements du membre, même si un étranger (un médecin, par exemple) ne peut pas faire de mouvements passifs avec une main malade.

Inflammation de la capsule articulaire (capsulite)

Il s'agit d'une affection assez rare, par conséquent, son diagnostic est abordé en dernier, après l'exclusion des maladies plus graves restantes, telles que la rupture des ligaments, la douleur des organes internes irradiant vers la ceinture scapulaire, l'arthrite.

Le plus souvent, la capsulite survient chez les femmes de 40 à 50 ans qui ont été forcées de mentir pendant une longue période sans commettre d'actions motrices à part entière avec leur main.

L'inflammation se développe imperceptiblement pour le patient, progressivement. À un moment donné, des sensations de refroidissement commencent à apparaître et la main ne peut pas effectuer ses mouvements habituels, nécessitant une institution derrière le dos ou se soulevant. Il y a de la douleur en essayant d'attacher un soutien-gorge ou en jouant d'un instrument de musique. Ce symptôme est également appelé «épaule gelée»..

Inflammation des structures internes de l'articulation (arthrite)

La maladie se développe en raison de:

les maladies auto-immunes, lorsque le corps cesse de déterminer «ses» protéines articulaires et commence à sécréter des anticorps contre celles-ci (polyarthrite rhumatoïde);

une réaction allergique aux substances qui pénètrent dans l'organisme (introduction de préparations protéiques musculaires: vaccins, antitoxines, sérums);

maladies associées à des troubles métaboliques, lorsque l'articulation est irritée par des sels d'acide urique (goutte);

blessures articulaires entraînant une inflammation avec suppuration;

hémorragies articulaires et suppuration ultérieure du sang, avec des maladies associées à la coagulation sanguine;

rhumatismes provoqués par des bactéries streptocoques (après glomérulonéphrite, amygdalite);

bactéries entrant dans l'articulation avec le flux sanguin;

opérations avec un article non stérile ou pénétration de blessures avec un article infecté;

contact des tissus articulaires avec des tissus infectés.

Si l'arthrite ne se développe pas à la suite de la blessure, elle peut être localisée des deux côtés..

Les symptômes de l'arthrite sont presque impossibles à ignorer. Il:

augmentation de la température corporelle;

déformation articulaire due à un œdème;

augmentation de la température locale;

l'incapacité à lever la main au-dessus de l'avant-bras;

douleur accrue avec un toucher léger ou une palpation (palpation par un médecin);

douleur intense dans l'articulation de l'épaule, qui ne s'affaiblit pas au repos et s'intensifie lors des mouvements, et en particulier lorsque vous essayez de lever les mains, de les allonger derrière la tête ou de les retirer.

Dommages articulaires non inflammatoires (arthrose)

La pathologie est directement liée au développement du cartilage articulaire, qui tapisse la surface articulaire scapulaire ou la tête de l'humérus, change. Ils se développent dans le contexte d'une arthrite fréquemment tolérée, ainsi qu'en cas d'altération de l'approvisionnement en sang dans les structures articulaires chez les personnes âgées..

Symptômes de l'arthrose:

bruit et craquement lors des mouvements, entendus dans l'épaule;

douleur aiguë à l'épaule, qui ne disparaît pas au repos et se produit lors de toute tentative de mouvement de la main;

une mauvaise mobilité dans l'articulation apparaît progressivement, il est impossible de jeter une main derrière le dos ou de la lever;

une palpation au bas de l'omoplate et dans la zone de la clavicule se fait sentir;

la douleur la plus intense lors de la levée d'un patient avec un bras lourd.

Blessures à l'épaule

La douleur qui survient après un mouvement anormal ou brusque de la main, soulever des poids, tomber sur le côté, frapper l'épaule indique que la personne a endommagé les tendons ou les ligaments entourant l'articulation, ou l'articulation de l'épaule elle-même.

Si la fonction motrice de l'épaule n'est pas altérée et que seule une douleur à l'épaule est ressentie, alors, très probablement, il y a eu une ecchymose des tissus périarticulaires. Si, après une blessure, une douleur est apparue sur toute la longueur du bras, de l'épaule au coude, ou s'il est généralement impossible de déplacer le bras en raison de la douleur, la cause peut être une lésion musculaire ou une rupture des ligaments. Différencier de telles pathologies ne peut être qu'un traumatologue.

Si l'articulation après un traumatisme présente une déformation visuellement détectable et que les fonctions motrices sont gravement altérées - il s'agit d'une luxation. S'il est impossible d'effectuer des mouvements actifs de la main et lorsque vous effectuez des mouvements passifs avec un membre, un craquement caractéristique et des mouvements pathologiques se font entendre, tandis que la zone articulaire est douloureuse au toucher et qu'un gonflement se développe - il s'agit très probablement d'une fracture.

Dépôt de sels de calcium dans les ligaments et les tendons

La calcification des tissus mous de l'articulation de l'épaule peut se développer après 30 ans dans le contexte de la dégradation des processus métaboliques. À un âge précoce, une telle maladie peut se développer si une personne a des pathologies des glandes parathyroïdes dans lesquelles le métabolisme du calcium est altéré.

Symptômes de calcification des tissus mous:

douleur persistante à l'épaule;

maintenir la douleur au repos;

augmentation de l'intensité de la douleur en parallèle avec la progression de la maladie;

lorsque vous déplacez votre bras sur le côté ou le soulevez, la douleur s'intensifie.

Maladies de la colonne vertébrale

Pathologie du rachis cervical dans la région de 4 à 7 vertèbres:

luxation et subluxation vertébrale;

spondylarthrite - inflammation des corps vertébraux;

spondylolisthésis - déplacement de la vertèbre l'une par rapport à l'autre;

disques herniés;

Se manifeste généralement par une douleur à l'épaule.

Des fractures et des luxations apparaissent après une blessure. Dans le contexte de la tuberculose, qui s'est accompagnée d'une légère fièvre, de transpiration, de malaise, de toux sèche, une spondylarthrite apparaît souvent.

La maladie de la colonne vertébrale la plus courante, qui entraîne des douleurs à l'épaule, est l'ostéochondrose. Il s'agit d'une condition pathologique lorsque le cartilage entre les vertèbres (disque intervertébral) est aminci le long de la périphérie et que sa section centrale en gelée commence à se déplacer vers le canal rachidien. Lorsque les vertèbres «nues» restantes ou un noyau particulier du disque intervertébral commencent à serrer la racine du sixième, cinquième ou quatrième nerf spinal - cela se manifeste par une douleur à l'épaule.

Symptômes caractéristiques des maladies de la colonne vertébrale:

la douleur apparaît dans le bras et l'épaule et s'étend jusqu'à l'articulation du coude (à partir de l'épaule), et dans certains cas jusqu'à la main;

des picotements et un engourdissement commencent à apparaître dans un bras douloureux («chair de poule»);

la sensibilité de la main est également perturbée: elle commence à geler ou, inversement, une sensation de chaleur apparaît;

la douleur s'intensifie en pliant et en tournant la tête.

Assez souvent, l'ostéochondrose est compliquée par la périarthrite épaule-épaule, dans laquelle l'appareil ligamentaire de l'articulation et sa capsule, les tendons des muscles qui conduisent l'épaule, s'enflamment. De plus, la périarthrite peut survenir avec des blessures à l'épaule ou dans un contexte d'inflammation réactive, qui se développe en présence de processus infectieux chroniques dans le corps (inflammation des bronches ou des reins, amygdalite). Ces processus sont caractérisés par une telle douleur à l'épaule:

apparaît soudainement, sans raison apparente;

l'après-midi, au repos, s'apaise;

pire en essayant de prendre votre main sur le côté, de vous allonger derrière la tête, de l'envelopper dans le dos, ainsi que de lever la main;

la douleur est localisée dans le cou et les épaules;

le syndrome douloureux disparaît sans traitement après quelques mois, mais l'articulation perd sa mobilité, et il devient impossible de lever une main derrière le dos ou de la lever au-dessus d'une ligne horizontale.

Névrite brachiale

Avec cette pathologie, une douleur apparaît dans l'articulation de l'épaule, malgré le fait que l'articulation elle-même et les tissus environnants soient en parfait état. La pathologie commence par un «lumbago» à l'épaule, après quoi il apparaît et reste une douleur aiguë, qui s'intensifie en bougeant avec la main.

Plexite de l'épaule

La pathologie est la défaite d'un, deux ou trois gros troncs nerveux qui passent sous la clavicule. Ces troncs portent des commandes au bras et au cou et recueillent des informations sur les sensations de ces parties du corps..

La pathologie se développe après:

blessure à la naissance chez un nouveau-né;

blessures: luxation de l'articulation de l'épaule, entorse, fracture de la clavicule;

dans le contexte de perturbations métaboliques dans le corps: avec goutte, diabète sucré;

hypothermie de la zone de l'épaule;

maladie infectieuse générale (les maladies causées par les virus de l'herpès sont particulièrement dangereuses: varicelle, herpès simplex, herpès zoster, mononucléose);

un long séjour du corps en position forcée: caractéristiques de l'activité professionnelle qui nécessitent un long séjour en position avec un bras levé ou rétracté, après des opérations longues et complexes sur l'abdomen et la poitrine.

La maladie nécessite des soins d'urgence et présente les symptômes suivants:

douleur intense qui irradie vers l'épaule, mais qui est localisée dans la zone en dessous ou au-dessus de la clavicule;

la douleur s'intensifie avec une pression sur une partie du corps, en dessous de la clavicule;

avec les mouvements de la main, la douleur devient plus intense;

à l'intérieur de la main, une sensation de «chair de poule coulante», plus localisée dans la partie inférieure du bras;

la main commence à ressentir de la douleur, froide, chaude;

la douleur peut être décrite comme une douleur, un perçage, une rupture;

des douleurs dans le cou et les épaules peuvent également apparaître;

la brosse peut enfler;

la main commence à pâlir et peut prendre une teinte bleuâtre;

il y a une perte de sensibilité à l'intérieur du bras (côté de l'auriculaire).

Autres raisons

Le symptôme le plus souvent décrit comme une douleur dans les muscles de l'épaule ou une douleur dans l'articulation de l'épaule ou l'épaule peut survenir non seulement avec l'ostéochondrose, l'arthrose, la périarthrite, l'inflammation des tendons et la bursite. Il existe d'autres conditions et maladies:

syndrome de conflit (syndrome de rétrécissement).

Ces maladies ne présentent aucun symptôme subjectif. Le diagnostic est posé par un médecin, dans la plupart des cas c'est un neuropathologiste, mais la consultation d'un traumatologue ou d'un rhumatologue peut également être nécessaire.

Douleur réfléchie

La douleur dans les maladies des organes internes peut également irradier vers l'épaule:

L'angine de poitrine est une affection pathologique dans laquelle le cœur souffre en raison d'un manque d'oxygène entrant. Dans ce cas, la douleur est localisée simultanément dans l'articulation de l'épaule gauche et derrière le sternum. Apparaît sur le fond de toute activité physique (monter des escaliers, marcher contre le vent), alors que les mouvements avec la main gauche ne sont pas nécessaires. La douleur peut s'accompagner du sentiment que le cœur fonctionne par intermittence, tandis qu'au repos, la douleur disparaît.

L'infarctus du myocarde s'accompagne de symptômes similaires à l'angine de poitrine, cependant, ici, le principal symptôme est une détérioration de l'état général, même si une petite partie du muscle cardiaque est morte. Il s'agit de peur, de tremblements, de sueur collante, de perturbation du rythme cardiaque et même de perte de conscience. La douleur est intense et nécessite des soins médicaux immédiats..

Inflammation pancréatique - accompagnée d'une douleur intense dans les omoplates et les épaules, qui se dégage du haut de l'abdomen et peut être accompagnée de fièvre, de selles molles, de nausées.

Cholécystite - peut s'accompagner de douleurs affectant l'omoplate et l'épaule droite. En plus de la douleur, une augmentation de la température, un goût amer dans la bouche et des nausées peuvent apparaître. Les symptômes sont similaires pour une forme aiguë de pathologie et pour l'exacerbation d'une forme chronique.

Pneumonie lobaire supérieure - peut entraîner l'apparition de douleurs à l'épaule, correspondant à un poumon malade. Les symptômes supplémentaires incluent la fièvre, la toux sèche ou humide, le manque d'air, la faiblesse.

Polymyalgie rhumatismale - s'accompagne de douleurs à l'épaule qui apparaissent après qu'un patient a la scarlatine ou un mal de gorge, surtout si une douleur et une augmentation de l'articulation du genou ont déjà été observées. Avec les rhumatismes, l'un des symptômes est une douleur à l'épaule.

Tumeurs des tissus de la cavité thoracique - une douleur entre les omoplates et l'épaule peut survenir avec le cancer du poumon.

Douleur d'épaule localisée

Les principales caractéristiques de la douleur pouvant survenir dans l'une des articulations de l'épaule:

Quand la douleur apparaît

Lorsque vous déplacez vos bras sur le côté lors de la levée

Tendinite supraspinatus

Lors de la rotation du coude pressé contre le corps de la main vers le pouce

Tendinite musculaire subclinique

Lorsque vous tournez le coude appuyé contre le corps vers l'auriculaire

Inflammation du muscle sous-scapulaire

Douleur perçante de l'épaule au coude.

Douleur à l'épaule en pliant le bras au niveau du coude.

Augmentation de la douleur à l'épaule lors de la levée de poids.

Douleur lors de l'ouverture de la porte avec une clé.

Douleur à l'avant du bras en tournant l'avant-bras vers l'auriculaire.

Inflammation des tendons du biceps

Douleurs articulaires lors de tout mouvement, avec mouvements accrus du cou et rotation de la tête

Inflammation de la capsule articulaire

Douleur uniquement lors du levage, même de petites charges

Inflammation des tendons deltoïdes

Douleur en tirant le bras en arrière

Souche tendineuse ou tendinite du muscle sus-épineux

Douleur à l'épaule en levant les bras en position verticale

Arthrose ou arthrite d'une petite articulation entre la clavicule et le processus de l'omoplate, avec inflammation des muscles environnants

Douleur à l'épaule en tournant le bras autour de l'axe dans la direction du pouce, en essayant de jeter vos mains derrière la tête, en coiffant ou en coiffant vos cheveux

Tendon tendon

Douleur douloureuse qui n'apparaît qu'en essayant de mettre une main derrière son dos. Douleur en essayant de faire pivoter le bras vers le petit doigt

Inflammation ou étirement du tendon du muscle sous-scapulaire

Douleurs au cou et aux épaules

Douleur au bras et à l'épaule

Douleur d'épaule à coude

Arthrite goutteuse de l'articulation de l'épaule.

Arthrose ou arthrite de l'articulation de l'épaule.

Luxation de l'articulation du coude.

Épicondylite (inflammation du cartilage de l'articulation du coude).

Douleurs au dos et aux épaules

Spasme musculaire après le même type de travail musculaire, syndrome de compression, hypothermie, long séjour en position inconfortable.

Douleur dans la clavicule et l'épaule

Névralgie du plexus brachial.

Violation et inflammation des racines des nerfs rachidiens.

Douleur à l'épaule droite

La douleur à l'épaule droite est caractéristique de:

exacerbations de la maladie biliaire;

calcification des tissus périarticulaires;

myosite du muscle de l'épaule;

Le fait que ce soit l'articulation de l'épaule droite qui soit affectée, et non le tissu musculaire, est indiqué par de tels signes:

l'élargissement articulaire est déterminé visuellement;

tous les types de mouvements sont limités;

la douleur est présente au repos et s'intensifie avec le mouvement;

la douleur est permanente.

L'épaule gauche fait mal

Cette localisation du symptôme est plus dangereuse: une douleur à l'épaule gauche apparaît avec un infarctus du myocarde, alors qu'il existe des cas où, en plus de la sueur collante, une peur et une douleur soudaines, il n'y a pas d'autres symptômes.

La douleur à l'épaule peut également parler d'une autre pathologie cardiaque - l'angine de poitrine. Dans ce cas, le symptôme s'accompagne d'un effort physique: monter les escaliers, marcher contre le vent. La douleur disparaît généralement lors de la prise de nitroglycérine ou au repos.

Une douleur à l'épaule gauche apparaît lorsque:

blessure à l'articulation de l'épaule;

violation de la racine du nerf spinal;

Diagnostic de l'intensité de la douleur

Forte douleur

Cette douleur est décrite avec:

Entorse des tendons de l'épaule. Dans le même temps, la personne se souvient qu'avant cela, elle dormait dans une position inconfortable ou souffrait de lourdes.

Luxation de l'épaule. Vous pouvez également vous souvenir d'un épisode au cours duquel vous avez dû saisir un objet en mouvement ou lorsque quelqu'un a secoué la main..

Une fracture de l'humérus s'accompagne de fortes douleurs à l'épaule. L'apparition de la maladie est marquée par un traumatisme.

Arthrite, tandis que la zone de l'épaule est rouge, sévèrement douloureuse et déformée.

La bursite est un début soudain de douleur qui entrave non seulement les mouvements actifs, mais aussi passifs de la main.

Tendinite, lorsque la douleur s'accompagne de divers mouvements en fonction des tendons enflammés.

Hernie intervertébrale. La douleur est ressentie non seulement au niveau de l'épaule, mais également au niveau du visage, du cou. La main perd sa sensibilité, commence à geler, la "chair de poule" est observée.

Maladies de la rate, du foie, des poumons.

Douleur aiguë

Lorsque la douleur à l'épaule et à ses muscles peut être décrite comme aiguë, il est fort possible qu'une maladie neurologique, la plexopathie brachiale idiopathique, ait commencé à se développer. Les causes de cette pathologie sont inconnues. On pense que la maladie est transmise par hérédité, mais le plus souvent elle est provoquée par la vaccination. La maladie est caractérisée par une inflammation des branches courtes provenant du plexus brachial d'un côté. Se développe habituellement en 20 à 40 ans.

La douleur apparaît soudainement dans une épaule et a un caractère aigu. En même temps, non seulement l'épaule elle-même, mais aussi la ceinture scapulaire font mal. Cela continue pendant plusieurs jours, après quoi la douleur disparaît. Une faiblesse musculaire apparaît: il est difficile de se coiffer, de tourner la clé dans la serrure de la porte, de mettre la main derrière le dos ou de la soulever.

Une douleur aiguë à l'épaule est également observée avec d'autres maladies: