Blocus des articulations

  • Luxations

Pour les troubles du système musculo-squelettique, différentes méthodes de traitement sont utilisées. Le blocus articulaire est parfois utilisé pour administrer certains médicaments. Cet événement est utilisé dans la pratique médicale relativement récemment, mais l'administration locale de médicaments s'est déjà révélée être l'une des méthodes les plus efficaces pour une exposition rapide aux médicaments de l'articulation..

Quelle est la signification de la procédure?

Le blocage médicamenteux de l'articulation implique l'introduction d'anesthésiques dans l'articulation - des médicaments pour soulager la douleur. Les agents sont associés aux phosphoprotéines et aux phospholipides. En raison de cette interconnexion, le médicament, pénétrant dans les fibres, entame une «confrontation» avec les molécules de calcium et le métabolisme sodium-potassium ralentit. Après pénétration dans l'articulation du médicament, les fibres sans myma, à savoir les conducteurs végétatifs et douloureux, sont bloquées et les impulsions responsables de la transmission des sensations douloureuses n'entrent pas dans le cerveau. Après cela, un blocage des fibres de myéline se produit. Ces composés sont responsables de la douleur épicritique. Enfin et surtout, le médicament agit sur les fibres motrices.

Pour que l'écaillage soit efficace, il est nécessaire de choisir le bon anesthésique et de suivre toutes les mesures pour l'administration du médicament.

Dans quels cas vous devez bloquer l'articulation?

Le coincement du joint peut être obtenu même avec le moindre impact mécanique. Le blocage intra-articulaire, comme l'une des méthodes de traitement les plus efficaces, est indiqué pour la coxarthrose de l'articulation de la hanche, la synovite (inflammation des poches synoviales), l'ostéochondrose partout, la bursite et le syndrome du tunnel, pour le traitement de l'arthrose de l'articulation de la hanche.

Quelle efficacité?

Bloquer l'injection aide à soulager la douleur en premier lieu. En raison du fait que le médicament pénètre rapidement dans la localisation de la blessure, il y a un soulagement instantané de la douleur et le patient se sent soulagé. En plus de cet effet, les injections ont un effet anti-inflammatoire, apaisent les crampes musculaires, soulagent l'enflure et rétablissent la mobilité articulaire. L'efficacité de la procédure est due à:

  • la concentration maximale du médicament dans la zone touchée;
  • l'effet du médicament sur le système nerveux central à un niveau réflexe;
  • exposition commune aux analgésiques et aux anti-inflammatoires.
Retour à la table des matières

Types de blocus des drogues

Selon le point auquel l'injection est effectuée, le blocage est différencié. De plus, parfois le traitement n'est pas complet avec une seule injection, il peut être nécessaire d'administrer des médicaments en plusieurs points. Seul un médecin peut choisir le nombre d'injections nécessaires, en fonction de l'état général du patient et du degré de développement de la maladie.

Paraarticulaire

Le bloc paraarticulaire est l'une des nouvelles méthodes de traitement des maladies articulaires. Cette méthode implique l'introduction de fonds dans les zones enflammées par voie intradermique et sous-cutanée. Ce type fait référence au traitement du blocus. Cette procédure est réalisée afin d'éliminer complètement le syndrome douloureux et sa cause profonde. Le médicament agit immédiatement après l'administration et ne provoque pratiquement aucun effet secondaire..

Périarticulaire

Le blocage périarticulaire implique l'injection de médicaments dans les structures musculaires, les tendons, les ligaments situés autour de l'articulation. Pour effectuer des blocages périarticulaires, des préparations micronisées spéciales sont utilisées. Par conséquent, la durée de ces médicaments augmente. Un des avantages de ce type est une procédure indolore. Un blocage périarticulaire est effectué en cas de tels problèmes:

De telles injections sont nécessaires pour la spondylarthrite ankylosante.

  • Spondylarthrite ankylosante;
  • Syndrome de Reiter;
  • lupus (rouge);
  • arthrite;
  • ostéoarthrose de l'articulation de l'épaule.
Retour à la table des matières

Intra-articulaire

Ce type de blocage est une procédure non chirurgicale minimale impliquant l'introduction d'un médicament dans l'articulation. Cette méthode est utilisée pour apaiser les douleurs facettaires et arthritiques, et est également efficace dans le traitement de la spondylarthrose. La manipulation est effectuée par un traumatologue orthopédiste, un chiropraticien ou un neurologue uniquement dans un hôpital.

Le blocage médical intraarticulaire ne peut être effectué que sous le contrôle des rayons X et des ultrasons.

Ce type est utilisé si le patient éprouve:

  • douleurs de nature différente dans le dos, qui se manifestent localement ou comme complication d'un retour à l'articulation de la jambe ou de la hanche;
  • douleur dans le cou s'étendant aux épaules, à la colonne vertébrale, à l'arrière de la tête et à la région suprascapulaire en tant qu'occurrence unique ou en tant que complication après des blessures ou des maladies.
Retour à la table des matières

Contre-indications

Malgré l'effet positif des injections dans les articulations pour le corps, il existe des cas où vous ne pouvez pas utiliser cette méthode:

    La procédure n'est pas effectuée pour l'hémophilie chez un patient.

inconscience;

  • changements pathologiques dans la composition et la structure du sang;
  • état général sévère du patient;
  • intolérance individuelle à certains médicaments;
  • contre-indications à l'usage de drogues;
  • crises d'épilepsie;
  • hémophilie;
  • Pendant la grossesse et l'allaitement.
  • Retour à la table des matières

    Comment?

    Le blocage peut être effectué par deux méthodes: externe et interne. La première méthode implique l'introduction de médicaments dans la région latérale de l'articulation, la seconde - une injection bilatérale. La procédure commence par choisir le bon anesthésique et calculer le dosage du médicament administré. Après cela, le médecin présente le médicament avec une seringue à aiguille fine et après 5 à 10 minutes évalue les résultats.

    Entraînement

    Il n'y a pas de préparation spéciale pour le blocage de la novocaïne, sauf pour prendre une douche et se raser les cheveux sur et autour de l'articulation. Le médecin doit calculer la dose du médicament à administrer, désinfecter les seringues pour 10 ou 20 g, les aiguilles fines, longues et moyennes avec des mandrins et sans eux. Après cela, le patient est placé sur un canapé et un rouleau spécial ou une serviette torsadée est placé sous le site d'injection.

    Période de réhabilitation

    Après l'introduction du médicament dans l'articulation, aucune mesure de récupération n'est nécessaire. Malgré le fait que l'injection se produit souvent douloureusement, le soulagement vient immédiatement et le patient n'a pas besoin de se remettre de l'injection. Des mesures de réadaptation supplémentaires peuvent être nécessaires uniquement en cas d'intolérance individuelle aux médicaments administrés.

    Caractéristiques du blocage de différentes articulations

    Selon l'endroit où le médicament est administré, la technique d'injection, le médicament, la posologie et la fréquence de la procédure peuvent varier. Il est possible d'effectuer un blocage du médicament sur presque toutes les articulations, la seule exception est l'articulation de la mâchoire, car il est assez difficile d'entrer dans le médicament à cet endroit en raison de la proximité de l'artère carotide.

    Le genou

    Le blocage de l'articulation du genou est effectué pour éliminer un syndrome douloureux intense et soulager le processus inflammatoire. Les procédures les plus couramment utilisées sont la dexaméthasone, le diprospan, la lidocaïne, la novocaïne ou l'hydrocortisone. Le blocage de l'articulation du genou avec arthrose diffère de celui qui est effectué pour éliminer d'autres blessures, par exemple, déchirure / pincement du ménisque. Dans ce cas, l'aiguille est insérée dans la cavité entre le tiers supérieur et le milieu de la marge rotulienne et est progressivement enfoncée dans la partie inférieure.

    Après l'injection, la charge est effectuée, ce qui montre l'absence / présence de douleur dans la jambe et l'efficacité de l'agent administré.

    hanche

    Pour guérir l'articulation du genou, différents types de blocages sont utilisés: novocaïne, lidocaïne et autres, mais le blocage de l'articulation de la hanche est effectué le plus souvent par Diprospan. C'est l'un des médicaments les plus efficaces offerts par la médecine moderne, car il contient du glucocorticoïde, un analogue hormonal créé artificiellement qui est sécrété par les glandes surrénales. Une injection de Diprospan est administrée de l'extérieur, plus bas que le ligament inguinal. L'aiguille avance jusqu'à ce qu'elle touche un os.

    Coude

    Les blessures au coude sont le plus souvent causées par un effort physique intense ou des sports. Le blocage de l'articulation du coude est effectué par l'hydrocortisone, la lidocaïne, la diprospan ou la dexaméthasone. Pour que l'injection périarticulaire apporte le résultat souhaité, il est nécessaire de plier le coude au niveau d'un angle droit. Le médicament est injecté dans la cavité entre le contour inférieur de l'épicondyle et le processus ulnaire.

    Bande de poignet

    Les blessures aux mains nécessitent un traitement rapide. L'articulation du poignet est responsable du mouvement de tout le membre. Par conséquent, le blocage est une méthode de traitement pratique, la procédure est réalisée par une injection dans la surface arrière de la zone carpienne, dans la ligne reliant les processus styloïdes du radius et du cubitus. La main doit être redressée..

    Épaule

    Le traitement de l'épaule se fait le plus souvent avec soulagement de la douleur par injection. Le blocage de l'articulation de l'épaule est effectué en position horizontale, après avoir plié le bras au niveau du coude. L'injection doit se faire non pas dans l'épaule, mais dans le tubercule, qui apparaît sur le plan frontal de l'articulation de l'épaule. Cet endroit est le milieu entre l'os et le processus scapulaire..

    Cheville

    Si les injections dans l'articulation de l'épaule et le genou peuvent être effectuées de deux manières, les injections pour le traitement des blessures à la cheville ne peuvent être effectuées que le long du plan avant. Pour effectuer un blocage médicamenteux de l'articulation de la cheville, une légère flexion de la jambe dans la semelle est effectuée et l'aiguille est insérée dans la cavité entre le talus et le tibia.

    Les principaux médicaments utilisés pour la procédure

    En médecine moderne, pour effectuer des blocages des articulations des bras et des jambes, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

    • glucocorticoïdes (ont un effet analgésique, anti-inflammatoire, anti-choc à long terme);
    • vitamines (pour restaurer la mobilité);
    • antihistaminiques;
    • vasodilatateur;
    • anesthésiques.
    Retour à la table des matières

    Conséquences possibles

    Le blocus peut être nocif si le médecin a mal calculé la posologie du médicament ou violé la technique d'administration. Les conséquences sont différentes: d'une réaction allergique à un empoisonnement toxique. Le développement d'effets secondaires se produit dans 0,5% de 100%. S'il y a des réactions inhabituelles du corps après l'injection, vous devez consulter un médecin pour éliminer immédiatement les conséquences.

    Qu'est-ce que le blocage médicamenteux de l'articulation de la hanche?

    Dans les publications sur l'arthrose, le blocage des articulations est souvent mentionné. Ce que c'est? Habituellement, le blocage articulaire fait référence à une méthode de traitement dans laquelle des analgésiques, des anti-inflammatoires sont injectés dans les tissus articulaires ou périarticulaires. Cette méthode vous permet de bloquer rapidement la douleur. Ce terme a une autre signification: coincement de l'articulation du fait que le corps libre pénètre dans l'interstice articulaire. Le brouillage s'accompagne d'une douleur aiguë et conduit à une immobilisation temporaire de l'articulation, elle est bloquée dans une position, d'où le nom. Le blocage de la hanche est une occurrence relativement rare, le plus souvent l'articulation du genou est coincée.

    Blocus des drogues

    Le blocus médico-médical est un type de thérapie par injection. Ils y ont recours principalement pour le soulagement de la douleur. Les blocages sont largement utilisés dans le traitement de la névralgie dans le contexte des maladies de la colonne vertébrale, pour éliminer les douleurs rhumatismales, pour soulager les manifestations aiguës de l'arthrose et de l'arthrite, et le soulagement rapide de la douleur dans les blessures. Selon les indications d'utilisation, des analgésiques et anesthésiques, des antispasmodiques, des anti-inflammatoires et des thrombolytiques peuvent être utilisés. Les avantages du blocus sont l'effet ciblé sur le foyer de la douleur, de l'inflammation:

    • l'effet souhaité est rapidement atteint;
    • la charge de médicament sur le corps est réduite, car moins de substances actives pénètrent dans la circulation systémique;
    • pour la même raison, le risque d'effets secondaires systémiques est minimisé.

    Il existe 2 types de blocage dans la coxarthrose de l'articulation de la hanche:

    • intra-articulaire (intra-articulaire);
    • périarticulaire (périarticulaire).

    Ces manipulations vous permettent de soulager la douleur, d'arrêter l'inflammation, d'éliminer l'enflure et de restaurer la mobilité articulaire. L'effet bénéfique est sur les vaisseaux sanguins, les muscles, les tissus trophiques. Malgré la haute efficacité et la rapidité du blocage de l'articulation de la hanche, la thérapie de l'arthrose n'est pas réduite à leur mise en œuvre. Ce n'est qu'une des méthodes de traitement et symptomatique. Les blocages sont utilisés dans les douleurs aiguës et chroniques. Parfois, juste après la consultation initiale, le patient est envoyé à une séance de thérapie par injection, parfois cela fait partie d'un traitement planifié avec massage, procédures.

    Indications et contre-indications

    Les principales indications du blocage des médicaments dans la coxarthrose:

    • syndrome de douleur aiguë;
    • processus inflammatoire sévère (coxarthrose en combinaison avec synovite, arthrite).

    En plus d'éliminer les douleurs articulaires primaires, le blocus vous permet de vous débarrasser des spasmes musculaires qui se produisent en raison de la tension musculaire constante et entraînent une augmentation de la douleur. Les injections intra-articulaires aident à briser ce cercle vicieux. Au stade avancé de la coxarthrose avec une déformation articulaire sévère, le blocage de l'articulation de la hanche n'est pas possible, seul un péri-articulaire est effectué. Il est également indiqué pour la bursite, la périarthrite et d'autres inflammations périarticulaires. Mais si l'arthrose est compliquée par une arthrite de nature infectieuse, ils ne recourent pas à cette méthode de thérapie par injection, comme pour l'arthrite chronique évolutive.

    Le blocage est contre-indiqué dans les maladies du sang, les troubles hémorragiques, la tendance aux saignements, avec une septicémie générale et des lésions cutanées infectieuses au site de l'injection proposée. Contre-indications à l'utilisation de médicaments spécifiques, l'intolérance individuelle doit être prise en compte. Ainsi, les anesthésiques locaux peuvent provoquer une réaction allergique sévère, il existe de nombreuses contre-indications pour l'injection de glucocorticoïdes, tous les médicaments de ce groupe sont contre-indiqués pour la mycose systémique. Dysospan ne peut pas être administré par voie intra-articulaire avec une instabilité articulaire. Kenalog est contre-indiqué dans l'ulcère gastroduodénal, diverses infections, le glaucome, les maladies mentales, l'atrophie osseuse sévère.

    Préparations pour la thérapie par injection

    Divers médicaments peuvent être introduits à l'intérieur de l'articulation: acide hyaluronique, certains types de chondroprotecteurs, complexes homéopathiques, antibiotiques. Mais les notions d '«injection intra-articulaire» et de «blocage articulaire» ne sont pas identiques. Le blocus est l'introduction de médicaments qui arrêtent le processus inflammatoire et la douleur. Il:

    • glucocorticoïdes (hormones surrénales), médicaments à activité anti-inflammatoire prononcée;
    • anesthésiques locaux - novocaïne, lidocaïne, trimécaïne.

    Souvent, une combinaison de CHC et d'anesthésiques est utilisée, car les préparations hormonales seules n'ont pas d'effet analgésique prononcé. Et l'introduction du médicament dans l'articulation est une manipulation douloureuse, car non seulement les tissus mous sont percés, mais aussi toutes les couches de la capsule articulaire.

    Les glucocorticoïdes suppriment la réaction inflammatoire en différentes phases, éliminent l'enflure et empêchent la cicatrisation des tissus. Il faut garder à l'esprit qu'ils suppriment le système immunitaire, par conséquent, pendant la période de traitement prolongé, ils ne doivent pas être vaccinés. Le GCC réduit également la résistance aux infections, ce traitement est donc contre-indiqué dans les maladies infectieuses. D'autres effets secondaires comprennent l'élimination active du calcium du corps, ce qui entraîne une fragilisation des tissus osseux et une augmentation de la pression artérielle et intraoculaire. La thérapie glucocorticoïde peut déclencher une insuffisance cardiaque, des crampes, une faiblesse musculaire, des troubles gastro-entérologiques, endocriniens et métaboliques. Par conséquent, il ne peut être effectué que sur prescription du médecin en l'absence de contre-indications.

    Pour les blocages avec arthrose sont le plus souvent utilisés:

    • l'hydrocortisone (acétate d'hydrocortisone) est prescrite pour les manifestations modérées de la coxarthrose. De 5 à 30 ml est administré, avec polyarthrose, les injections peuvent être faites dans un maximum de 3 articulations tout au long de la journée. L'effet avec l'administration intraarticulaire est atteint dans la plage de 6 à 24 heures, avec une administration périarticulaire - plus tard. Elle dure de plusieurs jours à plusieurs semaines. Avec un traitement, l'intervalle entre les injections doit être de 3 semaines;
    • le diprospan (bétamatozone) est un médicament plus puissant. 1-2 ml sont injectés dans les articulations de la hanche, l'effet est obtenu après 2-4 heures et dure jusqu'à 4 semaines;
    • Kenalog (triamcinolone acétonide) est injecté dans l'articulation en une quantité de 20 à 40 mg, la réinjection est possible après au moins 2 semaines.

    Technique de bloc de hanche

    Pour bloquer l'articulation de la hanche du patient, il est nécessaire de s'allonger afin que la cuisse soit redressée. Il existe 2 méthodes de ponction articulaire suivies de l'introduction d'un médicament:

    • accès frontal;
    • accès latéral (de l'extérieur).

    Dans le premier cas, l'aiguille est insérée à 1,5–2 cm sous le ligament inguinal. À la même distance, il doit être déplacé vers l'extérieur de l'artère fémorale. L'aiguille est insérée d'avant en arrière jusqu'à ce qu'elle bute contre l'os. Avec un accès latéral, l'aiguille est placée au-dessus du grand trochanter, perpendiculairement à la surface de la peau, et est insérée jusqu'à ce qu'elle vienne en contact avec l'os. Il est ensuite avancé de 2-3 cm vers le haut le long du col fémoral jusqu'à ce qu'il pénètre dans la cavité articulaire. Si l'injection intra-articulaire n'est pas possible (l'articulation est gravement déformée), les tissus mous sont perforés autour de l'articulation. Cette procédure est moins douloureuse, plus simple et plus sûre, mais l'effet doit attendre plus longtemps. Bloc paraarticulaire (écaillage sous-cutané de l'articulation), avec coxarthrose inefficace en raison de sa survenue profonde.

    Il est assez difficile de déterminer correctement les limites de l'articulation de la hanche et d'introduire l'aiguille au point souhaité. Si vous ne recourez pas à des méthodes de visualisation matérielle, la moitié des tentatives échouent. Par conséquent, avec la coxarthrose, le blocage intra-articulaire du TBS est effectué sous le contrôle de:

    • Échographie (échographie), qui aide à manipuler correctement dans 80% des cas;
    • Tube intensificateur d'image (convertisseur électron-optique), une méthode plus avancée qui garantit un succès à 100%.

    Immédiatement après la manipulation, l'articulation ne peut pas être chargée. Il est recommandé au patient de limiter l'activité motrice, pour assurer l'immobilisation des membres pendant 3-4 heures. Immédiatement le jour de l'injection, la thérapie par l'exercice, une séance de massage, les procédures physiothérapeutiques sont annulées. Mais dès le lendemain, le traitement est repris en totalité.

    Points importants et complications possibles

    Pour qu'un blocage de l'articulation profite à la santé, mais ne la nuise pas, un certain nombre de règles doivent être observées:

    • seul un médecin peut effectuer des injections intra-articulaires; idéalement, une échographie ou un contrôle EOP est nécessaire;
    • traitement obligatoire de la peau avec un antiseptique avant et après l'injection, respect d'une stérilité complète;
    • le médicament doit être administré lentement afin de ne pas blesser les tissus;
    • si après 2-3 séances aucune amélioration n'est notée, le traitement doit être interrompu ou le médicament remplacé;
    • les injections de glucocorticoïdes ne sont pas effectuées plus de 3 fois par an.

    Sélection incorrecte du médicament, la violation de la technique d'exécution peut entraîner un certain nombre de complications:

    • introduction d'une infection dans les tissus mous ou la cavité articulaire;
    • augmentation de la douleur, exacerbation du processus inflammatoire;
    • la formation d'un hématome dû à la chute d'une aiguille dans un vaisseau sanguin, moins souvent une hémorragie mineure de la cavité articulaire;
    • une réaction allergique jusqu'au choc anaphylactique;
    • malaise général (augmentation ou diminution de la pression artérielle, nausées et autres phénomènes d'intoxication);
    • violation de la sensibilité due à une lésion nerveuse;
    • dans les cas graves - nécrose tissulaire.

    Les blocages médicamenteux intra-articulaires et périarticulaires sont une méthode efficace pour arrêter les manifestations aiguës de l'arthrose, mais pas une panacée. Après avoir éliminé les symptômes, de nombreux patients négligent des méthodes de thérapie telles que la prise de chondroprotecteurs, la thérapie par l'exercice, car ils ne donnent pas d'effet momentané. C'est une erreur, les blocages ne sont efficaces que dans le cadre d'une thérapie complexe.

    Étant donné que la procédure est assez traumatisante et que les médicaments hormonaux, qui sont principalement utilisés pour de telles injections, ont de nombreux effets secondaires, le blocage ne doit pas être abusé. Les complications après avoir réalisé un blocage articulaire sont rares, mais si la manipulation est effectuée par un spécialiste insuffisamment qualifié, dans des conditions inappropriées, leur risque augmente plusieurs fois..

    Blocus de la coxarthrose de l'articulation de la hanche

    Bonjour, chers invités du site! Dans notre examen, nous nous familiariserons avec les caractéristiques du traitement des problèmes articulaires. L'une des techniques populaires consiste à bloquer l'articulation de la hanche..

    Il est nécessaire d'éliminer la maladie, d'arrêter l'inflammation et de réduire les changements dégénératifs-dystrophiques dans les tendons, les ligaments et les tissus. Une procédure similaire implique l'introduction de médicaments spéciaux.

    L'usage des médicaments s'effectue sur un site spécifique. Ces injections sont utilisées dans divers domaines de la médecine. La technique est utilisée pour traiter l'arthrite, l'arthrose et d'autres maladies du système musculo-squelettique.

    Des médicaments sont injectés dans la chair articulaire afin d'éliminer la douleur. Ils aident à éliminer le processus inflammatoire et à améliorer la mobilité..

    Les indications

    L'efficacité de la procédure dépend du stade et du type de maladie. S'il n'y a pas de complications ou d'inflammations, la technique n'est pas appliquée.

    Les médecins recommandent le blocage de la coxarthrose de l'articulation de la hanche dans les situations suivantes:

    1. Polyarthrite non infectieuse ou rhumatoïde.
    2. Arthrite après une chirurgie ou une blessure.
    3. L'apparition dans les tissus périarticulaires de l'inflammation.
    4. Arthrose au stade aigu.

    L'introduction du médicament n'est pas recommandée à la fois dans plusieurs grosses articulations.

    Quand les injections aideront

    Le blocage est recommandé pour l'arthrose de l'articulation de la hanche, pour différents types d'ostéochondrose, pour la bursite ou le syndrome du tunnel.
    La procédure vous permet d'arrêter la douleur.

    Des antispasmodiques, des anti-inflammatoires et des anesthésiques sont utilisés en fonction des indications..

    Il convient de noter les avantages suivants d'un blocage dans l'articulation de la hanche:

    1. Charge de médicament réduite.
    2. Effet rapide.
    3. Réduire les risques de tels effets.
    4. Des composants moins actifs pénètrent dans le sang.

    Il existe deux types de procédures - périarticulaire et intra-articulaire. Ces procédures aident à éliminer l'inflammation et la douleur, ainsi qu'à éliminer les poches..

    L'effet bénéfique est sur les muscles et les vaisseaux sanguins. Cette option fait référence aux méthodes symptomatiques..
    Dans les derniers stades de la coxarthrose, seule la technique périarticulaire peut être utilisée. Il est également utilisé pour la bursite..

    Quand le blocus est indésirable

    Il existe certaines contre-indications:

    1. La formation d'ostéoarthrose avec déformation.
    2. L'apparition de l'arthrite avec des lésions dégénératives.
    3. Si après l'injection n'a pas suivi l'effet souhaité.
    4. La présence de processus infectieux.
    5. Saignement pathologique ou utilisation d'anticoagulants.
    6. Grande faiblesse des ligaments et des tendons.
    7. Formes d'arthrose complexes.
    8. L'ostéoporose.

    Avant d'appliquer cette technique, la maladie exacte est déterminée. Pour cela, différentes méthodes de diagnostic sont utilisées. Il est important de vous familiariser à l'avance avec les contre-indications et les effets secondaires.

    Étant donné que leur non-respect peut entraîner des conséquences telles que le développement de l'insuffisance cardiaque et bien d'autres.

    Préparatifs du blocus

    Les médicaments suivants sont utilisés:

    1. L'acétate d'hydrocortisone se caractérise par un effet durable. Le remède ne sort pas de l'articulation de la hanche. Il est prescrit pour certains symptômes cliniques..
    2. Le blocus de Diprospan est populaire. Le médicament se caractérise par une action prolongée..
    3. Kenalog est connu pour sa longue durée de vie. Le résultat sera perceptible en une journée et dure environ un mois. Mais ce médicament a certains effets secondaires dont vous devez être conscient..

    Divers médicaments sont introduits à l'intérieur des articulations de la hanche - chondroprotecteurs, antibiotiques et acide hyaluronique. Glucocorticoïdes souvent utilisés avec une activité anti-inflammatoire importante.

    Des anesthésiques locaux sont également utilisés - lidocaïne, trimécaïne et novocaïne. Les médicaments hormonaux sont utilisés en conjonction avec des anesthésiques.
    Les glucocorticoïdes suppriment les réactions inflammatoires, préviennent l'apparition de cicatrices et d'enflure. Avec une utilisation prolongée de ces médicaments, l'immunité est supprimée.

    Ils réduisent considérablement la résistance aux infections. Parmi les effets secondaires, il convient de noter l'excrétion excessive de calcium, qui augmente la pression artérielle et conduit à un tissu osseux fragile. La procédure est souvent réalisée sous contrôle échographique..

    Comme le confirment les patients ayant subi un traitement, les résultats sont conservés pendant plusieurs mois.

    Les injections sont effectuées dans un état de repos complet et ne provoquent pas toujours de douleur. Par conséquent, les manipulations sont souvent effectuées sans utiliser d'analgésiques..
    Dans certains cas, cette thérapie peut provoquer une faiblesse musculaire, des problèmes endocriniens et des crampes..

    Comment bloquer une articulation de la hanche

    Il existe une certaine technique pour bloquer l'articulation de la hanche. Tout d'abord, le médecin doit déterminer la posologie requise. La valeur optimale est déterminée individuellement..

    Le médicament est divorcé avec de la novocaïne ou de la lidocaïne. La zone d'injection est lubrifiée à l'iode. Faites ensuite une ponction et injectez le médicament. La procédure est réalisée par un médecin spécialiste.

    Diprospan agit presque immédiatement. Cela améliore la mobilité articulaire et réduit la douleur.
    Les injections de hanche sont assez efficaces. Avec leur aide, les syndromes douloureux peuvent être facilement éliminés. Pour prévenir les complications de votre santé, vous devez faire de la prévention.
    Au revoir, chers visiteurs du site!

    Blocage de la hanche

    Le blocus médico-médical est un type de thérapie par injection, qui est utilisé dans les cas critiques pour éliminer la douleur aiguë. Les sensations douloureuses s'arrêtent quelques heures après la manipulation. La procédure est réalisée dans le traitement de la névralgie, dans l'élimination des douleurs rhumatismales, atténuant les symptômes de l'arthrite et de l'arthrose. La manipulation est considérée comme efficace dans l'anesthésie d'une articulation endommagée après une blessure.

    Avec le blocage de l'articulation de la hanche, le médicament est sélectionné individuellement pour chaque patient. Les anesthésiques et analgésiques, les antispasmodiques, les anti-inflammatoires sont principalement administrés. Très souvent, un médicament anesthésique est associé à des médicaments non stéroïdiens, avec des complexes vitaminiques qui prolongent l'effet.

    Coût du service

    Un servicePrix, frotterTemps min
    Rendez-vous chez le médecin (primaire)2 000Jusqu'à 40
    Rendez-vous chez le médecin (répété)1 500Jusqu'à 40
    Consultation intermédiaire (correction du déroulement du traitement)800Jusqu'à 30
    Consultation (après la fin du traitement)0Jusqu'à 30
    Ponction articulaire avec administration de médicament (sans le coût des tests de laboratoire)3.000Jusqu'à 30
    Injection intra-articulaire - 1 articulation (anti-inflammatoire et analgésique)à partir de 4000Jusqu'à 30
    Injection intra-articulaire - 1 articulation (hyalripayer)12 000jusqu'à 45
    Injections périarticulaires - 1 zone (hyalripayer)6 500Jusqu'à 30
    Blocage du blocage périarticulaire des muscles et des ligaments3 500jusqu'à 45
    Blocus paravertébral une partie de la colonne vertébrale4 500jusqu'à 45
    Injection intra-articulaire PRP - 1 articulation (1 tube)9 000jusqu'à 45
    Orthoplasme (plasmolifting) - 1 tube à essai. Introduction interstitielle.6 000jusqu'à 45

    Médecins

    Quelle est la procédure

    Le blocage de l'articulation de la hanche est une technique de traitement dans laquelle un médicament anesthésique est injecté dans les tissus articulaires ou périarticulaires. Les médicaments anti-inflammatoires et analgésiques bloquent la douleur et les influx nerveux. La manipulation est recommandée pour les patients souffrant de pathologies associées au système musculo-squelettique. L'efficacité du processus de traitement est extrêmement élevée, car le médicament est introduit dans la lésion.

    Même avec une douleur intense dans l'articulation, la douleur disparaît, le patient ressent un soulagement. Où faire un blocus de l'articulation de la hanche? Le blocage de l'articulation de la hanche peut être fait dans les cliniques publiques et privées..

    Avantages

    Quels sont les avantages de la procédure? Le principal avantage du blocus est que la manipulation agit délibérément sur la zone touchée. L'effet est obtenu rapidement, contrairement aux médicaments pris par voie orale. En conséquence, la charge de médicament sur les organes internes disparaît. Les anesthésiques ne sont pratiquement pas absorbés dans la circulation systémique.

    Le risque d'effets secondaires est minimisé ou réduit à zéro.

    La préparation pour

    Avant la manipulation, une certaine préparation est nécessaire. Le patient est envoyé pour un diagnostic complet, qui comprend des tests de laboratoire et de diagnostic. Le jour de l'intervention, le patient prend une douche et met du linge propre. Il est recommandé d'apporter des vêtements de rechange et des chaussures remplaçables à un établissement médical. Les cheveux doivent être cachés sous un foulard ou attachés.

    Le médecin traitant informe le patient de la technologie, des conséquences possibles et des complications. La zone affectée de l'articulation est traitée avec un antiseptique. Le médicament est sélectionné individuellement pour chaque patient.

    Technique de bloc de hanche

    Le patient est allongé sur le canapé dans une position dans laquelle la cuisse sera complètement redressée. En médecine moderne, deux méthodes de ponction articulaire avec injection d'un médicament sont utilisées. Il existe de telles méthodes:

    • crevaison avec accès frontal;
    • perforation avec accès latéral (depuis la surface extérieure).

    Une seringue vide avec une fine aiguille, un travailleur médical fait une ponction dans l'articulation. Cela élimine le liquide formé. Ensuite, un médicament anesthésique ou anti-inflammatoire est collecté dans une seringue jetable. Une section de la cavité articulaire est perforée, après quoi le médicament est lentement injecté. L'aiguille est insérée à un centimètre et demi sous le ligament inguinal. À une distance spécifiée, le professionnel médical déplace l'aiguille de l'artère fémorale. Il peut y avoir un inconfort qui disparaît progressivement..

    En ce qui concerne l'accès latéral, une fine aiguille est située au-dessus du grand trochanter et est insérée jusqu'à ce qu'elle entre en contact avec l'os. Ensuite, l'injection est administrée le long du col fémoral jusqu'à ce qu'elle pénètre dans la cavité articulaire. Si une intra-implantation n'est pas possible en raison d'une déformation, le médecin perce les tissus mous près de l'articulation. L'effet sera moins efficace mais perceptible.

    En médecine, un bloc paraarticulaire est effectué, ce qui implique un écaillage sous-cutané de l'articulation. Dans les cas avancés, la procédure n'est pas efficace.
    Après la procédure, le patient reste dans la salle pendant deux heures. Le médecin traitant surveille l'état du patient, les changements de sensations. Il est recommandé d'exclure la charge sur l'articulation touchée pendant la journée après la manipulation.

    Contre-indications

    Les vertébrologues identifient un certain nombre de limitations, en présence desquelles le blocus est contre-indiqué. Les contre-indications incluent les conditions suivantes:

    • pathologie sanguine;
    • hémophilie;
    • tendance au saignement;
    • épilepsie;
    • grossesse;
    • période de lactation;
    • manque de conscience;
    • enfance;
    • les troubles mentaux;
    • processus infectieux;

    Le blocus des médicaments est interdit en cas d'intolérance individuelle au médicament. Dans le cas de l'introduction d'un anesthésique, le développement d'un processus allergique et même d'un coma est possible. La possibilité de la procédure est discutée avec le médecin traitant en présence de résultats de diagnostic.

    Si une infection se développe avec de l'arthrite, le traitement par injection n'est pas effectué. En cas d'arthrite chronique évolutive, il est également nécessaire d'effectuer un traitement conservateur, après quoi procéder aux méthodes d'injection..

    Les indications

    Les principales indications incluent une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche, la présence d'un processus inflammatoire. Le blocage est recommandé en présence d'arthrite, de synovite et de coxarthrose. La manipulation est effectuée dans la douleur aiguë et chronique. Le blocus élimine les crampes musculaires qui se produisent en raison de la tension musculaire. Les injections intra-articulaires soulagent la douleur.

    La procédure est indiquée pour la bursite, l'inflammation périarticulaire, la périarthrite. Sans faute, le blocage de l'articulation de la hanche est effectué en cas de blessure et de déformation de l'articulation. L'introduction d'un anesthésique soulage le gonflement et empêche une nouvelle destruction de l'articulation.

    Blocus médical de l'articulation de la hanche: indications, principe d'action, choix des médicaments, conduite

    Le blocage de l'articulation de la hanche est l'introduction de médicaments dans sa cavité ou ses ligaments, tendons et muscles adjacents. La procédure est effectuée pour réduire la gravité de la douleur et (ou) le soulagement du processus inflammatoire. Des blocages avec des préparations d'acide hyaluronique sont utilisés pour stimuler la production de liquide synovial, et des chondroprotecteurs sont utilisés pour réparer les structures endommagées de l'articulation de la hanche.

    Les blocages médicamenteux sont prescrits aux patients atteints d'ostéoarthrose (coxarthrose), de polyarthrite rhumatoïde et goutteuse. Les procédures sont indiquées pour la douleur aiguë après fractures, luxations, dommages à l'appareil ligamento-tendineux. Les mesures de traitement comportent une large liste de contre-indications, en particulier lors de l'utilisation de glucocorticostéroïdes.

    Le principe d'action des blocages médicamenteux

    Lors de l'exécution du blocus, des solutions de médicaments pharmacologiques sont introduites dans le domaine de la douleur. Si le patient est diagnostiqué avec une pathologie dégénérative-dystrophique, alors généralement l'injection est effectuée dans la capsule articulaire. Cela permet à presque tout le médicament d'être absorbé dans le foyer de la pathologie..

    Si une évolution aiguë d'une maladie inflammatoire est détectée, le médecin peut prescrire l'introduction d'une solution dans les ligaments, tendons, muscles adjacents.

    Ce sont ces structures du tissu conjonctif qui sont souvent affectées par l'inflammation, ce qui entraîne une raideur de l'articulation de la hanche et des manifestations cliniques aiguës d'arthrite, de tendinite, de ténosynovite.

    Le plus souvent, les traumatologues et les orthopédistes appliquent des blocages en cas de douleur intense ou d'inefficacité de l'administration intramusculaire de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les avantages de cette méthode de traitement:

    • concentration thérapeutique maximale de médicaments dans l'articulation de la hanche pendant une longue période;
    • effet analgésique rapide, survenant quelques minutes après l'administration du médicament;
    • une probabilité plus faible de développer des effets secondaires systémiques et locaux contrairement à l'administration intraveineuse, intramusculaire et orale de médicaments;
    • la sélectivité de l'effet thérapeutique, l'absence d'implication indésirable et inappropriée dans le processus de traitement d'autres articulations, organes internes;
    • effet clinique complexe - soulagement de l'inflammation du SCT, anesthésie, élimination de l'enflure des tissus et des spasmes des muscles squelettiques, restauration du trophisme optimal.

    L'avantage de tout blocus médicamenteux est son effet à long terme..

    Par exemple, après l'administration de Diprospan avec l'ingrédient actif glucocorticostéroïde, l'effet analgésique dure de plusieurs jours à un mois (selon la forme posologique).

    Et les préparations avec de l'acide hyaluronique suffisent pour être introduites une fois dans la cavité de la capsule synoviale, de sorte que pendant six mois, l'articulation de la hanche fonctionne pleinement.

    Dans le traitement des pathologies inflammatoires et dégénératives, des blocages articulaires (intra-articulaires) et péri-articulaires (péri-articulaires) sont utilisés. Quel que soit le type de procédure, elles sont réalisées sous contrôle fluoroscopique. Cela réduit la probabilité de dommages aux vaisseaux sanguins ou aux nerfs près de l'articulation par l'aiguille d'injection..

    Mener une procédure de traitement

    Le blocage médicinal de l'articulation de la hanche est effectué en décubitus dorsal avec une cuisse redressée. Des solutions de médicaments sont injectées dans sa surface avant ou extérieure, en fonction de la localisation de la douleur.

    Le blocage bilatéral n'est utilisé que pour le syndrome de douleur aiguë, se développant généralement après une blessure à l'articulation. La peau au site d'injection est traitée avec une solution alcoolique d'iode. Parfois, une anesthésie locale est utilisée.

    Technique de la procédure de traitement:

    • à l'approche antérieure, le point d'insertion est situé à 2 cm sous le ligament inguinal et à 2 cm vers l'extérieur de l'artère fémorale. Une aiguille d'injection est insérée par l'avant jusqu'à ce qu'elle touche l'os, puis est tirée un peu en arrière;
    • avec un accès externe, l'aiguille est insérée directement dans le point supérieur du grand trochanter à angle droit par rapport à la butée dans l'os. Ensuite, il se déplace le long du col fémoral jusqu'à 2-3 cm pour pénétrer la cavité articulaire.

    Après avoir retiré l'aiguille, la zone d'injection est traitée avec des solutions antiseptiques. Avec la libération constante de gouttes de sang, un chirurgien orthopédiste applique un pansement stérile compact. Au cours de plusieurs jours, le patient peut être montré portant des appareils orthopédiques (orthèses, bandages avec inserts rigides) qui fixent l'articulation de la hanche.

    Indications et contre-indications

    Le blocage de l'articulation de la hanche est considéré comme le plus difficile en pratique orthopédique, car il y a une couche dense de tissus mous au-dessus de l'articulation. Une contre-indication relative à la procédure de soulagement de la douleur des articulations est l'obésité..

    Des blocages articulaires et périarticulaires sont prescrits aux patients souffrant de traumatismes, pincement des terminaisons nerveuses sensibles, spasmes musculaires, compression des tissus avec des ostéophytes (excroissances osseuses).

    Les contractures deviennent également une indication - restriction des mouvements passifs de l'articulation de la hanche, impossibilité de sa flexion ou extension complète. Les blocages médicamenteux sont utilisés dans le diagnostic des pathologies suivantes:

    • coxarthrose, dont le cours est compliqué par une synovite réactive (un processus inflammatoire dans la membrane synoviale);
    • goutte aseptique, polyarthrite rhumatoïde, arthrite psoriasique, y compris post-traumatique et postopératoire;
    • tendinite, tendovaginite, affectant les tendons près de l'articulation de la hanche;
    • bursite, ou inflammation du sac synovial, qui s'accompagne d'une formation et d'une accumulation abondantes d'exsudat;
    • périarthrite affectant les tissus mous périarticulaires.

    Les contre-indications à la procédure médicale déterminent les médicaments utilisés. Par exemple, les blocages avec anesthésiques et analgésiques ont un effet moins toxique que les injections d'hormones. Mais il y a des contre-indications à la procédure, en tant que méthode de thérapie.

    Ce sont les troubles mentaux, la labilité psycho-émotionnelle, la période de mise bas et d'allaitement, les enfants de moins de 12 ans.

    Les anesthésiques, les glucocorticostéroïdes, les chondroprotecteurs ne sont pas prescrits aux patients présentant une hypersensibilité à leurs ingrédients actifs et auxiliaires.

    Anesthésiques et chondroprotecteurs

    Pour arrêter l'inflammation et éliminer la douleur, le blocage à deux composants avec des anesthésiques et des glucocorticostéroïdes est le plus souvent utilisé..

    Mais la pratique d'utiliser des solutions à un composant et à plusieurs composants (une combinaison de 3 médicaments ou plus).

    Les médicaments de base pour soulager la douleur dans les articulations de la hanche sont des anesthésiques de type amide qui se mélangent à des solutions hormonales. La plus grande efficacité thérapeutique est caractéristique de ces médicaments:

    • Novocaïne. Il est utilisé beaucoup moins souvent en raison de l'effet analgésique relativement faible et de la forte probabilité de développer des effets secondaires locaux ou systémiques;
    • Lidocaïne. Le médicament de premier choix pour les blocages médicaux. Il a un effet analgésique, décongestionnant et antispasmodique prononcé. Normalise la microcirculation, restaure le trophisme des os, du cartilage, des tissus mous;
    • Bupivacaïne. Il bloque l'apparition et la conduction d'une impulsion nerveuse, détend les muscles squelettiques. En association avec le chlorhydrate d'adrénaline, il a un effet analgésique pendant 8 heures. Cardiotoxique, qui détermine une large liste de ses contre-indications;
    • Éthidocaïne. Après administration articulaire ou périarticulaire, il conserve l'effet analgésique pendant 12 heures. L'effet anesthésiant est 2 à 3 fois plus fort que la lidocaïne, son activité myorelaxante est plus prononcée, mais la cardiotoxicité est également significativement plus élevée.

    La coxarthrose est une pathologie dégénérative-dystrophique de l'articulation de la hanche, non encore susceptible de guérison définitive. Il se déroule dans le contexte de la destruction du cartilage TBS qui tapisse les têtes osseuses. Le seul groupe de médicaments qui peut restaurer partiellement le cartilage est les chondroprotecteurs..

    Leur administration intra-articulaire donne un bien meilleur résultat que l'administration orale ou les injections intramusculaires..

    En plus de l'activité chondroprotectrice, les médicaments contenant de la glucosamine, de la chondroïtine, de l'acide hyaluronique contribuent à la production de liquide synovial, ont des effets analgésiques et anti-inflammatoires.

    Glucocorticostéroïdes

    Ces analogues synthétiques d'hormones produites par les glandes surrénales ne sont pas inférieurs aux anesthésiques en termes de fréquence d'utilisation.

    Les glucocorticostéroïdes sont utilisés pour le bloc intraarticulaire et périarticulaire.

    Les médicaments sont prescrits pour le soulagement des processus inflammatoires dans les sacs articulaires, les appareils ligamento-tendineux, les tissus mous. Habituellement combiné avec Novocaine, Lidocaine, autres anesthésiques.

    En orthopédie et en traumatologie, le blocage de la hanche est le plus souvent pratiqué par Diprospan, notamment dans le traitement de la coxarthrose. Le médicament a des effets anti-allergiques, anti-choc, anti-inflammatoires, immunosuppresseurs, antitoxiques, désensibilisants. Le glucocorticostéroïde est utilisé pour l'arthrose, l'arthrite chronique non infectieuse, l'inflammation des tendons.

    Après un blocage médicamenteux avec Diprospan dans la coxarthrose pendant plusieurs semaines, une personne se débarrasse de la douleur, de la raideur matinale des mouvements. En raison de son effet prolongé, cet agent hormonal est utilisé plus souvent que les autres glucocorticostéroïdes. Ensuite, la procédure est répétée, mais la douleur et la raideur ne peuvent finalement être éliminées qu'avec l'aide d'une intervention chirurgicale.

    En plus de Diprospan, d'autres médicaments stéroïdiens sont également utilisés pour les blocages médicinaux:

    • Hydrocortisone. Hydrocortisone Richter en suspension avec les ingrédients actifs Hydrocortisone et Lidocaine est administré par voie périarticulaire ou dans la cavité articulaire;
    • Dexaméthasone. Le médicament se caractérise par un effet analgésique rapide, mais sans différence de durée;
    • Triamcinolone (Kenalog). Le glucocorticostéroïde présente une activité analgésique environ un jour après l'administration articulaire et le conserve pendant plusieurs semaines.

    Les blocages avec des médicaments hormonaux ne sont pas utilisés dans le traitement des patients présentant des pathologies endocriniennes sévères (diabète sucré, thyréotoxicose), des maladies du foie et des organes urinaires.

    Tout traitement par glucocorticostéroïdes pour les patients souffrant d'ulcères gastro-intestinaux, hyperacides, gastrite érosive est strictement interdit.

    Les blocages ne sont pas effectués s'il y a des blessures, des coupures, des ecchymoses, des fissures, des brûlures dans la zone de l'articulation de la hanche.

    Après toute procédure mini-invasive, des complications peuvent survenir. Lors de l'administration intraarticulaire et périarticulaire de médicaments, il existe un risque d'infection des tissus par des bactéries pathogènes.

    Des cas de développement de réactions allergiques sont notés même avec des tests préliminaires de patients pour détecter une hypersensibilité. Si le médecin a mal déterminé la dose ou fait une erreur lors du choix d'un médicament, des dommages toxiques aux tissus et aux organes se produisent.

    Éviter un tel développement d'événements permettra de faire appel à un chirurgien orthopédiste qui a de l'expérience dans la conduite de blocages médicaux.

    Blocage de la hanche: médicaments, technique, complications possibles et examens

    Avec la coxarthrose et d'autres maladies de l'articulation de la hanche, les médecins ont bloqué. Cela est généralement fait pour soulager la douleur, mais l'effet cicatrisant de cette méthode est élevé..

    Le résultat de la procédure intervient presque immédiatement après l'introduction du médicament dans la cavité articulaire. L'état du patient commence à s'améliorer après quelques minutes et la douleur disparaît.

    Mais tout le monde ne peut pas effectuer une telle procédure, il y a des contre-indications et des conséquences désagréables.

    Qu'est-ce que le blocus des drogues

    Le principal indicateur de la mise en œuvre du blocus des médicaments est la douleur. Afin de mettre un blocus, un effet d'injection est effectué sur la zone où l'inconfort est localisé. Il peut s'agir d'une cavité articulaire ou de tissus adjacents.

    Avec l'élimination de la douleur, les crampes musculaires et vasculaires diminuent, le gonflement local passe. En conséquence, il y a une restauration de la nutrition et de la circulation sanguine dans les tissus..

    L'articulation de la hanche est étroitement couverte de muscles et il est assez difficile de s'en rapprocher. Lors de la mise en place d'un blocus, un équipement technique spécial et une bonne connaissance de l'anatomie sont nécessaires. Seul un professionnel a le droit d'effectuer une telle manipulation: chirurgien, chirurgien orthopédiste ou traumatologue. La manipulation doit être effectuée sous le contrôle de systèmes optoélectroniques ou d'ultrasons.

    Indications et contre-indications

    Une méthode similaire est efficace en présence des pathologies suivantes du système musculo-squelettique:

    • arthrose dans la phase aiguë, si des changements pathologiques brillants dans la cavité articulaire ou les structures tissulaires à proximité sont diagnostiqués;
    • blessures des structures osseuses de la cuisse;
    • la polyarthrite non infectieuse ou rhumatoïde;
    • complications postopératoires;
    • inflammation du liquide synovial ou des tissus mous.

    Il est loin d'être toujours autorisé à effectuer la procédure et à introduire des médicaments dans la cavité articulaire. Les principales restrictions comprennent:

    • déformation de l'ostéoarthrose;
    • ostéoporose sévère;
    • lésion infectieuse;
    • maladies du sang avec saignement accru;
    • instabilité articulaire due à un appareil tendo-ligamentaire affaibli.

    Ne bloquez pas si l'injection précédente n'a pas conduit à une amélioration. Il existe des contre-indications relatives qui doivent être prises en compte lors du choix d'une méthode de traitement similaire: une affection grave causée par des processus non infectieux et une exacerbation des maladies chroniques des reins ou du foie.

    S'il existe des preuves, il faut tenir compte du fait que le processus d'inflammation doit être de nature non infectieuse. Sinon, le passage de la maladie devient beaucoup plus difficile..

    Préparatifs du blocus

    Les blocages de novocaïne sont les plus répandus. En effet, le produit pharmaceutique est plus disponible. L'insensibilité à la douleur survient pendant une courte période, les impulsions nerveuses normales restent.

    Pour obtenir des résultats optimaux, la novocaïne est mélangée avec d'autres médicaments. Cependant, une large gamme de produits pharmaceutiques est utilisée pour effectuer des manipulations analgésiques..

    Il s'agit notamment des anti-inflammatoires non hormonaux et hormonaux.

    Utilisation efficace des chondroprotecteurs et des agents contenant de l'acide hyaluronique: Traumeel, Chondrolon et autres. Surtout au stade initial de la maladie.

    Selon les critiques, les injections d'un produit pharmaceutique ayant un effet similaire - «Alflutopa» sont efficaces. Il est créé à partir d'ingrédients naturels: c'est un concentré à base de petits poissons de mer. Le blocage d'Alflutop dans l'articulation de la hanche aide à obtenir des effets anti-inflammatoires et analgésiques chez les personnes souffrant de maladies dégénératives-dégénératives.

    Si vous devez vous débarrasser du syndrome douloureux pendant une longue période, utilisez "Diprospan".

    Le blocage de l'articulation de la hanche "Diprospanom" vous permet d'obtenir un puissant effet analgésique, anti-allergique et décongestionnant. Cependant, un tel médicament, en plus des principales restrictions d'utilisation, en a d'autres. Il n'est pas approuvé pour une utilisation par les bébés, les femmes qui ont un bébé et les mères qui allaitent..

    L'efficacité des produits pharmaceutiques est confirmée par les revues sur le blocage de l'articulation de la hanche "Diprospanom". Les patients qui ont subi une procédure similaire notent: les injections sont douloureuses, mais le résultat de la thérapie en vaut la peine..

    Technique de blocage fémoral

    Pour éliminer le risque de complications, la procédure ne doit être effectuée que par un médecin expérimenté dans le respect de toutes les mesures aseptiques. Avant l'injection, la peau, l'hypoderme et les tissus sous-jacents sont anesthésiés avec de la novocaïne pour effectuer calmement la procédure.

    Le médecin choisit la technique pour effectuer un blocage médical de l'articulation de la hanche. Il existe deux méthodes d'injection. La première option implique une injection du côté ventral de la cuisse. L'endroit est situé au milieu de la ligne allant de la zone entre le troisième ligament de l'aine intérieur et moyen à l'apex du grand trochanter.

    La deuxième méthode signifie une injection du côté extérieur:

    1. Le médecin découvre une grosse brochette et fait une injection juste au-dessus de lui..
    2. Appuyé contre le périoste, amène l'aiguille un peu plus haut pour qu'elle "tombe" dans le sac synovial.
    3. Si vous ressentez un «échec», le médecin comprend qu'il est tombé dans la cavité articulaire et vous pouvez entrer dans le médicament.

    La procédure est contrôlée à l'aide d'ultrasons ou d'un convertisseur optoélectronique. Cela élimine les dommages à l'articulation. Après l'injection, il est nécessaire d'immobiliser temporairement le membre dans l'articulation fémorale, sinon la mobilité entraînera une augmentation de la circulation sanguine et une accélération de l'élimination du médicament.

    Avec une douleur intense dans l'articulation de la hanche, s'il y a un besoin et qu'il n'y a pas de restrictions, un blocage intra-osseux est également effectué. La procédure anesthésique implique l'introduction d'une solution anesthésique dans le tissu osseux, par exemple, avec des fractures de la tête et du cou de la cuisse.

    Complications et pronostics possibles

    Le blocage de la hanche doit être surveillé par échographie

    Dans de très rares cas, les blocages peuvent entraîner des conséquences désagréables ou des réactions négatives:

    • l'apparition d'une infection dans la cavité articulaire elle-même ou dans les tissus entourant l'articulation;
    • douleur intense avec inexactitudes dans la procédure;
    • aggravation de la santé, nausées, changements soudains de la pression artérielle.

    Habituellement, des conséquences négatives résultent de la mauvaise technique pour effectuer des manipulations thérapeutiques ou de la réaction individuelle du corps du patient. Il est extrêmement important de calculer correctement la posologie, ainsi que d'introduire un produit pharmaceutique, en respectant toutes les règles. Dans ce cas, le pronostic pour soulager la douleur et l'enflure est favorable..

    Le blocage de l'articulation fémorale est une procédure thérapeutique efficace qui vous permet d'arrêter rapidement les sensations douloureuses et de ralentir le développement du processus inflammatoire. Disposant d'informations sur les indications et contre-indications, le médecin peut appliquer avec succès cette méthode pour le traitement des maladies du système musculo-squelettique.

    Qu'est-ce que le blocage médicamenteux de l'articulation de la hanche?

    Dans les publications sur l'arthrose, le blocage des articulations est souvent mentionné. Ce que c'est? Habituellement, le blocage articulaire fait référence à une méthode de traitement dans laquelle des analgésiques, des anti-inflammatoires sont injectés dans les tissus articulaires ou périarticulaires. Cette méthode vous permet de bloquer rapidement la douleur.

    Ce terme a une autre signification: coincement de l'articulation du fait que le corps libre pénètre dans l'interstice articulaire. Le brouillage s'accompagne d'une douleur aiguë et conduit à une immobilisation temporaire de l'articulation, elle est bloquée dans une position, d'où le nom.

    Le blocage de la hanche est une occurrence relativement rare, le plus souvent l'articulation du genou est coincée.

    Blocus des drogues

    Le blocus médico-médical est un type de thérapie par injection. Ils y ont recours principalement pour le soulagement de la douleur.

    Les blocages sont largement utilisés dans le traitement de la névralgie dans le contexte des maladies de la colonne vertébrale, pour éliminer les douleurs rhumatismales, soulager les manifestations aiguës de l'arthrose et de l'arthrite et soulager rapidement la douleur des blessures.

    Selon les indications d'utilisation, des analgésiques et anesthésiques, des antispasmodiques, des anti-inflammatoires et des thrombolytiques peuvent être utilisés. Les avantages du blocus sont l'effet ciblé sur le foyer de la douleur, de l'inflammation:

    • l'effet souhaité est rapidement atteint;
    • la charge de médicament sur le corps est réduite, car moins de substances actives pénètrent dans la circulation systémique;
    • pour la même raison, le risque d'effets secondaires systémiques est minimisé.

    Il existe 2 types de blocage dans la coxarthrose de l'articulation de la hanche:

    • intra-articulaire (intra-articulaire);
    • périarticulaire (périarticulaire).

    Ces manipulations vous permettent de soulager la douleur, d'arrêter l'inflammation, d'éliminer l'enflure et de restaurer la mobilité articulaire. L'effet bénéfique est sur les vaisseaux sanguins, les muscles, le trophisme tissulaire.

    Malgré la haute efficacité et la rapidité du blocage de l'articulation de la hanche, la thérapie de l'arthrose n'est pas réduite à leur mise en œuvre. Ce n'est qu'une des méthodes de traitement et symptomatique. Le blocus est utilisé dans les douleurs aiguës et chroniques..

    Parfois, juste après la consultation initiale, le patient est envoyé à une séance de thérapie par injection, parfois cela fait partie d'un traitement planifié avec massage, procédures.

    Indications et contre-indications

    Les principales indications du blocage des médicaments dans la coxarthrose:

    En plus d'éliminer les douleurs articulaires primaires, le blocus vous permet de vous débarrasser des spasmes musculaires qui se produisent en raison de la tension musculaire constante et entraînent une augmentation de la douleur. Les injections intra-articulaires aident à briser ce cercle vicieux.

    Au stade avancé de la coxarthrose avec une déformation articulaire sévère, le blocage de l'articulation de la hanche n'est pas possible, seul un péri-articulaire est effectué. Il est également indiqué pour la bursite, la périarthrite et d'autres inflammations périarticulaires..

    Mais si l'arthrose est compliquée par une arthrite de nature infectieuse, ils ne recourent pas à cette méthode de thérapie par injection, comme pour l'arthrite chronique évolutive.

    Le blocage est contre-indiqué dans les maladies du sang, les troubles hémorragiques, la tendance aux saignements, avec une septicémie générale et des lésions cutanées infectieuses au site de l'injection proposée. Contre-indications à l'utilisation de médicaments spécifiques, l'intolérance individuelle doit être prise en compte..

    Ainsi, les anesthésiques locaux peuvent provoquer une réaction allergique sévère, il existe de nombreuses contre-indications pour l'injection de glucocorticoïdes, tous les médicaments de ce groupe sont contre-indiqués pour la mycose systémique. Dyspospan ne doit pas être administré par voie intra-articulaire avec instabilité articulaire.

    Kenalog est contre-indiqué dans l'ulcère gastroduodénal, diverses infections, le glaucome, les maladies mentales, l'atrophie osseuse sévère.

    Préparations pour la thérapie par injection

    Divers médicaments peuvent être introduits à l'intérieur de l'articulation: acide hyaluronique, certains types de chondroprotecteurs, complexes homéopathiques, antibiotiques. Mais les notions d '«injection intra-articulaire» et de «blocage articulaire» ne sont pas identiques. Le blocus est l'introduction de médicaments qui arrêtent le processus inflammatoire et la douleur. Il:

    • glucocorticoïdes (hormones surrénales), médicaments à activité anti-inflammatoire prononcée;
    • anesthésiques locaux - novocaïne, lidocaïne, trimécaïne.

    Souvent, une combinaison de CHC et d'anesthésiques est utilisée, car les préparations hormonales seules n'ont pas d'effet analgésique prononcé. Et l'introduction du médicament dans l'articulation est une manipulation douloureuse, car non seulement les tissus mous sont percés, mais aussi toutes les couches de la capsule articulaire.

    Les glucocorticoïdes suppriment la réaction inflammatoire en différentes phases, éliminent l'enflure et empêchent la cicatrisation des tissus. Il faut garder à l'esprit qu'ils suppriment le système immunitaire, par conséquent, pendant la période de traitement prolongé, ils ne doivent pas être vaccinés. GCC réduit également la résistance aux infections, par conséquent, un tel traitement est contre-indiqué dans les maladies infectieuses.

    D'autres effets secondaires comprennent l'élimination active du calcium du corps, ce qui entraîne une fragilisation des tissus osseux et une augmentation de la pression artérielle et intraoculaire. La thérapie aux glucocorticoïdes peut provoquer une insuffisance cardiaque, des crampes, une faiblesse musculaire, des troubles gastro-entérologiques, endocriniens et métaboliques.

    Par conséquent, il ne peut être effectué que sur prescription du médecin en l'absence de contre-indications.

    Pour les blocages avec arthrose sont le plus souvent utilisés:

    • l'hydrocortisone (acétate d'hydrocortisone) est prescrite pour les manifestations modérées de la coxarthrose. De 5 à 30 ml est administré, avec polyarthrose, les injections peuvent être faites dans un maximum de 3 articulations tout au long de la journée. L'effet avec l'administration intraarticulaire est atteint dans la plage de 6 à 24 heures, avec une administration périarticulaire - plus tard. Elle dure de plusieurs jours à plusieurs semaines. Avec un traitement, l'intervalle entre les injections doit être de 3 semaines;
    • le diprospan (bétamatozone) est un médicament plus puissant. 1-2 ml sont injectés dans les articulations de la hanche, l'effet est obtenu après 2-4 heures et dure jusqu'à 4 semaines;
    • Kenalog (triamcinolone acétonide) est injecté dans l'articulation en une quantité de 20 à 40 mg, la réinjection est possible après au moins 2 semaines.

    Technique de bloc de hanche

    Pour bloquer l'articulation de la hanche du patient, il est nécessaire de s'allonger afin que la cuisse soit redressée. Il existe 2 méthodes de ponction articulaire suivies de l'introduction d'un médicament:

    • accès frontal;
    • accès latéral (de l'extérieur).

    Dans le premier cas, l'aiguille est insérée à 1,5–2 cm sous le ligament inguinal. À la même distance, il doit être déplacé vers l'extérieur de l'artère fémorale. L'aiguille est insérée d'avant en arrière jusqu'à ce qu'elle bute contre l'os. Avec un accès latéral, l'aiguille est placée au-dessus du sommet du grand trochanter, perpendiculairement à la surface de la peau, et est insérée jusqu'à ce qu'elle vienne en contact avec l'os.

    Il est ensuite avancé de 2-3 cm vers le haut le long du col fémoral jusqu'à ce qu'il pénètre dans la cavité articulaire. Si l'injection intra-articulaire n'est pas possible (l'articulation est gravement déformée), les tissus mous sont perforés autour de l'articulation. Cette procédure est moins douloureuse, plus simple et plus sûre, mais l'effet prend plus de temps.

    Bloc paraarticulaire (écaillage sous-cutané de l'articulation), avec coxarthrose inefficace en raison de sa survenue profonde.

    Il est assez difficile de déterminer correctement les limites de l'articulation de la hanche et d'introduire l'aiguille au point souhaité. Si vous ne recourez pas à des méthodes de visualisation matérielle, la moitié des tentatives échouent. Par conséquent, avec la coxarthrose, le blocage intra-articulaire du TBS est effectué sous le contrôle de:

    • Échographie (échographie), qui aide à manipuler correctement dans 80% des cas;
    • Tube intensificateur d'image (convertisseur électron-optique), une méthode plus avancée qui garantit un succès à 100%.

    Immédiatement après la manipulation, l'articulation ne peut pas être chargée. Il est recommandé au patient de limiter l'activité motrice, pour assurer l'immobilisation des membres pendant 3-4 heures. Immédiatement le jour de l'injection, la thérapie par l'exercice, une séance de massage, les procédures physiothérapeutiques sont annulées. Mais dès le lendemain, le traitement est repris en totalité.

    Points importants et complications possibles

    Pour qu'un blocage de l'articulation profite à la santé, mais ne la nuise pas, un certain nombre de règles doivent être observées:

    • seul un médecin peut effectuer des injections intra-articulaires; idéalement, une échographie ou un contrôle EOP est nécessaire;
    • traitement obligatoire de la peau avec un antiseptique avant et après l'injection, respect d'une stérilité complète;
    • le médicament doit être administré lentement afin de ne pas blesser les tissus;
    • si après 2-3 séances aucune amélioration n'est notée, le traitement doit être interrompu ou le médicament remplacé;
    • les injections de glucocorticoïdes ne sont pas effectuées plus de 3 fois par an.

    Sélection incorrecte du médicament, la violation de la technique d'exécution peut entraîner un certain nombre de complications:

    • introduction d'une infection dans les tissus mous ou la cavité articulaire;
    • augmentation de la douleur, exacerbation du processus inflammatoire;
    • la formation d'un hématome dû à la chute d'une aiguille dans un vaisseau sanguin, moins souvent une hémorragie mineure de la cavité articulaire;
    • une réaction allergique jusqu'au choc anaphylactique;
    • malaise général (augmentation ou diminution de la pression artérielle, nausées et autres phénomènes d'intoxication);
    • violation de la sensibilité due à une lésion nerveuse;
    • dans les cas graves - nécrose tissulaire.

    Les blocages médicamenteux intra-articulaires et périarticulaires sont une méthode efficace pour arrêter les manifestations aiguës de l'arthrose, mais pas une panacée. Après avoir éliminé les symptômes, de nombreux patients négligent des méthodes de thérapie telles que la prise de chondroprotecteurs, la thérapie par l'exercice, car ils ne donnent pas d'effet momentané. C'est une erreur, les blocages ne sont efficaces que dans le cadre d'une thérapie complexe.

    Qui a dit que les célébrités ne faisaient pas face à l'arthrose? - lire toute la vérité.

    Étant donné que la procédure est assez traumatisante et que les médicaments hormonaux, qui sont principalement utilisés pour de telles injections, ont de nombreux effets secondaires, le blocage ne doit pas être abusé.

    Les complications après avoir réalisé un blocage articulaire sont rares, mais si la manipulation est effectuée par un spécialiste insuffisamment qualifié, dans des conditions inappropriées, leur risque augmente plusieurs fois..

    Blocus thérapeutique

    • Les avantages du blocus thérapeutique
    • Indications de blocage thérapeutique
    • Types de blocages de diagnostic et de traitement
    • Médicaments utilisés pour le blocage thérapeutique
    • Complications possibles et mesures préventives

    Le blocus thérapeutique est une méthode médicale pour le soulagement de la douleur, ainsi que d'autres symptômes neurologiques. Cette technique d'anesthésie est utilisée depuis plus d'un siècle, pour laquelle elle a prouvé sa grande efficacité. Le blocus médical vous permet de vous débarrasser de la douleur en très peu de temps et d'améliorer considérablement la qualité de vie et le bien-être.

    Les canons de la médecine moderne dictent la douleur le plus rapidement possible. Sinon, l'état psychologique du patient s'aggrave..

    Cela se superpose aux symptômes existants, aggravant à plusieurs reprises le tableau clinique. Parfois, la douleur chronique mène au suicide. Par conséquent, le blocus thérapeutique est très répandu.

    Il élimine la cause de la douleur avec des effets secondaires minimes et sans intoxication..

    Le blocus médicamenteux a un effet analgésique court. Cependant, en soulageant les spasmes musculaires et d'autres symptômes, le bien-être général s'améliore pendant une période plus longue. Les blocages sont effectués en cours de 2 à 15 injections, une pause de 3-4 jours.

    Le blocage thérapeutique est une injection (injection) d'un médicament dans le foyer de la douleur, y compris la péridurale.

    Le blocus médical fournit un soulagement de la douleur en trois phases. Au début, en raison de l'irritation des récepteurs de la douleur par l'aiguille, la douleur s'intensifie. Ensuite, il s'abaisse à un niveau minimum. Dans la troisième phase, un effet thérapeutique est atteint - la douleur disparaît. Lorsque le médicament cesse d'agir, la douleur revient. Cependant, son intensité diminue jusqu'à 50%.

    Après un blocus médico-médical ou diagnostique, il est recommandé de réduire l'activité motrice de la zone affectée. Parfois, l'immobilisation est nécessaire, par exemple avec un corset de cou. Dans certains cas, le repos au lit est indiqué..

    Les avantages du blocus thérapeutique

    • Effet analgésique qualitatif et rapide. Le médicament agit de manière directionnelle, il est sur le site de la douleur.
    • Faible risque d'effets secondaires. Le médicament n'entre dans la circulation sanguine qu'après avoir passé la source du syndrome douloureux.
    • Bon effet thérapeutique.
    • La capacité de soulager les spasmes vasculaires et musculaires, l'inflammation au foyer.
    • Vous pouvez injecter à plusieurs reprises - à chaque poussée de douleur.
    • Récupération du trophisme tissulaire et élimination de l'œdème.

    Indications de blocage thérapeutique

    • douleur dans le cou, le dos;
    • ostéochondrose;
    • névralgie, névrite;
    • douleur dans la colonne vertébrale due à une hernie intervertébrale;
    • rhumatisme;
    • ostéoarthrose;
    • douleur dans la période postopératoire;
    • douleurs fantômes;
    • Syndrome de Minier;
    • neuropathie;
    • spasticité;
    • douleurs d'amputation;
    • douleur et spasticité après un AVC;
    • radiculite;
    • migraine;
    • sciatique;
    • syndrome du tunnel.

    Types de blocages de diagnostic et de traitement

    Local

    L'injection se fait dans la zone affectée, sous ou autour de la lésion, dans la zone de réactions tissulaires altérées, dans l'inflammation, etc..

    Segmentaire

    Injections dans divers segments, notamment des blocages paravertébraux, qui sont transformés en projection des segments de la colonne vertébrale.

    Chaque nerf spinal et segment de la colonne vertébrale correspond à un dermatome (une zone de la peau, du tissu conjonctif), une sclérote (une zone du système squelettique), un myotome (une partie du système musculaire).

    En introduisant le médicament par voie intradermique dans un dermatome, vous pouvez affecter la zone correspondante de la colonne vertébrale et / ou de l'organe interne. L'indication la plus courante est les réactions myotoniques des muscles paravertébraux dans l'ostéochondrose.

    Vertébral

    Ce blocus thérapeutique combine plusieurs techniques en neurologie. Il est utilisé pour les maux de dos. L'anesthésique peut être administré par voie intradermique, entre les processus vertébraux épineux jusqu'à une profondeur de 2 à 4 cm, dans la zone du corps vertébral. Dans ce dernier cas, de la ligne des apophyses épineuses reculez de 3-4 cm sur le côté. L'aiguille est guidée à un angle de 35 ° et injectée à une profondeur de 8 à 10 cm.

    Blocus de la colonne vertébrale

    Une douleur vertébrale sévère est associée à un pincement des nerfs rachidiens. Le blocus agit de manière directionnelle et normalise le bien-être. Ce n'est pas une procédure simple, par conséquent, elle est effectuée en dernier recours.

    Avec le blocus, la conduction nerveuse de certaines fibres est temporairement désactivée. Pour ce faire, utilisez des anesthésiques locaux qui bloquent la conduction cellulaire en inhibant les passages de sodium dépendants de la tension.

    Les procédures sont indiquées pour la protrusion du disque, l'ostéochondrose, la névralgie, la hernie intervertébrale, la myosite, la spondylarthrose.

    Les blocages vertébraux sont cervicaux, thoraciques, thoraco-lombaires, sacro-lombaires, coccygiennes, paravertébrales.

    Ces derniers sont divisés en intradermique et sous-cutané (anesthésier la peau près de la colonne vertébrale), intramusculaire (soulager le spasme et l'inflammation musculaire), périneural ("éteindre" le nerf affecté).

    L'effet se produit en quelques minutes. Parallèlement, le spasme vasculaire diminue, la réparation tissulaire s'accélère, le métabolisme se normalise et l'enflure de l'inflammation passe.

    Éperons à talon carré

    Ils sont utilisés pour soulager l'inflammation du fascia du calcanéum. L'injection se fait dans la pointe calcanéenne, au centre même. Des médicaments à base d'hormones sont utilisés. L'effet est instantané. La difficulté réside dans la structure os-sel du tenon, ce qui complique le processus.

    Le médecin doit être hautement qualifié et expérimenté. Les stéroïdes soulagent non seulement l'inflammation, mais accélèrent également le métabolisme. En raison de ce dernier, la résorption de la croissance osseuse se produit. Le plus souvent, l'un des trois glucocorticostéroïdes est utilisé: Hydrocortisone, Diprospan ou Kenalog.

    L'efficacité de la méthode dépend à 90% de la bonne injection. Par conséquent, la procédure est effectuée sous la surveillance de l'échographie. Il est extrêmement douloureux, une anesthésie locale avec Ultracainum, Novocaine ou un autre médicament similaire est donc fournie précédemment. Après une injection de 30 à 60 minutes, vous ne pouvez pas marcher sur le talon.

    De plus, afin de réduire la pression sur le fascia du talon, des semelles spéciales sont utilisées.

    Blocus des articulations

    Ils sont utilisés pour les petites et grandes articulations, lorsque la douleur est la conséquence d'un processus dégénératif ou d'une inflammation. L'anesthésique est injecté dans la capsule articulaire. Après cela, la douleur est complètement éliminée. Si le cas est en cours d'exécution, il est considérablement réduit.

    Les principales indications sont la bursite, l'arthrose des articulations, la périarthrite, l'arthrite non infectieuse, la tendovaginite. La procédure ne nécessite pas de préparation, elle est réalisée sous anesthésie locale. Durée - 20 minutes. L'effet arrive en quelques minutes. Immédiatement après l'administration du médicament, vous pouvez vous déplacer.

    La durée de l'effet dépend du degré de lésion articulaire. Elle dure en moyenne 21 jours. Faites ensuite des blocages répétés. Parfois, les injections ne sont pas faites dans l'articulation, mais dans le muscle. Cela est nécessaire pour réduire le spasme qui provoque la douleur. Les blocages paravertébraux appartiennent également à ce groupe..

    Grâce à cette technologie, les articulations suivantes sont traitées: cheville, hanche, poignet, genou, épaule, ulnaire.

    Bloc nerveux

    Un anesthésique est injecté dans la zone le long de laquelle le nerf périphérique va. Cela élimine la douleur, les spasmes vasculaires, la tension musculaire, l'inflammation et l'enflure..

    Indications: névrite, névralgie, oncologie, pathologie articulaire, syndromes musculaires et toniques. La procédure peut être effectuée sous guidage échographique. Durée - jusqu'à 10 minutes. L'effet analgésique se produit après quelques minutes et dure jusqu'à 21 jours.

    Des procédures répétées peuvent être effectuées, sauf lorsque l'effet ne se produit pas après 1-2 administrations..

    Médicaments utilisés pour le blocage thérapeutique

    Tout d'abord, considérez les anesthésiques locaux les plus couramment utilisés..

    "Novocaïne"

    Il peut être introduit dans les nerfs et les tissus, anesthésie, soulage les spasmes. Dans le foyer pathologique, une irritation sévère passe, l'innervation périphérique est désactivée. Le médicament améliore le tissu trophique, ainsi que:

    • réduit la perméabilité des parois vasculaires;
    • agit comme antiseptique et bactériostatique;
    • augmente la résistance aux allergènes;
    • égalise le tonus vasculaire;
    • améliore les nerfs trophiques.

    Il est considéré comme le moyen le plus sûr de supprimer la douleur, caractérisé par un minimum d'effets secondaires. A un certain degré de toxicité..

    Lidocaïne

    Anesthésique local, fournissant un effet plus intense et durable, par rapport à Novocain. Il est appliqué sous forme de chlorhydrate.

    Il bloque les canaux sodiques dépendants de la tension, ce qui arrête la génération d'impulsions dans les terminaisons nerveuses et bloque la conduction des impulsions le long des nerfs. Il bloque non seulement les pulsions de douleur, mais aussi les autres. Développe les vaisseaux sanguins, n'a pas d'effet localement irritant.

    Quelques minutes après l'administration de "Lidocaine" la douleur disparaît, les muscles se relâchent. Toxicité inférieure à Novocain.

    Bupivacaïne

    Drogue amide. Son effet se développe lentement, mais persiste longtemps. Ce médicament est environ 16 fois plus puissant que Novocain. L'ensemble du groupe des anesthésiques amides est plus stable par rapport à l'ester (le même Novocain).

    Leur effet à long terme est dû au fait qu'ils ont une demi-vie plus longue. Cela est dû au fait que les médicaments ne sont pas transformés par le plasma, mais par le foie. La "bupivacaïne" empêche la propagation des influx douloureux le long des nerfs, bloquant les canaux sodiques de la membrane des neurones.

    Le blocage est séquentiel, selon la taille des fibres nerveuses (les petites sont plus sensibles que les grandes), le degré d'activation (une fréquence d'impulsion plus élevée ouvre plus de canaux de blocage), le degré de myélinisation (les fibres avec une gaine de myéline sont mieux bloquées).

    L'effet de la procédure se produit en 5-10 minutes.

    Passons maintenant aux glucocorticostéroïdes les plus populaires. Les médicaments de ce groupe sont conçus pour améliorer l'efficacité du blocus, soulager l'inflammation, une réaction allergique. Ils peuvent également être utilisés indépendamment..

    Hydrocortisone

    Désigne un groupe de médicaments à courte durée d'action. Contient des hormones artificielles similaires à celles produites par les glandes surrénales. Il est utilisé pour traiter les éperons du talon avec un cycle de 3 à 5 injections. La substance active du médicament s'accumule dans les tissus, soulageant l'inflammation. Le principal avantage est le prix bas. Cependant, il perd face à Diprospan en termes d'efficacité.

    Lorsqu'il est injecté dans les articulations avec de la lidocaïne, l'effet se développe pendant la journée et dure jusqu'à plusieurs semaines. Capable d'augmenter la pression artérielle, tout en réduisant la concentration des lymphocytes.

    Grâce au premier, le volume de la circulation sanguine augmente et au second, l'intensité de la réponse immunitaire diminue. Le médicament convient au blocage neurologique..

    En cas de blocages quasi ou intra-articulaires, il est nécessaire de mélanger la suspension microcristalline avec un anesthésique local pour éviter la nécrose.

    Dexaméthasone

    Glucocorticostéroïde à action prolongée. L'un des médicaments les plus puissants. Il a un effet anti-inflammatoire, anti-allergique, immunosuppresseur et désensibilisant prononcé.

    Il se manifeste particulièrement bien lorsqu'il est associé à un anesthésique dans les pathologies dégénératives-dystrophiques. Réduit la réponse inadéquate au médicament anesthésique. Il agit rapidement, adapté au blocage des tissus mous et des articulations.

    Comparée à l'hydrocortisone, la dexaméthasone est 25 à 30 fois plus active. Les cas de nécrose lors de son utilisation ne sont pas connus; peu d'effet sur l'échange d'électrolytes.

    Depot-Medrol

    L'acétate de méthylprednisolone est une forme de méthylprednisolone à effet prolongé. Cela est dû à une solubilité plus faible et à une activité métabolique plus faible. Utilisé pour le blocage des tissus mous et des articulations. Pour les blocages épiduraux - avec prudence, car cela peut provoquer une inflammation de la membrane vertébrale arachnoïdienne.

    Il est utilisé pour traiter toutes les articulations, à l'exception des articulations difficiles à atteindre et sans cavité synoviale. Lorsqu'il est introduit dans l'articulation de la hanche, il est nécessaire d'exclure l'entrée dans les gros vaisseaux. L'injection dans le tissu entourant l'articulation peut être inefficace ou inefficace. S'il n'y a pas d'effet positif dès la première injection, ne répétez pas la procédure.

    Diprospan

    Le médicament est à base de bétaméthasone. Il est utilisé pour traiter les éperons du talon. Fournit un effet analgésique et anti-inflammatoire rapide. Soulage une réaction allergique. Vous permet généralement de guérir un éperon en 1-2 séances. Un inconvénient important est l'effet destructeur sur les glandes surrénales et l'hypophyse.

    Cependant, la probabilité de complications de ce médicament est fortement réduite par rapport aux analogues. Il diffère des autres médicaments similaires par sa structure microcristalline. Il peut être utilisé pour le blocage épidural, ainsi que pour le blocage des nerfs rachidiens, des muscles, etc..

    Efficace dans les maladies destructrices et dégénératives de la colonne vertébrale, en particulier les lombaires.

    Complications possibles et mesures préventives

    Les blocages médicaux se caractérisent par un pourcentage extrêmement faible de complications - 0,5%. Cela peut être des réactions aux médicaments, des symptômes d'intoxication (vomissements, vertiges, palpitations), des dommages vasculaires au site d'injection.

    Pour prévenir les complications, des médicaments supplémentaires sont administrés et après la procédure, il est recommandé au patient de se coucher pendant 1 à 2 heures. Il n'est pas recommandé de se surcharger physiquement immédiatement, ce qui arrive souvent parce que les gens se débarrassent de la douleur.

    Si vous ne faites pas preuve de prudence en termes d'activité motrice, les symptômes réapparaîtront et seront plus forts.

    Avec des blocages vertébraux, des saignements, une infection d'une ponction, des dommages aux membranes internes, les tissus mous sont possibles. Ce dernier est généralement dû à l'inexpérience du médecin. Un choc anaphylactique peut également se développer. Par conséquent, la procédure est effectuée uniquement dans un établissement médical. Pour éviter les complications, faites une injection test.

    Avec le blocage de l'éperon du talon, 15 à 20% des personnes ont des complications. Le plus souvent, ils surviennent en raison d'une mauvaise administration de glucocorticostéroïdes et d'une réaction individuelle à ceux-ci. Cela peut être la mort des tissus mous, la suppuration, la rupture du fascia calcanéen.

    Chaque jour après la procédure, vous devez inspecter le talon par vous-même afin de constater une réaction négative à temps. Ses premiers signes sont des douleurs, un noircissement et / ou une rougeur de la peau, un engourdissement. Les complications peuvent être retardées et se produire même plusieurs semaines après la procédure..

    Cela est dû à l'action prolongée des glucocorticostéroïdes.

    Qu'est-ce que le blocage médical de l'articulation de la hanche: indications, médicaments, technique

    1. Spondylarthrite ankylosante;
    2. La maladie de Reiter.
    3. Synovite réactive avec ostéoarthrose.
    4. Arthrite post-traumatique et synovite.
    5. Ténovaginite et bursite, s'il s'agit de processus indépendants non liés à l'arthrite.

  • Arthrite non infectieuse survenant avec une inflammation exsudative sévère due à l'inefficacité des AINS:
    • psoriasique;
    • rhumatoïde;
    • réactif;
    • l'arthrite dans les maladies inflammatoires de l'intestin;
    • arthrite accompagnant les maladies systémiques - lupus érythémateux, sclérodermie, vascularite;
    • infection locale de la peau au site d'injection;
    • état septique;
    • hémostase sévère;
    • intolérance au blocus.

    Aucune formation spéciale n'est requise. Une histoire allergologique est clarifiée, si nécessaire, une radiographie articulaire ou une échographie est effectuée.

    Technique pour effectuer le blocage d'un blocage articulaire ou intra-articulaire

    Le plus souvent, des blocages du genou, de la hanche, des articulations du coude, des articulations du pied et de la main, ainsi que des articulations du processus (intervertébrales) sont effectués.Toutes les injections sont effectuées dans le strict respect des règles aseptiques. La peau est traitée avec un antiseptique.

    Avec un blocage périarticulaire, le médicament est injecté dans les tissus mous entourant l'articulation, à proximité immédiate de la capsule articulaire. Avec un blocage intra-articulaire, une ponction de la capsule est effectuée et les médicaments sont injectés directement dans l'espace articulaire.

    Idéalement, le blocage devrait être effectué sous contrôle échographique. L'introduction du médicament est effectuée lentement, afin d'éviter un traumatisme tissulaire excessif.

    Il convient de rappeler que des formes spéciales de glucocorticostéroïdes ont été développées pour l'administration intra-articulaire: diprospan, tricort, metipred.

    Après avoir terminé le blocus, il est conseillé au patient de limiter les mouvements dans l'articulation afin de ralentir l'évacuation du médicament en raison de l'augmentation du flux sanguin. Avec un blocage périarticulaire, des vasoconstricteurs - adrénaline sont ajoutés à la solution à cet effet.

    Complications

    Les complications du blocus sont extrêmement rares. Les effets indésirables des médicaments injectés sont plus souvent notés: une augmentation de la pression artérielle avec l'administration de GCS, une diminution de la pression artérielle avec l'introduction d'anesthésiques locaux.

    Blocus des drogues

    • Blocus des drogues
    • Indications et contre-indications
    • Préparations pour la thérapie par injection
    • Technique de bloc de hanche
    • Points importants et complications possibles

    Le blocus médico-médical est un type de thérapie par injection. Ils y ont recours principalement pour le soulagement de la douleur.

    Les blocages sont largement utilisés dans le traitement de la névralgie dans le contexte des maladies de la colonne vertébrale, pour éliminer les douleurs rhumatismales, soulager les manifestations aiguës de l'arthrose et de l'arthrite et soulager rapidement la douleur des blessures.

    Selon les indications d'utilisation, des analgésiques et anesthésiques, des antispasmodiques, des anti-inflammatoires et des thrombolytiques peuvent être utilisés. Les avantages du blocus sont l'effet ciblé sur le foyer de la douleur, de l'inflammation:

    • l'effet souhaité est rapidement atteint;
    • la charge de médicament sur le corps est réduite, car moins de substances actives pénètrent dans la circulation systémique;
    • pour la même raison, le risque d'effets secondaires systémiques est minimisé.

    Il existe 2 types de blocage dans la coxarthrose de l'articulation de la hanche:

    • intra-articulaire (intra-articulaire);
    • périarticulaire (périarticulaire).

    Ces manipulations vous permettent de soulager la douleur, d'arrêter l'inflammation, d'éliminer l'enflure et de restaurer la mobilité articulaire. L'effet bénéfique est sur les vaisseaux sanguins, les muscles, le trophisme tissulaire.

    Malgré la haute efficacité et la rapidité du blocage de l'articulation de la hanche, la thérapie de l'arthrose n'est pas réduite à leur mise en œuvre. Ce n'est qu'une des méthodes de traitement et symptomatique. Le blocus est utilisé dans les douleurs aiguës et chroniques..

    Parfois, juste après la consultation initiale, le patient est envoyé à une séance de thérapie par injection, parfois cela fait partie d'un traitement planifié avec massage, procédures.

    Indications et contre-indications

    Les principales indications du blocage des médicaments dans la coxarthrose:

    • syndrome de douleur aiguë;
    • processus inflammatoire sévère (coxarthrose en combinaison avec synovite, arthrite).

    En plus d'éliminer les douleurs articulaires primaires, le blocus vous permet de vous débarrasser des spasmes musculaires qui se produisent en raison de la tension musculaire constante et entraînent une augmentation de la douleur. Les injections intra-articulaires aident à briser ce cercle vicieux.

    Au stade avancé de la coxarthrose avec une déformation articulaire sévère, le blocage de l'articulation de la hanche n'est pas possible, seul un péri-articulaire est effectué. Il est également indiqué pour la bursite, la périarthrite et d'autres inflammations périarticulaires..

    Mais si l'arthrose est compliquée par une arthrite de nature infectieuse, ils ne recourent pas à cette méthode de thérapie par injection, comme pour l'arthrite chronique évolutive.

    Le blocage est contre-indiqué dans les maladies du sang, les troubles hémorragiques, la tendance aux saignements, avec une septicémie générale et des lésions cutanées infectieuses au site de l'injection proposée. Contre-indications à l'utilisation de médicaments spécifiques, l'intolérance individuelle doit être prise en compte..

    Ainsi, les anesthésiques locaux peuvent provoquer une réaction allergique sévère, il existe de nombreuses contre-indications pour l'injection de glucocorticoïdes, tous les médicaments de ce groupe sont contre-indiqués pour la mycose systémique. Dyspospan ne doit pas être administré par voie intra-articulaire avec instabilité articulaire.

    Kenalog est contre-indiqué dans l'ulcère gastroduodénal, diverses infections, le glaucome, les maladies mentales, l'atrophie osseuse sévère.