Douleur sous l'omoplate droite - diagnostic et traitement

  • Goutte

La douleur sous l'omoplate droite peut faire peur à une personne. Sans surprise, beaucoup ont entendu dire qu'une crise cardiaque peut être infligée à n'importe quelle partie du dos. Mais les conditions préalables à de telles sensations sont beaucoup plus diverses - il vaut la peine de consulter un médecin pour clarifier la nature du problème.

Causes de la douleur à l'épaule

Si une personne fait mal, pique sous l'omoplate droite, les symptômes peuvent être directs ou se refléter. Dans le premier cas, il provient de l'os lui-même ou des tissus environnants, dans le second, il est lié à des impulsions de douleur passant le long des racines nerveuses d'autres organes.

La douleur à droite dans la région de l'omoplate peut être causée par des maladies du tissu osseux, le plus souvent - des blessures. Les pathologies suivantes sont de nature traumatisante:

  • Fracture. Un type de blessure plutôt rare, car seul un coup puissant directement sur cette zone peut provoquer des lésions osseuses. Même avec une chute, la zone scapulaire souffre beaucoup moins fréquemment que la colonne vertébrale, à moins qu'il ne s'agisse d'une chute d'une grande hauteur. Vous pouvez également casser l'omoplate en tombant sur votre bras exposé.
  • Blessure. Elle survient plus souvent, est une lésion traumatique des tissus mous, des os due au choc. En cas de blessure, le dos fait mal, mais la main conserve son fonctionnement normal. Lorsque le bras bouge, la douleur devient plus forte.
  • Inflammation du sac synovial scapulaire - bourse. Une telle pathologie se produit rarement seule. En règle générale, le patient a des antécédents de fracture ou d'autres lésions osseuses, et le processus inflammatoire est déclenché par l'haltérophilie, l'exercice.

La douleur dans l'omoplate droite signale parfois le développement d'une "omoplate ptérygoïde". Elle survient généralement chez les personnes qui se sont blessées à la ceinture scapulaire par le passé. La raison en est la parésie des muscles environnants, les blessures des troncs nerveux. Des pathologies inflammatoires et infectieuses de cette zone anatomique peuvent être appelées:

  • ostéomyélite - une lésion purulente de l'os, peut survenir avec des plaies (ponction, coup de feu);
  • tuberculose - survient dans le cadre d'un processus systémique - tuberculose osseuse.

Les néoplasmes osseux dans cette zone sont extrêmement rares. Les tumeurs malignes peuvent être divers types de sarcomes, d'ostéomes. Pour confirmer le diagnostic, le patient aura besoin d'un scanner ou d'une radiographie.

Problèmes du péritoine et d'autres organes

Lorsque des douleurs dans l'omoplate droite dans le dos se produisent régulièrement, les causes peuvent concerner les organes de la poitrine, le péritoine. Les sensations désagréables le long des troncs nerveux divergent, à travers les tissus vertébraux sont transmises à des parties éloignées du corps. C'est la soi-disant répercussion (irradiation).

La liste des maladies dans lesquelles ça fait mal, des douleurs sous l'omoplate droite dans le dos est impressionnante:

  • Pathologie du système hépatobiliaire. Chez les personnes atteintes de dyskinésie, de cholécystite chronique, ces sensations peuvent devenir familières. L'inflammation, en particulier avec exacerbation, se manifeste par une douleur, une lourdeur, une gêne à l'avant et de l'arrière à droite. Ces maladies se caractérisent par des nausées constantes, des vomissements périodiques. Les calculs de la vésicule biliaire sont une autre cause de douleur «populaire». Ils peuvent même provoquer de graves coliques, par exemple lorsqu'ils sont coincés dans les conduits. L'inconfort s'étend jusqu'à la zone de l'omoplate, se détache sous les côtes.
  • Les maladies pulmonaires. Il est impossible de ne pas remarquer de telles maladies, presque toutes se déroulent sous une forme aiguë. Par exemple, la douleur dans la région scapulaire, associée à une température anormale, une toux, est un symptôme de pneumonie, bronchite, pleurésie. En outre, le médecin écoute une respiration sifflante dans les poumons, haletant, le patient a un essoufflement, une production de crachats. Avec une bronchite prolongée due à une toux sévère, la douleur peut se propager à toute la zone de la poitrine, du dos.
  • Problèmes rénaux. La pyélonéphrite, la glomérulonéphrite en tant que pathologies inflammatoires se manifestent par des douleurs dans la région rénale à l'arrière, ainsi que par la température, des troubles de la miction et un malaise général. L'urrolithiase se manifeste par des coliques avec le mouvement des calculs, au cours desquels une personne a une douleur intense qui se propage à l'estomac, aux côtés, au dos.

Une cause de trouble plus rare est un abcès dans le diaphragme à côté du foie, caractéristique de l'évolution compliquée de l'ulcère gastroduodénal, la pancréatite. Parfois, une douleur est donnée à l'omoplate droite avec angine de poitrine (stable, instable), crise cardiaque - si ces pathologies sont suspectées, la nitroglycérine doit être prise d'urgence ou une «ambulance» doit être appelée.

Pendant de nombreuses années, sans succès aux prises avec des douleurs dans les articulations. "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera en 30 jours. Ce remède naturel fait ce que seule la chirurgie était capable auparavant."

Douleur sous l'omoplate droite - fond vertébrologique

Une maladie très courante qui provoque des sensations désagréables du milieu du dos est l'ostéochondrose. Toutes les personnes sont affectées par la dégénérescence liée à l'âge des disques intervertébraux, surtout après 70 ans. Progressivement, le cartilage des disques s'amincit, s'affaiblit, leur élasticité diminue. Cela provoque un rapprochement inégal des vertèbres entre elles, leur instabilité, la prolifération des ostéophytes marginaux. Il y a des douleurs douloureuses régulières sous l'omoplate droite ou à gauche, mais pas loin de la colonne vertébrale.

Lorsque l'ostéochondrose est compliquée par une hernie intervertébrale, la nature de la douleur change. Au stade de la saillie, elle peut rester la même, mais avec une surcharge du dos, des sensations plus nettes et plus fortes sont possibles. Une grande hernie comprime les racines nerveuses et les vaisseaux sanguins, la nutrition des vertèbres est gravement affectée et la douleur devient intense. La séquestration du disque peut provoquer des douleurs poignardes et l'incapacité de mener une vie normale.

Autres causes de maux de dos sous l'omoplate à droite:

  • Scoliose. Dans cette partie de la colonne vertébrale chez les enfants, la courbure se forme le plus souvent. Si dans l'enfance, le dos se fait rarement ressentir de la douleur, des vertèbres mal épissées par la suite provoquent régulièrement des douleurs, des tiraillements et parfois des symptômes aigus. Se pencher vers la droite arrive plus souvent un ordre de grandeur, car c'est le sac qui se porte à droite, la main droite est souvent surchargée.
  • Névralgie. Le syndrome radiculaire avec névralgie de cette localisation dans la grande majorité des cas est de nature vertébrogène. Sa cause immédiate est la scoliose ou l'ostéochondrose des segments supérieurs de la colonne vertébrale. Une attaque de névralgie peut survenir même à cause du port banal de vêtements serrés, d'une position assise prolongée dans une position inconfortable, etc. Moins fréquemment, la névralgie se développe après une maladie virale, par exemple, après l'herpès.

Douleur aiguë - causes

Si une pathologie vertébrale a déjà été diagnostiquée, une douleur aiguë sous l'omoplate droite peut donner des signaux sur:

  • déplacement du disque intervertébral vers la droite ou le dos;
  • soudaine racine nerveuse pincée sévère.

Une personne en bonne santé n'a pas de tels problèmes, mais avec une évolution chronique et prolongée des maladies du système musculo-squelettique, de telles complications sont possibles. Entre autres choses, souvent la douleur est donnée à la main droite, elle devient engourdie, il y a une sensation de "chair de poule". Guérir le problème sous-jacent et porter des corsets spéciaux vous aideront..

Une douleur intense sous l'omoplate droite peut irradier des organes internes, elle est typique de:

  • pancréatite aiguë;
  • cholécystite aiguë;
  • ulcère gastro-intestinal.

L'inflammation pancréatique aiguë survient principalement chez l'adulte. Dans 70% des cas, il est associé à l'alcoolisme. La douleur peut être ceinturante ou unilatérale, mais elle est toujours assez forte, parfois poignardée. Les sensations ne changent presque pas en changeant de position. La maladie est dangereuse, nécessite une hospitalisation d'urgence!

La cholécystite aiguë est connue de tous les patients qui en souffrent sous une forme chronique. La maladie s'aggrave après avoir pris de l'alcool, des aliments gras après un travail physique. Presque toujours, la pathologie est associée à un jaunissement de la peau, des vomissements, des nausées.

Une douleur aiguë sous l'omoplate droite est caractéristique des blessures qui surviennent après un impact, une chute et est également inhérente au pneumothorax - des dommages soudains à la plèvre. Une complication similaire peut être observée avec des pathologies pulmonaires sévères. La douleur dans ce cas est complétée par des sensations intolérables au centre de la poitrine. Environ les mêmes symptômes, combinés à une douleur accrue à l'inspiration, sont caractéristiques d'un abcès sous le diaphragme..

Douleur chronique - pourquoi elle apparaît?

Les maladies à long terme des organes internes entraînent souvent des douleurs apparaissant régulièrement sous l'omoplate droite en combinaison avec un certain nombre d'autres signes. Par exemple, la pyélonéphrite chronique à progression prolongée passe au stade de la sclérose tubulaire rénale. Cela fait mal au dos et sur le côté d'une personne périodiquement, terne, tirant des sensations. Souvent, il y a des nausées, un état subfébrile, des sensations désagréables en urinant. Souvent, cette pathologie est compliquée par la lithiase urinaire..

Douleur sourde paroxystique mais faible caractéristique des pathologies chroniques du système hépatobiliaire. Ils ne causent pas d'inconfort sévère, mais parfois ils deviennent un peu plus intenses et, pour ainsi dire, transpercent une personne de l'estomac à l'omoplate. Moins fréquemment, une douleur sourde dans l'omoplate droite apparaît avec des tumeurs malignes du foie, du pancréas, des glandes surrénales, des reins, de la vésicule biliaire.

Des sensations de picotements mineures et rares qui disparaissent rapidement sont des symptômes de troubles neurogènes, en particulier le stade initial de la névralgie intercostale. En présence d'ostéochondrose et de scoliose sans exacerbation, une personne peut constamment ressentir des «injections» ou une sensation de corps étranger dans la zone de l'omoplate.

La brûlure dans la zone anatomique décrite est également caractéristique des pathologies de la colonne vertébrale, mais elle peut parfois indiquer la progression de la bronchite et sa transition vers la pneumonie. Chez les personnes affaiblies, la pneumonie peut survenir indépendamment et ne s'accompagner que de douleurs lombaires légères, de brûlures et d'un état subfébrile même sans toux. Le syndrome du dessin et le "harcèlement" sont caractéristiques de l'ostéochondrose, des protubérances, du syndrome musculo-tonique, de l'hypertonicité. Particulièrement souvent, les sensations apparaissent le matin et après le sommeil, elles disparaissent progressivement. Si des symptômes sont observés après avoir mangé, bu de l'alcool, il convient de rechercher des problèmes dans le foie, les conduits.

Traitement de la douleur

Pour savoir pourquoi une personne a mal au dos sous l'omoplate droite, il est nécessaire de procéder à un diagnostic approfondi sous la direction d'un thérapeute, neurologue, gastro-entérologue. En fonction des symptômes, le médecin orientera le patient vers de tels examens:

  • Échographie des organes péritonéaux;
  • IRM ou tomodensitométrie de la colonne vertébrale;
  • analyses de sang, analyses d'urine;
  • Échographie des reins;
  • ECG;
  • radiographie thoracique.

En cas de blessures et de maladies aiguës des organes internes, le patient est soumis à une hospitalisation urgente et tous les examens nécessaires sont effectués dans un hôpital. Le traitement dépendra entièrement de la cause de la douleur dans la région de l'omoplate et du bras, de l'épaule et d'autres symptômes. Un point commun de thérapie pour tous les cas est l'utilisation d'AINS (Ketonal, Ibuprofène) pour soulager l'inconfort et arrêter le processus inflammatoire. Ces remèdes sont particulièrement efficaces pour l'ostéochondrose, par conséquent, ils sont prescrits en cours (comprimés, injections).

Les pathologies des organes internes sont traitées avec:

  • antispasmodiques (Revalgin, Drotoverin);
  • médicaments contre les nausées (Motilium, métaclopromide);
  • antibiotiques (Amoxiclav, Ofloxacine), etc..

Contre la pneumonie, la bronchite, les antibiotiques sont utilisés dans les injections, les remèdes contre la toux, les expectorants, les infusions à base de plantes. Dans la plupart des cas avec des pathologies chroniques de la colonne vertébrale et des organes internes, la physiothérapie est indiquée - microcourants, magnétothérapie, UHF, laser. Il aide à restaurer la circulation sanguine dans les tissus, massage, thérapie par l'exercice. Des conséquences graves peuvent être évitées en visitant un médecin en temps opportun et en empêchant le passage de toute maladie à un stade sévère, en mangeant correctement et en abandonnant les mauvaises habitudes.

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "La manière la plus efficace de traiter les problèmes articulaires et vertébraux" En savoir plus >>>

Pourquoi les maux de dos dans la région des omoplates s'infiltrent dans la poitrine

Les maux de dos ne peuvent pas être ignorés, surtout s'ils donnent à la poitrine, où se trouvent les organes vitaux. Les raisons de son apparition peuvent être nombreuses: d'un spasme musculaire relativement inoffensif avec atteinte des nerfs et des vaisseaux sanguins, aux formes sévères de cardiopathologie. Parfois, afin de comprendre pourquoi les maux de dos dans la région des omoplates cèdent dans la poitrine, des diagnostics complexes et des consultations d'une consultation de médecins sont nécessaires.

Principales sources de douleur

La poitrine contient de nombreux organes et structures potentiellement source d'inconfort:

  • épiderme ou peau;
  • les muscles moyens et inférieurs du trapèze deviennent souvent une source de douleur qui se propage à la poitrine le long de la ligne des côtes;
  • vertèbres thoraciques (colonne vertébrale thoracique) - malgré un ajustement serré et une immobilité relative, elles peuvent s'user et être blessées, provoquant des maux de dos qui irradient vers la zone du sternum;
  • aorte thoracique thoracique - le plus grand vaisseau, partant directement du cœur et transportant le sang vers les organes internes vitaux;
  • l'œsophage, dans lequel se trouvent de nombreux récepteurs et fibres nerveuses;
  • un cœur dont les dysfonctionnements peuvent provoquer des douleurs sourdes ou aiguës qui se propagent non seulement au dos et à la poitrine, mais aussi à d'autres parties du corps;
  • poumons qui «blessent» rarement littéralement, mais peuvent projeter de la douleur dans les organes et les tissus environnants.

Enfin, un grand nombre de récepteurs nerveux, de fibres et de gros vaisseaux majeurs, qui peuvent également subir des changements pathologiques, sont concentrés dans la poitrine. Comme ils sont situés à proximité les uns des autres, la douleur est rarement localisée à un moment donné.

Les maladies des organes internes situés sous le diaphragme: le foie et le pancréas peuvent également entraîner des douleurs, souvent appelées zona, c'est-à-dire se propager le long de la moitié du corps devant et derrière..

Pour la défaite de chaque organe, structure ou tissu, des symptômes uniques sont caractéristiques par lesquels on peut déterminer la véritable source d'inconfort. Par conséquent, lors du diagnostic, les médecins tentent de découvrir toutes les caractéristiques des symptômes.

Douleur aiguë au milieu du dos, s'étendant jusqu'à la poitrine

La douleur, qui est ressentie le plus directement entre les omoplates et au milieu du sternum et est aiguë, nécessite une attention particulière. Il peut se produire pour plusieurs raisons, parmi lesquelles des maladies et des dysfonctionnements de la colonne vertébrale:

  • ostéochondrose;
  • hernie intervertébrale;
  • blessures de la colonne thoracique;
  • spasmes musculaires;
  • névralgie.

En outre, la cause des symptômes désagréables ressentis dans le dos et la poitrine peut être des pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins. Chaque maladie a des caractéristiques distinctes par lesquelles le médecin peut différencier la pathologie..

Douleur dans l'ostéochondrose

La douleur causée par l'ostéochondrose dans la colonne thoracique est épuisée en raison de l'absence d'une localisation claire. Sa particularité est qu'il apparaît périodiquement dans certaines conditions, et l'irradiation et les symptômes associés suggèrent souvent des réflexions sur les maladies du cœur et d'autres organes de la poitrine.

Avec cette pathologie, les patients se plaignent des phénomènes désagréables suivants:

  • essoufflement lorsqu'il est impossible de respirer profondément;
  • sensation de brûlure dans les muscles entre les omoplates;
  • engourdissement dans les mains;
  • spasme musculaire, à cause duquel la douleur peut se propager jusqu'au cou et à la tête;
  • faiblesse dans les mains;
  • contractions musculaires convulsives dans le haut de l'abdomen.

Parfois, l'ostéochondrose de la région thoracique s'accompagne d'une violation des fonctions des organes internes. Surtout souvent, l'estomac en souffre. Dans ce cas, la maladie s'accompagne de douleurs dans l'épigastre.

Le principal symptôme par lequel l'ostéochondrose thoracique est déterminée est l'exacerbation de la douleur le matin. Après le réveil, il y a une raideur des mouvements, des douleurs de traction sourdes qui disparaissent après le massage ou l'échauffement. Au cours de la phase aiguë de la maladie, ils se calment au repos et s'intensifient avec les mouvements et la palpation des côtes, ce qui leur permet de se différencier des coliques cardiaques.

Douleur avec hernie intervertébrale

Avec une hernie des disques intervertébraux, la douleur dans la région thoracique est de haute intensité. Il se distingue par les caractéristiques suivantes:

  • aggravation lors de tout mouvement - lever les bras, marcher;
  • personnage de tir;
  • irradiation (distribution) vers la zone des omoplates et vers la poitrine dans la région du cœur;
  • respiration forcée courte et superficielle.

Il est pratiquement impossible de distinguer une hernie des disques intervertébraux de l'ostéochondrose et d'autres maladies de la colonne vertébrale sans diagnostic spécial.Par conséquent, lorsque de tels symptômes apparaissent, le patient devra subir un examen complet.

Douleur pour les blessures de la colonne thoracique

Les blessures se caractérisent par des symptômes constamment présents. Contrairement aux maladies inflammatoires et destructrices de la colonne vertébrale, elles provoquent une douleur durable. Dans ce cas, l'inconfort peut provenir directement de la colonne vertébrale et des muscles.

La gravité et la nature de la douleur dans les blessures de la région thoracique dépendent des blessures reçues:

  • lors de l'étirement et de la déformation des muscles, les patients les décrivent comme une traction franche, s'étendant le long de la ligne de la colonne vertébrale et le long de la circonférence de la poitrine le long de la ligne des côtes;
  • avec une fracture de compression de la colonne vertébrale, la douleur est vive et assez forte, accompagnée d'un œdème au-dessus de la fracture, de difficultés respiratoires, de picotements dans les extrémités, de parésie (perte de sensibilité) et de paralysie.

Comme une fracture de compression de la colonne thoracique s'accompagne souvent de lésions des organes internes (poumons, cœur ou vaisseaux sanguins), une douleur peut également en provenir. Les symptômes suivants accompagnent ces blessures:

  • cyanose (pâleur ou cyanose du triangle nasolabial et des muqueuses);
  • insuffisance respiratoire aiguë;
  • troubles du rythme cardiaque prononcés;
  • une forte diminution de la pression artérielle tout en maintenant une pression veineuse élevée.

Ces phénomènes nécessitent une attention médicale immédiate, car en plus des blessures externes, le patient peut avoir des saignements internes, qui entraînent souvent la mort.

Douleurs musculaires spasmes

La myalgie, provoquée par des spasmes musculaires, apparaît après un effort physique ou lorsqu'elle est exposée à la température du corps (hypothermie, moins souvent surchauffe). Souvent, les spasmes musculaires se produisent dans le contexte de l'ostéochondrose: le corps essaie de protéger les structures osseuses mobiles en les immobilisant par la tension musculaire. La douleur dans cette condition peut être aiguë ou sourde. Souvent, il se propage au milieu de la poitrine le long de la ligne costale, chez les femmes, il cède à la glande mammaire.

Une caractéristique distinctive de la myalgie est la formation de compactage à la place de la douleur la plus intense. Le symptôme ne s'affaiblit qu'après le massage ou l'utilisation de médicaments spéciaux (analgésiques et relaxants musculaires).

Douleur avec névralgie

Environ un quart de tous les cas de douleur entre les omoplates donnant dans la poitrine sont déclenchés par une atteinte nerveuse. En règle générale, ils surviennent avec une ostéochondrose et une hernie de la colonne thoracique. Ils diffèrent des autres espèces:

  • personnage de tir;
  • durée
  • absence de soulagement au repos;
  • aggravation lors de la tentative de massage ou d'échauffement;
  • répartis le long de la ligne de côtes d'un côté - à droite ou à gauche, selon le processus nerveux qui a été serré.

Les symptômes névralgiques sont complétés par une violation de la sensibilité, une sensation de "chair de poule".

Douleur dans les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins

Les douleurs cardiaques se différencient assez facilement avec un inconfort causé par des dommages à la colonne vertébrale, aux muscles et aux nerfs. Ils s'accompagnent d'un complexe de symptômes concomitants, notamment:

  • respiration irrégulière et superficielle;
  • étourdissements sévères, faiblesse;
  • sueur froide saillante;
  • assombrissement soudain des yeux;
  • confusion ou perte totale de conscience;
  • paralysie d'une moitié du corps.

Dans l'infarctus aigu du myocarde ou la dissection aortique, des affections fébriles et une toux avec des expectorations sanglantes roses ou rouge vif se produisent souvent. Chez la plupart des patients, la douleur irradie vers la poitrine, les bras, le cou et le visage. Cependant, chez certains patients, une sensation désagréable donne dans la jambe peu de temps avant l'apparition de signes évidents d'une catastrophe cardiaque. Cela est dû aux détachements de caillots sanguins et à leur mouvement à travers les vaisseaux sanguins de la périphérie vers le centre.

Douleur sourde et aiguë à la ceinture

Parfois, la douleur couvre la zone située entre les omoplates, la poitrine et le haut de l'abdomen, ce qui rend impossible d'expliquer leur emplacement exact et de trouver la source de l'inconfort. Ces douleurs sont appelées herpès zoster. Le plus souvent, leurs causes sont des pathologies des organes internes:

  • cholécystite;
  • cholélithiase;
  • maladie du foie, le plus souvent hépatite ou cirrhose;
  • pancréatite
  • maladie des calculs rénaux;
  • néphrite ou pyélonéphrite;
  • pneumonie, pleurésie;
  • infections virales (herpès zoster);
  • tumeurs de la poitrine (poumon, œsophage ou foie).

Ces causes d'inconfort entre les omoplates rayonnant vers la poitrine sont beaucoup moins fréquentes que les pathologies de la colonne vertébrale et des structures environnantes. Toutes ces maladies ont des symptômes spécifiques, selon lesquels elles peuvent déjà être diagnostiquées lors d'une enquête auprès des patients.

Douleur dans les maladies du foie et de la vésicule biliaire

Des douleurs dorsales aiguës ou ternes qui irradient vers le bas du sternum sont souvent causées par une inflammation des parois de la vésicule biliaire ou des pathologies hépatiques. Dans la plupart des cas, ces maladies s'accompagnent de:

  • désordres digestifs;
  • jaunissement de la peau, des protéines des yeux et des muqueuses;
  • douleur qui s'étend de sous l'omoplate droite à la région épigastrique;
  • coliques à droite sous les côtes et dans le haut de l'abdomen.

Dans le processus inflammatoire aigu, une fièvre accompagnée de fièvre est possible. Les coliques hépatiques s'accompagnent d'une transpiration abondante, d'un blanchiment de la peau et des muqueuses, d'un évanouissement.

Douleur pancréatique

Avec la pancréatite, la douleur est décrite par les patients comme un zona, se propageant également à droite et à gauche de la partie épigastrique de l'abdomen. En même temps, à droite, il se sent beaucoup plus fort. Un symptôme distinctif de la pancréatite est l'absence de soulagement de l'inconfort au repos et lors du changement de posture. De plus, il n'augmente pas avec la toux, la tension de la presse ou des muscles du dos, la respiration profonde.

En plus des symptômes décrits, les patients ont des troubles digestifs, une faiblesse générale, des troubles neurologiques sous forme de dépression, des sautes d'humeur.

Douleur dans une maladie rénale

Dans l'inflammation chronique ou aiguë des reins (pyélonéphrite) au stade des changements sclérotiques, l'inconfort est périodique, se propage sous l'omoplate et se propage à la partie inférieure du sternum et de l'abdomen. La douleur est souvent terne ou tiraillante, mais pas les coutures. La localisation dépend de quel côté se déroule le processus inflammatoire. La pathologie s'accompagne d'une condition subfébrile (augmentation persistante de la température corporelle), d'une gêne lors de la miction, d'un œdème. Avec les calculs rénaux, une rétention urinaire ou la libération de sang de l'urètre est possible.

Douleur dans les maladies pulmonaires

Avec la pneumonie, la pleurésie et la tuberculose, la douleur entre les omoplates irradiant vers la poitrine s'aggrave pendant la toux et se fait particulièrement sentir en essayant de respirer profondément ou d'exhaler complètement. La respiration chez les patients atteints de telles maladies est souvent superficielle. Il y a aussi une augmentation persistante de la température corporelle, de la fièvre, de la faiblesse et de la fatigue, une pâleur de la peau.

Douleur avec le zona (herpès)

Les signes par lesquels il peut être déterminé que la douleur entre les omoplates avec propagation à la poitrine causée par le virus de l'herpès (zona) sont les suivants:

  • malaise général;
  • une légère augmentation de la température corporelle;
  • faiblesse musculaire d'un côté de la poitrine;
  • violation de la sensibilité de la peau le long du nerf affecté;
  • éruptions cutanées spécifiques de l'herpès sur l'abdomen ou le long de la ligne des côtes.

À mesure que l'infection se développe, les vésicules éclatent et se croûtent. Plus tard, une cicatrice rosée reste à leur place. La douleur persiste longtemps après la disparition des signes externes de la maladie.

Douleur tumorale

Les processus tumoraux dans les organes thoraciques, en raison desquels des douleurs peuvent survenir, dans la plupart des cas, ont effacé les symptômes. La douleur, le cas échéant, est faible et sourde, est présente périodiquement, n'a pas de localisation claire. De telles conditions peuvent être suspectées par des signes indirects: perte de poids soudaine et sévère, faiblesse générale, immunité diminuée, dysfonctionnements multiples des organes internes, augmentation des ganglions lymphatiques sous-claviers.

Quelle que soit la cause de la douleur dans le dos avec propagation à la poitrine, chaque cas nécessite un diagnostic différencié en utilisant des méthodes de laboratoire et instrumentales. Ce n'est que de cette manière que le médecin pourra identifier la véritable source du symptôme désagréable et trouver un traitement efficace.

Douleur sous l'omoplate droite

Tout le contenu iLive est vérifié par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

Nous avons des règles strictes pour choisir les sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

La douleur sous l'omoplate droite est l'une des variétés de douleurs rayonnantes qui ont tendance à être localisées loin de la véritable source de pathologie.

Une personne peut ressentir une telle douleur réfléchie dans n'importe quelle zone du corps où se trouvent les racines nerveuses associées à la zone enflammée principale..

La douleur est transmise par les fibres nerveuses végétatives de la source de la maladie à la moelle épinière et se reflète dans certains endroits d'innervation. Le syndrome de répercussion se développe (la réflexion en latin est la répercussion), ce qui peut parfois causer des difficultés au niveau du diagnostic, bien qu'à l'heure actuelle, presque toutes les douleurs d'irradiation soient bien étudiées et un médecin expérimenté sera en mesure de comprendre la véritable cause du symptôme de douleur. Sous l'omoplate droite, aucun organe interne ne peut blesser, s'enflammer, les causes des manifestations douloureuses peuvent donc être les suivantes:

Causes de la douleur sous l'omoplate droite

  1. Ostéochondrose de la colonne cervicale ou thoracique. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, des modifications dégénératives des processus vertébraux peuvent provoquer une atteinte des terminaisons nerveuses, qui se manifeste par une douleur sous l'omoplate droite.
  2. Lésion ou lésion du muscle trapèze de l'épaule droite. La douleur sous l'omoplate droite apparaît moins souvent en statique (assis, debout) - en marchant.
  3. Abcès sous-phrénique (inflammation purulente sous le dôme du diaphragme, péritonite purulente). La péritonite diaphragmatique-hépatique est caractérisée par une douleur chronique s'étendant vers la droite, y compris sous l'omoplate.
  4. Lésion de compression du nerf suprascapulaire droit. Ces dommages sont caractérisés par des douleurs alternées sous l'omoplate et des douleurs diffuses et diffuses tout au long du coude de l'épaule.
  5. Pyélonéphrite, colique rénale. La douleur est aiguë et se propage rapidement du bas du dos vers l'hypochondre droit et sous l'omoplate droite.
  6. Coliques hépatiques (biliaires), cholécystite. La douleur est provoquée par un spasme sévère dans les canaux ou la vésicule biliaire dû à un blocage par le calcul du tractus biliaire. La douleur est aiguë, paroxystique, la localisation de la douleur est assez claire - sous la côte droite avec réflexion dans la région de l'omoplate, de la clavicule ou de l'épaule.
  7. Adhésions après pleurésie transférée du côté droit. La douleur sous l'omoplate droite est un phénomène résiduel qui se produit lors de la résorption d'adhérence..
  8. Pancréatite aiguë avec dommages à la tête du pancréas. Avec cette localisation du processus inflammatoire, la douleur irradie le plus souvent vers la droite et se reflète dans l'hypochondre droit et sous l'omoplate.
  9. Syndrome myofascial droit. Douleur musculaire chronique pouvant se déplacer et irradier dans la zone située sous l'omoplate droite

Les causes de la douleur sous l'omoplate droite peuvent être variées, donc la nature de la douleur est importante: la douleur peut être sévère, aiguë, tiraillante, transitoire ou chronique.

Comment reconnaître la douleur avec l'omoplate droite?

Une douleur intense sous l'omoplate droite peut indiquer les maladies suivantes:

  • Radiculopathie vertébrogène aiguë ou atteinte des racines nerveuses avec déplacement du côté droit des disques intervertébraux (névralgie intercostale). Cette maladie est secondaire, se développant dans le contexte d'une compression chronique des terminaisons nerveuses dans la zone de leur sortie - dans le "tunnel". Le soi-disant "tunnel" est formé de diverses structures - ostéophytes, hernie, tissu articulaire. Plus le processus pathologique de dégénérescence des disques intervertébraux dure plus longtemps, moins la lumière dans le tunnel devient, l'approvisionnement en sang aux terminaisons nerveuses est perturbé, un gonflement et un symptôme de douleur apparaissent, y compris une douleur intense reflétée sous l'omoplate droite.
  • La pancréatite au stade aigu s'accompagne de douleurs de ceinture caractéristiques, en règle générale, elles rayonnent uniformément sous les deux omoplates. Cependant, avec une inflammation de la tête du pancréas, la douleur se propage principalement vers la droite et ressemble à un mal de dos dans la région de l'omoplate droite. Le symptôme général de douleur est permanent et ne disparaît pas avec un changement de position corporelle, n'augmente pas avec la tension, l'inspiration ou la toux.
  • La cholécystite au stade aigu est la principale cause de douleur reflétée dans l'omoplate droite. Le symptôme est si caractéristique que de nombreux patients atteints d'une maladie chronique savent déjà que l'inflammation a commencé. En plus des douleurs s'étendant vers le haut à droite, la cholécystite aiguë s'accompagne de fièvre, de nausées, de vomissements et souvent d'un jaunissement de la peau.
  • La colique hépatique est très similaire à une crise de cholécystite, elle s'accompagne également de fortes douleurs sous l'omoplate droite, mais il n'y a ni nausées, ni vomissements, ni hyperthermie.
  • Le pneumothorax spontané (perforation traumatique de la plèvre) se caractérise par une douleur soudaine et prononcée au milieu de la poitrine avec rayonnement vers l'omoplate.

Douleur sourde sous l'omoplate droite

  • Pyélonéphrite jade ou chronique au stade II du processus, lorsque les modifications du tissu rénal sont de nature sclérotique. La douleur est ressentie périodiquement, comme une traction, un sourd, irradiant vers le bas du dos ou le haut du corps. Avec un processus droitier, un symptôme de douleur irradie sous l'omoplate droite. En plus des douleurs implicites au sens clinique, la maladie s'accompagne d'une miction douloureuse, d'une température corporelle subfébrile, moins souvent de nausées.
  • La cholécystite chronique se manifeste également par une douleur sourde, qui peut survenir paroxystiquement, mais ne provoque pas d'inconfort évident pour le patient. La douleur se dégage de l'épigastre (sous la cuillère) et en même temps «s'étire» sous l'omoplate.
  • Les causes de la douleur sourde dans la région de l'omoplate droite sont divers processus malins localisés dans les organes internes situés à droite. Les tumeurs du foie, du pancréas, du rein droit ou du poumon droit peuvent se manifester par une douleur sourde intermittente sous l'omoplate droite.
  • Cirrhose du foie au stade initial, qui, en plus du tableau clinique caractéristique, se manifeste sous la forme d'une douleur sourde du côté droit, reflétée sous l'omoplate.

Douleur aiguë sous l'omoplate droite

Il s'agit généralement d'une crise de coliques hépatiques, d'une cholécystite aiguë ou d'un symptôme de cholélithiase. De plus, une douleur aiguë sous l'omoplate droite peut indiquer une forme hypertonique de dyskinésie de la vésicule biliaire. La dysfonction hyperkinétique des voies biliaires peut être déclenchée par des facteurs nutritionnels et neurologiques et psycho-émotionnels. Le stress, la surcharge émotionnelle, la violation des règles nutritionnelles (suralimentation, épicé, frit ou gras) sont les principales causes de DZhVP, qui s'accompagne de douleurs paroxystiques périodiques dans l'épigastre avec des radiations vers la gauche ou la droite, souvent vers le côté supérieur droit du corps. Une sensation douloureuse se propage dans le dos, sous l'épaule droite. La douleur aiguë sous l'omoplate droite peut augmenter avec l'inspiration et la flexion. Dès que le facteur provoquant est éliminé, les douleurs disparaissent. En plus du symptôme de douleur, le patient présente des signes neurologiques caractéristiques - irritabilité, fatigue, mauvais sommeil, transpiration.

Douleur aiguë sous l'omoplate droite

Ce symptôme est un symptôme typique du stade final de l'abcès sous-phrénique, lorsque la sensation s'intensifie fortement avec une forte respiration et se reflète dans l'épaule et l'omoplate droite.

En outre, une douleur aiguë dans la région du lobe inférieur de l'omoplate peut être l'un des signes d'une colique rénale ou d'un infiltrat purulent dans le rein droit avec une pyélonéphrite. Le symptôme de douleur s'étend à la région iliaque, dans l'hypochondre, souvent sous l'omoplate. En plus de la douleur, la pyélonéphrite purulente s'accompagne d'un état fébrile, d'une miction rapide et douloureuse.

Les coliques hépatiques sont une douleur aiguë et aiguë qui survient le plus souvent la nuit. Les sensations douloureuses sont aiguës et s'étendent à l'épaule droite, souvent transmises par l'omoplate au cou. Si les coliques durent plus de 4 à 5 heures, la douleur se propage dans toute la région abdominale, accompagnée de nausées et de vomissements, ce qui indique un tableau clinique aigu nécessitant une hospitalisation.

Douleur piquante sous l'omoplate droite

Ce sont, en règle générale, des sensations transitoires rapides qui ne sont pas associées à des troubles pathologiques graves dans les organes internes. Le plus souvent, la douleur aux piqûres est un symptôme de troubles neurologiques de l'ostéochondrose de la colonne cervicale ou thoracique. Contrairement aux douleurs de nature similaire sur le côté gauche, qui peuvent indiquer des maladies cardiologiques potentiellement mortelles, les douleurs transitoires du côté droit sont provoquées par une posture inconfortable, un virage serré ou une tension physique. Cependant, les douleurs aux coutures peuvent également être un signe de spasme des parois des voies biliaires et le début d'une attaque de coliques hépatiques ou une exacerbation de cholécystite. Par conséquent, si la douleur réapparaît, s'accumule ou «se propage», sa nature change dans les 1-2 heures, vous devriez consulter un médecin ou appeler les urgences..

Douleur de dessin sous l'omoplate droite

Ces douleurs sont très probablement associées à des changements dans la structure de la colonne vertébrale ou à des crampes dans le système musculaire de la ceinture scapulaire. L'ostéochondrose de la région cervicale de la colonne vertébrale se caractérise par des sensations douloureuses et de traction, qui peuvent augmenter légèrement avec un changement de position corporelle ou avec une charge statique et constante (de la même posture). La douleur peut survenir le matin après le sommeil et disparaît pendant la journée après des mouvements distribués modérés. De plus, le symptôme de douleur est soulagé par la chaleur ou le frottement, ce qui indique une cause spastique de la douleur. Pour toutes les autres maladies, la douleur de traction sous l'omoplate droite n'est pas caractéristique. Une exception peut être les processus tumoraux malins des organes internes - le foie, le rein droit, la tête du pancréas ou le poumon droit. Étant donné que les maladies oncologiques se développent de manière cachée et apparaissent dans les stades initiaux comme des symptômes implicites insignifiants, au sens clinique. La pyélonéphrite peut également s'accompagner de douleurs tirantes réfléchies vers le haut, mais, en règle générale, cela est atypique et rare.

Douleur constante sous l'omoplate droite

Il s'agit d'un symptôme clair du type hypotonique DZHVP. La dyskinésie des voies biliaires sous cette forme dans la pratique clinique est beaucoup plus courante que la forme hyperkinétique, en particulier chez les femmes et les enfants. La douleur se développe progressivement dans l'hypochondre droit et peut se refléter vers le haut dans l'épaule droite et sous l'omoplate. Le symptôme de la douleur ne provoque pas d'inconfort grave, comme le notent de nombreux patients - il est tolérant. Une telle douleur constante est «familière» à ceux qui souffrent de maladies de la vésicule biliaire. Comparée à une exacerbation du processus ou à une crise de cholécystite, la douleur constante sous l'omoplate droite est tolérée par les patients beaucoup plus facilement et ne nécessite pas de traitement urgent. Cependant, l'évolution ondulatoire de la maladie sous-jacente peut augmenter et passer du stade de la rémission à la phase de la période aiguë.Par conséquent, toute personne qui ressent une douleur chronique irradiante du côté droit doit subir un examen complet et commencer le traitement dès que possible. Le principal danger de douleurs de traction non diagnostiquées dans le haut du corps droit peut être une gastroduodénite, une cholécystite aiguë, une cholélithiase

Douleur brûlante sous l'omoplate droite

Il peut indiquer à la fois une atteinte des racines nerveuses dans l'ostéochondrose et des pathologies graves qui nécessitent un traitement immédiat. Il s'agit notamment de la pneumonie droite, qui se développe souvent de manière asymptomatique au stade initial et peut se manifester par une douleur brûlante périodique sous l'omoplate droite. De plus, une telle douleur peut indiquer une angine de poitrine en développement atypique, elle se caractérise par une douleur réfléchie du côté gauche, mais dans certains cas, il y a également une irradiation sous l'omoplate droite. La nature même de la douleur, qui dans la pratique clinique est appelée causalgie (de causis - brûlures et algues - blessures), parle d'inflammation et / ou de lésions des processus nerveux périphériques. Ainsi, une douleur brûlante sous l'omoplate droite peut survenir soit avec pincement des racines nerveuses, soit avec atrophie des tissus voisins, ce qui est typique de la pneumonie ou de l'angine de poitrine - angine de poitrine.

Ostéochondrose et douleur sous l'omoplate droite

Ostéochondrose. La douleur sous l'omoplate droite peut être l'un des symptômes d'un processus de déformation cervicale ou d'une ostéochondrose de la colonne thoracique. Ceci est typique de tous ceux qui sont impliqués dans le travail de bureau sédentaire, et cette caractéristique est particulièrement typique pour les écoliers ou les étudiants. Avec une telle pose statique, il y a une compression constante des terminaisons nerveuses, ce qui entraîne une douleur chronique, reflétée dans le sens du déplacement des disques intervertébraux. La douleur peut être douloureuse, tiraillante dans la nature, toucher le cou ou l'épaule, ainsi que sous l'omoplate droite. Le symptôme s'aggrave avec des virages, des mouvements maladroits, souvent le matin après le sommeil. L'ostéochondrose et la douleur sous l'omoplate droite s'accompagnent souvent d'engourdissement des doigts, de maux de tête. En outre, l'une des causes de cette douleur peut être une scoliose en forme de S de la colonne vertébrale thoracique.

Douleur dans l'omoplate droite

La douleur donne à l'omoplate droite - c'est la preuve de telles maladies:

CholélithiaseDouleur paroxystique aiguë, avec nausées, vomissements, fièvre, fièvre, peau ictérique
Pneumothorax traumatique spontanéDouleur aiguë et aiguë dans la zone de la poitrine, irradiant vers la zone de l'omoplate (sous l'omoplate)
Exacerbation de cholécystiteDouleur dans l'hypochondre droit, fréquente dans la région épigastrique. La douleur irradie vers la zone située entre les omoplates, sous l'omoplate droite, l'épaule droite, la poitrine. La douleur dure de plusieurs heures à plusieurs jours.
Colique rénale, pyélonéphriteDouleur paroxystique, aiguë, de nature coupante, s'étendant jusqu'au bas du dos. Avec le développement du syndrome, la douleur irradie vers le haut, si le rein droit est enflammé, il y a des infiltrats purulents, la douleur cède sous l'omoplate droite.
Pancréatite au stade aigu, inflammation de la tête pancréatiqueLa douleur survient soudainement et est permanente. Le symptôme s'étend le long de la région épigastrique et irradie vers le sternum, souvent sous l'omoplate et l'épaule droite.

Si la douleur irradie vers l'omoplate droite et que son intensité augmente, une attention médicale d'urgence doit être appelée, en particulier pour les conditions accompagnées d'hyperthermie de l'ordre de 38 à 40 degrés..

Douleur douloureuse sous l'omoplate droite

Une douleur douloureuse dans la région de l'épaule droite, dans l'omoplate et sous celle-ci, peut indiquer un processus chronique qui se développe dans des organes éloignés de l'omoplate. Des douleurs irradiantes (réfléchies) qui ne sont pas de nature intense sont un signe typique d'un processus inflammatoire latent dans le foie, les reins, la vésicule biliaire ou le pancréas. Souvent, des douleurs douloureuses sous l'omoplate droite ne stimulent pas les gens à consulter un médecin, tandis que les patients essaient d'utiliser diverses méthodes de traitement à domicile et ne font qu'exacerber le processus pathologique. Le diagnostic de la douleur réfléchie douloureuse est souvent difficile, car le tableau clinique ne se manifeste pas, tandis que le principal symptôme de la douleur est éliminé par des méthodes «populaires» - frottement, réchauffement, massage. Les maladies oncologiques sont également dangereuses, qui peuvent se développer au fil des ans et se manifester par des douleurs douloureuses et irradiantes périodiques. Identifiés aux premiers stades, de nombreux processus oncologiques peuvent être arrêtés; un symptôme de douleur aiguë est, malheureusement, un signe du stade terminal. Des douleurs douloureuses sous l'omoplate droite peuvent être le signe de telles maladies:

  • Cholécystite chronique.
  • Pyélonéphrite chronique.
  • Maladie biliaire au stade initial.
  • Maladie du foie, y compris cirrhose ou hépatite.
  • Pancréatite chronique.
  • Ostéochondrose.
  • Bronchite chronique.
  • Pneumonie latente ou pleurésie.
  • Processus tumoraux.

Traitement de la douleur sous l'omoplate droite

Le traitement de la douleur sous l'omoplate droite est impossible sans examen et identification de la cause profonde. Cette douleur se reflète dans la nature, ce qui signifie que la véritable source de la maladie est située à distance des omoplates, d'autant plus qu'aucun organe interne dans cette zone ne peut provoquer de douleur. Afin de guérir un symptôme douloureux, quelle que soit sa nature - douleurs aiguës ou tiraillantes, sourdes, vous devez consulter ces médecins:

  • Neurologue.
  • Vertébrologue.
  • Traumatologue.
  • Cardiologue.
  • Gastroentérologue.

La première étape, bien sûr, peut être une visite chez un médecin local qui procédera à un examen initial, collectera des informations sur les antécédents médicaux et décidera à quel spécialiste orienter le patient. Une radiographie, des tests sanguins et urinaires généraux et éventuellement un traitement analgésique initial qui soulage les symptômes de la douleur seront également prescrits. En cas de symptômes aigus, lorsque la douleur est accompagnée de fièvre, de vomissements, de fièvre, vous devez appeler un médecin à domicile ou une ambulance.

Douleur sous l'omoplate droite de l'arrière à l'arrière: causes de brûlure, ce qui fait mal

Pleurésie

La douleur près de l'omoplate peut provoquer des maladies bronchopulmonaires - pneumonie ou bronchite compliquée de pleurésie. Dans ce cas, cela peut blesser à la fois sous et au-dessus de l'omoplate. Cependant, la principale source de douleur est la poitrine et le haut de l'abdomen..

La pleurésie est toujours une complication d'une autre maladie, y compris les néoplasmes malins. Elle peut être causée par une infection bactérienne, virale ou fongique, des blessures et des opérations sur les organes de la poitrine.

Dans certains cas, la pleurésie se développe dans le contexte de maladies auto-immunes - sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux, vasculite, ainsi que thromboembolie pulmonaire, infarctus du myocarde, pancréatite.

Chez 25% des patients atteints de pleurésie, une tumeur maligne est diagnostiquée - mésothéliome ou métastases d'autres organes (sein, ovaires). La pleurésie métastatique présente généralement des symptômes bénins et ne se manifeste souvent que par des douleurs derrière le sternum..

Avec l'accumulation d'une grande quantité d'exsudat, une ponction est nécessaire pour l'évacuation ou le drainage. Selon la raison pour laquelle la pleurésie s'est développée, un traitement spécifique est prescrit. Il peut s'agir d'antibiotiques, de stéroïdes, d'anti-inflammatoires. La forme tuberculeuse est traitée avec la rifampicine, l'isoniazide, la streptomycine.

Brûlure dans les omoplates gauche et droite

Un certain danger est une sensation de brûlure dans la région de l'omoplate gauche, car cela peut être un signe de pathologie cardiaque. L'exclure est assez simple. Vous devez prendre un comprimé de nitroglycérine et attendre 5 minutes. Si la sensation de brûlure dans la zone de l'omoplate à gauche est considérablement réduite, vous devez contacter un cardiologue pour un rendez-vous. Si vous ne ressentez aucun effet, vous devez consulter un médecin vertébrologue dès que possible.

Une brûlure dans la zone de l'omoplate à droite ou à gauche peut être un signe de développement d'une sténose du canal rachidien dans le contexte d'une hernie intervertébrale croissante. Au stade initial de cette maladie, les principaux signes cliniques sont:

  1. douleur dans un certain segment de la colonne vertébrale thoracique;
  2. difficulté à effectuer certains mouvements (virages corporels, inclinaisons, mouvements respiratoires des arcades costales, etc.);
  3. raideur le matin;
  4. zones d'engourdissement dans diverses parties de la poitrine.

À mesure que la protrusion herniaire augmente, le tableau clinique s'aggrave, la paresthésie et la parésie des organes internes se produisent. Un affaiblissement des muscles intercostaux peut être observé - il est difficile pour le patient de respirer à fond sans impliquer le diaphragme. La respiration dite diaphragmatique prédomine.

Une sensation de brûlure constante dans la région de l'omoplate droite peut être due au zona, une maladie infectieuse causée par le virus de l'herpès. Il évolue très fortement. Des flacons remplis d'un liquide clair apparaissent sur la peau. Ils s'ouvrent rapidement et fusionnent en une surface érodée. Les manifestations cutanées disparaissent complètement au bout de 5 à 7 jours. Mais cela ne signifie pas un rétablissement complet. Au contraire, le virus de l'herpès pénètre dans l'épaisseur des tissus et les terminaisons nerveuses commencent à être affectées. C'est à ce stade de la maladie qu'il y a une sensation de brûlure et une douleur dans l'omoplate gauche ou droite.

L'aide dans une telle situation peut fournir un neurologue expérimenté. Dans notre clinique de thérapie manuelle, un neurologue procède à une prise initiale gratuite de tous les patients. Vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin chez l'administrateur en appelant le téléphone de contact spécifié.

Les causes

Les pathologies suivantes peuvent provoquer des douleurs sous l'omoplate droite:

  • maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires;
  • cholélithiase;
  • pathologie du système digestif;
  • maladie du rein
  • pathologie du système musculo-squelettique;
  • bronchite;
  • pneumonie;
  • syndrome myofascial;
  • névralgie intercostale.

Sous l'omoplate droite, il n'y a pas d'organes qui pourraient causer de la douleur dans cette zone, pour clarifier la cause de la douleur, il est nécessaire de subir un examen complet

Les médecins considèrent que la douleur sous l'omoplate droite est dangereuse derrière, car elle se produit loin de l'emplacement de la maladie. Sous l'omoplate droite, aucun organe interne ne peut provoquer d'inflammation et de douleur.Par conséquent, pour clarifier le diagnostic, un examen complet doit être effectué..

Maladie de la vésicule biliaire

Si une personne a un blocage du canal biliaire avec des pierres, un spasme de la vésicule biliaire se produit. La pression à l'intérieur augmente considérablement, ce qui provoque une douleur aux coutures, ce qui est pratiquement impossible à tolérer.

Souvent, la douleur survient après avoir mangé, surtout s'il s'agissait d'un repas gras avec beaucoup d'épices. Les patients atteints de la vésicule biliaire ne tolèrent pas les œufs de poule, les produits laitiers, le café et le chocolat.

En cas de problèmes avec la vésicule biliaire, la douleur survient d'abord dans l'hypochondre droit, puis passe à l'épaule droite et à l'omoplate, la personne pâlit, la transpiration s'intensifie. Les symptômes surviennent le plus souvent après avoir mangé un repas gras avec beaucoup d'épices.

La douleur dans les pathologies de la vésicule biliaire diffère en ce qu'elle se produit d'abord dans l'hypochondre droit, puis il y a un rayonnement vers l'épaule droite et l'omoplate. Dans le même temps, le visage de la personne devient pâle, il gémit de douleur, une transpiration accrue est notée. De plus, des nausées et des vomissements peuvent survenir. Le plus souvent, des maladies et des douleurs similaires se rencontrent chez les femmes.

Abcès sous-phrénique

Il s'agit d'un abcès formé entre le diaphragme et le foie. Elle survient dans une ulcère gastro-duodénal sévère ou est une complication d'une chirurgie abdominale.

Avec un abcès sous-phrénique, la douleur se produit à chaque respiration, donne à l'omoplate droite et au bras. De plus, une personne se plaint des symptômes suivants:

  • température corporelle élevée;
  • la faiblesse;
  • dyspnée;
  • toux sèche;
  • Respiration rapide.

Le traitement de la pathologie consiste en une ouverture chirurgicale et un drainage de l'abcès formé.

Maladies broncho-pulmonaires

La bronchite ou la pneumonie provoque des douleurs, de la toux, de la fièvre et une respiration sifflante dans les bronches ou les poumons. Le patient est ivre. La douleur est localisée dans la poitrine et le dos.

Avec la bronchite, la douleur se propage à la poitrine et à l'arrière, alors qu'il y a une forte fièvre, une respiration sifflante et une toux

Si une personne a un cancer du poumon droit avec des métastases dans la plèvre, elle est également souvent préoccupée par la douleur due à la croissance de la tumeur.

Pathologie rénale

Dans les maladies rénales inflammatoires, la douleur se produit dans le bas du dos et s'étend jusqu'à l'omoplate droite. Le patient présente également les symptômes suivants:

  • gonflement du visage et des jambes le matin;
  • blanchiment de la peau;
  • malaise général;
  • migraine;
  • la nausée;
  • urination fréquente;
  • décoloration et odeurs d'urine.

La douleur aiguë à droite peut durer de quelques minutes à plusieurs jours.

Troubles musculo-squelettiques

Si le patient a une courbure vertébrale, une ostéochondrose ou une hernie intervertébrale, la douleur peut survenir non seulement sous la droite, mais aussi sous l'omoplate gauche, et parfois au milieu. De plus, les pathologies s'accompagnent de tels symptômes:

  • raideur dans les mouvements;
  • engourdissement;
  • fatigue.

En position couchée, l'intensité de la douleur dans la région lombaire diminue, tandis qu'en position assise et debout, elle s'intensifie.

Maladie scapulaire

Comme d'autres unités anatomiques, l'omoplate peut être affectée par des pathologies et des dommages mécaniques. Les plus courants sont les fractures et les ecchymoses, ainsi que les maladies infectieuses et les tumeurs.

Une chute sur le bras droit droit peut provoquer une fracture de l'omoplate droite et des douleurs

Les fractures se produisent chez les personnes qui tombent sur un bras droit redressé. Dans le même temps, les fonctions de la main droite restent les mêmes si la blessure n'a pas endommagé l'articulation de l'épaule.

Si le patient reçoit un diagnostic d'ostéomyélite ou de tuberculose dans l'omoplate droite, le tissu osseux est détruit dans cette zone, ce qui entraîne une douleur intense.

Caractéristiques anatomiques de la région scapulaire gauche et droite

La région scapulaire est située sous l'articulation claviculaire-acromiale. Sa limite supérieure est dans la projection de 2 côtes, et la partie inférieure - au septième niveau. L'omoplate permet la mobilité de la main pour des mouvements complexes dans l'articulation de l'épaule.

Il possède un appareil ligamentaire développé et plusieurs poches muqueuses. Le plus souvent, la douleur dans cette zone due à des maladies de l'omoplate elle-même est associée à des pathologies de la muqueuse sous-scapulaire.

Levez une main en position verticale ne peut se faire qu'avec l'omoplate, tandis que son extrémité inférieure est considérablement déplacée - jusqu'à 9-11 cm et 19 cm du côté de la colonne vertébrale. Ce mouvement est également assuré par la partie médiane du muscle deltoïde..

La ceinture musculaire du membre supérieur est attachée aux surfaces antérieure et postérieure de l'omoplate. La douleur due à une mobilité réduite de l'omoplate et à un changement de sa position normale est principalement associée au muscle denté antérieur.

La connexion de cette zone avec le système nerveux central est réalisée à travers les nerfs suprascapulaires et sous-scapulaires. Voici les nerfs postérieurs de la poitrine, dont la défaite entraîne une asymétrie des omoplates. En cas de lésion des racines cervicales (compression, inflammation ou traumatisme), il y a violation de la sensibilité et de l'activité des muscles impliqués dans le mouvement de l'omoplate.

Par conséquent, la douleur de cette localisation chez les patients s'accompagne souvent de maux de tête et d'ostéochondrose du rachis cervical. Des pathologies aiguës dans la région scapulaire peuvent être associées à une inflammation purulente dans l'arthrite de l'articulation de l'épaule.

Causes de brûlure dans le dos

S'il y a une sensation de brûlure sous l'omoplate, cela peut être un symptôme de maladies du système squelettique ou des nerfs..

  • Ostéochondrose de la colonne vertébrale, qui entraîne des complications, par exemple une protrusion du disque intervertébral ou une protrusion herniaire du noyau pulpeux.
  • Violations de la posture. Cela peut inclure une scoliose, une cyphose, d'autres pathologies de la colonne vertébrale, y compris celles ayant une étiologie congénitale.
  • Atteinte au nerf ou aux racines qui en dérivent. Le syndrome radiculaire est un symptôme caractéristique de pathologies telles que l'ostéochondrose, un processus semblable à une tumeur, un hématome volumineux ou en croissance et une hernie. De plus, le syndrome survient souvent à la suite d'une surcharge des fibres musculaires avec une augmentation de l'activité physique..
  • Spondylose La maladie se poursuit avec la prolifération du tissu osseux de la colonne vertébrale. L'une des raisons du développement est la spondylarthrite ankylosante (atteinte articulaire inflammatoire systémique).
  • Position anatomique instable des corps vertébraux, déplacement vers l'avant, vers l'arrière, dans la projection latérale.
  • Inflammation dans les articulations intervertébrales de la colonne cervicale et thoracique.
  • Inflammation, processus dégénératifs dans l'appareil claviculaire, scapulaire et osseux de l'épaule.

Le médecin exclut les pathologies ci-dessus principalement lors d'un diagnostic complet. Si aucun n'est identifié, étudiez la possibilité d'exposition à d'autres facteurs provoquants comme les causes de brûlures à gauche ou à droite dans la zone de l'omoplate:

  • excès de poids ou obésité;
  • mode de vie sédentaire ou abus d'une activité physique accrue, haltérophilie;
  • violation des processus métaboliques dans le corps;
  • développement de pathologies hormonales, dysfonctionnement du système endocrinien;
  • mauvaise installation des pieds, qui peut être la cause de la courbure de la colonne vertébrale due à une distorsion de la répartition des charges sur le dos;
  • dormir sur le mauvais oreiller (trop haut ou sans lui du tout), sur un matelas inadapté pour des raisons de santé (sauf pour les brûlures au niveau des omoplates des vertiges peuvent se rejoindre);
  • stress chronique, surcharge émotionnelle constante, névrose, dépression;
  • hypothermie de la région dorsale, qui peut provoquer des douleurs comme la névralgie: il devient difficile de respirer, de se retourner et même de se coucher.

Si le dos brûle fortement dans la région des omoplates, redonnant à la poitrine, nous pouvons indirectement parler d'insuffisance cardiaque coronarienne aiguë. Parmi les facteurs déclenchants figurent l'athérosclérose, la sténose, l'embolie pulmonaire.

S'il y a une sensation de brûlure dans la colonne vertébrale entre les omoplates, uniquement dans la gauche ou uniquement dans l'omoplate droite, et selon les résultats des diagnostics effectués par le vertébrologue, aucune déviation n'a été constatée, il est nécessaire de vérifier l'état des organes internes situés derrière le sternum et dans la région abdominale. Malade et brûlure au milieu ou dans une omoplate avec de telles pathologies:

  • cholélithiase;
  • nécrose pancréatique;
  • pancréatite chronique;
  • maladies rénales, y compris insuffisance organique;
  • hernie hiatale;
  • maladie de reflux
  • ulcère gastrique - le symptôme dépend de la nourriture, des nausées et des vomissements se joignent;
  • pneumonie, bronchite, tuberculose pulmonaire - dans de tels cas, toux supplémentaire, fièvre.

Si une personne a un rhume, la douleur et la sensation de brûlure derrière la poitrine sont dues à une irritation des muqueuses du larynx due à une toux sèche épuisante. De plus, la production de sueur s'intensifie, des frissons, des rhinites et d'autres symptômes d'infection respiratoire aiguë se produisent. Des brûlures apparaissent sur la peau et après l'utilisation de pansements à la moutarde.

Si elle cuit entre les omoplates sur le dos, la cause peut être une sténose du canal rachidien - une pathologie qui se produit dans le contexte d'un autre processus primaire. La spinose accompagne souvent une hernie intervertébrale croissante qui, au stade initial, présente les symptômes suivants:

  • douleur dans la zone touchée;
  • mobilité réduite de la colonne vertébrale;
  • raideur et brûlure le matin après le réveil.

À mesure que le néoplasme se développe, les symptômes s'intensifient, le risque de développer une paresthésie et une parésie des organes internes augmente. Les muscles intercostaux sont affaiblis, ce qui crée des difficultés lors d'une respiration complète par le diaphragme.

Diagnostic différentiel

Basé uniquement sur un examen physique, il est difficile d'identifier la cause de la douleur dans l'omoplate.

En plus de l'inspection visuelle, des tests et des études sont effectués:

  1. radiographie pulmonaire;
  2. Tomodensitométrie des organes qui a causé la suspicion de diverses maladies;
  3. IRM de la poitrine, parties molles du corps.
  • Déterminer le travail du cœur:

    1. ECG;
    2. surveillance cardiaque.
  • Tests de laboratoire:

    1. test sanguin;
    2. tests fonctionnels du foie:
    3. tests de maladies articulaires inflammatoires.
  • Au départ, vous devriez consulter le médecin traitant de la clinique, qui vous prescrira un traitement analgésique. Dans de nombreux cas, cela suffit.

    Si nécessaire, le médecin consultera d'autres spécialistes:

    Nature de la douleur

    La douleur dans la région des omoplates et en dessous peut être différente, par sa nature, un groupe spécifique de pathologies peut être suggéré, et parfois un facteur provoquant peut être établi:

    1. Les ponctions lombaires sont typiques des nerfs pincés - une vive douleur lancinante apparaît avec un tour brusque du corps, levant la main. C'est la principale différence avec la cholélithiase, dans laquelle le symptôme n'est pas gondolé par les mouvements.
    2. Une douleur douloureuse, lancinante ou brûlante indique une pathologie des organes internes. La dernière option se trouve lors de la compression des racines de la moelle épinière, mais elle augmente avec le mouvement et peut aller dans la couture.
    3. Une douleur d'étouffement sévère dans la région des omoplates et au-dessous est caractéristique d'une hernie. Parfois, il est précédé de lumbago, d'engourdissement des membres.
    4. La douleur coupante d'intensité variable est caractéristique de la névralgie, le forage accompagne souvent l'inflammation articulaire.

    Quel médecin traite la douleur à l'épaule?

    Si une douleur apparaît dans la zone scapulaire et en dessous, vous devez prendre rendez-vous avec un neurologue. S'il n'y a pas de nerfs pincés, le spécialiste redirigera vers une consultation avec un orthopédiste, un cardiologue, un gastro-entérologue ou un urologue, en fonction de la maladie présumée.

    Diagnostique

    Pour identifier les causes d'inconfort dans la zone scapulaire et en dessous, un examen de laboratoire et instrumental est effectué:

    1. Radiographie ou tomodensitométrie - en utilisant ces méthodes, vous pouvez détecter l'ostéochondrose, la courbure de la colonne vertébrale et les effets des blessures.
    2. IRM - la colonne vertébrale, l'articulation de l'épaule ou les organes internes sont examinés, en fonction de la pathologie présumée.
    3. ECG - aide à identifier les maladies cardiaques.
    4. Les tests sanguins et urinaires sont informatifs pour certaines pathologies somatiques, inflammation des muscles et des articulations.
    5. Échographie - est prescrite pour les maladies somatiques, s'il est impossible de subir une IRM.

    Principes généraux de traitement

    La tâche principale est d'éliminer les symptômes et le facteur provoquant. Tout d'abord, le bien-être du patient est stabilisé, puis la pathologie principale est traitée.

    Le programme de traitement comprend:

    1. Médicaments - Les analgésiques (ibuprofène, diclofénac) sont généralement prescrits pour soulager la douleur et l'inflammation. Ensuite, les fonds sont prescrits en fonction de la maladie sous-jacente - antibiotiques, gastroprotecteurs, diurétiques.
    2. Physiothérapie - renforce la colonne vertébrale, traite les maladies somatiques. Électrophorèse utilisée dans le domaine des omoplates, procédures de réchauffement, UVT.
    3. Massage - l'échauffement est effectué avec des dommages à la colonne vertébrale. À partir de telles procédures, les muscles au-dessus et en dessous des omoplates se détendent et la posture s'améliore. Dans ce cas, l'aide professionnelle d'un chiropraticien ou d'un ostéopathe est nécessaire..
    4. Gymnastique - est réalisée après l'élimination de la douleur, le programme est établi, en fonction de la maladie ressentie par un physiothérapeute, rééducateur.

    La prévention

    Après un traitement réussi, il est conseillé aux patients de suivre un programme préventif qui empêchera la rechute de la pathologie:

    • surveillez votre posture;
    • ramasser un matelas de rigidité modérée et un oreiller orthopédique;
    • deux fois par semaine, masser au niveau des omoplates et en dessous;
    • suivre un régime hypocalorique pour l'obésité;
    • se débarrasser des mauvaises habitudes;
    • prévenir la pathologie somatique (s'il y a des antécédents);
    • consultez votre médecin tous les six mois.

    La douleur dans les omoplates et en dessous peut être de nature neurologique ou somatique. Avec une lésion nerveuse, les symptômes sont aigus et soudains, apparaissent spontanément.

    Les pathologies des organes internes et des articulations sont caractérisées par une douleur progressive et prolongée, la clinique est toujours accompagnée de symptômes supplémentaires. Aux stades initiaux, des analgésiques sont prescrits, après le diagnostic, le programme est complété par une thérapie étiologique et des procédures de renforcement.

    Vidéo utile sur la douleur à l'épaule

    1. Andreeva E. M. Comment guérir les maux de dos et les maladies de la colonne vertébrale. - M.: Ripol classic, 2007.
    2. Dikul V. À l'ordinateur sans douleur. - M.: Eksmo, 2011
    3. Les maladies de la colonne vertébrale: un guide complet. - M.: Eksmo, 2008.
    4. Medvedev B. Se débarrasser des maux de dos. - Rostov-on-Don.: Phoenix, 2006.
    5. Pokrovsky B. Maladies du dos. - M.: ACC Center LLC, 2006.
    6. Schommer N. Comment arrêter la scoliose. - M.: Kron-Press, 1998.

    Douleur causée par des pathologies des organes internes

    Dans la plupart des cas
    , une douleur dans la région des omoplates peut indiquer la présence de maladies des organes internes.
    Curieusement, mais cet effet est obtenu en raison de l'irradiation de la douleur aiguë dans la partie du corps qui a des terminaisons neuroblastiques adjacentes.
    Considérez quel type de maladie provoque la douleur.

    Maladie de la vésicule biliaire

    Douleur aiguë, aiguë et croissante, sous forme de convulsions,
    caractéristique des coliques des voies biliaires. Lorsque la pierre obstrue le conduit, une sorte de spasme se produit, répandant son influence sur la région de l'hypochondre droit, ainsi que sur la partie scapulaire. Les antispasmodiques aideront à éliminer le syndrome, mais à le supprimer complètement, peut-être seulement lorsque la cause profonde sera éliminée.

    Abcès sous-phrénique

    Ayant un tel diagnostic, le patient a des douleurs aiguës dans l'hypochondre droit et l'omoplate. Ils s'accompagnent d'une augmentation de la température corporelle globale, de malaises,
    ainsi qu'une augmentation des spasmes à chaque respiration et un mouvement brusque du corps.

    Maladies broncho-pulmonaires

    Tout processus inflammatoire qui se produit dans le système respiratoire s'accompagne parfois de sensations supplémentaires d'inconfort dans le haut du dos. Ce processus résulte du fait qu'une toux étendue qui accompagne de nombreuses maladies respiratoires implique l'ensemble des muscles costaux.
    Les terminaisons nerveuses sont pincées
    entre les processus de la colonne vertébrale.

    Maladie du rein

    Les infections des reins causées par la formation de sels et de calculs peuvent provoquer des coliques rénales, qui se caractérisent par des picotements paroxystiques dans le bas du dos, irradiant vers la zone sous-scapulaire. Identifier le problème est assez simple, il suffit de gifler le patient dans la région des reins.
    Si la douleur s'intensifie fortement et devient insupportable, la cause de son apparition est évidente.

    Pathologie osseuse

    L'omoplate se présente sous la forme d'un os triangulaire à trois extrémités. Sa fonction dans le squelette est assez complexe, car elle est impliquée non seulement dans le système musculo-squelettique, mais aussi dans d'autres processus importants. La douleur peut survenir pour plusieurs raisons, telles que:

    1. Blessures.
      Avec les chutes, des variantes d'une fracture osseuse sont possibles, parfois avec un déplacement vers la partie vertébrale. Dans le même temps, le patient ressent une douleur sourde, se transformant en aiguë, lorsqu'il essaie de bouger ses mains. Des poches et des ecchymoses sont possibles à l'arrière, et des joints peuvent se produire sur le site de la blessure.
    2. Synovite.
      Cette maladie est notée par la présence du processus inflammatoire du sous-scapulaire synovial, en raison duquel il existe une sorte de «crunch» avec tous les mouvements des mains.
    3. Ostéomyélite.
      Elle survient à la suite de dommages importants au tissu musculaire par des micro-organismes pathogènes qui sont capables de pénétrer dans le tissu osseux et de perturber son intégrité..
    4. Omoplate ptérygoïde.
      Une maladie pathologique est notée par des déformations des formes et des tailles de l'os, qui se reflètent dans la structure des fibres musculaires et des terminaisons nerveuses. La maladie peut être congénitale ou acquise à la suite de blessures graves et d'une fusion incorrecte d'un os cassé.
    5. Tumeurs.
      L'os, comme d'autres organes, est sujet à la formation de tumeurs, qui se forment à la suite d'une violation du processus d'hématopoïèse. Ils peuvent être bénins (ostéome), qui provoquent exclusivement des douleurs, et malins (chondrosarcome), qui représentent un danger particulier pour la vie. Il est presque impossible de détecter des tumeurs pendant la palpation. Pour le diagnostic à l'aide de la méthode d'irradiation aux rayons X.
    6. Tuberculose osseuse.
      Un processus étendu peut être observé qui s'étend à l'ensemble du squelette, ainsi qu'à la tuberculose de l'omoplate, localisée dans une partie du corps. Diagnostic IRM et tests associés..

    Beaucoup sous-estiment la gravité de ces maladies, attribuant des douleurs fréquentes aux souches musculaires primitives..

    Un diagnostic précoce, même des maladies les plus graves et les plus dangereuses, vous permettra d'obtenir plus de chances de guérison que la réticence à demander l'aide de spécialistes et l'auto-guérison.

    Névralgie intercostale

    La névralgie intercostale (thoracalgie) se caractérise par des symptômes sévères et se manifeste le plus souvent par une douleur aiguë et perçante dans les côtes à l'avant et à l'arrière. Elle peut apparaître périodiquement ou déranger constamment. La douleur est douloureuse, brûlante ou sourde, mais toujours difficile à tolérer.

    Un signe caractéristique de névralgie est une forte augmentation de la douleur lors de l'inspiration, un changement de position corporelle ou des éternuements. Souvent, lors d'une crise de douleur, les muscles se contractent, la transpiration augmente, rougit ou, inversement, la peau pâlit. Un engourdissement se produit au site de l'endommagement des terminaisons nerveuses.

    La cause directe de la pathologie est le pincement des racines nerveuses, qui est facilité par divers facteurs et maladies:

    • ostéochondrose;
    • spondylarthrite;
    • Spondylarthrite ankylosante;
    • tumeurs primaires et métastatiques;
    • violation de l'estomac (gastrite);
    • changements liés à l'âge dans les vaisseaux sanguins;
    • maladie métabolique;
    • traumatisme thoracique;
    • grippe, SRAS;
    • hypothermie et courants d'air;
    • stress nerveux prolongé ou sévère;
    • activité physique élevée;
    • échec du tour du corps, séjour prolongé dans une posture statique.

    Référence: la névralgie intercostale est caractérisée par une douleur qui dure de quelques secondes à trois minutes. À ce moment, le patient essaie de ne pas respirer ni bouger, afin de ne pas aggraver la douleur.

    L'objectif principal du traitement est le soulagement de la douleur, pour lequel des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont prescrits - Diclofénac, Ibuprofène, Nimésulide, Piroxicam. En cas de douleur intense, des blocages thérapeutiques avec des anesthésiques et des stéroïdes sont effectués. Pour augmenter le seuil d'excitabilité du SNC, des sédatifs sont utilisés..

    Un traitement spécifique dépend de l'origine de la névralgie et peut inclure des antiviraux, des antihistaminiques et des relaxants musculaires..