Arthrose du gros orteil

  • Blessure

Une arthrose du gros orteil est une maladie courante. Il s'agit de déformations articulaires et de changements pathologiques, à la suite desquels le cartilage hyalin perd son élasticité, une inflammation des tissus mous se produit. Le développement de la maladie est causé par de nombreux facteurs, dont les chaussures inconfortables, le surpoids et les blessures. Le traitement doit commencer dès les premiers stades, ce qui permettra de se débarrasser complètement de la maladie et d'éviter le développement du stade chronique de l'arthrose interphalangienne des articulations du pied..

Les causes de la maladie

Le mythe selon lequel les principales conditions préalables à l'arthrose du gros orteil sont l'âge ou le dépôt de sel a longtemps été détruit. Parfois, ces facteurs peuvent affecter le développement de la maladie, mais les principales raisons pour lesquelles les médecins considèrent les éléments suivants:

  • Utilisation fréquente de chaussures à talons hauts ou d'orteils trop étroits.
  • Dommages au pied, gros orteil.
  • Structure anatomique non standard du pied.
  • La présence de pieds plats.
  • Prédisposition génétique à la maladie.
  • La présence de maladies articulaires concomitantes, le diabète de tout type, l'obésité.

Stades de la maladie et leurs symptômes

Les principaux symptômes qui indiquent la présence d'arthrose comprennent:

  • Fatigue des jambes.
  • Douleur au pied, au pouce.
  • La formation de croissances, cors, os saillants.
  • Croquer en bougeant.

Les médecins distinguent trois étapes du développement de l'arthrose du gros orteil, chacune caractérisée par des caractéristiques et des symptômes caractéristiques:

  • 1er étage. Il se caractérise par des douleurs douloureuses dans les articulations des jambes, l'apparition d'un gonflement, les pieds gonflent. En se tournant vers le médecin à ce stade du développement de la maladie, il est probable que la maladie et tous les symptômes seront complètement éliminés. La thérapie par l'exercice est montrée dans tous les cas.
  • 2 étages. Douleur intense aux jambes qui culmine lors d'une augmentation de la charge. Il y a un resserrement lors du déplacement, une inflammation des tissus mous.
  • 3 étages. Une déformation articulaire, des douleurs intolérables sont observées, le gros orteil est décalé sur le côté en raison de l'épaississement de la tête de l'os métatarsien, une croissance apparaît. Le fonctionnement aide.

Traitement de l'arthrose des orteils

Pour commencer le traitement, vous devez vous rendre chez l'orthopédiste, l'arthrologue ou le rhumatologue pour subir l'étude. Les méthodes d'examen suivantes sont largement utilisées:

  • Un examen approfondi par un médecin.
  • L'examen aux rayons X déterminera le degré de développement de la maladie, la déformation sera clairement visible sur l'image.
  • Un test sanguin biochimique s'assurera que le diagnostic est correct, écartant la probabilité de développer la goutte.
  • Densitométrie - une étude avec laquelle il est possible de déterminer la densité des tissus.

Lorsque le diagnostic est confirmé, une question raisonnable se pose: comment traiter l'arthrose, est-il possible de suivre une thérapie à domicile ou des traitements hospitaliers sont-ils utilisés, des sanatoriums? Pour cela, en règle générale, des méthodes complexes sont utilisées pour agir sur l'articulation endommagée et obtenir un effet maximal. Façons de traiter la maladie:

  • L'utilisation de médicaments (AINS, chondroprotecteurs, si nécessaire antibiotiques, crèmes chauffantes, onguents chauffants).
  • Procédures physiothérapeutiques.
  • Thérapie manuelle.
  • Hirudothérapie pour l'arthrose.
  • Intervention chirurgicale
  • Méthodes orthopédiques (utilisant des coussinets, des chaussures spéciales).
  • Massage thérapeutique, utilisation d'un massage des pieds.
  • Respect d'un régime pour l'arthrose (nutrition adéquate, utilisation de vitamines et de minéraux, minimisation de l'utilisation de sel dans les aliments).

Traitement médical

Pour lutter contre la maladie et obtenir une rémission, des onguents et des médicaments sont utilisés, qui sont conditionnellement divisés en plusieurs groupes:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens - les médicaments de ce groupe soulagent l'inflammation dans la zone affectée et réduisent la douleur. Ces médicaments comprennent: Movalis, Ortofen, Ibuprofen. Le traitement avec ces médicaments est de courte durée, car leur objectif principal est de soulager l'inflammation, qui peut être réalisée en quelques jours. Il est important d'observer correctement la posologie du médicament.Par conséquent, l'ibuprofène doit être pris quatre jours, deux comprimés 3 à 4 fois par jour après les repas..
  • Les chondroprotecteurs pour l'arthrose empêchent la destruction du cartilage. Les médicaments les plus populaires sont la chondroïtine-Akos, le chondrolon et le téraflex. Un médicament efficace de production nationale est "Elbon", prendre deux fois par jour à 750 mg, ou trois fois à 600 mg.
  • Les analgésiques sont un groupe de médicaments qui sont pris pour réduire la douleur (Spazmalgon, Ketarol, Afluton). La prise d'analgine vaut 1-2 comprimés, lorsque la douleur devient particulièrement insupportable, mais vous ne pouvez pas en consommer plus de 8 pièces par jour. La durée du traitement dépend de l'évolution de la maladie..
  • Injections: Fermatron (3-5 fois par jour pendant un mois), Synvisc (3 injections avec une fréquence de 1 semaine), Ostenil (une injection par semaine, maximum 3-5 par cure jusqu'à soulagement complet de la douleur), préparations contenant de l'acide hyaluronique.
  • Préparations pour la thérapie locale. La pommade Bischofite doit être utilisée avant le coucher quotidiennement.

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle aide à corriger une articulation douloureuse. Pendant le traitement, deux méthodes sont utilisées:

  • Mobilisation - extension, extension de l'articulation. Après la procédure, le mouvement normal entre les os reliés par le cartilage est restauré, la douleur, les spasmes et l'inconfort disparaissent. Pour maintenir l'effet obtenu, la conduite de la thérapie coûte 1 fois par mois.
  • Manipulation - restauration de la position anatomiquement correcte de l'articulation par un mouvement aigu. Avec la bonne procédure, le soulagement vient instantanément.

Physiothérapie

Les méthodes de physiothérapie sont utilisées pour traiter l'arthrose du gros orteil, qui a un effet positif sur la pathologie. L'utilisation de ces méthodes de lutte contre la maladie vise à éliminer les processus inflammatoires, à améliorer le flux sanguin dans la jambe et à réduire la sensibilité des terminaisons nerveuses. Les procédures les plus efficaces et les plus utilisées:

  • UHF La procédure réduit les poches, minimise la douleur au pouce. La durée du traitement est de 12 jours..
  • Thérapie au laser Améliore la circulation sanguine dans les tissus, réduit la douleur en réduisant la sensibilité des nerfs. Le déroulement de la procédure doit être d'au moins 15.
  • Magnétothérapie. Soulage l'œdème, améliore la circulation sanguine, optimise les processus métaboliques dans le cartilage, réduit la douleur.
  • Électrophorèse Accélère les processus métaboliques dans les articulations, contribue à la restauration rapide du cartilage. Pour augmenter l'efficacité de la procédure, une compresse avec du dimexide est utilisée..
  • Thérapie par la boue. De telles procédures soulagent l'inflammation, le gonflement des articulations avec arthrose des articulations interphalangiennes du pied, augmentent leur plasticité et contribuent à la restauration du tissu osseux.
  • Bains de térébenthine. Améliore la circulation sanguine dans les tissus, élimine les produits de décomposition du corps.

Orthopédie

Afin de réduire la déformation du pouce avec l'arthrose, pour soulager la douleur et aider le patient, des appareils orthopédiques peuvent être utilisés:

  • Le port de doublures spéciales facilite la douleur pendant le mouvement, favorise le placement correct des doigts.
  • Des chaussures avec un soutien de la voûte plantaire aident à réduire la douleur et à empêcher l'apparition de la croissance.
  • Les semelles plantaires soutiennent la position correcte du pied, réduisent la charge sur le patient, une articulation déformée, réduisent la douleur.
  • La botte en plâtre assure la fixation du joint, ce qui aide à ramener la zone déformée à sa position précédente..

Intervention chirurgicale

Un traitement pas toujours conservateur apporte l'effet approprié, en particulier lorsque le patient s'est tourné vers un établissement médical au dernier stade de développement de l'arthrose du gros orteil. Dans de tels cas, les médecins recommandent une intervention chirurgicale. Il existe plusieurs types d'opérations pour l'arthrose du gros orteil:

  • Arthrodèse - deux os du pouce qui ont formé l'articulation, fusionnent, tout en perdant leur mobilité.
  • Résection - enlèvement de deux ou une surface des os articulaires, qui se frottent.
  • Arthroscopie - de petites piqûres sont faites sur le site de l'arthrose, à travers lesquelles les zones endommagées du cartilage sont enlevées ou d'autres modifications de l'articulation sont effectuées.
  • Ostéotomie - ablation chirurgicale de la déformation osseuse en coupant ou en broyant les excroissances osseuses.

Remèdes populaires

Les remèdes populaires peuvent être utilisés pour traiter l'arthrose, mais il est important de consulter votre médecin avant de commencer le traitement afin que les procédures ne nuisent pas au patient. Souvent utilisé en médecine traditionnelle:

  • Bardane. Laver soigneusement la feuille fraîche, saupoudrer de cologne (graisse à l'ail ou au miel) et fixer au point sensible. Envelopper de film alimentaire, mettre une chaussette chaude et laisser reposer toute la nuit. Cette procédure minimise la douleur, supprime l'inflammation..
  • Iode. À l'aide d'un coton-tige trempé dans une solution, un filet d'iode est tiré à l'emplacement de l'articulation malade, ce qui aide à soulager l'enflure et l'inflammation.
  • Traitement des piqûres d'abeilles souffrant d'arthrose. La thérapie doit être effectuée sous la supervision d'un spécialiste expérimenté, après avoir consulté le médecin et s'assurer qu'il n'y a pas d'allergie aux piqûres d'insectes. Après la procédure, gonflement, inflammation, douleur diminue.
  • Goudron osseux. Tous les os d'origine animale doivent être lavés, broyés et mis dans un récipient. Enterrez la vaisselle dans le sol, recouvrez-la de bois et allumez un feu. Tendre jusqu'à la formation de goudron osseux, qui devrait être utilisé pour lubrifier le site de l'articulation malade.

Traitement dans un sanatorium

Vous pouvez traiter l'arthrose du gros orteil à la maison, prendre des pilules, faire des massages, des frottements, des compresses, des visites à la clinique. Mais à en juger par les critiques, il est possible d'obtenir l'effet le plus positif en suivant le cours de la lutte contre la maladie dans un sanatorium. Un tel traitement a ses avantages:

  • Une approche intégrée de la lutte contre la maladie.
  • Une bonne alimentation, un régime alimentaire, qui contribue à la lutte contre l'obésité, s'il a provoqué le développement de l'arthrose.
  • Surveillance constante, surveillance par le personnel présent.
  • Une variété de procédures physiothérapeutiques qui ont une dynamique positive.

Coût du traitement

Le coût de la maladie peut être différent, tout dépend du degré de négligence, de la méthode de traitement choisie et de la présence de maladies concomitantes. Ainsi, les prix moyens de certaines procédures à Moscou sont:

  • Le test coûte 800-1500 roubles.
  • Le traitement dans une clinique hospitalière est de 7 000 à 15 000 roubles par jour.
  • Procédure UHF à partir de 980 roubles par session.
  • Massage - à partir de 350 roubles par session.
  • La séance de thérapie manuelle est de 1700-2500 roubles.

Méthodes de prévention

Afin d'éviter l'arthrose du gros orteil, il est nécessaire de réaliser des méthodes préventives:

  • Utilisez des chaussures orthopédiques confortables sans talon et avec un orteil spacieux.
  • Surveillez l'état des pieds; en cas de gonflement, de zones saillantes, consultez immédiatement un médecin.
  • En faisant de la gymnastique, l'effet maximum est capable de fournir du yoga, du Pilates.
  • Visiter des sanatoriums où des procédures physiothérapeutiques sont effectuées, par exemple des bains de boue, des compresses, se baigner dans des sources minérales.
  • Auto-massage.

Vidéo

Les femmes sont particulièrement sujettes à l'arthrose du gros orteil, car elles portent souvent des chaussures à talons hauts étroites et inconfortables. Il est nécessaire de lutter contre la maladie au stade initial, cela évitera la déformation du pied, les sensations douloureuses et l'inconfort. Pour le traitement, diverses méthodes peuvent être utilisées, qui sont sélectionnées en fonction du degré de complexité de la maladie, des causes de son apparition et de la présence de complications. Regardez la vidéo pour découvrir en détail les méthodes de contrôle et de prévention de la maladie:

Trouvé une erreur dans le texte?
Sélectionnez-le, appuyez sur Ctrl + Entrée et nous le corrigerons!

Types, symptômes et méthodes de traitement de l'arthrose des orteils

L'arthrose des orteils est une maladie qui provoque la destruction du cartilage de l'articulation, le développement du processus inflammatoire dans les tissus mous, la déformation des doigts et des pieds.

En raison d'une mauvaise répartition de la charge sur les jambes, de la douleur et des changements de démarche, la maladie affecte négativement la colonne vertébrale et l'état des organes internes. C'est pourquoi il est nécessaire de commencer le traitement de la maladie le plus tôt possible.

Types et processus de développement de la maladie

L'arthrose est une maladie très courante qui est le plus souvent diagnostiquée chez les patients de plus de 40 ans. Cependant, ces dernières années, un rajeunissement important de la maladie a été observé, en raison duquel le processus de destruction du tissu cartilagineux est souvent observé chez les personnes qui ont franchi la frontière de 25 ans.

L'arthrose commence à se développer lorsque, pour une raison quelconque, le cartilage situé entre les phalanges du doigt commence à manquer de liquide nutritif, qui commence à s'amincir, entraînant une perte de mobilité qui, si elle n'est pas traitée, peut rendre le patient handicapé.

Il existe deux types d'arthrose des doigts:

  1. Primaire. Les articulations osseuses qui ne sont affectées par aucune maladie sont affectées. La cause de l'arthrose primaire est inconnue..
  2. Secondaire. La maladie survient dans les tissus qui ont été exposés à des affections..

Les causes de l'arthrose

La destruction du cartilage dans l'articulation des orteils se produit pour les raisons suivantes:

  1. La présence d'une pathologie du tissu conjonctif. Des anomalies peuvent résulter de maladies congénitales affectant la colonne vertébrale ou les pieds - scoliose, dysplasie des articulations de la hanche, pieds plats.
  2. Obésité. Les kilos superflus fournissent aux pieds une charge accrue, en raison de laquelle des microfissures apparaissent sur le cartilage, provoquant une diminution de la fonction de glissement.
  3. Activité physique intense. Le plus souvent, l'arthrose est diagnostiquée chez les athlètes, les ballerines, chez les personnes dont l'activité est associée au travail physique.
  4. Échec de la fonction d'auto-guérison des tissus articulaires. Une telle pathologie peut résulter d'une inflammation, d'une altération du flux sanguin, d'un déséquilibre hormonal..
  5. Perturbation de la production de liquide synovial.
  6. Diverses blessures - luxations, ecchymoses, etc..
  7. Porter des chaussures inconfortables. Les femmes, sous l'influence des tendances de la mode, choisissent des chaussures très inconfortables avec un orteil étroit et des talons hauts, ce qui entraîne des dommages aux articulations des doigts.
  8. La présence de maladies telles que le diabète sucré, la tuberculose, la syphilis.
  9. Stress et hypothermie réguliers.

La cause de l'arthrose est appelée hérédité. Cependant, ce facteur ne peut pas être la cause profonde de la maladie, mais augmente seulement le risque de son développement.

Important! Si vous avez au moins l'une des pathologies ci-dessus, vous devez être extrêmement prudent quant à l'état de vos jambes et de vos pieds, et si des symptômes d'arthrose même mineurs sont détectés, consultez immédiatement un médecin.

Stades et symptômes de la maladie

Les manifestations de la maladie dépendent directement du degré de son développement. Cependant, il existe des symptômes généraux qui apparaissent chez un patient quel que soit le stade de l'arthrose:

  • sensation de raideur;
  • douleur;
  • fort resserrement.

Il existe quatre stades d'arthrose des orteils, qui se manifestent par les symptômes suivants:

  1. Le premier degré de la maladie se caractérise par une légère douleur aux orteils et une légère raideur. Ces symptômes ne causent pas d'inconvénients graves, c'est pourquoi la plupart des gens n'y prêtent pas attention..
  2. Le deuxième degré se manifeste par un fort resserrement qui se produit lors de la marche. La douleur devient plus intense, un processus inflammatoire est observé, se manifestant par une rougeur et un gonflement des doigts. Une atrophie des muscles adjacents se produit, parfois la température corporelle augmente.
  3. Le troisième degré se produit en l'absence de traitement ou avec une thérapie inappropriée. Des sensations de douleur accompagnent le patient 24h / 24, une prolifération de tissu osseux se produit, la forme et la longueur des doigts changent. Au bord du doigt, lors de la sensation, un épaississement peut être détecté, la mobilité diminue au niveau des articulations, ce qui peut provoquer une immobilisation complète du pied. Avec un troisième degré d'arthrose, le patient peut commencer à boiter.
  4. Le quatrième degré est observé assez rarement. À ce stade du développement de la maladie, l'articulation osseuse est complètement détruite, à cause de laquelle les endoprothèses restent le seul traitement possible..

Important! Parallèlement à la progression de l'arthrose, le signe de crépitus s'intensifie - un resserrement de l'articulation qui apparaît en marchant.

Arthrose du gros orteil

Le gros orteil est le plus vulnérable et le plus souvent soumis à un stress intense. L'un des signes d'arthrose du pouce est l'apparition d'un cône sur le côté du pied, provoquant des douleurs.

Cette pathologie se développe en raison du port régulier de chaussures étroites ou de chaussures à talons hauts, ce qui fait que le pouce se déplace sur le côté et dépasse la base.

D'autres causes peuvent provoquer la maladie. Mais la maladie d'un doigt est extrêmement rare, le plus souvent il y a une arthrose post-traumatique du gros orteil.

Diagnostique

De nombreux patients se demandent: «Comment un médecin identifiera-t-il mon arthrose?» Cependant, n'ayez pas peur des examens prolongés, le diagnostic de la maladie est assez facile.

Si vous identifiez l'un des symptômes de la maladie, vous devez contacter un orthopédiste - un médecin spécialisé dans les articulations. Le médecin déterminera l'arthrose par examen externe du pied et des rayons X.

La radiographie montre le degré de développement de la maladie et montre quelles articulations ont été affectées. En règle générale, aucune méthode de diagnostic supplémentaire n'est requise..

Traitement de l'arthrose

Le traitement de l'arthrose des orteils, qui est au stade initial, aide non seulement à arrêter le processus de destruction du tissu cartilagineux, mais aussi à le restaurer.

Aux stades plus sévères de l'arthrose, le traitement doit être complet. Dans les cas avancés, une intervention chirurgicale peut être nécessaire..

Thérapie médicamenteuse

La place principale dans le traitement de l'arthrose des orteils est donnée à l'utilisation de médicaments.

Analgésiques et anti-inflammatoires

Lorsque l'arthrose se développe au deuxième et au troisième degré, la douleur devient très intense, ce qui nécessite de prendre des analgésiques (Analgin, Spazmalgon).

Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) sont souvent prescrits, ce qui soulage simultanément la douleur et élimine le processus inflammatoire. Ces médicaments comprennent l'ibuprofène, l'étoricoxib, le diclofénac, le kétoprofène.

Dans le même temps, les médicaments sont disponibles sous diverses formes: sous forme de comprimés, de pommades, d'injections intramusculaires et intra-articulaires. Les comprimés ont un effet analgésique prononcé, mais affectent négativement les organes digestifs. Les pommades sont sans danger pour le tube digestif, mais ont un effet analgésique moins prononcé. Les injections ont l'effet le plus rapide..

La prise d'analgésiques peut bloquer la douleur, abaisser la température corporelle, mais ne peut pas guérir une maladie..

Chondroprotecteurs

Ils jouent un rôle majeur dans le traitement médical de l'arthrose. La composition de ces médicaments comprend la chondroïtine et la glucosamine. Ces substances inhibent la destruction du tissu cartilagineux et contribuent à sa restauration..

Il est nécessaire de prendre des chondroprotecteurs pendant une longue période, car un effet positif se produit après quelques mois. Le plus souvent, les médecins recommandent l'utilisation de Chondro, Teraflex, Arthra.

Ce groupe de médicaments se présente sous forme de comprimés, de solutions injectables et de pommades.

Vasodilatateurs

Promouvoir le flux de nutriments vers l'articulation, améliorer la circulation sanguine. L'un des médicaments les plus populaires est le théonicol..

Médicaments contenant des hormones

Ils sont administrés par injection intra-articulaire et sont utilisés pour bloquer la douleur aiguë. Un court laps de temps est utilisé, car ils améliorent le processus de destruction du fragment interarticulaire.

Important! Seul un médecin peut prescrire la prise et la posologie de tout groupe de médicaments. Sinon, l'utilisation de médicaments n'apporte pas seulement des résultats, mais peut également aggraver l'état du patient..

Physiothérapie de l'arthrose

L'arthrose des orteils est traitée à l'aide de méthodes physiothérapeutiques qui améliorent la circulation sanguine, le métabolisme et le flux de substances bénéfiques vers les articulations touchées des doigts.

La physiothérapie de l'arthrose comprend:

  1. Thérapie UHF (ultra haute fréquence). Améliore la circulation sanguine, le métabolisme et soulage la douleur.
  2. Électrophorèse Favorise l'assimilation complète des médicaments et accélère leur action.
  3. Magnétothérapie. Réduit l'inflammation et la douleur.
  • thérapie au laser;
  • thérapie à l'ozokérite;
  • apithérapie;
  • réflexologie;
  • l'hirudothérapie.
au contenu ↑

Thérapie manuelle

À l'aide de techniques manuelles douces, un spécialiste peut agir sur le système musculo-squelettique, aidant à restaurer les éléments de l'articulation affectés par l'arthrose.

La thérapie manuelle est capable de traiter les pathologies squelettiques, de normaliser le travail des tendons, des ligaments, des muscles. Pour cette raison, les tissus endommagés se réparent indépendamment en activant la fonction régénératrice, en améliorant le métabolisme et en augmentant les cellules qui forment le cartilage de l'articulation.

Selon les études, l'arthrose des orteils s'accompagne de pathologies de la vertèbre cervicale, thoracique ou lombaire. Souvent, la maladie devient le résultat de pieds plats, d'une distorsion du bassin ou des jambes, ayant des longueurs différentes. La thérapie locale, agissant exclusivement sur la zone affectée, ne sera pas suffisamment efficace et entraînera une rechute de la maladie.

Pour un massage plus efficace, les médecins recommandent d'effectuer des exercices spéciaux qui stimulent le processus de production de liquide synovial, améliorent la flexibilité des articulations et normalisent le stéréotype des mouvements du patient.

ethnoscience

Vous pouvez utiliser des recettes de médecine traditionnelle à la maison. Mais vous devez considérer que la thérapie alternative n'est pas capable de faire face à la maladie à elle seule, vous devez donc utiliser des recettes avec d'autres méthodes de traitement.

Pour le broyage, utilisez des teintures d'alcool de racine de bardane, de pissenlit, de trèfle, de ledum.

Pour lutter contre la douleur et l'inflammation, les applications suivantes sont effectuées:

  • camphre de la galle;
  • savon au kérosène;
  • bischofite;
  • aloès au miel.

Une pommade à base de cônes de houblon, d'hypericum et de mélilot se distingue par son efficacité. Pour le préparer, les plantes sèches doivent être écrasées en poudre et mélangées à de la vaseline. La pommade est appliquée sur le doigt endolori et est recouverte d'une feuille de tussilage, de bardane ou de chou. Utilisez le médicament jusqu'à ce que la douleur disparaisse complètement et après un jour de plus.

Un sac de tissu naturel est rempli de feuilles de camomille cuites à la vapeur, de mélilot, de sureau, de cônes de houblon. La compresse résultante est appliquée sur l'articulation douloureuse du doigt, après quoi une chaussette chaude est mise. Vous devez tenir le sac pendant 20 minutes, la durée du traitement est de 10 à 15 jours.

Pour éviter l'arthrose des doigts, il vaut la peine de choisir des chaussures confortables, d'éviter les charges lourdes sur les jambes, de mener un mode de vie sain et de traiter toutes les maladies en temps opportun. Dans ce cas, une excellente santé sera observée pendant de nombreuses années..

Arthrose des orteils: comment reconnaître une maladie

Le mouvement est la vie. Ainsi les sages l'ont dit il y a quelques milliers d'années, et ils avaient raison. Si une personne ne peut pas marcher, elle perd la capacité de prendre soin d'elle-même, ce qui entraîne un handicap. L'arthrose des orteils est considérée comme une maladie des personnes âgées, ce qui n'est pas entièrement vrai. Les premiers signes de la maladie peuvent survenir à un jeune âge. Par conséquent, il est nécessaire de surveiller attentivement la santé, de subir régulièrement des examens médicaux. Dans les cas avancés, l'arthrose entraîne une limitation de la mobilité du pied, les douleurs articulaires sont si prononcées qu'une personne est obligée de se déplacer en fauteuil roulant.

Le mécanisme de développement de l'arthrose

Le pied est composé de nombreux os, qui sont interconnectés à l'aide d'articulations. Grâce à cette structure, une personne peut être debout, marcher.

Les os du pied sont capables de supporter une charge importante, mais avec le temps, l'articulation s'use, les mouvements deviennent lents, souvent accompagnés de douleurs. Ce sont les premiers signes d'arthrose. La vieillesse, l'obésité, une activité physique excessive affectent l'état du cartilage. La destruction articulaire se déroule en plusieurs étapes, les principales sont présentées ci-dessous.

  1. Au stade initial, l'échange de calcium et de phosphore est perturbé, des processus métaboliques destructeurs se produisent. La microcirculation dans l'articulation s'aggrave, les tissus ne reçoivent pas suffisamment de nutriments, d'oxygène et de minéraux, à la suite de quoi ils commencent à mourir.
  2. En conséquence, le tissu cartilagineux perd sa fonction d'amortissement, devient plus lâche, se décompose en fibres individuelles.
  3. La capsule de l'articulation est compactée, moins de liquide synovial est produit.
  4. Avec la progression de la maladie, des excroissances osseuses - des ostéophytes commencent à se former. L'écart articulaire diminue avec le temps, avec les mouvements, les croissances osseuses se frottent les unes contre les autres, provoquant des douleurs.
  5. Si l'arthrose des orteils n'est pas traitée, le processus inflammatoire rejoint les changements ci-dessus. Des particules de tissu cartilagineux détruit pénètrent dans le liquide synovial, violant ses propriétés. Pendant les mouvements, la capsule articulaire et les tissus environnants sont endommagés, un processus inflammatoire aigu se produit. La zone endommagée gonfle, des rougeurs de la peau, des douleurs, de la fièvre sont observées.

Les causes

L'arthrose des articulations des orteils est une maladie polyétiologique, c'est-à-dire qu'il est impossible de distinguer une cause qui conduit au développement de processus dystrophiques dans les articulations du pied. Dans la plupart des cas, l'arthrose survient dans la vieillesse, une prédisposition génétique, le sexe, la présence de blessures, les entorses dans le passé jouent également un rôle important. Le groupe à risque comprend les athlètes (ballerines, danseurs, joueurs de football, haltérophiles), les personnes ayant un travail physique dur, les femmes en ménopause.

Les principaux facteurs affectant la survenue d'arthrose sont présentés ci-dessous:

  • blessures aux pieds (entorses, fractures, fissures, déchirures musculaires, ligaments);
  • caractéristiques anatomiques: pieds plats, pied large ou étroit, arc haut;
  • hérédité;
  • un défaut génétique génétiquement déterminé qui est responsable de la synthèse du collagène;
  • activités professionnelles (danseurs, gymnastes, footballeurs, coureurs, ballerines);
  • travail physique intense;
  • obésité;
  • troubles métaboliques (goutte, ostéoporose);
  • une arthrose du gros orteil peut survenir en raison du port de chaussures serrées à talons hauts;
  • Diabète;
  • une consommation insuffisante de légumes, fruits, viande conduit à une carence en vitamines, minéraux vitaux;
  • hypothermie;
  • pathologie concomitante: polyarthrite rhumatoïde, maladie thyroïdienne, tuberculose;
  • restructuration hormonale du corps chez la femme pendant la ménopause.

Symptômes

Le tableau clinique de l'arthrose peut varier en fonction de la gravité de la maladie. Aux stades initiaux, les patients se plaignent d'inconfort lors de la marche, de raideur des mouvements, de resserrement des articulations. Les symptômes s'intensifient avec les mouvements, diminuent au repos. Avec la progression de la maladie, la douleur devient constante, ne disparaît pas même la nuit. Les mouvements sont fortement limités. Dans les cas avancés, le processus est compliqué, une inflammation se produit, la peau devient rouge, chaude au toucher. L'arthrose de l'articulation du gros orteil est l'une des variantes les plus courantes de la maladie. La phalange proximale du doigt est fortement déformée, chez les personnes cette saillie est appelée "os".

Les principales manifestations de l'arthrose:

  1. Douleur. Un trait caractéristique de la douleur est sa nature «de départ». Les premiers mouvements donnent à la personne un inconfort maximum et au repos, sa santé s'améliore. Si la maladie est détectée en 3 étapes, la douleur peut survenir à tout moment de la journée, même la nuit..
  2. Le resserrement lors des mouvements est un signe pronostique défavorable. Au fil du temps, les surfaces articulaires s'usent, la quantité de liquide synovial diminue, des excroissances osseuses apparaissent. Tout cela conduit à un resserrement lors de la marche..
  3. Raideur articulaire. Aux stades initiaux, le patient peut ressentir une légère raideur dans les articulations, puis un mouvement limité apparaît. Si le traitement n'est pas commencé à temps, une ankylose se développe (immobilisation complète de l'articulation).
  4. Déformation du pied. L'articulation du gros orteil est le plus souvent endommagée, vous pouvez voir visuellement un œdème, des excroissances osseuses dans la phalange proximale.
  5. La démarche est cassée, une personne peut boiter, protégeant le membre endommagé, si le processus est unilatéral. Avec des dommages articulaires importants, il est difficile pour le patient de se déplacer dans la maison.
  6. Gonflement, rougeur de la peau, une augmentation locale de la température indique un processus inflammatoire. L'état général peut également être perturbé, une faiblesse, de la fièvre, des sueurs peuvent survenir.

Diagnostique

Aux stades initiaux, il n'est pas toujours possible de poser immédiatement un diagnostic, car les symptômes sont souvent lissés. Pour confirmer ses hypothèses, le médecin prescrit des études supplémentaires. Il est impératif de réaliser un diagnostic différentiel entre d'autres maladies des articulations: polyarthrite rhumatoïde, polyarthrite réactive, goutte. Pour l'arthrose de la phalange des doigts, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  1. Leucocytose légère et augmentation de l'ESR dans le test sanguin général. Des indicateurs trop élevés indiquent un processus inflammatoire.
  2. L'analyse d'urine est normale dans la plupart des cas. La présence d'acide urique, l'urate est un signe caractéristique de la goutte.
  3. Le facteur rhumatoïde n'est pas déterminé.
  4. Aux fins du diagnostic différentiel, une analyse de la quantité d'acide urique est nécessaire. Avec l'arthrose, son niveau ne dépasse pas la norme.
  5. Les signes radiographiques dépendent du stade de la maladie. Au stade initial, il y a un rétrécissement de l'espace articulaire, une diminution de la densité osseuse. À l'avenir, l'image montre les ostéophytes, l'absence totale d'espace articulaire, la formation d'ankylose.
  6. L'imagerie par résonance magnétique ou la tomodensitométrie est prescrite en préparation de l'opération, pour clarifier le degré de la maladie, l'état des muscles, des ligaments.
  7. La densitométrie est indiquée pour déterminer la densité osseuse, exclure l'ostéoporose..

Traitement

La tactique de prise en charge d'un patient souffrant d'arthrose dépend du stade de la maladie. Aux premiers stades, un bon résultat peut être obtenu en utilisant des massages, des exercices thérapeutiques, en adhérant à un certain régime. Si nécessaire, des médicaments anti-inflammatoires sont prescrits. Si l'arthrose de l'orteil progresse, des injections intramusculaires ou intra-articulaires d'analgésiques, des hormones sont indiquées. Dans les cas particulièrement graves, la seule issue est la chirurgie.

Le traitement de l'arthrose est un processus long, il ne suffit pas de prendre seulement quelques comprimés par jour, en espérant une amélioration. Pour réduire la douleur, restaurer la mobilité articulaire, une approche intégrée est utilisée. Les principaux éléments d'un traitement efficace de l'arthrose sont présentés ci-dessous:

  • l'utilisation d'analgésiques et d'anti-inflammatoires pendant de courtes périodes;
  • les chondroprotecteurs doivent être prescrits longtemps, car la restauration du tissu cartilagineux ne commence que quelques mois après le début de l'administration;
  • les médicaments qui améliorent le flux sanguin, les vitamines sont nécessaires pour restaurer le métabolisme cellulaire;
  • analgésiques et onguents anti-inflammatoires - un adjuvant pour le traitement de l'arthrose;
  • le massage permet de tonifier les muscles, d'éliminer la congestion veineuse, de stimuler la circulation sanguine;
  • des procédures physiothérapeutiques sont prescrites pendant la période de rémission, avec une exacerbation de la maladie, la visite de la salle de physiothérapie n'est pas recommandée;
  • la gymnastique médicale est effectuée afin de prévenir l'atrophie musculaire, d'augmenter le flux sanguin dans l'articulation;
  • un régime alimentaire est nécessaire pour réduire le poids corporel.

Traitement médical

Le traitement de l'arthrose du gros orteil doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. Il est interdit d'acheter par vous-même des médicaments sur recommandation de parents ou d'amis. Après tout, chaque médicament a ses contre-indications, ses effets secondaires. La fréquence d'administration, la durée du cours dépendent du stade de la maladie, de la gravité des symptômes, du poids corporel humain. Si le patient pèse plus de 100 kg, la dose du médicament doit être augmentée. Dans le même temps, pour une personne pesant 50-60 kg, la même dose sera importante. Toutes ces nuances sont prises en compte par le médecin lors du choix de la thérapie optimale. La tâche principale dans le traitement de l'arthrose est de contacter un bon spécialiste à temps.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les préparations de ce groupe ont un effet anti-inflammatoire, analgésique et antipyrétique prononcé. Cet effet est obtenu grâce à l'inhibition de la synthèse des enzymes inflammatoires (prostaglandines). En conséquence, l'oedème, la rougeur, la douleur diminue, la température corporelle diminue. Le plus souvent, les médicaments suivants sont prescrits pour le traitement de l'arthrose:

  • le diclofénac;
  • voltaren;
  • olfen;
  • les kétanes;
  • ketolong;
  • kétorolac;
  • le diclotol;
  • movalis;
  • méloxicam.

Remarque! Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont pris après les repas, car ils peuvent irriter la muqueuse gastrique. Pour les patients atteints de gastrite, d'ulcère gastro-duodénal, des médicaments sont prescrits en association avec des inhibiteurs de la pompe sphinctérienne (oméprazole, pantoprazole).

Les médicaments anti-inflammatoires sont pris en courte durée, en moyenne - de 7 à 10 jours. Le dépassement de la posologie et de la fréquence d'administration n'est pas recommandé, car le risque d'effets secondaires augmente. L'utilisation de médicaments est contre-indiquée dans les cas suivants:

  • avec une réaction allergique aux composants du médicament;
  • pendant la grossesse et l'allaitement;
  • en cas d'insuffisance rénale, hépatique ou cardiaque sévère;
  • ulcère peptique de l'estomac;
  • diminution du nombre de plaquettes;
  • une histoire de saignement gastro-intestinal.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits sous forme de comprimés (oraux), par voie intramusculaire et intraveineuse. Il existe également des gels et des onguents à effet anesthésiant. Il convient de garder à l'esprit que lorsqu'il est appliqué sur la peau, environ 10% du médicament est absorbé. Parce que les onguents ne peuvent être utilisés que comme un outil supplémentaire.

Chondroprotecteurs

La plupart des chondroprotecteurs comprennent la chondroïtine et la glucosamine. Ces substances stimulent la synthèse du collagène, du liquide synovial, inhibent l'activité des enzymes inflammatoires et empêchent la destruction du cartilage. L'arthrose du petit doigt sur le pied, ainsi que le pouce, avec un traitement inadéquat peut entraîner une restriction de la mobilité. Pour prévenir la progression de la maladie, des chondroprotecteurs sont pris pendant plusieurs mois. Les principaux noms commerciaux des médicaments sont présentés ci-dessous:

Physiothérapie

La physiothérapie peut améliorer considérablement l'état du patient, réduire la dose de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Une visite à la salle de physiothérapie n'est pas recommandée lors d'une exacerbation de l'arthrose. La régularité est importante pour obtenir l'effet. La durée moyenne du traitement est de 10 à 12 séances. Les plus efficaces sont les procédures suivantes:

  • électrophorèse avec des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques;
  • magnétothérapie;
  • thérapie par ondes de choc;
  • ultrason.

Recommandations diététiques

L'arthrose de l'orteil moyen, comme toute autre articulation, est une maladie dégénérative qui s'accompagne de la mort des cellules du cartilage. Pour restaurer la structure de l'articulation, une grande quantité de collagène, protéines, vitamines, calcium, phosphore est nécessaire. Par conséquent, la nutrition doit être complète, avec une quantité suffisante de légumes, de fruits et de viande maigre. Il existe également une corrélation directe entre le poids d'une personne et le risque d'arthrose. La deuxième tâche la plus importante est de réduire le poids corporel avec une bonne nutrition..

Recommandations diététiques pour l'arthrose:

  • boire suffisamment d'eau;
  • contrôle des portions (pas plus de 300 g);
  • nutrition fractionnée;
  • exclusion du régime alimentaire des plats frits, gras et fumés, des produits semi-finis;
  • manger au moins deux portions de fruits et trois portions de légumes par jour;
  • les produits doivent être cuits au four, cuits à la vapeur ou bouillis;
  • dans le régime devrait être présent des plats avec l'ajout de gélatine: aspic, gelée, gelée de fruits;
  • le fromage cottage, le fromage, le kéfir, le lait cuit fermenté doivent être choisis avec une faible teneur en matières grasses.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical est rarement utilisé. L'opération est indiquée pour le syndrome douloureux sévère, lorsque les méthodes de traitement conservatrices n'aident pas. La chirurgie est également effectuée pour éliminer un défaut esthétique (os saillant), dans de tels cas, il est presque impossible pour le patient de choisir les bonnes chaussures.

La prévention

Si des proches souffrent d'arthrose, la profession d'une personne est associée à une charge constante sur les membres inférieurs, il y a déjà des pieds plats ou d'autres déformations du pied, la maladie doit être immédiatement évitée.

Pour prévenir le développement de l'arthrose, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  1. Besoin de contrôler le poids. Chaque kilogramme supplémentaire augmente la charge sur les articulations.
  2. La nutrition avec suffisamment de vitamines et de minéraux joue un rôle important dans la prévention de l'arthrose.
  3. Les chaussures doivent être confortables avec des semelles orthopédiques. Il n'est pas recommandé de porter des chaussures à talons hauts pendant longtemps. La préférence devrait être donnée aux chaussures faites de matériaux naturels..
  4. Les semelles orthopédiques doivent être fabriquées sur commande. Chaque personne a une structure de pied individuelle, il est donc inutile d'acheter des semelles prêtes à l'emploi dans le magasin.
  5. En été, il est recommandé de marcher pieds nus sur l'herbe, le sable, les pierres.
  6. Une activité physique modérée est la clé d'une articulation saine. Un stress excessif, ainsi que leur absence, peut augmenter le risque d'arthrose.

Il est nécessaire de subir des examens médicaux réguliers, si vous avez des plaintes, consultez un médecin, ne vous auto-médicamentez pas.

Arthrose des orteils: symptômes et traitement

Arthrose des orteils: les symptômes et le traitement de la maladie est un problème d'arthrologie assez compliqué, qui ne peut être ignoré. Il faut se rappeler: lorsque l'arthrose des articulations des orteils se développe, le traitement avec l'élimination complète de la pathologie n'est possible que dans les premiers stades. Il est impossible de restaurer des tissus déjà fortement détruits et, par conséquent, la maladie, et en particulier l'arthrose des gros orteils, doit être détectée le plus tôt possible pour un traitement efficace.

Qu'est-ce qu'une pathologie?

En général, l'arthrose est une pathologie articulaire avec un mécanisme dégénératif-dystrophique de dommages, qui se déroule de manière chronique avec une destruction progressive de tous les éléments articulaires. Une réaction inflammatoire des tissus environnants peut également rejoindre des processus dystrophiques. Le développement de la pathologie conduit à la perte d'élasticité du cartilage avec leur ossification et leur destruction progressive, la destruction des tissus sous forme de fissures, de joints et de diverses métamorphoses structurelles.

Une caractéristique distinctive de l'arthrose est le développement du processus dans la zone articulaire sans s'étendre au-delà de ses frontières. Mais de graves anomalies se développent directement dans l'articulation: déformation et dommages mécaniques, changements biochimiques, apparition d'ostéophytes et détérioration de la mobilité. L'arthrose considérée de l'articulation de l'orteil est une manifestation courante de la pathologie. Elle peut se développer dans diverses petites articulations, mais l'arthrose de l'articulation du gros orteil est le plus souvent détectée..

Comme prévu dans une forme chronique, l'arthrose du gros orteil se poursuit avec des périodes alternées d'exacerbation et de rémission. De par la nature de leur origine, la pathologie est classée en variétés primaires et secondaires. La forme primaire prend naissance dans une articulation saine lorsque des conditions appropriées apparaissent. La variété secondaire est définie comme le résultat d'une autre maladie articulaire ou de dommages mécaniques..

Ce qui provoque la pathologie

Le mécanisme étiologique de l'apparition de la maladie est dû à une détérioration marquée de l'apport sanguin et de la nutrition de l'articulation, une modification des processus métaboliques. Ce sont ces facteurs qui provoquent le manque de protéoglycanes dans l'élément cartilagineux, ainsi que d'autres collagènes, ce qui provoque une perte d'élasticité. Directement, ce mécanisme est déclenché par un certain nombre de facteurs endogènes et exogènes. À leur tour, les facteurs internes peuvent être basés à la fois sur la nature congénitale et acquise.

Les facteurs congénitaux suivants sont distingués: pieds plats; structure articulaire incorrecte; la présence d'une jambe raccourcie; courbure congénitale des doigts, y compris courbure du pouce; leur forme de marteau. Les défauts de structure acquis se forment à la suite de blessures (fractures avec restauration incorrecte ultérieure); ruptures des ligaments articulaires. Les causes endogènes comprennent des pathologies qui peuvent perturber le métabolisme: les maladies endocriniennes, ainsi que des pathologies telles que la tuberculose, la gonorrhée et l'encéphalite. Une détérioration importante de l'apport sanguin provoque des varices veineuses..

Souvent, la cause de l'arthrose des orteils est due à des influences externes: aliments défectueux; gras excessif; muscles affaiblis et non entraînés; mauvaises chaussures (nez étroits, talons hauts, semelles à plateforme); croissance élevée d'une personne; surcharges fréquentes; basses températures avec gelures; emplacement dans une pose tordue sur le lieu de travail ou compression forcée prolongée du pied. N'oubliez pas le facteur âge.

Symptômes de pathologie

Lorsque l'arthrose des orteils se produit, les symptômes et le traitement sont déterminés par la phase de la maladie.

Il y a 3 étapes de dommages articulaires:

  1. Le premier degré (phase initiale) est généré par le début du rétrécissement de l'espace articulaire. Les dommages à ce stade sont réversibles, ce qui signifie que si une arthrose des gros orteils est révélée à ce stade, le traitement entraînera une régénération complète des tissus. Le principal symptôme: une légère douleur après une marche prolongée et de la fatigue.
  2. Le deuxième degré est provoqué par une fermeture plus importante de l'écart, le début de la formation des ostéophytes. La douleur devient plus intense, un gonflement apparaît, la mobilité est altérée.
  3. Le troisième degré est caractérisé par un fort rétrécissement de l'écart voire de sa fermeture. De nombreux ostéophytes apparaissent. La douleur est ressentie même sans charge. La déformation des doigts progresse, la boiterie apparaît.

Lorsque l'arthrose des orteils progresse, les symptômes se manifestent comme suit: resserrement des articulations en marchant; raideur matinale des doigts; rougeur et gonflement des articulations touchées (généralement le pouce); une sensation de fièvre dans les articulations touchées; l'apparition de cors sur le pouce et entre les doigts.

Au début, les douleurs ne sont ressenties que lors d'une marche prolongée ou lors de la montée d'une pente, mais s'intensifient progressivement, et à 2-3 étapes, elles apparaissent également au repos. La déformation des doigts, qui apparaît à un stade avancé, entraîne une boiterie et un changement de démarche. Des joints nodulaires apparaissent sur l'articulation douloureuse.

En tant que le plus chargé, le pouce souffre le plus souvent, d'où la maladie commence. Progressivement, sur d'autres orteils apparaissent des nodules de Geberden avec condensation et rougeur. La torsion des doigts devient perceptible. L'arthrose phalangienne se développe généralement simultanément sur plusieurs doigts.

Comment la maladie est-elle détectée?

Les signes de déformation explicites n'apparaissent qu'à un stade avancé. Cependant, il est nécessaire d'identifier la maladie au stade initial, lorsque les symptômes ne sont pas prononcés et sont similaires aux manifestations d'autres pathologies..

Dans ces conditions, un diagnostic différencié précis est important. La tâche du médecin consiste à identifier une maladie précoce et à établir la connexion du processus inflammatoire. Le diagnostic commence par un test sanguin, un test CRP et de l'acide urique, et un test de rhumatisme. Le diagnostic final est posé en fonction des résultats de la fluoroscopie en deux positions, arthroscopie, échographie du pied, tomodensitométrie et IRM.

Comment le traitement est-il dispensé?

Comme indiqué ci-dessus, la restauration complète de l'articulation avec un traitement conservateur n'est possible qu'à un stade précoce lorsque l'atrophie tissulaire n'a pas pris la forme d'un développement irréversible. Lorsque l'arthrose des orteils se développe, l'analyse des symptômes et le développement du traitement sont effectués par un arthrologue (dans des cliniques spécialisées) et un chirurgien ou orthopédiste dans une clinique régulière. Avec l'arthrose avancée du gros orteil, l'objectif du traitement est l'élimination des périodes d'exacerbation et le transfert de la maladie au stade de rémission, l'exclusion des réactions inflammatoires, le traitement symptomatique, la restauration maximale de la mobilité articulaire, le renforcement général du corps.

Avec l'arthrose des orteils, le traitement est effectué de manière conservatrice en utilisant une approche de cours intégrée. Le traitement est basé sur une pharmacothérapie (systémique et locale) et des méthodes non médicamenteuses. Selon le degré de dommage, les schémas de traitement suivants sont utilisés:

  1. À un stade précoce de la maladie, on attribue: le port de chaussures et de semelles orthopédiques individuelles; méthodes de physiothérapie; La culture physique; massage; prendre des médicaments de type non stéroïdien; des mesures préventives générales s'appliquent.
  2. Sous une forme avancée (2-3 degrés de dommages): prendre des analgésiques; injection de formulations médicamenteuses directement dans l'articulation; en cas de besoin urgent - intervention chirurgicale.

La pharmacothérapie est basée sur les médicaments suivants:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens: paracétamol, diclofénac, acéclofénac, indométacine, nimésulide, méloxicam.
  2. Chondroprotecteurs: chondroïtine, acide hyaluronique, glucosamine, arthrodarine, arthrose, Structum. Pour l'injection directement dans l'articulation, Alflutop, Chondrogard peut être utilisé..
  3. Préparations pour la normalisation de la composition synoviale: Synvisc, Gilgan, Fermatron.
  4. Glucocorticostéroïdes (avec addition d'inflammation): Kenalog, Diprospan.
  5. Relaxants musculaires pour normaliser l'activité musculaire.
  6. Thérapie réparatrice: Vitrum, Centrum, Berokka, Materna, Theravit.
  7. Produits topiques topiques: onguents ayant la capacité de soulager l'inflammation, l'enflure et la douleur: Nikoflex, Apizatron, Viprosal, Ungapiven.

L'arthrose des orteils est une maladie dangereuse et désagréable qui peut perturber la mobilité articulaire. La guérison complète n'est possible qu'à un stade précoce, par conséquent, la détection précoce de la pathologie joue un rôle important.

Arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne du 1 orteil - traitement

L'ostéoarthrose de l'articulation métatarso-phalangienne de l'orteil est une maladie dégénérative progressive. Le premier doigt est impliqué dans le processus en raison du fait qu'en position debout, il a la plus grande charge. Cela conduit à une perte progressive de cartilage..

En raison d'un certain nombre de facteurs de risque (port de mauvaises chaussures, surpoids, blessures, troubles endocriniens), l'activité fonctionnelle de l'articulation diminue. Le stade initial a un tableau clinique faible. Le plus souvent, les patients demandent l'aide d'un spécialiste aux stades ultérieurs lorsque les méthodes conservatrices sont inefficaces.

Le mécanisme de développement de la pathologie

L'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne se développe à la suite de la destruction du cartilage hyalin au niveau moléculaire et de la faible capacité des chondrocytes à récupérer. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le cartilage se desserre et se ramollit, des fissures apparaissent à sa surface, dont la profondeur peut ensuite atteindre l'os.

À ce stade, les surfaces osseuses subissent une contrainte mécanique accrue, qui est inégalement répartie. Cela conduit à l'ostéosclérose et à la formation de croissances cartilagineuses osseuses (ostéophytes).

L'ostéoarthrose ne s'accompagne pas initialement d'une inflammation, elle se produit comme une complication due à un traumatisme des tissus mous environnants par les ostéophytes.

L'ostéoarthrose de l'articulation métatarso-phalangienne de l'orteil au stade initial a un tableau clinique faible

Les causes

DOA 1, 2 de l'articulation métatarso-phalangienne se développe chez les jeunes à la suite d'un traumatisme, chez les personnes âgées comme une manifestation de l'usure du cartilage liée à l'âge, la perte de collagène.

De plus, les facteurs de risque de développement de l'arthrose sont:

  • hérédité;
  • sports - par exemple, jouer au football;
  • marcher pieds nus sur une surface dure;
  • blessures - fractures, luxations, subluxations;
  • charge excessive sur les membres inférieurs (obésité, musculation);
  • pathologie orthopédique (pieds plats);
  • activité physique excessive;
  • chaussures inconfortables (trop étroites, semelle plate ou talon haut);
  • pathologie endocrinienne (diabète sucré, thyréotoxicose);
  • maladies systémiques du tissu conjonctif (polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé);
  • troubles métaboliques - goutte.

Les causes de l'arthrose peuvent être considérées: chaussures inconfortables, blessures, hérédité

Le tableau clinique et le diagnostic

La principale plainte du patient souffrant d'arthrose est la douleur. Elle apparaît après l'exercice. Avec la progression de la dégénérescence, la douleur commence à déranger constamment, ne disparaît pas après le repos.

Le symptôme suivant est une restriction de mouvement dans l'articulation. Plus la dégénérescence du cartilage est prononcée, plus le volume de mouvement est faible. Le patient essaie d'épargner le membre, la boiterie est donc un autre symptôme caractéristique. À l'examen, rougeur de l'articulation touchée, un gonflement est noté.

Le diagnostic d'arthrose comprend:

  1. Collecte des plaintes, antécédents médicaux, examen des membres.
  2. Tests cliniques généraux.
  3. Analyses biochimiques.
  4. Roentgenography.
  5. CT et IRM.

Lors de l'examen, le médecin attire l'attention sur la présence de déviations de l'index par rapport à son axe, les mouvements passifs, l'état de la peau, la présence de modifications vasculaires.

Au premier stade, l'apparition d'un seul ostéophyte sur la tête d'un métatarsien est déterminée sur une image radiographique. Dans la dernière étape, les ostéophytes couvrent toute la tête de l'os.

La douleur après l'exercice est la principale plainte du patient souffrant d'arthrose

Principes de traitement

Avec un diagnostic d'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne du 1er orteil, le traitement comprend une approche intégrée, qui consiste en des méthodes conservatrices:

  • prendre des médicaments;
  • physiothérapie et massage;
  • gymnastique médicale;
  • correction orthopédique.

Toutes ces méthodes éliminent les symptômes et inhibent la poursuite de la progression. La combinaison de la pharmacothérapie avec la physiothérapie peut réduire le nombre d'exacerbations. Le régime comprend l'exclusion des poids de longue date, de la marche et du transport.

Dans la phase aiguë avec une douleur intense, un repos au lit est prescrit. Le régime alimentaire vise à normaliser le poids corporel. Des médicaments à base de glucosamine et de chondroïtine sont également utilisés. La gymnastique thérapeutique est prescrite pendant la période de rémission.

En l'absence d'efficacité des médicaments, le patient se voit opérer.

Thérapie médicamenteuse

L'arthrose des articulations métatarsophalangiennes des pieds pendant le traitement médicamenteux implique la nomination de médicaments anti-inflammatoires non hormonaux, les chondroprotecteurs.

Les AINS sont prescrits pour l'ostéoarthrose en cas d'inflammation. Ce groupe de médicaments soulage la douleur, soulage l'enflure et les rougeurs. Ils sont nommés par le cours. Avec des exacerbations, un cours répété est indiqué.

Une approche de traitement intégrée consiste en des méthodes conservatrices

Règles d'admission:

  • prendre selon les directives d'un médecin en raison du nombre élevé d'effets secondaires et de contre-indications;
  • la dose ne peut pas être augmentée indépendamment;
  • le cours ne devrait pas durer plus de 2 semaines;
  • le cours est effectué par un moyen oral;
  • un long cours est effectué avec le contrôle d'un test sanguin, des reins, du foie et des organes du tube digestif;
  • toutes les préparations orales sont lavées avec beaucoup d'eau.

Les principaux médicaments pour administration orale:

  • Indométhacine;
  • Le kétoprofène;
  • Ibuprofène;
  • Diclofénac;
  • Nimesil;
  • Celecoxib;
  • Meloxicam.

Les AINS à usage continu prolongé conduisent au développement d'ulcères et d'érosion dans le tractus gastro-intestinal supérieur. De plus, le risque de complications sous forme de saignement ou de perforation d'un ulcère d'estomac est augmenté. Par conséquent, ils sont pris strictement selon les prescriptions du médecin. Les AINS sont disponibles sous forme de pommades et de gels. La libération locale est plus sûre et moins efficace..

Le groupe de médicaments suivant est celui des chondroprotecteurs. Ce groupe active la restauration de la structure du cartilage. La composition comprend des glucosamines et des chondroïtines..

La nomination de médicaments anti-inflammatoires non hormonaux, les chondroprotecteurs, est incluse dans le traitement médicamenteux

Les préparatifs:

Les chondroprotecteurs oraux sont prescrits pour une longue durée - 3 mois.

S'il n'y a aucun effet des médicaments non hormonaux, le patient présente une ponction avec l'introduction de glucocorticoïdes - Hydrocortisone, Metipred, Kenalog, Diprospan. Avec des hormones, Novocaine ou Lidocaine est administré.

Physiothérapie et thérapie par l'exercice

L'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne d'un orteil en rémission est une indication pour la nomination d'un traitement physiothérapeutique. Il aide à soulager les spasmes musculaires, améliore la circulation sanguine et le métabolisme dans le cartilage..

Sont utilisés:

  • Irradiation UV;
  • électricité;
  • magnétothérapie;
  • électrophorèse;
  • phonophorèse;
  • applications de paraffine, d'ozokérite;
  • thérapie de boue;
  • bains thérapeutiques - mer, radon, bischofite, iode-brome.

Un traitement physiothérapeutique est prescrit pendant la rémission

Les exercices de physiothérapie comprennent des exercices dynamiques et statiques. Pendant la rémission, ils sont effectués quotidiennement pendant 10-15 minutes lentement. Les premiers entraînements sont effectués en position allongée, puis assis sur une chaise. Si vous avez mal, vous devez terminer l'exercice ou réduire son intensité.

Des exercices:

  1. Les chaussettes sont tirées et détendues en alternance. Sur chaque jambe 10 fois.
  2. Maximisez chaque pied, puis détendez-vous. Alternativement sur chaque jambe 10 fois.
  3. Rotation circulaire en pieds 10 fois vers l'intérieur et vers l'extérieur 10 fois.

Le massage vise à stimuler les tissus mous environnants pour soulager les spasmes, normaliser le tonus musculaire, améliorer la nutrition articulaire. Il est recommandé que la procédure soit effectuée par un professionnel.

Méthodes folkloriques

L'ostéoarthrose de l'articulation métatarso-phalangienne est traitée à l'aide de la médecine traditionnelle à un stade précoce de la maladie. Des méthodes locales sont appliquées - bains, compresses, pommades.

Des bains de pieds sont pris quotidiennement pendant 10 à 14 jours. Peut être utilisé comme prophylactique. Dans l'eau chaude, ajoutez les huiles essentielles 2-3 gouttes - eucalyptus, genièvre, mélisse, pin.

À partir de ces plantes, vous pouvez préparer des infusions utilisées pour les bains locaux et les bains généraux. Les propriétés curatives ont également des feuilles de laurier, de la bardane, des feuilles de bouleau. Pour la préparation de la perfusion 2 cuillères à soupe. l les herbes sèches versent un verre d'eau bouillante. Prenez un bain pendant 20-30 minutes.

Il est utile pour la prévention d'utiliser des bains de sel courants 2 fois par semaine.

Pommade à base de miel, de moutarde en poudre, de soda, de sel. Tous les composants sont pris dans des proportions égales et mélangés. Frottez 3-4 fois par jour.

Avec l'aide de la médecine traditionnelle, l'ostéoarthrose de la 1 articulation métatarso-phalangienne est traitée à un stade précoce de la maladie

Pommade à pommade. Faire fondre la graisse de porc et l'appliquer chaud sur la zone affectée.

Fern Compress. Les feuilles fraîches sont écrasées et la suspension résultante est appliquée sur le joint, enveloppée dans du polyéthylène et un foulard chaud. Laisser toute la nuit.

Compresse de vodka, de miel et d'aloès. Tous les composants sont pris dans des proportions égales, l'aloès est pré-broyé.

Intervention chirurgicale

L'ailectomie est l'ablation des ostéophytes. Les ostéophytes qui interfèrent avec la flexion des doigts peuvent être retirés. Après l'opération, des exercices thérapeutiques précoces sont présentés, visant à restaurer la gamme complète de mouvement.

Les endoprothèses sont réalisées dans les derniers stades de la maladie pour les personnes d'âge moyen sans activité physique élevée..

L'arthrodèse est une opération visant à immobiliser l'articulation métatarso-phalangienne, qui ne peut être remplacée par une prothèse. Dans le cas de l'index, cette opération vous permet de transférer entièrement le poids corporel par l'avant du pied.

Conclusion

L'ostéoarthrose du 1er degré est le stade initial de la pathologie dégénérative chronique, qui nécessite un diagnostic et un traitement en temps opportun.

Pour la prévention de la maladie, une correction orthopédique est nécessaire, une normalisation du poids corporel et de l'activité physique.

La thérapie comprend le déchargement mécanique, la restauration de la structure du cartilage, le soulagement de l'inflammation et la prévention d'une nouvelle dégénérescence.

L'arthrose de la première articulation métatarso-phalangienne est une maladie très répandue chez les femmes. Cela est dû au port de chaussures serrées à talons hauts. Le choix de chaussures confortables contribue à la normalisation de la charge sur les membres inférieurs, à la redistribution du poids. En cas de douleur au premier doigt, consultez un médecin pour obtenir de l'aide.

Arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne de l'orteil: causes, symptômes et stades de la maladie

Un os saillant sur la jambe, une courbure visuelle du pouce, une gêne pendant le mouvement sont des signes caractéristiques de lésions arthritiques. La maladie est assez grave, se développe au fil des ans dans le contexte de nombreux facteurs indésirables.

L'absence de diagnostic et de traitement en temps opportun entraîne une perte de mobilité et un handicap.

L'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne du 1 orteil nécessite une thérapie complexe visant à éliminer les symptômes douloureux et à prévenir les complications.

Brève description et mécanisme du développement de la maladie

L'arthrose de la première articulation métatarsophalangienne du pied est une maladie dégénérative-dystrophique chronique du cartilage. La lésion est localisée dans la région latérale du gros orteil, c'est pourquoi elle est souvent appelée os dans la vie quotidienne. Affecte la pathologie des hommes et des femmes d'âges différents. Selon les statistiques, le plus souvent fixé dans le sexe plus juste après 50 ans.

Le mécanisme du développement de la maladie est le suivant:

  • l'élasticité et l'élasticité du tissu cartilagineux sont perdues;
  • la fonction d'amortissement du cartilage diminue;
  • des charges constantes sur l'articulation pendant le mouvement affectent négativement les tendons, les ligaments, les muscles;
  • la microcirculation dans les tissus mous s'aggrave;
  • une croissance (ostéophyte) se forme sur l'os métatarsien;
  • la structure et la forme de l'articulation changent progressivement;
  • mobilité limitée du doigt avec dystrophie subséquente du pied.

En conséquence, le pouce perd sa fonctionnalité, le processus destructeur s'étend aux articulations voisines et conduit à l'immobilisation de la cheville.

L'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne, comme l'arthrite du pied, peut être traitée, mais pour le bon choix de thérapie, il est important de trouver les causes de la maladie.

Arthrose - une pathologie, au cours de laquelle se produit la destruction précoce du tissu cartilagineux

Le gros orteil est exposé à un stress grave constant tout au long de la vie. En raison de sa grande mobilité, cette articulation souffre le plus souvent de divers troubles. Mais ce n'est pas la seule cause de l'arthrose..

L'émergence de la maladie contribue à un certain nombre de facteurs indésirables:

  • structure anatomique incorrecte de la jambe (pieds plats, orteil large);
  • blessures mécaniques du pied (ecchymoses, luxations, fractures);
  • maladies inflammatoires de la cheville (bursite, arthrite);
  • pathologies endocriniennes (maladie thyroïdienne, diabète sucré);
  • mauvaise circulation sanguine dans les membres (athérosclérose, varices);
  • troubles hormonaux (hormones, ménopause);
  • métabolisme incorrect dans le corps;
  • changements liés à l'âge dans le système musculo-squelettique.

Afin de détecter rapidement l'arthrose du 1er degré de l'articulation métatarso-phalangienne, il est important de prendre en compte les causes possibles de la maladie.

Les risques les plus probables incluent:

  • activités professionnelles, ainsi que charges sportives excessives (footballeurs, gymnastes, mannequins);
  • prédisposition héréditaire aux maladies articulaires;
  • embonpoint, obésité;
  • porter des chaussures à talons hauts inconfortables et serrées;
  • hypothermie prolongée des jambes;
  • faible activité physique, travail sédentaire;
  • mauvaises habitudes, conditions de vie défavorables.

Des facteurs ignorés peuvent conduire à une pathologie arthritique, dont les manifestations compliquent considérablement la vie.

Porter des chaussures

Image clinique

La symptomatologie de la maladie augmente depuis plusieurs années. Les premiers signes sont souvent flous et presque invisibles, tandis que les derniers stades se manifestent par une douleur importante et des changements externes évidents..

Pour l'arthrose déformante de la 1 articulation métatarso-phalangienne, les caractéristiques suivantes sont caractéristiques:

  • fatigue et fatigue dans les jambes;
  • raideur des doigts lors de la marche;
  • inconfort lors du port de chaussures;
  • douleur aiguë ou douloureuse dans la zone du pied, surtout après l'effort;
  • sensibilité accrue des doigts aux conditions météorologiques changeantes;
  • nodules sous-cutanés à l'extérieur de l'articulation métatarso-phalangienne;
  • sensation de froid, d'engourdissement, de picotements, de douleurs dans la jambe;
  • raideur et crissement dans l'articulation;
  • hyperémie et gonflement autour de l'os du pouce;
  • courbure artificielle du doigt vers l'auriculaire;
  • déformation notable du pied.

Afin d'éviter des changements dégénératifs irréversibles, il est important de faire attention à tout inconfort suspect. En présence d'au moins un symptôme, même insignifiant, un examen spécialisé doit être immédiatement effectué.

La deuxième étape de l'arthrose métatarsophalangienne chez la majorité des patients provoque déjà des plaintes: douleur en marchant, gonflement des pieds, inconfort en position debout.

Mesures diagnostiques

S'il y a des plaintes d'inconfort dans le pouce, vous devez d'abord consulter votre médecin. L'arthrologue est impliquée dans les pathologies articulaires. En son absence à la clinique, des spécialistes étroits viendront à la rescousse - rhumatologue, orthopédiste, ostéopathe, traumatologue, chirurgien. Le médecin procédera à un examen à temps plein, recueillera un historique détaillé, établira un diagnostic préliminaire.

Pour clarifier la forme, le stade, le degré de destruction, il est nécessaire de subir des diagnostics instrumentaux et de laboratoire supplémentaires, notamment:

  • radiographie - montre visuellement l'état de l'articulation, la présence d'ostéophytes, les blessures, les déformations, les néoplasmes, tout changement pathologique;
  • La TDM et l'IRM sont des techniques auxiliaires hautement informatives pour examiner non seulement les cavités articulaires, mais aussi les tissus mous;
  • Échographie - est effectuée en cas de contre-indications à la radiographie et à la tomographie, ainsi qu'à un diagnostic supplémentaire;
  • test sanguin - identifie les principaux indicateurs de santé et les marqueurs spécifiques de l'inflammation pour différencier l'arthrite.

Le complexe de méthodes est sélectionné individuellement sur la base du tableau clinique et de l'examen préliminaire d'un spécialiste. L'examen est indolore, mais très important pour la nomination du traitement.

Si nécessaire, imagerie par résonance magnétique ou calculée, échographie

La thérapie de la pathologie arthritique, ainsi que le traitement de l'arthrite des orteils, suggèrent une approche intégrée. Sans assistance médicale, elle progresse rapidement et entraîne de graves complications..

Il est très important de sélectionner un schéma thérapeutique adéquat dès que possible afin de:

  • pour arrêter la dégradation du tissu articulaire;
  • réduire la douleur et l'inflammation;
  • mobilité du pied de retour;
  • maintenir la capacité de travail et le bien-être.

Les principales mesures thérapeutiques comprennent la prise de médicaments spéciaux, l'exécution d'exercices et l'aide aux recettes traditionnelles..

Approche médicamenteuse

Les premier et deuxième stades de l'arthrose du pied se prêtent à un traitement conservateur. Les médicaments systémiques et les médicaments locaux sont utilisés pour arrêter la destruction des articulations et éliminer les symptômes qui l'accompagnent.

  1. Les anti-inflammatoires du groupe non stéroïdien (AINS) combattent le processus inflammatoire dans les périodes aiguës, éliminent l'enflure, l'hyperémie et réduisent les douleurs. Onguents, crèmes, comprimés sont principalement utilisés - Indométhacine, Nise, Ibuprofène, Ortofène, Fastum.
  2. Les analgésiques soulagent les douleurs aux jambes d'intensité modérée. Comme aide ponctuelle, "Analgin", "Aspirin", "Tylenol", "Diclofenac" sont pris.
  3. Les hormones corticostéroïdes arrêtent un syndrome de douleur intense aux derniers stades de la maladie, lorsque les groupes de médicaments précédents sont impuissants. Une forme de comprimé est prescrite, ainsi que des injections de Prednisolone, Triamcinolone, Celeston, Hydrocortisone.
  4. Les chondroprotecteurs sont efficaces à un stade précoce, stimulent la restauration du cartilage - Chondroïtine, Teraflex, Stop Arthrosis, Don.

Selon la complexité de la condition, des relaxants musculaires, des médicaments vasodilatateurs, des complexes de vitamines peuvent également être utilisés..

L'ostéoarthrose de la première articulation subit une thérapie complexe

Physiothérapie

La mesure obligatoire pour la lésion arthritique du pouce est des exercices thérapeutiques. Des exercices spéciaux aident à remettre l'articulation dans sa forme correcte, à réduire l'inconfort et à tonifier l'appareil musculaire. Indiqué au stade initial de la maladie et après la chirurgie.

Un ensemble d'exercices simples et efficaces est effectué à la maison ou même au travail:

  • posez divers petits objets (stylos, bobines de fil, balles, jouets) sur le sol, essayez de les soulever avec vos orteils, tenez-les et remettez-les en place, et amenez-les également dans votre paume;
  • en position couchée, levez le pied et écrivez en l'air les lettres de l'alphabet dans l'ordre;
  • effectuez l'exercice "Vélo", utilisez votre pied autant que possible, en vous concentrant sur la rotation des pédales du bout des doigts;
  • faire le tour de l'appartement d'abord sur les orteils, puis à l'intérieur et à l'extérieur du pied, terminant l'exercice sur les talons;
  • assis sur le sol avec vos mains derrière le dos, étirez vos chaussettes loin de vous et revenez dans la direction opposée;
  • à partir d'une position assise, essayez de déplacer chaque orteil séparément, tout en contrôlant les muscles et les articulations;
  • masser chaque doigt avec vos mains, en écartant légèrement le gros.

N'oubliez pas que la gymnastique ne devrait pas causer de douleur ni d'inconfort importants. La formation doit être régulière et uniquement selon les recommandations du médecin..

Cette méthode de traitement a un haut degré d'efficacité aux premiers stades du développement de la pathologie.

Une approche intégrée du traitement de l'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne implique l'utilisation de méthodes de médecine alternative. Les médicaments naturels et sûrs aident à soulager la maladie sans provoquer d'effets indésirables..

Les procédures suivantes ont un effet analgésique et chauffant prononcé:

  1. Un bain de sel et de soda. 3 cuillères à soupe. cuillères à soupe d'un mélange de chlorure de sodium et de soude dissous dans de l'eau tiède. Versez le liquide dans le bassin et plongez la jambe dedans afin que l'eau recouvre le pied. Faites des bains de pieds pendant 20 minutes par jour avant le coucher.
  2. Broyage de miel et de momie. Mélange de miel naturel liquide (100 g) avec une cuillère à café de momie. La pommade résultante se frotte lentement les doigts, couvre avec un chiffon propre et laisse toute la nuit.
  3. Compresse de raifort. Râper la racine de raifort fraîche et verser de l'eau bouillante pendant quelques minutes. Mettez la masse pressée hors de l'eau sur un bandage et enveloppez-la sur un doigt malade, en la couvrant d'un film. Maintenez la position pendant quelques heures et décollez.
  4. Application à partir d'une feuille de chou. Rincez une feuille fraîche de chou blanc et un peu de battement avec une fourchette pour séparer le jus. Lubrifiez un côté avec une fine couche de miel et posez sur le pied. Enveloppez un bandage serré et laissez reposer quelques heures.

Le traitement à domicile est efficace en complément de la thérapie de base. À lui seul, il ne peut pas guérir la pathologie, mais seulement soulager les symptômes.

Autant que possible, retarder l'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne et les complications possibles sont capables de prévention simple, notamment:

  • porter des chaussures amples, confortables et douces à talons bas;
  • contrôle du poids corporel, en évitant l'obésité sévère;
  • un mode de vie actif avec une activité physique modérée (randonnée, vélo, danse, fitness);
  • arrêter de fumer, boire de l'alcool et de la malbouffe;
  • traitement rapide des maladies inflammatoires aiguës, blessures des membres inférieurs;
  • des examens réguliers d'un médecin de profil ayant une tendance aux pathologies articulaires.

Des mesures préventives peuvent prévenir une maladie désagréable, soumise à un mode de vie sain. Et le traitement correct de l'arthrose existante vous permet d'arrêter la destruction de l'articulation et de maintenir en permanence sa mobilité.

Comment traiter l'arthrose de l'articulation du pied métatarso-phalangien?

La plus grande charge sur les pieds est observée dans la zone des articulations interphalangiennes des doigts et avec leur connexion avec le métatarse. L'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne du 1er orteil est associée à une déformation du gros orteil, souvent appelée «bosse» dans la vie de tous les jours. La maladie avec la détection intempestive des symptômes peut entraîner l'impossibilité d'une vie normale, il est donc important d'avoir une idée des causes de la pathologie, des premiers signes et des méthodes de traitement existantes.

Quelles sont les causes de l'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne?

Le cartilage articulaire en l'absence d'anomalies permet une telle articulation des articulations dans laquelle les os ne se frottent pas et n'interfèrent pas entre eux.

L'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne du pied est associée aux processus destructeurs du cartilage, aux changements dans la composition du liquide articulaire, qui sont d'abord la cause de l'inconfort de la douleur et finalement commencent à interférer avec la personne qui marche.

Au fil du temps, le cartilage s'amincit et les os sont exposés, ce qui provoque une douleur intense et des difficultés de mouvement. L'irritation de la membrane synoviale entraîne l'apparition d'un processus inflammatoire.

Les causes de l'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne du pied sont considérées:

  • blessures mécaniques sous forme d'ecchymoses, luxations, fractures;
  • les changements dans la nature biochimique qui résultent d'une altération du métabolisme, des processus inflammatoires, des anomalies du système endocrinien et des perturbations hormonales;
  • problèmes d'approvisionnement en sang de l'articulation métatarso-phalangienne, entraînant une nutrition insuffisante des tissus;
  • trouver des pieds dans un froid constant, une hypothermie;
  • anomalies de la structure anatomique, qui interfèrent souvent avec la marche normale;
  • changements liés à l'âge.

Le risque d'arthrose de l'articulation métatarsophalangienne du pied est qu'en l'absence d'un traitement rapide et de la nomination de symptômes thérapeutiques adéquats, les méthodes conservatrices peuvent ne pas avoir l'effet souhaité et les conséquences d'une maladie déformante ne peuvent être corrigées que chirurgicalement.

Symptômes de la maladie en fonction du stade de l'arthrose

Le principal symptôme de l'arthrose déformante de l'articulation métatarso-phalangienne, quelles que soient les causes de son apparition, est l'apparition d'un syndrome douloureux dans la région du premier doigt, qui se manifeste à chaque stade des changements pathologiques. Au total, on distingue 4 stades d'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne d'un orteil:

  • premièrement, le patient se plaint de douleurs mineures au pied et de picotements, après un effort intense, la douleur s'intensifie, au fil du temps, l'os métatarsien s'épaissit;
  • la seconde - des changements déformants dans les articulations des pieds sont observés, le premier doigt est limité en mouvement en raison d'une douleur intense qui ne laisse pas une personne même au repos, il devient difficile pour le patient de marcher, la douleur l'empêche de devenir plein pied et il essaie de s'appuyer sur la zone la plus proche du petit doigt;
  • troisième - la douleur empêche une personne de marcher normalement, elle est limitée dans ses mouvements, la boiterie rejoint les changements dans l'articulation déformante du pied;
  • quatrième - les changements dans l'articulation métatarso-phalangienne n'impliquent pas de traitement médicamenteux et les changements destructeurs prennent un caractère irréversible.

Les symptômes accompagnant l'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne, caractéristiques de tous les stades, sont:

  • le sentiment que la déformation empêche la marche, entrave le mouvement;
  • la présence d'un gonflement du premier doigt, qui affecte au fil du temps d'autres zones du pied;
  • troubles de la marche;
  • rougeur de la peau du pied et fièvre;
  • fatigue rapide des jambes;
  • joints au premier doigt.

Plus tôt le patient cherche un traitement, plus il est facile de se débarrasser de la pathologie du pied. Le traitement de l'arthrose des articulations métatarsophalangiennes des pieds est efficace en utilisant uniquement des procédures physiothérapeutiques. Les deuxième et troisième étapes des changements déformants suggèrent un traitement médical du pied. L'amélioration dans les dernières étapes nécessite une intervention chirurgicale.

Les symptômes de changements déformants de l'articulation métatarso-phalangienne du pied sont prononcés et, s'ils sont disponibles, nous pouvons parler de signes évidents de pathologie. Il est important que le médecin identifie la cause des écarts afin de prescrire un traitement adéquat..

  • Lors de l'examen initial, le spécialiste procède à un examen visuel et identifie le degré de douleur.
  • Une radiographie est obligatoire, si nécessaire, une échographie, un scanner ou une IRM.

Principes du traitement de l'arthrose

Le traitement dépend du stade de l'arthrose déformante, du degré de changements pathologiques du premier orteil. Dans une partie importante des cas, une thérapie complexe est prescrite, impliquant un ensemble de physiothérapie et portant des produits orthopédiques, des médicaments sous forme de comprimés, des onguents pour injection. L'intervention chirurgicale est réalisée uniquement dans les derniers stades de l'arthrose déformante.

  • réduction du niveau de charge sur le joint;
  • prescrire un régime pour réduire l'apparence excessive;
  • l'exception est la possibilité d'une position debout dans laquelle la charge sur le joint est maximale;
  • une interdiction de porter des chaussures à talons hauts, des modèles serrés ou inappropriés;


Le port de produits orthopédiques donne un bon résultat de traitement, mais le médecin doit les sélectionner et les prescrire en fonction du stade et des symptômes de l'arthrose déformante. Afin de traiter l'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne, différents groupes de médicaments sont prescrits:

  • médicaments non stéroïdiens - arrêtent la douleur et l'inflammation, ils peuvent prendre la forme de comprimés, de gel ou de pommades, les plus populaires sont l'ibuprofène, le diclofénac, le nimésulide;
  • chondroprotecteurs - ils peuvent contenir de la chondroïtine et de la glucosamine, qui sont contenues dans le cartilage du corps humain, de sorte qu'ils aident à ralentir les processus destructeurs pathologiques, ce groupe comprend le chondroxyde, l'arthrine;
  • médicaments stéroïdes - le traitement hormonal est effectué en l'absence de résultat d'une thérapie conservatrice, l'hydrocortisone la plus couramment prescrite;
  • acide hyaluronique - l'introduction d'une substance normalise la composition du liquide synovial, dont une carence est observée avec une arthrose du pied et une pathologie du premier doigt.

En savoir plus sur le traitement de l'arthrose déformante du pied >>

En cas de douleur intense, des analgésiques sont prescrits, dans les derniers stades, des médicaments, qui comprennent des substances du groupe médicamenteux, peuvent être utilisés. Afin de maintenir le corps, des complexes de vitamines et de minéraux sont prescrits.

Les exercices de physiothérapie sont indiqués à tous les stades de la maladie, mais le plus grand effet est montré au stade initial de l'arthrose déformante. La physiothérapie supplémentaire pour la pathologie de l'articulation métatarso-phalangienne comprend:

  • UHF;
  • Le rayonnement UV;
  • magnétothérapie;
  • exposition au laser;
  • électrophorèse, y compris avec des médicaments.

Passer un cours de physiothérapie avec arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne améliore les processus métaboliques, soulage l'enflure, améliore la régénération tissulaire.

À la suite de la normalisation du tonus musculaire, la gravité des processus inflammatoires diminue, le mouvement du sang et des fluides dans le corps est accéléré.

En conséquence, la douleur diminue, le patient cesse de se plaindre du symptôme que la formation dans la région du pouce l'empêche de marcher.

Caractéristiques de l'intervention chirurgicale

L'intervention chirurgicale est indiquée aux derniers stades de la pathologie de l'articulation métatarso-phalangienne. Pour se débarrasser du syndrome douloureux, une arthrodèse est réalisée et l'articulation est immobilisée. Pendant la chirurgie, les excroissances sont retirées et un ajustement est fait dans l'articulation métatarsophalangienne.

La position anatomiquement correcte de l'articulation métatarso-phalangienne dans l'arthrose est fixée avec des dispositifs de retenue jusqu'à ce qu'une fusion complète des os se produise.

Après la chirurgie, la durée moyenne de rééducation est de 3 mois.

L'opération ne peut pas restaurer complètement la mobilité de l'articulation, mais une friction excessive à la place de l'articulation métatarso-phalangienne cesse et le syndrome douloureux recule.

Aujourd'hui, il existe de nombreuses options de traitement chirurgical qui peuvent améliorer l'état de l'articulation métatarso-phalangienne. Le médecin peut choisir d'effectuer une hélelectomie, dans laquelle les ostéophytes sont retirés, l'os métatarsien est raccourci avec fixation dans la position souhaitée.

  1. Une décision peut être prise sur la nécessité d'une chondroplastie, dans laquelle le cartilage est remplacé par un implant.
  2. L'inconvénient de l'arthroplastie est la durée limitée de la prothèse.

Profiter des exercices thérapeutiques

Le complexe de gymnastique thérapeutique peut être effectué non seulement en milieu hospitalier, il est assez simple à réaliser dans un environnement familial. Aujourd'hui, il existe des méthodes entières dont l'utilisation peut améliorer le bien-être du patient, même aux stades ultérieurs.

L'exécution des exercices simples suivants contribuera à réduire la gravité de l'arthrose déformante et à prévenir l'aggravation de la situation:

  • faire des mouvements de rotation avec la plante des pieds séquentiellement de chaque côté;
  • en position des jambes allongées, l'orteil est retiré vers la gauche et les talons vers la droite, suivi d'un changement de direction du mouvement;
  • mouvement alternatif des chaussettes sur elles-mêmes jambes étendues vers l'avant;
  • assis sur une chaise, imitation de marcher avec roulement alterné du pied du talon aux orteils et au dos;
  • à l'aide d'un bandage élastique ou d'une bande, reliez les premiers gros orteils ensemble, après quoi ils font des efforts pour écarter les jambes sur le côté.

Un bon effet pour l'arthrose est démontré par l'auto-massage de la zone du premier gros orteil, les mouvements devant ressembler à des caresses et des pétrissages.

L'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne répond bien au traitement lorsque la pathologie est détectée dans les premiers stades.

Les premiers symptômes sont détectés sous la forme d'une douleur intense au premier doigt, d'un gonflement et d'une déformation, ce qui conduit au fait qu'avec le temps, il commence à interférer avec la personne qui marche.

Le traitement de la pathologie de l'articulation métatarso-phalangienne implique un traitement complet, dont le cours et le contenu dépendent de la gravité de la pathologie du tissu déformant le cartilage.

Arthrose du gros orteil (articulation métatarso-phalangienne) 1, 2, 3 et 4 degrés: traitement

La maladie est de nature systémique et conduit à une destruction complète de l'articulation. Le plus souvent diagnostiqué chez les personnes âgées et les patients de plus de 45 ans, à risque.

Les causes

Les raisons de l'arthrose d'un orteil sont multiples. Parmi eux, il y en a plusieurs qui provoquent le plus souvent des changements dystrophiques:

  • altération de l'apport sanguin aux jambes (varices, athérosclérose);
  • inflammation des articulations (lupus érythémateux, rhumatismes, arthrite);
  • pied plat;
  • charge prolongée ou excessive sur les pieds;
  • chaussures à talons serrés inconfortables;
  • blessures au gros orteil;
  • malformations congénitales des articulations;
  • trouble métabolique dans le corps;
  • la présence de troubles endocriniens.

Les statistiques montrent que la déformation d'une articulation métatarso-phalangienne de la jambe affecte généralement les femmes de plus de 45 ans en surpoids ou diabétiques. Récemment, la maladie est de plus en plus diagnostiquée chez les jeunes femmes qui préfèrent les talons aiguilles étroits.

Symptômes et stades

L'arthrose du gros orteil, tout d'abord, détruit le cartilage de l'articulation et déforme les articulations osseuses. Par conséquent, les symptômes de la maladie dépendront largement du niveau de destruction.

En rhumatologie, il est de coutume de distinguer plusieurs stades de développement de l'arthrose:

  • Je suis diplômé. Il se manifeste par une légère douleur à l'orteil et à la voûte plantaire après un mouvement actif ou un long séjour sur les jambes. En fin de journée, on observe une fatigue des extrémités, des douleurs aux genoux, un gonflement. Chez la plupart des patients atteints d'arthrose articulaire de grade 1, une raideur des mouvements matinaux est observée, bien qu'il n'y ait toujours pas de changements dystrophiques.
  • II degré. Au deuxième stade, les premiers signes de destruction de la substance hyaline apparaissent. Le patient se plaint d'un craquement dans l'articulation, de douleurs lors du mouvement. Le doigt devient rouge et gonfle, parfois la température corporelle augmente, des problèmes surviennent avec le port des chaussures habituelles. Pour l'arthrose de l'articulation du 2e degré, l'apparition de cors sanguins et de cors dans la région métatarsienne 1, la déformation du pied est caractéristique.
  • III degré. La douleur devient constante, tous les doigts, jusqu'au petit doigt, sont fléchis, le chromate se développe, le mouvement est sensiblement difficile. Les changements dystrophiques du pied s'accompagnent de lésions au genou, d'une démarche et d'une posture altérées. Le patient est obligé d'utiliser une canne ou des béquilles.

Il existe encore un degré d'arthrose IV, mais aujourd'hui il est extrêmement rarement diagnostiqué. À ce stade, la destruction du tissu cartilagineux est si importante que le patient a besoin d'endoprothèses.

Diagnostique

Le diagnostic de l'arthrose du pouce est basé sur les symptômes cliniques du malaise et les résultats d'un examen radiologique. Aujourd'hui, il n'y a pas d'autres méthodes plus informatives pour diagnostiquer les changements dystrophiques dans l'articulation..

Le niveau d'anticorps, la composition de la synovie et l'étude des produits de décomposition du tissu articulaire ne peuvent qu'indiquer une arthrose du gros orteil, cependant, aucune des études ne peut déterminer avec précision la maladie.

Les mesures de diagnostic suivantes aideront à détecter la destruction destructrice-dystrophique dans 1 articulation métatarso-phalangienne:

  • scintigraphie osseuse;
  • Ultrason
  • CT
  • RMN
  • radiographie.

Les méthodes envisagées aident à établir la nature du processus pathologique et à identifier le stade de la maladie.

Traitement

L'arthrose du gros orteil permet à la fois des méthodes de traitement conservatrices et chirurgicales. Une combinaison compétente de médicaments avec la physiothérapie et la thérapie par l'exercice donne un résultat positif rapide. Le choix du schéma thérapeutique optimal dépend du degré de lésion, de l'âge du patient et de la cause profonde de la maladie.

Lors du démarrage du traitement, il convient de rappeler qu'il est impossible de vaincre complètement l'arthrose déformante de l'articulation métatarso-phalangienne. Toute méthode moderne ne peut que réduire les symptômes et ralentir la destruction du cartilage..

Méthodes conservatrices

Les changements destructifs du premier degré ne nécessitent pas de temps et de coûts matériels particuliers. Pour améliorer l'état du patient, il suffit d'éliminer l'inconfort, de restaurer le métabolisme et la circulation sanguine dans l'articulation. L'arthrose du 2e degré nécessite un traitement plus long et plus approfondi.

Pour obtenir une rémission rapide, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens en comprimés - Ibuprofène, Ortofène, Omeprazole, Movalis, Celecoxib, Etoricoxib;
  • analgésiques - Afluton, Ketorol, Spazmalgon;
  • chondroprotecteurs - Chondrolon, Chondroïtine, Mucosat, Teraflex, Arthra;
  • onguents anti-inflammatoires et analgésiques - Voltaren, Diclofenac, Nise, Nurofen, Fastum gel, Diclac, Final gel, Ketorol.

Le traitement de l'arthrose du gros orteil comprend des injections intra-articulaires d'acide hyaluronique: Fermatron, Synvisc, Ostenil. Les médicaments soulagent la douleur et la friction des éléments osseux pendant le mouvement.

L'acupuncture est loin d'être une nouvelle façon de traiter les dommages aux articulations. La procédure est très efficace, mais rarement en raison du coût élevé du service.

Un bon résultat avec l'arthrose des articulations métatarsophalangiennes des pieds donne un traitement avec des sangsues..

Les enzymes contenues dans la salive d'Hirudo améliorent les processus métaboliques et la circulation sanguine, accélèrent la régénération des tissus, ayant un effet similaire aux chondroprotecteurs.

Avec un diagnostic d'arthrose de l'articulation du gros orteil, le traitement doit inclure des procédures physiothérapeutiques.

Les plus efficaces sont:

  • électrophorèse avec analgésiques;
  • ultrason;
  • magnétothérapie;
  • Le rayonnement UV;

La physiothérapie élimine bien la douleur, rétablit la nutrition des tissus périarticulaires et restaure la mobilité des éléments du cartilage.

Méthodes chirurgicales

L'arthrose de la première articulation métatarsophalangienne du pied est un processus pathologique chronique, ce qui signifie qu'elle est sujette à une progression, ce qui conduit tôt ou tard à la destruction du cartilage.

Il existe plusieurs types d'intervention chirurgicale:

  • arthrodèse de cartilage déformé;
  • arthroscopie. La procédure de traitement est effectuée à l'aide d'un appareil spécial qui vous permet d'éliminer les éléments détruits de l'articulation, les caillots sanguins et les excroissances osseuses;
  • ostéotomie (ablation) de la partie incurvée de l'os.

La méthode la plus avancée pour le traitement de l'arthrose de la 1ère articulation métatarso-phalangienne est l'endoprothèse. L'opération implique le remplacement complet ou partiel du segment osseux par un implant.

La prévention

La prévention de la maladie dépend des facteurs provoquant la défaite de l'os métatarsien et comprend les recommandations suivantes:

  • limiter la charge sur les jambes;
  • l'utilisation de chaussures confortables en taille, de préférence avec un talon bas stable;
  • maintenir un poids normal.

Indirectement, le développement de l'arthrose du pouce est également affecté par l'alimentation. Il est recommandé d'exclure les aliments qui provoquent une hyperuricémie et les dépôts de sel des aliments, de limiter la consommation d'alcool.

L'arthrose du gros orteil est une maladie chronique grave, conduisant souvent à une invalidité. Cependant, avec un traitement compétent et opportun, même il peut être interrompu ou ralenti..