Hernie intervertébrale et grossesse

  • Luxations

La hernie intervertébrale est une condition dans laquelle il y a un déplacement du noyau du disque intervertébral. Une hernie de l'espace intervertébral peut être un obstacle sérieux au déroulement normal de la grossesse et à la réussite de l'accouchement.

Causes de pathologie

La hernie intervertébrale ne se produit pas soudainement. La maladie se développe sur plusieurs années, restant complètement invisible pour une femme. Parmi toutes les causes possibles du développement d'une hernie du disque intervertébral, les conditions suivantes méritent une attention particulière:

  • inactivité physique;
  • Troubles métaboliques;
  • charge insuffisante sur la colonne vertébrale.

La hernie intervertébrale est l'une des complications graves de l'ostéochondrose. La maladie survient principalement chez les femmes d'âge moyen et âgées. Ces dernières années, il y a eu une tendance à rajeunir la maladie. De plus en plus, l'ostéochondrose et ses complications sont diagnostiquées chez les jeunes filles et même les adolescents.

L'ostéochondrose progressive conduit au développement de processus dystrophiques dans le cartilage de la colonne vertébrale. L'approvisionnement en sang des disques intervertébraux est perturbé, leur nutrition se détériore. Une vertèbre endommagée perd sa force et sa flexibilité inhérentes, ce qui signifie qu'elle ne peut plus fonctionner pleinement. La déformation et la saillie (saillie) du disque intervertébral se développent, ce qui conduit inévitablement à l'apparition d'une hernie.

Symptômes de la maladie

La protrusion du disque intervertébral entraîne une compression des racines nerveuses et l'apparition de tous les symptômes de la maladie. En fonction de la localisation du processus, plusieurs formes de hernie intervertébrale se distinguent:

Hernie cervicale

  • douleur dans le bras (généralement d'un côté);
  • douleur dans le cou;
  • maux de tête;
  • vertiges;
  • troubles de la mémoire et de l'attention;
  • saute dans la tension artérielle;
  • engourdissement des doigts.

Hernie de la colonne thoracique

  • douleur dans la poitrine, dans la région intercostale;
  • douleur dans le bras;
  • affalé.

La violation des racines nerveuses de la colonne vertébrale thoracique peut entraîner des douleurs cardiaques. Ces symptômes sont souvent confondus avec les premiers signes d'infarctus du myocarde ou d'angine de poitrine, ce qui conduit à un diagnostic incorrect. Il est assez difficile de distinguer une maladie d'une autre sans ECG (électrocardiographie).

Hernie lombaire

  • douleur dans la région lombaire;
  • irradiation de la douleur dans la région fessière, la cuisse, le genou;
  • faiblesse dans les jambes;
  • sensation d'engourdissement et de picotements de la peau;
  • parésie et paralysie des jambes;
  • violation de la miction et de la défécation.

L'évolution de la maladie pendant la grossesse

La grossesse et la hernie intervertébrale sont un mauvais tandem. En prévision du bébé, la charge sur tous les organes internes augmente et la colonne vertébrale ne fait pas exception. Un utérus en croissance appuie de plus en plus sur la colonne vertébrale chaque semaine, ce qui entraîne la progression de la maladie. Plus la période de gestation est longue, plus les symptômes de la maladie sont brillants et plus il sera difficile pour une femme de faire face aux conséquences de cette pathologie.

C'est le plus difficile pour les femmes enceintes souffrant d'une hernie de la colonne lombaire. C'est cette zone qui subit la charge maximale pendant la grossesse. Avec la croissance du bébé, la douleur dans la région lombaire s'intensifie. De nombreuses femmes sont contraintes de mener une vie sédentaire jusqu'à la naissance même, incapables de faire face aux manifestations d'une pathologie aussi désagréable.

La progression de la maladie commence déjà au premier trimestre de la grossesse. La réorganisation du fond hormonal et l'augmentation de la production de progestérone entraînent une augmentation du flux sanguin dans les petits vaisseaux de la colonne vertébrale. Une ruée de sang à son tour provoque un œdème tissulaire et provoque une compression des racines nerveuses. À une date ultérieure, la situation est constamment aggravée par un utérus en croissance constante, pincant les fibres nerveuses.

Avant la naissance même, l'état de la femme ne s'améliore pas. Au cours du troisième trimestre de la grossesse, le corps de la femme enceinte commence une production accrue de relaxine. Cette hormone détend les ligaments de la colonne vertébrale et du bassin, ce qui améliore à son tour la protrusion du disque et conduit à la progression de la pathologie.

Une exacerbation de la maladie survient le plus souvent dans la seconde moitié de la grossesse. Lors du port de jumeaux, l'intensification des sensations douloureuses est déjà possible pendant une période de 14 à 16 semaines. Une hernie auto-cicatrisante pendant la grossesse est impossible. Lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, consultez un médecin.

Complications de grossesse

En soi, la hernie intervertébrale n'est pas dangereuse pour le fœtus. Avec cette maladie, une femme souffre, tandis que le bébé est en relative sécurité. Une autre chose est que la douleur constante dans la région lombaire peut provoquer une augmentation du tonus utérin. Avec une évolution sévère de la maladie, la probabilité de fausse couche et de naissance prématurée est augmentée.

La question du mode de livraison est décidée individuellement dans chaque cas. Un accouchement indépendant est possible avec une évolution bénigne de la maladie et l'absence de symptômes graves. Avec le développement d'une pathologie sévère avec complications, une césarienne est réalisée.

Diagnostique

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est le meilleur moyen de diagnostiquer une hernie intervertébrale. La technique vous permet de déterminer avec précision la localisation du processus pathologique, ainsi que d'évaluer le degré de dommages aux disques intervertébraux. Après confirmation du diagnostic, le médecin pourra choisir le schéma thérapeutique optimal et débarrasser la femme des symptômes désagréables de la maladie.

L'IRM est considérée comme une procédure assez sûre. L'étude n'affecte pas négativement le développement du fœtus et n'interfère pas avec le cours normal de la grossesse. Malgré cela, de nombreux experts recommandent de passer une IRM après 12 semaines. Au premier trimestre, l'examen n'est prescrit que pour des indications strictes..

Traitement de la hernie intervertébrale

Traiter une hernie discale pendant la grossesse n'est pas une tâche facile. L'utilisation d'analgésiques pendant cette période critique est très limitée. La plupart des anti-inflammatoires connus sont interdits pendant la grossesse, en particulier au début et avant l'accouchement. L'utilisation d'analgésiques n'est possible qu'après avoir consulté un médecin.

Le traitement chirurgical de la hernie intervertébrale chez les femmes enceintes est extrêmement rare. Les médecins essaient de se passer de telles mesures drastiques pendant la grossesse. Dans la plupart des cas, le problème de la correction chirurgicale est résolu après la naissance du bébé.

Dans le traitement de la hernie intervertébrale, les méthodes non pharmacologiques méritent l'attention. Les conseils suivants aideront à soulager la condition et à soulager la douleur:

  1. Portez un bandage prénatal pour soulager le stress sur la colonne vertébrale et les os pelviens.
  2. Bougez plus. Il bénéficiera de la natation, des exercices thérapeutiques, du yoga.
  3. Marchez plus souvent.
  4. Pour un travail sédentaire, faites des pauses toutes les heures. Changez votre position corporelle chaque fois que vous vous sentez mal à l'aise.
  5. Évitez la surcharge vertébrale.
  6. Portez des chaussures confortables et stables à talons bas.
  7. Surveillez votre posture.

Une hernie intervertébrale n'est pas une contre-indication à l'accouchement et à l'accouchement. Si toutes les recommandations du médecin et la répartition correcte de la charge sur la colonne vertébrale sont observées, une interruption de grossesse réussie et la naissance d'un bébé en bonne santé sont possibles.

Hernie ombilicale et grossesse: symptômes et traitement

La grossesse est une période où des maladies oubliées depuis longtemps se font souvent sentir ou de nouvelles apparaissent. Cela est compréhensible, car le corps de la femme est en cours de reconstruction, la charge sur tous les systèmes et organes augmente. La hernie ombilicale pendant la grossesse - c'est-à-dire la saillie des organes abdominaux à travers l'anneau ombilical - est un phénomène courant, car les muscles abdominaux portent toujours une charge supplémentaire lorsqu'ils portent le bébé.

Heureusement, dans la plupart des cas, une hernie n'est pas dangereuse ni pour la femme enceinte ni pour le fœtus..

Lisez la suite: causes, symptômes de la maladie, comment se passer de la chirurgie avant l'accouchement.

Sept causes de hernie ombilicale chez la femme enceinte

Cette pathologie survient en raison de changements physiologiques associés à la grossesse:

  • augmentation de la pression intra-abdominale (l'utérus en croissance appuie sur les organes internes);
  • étirement de l'anneau ombilical simultanément avec une augmentation de la taille de l'abdomen;
  • diminution du tonus des muscles de l'abdomen et de l'anneau ombilical.

Mais de tels changements sont physiologiques, c'est-à-dire normaux et sont observés chez absolument toutes les femmes portant un bébé. Mais la hernie ombilicale chez la femme enceinte est un phénomène pathologique, et tout le monde ne le forme pas. Voici 7 de ses principales causes et facteurs déclenchants:

Hérédité (problèmes similaires chez les proches).

Une saillie qui a existé plus tôt, même il y a longtemps et s'est spontanément corrigée (par exemple, dans l'enfance). De plus, s'il y avait une hernie non opérée et tombant périodiquement avant la grossesse.

La deuxième grossesse et les suivantes (chaque fois que le tonus musculaire est plus faible et le diamètre du nombril est plus grand).

Multiplicité, polyhydramnios, gros fœtus (l'utérus est plus grand que pendant la grossesse normale et exerce une pression encore plus intense sur les organes internes).

Âge de la femme de plus de 30 ans (avec l'âge, le tonus des muscles abdominaux diminue).

Muscles abdominaux initialement faibles et non entraînés.

Symptômes caractéristiques

La hernie ombilicale pendant la grossesse se manifeste par des symptômes caractéristiques facilement reconnaissables. Le principal symptôme est une saillie dans le nombril qui survient à partir de 2-3 trimestres de grossesse, c'est-à-dire lorsque l'estomac commence à augmenter rapidement de taille. Au début, la taille de la formation est petite, elle a une forme arrondie et n'apparaît qu'en position debout, et en position horizontale elle «part».

À l'avenir, deux options pour le développement d'une hernie sont possibles:

L'utérus en croissance «serre» les organes abdominaux du sac herniaire. La saillie, bien qu'elle reste, est «vide», qui, lorsqu'elle est ressentie ou essayée de la repositionner, est déterminée par le son caractéristique de «éclater» ou de «éclater des bulles».

Le contenu (boucles intestinales ou omentum) est conservé et avec une augmentation du terme, la formation ne se dépose plus même en position couchée. Lors de la toux, des efforts lors des selles, ainsi que lors des mouvements ultérieurs du bébé, la saillie gonfle, palpite.

D'autres symptômes désagréables entrent en jeu: douleur dans le nombril ou dans tout l'estomac, constipation, éructations, nausées. Les plus dangereuses sont précisément ces hernies, surtout si leur contenu est des boucles intestinales - il existe un risque élevé de pincement au 3ème trimestre ou lors de l'accouchement. Avec de grosses hernies ombilicales, la grossesse peut également survenir anormalement, compliquée par des menaces d'interruption ou de fausses contractions.

Comment traiter? Pour fonctionner ou non?

Pour les patients adultes, la seule méthode pour le traitement de la hernie ombilicale est la chirurgie, qui appartient à la catégorie de l'élémentaire et est réalisée dans n'importe quel hôpital chirurgical. Mais pendant la grossesse, ils essaient d'éviter un traitement chirurgical s'il n'y a aucun risque de violation. L'opération est reportée jusqu'à ce que la femme accouche et finisse d'allaiter le bébé, car les médicaments toxiques utilisés pour l'anesthésie pénètrent dans le sang du bébé (à travers le placenta ou le lait maternel).

Les retards dans le traitement chirurgical s'expliquent par le fait qu'une protubérance herniaire n'est généralement pas nocive ni pour la femme enceinte ni pour le fœtus. La survenue d'une hernie ombilicale et d'une grossesse, se poursuivant et se terminant en toute sécurité - c'est absolument réel. Mais assurez-vous d'observer régulièrement non seulement un obstétricien-gynécologue, mais aussi un chirurgien qui choisira les tactiques de conduite de la grossesse et de l'accouchement, en fonction de la taille et du contenu de la saillie.

Le choix des tactiques pour mener la grossesse et l'accouchement avec différents types de hernies du nombril:

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

Sac herniaire vide

Observation par un médecin, portant un bandage et des sous-vêtements élastiques

Spontané, à travers le canal de naissance naturel

Petite hernie avec contenu

Observation par un médecin, portant un bandage et des sous-vêtements élastiques

C'est décidé individuellement. Naissance spontanée possible

Grande hernie avec contenu

La question de l'opération est décidée individuellement. Lorsque les boucles intestinales sortent, ils choisissent généralement une opération planifiée dans un temps relativement sûr

Probablement césarienne

La seule situation dans laquelle la chirurgie est toujours indiquée est une hernie ombilicale contenue chez la femme enceinte. L'infraction constitue une menace sérieuse même en dehors de la grossesse, car la circulation sanguine est rapidement perturbée dans les organes comprimés, une nécrose tissulaire se développe, puis la péritonite (inflammation du péritoine) est une complication grave, potentiellement mortelle..

La violation pendant la grossesse est doublement dangereuse, car la mère et l'enfant en souffrent; il est possible de développer une menace d'avortement, de fausse couche, d'accouchement prématuré, d'hypoxie fœtale, etc. Par conséquent, même une intervention chirurgicale avec anesthésie nuira beaucoup moins à l'enfant que de retarder l'opération pendant l'infraction.

Mesures préventives

En l'absence de protubérances herniaires dans le passé, il est recommandé aux femmes enceintes de porter un bandage et d'effectuer des exercices spéciaux pour renforcer et maintenir les muscles abdominaux.

Si une femme qui prévoit de donner naissance à un bébé a une hernie ombilicale, afin d'éviter une combinaison supplémentaire de cette hernie ombilicale et de la grossesse, il est nécessaire d'effectuer une réparation de hernie planifiée et une chirurgie plastique de l'anneau ombilical en temps opportun (au moins un an avant la conception prévue).

Hernie lombaire et grossesse

La grossesse exerce de fortes pressions sur tout le corps féminin, y compris la colonne vertébrale. À ce stade, il y a une exacerbation des maladies existantes et la formation de nouvelles. Si une femme enceinte a une hernie intervertébrale, alors dans les derniers stades, elle commence à s'aggraver.

La hernie est une maladie très grave qui interfère avec le cours normal du bébé. Les médecins disent que si vous organisez la bonne approche du traitement, vous pouvez accoucher avec une hernie.

Qu'est-ce qu'une hernie intervertébrale et pourquoi est-elle dangereuse??

Cette pathologie a la forme d'une blessure dans laquelle un disque intervertébral est présent, non seulement par l'éducation, mais aussi par le cours. Une zone de dommages commune est la région lombaire, car la majeure partie de la charge est placée sur ce département. Lorsque la colonne vertébrale est normale, les lombaires peuvent facilement supporter le poids d'une personne, mais avec des charges excessives, la colonne vertébrale commence à s'effondrer.

Chez l'homme, le cartilage situé entre les vertèbres n'a pas de vaisseaux sanguins et reçoit une nutrition des tissus environnants. Avec une forte exposition, ce processus est perturbé et le cartilage commence à rétrécir. Très souvent, cela se produit lors de la levée de poids en position pliée.

À un tel moment, une forte pression se produit sur le segment avant de la colonne vertébrale, à la suite de quoi le noyau du disque commence à se déplacer et à étirer la membrane. Lorsqu'ils sont exposés à cette zone pendant une longue période, des microfissures se forment sur les bords du disque.

En conséquence, le noyau tombe à travers les dommages les plus importants, le plus souvent dans les sections postéro-latérales, car c'est là que le disque cartilagineux n'est pas recouvert de ligaments. La hernie qui en résulte commence à exercer une forte pression sur les terminaisons nerveuses et à perturber les organes vers lesquels ces nerfs vont.

La formation d'une hernie chez la femme enceinte est dangereuse car une pression s'exerce sur les nerfs qui sont responsables du travail de l'utérus.

Causes d'une hernie lombaire chez la femme

Chez l'homme, l'ostéochondrose apparaît moins souvent en ce moment. Chez les femmes, les tâches ménagères et le travail monotone font que la colonne vertébrale reste longtemps dans la même position. Être dans la même position tous les jours peut entraîner des troubles des articulations vertébrales.

Très souvent, la fille produit des actions qui augmentent le risque de dommages au cartilage entre la colonne vertébrale. Il s'agit notamment d'activités quotidiennes et de loisirs..

Il y a des femmes dont le travail implique de soulever et de porter des poids, mais le corps féminin ne peut pas toujours faire face à de telles charges. En conséquence, après plusieurs années d'un tel travail, une hernie intervertébrale peut survenir. Lors de la planification d'une grossesse, il est recommandé de refuser un tel travail.

Pendant la grossesse, une exacerbation d'une hernie ne se produit pas toujours, mais si cela se produit, la femme devra vivre avec des symptômes avant l'accouchement.

La conduite d'une voiture est également la cause de la formation de la maladie, surtout si la fille elle-même est engagée dans la réparation automobile. Soulever la roue de secours peut nuire à la colonne vertébrale, car elle n'est pas préparée à une telle charge. Une femme en état de grossesse devrait arrêter de conduire pour se protéger des facteurs qui peuvent survenir pendant la conduite..

Vous pouvez faire des tâches ménagères, mais si vous devez faire un travail acharné, par exemple, apporter des achats dans un magasin ou ramasser un seau d'eau pour le nettoyage, alors il vaut mieux s'abstenir de cela et interroger les autres membres de la famille à ce sujet..

Diagnostic de pathologie

Une hernie de la colonne lombaire est diagnostiquée par IRM, mais au premier et au deuxième trimestre, une telle procédure n'est pas recommandée. Pendant la procédure, un fort échauffement du liquide amniotique peut se produire, ce qui peut entraîner des conséquences dangereuses. Par conséquent, à ces dates, il est recommandé d'effectuer uniquement une échographie et des tests sanguins.

L'IRM est possible au troisième trimestre, mais seulement si le patient ressent une douleur intense, des symptômes de compression des terminaisons nerveuses apparaissent et la mobilité est limitée. Une telle étude nous permet de résoudre les méthodes de gestion ultérieure des autorisations de grossesse et de travail..

Traitement de grossesse

La hernie vertébrale et la grossesse sont très mal combinées et provoquent un inconfort grave pour la future femme. Par conséquent, il est nécessaire de commencer à traiter la maladie avant le début de l'accouchement. Une étude complète de la maladie et du traitement a lieu après l'accouchement, car pendant la grossesse, le médecin est très limité dans les méthodes de diagnostic et de traitement.

Lorsque vous faites du sport, vous devez calculer votre force. La gymnastique légère sera très utile au stade de la planification de la grossesse et de l'accouchement, mais il vaut mieux arrêter de visiter le gymnase.

Pour se débarrasser d'une hernie, des méthodes sûres sont utilisées qui ne nuiront pas au bébé à naître. Le plus souvent, la médecine traditionnelle est utilisée, mais un tel traitement prend beaucoup de temps.

La grossesse avec une hernie de la colonne lombaire complique considérablement le choix des méthodes de traitement, en particulier les médicaments, car tous les médicaments ne peuvent pas être utilisés.

Onguents et massage

Lorsqu'une femme attend un bébé, le massage n'est pas recommandé, car il détend considérablement tous les tissus à la place de la procédure.

L'utilisation de pommades n'est possible qu'avec une douleur très intense, puis avec beaucoup de soin. Dans la plupart des cas, le traitement médicamenteux est remplacé par la médecine traditionnelle.

Remèdes populaires

Bien que la hernie intervertébrale et la grossesse soient incompatibles, des méthodes pour son traitement existent toujours.

Pendant la grossesse, pour éliminer la douleur, une femme est prescrite des onguents et des compresses folkloriques, qui impliquent l'utilisation uniquement d'ingrédients naturels. Bien sûr, vous ne pouvez pas vous attendre à un effet rapide d'un tel traitement, mais il est tout à fait possible de soulager l'inconfort.

Opération

Une opération pour retirer une hernie pendant la grossesse n'est pas autorisée, car il existe un risque de nuire non seulement à la femme enceinte, mais également au bébé. La chirurgie n'est possible qu'après l'accouchement.

Hernie intervertébrale et accouchement

Très souvent, une femme qui a développé ou aggravé une hernie pendant la grossesse, se demande s'il est possible d'accoucher avec une hernie intervertébrale et quelles en sont les conséquences..

Une hernie peut avoir des conséquences dangereuses au moment de la livraison. Le fait est que la maladie comprime les terminaisons des nerfs, qui sont responsables du travail des muscles de l'utérus et du périnée. Cela entraîne des conséquences qui pourraient nuire à la santé du bébé:

  • Une complication clé à un tel moment est un fort affaiblissement du travail, car une hernie irrite considérablement les terminaisons nerveuses. En conséquence, les muscles de l'utérus et du périnée ne reçoivent pas le nombre d'impulsions nécessaire et les contractions ne se produisent pas symétriquement, mais au hasard. Cette condition ne permet pas à une femme d'obtenir des résultats lors de combats et de tentatives.
  • Avec l'affaiblissement du travail, le bébé s'attarde plus longtemps dans le canal génital et le liquide amniotique pénètre dans ses voies respiratoires. Au moment de la naissance, il ne reçoit pas une alimentation adéquate de sa mère, et même s'il survit, il reçoit de graves troubles cérébraux.
  • La douleur causée par la maladie distraira considérablement la femme du processus de naissance, car la position du dos dans la chaise de naissance est très pliée et très souvent, la douleur au dos ne coïncide pas avec la douleur des contractions et il est difficile pour une femme de se concentrer.
  • La maladie provoque un faible tonus musculaire, par conséquent, après la naissance, des saignements utérins sévères peuvent survenir. Étant donné que la hernie irrite fortement le système nerveux et que l'utérus commence à se contracter beaucoup plus faible, le sang commence à s'écouler intensément des vaisseaux dilatés.

La grossesse peut être compliquée par des maladies et des exacerbations.Par conséquent, si une femme en travail atteint la fin du terme, une attention particulière est toujours accordée au processus de naissance. Étant donné qu'à un tel moment, le risque de complications et de danger augmente non seulement pour le bébé, mais aussi pour la mère.

Une maladie telle qu'une hernie discale est contrôlée tout au long de la grossesse. Et s'il y a un risque de complications pendant le processus de naissance, les médecins recourent à la césarienne. Étant donné qu'avec un tel permis de naissance, le risque minimum est de nuire à la santé des deux, ainsi que de compliquer la maladie elle-même.

Comment la hernie intervertébrale lombaire affecte-t-elle la grossesse?

Comment une hernie affecte-t-elle la conception?

Pour concevoir et porter un bébé, le corps d'une femme doit être en bonne santé. Cela vaut non seulement pour les maladies internes, mais surtout pour le dos et la colonne vertébrale. Car c'est précisément dans cette zone que la charge maximale chute lors du roulement. Dans le contexte d'une circulation sanguine altérée, d'une redistribution des nutriments en faveur du fœtus en développement, d'une charge accrue, des vertèbres dystrophiques souffrent.

L'évolution d'une hernie pendant la grossesse peut entraîner des complications. Par conséquent, il est nécessaire de préparer la conception à l'avance. 2-3 mois avant la conception, vous devez:

  • obtenir des consultations de spécialistes étroits;
  • effectuer des radiographies et une IRM, car pendant la grossesse, ces méthodes sont contre-indiquées;
  • guérir la pathologie chronique;
  • normaliser le régime du jour;
  • suivre un cours de massage thérapeutique;
  • correction manuelle;
  • allez nager ou marcher léger;
  • diversifier l'alimentation.

L'importance est donnée aux exercices pour renforcer les muscles droits du dos, la formation d'un corset, car cela aidera à faire face aux tests..

Vidéo "Symptômes de la hernie intervertébrale lombaire"

Dans cette vidéo, vous découvrirez les symptômes d'une hernie intervertébrale lombaire et les exercices pour la traiter..

Hernie pendant la grossesse

La grossesse avec une hernie intervertébrale de la colonne lombaire est une condition défavorable qui nécessite une surveillance particulière et une supervision spécialisée par un vertébrologue. L'augmentation de la charge sur la colonne vertébrale, que la femme subit constamment, augmente le risque de déplacement du noyau pulpeux du disque. À mesure que le fœtus se développe et que la taille de l'utérus augmente, la hernie crée de sérieux obstacles à la portance physiologique du bébé.

Un problème grave, comme une hernie, peut être surmonté correctement si vous suivez en temps opportun les recommandations du médecin traitant. Ce n'est que dans ce cas qu'il est possible d'éviter d'autres complications, telles que la séquestration.

La grossesse dans un contexte de protrusion herniaire présente un certain nombre de caractéristiques:

  • pendant la période de portage du futur héritier, la charge sur la région lombaire, qui représente le principal centre de gravité, augmente fortement. L'utérus en croissance appuie non seulement sur les organes internes de l'abdomen et du bassin, mais aussi sur le bas du dos. Cela conduit à des attaques de douleur plus fréquentes, des douleurs dans le bas du dos. En raison de la violation des terminaisons nerveuses, un syndrome radiculaire se développe;
  • La synthèse de l'hormone progestérone, qui contribue à la préservation de la grossesse, est en cours. Pour cette raison, la circulation sanguine dans le bas du corps augmente fortement. À la place de la hernie, les manifestations inflammatoires augmentent, un œdème se développe. La formation herniaire empiète en outre sur les troncs nerveux;
  • à mesure que l'utérus se développe, la pression dans la cavité abdominale augmente. Une compression significative des racines se produit. Les symptômes progressent. Et si au 1er trimestre une femme enceinte éprouve une gêne, alors aux 2e et 3e périodes des crises de douleur, les lumbago se joignent;
  • sous l'action de l'hormone relaxine, produite de manière intensive dans les stades ultérieurs, les structures musculaires et ligamentaires du bassin se détendent, de sorte que le corset des muscles de la région lombaire est affaibli. Cela affecte négativement la colonne vertébrale avec un défaut sous la forme d'une hernie;
  • la situation particulière des femmes enceintes s'accompagne de la formation d'une «posture de la femme enceinte», qui se caractérise par une déviation encore plus grande. Pour une colonne vertébrale saine, il s'agit d'un état physiologique, mais en présence d'une hernie, le risque de séquestration et de rupture du noyau est significativement augmenté;
  • les vertèbres endommagées ne reçoivent pas de nutriments, de minéraux, car tout va pour construire le corps d'un bébé. De ce fait, les processus destructeurs augmentent, la déformation s'intensifie, l'état de la hernie s'aggrave inévitablement.

Influence sur le processus de naissance

Chaque représentante du beau sexe avec une pathologie de la colonne vertébrale est préoccupée par le déroulement de la hernie intervertébrale et de la grossesse: ce qu'il faut craindre lors de l'accouchement, s'il est possible d'accoucher seul ou nécessitera une césarienne.

Dans les premiers stades, l'accouchement naturel est autorisé. Les neurochirurgiens avec une hernie intervertébrale des degrés II, III et IV recommandent une obstétrique chirurgicale, même avec un processus compensé et simple. Cela réduira la charge sur la colonne vertébrale, empêchant les complications..

Le choix du travail pendant la saillie dépend de la taille et est décidé dans chaque cas individuellement. Aux premiers degrés de saillie, le travail vertical est réalisé sous anesthésie péridurale..

Comment réduire les risques

Le processus de conception et de gestation doit toujours être abordé avec un maximum de responsabilité. Le déroulement normal ou défavorable du processus de gestation dépend de la femme et des conditions créées pour elle..

Les femmes enceintes atteintes d'une hernie intervertébrale doivent être protégées autant que possible de toute charge, créant un environnement favorable. Par conséquent, les recommandations suivantes seront efficaces:

  1. En cas d'inconfort dans la zone à problème, vous devez immédiatement consulter un médecin.
  2. Avec un travail sédentaire, interrompez une fois par heure et marchez un peu. Faites un entraînement léger.
  3. Il est nécessaire de porter un bandage, il répartira uniformément le poids et aidera à décharger la colonne vertébrale.
  4. Beaucoup de légumes et de fruits frais, des jus fraîchement pressés, des smoothies et des semis sont introduits dans l'alimentation.
  5. Il est conseillé de ne pas rester longtemps.
  6. Toutes les charges, mouvements brusques et virages limitent la colonne vertébrale.
  7. Ces derniers mois, vous devez vous allonger moins sur le dos et plus sur le côté.
  8. Il vaut mieux dormir sur un matelas orthopédique en latex ou intelligent, cela aidera à soulager vraiment la tension des muscles et à donner à la colonne vertébrale une posture physiologique.
  9. Sous la supervision d'un médecin, ils effectuent une série d'exercices faciles pour étirer la colonne vertébrale et renforcer le corset musculaire.

Hernie et protrusion pendant la grossesse: évaluation des risques

Malheureusement, à notre époque, peu de gens peuvent se vanter d'une colonne vertébrale complètement saine. Souvent, même les jeunes se plaignent de maux de dos. Il arrive également que, par la grossesse, les femmes aient déjà des protubérances ou des hernies, et bien sûr, dans ce cas, on ne peut que s'inquiéter de la façon dont le dos se comportera en attendant le bébé.

Ekaterina Svirskaya
Obstétricien-gynécologue, Minsk

Tout au long de la vie, la colonne vertébrale d'une personne subit un stress sévère. Les blessures, la surcharge statique (par exemple le port de sacs lourds), un mode de vie sédentaire au fil des ans peuvent provoquer des maladies de la colonne vertébrale.

La colonne vertébrale peut être comparée au train, dans lequel les wagons individuels (vertèbres) sont reliés entre eux par des articulations. Entre les vertèbres, il y a des coussinets élastiques (disques intervertébraux), agissant comme des amortisseurs, qui empêchent les vertèbres de se frotter les unes contre les autres. À l'intérieur de chaque disque, il y a un centre semblable à un gel (noyau pulpeux) entouré d'une gaine externe fibreuse (anneau fibreux). Avec des charges sur la colonne vertébrale, le déplacement et la compression des disques intervertébraux se produisent. Si en même temps l'intégrité du disque est préservée et qu'elle ne s'étend pas au-delà de la colonne vertébrale, cela ne conduit pas au développement de la maladie.

Protrusion et hernie: quelle est la différence?

Le disque intervertébral n'a pas ses propres vaisseaux sanguins, mais est alimenté par la pénétration des nutriments des tissus environnants de la colonne vertébrale. La perturbation de la nutrition des disques est à la base du développement de l'ostéochondrose. Lorsque le métabolisme à l'intérieur du disque est perturbé, il se dessèche, la hauteur du disque diminue, la capsule fibreuse exfolie, c'est pourquoi elle perd sa force. Avec des charges excessives, les corps des vertèbres voisines se réunissent, ils mettent beaucoup de pression sur le disque endommagé, ce qui conduit à la "compression" de son contenu au-delà de la colonne vertébrale. Si en même temps l'anneau fibreux conserve son intégrité, alors une telle saillie du disque est appelée saillie. Il s'agit de la première étape de la formation d'une hernie intervertébrale. Cette étape est réversible, avec un traitement approprié et des changements de style de vie, il y a une restauration complète de la santé.

Si l'effet pathologique sur le disque intervertébral persiste, cela conduit à un moment donné à la rupture de l'anneau fibreux altéré et à l'extrusion d'une partie du noyau pulpeux au-delà du disque intervertébral. Cela forme une hernie du disque. Une fois dans le canal rachidien, le noyau pulpeux comprime les nerfs situés près du disque, ce qui entraîne l'apparition de douleurs. Tout d'abord, les disques intervertébraux qui subissent la plus grande charge sont sujets à la formation de hernies. En règle générale, ce sont des disques des vertèbres cervicales et lombaires. La colonne thoracique est la moins touchée..

Comment sont les saillies et les hernies du disque?

Le principal symptôme d'une hernie intervertébrale est une douleur intense dans le dos ou le cou avec tout mouvement. En outre, les signes de la maladie peuvent être une perte de sensibilité (engourdissement) de la peau du cou, des bras, des jambes, l'apparition de "chair de poule" dans les orteils ou les mains, des douleurs dans les articulations des membres..

En cas de lésion de la colonne lombaire, des douleurs dans le bas-ventre inquiètent également (souvent les femmes traitent longtemps une «inflammation des appendices» inexistante), des troubles de la miction, des selles.

Une hernie thoracique peut s'accompagner d'une sensation de raideur thoracique, de douleurs cardiaques, d'un essoufflement.

La hernie dans la région cervicale se manifeste par des douleurs dans le cou, des maux de tête, des étourdissements, des fluctuations de la pression artérielle.

Dans les cas graves, une hernie discale peut même conduire à la formation d'un œdème, d'irrégularités menstruelles et d'infertilité.

Mais la saillie des disques aux premiers stades de la formation peut ne se manifester d'aucune façon. Parfois, une personne est dérangée par des douleurs à la colonne vertébrale après un effort physique intense..

Une aggravation de la condition est observée avec un effort physique important, y compris pendant la grossesse, lorsque la colonne vertébrale de la femme enceinte subit une pression énorme. Soit dit en passant, souvent les femmes avant la grossesse ne savent pas qu'elles ont des maladies des disques intervertébraux, des problèmes apparaissent déjà dans la période d'attente du bébé.

Pourquoi des saillies et des hernies se forment?

Les raisons de la formation de protubérances et hernies des disques intervertébraux sont:

  • ostéocondrite de la colonne vertébrale;
  • obésité;
  • forme anatomiquement irrégulière de la colonne vertébrale (scoliose, dysplasie articulaire);
  • mode de vie sédentaire, travail sédentaire;
  • le sport «soudainement» - charges élevées soudaines et inhabituelles, mauvaise technique d'exécution des mouvements, entraînant des blessures à la colonne vertébrale;
  • mauvaise alimentation et boisson.

Colonne vertébrale et grossesse

Les maux de dos sont souvent appelés «normaux» pendant la grossesse. Cependant, afin que les maladies émergentes de la colonne vertébrale pendant la grossesse ne conduisent pas à de graves problèmes de santé, les manifestations douloureuses dans le dos ne peuvent être ignorées..

Un utérus en croissance constante provoque une déviation du centre de gravité, ce qui modifie l'emplacement des vertèbres les unes par rapport aux autres, "tire" l'appareil musculo-ligamentaire et augmente la charge sur la colonne vertébrale. De plus, en moyenne, la femme enceinte gagne 10 à 15 kg pendant la grossesse. Si une femme est en bonne santé, elle n'a pas de maladies de la colonne vertébrale, des os pelviens et des articulations, elle a des muscles forts, il n'y a pas d'excès de poids, alors la charge pendant la grossesse est répartie uniformément et il n'y a pas de problèmes. Sinon, à partir du deuxième trimestre de la grossesse, les maladies discales existantes se font sentir.

Avec le début de la grossesse, le fond hormonal change considérablement. Ainsi, le niveau de la principale hormone préservant la grossesse - la progestérone - augmente de plus de 100 fois. La progestérone détend la paroi vasculaire, la perméabilité de la paroi vasculaire augmente, ce qui contribue à l'œdème des racines nerveuses aux sites de compression de leur hernie. Pendant la grossesse, le fœtus naissant consomme activement du calcium pour construire son propre squelette. Si une femme ne reçoit pas une quantité suffisante de cet élément avec de la nourriture, il est «lavé» des os, y compris des vertèbres. Aux derniers stades de la grossesse, la production active de l'hormone relaxine commence, elle détend les muscles et les ligaments du bassin et de la colonne vertébrale, ce qui entraîne une dépréciation accrue de la colonne vertébrale.

Un signe typique d'un état malsain des disques intervertébraux pendant la grossesse est la coccyalgie - douleur dans les os pelviens et le coccyx, qui est donnée au rectum, au périnée et à l'abdomen.

Comment savoir s'il y a des hernies et des protubérances?

Pour déterminer si vous avez une protrusion ou une hernie du disque intervertébral, vous devrez faire une IRM - imagerie par résonance magnétique. Sans IRM, on ne peut que spéculer sur l'existence d'une protrusion ou d'une hernie discale par symptômes, mais il est impossible de déterminer sa taille, son emplacement et la présence d'une rupture de l'anneau fibreux. Cependant, cette méthode est contre-indiquée pour le premier et le deuxième trimestre de la grossesse. Par conséquent, à l'heure actuelle, seules les échographies et les tests sanguins sont limités (pour exclure la nature inflammatoire de la douleur). Au troisième trimestre, l'IRM est prescrite en cas de douleur intense, de manifestations de compression de la racine nerveuse et de limitation de mobilité. Cette étude fournit des informations complètes pour déterminer les tactiques de gestion de la grossesse et les pratiques d'accouchement..

En plus de l'IRM, des examens radiographiques sont également utilisés pour diagnostiquer la maladie - tomodensitométrie (TDM) et myélographie TDM (à l'aide d'un produit de contraste), mais ils sont également contre-indiqués pendant la grossesse.

Une formation complète

Si vous connaissez déjà l'existence de problèmes avant la grossesse, vous devez vous préparer à l'avance pour les charges à venir. Consultez un neurologue ou un neurochirurgien, faites une IRM pour obtenir des informations sur la gravité de la maladie. Pendant au moins six mois, travaillez sur le renforcement du corset musculaire de la colonne vertébrale. Il existe de nombreuses méthodes et programmes différents: yoga, Pilates, kinésithérapie, piscine, massage. Tout cela retardera considérablement l'apparition de complications pendant la grossesse et après l'accouchement et aidera à maintenir la santé.

Règles de conduite pour les maladies de la colonne vertébrale

Le traitement de la protrusion et des hernies discales est une spécialisation des neurologues et des neurochirurgiens. Mais en cas de grossesse, lorsque tous les médicaments qui pénètrent dans le corps de la mère affectent directement son bébé à naître, le traitement doit être coordonné avec un obstétricien-gynécologue. Il convient de rappeler que les femmes enceintes ne peuvent pas utiliser presque tous les analgésiques en comprimés et la plupart des onguents analgésiques. De nombreuses procédures physiothérapeutiques sont également contre-indiquées..

Par conséquent, si une femme avait déjà des problèmes de colonne vertébrale avant la grossesse, il est nécessaire de commencer la prévention des exacerbations de la maladie le plus tôt possible.

La place principale dans la prévention des exacerbations de la maladie est la thérapie physique avec un instructeur de thérapie par l'exercice. Il est important de se rappeler que la pratique régulière d'activités physiques peut déclencher une augmentation des symptômes. L'instructeur de physiothérapie sélectionnera pour vous un ensemble individuel d'exercices quotidiens qui aideront à restaurer l'élasticité musculaire, à les renforcer, à soulager les crampes et la douleur, à rétablir la circulation sanguine et le drainage lymphatique, à améliorer la mobilité de la colonne vertébrale. Pour que les cours aient un effet positif, ils doivent être réguliers, meilleurs quotidiennement et se dérouler en stricte conformité avec les recommandations du médecin..

Si vous avez un travail sédentaire, faites de petites pauses toutes les heures, levez-vous, étirez vos jambes, faites quelques exercices ou faites une promenade.

Marcher à l'extérieur plus souvent.

Portez uniquement des chaussures confortables avec un talon de pas plus de 3 cm.

Évitez les virages serrés et ne transportez pas de charges lourdes. Ne pliez pas fortement lors du nettoyage de la maison, nettoyez les sols, utilisez une longue buse pour un aspirateur.

Vous devez vous asseoir et dormir sur des surfaces dures, obtenir des oreillers orthopédiques (cela vous permettra de répartir uniformément la charge).

À partir du deuxième trimestre de la grossesse, le médecin peut ordonner de porter un bandage ou un corset spécial qui fixe la colonne vertébrale à l'endroit où il y a un problème. Le soulagement de la douleur permet une traction sèche et facile de son propre poids sur un plan à un angle de 30 °. Il est effectué sur une planche inclinée spéciale avec des supports pour la section des épaules. Vous devez vous allonger sur la planche, mettre vos mains dans les ceintures aux aisselles, vous détendre et vous allonger pendant 10-15 minutes. Ces appareils se trouvent généralement dans des salles orthopédiques spéciales, il est préférable de les manipuler sous la supervision d'un médecin. La traction de l'eau dans la piscine aidera également. Elle est réalisée uniquement sous la supervision d'un spécialiste. Le patient est plongé dans une mare d'eau tiède, fixant la ceinture scapulaire. Une charge pesant de un à plusieurs kilogrammes est fixée sur les jambes. La durée de la procédure est définie individuellement pour chaque patient et peut varier de quelques minutes à une heure..

Mangez correctement, ne laissez pas prendre de poids. Parmi les produits requis figurent les produits laitiers, le poisson, les légumes, les herbes et les noix. Ils contiennent du calcium, du magnésium, du manganèse et des vitamines nécessaires au système squelettique. Et le café, au contraire, élimine le calcium du corps et peut également interférer avec son absorption. Si vous ne pouvez pas refuser le café, buvez-le avec du lait: cela aidera à maintenir l'équilibre en calcium. Buvez suffisamment de liquide pour maintenir l'équilibre électrolytique et éliminer les substances toxiques du corps. Le sel dans l'alimentation doit être limité.

Avec une exacerbation de la maladie, un repos et une chaleur sèche modérée sont prescrits (chauffage à la température corporelle, maximum 40 ° C). Comme anesthésie, des onguents gênants pour les plantes peuvent être utilisés. Dans certains cas, un massage spécialisé et l'acupuncture sont prescrits..

Comment se passera la naissance avec les maladies de la colonne vertébrale??

L'accouchement nécessite une femme un effort physique considérable. Malheureusement, comme toute autre activité physique grave, elles peuvent provoquer une exacerbation des maladies de la colonne vertébrale. Pendant la période d'accouchement forcé, la charge sur les disques intervertébraux augmente tellement qu'il est possible que les nerfs de la hernie discale deviennent altérés. La compression nerveuse se manifeste par une douleur intense, un engourdissement des jambes, une sensation de ramper, une boiterie, une perturbation des organes pelviens.

Si le risque de complications est grand, une césarienne planifiée est recommandée à la femme. Donc, la césarienne est préférable:

  • avec de grandes tailles de hernie;
  • mauvaise localisation de la hernie, lorsqu'il existe un risque élevé de violation;
  • avec une douleur intense pendant la grossesse;
  • avec une combinaison de problèmes rachidiens avec complications obstétricales (localisation incorrecte du fœtus, placenta, bassin étroit, gros fœtus) et d'autres maladies (hypertension, gestose).

Dans les cas plus bénins, vous pouvez accoucher vous-même. La question de savoir comment anesthésier le travail et la césarienne est décidée individuellement. À de rares exceptions près, les hernies intervertébrales de la colonne vertébrale supérieure ne sont pas une contre-indication à l'anesthésie rachidienne (péridurale) lors de l'accouchement et de la césarienne. S'il y a des hernies dans les parties lombaires et sacrées, la réalisation d'une anesthésie péridurale peut avoir des difficultés techniques. La question de la possibilité d'utiliser ce type d'anesthésie est décidée individuellement par l'anesthésiste.

Hernie vertébrale et grossesse

Pour que la grossesse d'une femme se déroule sans moments désagréables, son corps doit être pleinement préparé pour cette période importante. Toute maladie (même la plus bénigne) peut changer radicalement son cours pendant le portage de l'enfant. Par conséquent, les médecins sont sérieux au sujet de l'état de santé de la future mère, car la croissance et le développement du futur bébé en dépendent. Dans le même temps, l'attention est portée principalement sur les maladies du système cardiovasculaire et reproducteur chez la femme enceinte.

La pathologie du système musculo-squelettique est souvent contournée, estimant que les maladies des os et des articulations n'affectent pas le cours de la grossesse. Mais n'oubliez pas que ce groupe comprend les maladies de la colonne vertébrale. L'ostéochondrose n'est pas un processus distinct, par conséquent, avec un long cours, elle provoque une liste de complications. Et ils sont capables d'affecter les vaisseaux et les nerfs, dont le fonctionnement normal est requis pendant la grossesse.

La complication la plus désagréable est une hernie intervertébrale, qui est le résultat d'une ostéochondrose de la colonne lombaire. Sa présence ou sa survenue pendant la grossesse aggrave considérablement le pronostic des naissances ultérieures. Son diagnostic est également difficile - sans exacerbation, cette maladie passe inaperçue. Par conséquent, la future mère doit savoir comment prévenir l'apparition d'une hernie de la colonne vertébrale.

Qu'est-ce qu'une hernie intervertébrale?

Cette pathologie, par origine et évolution, est une lésion dans laquelle le disque intervertébral est impliqué. Son apparition est caractéristique de la région lombaire, sur laquelle repose la principale charge de la colonne vertébrale. Normalement, il maintient calmement le poids corporel d'une personne et adoucit tous les tremblements lors des mouvements. Mais en violation de sa récupération, qui se produit lors de charges excessives, il commence à s'effondrer progressivement:

  • Chez un adulte, le cartilage intervertébral n'a pas de vaisseaux sanguins, donc il ne reçoit de nutrition que des tissus environnants.
  • Une forte pression sur celui-ci perturbe ce processus et entraîne également sa compression. Cela se produit généralement lors du levage avec le dos plié - à partir d'une position d'inclinaison.
  • Dans ce cas, il y a une forte pression sur le segment avant de la colonne vertébrale. Le noyau mou du disque cartilagineux commence à reculer, étirant la membrane.
  • Si cet effet se répète pendant une longue période, de petites fissures apparaissent sur les bords du disque intervertébral. Avec le prochain épisode de dur labeur, ils augmentent en taille.
  • Le résultat du processus est la perte du noyau mou à travers les dommages les plus importants - plus souvent, il apparaît dans les sections postéro-latérales. Dans cette zone, le disque cartilagineux de la colonne lombaire ne recouvre pas les ligaments.
  • La hernie qui en résulte commence à exercer une pression sur les racines nerveuses, perturbant le fonctionnement des organes et des systèmes auxquels ils transmettent des signaux..

Pour les femmes enceintes, l'apparition d'une hernie est dangereuse en ce qu'elle peut exercer une pression sur les nerfs allant vers l'utérus.

Causes d'une hernie lombaire chez la femme

Actuellement, il y a une augmentation de la fréquence de l'ostéochondrose vertébrale chez les jeunes. Les femmes sont moins susceptibles de subir des changements dans les lombaires, en raison des particularités de leur travail. Travail monotone, tâches ménagères autour de la maison - tout cela a une longue position du dos dans une position. Et quand cette pose "hante" la fille tous les jours, alors après quelques années la mobilité dans les articulations intervertébrales est altérée.

Souvent, les femmes effectuent certaines actions qui augmentent le risque de dommages au cartilage intervertébral. Il s'agit à la fois des activités quotidiennes des filles modernes et de la particularité du travail et des loisirs:

  1. Certaines filles se livrent à un travail acharné, dans lequel elles doivent soulever et transporter des objets. Le dos d'une femme n'est pas toujours prêt pour de telles charges, ce qui peut entraîner le développement d'une hernie en quelques années. Par conséquent, lors de la planification d'un enfant doit abandonner ces conditions de travail.
  2. La conduite d'une voiture augmente également le risque de cette maladie, car certaines femmes tentent elles-mêmes de réparer la voiture. Même soulever une roue de secours est dangereux pour un dos faible et mal préparé. Une femme enceinte devrait abandonner complètement la conduite afin de se débarrasser des nombreux dangers qui l'attendent au volant.
  3. Le sport doit également être modéré et compatible avec les capacités du corps. Une gymnastique légère et une éducation physique seront même utiles pour la grossesse et l'accouchement prévus. Mais à propos de l'entraînement actif dans le gymnase doit être oublié.
  4. Lorsque vous travaillez dans la maison, les charges lourdes doivent être évitées - pendant la grossesse, un homme peut vous aider. Apportez des sacs lourds du magasin, ramassez de l'eau pour nettoyer le sol dans un seau - cette activité doit être évitée. Mais le reste du travail sera même utile, car il distraira les mauvaises pensées.

La grossesse est rarement compliquée par une exacerbation de la hernie, mais si cela se produit, la future mère devra supporter des symptômes désagréables jusqu'à la naissance.

Hernie intervertébrale et grossesse

Ces dommages sont rarement constatés chez les femmes «en position», mais leur occurrence peut grandement affecter le futur accouchement. Le moment même de la naissance de l'enfant dépend en grande partie de l'état du système nerveux de la femme. Si une maladie de la colonne vertébrale comme une hernie accompagnera la fille tout au long de sa grossesse, alors nous pouvons nous attendre à des problèmes de résultat. Il existe des mécanismes d'action de la hernie, qui se réalisent à la naissance d'un bébé:

  • Les dommages au disque cartilagineux lui-même commencent à agir sur les tissus environnants, ce qui les irrite. Pendant cette période, la femme a la paroi arrière de l'utérus adjacente à la colonne vertébrale, qui reçoit également une part de l'impact.
  • La pression exercée sur les racines nerveuses entraîne une perturbation de la conduction des impulsions le long de celles-ci. Certaines de leurs fibres vont aux muscles du bassin, ainsi qu'aux organes génitaux. L'irritation conduit à un rétrécissement de leurs vaisseaux sanguins, ce qui affecte la nutrition de l'enfant à naître.
  • Une douleur constante pendant les mouvements oblige la fille à limiter son activité quotidienne. Cela conduit à une diminution du tonus de tous les organes et systèmes, ce qui affecte les processus de croissance et de développement du bébé.
  • Les sensations de douleur deviennent insupportables pour une femme, surtout si elles durent longtemps. Les femmes enceintes sont plus souvent déprimées et les symptômes désagréables ne peuvent qu'aggraver la condition. L'humeur de la mère est bien ressentie par l'enfant, qui sera également «nerveux».
  • Une exacerbation prolongée peut aggraver même l'accouchement, car elle limitera les efforts de la mère. Les complications développées chez un enfant peuvent nécessiter une césarienne d'urgence.

Par conséquent, il est important que le médecin connaisse l'origine de la maladie, car avant le début de la conception, le début de l'exacerbation peut être évité..

Si une hernie survient avant la grossesse

Dans ce cas, le résultat est toujours favorable si la femme connaît sa pathologie. Elle pourra informer le médecin traitant d'elle afin qu'il l'envoie pour examen et consultation d'un autre spécialiste. La procédure doit être suivie pour inclure le traitement de la hernie dans la préparation de la conception:

  1. Vous devez contacter la clinique prénatale, qui dispose d'un bureau de planification familiale. Le médecin de ce centre vous aidera avec le plan d'examen, en vous référant au spécialiste nécessaire.
  2. En outre, en fonction de vos plaintes et de votre examen objectif, le médecin vous enverra pour examiner la colonne vertébrale. Habituellement, les méthodes de rayonnement sont utilisées - l'imagerie par résonance magnétique est la plus appropriée pour détecter une hernie. Il reflète pleinement l'état des tissus mous de la colonne vertébrale..
  3. Après avoir reçu les résultats, le résultat dépendra de la quantité de dommages au disque intervertébral - la taille et l'emplacement de la hernie. Si le défaut est sur le côté et s'accompagne également de symptômes graves, un traitement chirurgical sera indiqué. Les opérations sont désormais effectuées à l'aide d'un mini-équipement spécial, ce qui accélère le temps de récupération.
  4. Le plus souvent, les femmes enceintes sont traitées avec des méthodes conservatrices, car la taille de leur hernie est petite. Si vous excluez les facteurs provoquant (haltérophilie), puis avant la conception, vous pouvez obtenir la guérison du défaut. Mais pendant toute la période de gestation, il ne faut pas perdre de vigilance - la violation du régime provoquera une exacerbation.

Pendant la grossesse, ces patientes sont entièrement surveillées pour éviter le retour de symptômes désagréables.

Si une hernie survient pendant la grossesse

De telles situations ne sont pas rares dans la pratique, ce qui est dû à l’augmentation du poids corporel de la femme «en position». Le centre de gravité se déplace vers l'avant, ce qui est associé à la croissance de l'enfant dans l'estomac de la mère. Cela conduit à une augmentation de la charge sur les disques intervertébraux antérieurs. Si la femme enceinte présentait des signes initiaux d'une hernie (anomalies cartilagineuses), toute action de la gravité entraînera l'apparition de la maladie.

En même temps, il y a une «impasse» pour la femme et le médecin traitant - pendant cette période, de nombreux types de traitement sont contre-indiqués pour les femmes enceintes. Une situation double se présente - la hernie intervertébrale et la thérapie sont tout aussi dangereuses pour le bébé. Par conséquent, certaines règles doivent être suivies si vous avez dépassé des douleurs au bas du dos pendant cette période:

  1. Après l'apparition de la douleur, toute activité doit être arrêtée et une position couchée doit être prise. Vous devez vous installer sur une surface dure et uniforme sans oreiller. Dans les étapes ultérieures, il est presque impossible de s'allonger sur le dos, vous devez donc vous tourner de ce côté, sur lequel la douleur est ressentie plus faible.
  2. Avant de consulter un médecin, vous devez créer un soutien pour le bas du dos à l'aide d'un corset doux. Il peut être fabriqué à partir de moyens improvisés à l'aide d'une longue serviette. L'essentiel n'est pas de pincer le ventre avec cette ceinture, mais de le fixer dans l'aine.
  3. Les méthodes de diagnostic radiologique pendant la grossesse sont contre-indiquées (surtout dirigées vers l'estomac). Par conséquent, le médecin ne s'appuie que sur un examen objectif du patient.
  4. Le traitement est généralement symptomatique - des analgésiques et des onguents chauffants sont utilisés, ainsi que des méthodes de physiothérapie..
  5. En fin de compte, la question est de savoir comment une femme accouchera. Une exacerbation sévère, accompagnée de symptômes graves, peut nécessiter une césarienne.

Un examen complet et un traitement d'une hernie se produisent lorsque la naissance est terminée et la récupération après eux - la grossesse limite considérablement le choix des méthodes par le médecin.

Hernie intervertébrale et accouchement

Cette maladie peut avoir les conséquences les plus dangereuses à un moment où une femme est prête à accoucher. Puisqu'une hernie affecte directement les racines nerveuses, elle peut perturber le fonctionnement des muscles de l'utérus et du périnée. Cela peut entraîner diverses complications, entraînant souvent des problèmes de santé du bébé:

  • Le principal est généralement la faiblesse du travail, qui est causée par l'effet irritant d'une hernie sur les racines nerveuses. Un nombre suffisant d'impulsions ne parvient pas aux muscles de l'utérus et du périnée, ce qui affaiblit leur force. Les fibres musculaires ne se contractent pas symétriquement, formant des tentatives, mais le font au hasard. Cela ne permet pas à une femme d'accoucher normalement - elle pousse avec force, mais n'obtient pas le bon résultat.
  • La rétention du bébé dans le canal génital contribue à l'entrée de liquide amniotique et de mucus dans ses voies respiratoires. Et son échange avec sa mère à ce moment est minime, ce qui lui cause une famine aiguë d'oxygène. Même si l'enfant survit, de graves lésions cérébrales subsisteront..
  • Les maux de dos et les maux de dos intenses ne permettront pas à la fille de se concentrer sur l'acte de l'accouchement. Il lui sera difficile de prendre une position normale dans le fauteuil gynécologique, car son dos s'y plie. Et pendant les tentatives, une douleur accrue dans le dos la détournera des bonnes actions.
  • Après la naissance d'un enfant, ces patients présentent un risque accru de saignement utérin associé à un faible tonus musculaire. La raison en est une violation des fibres nerveuses irritées par une hernie. L'utérus après la naissance se contracte plus lentement, ce qui contribue à l'écoulement du sang des vaisseaux dilatés.

Par conséquent, pour toutes les maladies avec lesquelles une femme «arrive» à la fin de la grossesse, les médecins essaient de porter une attention particulière au processus de naissance. Cela est dû au danger pour l'enfant ainsi que pour la mère - la négligence peut tuer deux vies à la fois avec des complications.

Type de hernieTactiques de grossesseTactiques de livraison