Tactiques pour le traitement de la hernie de la colonne lombaire pendant la grossesse

  • Réhabilitation

Une hernie de la colonne lombaire n'interfère pas avec la conception, mais peut sérieusement compliquer le cours de la grossesse et de l'accouchement. Le déplacement du noyau pulpeux se produit également lors du port d'un enfant, mais il devient beaucoup plus souvent la conséquence d'une maladie vertébrale existante. Immédiatement après la détection d'une protrusion herniaire, une thérapie conservatrice est effectuée, l'une de ses tâches est d'améliorer le bien-être d'une femme.

Nature du problème

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

De nombreuses femmes prennent la planification de la grossesse au sérieux. En présence de pathologies chroniques, ils tentent d'obtenir une rémission stable. Cela vous permet d'éviter de prendre des préparations pharmacologiques avec des effets secondaires graves pendant la gestation. Dans la plupart des cas, cette approche contribue au bon déroulement de la grossesse et à un accouchement sans problème. Mais il existe des pathologies chroniques et lentes de la colonne vertébrale, qui jusqu'à présent ne sont pas complètement traitables. Seule la prévention aide à prévenir leur exacerbation, respect de toutes les recommandations médicales.

Pendant la grossesse, des douleurs au bas du dos tiraillantes peuvent survenir pour des raisons naturelles et physiologiques. Ils compliquent considérablement la vie de la femme enceinte, qui est obligée de passer du temps au lit au lieu d'une promenade utile au grand air. Et une augmentation de la taille de la saillie herniaire conduit à une augmentation multiple de l'intensité de la douleur, jusqu'à l'apparition de "lumbago".

Causes de la hernie pendant la grossesse

Pendant 9 mois, le corps subit des charges importantes, augmentant à chaque trimestre. Progressivement, le volume de l'utérus et le poids du bébé augmentent, des hormones sont produites pour préparer le canal génital. Si, avant la grossesse, une femme n'avait pas de corset musculaire solide, les disques intervertébraux lombaires ne peuvent pas supporter les charges. Tout d'abord, une protrusion se produit, puis l'anneau fibreux se brise et le noyau pulpeux s'écoule.

Habituellement, une hernie se forme dans le contexte de problèmes avec le bas du dos déjà existants chez les femmes. Le principal facteur provoquant le déplacement des disques est l'ostéochondrose. En raison de dommages importants aux structures du cartilage, l'anneau fibreux n'est pas en mesure de maintenir le noyau pulpeux à l'intérieur de ses frontières. La condition préalable au développement est en cours de création:

L'ostéochondrose se développe de manière asymptomatique, de sorte que la future mère ne demande pas d'aide médicale. Et pendant la grossesse, sous l'influence de nombreux facteurs, elle progresse rapidement, provoquant une protrusion, puis une hernie lombaire.

Symptomatologie

Au stade initial de la formation d'une protrusion herniaire, il n'y a aucun symptôme. Ensuite, il y a un inconfort dans le bas du dos, plus souvent après un effort physique intense. Au fil du temps, elle est remplacée par des douleurs épisodiques associées à la compression d'une hernie des racines vertébrales. S'il n'y a pas d'intervention médicale, la gravité des symptômes augmente. La lombalgie devient constante, ne disparaît pas même au repos.

Une hernie qui se forme lors du port d'un enfant peut se manifester cliniquement beaucoup plus tôt. La douleur est ressentie avec toute charge statique ou dynamique, compliquée par une augmentation du tonus musculaire.

Hernie cervicale

La douleur à l'arrière du cou n'est pas le signe le plus dangereux d'un déplacement du disque intervertébral. À mesure que la taille de la protrusion herniaire augmente, la probabilité de développer un syndrome de l'artère vertébrale augmente. Des étourdissements, des maux de tête et une mauvaise coordination des mouvements se produisent. La raison des symptômes spécifiques à la pathologie de la colonne vertébrale est une carence en oxygène et en nutriments dans diverses parties du cerveau. Au fil du temps, le tableau clinique est reconstitué avec une diminution de l'acuité visuelle et auditive, torticolis.

Hernie de la colonne thoracique

Une hernie est rarement formée dans la zone des vertèbres thoraciques en raison de leur stabilité accrue, de leur forte fixation aux côtes. Mais si le déplacement des disques s'est néanmoins produit, des symptômes apparaissent qui rendent le diagnostic extrêmement difficile. La douleur est localisée non seulement dans la partie centrale du dos, mais se propage également aux organes internes. Un patient souffrant d'une hernie thoracique demande souvent l'aide non d'un vertébrologue ou d'un neurologue, mais d'un gastro-entérologue, néphrologue, cardiologue. Il se plaint de douleurs au cœur, aux reins, au foie, à l'estomac. Une telle clinique s'explique par l'innervation commune des vertèbres thoraciques et des organes internes..

Hernie lombaire

Une manifestation clinique caractéristique d'une hernie lombaire est un «mal de dos» ou lombalgie. Avec un mouvement maladroit (rotation, inclinaison), une douleur aiguë se produit. Il est si fort qu'une personne a peur de se redresser, se bloque littéralement en place. Plus la pathologie progresse rapidement, plus les symptômes du lumbago apparaissent souvent. Pour minimiser la probabilité de leur apparition, le patient évite délibérément de se plier ou de se tourner, prend une position forcée du corps. Et cela conduit déjà à une violation de la posture et de la démarche.

L'évolution de la maladie pendant la grossesse

Une saillie localisée dans la région cervicale ou thoracique ne complique pas autant le déroulement de la grossesse que le déplacement des disques lombaires. Cette section de la colonne vertébrale assume la charge principale en raison de l'augmentation du poids fœtal. De plus, l'utérus comprime les organes pelviens et les terminaisons nerveuses sensibles qui les innervent. Cela entraîne une destruction accélérée du cartilage, une perte de stabilité des disques et des corps vertébraux.

Trimestres de grossesseCaractéristiques du développement et symptômes d'une hernie du disque intervertébral lombaire
La premièreDans les premiers stades de la grossesse, le niveau de progestérone dans le corps commence à augmenter, augmentant la circulation sanguine dans la région lombaire. Dans le contexte des fluctuations hormonales, un œdème se produit, comprimant les racines vertébrales. Le résultat de leur infraction est la douleur que de nombreuses femmes prennent pour une condition naturelle pour la grossesse
SecondeC'est durant cette période qu'une exacerbation de la pathologie est observée. La taille de l'utérus est déjà considérablement augmentée et le fond hormonal subit des changements encore plus importants. Une douleur particulièrement intense est ressentie par les femmes ayant une grossesse multiple ou ayant un grand enfant
TroisièmeAux stades ultérieurs, le niveau dans la circulation sanguine de la relaxine, une hormone produite pour préparer le canal de naissance, augmente. Il détend l'appareil ligamentaire pour faciliter la naissance d'un bébé. Mais en même temps, la relaxine affecte également les structures du tissu conjonctif situées dans la région lombaire, provoquant une saillie encore plus grande de l'anneau fibreux

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Méthodes de diagnostic

L'IRM est la méthode la plus informative pour diagnostiquer le déplacement du disque lombaire. Les images obtenues visualisent clairement toutes les structures endommagées: disques intervertébraux, vertèbres, tissus mous, racines vertébrales, vaisseaux sanguins. Avec l'aide de l'IRM, il est possible d'établir la localisation de la saillie, d'évaluer sa forme et sa taille. L'étude révèle également des signes typiques d'ostéochondrose lombaire, qui ont provoqué la formation d'une hernie dans cette section..

La grossesse n'est pas une contre-indication à l'IRM. Il n'y a eu aucun cas d'effets négatifs d'un champ magnétique sur le développement fœtal. Mais pendant la procédure de diagnostic, une augmentation de la température du liquide amniotique est possible. Par conséquent, l'IRM n'est pas réalisée au 1er trimestre, lorsque les organes de tous les systèmes vitaux de l'embryon sont posés.

Aux premiers stades de l'accouchement, cette méthode de diagnostic n'est utilisée que pour des raisons de santé. En règle générale, le déplacement des disques est détecté lors d'un examen échographique en toute sécurité en tenant compte des résultats des tests cliniques généraux.

Traitement autorisé

Pendant la grossesse, les femmes enceintes, craignant pour la santé de l'enfant, refusent de prendre des préparations pharmacologiques. Mais le déplacement vertébral des disques s'accompagne de symptômes si intenses que l'utilisation d'analgésiques est indispensable. Le confort psychologique d'une femme n'est pas moins important pour le bon développement du fœtus que physique. Si elle souffre de douleur, attendant constamment sa nouvelle apparence, cela peut devenir un déclencheur pour l'émergence d'autres pathologies.

Récemment, de nouveaux médicaments plus sûrs ont été synthétisés. Les médecins les prescrivent pendant la grossesse aux doses les plus faibles possibles. Réduction significative et fréquence d'admission. Le respect du schéma posologique déterminé par un neurologue élimine complètement tout préjudice pour l'enfant. Réduire la charge pharmacologique sur le corps et l'intensité du syndrome douloureux permet la mise en place de recommandations médicales:

  • porter des bandages prénatals, stabiliser les disques, empêcher leur déplacement;
  • promenades quotidiennes au grand air, exercices de physiothérapie ou gymnastique;
  • marcher dans des chaussures confortables à talons bas avec des semelles amortissantes;
  • changement de position du corps toutes les demi-heures, surtout en cas d'inconfort.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire à la future maman des fonds à effet sédatif sous forme de comprimés ou de sirops. Vous ne pouvez pas les remplacer vous-même par des infusions ou des décoctions de plantes médicinales. Presque toutes les «herbes inoffensives» sont strictement interdites pendant la grossesse en raison de la forte probabilité d'une réaction allergique.

Hernie vertébrale et accouchement

Lors de l'accouchement, la colonne lombaire est soumise à un stress important. Sous leur influence, même des femmes en parfaite santé peuvent par la suite avoir des problèmes de dos. Et en présence d'une protubérance herniaire, en particulier une grande, la probabilité de développer des complications augmente immédiatement lorsqu'un enfant passe par le canal de naissance. Il existe un risque de violation de la racine vertébrale lors des tentatives, se manifestant cliniquement par une altération du fonctionnement des organes pelviens, une douleur aiguë et perçante, une diminution de la sensibilité des jambes.

La décision d'accouchement naturel ou de césarienne est prise par un tandem de spécialistes - gynécologues, neurologues, vertébrologues, obstétriciens, anesthésistes. Ils tiennent compte de l'état de santé général de la femme, de la localisation de la hernie, de son apparence et de sa taille.

Césarienne

La césarienne est une opération dans laquelle un nouveau-né est retiré par une incision dans l'utérus. Son maintien est prévu, ce qui élimine complètement toute charge sur les disques lombaires et les vertèbres. Les indications absolues de la césarienne sont une large saillie, une localisation lombo-sacrée, un risque élevé de compression des racines vertébrales et (ou) des vaisseaux sanguins. L'opération sera également réalisée si une progression rapide de la pathologie est détectée. Une femme est également préparée pour une chirurgie avec des hernies compliquées de symptômes neurogènes sévères, par exemple, avec une diminution des réflexes et de la sensibilité.

Dans certains cas, une indication de césarienne est une ostéochondrose lombaire de 2 ou 3 degrés de gravité. Elle précède toujours la formation d'une hernie et se caractérise par ses symptômes spécifiques. Avec l'ostéochondrose lombo-sacrée, non seulement les disques, mais aussi les ostéophytes (excroissances osseuses) peuvent comprimer les terminaisons nerveuses.

Naissance naturelle

Une femme est autorisée à accoucher de manière naturelle lors du diagnostic d'une petite saillie herniaire. La forme antérieure ou antérolatérale du déplacement des disques intervertébraux ne devient généralement pas non plus une contre-indication. Dans certains cas, après une série d'études instrumentales et de laboratoire, l'accouchement naturel est autorisé même avec une taille de hernie moyenne. Surtout si la femme enceinte n'a pas pris beaucoup de poids excessif pendant la grossesse et que des douleurs dans le bas du dos ont été observées assez rarement.

Grossesse après ablation de la hernie intervertébrale

Si le traitement conservateur est inefficace, une opération est effectuée pour éliminer la saillie herniaire. La durée de la période de rééducation dépend du type d'intervention chirurgicale. En moyenne, il faut de 5 à 10 mois pour restaurer pleinement l'activité fonctionnelle de la colonne vertébrale. Ensuite, le médecin examine la patiente et donne des recommandations sur la planification de la grossesse. Il est nécessaire de renforcer le corset musculaire du dos pour porter un enfant, empêchant la formation d'une nouvelle hernie. Les exercices quotidiens de physiothérapie, le yoga, la natation, les procédures de massage aident à cela..

Actions préventives

Dans la plupart des cas, le déplacement du disque est une complication de l'ostéochondrose. Le traitement rapide de toutes les pathologies articulaires, l'absence d'effort physique accru et le maintien d'un mode de vie actif contribuent à empêcher son développement. Il est nécessaire d'exclure les aliments à haute teneur en graisses (viandes fumées, produits semi-finis), sel et épices de l'alimentation. Les légumes et fruits frais, les soupes, les viandes maigres devraient être préférés. Et pour éliminer les sels minéraux, les toxines et les toxines nocifs du corps, les médecins recommandent de boire au moins 2 litres d'eau propre et quotidienne.

Articles similaires

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • La douleur articulaire limite vos mouvements et votre vie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et de la douleur systématique...
  • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace pour les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Grossesse saine avec hernie intervertébrale

Les maladies de la colonne vertébrale marquent la vie d'une femme, en particulier pendant la gestation. Mener une grossesse avec une hernie intervertébrale et donner naissance à un bébé en bonne santé est une tâche responsable mais réalisable.

Les causes

La colonne vertébrale humaine connaît chaque jour des charges de force et de concentration variables. Les mouvements brusques, les efforts statiques (porter des poids), les blessures, l'inactivité physique et la longue position assise devant un ordinateur affectent négativement l'état de la colonne vertébrale et peuvent provoquer diverses maladies.

La colonne vertébrale est constituée d'éléments solides entre lesquels les disques intervertébraux ont un noyau semi-fluide et un anneau fibreux dense. À l'intérieur du canal rachidien, il y a une moelle épinière, sur chaque vertèbre, il y a une paire de nerfs responsables de leur partie du corps.

Les disques amortissent pendant le mouvement, subissent des déplacements et des pincements, reviennent à la bonne position.

Mais avec un manque de nutrition, qui se produit de manière diffuse, à partir des tissus voisins, le disque commence à s'amincir, se dessèche et sous les charges, son noyau fait saillie. Si l'anneau fibreux reste intact, il s'agit du premier stade de développement d'une hernie, appelé protrusion. Il est réversible, c'est-à-dire qu'il peut être complètement guéri avec une thérapie adéquate et des changements de style de vie. La rupture de la coque externe et la séparation d'une partie du noyau à l'extérieur du disque intervertébral - c'est la hernie formée. Les régions cervicales et lombaires sont le plus souvent touchées, la thoracique - beaucoup moins souvent..

Symptômes

Les signes de la maladie dépendent de l'emplacement de la hernie et de sa taille. Le symptôme principal sera une vive douleur au cou ou au dos lors des mouvements. Dans différentes parties du dos, les symptômes différeront:

  • Une hernie dans la région cervicale répondra par des douleurs dans le cou et la tête, des étourdissements, des surtensions, des engourdissements et de la chair de poule dans le cou et les membres supérieurs, une gêne dans les articulations des épaules.
  • Une hernie thoracique provoque une cardialgie, un essoufflement, une sensation de raideur.
  • La région lombaire signale une hernie avec diminution de la sensibilité des membres inférieurs, «chair de poule» dans les orteils, troubles des fonctions des organes pelviens (vessie et intestins), douleurs dans le bas-ventre.

Diagnostique

Il sera possible d'identifier la hernie intervertébrale à l'aide de méthodes de diagnostic modernes - résonance magnétique (IRM) et imagerie calculée (CT), ainsi que myélographie CT. Grâce à ces études, vous pouvez voir l'emplacement exact de la hernie ou saillie, sa taille, le degré de rupture de l'anneau discal. La réalisation de ces examens pendant la grossesse est interdite.

Seule exception: au troisième trimestre, il est possible de passer une IRM en cas de douleur aiguë et de pincement des racines nerveuses pour connaître les modalités de prise en charge et d'accouchement de la grossesse.

Aggravation pendant la grossesse

La douleur dans le bas du dos est considérée comme banale pendant la grossesse, car ce département est soumis à une augmentation du stress et des changements. Mais, afin de ne pas provoquer une détérioration de la santé de la colonne vertébrale pendant la grossesse, vous devez être attentif à ces signaux douloureux et prendre les mesures appropriées.

L'utérus se développe lentement, sa masse augmente après le développement du fœtus, le centre de gravité recule et les vertèbres changent de position les unes par rapport aux autres, et l'appareil musculo-ligamentaire des souches de la colonne vertébrale. Avec un système musculo-squelettique sain et un poids normal, le corps résiste bien à ces surcharges..

Mais s'il y a des problèmes avec les disques intervertébraux, alors à partir du deuxième trimestre, ils se feront sentir par une éventuelle exacerbation de la maladie.

L'un des symptômes les plus brillants de la pathologie discale est la douleur dans le coccyx et les os pelviens, qui donne au bas-ventre, au périnée et au rectum.

Traitement

Si la hernie s'est aggravée pendant la grossesse, elle doit être traitée afin de ne pas nuire à la santé de l'enfant à naître. Les femmes enceintes doivent consulter non seulement un neurologue, mais aussi un obstétricien-gynécologue, car pendant cette période, vous ne pouvez pas utiliser presque tous les médicaments de la catégorie des analgésiques, des comprimés anti-inflammatoires et des onguents. Des crèmes végétales avec effet gênant, massage spécial, chaleur sèche jusqu'à 40 ° C et repos sont utilisées..

Pour éviter une exacerbation de la maladie pendant la grossesse, il est nécessaire de s'engager activement dans la prévention de la maladie, car il existe de nombreux moyens.

L'un d'eux est la gymnastique thérapeutique, qui aidera à soulager les douleurs musculaires et les crampes, à les détendre, à étirer doucement la colonne vertébrale, à renforcer le corset musculaire et à améliorer la nutrition des disques. Les cours doivent être dispensés sous la direction d'un instructeur en thérapie par l'exercice, des ensembles d'exercices spécialement conçus seront bénéfiques si vous suivez ses recommandations. Vous ne pouvez pas vous engager seul dans des domaines sportifs tels que la remise en forme, de telles charges peuvent exacerber considérablement la maladie.

Aux stades ultérieurs de la grossesse, approximativement à partir du milieu du deuxième trimestre, le médecin peut recommander un bandage spécial, dont le port enlève une partie de la charge du bas du dos et soutient la croissance de l'estomac.

Le soulagement des maux de dos est fourni par des procédures telles que l'eau ou la traction légère sur une planche spéciale. Ces cours sont dirigés par un médecin ou un instructeur.

Accouchement avec une hernie de la colonne vertébrale

Les tactiques de gestion du travail et le mode d'accouchement dépendent de l'emplacement de la hernie, de sa taille et de la gravité de la maladie. L'accouchement est un travail difficile pour le corps féminin, et avec une hernie existante, il y a un risque que, avec les tentatives, une hernie des terminaisons nerveuses soit pincée. La violation des nerfs entraînera une perturbation des fonctions des organes pelviens, un engourdissement des jambes, une douleur.

Césarienne

Le médecin évalue le niveau de risque de telles complications et peut proposer une césarienne. Les indications de l'accouchement chirurgical seront:

  • grande taille de saillie herniaire;
  • l'emplacement de la hernie, qui menace de pincer les nerfs pendant la période occupée;
  • douleur intense pendant la grossesse;
  • antécédents obstétricaux compliqués: grand fœtus, présentation incorrecte de l'enfant ou du placenta, bassin étroit;
  • hypertension artérielle, gestose tardive.

Naissance naturelle

Dans une situation plus favorable, avec une évolution bénigne de la maladie et l'absence de symptômes, un accouchement naturel peut être recommandé. La nomination d'une anesthésie péridurale pour une femme doit être consultée avec un anesthésiste, car les hernies du système lombo-sacré peuvent empêcher cela. Une hernie dans la colonne cervicale et thoracique n'est pas une contre-indication pour l'analgésie péridurale.

Grossesse après ablation de la hernie intervertébrale

Après une intervention chirurgicale pour enlever la hernie intervertébrale, il est conseillé de consacrer 6 à 12 mois à la restauration de la santé.

Pendant cette période, il est nécessaire de bien manger, de faire de la physiothérapie, de renforcer le corset musculaire et de normaliser les intestins.

Ces mesures aideront à endurer un enfant tant attendu et à maintenir sa santé. Il est souhaitable de planifier une grossesse après consultation avec un neurologue et un examen approfondi, car les complications possibles après une intervention chirurgicale ou une rechute de la maladie doivent être exclues.

La prévention

La prévention reste la meilleure mesure pour prévenir les exacerbations de la hernie intervertébrale. Pendant la grossesse, suivez les recommandations des médecins avec un soin particulier, car la santé de deux personnes est en jeu: une mère et un enfant. La hernie elle-même ne nuit pas à la santé du bébé, mais la douleur provoque une hypertonie utérine, ce qui augmente le risque de fausse couche ou de naissance prématurée.

Mesures de prévention de la hernie chez la femme enceinte:

  • Dormez sur un matelas orthopédique à oreiller bas.
  • Pendant le travail sédentaire, faites des pauses toutes les heures pour marcher, vous étirer, faire des exercices légers.
  • Portez des chaussures confortables avec des talons ne dépassant pas 3 cm.
  • Des exercices de physiothérapie, des cours réguliers avec un moniteur d'exercice, une piscine renforcent les muscles du dos et améliorent la nutrition des disques intervertébraux, soulagent les spasmes et les douleurs de la colonne vertébrale. Les exercices de Kegel sont également utiles pour renforcer les muscles de l'utérus et du périnée..
  • Les mouvements doivent être fluides, doux, précis pour ne pas nuire aux vertèbres.
  • Ne portez pas de sacs lourds, ne pliez pas trop lors du nettoyage et du jardinage.
  • Observez un régime alimentaire adéquat. Le sel dans l'alimentation doit être limité afin de ne pas provoquer de gonflement.
  • Mangez un repas équilibré et sain, afin de ne pas prendre de poids excessif. Le régime doit contenir des produits laitiers, de la viande et du poisson maigres, des herbes, des fruits, des noix, des plats avec de la gélatine.

La hernie intervertébrale n'est pas une contre-indication pendant la grossesse, mais nécessite l'attention des médecins et l'attitude responsable d'une femme enceinte.

Hernie vertébrale et grossesse

Pour que la grossesse d'une femme se déroule sans moments désagréables, son corps doit être pleinement préparé pour cette période importante. Toute maladie (même la plus bénigne) peut changer radicalement son cours pendant le portage de l'enfant. Par conséquent, les médecins sont sérieux au sujet de l'état de santé de la future mère, car la croissance et le développement du futur bébé en dépendent. Dans le même temps, l'attention est portée principalement sur les maladies du système cardiovasculaire et reproducteur chez la femme enceinte.

La pathologie du système musculo-squelettique est souvent contournée, estimant que les maladies des os et des articulations n'affectent pas le cours de la grossesse. Mais n'oubliez pas que ce groupe comprend les maladies de la colonne vertébrale. L'ostéochondrose n'est pas un processus distinct, par conséquent, avec un long cours, elle provoque une liste de complications. Et ils sont capables d'affecter les vaisseaux et les nerfs, dont le fonctionnement normal est requis pendant la grossesse.

La complication la plus désagréable est une hernie intervertébrale, qui est le résultat d'une ostéochondrose de la colonne lombaire. Sa présence ou sa survenue pendant la grossesse aggrave considérablement le pronostic des naissances ultérieures. Son diagnostic est également difficile - sans exacerbation, cette maladie passe inaperçue. Par conséquent, la future mère doit savoir comment prévenir l'apparition d'une hernie de la colonne vertébrale.

Qu'est-ce qu'une hernie intervertébrale?

Cette pathologie, par origine et évolution, est une lésion dans laquelle le disque intervertébral est impliqué. Son apparition est caractéristique de la région lombaire, sur laquelle repose la principale charge de la colonne vertébrale. Normalement, il maintient calmement le poids corporel d'une personne et adoucit tous les tremblements lors des mouvements. Mais en violation de sa récupération, qui se produit lors de charges excessives, il commence à s'effondrer progressivement:

  • Chez un adulte, le cartilage intervertébral n'a pas de vaisseaux sanguins, donc il ne reçoit de nutrition que des tissus environnants.
  • Une forte pression sur celui-ci perturbe ce processus et entraîne également sa compression. Cela se produit généralement lors du levage avec le dos plié - à partir d'une position d'inclinaison.
  • Dans ce cas, il y a une forte pression sur le segment avant de la colonne vertébrale. Le noyau mou du disque cartilagineux commence à reculer, étirant la membrane.
  • Si cet effet se répète pendant une longue période, de petites fissures apparaissent sur les bords du disque intervertébral. Avec le prochain épisode de dur labeur, ils augmentent en taille.
  • Le résultat du processus est la perte du noyau mou à travers les dommages les plus importants - plus souvent, il apparaît dans les sections postéro-latérales. Dans cette zone, le disque cartilagineux de la colonne lombaire ne recouvre pas les ligaments.
  • La hernie qui en résulte commence à exercer une pression sur les racines nerveuses, perturbant le fonctionnement des organes et des systèmes auxquels ils transmettent des signaux..

Pour les femmes enceintes, l'apparition d'une hernie est dangereuse en ce qu'elle peut exercer une pression sur les nerfs allant vers l'utérus.

Causes d'une hernie lombaire chez la femme

Actuellement, il y a une augmentation de la fréquence de l'ostéochondrose vertébrale chez les jeunes. Les femmes sont moins susceptibles de subir des changements dans les lombaires, en raison des particularités de leur travail. Travail monotone, tâches ménagères autour de la maison - tout cela a une longue position du dos dans une position. Et quand cette pose "hante" la fille tous les jours, alors après quelques années la mobilité dans les articulations intervertébrales est altérée.

Souvent, les femmes effectuent certaines actions qui augmentent le risque de dommages au cartilage intervertébral. Il s'agit à la fois des activités quotidiennes des filles modernes et de la particularité du travail et des loisirs:

  1. Certaines filles se livrent à un travail acharné, dans lequel elles doivent soulever et transporter des objets. Le dos d'une femme n'est pas toujours prêt pour de telles charges, ce qui peut entraîner le développement d'une hernie en quelques années. Par conséquent, lors de la planification d'un enfant doit abandonner ces conditions de travail.
  2. La conduite d'une voiture augmente également le risque de cette maladie, car certaines femmes tentent elles-mêmes de réparer la voiture. Même soulever une roue de secours est dangereux pour un dos faible et mal préparé. Une femme enceinte devrait abandonner complètement la conduite afin de se débarrasser des nombreux dangers qui l'attendent au volant.
  3. Le sport doit également être modéré et compatible avec les capacités du corps. Une gymnastique légère et une éducation physique seront même utiles pour la grossesse et l'accouchement prévus. Mais à propos de l'entraînement actif dans le gymnase doit être oublié.
  4. Lorsque vous travaillez dans la maison, les charges lourdes doivent être évitées - pendant la grossesse, un homme peut vous aider. Apportez des sacs lourds du magasin, ramassez de l'eau pour nettoyer le sol dans un seau - cette activité doit être évitée. Mais le reste du travail sera même utile, car il distraira les mauvaises pensées.

La grossesse est rarement compliquée par une exacerbation de la hernie, mais si cela se produit, la future mère devra supporter des symptômes désagréables jusqu'à la naissance.

Hernie intervertébrale et grossesse

Ces dommages sont rarement constatés chez les femmes «en position», mais leur occurrence peut grandement affecter le futur accouchement. Le moment même de la naissance de l'enfant dépend en grande partie de l'état du système nerveux de la femme. Si une maladie de la colonne vertébrale comme une hernie accompagnera la fille tout au long de sa grossesse, alors nous pouvons nous attendre à des problèmes de résultat. Il existe des mécanismes d'action de la hernie, qui se réalisent à la naissance d'un bébé:

  • Les dommages au disque cartilagineux lui-même commencent à agir sur les tissus environnants, ce qui les irrite. Pendant cette période, la femme a la paroi arrière de l'utérus adjacente à la colonne vertébrale, qui reçoit également une part de l'impact.
  • La pression exercée sur les racines nerveuses entraîne une perturbation de la conduction des impulsions le long de celles-ci. Certaines de leurs fibres vont aux muscles du bassin, ainsi qu'aux organes génitaux. L'irritation conduit à un rétrécissement de leurs vaisseaux sanguins, ce qui affecte la nutrition de l'enfant à naître.
  • Une douleur constante pendant les mouvements oblige la fille à limiter son activité quotidienne. Cela conduit à une diminution du tonus de tous les organes et systèmes, ce qui affecte les processus de croissance et de développement du bébé.
  • Les sensations de douleur deviennent insupportables pour une femme, surtout si elles durent longtemps. Les femmes enceintes sont plus souvent déprimées et les symptômes désagréables ne peuvent qu'aggraver la condition. L'humeur de la mère est bien ressentie par l'enfant, qui sera également «nerveux».
  • Une exacerbation prolongée peut aggraver même l'accouchement, car elle limitera les efforts de la mère. Les complications développées chez un enfant peuvent nécessiter une césarienne d'urgence.

Par conséquent, il est important que le médecin connaisse l'origine de la maladie, car avant le début de la conception, le début de l'exacerbation peut être évité..

Si une hernie survient avant la grossesse

Dans ce cas, le résultat est toujours favorable si la femme connaît sa pathologie. Elle pourra informer le médecin traitant d'elle afin qu'il l'envoie pour examen et consultation d'un autre spécialiste. La procédure doit être suivie pour inclure le traitement de la hernie dans la préparation de la conception:

  1. Vous devez contacter la clinique prénatale, qui dispose d'un bureau de planification familiale. Le médecin de ce centre vous aidera avec le plan d'examen, en vous référant au spécialiste nécessaire.
  2. En outre, en fonction de vos plaintes et de votre examen objectif, le médecin vous enverra pour examiner la colonne vertébrale. Habituellement, les méthodes de rayonnement sont utilisées - l'imagerie par résonance magnétique est la plus appropriée pour détecter une hernie. Il reflète pleinement l'état des tissus mous de la colonne vertébrale..
  3. Après avoir reçu les résultats, le résultat dépendra de la quantité de dommages au disque intervertébral - la taille et l'emplacement de la hernie. Si le défaut est sur le côté et s'accompagne également de symptômes graves, un traitement chirurgical sera indiqué. Les opérations sont désormais effectuées à l'aide d'un mini-équipement spécial, ce qui accélère le temps de récupération.
  4. Le plus souvent, les femmes enceintes sont traitées avec des méthodes conservatrices, car la taille de leur hernie est petite. Si vous excluez les facteurs provoquant (haltérophilie), puis avant la conception, vous pouvez obtenir la guérison du défaut. Mais pendant toute la période de gestation, il ne faut pas perdre de vigilance - la violation du régime provoquera une exacerbation.

Pendant la grossesse, ces patientes sont entièrement surveillées pour éviter le retour de symptômes désagréables.

Si une hernie survient pendant la grossesse

De telles situations ne sont pas rares dans la pratique, ce qui est dû à l’augmentation du poids corporel de la femme «en position». Le centre de gravité se déplace vers l'avant, ce qui est associé à la croissance de l'enfant dans l'estomac de la mère. Cela conduit à une augmentation de la charge sur les disques intervertébraux antérieurs. Si la femme enceinte présentait des signes initiaux d'une hernie (anomalies cartilagineuses), toute action de la gravité entraînera l'apparition de la maladie.

En même temps, il y a une «impasse» pour la femme et le médecin traitant - pendant cette période, de nombreux types de traitement sont contre-indiqués pour les femmes enceintes. Une situation double se présente - la hernie intervertébrale et la thérapie sont tout aussi dangereuses pour le bébé. Par conséquent, certaines règles doivent être suivies si vous avez dépassé des douleurs au bas du dos pendant cette période:

  1. Après l'apparition de la douleur, toute activité doit être arrêtée et une position couchée doit être prise. Vous devez vous installer sur une surface dure et uniforme sans oreiller. Dans les étapes ultérieures, il est presque impossible de s'allonger sur le dos, vous devez donc vous tourner de ce côté, sur lequel la douleur est ressentie plus faible.
  2. Avant de consulter un médecin, vous devez créer un soutien pour le bas du dos à l'aide d'un corset doux. Il peut être fabriqué à partir de moyens improvisés à l'aide d'une longue serviette. L'essentiel n'est pas de pincer le ventre avec cette ceinture, mais de le fixer dans l'aine.
  3. Les méthodes de diagnostic radiologique pendant la grossesse sont contre-indiquées (surtout dirigées vers l'estomac). Par conséquent, le médecin ne s'appuie que sur un examen objectif du patient.
  4. Le traitement est généralement symptomatique - des analgésiques et des onguents chauffants sont utilisés, ainsi que des méthodes de physiothérapie..
  5. En fin de compte, la question est de savoir comment une femme accouchera. Une exacerbation sévère, accompagnée de symptômes graves, peut nécessiter une césarienne.

Un examen complet et un traitement d'une hernie se produisent lorsque la naissance est terminée et la récupération après eux - la grossesse limite considérablement le choix des méthodes par le médecin.

Hernie intervertébrale et accouchement

Cette maladie peut avoir les conséquences les plus dangereuses à un moment où une femme est prête à accoucher. Puisqu'une hernie affecte directement les racines nerveuses, elle peut perturber le fonctionnement des muscles de l'utérus et du périnée. Cela peut entraîner diverses complications, entraînant souvent des problèmes de santé du bébé:

  • Le principal est généralement la faiblesse du travail, qui est causée par l'effet irritant d'une hernie sur les racines nerveuses. Un nombre suffisant d'impulsions ne parvient pas aux muscles de l'utérus et du périnée, ce qui affaiblit leur force. Les fibres musculaires ne se contractent pas symétriquement, formant des tentatives, mais le font au hasard. Cela ne permet pas à une femme d'accoucher normalement - elle pousse avec force, mais n'obtient pas le bon résultat.
  • La rétention du bébé dans le canal génital contribue à l'entrée de liquide amniotique et de mucus dans ses voies respiratoires. Et son échange avec sa mère à ce moment est minime, ce qui lui cause une famine aiguë d'oxygène. Même si l'enfant survit, de graves lésions cérébrales subsisteront..
  • Les maux de dos et les maux de dos intenses ne permettront pas à la fille de se concentrer sur l'acte de l'accouchement. Il lui sera difficile de prendre une position normale dans le fauteuil gynécologique, car son dos s'y plie. Et pendant les tentatives, une douleur accrue dans le dos la détournera des bonnes actions.
  • Après la naissance d'un enfant, ces patients présentent un risque accru de saignement utérin associé à un faible tonus musculaire. La raison en est une violation des fibres nerveuses irritées par une hernie. L'utérus après la naissance se contracte plus lentement, ce qui contribue à l'écoulement du sang des vaisseaux dilatés.

Par conséquent, pour toutes les maladies avec lesquelles une femme «arrive» à la fin de la grossesse, les médecins essaient de porter une attention particulière au processus de naissance. Cela est dû au danger pour l'enfant ainsi que pour la mère - la négligence peut tuer deux vies à la fois avec des complications.

Hernie lombaire et grossesse

La grossesse exerce de fortes pressions sur tout le corps féminin, y compris la colonne vertébrale. À ce stade, il y a une exacerbation des maladies existantes et la formation de nouvelles. Si une femme enceinte a une hernie intervertébrale, alors dans les derniers stades, elle commence à s'aggraver.

La hernie est une maladie très grave qui interfère avec le cours normal du bébé. Les médecins disent que si vous organisez la bonne approche du traitement, vous pouvez accoucher avec une hernie.

Qu'est-ce qu'une hernie intervertébrale et pourquoi est-elle dangereuse??

Cette pathologie a la forme d'une blessure dans laquelle un disque intervertébral est présent, non seulement par l'éducation, mais aussi par le cours. Une zone de dommages commune est la région lombaire, car la majeure partie de la charge est placée sur ce département. Lorsque la colonne vertébrale est normale, les lombaires peuvent facilement supporter le poids d'une personne, mais avec des charges excessives, la colonne vertébrale commence à s'effondrer.

Chez l'homme, le cartilage situé entre les vertèbres n'a pas de vaisseaux sanguins et reçoit une nutrition des tissus environnants. Avec une forte exposition, ce processus est perturbé et le cartilage commence à rétrécir. Très souvent, cela se produit lors de la levée de poids en position pliée.

À un tel moment, une forte pression se produit sur le segment avant de la colonne vertébrale, à la suite de quoi le noyau du disque commence à se déplacer et à étirer la membrane. Lorsqu'ils sont exposés à cette zone pendant une longue période, des microfissures se forment sur les bords du disque.

En conséquence, le noyau tombe à travers les dommages les plus importants, le plus souvent dans les sections postéro-latérales, car c'est là que le disque cartilagineux n'est pas recouvert de ligaments. La hernie qui en résulte commence à exercer une forte pression sur les terminaisons nerveuses et à perturber les organes vers lesquels ces nerfs vont.

La formation d'une hernie chez la femme enceinte est dangereuse car une pression s'exerce sur les nerfs qui sont responsables du travail de l'utérus.

Causes d'une hernie lombaire chez la femme

Chez l'homme, l'ostéochondrose apparaît moins souvent en ce moment. Chez les femmes, les tâches ménagères et le travail monotone font que la colonne vertébrale reste longtemps dans la même position. Être dans la même position tous les jours peut entraîner des troubles des articulations vertébrales.

Très souvent, la fille produit des actions qui augmentent le risque de dommages au cartilage entre la colonne vertébrale. Il s'agit notamment d'activités quotidiennes et de loisirs..

Il y a des femmes dont le travail implique de soulever et de porter des poids, mais le corps féminin ne peut pas toujours faire face à de telles charges. En conséquence, après plusieurs années d'un tel travail, une hernie intervertébrale peut survenir. Lors de la planification d'une grossesse, il est recommandé de refuser un tel travail.

Pendant la grossesse, une exacerbation d'une hernie ne se produit pas toujours, mais si cela se produit, la femme devra vivre avec des symptômes avant l'accouchement.

La conduite d'une voiture est également la cause de la formation de la maladie, surtout si la fille elle-même est engagée dans la réparation automobile. Soulever la roue de secours peut nuire à la colonne vertébrale, car elle n'est pas préparée à une telle charge. Une femme en état de grossesse devrait arrêter de conduire pour se protéger des facteurs qui peuvent survenir pendant la conduite..

Vous pouvez faire des tâches ménagères, mais si vous devez faire un travail acharné, par exemple, apporter des achats dans un magasin ou ramasser un seau d'eau pour le nettoyage, alors il vaut mieux s'abstenir de cela et interroger les autres membres de la famille à ce sujet..

Diagnostic de pathologie

Une hernie de la colonne lombaire est diagnostiquée par IRM, mais au premier et au deuxième trimestre, une telle procédure n'est pas recommandée. Pendant la procédure, un fort échauffement du liquide amniotique peut se produire, ce qui peut entraîner des conséquences dangereuses. Par conséquent, à ces dates, il est recommandé d'effectuer uniquement une échographie et des tests sanguins.

L'IRM est possible au troisième trimestre, mais seulement si le patient ressent une douleur intense, des symptômes de compression des terminaisons nerveuses apparaissent et la mobilité est limitée. Une telle étude nous permet de résoudre les méthodes de gestion ultérieure des autorisations de grossesse et de travail..

Traitement de grossesse

La hernie vertébrale et la grossesse sont très mal combinées et provoquent un inconfort grave pour la future femme. Par conséquent, il est nécessaire de commencer à traiter la maladie avant le début de l'accouchement. Une étude complète de la maladie et du traitement a lieu après l'accouchement, car pendant la grossesse, le médecin est très limité dans les méthodes de diagnostic et de traitement.

Lorsque vous faites du sport, vous devez calculer votre force. La gymnastique légère sera très utile au stade de la planification de la grossesse et de l'accouchement, mais il vaut mieux arrêter de visiter le gymnase.

Pour se débarrasser d'une hernie, des méthodes sûres sont utilisées qui ne nuiront pas au bébé à naître. Le plus souvent, la médecine traditionnelle est utilisée, mais un tel traitement prend beaucoup de temps.

La grossesse avec une hernie de la colonne lombaire complique considérablement le choix des méthodes de traitement, en particulier les médicaments, car tous les médicaments ne peuvent pas être utilisés.

Onguents et massage

Lorsqu'une femme attend un bébé, le massage n'est pas recommandé, car il détend considérablement tous les tissus à la place de la procédure.

L'utilisation de pommades n'est possible qu'avec une douleur très intense, puis avec beaucoup de soin. Dans la plupart des cas, le traitement médicamenteux est remplacé par la médecine traditionnelle.

Remèdes populaires

Bien que la hernie intervertébrale et la grossesse soient incompatibles, des méthodes pour son traitement existent toujours.

Pendant la grossesse, pour éliminer la douleur, une femme est prescrite des onguents et des compresses folkloriques, qui impliquent l'utilisation uniquement d'ingrédients naturels. Bien sûr, vous ne pouvez pas vous attendre à un effet rapide d'un tel traitement, mais il est tout à fait possible de soulager l'inconfort.

Opération

Une opération pour retirer une hernie pendant la grossesse n'est pas autorisée, car il existe un risque de nuire non seulement à la femme enceinte, mais également au bébé. La chirurgie n'est possible qu'après l'accouchement.

Hernie intervertébrale et accouchement

Très souvent, une femme qui a développé ou aggravé une hernie pendant la grossesse, se demande s'il est possible d'accoucher avec une hernie intervertébrale et quelles en sont les conséquences..

Une hernie peut avoir des conséquences dangereuses au moment de la livraison. Le fait est que la maladie comprime les terminaisons des nerfs, qui sont responsables du travail des muscles de l'utérus et du périnée. Cela entraîne des conséquences qui pourraient nuire à la santé du bébé:

  • Une complication clé à un tel moment est un fort affaiblissement du travail, car une hernie irrite considérablement les terminaisons nerveuses. En conséquence, les muscles de l'utérus et du périnée ne reçoivent pas le nombre d'impulsions nécessaire et les contractions ne se produisent pas symétriquement, mais au hasard. Cette condition ne permet pas à une femme d'obtenir des résultats lors de combats et de tentatives.
  • Avec l'affaiblissement du travail, le bébé s'attarde plus longtemps dans le canal génital et le liquide amniotique pénètre dans ses voies respiratoires. Au moment de la naissance, il ne reçoit pas une alimentation adéquate de sa mère, et même s'il survit, il reçoit de graves troubles cérébraux.
  • La douleur causée par la maladie distraira considérablement la femme du processus de naissance, car la position du dos dans la chaise de naissance est très pliée et très souvent, la douleur au dos ne coïncide pas avec la douleur des contractions et il est difficile pour une femme de se concentrer.
  • La maladie provoque un faible tonus musculaire, par conséquent, après la naissance, des saignements utérins sévères peuvent survenir. Étant donné que la hernie irrite fortement le système nerveux et que l'utérus commence à se contracter beaucoup plus faible, le sang commence à s'écouler intensément des vaisseaux dilatés.

La grossesse peut être compliquée par des maladies et des exacerbations.Par conséquent, si une femme en travail atteint la fin du terme, une attention particulière est toujours accordée au processus de naissance. Étant donné qu'à un tel moment, le risque de complications et de danger augmente non seulement pour le bébé, mais aussi pour la mère.

Une maladie telle qu'une hernie discale est contrôlée tout au long de la grossesse. Et s'il y a un risque de complications pendant le processus de naissance, les médecins recourent à la césarienne. Étant donné qu'avec un tel permis de naissance, le risque minimum est de nuire à la santé des deux, ainsi que de compliquer la maladie elle-même.

Grossesse et hernie discale: peut-on accoucher avec une hernie de la colonne lombaire?

Comment se préparer à l'accouchement avec une hernie

Si une femme qui décide de devenir mère éprouve des problèmes de colonne vertébrale, alors avant la conception, elle devrait maximiser son état. Les médecins donnent un résultat positif en présence d'une hernie de la colonne vertébrale, mais seuls ils décident s'il est possible d'accoucher individuellement avec cette pathologie. Cela nécessite une préparation particulière, une attitude positive et la supervision d'un spécialiste expérimenté. Il devrait prescrire des procédures pour arrêter le cours de la maladie et éliminer le risque de complications pendant la gestation et l'accouchement.

S'il y a une hernie lombaire et d'autres pathologies, elles doivent être traitées avant la conception. Cela donne la chance à la future mère de supporter et d'accoucher sans problème un bébé en bonne santé.

De nombreuses femmes ont une hernie lombaire avant la grossesse. Par conséquent, un aspect important dans la planification de la grossesse est le soin de préparer le corps à la gestation. Il convient de rappeler que chaque partie de la colonne vertébrale aura certaines charges accrues, en particulier au cours des derniers mois, lorsque le fœtus augmente de manière significative en taille et que les racines nerveuses commencent à se comprimer. Comment transférer et accoucher avec un minimum de complications?

Pour commencer, il vaut la peine d'être examiné par un neurologue ou un neurochirurgien. Au cours du conseil, des problèmes avec le système nerveux sont identifiés. Une IRM est recommandée pour obtenir des informations complètes sur l'état de la colonne lombaire. Grâce à cette procédure, il est possible d'exclure ou de confirmer la présence d'un processus pathologique.

L'accouchement est un processus très sérieux qui nécessite un contrôle spécial. Il existe un grand nombre de méthodes pour détendre le corps. Il s'agit notamment du Pilates, du yoga et d'autres pratiques et techniques. Dans le cas d'une hernie discale chez une femme enceinte, un aspect important est l'assistance d'un spécialiste qualifié qui peut aider à surmonter cette maladie dangereuse, créant une attitude positive et minimisant au maximum le risque de complications possibles..

Comment les femmes enceintes contractent-elles la maladie??

La hernie intervertébrale est un phénomène assez courant, cependant, chez les femmes enceintes, elle se déroule différemment. Ce processus a ses propres caractéristiques:

  1. En raison de l'augmentation de la quantité d'hormone progestérone qui apparaît au premier trimestre de la grossesse, un gonflement des faisceaux nerveux dans la zone où se forme la hernie est provoqué.
  2. Pendant la grossesse, une femme est obligée de prendre une position spéciale dans son corps - «posture de la femme enceinte» - créant une charge supplémentaire sur la colonne vertébrale.
  3. Étant donné que l'utérus augmente constamment en taille, le centre de gravité se déplace, ce qui comprime davantage les racines nerveuses. Ainsi, il est possible de provoquer une saillie importante du disque.
  4. Le troisième trimestre peut être caractérisé par la production d'une grande quantité d'hormone relaxine, qui détend les muscles pelviens. Pour cette raison, le corset musculaire est affaibli et la charge affecte les vertèbres.

Dans le cas où la jeune mère n'a aucune pathologie associée à la colonne vertébrale, les muscles du dos et la presse sont en bon état, alors la charge sera répartie uniformément. Dans ce cas, une hernie de la colonne vertébrale n'apparaît pas. S'il y a des problèmes avec la colonne vertébrale au cours du dernier trimestre de la grossesse, une ostéochondrose apparaît, qui est remplacée par une hernie due à la compression des racines nerveuses.

Un aspect important est la capacité de distinguer les symptômes causés par une hernie du syndrome douloureux qui apparaît avec l'entorse articulaire. Dans ce cas, si le problème sous-jacent est associé aux os pelviens, la douleur se fera sentir dans la région de l'articulation pubienne et du coccyx. J'ai l'impression que les os sont lâches.

Aux premiers stades, une augmentation de la quantité d'hormone progestérone est caractéristique. Le flux sanguin dans les petits vaisseaux augmente. En conséquence, les racines nerveuses affectées par une hernie de la colonne vertébrale gonflent. La région lombaire est obligée de supporter une charge importante. Les racines nerveuses sont progressivement plus compressées.

La relaxine (une hormone) développée activement au cours du dernier trimestre provoque une relaxation des muscles et des ligaments pelviens et vertébraux. Le corset musculaire est affaibli. Ainsi, la pression sur les disques et les vertèbres augmente considérablement.

L'état de la colonne vertébrale est tendu lorsque la position du corps d'une femme qui attend un enfant devient involontairement verticale. Une hernie intervertébrale ne se produira pas en l'absence de pathologies de la colonne vertébrale et des os pelviens. Les os des jambes doivent avoir la même longueur et les muscles doivent être bien développés. Sinon, une exacerbation de l'ostéochondrose et une hernie de la colonne lombaire sont à prévoir..

Comment est la maladie?

Si la hernie est avant la conception

Hernie intervertébrale et grossesse, le concept à première vue est incompatible. Les experts disent le contraire - si une fille était au courant de sa maladie, l'issue de la grossesse sera toujours favorable. Vous devrez consulter un médecin et des recommandations à suivre strictement. Pour identifier la structure des tissus mous de la colonne vertébrale, un examen radiologique est nécessaire - IRM. Les méthodes de traitement dépendent du volume de la hernie détectée et de son emplacement..

Une hernie lombaire, située sur le côté et présentant des symptômes sévères, est traitée par chirurgie. Ils sont fabriqués à l'aide de mini-équipements et n'ont pas de complications, après eux la période minimale de rééducation. Chez les jeunes femmes, une hernie est souvent petite et traitée avec des méthodes conservatrices. Pendant la grossesse, les facteurs provoquant doivent être exclus et être responsables de votre état, toute violation du régime peut provoquer une exacerbation.

La grossesse et la hernie lombaire coexistent souvent simultanément. Cela est dû à l'augmentation du poids de la femme enceinte et au déplacement du centre de gravité vers l'avant. La charge sur les sections avant du disque augmente et, en présence de défauts de la colonne vertébrale, une hernie se développe. Porter un bébé ne permet pas d'utiliser tous les types de traitement - cela est dangereux pour le développement du fœtus. Pour cela, il y a certaines règles qu'une femme en travail doit respecter:

  1. S'il y a une forte douleur dans le bas du dos, vous devez immédiatement vous allonger sur un lit plat et ferme sans utiliser d'oreiller. En fin de grossesse, vous ne pouvez pas vous allonger sur le dos, vous devez donc rester de ce côté où la douleur est moins ressentie.
  2. Vous devez contacter votre médecin. Avant de sortir, portez un corset doux pour soutenir le bas de votre dos. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez créer un soutien à partir d'une longue serviette - sans serrer l'estomac, attachez les extrémités de la serviette dans l'aine.
  3. Le médecin détermine la maladie en fonction des plaintes de la femme et de l'examen par palpation. Parce que les examens radiologiques sont nocifs pour le bébé.
  4. Le traitement est prescrit pour éliminer les premiers symptômes sous forme de syndrome douloureux: onguents pour soulager la douleur, échauffement, mesures physiothérapeutiques.
  5. Ensuite, la question de savoir comment une femme accouchera est décidée. Une exacerbation d'une pathologie avec des symptômes sévères donne le droit de recourir à une césarienne.

Après l'accouchement, une femme doit subir un examen normal et un traitement ultérieur. Sinon, cette maladie hantera toute la vie.

Pour traiter une hernie pendant la grossesse, il n'est pas recommandé de recourir à un traitement médical, car de nombreux médicaments peuvent nuire au petit corps qui se développe à l'intérieur de la future femme.

Attention! Il n'est pas toujours possible de guérir une hernie intervertébrale pendant la grossesse, cependant, il est toujours possible d'alléger la condition d'une femme et de faciliter le déroulement de la grossesse sous la supervision d'un spécialiste qualifié.

Les principales méthodes pour soulager les symptômes accompagnant une hernie, ainsi que pour contribuer au traitement de cette maladie chez la femme enceinte, sont:

  1. Traction sèche (parfois de l'eau) - une femme est placée dans un avion situé à une légère pente (généralement 30 degrés). La traction vertébrale se produit sous le propre poids de la femme. Cette méthode vous permet de remettre la colonne vertébrale et tous ses composants dans la bonne position anatomique.
  2. Gymnastique thérapeutique et éducation physique - est utilisé uniquement sous la supervision d'un spécialiste compétent en thérapie par l'exercice. Tous les exercices doivent être dépourvus de mouvements brusques, leur mise en œuvre doit être accompagnée d'une pause à son tour. Les secousses soudaines, les rebonds, les secousses, etc. ne sont pas autorisés..
  3. Natation - une visite régulière à la piscine aide à renforcer le corset musculaire qui soutient la colonne vertébrale. La natation permet également de ramener les disques intervertébraux et les vertèbres elles-mêmes dans leur position anatomique normale..
  4. Pilates - des exercices doux pour les femmes enceintes sont conçus pour renforcer les muscles, restaurer le système musculo-squelettique, contribuer à la relaxation complète de la femme enceinte et à une amélioration significative de son bien-être.
  5. Bandage prénatal - il est certainement recommandé de l'utiliser à partir du deuxième trimestre de la grossesse, lorsque le fœtus et, par conséquent, l'utérus augmentent de taille, ce qui entraîne une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale.

Le port d'un corset est la principale solution aux problèmes de problèmes de la colonne vertébrale pendant la grossesse.

En outre, les femmes enceintes peuvent se voir prescrire l'utilisation d'un corset orthopédique, si nécessaire, d'un collier. Le port de chaussures orthopédiques est indispensable. L'utilisation de ces méthodes pendant la grossesse avec une hernie contribue également à réduire la charge sur la colonne vertébrale.

Remarque! Pendant la grossesse, toutes les procédures physiothérapeutiques qu'un spécialiste aurait pu prescrire dans une situation normale ne peuvent pas être utilisées pour traiter la hernie. De plus, les femmes enceintes sont contre-indiquées en massage visant le traitement de la hernie intervertébrale.

Comment se manifeste une hernie?

Avec le développement d'une pathologie, la femme enceinte se plaint de douleurs lombaires sévères, de nature aiguë ou douloureuse et souvent transmises aux jambes. Une hernie est souvent diagnostiquée postéro-latérale, tandis que l'anneau fibreux de la colonne vertébrale est blessé. De plus, la partie centrale du noyau tombe du disque intervertébral.

La douleur peut varier de nature. Dans un cas, une gêne apparaît car les ligaments et les articulations du bassin commencent à s'étirer. Voilà comment fonctionne la relaxine..

Si nous parlons d'une hernie, la douleur affecte les zones pubienne et coccygienne. Il y a un sentiment que les os du bassin sont "lâches". Le syndrome douloureux s'intensifie si:

  • la pose sera inconfortable;
  • une femme enceinte s'assoit, marche;
  • une pression est appliquée sur les os pelviens, le sacrum et les tissus mous.

Comment une hernie se manifeste chez les femmes enceintes

Méthodes alternatives de thérapie

Pendant les six premiers mois, vous ne pouvez pas effectuer d'imagerie par résonance magnétique (IRM), ce qui aide parfaitement à déterminer les tactiques de la grossesse, en cas de hernie intervertébrale. Par conséquent, une femme enceinte subit une échographie aux premiers stades et donne du sang pour analyse.

Avec le début du septième mois, l'IRM peut être prescrite, surtout si une douleur intense est troublante, il y a des signes de compression des racines nerveuses, ainsi que des problèmes de mobilité du dos.

N'oubliez pas qu'après 7 mois de grossesse, une IRM peut vous être prescrite

Les violations de la colonne vertébrale compliquent le portage de l'enfant. Mais retarder le traitement n'en vaut pas la peine. Si la maladie se déclare, la situation peut se transformer en un handicap de la femme en couches. Lorsque vient le temps d'accoucher, une femme enceinte atteinte d'une hernie de la colonne vertébrale est très à risque. Lors du choix des mesures thérapeutiques, les contre-indications sont prises en compte. L'utilisation d'anti-inflammatoires à action rapide, la physiothérapie et le massage sont interdits.

Vous pouvez soulager la condition avec un bandage

Le traitement peut être compliqué par l'identification ou le développement d'une hernie intervertébrale aux stades avancés. La femme enceinte s'apprête à accoucher et les disques sont sous pression, en constante augmentation. Il ne reste presque plus de temps pour atténuer les symptômes. Par conséquent, les médicaments et les techniques qui représentent une menace pour l'enfant ne sont pas utilisés.

Si la maladie est légère, vous pouvez accoucher de manière naturelle. Si nécessaire, une césarienne est utilisée. Une telle mesure exclura l'apparition de complications. Les tentatives et les tensions excessives provoquent souvent une exacerbation de la hernie intervertébrale. Le paracétamol, l'ibuprofène et d'autres médicaments similaires qui sont sans danger pour elle et son bébé sont prescrits pour le malaise douloureux d'une future femme en travail.

La consultation d'un gynécologue, orthopédiste, neurochirurgien et neuropathologiste en présence d'une hernie chez une femme enceinte est très importante avant l'accouchement. Cette maladie peut se manifester de manière inappropriée lors de tentatives d'accouchement naturel. La survenue de pincements des nerfs rachidiens et de leurs racines n'est pas exclue.

Seules avec une hernie, il est conseillé aux femmes d'accoucher dans les cas où le néoplasme n'est pas grand et le risque de pincement est faible. Pourtant, la naissance naturelle est bien meilleure que la chirurgie.

L'accouchement par césarienne est utilisé dans les cas extrêmes où l'accouchement naturel est un risque élevé, à savoir:

  • avec de grandes hernies intervertébrales;
  • la saillie herniaire a un emplacement non réussi - dirigée vers le côté inférieur ou latéral du canal rachidien;
  • pendant la grossesse, la femme a montré une détérioration des symptômes neurologiques résultant du développement d'une protrusion herniaire;
  • d'autres avec des pathologies qui, associées à une maladie de la colonne vertébrale, peuvent nuire à l'état de la mère ou de l'enfant à naître.

La chirurgie est toujours une mesure extrême de l'accouchement. Si les spécialistes après une consultation conviennent qu'une femme est capable d'accoucher naturellement, ils ne recourront pas à la chirurgie.

Pour déterminer la présence de cette maladie, une IRM est nécessaire. Grâce à l'étude, il est possible de diagnostiquer instantanément les problèmes de la colonne lombaire. Il convient de rappeler qu'au cours du premier trimestre, un tel examen est contre-indiqué, car le processus a les propriétés de chauffer le liquide amniotique, ce qui peut entraîner de graves problèmes.

Au cours du premier trimestre de la grossesse, il est autorisé d'utiliser uniquement des échographies et des tests sanguins pour le diagnostic. L'IRM sera programmée pour le troisième trimestre, mais uniquement en cas de syndrome douloureux de forte intensité. L'IRM peut également être réalisée en cas de symptômes de compression des racines nerveuses et de mobilité limitée..

Comment puis-je vaincre cette maladie? Toutes les femmes ne sont pas autorisées à prendre les médicaments nécessaires. Dans ce cas, des approches alternatives pour résoudre le problème sont choisies. Le traitement de la maladie doit être commencé pendant la grossesse. Ne retardez pas le traitement avant la naissance du bébé. Vous devez faire de la santé tout de suite.

Après le diagnostic, le spécialiste prescrit un traitement en tenant compte des indications spéciales. Les contre-indications pour les femmes enceintes seront prises en compte. Si vous devez utiliser des analgésiques, ils doivent être sûrs. Tout type de physiothérapie est interdit, notamment le massage, car cela peut compliquer l'accouchement..

Il convient de noter que la médecine traditionnelle est également rarement utilisée. Cela est dû au fait que ces fonds ne devraient être utilisés qu'en cas d'abandon complet des médicaments. Certes, un tel traitement sera très long et est appliqué jusqu'à l'apparition d'un soulagement. Pendant la grossesse, il est recommandé de porter un bandage ou de subir une procédure de traction hydrique de la colonne vertébrale.

Dans le cas où la maladie est apparue tardivement, elle doit être éliminée immédiatement, sinon l'accouchement peut être très compliqué.

La hernie lombaire pendant la grossesse est traitée avec des méthodes douces: gymnastique, médicaments sûrs et utilisation de recettes alternatives. Les traitements sûrs et efficaces suivants sont mis en évidence ici:

  1. Anesthésie. Lors du port d'un bébé, le paracétomol, le no-shpa et le nurofen sont autorisés. Ils pénètrent la barrière placentaire, mais n'affectent pas négativement le développement du fœtus et ne compliquent pas le déroulement du travail. En présence d'anomalies dans le développement du bébé, de tels médicaments puissants ne sont pas recommandés. Vous pouvez utiliser des gels et des onguents avec un effet anesthésiant.
  2. Utilisation supplémentaire de sédatifs. Ici, les médecins prescrivent des infusions apaisantes à la lumière naturelle. Ceux-ci incluent la camomille, l'agripaume, l'aubépine et la préparation complexe terminée Persen.
  3. Utilisation obligatoire d'appareils orthopédiques. L'utilisation d'un corset de soutien, d'un matelas orthopédique et du même oreiller, le port de chaussures spéciales sont des exigences obligatoires pendant la grossesse avec une hernie vertébrale.
  4. Il est recommandé d'effectuer la tension de la colonne vertébrale dans l'eau (des complexes spéciaux sont utilisés) et d'effectuer une simple baignade dans la piscine.
  5. Thérapie par l'exercice, gymnastique spéciale pour les femmes enceintes - les exercices sont sélectionnés individuellement en fonction de la période de gestation.

La thérapie conservatrice est autorisée au premier trimestre de la grossesse. La gymnastique régulière et la natation dans la piscine donnent un bon résultat dans le traitement de la hernie et soulagent les symptômes chez une femme enceinte.

Une hernie pendant la grossesse peut être traitée à l'aide de recettes folkloriques - avec des méthodes conservatrices, cela donne un résultat positif. Certes, il faudra beaucoup de temps pour être traité avec des méthodes alternatives. Avant d'utiliser des remèdes populaires, vous devriez consulter un médecin.

Recette: l'argile blanche peut être achetée à la pharmacie. Après utilisation, il doit être jeté, car il absorbe les maladies présentes dans l'organisme. Prenez l'argile, réchauffez-la à la température du corps et faites-en un gâteau.

Méthode d'application: placer le gâteau sur le bas du dos, le recouvrir d'un film et le fixer avec du plâtre adhésif.

Recette: prendre 6 gousses d'ail et les moudre, verser la bouillie résultante dans 300 ml de vodka. Laissez le produit infuser pendant au moins 10 jours.

Mode d'application: appliquer le produit en compresse sur la zone affectée, recouvrir d'un film et nouer avec un foulard chaud. Maintenez la compresse pendant une heure, retirez-la, mais ne rincez pas le mélange.

Les remèdes populaires pendant la grossesse sont recommandés pour être utilisés uniquement comme frottements, compresses et pommades.

Est-il possible d'accoucher avec une hernie de la colonne lombaire? Oui, c'est possible, mais uniquement sous la supervision de spécialistes et en respectant toutes leurs exigences. Ce n'est qu'alors que la hernie et la grossesse ne seront pas catégoriquement prises du côté négatif, et la femme pourra devenir la mère d'un beau bébé. En cas d'exacerbation, une visite chez le médecin traitant ne doit pas être reportée - dans les cas extrêmes, une équipe d'ambulance doit être appelée.

Prévention de la grossesse

La hernie lombaire et la grossesse sont des concepts totalement incompatibles. Mais si un tel problème se produisait, vous devriez connaître les caractéristiques de l'évolution de la grossesse avec cette pathologie. Deux problèmes sont mis en évidence ici. Tout d'abord, au cours du premier trimestre, la production de l'hormone progestérone augmente, ce qui améliore la circulation du sang dans les petits vaisseaux.

Deuxièmement, un utérus croissant déplace le centre de gravité vers l'avant. Cela conduit également à des exacerbations. Le problème présenté ne peut être évité..

Cette pathologie, par origine et évolution, est une lésion dans laquelle le disque intervertébral est impliqué. Son apparition est caractéristique de la région lombaire, sur laquelle repose la principale charge de la colonne vertébrale. Normalement, il maintient calmement le poids corporel d'une personne et adoucit tous les tremblements lors des mouvements. Mais en violation de sa récupération, qui se produit lors de charges excessives, il commence à s'effondrer progressivement:

  • Chez un adulte, le cartilage intervertébral n'a pas de vaisseaux sanguins, donc il ne reçoit de nutrition que des tissus environnants.
  • Une forte pression sur celui-ci perturbe ce processus et entraîne également sa compression. Cela se produit généralement lors du levage avec le dos plié - à partir d'une position d'inclinaison.
  • Dans ce cas, il y a une forte pression sur le segment avant de la colonne vertébrale. Le noyau mou du disque cartilagineux commence à reculer, étirant la membrane.
  • Si cet effet se répète pendant une longue période, de petites fissures apparaissent sur les bords du disque intervertébral. Avec le prochain épisode de dur labeur, ils augmentent en taille.
  • Le résultat du processus est la perte du noyau mou à travers les dommages les plus importants - plus souvent, il apparaît dans les sections postéro-latérales. Dans cette zone, le disque cartilagineux de la colonne lombaire ne recouvre pas les ligaments.
  • La hernie qui en résulte commence à exercer une pression sur les racines nerveuses, perturbant le fonctionnement des organes et des systèmes auxquels ils transmettent des signaux..

Actuellement, il y a une augmentation de la fréquence de l'ostéochondrose vertébrale chez les jeunes. Les femmes sont moins susceptibles de subir des changements dans les lombaires, en raison des particularités de leur travail. Travail monotone, tâches ménagères autour de la maison - tout cela a une longue position du dos dans une position. Et quand cette pose "hante" la fille tous les jours, alors après quelques années la mobilité dans les articulations intervertébrales est altérée.

Souvent, les femmes effectuent certaines actions qui augmentent le risque de dommages au cartilage intervertébral. Il s'agit à la fois des activités quotidiennes des filles modernes et de la particularité du travail et des loisirs:

  1. Certaines filles se livrent à un travail acharné, dans lequel elles doivent soulever et transporter des objets. Le dos d'une femme n'est pas toujours prêt pour de telles charges, ce qui peut entraîner le développement d'une hernie en quelques années. Par conséquent, lors de la planification d'un enfant doit abandonner ces conditions de travail.
  2. La conduite d'une voiture augmente également le risque de cette maladie, car certaines femmes tentent elles-mêmes de réparer la voiture. Même soulever une roue de secours est dangereux pour un dos faible et mal préparé. Une femme enceinte devrait abandonner complètement la conduite afin de se débarrasser des nombreux dangers qui l'attendent au volant.
  3. Le sport doit également être modéré et compatible avec les capacités du corps. Une gymnastique légère et une éducation physique seront même utiles pour la grossesse et l'accouchement prévus. Mais à propos de l'entraînement actif dans le gymnase doit être oublié.
  4. Lorsque vous travaillez dans la maison, les charges lourdes doivent être évitées - pendant la grossesse, un homme peut vous aider. Apportez des sacs lourds du magasin, ramassez de l'eau pour nettoyer le sol dans un seau - cette activité doit être évitée. Mais le reste du travail sera même utile, car il distraira les mauvaises pensées.

Ces dommages sont rarement constatés chez les femmes «en position», mais leur occurrence peut grandement affecter le futur accouchement. Le moment même de la naissance de l'enfant dépend en grande partie de l'état du système nerveux de la femme. Si une maladie de la colonne vertébrale comme une hernie accompagnera la fille tout au long de sa grossesse, alors nous pouvons nous attendre à des problèmes de résultat. Il existe des mécanismes d'action de la hernie, qui se réalisent à la naissance d'un bébé:

  • Les dommages au disque cartilagineux lui-même commencent à agir sur les tissus environnants, ce qui les irrite. Pendant cette période, la femme a la paroi arrière de l'utérus adjacente à la colonne vertébrale, qui reçoit également une part de l'impact.
  • La pression exercée sur les racines nerveuses entraîne une perturbation de la conduction des impulsions le long de celles-ci. Certaines de leurs fibres vont aux muscles du bassin, ainsi qu'aux organes génitaux. L'irritation conduit à un rétrécissement de leurs vaisseaux sanguins, ce qui affecte la nutrition de l'enfant à naître.
  • Une douleur constante pendant les mouvements oblige la fille à limiter son activité quotidienne. Cela conduit à une diminution du tonus de tous les organes et systèmes, ce qui affecte les processus de croissance et de développement du bébé.
  • Les sensations de douleur deviennent insupportables pour une femme, surtout si elles durent longtemps. Les femmes enceintes sont plus souvent déprimées et les symptômes désagréables ne peuvent qu'aggraver la condition. L'humeur de la mère est bien ressentie par l'enfant, qui sera également «nerveux».
  • Une exacerbation prolongée peut aggraver même l'accouchement, car elle limitera les efforts de la mère. Les complications développées chez un enfant peuvent nécessiter une césarienne d'urgence.

Dans ce cas, le résultat est toujours favorable si la femme connaît sa pathologie. Elle pourra informer le médecin traitant d'elle afin qu'il l'envoie pour examen et consultation d'un autre spécialiste. La procédure doit être suivie pour inclure le traitement de la hernie dans la préparation de la conception:

  1. Vous devez contacter la clinique prénatale, qui dispose d'un bureau de planification familiale. Le médecin de ce centre vous aidera avec le plan d'examen, en vous référant au spécialiste nécessaire.
  2. En outre, en fonction de vos plaintes et de votre examen objectif, le médecin vous enverra pour examiner la colonne vertébrale. Habituellement, les méthodes de rayonnement sont utilisées - l'imagerie par résonance magnétique est la plus appropriée pour détecter une hernie. Il reflète pleinement l'état des tissus mous de la colonne vertébrale..
  3. Après avoir reçu les résultats, le résultat dépendra de la quantité de dommages au disque intervertébral - la taille et l'emplacement de la hernie. Si le défaut est sur le côté et s'accompagne également de symptômes graves, un traitement chirurgical sera indiqué. Les opérations sont désormais effectuées à l'aide d'un mini-équipement spécial, ce qui accélère le temps de récupération.
  4. Le plus souvent, les femmes enceintes sont traitées avec des méthodes conservatrices, car la taille de leur hernie est petite. Si vous excluez les facteurs provoquant (haltérophilie), puis avant la conception, vous pouvez obtenir la guérison du défaut. Mais pendant toute la période de gestation, il ne faut pas perdre de vigilance - la violation du régime provoquera une exacerbation.

De telles situations ne sont pas rares dans la pratique, ce qui est dû à l’augmentation du poids corporel de la femme «en position». Le centre de gravité se déplace vers l'avant, ce qui est associé à la croissance de l'enfant dans l'estomac de la mère. Cela conduit à une augmentation de la charge sur les disques intervertébraux antérieurs. Si la femme enceinte présentait des signes initiaux d'une hernie (anomalies cartilagineuses), toute action de la gravité entraînera l'apparition de la maladie.

En même temps, il y a une «impasse» pour la femme et le médecin traitant - pendant cette période, de nombreux types de traitement sont contre-indiqués pour les femmes enceintes. Une situation double se présente - la hernie intervertébrale et la thérapie sont tout aussi dangereuses pour le bébé. Par conséquent, certaines règles doivent être suivies si vous avez dépassé des douleurs au bas du dos pendant cette période:

  1. Après l'apparition de la douleur, toute activité doit être arrêtée et une position couchée doit être prise. Vous devez vous installer sur une surface dure et uniforme sans oreiller. Dans les étapes ultérieures, il est presque impossible de s'allonger sur le dos, vous devez donc vous tourner de ce côté, sur lequel la douleur est ressentie plus faible.
  2. Avant de consulter un médecin, vous devez créer un soutien pour le bas du dos à l'aide d'un corset doux. Il peut être fabriqué à partir de moyens improvisés à l'aide d'une longue serviette. L'essentiel n'est pas de pincer le ventre avec cette ceinture, mais de le fixer dans l'aine.
  3. Les méthodes de diagnostic radiologique pendant la grossesse sont contre-indiquées (surtout dirigées vers l'estomac). Par conséquent, le médecin ne s'appuie que sur un examen objectif du patient.
  4. Le traitement est généralement symptomatique - des analgésiques et des onguents chauffants sont utilisés, ainsi que des méthodes de physiothérapie..
  5. En fin de compte, la question est de savoir comment une femme accouchera. Une exacerbation sévère, accompagnée de symptômes graves, peut nécessiter une césarienne.

Cette maladie peut avoir les conséquences les plus dangereuses à un moment où une femme est prête à accoucher. Puisqu'une hernie affecte directement les racines nerveuses, elle peut perturber le fonctionnement des muscles de l'utérus et du périnée. Cela peut entraîner diverses complications, entraînant souvent des problèmes de santé du bébé:

  • Le principal est généralement la faiblesse du travail, qui est causée par l'effet irritant d'une hernie sur les racines nerveuses. Un nombre suffisant d'impulsions ne parvient pas aux muscles de l'utérus et du périnée, ce qui affaiblit leur force. Les fibres musculaires ne se contractent pas symétriquement, formant des tentatives, mais le font au hasard. Cela ne permet pas à une femme d'accoucher normalement - elle pousse avec force, mais n'obtient pas le bon résultat.
  • La rétention du bébé dans le canal génital contribue à l'entrée de liquide amniotique et de mucus dans ses voies respiratoires. Et son échange avec sa mère à ce moment est minime, ce qui lui cause une famine aiguë d'oxygène. Même si l'enfant survit, de graves lésions cérébrales subsisteront..
  • Les maux de dos et les maux de dos intenses ne permettront pas à la fille de se concentrer sur l'acte de l'accouchement. Il lui sera difficile de prendre une position normale dans le fauteuil gynécologique, car son dos s'y plie. Et pendant les tentatives, une douleur accrue dans le dos la détournera des bonnes actions.
  • Après la naissance d'un enfant, ces patients présentent un risque accru de saignement utérin associé à un faible tonus musculaire. La raison en est une violation des fibres nerveuses irritées par une hernie. L'utérus après la naissance se contracte plus lentement, ce qui contribue à l'écoulement du sang des vaisseaux dilatés.

Comment réduire les risques d'exacerbation

Une grossesse avec une hernie de la colonne lombaire peut survenir avec des risques d'exacerbation. Avant la grossesse, elle se manifestait par des douleurs mineures, mais pendant la période de gestation, des changements dans le corps se produisent, ce qui peut provoquer une forte exacerbation de la pathologie. Par conséquent, les recommandations des spécialistes doivent être suivies - cela aidera à minimiser les risques pendant la grossesse et l'accouchement. Les principales recommandations sont les suivantes:

  1. Il est nécessaire de bien manger pour ne pas prendre de poids excessif - sinon vous pouvez sérieusement aggraver la situation.
  2. L'activité physique doit être montrée. La grossesse n'est pas une maladie à passer tout le temps au lit. Vous devez faire de longues promenades en plein air, faire des exercices thérapeutiques - le médecin vous prescrit un ensemble d'exercices obligatoires qui seront effectués par la femme enceinte sous la surveillance étroite d'un spécialiste.
  3. L'entraînement sportif est recommandé. Les femmes enceintes peuvent faire du fitness et du yoga - cela ne nuira pas à l'enfant, et la femme n'en bénéficiera que. L'exercice renforce les muscles et rétablit la santé de la colonne vertébrale. Avant les cours, vous devriez consulter votre médecin et votre instructeur - il est important d'exclure les mouvements interdits pour une hernie pendant l'entraînement.
  4. Il est interdit de rester assis ou debout longtemps. Il est nécessaire de faire des pauses fréquentes et de faire des exercices d'échauffement à ce moment. Une position statique est dangereuse avec la pathologie en question. La grossesse ne fait qu'exacerber le cours de la maladie et les dégâts seront doublés.
  5. Portez un bandage. Cela réduira la pression sur le bas du dos et éliminera la possibilité de pincement.

Est-il possible d'accoucher indépendamment avec une hernie de la colonne lombaire? Les experts disent oui, mais uniquement lors de l'examen d'une femme en travail avant l'accouchement. S'il n'a pas de problèmes graves (au moment de l'accouchement, il n'y a pas d'exacerbation) et qu'il est sous la surveillance constante de spécialistes, l'auto-accouchement est possible.

Comment une femme doit-elle se préparer à avoir un enfant?

Le corps doit être aussi préparé que possible pour les futurs stress associés à la grossesse. Surtout s'il y a une hernie intervertébrale. Assurez-vous de consulter un neurologue ou un neurochirurgien. Avant la grossesse, vous devez faire une IRM pour savoir à quel point cette maladie de la colonne vertébrale est prononcée.

Un podiatre et un traumatologue aideront à mesurer la longueur des jambes. Cela aidera à déterminer la présence de troubles de la déformation et de pathologies des os pelviens. Si nécessaire, des recommandations sont données pour le dépannage. Toute femme qui souhaite devenir mère ne sera pas empêchée de faire du yoga ou du Pilates. Les exercices sur les systèmes Bubnovsky ou Dikul seront efficaces.