Douleur dans la fesse et la jambe - symptômes, causes, traitement

  • Blessures

Lorsqu'il y a une douleur dans la fesse droite, s'étendant jusqu'à la jambe, les gens ne prennent pas immédiatement ce signal au sérieux. Une frivolité particulière est caractéristique de ceux qui se livrent à un travail physique ou à des sports. En effet, lors de charges lourdes, des sensations désagréables peuvent apparaître simplement à cause de la fatigue, d'un faible étirement des tendons et similaires de nature temporaire. Pendant ce temps, une telle douleur peut être le signal de l'apparition d'une maladie grave.

Causes de la douleur dans la fesse à droite, donnant à la jambe

La douleur dans la fesse avec recul dans la jambe peut se manifester de différentes manières. Il peut être fort, surgir soudainement lors de la marche ou de brusques virages du corps, ou il peut être permanent, se manifestant même dans une position calme et détendue du corps. En outre, avec la douleur peut apparaître:

  • une sensation de faiblesse dans tout le corps, de faiblesse et de fièvre;
  • perte partielle de la sensibilité des jambes, son engourdissement général;
  • lumbago périodiquement, à la fois dans la fesse et dans la jambe;
  • difficulté à bouger en raison de l'impossibilité de marcher complètement sur le pied.

La douleur survenant dans l'une des moitiés des fesses ne peut être donnée qu'à la jambe du même endroit. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques de l'innervation des membres..

Une douleur douloureuse, constante et intense dans n'importe quelle moitié de la fesse, se projetant dans la jambe correspondante, est un signe des maladies suivantes:

  • ostéochondrose des lombaires;
  • hernie intervertébrale avec nerf pincé;
  • sciatique;
  • lumbago;
  • arthrose;
  • troubles de l'appareil circulatoire;
  • Néoplasmes malins.

La douleur dans la région fessière peut être causée par diverses raisons. Cependant, la combinaison de la douleur dans la fesse et la jambe réduit considérablement la gamme des causes et des diagnostics possibles.

Le plus souvent, les gens ressentent trois options pour localiser la douleur dans les fesses:

  • sur le côté gauche avec l'avancement de la douleur le long de la jambe gauche jusqu'au genou ou au bas de la jambe;
  • sur le côté droit de la fesse avec les sensations correspondantes dans la jambe droite.
  • au milieu de l'arrière de la région pelvienne, c'est-à-dire entre deux muscles fessiers.

Les deux premières variantes de la douleur surviennent généralement initialement dans le bas du dos et se propagent progressivement vers le bas. En règle générale, il s'agit d'une manifestation de maladies de la colonne vertébrale, à savoir:

La douleur dans l'espace entre les fesses n'est pas associée à des maladies de la colonne vertébrale. Il s'agit généralement d'une manifestation de maladies du rectum et des organes situés dans la région pelvienne. Une exception à cette règle est la pathologie de la partie inférieure de la colonne vertébrale - le coccyx. Cependant, la douleur dans ce cas n'est pas accompagnée de symptômes de maladies dans le tractus gastro-intestinal inférieur.

Maladies de la colonne vertébrale accompagnées de douleurs dans la fesse et la jambe

En règle générale, les symptômes de la douleur décrits ici sont le résultat de pathologies de la colonne lombaire. Habituellement, ces sensations se produisent avec les maladies suivantes.

Ostéochondrose. Ce sont des troubles dystrophiques dans les tissus du cartilage, qui font partie intégrante des articulations. Habituellement, ce terme est appliqué à la dystrophie du cartilage dans les disques intervertébraux, qui se manifeste par une douleur aiguë soudaine dans la zone de pathologie. La douleur dans le bas du corps et les jambes est une conséquence du développement de l'ostéochondrose dans le bas du dos. Avec une diminution de l'espace rempli de cartilage, les os des vertèbres pressent les nerfs émergeant de la moelle épinière. La douleur est provoquée par des mouvements brusques du corps avec des inclinaisons et des virages dans différentes directions..

Radiculite. C'est une conséquence de l'inflammation des racines des nerfs de la moelle épinière. Parfois, il y a une sciatique d'origine infectieuse et allergique. Dans ce cas, le processus inflammatoire peut également se propager aux membranes de la moelle épinière, évoluant en méningoradiculite.
Cette maladie se manifeste par de vives douleurs spontanées, une altération de la sensibilité, une parésie périphérique. La sciatique provient généralement de l'ostéochondrose, mais une inflammation des racines peut également survenir avec le développement d'une hernie intervertébrale. Parfois, des processus inflammatoires peuvent survenir en raison de malformations congénitales dans les parties inférieures de la colonne vertébrale, de maladies de la cavité abdominale et de la région pelvienne, de maladies des articulations de la hanche, de néoplasmes, de lésions de la colonne vertébrale, d'infections du système nerveux, d'hypothermie prolongée.

Lumbago. Ce terme est généralement appelé une condition qui se manifeste sous la forme de douleurs aiguës soudaines de tir, lancinantes et déchirantes dans la colonne lombaire. De forte douleur, une personne est incapable de bouger.
Selon les descriptions, une maladie appelée «lumbago» est très similaire à la sciatique. Si vous comprenez le terme littéralement, puis traduit du latin, cela signifie simplement le bas du dos. Autrement dit, ce n'est pas tant une maladie qu'une attaque de douleur soudaine au bas du dos, qui est, pour ainsi dire, cachée profondément dans les os, les muscles et les ligaments.
En règle générale, le diagnostic de "lumbago" est posé si, lorsque des symptômes caractéristiques se produisent, il n'est pas possible de déterminer la cause de ce phénomène.
Une crise de douleur peut durer plusieurs heures, voire plusieurs jours. Dans un corps détendu et une posture confortable, cette douleur disparaît généralement, mais peut se produire avec un mouvement maladroit.
Lumbago peut passer aussi soudainement qu'il a commencé, ce qui indique l'ostéochondrose de la maladie.

Sciatique. Ce mot est aussi appelé non pas tant une maladie qu'un syndrome, qui est le résultat de la compression du nerf sciatique à l'endroit où il quitte la colonne vertébrale. Ce syndrome s'accompagne de douleurs aiguës ou douloureuses. Ils sont le plus souvent ressentis dans tout le nerf sciatique du bas du dos en passant par les fesses jusqu'au bas de la jambe. Habituellement, la sciatique ne se manifeste que d'un côté. Le plus souvent, la douleur passe par la jambe droite..
La genèse de ce syndrome est généralement considérée comme diverses pathologies qui se développent dans la colonne vertébrale. Il s'agit notamment de blessures, courbures, infections, tumeurs, etc..
Le lien entre la douleur dans la colonne vertébrale et la douleur dans la jambe a donné naissance au terme lumboischialgie. Il est interprété comme une attaque inattendue de douleur aiguë dans la région lombaire et dans la jambe sur presque toute sa longueur. C'est dans ce cas que la douleur sévère se propage du bas du dos à la fesse, puis le long de l'arrière de la jambe. Souvent, cette douleur s'accompagne de crampes et d'engourdissements..
Ainsi, la douleur dans la fesse droite, s'étendant jusqu'à la jambe, est généralement causée par des maladies de la colonne vertébrale associées à un pincement du nerf et / ou une inflammation qui se développe dans les racines des nerfs de la moelle épinière..
La localisation de la douleur dans l'un des membres est souvent causée par la formation d'une hernie, de néoplasmes et de processus inflammatoires qui modifient la symétrie des vertèbres, à la suite de quoi la maladie se développe uniquement à droite ou à gauche de l'axe central. La prévalence de la sciatique du côté droit chez les personnes est due au fait que la plupart des gens sont droitiers. Cela détermine la nature de la charge sur la colonne vertébrale, provoque une courbure, une hernie et des transformations similaires principalement sur le côté droit.

Comment est le diagnostic de la maladie

En règle générale, un diagnostic préliminaire est posé immédiatement, car une personne peut déterminer clairement la localisation de la douleur. Cependant, afin de poser un diagnostic final, un examen est nécessaire. Il se compose généralement de:

  • examen échographique de la colonne vertébrale;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée;
  • Radiographie des parties lombaire et sacrée de la colonne vertébrale;
  • examen échographique des organes abdominaux.

Les symptômes de douleur synchrone dans le bas du dos et les jambes doivent être pris au sérieux. Pour cette raison, une analyse de sang est nécessaire pour déterminer la concentration de facteur rhumatoïde, d'acide urique et de protéine réactive.

En outre, le patient est également référé à des tests d'urine et de liquide articulaire..

Si nécessaire, ils sont impliqués dans la procédure de diagnostic d'un ostéopathe. Cependant, toutes les actions décrites sont généralement suffisantes pour comprendre ce qui se passe avec le corps humain.

Comment traiter une personne souffrant de douleur aux fesses et aux jambes

En règle générale, une douleur intense et soudaine dans les fesses et les jambes choque tellement la personne qu'elle appelle une ambulance. C'est la première bonne chose à faire. Le problème est qu'avant de traiter le lumbago avec une sciatique, il est nécessaire de diagnostiquer les coliques rénales, les grossesses extra-utérines et d'autres maladies nécessitant des soins d'urgence.

Après avoir confirmé le diagnostic d'une maladie associée à des processus pathologiques de la colonne vertébrale, des analgésiques, des sédatifs, des anti-inflammatoires sont prescrits. Les chondroprotecteurs sont obligatoires dans ce cas..

Depuis pour restaurer l'état sain de la colonne vertébrale et du nerf sciatique, il est nécessaire de normaliser la circulation sanguine, de mener:

  • procédures physiothérapeutiques;
  • broyage avec des onguents chauffants et irritants;
  • massage;
  • compresses;
  • gymnastique médicale sous la direction d'un spécialiste.

Après une période aiguë, il est nécessaire de subir un ensemble de procédures de nature réparatrice. Il comprend d'abord des installations d'exercice faibles, puis modérées sous la forme de natation, d'une douche de contraste, de course à pied, de vélo, etc..

De l'alimentation, il est nécessaire d'exclure les aliments qui forment un œdème et une stagnation liquidienne dans le corps. Cette catégorie comprend les aliments salés, gras et épicés. Il est nécessaire de se concentrer sur les aliments naturels qui contiennent de nombreuses vitamines et minéraux..

Afin de réduire le risque de douleur aiguë dans la fesse et la jambe, vous devez prendre soin de votre colonne vertébrale. Cette préoccupation est mise en œuvre dans un système d'interdictions et de recommandations..

Les interdictions sont soumises aux règles suivantes:

  • ne surchargez pas votre colonne vertébrale avec un transfert de poids et des mouvements corporels inconfortables;
  • éviter une hypothermie prolongée, en particulier dans les jambes et le bas du dos;
  • n'attendez pas l'apparition de douleurs aiguës, prenez des mesures lorsque vous ressentez une gêne dans le bas du dos, les fesses et l'arrière des jambes;
  • éviter les aliments salés, épicés et huileux.

Le respect de ces règles réduira le risque de lumbago, de radiculite, d'ostéochondrose, de sciatique et d'autres maladies désagréables accompagnées de douleurs aiguës et d'une mobilité réduite.

Pour ceux qui ont souffert à plusieurs reprises de ces maladies, il existe une autre astuce - prendre des chondroprotecteurs non seulement lors d'une attaque, mais périodiquement, par exemple, une fois par an ou, si nécessaire, plus souvent. Cela maintiendra constamment l'intégrité du cartilage dans les articulations et la colonne vertébrale. En conséquence, vous réduirez davantage le risque de symptômes désagréables..

Pourquoi la fesse fait mal, donne dans la jambe?

La douleur dans la fesse, s'étendant à la jambe, fait référence à des phénomènes pathologiques qui se produisent pour diverses raisons. Les os de la ceinture des membres inférieurs, sa partie libre et les muscles fessiers, comme tout le reste du corps humain, sont intimement liés. Le fonctionnement des organes situés dans la cavité abdominale affecte également la cohérence du travail des tissus osseux et musculaires du bas du corps.

Il est de la responsabilité du médecin d'établir la véritable origine de la douleur émergente par sa nature et les symptômes qui l'accompagnent. Le succès de la lutte contre une maladie insidieuse dépend de l'adéquation du traitement prescrit. Quelles sont les causes potentielles de la douleur? Quelles mesures prendre avant tout avant de rencontrer un spécialiste?

Causes de la douleur dans la fesse s'étendant à la jambe

En réaction d'un organisme à des dysfonctionnements en lui-même, des douleurs dans les fesses, donnant à la jambe, peuvent porter sa caractéristique:

  • se produire brusquement (spontanément) pendant le mouvement (marcher, tourner le corps, monter les escaliers ou les pentes);
  • être présent tout le temps, même lorsque la personne est allongée ou assise.

Parmi les symptômes supplémentaires, les personnes éprouvant une douleur similaire sont également appelées:

  • perte de sensation d'un membre, son engourdissement;
  • l'incapacité de marcher complètement sur le pied;
  • maux de dos dans la fesse et le membre inférieur;
  • fièvre et faiblesse générale.

Dans la plupart des cas, la douleur survient pour les raisons suivantes:

1. Selon la conclusion des médecins, environ 75% des cas d'étiologie (origine) de la douleur à l'endroit indiqué se situent dans la pathologie de la colonne lombo-sacrée et la présence de maladies du système musculo-squelettique.

Avec l'ostéochondrose et la radiculite, une douleur douloureuse et tirante dans la fesse apparaît, irradiant vers la jambe, qui a un caractère émoussé, mais s'intensifie lors de la levée de poids, secouant le corps, après une longue position statique. Une personne prend plus souvent une pose qui lui apporte du soulagement (dort du côté sain; marche, se penche; fait glisser sa jambe). Dans le membre inférieur, des picotements, des brûlures et des démangeaisons se produisent également..

2. L'exacerbation de variétés d'arthrite et d'arthrose, la bursite aiguë, causée par la destruction du cartilage et l'inflammation du sac périarticulaire, peuvent être accompagnées de douleurs intenses dans l'articulation de la hanche et provoquées après des erreurs de régime (consommation excessive de viande, d'alcool).

3. Une maladie redoutable - le rhumatisme - commence souvent par une douleur aiguë et intense dans la fesse, qui s'étend jusqu'à la jambe. Ce n'est qu'après son affaissement que les symptômes de la maladie des systèmes cardiaque et nerveux du corps deviendront apparents..

4. Les blessures (hématomes, entorses musculaires, fractures du col fémoral) entraînent souvent des douleurs et nécessitent une consultation avec un médecin. Si vous soupçonnez des dommages à la colonne vertébrale inférieure après un impact ou une chute, vous ne pouvez pas déplacer la victime vous-même. Il est en toute tranquillité avant l'arrivée des médecins..

5. L'urolithiase pendant une longue période peut se produire sous une forme latente et se présenter sous la forme d'un syndrome douloureux, d'une miction fréquente avec un mélange de sang.

6. Si la fesse est douloureuse, elle cède dans la jambe chez les personnes souffrant de névralgie du nerf sciatique, elles comparent la douleur à un choc. Les exacerbations sont particulièrement caractéristiques dans les saisons humides et automnales humides du printemps..

Un quart des causes de la douleur dans la fesse sont attribuées à la probabilité de:

  • processus inflammatoire (dans les organes génitaux du bassin chez la femme, le tissu musculaire des fesses, le rectum);
  • hernie interne non compliquée ou restreinte (inguinale, fémorale);
  • tumeurs dans la cavité abdominale.

Diagnostic médical

En raison de symptômes similaires, un examen approfondi est prescrit par un médecin généraliste pour clarifier le diagnostic avec les méthodes suivantes:

  • Échographie Doppler;
  • résonance magnétique ou tomodensitométrie, radiographie du rachis lombo-sacré;
  • examen échographique des organes abdominaux (reins, intestins).

S'il y a une douleur dans la fesse, s'étendant à la jambe, le traitement nécessite une compréhension de l'image holistique des troubles dans le corps. Les tests urinaires généraux et spéciaux, les paramètres biochimiques du liquide articulaire, ainsi que la concentration sanguine aident à le composer:

  • acide urique;
  • protéine réactive;
  • facteur rhumatoïde.

Des consultations supplémentaires sont nécessaires pour les médecins d'une spécialité étroite (gynécologue, urologue, chirurgien traumatologue, ostéopathe, neurologue).

Actions pour la douleur

En cas de douleur soudaine et intense dans la fesse, s'étendant à la jambe, un service d'ambulance doit être appelé d'urgence. Pour exclure, par exemple, les coliques rénales ou les grossesses extra-utérines et une foule d'autres maladies nécessitant des soins médicaux urgents.

Dans le traitement de nombreuses maladies avec un réflexe marqué ou un symptôme indépendant, les médecins prescrivent traditionnellement des analgésiques, anti-inflammatoires, sédatifs, chondroprotecteurs. En parallèle, pour rétablir une circulation sanguine normale au niveau d'une articulation douloureuse de la hanche et obtenir de bons résultats de traitement, il est conseillé:

  • procédures de physiothérapie;
  • massage et auto-meulage;
  • compresses chauffantes;
  • gymnastique médicale (mouvements circulaires de la jambe, du corps dans différentes directions, flexions et squats);
  • natation, douche de contraste;
  • vélo d'exercice et jogging.

En tant que nutrition préventive et thérapeutique, il est recommandé d'inclure dans le régime alimentaire du patient des produits leaders dans la teneur en complexes vitamino-minéraux (légumes, fruits, baies, noix, céréales, huile d'olive, produits laitiers). Les aliments épicés et salés relèvent de l'interdiction, entraînant une stagnation des fluides dans les tissus et un gonflement..

Des recettes éprouvées de médecine traditionnelle à usage interne et externe en combinaison avec des produits pharmaceutiques peuvent progressivement faire face à la maladie.

La forme négligée de nombreuses maladies, lorsqu'une personne est auto-médicamenteuse et reporte une visite chez le médecin, conduit le plus souvent à un handicap du patient et à une détérioration de sa qualité de vie.

Douleur dans les fesses et les fesses

La douleur dans les fesses indique la présence de pathologies, telles que:

  • radiculite lombo-sacrée,
  • phlegmon et abcès,
  • ostéomyélite,
  • furoncle
  • ou est considéré comme une conséquence de l'effort musculaire.

La cause de la douleur dans les fesses se produit également:

  • ostéochondrose,
  • kyste du coccyx,
  • hernie intervertébrale.

Avec une maladie des parties inférieures de la colonne vertébrale, compte tenu des particularités de la localisation des nerfs, une douleur peut être apportée aux jambes ou aux fesses.

Pour diagnostiquer la cause du syndrome douloureux, le patient doit déterminer la nature, l'intensité et le lieu douloureux. Nous vous recommandons de contacter un proctologue expérimenté.

Les fesses sont considérées comme des parties symétriques du corps et sont, au sens figuré, un «gâteau de couches». La première couche supérieure est la peau. Le deuxième - tissu, respectivement, des muscles fessiers gauche et droit. La troisième couche est représentée par la graisse sous-cutanée, qui est située directement sous les muscles et, par rapport aux autres parties du corps, est considérée comme la plus développée.

La douleur chez le prêtre se produit dans l'une des boules. Le processus de douleur dans les fesses indique les conséquences d'une blessure, la présence d'un processus infectieux ou inflammatoire dans le corps et les pathologies musculaires.

Les symptômes qui accompagnent la douleur dans le cul

La douleur chez le prêtre s'accompagne d'un certain nombre de symptômes qui inquiètent le patient.

  • inconfort et douleur lors des selles;

L'apparition de douleur chez le prêtre est provoquée par des fissures anales et des hémorroïdes. Les raisons de l'apparition de fissures anales sont appelées troubles de l'hygiène, constipation, dommages mécaniques aux muqueuses.

Les symptômes des fissures sont:

  1. douleur constante dans le cul,
  2. saignement,
  3. difficulté à aller à la selle et inconfort.

Les fissures anales apparaissent souvent chez les femmes après un accouchement naturel.

  • douleur dans les zones voisines;

En plus de la région fessière, le patient a des douleurs dans le bas du dos, le sacrum, le coccyx, la hanche. Le syndrome douloureux s'accompagne d'une augmentation du tonus dans les muscles fessiers, les muscles du bas du dos et des membres inférieurs. À la suite de changements dans la colonne vertébrale et d'une tension musculaire accrue, il y a une restriction des mouvements dans la colonne vertébrale et l'articulation de la hanche.

  • trouble général de la santé: malaise, faiblesse;

Le patient ressent une faiblesse sévère des muscles de la cuisse et du bas de la jambe, une sensibilité diminuée, un inconfort. Parfois, la douleur dans le corps s'accompagne d'un inconfort dans les fesses. Le patient se plaint d'un manque d'appétit et d'une aggravation après avoir mangé. Dans ce cas, l'avis d'un nutritionniste et d'un urologue est requis.

L'état du patient s'accompagne de fièvre. Ce processus indique une inflammation ou une infection..

  • maux de tête et vertiges;

Il y a des plaintes de maux de tête, de migraine, de vertiges. Des cas de perte de conscience sont parfois possibles..

Les processus inflammatoires dans les fesses sont soigneusement associés au tractus gastro-intestinal. Le patient se plaint de nausées et vomissements, éructations.

Le patient développe des troubles fécaux, des bouleversements et de la constipation, des flatulences, des ballonnements, une gêne dans les fesses et d'autres organes.

  • perte de conscience et troubles de la coordination;

Dans les cas graves, une douleur aiguë dans la fesse et une augmentation de la température corporelle s'accompagnent d'une altération de la conscience - le patient tombe dans le coma;

Causes de la douleur aux fesses

Les experts médicaux mettent en évidence les causes de douleur suivantes chez le prêtre:

  • hernie discale dans la région lombaire;

Une douleur aiguë sévère qui irradie vers la fesse est notée avec des hernies discales dans la région lombaire. La douleur survient d'abord dans le bas du dos - directement au site du disque affecté, puis descend dans la fesse et descend le long de l'arrière de la cuisse. La douleur ne dérange que la droite ou la gauche, en fonction de quel côté le nerf est affecté. Il y a une faiblesse dans la jambe du côté affecté, une sensibilité cutanée altérée, une gêne dans l'anus est notée.

Le patient ressent une gêne dans les fesses. La condition s'accompagne d'une douleur tirante..

  • tension musculaire excessive;

Une douleur intense dans les fesses indique une tension musculaire excessive. De tels symptômes sont observés chez les athlètes et les personnes engagées dans un travail physique..

  • névralgie du nerf sciatique;

Avec la névralgie du nerf sciatique, le patient a une douleur intense dans la région de la hanche et dans l'anus. La douleur est aggravée par les mouvements et les retournements.

  • infections des voies génitales féminines;

Une douleur coupante sévère dans l'anus peut survenir chez les femmes qui ont des problèmes avec les organes génitaux féminins. Pour établir un diagnostic précis, vous devriez consulter un gynécologue.

Avec l'arthrite et l'arthrose, le patient corrige l'inflammation des articulations d'autres organes. Le principal symptôme de cette maladie est une douleur entre les fesses lors de la marche. Pour prévenir le développement de l'arthrite et de l'arthrose, le patient doit consulter un neurologue et un orthopédiste. Le personnel médical prescrira des médicaments, des onguents curatifs, des exercices de physiothérapie et de physiothérapie.

La douleur dans l'anus après la diarrhée indique la présence d'une maladie infectieuse dans le corps humain. Le patient passe des tests et visite l'urologue.

Grossesse

Pendant la grossesse, une douleur aiguë dans l'anus chez la femme apparaît avec un utérus altéré. Chaque mois, l'utérus se développe et appuie sur les parois de l'anus, sur les autres organes internes. Ce n'est pas un symptôme critique. Si une femme est très inquiète de la douleur dans les fesses, il est nécessaire de subir un examen complet et de consulter un médecin.

Diagnostic et traitement de la douleur chez le prêtre

Le processus de traitement de la douleur dans les fesses dépend entièrement de la nature de la pathologie. Le patient a besoin d'un proctologue chez le médecin et assister à une première consultation. Le médecin examinera l'organe affecté et palpera. Si des écoulements purulents, des saignements et des processus infectieux sont détectés, nous proposons d'effectuer une opération pour éliminer les fissures anales.

Pour la douleur chez le prêtre reçue après la blessure, le patient est crédité d'analgésiques et de pommades chauffantes qui peuvent soulager l'enflure. Les médicaments non stéroïdiens soulagent la douleur et contribuent à la guérison rapide des tissus mous.

Avec les furoncles, les patients sont crédités d'une pommade Vishnevsky et d'une pommade ichthyol. Dans les cas non négligés, le personnel médical utilise des massages, des compresses chauffantes, de la physiothérapie.

Après avoir consulté un médecin, le patient commence à suivre une thérapie physique. Le tonus musculaire s'améliore et se renforce. Les médecins de la clinique privée "KDS Clinics" ont développé un système de gymnastique spécial qui détendra les muscles blessés et réduira la douleur.

Important

Pour déterminer la cause de la maladie, vous devez être testé.

Douleur en marchant dans la fesse droite

La question "Pourquoi le prêtre fait-il mal?" est un sujet très délicat, donc beaucoup de gens essaient de ne parler à personne de la douleur qui se produit régulièrement dans l'une des fesses. Pendant ce temps, la douleur dans n'importe quelle partie du corps peut être le symptôme d'une maladie grave et cacher de tels problèmes est trop dangereux pour sa propre santé..

Les fesses, communément appelées butin, sont constituées de peau, de tissu musculaire et de graisse sous-cutanée, qui est la plus développée. Et pour comprendre ce qui a provoqué l'apparition de douleurs dans les fesses, il est nécessaire de déterminer sa nature et son lieu d'apparition. Après tout, la douleur dans les fesses peut être différente: sur le côté gauche des prêtres ou sur la droite, des deux côtés, irradiant vers la jambe, le ventre ou le bassin.

Le corps féminin est plus complexe que le mâle. Chez les femmes, les organes inférieurs sont situés les organes nécessaires pour porter un enfant, par conséquent, la couche de graisse sous-cutanée et les muscles des fesses sont plus développés que chez les hommes. La raison en est de protéger les organes reproducteurs et le fœtus du stress pendant la grossesse. Par conséquent, en cas de douleur dans les fesses, les femmes doivent tout d'abord consulter un gynécologue pour exclure la présence de problèmes gynécologiques et la pathologie des organes situés à proximité immédiate de cette partie du corps.

Souvent, les femmes de plus de 50 ans qui ont été diagnostiquées avec un prolapsus partiel ou complet de l'utérus se plaignent de tiraillements réguliers ou de douleurs aiguës dans le côté gauche de la fesse. De plus, le côté gauche ou droit de la fesse peut être douloureux lorsque l'utérus est courbé, un myome utérin ou une tumeur ovarienne. Avec ces pathologies, des douleurs apparaissent non seulement dans le bas-ventre, mais aussi dans le bassin et le sacrum.

L'inflammation du nerf sciatique est appelée sciatique et elle est souvent la cause de douleurs dans la fesse.

Chez les hommes, la douleur aux fesses est généralement causée par les causes suivantes:

1. Hernie intervertébrale. La douleur s'étendant à la fesse est un compagnon fréquent de la hernie intervertébrale dans la région lombaire, de l'ostéochondrose lombo-sacrée ou de la scoliose. Les sensations de douleur dans ces maladies sont préoccupantes non seulement dans les fesses, mais se propagent également dans la région du bas du dos et du coccyx, et sont souvent transmises à la jambe. Avec la marche et l'effort physique, la douleur augmente fortement.

Un neurologue devrait diagnostiquer de telles conditions. Lui seul peut aider à se débarrasser de la douleur dans les fesses en établissant un diagnostic précis en fonction des résultats de la tomodensitométrie et de la radiographie, en prescrivant un traitement avec des médicaments anti-inflammatoires, des cours de massage et de la physiothérapie. Dans les cas graves d'une hernie de la colonne vertébrale, dont les symptômes sont un engourdissement, une miction altérée et une défécation, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

2. Sciatique. Le spasme des muscles fessiers provoque souvent une névralgie sciatique - sciatique. Dans le corps humain, il y a deux nerfs sciatiques, tous deux proviennent de la région lombaire et sont les plus étendus. Ces nerfs se ramifient dans la région pelvienne et s'étendent jusqu'aux talons.

La sciatique se développe en raison de la compression des racines nerveuses avec déplacement des vertèbres, de l'inflammation et des dommages aux tissus entourant le nerf sciatique, ainsi que de l'apparition d'une tumeur. Avec la sciatique, la douleur couvre non seulement les fesses, mais tout le corps. Il devient particulièrement net en position assise et en mouvement rapide. Le traitement de la sciatique comprend un ensemble d'exercices, des massages et des injections chaudes, qui doivent être prescrits par un médecin.

Dommages, arthrose de l'articulation de la hanche se manifeste souvent par une douleur dans la fesse

3. Dommages aux muscles et aux ligaments de l'articulation de la hanche. Si cela fait mal à l'intérieur des fesses, des sensations douloureuses surviennent dans un endroit délicat en position assise, debout ou en marchant.

La cause de la douleur dans ce cas est une violation de la nutrition des muscles, des ligaments et des os en raison du développement de l'athérosclérose et des maladies de l'articulation de la hanche. Ces maladies surviennent le plus souvent avec l'âge en raison du développement de changements dégénératifs dans les tissus osseux et musculaires, l'apparition de problèmes circulatoires.

Une séance prolongée et des charges accrues sur la colonne vertébrale peuvent provoquer des troubles circulatoires des muscles et des articulations, tandis que la douleur dans les fesses est douloureuse. Les personnes qui s'assoient souvent à une table dans une position inconfortable, pratiquent une activité physique accrue et soulèvent des poids sont particulièrement souvent affectées par la douleur dans les fesses..

Les troubles dystrophiques des cartilages articulaires de la colonne vertébrale et de l'articulation de la hanche sont affectés non seulement par les hommes, mais aussi par les femmes. Le traitement de la douleur dans la fesse dans ces cas devrait inclure une gymnastique spéciale visant à restaurer les muscles du dos, à améliorer l'apport sanguin et la nutrition des articulations. L'éducation physique en cas de malformations de la colonne vertébrale est extrêmement nécessaire, il est impossible d'établir une circulation sanguine du cartilage sans restauration du tonus musculaire, ce qui entraîne l'apparition de douleurs dans les fesses.

La meilleure prévention de la douleur dans les fesses, comme dans tous les autres muscles du corps, est la marche régulière, les exercices du matin et la natation. Ils aident à maintenir le tonus du corps et à améliorer la circulation sanguine. Si le travail implique une position assise prolongée dans la même position, il est nécessaire de faire de petits entraînements toutes les heures.

Parfois, la douleur dans la fesse apparaît après une injection, en raison du développement d'une inflammation sous-cutanée du tissu adipeux - phlegmon. Dans ce cas, une douleur insupportable est ressentie en position assise et un gonflement ou une bosse apparaît au site d'injection. Le traitement des bosses et des ecchymoses après l'injection implique l'utilisation de compresses d'alcool et de petits filets d'iode, et en cas d'abcès, des médicaments antibactériens doivent être pris ou retirés chirurgicalement. Dans les fesses, des furoncles peuvent également apparaître - des élévations en forme de cône avec un arbre purulent.

Dans les cas graves, les furoncles provoquent également une douleur aiguë dans les fesses, et ils doivent souvent être retirés rapidement également..

Douleur dans la fesse droite, s'étendant jusqu'à la jambe

Je me demande si les muscles fessiers jouent un rôle particulier dans le corps humain. Bien sûr, ils, comme n'importe quelle partie du corps, apportent une contribution particulière à la vie humaine.

Tout d'abord, le mouvement des membres inférieurs en dépend. Grâce à leur fonctionnement, une personne peut marcher, s'asseoir, courir et effectuer de nombreuses autres tâches élémentaires.

Les médecins spécialistes dans le domaine de l'anatomie distinguent plusieurs types de muscles, à savoir les gros, les petits, les moyens et les fessiers. Si une douleur survient dans l'un d'entre eux, s'étendant à la jambe droite, c'est l'occasion de consulter un médecin dès que possible.

Anatomie fessière

Comme mentionné précédemment, la fesse est le muscle le plus grand et le plus fonctionnel d'une personne. Elle peut être réduite et augmentée, c'est la partie la plus convexe du corps.

Il est situé entre le bassin et la partie inférieure de la colonne vertébrale, tout en se connectant à l'os supérieur de la cuisse. La fesse est également un muscle très fonctionnel..

On peut distinguer plusieurs de ses principaux objectifs:

  1. La capacité de tourner la cuisse, de la déplacer sur le côté et au centre, de se plier et de se plier;
  2. En raison du muscle moyen, vous pouvez prendre la jambe sur le côté, la retirer, elle stabilise également le corps en marchant;
  3. Le plus petit muscle, selon les médecins, est le plus petit muscle, il participe pendant qu'une personne reprend sa jambe, tourne sa hanche et tient son corps.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, des actions ordinaires comme la marche, la course, le levage et bien plus sont effectuées en raison du travail complexe des muscles fessiers.

Causes de la douleur aux fesses avec irradiation dans la jambe

Au total, plusieurs raisons principales peuvent être distinguées, en raison desquelles des douleurs dans le muscle fessier peuvent survenir, donnant à la jambe:

  • La sciatique, en d'autres termes, l'inflammation du nerf moyen, est la maladie la plus courante associée aux fesses. Il se caractérise par une douleur intense..
    Ils peuvent avoir un caractère complètement différent, le plus souvent, il brûle, tire ou fait mal, moins souvent, tire et coud. En règle générale, au stade initial, la maladie n'est pas toujours présente, elle disparaît et repousse;
  • L'arthrite est un autre type d'inflammation. Il se caractérise par une douleur aiguë à l'intérieur de la fesse, il devient plus prononcé lorsqu'une personne commence à marcher. Pendant cette maladie, la température peut également augmenter..
    L'arthrose, qui est une destruction des tissus articulaires, présente des symptômes similaires. Dans les deux cas, au stade initial du développement de la maladie, la douleur n'est ressentie qu'en se déplaçant, elle augmente progressivement et peut ne pas entraîner les conséquences les plus agréables;
  • Une autre maladie courante est la myalgie. Il peut se manifester en deux étapes. Au début, elle ressent une légère douleur douloureuse, qui peut être causée par un traumatisme, une hypothermie ou une infection.
    La deuxième étape est une douleur aux piqûres plus prononcée. Elle peut apparaître en raison de pathologies du système nerveux ou du tissu conjonctif;
  • La lésion cutanée purulente est une fonte de la tige de l'ébullition. C'est l'une des affections les plus graves, qui se manifeste par une douleur intense et de la fièvre jusqu'à 38 degrés. Une petite cicatrice sur la peau peut également apparaître;
  • La panniculite est une inflammation de la graisse sous-cutanée. Les plaques formées dans le corps commencent à serrer progressivement les vaisseaux sanguins. En conséquence, la douleur, l'enflure, les frissons et la fièvre jusqu'à 38 degrés se forment;
  • L'ostéochondrose est l'une des maladies les plus courantes que chaque cinquième personne ait connues. Elle est associée à des dommages à la colonne lombo-sacrée. Le principal symptôme de cette maladie est une sensation douloureuse, de nature faible, généralement douloureuse ou tiraillante..
    Une personne ne peut pas comprendre exactement d'où elle provient, on a l'impression qu'elle est présente dans la fesse et la jambe;
  • Hernie intervertébrale. Tout d'abord, la maladie se ressent dans la région lombaire. Une personne commence à ressentir une gêne lorsqu'elle sort du lit, des virages serrés et des virages.
    De plus, il progresse et commence à se faire sentir dans le muscle fessier et les membres inférieurs;
  • Si la hernie n'est pas guérie à temps, la pathologie de la colonne vertébrale se développera progressivement. Il s'agit d'un trouble plus grave difficile à guérir. Le plus souvent, cela réduit l’utilité de la vie physique d’une personne;
  • Il existe également plusieurs types de tumeurs diverses. Par exemple, le lymphosarcome. Elle affecte la zone pelvienne et se manifeste par une légère douleur. Il existe également des variétés telles que le myélome (cancer du sang) et les métastases de la hanche;
  • Pire encore, une personne est porteuse de pathologies vasculaires. Il existe plusieurs stades de développement d'une telle maladie..
    Au début, c'est une douleur musculaire lancinante qui est constamment présente, puis un œdème, un assombrissement de la peau et un resserrement apparaissent;
  • Une personne elle-même peut devenir coupable de malaise si elle subit une blessure quelconque. Par exemple, avec une fracture de la hanche, il y a une douleur aiguë qui ne peut pas être tolérée, parfois, ils provoquent même un choc traumatique. Un œdème apparaît également..

Traitement

Comme déjà mentionné, seul un médecin peut aider une personne à anesthésier et à éliminer une maladie. Il n'est pas recommandé d'essayer d'y faire face par vous-même, cela peut entraîner de tristes conséquences.

Aux stades initiaux de la maladie, le spécialiste essaie de l'éliminer en raison de médicaments puissants (antibiotiques), parfois, vous devez recourir à une intervention chirurgicale.

Comme outil supplémentaire, divers onguents, gels ou compresses chauffants sont prescrits. La méthode populaire, connue sous le nom de filets d'iode, aidera à soulager l'enflure, si elle n'aide pas à faire face au problème, il est déjà judicieux de faire des injections.

Les experts disent que vous ne pouvez résoudre le problème vous-même que s'il est causé par un surmenage.Cependant, il devrait en être absolument sûr..

Dans tous les autres cas, vous ne pouvez vous donner les premiers soins qu'avant de consulter un spécialiste:

  • Fixez un chiffon imbibé d'eau froide sur un point sensible;
  • Allongez-vous sur le ventre et assurez une paix totale;
  • Si des plaies ouvertes se sont formées, il convient de traiter cet endroit avec du peroxyde d'hydrogène, de l'iode ou un pansement stérile..

Vous devez soigneusement considérer votre santé et profiter de l'aide d'un spécialiste dès que possible..

Quand consulter un médecin?

Il existe une sorte d'aide qui devrait être adressée en cas de douleur. S'il a un caractère tirant, est doux et ne gêne pas les mouvements, vous devez contacter le thérapeute ou le chirurgien de la clinique.

S'il est impossible de se lever à cause de cela, les jambes sont enflées, des phoques et des rougeurs locales apparaissent et du sang qui ne peut pas être arrêté apparaît, il est recommandé d'appeler une ambulance. La température corporelle doit également être mesurée..

Dans le cas où une personne ne prend pas d'aide à temps, diverses complications peuvent apparaître:

  • Maladie chronique qui aggravera l'activité d'une personne tout au long de sa vie;
  • Mouvement limité dans les membres inférieurs;
  • Acquisition d'invalidité;
  • Amputation;
  • Dans certains cas, une maladie évolutive peut déclencher un infarctus du myocarde..

Malheureusement, à l'heure actuelle, les gens sont trop férus de carrière, de responsabilités familiales et d'autres problèmes, à cause desquels ils négligent l'aide de spécialistes.

Ils essaient de supprimer eux-mêmes la douleur formée. Ce comportement est non seulement erroné et stupide, mais aussi dangereux. Pour toute manifestation de douleur, vous devez immédiatement consulter un médecin, subir un examen et un traitement complet, la négligence dans ce cas ne peut qu'aggraver la situation.

La prévention

Je veux prévenir toute maladie plutôt que de la traiter longtemps. Heureusement, pour toutes les parties du corps, il existe certaines mesures préventives qui aident à éviter les conséquences désagréables..

Dans le cas du muscle fessier, il convient de procéder comme suit:

  • Vous devez vous entraîner régulièrement. Il n'est pas nécessaire d'aller au gymnase. Pour ce faire, il suffit de faire une charge de dix minutes chaque matin;
  • Avec toutes les affections minimes qui surviennent dans cette zone (par exemple, en se déplaçant), il vaut la peine de subir un diagnostic du corps;
  • Vous devez toujours vous habiller strictement en fonction de la météo, ne jamais permettre d'hypothermie ou de surchauffe;
  • Il est nécessaire d'essayer de mener une vie active, les personnes menant une vie sédentaire souffrent souvent de diverses maladies;
  • Cela vaut la peine de protéger votre corps contre les blessures.

Toutes les maladies qui surviennent dans la région des muscles fessiers ou des membres inférieurs doivent être éliminées dès que possible. Vous ne devriez pas essayer de vous diagnostiquer et de vous soigner à la maison.

Selon l'anatomie du corps, tout est interconnecté. Toute douleur, même légère, peut entraîner une maladie grave..

Dans ce cas, en cas de douleur de toute nature, tumeurs, rougeur de la peau, gonflement formé, vous devez immédiatement prendre l'aide d'un médecin, appeler une ambulance ou consulter un spécialiste dans une clinique locale.

Mesures thérapeutiques pour la douleur dans la fesse s'étendant à la jambe

La douleur dans la fesse, s'étendant à la jambe, affecte dans la plupart des cas 1 côté (gauche ou droit), bien qu'elle puisse être bilatérale. Il peut être amplifié lors de la montée des escaliers, des mouvements brusques. Une personne n'est pas à l'aise de s'asseoir et, lorsqu'elle marche, elle épargne une jambe douloureuse et est boiteuse.

La douleur peut survenir spontanément. Dans la période aiguë, il ne disparaît pas, même en position couchée, s'accompagne de crampes musculaires, augmente avec un changement de posture, une toux. Il est difficile de tourner le corps, de plier ou de redresser les articulations. La douleur est un signal de troubles nécessitant des soins urgents. Il existe différentes causes qui en sont la cause, notamment une étiologie dangereuse. Par conséquent, il est important de ne pas reporter la visite chez le médecin (thérapeute ou orthopédiste) et de savoir ce qui se passe dans votre corps.

Les causes de la douleur

Dans la plupart des cas, une douleur dans les fesses s'étendant jusqu'à la jambe gauche ou droite apparaît avec l'ostéochondrose et l'arthrose. Entre les vertèbres L4 et L5 de la colonne lombaire, les vertèbres L5 - S1 du sacrum sont des racines nerveuses qui, lorsqu'elles sont pincées ou présentent une protrusion herniaire, une douleur ou une faiblesse innervée à travers la fesse jusqu'à la cuisse externe, à travers le muscle du mollet vers l'avant ou l'arrière de la jambe, provoquant un engourdissement des doigts ou de l'extérieur parties du pied. Si vous soulevez le gros orteil, il y a une faiblesse dans tout le membre inférieur.

L'apparition de douleur peut déclencher de tels facteurs:

  • hypothermie - générale ou lombaire;
  • les infections
  • mode de vie sédentaire;
  • maladie métabolique;
  • surpoids;
  • blessures musculaires et ligamentaires, y compris les anciennes, reçues bien avant le début de la douleur.

Après être tombée sur les fesses, les fibres musculaires de la zone meurtrie sont progressivement remplacées par une cicatrice de tissu conjonctif. Au fil du temps, il commence à serrer le nerf sciatique, provoquant de la douleur. Des douleurs de traction non liées à la maladie peuvent survenir dans les conditions suivantes:

  • sensibilité aux intempéries;
  • surmenage;
  • grossesse
  • croissance intense à l'adolescence.

Symptôme maladie

Pour détailler la douleur, il est important d'écouter son corps. Pour diverses maladies, les sensations et les symptômes de la douleur peuvent s'exprimer dans de telles plaintes des patients:

  1. Dans la région sacrée, passant dans les jambes. Lorsque la saillie exacerbe et diminue périodiquement. Elle peut être tirante, nette, peut provoquer des spasmes locaux. Des picotements et des engourdissements apparaissent dans les jambes et la zone sacrée..
  2. Une douleur sourde dans le bas du dos, la région inguinale et le haut de la jambe est caractéristique du syndrome du piriforme. Son inflammation réactive est causée par la tuberculose, l'ostéomyélite, l'arthrite, l'arthrose de l'articulation de la hanche.
  3. La traction, irradiant sur le côté de la jambe jusqu'au pied (localisation en forme de lampe) peut être avec une hernie et une pathologie de l'articulation fémorale.
  4. Une douleur brûlante dans la même zone se produit avec la maladie de Roth - Bernhardt.
  5. Douleurs ou coutures. Avec des tumeurs malignes des os pelviens, de la moelle épinière, une bursite des tendons des muscles fessiers.
  6. Presser ou tirer dans la région lombaire et le genou est caractéristique des maladies des veines et des artères, ainsi que des dommages aux ligaments et aux tendons.
  7. Donner à l'avant de la cuisse et vers le bas peut apparaître après une intervention chirurgicale dans le bas de l'abdomen. Forte - simultanément avec une atrophie musculaire, qui est observée dans le diabète sucré, si une neuropathie proximale asymétrique se développe.

Chez les enfants de moins de 10 ans, des douleurs peuvent apparaître avec une tuberculose osseuse. Les symptômes de la douleur dans les fesses à droite et à gauche, s'étendant aux jambes, peuvent différer considérablement dans de telles maladies:

  • hernie inguinale;
  • pathologie des organes pelviens chez la femme;
  • processus purulents-inflammatoires;
  • pathologie rectale;
  • maladie du rein
  • virus de l'herpès;
  • méningite chronique;
  • pancréatite
  • abcès post-injection.

Une douleur aiguë et aiguë peut apparaître lors d'une injection dans la fesse. Cela signifie que l'aiguille a touché le nerf sciatique. Chez un patient, cela peut provoquer des picotements dans les jambes et le bas du dos, un engourdissement, une boiterie: les troubles cliniques peuvent s'exprimer différemment et durer longtemps.

Traitement recommandé

La thérapie dépend de la maladie sous-jacente, de sa gravité, ainsi que de l'âge et du sexe du patient. Avec les pathologies orthopédiques, il comprend de tels médicaments:

  • analgésiques;
  • anti-inflammatoire non stéroïdien (par exemple, Diclofenac, Ibuprofen);
  • relaxants musculaires (pour éliminer les spasmes musculaires);
  • améliorer la circulation sanguine.

Il est conseillé d'observer le repos au lit. Avec des processus purulents locaux, une pommade à l'ichthyol ou Vishnevsky est utilisée. Le traitement complexe des pathologies orthopédiques comprend de telles méthodes:

  • acupuncture;
  • thérapie manuelle;
  • physiothérapie.

Le médecin doit prescrire des exercices de physiothérapie qui rétablissent la circulation sanguine.

Méthodes d'anesthésie

La première chose à faire est de soulager la douleur. Le médecin prescrit des injections et des pilules, et si la douleur est intense, de telle sorte que les analgésiques et les antispasmodiques n'aident pas - le blocage de la novocaïne. La douleur disparaîtra plus rapidement si le muscle midgluteal se détend. Pour ce faire, vous pouvez utiliser cette méthode:

  1. Allongé sur le dos, levez légèrement les jambes pliées aux genoux.
  2. Divisez la fesse en 4 carrés et au milieu en haut à droite trouvez le point douloureux. Lorsqu'il est pressé, un rayonnement est ressenti dans le bas du dos et les jambes. Sans arrêter d'appuyer sur le point de déclenchement, il est nécessaire de mettre une jambe pliée au genou en position debout, de mettre un tabouret bas de sorte que le genou soit au niveau du bas-ventre et de le faire pivoter 10-20 fois sur le côté. Si nécessaire, tenez le support.
  3. Placez une balle de tennis sous ce point, allongez-vous pendant 10 minutes, puis prenez votre pied sur le côté.

Mais ces exercices ne soulageront pas la douleur dans toutes les maladies, par exemple, avec le syndrome du piriforme, ils sont inutiles.

Si l'inconfort est causé par une inflammation du nerf sciatique, vous pouvez utiliser des onguents chauffants en pharmacie ou de telles recettes pour les compresses de médecine traditionnelle:

  • à partir de feuilles de chou, réchauffées et légèrement ramollies avec de l'eau bouillante, faire 2-3 heures;
  • de la cire d'abeille, chauffée à un état plastique, - la nuit.

Les remèdes maison ne peuvent être traités qu'après que le médecin a diagnostiqué la maladie et en combinaison avec une thérapie.

Vous ne pouvez pas prescrire d'injections, de massage, d'échauffement dans un bain ou un bain. Un traitement inadéquat, par exemple la lumbagoischialgie, conduira au fait qu'avec le temps, l'état de santé s'aggrave et la maladie devient chronique. N'essayez pas d'augmenter l'effet des analgésiques avec de l'alcool..

Mesures préventives

Pour éviter le retour de la maladie, il est important d'écouter ces recommandations:

  • si vous travaillez assis ou debout, faites des pauses pour réchauffer le bas du dos et les jambes;
  • dormir sur une surface semi-rigide, de préférence sur un matelas orthopédique;
  • ne soulevez pas de poids;
  • gardez votre dos au chaud;
  • s'asseoir sur une chaise avec un dossier haut, en plaçant un rouleau sous le bas du dos;
  • pour renforcer le squelette, utiliser des aliments riches en calcium et soutenir périodiquement le corps avec des cours de complexes vitamino-minéraux;
  • pour restaurer votre propre tissu spinal, introduisez de la viande avec des tendons et du cartilage ou des préparations pharmaceutiques similaires dans le régime alimentaire;
  • refuser d'utiliser des graisses solides s'il y avait des cas de maladies vasculaires chez vos proches;
  • surveillez votre poids.

Il est important de ne pas rester trop longtemps, de bouger le plus possible: courir ou marcher vite, nager, faire des exercices tous les jours. L'activité physique doit être proportionnée à l'état de santé et à l'âge.

Théorie et pratique du yoga

Expérience dans l'enseignement du yoga. Site personnel de l'instructrice et thérapeute de yoga Natalya Blinova

Douleur dans la cuisse et les fesses: diagnostiquer et éliminer

La douleur dans les fesses n'est pas une sensation agréable: marcher, s'asseoir, se coucher devient inconfortable. Je veux plutôt faire quelque chose avec elle, nous commençons à "faire quelque chose", mais nous comprenons alors que cela n'aide pas.

Considérez les trois types de douleur dans la cuisse et les fesses qui se produisent là-bas et se dégagent de la jambe ou du genou.

Rupture ligamentaire

Il y a de nombreuses années, je me préparais pour des compétitions de fitness, le programme comprenait des splits... Je me suis laissé tomber dans une pose et j'ai entendu le son "Hmm" dans les profondeurs de ma fesse droite... Puis j'ai pu me lever, boiter pendant deux semaines et vivre les prochains mois avec une douleur dans la fesse.

Emplacement: Vous ressentez une telle douleur dans la zone du pli fessier. Il se manifeste pendant la marche et se distingue dans le virage en avant avec les jambes droites.

Fauteur de troubles: ligaments des muscles de la cuisse postérieure («ischio-jambiers» dans la littérature anglaise) au point d'attache à la cuisse ischiatique.

Cause: ce type de douleur dans les fesses se produit avec une déchirure du complexe tendon-muscle à la base dans la zone de la tubérosité sciatique.

Cela se produit sous des charges sans préchauffage, même lorsque vous vous penchez en avant avec les jambes droites, si une force excessive est appliquée. Les professeurs de yoga à risque présentent des éléments complexes sans préparation préalable..

Remède commun: paradoxe - lorsque le ligament est endommagé, le muscle de la cuisse se contracte naturellement dans le but d'empêcher un nouvel étirement. Nous pensons: l'arrière de la cuisse fait mal et tire, si je tire plus fort, la douleur disparaîtra. Au lieu de laisser récupérer les ligaments enflammés, nous continuons de les tripoter. Ce cercle vicieux peut durer longtemps.

La meilleure décision: laissez la grappe se récupérer. Pour ce faire, il est utile de contracter les muscles de l'arrière de la cuisse pour améliorer la circulation sanguine dans cette zone et plier les genoux en pente. Dès que le stade de la douleur intense passe, vous pouvez augmenter progressivement la traction.

Surmenage du fascia large de la cuisse avec de faibles muscles abducteurs

Un client est venu me voir pour me plaindre d'une douleur à la cuisse qui s'est manifestée en marchant et pendant le sommeil. Son entraîneur a suggéré qu'il s'agissait d'un étirement des muscles de l'abdomen, un chirurgien orthopédiste a diagnostiqué un syndrome du piriforme après l'admission et un physiothérapeute a diagnostiqué une tension sur le tractus iléotibial.

Nous avons découvert que le lieu et le symptôme de la douleur indiquent une faiblesse des muscles abducteurs de la cuisse, ce qui provoque une surmenage compensatoire du tractus otibial (large fascia de la cuisse) et de la douleur. Nous avons renforcé les muscles - les ravisseurs de la cuisse, bientôt la douleur a disparu.

Emplacement. Ce type de douleur survient généralement dans la partie latérale de la cuisse et descend jusqu'au genou, se manifestant lors de la marche et pendant le sommeil du côté douloureux.

Fauteur de troubles. Avec des muscles fessiers faibles qui n'effectuent pas leur travail consciencieusement, la cuisse a tendance à se tourner vers l'intérieur. Cela crée une charge dans la zone du condyle externe et surcharge le tractus iléotibial.

Cause: Réside le plus souvent dans le schéma moteur asymétrique à long terme (déséquilibre des adducteurs et des muscles abducteurs)

Remède commun. La cause d'une telle douleur est souvent observée dans le fascia large surmené et commence à travailler sur sa relaxation. Cela devrait être fait, mais après la thérapie principale.

La bonne décision. Renforcez les abducteurs (muscles d'abduction de la cuisse), qui font partie du système de stabilisation, en équilibrant sur une jambe, en faisant tourner la jambe en cercle (de préférence contre la force de gravité).

Nerf sciatique pincé

Lorsque j'ai eu l'occasion de visiter l'exposition mondiale «Miracles du corps humain», j'en ai profité. Oui, parfois la chair de poule coule, mais c'est quand même très excitant. Par exemple, j'ai été frappé par la longueur du nerf sciatique! Oui, ce n'est pas seulement le nerf le plus long de notre corps - du bas du dos au pied - mais aussi le plus épais - la largeur de l'auriculaire - dans le bassin.

Puisqu'il est si long et épais, il peut être pincé à différents endroits, provoquant le pincement bien connu du nerf sciatique.

le plus souvent, cela se produit dans le bas du dos (entre les vertèbres lombaires) et à la place de son passage sous le muscle piriforme.

Le muscle piriforme n'est pas gros, mais en hypertonie, il apporte de grandes souffrances. Elle est au fond de la cuisse:

  • le fait pivoter,
  • évite la jambe avec une cuisse pliée.

Le muscle piriforme tendu en lui-même peut provoquer des douleurs aux fesses. Cela empire s'il pince le nerf sciatique. Il passe juste en dessous (et chez certaines personnes à l'intérieur).

Emplacement. Douleur au milieu des fesses, dans le bas du dos ou ailleurs le long du trajet du nerf; il peut y avoir une sensation d'engourdissement ou de faiblesse dans la jambe.

Coupable: Hernie discale, ostéophyte, piriformis tonus.

Cause. Position assise prolongée, modifications dégénératives de la colonne vertébrale.

Remède commun. Si la douleur sur le nerf sciatique à la suite d'une hernie discale est un gros sujet et dépasse le cadre de cet article. Le renforcement des muscles du système de stabilisation de base sous la direction d'un yogologue expérimenté sera la meilleure solution à ce problème.

Si la douleur est due au tonus piriforme, nous travaillerons pour la détendre..

Habituellement, la posture du pigeon est recommandée pour soulager le syndrome du piriforme. Malheureusement, pour la plupart des personnes ayant un tel problème, cette pose dépasse le cadre de.

Dans la position du pigeon, le muscle piriforme est allongé au maximum et étire fortement le nerf sciatique. Avec une douleur aiguë dans la pose d'un pigeon, cela ne fera qu'empirer.

La meilleure décision. Nous utilisons le principe de "réduire, détendre, renforcer".

  • Étape 1. Réduisez les muscles environnants (en particulier, le grand fessier) pour augmenter la circulation sanguine.
  • Étape 2. Contractez soigneusement le muscle piriforme lui-même, en lui offrant de libérer le stress chronique (si cela ne provoque pas de douleur), et ajoutez un étirement délicat. Des postures actives telles que virabhadrasana 2, utthita parshvakonasana vont trop serrer le muscle piriforme. Alors que les postures simples, debout avec un appui sur une chaise et un ardha matsyendrasana, sont l'option la plus appropriée, car en eux, la jambe est en position de flexion / adduction sans mouvement de rotation externe, qui agit doucement sur le muscle piriforme.
  • Étape 3 Lorsque le muscle est prêt, vous pouvez ajouter une rotation externe à l'étirement. Au lieu de la pose de colombe, il est préférable de faire du gomukhasana dans la version allongée sur le dos.

Vous pouvez maintenant procéder à la pose du pigeon ou de la version complète de gomukhasana en position debout. Il ne faut pas oublier que certaines personnes ne seront jamais prêtes pour ces options.

De plus: nous éliminons la tension chronique des adducteurs de la cuisse, car ils tournent la jambe vers l'intérieur, augmentant le muscle piriforme au stress. Les hanches peuvent à nouveau pincer le nerf sciatique, et cette tension doit être supprimée.

Lorsque le nerf sciatique est pincé, même une simple extension de la hanche est très douloureuse. Par conséquent, nous suivons le principe de «réduire, détendre, renforcer».

Maintenant, nous avons fait tout ce que nous pouvions. Gardez à l'esprit que la douleur peut être due à diverses raisons et si elle ne disparaît pas, consultez un professionnel.

Auteur de l'article: Olga Cable
Traduction: Natalya Blinova

Articles intéressants sur des sujets similaires:

Douleur dans la cuisse et les fesses: diagnostiquer et éliminer: 22 commentaires

Bonjour Natalia.
Mon histoire est la première. Ficelle infructueuse, vile crise, douleur aiguë - et maintenant une jambe de bois, bien que 4 mois se soient déjà écoulés. Il devrait être étiré lentement, non? Le tronçon ne revient-il pas tout seul? Et quand la douleur passe?
Je pose juste le dos au sol, et je soulève mes jambes contre le mur, j'obtiens un angle droit et je le supporte. Après quelques minutes, la douleur dans cette position diminue. Mais demain encore la même chose, l'étirement n'augmente pas, la douleur est la même.
Merci.

Lynette, je sympathise avec votre mauvaise expérience, bien que ce soit instructif!
Si les ligaments et les tendons sont endommagés, ils doivent être laissés seuls jusqu'à ce qu'il y ait de la douleur. Puis commencez la pratique douce.
Vous voyez, vous vous êtes blessé à la jambe pour vous asseoir sur la ficelle lorsque vous êtes pressé. Maintenant, ne vous précipitez pas pour obtenir le résultat. Besoin de voir où les dégâts.
Ce qui peut être fait: trouver un physiothérapeute compétent, un moniteur d'exercice, un professeur de yoga. Je vous souhaite une réhabilitation réussie!

Bonsoir! Conseils d'aide!
Tout au long de l'année, je ressens une gêne dans la région du genou droit (très souvent un resserrement lors de la flexion ou de la flexion du genou; moins souvent, des douleurs dans les squats - comme si piquer une aiguille sous le genou devant; souvent une sensation de tirer la jambe vers l'intérieur, ce qui aide à faire tourner le corps dans le sens des aiguilles d'une montre (comme si dans le côté opposé de la traction) à un petit craquement dans la rotule - cela devient plus facile pendant un certain temps).

Pendant les exercices d'étirement, l'image suivante - la jambe droite semble s'étirer davantage, à l'intérieur de l'aine jusqu'au genou, comme si à l'intérieur de la jambe le fil ne s'étire pas. J'ai remarqué qu'après un effort physique, la jambe s'éclaircit le soir. Si la journée s'est écoulée dans un travail sédentaire, la jambe fait mal et craque davantage. Ne dérange pas la nuit.

Les blessures semblent ne jamais s'être produites (sauf dans l'enfance, dont je ne me souviens pas). L'IRM a montré que tout est normal, à l'exception des modifications œdémateuses mineures de la graisse sous-cutanée ventrale.

Elle a été vue par de nombreux spécialistes (le chirurgien a écarté les bras, l'orthopédiste a prescrit les semelles, l'ostéopathe a prescrit une série de procédures pour 15 mille, ce qu'il n'a pas encore décidé - selon son hypothèse, la cause de la douleur est une légère distorsion de la colonne vertébrale et un manque de tonus musculaire) il n'y a pas de diagnostic.

J'ai bu un cours de Nimesulide pendant une semaine, j'ai fait des compresses de vodka pour la nuit de la semaine, des applications de boue pendant une semaine, mis du Nanoplast, frotté du Voltaren et d'autres onguents similaires - cela n'a pas aidé.

La seule chose qui semble maintenant plus facile pendant un certain temps est que le mari pétrit sa jambe bien avant le coucher. Après un tel massage pendant une journée, il soulage la douleur, le crunch diminue. J'ai commencé à boire de la glucosamine et des compléments minéraux sous forme de compléments alimentaires.

À propos de moi - il n'y a pas d'excès de poids, je pratique régulièrement le ballet corporel, les étirements, et récemment le Pilates, je danse des danses latino-américaines. Mais tout avec modération, comme un hobby.

Aide, fatigué de souffrir durablement!

Bonjour, Svetlana. Je suis désolé, je ne réponds pas tout de suite. Heureusement que vous étiez avec tous les spécialistes - un chirurgien, un orthopédiste. A en juger par les symptômes, il y a le tonus musculaire d'une part et son absence de l'autre. Je ne peux pas dire à distance lequel et quoi faire. Si vous êtes à Izhevsk, venez en classe. Je serai heureux de travailler avec vous.

Bonjour, aidez s'il vous plaît, la force ne supporte plus la douleur. Il y a six mois, je me sentais en forme physique qu'il était difficile pour moi en position assise, d'écarter les jambes pour atteindre mes chaussettes. J'en ai été surpris, mais lors de la prochaine séance d'entraînement, cela a été répété. Je me suis tourné vers un ostéopathe sportif. Il a suggéré qu'il s'agissait d'une inflammation du muscle piriforme et a conseillé de rester assis pendant 20 minutes dans une position où les filles écrivent. Au fil du temps, la situation s'est aggravée. On m'a injecté du médocalm et du mexidol. Puis un autre cours de berlition avec le mexidol, car j'ai le diabète de type 2. Il n'y a eu aucune amélioration. Maintenant, je ne peux plus m'asseoir et me pencher. Ça fait mal de marcher car la douleur à la cuisse est partie et je ne peux pas lever ma jambe droite pour mettre une chaussette. L'arrière des muscles des jambes fait mal. Pour le moment, il n'y a pas de traitement, seulement accroché au bar le matin et le soir en espérant que le corps se rétablira. Je ne comprends pas les raisons. Merci de vous joindre à des gens comme moi qui ont perdu espoir. Je vous remercie.

Bonjour, Snezhana!
Dans quelle ville vis tu? Contactez un yogologue agréé dans votre ville. Il travaillera avec un diagnostic de diabète, fera des tests pour comprendre la cause de la douleur musculaire dans la cuisse. Je peux vous aider à trouver un yogatologue si vous n'êtes pas à Izhevsk. Si à Izhevsk, appelez-moi.

Bonjour, dites-moi, s'il vous plaît, la douleur dans la partie inférieure de la fesse descend le long de la jambe. Si vous vous asseyez sur une chaise, il y a une douleur aiguë lors du levage, puis des allures et tout plus ou moins calme. Lorsque je fais la barre, la douleur est également donnée au dos. Elle est également perceptible lors des éternuements. Après avoir travaillé toute la journée sur mes pieds, je ne ressens aucune douleur. Elle se manifeste surtout après la paix! Dites-moi ce que cela peut être et où vous tourner en premier. Merci d'avance.

Olga, vous devez trouver un entraîneur dans le domaine de la rééducation physique ou un yoga thérapeute. Qui est le plus proche) La cause de la douleur est possible dans le CPS. Il est nécessaire de stabiliser le bassin.

bonne après-midi!
Mon histoire est également liée au traumatisme pendant l'entraînement. Elle a fait ses mouvements de jambe sur le côté (exercice de kickboxing), un resserrement soudain dans la zone où la jambe jouxte le corps dans la région de l'aine, même dans les yeux, s'est estompé. Il n'y avait aucune douleur. Juste très désagréable. Le traumatologue donne une conclusion - entorse de l'articulation de la hanche. Recommandations: quelques semaines de repos, onguents chauffants. Au début, j'ai ressenti de la douleur en déplaçant les hanches sur le côté (lorsque vous montez dans la voiture ou montez dans le bain), ainsi que des douleurs à l'arrière de la jambe de la cuisse au genou lorsque vous vous penchez avec les jambes droites en avant. Et c'est tout. Mais après quelques semaines, je suis allé travailler (travail sédentaire) et j'ai été surpris de constater que je ne pouvais plus m'asseoir. Et à la maison sur le canapé, appuyé sur le dos - la norme, et dans la position à 90 degrés sur la chaise de bureau après quelques minutes, il y a une douleur aiguë dans la fesse, à l'arrière de la cuisse, dans le muscle du mollet et le creux dans le pied. La douleur est vive, douloureuse et tordue... dans la jambe gauche. Si vous vous mettez immédiatement sur vos pieds ou roulez sur votre fesse droite - la douleur disparaît et tout va bien, mais dès que je m'assois à plat, il y a des douleurs insupportables dans ma jambe gauche. Le traumatologue a diagnostiqué "apparemment, le nerf sciatique est endommagé". Médacalm (relaxant musculaire), arthrosan (AINS) et kombipilen (vitamines) prescrits. Aujourd'hui est le troisième jour des injections, mais le soulagement ne vient pas. Je fais des exercices d'étirement. Par exemple, la pose d'un pigeon (mais maintenant je lis que ce n'est pas souhaitable si soudainement en forme de poire). Tout en restant assis sur une chaise, je mets un pied douloureux avec mon pied sur ma jambe droite pliée au genou et commence à me pencher lentement en avant (conseil des entraîneurs sportifs), mais cela n'aide pas non plus. Et la douleur ne se produit qu'en position assise à 90 degrés. Bien sûr, il y a toujours de la douleur lorsque j'essaie de me pencher avec les jambes tendues ou en position assise avec les jambes écartées, je m'allonge complètement sur ma jambe droite et il est douloureux de se pencher légèrement vers ma gauche. Mais ici, au moins, la douleur peut être évitée sans donner de charge. Et qu'en est-il de la douleur en position assise, lorsque le travail est sédentaire... Et surtout, quel est le problème et comment y remédier... Si vous aidez avec des conseils, je vous en serai très reconnaissant.!
Merci d'avance!

Olga, je sympathise avec toi. Comment est la situation avec la jambe maintenant??

Concernant le muscle piriforme: comment mieux voir ce complexe recommandé ?? Et on ne sait même pas quel type d'exercice se passe et comment le faire ?? Brûlure et douleur dans les fesses pendant un mois après un exercice excessif infructueux. Les médecins disent ça de dos. Fizio m'est interdit, le blocus dans le dos ne m'a fait peur. Je bois non stéroïdien, c'était mieux hier aujourd'hui tout recommence à brûler. Les médecins n'offrent rien de plus.

Anya, vous avez besoin d'un entraîneur en rééducation physique. Si c'est pertinent maintenant, écrivez-moi.

salut! J'ai cinq mois car il y a une douleur dans la fesse inférieure du côté gauche. Douleurs pas vives, ternes
parfois douloureux, particulièrement douloureux en position assise. Depuis j'ai beaucoup de travail avec l'ordinateur. Il s'est tourné vers un proctologue, puis un urologue. Ils ont vérifié que tout était normal. Il n'y a pas d'hémorroïdes, de reins et de prostate en ordre. Il y a une protubérance de 3 mm et des ganglions de la gorge dans le bas du dos. Mais le diagnostic a été posé il y a 5 ans. Depuis 5 ans, je n'ai pas eu de tels symptômes. Il s'est tourné vers un neurologue. A prescrit une pilule et tout n'a pas aidé. Pouvez-vous me dire quoi faire

Il est difficile de trouver la cause de la douleur sans vous voir. Pour le diagnostic, vous devez faire des tests moteurs..

Bonne après-midi. Natalia, je peux te demander conseil? J'ai 38 ans, principalement sédentaire, travaillant comme nounou. Je ne suis jamais allé à l'entraînement, et en général je ne fais pas de sport. Le problème est qu'il y a deux jours, mes jambes ont commencé à faire mal la nuit, la douleur s'est intensifiée la nuit, mais en choisissant une posture plus ou moins confortable, j'ai quand même pu dormir. Le matin, la situation n'a fait qu'empirer, maintenant littéralement tout fait mal, c'est-à-dire que la douleur commence des fesses et descend jusqu'à la cheville à l'arrière et sur le côté des deux jambes... parfois la douleur est insupportable, elle se tord littéralement à l'envers, et je ne trouve pas une telle position pour l'affaiblir. En se penchant en avant, la douleur s'intensifie, en commençant par les fesses et le haut des cuisses sur les côtés et descend jusqu'au bas de la jambe. Et la nuit, je n'arrive même pas à m'endormir, les douleurs sont infernales, brûlantes, les jambes derrière moi comme pour la cuisson. En général, la nature de la douleur est diverse, certaines flottent, puis brûlent, et les pieds deviennent chauds, puis trop froids et je ne peux pas les réchauffer, à ces moments-là, la douleur est la plus intense, je ne peux m'allonger que sur le dos, je ne peux pas m'allonger sur le côté, même avec les jambes droites les jambes pliées. Au secours, je ne comprends pas ce que ça peut être. La veille, nous avons déplacé le canapé, mais c'était le 4 février et la douleur a commencé le 7. Je veux également noter que la douleur disparaît de l'eau chaude. Mais encore une fois. J'ai appelé une ambulance quand c'était insupportablement douloureux, ils m'ont dit qu'ils étaient musclés et ne sont pas venus. Je ne sais pas comment survivre une autre nuit.

Marina! Vous devez contacter un neurologue. Racine nerveuse pincée en vous.

Merci beaucoup pour l'information!
J'ai le premier cas. Cela fait mal depuis un an maintenant) la douleur est apparue après un atelier sur les étirements fonctionnels, qui est maintenant à la mode)) Il était difficile de trouver des informations significatives sur une telle blessure. Ischio-jambiers calculés, et que faire n'est pas clair. L'article a beaucoup aidé - il est présenté logiquement, le contenu est profond, les infographies sont claires. Je vais essayer. Je vous remercie!

Un cas courant après avoir étiré de telles blessures.

Bonjour
Je ne peux pas comprendre quand et en relation avec ce qui s'est passé, mais il y a environ trois mois, le muscle ou le ligament (je ne sais pas) à l'arrière de la cuisse a commencé à faire mal pendant l'étirement, malgré le fait que ça fait mal, uniquement dans la position de la ficelle gauche ou transversale, tout pli ( debout / assise) elle ne se fait pas sentir et, par conséquent, dans la vie ordinaire aussi. Je lui ai donné du repos, un mois ne s'est pas étiré, mais rien n'a changé.

Bonjour. Le tendon musculaire est endommagé et enflammé. Il sera restauré pour longtemps. Pas besoin de tirer. Besoin de renforcer ce muscle.

Natalya, bonjour. J'ai 30 ans. Depuis un an maintenant, je suis tourmenté par des douleurs dans la partie supérieure de la fesse à droite, cédant le long de toute la jambe, et vers le coccyx. Il est douloureux de s'asseoir, de se tenir debout et de marcher longtemps, il est douloureux de plier la jambe droite au genou, ce n'est plus facile que lorsque je m'allonge. Douleur plutôt désagréable, douloureuse, brûlante. Je n'ai pas frappé, les injections ont été douloureuses il y a trois ans, destinées à une veine, j'ai perdu connaissance, il y a eu une bosse dans cet endroit pendant environ un an, maintenant c'est parti. Se tourna vers un neurologue et chirurgien. Elle a fait une échographie de la région fessière sur la surface droite et arrière de la cuisse droite et dans le tissu adipeux sous-cutané de la fesse droite, la formation d'une échogénicité accrue de 20 * 12 mm, une structure hétérogène avec des sites de calcification a été révélée. L'architectonique des muscles n'est pas rompue. Telle est la conclusion de l'uzist, et le neurologue a écrit un lumbago avec sciatique. Ischialgie vertobrogène lombaire à droite, syndrome douloureux persistant non exprimé. Et infiltrer avec calcification. Les médicaments prescrits n'ont pas aidé, j'avais besoin d'une IRM de la région lombaire pour un diagnostic précis, mais avec la situation dans le pays, les échographies ne se font pas, j'ai attendu un an en mai pour un voyage. Et les douleurs me tourmentent, je ne sais pas quoi traiter, sans IRM, ça ne sert à rien d’aller à nouveau chez un neurologue. De l'examen à nouveau: la démarche n'a pas été modifiée, les traits sans ch, aucune parésie, une légère scoliose dans la région lombaire, l'amplitude des mouvements de la colonne vertébrale est complète. Il n'y a pas de points trijumeaux le long de la colonne vertébrale. Sensibilité à la palpation dans la région fessière à droite dans le carré externe supérieur. Le symptôme de Wasserman est négatif, le symptôme de Laseg est douteux à droite. Midokalm n'a pas aidé avec la troxévasine. La ligne d'IRM a été reportée indéfiniment, s'il s'agit d'un infiltrat, comment peut-il être guéri? Pour soulager la douleur, je bois des analgésiques dont mon estomac me fait déjà mal. Concernant le nerf sciatique droit, une échographie a montré que le pli fessier n'est pas clairement visible au-dessus du pli fessier, aucune formation pathologique n'est détectée dans sa projection. Tout au long de l'épaisseur uniforme, de l'échostructure normale, lorsque l'edc est avasculaire, l'intégrité anatomique est préservée. Sections S = jusqu'à 35,6 mm, non épaissies. Comme dit sur une échographie avec un nerf sciatique, tout va bien. Je serais très reconnaissant pour tout conseil. remercier.