Douleur ovarienne avec apoplexie, polykystose, kyste et autres maladies

  • Arthrose

Les testicules masculins sont un organe extrêmement sensible et vulnérable, sujet aux blessures, aux attaques infectieuses, ainsi qu'aux pathologies vasculaires et aux formations tumorales. En réponse aux effets de facteurs négatifs, une douleur d'intensité variable se produit, ce qui dans certains cas est un signal pour le développement d'une maladie grave. Si l'inconfort inquiète depuis longtemps ou progresse, vous devez contacter un urologue ou un andrologue. Un diagnostic et une identification rapides des causes de la douleur testiculaire chez les hommes préviendront les conséquences de l'infertilité ou de l'impuissance.

Dommages mécaniques

Si une douleur aiguë dans un testicule sain se produit soudainement et sans raison apparente, il existe alors une forte probabilité de torsion du cordon spermatique. Le plus souvent, la pathologie survient chez les adolescents âgés de 12 à 16 ans, les hommes adultes représentent environ 35% des cas. La torsion peut provoquer des vêtements serrés, des mouvements brusques, un surmenage et même une toux persistante.

  • douleur de couture dans le scrotum;
  • nausées et vomissements (caractéristiques des enfants);
  • rétention urinaire aiguë;
  • augmentation de la température corporelle;
  • le testicule grossit et se durcit;
  • le scrotum devient cyanotique et gonfle.

Cette condition nécessite une attention médicale immédiate. Dans les premières heures après la détection d'une pathologie, vous pouvez ramener le testicule à sa position normale par la méthode de la détorsion (manuellement sans chirurgie), mais uniquement chez les enfants et les adolescents. Avec une manipulation réussie, la douleur disparaît, le testicule devient mobile. Les adultes subissent généralement une intervention chirurgicale d'urgence. Si l'intervention est réalisée dans les 6 premières heures, les complications sont rares. Le testicule est retiré dans les cas où son approvisionnement en sang n'est pas rétabli dans les 15 minutes.

Tout coup ou compression des testicules entraîne également une douleur aiguë. Le plus souvent, les athlètes souffrent de blessures de la région inguinale pendant l'entraînement. Avec un coup violent, le scrotum gonfle, des hémorragies sous-cutanées sont visibles, le testicule se développe et reste douloureux pendant 2-3 semaines. Les blessures sont dangereuses par torsion du cordon, rupture des membranes des testicules, lésions de la vessie. Si le scrotum est bleu et enflé, il est nécessaire de contacter un établissement médical ou d'appeler un médecin, avant l'arrivée dont il est important que la victime reste calme.

Maladies inflammatoires

Les douleurs qui surviennent fortement dans le scrotum sont caractéristiques non seulement des blessures et des torsions, mais aussi des processus inflammatoires. Sans traitement en temps opportun, les conséquences sous forme d'infertilité, le développement d'abcès, de lésions gangreneuses ne sont pas rares.

Épididymite

L'appendice (épididyme) est une formation de 1 à 2 cm de large et de 6 à 8 cm de long, étroitement adjacente à la partie postérieure du testicule et reliée au canal déférent. Un appendice sain est doux, palpable à travers le scrotum, et l'inflammation gonfle et répond avec une douleur intense.

  • MST (gonorrhée, syphilis, chlamydia) et bactéries intestinales;
  • choc, torsion, interventions chirurgicales;
  • hypothermie;
  • prendre certains médicaments (par exemple, l'amiodarone);
  • urétrite, prostate infectée;
  • stagnation;
  • complications de la grippe, de la pneumonie, de la varicelle.

La maladie se développe rapidement, généralement en une journée. Caractéristiques caractéristiques:

  • douleur aiguë dans le testicule. Chez certains hommes, il donne au bas du dos, sacrum, aine, jambe, bas abdomen et anus, s'intensifie lors de la marche;
  • une augmentation des testicules dans un volume de 2-3 fois;
  • fièvre, fièvre;
  • inflammation des ganglions lymphatiques inguinaux;
  • apparition possible de sang dans les urines, augmentation de la miction, incontinence.

Sans traitement, l'épididymite passe dans la phase chronique, pendant laquelle la douleur de l'appendice pendant la palpation demeure.

Le traitement consiste à prendre des antibiotiques prescrits par les résultats des tests, des vitamines, des anti-inflammatoires. Avec des abcès, des suppurations, des torsions, des rechutes fréquentes et une obstruction de l'appendice, une intervention chirurgicale est utilisée.

Orchite

Le diagnostic d'orchite est posé par une inflammation des testicules. La cause la plus dangereuse de la pathologie est les oreillons (oreillons). Cette maladie virale affecte d'abord les glandes salivaires, puis peut entraîner des complications dans les testicules..

À la fin de la période d'incubation, un gonflement prononcé apparaît dans la région de la mâchoire inférieure, la température augmente et après 3-4 jours, ils gonflent, deviennent chauds et les testicules commencent à faire mal (un ou les deux).

La thérapie consiste à observer le repos au lit et un régime spécial, à prendre des anti-inflammatoires, des analgésiques et des corticostéroïdes. Avec une orchite ordinaire causée par des agents infectieux moins dangereux, le testicule devient également enflé, douloureux, mais une cure d'antibiotiques et de médicaments anti-inflammatoires aide rapidement à soulager l'enflure et à réduire la douleur. Les médicaments en forme de bougie sont efficaces.

L'orchite et l'épididymite, avec la propagation de l'inflammation, se développent en orchoépididymite - une lésion simultanée du testicule et de son appendice.

Maladies de la prostate

La cause de la douleur dans les testicules peut être des pathologies de la prostate: prostatite, adénome (hyperplasie) ou une tumeur maligne. Un symptôme indiquant que la prostate est la principale source du problème est l'irradiation de la douleur dans le bas du dos, la jambe et le bas de l'abdomen.

Dans le processus inflammatoire aigu de la prostate, la douleur survient spontanément, est paroxystique, piquante, se calme après la prise d'analgésiques. Dans le contexte de la prostatite chronique, l'inconfort est ressenti de manière diffuse dans tout le scrotum et est généralement provoqué par un acte de défécation, d'urination et d'éjaculation. La douleur de dessin peut durer de 2 à 3 heures, puis disparaître.

L'efficacité du traitement de la prostatite infectieuse dépend de la détermination correcte de l'agent pathogène et du régime médicamenteux prescrit. La pathologie de nature non infectieuse est souvent causée par des processus stagnants ou des perturbations hormonales, qui dans la plupart des cas sont corrigées avec succès médicalement et à l'aide de compléments alimentaires.

Néoplasmes

Les tumeurs bénignes dans la région inguinale se manifestent rarement sous forme de symptômes de douleur, une menace potentielle pour la santé n'est que sous certaines conditions. Les tumeurs testiculaires malignes ne sont diagnostiquées que dans 5% des cas, mais sont extrêmement agressives.

Hernie inguinale

Une hernie inguinale survient lorsqu'une partie de l'intestin fait saillie dans le canal formé par les fibres musculaires. Une caractéristique distinctive de l'éducation est un changement de sa taille en fonction de la position du corps et de l'activité physique. Une petite hernie peut remonter dans le canal, mais à mesure qu'elle progresse, elle descend dans le scrotum, serrée contre le testicule.

La saillie herniaire fait périodiquement mal (tire), il y a parfois un retour au bas de l'abdomen, à la surface interne de la cuisse et même au bas du dos. Une douleur intolérable, dans laquelle il est impossible de bouger, indique une hernie écrasée. Cette condition nécessite une hospitalisation urgente, car avec des troubles circulatoires prolongés, elle est lourde de nécrose du tractus intestinal.

Le traitement de la hernie n'est que chirurgical, dans la plupart des cas, des méthodes mini-invasives sont applicables. Chez les hommes adultes, les saillies formées par des méthodes conservatrices (en particulier folkloriques) ne peuvent pas être supprimées..

Kystes

Le kyste testiculaire est généralement situé dans l'épididyme ou le cordon spermatique. Dans la plupart des cas, il ne se manifeste pas par des signes cliniques et n'est détecté que lors des examens. La douleur dans le testicule droit chez les hommes en raison de kystes se produit rarement, principalement le testicule gauche en souffre. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques du corps masculin. Si la formation progresse et grandit de plus de 3 cm, les symptômes suivants apparaissent:

  • l'activité physique s'accompagne de douleurs et même de spasmes dans le testicule, donnant souvent à la jambe;
  • le scrotum du côté du kyste augmente de taille, une tumeur molle est palpée à travers la peau;
  • avec inflammation du kyste, la douleur dans le testicule s'intensifie, commence à tirer et à palpiter.

Une augmentation et une inflammation du kyste sont lourdes de rupture du kyste et d'expiration du contenu dans la cavité du scrotum. La chirurgie est supprimée, mais dans certains cas, la sclérothérapie ou la ponction sont utilisées (lourde de rechutes - la croissance des kystes peut reprendre).

Pathologies vasculaires et neurologiques

Les troubles du travail des vaisseaux sanguins et lymphatiques, ainsi que les dommages aux terminaisons nerveuses, peuvent être à l'origine de douleurs tiraillantes dans les testicules.

Varicocèle

Le diagnostic de "varicocèle" est posé par des varices situées dans le scrotum (plexus vésiculaire). Normalement, les valves veineuses interfèrent avec le mouvement inverse du sang épuisé, avec la varicocèle, leur fonctionnement est altéré. En conséquence, le sang est retiré du testicule lentement, gonflant les parois des veines. Les principales causes de la pathologie: une prédisposition génétique aux varices, une pression accrue dans la veine, résultant de sa surcharge ou de sa violation.

La varicocèle se développe généralement à gauche, à droite, elle est extrêmement rare. À l'extérieur du côté de la veine endommagée, au fil du temps, un changement dans le relief de la peau du scrotum devient perceptible. Dans les premiers stades, la varicocèle est asymptomatique, se manifestant par des picotements périodiques pendant l'exercice, une pulsation est possible à l'arrière du testicule ou en dessous. Ensuite, une sensation désagréable constante de lourdeur dans le scrotum est ajoutée. Pendant les rapports sexuels ou pendant l'excitation, des douleurs, une douleur sourde et des lumbago.

Hydrocèle

L'hydrocèle, également connue sous le nom d'hydropisie testiculaire, peut également provoquer des douleurs à l'aine douloureuses. La pathologie se développe en raison de l'accumulation de liquide dans l'espace entre les coquilles du testicule. Elle est provoquée par des blessures, des infections sexuellement transmissibles, un stress excessif. Parfois, il suffit juste de fixer le testicule lors d'une longue balade à vélo. Dans la phase aiguë de l'hydrocèle, le testicule gonfle, il est douloureux au toucher, un joint souple et mobile se fait sentir sous la peau. Probablement une augmentation de la température générale et de la faiblesse. Sans traitement, la pathologie entre dans la phase chronique, la douleur aiguë disparaît, laissant place à des douleurs.

  • hernie scrotale;
  • suppuration;
  • atrophie testiculaire;
  • infertilité;
  • impuissance.

Les tactiques de traitement dépendent de la cause profonde de la pathologie identifiée lors du diagnostic. S'il y a un processus inflammatoire, des antibiotiques sont utilisés, le port d'un bandage spécial est prescrit. Avec une douleur intense, la menace d'une atrophie testiculaire et un grand volume d'accumulations, une opération est effectuée.

Neurologie

Les causes de la douleur dans les testicules chez l'homme peuvent être dues à des dommages aux nerfs du plexus lombaire de la colonne vertébrale, qui sont responsables de l'innervation de la région anogénitale. La distribution unilatérale de la douleur dans la jambe, la fesse, le bas du dos est caractéristique. Par exemple, lorsque le testicule gauche fait mal, le recul va du côté gauche. Dans ce cas, la sensibilité des doigts est souvent violée. Ces manifestations peuvent être des signes de névralgie iléo-inguinale ou fémorale..

Le diagnostic et le traitement de ces douleurs pelviennes chroniques sont la responsabilité des neurologues. Une tomodensitométrie ou une IRM vous aidera à déterminer quel nerf est pincé. Après cela, le médecin prescrira une thérapie conservatrice visant à décompresser l'extrémité endommagée. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire..

Autres raisons

La douleur dans la région inguinale peut survenir dans le contexte de la lithiase urinaire avec le mouvement de grains de sable le long de l'uretère. Des symptômes supplémentaires sont caractéristiques:

  • crampes pendant la miction et brûlures résiduelles après celle-ci;
  • impuretés sanguines dans l'urine;
  • mictions fréquentes, comme pour la cystite.

Les crises de douleur s'intensifient après avoir pris de l'alcool, fait de l'exercice ou pendant les rapports sexuels. Traitement conservateur (physiothérapie, médication, alimentation) ou traitement chirurgical (si nécessaire, extraction de grosses pierres ou obstruction de l'uretère).

Dans certains cas, l'inconfort dans le scrotum est provoqué par une excitation sexuelle non réalisée, c'est-à-dire lorsque la ruée vers les organes génitaux ne se termine pas par un orgasme. Chez certains hommes, cela réduit les testicules, ce qui provoque une douleur intense. Le problème peut être résolu par l'éjaculation («finition»), ainsi que la prise d'une pilule contre la douleur.

Les testicules peuvent également tomber malades en raison d'une défaillance hormonale due à l'utilisation de stéroïdes synthétiques, en particulier Turinabol. Cela est mis en évidence par de nombreuses critiques d'athlètes. Symptômes supplémentaires:

  • faiblesse, maux de tête;
  • endurance réduite;
  • augmentation de la température;
  • l'apparition de l'acné "testostérone" rouge foncé;
  • démangeaisons et éruptions cutanées sur le corps;
  • réduction testiculaire, inflammation de la prostate.

Il est possible de dessiner une douleur dans le scrotum en raison d'une hypothermie banale, dans laquelle un vasospasme s'est produit. Après un certain temps, l'inconfort disparaît. Un rhume peut provoquer le développement d'une infection, puis la douleur s'intensifie en raison d'une inflammation.

L'inconfort dans le scrotum inquiète toujours les hommes de tout âge, mais tout le monde ne se tourne pas vers un urologue. Il est déraisonnable de rechercher la cause et l'automédication, en se concentrant sur les symptômes qui l'accompagnent, dans cette situation. L'infertilité et l'impuissance ne sont peut-être pas les pires conséquences..

Mictions fréquentes accompagnées de douleur: causes, traitement

Articles d'experts médicaux

Des mictions et des douleurs fréquentes sont des symptômes désagréables, indiquant la présence d'une pathologie. La miction rapide est appelée polyurie. Vider la vessie jusqu'à 10 fois par jour est considéré comme normal. Pendant la grossesse, les personnes âgées et celles qui prennent des diurétiques peuvent avoir des mictions plus fréquentes. Si dans le contexte de ce symptôme, il y a des douleurs dans diverses parties de l'abdomen, du dos, des crampes lors de l'urination, alors c'est un appel alarmant, vous devez écouter, être examiné et commencer immédiatement le traitement.

Code ICD-10

Causes de mictions fréquentes accompagnées de douleur

Qu'est-ce qui cause de la douleur et des mictions fréquentes? La nature de la douleur peut indiquer au médecin à quel organe adresser le diagnostic. La douleur et les envies fréquentes indiquent très probablement une infection des voies urinaires (rein, vessie, uretère, urètre). Les femmes sont plus souvent exposées à ces pathologies depuis leur urètre est plus court et plus large, ce qui favorise la pénétration des infections. Chez les hommes, ces symptômes sont causés par l'urétrite et les maladies de la prostate. Pour les infections sexuellement transmissibles (IST): herpès génital, gonorrhée, chlamydia, les mêmes manifestations sont caractéristiques. Avec l'irritation de l'urètre provoquée par une activité sexuelle excessive, l'équitation, le vélo, la cystite interstitielle, les produits d'hygiène personnelle, les médicaments et les tumeurs du système urinaire, les mêmes symptômes se produisent.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de mictions fréquentes et douloureuses sont:

  • femelle;
  • âge avancé;
  • grossesse;
  • maladie des calculs rénaux;
  • manque d'hygiène personnelle;
  • le diabète et le diabète insipide;
  • hypertrophie de la prostate.

Pathogénèse

La pathogenèse de la maladie réside dans l'irritation des récepteurs nerveux dans les muscles du col de la vessie, lorsque des micro-organismes pathogènes y pénètrent ou exercent une pression. Le signal pénètre dans les centres nerveux du cortex cérébral et ceux-ci, à leur tour, «donnent l'ordre» à la contraction musculaire, entraînant la miction. En cas d'inflammation du système génito-urinaire ou de distension de la vessie, un faux signal est donné alors qu'il n'est pas encore plein.

Épidémiologie

Les statistiques indiquent qu'un tiers de la population mondiale a connu une sorte de problème de santé, accompagné de mictions fréquentes et de douleurs diverses. Chez les hommes après 25 ans, jusqu'à 80% d'entre eux ont souffert de prostatite. Les MST sont courantes, en particulier dans les pays en développement. Selon une étude à grande échelle menée par l'OMS en 1995, il y en avait 62 millions dans le monde. personnes atteintes de gonorrhée, 89 millions - chlamydia, 170 millions - trichomidose.

Symptômes

Les symptômes de la douleur et des mictions fréquentes sont un signal alarmant qui indique le développement d'une pathologie du système génito-urinaire. Les premiers signes de la maladie se caractérisent par un désir fréquent d'uriner et de petites doses d'urine. À cela sont liées des douleurs dans le bas du dos et l'abdomen. Le processus de vidange s'accompagne souvent de douleur et de douleur, l'urine perd de la transparence, des taches de sang.

Mictions fréquentes et douleurs dans le bas-ventre

Divers organes internes sont situés dans la cavité abdominale: l'utérus et les appendices chez la femme, les intestins, les reins, les faisceaux nerveux, les ganglions lymphatiques et les vaisseaux. La maladie de l'un d'eux s'accompagne de douleurs d'intensité différente. Mais une combinaison de symptômes: des mictions fréquentes et des douleurs dans le bas-ventre sont caractéristiques de telles pathologies:

  • l'urétrite;
  • cystite;
  • urolithiase;
  • maladies gynécologiques;
  • inflammation des testicules et de leurs appendices chez les hommes;
  • adénome de la prostate;
  • divers néoplasmes du système génito-urinaire.

Maux de dos et mictions fréquentes

Raison d'examiner le système urinaire supérieur ou les organes génitaux. Ainsi, la pyélonéphrite ou l'adénome de la prostate s'accompagnent de douleurs modérées au bas du dos, de pulsions fréquentes, de sensation de brûlure lorsque la vessie est vide, la température augmente souvent et des flocons apparaissent dans l'urine et parfois le sang. Cramper la douleur dans le sacrum avec des échos dans l'aine indique une colique rénale, dans laquelle l'urètre est bloqué avec une pierre. Une forte douleur sourde et sourde est inhérente à la glomérulonéphrite - des dommages aux glomérules des reins. Pour s'assurer que l'hypothèse est correcte, il est nécessaire de se coucher, dans cette position, elle recule. Une douleur prolongée et augmentant progressivement, en particulier pendant l'effort physique, est causée par le prolapsus du rein. Des mictions fréquentes et des douleurs lombaires chez les femmes peuvent signifier que l'utérus est déplacé au-dessous de la norme anatomique pour diverses raisons, ou des fibromes utérins.

Douleurs rénales et mictions fréquentes

Comment comprendre que les reins font mal? Des sensations douloureuses profondes dans la taille ou en dessous des côtes et au-dessus du bassin sont caractéristiques de cette pathologie. Les douleurs rénales et les mictions fréquentes sont une raison pour contacter immédiatement un urologue. D'autres signes sont une sensation de brûlure en urinant, des fragments de sang et une urine opaque. Gonflement du visage le matin, nausées, vomissements, fièvre et fièvre sont également possibles. De tels symptômes sont un signe avant-coureur dangereux et alarmant d'une maladie grave..

Douleurs vésicales et mictions fréquentes

Caractéristique de la cystite - inflammation de la vessie. Comment reconnaître ses symptômes? Avec la cystite, le patient ressent une douleur tirante dans le bas-ventre et des mictions fréquentes. Envie de courir aux toilettes à intervalles de 5 minutes, mais le soulagement et la vidange ne se produisent pas. Des crampes surviennent à la fin de cet acte, et des douleurs souvent intenses, s'étendant jusqu'au rectum. L'urine est trouble, parfois avec des impuretés de sang, avec une forte odeur désagréable. Les conditions préalables à l'apparition d'une pathologie sont l'hypothermie, les traumatismes organiques, les troubles hormonaux, la congestion veineuse dans les organes pelviens et les médicaments. La cystite est classée comme primaire et secondaire, aiguë et chronique, bactérienne et non bactérienne. C'est pour la forme aiguë ou l'exacerbation de la cystite chronique que la douleur est caractéristique.

Mictions fréquentes et douleurs latérales

Peut indiquer des processus pathologiques de diverses étiologies. Maladie rénale, pathologie féminine: inflammation ou kyste ovarien, grossesse extra-utérine, rupture de la trompe de Fallope; L'adénome de la prostate chez l'homme se manifeste par des douleurs à la fois à gauche et à droite en combinaison avec des mictions fréquentes. La douleur aiguë du côté droit survient avec l'appendicite, elle s'intensifie avec une augmentation de l'activité physique, avec défécation et vidange de la vessie.

Maux de tête et mictions fréquentes

Les migraines sont inhérentes - des pathologies de nature neurologique, accompagnées d'attaques douloureuses aiguës de maux de tête, dont la fréquence varie: de plusieurs fois par an à quotidiennement. Cette douleur n'est pas associée à la pression artérielle, à des blessures à la tête ou à des néoplasmes. Il couvre la tête entière ou une partie de celle-ci. Le stress, l'excitation nerveuse, le manque de sommeil, la consommation d'alcool et les facteurs météorologiques contribuent à son apparition. À ce jour, il n'y a que des hypothèses pour la survenue de cette pathologie, et le traitement vise à stopper le syndrome douloureux.

Mictions fréquentes et douleurs vaginales

Ils signalent des problèmes gynécologiques ou des maladies sexuellement transmissibles, par exemple la chlamydia, dont l'agent causal est la chlamydia. Il envahit l'épithélium hôte, l'endommage et se multiplie. Les gonocoques causent des dommages à la muqueuse génitale (gonorrhée), la pathologie s'accompagne d'un gonflement et d'une douleur des lèvres, d'un écoulement purulent, d'un chatouillement dans le canal urétral. Une autre variété d'agents pathogènes infectieux - Trichomonas provoquent la trichomonase - inflammation du vagin, du col de l'utérus et des glandes qui sécrètent le lubrifiant nécessaire aux rapports sexuels. La candidose ou le muguet peuvent également se manifester par des mictions fréquentes et des douleurs dues au gonflement des parois du vagin et des organes génitaux externes. Une caractéristique distinctive de la maladie est des démangeaisons et des écoulements caillés inodores, rappelant le lait coagulé. Toutes ces maladies sont sexuellement transmissibles et nécessitent un traitement pour les deux partenaires.

Douleurs aux jambes et mictions fréquentes

Il semblerait que les douleurs aux jambes et les mictions fréquentes ne peuvent pas être liées, mais c'est le cas. Les coliques rénales provoquent des douleurs à l'aine, aux jambes, aux organes génitaux et au bas du dos. Cela est dû au chevauchement de la lumière de l'uretère avec une pierre, à la suite de quoi l'écoulement de l'urine est difficile et son accumulation dans les reins se produit. Lors de la vidange, des taches sont observées, car en passant par l'urètre, la pierre endommage la muqueuse. Parallèlement à ces symptômes, des nausées, des vomissements répétés et une bouche sèche se produisent. Une douleur intense peut survenir à la fois au repos et lors du déplacement ou de la levée de poids. La durée de l'attaque varie de plusieurs heures à plusieurs jours, puis le soulagement arrive, le patient commence à uriner complètement.

Mictions fréquentes et douleur à la fin de la miction

Caractéristique de la cystite - inflammation de la vessie. Un refroidissement excessif, diverses infections, le non-respect des règles d'hygiène personnelle, des rapports sexuels excessifs peuvent provoquer sa survenue. Parfois les aliments épicés ou acides, les boissons gazeuses irritent la muqueuse, elle s'enflamme. Les portions d'urine libérées deviennent petites, les envies sont de plus en plus fréquentes et s'accompagnent de douleurs et d'inconfort durables. Si vous ne prenez pas de mesures d'urgence, la situation s'aggrave: la température augmente, l'infection augmente et recouvre les reins, ce qui est très dangereux pour le patient.

Douleur dans les ovaires et mictions fréquentes

La douleur dans les ovaires apparaît dans le côté gauche ou droit, selon le côté où l'ovaire est affecté, dans le bas de l'abdomen. La raison en est un néoplasme ou un kyste ovarien. Beaucoup de femmes ne soupçonnent même pas une telle violation alors qu'elle est petite. L'augmentation provoque des douleurs dans les ovaires et des mictions fréquentes en raison de la pression sur la vessie. La torsion ou la rupture devient très douloureuse et ressemble à une attaque d'appendicite: «pousses» dans le rectum, fièvre, nausées et vomissements. La rupture d'un kyste entraîne des saignements intra-abdominaux, à partir desquels une baisse de la pression artérielle, une faiblesse, une transpiration et des évanouissements sont possibles.

Douleurs testiculaires et mictions fréquentes

Les testicules ou testicules sont des gonades mâles, des douleurs et des mictions fréquentes se produisent en raison du processus infectieux et inflammatoire, qui affecte à la fois les hommes matures et les adolescents. Il provoque une prostatite, une chlamydia, une mycoplasmose, une uréoplasmose, une candidose, un virus de l'herpès. Une douleur d'intensité différente dans ces maladies peut être donnée au sacrum, au périnée, aggravée par une activité sexuelle ou, à l'inverse, avec une abstinence.

Douleur thoracique et mictions fréquentes

Ce sont les premiers signes qui indiquent une grossesse. Les changements hormonaux survenus dès ses premières semaines entraînent un débordement des vaisseaux sanguins dans les organes pelviens, ce qui affecte le travail des reins, de la vessie. À 4 mois de grossesse, la miction se stabilise, mais à une date ultérieure, lorsque le fœtus grandit, une pression accrue sur la vessie se produit, les envies augmentent. Le sein pendant toute la période de la grossesse de l'enfant devient très sensible, gonfle et fait mal, parfois il fait mal même en touchant.

Douleur après mictions fréquentes et excrétion

Parfois, il y a de la douleur après des mictions fréquentes et des écoulements apparaissent en raison du fait que l'urine irrite les organes génitaux externes, l'infection y pénètre plus facilement, provoquant une inflammation. La microflore spécifique et non spécifique pénètre dans l'urètre, l'urétrite s'enflamme, qui se caractérise également par des écoulements de l'urètre, des brûlures et des douleurs lors de la visite des toilettes..

Mictions fréquentes matin et soir sans douleur

Cela n'indique pas toujours une maladie. Il est nécessaire de prêter attention aux particularités de la nutrition, si les produits de l'alimentation ont changé, si cela est dû à la prise de certains médicaments. Par exemple, les médicaments qui abaissent la tension artérielle - les diurétiques éliminent le liquide du corps. Une grande quantité de bière, de café, de pastèque au menu, beaucoup de fruits juteux peuvent également provoquer le même effet. D'autres causes de ce phénomène sont associées à un changement du fond hormonal provoqué par le début de la grossesse ou de la ménopause. Le diabète sucré s'accompagne également de mictions fréquentes. Chez les hommes, des déplacements fréquents aux toilettes le matin et la nuit sans douleur sont souvent associés à une vessie hyperactive, à un stade avancé d'adénome ou au stade initial du cancer de la prostate..

Mictions fréquentes avec douleur chez les femmes

Anatomiquement, un homme et une femme ont des différences significatives, il existe donc des maladies communes aux deux sexes qui provoquent des mictions et des douleurs fréquentes, et il y a celles qui sont spécifiques aux femmes. La structure des organes génitaux féminins a une propagation facile de l'infection, de sorte que les femmes sont beaucoup plus susceptibles d'être infectées par le système génito-urinaire. Ils sont souvent en surfusion, ce qui entraîne une augmentation compensatoire de la miction. De plus, ils provoquent de tels symptômes pendant la grossesse, diverses maladies gynécologiques: fibromes utérins, son omission, pathologie ovarienne.

Douleur et miction des hommes

Les hommes sont moins sensibles à la cystite que les femmes, mais ils souffrent le plus souvent d'urolithiase. Les maladies typiques qui provoquent des douleurs et des mictions fréquentes chez les hommes sont la prostatite et l'adénome. En plus des symptômes désagréables et de l'inconfort, ces pathologies conduisent à une altération de la fonction sexuelle, à une infertilité. Les maladies nécessitent un traitement rapide, sinon la maladie progresse, aggravant la condition et provoquant de la douleur.

Qui contacter?

Diagnostic des mictions fréquentes avec douleur

Le diagnostic de la douleur et de l'envie fréquente d'uriner commence par un examen du patient, la prise d'antécédents. Il est important d'établir l'existence de maladies chroniques, qu'il y ait eu des opérations, des blessures, des pathologies héréditaires. Les tests de laboratoire sont obligatoires, des méthodes instrumentales sont utilisées.

Analyses

Pour la recherche en laboratoire, l'urine et le sang sont prélevés - du matériel d'analyse. Les méthodes de laboratoire comprennent:

  • analyse sanguine générale et biochimique;
  • immunodosage enzymatique (révèle des substances de nature protéique - bactéries, virus, etc.);
  • frottis sur la microflore;
  • analyse générale de l'urine;
  • analyse d'urine selon Nechiporenko (détermine dans 1 ml d'urine le nombre de leucocytes, de globules rouges, de cylindres);
  • culture d'urine sur des bactéries;
  • réaction en chaîne par polymérase (diagnostic hypersensible des infections, la précision de l'analyse est de 90 à 95%).

Diagnostic instrumental

Le diagnostic instrumental pour les mictions fréquentes et la douleur est conçu pour examiner les organes pelviens afin d'identifier la pathologie et de déterminer plus précisément le diagnostic. Pour cela, l'échographie, la tomodensitométrie, l'imagerie par résonance magnétique, la radiographie, y compris la radiographie, y compris le contraste, en utilisant des agents de contraste spéciaux sont utilisés pour obtenir une image plus claire de l'organe dans l'image.

Diagnostic différentiel

La tâche du diagnostic différentiel est de faire un diagnostic précis des symptômes similaires de diverses maladies, qui ont été discutés ci-dessus. Ainsi, avec les infections du système urinaire, les leucocytes augmentent dans l'urine, les protéines sont présentes, les érythrocytes indiquent des calculs rénaux ou du sable, une élévation du glucose dans l'urine indique le diabète sucré, des écarts dans l'analyse biochimique du sang indiquent une insuffisance rénale, etc..

Traitement des mictions fréquentes avec douleur

Le traitement de la douleur et des mictions fréquentes dépend du diagnostic. La cause la plus courante de ces symptômes - l'inflammation infectieuse des voies urinaires (cystite, pyélonéphrite, prostatite) est éliminée à l'aide d'antibiotiques, de médicaments anti-inflammatoires et de médicaments qui augmentent l'immunité. Pour les patients diabétiques, il est important de normaliser le sucre et de le maintenir dans cet état. Les méthodes modernes de traitement de l'adénome ne sont pas seulement une intervention chirurgicale, mais aussi l'utilisation d'alpha-bloquants qui détendent les muscles lisses du cou de la vessie et de la prostate. Un tel mécanisme conduit à un passage sans entrave de l'urine à travers l'urètre prostatique.

Médicament

Sur le marché pharmaceutique, un nombre suffisant de médicaments différents pour lutter contre les pathologies décrites. Chaque année, il y a de plus en plus de nouveaux médicaments plus sensibles aux divers micro-organismes qui causent l'infection. Pour le traitement de la cystite, les antibiotiques fluoroquinol sont très efficaces: nitrofurantoïne et ciprofloxacine.

La furadonine - la substance active nitrofurantoïne, est produite sous forme de comprimés et de poudres. Il est utilisé pour traiter le système urinaire. Pour les enfants, la dose quotidienne est de 5-8 mg / kg et est divisée en 4 doses, pour les adultes - 0,1-0,15 g. Les effets secondaires sont possibles: nausées, vomissements, maux de tête, asthénie, réaction allergique. Contre-indiqué chez les personnes atteintes d'insuffisance rénale et cardiaque, avec cirrhose, hépatite chronique, femmes enceintes et allaitantes, enfants jusqu'à un mois.

La pyélonéphrite est traitée avec des antibiotiques, ainsi que des médicaments: urosulfan, groseptol, bactrim, lidaprim.

L'urosulfan est une préparation de sulfonamide en comprimés ou en poudres. Il est prescrit après avoir déterminé la sensibilité de la microflore, ce qui a provoqué une inflammation. Les enfants reçoivent une dose de 1-2,5 g en 5 doses divisées, les adultes 0,5-1 g jusqu'à 5 fois par jour. La durée du traitement est de 2 semaines. Contre-indiqué en cas d'hypersensibilité au médicament. Habituellement bien toléré par les patients.

Pour le traitement de la prostatite chez l'homme, les alpha-bloquants suivants sont utilisés: alfuzosine, térazosine, silodosine, doxazosine.

Alfuzosine - bloque les récepteurs alpha1 situés dans le sphincter de la vessie et du canal urinaire. Formulaire de décharge - comprimés. Il est pris 3 fois par jour, 2,5 mg, pour les patients de plus de 65 ans 2 fois: matin et soir. La dose quotidienne maximale est de 10 mg. Contre-indiqué dans les violations graves des reins et du foie, hypersensibilité. Ne s'applique pas aux femmes. Provoque des acouphènes, une somnolence, des maux de tête, une bouche sèche, une tachycardie.

Pour le traitement de la chlamydia, des médicaments dont la substance active est l'azithromycine sont utilisés: azitral, zitrolide, sumiside, chemomycin; et doxycycline: vibramycine, doxal, médomycine, apo-doxy.

Le zitrolide est un médicament antimicrobien. Les gélules sont avalées sans mâcher une heure avant les repas ou deux après, lavées avec beaucoup d'eau. La dose quotidienne de 1 g est prise à la fois. Il y a des effets secondaires sous forme de nausées, vomissements, diarrhée, troubles du rythme cardiaque, troubles du sommeil. Contre-indiqué en cas de sensibilité au médicament, pour les enfants de moins de 12 ans, les femmes enceintes et allaitantes.

Des vitamines

Le renforcement de l'immunité est considéré comme l'un des domaines de traitement des mictions et des douleurs fréquentes. Pour cela, des préparations immunocorrectives sont prescrites contenant des vitamines B6 (pyridoxine), C (acide ascorbique), E (tocophérols et tocotriénols). Dans l'alimentation humaine, il devrait y avoir des produits contenant ces éléments. Ainsi, la vitamine B6 se trouve surtout dans les noix, les légumineuses, le poisson, le foie, le poivron, le poulet. Les aliments suivants sont riches en vitamine C: l'églantier, le poivron, l'argousier, le cassis, le chou de Bruxelles, le kiwi, le citron, etc. La vitamine E est une composante essentielle de la vie humaine, car il combat les radicaux libres, prévenant le vieillissement cellulaire. Vous pouvez reconstituer les réserves de cette vitamine, grâce à l'huile végétale, notamment l'huile d'olive, les noix, le fromage cottage, le boeuf, le sarrasin.

Traitement physiothérapeutique

Le traitement physiothérapeutique des mictions fréquentes et de la douleur joue un rôle important avec les médicaments. Si les symptômes ne sont pas associés à des néoplasmes, alors l'électrophorèse avec des médicaments, la thérapie UHF, qui est une sorte de massage au niveau des cellules qui améliore la circulation sanguine dans les organes pelviens, est utilisée avec succès. L'hydrothérapie est très efficace avec les eaux minérales qu'ils boivent, et prennent également des bains thérapeutiques, des âmes. L'ozokérite est appliquée sur la zone lombaire - cire de montagne. Il existe diverses autres procédures physiques qui sont appliquées en fonction de symptômes spécifiques..

Traitement alternatif

Le traitement alternatif des mictions et des douleurs fréquentes implique l'utilisation de bains chauds avec l'ajout de décoctions d'herbes médicinales, diverses compresses sur l'estomac, des herbes diurétiques et anti-inflammatoires. Avec la cystite, elle soulage la douleur et la sensation de brûlure en urinant une compresse des oignons frais râpés au bas de l'abdomen. Après avoir enveloppé la bouillie dans de la gaze, vous devez la conserver plusieurs heures par jour. Un estomac vide le matin est recommandé de boire un verre d'eau avec l'ajout d'une cuillerée de miel. Des bains chauds avec l'ajout de décoctions de diverses herbes anti-inflammatoires sont efficaces. Il est important de bien se détendre et d'uriner directement dans l'eau. En cas d'urolithiase, lorsqu'il y a une pierre, vous devez boire un verre de vin chaud chaud et prendre un bain chaud. Le traitement à base de plantes est efficace en combinaison avec d'autres méthodes de médecine traditionnelle. Pour l'ingestion, utilisez des infusions et des décoctions d'herbes diurétiques anti-inflammatoires, antimicrobiennes, antispasmodiques. Il s'agit notamment d'un demi-étage, d'épis d'ours, de stigmates de maïs, de prêle des champs, de busserole, de feuilles de bouleau.

Homéopathie

L'homéopathie est à juste titre utilisée dans un complexe de mesures thérapeutiques et prophylactiques avec mictions et douleurs fréquentes. L'un de ces outils est des additifs biologiquement actifs basés sur des composants qui normalisent la fonction des reins et de la vessie, réduisant ainsi la probabilité de récurrence de la maladie. Ainsi, le complément alimentaire "Urofrofit" contient des extraits de busserole, de canneberge et de prêle. Les adultes sont recommandés une capsule 2 fois par jour pendant un mois. Contre-indiqué pendant la grossesse et l'allaitement, ainsi qu'avec une hypersensibilité aux composants. Les allergies sont possibles à partir d'effets secondaires..

Kanefron N - comprimés à base de plantes, contiennent des substances biologiquement actives d'orientation antibactérienne. Ils sont pris entiers et lavés avec un grand volume d'eau. La dose quotidienne de 6 comprimés en 3 doses, à partir de 12 ans. Contre-indiqué chez les patients atteints d'ulcère gastroduodénal, d'insuffisance cardiaque et rénale. Les effets secondaires dans de rares cas ressemblaient à une éruption cutanée, des démangeaisons, un malaise, des nausées.

Adenoma gran - granules homéopathiques, sont prescrits pour l'adénome de la prostate du degré I-II. Une fois par jour, 5 morceaux sont pris sous la langue jusqu'à résorption complète 20 minutes avant les repas ou après avoir mangé. Le traitement dure de 2 à 2,5 mois. Les effets secondaires et les contre-indications n'ont pas été identifiés.

Arnika-talon - gouttes pour le traitement de l'inflammation d'origine bactérienne et virale, y compris la cystite, l'urétrite. Le médicament est recommandé à partir de 18 ans. Trois gouttes par jour, 10 gouttes goutte à goutte sous la langue ou sur l'eau, en maintenant la solution dans la bouche pendant plusieurs secondes. Contre-indiqué pendant la grossesse, l'allaitement, les enfants de moins de 18 ans. Les manifestations allergiques étaient rares.

Chirurgie

Le traitement chirurgical nécessite des néoplasmes: gros fibromes, rupture ou torsion des kystes ovariens, adénome prostatique avancé de grade III. Selon le témoignage, cela peut être une opération ouverte ou une laparoscopie moins invasive. Malgré le fait que la pyélonéphrite est souvent traitée avec des méthodes conservatrices, une intervention chirurgicale est parfois nécessaire (pyélonéphrite purulente, anthrax, abcès rénal, etc.). Avec la lithiase urinaire doivent souvent se tourner vers la chirurgie.

Complications et conséquences

Les conséquences d'une miction fréquente et de la douleur peuvent être très déplorables en cas de négligence de la pathologie ou d'un traitement inapproprié. Ainsi, les complications de la cystite se transforment en pyélonéphrite, et l'inflammation rénale bilatérale constitue une menace pour la vie humaine. Les conséquences des maladies gynécologiques sont des saignements, une nécrose des tissus lors de la torsion des jambes de l'utérus ou de l'ovaire, qui est lourd de septicémie. L'adénome de la prostate est dangereux dans la mesure où sa longue durée conduit à une violation de l'écoulement de l'urine, ce qui constitue une réelle menace pour les reins. La prostatite est une inflammation dangereuse des vésicules séminales et du tubercule, ainsi que la survenue d'un adénome de la prostate.

La prévention

Des mictions et des douleurs fréquentes sont des symptômes très désagréables de pathologies dangereuses, il est donc préférable de prendre des mesures préventives préventives que de souffrir et d'être traité pendant une longue période. Ces activités comprennent:

  • hygiène personnelle;
  • consommation abusive d'alcool;
  • accès rapide aux toilettes (ne tolère pas avec une vessie pleine);
  • éviter l'hypothermie;
  • une bonne nutrition (à l'exclusion des boissons épicées, acides et gazeuses);
  • visite opportune chez le médecin.

Prévoir

Le pronostic de chacune des maladies susmentionnées dépend de l'état de négligence, de l'immunité du patient et du traitement approprié. La cystite traitée à temps ne donne pas de complications. Avec une attitude frivole envers le problème, les parties supérieures du système urinaire sont affectées, ce qui constitue une menace pour la vie. L'adénome de la prostate au stade initial n'est pas dangereux et le stade III peut se terminer fatalement.