Traitement de l'arthrite ménopausique à Moscou

  • Blessures

Traitement de l'arthrite ménopausique à Moscou

IL EST FAVORABLE DE TRAITER AVEC NOUS!

  • 15 ans d'expérience dans le traitement des maladies des articulations et de la colonne vertébrale
  • Tout en 1 jour - examen, diagnostic et traitement par le médecin
  • Entrée 0 rub! pendant le traitement avec nous jusqu'au 15 mai!

Les principales causes de la manifestation de la maladie comprennent:

Diminution des niveaux d'oestrogène. L'une des fonctions de l'hormone est la lutte contre les processus inflammatoires. De faibles taux sanguins conduisent au développement d'une pathologie.

Surpoids. De nombreuses femmes ménopausées commencent à souffrir d'un excès de poids, ce qui entraîne un stress supplémentaire sur les articulations.

Stress. Les changements hormonaux affectent l'état mental. Avec le stress dans le corps féminin, une teneur accrue en cortisol est libérée, ce qui peut entraîner des maladies.

Problèmes de thyroïde.

Diagramme anatomique de l'arthrite ménopausique
Inscrivez-vous au traitement

Diagnostique

  • Diagnostic échographique

Examen non invasif des muscles, ligaments, tendons, articulations par ultrasons.

Roentgenography

Il est utilisé pour les lésions osseuses - luxations et fractures, arthrose des articulations, ostéochondrose de la colonne vertébrale.

Analyses

Analyse générale du sang et de l'urine, biochimie sanguine. Aide à exclure les maladies concomitantes.

Imagerie par résonance magnétique

Méthode de haute précision pour le diagnostic des articulations et de la colonne vertébrale avec un contenu d'information jusqu'à 99%.

Le traitement de l'arthrite ménopausique avec des symptômes de douleur aiguë vise principalement à éliminer l'inflammation et à normaliser la condition. En parallèle, une régulation hormonale est effectuée. Ensuite, des mesures sont prises contre la destruction du tissu cartilagineux, ainsi que sa restauration.

Inscrivez-vous pour un traitement par téléphone +7 495 134 03 41 ou laissez une demande sur le site.

Symptômes de l'arthrite ménopausique

Arthrite ménopausique: comment traiter l'arthrite avec la ménopause

L'arthrite ménopausique est une pathologie grave, mais assez courante chez les femmes ménopausées. C'est au cours de cette période que de nombreuses femmes développent de l'arthrite, qui s'accompagne de douleur, de raideur des mouvements et de gonflement.

L'une des premières manifestations de la ménopause est le manque de cyclicité du cycle menstruel, qu'une femme ne peut que remarquer. Ce dysfonctionnement se produit à la suite de fluctuations des niveaux d'hormones..

Si le patient reçoit un diagnostic de cancer du sein, on lui prescrit des médicaments qui bloquent l'enzyme qui stimule la production de l'hormone œstrogène.

Ce facteur, à son tour, peut provoquer des douleurs articulaires, en particulier l'arthrite. Ainsi, il existe une relation directe entre les maladies articulaires et les faibles niveaux d'oestrogène..

Les causes de l'arthrite avec la ménopause

Les lésions d'arthrite peuvent être classées comme:

  • dystrophique;
  • inflammatoire;
  • auto-immune.

Premièrement, les changements dans le fond hormonal qui se produisent dans le corps d'une femme ménopausée provoquent le développement d'une arthrite ménopausique primaire. L'arthrite secondaire est provoquée par des facteurs nuisibles, par exemple, les maladies infectieuses ou systémiques.

L'arthrite de type climatérique peut être de nature idiopathique, dont la nature n'a pas encore été étudiée. Les médecins pensent que les causes de l'arthrite idiopathique peuvent être diverses blessures, infections, hypothermie, prise de médicaments protéiques.

Ainsi, les facteurs suivants sont les principales causes de l'arthrite ménopausique:

  1. Réduire le niveau d'oestrogène, l'hormone sexuelle féminine, qui comprend des éléments anti-inflammatoires, protégeant ainsi le corps de la femme de toute maladie infectieuse, y compris articulaire. Une femme commence souvent à remplacer la douleur dans les articulations et les muscles. Si le niveau d'oestrogène s'approche de zéro, une inflammation chronique récurrente se produit dans le genou, le coude, la hanche et d'autres articulations.
  2. Chez de nombreuses femmes, pendant la ménopause, le poids corporel augmente, ce qui donne une charge supplémentaire significative sur les articulations et contribue à la progression de l'arthrite récurrente de la ménopause.
  3. Le stress et les expériences fréquentes jouent un rôle majeur dans le développement de l'arthrite avec ménopause. Mais la plupart des femmes ménopausées souffrent d'un stress émotionnel constant auquel elles ne peuvent pas faire face. Avec l'excitation et l'anxiété dans le corps féminin, une hormone du stress appelée «cortisol» est libérée. Ce phénomène peut déclencher le développement d'un processus inflammatoire dans les articulations..
  4. Les maladies infectieuses et les lésions des tissus articulaires causées par un traumatisme dans l'ostéoporose peuvent être les causes de l'arthrite ménopausique..
  5. Les femmes ménopausées souffrent souvent d'un dysfonctionnement thyroïdien, qui peut également provoquer de l'arthrite et affecter l'état des articulations.
  6. Le développement du diabète sucré de type 2 pendant la ménopause est observé assez souvent. Cette maladie insidieuse peut détruire non seulement les articulations, mais aussi d'autres organes et systèmes vitaux..

Symptômes et diagnostic

Les symptômes de l'arthrite ménopausique rappellent largement les signes d'arthrose déformante et de polyarthrite rhumatoïde. La femme note les manifestations suivantes:

  • douleur matinale et raideur des articulations;
  • en marchant, la douleur s'intensifie et disparaît au repos;
  • picotements, engourdissement et douleur dans le bras - ces signes apparaissent principalement la nuit;
  • il y a un léger gonflement de l'articulation, gommant son relief. Cela est dû à l'accumulation d'épanchement dans la cavité articulaire;
  • l'arthrite ménopause peut provoquer des douleurs au cou, une déformation osseuse et même une destruction;
  • l'arthralgie peut se produire dans la colonne vertébrale, les doigts, les hanches, mais le plus souvent les articulations du genou souffrent.

Avec un examen visuel de l'articulation, le médecin peut observer un changement de forme et un léger gonflement. Les symptômes prononcés (augmentation locale de la température, rougeur de la peau) sont rares. Pour confirmer le diagnostic, un certain nombre d'activités de recherche sont nécessaires..

  1. Examen échographique de l'articulation - échographie.
  2. Roentgenography.
  3. Évaluation du calcium sanguin.
  4. Tests hormonaux.

Le médecin détermine le diagnostic final sur la base d'une combinaison de symptômes et d'autres manifestations climatériques: «sauts» de tension artérielle, bouffées de chaleur, bouffées vasomotrices, faiblesse générale, transpiration excessive.

Traitement de l'arthrite pour la ménopause

La pathologie peut débuter chez une femme avant la ménopause.

Les symptômes de l'arthrite peuvent être contrôlés si la maladie est traitée à temps, mais son développement ne peut pas être complètement arrêté..

Le traitement de l'arthrite ménopausique a trois objectifs principaux:

  1. Normalisation de l'équilibre hormonal.
  2. Suspension de la destruction du cartilage et restauration de sa structure.
  3. Élimination du développement du processus inflammatoire dans les tissus de l'articulation.

Pour cela, le médecin prescrit un ensemble de mesures thérapeutiques. Tout d'abord, une femme doit compenser la carence en calcium et en vitamine D. Les médicaments suivants sont indiqués pour réduire l'arthralgie et l'inflammation:

  • Ibuprofène - réduit l'enflure et la douleur.
  • Chondoprotecteurs - restaurer la structure du cartilage.
  • Acétaminophène - un bon analgésique, mais inefficace contre l'inflammation.
  • L'hormonothérapie substitutive dans la plupart des cas aide à soulager les douleurs articulaires..

Il est nécessaire de traiter les maladies articulaires et leurs symptômes de manière globale.Par conséquent, le médecin recommande à ses patients la physiothérapie, la phytothérapie, les procédures de massage et les exercices de physiothérapie..

Pour renforcer l'articulation du genou, vous pouvez porter une attelle de genou, ce qui limite la mobilité de l'articulation, réduisant ainsi la douleur.

Exercices sur l'arthrite

Il est possible d'éliminer les douleurs articulaires dans l'arthrite ménopausique en augmentant la flexibilité et la force des articulations. Pour cela, le médecin fera du patient un complexe de thérapie par l'exercice, dans lequel il y aura également une sorte d'exercice pour les articulations.Mais si pendant les exercices dans les articulations il y a une gêne ou une douleur, les cours doivent être arrêtés immédiatement.

Des exercices isométriques sont nécessaires pour améliorer la circulation sanguine, prévenir les raideurs et les douleurs. Mais elles doivent être effectuées avec prudence. Grâce aux exercices isométriques, l'amplitude des mouvements est maintenue dans l'articulation..

  1. Position de départ: assis sur une chaise. Redressez vos jambes et essayez de maximiser la contraction des muscles de l'avant du membre. Maintenez cette position pendant 10 à 20 secondes. L'exercice doit être répété 3-4 fois.
  2. L'exercice suivant stimule les muscles à l'arrière de la cuisse. Position de départ: assis par terre. Les pieds doivent être à plat sur le sol et essayer de tirer les talons jusqu'aux fesses autant que possible jusqu'à ce que la résistance musculaire se produise. Lors de cet exercice, une forte tension des muscles du mollet est ressentie. Gardez le membre dans cette position pendant 10 à 20 secondes, puis détendez-vous. Répétez l'exercice 4 fois.
  3. L'étirement des muscles offre leur flexibilité et réduit le risque d'exacerbation de la maladie. L'exercice est effectué assis sur le sol, les jambes doivent être redressées, le bout des doigts doit essayer d'atteindre le sol.
  4. Les mouvements de rotation dans l'articulation du genou sont effectués debout. Les jambes au niveau des genoux doivent être légèrement pliées, les mains posées sur les rotules. Les genoux tournent alternativement dans les deux sens..

Il existe d'autres exercices pour les articulations qui sont efficaces dans l'arthrite ménopausique, mais ils doivent être coordonnés avec votre médecin, car certains d'entre eux peuvent être dangereux dans un cas particulier..

Peut-être que le médecin recommandera à une femme de faire de l'exercice sur un vélo d'appartement ou de faire du vélo. Une bonne prévention de l'arthrite est de visiter la piscine et l'aquagym.

Si vos genoux vous font mal, ils doivent se reposer. Pour ce faire, une femme doit s'allonger sur le dos et mettre un oreiller sous ses genoux. Cette mesure améliorera la circulation sanguine dans les articulations, réduira la douleur et la raideur..

Autres traitements

L'enflure et les douleurs articulaires associées à la ménopause peuvent être traitées avec d'autres méthodes, par exemple avec une compresse de vinaigre de cidre de pomme.

  • Dans le vinaigre de cidre de pomme naturel, vous devez humidifier une serviette, l'enrouler autour de l'articulation touchée et recouvrir d'une pellicule plastique sur le dessus. Une telle compresse doit être conservée pendant 8 heures.
  • Une autre façon: dissoudre dans un verre d'eau 2 cuillères à café de vinaigre de cidre de pomme et la même quantité de miel naturel. Ce liquide doit être bu en une journée en trois doses.
  • L'articulation malade peut être conservée dans de l'eau chaude avec l'ajout de vinaigre de cidre de pomme (1: 2). Vous pouvez effectuer cette procédure 2-3 fois par jour.

Ces mesures doivent être discutées avec votre médecin, car le vinaigre de cidre de pomme a des contre-indications et ce traitement ne convient pas à tout le monde.

Un régime alimentaire important joue un rôle important dans le traitement de l'arthrite ménopausique. Une femme devrait manger tous les jours des aliments qui ont des propriétés anti-inflammatoires naturelles. Il s'agit notamment des fruits et légumes, des aliments riches en acides gras oméga-3..

Avec l'autorisation du médecin pour une articulation douloureuse, vous pouvez appliquer du froid, mais vous devez observer les précautions suivantes:

  • N'appliquez pas de glace sur un corps nu, cela peut provoquer des engelures sur les tissus. Par conséquent, les glaçons doivent être placés dans un sac et enveloppés dans une serviette.
  • Au premier signe d'engourdissement ou de rougeur, la glace doit être enlevée.

Climax n'est pas la preuve que la vie d'une femme touche à sa fin. Ce n'est qu'une nouvelle étape, qui ne devrait pas causer d'inconfort ou d'inconfort. Une femme qui commence des mesures préventives avant le début de la ménopause est très susceptible de se protéger d'une maladie insidieuse, qui est l'arthrite ménopausique.

Arthrose avec ménopause

La pathologie articulaire orthopédique, évoluant dans le contexte des changements hormonaux liés à l'âge, est appelée arthrite ménopausique. Un diagnostic prématuré et un traitement manqué conduisent au développement de complications graves. La forme chronique de la maladie n'est pas traitable, aggrave considérablement la mobilité des articulations et la qualité de vie des patients.

Étiologie de l'apparition des dommages

L'arthrite ménopausique se forme dans le contexte de la ménopause chez la femme. Climax se caractérise par une diminution de la production d'hormone sexuelle - œstrogène, qui protège la femme des maladies de toutes sortes. La période de ménopause provoque la formation d'une pathologie articulaire. Les changements qui en résultent dans le corps affectent l'augmentation du poids corporel, ajoutant à la charge sur les tissus articulaires musculaires. Manifestations possibles de conditions stressantes avec la production de l'hormone du stress - le cortisol, qui peut provoquer une inflammation des parties articulaires. Le diabète, les maladies infectieuses concomitantes, les déséquilibres de la glande thyroïde entraînent des complications sous forme d'arthrite ménopausique. La pathologie a ces types de manifestations:

  • Primaire. Il se développe à la suite de troubles hormonaux du corps.
  • Secondaire. Elle survient dans le contexte de blessures ou d'infections, avec des complications de maladies concomitantes.
  • Idiopathique. L'étiologie de la manifestation n'est pas identifiée. Les causes de la formation de la maladie peuvent être des facteurs polyvalents..

Retour à la table des matières

Le tableau clinique et les symptômes de la pathologie

Les symptômes de l'inflammation articulaire à la ménopause sont pour la plupart similaires aux manifestations combinant la polyarthrite rhumatoïde et l'arthrose. Le principal facteur de la maladie est le développement d'une arthralgie - une attaque de douleur articulaire qui survient après le repos. La localisation du syndrome douloureux peut être la colonne vertébrale, les articulations des doigts, les articulations de la cuisse et des genoux. Des symptômes d'arthrite sont également observés:

  • raideur douloureuse le matin;
  • engourdissement et picotements des extrémités la nuit;
  • hyperémie lissante formée à la suite de l'accumulation de liquide articulaire;
  • déformation du cartilage et de la structure osseuse du cou.

Retour à la table des matières

Méthodes de diagnostic

Le spécialiste recueille une anamnèse en interrogeant et en examinant le patient. Compte tenu des manifestations climatériques sous forme de transpiration excessive, de fluctuations de la pression artérielle, de faiblesse, des mesures diagnostiques supplémentaires sont prescrites pour clarifier le diagnostic d'arthrite:

  • radiographie;
  • échographie;
  • tests sanguins pour les hormones et les niveaux de calcium.

La complexité et la durée du traitement de l'arthrite pendant la ménopause dépendent entièrement de la visite opportune chez un médecin et de la sélection d'un cours thérapeutique compétent.

Thérapie pour l'arthrite résultant de la ménopause

L'intervention médicale dans les premiers stades de la maladie vous permet d'atteindre rapidement et avec succès une période de rémission. Cependant, il est impossible de guérir complètement la pathologie. La thérapie vise à atteindre ces objectifs:

  • normalisation de l'équilibre hormonal;
  • restauration de la structure cartilagineuse de l'articulation;
  • soulagement du processus inflammatoire des tissus articulaires.

Retour à la table des matières

Exposition hormonale

La principale méthode de lutte contre l'arthrite ménopausique est l'hormonothérapie. Des préparations de substitution contenant des œstrogènes sont utilisées. Donnant un effet positif, les fonds peuvent provoquer des réactions négatives du corps. En raison de la formation accélérée d'œstrogènes, des manifestations oncologiques sont possibles. Pour éviter cela, l'utilisation de gestagènes est prescrite. La présence de cette hormone vous permet d'obtenir un bon résultat de thérapie et d'éviter l'oncologie..

Chondroprotecteurs dans le traitement de l'arthrite

L'utilisation de médicaments à action retardée symptomatique vise à augmenter l'activité des cellules du tissu conjonctif des articulations. Les chondroprotecteurs ont un effet positif sur le système immunitaire de l'organisme, supprimant les processus causés par l'amortissement de la fonction ovarienne. Ainsi, la couche cartilagineuse recouvre complètement les parties articulaires, bloquant leur destruction.

Médicaments non stéroïdiens

Les AINS visent à éliminer le processus inflammatoire provoqué par l'insuffisance hormonale du corps. Les médicaments qui ont le moins d'effets secondaires sont facultatifs. On utilise à la fois des formes médicinales et des moyens sous forme d'applications à partir de pommades, gels et crèmes pour le soulagement de la douleur.

Nutrition diététique pour la pathologie articulaire

L'apparition de la ménopause chez la femme provoque une augmentation du poids corporel, ajoutant du stress aux articulations. Pour éviter cela, il est nécessaire de maintenir une bonne alimentation équilibrée. Pour lutter contre la maladie, il est important de consommer des vitamines sous forme de fruits, ainsi que l'apport de calcium contenu dans les produits laitiers et les haricots. La reconstitution des acides gras oméga-3 se produit avec la consommation de poisson, de noix, d'ail et de graines. Les produits doivent être naturels.

Prévention de l'arthrite ménopausique

Les pathologies articulaires ne sont pas évitables. Une place particulière est occupée par l'arthrose, apparue à la ménopause. Son développement peut être empêché par des mesures telles que:

  • complexe de physiothérapie;
  • maintenir un régime;
  • limiter l'impact des situations stressantes;
  • application de méthodes physiothérapeutiques.

Le traitement et la prévention de l'arthrite pendant la ménopause nécessitent une approche intégrée.

Avec l'arthrite ménopausique, les articulations se prêtent à une thérapie et à des mesures préventives, ce qui améliore considérablement la qualité de vie des patients. Le début de la ménopause signifie une nouvelle étape dans la vie d'une femme, qui peut être réalisée sans gêne et limitation articulaires. Une orientation rapide vers un spécialiste pour le diagnostic, la prescription de traitements et la prévention aidera à maintenir l'activité conjointe.

Arthrite ménopausique

De nombreuses femmes connaissent les manifestations de la ménopause. Pendant la ménopause, l'arthrite climatérique et les symptômes désagréables s'ajoutent aux sautes d'humeur, à la transpiration et aux sauts de tension artérielle. La raison en est que le corps de la femme réduit la production d’œstrogènes, les principales hormones sexuelles. Climax frappe le corps féminin, causant des désagréments aux femmes d'âge mûr.

L'arthrite ménopausique ne survient pas chez toutes les femmes, mais il est difficile d'éviter les lésions articulaires. Les hommes ont moins de chance, ils ne connaissent pas les manifestations de la ménopause, mais ils se familiarisent avec les signes de l'arthrite avant les femmes.

Symptômes principaux

L'arthrite ménopausique symptomatique est similaire aux maladies inflammatoires. Elle affecte le cartilage, perturbe la mobilité des membres. Il y a une inflammation dans le tissu conjonctif de l'articulation. Symptômes de pathologie:

  • Douleur des membres.
  • Handicap articulaire.
  • Limitation de la fonction motrice.
  • Raideur en mouvement, durant plus d'une heure le matin après le réveil.
  • Gonflement de l'articulation touchée.
  • Le cartilage s'amincit.
  • Faiblesse, malaise général.

D'autres manifestations de la maladie sont la fièvre, une éruption cutanée, rarement une rougeur dans la zone des tissus enflammés. Une augmentation locale de la température sur la zone de l'articulation touchée est observée si des troubles métaboliques auto-immunes sont à l'origine de l'arthrite ménopausique. L'arthrite ménopausique présente des symptômes similaires avec une ostéoporose déformante, avec une pathologie de type rhumatoïde.

Les causes

La principale raison du développement de la maladie, les médecins envisagent des changements dans le fond hormonal d'une femme. Un niveau insuffisant d'oestrogène dans le sang se caractérise par des douleurs dans la région articulaire. Les symptômes surviennent de façon inattendue, initialement associés à une fatigue générale, résultant souvent de la ménopause. Raisons du développement de la pathologie:

  1. Modifications du tissu conjonctif dystrophique.
  2. Processus inflammatoires se produisant avec des changements ménopausiques dans le fond hormonal.
  3. Maladies auto-immunes. Souvent, les déséquilibres hormonaux affectent l'état du système immunitaire. Les anticorps, qui combattent généralement les virus et les infections pathologiquement dangereux, attaquent le tissu cartilagineux, le détruisant.

Les symptômes varient en fonction de la cause de la maladie. La plupart des plaintes des femmes sont similaires. Le médecin diagnostique la maladie. En fonction de la gravité des signes de la maladie, de ses manifestations et des causes initiales de l'apparition, un traitement est prescrit. Test de diagnostic requis initialement.

Diagnostique

Il vaut la peine de contacter un médecin pour obtenir de l'aide. Le médecin examinera la zone des dommages et écoutera les plaintes. Le médecin déterminera les causes de la pathologie, pour cela, des études sont prescrites pour aider à prescrire le traitement. Les diagnostics et les procédures aideront à diagnostiquer la maladie:

  • Examen aux rayons X de la zone touchée.
  • Échographie des articulations.
  • Évaluation du calcium sanguin.
  • Un test sanguin appelé profil hormonal.

Le médecin peut poser le bon diagnostic lorsqu'il y a des résultats de recherche. Il vaut la peine d'évaluer l'état du patient dans le complexe, sur la base des résultats des radiographies et des analyses de nature différente. Cela aidera à différencier l'arthrite ménopausique avec d'autres variétés, les symptômes des pathologies sont similaires.

Prévention des maladies

Les pathologies articulaires surviennent spontanément et ne font pas l'objet d'un traitement préventif. L'arthrite ménopausique est une maladie particulière. Il est facile de prévenir l'apparition de la maladie. Il est nécessaire de surveiller la nutrition, le niveau de calcium dans le sang. Pour éviter l'ostéoporose et d'autres conséquences de l'arthrite ménopausique, les rhumatologues conseillent de prendre des vitamines pendant la ménopause. Le complexe doit comprendre du calcium, du magnésium. L'utilisation régulière de médicaments réduira le risque de développer la maladie..

Le processus inflammatoire est rarement observé chez les femmes ayant un diagnostic similaire. Si une infection est suspectée, un traitement complexe est prescrit. Les méthodes préventives de prévention de la maladie sont considérées comme inefficaces. L'apport en calcium n'arrêtera pas le cours du processus inflammatoire.

Méthodes de traitement

Le traitement se distingue, n'est pas toujours associé aux maladies auto-immunes et à l'évolution du processus inflammatoire dans la zone touchée. L'élimination des processus pathologiques s'effectue de trois manières. Souvent utilisé en combinaison - l'effet est prononcé. Le traitement vise à:

  • Rétablir l'équilibre hormonal.
  • Restauration de l'intégrité du cartilage.
  • L'élimination des processus inflammatoires.

Le traitement avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens est utilisé pour soulager la douleur. Si le syndrome douloureux est prononcé, le médecin prescrit de l'ibuprofène. Le médicament a un effet anti-inflammatoire sur la zone du tissu affecté. Sa réception n'est pas toujours requise. L'ibuprofène est utilisé en cas de suspicion de présence d'un processus inflammatoire. Ou si la douleur est très inquiétante.

La restauration du tissu cartilagineux des articulations endommagées est utilisée s'il y a des signes d'amincissement du tissu conjonctif des articulations. Elle est réalisée à l'aide de chondroprotecteurs pouvant agir favorablement sur les cartilages endommagés. Les médicaments éliminent la fonction motrice altérée en augmentant l'élasticité du tissu conjonctif. La thérapie vise à normaliser le niveau de cellules responsables de la restauration du cartilage et du tissu conjonctif des articulations. Le traitement avec des chondroprotecteurs vise à améliorer les processus immunitaires. Les médicaments protègent contre les pathologies auto-immunes. À partir d'une telle thérapie, l'amincissement du cartilage ralentit.

Traitement physiothérapeutique utilisant un aimant, des bains de radon, une électrophorèse et une thérapie par l'exercice. Dépend des contre-indications. Un bon effet est observé lors d'un massage d'au moins 10 jours. Il est recommandé d'effectuer un ensemble d'exercices développé par un médecin. Le résultat est noté lors du yoga.

La correction hormonale du fond élimine le déséquilibre. Il est de nature médicinale et est déterminé par l'apport d'œstrogènes et de gestagènes. Pendant la ménopause, le niveau d'oestrogène dans le sang diminue. En le restaurant, vous pouvez vous débarrasser des symptômes désagréables de la ménopause. Des manifestations de l'activité motrice altérée, des sauts de pression artérielle, des changements d'humeur, des saignements menstruels acycliques.

Il est impossible de prendre des œstrogènes seuls, provoquant un épaississement de la muqueuse utérine, l'endomètre. Cela augmente le risque de cancer. Il vaut la peine de combiner l'administration d'œstrogènes et de progestatifs. Les médicaments gestagènes minimisent le risque de développer des tumeurs cancéreuses et des néoplasmes. Avant de prescrire un traitement hormonal substitutif, il est nécessaire de mener des recherches - échographie de l'utérus et curetage diagnostique, mammographie ou échographie des glandes mammaires. Il n'est pas recommandé de prendre des préparations hormonales pendant une longue période, la période maximale de traitement hormonal est d'un an. Pendant ce temps, les symptômes de la ménopause disparaissent avec l'arthrite ménopausique.

Pour corriger le fond hormonal, des médicaments de classe «OK» sont utilisés, ils sélectionneront le type de médicament nécessaire et le médecin prescrira la posologie. L'effet est obtenu avec une thérapie complexe et une combinaison de traitement médicamenteux et de physiothérapie.

Arthrite ménopausique

Arthrite ménopausique: que faire à une femme ménopausée

L'arthrite ménopausique est une inflammation des articulations qui survient chez les femmes après la ménopause. Pendant cette période, la synthèse des œstrogènes est considérablement réduite - les principales hormones sexuelles responsables du fonctionnement normal de l'organisme entier.

Types d'arthrite ménopausique

En fonction de ce qui est devenu la raison du développement de la maladie, ses types sont distingués:

  • Primaire. Elle survient à la suite d'une diminution des œstrogènes. Cela conduit à une diminution des fonctions protectrices du corps, des processus inflammatoires des articulations et d'autres organes et systèmes se développent.
  • Secondaire. Elle se développe comme une complication après des blessures, des maladies infectieuses ou concomitantes, comme le diabète.
  • Idiopathique. Les chercheurs n'ont pas pu déterminer la source du problème. Il est suggéré que parmi les facteurs, il peut y avoir l'hypothermie, certains types d'infections, la prise de médicaments qui perturbent le métabolisme normal des protéines..

L'inflammation articulaire commence souvent à tourmenter une femme ménopausée.

Arthrite ménopausique: le traitement dépend de la cause

Lorsqu'une femme est ménopausée, l'arthrite peut se développer pour plusieurs raisons, notamment:

  • Carence en œstrogènes. De nombreuses femmes ne savent pas à quel point cette hormone joue dans le corps. Une diminution de sa concentration entraîne une détérioration des processus métaboliques, la perte de protection naturelle. Lorsque la synthèse s'arrête pratiquement, les patients développent une arthrite ménopausique de l'articulation de la hanche, des genoux, etc. Pendant cette période, le tissu conjonctif est détruit, provoquant douleur et inflammation.
  • Gain de poids. Climax se réfère à un problème complexe, au cours de son parcours, de nombreux systèmes dans le corps sont affectés. Chez certaines femmes, en plus d'affaiblir les articulations, une prise de poids est observée. Elle est causée par l'inactivité physique, un ralentissement des processus métaboliques. En conséquence, les articulations des jambes souffrent, prenant une charge énorme. Ainsi, l'arthrite récurrente se développe..
  • Stress. Le déséquilibre psychologique provoqué par le changement constant et l'instabilité du fond hormonal, une anxiété accrue et d'autres facteurs conduisent à la libération de l'hormone cortisol dans le sang. Il a un effet négatif sur les tissus articulaires..
  • Maladies d'accompagnement. Il s'agit notamment du diabète, des lésions infectieuses et des anomalies de la glande thyroïde. Les maladies auto-immunes ont également un impact significatif, dont le cours est caractérisé par l'attaque des cellules défensives du corps.

Les douleurs articulaires, l'enflure, la raideur sont des signes brillants du développement du processus inflammatoire.

Arthrite ménopausique: symptômes

L'arthrite ménopausique, dont les symptômes et le traitement causent beaucoup d'inconvénients à une femme, peut avoir des formes aiguës et chroniques. Le succès de la thérapie dépend d'une visite opportune à un médecin, il est donc important de savoir à quels signes vous devez prêter attention:

  • Raideur et manque de mobilité des articulations, apparaissant le matin. Quelques heures plus tard ça passe.
  • Douleur, engourdissement, picotements, qui peuvent s'intensifier la nuit ou après un effort physique intense. Ces symptômes de l'arthrite ménopausique affectent le cou, les poignets, les doigts et les genoux..
  • L'apparition d'un gonflement autour de l'articulation affecté par l'inflammation. Elle peut laver les contours articulaires.
  • Déformation osseuse. Indique un formulaire en cours d'exécution. Un cartilage mince entraîne une flexion des os, tels que les doigts, les mains, etc..

Méthodes de diagnostic

Pour différencier ce type d'arthrite parmi d'autres maladies, plusieurs méthodes matérielles et de laboratoire sont utilisées. Tout d'abord, une échographie de l'articulation est réalisée pour évaluer l'état des tissus. Une inspection aux rayons X est également effectuée..

Un test sanguin est requis. Avec son aide, la quantité de calcium comme matériau de construction principal et la concentration d'oestrogène sont déterminées. C'est un niveau d'hormones insuffisant qui permet de poser un diagnostic définitif.

Avant de prescrire un traitement, vous devez subir un diagnostic complet, qui vous permettra de poser un diagnostic précis..

Arthrite ménopausique: symptômes, traitement

Le traitement de l'arthrite ménopausique est complexe. Cela vous permet d'éliminer la cause et l'effet du processus inflammatoire. La thérapie est la suivante:

  • Hormonothérapie substitutive - restaure les niveaux d'oestrogène dans le corps.
  • Prendre des médicaments anti-inflammatoires et anesthésiques. Ils vous permettent de vous débarrasser de certains symptômes..
  • Les chondroprotecteurs sont prescrits pour empêcher la destruction du tissu cartilagineux, la prévention du processus.

De plus, le médecin peut prescrire une gymnastique spéciale, des procédures physiques. La nutrition apporte une grande influence sur l'état du cartilage. Les recommandations doivent également être prises par le médecin. Pour prendre rendez-vous avec un spécialiste, obtenir une consultation gratuite, rendez-vous ici.

Vidéo recommandée:

Les symptômes de l'arthrite ménopause maladie

De nombreuses femmes ne connaissent pas le concept d '«arthrite ménopausique»: les symptômes de cette maladie provoquent une gêne au quotidien. Pendant la ménopause, le corps féminin subit des changements, en relation avec lesquels la production de certaines hormones, en particulier les œstrogènes, diminue. À mesure que le corps vieillit, il diminue la production d'œstrogènes, ce qui renforce le système immunitaire et fournit des articulations jeunes.

Avant la ménopause, les femmes tombent moins souvent malades, contrairement aux hommes, mais après cette période, la situation devient inverse - les femmes tombent plus souvent malades.

Avec le développement de la ménopause, une diminution de la fonction articulaire est observée, à la suite de laquelle la maladie "arthrite ménopause" se développe.

À quoi servent les œstrogènes??

Voyons quelle est la fonction principale des œstrogènes et pourquoi ils sont si importants pour notre corps. Avec leur aide, les os, ainsi que les articulations, sont renforcés. Ces hormones peuvent augmenter l'activité des fibroblastes impliqués dans la formation du tissu conjonctif. L'activité des œstrogènes est directement liée au renforcement des articulations et des ligaments. Les hormones améliorent l'activité des chondrocytes impliqués dans la synthèse du cartilage.

Climax est une condition particulière du corps, accompagnée de symptômes inhabituels et désagréables. Compte tenu de ce qui précède, nous comprenons qu'avec une diminution des niveaux d'oestrogène, nos articulations peuvent être gravement affectées. Examinons les symptômes de l'arthrite ménopausique. Ses manifestations peuvent ressembler à distance aux symptômes d'une ostéoarthrose déformante. L'arthrite avec ménopause est similaire à la polyarthrite rhumatoïde ordinaire. Lorsque cette maladie survient, les femmes se plaignent de douleurs qui surviennent le matin (ce que l'on appelle la raideur matinale). Lorsque ce symptôme apparaît, la douleur diminue avec un mode de vie actif normal, mais après le repos, ils reprennent.

Dans certains cas, une augmentation de la surface articulaire est observée. Nous pouvons voir qu'il n'a pas beaucoup augmenté de taille, mais a légèrement changé de forme. Dans ce cas, un gonflement peut apparaître. L'inflammation avec l'arthrite ménopausique s'exprime de différentes manières - plus fortement ou plus faiblement. Les symptômes généraux de malaise, de rougeur et de fièvre sont extrêmement rares. Pour confirmer le diagnostic d'arthrite ménopausique, vous devez effectuer une étude approfondie, et ce: échographie, examen articulaire, tests hormonaux, au cours desquels on saura combien d'hormones sont présentes dans le sang.

Une analyse détaillée est nécessaire pour détecter le calcium dans le sang. Le diagnostic d'arthrite ménopausique est posé sur la base des données obtenues (tous les symptômes dont se plaint le patient sont pris en compte). L'image de la maladie dépend des symptômes..

En plus de déterminer le diagnostic, le médecin doit savoir si la femme a d'autres maladies. Certaines maladies se font sentir, d'autres sont asymptomatiques. Pendant la ménopause, une femme peut ressentir de la chaleur, une faiblesse, un malaise. Le visage peut devenir rouge et la pression peut «sauter». Dans le contexte de la ménopause, une transpiration excessive apparaît souvent. Si les symptômes se produisent et que le niveau d'oestrogène dans le sang est trop faible, le médecin conclut qu'il existe une autre condition pathologique survenue dans le contexte de la ménopause. Pendant cette période, une exacerbation des maladies se produit souvent..

Traitement de l'arthrite ménopausique

Pour vaincre l'arthrite ménopausique, une correction médicale de l'équilibre hormonal est nécessaire. Le médecin prescrit un traitement hormonal substitutif. Et le processus de traitement devrait restaurer la structure cassée du tissu osseux, et des médicaments appropriés sont prescrits pour cela. Le médecin prescrit des médicaments conçus pour réduire la réaction de l'inflammation. Une thérapie compétente complète comprend l'utilisation de médicaments non stéroïdiens ayant des effets anti-inflammatoires.

L'hormonothérapie substitutive est fondamentale dans le traitement de la maladie. Les médicaments prescrits par votre médecin doivent comprendre des œstrogènes et d'autres hormones bénéfiques. Les œstrogènes, qui font partie des médicaments prescrits, ont un effet bénéfique sur les vaisseaux sanguins et les tissus. Lorsque l'œstrogène ne pénètre pas dans le corps, le développement de réactions systémiques se produit, conduisant au fait que l'épaisseur de l'endomètre augmente et, par conséquent, un arrière-plan est créé pour le développement de l'oncologie.

À cet égard, il est nécessaire d'inclure des médicaments hormonaux qui aident le corps à agir sur les articulations et les tissus, en minimisant le risque d'oncologie.

Une femme, au premier soupçon d'arthrite ménopausique, doit subir une échographie et d'autres tests importants. Avant de commencer un traitement hormonal substitutif, il est nécessaire d'évaluer l'état fonctionnel des glandes mammaires, qui ont grandement besoin d'œstrogènes..

Le terme pour prendre des médicaments hormonaux peut atteindre 12 mois. Il est important de tenir compte des indications et contre-indications de l'utilisation des médicaments prescrits. N'oubliez pas: les médicaments prescrits ne peuvent pas augmenter le risque d'oncologie. Si nous parlons d'une période plus longue de traitement hormonal substitutif, il convient de souligner qu'aucun essai clinique n'a été mené sur ce sujet. Ainsi, il serait faux de recommander une hormonothérapie pendant plus d'un an..

Résumons. L'arthrite ménopausique est l'une des maladies courantes qui surviennent avec la ménopause. En cas de douleur dans les articulations, vous devez consulter un médecin et passer les tests nécessaires. Lors de la confirmation du diagnostic, le médecin prescrira le traitement standard approprié, ainsi que la prise de médicaments de substitution hormonaux.

Ils auront un effet direct sur les lésions. En conséquence, vous pouvez améliorer l'activité articulaire et prolonger la jeunesse!

Arthrite ménopausique: symptômes et traitement

Arthrite ménopausique: symptômes et traitement

Rhumatologue de la catégorie la plus élevée Oleg Valentinovich

Date de mise à jour: février 2020

L'arthrite ménopausique est une maladie inflammatoire des articulations qui se développe dans un contexte de diminution de la production d'hormones sexuelles. Seules les femmes de plus de 50 ans sont concernées. Les premiers symptômes de la maladie peuvent apparaître plusieurs mois, voire des années après le début de la ménopause..

Les causes de l'arthrite pendant la ménopause

Avec une diminution de la production d'hormones sexuelles, les articulations peuvent souffrir

Climax est une diminution de la production d'hormones sexuelles. Leur production ne s'arrête pas complètement, mais le volume d'hormones diminue considérablement, ce qui laisse une empreinte sur tous les systèmes du corps.

Avec la ménopause, les articulations peuvent souffrir. Cela est dû à la petite quantité d'oestrogène produite. Cette hormone fournit non seulement la capacité de concevoir, mais affecte également la synthèse du collagène dans la peau et les articulations. Avec une diminution de la quantité de l'hormone féminine principale, il y a une diminution du teint, une diminution de l'élasticité du tissu cartilagineux et une détérioration de la fonction des ligaments et des tendons.

Le processus inflammatoire dans l'arthrite ménopausique est de nature auto-immune. En réponse à une détérioration de la synthèse du collagène et à une diminution de l'élasticité des ligaments, des tendons et du cartilage, un processus spécifique est lancé dans l'organisme, à la suite duquel des anticorps sont sécrétés. Ces anticorps attaquent les articulations et provoquent une inflammation..

Le mécanisme de développement de la polyarthrite ménopausique est largement similaire aux causes de la polyarthrite rhumatoïde.

Une autre cause probable du développement du processus pathologique est les modifications dégénératives-dystrophiques des articulations et du cartilage. Cette maladie est appelée arthrose-arthrite et s'accompagne de symptômes de dégénérescence du cartilage (arthrose) et d'inflammation de la capsule articulaire (arthrite).

Formes d'arthrite ménopausique

En fait, l'arthrite ménopausique est une maladie inflammatoire des articulations qui se développe dans le contexte de changements dans le fond hormonal. Ses symptômes et son mécanisme de développement répètent complètement un autre type d'arthrite..

La principale cause du développement de la maladie est le début de la ménopause et les changements qui se produisent dans le corps dans le contexte de l'arrêt de la production d'hormones sexuelles. Néanmoins, les médecins distinguent trois formes de cette maladie:

  • arthrite ménopausique primitive;
  • arthrite secondaire pendant la ménopause;
  • arthrite idiopathique chez les femmes ménopausées.

L'arthrite ménopausique primaire se développe en raison de la ménopause. Le mécanisme de cette maladie est associé à des changements dans le corps féminin qui surviennent pendant la ménopause.

L'arthrite ménopausique secondaire se développe en raison de blessures, de contusions, de lésions articulaires. Dans ces cas, l'arthrite sera une complication de la blessure..

De plus, l'arthrite ménopausique secondaire peut survenir après des maladies infectieuses, alors le mécanisme de son développement ressemble beaucoup à l'arthrite réactive.

Dans de rares cas, l'arthrite secondaire est associée à une hypothermie et à une diminution de l'immunité pendant la ménopause..

Les causes exactes de l'arthrite idiopathique chez la femme sont inconnues. Vraisemblablement, il agit comme une conséquence de l'exacerbation des maladies chroniques et auto-immunes au début de la ménopause. Dans le même temps, la maladie peut être de nature auto-immune, puis cette maladie sera appelée polyarthrite rhumatoïde..

Les symptômes de l'arthrite avec la ménopause

Avec arthrite ménopausique, raideur dans les articulations après le sommeil

L'arthrite ménopausique a les mêmes manifestations qu'une autre forme d'inflammation articulaire, cependant, elles sont accompagnées de symptômes communs caractéristiques de la ménopause.

En règle générale, une telle arthrite affecte les articulations des mains ou des pieds. Avec l'arthrite ménopausique, les symptômes sont les suivants:

  • raideur dans les articulations après le sommeil;
  • douleur dans les premières heures après le réveil;
  • raideur des mouvements;
  • diminution de l'amplitude du mouvement dans l'articulation touchée;
  • gonflement sévère des articulations.

En règle générale, dans les premiers stades de l'arthrite, l'inconfort survient dans les premières heures après le sommeil, lorsqu'une personne commence à bouger activement et à faire des tâches ménagères. À mesure que la maladie progresse, la douleur et la limitation de la mobilité persistent pendant longtemps..

Si au début de l'inflammation des articulations, le malaise n'est ressenti que dans les 1 à 2 premières heures après le réveil, avec une arthrite sévère, la douleur ne disparaît qu'après le déjeuner et, dans les cas avancés, elle peut persister jusque tard dans la soirée ou ne pas disparaître du tout..

Dans les formes sévères de la maladie, seuls des médicaments spéciaux aident à éliminer la douleur..

Les symptômes courants comprennent:

  • apathie
  • somnolence;
  • sensation de fatigue constante;
  • les marées;
  • étourdissements matinaux;
  • sautes d'humeur.

Ces symptômes sont caractéristiques de la ménopause, par conséquent, l'arthrite ménopausique accompagne également.

Puisqu'il n'y a pas de manifestations et de signes spécifiques d'arthrite ménopausique et que ses symptômes sont identiques à ceux d'autres types d'arthrite, il est important de diagnostiquer correctement et de sélectionner le schéma thérapeutique optimal..

Diagnostique

Si vous soupçonnez l'arthrite ménopausique, vous devez effectuer une analyse pour déterminer le niveau d'hormones

Le traitement, les symptômes et le traitement de l'arthrite ménopausique dépendront de la gravité des symptômes et des causes de la maladie. Le matériel et les méthodes de laboratoire suivants sont utilisés pour établir un diagnostic:

  • radiographie articulaire
  • IRM et échographie des articulations;
  • un test sanguin pour déterminer le niveau d'acide urique;
  • tests rhumatismaux;
  • analyse hormonale.

La radiographie des articulations vous permet de visualiser avec précision l'état du tissu cartilagineux et des articulations de la zone touchée. Cela est nécessaire pour exclure la nature traumatique de la maladie. L'IRM et l'échographie des articulations nous permettent de déterminer l'état du tissu cartilagineux afin d'exclure l'arthrose. L'échographie est également nécessaire pour exclure les dépôts de sel dans les articulations..

Un test sanguin vous permet de déterminer le niveau d'acide urique. Si elle est élevée, des tests supplémentaires doivent être effectués pour confirmer l'arthrite goutteuse..

Des tests rhumatismaux sont nécessaires pour exclure la polyarthrite rhumatoïde. À cette fin, un test sanguin pour le facteur rhumatoïde et un test ADC sont effectués..

Si vous soupçonnez une arthrite ménopausique, vous devez passer une analyse pour déterminer le niveau d'hormones. En cas de déséquilibre hormonal sévère, le patient suivra une hormonothérapie substitutive.

Traitements contre l'arthrite

Avec l'arthrite ménopausique, une thérapie complexe est nécessaire

L'arthrite est une maladie chronique, il est très difficile de s'en débarrasser pour toujours. Dans l'arthrite ménopausique, le traitement vise à obtenir une rémission à long terme. Pour ce faire, appliquez:

  • thérapie médicamenteuse;
  • physiothérapie;
  • Thérapie par l'exercice;
  • remèdes populaires;
  • thérapie diététique.

Le schéma thérapeutique exact de l'arthrite ménopausique dépend de la gravité des changements survenus avec le corps féminin pendant la ménopause. Dans cette maladie, une thérapie complexe est nécessaire, un rhumatologue est impliqué dans le traitement de la pathologie, cependant, en plus, vous devez consulter un gynécologue et un endocrinologue.

Thérapie médicamenteuse

Les médicaments contre l'arthrite ménopausique comprennent l'élimination de l'inflammation des articulations et la correction des effets de la ménopause. Pour le traitement des articulations appliquer:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • glucocorticostéroïdes;
  • immunosuppresseurs;
  • cytostatique.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens éliminent les symptômes de la maladie. Ils arrêtent la douleur et réduisent le processus inflammatoire. Les médicaments de ce groupe sont le diclofénac, le nimésulide, l'ibuprofène. Ils peuvent être pris sous forme de comprimés, d'analgésiques, de pommades anti-inflammatoires et des injections sont également prescrites.

Les glucocorticostéroïdes sont des médicaments pour soulager l'inflammation et éliminer rapidement l'enflure. Avec l'arthrite, la prednisolone est le plus souvent prescrite. Les injections de ce médicament sont placées directement dans l'articulation enflammée..

Avec la nature auto-immune de la maladie, des cytostatiques et des immunosuppresseurs sont prescrits. Les médicaments de ces groupes arrêtent le processus inflammatoire et suppriment l'activité de leur propre immunité, arrêtant ainsi la production d'anticorps qui provoquent une inflammation des articulations.

La base du traitement de l'arthrite ménopausique est l'hormonothérapie substitutive.

Les femmes se voient prescrire des médicaments contenant du gestagène et des œstrogènes. En fait, ce sont des contraceptifs hormonaux en comprimés, qui diffèrent des contraceptifs conventionnels par une dose plus élevée d'hormones.

Ces médicaments sont sélectionnés individuellement par le médecin, en fonction de l'état du fond hormonal. Il est nécessaire de prendre des médicaments hormonaux pendant une longue période. La durée minimale du traitement est de 3 mois.

Habituellement, les comprimés sont prescrits pendant 6 à 12 mois.

Le traitement hormonal substitutif est sélectionné uniquement par un médecin. Il est impossible de prendre de tels comprimés seuls en raison d'effets secondaires dangereux, jusqu'à l'oncologie.

Pour éliminer les troubles de la ménopause, des préparations à base de plantes pour femmes (Remens) et des médicaments sédatifs qui normalisent l'activité du système nerveux peuvent également être recommandés..

Exercices sur l'arthrite

La gymnastique thérapeutique ou la thérapie par l'exercice est une partie importante du traitement de l'arthrite ménopausique. Il s'agit d'un complexe d'exercices simples, dont la mise en œuvre aidera à normaliser l'activité motrice de l'articulation touchée, à soulager la douleur et l'enflure, à restaurer l'amplitude de mouvement précédente.

Les exercices doivent être effectués dans une salle spéciale d'exercices de physiothérapie à la clinique. Habituellement, un cours de 10 séances d'entraînement quotidiennes est prescrit. Après avoir maîtrisé les exercices, il est recommandé de continuer à pratiquer la gymnastique à la maison. Dans le même temps, l'exercice quotidien minimise le risque de ré-exacerbation et empêche la progression de la maladie.

Autres méthodes de traitement complexes

Pour normaliser les processus métaboliques dans les articulations touchées, une physiothérapie est prescrite..

Cela aide à éliminer les poches, à améliorer la circulation sanguine locale, à restaurer la fonction motrice des articulations touchées.

En règle générale, l'arthrite est réalisée par électrophorèse avec des vasodilatateurs, des compresses chaudes, de l'UHF et de la magnétothérapie. Avec des dommages aux mains, un bon résultat est obtenu avec des applications de paraffine.

De plus, il est recommandé au patient de suivre un régime. Il est basé sur le rejet de tout produit allergène, viande fumée, cornichons, aliments semi-finis et aliments trop lourds. La base du régime devrait être les fruits et légumes, les céréales, les produits laitiers et la viande maigre et la volaille. Les aliments riches en oméga-3 sont recommandés pour améliorer l'élasticité du cartilage..

Prévention et maintien de la rémission

Exercice dosé recommandé

Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques, car l'arthrite ménopausique est une conséquence d'un déséquilibre hormonal. La seule chose qui peut être recommandée à une femme est d'être examinée par un médecin lors de la ménopause. Les blessures articulaires et l'hypothermie doivent également être évitées..

Pour obtenir et maintenir une rémission, il est nécessaire de commencer le traitement de l'arthrite à temps. Pour prévenir la ré-exacerbation de la maladie, il est recommandé de ne pas surcharger les articulations, de choisir une alimentation équilibrée, d'éviter les maladies infectieuses et de renforcer l'immunité.

Comment guérir l'arthrite ménopausique?

La plupart des femmes ménopausées sont confrontées à des symptômes tels qu'une tension artérielle instable, des bouffées de chaleur, des sautes d'humeur soudaines. L'arthrite ménopausique est un autre phénomène désagréable qui survient pendant la ménopause.

La principale cause de divers troubles du fonctionnement de l'organisme est la carence en œstrogènes. Cette hormone a un effet significatif sur l'état des articulations, et si elle est produite en quantité insuffisante, l'arthrite se produit..

Types de maladies

Il existe plusieurs types d'arthrite ménopausique:

  • primaire: se développe sur le fond de l'extinction du fonctionnement des ovaires, accompagnée d'une diminution de la production d'oestrogène;
  • secondaire: provoqué par des lésions articulaires ou des maladies infectieuses;
  • idiopathique: les causes de la maladie n'ont pas encore été élucidées par les scientifiques, mais certains suggèrent que ce type d'arthrite se produit également dans le contexte de maladies infectieuses.

À propos des symptômes de l'arthrite chez les femmes >>

Les causes

Il existe plusieurs raisons pour le développement de l'arthrite ménopausique:

  1. Carence en œstrogènes: cette hormone féminine a une fonction protectrice dans le corps, par exemple, elle prévient l'infection des articulations. Quelques années avant le début de la ménopause, les ovaires produisent une quantité insuffisante d'oestrogène et le cycle menstruel instable est considéré comme le premier signe de ce phénomène. Au début de la ménopause, le niveau d'hormones féminines diminue au minimum, ce qui rend les articulations de la femme vulnérables, en particulier lorsqu'une infection bactérienne ou un traumatisme est attaché. Les lésions articulaires s'accompagnent de douleurs, d'un gonflement des membres et de leur mobilité limitée.
  2. Prise de poids: pendant la ménopause, de nombreuses femmes prennent du poids, ce qui provoque une charge accrue sur les articulations. L'excès de poids améliore les symptômes de l'arthrite ménopausique.
  3. Stress: lors de l'adaptation hormonale, de nombreux patients souffrent d'une irritabilité excessive, d'une dépression et d'insomnie. L'instabilité nerveuse exacerbe les signes de l'arthrite ménopausique - les femmes peuvent ressentir une raideur accrue des articulations.

Dans le contexte de la ménopause, les maladies chroniques, par exemple le diabète sucré, peuvent être exacerbées, ce qui améliore également les manifestations de l'arthrite ménopausique. Un facteur provoquant peut également être un déséquilibre des hormones thyroïdiennes, exacerbé par l'extinction de la fonction ovarienne..

Les symptômes de l'arthrite ménopausique chez les femmes

Le premier symptôme de l'arthrite ménopausique est l'arthralgie ou douleur articulaire. Il peut être ressenti à la fois dans les articulations des membres supérieurs et inférieurs. Le genou est souvent touché, et cela s'explique:

  • le genou d'une personne se compose d'un grand nombre de tendons, de muscles, de ligaments et de cartilage;
  • les genoux sont toujours soumis à une activité physique accrue, surtout lorsqu'ils courent et s'accroupissent.

Pour ces raisons, le genou est le plus sujet à l'arthrite..

Au fur et à mesure que l'arthrite ménopausique se développe, une femme peut ressentir une gêne due à ces manifestations et symptômes:

  • engourdissement des mains pendant le sommeil;
  • douleur persistante dans le cou;
  • déformation des doigts et des orteils;
  • raideur des mouvements.

Le gonflement des articulations est moins fréquent, ce qui se traduit par une rougeur de la peau sur celles-ci et une augmentation du diamètre de la zone articulaire.

Si plusieurs symptômes de la maladie sont détectés, il est important de consulter un médecin dès que possible. Diagnostiquer l'arthrite ménopausique permettra les études médicales suivantes:

  • Échographie des articulations;
  • radiographie;
  • test sanguin d'hormone sexuelle.

Après le diagnostic, le patient se voit prescrire un traitement.

Médicament pour l'arthrite ménopausique

Les principaux objectifs de la thérapie sont:

  • normalisation du fond hormonal d'une femme;
  • régénération du tissu cartilagineux et prévention de nouvelles destructions articulaires;
  • élimination de l'inflammation.

L'arthrite ménopausique, comme toute maladie, ne peut pas être traitée seule. L'automédication peut être non seulement inutile, mais également nocive pour les articulations.

Le traitement de l'inflammation comprend les domaines suivants:

  1. Thérapie hormonale.
  2. Acceptation des chondroprotecteurs.
  3. Thérapie anti-inflammatoire.

L'hormonothérapie consiste à prendre des médicaments contenant des composants œstrogéniques et progestatifs. Cela vous permet de normaliser le niveau d'hormones dans le corps et d'empêcher le développement ultérieur de l'arthrite dans le contexte de la ménopause. Le cours de l'hormonothérapie substitutive dure de 3 à 12 mois.

La durée du traitement dépend du degré de progression des lésions articulaires. L'hormonothérapie substitutive peut entraîner des complications telles que l'épaississement de l'endomètre et le développement d'un cancer du sein..

L'échographie périodique des organes pelviens et des glandes mammaires laissera le temps d'identifier le développement des complications provoquées par l'hormonothérapie et de prendre les mesures appropriées.

L'utilisation de chondroprotecteurs fait partie intégrante du traitement de l'arthrite ménopausique chez la femme.

Les composants de ces médicaments augmentent l'activité des fibroplastes et des chondrocytes, ce qui vous permet de restaurer le cartilage affecté et le tissu conjonctif des articulations.

Les chondroprotecteurs suppriment également les réactions auto-immunes qui ont un effet dévastateur sur les articulations. En plus des chondroprotecteurs, on peut prescrire à un patient des complexes multivitaminiques contenant de la vitamine D et du calcium.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme de comprimés, de pommades et de crèmes aident à éliminer les douleurs articulaires. En cas d'inflammation articulaire, les patients se voient prescrire de l'ibuprofène..

Traitement supplémentaire

Le traitement de l'arthrite ménopausique peut également inclure la physiothérapie, s'il n'y a pas de contre-indications à son utilisation. La physiothérapie comprend:

  • exercices de physiothérapie;
  • bains de radon;
  • électrophorèse;
  • massage.

Les exercices de physiothérapie comprennent des exercices isométriques, ainsi que des exercices d'étirement, de natation, des cours sur des simulateurs spéciaux. Un ensemble d'exercices est développé individuellement par un médecin.

L'électrophorèse et les bains de radon soulagent l'inflammation des articulations et un cours de massage améliore la nutrition du cartilage.

Un ajout aux méthodes traditionnelles de traitement peut être l'utilisation de la médecine traditionnelle. Il peut s'agir de compresses de glace ou de vinaigre de cidre de pomme pour soulager la douleur. Avant d'utiliser la médecine traditionnelle, vous devriez consulter votre médecin.

À propos du traitement de l'arthrite avec des méthodes à domicile >>

Dans l'arthrite ménopausique, un régime thérapeutique est indiqué, ce qui implique d'enrichir le régime avec des aliments contenant des fibres (fruits, légumes, céréales complètes) et des acides gras oméga-z (poisson de mer, noix, huiles végétales). Une femme pendant la période d'adaptation hormonale provoquée par la ménopause doit contrôler son poids corporel, car un ensemble de kilos en trop entraîne une aggravation de l'inflammation articulaire.

L'arthrite ménopausique est traitable, ce qui peut améliorer considérablement la qualité de vie des patients. Empêcher le développement de cette maladie permettra un exercice modéré, une bonne nutrition, limitant les effets du stress. Aux premiers signes de lésions articulaires, un accès rapide à un médecin empêchera l'aggravation de la maladie et évitera ses manifestations..

(1500 sur 5)

Arthrite ménopausique: comment traiter l'arthrite avec la ménopause

L'arthrite ménopausique est une pathologie grave, mais assez courante chez les femmes ménopausées. C'est au cours de cette période que de nombreuses femmes développent de l'arthrite, qui s'accompagne de douleur, de raideur des mouvements et de gonflement.

L'une des premières manifestations de la ménopause est le manque de cyclicité du cycle menstruel, qu'une femme ne peut que remarquer. Ce dysfonctionnement se produit à la suite de fluctuations des niveaux d'hormones..

Si le patient reçoit un diagnostic de cancer du sein, on lui prescrit des médicaments qui bloquent l'enzyme qui stimule la production de l'hormone œstrogène.

Ce facteur, à son tour, peut provoquer des douleurs articulaires, en particulier l'arthrite. Ainsi, il existe une relation directe entre les maladies articulaires et les faibles niveaux d'oestrogène..

Les causes de l'arthrite avec la ménopause

Les lésions d'arthrite peuvent être classées comme:

  • dystrophique;
  • inflammatoire;
  • auto-immune.

Premièrement, les changements dans le fond hormonal qui se produisent dans le corps d'une femme ménopausée provoquent le développement d'une arthrite ménopausique primaire. L'arthrite secondaire est provoquée par des facteurs nuisibles, par exemple, les maladies infectieuses ou systémiques.

L'arthrite de type climatérique peut être de nature idiopathique, dont la nature n'a pas encore été étudiée. Les médecins pensent que les causes de l'arthrite idiopathique peuvent être diverses blessures, infections, hypothermie, prise de médicaments protéiques.

Ainsi, les facteurs suivants sont les principales causes de l'arthrite ménopausique:

  1. Réduire le niveau d'oestrogène, l'hormone sexuelle féminine, qui comprend des éléments anti-inflammatoires, protégeant ainsi le corps de la femme de toute maladie infectieuse, y compris articulaire. Une femme commence souvent à remplacer la douleur dans les articulations et les muscles. Si le niveau d'oestrogène s'approche de zéro, une inflammation chronique récurrente se produit dans le genou, le coude, la hanche et d'autres articulations.
  2. Chez de nombreuses femmes, pendant la ménopause, le poids corporel augmente, ce qui donne une charge supplémentaire significative sur les articulations et contribue à la progression de l'arthrite récurrente de la ménopause.
  3. Le stress et les expériences fréquentes jouent un rôle majeur dans le développement de l'arthrite avec ménopause. Mais la plupart des femmes ménopausées souffrent d'un stress émotionnel constant auquel elles ne peuvent pas faire face. Avec l'excitation et l'anxiété dans le corps féminin, une hormone du stress appelée «cortisol» est libérée. Ce phénomène peut déclencher le développement d'un processus inflammatoire dans les articulations..
  4. Les maladies infectieuses et les lésions des tissus articulaires causées par un traumatisme dans l'ostéoporose peuvent être les causes de l'arthrite ménopausique..
  5. Les femmes ménopausées souffrent souvent d'un dysfonctionnement thyroïdien, qui peut également provoquer de l'arthrite et affecter l'état des articulations.
  6. Le développement du diabète sucré de type 2 pendant la ménopause est observé assez souvent. Cette maladie insidieuse peut détruire non seulement les articulations, mais aussi d'autres organes et systèmes vitaux..

Symptômes et diagnostic

Les symptômes de l'arthrite ménopausique rappellent largement les signes d'arthrose déformante et de polyarthrite rhumatoïde. La femme note les manifestations suivantes:

  • douleur matinale et raideur des articulations;
  • en marchant, la douleur s'intensifie et disparaît au repos;
  • picotements, engourdissement et douleur dans le bras - ces signes apparaissent principalement la nuit;
  • il y a un léger gonflement de l'articulation, gommant son relief. Cela est dû à l'accumulation d'épanchement dans la cavité articulaire;
  • l'arthrite ménopause peut provoquer des douleurs au cou, une déformation osseuse et même une destruction;
  • l'arthralgie peut se produire dans la colonne vertébrale, les doigts, les hanches, mais le plus souvent les articulations du genou souffrent.

Avec un examen visuel de l'articulation, le médecin peut observer un changement de forme et un léger gonflement. Les symptômes prononcés (augmentation locale de la température, rougeur de la peau) sont rares. Pour confirmer le diagnostic, un certain nombre d'activités de recherche sont nécessaires..

  1. Examen échographique de l'articulation - échographie.
  2. Roentgenography.
  3. Évaluation du calcium sanguin.
  4. Tests hormonaux.

Le médecin détermine le diagnostic final sur la base d'une combinaison de symptômes et d'autres manifestations climatériques: «sauts» de tension artérielle, bouffées de chaleur, bouffées vasomotrices, faiblesse générale, transpiration excessive.

Traitement de l'arthrite pour la ménopause

La pathologie peut débuter chez une femme avant la ménopause.

Les symptômes de l'arthrite peuvent être contrôlés si la maladie est traitée à temps, mais son développement ne peut pas être complètement arrêté..

Le traitement de l'arthrite ménopausique a trois objectifs principaux:

  1. Normalisation de l'équilibre hormonal.
  2. Suspension de la destruction du cartilage et restauration de sa structure.
  3. Élimination du développement du processus inflammatoire dans les tissus de l'articulation.

Pour cela, le médecin prescrit un ensemble de mesures thérapeutiques. Tout d'abord, une femme doit compenser la carence en calcium et en vitamine D. Les médicaments suivants sont indiqués pour réduire l'arthralgie et l'inflammation:

  • Ibuprofène - réduit l'enflure et la douleur.
  • Chondoprotecteurs - restaurer la structure du cartilage.
  • Acétaminophène - un bon analgésique, mais inefficace contre l'inflammation.
  • L'hormonothérapie substitutive dans la plupart des cas aide à soulager les douleurs articulaires..

Il est nécessaire de traiter les maladies articulaires et leurs symptômes de manière globale.Par conséquent, le médecin recommande à ses patients la physiothérapie, la phytothérapie, les procédures de massage et les exercices de physiothérapie..

Pour renforcer l'articulation du genou, vous pouvez porter une attelle de genou, ce qui limite la mobilité de l'articulation, réduisant ainsi la douleur.

Autres traitements

L'enflure et les douleurs articulaires associées à la ménopause peuvent être traitées avec d'autres méthodes, par exemple avec une compresse de vinaigre de cidre de pomme.

  • Dans le vinaigre de cidre de pomme naturel, vous devez humidifier une serviette, l'enrouler autour de l'articulation touchée et recouvrir d'une pellicule plastique sur le dessus. Une telle compresse doit être conservée pendant 8 heures.
  • Une autre façon: dissoudre dans un verre d'eau 2 cuillères à café de vinaigre de cidre de pomme et la même quantité de miel naturel. Ce liquide doit être bu en une journée en trois doses.
  • L'articulation malade peut être conservée dans de l'eau chaude avec l'ajout de vinaigre de cidre de pomme (1: 2). Vous pouvez effectuer cette procédure 2-3 fois par jour.

Ces mesures doivent être discutées avec votre médecin, car le vinaigre de cidre de pomme a des contre-indications et ce traitement ne convient pas à tout le monde.

Un régime alimentaire important joue un rôle important dans le traitement de l'arthrite ménopausique. Une femme devrait manger tous les jours des aliments qui ont des propriétés anti-inflammatoires naturelles. Il s'agit notamment des fruits et légumes, des aliments riches en acides gras oméga-3..

Avec l'autorisation du médecin pour une articulation douloureuse, vous pouvez appliquer du froid, mais vous devez observer les précautions suivantes:

  • N'appliquez pas de glace sur un corps nu, cela peut provoquer des engelures sur les tissus. Par conséquent, les glaçons doivent être placés dans un sac et enveloppés dans une serviette.
  • Au premier signe d'engourdissement ou de rougeur, la glace doit être enlevée.

Climax n'est pas la preuve que la vie d'une femme touche à sa fin. Ce n'est qu'une nouvelle étape, qui ne devrait pas causer d'inconfort ou d'inconfort. Une femme qui commence des mesures préventives avant le début de la ménopause est très susceptible de se protéger d'une maladie insidieuse, qui est l'arthrite ménopausique.

Arthrite ménopausique - 45plus

L'arthrite ménopausique tire son nom du fait que l'inflammation des articulations se produit chez les femmes après 45 ans, lorsque des processus naturels irréversibles commencent à se produire dans leur corps. La maladie réduit considérablement la qualité de vie, affecte l'apparence et s'accompagne également de douleurs intenses. Par conséquent, vous devez être conscient des symptômes de la maladie afin de consulter un médecin en temps opportun..

Arthrite ménopausique: que faire à une femme ménopausée

L'arthrite ménopausique est une inflammation des articulations qui survient chez les femmes après la ménopause. Pendant cette période, la synthèse des œstrogènes est considérablement réduite - les principales hormones sexuelles responsables du fonctionnement normal de l'organisme entier.

Types d'arthrite ménopausique

En fonction de ce qui est devenu la raison du développement de la maladie, ses types sont distingués:

  • Primaire. Elle survient à la suite d'une diminution des œstrogènes. Cela conduit à une diminution des fonctions protectrices du corps, des processus inflammatoires des articulations et d'autres organes et systèmes se développent.
  • Secondaire. Elle se développe comme une complication après des blessures, des maladies infectieuses ou concomitantes, comme le diabète.
  • Idiopathique. Les chercheurs n'ont pas pu déterminer la source du problème. Il est suggéré que parmi les facteurs, il peut y avoir l'hypothermie, certains types d'infections, la prise de médicaments qui perturbent le métabolisme normal des protéines..

L'inflammation articulaire commence souvent à tourmenter une femme ménopausée.

La maladie peut se développer avec une ménopause artificielle causée par une chirurgie ou un cancer du sein.

Lorsqu'une femme est ménopausée, l'arthrite peut se développer pour plusieurs raisons, notamment:

  • Carence en œstrogènes. De nombreuses femmes ne savent pas à quel point cette hormone joue dans le corps. Une diminution de sa concentration entraîne une détérioration des processus métaboliques, la perte de protection naturelle. Lorsque la synthèse s'arrête pratiquement, les patients développent une arthrite ménopausique de l'articulation de la hanche, des genoux, etc. Pendant cette période, le tissu conjonctif est détruit, provoquant douleur et inflammation.
  • Gain de poids. Climax se réfère à un problème complexe, au cours de son parcours, de nombreux systèmes dans le corps sont affectés. Chez certaines femmes, en plus d'affaiblir les articulations, une prise de poids est observée. Elle est causée par l'inactivité physique, un ralentissement des processus métaboliques. En conséquence, les articulations des jambes souffrent, prenant une charge énorme. Ainsi, l'arthrite récurrente se développe..
  • Stress. Le déséquilibre psychologique provoqué par le changement constant et l'instabilité du fond hormonal, une anxiété accrue et d'autres facteurs conduisent à la libération de l'hormone cortisol dans le sang. Il a un effet négatif sur les tissus articulaires..
  • Maladies d'accompagnement. Il s'agit notamment du diabète, des lésions infectieuses et des anomalies de la glande thyroïde. Les maladies auto-immunes ont également un impact significatif, dont le cours est caractérisé par l'attaque des cellules défensives du corps.

Les douleurs articulaires, l'enflure, la raideur sont des signes brillants du développement du processus inflammatoire.

L'arthrite ménopausique, dont les symptômes dépendent de la cause du développement, peut être traitée avec la mise en œuvre exacte des recommandations du médecin.

L'arthrite ménopausique, dont les symptômes et le traitement causent beaucoup d'inconvénients à une femme, peut avoir des formes aiguës et chroniques. Le succès de la thérapie dépend d'une visite opportune à un médecin, il est donc important de savoir à quels signes vous devez prêter attention:

  • Raideur et manque de mobilité des articulations, apparaissant le matin. Quelques heures plus tard ça passe.
  • Douleur, engourdissement, picotements, qui peuvent s'intensifier la nuit ou après un effort physique intense. Ces symptômes de l'arthrite ménopausique affectent le cou, les poignets, les doigts et les genoux..
  • L'apparition d'un gonflement autour de l'articulation affecté par l'inflammation. Elle peut laver les contours articulaires.
  • Déformation osseuse. Indique un formulaire en cours d'exécution. Un cartilage mince entraîne une flexion des os, tels que les doigts, les mains, etc..

En l'absence de traitement adéquat, le cartilage et le tissu osseux sont détruits..

Pour différencier ce type d'arthrite parmi d'autres maladies, plusieurs méthodes matérielles et de laboratoire sont utilisées. Tout d'abord, une échographie de l'articulation est réalisée pour évaluer l'état des tissus. Une inspection aux rayons X est également effectuée..

Un test sanguin est requis. Avec son aide, la quantité de calcium comme matériau de construction principal et la concentration d'oestrogène sont déterminées. C'est un niveau d'hormones insuffisant qui permet de poser un diagnostic définitif.

Avant de prescrire un traitement, vous devez subir un diagnostic complet, qui vous permettra de poser un diagnostic précis..

Arthrite ménopausique: symptômes, traitement

Le traitement de l'arthrite ménopausique est complexe. Cela vous permet d'éliminer la cause et l'effet du processus inflammatoire. La thérapie est la suivante:

  • Hormonothérapie substitutive - restaure les niveaux d'oestrogène dans le corps.
  • Prendre des médicaments anti-inflammatoires et anesthésiques. Ils vous permettent de vous débarrasser de certains symptômes..
  • Les chondroprotecteurs sont prescrits pour empêcher la destruction du tissu cartilagineux, la prévention du processus.

De plus, le médecin peut prescrire une gymnastique spéciale, des procédures physiques. La nutrition apporte une grande influence sur l'état du cartilage. Les recommandations doivent également être prises par le médecin. Pour prendre rendez-vous avec un spécialiste, obtenir une consultation gratuite, rendez-vous ici.

Vidéo recommandée:

10 août 2018

Arthrite ménopausique - symptômes, traitement

Un signe caractéristique de la ménopause est une diminution de la production d'hormone sexuelle féminine et parfois l'arrêt complet de ce processus. L'œstrogène est important pour le corps féminin, c'est grâce à lui que les femmes tombent malades moins souvent que les hommes.

Cependant, dans ce cas, lorsqu'une déficience de cette hormone se produit, le corps devient plus vulnérable et ouvert à toutes sortes de maladies. C'est au cours d'une telle période que l'arthrite climatérique, qui affecte les articulations non protégées, peut devenir l'une des maladies probables.

Il existe plusieurs types d'arthrite ménopausique:

  • Primaire. Se produit en raison de changements dans le corps féminin pendant la ménopause.
  • Secondaire. La cause de son apparition peut être un traumatisme ou une infection. Elle survient également comme complication après des maladies concomitantes..
  • Idiopathique. Les scientifiques sont toujours en train de déterminer les causes exactes, mais jusqu'à présent, on suppose que l'hypothermie, l'infection ou l'utilisation de toute substance protéique peut devenir la source de la maladie.

Les causes de la maladie

La principale raison de l'apparition de l'arthrite ménopausique est une diminution du niveau d'hormone le plus important pour une femme - les œstrogènes.

C'est un bouclier pour les articulations contre toutes sortes d'infections et a des effets anti-inflammatoires. C'est pourquoi pendant la ménopause, les femmes peuvent ressentir des douleurs dans les muscles et les articulations.

Avec une diminution significative de la production d'oestrogène, l'inflammation peut évoluer vers une maladie articulaire chronique.

Très souvent, après la ménopause, les femmes prennent du poids. Cela exerce une pression supplémentaire sur les muscles, ce qui peut provoquer une arthrite ménopausique récurrente..

Chaque femme connaît une période de ménopause différente. Pour la plupart, il s'agit d'un stress et d'une tension supplémentaires. Dans cette condition, les femmes développent du cortisol, l'hormone du stress. C'est sa quantité excessive qui peut provoquer une inflammation des articulations et provoquer des douleurs, qui seront les premiers symptômes de l'arthrite ménopausique.

En outre, les causes de cette maladie sont des dommages aux tissus articulaires et d'autres maladies telles que le diabète, un déséquilibre thyroïdien et d'autres maladies infectieuses. Ensuite, le traitement est assez long, par conséquent, il existe un risque de complications sous forme d'arthrite ménopausique.

Symptômes de la maladie

Parmi les principaux signes qui se produisent avec l'arthrite ménopausique, les suivants peuvent être observés:

  • raideur matinale, passant une heure ou deux après la montée;
  • picotements et engourdissements périodiques possibles la nuit;
  • douleur qui survient pendant l'effort et disparaît au repos;
  • augmentation de la circonférence autour de l'articulation.

Il convient de noter que cette maladie ne présente pas de nombreux symptômes caractéristiques d'autres types d'arthrite. Dans le processus inflammatoire, aucune rougeur ne se produit et la température au site de la lésion n'augmente pas. Les cas de malaise général ou de fièvre sont également très rares..

Par conséquent, même s'il existe au moins quelques-uns de ces symptômes, vous devez contacter un spécialiste dès que possible, qui procédera à un examen et, si nécessaire, prescrira des études supplémentaires, notamment:

  • radiographie;
  • diagnostic par échographie;
  • test sanguin, dont le but principal est d'évaluer le niveau de calcium et la teneur en œstrogènes dans le sang.

C'est une visite opportune chez un médecin est l'un des facteurs affectant la complexité et la durée du traitement thérapeutique.

Traitement de pathologie

Les principales directions dans le traitement de l'arthrite ménopausique sont:

  • un retour à l'équilibre hormonal normal par la nomination d'un traitement hormonal substitutif;
  • restauration des conséquences de la destruction du tissu cartilagineux à l'aide de chondroprotecteurs;
  • réduction de l'inflammation, le plus souvent avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Il est très important de commencer le traitement uniquement selon les prescriptions du médecin et après le diagnostic. Vous ne devez en aucun cas vous auto-médicamenter, car cela peut non seulement nuire aux articulations douloureuses, mais aussi provoquer d'autres maladies non moins graves..

Thérapie hormonale

L'hormonothérapie substitutive est fondamentale, car c'est elle qui combat la principale source d'arthrite ménopausique. L'utilisation de médicaments contenant un composant œstrogène a un effet à la fois positif et négatif. Ces médicaments peuvent provoquer des réactions systémiques dans le corps, y compris une augmentation de l'épaisseur de l'endomètre.

Cela est dû à la reproduction accélérée des œstrogènes. Ce facteur peut devenir la base du développement d'un cancer et il est donc important d'utiliser simultanément des médicaments contenant du progestatif et des œstrogènes. Il permettra aux œstrogènes d'agir dans la bonne direction, tout en évitant tout processus oncologique et autres effets secondaires.

La période recommandée pour la prise de tels médicaments est de 3 à 12 mois, selon le degré de complexité de la maladie. Habituellement, lorsque l'on considère toutes les recommandations d'utilisation, le risque de cancer est minime.

Il peut augmenter avec un apport plus long, mais ces termes n'ont pas encore été étudiés et il est donc fortement déconseillé d'utiliser des préparations d'œstrogènes pendant plus d'un an..

Il est important d'effectuer périodiquement des examens et de surveiller l'état des glandes mammaires et de l'endomètre.

Traitement chondroprotecteur

L'action des chondroprotecteurs vise à augmenter l'activité des fibroblastes et des chondrocytes. Les fibroblastes sont des cellules qui font partie de la structure du tissu conjonctif et les chondrocytes participent à la création du cartilage.

De plus, ces médicaments ont un effet positif sur le système immunitaire, supprimant les processus auto-immuns qui peuvent survenir lors de la désactivation des fonctions ovariennes. Ainsi, la surface articulaire reste entièrement recouverte et protégée par le cartilage pour continuer le fonctionnement normal des articulations.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Ces médicaments sont utilisés principalement pour réduire l'activité et supprimer l'inflammation résultant des changements hormonaux dans le corps..

Ce sont les médicaments les plus sûrs avec le moins d'effets secondaires, d'autant plus que les médicaments non stéroïdiens peuvent être utilisés non seulement sous forme de comprimés, mais également sous forme de pommades, de crèmes, de gels.

Ils ne sont pas obligatoires et ne sont prescrits que si un traitement anti-inflammatoire est nécessaire..

Régime pour l'arthrite ménopausique

Comme déjà mentionné, pendant la ménopause, le corps féminin est sujet à la prise de poids. Par conséquent, il est très important de le surveiller et de contribuer à son état normal avec une nutrition appropriée..

L'erreur est une panne de courant. Cela ne fera que du mal, car le corps a besoin de vitamines et d'autres substances utiles au cours de la période pour lutter contre la maladie et faire face aux effets secondaires possibles.

Il est préférable de casser un repas 4 à 5 fois par jour, mais en petites portions. Il est important d'exclure de l'alimentation des aliments trop gras et contenant de grandes quantités de sel. Il vaut mieux les rembourser avec des fruits et légumes frais..

Il est également très important pour les articulations d'obtenir la quantité nécessaire de calcium, qui se trouve dans les produits laitiers, les céréales, les haricots, le brocoli, les oranges.

De plus, vous devez manger plus d'aliments contenant des acides oméga-3 (viande de poisson, noix, huile de lin, radis, ail, graines, flocons d'avoine, etc.). Ne mangez pas d'aliments contenant divers additifs chimiques, mais de préférence uniquement naturels.

Il vaut mieux exclure toutes les épices et les remplacer par des herbes fraîches ou surgelées (aneth, graines de carvi, sauge, persil).

La principale quantité de nourriture doit être consommée le matin et l'après-midi, au moins le soir, afin d'éviter les problèmes digestifs et de permettre l'absorption de tous les nutriments..