Douleur dans l'articulation du coude de l'intérieur: causes, symptômes, traitement

  • Réhabilitation

De cet article, vous apprendrez: pour quelles raisons il y a des douleurs dans l'articulation du coude de l'intérieur du bras. Symptômes, traitement et pronostic des pathologies qui provoquent un tel symptôme.

Auteur de l'article: Victoria Stoyanova, médecin de catégorie 2, chef du laboratoire du centre de diagnostic et de traitement (2015-2016).

Pourquoi l'articulation du coude droit ou gauche fait-elle mal de l'intérieur? Un tel symptôme est rarement isolé (douleur à un certain point sans autres manifestations), et le plus souvent il indique des processus pathologiques ou des dommages aux structures anatomiques du membre.

Une douleur au coude de l'intérieur peut apparaître avec:

  • tendinite;
  • myosite;
  • blessures
  • épicondylite médiale;
  • arthrose;
  • syndrome du tunnel;
  • tumeurs dans l'articulation du coude.
1 - épicondylite médiale; 2 - luxation de l'articulation du coude; 3 - syndrome du tunnel cubital; 4 - arthrose de l'articulation du coude

Les premiers postes dans le groupe à risque sont fermement occupés par des personnes jeunes et d'âge moyen (de 20 à 40 ans):

  • athlètes - joueurs de tennis, golfeurs, joueurs de football;
  • les personnes dont la profession est associée à l'exécution de mouvements uniformes - pianistes, programmeurs;
  • personnes de professions lourdes et traumatisantes - maçons, plâtriers, mineurs.

Une exception est les changements dégénératifs de la structure du cartilage et la destruction de l'articulation ou de l'arthrose. Cette maladie est souvent affectée par les personnes âgées (après 65 ans).

Toutes les pathologies ou blessures à cause desquelles la surface interne du coude commence à faire mal sont dangereuses à leur manière et peuvent provoquer le développement de divers troubles du coude ou du membre. Certains d'entre eux sont traités relativement facilement, d'autres sont plus difficiles, mais vous pouvez soulager la douleur et améliorer votre condition à l'aide d'une thérapie compétente dans n'importe quelle situation..

En cas de symptôme, consultez un médecin généraliste qui vous orientera vers un spécialiste. L'arthrite est traitée par un rhumatologue, l'arthrose - par un orthopédiste, blessures et blessures - par un traumatologue.

Tendinite

La tendinite est une inflammation des tendons avec laquelle les muscles s'attachent aux os du squelette. La pathologie est généralement diagnostiquée chez les personnes engagées dans un travail physique lourd et uniforme et chez les athlètes.

  1. Faire du stress.
  2. Mouvements répétitifs.
  3. Dommage.
  4. Vieillissement naturel des tissus.
  5. Infections, troubles métaboliques (diabète sucré).
  6. Maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde).

Symptômes: une douleur dans l'articulation du coude de l'intérieur provoque une inflammation du tendon du biceps de l'épaule (biceps).

Tendinite tendineuse du biceps

Les symptômes augmentent progressivement:

  • au début, une douleur douloureuse se produit au sommet de la charge et disparaît au repos;
  • puis perturbé par des mouvements normaux;
  • amplifié à une brûlure, une flexion intense du coude, une tension des biceps et une pression sur le tendon;
  • se propage le long du tendon, capturant la surface avant de l'avant-bras;
  • gonflement et rougeur dans la zone de fixation du tendon est possible.

Les signes diagnostiques typiques sont la fissuration des tendons lors des mouvements, l'absence de douleur lors de la flexion du membre avec l'autre main.

Prévision: avec un traitement précoce, il est complètement guéri dans 80 à 90% des cas. La tendinite chronique au fil du temps peut être compliquée par un amincissement et une rupture des fibres tendineuses, conduire à une fusion et une ossification incorrectes des tissus (contracture, ankylose), limiter la quantité de mouvement actif dans le coude.

Épicondylite médiale

Épicondylite médiale - inflammation des tendons des muscles fléchisseurs et des pronateurs à la place de leur attachement à la saillie interne de l'humérus (à l'intérieur du coude).

Une forme plus rare que l'épicondylite latérale (10 fois). Il est diagnostiqué principalement chez les personnes engagées dans un travail sédentaire monotone (programmeurs). Dans le coude gauche, l'inflammation se produit 2 fois moins souvent que dans la droite.

Raisons: tension, tension sur les muscles de l'avant-bras.

  • l'épicondylite médiale se développe progressivement;
  • aux stades initiaux, une gêne ou une douleur douloureuse dans l'articulation du coude de l'intérieur apparaît;
  • les symptômes s'intensifient avec l'effort, la flexion de la main, la pression sur l'épicondyle et disparaissent au repos;
  • au fil du temps, la douleur apparaît avec tous les mouvements élémentaires.

La mobilité articulaire persiste.

Prévision: dans 90% des cas il est guéri sans laisser de trace. Parfois, après le traitement, une légère faiblesse musculaire persiste, ce qui n'affecte pas la qualité de vie d'une personne.

Syndrome du tunnel

Le syndrome du tunnel du coude se produit à la suite d'une lésion ou d'une compression des nerfs, dont certaines parties traversent le coude. L'apparition de douleur dans l'articulation du coude de l'intérieur provoque une compression du nerf musculo-cutané au niveau du coude.

Compression du nerf cubital dans le canal cubital. cliquez sur la photo pour l'agrandir

La douleur localisée à l'intérieur de l'articulation du coude et de l'avant-bras est aggravée par l'extension du coude et la rotation à la main

Charge (tennis, natation, dur travail physique)

Engourdissement de l'avant-bras

Maladies (arthrite, arthrose)

Restriction de la mobilité du coude (il est impossible de le redresser complètement)

Chez 50% des patients, la pathologie présente des symptômes sévères (douleur brûlante, engourdissement sévère).

Prévision: avec un traitement rapide, il est complètement guéri dans 70% des cas. Si les causes de compression ne peuvent être éliminées, elles peuvent entraîner des troubles persistants de la circulation sanguine, des fonctions des membres, une atrophie musculaire (perte de force et de volume) et d'autres conséquences désagréables.

Myosite

La myosite est une inflammation des muscles. La forme la plus courante est la myosite des muscles du cou et du bas du dos, l'inflammation des muscles de l'avant-bras et de l'épaule est diagnostiquée beaucoup moins fréquemment..

La myosite est caractérisée par une douleur dans le muscle affecté

Les causesSymptômes

La douleur se propage à tout le muscle endolori

Renforce avec la flexion du bras au niveau du coude et avec une pression sur les biceps

Le muscle est tendu au toucher, tendu

Maladies infectieuses (grippe, SRAS)

La mobilité articulaire est légèrement limitée

Pathologies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde)

Si la cause de la myosite était un processus infectieux - rougeur, gonflement, augmentation de la température locale et générale rejoignent les symptômes

Infections parasitaires (échinococcose)

Une douleur aiguë dans l'articulation du coude de l'intérieur provoque une inflammation des biceps de l'épaule.

Prévision: avec un traitement rapide, la myosite locale (inflammation d'un muscle) due à l'hypothermie ou à la charge peut être guérie dans 99,9% des cas.

Si la cause ne peut pas être éliminée, elle devient chronique, auquel cas elle peut provoquer une restriction de mobilité stable mais insignifiante (le bras ne peut pas être complètement étendu au niveau du coude).

Blessure

Une blessure est une violation de l'intégrité de tout tissu dans la région de l'articulation du coude (os, conjonctif, musculaire, nerveux).

  1. Blessure.
  2. Frappé.
  3. Pousser.
  4. La chute.
  5. Transformez votre poignet en dedans ou en dehors.

Plus les blessures sont graves, plus leurs symptômes sont vifs et nets. Les fractures, les fissures, les déchirures des ligaments, des tendons et des capsules, le déplacement osseux articulaire s'accompagnent de:

  • douleur aiguë insupportable qui irradie vers l'avant-bras, l'épaule et le poignet;
  • gonflement sévère;
  • hématome dans la zone de dommages (hémorragie de vaisseaux rompus).

Tous les mouvements sont très limités et provoquent une douleur intense, y compris de l'intérieur du bras.

Les blessures mineures et modérées (ecchymoses, entorses musculaires et ligaments situés à l'intérieur du bras) s'accompagnent de symptômes moins graves. La douleur est assez forte immédiatement après la blessure, disparaît progressivement, les mouvements dans l'articulation sont presque illimités et la condition ne nécessite pas toujours de traitement.

La première étape du traitement des blessures et des blessures est les premiers soins:

  • une compresse de glace est appliquée sur le site des dommages (le premier jour - pendant 15 minutes pour chaque heure);
  • le membre est immobilisé avec un bandage de fixation jeté sur le cou, ou en appliquant une attelle (si l'articulation n'est pas déformée);
  • le patient reçoit une anesthésie (Nimesil, Ketoprofen).

Traitement en traumatologie:

  1. Si nécessaire, l'excès de liquide est retiré de la capsule articulaire.
  2. Combiner les surfaces articulaires, les fragments d'os, restaurer l'intégrité des tissus (s'il n'y a pas de contre-indications).
  3. Le gypse est appliqué sur le membre jusqu'à récupération complète.
  4. Prescrire des analgésiques (contre la douleur) et de la physiothérapie jusqu'à guérison complète.

Prévision: des dommages mineurs et modérés dans 90% des cas guérissent sans conséquences pour le membre.

Le traitement des blessures graves ne se termine pas toujours avec succès. Dans la plupart des cas, ils sont compliqués par divers troubles de la mobilité articulaire et des fonctions de la main - des restrictions mineures au handicap complet.

Arthrose

L'arthrose est une maladie chronique. Elle commence par la malnutrition de l'articulation du cartilage sous l'influence de divers facteurs et se termine par la destruction et la déformation des surfaces articulaires. Une arthrose de gravité variable est diagnostiquée chez 85% des personnes de plus de 65 ans.

Raisons et facteurs provoquants:

  • charge excessive;
  • blessures
  • troubles métaboliques (goutte);
  • maladies inflammatoires (arthrite);
  • anomalies congénitales du développement articulaire;
  • âge.

La maladie se développe progressivement. Dans les premiers stades, la douleur au coude survient pendant l'effort (flexion-extension) et augmente le soir. Le patient peut être dérangé par une douleur vasculaire sourde autour de l'articulation la nuit, qui disparaît généralement après la récupération..

Symptômes aux stades 2 et 3 de l'arthrose du coude:

  • des douleurs douloureuses surviennent plus souvent, s'intensifient, captent l'ensemble de l'articulation des côtés interne, externe et latéral;
  • le coude change de forme;
  • les muscles s'affaiblissent (atrophie);
  • membre raccourcit.

L'étendue des mouvements actifs dans le coude est limitée (il est impossible de plier ou de plier complètement le coude). Un signe caractéristique clique et crépite dans l'articulation pendant les mouvements.

Une douleur aiguë et intense dans le coude devient avec des exacerbations d'arthrose, qui se produisent plus souvent aux stades ultérieurs.

Pronostic: la maladie est incurable. Dans les premiers stades, il est suspendu avec succès et de façon permanente par la physiothérapie. Dans les stades ultérieurs, les endoprothèses les plus efficaces (installation de la prothèse), cependant, l'articulation du coude tombe rarement à un état critique.

Chondrosarcome

Le chondrosarcome est une tumeur maligne de l'articulation du coude. Il provient des cellules du cartilage, affecte les os. Un type commun de tumeur (de 7 à 16% du nombre total de tumeurs osseuses), mais le sarcome du coude est assez rare (1,5%).

Chondrosarcome de l'humérus distal (radiographie). cliquez sur la photo pour l'agrandir

Raisons: on ne sait toujours pas pourquoi les cellules cancéreuses se développent. Les facteurs prédisposants sont l'hérédité, les blessures, l'effet de l'exposition aux radiations, les substances toxiques, les conditions environnementales défavorables.

La maladie se développe le plus souvent progressivement..

  • aux stades initiaux, une personne éprouve un inconfort et une douleur faible dans l'articulation du coude, qui s'intensifie la nuit et s'affaiblit légèrement lors de la prise de médicaments contre la douleur (mais ne disparaît pas du tout);
  • la tumeur déforme sensiblement le coude;
  • la douleur devient constante, insupportable;
  • la douleur est localisée autour de l'articulation touchée (le coude fait également mal de l'intérieur, de l'extérieur et des côtés).

L'état général du patient s'aggrave sensiblement, la faiblesse, la fatigue apparaissent et l'appétit disparaît. Lorsque la tumeur comprime les faisceaux nerveux, la douleur longe les extrémités touchées.

Traitement: aux premiers stades, la maladie est traitée par ablation chirurgicale de la tumeur. Aux stades ultérieurs, la probabilité d'amputation d'un membre est élevée. Le sarcome ne répond pas bien à la chimiothérapie et à la radiothérapie.

Pronostic: L'ablation du sarcome aux premiers stades de 5 ans prolonge la vie de 90% des patients. Aux stades 2 et 3 - 45 à 30% des patients.

Diagnostique

Pour diagnostiquer la cause de la douleur dans l'articulation du coude, différentes méthodes sont utilisées:

  1. Examen, interrogation, tests diagnostiques (palpation, flexion active ou passive et extension du bras) - aident à déterminer la cause de la douleur, à identifier certaines déviations, les changements dans les tissus articulaires et périarticulaires.
  2. La radiographie est informative dans les derniers stades des maladies articulaires, lorsque les os sont impliqués dans le processus ou que la maladie se poursuit avec le dépôt de cristaux dans les tissus mous.
  3. IRM, échographie ou TDM - vous permettent de déterminer les changements pathologiques dans les tissus articulaires et périarticulaires aux premiers stades de la maladie.
  4. Arthroscopie - aide à identifier tout changement intra-articulaire. Pour ce faire, une sonde est insérée dans la capsule avec un dispositif optique à l'extrémité.
  5. Extraction diagnostique du liquide intra-articulaire (ponction) - permet d'identifier les agents pathogènes, de déterminer la cause et la nature du processus pathologique.
  6. Tests de laboratoire sur le sang, les morceaux de tissu de la lésion, le liquide extrait de l'articulation - aident à confirmer un diagnostic précédemment établi et à exclure les maladies qui se ressemblent dans les symptômes.

Si nécessaire et pour clarifier le diagnostic ou l'état des tissus affectés, le médecin peut prescrire d'autres études:

  • densitométrie (détermination de la densité osseuse);
  • scintigraphie (examen aux rayons X avec introduction d'un agent de contraste pour déterminer une tumeur maligne ou ses métastases).

Remèdes populaires pour soulager la douleur

Que faire si une main me fait mal? Les remèdes maison préparés selon des recettes populaires constituent un moyen peu coûteux et assez fiable de se débarrasser de la douleur au coude et d'autres symptômes:

  • De la douleur avec la myosite. Prenez 1 cuillère à café. térébenthine, 1 jaune d'oeuf, 1 c. l vinaigre de cidre et mélanger. Frotter dans le muscle endommagé la nuit, envelopper avec un chiffon chaud. De cette façon, la myosite est traitée jusqu'à récupération complète..
  • De la douleur et de l'enflure avec tendinite et épicondylite. Mélanger des protéines de poulet fraîches avec la même quantité d'alcool (70%). Ajouter à la masse de farine, pétrir la pâte pour aveugler le gâteau et l'attacher au tendon malade. Fixez le gâteau avec un bandage, tenez-le sur votre main jusqu'à ce qu'il commence à sécher. Compresse tous les jours jusqu'à récupération complète.
  • Pour la prévention des exacerbations de l'arthrose. Rhizomes d'herbe de blé sèche (4 cuillères à soupe avec une colline) versez de l'eau bouillante (3 tasses), faites bouillir sur feu à 1/4 volume (150 ml). Filtrez, buvez une cuillère à soupe deux fois par jour. Poursuivre le traitement jusqu'à 8 mois, prendre une pause de 7 jours toutes les 4 semaines.

Principales sources d'information, matériel scientifique sur le sujet

  • Maladies internes, Makolkin V. I., Ovcharenko S. I. Version électronique, section "Maladies des articulations".
  • Traumatologie et orthopédie, G. Kavalersky Version électronique, sections: méthodes d'examen, soins d'urgence, dommages aux tendons, luxation, fractures des os de l'avant-bras, arthrose.
  • Maladies professionnelles. Kosarev VV Version électronique, section «Maladies du système musculo-squelettique par surtension fonctionnelle».
  • Diagnostic différentiel des maladies nerveuses. Un guide pour les médecins. Akimov G. A. Version électronique, section "Neuropathies ischémiques de compression tunnel".
  • Oncologie. Didacticiel. Zalutsky I.V. option, section 15 "Tumeurs osseuses".
  • Inflammation. Un guide pour les médecins. Serov V.V., Spiders V.S.Version électronique, section Myosite.

Douleur dans les articulations de l'épaule et du coude

Le corps humain est un mécanisme très complexe, où différents tissus sont combinés dans chaque partie du corps, généreusement tressés par des vaisseaux et des nerfs de différents calibres en même temps. Dans certaines zones, il y a plus de nerfs, dans d'autres, ce n'est peut-être pas du tout.

Une fibre nerveuse peut transporter des informations de tissus voisins, mais néanmoins différents (par exemple, de la capsule articulaire et des muscles qui la déplacent). De plus, il y a des nerfs de longueur suffisante. Ils comprennent des fibres provenant d'organes inférieurs et supérieurs. Ils véhiculent donc des informations sur les sensations (c'est ce que font les fibres nerveuses sensibles) d'organes situés loin les uns des autres et non connectés les uns aux autres.

Pourquoi est-ce une digression? Elle est directement liée à votre question - ce qui peut provoquer la douleur dans l'articulation de l'épaule. Ce symptôme accompagne le plus souvent des maladies des structures de l'articulation elle-même et des muscles responsables de ses mouvements. Mais les causes de la douleur peuvent également résider dans la pathologie des organes internes. Les grosses fibres nerveuses portent des informations sur la sensibilité de la ceinture scapulaire et, en même temps, la vésicule biliaire (alors ça va faire mal à droite), le cœur (la douleur est localisée à gauche), le diaphragme (ça peut faire mal des deux côtés).

Nous considérerons dans l'ordre, mais nous vous déconseillons d'effectuer vous-même des diagnostics.

Anatomie

Ci-dessous, nous reviendrons sur quelques détails de l'anatomie. Nous vous dirons brièvement.

L'articulation de l'épaule est la plus mobile. Il permet un mouvement dans toutes les directions. Ainsi, le bras peut être retiré du corps sur le côté et vers le haut, amené vers lui, levé, amené derrière la tête ou derrière le dos, tourné (le soi-disant mouvement autour de son propre axe) lors de la flexion au niveau du coude.

La grande mobilité est déterminée par la forme de l'articulation, qui est appelée sphérique. Ici, l'humérus se termine par une «boule» presque complète, et il entre en contact avec une «plate-forme» presque plate sur le côté de l'omoplate (on l'appelle la cavité articulaire). Si ce site articulaire n'était pas entouré de tous les côtés par du tissu cartilagineux, la tête de l'épaule «sortirait» de l'articulation à chaque mouvement. Mais cette «lèvre» articulaire, ainsi que les ligaments tressant abondamment l'articulation des os, maintiennent l'épaule en place.

La capsule articulaire est une formation tissulaire de structure similaire à l'appareil ligamentaire. Une telle structure «enveloppe» chaque joint, permettant de circuler à l'intérieur de cet espace clos. La particularité de la capsule de cette articulation particulière est qu'elle est large, forme un espace pour une abondance de mouvements dans l'articulation.

Étant donné que l'articulation effectue de nombreux mouvements, elle doit être entourée d'un grand nombre de muscles, dont les fibres iront dans différentes directions et s'attacheront avec leurs extrémités à différents côtés de l'humérus, à la poitrine, à l'omoplate et à la clavicule. Ce dernier, bien que n'étant pas considéré comme faisant partie de l'articulation de l'épaule, est directement impliqué dans ses activités, étant un support supplémentaire pour l'humérus tournant dans toutes les directions.

Les muscles s'attachent à l'humérus et en divergent dans différentes directions. Ils forment une manchette rotative de l'épaule:

  • le muscle deltoïde est responsable de l'enlèvement de l'épaule;
  • sous-scapulaire - pour la rotation de l'épaule vers l'intérieur;
  • nadostnaya - pour élever et conduire sur le côté;
  • petit rond et échafaudage - faire pivoter l'épaule.

Il existe d'autres muscles, tels que les biceps, dont le tendon s'étend à l'intérieur de l'articulation. Laquelle est enflammée peut être indirectement jugée par le mouvement qui est altéré ou qui provoque de la douleur (par exemple, la douleur qui apparaît lorsque vous levez la main indique une inflammation du muscle supraspinatus).

Toutes ces structures - muscles, ligaments, cartilage articulaire et capsule - sont pénétrées par des nerfs sensibles, qui entraînent une sensation de douleur dans le cerveau, si une inflammation se développe dans l'un des tissus, elle s'étire ou éclate.

Ici, les fibres motrices passent de la colonne vertébrale - le long de celles-ci est une commande aux muscles pour déplacer le membre dans une direction ou une autre. S'ils sont pincés entre l'os ou d'autres structures, la douleur se produit également..

Nous attirons votre attention sur le fait que l '«épaule» des ambulanciers paramédicaux est appelée le tiers supérieur du bras - de l'épaule à l'articulation du coude. La zone allant du cou à l'articulation de l'épaule est appelée «ceinture scapulaire» en médecine et, avec les structures entourant l'omoplate et la clavicule, elle constitue la ceinture scapulaire.

Pourquoi l'articulation de l'épaule fait-elle mal?

Les causes de la douleur dans l'articulation de l'épaule sont conditionnellement divisées en 2 groupes:

  1. Pathologies associées à l'articulation elle-même et aux ligaments, tendons ou muscles environnants. Il s'agit notamment de l'inflammation de la capsule qui fait tourner l'épaule du brassard musculaire, du sac articulaire, du cartilage sur les os articulés, les muscles, les tendons ou l'ensemble de l'articulation, certaines maladies non inflammatoires des mêmes structures.
  2. Pathologies à localisation extra-articulaire. Ce groupe comprend l'ostéochondrose de la colonne cervicale, l'inflammation de la fibre nerveuse sensible (névrite) ou de l'ensemble du gros nerf, qui fait partie du plexus brachial (plexite), les maladies de la poitrine, les maladies cardiaques ou le tube digestif, dont l'inflammation ou la tumeur "donne" à la région épaule.

Examinez en détail chacune des causes de la douleur, en commençant par le premier groupe de pathologies.

Tendinite (inflammation du tendon du muscle)

Comme, comme nous l'avons dit, l'articulation de l'épaule entoure de nombreux muscles attachés ici avec leurs tendons, la tendinite peut donc avoir une localisation différente. Les symptômes de la maladie en dépendent..

Les caractéristiques courantes de toute tendinite sont:

  • surviennent le plus souvent chez ceux qui effectuent des mouvements stéréotypés avec leurs épaules (athlètes, déménageurs);
  • la douleur peut être aiguë, sourde ou avoir un caractère douloureux;
  • le plus souvent, la douleur dans la région de l'épaule est aiguë, se produit sans raison apparente;
  • C'est plus douloureux pendant la nuit;
  • la mobilité de la main diminue (c'est-à-dire qu'il est difficile de tirer, de se pencher, de la soulever).

Tendinite supraspinatus

C'est le muscle qui est situé dans la partie supérieure de l'omoplate et atteint de manière courte la partie externe de la tête de l'épaule. Son tendon s'enflamme le plus souvent avec une blessure ou s'il y a une inflammation chronique du sac sous le processus acromial de l'omoplate.

Ici, la douleur à l'épaule s'intensifie, puis diminue - par périodes. Une douleur maximale est notée si vous prenez votre main sur le côté de 60 à 120 degrés. Cela me fera aussi mal si je mets de la pression sur mon épaule ou si je la tape.

Une complication d'une tendinite non traitée est la rupture incomplète de ce tendon..

Tendinite tendineuse du biceps

Ce muscle, qui est souvent appelé biceps (le mot "biceps" est traduit du latin - "muscle biceps"), effectue une flexion dans les articulations de l'épaule et du coude, il permet de tourner les mains avec les paumes vers le haut.

Les symptômes de cette tendinite:

  • douleurs récurrentes sur la face avant de l'épaule, elles donnent souvent le dos et le bas du bras;
  • il n'y a pas de douleur au repos;
  • il est douloureux de plier le bras dans l'épaule et le coude;
  • la pression sur l'avant-bras est douloureuse (la zone allant de l'articulation du coude à la main);
  • vous pouvez trouver un point dans la zone de la tête de l'humérus, dont la palpation provoque une douleur aiguë.

Cette tendinite peut être compliquée par une rupture complète ou une subluxation du tendon. La dernière condition est un tendon glissant hors de la rainure à la surface de l'os dans lequel il doit se trouver.

Tendinite musculaire subclinique

C'est une maladie des athlètes et des travailleurs acharnés. Il ne présente pas de symptômes prononcés. Seule douleur lors de la rotation de tout le membre, si en même temps appuyez sur l'articulation de l'épaule. Cette douleur est localisée non seulement dans l'épaule, mais se propage également le long de la surface arrière du bras jusqu'au coude, et parfois même plus bas - jusqu'aux doigts de la main.

Une complication de cette condition non traitée est une rupture complète du tendon..

Inflammation de la coiffe des rotateurs

Ici, la douleur dans l'articulation de l'épaule est détectée lors de la levée du bras (lorsque vous devez obtenir quelque chose ou en sirotant).

Cela se produit le deuxième jour après qu'une personne a intensément travaillé avec ses mains, surtout si auparavant elle n'avait pas à effectuer un tel travail (par exemple, blanchir le plafond). La douleur est aiguë, sévère, passe lors de l'abaissement du bras. Ne dérange pas au repos.

Si un examen radiographique de l'articulation de l'épaule est effectué, le radiologue dira qu'il ne voit aucune pathologie. Le diagnostic ne sera posé que par un traumatologue ou un médecin du sport.

Inflammation de la poche articulaire (bursite) et inflammation de la poche articulaire avec les tendons à proximité (bursite tendineuse)

Ici, la douleur dans l'articulation de l'épaule est aiguë, se produit sans raison apparente, limite la performance de tout mouvement de la main, ne permet pas à un étranger (par exemple, un médecin) de faire des mouvements passifs avec une main malade.

Capsulite (inflammation de la capsule articulaire)

Cette condition est rare, vous devez donc y penser en dernier, à l'exclusion des maladies plus graves, telles que l'arthrite, la rupture des ligaments articulaires ou la douleur irradiante dans les maladies des organes abdominaux.

Capsule d'épaule malade plus souvent que les femmes de 40 à 50 ans, qui ont dû s'allonger longtemps sans bouger complètement le bras.

L'inflammation se développe progressivement, imperceptiblement pour une personne. À un moment donné, il remarque qu'il est devenu trop difficile (comme une sensation d'engourdissement) d'effectuer le mouvement habituel avec la main, ce qui nécessite de la soulever ou de l'institutionner derrière son dos. Ainsi, il devient douloureux, par exemple, de jouer d'un instrument de musique ou d'être contrôlé avec une boucle de soutien-gorge. Ce symptôme est appelé «épaule gelée»..

Arthrite - inflammation des structures internes de l'articulation

La maladie se développe en raison de:

  • contact de l'articulation avec des tissus infectés;
  • pénétration de plaies avec un objet infecté ou opération avec des instruments non stériles;
  • bactéries entrant dans l'articulation avec le flux sanguin;
  • rhumatisme causé par la bactérie streptocoque (se développe généralement après une amygdalite ou une glomérulonéphrite);
  • hémorragies dans les maladies du système de coagulation sanguine, lorsque le sang qui pénètre dans la cavité articulaire est ensuite suppuré;
  • lésions articulaires avec développement ultérieur d'une inflammation et d'une suppuration;
  • les maladies métaboliques (par exemple, la goutte), lorsque l'articulation est irritée par des sels d'acide urique qui y sont entrés;
  • allergies aux substances qui pénètrent dans le corps (une telle réaction se produit souvent en réponse à l'introduction de préparations protéiques dans la veine ou le muscle: sérums, antitoxines, vaccins);
  • dommages auto-immunes, lorsque le corps considère les protéines articulaires étrangères et commence à produire des anticorps contre celles-ci (cela se produit avec la polyarthrite rhumatoïde).

Si l'arthrite n'est pas causée par un traumatisme, elle peut être localisée bilatéralement..

Les symptômes de l'arthrite ne peuvent être ignorés. Il:

  • douleur intense dans l'articulation de l'épaule;
  • il ne passe pas au repos, mais s'intensifie en se déplaçant, notamment en essayant de poser une main derrière la tête, de la lever ou de la prendre sur le côté;
  • la douleur s'intensifie à la palpation (palpation par un médecin) ou au toucher léger de l'articulation;
  • il est impossible de lever la main au-dessus d'une ligne conditionnelle tracée horizontalement à travers l'axe de l'articulation de l'épaule (c'est-à-dire au-dessus de la ceinture scapulaire);
  • l'articulation est déformée en raison d'un œdème;
  • l'articulation peut devenir chaude au toucher;
  • la température corporelle augmente.

Arthrose - une lésion non inflammatoire des tissus articulaires

Cette pathologie est associée au développement de modifications du cartilage articulaire tapissant la tête de l'humérus ou de la surface articulaire scapulaire. Il se développe le plus souvent à la suite d'une arthrite fréquemment tolérée, ainsi que chez les personnes âgées - en raison d'une violation de l'apport sanguin normal aux structures articulaires.

Les symptômes de l'arthrose sont les suivants:

  • douleur aiguë à l'épaule, qui se produit avec tout mouvement de la main, mais passe au repos;
  • douleur maximale - lors de la levée de poids avec cette main;
  • ça fait mal quand vous touchez la clavicule et le bas de l'omoplate;
  • une mauvaise mobilité dans l'articulation se développe progressivement: ce n'est plus douloureux, mais il est impossible de lever la main, de jeter une main derrière le dos;
  • des craquements ou du bruit se font entendre lors des mouvements de l'épaule.

Blessures à l'épaule

La douleur qui est apparue à l'épaule après avoir frappé cette zone, tombant sur le côté, soulevant des poids, mouvement brusque ou non naturel de la main, indique que la personne s'est blessée à l'articulation de l'épaule elle-même, que ce soit ses ligaments ou ses tendons.

Si seule une douleur à l'épaule est présente, sa fonction motrice n'est pas altérée, nous parlons d'ecchymoses des tissus périarticulaires. Si, après une blessure, une douleur de l'épaule au coude est constatée, il est impossible de bouger le bras avec une douleur ou même une douleur due à la douleur, il peut y avoir une rupture des tendons et des dommages aux muscles - seul un traumatologue peut distinguer ces conditions.

La déformation de l'articulation après une blessure avec l'impossibilité de déplacer le bras indique normalement une luxation. Si les mouvements actifs sont impossibles, vous ne pouvez que passivement (avec l'aide de l'autre main ou lorsqu'une personne extérieure le fait) faire des mouvements avec ce membre, tandis que sous la peau, vous pouvez ressentir un craquement ou un mouvement si la zone de l'articulation elle-même ou en dessous est gonflée, avant douloureuse au toucher, puis, très probablement, une fracture.

Dépôt de sels de calcium dans les tissus des tendons ou des ligaments

Cette condition - calcification des tissus mous de l'articulation - peut se développer chez une personne de plus de 30 ans dans le contexte d'une détérioration des processus métaboliques. Plus tôt que cet âge, la calcification se produit chez une personne souffrant de maladies parathyroïdiennes dans lesquelles le métabolisme du calcium est altéré..

Les symptômes de cette pathologie sont les suivants:

  • douleur à l'épaule constante;
  • ne disparaît pas seul;
  • amplifié en levant le bras ou en le déplaçant sur le côté;
  • son intensité augmente avec le temps.

Maladies de la colonne vertébrale

Pathologies dans le domaine des 4-7 vertèbres du rachis cervical, que ce soit:

  1. ostéochondrose simple;
  2. disques herniés;
  3. déplacement d'une vertèbre par rapport à une autre (spondylolisthésis);
  4. inflammation des corps vertébraux (spondylarthrite);
  5. subluxations ou fractures des vertèbres

se manifestera par une douleur dans l'articulation de l'épaule.

Des luxations et des fractures apparaissent après une blessure. La spondylarthrite apparaît le plus souvent dans le contexte de la tuberculose, dont la manifestation était une toux sèche, un malaise, une transpiration, une température basse.

La maladie de la colonne vertébrale la plus courante qui provoque des douleurs à l'épaule est l'ostéochondrose. Il s'agit d'une condition lorsque la formation cartilagineuse située entre les vertèbres (disque intervertébral) à la périphérie devient plus mince et que sa section centrale en forme de gelée est déplacée vers le canal rachidien. Lorsqu'un tel noyau ou les vertèbres «nues» restantes serrent la racine du quatrième, cinquième ou sixième nerf spinal cervical, et une douleur à l'épaule se produit.

Pour les maladies de la colonne vertébrale, ce qui suit est caractéristique:

  • la douleur se produit dans l'épaule et le bras: ils se propagent de l'articulation de l'épaule au coude et parfois à la main;
  • amplifié en tournant et en inclinant la tête;
  • avec la douleur, la sensibilité de la main est perturbée: elle gèle ou, au contraire, ressent de la chaleur;
  • chair de poule sur une main malade, engourdissement ou picotements observés.

L'ostéochondrose est souvent compliquée par une périarthrite épaule-épaule, lorsque les tendons des muscles déplaçant l'épaule, ainsi que la capsule et l'appareil ligamentaire de cette articulation, s'enflamment. La périarthrite peut également survenir avec des blessures à l'épaule ou une inflammation réactive à la suite d'un processus d'infection chronique dans le corps (amygdalite, inflammation des reins ou des bronches)

Voici la douleur à l'épaule:

  • apparaît nettement, sans raison apparente;
  • croît progressivement;
  • survient la nuit;
  • amplifié en levant une main, en essayant de la mettre derrière votre dos, de la poser derrière votre tête ou de la prendre sur le côté;
  • le jour, seule, la douleur s'apaise;
  • douleur localisée aux épaules et au cou
  • après quelques mois, même sans traitement, le syndrome douloureux disparaît, mais l'articulation perd de sa mobilité: il devient impossible de lever la main au-dessus d'une ligne horizontale ou de la mettre derrière le dos.

Névrite brachiale

Ici, l'articulation de l'épaule est douloureuse, en parfait état avec les tissus environnants. La pathologie se caractérise par l'apparition d'un "lumbago" à l'épaule, après quoi une douleur aiguë persiste. Il est amplifié par le mouvement de la main.

Plexite de l'épaule

Avec cette pathologie, un, deux ou trois gros troncs nerveux passant juste en dessous de la clavicule sont affectés. Ils portent des commandes au cou, au bras et recueillent des informations sur les sensations à partir de là..

La pathologie se développe après:

  • blessures: fracture de la clavicule, entorse ou luxation de l'articulation de l'épaule;
  • blessure à la naissance - chez un nouveau-né;
  • séjour prolongé en position forcée: avec chirurgie complexe et prolongée des organes de la poitrine ou de l'abdomen, avec les caractéristiques de l'activité professionnelle nécessitant une position longue avec une main allouée ou levée;
  • Vibration
  • portant des béquilles;
  • maladie infectieuse générale (les maladies causées par des virus du groupe herpétique en sont particulièrement capables: mononucléose, herpès zoster, herpès simplex, varicelle);
  • hypothermie de la zone de l'épaule;
  • à la suite de troubles métaboliques dans le corps: avec diabète, goutte).

La maladie nécessite des soins d'urgence et se caractérise par les symptômes suivants:

  • douleur intense s'étendant à l'épaule, mais localisée au-dessus ou au-dessous de la clavicule;
  • amplifié par une pression sur la zone située sous la clavicule;
  • devient plus fort en se déplaçant avec une main;
  • caractérisés par des tirs, des ruptures, des perçages ou des douleurs;
  • peut se sentir comme une douleur dans les épaules et le cou;
  • la main perd de la sensibilité à l'intérieur (là où l'auriculaire);
  • la main pâlit, peut même devenir bleuâtre;
  • la brosse peut gonfler;
  • "Chair de poule" qui "coule" le long de l'intérieur du bras, mais plus dans la partie inférieure de celui-ci;
  • la main se sent mal chaud / froid, douleur.

Autres raisons

Le symptôme, plus souvent décrit comme une douleur dans les muscles de l'épaule, moins souvent - une douleur dans l'épaule ou l'articulation de l'épaule, peut survenir non seulement avec une bursite, une inflammation des tendons, une périarthrite épaule-épaule, une arthrose, une ostéochondrose. Il existe également d'autres maladies et affections:

  1. syndrome de rétrécissement (syndrome d'empêchement);
  2. plexopathie cervicobrachiale;
  3. syndrome myofascial;
  4. myélopathie.

Il n'y a pas de symptômes subjectifs caractéristiques de ces maladies. Le diagnostic est posé par un médecin - principalement un neurologue, mais une consultation avec un rhumatologue ou un traumatologue peut être nécessaire.

Douleur réfléchie

Il peut provoquer des douleurs à l'épaule avec des maladies des organes internes:

  1. Angine de poitrine - une condition où le cœur souffre à cause d'un apport insuffisant d'oxygène. Ici, la douleur sera localisée derrière le sternum et en même temps dans l'articulation de l'épaule gauche. Il se produit dans le contexte d'une activité physique de toute nature, qu'il s'agisse de marcher contre le vent, de soulever des poids ou de monter des escaliers, il n'a pas besoin d'être un mouvement avec la main gauche. La douleur passe au repos. Elle peut s'accompagner d'une sensation d'interruption du travail du cœur. En savoir plus sur les symptômes, le diagnostic et le traitement de l'angine de poitrine.
  2. De la même manière, l'angine de poitrine manifeste un infarctus du myocarde. Mais ici, le principal symptôme - même si la zone de mort du muscle cardiaque est petite - est une violation de l'état général. Il s'agit d'une violation du rythme cardiaque, de la sueur collante, des tremblements, de la peur, il peut y avoir une perte de conscience. La douleur est très intense et nécessite des soins médicaux d'urgence. En savoir plus sur l'infarctus du myocarde.
  3. La douleur dans les épaules et les omoplates est caractéristique de l'inflammation du pancréas. Dans ce cas, la douleur est intense, donne à la moitié supérieure de l'abdomen, accompagnée de nausées, de selles molles, de fièvre.
  4. Si la douleur affecte l'épaule droite et l'omoplate, cela peut signifier le développement d'une cholécystite - aiguë ou exacerbation chronique. Dans ce cas, des nausées, un goût amer dans la bouche et une augmentation de la température sont généralement notés.
  5. La pneumonie lobaire supérieure peut également s'accompagner de douleurs à l'épaule d'un poumon malade. Dans ce cas, il y a une faiblesse, un manque d'air, une toux - sèche ou humide. Souvent, la température augmente.
  6. Polymyalgie rhumatismale. Si la douleur à l'épaule est apparue après qu'une personne a souffert d'amygdalite ou de scarlatine, surtout si avant cela il y avait une augmentation et une douleur de l'articulation du genou, très probablement, il a développé une complication - un rhumatisme. Et la douleur à l'épaule est l'une des manifestations de cette maladie.
  7. Tumeurs des tissus de la cavité thoracique. Par exemple, le cancer de l'apex du poumon, qui blessera l'épaule et entre les omoplates.

Douleur d'épaule localisée

Tenez compte des caractéristiques de la douleur qui peut se développer dans n'importe quelle articulation de l'épaule:

Les causes de l'inflammation sont diverses.Symptômes
Quand ça fait malQu'Est-ce que c'est
Lorsque vous soulevez votre main vers l'avant ou la tirez sur le côtéTendinite supraspinatus
Lorsque le bras tourne autour de son axe vers le pouce, si le coude est pressé contre le corpsTendinite musculaire subclinique
Lorsque le bras tourne dans l'épaule autour de son axe vers le petit doigt, lorsque le coude est pressé contre le corpsMuscles enflammés dans la région sous-scapulaire
  • L'avant du bras fait mal lorsque l'avant-bras se tourne vers l'auriculaire.
  • Ça fait mal d'ouvrir la porte avec une clé
  • Douleur aux épaules pire lors du levage
  • Lorsque vous pliez le bras au niveau du coude, l'épaule fait mal
  • La douleur «transperce» du coude à l'épaule
Inflammation des tendons du biceps
L'articulation fait mal avec tout mouvement. La douleur s'intensifie en tournant la tête ou en bougeant le couCapsule articulaire enflammée
Cela ne fait mal que lorsque vous soulevez des poids, même petitsTendon infecté du muscle deltoïde
Ça fait mal quand tu remets tes brasTendinite ou entorse du tendon du muscle sus-épineux
L'épaule fait mal si vous levez la main verticalementArthrite ou arthrose d'une petite articulation entre l'appendice de l'omoplate et la clavicule, lorsque les muscles qui l'entourent sont enflammés
J'ai mal à l'épaule lorsque j'essaie de me coiffer, de me coiffer, de jeter mes mains derrière ma tête ou de les tourner autour de l'axe vers le pouceTendon du muscle infraspinatus ou pectoralis
Douleur douloureuse, n'apparaît que lorsque les mains sont insérées derrière le dos, lorsque vous essayez d'obtenir un objet de la poche arrière. Ça fait mal de poser votre main vers le petit doigtLe tendon du muscle sous-scapulaire a été affecté (distendu ou enflammé)
Douleurs aux épaules et au cou
  • arthrite
  • ostéochondrose
  • myalgie
  • plexite de l'articulation de l'épaule
  • arthrose
  • arthrite
Douleurs aux épaules et aux bras
  • Hernie intervertébrale
  • tendinite
  • bursite
  • périarthrite huméroscapulaire
Douleur du coude à l'épaule
  • Périarthrite de l'omoplate
  • ostéochondrose
  • bursite
  • inflammation du tissu cartilagineux de l'articulation du coude (épicondylite ou «tennis elbow», «golfeur du coude»)
  • polyarthrite rhumatoïde
  • luxations de l'articulation du coude
  • arthrite ou arthrose de l'articulation de l'épaule
  • arthrite goutteuse de l'articulation de l'épaule
Douleurs aux épaules et au dosCela indique un spasme musculaire dû à un séjour prolongé dans une position inconfortable, le même type de travail musculaire, l'hypothermie, le syndrome de compression.
Douleurs aux épaules et aux clavicules
  • Fracture de la clavicule
  • atteinte et inflammation des racines des nerfs rachidiens
  • névralgie du plexus brachial
  • névralgie intercostale
  • périarthrite huméroscapulaire

Si l'épaule droite me fait mal

La douleur à l'épaule droite est caractéristique de:

  1. bursite;
  2. tendinite du biceps;
  3. blessures articulaires;
  4. myosite d'un des muscles de l'épaule;
  5. calcification des tissus périarticulaires;
  6. périarthrite huméroscapulaire;
  7. pneumonie droite;
  8. exacerbations de la maladie biliaire.

Les symptômes suivants indiquent des dommages à l'articulation de l'épaule droite, pas au tissu musculaire:

  • douleur constante;
  • fait mal au repos, s'intensifie pendant les mouvements;
  • douleur renversée;
  • sans exception, tous les mouvements sont limités;
  • élargissement visible des articulations.

L'épaule gauche fait mal

Il s'agit d'une localisation plus dangereuse du symptôme: la douleur à l'épaule gauche peut s'accompagner d'un infarctus du myocarde. Il se peut même qu'en dehors de ce symptôme, la crise cardiaque n'ait aucun autre signe, seulement une peur soudaine et un "jet de sueur" aigu.

La douleur à l'épaule à gauche peut parler d'une autre pathologie du cœur - l'angine de poitrine. Ensuite, ce symptôme accompagne l'activité physique, marche contre le vent (surtout froid), monte les escaliers. Habituellement, la douleur disparaît au repos et est soulagée par la prise de nitroglycérine.

La douleur à l'épaule gauche survient lorsque:

  • périarthrite brachiale;
  • calcification des tendons;
  • conflit sous-acromial;
  • violation de la racine du nerf spinal
  • blessures à l'articulation de l'épaule;
  • tumeurs de l'épaule.

Diagnostic basé sur l'intensité de la douleur

Considérez quelle maladie peut causer l'une ou l'autre caractéristique subjective de la douleur à l'épaule.

Forte douleur

Cette douleur est décrite avec:

  1. Entorse des tendons de l'épaule. Ensuite, la personne se souvient que la veille, elle a subi de lourdes charges ou pourrait dormir dans une position inconfortable.
  2. Luxation de l'épaule. Dans ce cas, vous pouvez également vous souvenir de l'épisode où quelqu'un a secoué la main ou a dû saisir un objet en mouvement.
  3. Une fracture de l'humérus sera également accompagnée d'une douleur intense à l'épaule. Mais il y a aussi une blessure au début de la maladie.
  4. Arthrite Dans ce cas, l'articulation devient rouge, déformée, il est très douloureux de la toucher.
  5. Bursite. La douleur survient soudainement, ne permet pas à la personne de bouger la main ou au médecin effectuant l'examen.
  6. Trendinite. La pathologie se manifeste par une douleur lors de l'exécution de divers mouvements, qui dépend du tendon qui s'est enflammé. Les symptômes de tendinite majeure sont décrits ci-dessus..
  7. Hernie intervertébrale. De plus, la douleur n'est pas seulement à l'épaule, mais aussi au cou et au visage. La main gèle, la chair de poule la suit, elle ne ressent pas le froid, la chaleur.
  8. Maladies des poumons, du foie ou de la rate. Ils sont décrits ci-dessus..

Douleur aiguë

Si la douleur dans les muscles de l'épaule peut être décrite comme aiguë, cela peut indiquer le développement d'une maladie neurologique telle que la plexopathie brachiale idiopathique. La cause de cette pathologie est inconnue. On pense qu'il est hérité, mais le plus souvent son apparence est provoquée par la vaccination. Cette maladie est caractérisée par le fait que, d'une part, les branches courtes provenant du plexus brachial s'enflamment. Il se développe généralement en 20 à 40 ans.

Ici, la douleur se produit dans une épaule, soudainement, a un caractère aigu. Non seulement une épaule, mais aussi une ceinture scapulaire font mal. Cela continue pendant plusieurs jours, puis passe. Une faiblesse musculaire apparaît: il devient difficile de lever la main, de la poser derrière le dos, de tourner la clé dans la porte et de se coiffer.

De plus, les maladies aiguës de l'épaule seront accompagnées d'autres maladies:

  • arthrite de l'articulation de l'épaule;
  • capsulite;
  • pleurésie;
  • cholélithiase;
  • hernie intervertébrale.

Douleur aiguë

Ce syndrome s'accompagne de:

  1. blessures articulaires;
  2. tendinite, ténobursite;
  3. l'arthrite ou l'arthrose;
  4. rupture du tendon de l'épaule;
  5. hernie intervertébrale située dans la région cervicale ou thoracique;
  6. angine de poitrine;
  7. pathologie hépatique;
  8. infarctus du myocarde.

Douleur lancinante

Cela décrit la douleur dans la périarthrite épaule-épaule. Cela se produit sans raison apparente la nuit. Il est localisé non seulement dans l'épaule, mais aussi dans le cou; il est renforcé lorsque vous le placez derrière votre dos, en levant la main. L'après-midi, la douleur disparaît. Si le traitement n'est pas effectué, l'articulation devient raide.

Une douleur constante

Si votre épaule vous fait mal constamment, cela pourrait être:

  1. tendinite;
  2. entorse ou rupture des ligaments, fracture - si un traumatisme a précédé cette douleur;
  3. arthrose: la douleur accompagne tout mouvement, accompagnée d'un craquement;
  4. périarthrite huméroscapulaire. La douleur survient la nuit, s'intensifie progressivement, s'intensifie avec la douleur;
  5. maladie des organes internes: hépatite, cholécystite, pneumonie, infarctus du myocarde.

Douleur contondante

  • tendinite. Dans ce cas, la douleur s'intensifie avec les mouvements;
  • périarthrite huméroscapulaire. La douleur a également un lien avec les mouvements;
  • maladies de l'abdomen;
  • atteinte de la hernie intervertébrale de la région cervicale inférieure ou thoracique supérieure;
  • infarctus du myocarde.

Douleur brûlante

Le syndrome de ces caractéristiques est inhérent aux maladies de la colonne vertébrale. Ici, la douleur augmente avec les mouvements actifs de la main, mais si le membre est fixé, la douleur disparaît.

En plus de la douleur, la sensibilité de la main est perturbée, des "chair de poule" la parcourent périodiquement. La force des muscles du membre supérieur diminue. Elle peut avoir froid.

Douleur lancinante

Cette douleur est caractéristique de l'inflammation de la racine du nerf spinal, qui peut survenir avec l'ostéochondrose, la spondylose et les lésions de la colonne vertébrale..

Douleur engourdie

Ce symptôme s'accompagne de:

  • périarthrite huméroscapulaire;
  • hernie intervertébrale;
  • tumeurs de la poitrine;
  • bursite;
  • luxation de l'épaule.

Que faire lorsque des douleurs à l'épaule apparaissent

Pour que le traitement de la douleur dans l'articulation de l'épaule de la main soit correct, il est nécessaire de déterminer sa cause. Tout d'abord, ils commencent par une consultation avec un thérapeute, dont l'examen vise à éliminer les pathologies potentiellement mortelles, telles que l'infarctus du myocarde, la cholécystite aiguë, la pneumonie, la pancréatite aiguë, l'angine de poitrine. Si le médecin confirme des soupçons de maladies internes, il se réfère soit au spécialiste approprié (chirurgien, gastro-entérologue, cardiologue), soit écrit une référence pour une hospitalisation dans un hôpital multidisciplinaire.

Si une pathologie potentiellement mortelle est exclue, il est recommandé à une personne de consulter un orthopédiste traumatologue. Ce spécialiste vérifiera le mouvement le long de chacun des axes du membre, ressentira l'articulation. Il peut prescrire ces types d'études:

  • radiographie articulaire: elle montrera une pathologie osseuse: fracture, luxation, fracture;
  • radiographie de la colonne cervicale et thoracique;
  • Échographie de l'articulation, qui révèlera une inflammation musculaire, une rupture ou une entorse des ligaments et des tendons, la présence de liquide inflammatoire dans l'articulation;
  • TDM de l'articulation ou de la colonne vertébrale - si la radiographie n'a pas donné d'informations complètes.

Si l'orthopédiste exclut la pathologie du système musculo-squelettique, il le dirige vers un neurologue. Ce spécialiste vérifie la sensibilité, les réflexes, et s'il pense à une pathologie de nature neurologique, puis pour clarifier le diagnostic il se concentre sur les données de telles études:

  • Tomodensitométrie du rachis cervical inférieur et du rachis thoracique supérieur;
  • électromyographie;
  • Échographie avec dopplerographie des gros vaisseaux de la tête, du cou, du membre supérieur.

Le traitement de la douleur à l'épaule dépend du diagnostic. Avant d'arriver ou de consulter un médecin, vous ne pouvez prendre que des analgésiques:

  1. sous forme de pommade ou de gel: "Diclofenac" ("Voltaren"), "Ibufen", "DIP";
  2. uniquement à la zone de l'articulation de l'épaule et des tissus environnants;
  3. seulement si la connexion de la douleur avec le mouvement.

Immédiatement avant de consulter un spécialiste, vous ne pouvez pas arrêter votre propre douleur: le médecin ne sera donc pas en mesure de déterminer la cause ou de vous orienter vers la méthode de diagnostic qui est nécessaire en premier..

S'il y a un lien de douleur avec un mouvement spécifique du bras, il est également nécessaire d'immobiliser (immobiliser) le membre affecté, en le pliant au coude et en menant au corps. Dans ce cas, avant de vous rendre chez le chirurgien orthopédiste ou le neurologue, vous pouvez prendre des analgésiques sous forme de comprimés: «Analgin», «Ibuprofen», «Diclofenac».

Si des douleurs articulaires surviennent après une blessure ou un entraînement, les règles ci-dessus pour l'immobilisation et la prise de médicaments contre la douleur s'appliquent également ici. Les premiers soins sont complétés par l'application sur une articulation malade:

  • le premier jour - glace: pendant 15-20 minutes toutes les 3 heures;
  • à partir du deuxième jour - chaleur sèche (échauffement avec une lampe bleue ou un coussin chauffant) - 3 fois par jour, pendant 20 minutes.

Il n'est pas possible de prendre des remèdes populaires par vous-même, avant de consulter un thérapeute, et vous ne pouvez pas effectuer un massage des épaules ou une thérapie par l'exercice. Tout cela est confié par un spécialiste..

Selon les statistiques médicales, un habitant sur deux sur la planète souffre de pathologies du système musculo-squelettique. Cela représente près de 80% de la population. Une figure effrayante. L'un de ces problèmes est les maladies des articulations du coude et de l'épaule, dans lesquelles il y a une douleur dans le bras de l'épaule au coude. Pour être pleinement armé, il est nécessaire d'acquérir la connaissance d'un tel malheur.

Pourquoi la douleur au bras se produit-elle??

Les articulations du coude et de l'épaule sont littéralement pénétrées par les terminaisons nerveuses. Dans les maladies des structures musculo-squelettiques, une inflammation se produit. Les tissus qui ont augmenté en volume de tissu, ainsi que le liquide intercellulaire, compressent (pressent) ces terminaisons nerveuses, provoquant une rétroaction: un signal sur les dysfonctionnements du corps est envoyé à des centres cérébraux spéciaux le long de l'arc réflexe, le cerveau réagit avec une activité électrique accrue et envoie un signal de rétroaction aux extrémités, qui douleur.

Le bras de l'épaule au coude fait mal: causes

La douleur indique toujours des problèmes avec le corps. Des sensations inconfortables localisées dans la projection de l'humérus peuvent indiquer diverses maladies.

Blessures

L'une des causes les plus courantes de douleur. Il peut s'agir de conditions relativement inoffensives (comme, par exemple, après une ecchymose), et de dommages graves: fractures, luxations. Dans ce cas, la douleur peut être située à l'extérieur de l'humérus (cet os est situé anatomiquement de l'épaule au coude). La blessure peut être localisée dans l'articulation de l'épaule ou du coude. Dans certains cas, la douleur ne survient pas immédiatement, mais après des semaines, voire des mois après avoir subi des dommages, lorsque le patient lui-même oublie la blessure. Seul un médecin peut mettre un terme à l'origine d'un problème après un examen approfondi.

Capsulite

C'est une maladie complexe et redoutable, conduisant souvent à un handicap. À la suite du processus pathologique, une inflammation de la capsule et de la membrane synoviale de l'articulation se produit. Les structures musculo-squelettiques sont détruites au fil du temps, entraînant une immobilisation complète du membre. En règle générale, la capsulite affecte les articulations de l'épaule. En raison de la longue évolution de la maladie, la calcification (dépôt de sels de calcium) de la cavité intra-articulaire est tout à fait possible, ce qui complique encore le processus déjà difficile.

Tendenit

C'est une inflammation du tendon. Affecte particulièrement souvent les articulations du coude et de l'épaule. Souvent, les muscles adjacents sont impliqués dans le processus pathologique. Dans tous les cas, sans traitement, la tendinite a tendance à devenir chronique avec une évolution lente et des exacerbations fréquentes.

Périarthrite de l'omoplate

On en trouve partout. Contrairement à l'arthrite, qui affecte les structures cartilagineuses des articulations, la périarthrite implique les tissus environnants dans le processus pathologique: tendons, membranes articulaires, muscles, ligaments, etc. (le nom même de la maladie l'indique: le préfixe «peri-» signifie «à propos», «suivant»). En outre, contrairement à l'arthrite, la périarthrite a une évolution et un pronostic plus favorables, car aucune déformation du cartilage n'est observée. Il est important de commencer un traitement en temps opportun.

Myosite

Inflammation musculaire. Au cours de la période initiale, il ne présente pas de risque direct pour la santé.Au long cours, le processus peut être chronique avec une calcification des fibres musculaires et une diminution de la mobilité et de la fonctionnalité du membre affecté. La douleur de l'épaule au coude est observée avec une inflammation du biceps et d'autres muscles environnants, y compris une gêne pouvant irradier (trahir) du muscle trapèze.

Pathologie de la colonne vertébrale

Dans certains cas, la douleur localisée dans l'humérus peut être causée par des maladies qui ne sont pas liées aux membres. Cela comprend: l'ostéochondrose de la colonne cervicale et thoracique, une hernie intervertébrale, localisée dans les mêmes zones. La raison réside dans la violation des racines nerveuses, qui se trouvent dans la région des vertèbres.

Autres maladies

  • Arthrite de l'articulation de l'épaule et / ou du coude. Représente un groupe de manifestations similaires de maladies dont la cause d'occurrence varie. L'essence du processus pathologique est l'inflammation des structures du cartilage avec leur destruction lente et régulière. Cela comprend l'arthrite traumatique, la polyarthrite rhumatoïde, l'arthrite goutteuse et psoriasique.
  • Arthrose des articulations. Contrairement à l'arthrite, elle a souvent des causes physiologiques et se développe à la suite d'une autre maladie ou affection. Il consiste en la destruction lente des structures articulaires sans inflammation en tant que telle.
  • Maladie vasculaire.
  • Dépôt de sels dans la cavité articulaire (avec chondrocalcinose, goutte).
  • Inflammation du nerf de l'épaule (névralgie).

Dans des cas extrêmement rares, des tumeurs osseuses (ostéosarcome, etc.) sont possibles..

Important! Il existe de nombreuses causes de douleur localisées de l'épaule au coude. Seul un médecin peut comprendre une telle variété. Il est important de commencer le traitement en temps opportun, alors le pronostic sera aussi favorable que possible..

Facteurs et groupes à risque de douleur de l'épaule au coude

Certaines catégories de personnes sont plus susceptibles de développer des problèmes articulaires. Parmi eux:

  • Personnes engagées dans un travail physique. Ce sont des déménageurs, des auxiliaires et des techniciens, des athlètes professionnels. Le système musculo-squelettique de ces personnes s'use plusieurs fois plus rapidement en raison de charges excessives.
  • Les personnes de plus de 45 ans. Naturellement, les changements musculo-squelettiques commencent avec l'âge..
  • Femmes (femmes). Chez les femmes, les maladies décrites sont 20% plus courantes.
  • Blessures récentes.
  • Patients présentant une source d'inflammation chronique dans le corps.

Les personnes menant un mode de vie sédentaire sont également à risque.

Symptômes de la maladie

Chacune des maladies décrites a son propre complexe de symptômes, aidant le médecin et le patient à suspecter une maladie particulière.

Blessures

Une douleur intense est caractéristique des blessures (par nature, sourdes, douloureuses, lancinantes). Des hématomes sous-cutanés se forment également souvent, une violation de l'intégrité anatomique des os (qui est visible même à l'œil nu en cas de fractures, luxations), leur communication avec l'environnement (avec fractures ouvertes) est possible. Les ecchymoses sont plus difficiles à diagnostiquer, car elles peuvent ne pas avoir de manifestations externes..

Capsulite

La capsulite se caractérise par:

  • Douleur à l'épaule. L'inconfort peut irradier vers l'humérus, le coude et le dos. Aux premiers stades de développement, tout cela est limité. La douleur à l'épaule s'intensifie avec la suite du processus. Dans les derniers stades, l'articulation est tellement usée qu'il n'y a presque pas de douleur.
  • Raideur à l'épaule.
  • Au fur et à mesure que le processus se développe, une diminution de la mobilité des membres est observée: il arrive qu'une personne ne peut plus bouger sa main.

Le processus se développe au fil des mois ou des années..

Tendenit

La tendinite s'accompagne d'un certain nombre de manifestations caractéristiques:

  • Douleur à l'épaule pendant le mouvement et l'examen physique (palpation).
  • Rougeur de la zone touchée, son gonflement.
  • Crepitus (crunching) pendant les mouvements des membres
  • Gonflement dans la zone touchée.

Contrairement à la plupart des maladies, la tendinite ne s'accompagne pas d'un déclin fonctionnel..

Les mêmes symptômes s'accompagnent d'une périarthrite épaule-épaule, la seule différence étant que des phénomènes d'intoxication sont possibles (fièvre, faiblesse, maux de tête), ainsi qu'une diminution de l'activité motrice des membres.

Pathologie de la colonne vertébrale

En règle générale, ils s'accompagnent de symptômes du côté de la colonne vertébrale elle-même: douleur, engourdissement des mains, sensation de picotement. La douleur de la colonne vertébrale irradie vers les mains, mais, en règle générale, l'activité fonctionnelle des membres est préservée si les racines nerveuses et la moelle épinière ne sont pas impliquées dans le processus.

Myosite

En plus de la douleur associée à la myosite, aucun symptôme n'est observé. Une exception est un processus aigu dans lequel une augmentation de la température corporelle se produit..

Autres maladies

L'arthrite se caractérise par:

  • Douleur, pire le soir et le matin.
  • Rigidité dans une articulation endommagée.
  • Rougeur et gonflement de l'articulation.

En règle générale, l'arthrose se caractérise par une évolution «silencieuse», s'il ne s'agit pas d'un processus aigu. La douleur est permanente, les déformations typiques commencent tôt.

Pour mettre fin à la question de savoir pourquoi le bras fait mal de l'épaule au coude, des mesures de diagnostic sont appelées.

Diagnostique

Les causes possibles du syndrome douloureux sont si nombreuses qu'il est conseillé au patient de consulter plusieurs spécialistes à la fois:

  • Chirurgien Vous devriez commencer par cela..
  • Traumatologue. Vous devez le contacter si vous soupçonnez une blessure..
  • Orthopédiste. Il s'agit d'un médecin qui s'occupe des problèmes musculo-squelettiques..
  • Neurologue. Avec compression des racines nerveuses.
  • Rhumatologue. Si un processus rhumatoïde dans les articulations est observé.

Le diagnostic commence à la consultation initiale. Le médecin procède à une enquête orale du patient et règle toutes les plaintes. C'est ce qu'on appelle des antécédents médicaux. Après cela vient le tour de la recherche physique. Le médecin sonde les zones à problèmes et évalue la réponse des tissus à la palpation.

Toujours à la réception, le médecin effectue des tests fonctionnels, donnant au patient des instructions sur ce qu'il doit faire (lever la main, etc.).

En conséquence, le médecin peut faire une image approximative et établir un diagnostic initial. À des fins de clarification, des études instrumentales et de laboratoire sont présentées..

Parmi les études instrumentales, la plus informative:

  • Radiographie des articulations. Vous permet d'évaluer la nature et le degré des dommages aux structures cartilagineuses et osseuses. L'inconvénient de la méthode est le manque d'image détaillée, ainsi que l'incapacité d'évaluer l'état des tissus mous.
  • Échographie des articulations. Il permet de considérer l'état interne de la cavité articulaire, y compris les dépôts de sel, etc..
  • Diagnostic IRM. La méthode idéale et la plus informative, donnant une image détaillée des structures osseuses et des tissus mous.
  • Arthroscopie Procédure mini-invasive mais informative. Grâce à elle, l'endoscopiste a la possibilité de regarder les structures articulaires de ses propres yeux.
  • En présence d'une tumeur de l'humérus, une biopsie est indiquée..

Les méthodes de laboratoire visent à identifier les processus inflammatoires et leur intensité. Cela comprend un test sanguin général et un test urinaire général (pour évaluer la concentration de sels d'urate dans le corps).

Le tableau clinique est généralement caractéristique: leucocytose, augmentation de l'ESR, globules rouges, monocytes, etc..

Dans le complexe de ces études, il suffit de poser un diagnostic précis et de prescrire un traitement efficace.

Traitement traditionnel

Le traitement vise à éliminer la source du problème, ainsi qu'à arrêter les symptômes. Un traitement généralement conservateur suffit, mais dans certaines situations, vous ne pouvez pas vous passer d'une intervention chirurgicale. Il existe des indications claires pour un traitement chirurgical, telles que:

  • Violation de l'intégrité anatomique des os ou des articulations.
  • «Courir» l'arthrite ou l'arthrose avec des déformations sévères.
  • Présence de hernies intervertébrales comprimant les racines nerveuses ou la moelle épinière.
  • La présence d'une tumeur de l'humérus.

Dans tous les autres cas, suffisamment de pharmacothérapie, de physiothérapie, de traitement orthopédique et de thérapie par l'exercice.

La pharmacothérapie consiste à prendre des médicaments de plusieurs groupes:

  • Anti-inflammatoire non stéroïdien (Xefocam, Ketorolac, Nise, Diclofenac). Ces médicaments sont utilisés par voie orale et topique sous forme de pommades. Le mécanisme de leur action vise à éliminer l'inflammation de l'articulation touchée.
  • Glucocorticostéroïdes si le traitement par AINS n'aide pas.
  • Analgetikov (Tempalgin, Analgin, Novigan). Permet de soulager la douleur.
  • Chondroprotecteurs (Structum, Chondroxide, etc.). Empêcher le développement ultérieur de processus dégénératifs dans les structures articulaires, initier des processus de récupération. Pris en comprimés. Dans les cas graves, injecté directement dans les articulations.
  • Injection d'acide hyaluronique. Aide à restaurer l'articulation touchée.
  • Dans les cas de tumeurs, la chimiothérapie et la radiothérapie sont indiquées..

Le traitement orthopédique est bon pour les fractures des membres. Comprend le port de pneus et des plâtres de fixation durs. En ce qui concerne l'ostéochondrose cervicale, le port d'un pneu Schantz est indiqué.

La physiothérapie, ainsi que les groupes de thérapie par l'exercice, sont sélectionnés par des spécialistes, et uniquement lorsque le processus pathologique entre en rémission.

Méthodes alternatives de traitement

En plus de la médecine traditionnelle, il existe des méthodes alternatives de traitement. Ils doivent être traités avec une grande prudence: des réactions allergiques sont possibles..

Important! Un traitement alternatif ne remplace jamais la thérapie traditionnelle. Cela peut être utile, mais rien de plus.

Il existe un certain nombre de recettes efficaces pour soulager la douleur de l'épaule au coude.

  • Bains aux huiles essentielles. Vous aurez besoin d'huile essentielle d'orange et de persil. Versez 3 tasses d'eau tiède dans le bassin. Une telle quantité nécessitera 7 à 10 gouttes de chaque huile. Il n'est plus recommandé, car des brûlures chimiques sont possibles. Trempez la main affectée dans le bain, maintenez pendant 10-15 minutes. Durée du traitement - 7 jours, 2-3 bains par jour.
  • Pour la prochaine recette, vous aurez besoin de feuilles (ou fleurs) écrasées de lilas et de viburnum. Diluez une cuillère à café de matières premières mélangées avec un demi-verre d'eau bouillante. Appliquez la perfusion résultante sur la zone endommagée et fixez-la avec un bandage pendant 3 à 5 heures, ou mieux la nuit. Aide à combattre la douleur et l'inflammation.
  • 3 tasses de vodka mélangées à une cuillère à café de miel. Faire tremper le bandage avec le mélange, fixer la compresse sur votre main pendant plusieurs heures.

Ces fonds n'élimineront en aucun cas la cause profonde de la maladie. Vous ne pouvez y faire face que par les forces de la médecine traditionnelle, mais elles aideront à accélérer le processus..

Prévention de la douleur

Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques. Mais tout n'est pas si mauvais, il suffit d'adhérer au bon sens et à quelques recommandations:

  • Il est impossible de surrefroidir. Le froid est l'ennemi des articulations et des os.
  • Dans la mesure du possible, les pics de charge sur le système musculo-squelettique doivent être évités. Si la nature du travail est associée au port de poids, vous n'avez pas besoin de les soulever saccadés. Levage recommandé progressivement.
  • Il est nécessaire de maintenir un niveau d'activité physique optimal. Une activité physique légère et réalisable ne fait de mal à personne.
  • Après 40 ans, il est recommandé de subir des examens préventifs deux fois par an..

La douleur dans le bras de l'épaule au coude peut être causée par une masse de maladies. Chacun d'eux est un danger pour la santé et conduit souvent à un handicap. Par conséquent, au premier soupçon d'un problème, il est recommandé d'aller immédiatement chez le médecin. Ne tentez pas le destin.