Pourquoi les lombalgies dans l'aine?

  • Arthrose

Une situation douloureuse, lorsqu'une douleur aiguë ou lancinante dans le bas du dos donne dans l'aine, est également courante dans les processus inflammatoires dans les reins et l'exacerbation de l'infection dans la prostate. Certaines maladies sont difficiles à déterminer à un stade précoce, donc l'apparition d'un tel inconfort devrait être une raison pour consulter un médecin.

Causes de la lombalgie

L'apparition de picotements désagréables dans le bas du dos est le plus souvent associée à un travail physique intense, au transfert de charges surdimensionnées et à des traumatismes lors d'une chute. Il provoque un déplacement des disques intervertébraux, divers types de hernies, des nerfs pincés. Dans ce cas, la douleur devient vive, ne permet pas de se redresser. Il peut donner à la région pelvienne et à l'anus, provoquer des spasmes. Tous ces symptômes sont des lésions de la queue du cheval, du plexus nerveux responsable de la fonction des membres inférieurs et du système excréteur..

La douleur dans la région lombo-sacrée survient souvent avec les problèmes de santé suivants:

  • surétirement des muscles du dos;
  • exacerbation de l'ostéochondrose;
  • stade avancé de la scoliose;
  • nécrose de la tête fémorale;
  • syndrome du piriforme.

Avec l'ostéochondrose, les crampes douloureuses dans le bas du dos et l'aine sont l'un des premiers symptômes. Les dépôts de sel entraînent une inflammation du tissu osseux, affectent les muscles du dos et provoquent un gonflement. Il serre les racines nerveuses, ce qui est lourd de douleur intense.

La nécrose de la tête fémorale survient lorsque le tissu cartilagineux est mal nourri. Il s'affaiblit et se déforme, la répartition de la charge sur les membres inférieurs change. La douleur a un caractère douloureux prononcé, diminue en position couchée. Plus souvent, la maladie survient chez les hommes après une fracture de la jambe, une lésion de la colonne vertébrale ou un travail prolongé avec des poids.

Douleur avec pyélonéphrite

Pour toutes les maladies du système excréteur, des sensations désagréables dans le bas du dos sont associées à une insuffisance rénale. Pour déterminer la cause, il est nécessaire d'écouter le corps, de comprendre la nature de la douleur, sa fréquence et son intensité. Il est important de déterminer la position du corps dans laquelle il augmente ou diminue. Parfois, un tiraillement sur le côté, donnant dans le scrotum, est associé à une stagnation de l'urine dans les uretères et passe rapidement après la vidange.

Si des brûlures et des maux de dos pénètrent dans la zone inguinale, la cause peut être cachée dans l'exacerbation de la pyélonéphrite. Il s'agit d'une maladie inflammatoire du rein et du bassin, qui survient lorsque des bactéries ou des micro-organismes dangereux pénètrent dans l'organe. Il est difficile de l'identifier au stade initial, il existe donc un risque d'évolution vers une forme chronique avec de graves complications.

Avec une exacerbation de la pyélonéphrite, le patient est traité avec les symptômes suivants:

  1. douleur douloureuse dans le bas du dos;
  2. tirant l'inconfort dans la région pubienne;
  3. problèmes de miction;
  4. l'urine est trouble, contient des impuretés sanguines;
  5. chaleur.

Avec la pyélonéphrite, la cause de la douleur réside dans le gonflement des organes internes. Un rein enflammé fonctionne avec une conductivité minimale, une grande quantité de liquide est retenue dans le corps et les toxines ne sont pratiquement pas éliminées. L'œdème comprime la prostate, provoque des douleurs et des crampes qui augmentent avec la miction. Le diagnostic doit exclure les tumeurs, les calculs de l'uretère et d'autres problèmes avec des symptômes similaires..

Douleur à l'aine avec varicocèle

L'une des maladies purement «masculines» est une violation de la circulation sanguine dans le scrotum ou la varicocèle. Elle survient lorsque les valves veineuses et l'atrophie des vaisseaux sanguins qui alimentent les testicules du patient sont perturbées. Dans l'aine, la pression augmente, le flux de nutriments et d'oxygène diminue. Il en résulte une mauvaise thermorégulation et des problèmes de production de sperme.

Avec cette maladie, la veine rénale est comprimée, il y a donc une gêne à l'arrière du dos. Les symptômes suivants sont caractéristiques de la manifestation de la varicocèle:

  • la douleur au bas du dos est donnée à l'œuf;
  • un homme ressent une gêne lors d'une érection;
  • des crampes désagréables sont ressenties dans le bas de l'abdomen, l'anus.

Le premier stade de la maladie se développe au fil des ans, sans provoquer de problèmes de vie intime chez l'homme. Parfois, un médecin peut remarquer un gonflement ou une décoloration du scrotum lors d'un examen de routine. La douleur disparaît lors du port de maillots de bain serrés, n'affecte pas la miction, le patient n'est donc pas pressé d'obtenir une aide qualifiée.

Le stade avancé de la varicocèle est caractérisé par des douleurs aiguës qui ne disparaissent pas pendant le massage en position couchée ou assise. La nuit, un homme peut uriner involontairement, ressent une faiblesse et une somnolence constantes. Si vous continuez à cacher le problème, il existe un risque d'atrophie testiculaire, d'inflammation de la prostate et d'infertilité.

Le traitement commence le plus souvent par une opération visant à éliminer la zone affectée de la veine, ce qui bloque la circulation stable du sang. La technologie rappelle l'élimination des nœuds avec des vaisseaux variqueux. Après la chirurgie, il est nécessaire de prendre des anti-inflammatoires, des angioprotecteurs, des complexes pour rétablir la circulation sanguine.

Signes de prostatite

La plupart des patients masculins associent des douleurs au bas du dos à un travail dur ou à des dommages à la colonne vertébrale sans soupçonner de problèmes de prostate. Souvent, avec une inflammation de la prostate, le dos fait mal et fait mal, la jambe droite devient engourdie. Avec la maladie, des prostaglandines sont produites, qui bloquent la transmission stable des impulsions nerveuses et provoquent des attaques douloureuses..

En plus de la douleur à l'aine, un homme remarque les symptômes suivants:

  1. envies fréquentes "d'une petite manière";
  2. problèmes dans la sphère intime;
  3. maux de dos comme si elle encercle, trouve des attaques;
  4. l'urine laisse peu d'urine.

La prostatite est de plus en plus diagnostiquée chez les jeunes hommes qui mènent une vie active et pratiquement saine. Les relations sexuelles irrégulières, les infections de diverses natures, les maladies sexuellement transmissibles non traitées affectent l'apparence. Pour déclencher une inflammation, il suffit de transférer une amygdalite ou une sinusite bactérienne, une pyélonéphrite, une candidose.

Dans le traitement de la prostatite, divers médicaments sont utilisés:

  • Nurofen, Diclofenac, Ibuprofen, Nise, Ketanov sont recommandés pour le soulagement de la douleur dans le bas du dos et l'aine..
  • Pour réduire les foyers d'inflammation, divers médicaments non stéroïdiens sont prescrits: Meloxicam, Mesulide, Piroxicam.
  • Antibiotiques (si la raison réside dans l'activité des bactéries): Doxycycline, Ciprofloxocin, Levofloxocin.
  • Pour améliorer l'écoulement de l'urine et restaurer la fonction urinaire, vous devez prendre des bloqueurs adrénergiques qui détendent les muscles du système excréteur: Urorek, Flomax.

Dans le traitement de la prostatite, le rôle principal est joué par des agents spéciaux qui restaurent le fonctionnement de la prostate. Ils contiennent des composants naturels qui agissent sur la prostate de l'intérieur, réduisent la douleur et stimulent une bonne circulation sanguine: Prostamol Uno, Vitaprost, Penonen, Prostatilen. Leur seul inconvénient est la nécessité de prendre au moins 3-4 semaines, avec une répétition du cours en un mois.

Articles similaires

Les parties génitales des hommes sont assez vulnérables aux dommages mécaniques. Cela est particulièrement vrai pour les testicules, car le scrotum est caractérisé par la présence d'une fine couche épithéliale. Tout impact de force peut violer leur intégrité, aggraver considérablement l'état général d'un homme....

L'inflammation de la prostate est ressentie par de nombreux hommes souffrant de maladies chroniques, d'une immunité affaiblie et d'une faible activité physique. Une telle pathologie est généralement traitée par un urologue, qui prescrit des médicaments dans la plupart des cas, après le diagnostic nécessaire...

Le scrotum est un «sac» spécial dans lequel se trouvent les testicules du système reproducteur masculin. Il se compose de deux sections sous chaque testicule avec un cordon et un appendice séminal. S'il y a une douleur dans le scrotum, cela indique...

Ce que vous devez savoir sur les lombalgies et les douleurs à l'aine?

L'apparition de douleurs aiguës dans la colonne vertébrale n'indique pas toujours des problèmes avec elle. Si le mal de dos donne dans l'aine - cela indique de nombreuses maladies graves. Les maladies des organes internes, de la colonne vertébrale, des articulations, des ligaments, des muscles et même de l'oncologie commencent par une gêne dans le dos. Plus de détails sur toutes les caractéristiques de la manifestation de cette maladie seront décrits ci-dessous..

Raisons, types et lieux de l'événement

Toutes les causes de cette pathologie sont divisées en groupes, parmi lesquels des facteurs externes sont distingués:

  • Travail physique difficile pour déplacer les poids manuellement. Le syndrome douloureux augmente précisément lors du transport de poids, puis disparaît progressivement.
  • Fortes charges sportives. Il y a une blessure aux muscles qui n'ont pas le temps de récupérer entre les entraînements.
  • Violation du processus de retrait des produits métaboliques. Les racines nerveuses subissent des impulsions constantes, c'est pourquoi la douleur dans le bas du dos et l'aine se développe, qui tourmente sans interruption et s'intensifie pendant les actions physiques.
  • Après une blessure. Les douleurs dans le dos et l'aine sont intermittentes et surviennent en raison de la forte intensité des charges. Ce sont des douleurs insupportables nécessitant une position confortable. Le site de la blessure gonfle et la peau devient rouge. Parfois, la douleur dure plusieurs jours et disparaît après une anesthésie avec un analgésique puissant.

Modifications irréversibles de la colonne vertébrale:

  • Ostéochondrose dans le bas du dos et le sacrum. Avec lui, la densité du tissu cartilagineux diminue progressivement et les disques intervertébraux sont détruits. La douleur dans le bas du dos, cédant à l'aine, commence par un tour du corps, se plie.
  • Arthrose de l'articulation de la hanche. C'est difficile à diagnostiquer. Elle commence par des douleurs dans le bas-ventre et le sacrum, descendant jusqu'à la cuisse et le genou. Parfois, la douleur commence par des «courbatures» dans les fesses, résultant de mouvements brusques.
  • Sténose vertébrale. Il y a un rétrécissement du canal rachidien. Une sensation douloureuse dans le bas de l'abdomen et le sacrum provoque une faiblesse dans les muscles et une paresthésie dans les jambes.
  • Nécrose aseptique de la tête fémorale. Il survient soudainement, caractérisé par de graves maux de dos, passant dans l'aine. La douleur nécessite souvent un soulagement des analgésiques narcotiques..
  • Hernie intervertébrale. Initialement, il se fait sentir après avoir soulevé des objets lourds en mettant l'accent sur le bas du dos. La douleur du type "tir", les douleurs au dos, après quoi la douleur commence dans l'aine.

Des problèmes avec les organes internes apparaissent dans les coliques rénales ou les maladies intestinales. Colique rénale - elle provoque le passage d'une pierre à travers l'uretère. La douleur est localisée à droite de la colonne vertébrale, puis tombe, a un type ondulé. Il peut augmenter après un effort physique et se manifeste plus souvent la nuit. La douleur du bas du dos se déplace dans l'aine jusqu'à l'intérieur des cuisses.

Le type de syndrome douloureux en question est le messager d'une maladie grave. Très rarement, cela est dû à une surcharge et à une fatigue..

Maladies possibles

En plus des maladies courantes caractérisées par des douleurs au bas du dos et à l'aine, il existe d'autres affections avec des symptômes similaires:

  • Les saillies sont des complications de l'ostéochondrose et d'autres maladies de la colonne vertébrale, lorsque le disque dépasse de la colonne commune, mais ne s'effondre pas. Commence par de petites douleurs de traction qui deviennent progressivement plus fortes..
  • Scoliose - courbure de la colonne vertébrale. Surtout si elle se forme dans le bas du dos.
  • L'appendicite est une inflammation du processus du caecum. En plus de la zone douloureuse dans le haut de l'abdomen, elle donne au dos et à l'aine.
  • Oncologie - la douleur dans ce domaine se produit en raison de la formation de tumeurs dans la cavité abdominale, les reins, la moelle épinière ou d'autres formes de cancer compliquées par des métastases.
  • Inflammation des intestins - colite, duodénite, entérite. Dans ce cas, la douleur est de type compressif ou éclatant et le foyer d'apparition n'est pas clairement indiqué.
  • Un kyste est un sac creux rempli de liquide. À mesure qu'il grandit, il appuie sur les racines nerveuses, ce qui fait mal au dos dans les reins.
  • Pancréatite - inflammation du tissu pancréatique, se développe rapidement et avec une douleur aiguë de l'herpès zoster.

La caractéristique dans laquelle la direction de l'aine est dirigée est également importante pour le diagnostic. Si dans le bas du dos à gauche et dans l'aine - cela signifie la destruction des organes situés à gauche de la colonne vertébrale. Il s'agit du pancréas, d'une partie de l'intestin ou de l'estomac, du rein gauche. Si cela fait mal à droite, ce sont des pathologies du rein droit ou des organes du système reproducteur. Il est souvent localisé dans le bas du dos et l'aine des deux côtés de la colonne vertébrale en raison du pincement des racines nerveuses ou des dommages au disque intervertébral.

Chez l'homme

Cette symptomatologie s'applique au développement d'autres maladies. La douleur dans le bas du dos et l'aine chez les hommes apparaît en raison des affections suivantes:

  • Oncologie de la prostate. Le syndrome commence lorsque les métastases passent à la colonne vertébrale. Les douleurs inguinales n'ont pas de lieu spécifique de localisation et, pour ainsi dire, se déplacent.
  • Varicocèle. En raison du mauvais écoulement de sang veineux dans le cordon spermatique, les veines se dilatent avec stagnation. L'inconfort commence dans l'aine à gauche, puis descend dans le bas du dos.
  • Kyste du cordon spermatique. Cela commence par une douleur tirante dans l'aine d'un seul côté. Un gonflement du scrotum et d'une partie de la cuisse se développe.

Avec le processus inflammatoire dans la prostate, la douleur se produit dans l'aine. De plus, il y a des mictions douloureuses, des envies fréquentes et même de la fièvre.

Chez les femmes

Une femme est souvent tourmentée en raison des caractéristiques anatomiques du corps. Certains types d'inconfort dans l'aine sont temporaires pendant les menstruations et la grossesse. Les pathologies des organes peuvent provoquer des douleurs au bas du dos:

  • Inflammation de l'utérus ou des ovaires.
  • Kyste de l'ovaire.
  • Cystite chronique.
  • Irrégularités menstruelles - dysménorrhée.
  • Inflammation des tissus du système musculo-squelettique. Cela arrive généralement chez les femmes après 50 ans.
  • Inflammation des tendons fémoraux. Pendant la ménopause en raison d'un manque d'hormones sexuelles féminines.

Que faire si le mal de dos irradie vers l'aine?

Lorsque le dos fait mal et cède à l'aine, cela indique le développement d'une pathologie et il est dangereux de se soigner. Il est nécessaire, sans délai pendant longtemps, de se tourner vers les médecins et de subir un examen approfondi avec un traitement ultérieur.

Vous ne pouvez soulager la douleur que si elle n'est pas trop forte et n'est pas accompagnée d'autres symptômes, tels que nausées, vomissements, fièvre, faiblesse grave, etc. Pour vous débarrasser de l'inconfort, vous pouvez procéder comme suit:

  • Buvez un comprimé d'analgésique, d'AINS ou d'antispasmodique.
  • Massez le point sensible.
  • Allongez-vous ou, inversement, promenez-vous dans la rue.
  • Essayez d'effectuer un exercice spécial - pose de chat, tenez-vous à quatre pattes, élevez votre bassin plus haut.

Si le patient ne se sent pas mieux ou si son état s'aggrave, vous devez appeler une équipe d'ambulance. Les enfants de moins de 3 ans, enceintes et âgées le font tout de suite. Selon la cause de la pathologie, un traitement est prescrit.

Vidéo utile sur le sujet

Il est impossible d'ignorer ce symptôme, sinon il est lourd de complications dangereuses. Un diagnostic précoce augmente les chances d'une guérison rapide et complète..

Lombalgie - types, causes, traitement

Beaucoup font face à des maux de dos, un inconfort constant vous fait vous demander - qu'est-ce que cela pourrait être, pour quelle raison? Que faire des douleurs aiguës au bas du dos? Que sont les douleurs nocturnes au bas du dos, pourquoi se produisent-elles? Ak et comment traiter les symptômes désagréables ?

Vous recevrez des réponses à toutes ces questions du chiropraticien Pavel Melnik.

Ainsi, la douleur dans la région lombaire est la conséquence de divers processus dans notre corps - de l'obésité banale et un mode de vie sédentaire aux graves maladies dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale ou aux pathologies d'une autre genèse.

La douleur dans le bas du dos a une localisation différente avec une irradiation fréquente (elle donne au coccyx ou à la jambe, droite ou gauche). Très souvent, il y a des douleurs lombaires douloureuses, dont nous examinerons également les causes ci-dessous..

Contenu:

Toute douleur doit être clairement localisée, diagnostiquée et ses causes déterminées. Cela vous permettra de développer les bonnes tactiques de traitement et d'obtenir le résultat souhaité - récupération.

Comment décrire la douleur lombaire?

Lorsque le bas du dos fait mal, un ensemble de mesures commence par la définition d'une lésion. Souvent, la douleur lombaire est un signe symptomatique de la pathologie de divers organes et systèmes.

Critères de lombalgie

S'il y a une douleur dans la colonne lombaire, il est nécessaire de déterminer:

1. L'intensité est un critère très important:

  • de graves douleurs au bas du dos peuvent indiquer à la fois une négligence du processus pathologique du système musculo-squelettique et des maladies graves des organes internes.
  • douleur douloureuse à gauche ou à droite (irradiant parfois dans la jambe gauche ou droite) indique un processus chronique possible.
  • l'intensité de la douleur peut changer et alterner - les épisodes de douleur aiguë sont remplacés par une stabilisation du processus, qui se manifeste sous la forme de symptômes d'inconfort constants.

2. Localisation - ça fait mal du côté gauche ou du côté droit du bas du dos. Cela peut être une douleur dans le dos..

3. La présence d'irradiation - des sensations inconfortables s'étendent au-delà de la région lombaire, la douleur se propage plus bas, droite / gauche, plus haut, donne à l'aine, à la jambe dans le bas du dos et à la région fessière (souvent le bas du dos et les fesses sont douloureux) ou aux côtes.

4. Dépendance à l'activité physique, aux changements de position corporelle et à d'autres indicateurs fonctionnels. La douleur la plus courante après avoir levé des poids, ainsi que la douleur assise ou restée longtemps dans une position.

5. Il convient également de prêter attention à l'apparition de la douleur - il arrive que le matin, le bas du dos fait mal (une douleur caractéristique dans le bas du dos après le sommeil), parfois la douleur se produit lorsque vous inspirez, et également un phénomène très courant - douleur lors de la toux.

La lumbalgie (douleur au bas du dos) peut être un symptôme indépendant de la pathologie de la colonne vertébrale et un marqueur de maladies plus graves (processus infectieux, cancer, etc.).

Processus de diagnostic pour l'analyse des critères de douleur

Pour un diagnostic précis d'une maladie, il est nécessaire d'effectuer une certaine liste de mesures.

La douleur dans le bas du dos, plus précisément sa localisation et sa nature, suggère une maladie possible, c'est-à-dire, simplement pour déterminer pourquoi elle fait mal par la façon dont le tableau clinique apparaît:

  • Le dessin de la douleur dans le bas du dos, le plus souvent en bas à droite - est le plus typique pour les femmes atteintes de pathologie gynécologique (inflammation, kystes, tumeurs des organes pelviens et système reproducteur). Tout d'abord, vous devez consulter un gynécologue pour une consultation, en particulier avec une histoire de maladies «féminines».
  • Si le dos est douloureusement douloureux ou si des douleurs lombaires sont notées le matin, cela peut être le premier signe d'ostéochondrose ou d'autres maladies dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale.
  • Si la douleur dans le bas du dos donne à la jambe droite, une douleur douloureuse irradie vers l'aine ou le haut de la jambe, cela peut indiquer la présence d'une hernie intervertébrale et sa saillie.

En outre, une localisation similaire et des manifestations symptomatiques sont observées avec des néoplasmes malins de la colonne vertébrale, lorsque les formations nerveuses de la région sacro-lombaire sont affectées. Souvent, les patients les décrivent comme de terribles douleurs au bas du dos, ce qui est presque impossible à arrêter à la maison. Ces symptômes doivent déjà être adressés non pas au chiropraticien, mais à l'oncologue..

  • La douleur dans le côté gauche du bas du dos peut indiquer des problèmes dans les organes et les systèmes situés à gauche de la colonne vertébrale - la plupart de l'estomac, du pancréas, du rein gauche, des boucles intestinales, des ovaires (chez les femmes).
  • Si le bas du dos droit fait mal, il peut y avoir des problèmes avec le rein droit, les organes reproducteurs chez les femmes, les organes respiratoires. Tout d'abord, un diagnostic doit être établi pour la présence d'un processus tumoral dans les poumons. Avec de telles maladies, la douleur dans le côté droit du bas du dos irradie souvent vers la main depuis la source de la maladie.
  • Une douleur aiguë aiguë sévère dans le bas du dos à gauche (à droite) est le plus souvent caractérisée par une altération des terminaisons nerveuses (sciatique) ou une destruction du disque intervertébral. En règle générale, le syndrome de douleur aiguë apparaît soudainement. Premiers soins en cas de douleur - thérapie manuelle. Le traitement se déroule en plusieurs étapes: premièrement, la douleur aiguë aiguë dans la région lombaire est supprimée, les causes qui provoquent une irritation des fibres nerveuses sont déterminées, et après le soulagement de la maladie, une récupération complète et des exercices physiques spéciaux (thérapie par l'exercice) sont recommandés pour une récupération complète..
  • Si une femme a des douleurs lombaires pendant la grossesse le matin, la douleur est localisée sous le bas du dos, c'est tout à fait normal. Cela se produit souvent, en particulier au premier trimestre de la grossesse. La vigilance doit être causée par des coutures intenses, des douleurs aiguës et intenses de toute localisation - cela peut être le signe d'une menace de fausse couche et de grossesse pathologique.
dessin de la douleur dans le bas à droite en bas du dosinflammation, kystes, tumeurs des organes pelviens et du système reproducteur - traitement par un gynécologue
douleur au bas du dos en se penchantchangements pathologiques de la colonne vertébrale - traitement par un chiropraticien
douleur au bas du dos le matinchangements pathologiques de la colonne vertébrale - traitement par un chiropraticien
la douleur dans le bas du dos donne à la jambe droitehernie intervertébrale - traitement par un chiropraticien ou tumeurs malignes de la colonne vertébrale - traitement par un oncologue
douleur au bas du dos irradiant vers l'ainehernie intervertébrale - traitement par un chiropraticien
douleur douloureuse dans le haut des jambeshernie intervertébrale - traitement par un chiropraticien
douleur dans le côté gauche du bas du dosproblèmes dans les organes et les systèmes situés à gauche de la colonne vertébrale - diagnostic et traitement complets par un médecin spécialiste
le bas du dos droit fait malproblèmes avec le rein droit, les organes reproducteurs chez les femmes, les organes respiratoires - traitement par un médecin spécialisé
forte douleur aiguë aiguë dans le bas du dos à gauche (droite)atteinte des terminaisons nerveuses (sciatique) ou destruction du disque intervertébral - traitement par un chiropraticien
pendant la grossesse, le bas du dos fait mal le matinmenaces de fausse couche et de grossesse pathologique - traitement par un gynécologue

Comme vous pouvez le voir, il peut y avoir de nombreuses causes de maux de dos. Par conséquent, aucun spécialiste qualifié, uniquement sur la base de l'anamnèse et des plaintes du patient, ne pourra répondre sans équivoque pourquoi le bas du dos fait mal, quel type de pathologie et quelles raisons ont provoqué tel ou tel tableau clinique. Les maladies possibles peuvent être formulées au préalable, mais quelle que soit la nature et le lieu, un examen complet est nécessaire. Cela aidera à développer des tactiques et à déterminer la quantité de traitement, afin d'établir quel médecin supervisera le processus de traitement. Dans certains cas, seul un massage préventif pour les douleurs lombaires aidera, et dans d'autres, il nécessitera une thérapie manuelle complexe et sérieuse, ou un traitement avec des médecins spécialisés.

Processus de traitement

Une approche intégrée est généralement utilisée pour traiter les douleurs au bas du dos. Si la cause est l'ostéochondrose ou d'autres changements pathologiques de la colonne vertébrale, les méthodes de thérapie manuelle donnent de bons résultats..

L'ostéochondrose et les modifications dégénératives de tous les tissus de la colonne vertébrale causées par cette maladie sont les causes les plus fréquentes de douleur dans le bas du dos gauche ou droit, en mouvement (flexion) ou en position statique (même pendant le sommeil), le traitement et le pronostic de la maladie dépendent en grande partie de stades et nature des changements pathologiques.

La maladie peut être le résultat de blessures, une prédisposition génétique, mais se développe plus souvent en raison d'une activité motrice limitée de la colonne vertébrale:

  • en raison de l'exécution des mêmes mouvements répétitifs;
  • séjour prolongé dans une pose statique (devant l'ordinateur, en conduisant, etc.).

La compression des terminaisons nerveuses résultant du développement de changements pathologiques est l'explication pour laquelle le bas du dos fait mal.

Conclusion

La principale aide pour les lombalgies est de demander un avis médical qualifié et une thérapie complexe correctement développée en temps opportun. Aucun médicament ne peut soulager efficacement la douleur pendant longtemps. La base de la thérapie est le plus souvent des procédures manuelles et physiothérapeutiques. Le massage des maux de dos vous permet d'arrêter le développement de lésions dégénératives-dystrophiques et de réduire les manifestations cliniques de la maladie:

  • douleur de localisation et d'intensité variées;
  • restriction de l'activité motrice;
  • violation de la sensibilité des membres;
  • migraines périodiques, etc..

Le traitement est effectué en ambulatoire, à domicile, que le patient soit gêné par une lombalgie chronique aiguë ou que la douleur soit périodique.

Les contre-indications (en l'absence de traitement manuel des douleurs lombaires) sont les maladies et pathologies suivantes:

  • néoplasmes malins et bénins;
  • maladies infectieuses des os et du cartilage;
  • blessures traumatiques;
  • hypertension des vaisseaux sanguins.

L'effet analgésique des séances de thérapie manuelle pour les douleurs lombaires (avec un diagnostic précis, qui a provoqué les symptômes) est d'effectuer des manipulations pour obtenir le résultat suivant:

  • élimination des spasmes des fibres musculaires: si le bas du dos fait mal, une telle hypertonie exacerbe la compression des racines nerveuses, le traitement principal consiste à éliminer le blocage musculaire. Les techniques de relaxation peuvent détendre efficacement les muscles, normaliser les processus trophiques et le flux sanguin;
  • une douleur intense et constante peut être déclenchée par une modification de la position des segments de la colonne vertébrale, dans ce cas, le traitement consiste à restaurer leur position anatomique normale, ce qui permet de normaliser la circulation sanguine et la pression sur les terminaisons nerveuses pincées.

Si vous vous inquiétez des lombalgies, le traitement avec des médicaments apporte un effet à court terme, les médicaments agissent de manière symptomatique, sans éliminer les causes de l'inconfort.

Comment traiter une pathologie - un médecin spécialiste décide, varie le "remplissage" de traitements complexes, les méthodes et le nombre de séances de thérapie manuelle.

Lombalgie dans l'aine

Les problèmes de la colonne vertébrale sont très insidieux. Souvent, les maux de dos indiquent d'autres affections corporelles graves. Que faire si le mal de dos cède à l'aine? Les maladies des organes internes se manifestent souvent (apparaissent d'abord) en modifiant la sensibilité cutanée de certaines zones du corps. Les problèmes avec la colonne vertébrale, la pathologie des articulations, des ligaments et de certains groupes musculaires, les maladies systémiques et même l'oncologie peuvent commencer par le fait que le bas du dos commence à peine à faire mal. Tout d'abord, la vigilance oncologique d'une personne souffrant doit être.

Les principales causes de cette condition peuvent être divisées en plusieurs groupes. Cela est dû à la topographie anatomique complexe et à l'innervation diversifiée des muscles striés de la région inguinale, des muscles du plancher pelvien et des organes internes adjacents.

Les causes

  • Travail physique difficile, associé à la levée et au transport de poids. La douleur dans le bas du dos, cédant à l'aine, a des signes distinctifs: la douleur survient uniquement en se déplaçant. Avec une diminution ou une absence de stress, la douleur diminue, disparaissant avec le temps.
  • Niveaux d'entraînement inadéquats, travail physique intense ou stress athlétique. Le surentraînement et le surmenage se développent. Le microtraumatisme musculaire prévaut sur les processus de récupération.
  • Les produits métaboliques ne sont pas excrétés dans le volume approprié, les terminaisons nerveuses répondent avec un flux constant d'impulsions. La douleur dans le bas du dos et l'aine est constante, aggravée par des mouvements de haute amplitude qui répètent les mouvements pendant l'entraînement.
  • Condition après une blessure. Les caractéristiques distinctives de la douleur sont: l'intensité maximale au sommet de la charge (apparaît brusquement), la nature insupportable, le désir de prendre une position forcée (la douleur diminue légèrement).La fonction des muscles blessés est complètement altérée, l'aine gonfle et une rougeur de la peau apparaît dans la zone de projection de la blessure. La douleur ne disparaît pas au cours de plusieurs jours, elle n'est arrêtée que par des analgésiques puissants.

Changements dégénératifs de la colonne vertébrale:

  • Ostéochondrose lombo-sacrée. Cette condition est caractérisée par une diminution progressive de la densité et une nouvelle destruction du cartilage. Les principales causes sont l'inactivité physique, le surpoids, le manque d'effort physique régulier et divers, l'entraînement musculaire, l'effort physique prolongé monotone. Le dos souffre particulièrement. La lumbalgie s'exprime sous la forme de "lumbago", qui s'intensifie lors des virages et des inclinaisons du corps, puis "tire" dans l'aine. La lumbalgie s'intensifie dans une position inconfortable forcée, il y a une sensation de raideur, des difficultés à effectuer des mouvements.
  • Arthrose de l'articulation de la hanche. Il est difficile à diagnostiquer, cette maladie "imite" sous de nombreux autres maux. Le plus souvent détecté chez les femmes âgées de 40 ans et plus, une ou les deux hanches sont impliquées dans le processus pathologique. La douleur dans l'aine est combinée à la douleur dans le sacrum, irradiant vers l'articulation de la cuisse et du genou. Peut commencer par des sensations de «courbatures» dans les fesses, s'intensifiant progressivement suite à un effort physique minimal.
  • Sténose vertébrale. La raison en est le rétrécissement progressif de l'ouverture vertébrale en raison de dommages causés par des maladies systémiques (spondylarthrite ankylosante, lupus érythémateux disséminé). Conduit souvent au syndrome de la cauda equina. Il est caractéristique que le mal de dos donne dans l'aine, une faiblesse musculaire, des paresthésies dans les jambes. Une faiblesse sexuelle survient (jusqu'à l'impuissance chez l'homme), la défécation et la miction sont altérées, le développement d'une hypotension sphinctérienne est possible.
  • Nécrose aseptique de la tête fémorale. Se produit le plus souvent chez les jeunes hommes. Débit particulièrement rapide. La douleur dans le bas du dos donne dans l'aine, la condition commence brusquement, les douleurs sont très fortes et ne sont arrêtées que par des analgésiques narcotiques.
  • Hernie intervertébrale. Cette maladie a un complexe de syndrome très caractéristique. Le bas du dos fait très mal dans le contexte d'un effort physique maximal (en règle générale, de soulever des poids, de «se reposer» sur le bas du dos), de «tirer un personnage», les muscles du dos sont tendus. Et alors seulement, le syndrome douloureux «descend» dans la région inguinale.

Pathologie des organes internes:

  • Colique rénale. Le mécanisme de formation est le mouvement des pierres le long de l'uretère et le blocage supplémentaire de la lumière, souvent à droite (en raison de caractéristiques anatomiques). Le syndrome douloureux apparaît dans le bas du dos à droite, descend, peut sentir, est de nature ondulée. Les sensations désagréables s'intensifient après l'effort physique et surviennent souvent la nuit. Sécheresse de la bouche, faiblesse grave, nausées, vomissements occasionnels.
  • Pathologie intestinale (obstruction intestinale, cancer, appendicite). Des ballonnements apparaissent, des vomissements d'aliments non digérés, des difficultés de défécation, des douleurs aiguës dans l'abdomen, des gaz qui s'échappent mal. La douleur dans le bas du dos donne dans l'aine, dans la région de la surface interne des cuisses, la personne souffrant prend une position forcée sur le côté.

Douleur chez les femmes

  • Inflammation des organes pelviens (appendices et utérus). La douleur "se propage" dans l'aine et "déborde" dans le bas du dos. Il se distingue par une augmentation de l'hypothermie, une faiblesse générale, de la fièvre, des écoulements mucopurulents des voies génitales.
  • Exacerbation de la cystite chronique. Les différences les plus importantes sont le dessin, des douleurs douloureuses, des douleurs à l'aine, des mictions douloureuses fréquentes, une augmentation des pulsions nocturnes, des pulsions douloureuses de traction sur le fond d'une vessie vide, une faiblesse, une faiblesse, une augmentation de la température, une décoloration et une odeur d'urine (impuretés de pus ou de sang).
  • Kyste ovarien (apoplexie ovarienne, grossesse extra-utérine). Une douleur aiguë soudaine dans le bas de l'abdomen peut s'accompagner d'une forte diminution de la pression artérielle, d'une faiblesse, de la transpiration et des vomissements. La pathologie de l'ovaire droit peut simuler une appendicite aiguë.
  • Périodes douloureuses (dysménorrhée). Selon les statistiques, environ 15% des femmes en âge de procréer ont une douleur insupportable à l'aine pendant la mensis. Ils s'accompagnent de vomissements, diarrhée, maux de tête, étourdissements, labilité de la pression artérielle, évanouissement, faiblesse grave.
  • Trocartérite (inflammation des tendons fémoraux). Il survient chez les femmes âgées pendant la ménopause, en raison d'une diminution de la concentration des hormones sexuelles. Les douleurs sont localisées dans le bas du dos, peuvent donner sur l'extérieur de la cuisse et dans la région inguinale.
  • Polymyalgie rhumatismale. Il est plus fréquent chez les femmes âgées, la douleur et la raideur des muscles du bassin et de la ceinture scapulaire sont caractéristiques, puis les douleurs dans les petites articulations des mains se rejoignent.

Douleur chez les hommes

  • Cancer de la prostate. Le plus souvent, la clinique est due à des métastases dans l'os du squelette. Chez les hommes plus âgés, dans le contexte d'un bien-être relatif, une douleur osseuse fortement exprimée se produit, qui diminue avec l'utilisation d'analgésiques puissants. Dans l'aine, la douleur peut migrer, "bouger". Les os pelviens, la poitrine, la colonne vertébrale, les fémurs et les os du crâne sont les plus souvent touchés..
  • Varicocèle. Elle est diagnostiquée chez environ 15% des hommes, est la cause la plus fréquente d'infertilité, survient le plus souvent à gauche. La pathogenèse consiste dans le bloc anatomique (canal inguinal) ou fonctionnel de l'écoulement du sang veineux des veines spermatiques. Plaintes chez les hommes de douleurs de traction dans le testicule, le scrotum, la région inguinale, irradiant vers la région lombaire. Facteurs contribuant au développement - activité physique intense à long terme.
  • Kyste du cordon spermatique (funicocèle). Il se manifeste par une douleur douloureuse constante chez les hommes dans la région inguinale d'un côté. Le cordon spermatique droit et gauche peut être impliqué dans le processus pathologique. Un examen externe révèle un gonflement du scrotum, éventuellement un gonflement de la cuisse d'un côté.

Diagnostique

  • Inspection, prise d'histoire, étude des nerfs crâniens, tonus et force musculaire, réflexes normaux et pathologiques, sensibilité par un neurologue.
  • Radiographie de la colonne vertébrale thoracique, lombaire et sacrée, des os pelviens, des fémurs.
  • Tomodensitométrie des parties thoracique, lombaire et sacrée de la colonne vertébrale, des os pelviens, des organes abdominaux, de l'espace rétropéritonéal, des organes pelviens.
  • Imagerie par résonance magnétique de la colonne cervicale, thoracique, lombaire et sacrée.
  • Densitométrie osseuse Permet de confirmer ou de réfuter l'ostéoporose osseuse..
  • Électromyographie du plexus lombo-sacré et des nerfs des membres inférieurs, du nerf sciatique et des muscles des jambes. Vous permet d'évaluer l'état des neurones, les influx nerveux et la réponse musculaire à ces impulsions.
  • Vénographie des vaisseaux de la région inguinale, vaisseaux des jambes.
  • Échographie des vaisseaux du bassin, région inguinale, si nécessaire - vaisseaux des jambes.
  • Échographie du petit bassin, de la vessie, des tissus mous de l'intérieur et de l'extérieur de la cuisse.
  • Test sanguin général, analyse d'urine générale, test sanguin biochimique (étude obligatoire des protéines en phase aiguë, protéinogramme).
  • Un test sanguin pour les principales infections sexuellement transmissibles.
  • Consultations de spécialistes apparentés: urologue, gynécologue, oncologue, rhumatologue.
  • Test sanguin pour les principaux marqueurs tumoraux (CA 19-9, PSA, CA 125,
  • CA 15-3, CEA, AFP)
  • Scintigraphie osseuse squelette (révèle des métastases osseuses).

Traitement

Ce n'est qu'après avoir effectué un diagnostic complet et complet, en constatant l'absence d'une pathologie aussi redoutable que les maladies systémiques et l'oncologie, le médecin peut prescrire le traitement nécessaire. Les composants les plus importants du traitement des maux de dos sont les anti-inflammatoires (nimésulide, diclofénac), les analgésiques efficaces (kétans), les antispasmodiques (midocal), les chondroprotecteurs (chondrolone, mucosate, rumalon, artéparone), les traitements physiothérapeutiques (inductothermie, lidocinamique, diadynamique) exercices de physiothérapie (séries d'exercices visant à la formation d'un corset musculaire), cure thermale.

Je vous conseille de lire plus d'articles sur le sujet

Auteur: Petr Vladimirovich Nikolaev

Le médecin est un thérapeute manuel, un traumatologue orthopédiste, un thérapeute à l'ozone. Méthodes d'exposition: ostéopathie, relaxation post-isométrique, injections intra-articulaires, technique manuelle douce, massage des tissus profonds, technique analgésique, craniothérapie, acupuncture, administration intra-articulaire de médicaments.

Après la menstruation, le bas du dos et le bas de l'abdomen font mal

Pourquoi le bas du dos fait mal

Lombalgie pendant la grossesse du premier trimestre

Douleur dans le dos, céder à l'aine: causes et méthodes de traitement

Parmi les hernies lombaires, la grande majorité se situe (localisée) entre les 3, 4 et 5 vertèbres lombaires, ainsi qu'entre la cinquième lombaire et le sacrum. Les nerfs qui sont comprimés par de telles hernies vont aux jambes, de sorte que la douleur affecte la cuisse, le genou, les mollets, etc. Pour que la douleur pénètre dans l'aine, la hernie doit être à un niveau supérieur - entre la 12e poitrine et les premières vertèbres lombaires. Et heureusement, à un niveau aussi élevé, les hernies discales sont très, très rares, beaucoup moins fréquentes que les douleurs à l'aine et au bas du dos. Dans le même temps, diverses manifestations d'ostéochondrose des vertèbres lombaires inférieures se produisent chez presque tous les patients.

Pourquoi la douleur à l'aine apparaît-elle réellement? Comme le montrent nos observations, plus de 90% des douleurs à l'aine chez les hommes et les femmes sont dues à trois raisons:

  • dysfonctionnements de l'articulation de la hanche;
  • dysfonctionnements de l'articulation iléosacrale et
  • hernie inguinale commune.

La pathologie restante ne représente pas plus de 10% des cas lorsqu'un patient vient à notre centre avec une douleur à l'aine. Nous analysons ces trois raisons plus en détail..

Causes d'inconfort

Il existe de nombreuses raisons, cela peut être à la fois des facteurs externes affectant une personne et des changements dégénératifs de la colonne vertébrale, une pathologie des organes internes. Des problèmes sont observés chez les hommes et les femmes, les symptômes sont différents.

  1. Exercice physique. Avec un travail acharné régulier, l'effort, l'haltérophilie, la douleur se produit. Elle est observée et accompagnée de stress, de mouvement. Moins ils sont nombreux, plus le malaise qui passe vite vite est insignifiant.
  2. Charges sportives. Il s'agit d'un entraînement excessif, sportif, sur lequel se développe la fatigue, conduisant à des désagréments.
  3. Stagnation des produits d'échange. Ils ne sont pas excrétés dans la bonne quantité, ce qui entraîne une augmentation de la sensibilité des terminaisons nerveuses, dégageant un flux constant d'impulsions.
  4. Se blesser. Dans ce cas, une douleur intense dans le dos, l'aine, les rougeurs peuvent être calmées avec des analgésiques, en prenant la posture correcte et confortable.

Destruction des tissus vertébraux:

  1. Ostéochondrose lombo-sacrée. La densité des tissus est violée, ce qui provoque leur destruction. Cela entraîne un excès de poids, un manque ou une quantité insuffisante d'activité physique.
  2. Arthrose de l'articulation de la hanche. Les femmes après 40 ans souffrent, deux jambes sont affectées, accompagnées de douleurs dans les fesses.
  3. Sténose vertébrale. Faiblesse, développement d'impuissance, dommages au bas du dos, aux jambes. Elle survient dans un contexte de lupus érythémateux, de spondylarthrite ankylosante.
  4. Nécrose aseptique de la tête fémorale. Les jeunes hommes sont à risque. Les analgésiques narcotiques aident à éliminer l'inconfort.
  5. Hernie intervertébrale. La douleur affecte le dos, puis tombe dans l'aine, se produit lors de la levée de poids, des charges physiques excessives, de la puissance.

La défectuosité des organes internes se produit dans le contexte de coliques rénales, accompagnées de bouche sèche, de faiblesse, de nausées et de vomissements. Insuffisance intestinale, selles instables et douloureuses indiquent une pathologie du tractus gastro-intestinal.

Diagnostique

  • Inspection, prise d'histoire, étude des nerfs crâniens, tonus et force musculaire, réflexes normaux et pathologiques, sensibilité par un neurologue.
  • Radiographie de la colonne vertébrale thoracique, lombaire et sacrée, des os pelviens, des fémurs.
  • Tomodensitométrie des parties thoracique, lombaire et sacrée de la colonne vertébrale, des os pelviens, des organes abdominaux, de l'espace rétropéritonéal, des organes pelviens.
  • Imagerie par résonance magnétique de la colonne cervicale, thoracique, lombaire et sacrée.
  • Densitométrie osseuse Permet de confirmer ou de réfuter l'ostéoporose osseuse..
  • Électromyographie du plexus lombo-sacré et des nerfs des membres inférieurs, du nerf sciatique et des muscles des jambes. Vous permet d'évaluer l'état des neurones, les influx nerveux et la réponse musculaire à ces impulsions.
  • Vénographie des vaisseaux de la région inguinale, vaisseaux des jambes.
  • Échographie des vaisseaux du bassin, région inguinale, si nécessaire - vaisseaux des jambes.
  • Échographie du petit bassin, de la vessie, des tissus mous de l'intérieur et de l'extérieur de la cuisse.
  • Test sanguin général, analyse d'urine générale, test sanguin biochimique (étude obligatoire des protéines en phase aiguë, protéinogramme).
  • Un test sanguin pour les principales infections sexuellement transmissibles.
  • Consultations de spécialistes apparentés: urologue, gynécologue, oncologue, rhumatologue.
  • Test sanguin pour les principaux marqueurs tumoraux (CA 19-9, PSA, CA 125,
  • CA 15-3, CEA, AFP)
  • Scintigraphie osseuse squelette (révèle des métastases osseuses).

Maladies symptomatiques

Le corps masculin et féminin réagit différemment à ce problème, ce qui a permis la formation d'une classification.

Symptômes chez les femmes:

  1. Inflammation du tendon fémoral. La trocharterite est observée chez les femmes pendant la ménopause. Les hormones sexuelles réduisent la concentration, entraînant de la douleur.
  2. Kyste de l'ovaire. Il se développe sur la base d'une grossesse extra-utérine, l'apoplexie ovarienne. Symptômes: faiblesse, vomissements, manque d'appétit, diminution de la pression artérielle. Un signe de pathologie des ovaires est une appendicite aiguë..
  3. Dysménorrhée ou jours critiques douloureux. Les femmes de 20 à 45 ans se plaignent souvent de douleurs intenses pendant les menstruations, accompagnées de vertiges, de faiblesse, d'évanouissements.
  4. Cystite. Différences: odeur d'urine désagréable avec des impuretés de pus, désirs vides, fièvre.
  5. Polymyalgie rhumatismale. Les mouvements sont limités, petites articulations des mains, ceinture scapulaire, douleurs musculaires.
  6. Inflammation de l'utérus et des appendices. L'inconfort se produit dans l'aine, passe dans le bas du dos, des écoulements muqueux avec des particules de pus apparaissent des voies génitales.

Symptômes chez les hommes:

  1. Funicocèle. Il s'agit d'un kyste du cordon spermatique, l'inconfort gêne la gauche ou la droite, le scrotum et une partie de la cuisse gonflent.
  2. Cancer de la prostate. Commence par une douleur osseuse, des courbatures.
  3. Varicocèle. Le côté gauche de la cuisse est touché, les hommes après 30 ans souffrent, tire le testicule, le scrotum.

L'inconfort est douloureux, tirant, fort, pointu, terne, lancinant.

Traitement

Ce n'est qu'après avoir effectué un diagnostic complet et complet, en constatant l'absence d'une pathologie aussi redoutable que les maladies systémiques et l'oncologie, le médecin peut prescrire le traitement nécessaire. Les composants les plus importants du traitement des maux de dos sont les anti-inflammatoires (nimésulide, diclofénac), les analgésiques efficaces (kétans), les antispasmodiques (midocal), les chondroprotecteurs (chondrolone, mucosate, rumalon, artéparone), les traitements physiothérapeutiques (inductothermie, lidocinamique, diadynamique) exercices de physiothérapie (séries d'exercices visant à la formation d'un corset musculaire), cure thermale.

Veuillez évaluer l'article

Qui contacter et comment traiter

Choisissez un spécialiste en fonction des symptômes. Si vous êtes préoccupé par des maux de dos, une irradiation de l'aine se produit, des ganglions lymphatiques sont agrandis, vous devez d'abord consulter un thérapeute qui vous prescrira un test. Sur la base des résultats obtenus, une distribution est faite à un gynécologue, urologue, oncologue, immunologue.

S'il y a des sensations douloureuses en urinant, vous devez consulter un urologue et un thérapeute. Le traitement peut être médicamenteux et chirurgical.

Avec l'ostéochondrose, il vous prescrira le traitement correct et un neurologue vous aidera, qui vous dirigera vers un physiothérapeute, un thérapeute, un médecin, spécialisé dans les exercices de physiothérapie. Dans les situations difficiles, le patient est dirigé par un neurochirurgien. Si une hernie est détectée, le chirurgien vous aidera.

Le traitement n'est possible qu'avec la mise en place de causes provoquant des sensations désagréables, un diagnostic complet, l'utilisation de médicaments correctement sélectionnés. Les médicaments sont combinés avec une thérapie physique, des exercices spéciaux, vous pouvez porter un corset, vous devez éviter les mouvements brusques, le stress jusqu'à la récupération complète.

Bien aider les bains de boue, l'acupuncture, l'électrophorèse.

Que faire si le mal de dos irradie vers l'aine?

Lorsque le dos fait mal et cède à l'aine, cela indique le développement d'une pathologie et il est dangereux de se soigner. Il est nécessaire, sans délai pendant longtemps, de se tourner vers les médecins et de subir un examen approfondi avec un traitement ultérieur.

Vous ne pouvez soulager la douleur que si elle n'est pas trop forte et n'est pas accompagnée d'autres symptômes, tels que nausées, vomissements, fièvre, faiblesse grave, etc. Pour vous débarrasser de l'inconfort, vous pouvez procéder comme suit:

  • Buvez un comprimé d'analgésique, d'AINS ou d'antispasmodique.
  • Massez le point sensible.
  • Allongez-vous ou, inversement, promenez-vous dans la rue.
  • Essayez d'effectuer un exercice spécial - pose de chat, tenez-vous à quatre pattes, élevez votre bassin plus haut.

Si le patient ne se sent pas mieux ou si son état s'aggrave, vous devez appeler une équipe d'ambulance. Les enfants de moins de 3 ans, enceintes et âgées le font tout de suite. Selon la cause de la pathologie, un traitement est prescrit.

Mesures préventives

Des actions préventives aideront à éviter un problème, à éliminer la nécessité de consulter un médecin.

Les mesures préventives sont divisées en médicales et non médicales. Les premiers comprennent les médicaments contenus dans le cartilage. Cela aide à protéger le corps, à le renforcer, à améliorer la fonctionnalité. Avec leur aide, les disques intervertébraux fonctionnent pleinement. Apport obligatoire de vitamines.

Le second comprend l'activité physique normalisée, le sport, les exercices de physiothérapie, la natation, le massage. Vous devez marcher davantage, vous fixer et respecter la routine quotidienne établie, porter des accessoires orthopédiques.

Les experts recommandent d'éviter le stress et l'hypothermie, ce qui aidera à maintenir la vitalité, à faire régulièrement de la gymnastique, à ne pas soulever des poids, à faire du vélo, à cheval et à mener une vie saine.

Tube digestif

Il existe une possibilité de formation d'un syndrome douloureux dû à une appendicite. Dans ce cas, le patient a de la fièvre, des vomissements. Les sensations sont aiguës, moins souvent douloureuses. Le manque de soins qualifiés est fatal.

En plus de l'inflammation des organes pelviens, il existe une probabilité de formation d'un tel foyer dans le tractus intestinal. Dans ce cas, la douleur est d'abord ressentie dans le haut de l'abdomen, progressivement déplacée vers la région lombaire et recouvre le périnée. En l'absence de traitement adéquat, la probabilité d'ulcères est élevée. Parfois, la douleur indique une infection intestinale. Dans ce cas, les sensations couvrent le bas du dos, le secteur inférieur du tronc, la zone inguinale. Avec la défécation, vous pouvez voir l'inclusion de sécrétions muqueuses, de sang. En l'absence de traitement adéquat, une septicémie est probable. Si le tiraillement est remplacé par des convulsions et des crampes, il s'agit probablement de la phase initiale d'empoisonnement du sang..

Dans certains cas, la douleur indique une colite. Malgré les symptômes quelque peu similaires à la hernie intervertébrale de la colonne lombaire, le traitement dans ce cas sera complètement différent, et seul un médecin qualifié peut établir le cours. Avec la colite, les ballonnements sont une préoccupation. La température corporelle augmente. Au début, la douleur est aiguë, mais peut devenir terne. Cela indique la transformation de la pathologie en une forme chronique..

Colique rénale

L'urrolithiase peut être asymptomatique et peut être détectée lorsqu'un homme a une douleur aiguë, cédant à l'aine.

Les causes

Il provoque des manifestations de douleur:

  • obstruction du canal urinaire avec calcul;
  • sortie de pierre des voies urinaires.

Le mouvement des calculs rénaux provoque:

  • sauter
  • exacerbation d'une maladie rénale (pyélonéphrite, glamérulonéphrite);
  • prendre des diurétiques;
  • consommation d'alcool.

Dans certains cas, un homme ne peut pas dire pourquoi il a ressenti une douleur aiguë.

Panneaux

L'aine douloureuse chez les hommes apparaît soudainement. La douleur irradie vers la jambe, le bas du dos et les côtés. Le côté blessé dépend du rein qui a commencé le mouvement du calcul.

Une crise de douleur peut durer de plusieurs minutes à un jour. Si la pierre se déplace le long de l'uretère, l'homme a une douleur insupportable à l'aine, qui ne peut pas être arrêtée avec des antispasmodiques ou des analgésiques.

Traitement

La thérapie est conservatrice. Pour éliminer la douleur à l'aine, un homme est prescrit:

  • analgésiques;
  • préparations pour détendre les muscles lisses (Drotaverin, Papaverine);
  • anti-inflammatoires4
  • antibiotiques (si la cause est une inflammation des reins).

Lors de l'avancement du calcul le long de l'uretère, le blocage Novocain est effectué pour soulager la douleur intolérable dans l'aine. Dans les cas graves, mettez des analgésiques narcotiques (Promedol, Morphine).

Avec la première apparition de coliques rénales ou avec un syndrome douloureux sévère qui n'est pas arrêté par l'introduction d'analgésiques, l'hospitalisation à l'hôpital est indiquée.

La chirurgie lors d'une douleur aiguë est rare. Après une thérapie conservatrice et l'élimination de la douleur à l'aine, un homme est examiné pour clarifier la nature de la formation de calculs et de la localisation de la pathologie. Si nécessaire, effectuez un retrait planifié des pierres.

Quel médecin traite

En cas de colique rénale, une observation par un urologue est indiquée. Les chirurgiens effectuent une intervention chirurgicale programmée pour retirer les calculs rénaux.

Hernie intervertébrale

La hernie intervertébrale est considérée comme une conséquence de l'ostéochondrose. C'est une saillie des disques vertébraux. A la palpation, une petite douleur est ressentie, l'activité physique est contre-indiquée.

Les hernies lombaires sont généralement situées entre les troisième, quatrième et cinquième vertèbres lombaires et entre la cinquième vertèbre et le sacrum. Souvent, les nerfs menant aux membres inférieurs sont pincés par une hernie. La douleur avec une hernie intervertébrale est aiguë. Il est difficile pour le patient de se pencher, de se lever, parfois même de s'allonger sur une surface plane.

Prikhodko Arkady Arkadevich

Rhumatologue - Polyclinique de la ville, Moscou. Éducation: FGBNU NIIR du nom de V.A. Nasonova, Académie médicale d'État d'Astrakhan.

En fait, la douleur à l'aine et la douleur aiguë au bas du dos n'impliquent pas nécessairement une hernie intervertébrale.

Pour vérifier cela aidera la recherche corporelle, comme:

Si le médecin a néanmoins posé un tel diagnostic, le traitement doit être prescrit immédiatement.

Le cours de thérapie comprend:

  1. Analgésiques - Ortophen, Nurofen, Voltaren. Les pommades sont préférées.
  2. Préparations contenant des vitamines C et B.
  3. Médicaments pour améliorer la circulation sanguine.

Avec une hernie intervertébrale, le patient doit respecter le régime établi par le médecin. En règle générale, une grande quantité d'aliments contenant du calcium doit être incluse dans l'alimentation..

Dans ce cas, immédiatement chez le médecin


Ne vous fiez pas à vos propres connaissances et à votre "expérience" d'amis éloignés de la médecine en cas de fracture ou de rupture des ligaments. De plus, vous ne pouvez pas hésiter en cas de suspicion de formation d'une tumeur maligne. Dans ce cas, la procrastination est cruciale et peut affecter la durée de vie du patient..

Pendant la grossesse, il est important que les femmes soient sensibles à leur condition physique..

Après avoir constaté des douleurs constantes dans la partie inguinale du corps, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Premiers soins pour la douleur inguinale

S'il y a une douleur aiguë dans le périnée, il est nécessaire de respecter les points suivants:

  • Prenez une position horizontale confortable pour détendre les muscles et les ligaments de l'aine.
  • En cas d'ecchymoses, un objet froid doit être attaché - par exemple, vous pouvez retirer la glace du congélateur et l'envelopper dans un chiffon.
  • Si la douleur se prolonge, vous devez boire quelques comprimés analgésiques.

Assurez-vous de regarder la vidéo suivante