Anatomie osseuse de l'avant-bras

  • Luxations

L'avant-bras est l'un des départements de la main humaine. Il joue un rôle important dans le travail des membres supérieurs. Les os qui composent l'avant-bras ne sont pas un support direct (comme les membres inférieurs), mais leur blessure peut rendre difficile de faire les choses habituelles.

Emplacement

Beaucoup de gens confondent où se trouve l'épaule de la personne et où se trouve l'avant-bras. Et cela n'est pas surprenant, car la structure de la main humaine, comme toutes les autres parties, est assez complexe. D'après le nom, il est clair que cette partie est située sous l'épaule, c'est-à-dire la précède.

Sur la photo du squelette humain, l'avant-bras est situé entre la main et le coude. D'une autre manière, on peut dire que c'est la partie médiane du bras.

Anatomie générale de l'avant-bras

Considérez la structure des os de l'avant-bras chez l'homme. Il ressemble à un cône tronqué avec un sommet pointant vers le bas. Il se compose de deux os tubulaires de forme trièdre, entre lesquels se trouve un espace interosseux. Cet espace est rempli de membrane interosseuse..

Grâce à la forme du cône, trois arêtes et trois surfaces se distinguent des os. Deux d'entre eux sont dirigés vers l'avant et vers l'arrière. La troisième dans la direction radiale est vers l'extérieur, et dans celle ulnaire elle est dirigée vers le milieu. La composition des deux os comprend la diaphyse (la cavité de la moelle osseuse dans la partie médiane) et la glande pinéale (extrémités osseuses élargies pour l'adhésion à l'articulation).

Os du coude

Contient une extrémité proximale épaissie (plus proche du centre) avec une encoche en forme de bloc. Il y a un lien avec l'épaule. La coupe se compose de deux processus:

  1. Lokteva. La partie la plus saillante de l'ulna qui n'est pas protégée par les tissus mous.
  2. Coronaire. Une saillie à l'extrémité supérieure de l'ulna qui limite l'encoche en bloc antérieure.

En dessous, il y a une extrémité rétrécie (distale), portant une tête ronde avec un processus styloïde, qui descend ensuite à l'articulation du poignet.

Rayon

À l'extrémité supérieure (proximale) se trouve une tête cylindrique avec un évidement plat. Il est conçu pour s'articuler avec le condyle de l'ulna.

Plus bas est le cou, et immédiatement après, c'est un endroit cahoteux. Le biceps de l'épaule y est attaché. Sur la partie inférieure (distale), il y a une encoche ulnaire conçue pour l'articulation avec la tête de l'os ulnaire.

Le processus styloïde est basé sur le verso. La surface articulaire était répartie à l'extrémité inférieure. C'est la jonction avec l'os scaphoïde et lunaire.

Remarque. Si nous regardons notre avant-bras droit avec la paume vers le haut, l'os ulnaire est plus proche du corps et le rayon est plus loin.

Articulations de l'avant-bras

L'avant-bras est formé de deux articulations:

  1. Proximal. Formé à partir de l'encoche radiale et de la tête de l'os radial. Il prend la forme d'un cylindre et assure la flexion et l'extension du bras avec l'ulna, ainsi que la rotation le long de l'axe vertical avec l'articulation distale.
  2. Distal. L'articulation distale comprend la tête de l'ulna et l'encoche ulnaire du radius. Il existe également une plaque cartilagineuse triangulaire (disque articulaire) attachée au processus styloïde. L'articulation distale ressemble également à une forme cylindrique et tourne verticalement. Il est responsable de l'enlèvement et de l'adduction de la brosse.

Ensemble, ils forment une symbiose unique, ce qui permet au rayon de tourner par rapport à l'ulna.

Muscles des bras

Considérez les muscles de l'épaule et de l'avant-bras. De par la nature des mouvements effectués, ils peuvent être divisés en plusieurs groupes:

  1. Pronateurs. Fournir un mouvement vers l'intérieur.
  2. Support de l'arche. Permet de se déplacer à l'extérieur.
  3. Fléchisseurs / extenseurs des mains.
  4. Fléchisseurs / extenseurs des doigts.

Les espèces considérées peuvent être combinées en 2 grands groupes selon leur localisation:

  1. Avant (pronateurs et fléchisseurs).
  2. Dos (support de voûte plantaire et extenseurs).

Groupe avant

Le tissu musculaire est formé des couches superficielles et profondes. Les muscles de ce groupe proviennent de l'intérieur de l'épaule. Le côté extérieur de l'avant-bras comprend les fléchisseurs du coude, les muscles de la paume, le fléchisseur externe des doigts, etc. En gros, tous les muscles sont basés près de l'humérus et plus près de l'articulation du poignet - tendons de l'avant-bras.

La composition de la couche de surface:

  1. Pronateur rond. Participe à la flexion et à la rotation de l'avant-bras et à la pronation.
  2. Le muscle brachioradial. Fournit une flexion de l'avant-bras dans l'articulation du coude et ajuste le rayon au milieu entre la pronation et la supination.
  3. Fléchisseur radial du poignet. Fléchit et dévie le poignet. Assure la flexion du coude et la pronation de l'avant-bras.
  4. Muscle palmaire long. Fournit un pli du poignet.
  5. Fléchisseur du coude du poignet. Responsable de la conduite et de la flexion du poignet.
  6. Fléchisseur superficiel des doigts. Fournit la flexion des phalanges moyennes.

Référence. La pronation est la rotation de la main autour de l'axe de sorte que la paume soit tournée vers la ligne médiane du corps. La supination est la même, sauf que la paume est vers l'extérieur.

La couche profonde se compose des parties suivantes:

  1. Long fléchisseur du pouce. Participe à la flexion de la phalange distale du pouce.
  2. Fléchisseur du doigt profond. Il participe à la flexion des phalanges distales de tous les doigts, à l'exception du pouce.
  3. Pronateur carré. Fournit toute la pronation de l'avant-bras.

Groupe arrière

  1. Brosse extenseur longue portée. Assure la flexion du coude et l'extension du poignet.
  2. Brosse extenseur à faisceau court. Produit l'extension du poignet.
  3. Doigts extenseurs. Participe à l'extension de tous les doigts sauf le pouce.
  4. L'extenseur du petit doigt. Fournit l'extension du petit doigt.
  5. Brosse extenseur de coude. Fournit l'extension du poignet et aide à l'amener au coude.

Les muscles du dos ont également une couche profonde, qui se compose des parties suivantes:

  1. Support de l'arche. Responsable de la rotation de l'avant-bras vers l'extérieur.
  2. Muscle long. Responsable de l'enlèvement du pouce.
  3. Extenseur court du pouce. Fournit l'extension de la phalange proximale du pouce.
  4. Extenseur long du pouce. Étend le pouce de la main et le déplace vers l'arrière.
  5. Extenseur de l'index. Étend l'index.

Approvisionnement en sang et nerfs

Les artères radiales et ulnaires sont responsables de l'écoulement du sang dans le tissu musculaire. Ce sont eux qui relient (anastomose) les vaisseaux, grâce auxquels il est possible, si nécessaire, de panser l'une de ces artères sans défaillance circulatoire grave. L'écoulement du sang veineux est assuré par des veines profondes et superficielles.

Référence. L'anastomose est l'adhésion entre les muscles, les nerfs, les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

Il y a beaucoup de nerfs dans l'avant-bras, car il se compose d'un grand nombre de muscles. Les plus importants d'entre eux sont:

  1. Musculo-cutané. Il est basé dans l'articulation du coude et passe en douceur dans le nerf latéral. Responsable de l'innervation de la peau.
  2. Médian. Ses branches sont situées dans les muscles antérieurs et l'articulation du coude. Innerve le muscle situé dans le pouce et les articulations de la main.
  3. Lokteva. Il est situé près de l'artère ulnaire et est responsable de la connexion du fléchisseur ulnaire du poignet avec le système nerveux central, et en dessous, il est divisé en processus qui innervent la paume des deux côtés.
  4. Cutanée médiale. Il provient du faisceau médial et est responsable de l'innervation de la peau de l'avant-bras.
  5. Rayon. Fournit l'innervation de l'avant-bras extenseur.

Référence. Innervation - fournissant des terminaisons nerveuses pour la communication avec le système nerveux central.

Conclusion

L'anatomie des os de l'avant-bras est simple, si vous la comprenez. Il s'agit d'une partie importante des membres supérieurs et ne sous-estimez pas son importance. De nombreuses activités quotidiennes et la mobilité des bras dépendent de l'avant-bras..

Articulation de l'épaule: structure, fonctions, photo

L'articulation de l'épaule (articulatio humeri) est l'articulation la plus grande et la plus mobile du membre supérieur, vous permettant d'effectuer divers mouvements avec votre main. Une telle amplitude est fournie par la structure spéciale de l'articulation de l'épaule. Il est situé dans les parties proximales du membre supérieur, le reliant au tronc. Chez un homme mince, ses contours sont clairement visibles.

L'anatomie de l'articulation de l'épaule humaine est normale

Le dispositif articulatio humeri est assez complexe. Chaque élément de l'articulation remplit précisément ses fonctions, et même une petite pathologie de l'un d'entre eux conduit à des changements dans les autres parties de cette conception. Comme les autres articulations du corps, il est formé d'éléments osseux, de surfaces cartilagineuses, d'un appareil ligamentaire et d'un groupe de muscles adjacents qui y assurent le mouvement..

Quels os forment l'articulation de l'épaule

Articulatio humeri est une simple articulation sphérique. L'humérus et l'omoplate, qui font partie de la ceinture scapulaire supérieure, participent à sa formation. Les surfaces articulaires recouvrant le tissu osseux sont formées par la cavité scapulaire et la tête de l'humérus, qui est plusieurs fois plus grande que la cavité. Une plaque cartilagineuse spéciale, la lèvre articulaire, reproduisant entièrement la forme de la cavité scapulaire, corrige cet écart de taille..

Ligaments et capsule

La capsule articulaire est attachée autour de la circonférence de la cavité scapulaire au bord de la lèvre cartilagineuse. Il a une épaisseur différente, assez lâche et spacieuse. À l'intérieur se trouve le liquide synovial. La surface avant de la capsule est la plus fine, elle est donc facilement endommagée en cas de luxation.

Les tendons attachés à la surface de la capsule la retirent lors des mouvements de la main et l'empêchent de se pincer entre les os. Une partie des ligaments est partiellement tissée dans la capsule, la renforçant, tandis que d'autres empêchent une extension excessive lors des mouvements du membre supérieur.

Les sacs synoviaux (bourse) d'articulatio humeri réduisent la friction entre les différents éléments articulaires. Leur nombre peut être différent. L'inflammation d'un tel sac est appelée bursite..

Les sacs les plus permanents sont les suivants:

  • sous-scapulaire;
  • sous-claviculaire;
  • intertube;
  • faux.

Des muscles qui donnent du mouvement

Les muscles jouent un rôle clé dans le renforcement de l'articulation de l'épaule et dans l'exécution de divers mouvements. Les mouvements suivants sont possibles dans l'articulation de l'épaule:

  • adduction et abduction du membre supérieur par rapport au corps;
  • circulaire ou rotatif;
  • tourne les bras vers l'intérieur, vers l'extérieur;
  • lever le membre supérieur devant lui et le reprendre;
  • institution du membre supérieur derrière le dos (rétroflexion).

Innervation et apport sanguin

La région articulatio humeri est principalement alimentée par l'artère axillaire. Petits vaisseaux artériels s'en échappant, formant deux cercles vasculaires - scapulaire et acromial-deltoïde. En cas de blocage de la ligne principale, les muscles périarticulaires et l'articulation de l'épaule elle-même sont alimentés précisément grâce aux vaisseaux de ces cercles. L'innervation de l'épaule est due aux nerfs qui forment le plexus brachial.

Brassard rotatif

La coiffe de rotation (rotateur) est un complexe de muscles et de ligaments qui, au total, stabilisent la position de la tête de l'humérus, participent à la rotation de l'épaule, à la levée et à la flexion du membre supérieur.

Les quatre muscles suivants et leurs tendons participent à la formation de la coiffe des rotateurs:

  • supraspinatus,
  • subcostal,
  • sous-scapulaire,
  • petit rond.

La coiffe des rotateurs glisse entre la tête de l'épaule et l'acromion (processus articulaire) de l'omoplate tout en levant le bras. Une bourse est située entre les deux surfaces pour réduire le frottement..

Dans certaines situations, un brassage fréquent du bras peut entraîner un pincement du brassard. Dans ce cas, le syndrome d'obstacle se développe souvent. Elle se manifeste par une douleur aiguë qui se produit lorsque vous essayez d'obtenir un objet de la poche arrière du pantalon.

Microanatomie de l'articulation de l'épaule

Les surfaces articulaires de la cavité scapulaire et la tête de l'épaule sont recouvertes extérieurement de cartilage hyalin. Normalement, il est lisse, ce qui contribue au glissement de ces surfaces les unes par rapport aux autres. Au niveau microscopique, les fibres de collagène du cartilage se présentent sous la forme d'arcs. Une telle structure favorise une répartition uniforme de la pression intra-articulaire résultant du mouvement du membre supérieur.

La capsule articulaire, comme un sac, recouvre hermétiquement ces deux os. A l'extérieur, il est recouvert d'une couche fibreuse dense. Il est encore renforcé par des fibres de tendons entrelacées. De petits vaisseaux et fibres nerveuses traversent la couche superficielle de la capsule. La couche interne de la capsule articulaire est représentée par la membrane synoviale. Les cellules synoviales (synoviocytes) sont de deux types: phagocytaires (macrophages) - purifient la cavité intra-articulaire des produits de décomposition; sécrétoire - produire du liquide synovial (synovium).

La consistance du liquide synovial est similaire au blanc d'oeuf, il est collant et transparent. Le composant le plus important de la synovie est l'acide hyaluronique. Le liquide synovial remplit la fonction de lubrification des surfaces articulaires et fournit également une nutrition à la surface externe du cartilage. Son excès est absorbé dans le système vasculaire de la membrane synoviale.

Le manque de lubrification entraîne une usure rapide des surfaces articulaires et le développement de l'arthrose.

La structure de l'articulation de l'épaule humaine en pathologie

La luxation congénitale et la subluxation de l'épaule sont les options anormales les plus graves pour le développement de cette articulation. Ils sont formés en raison du sous-développement de la tête de l'humérus et des processus de l'omoplate, ainsi que des muscles entourant l'humérus. En cas de subluxation, la tête, lorsque les muscles de la ceinture scapulaire sont tendus, est ajustée indépendamment et occupe une position proche de la physiologie. Il revient ensuite à sa position anormale habituelle..

Le sous-développement de certains groupes musculaires (hypoplasie) impliqués dans les mouvements articulaires conduit à une limitation de l'amplitude des mouvements en son sein. Par exemple, un enfant ne peut pas lever sa main au-dessus de son épaule, la tordant à peine derrière son dos.

Au contraire, avec la dysplasie articulatio humeri, résultant d'anomalies dans la formation de l'appareil tendo-ligamentaire de l'articulation, une hypermobilité se développe (augmentation de l'amplitude des mouvements dans l'articulation). Cette condition est lourde de luxations et de subluxations habituelles de l'épaule.
Avec l'arthrose et l'arthrite, il y a une violation de la structure des surfaces articulaires, leur ulcération, des excroissances osseuses (ostéophytes) se forment.

La radiographie de l'articulation de l'épaule est normale et pathologique

Sur la radiographie, articulatio humeri ressemble à l'image ci-dessous.

Les chiffres sur la figure indiquent:

  1. Clavicule.
  2. Omoplate d'Acromion.
  3. Gros tubercule de l'humérus.
  4. Petit tubercule de l'humérus.
  5. Col d'épaule.
  6. Os brachial.
  7. Le processus coracoïde de l'omoplate.
  8. Le bord extérieur de l'omoplate.
  9. Bord.

La flèche sans chiffre indique l'espace commun.

En cas de luxation, processus inflammatoires et dégénératifs, un changement dans le rapport des différents éléments structuraux de l'articulation les uns aux autres, leur localisation. Une attention particulière est portée à la position de la tête osseuse, à la largeur de la fissure intra-articulaire.
La photo radiographique ci-dessous montre une luxation et une arthrose de l'épaule.

Caractéristiques de l'articulation de l'épaule chez les enfants

Chez l'enfant, cette articulation ne prend pas immédiatement la même forme que chez l'adulte. Premièrement, les gros et petits tubercules de l'humérus sont représentés par des noyaux d'ossification séparés, qui fusionnent et forment ensuite un os d'aspect normal. L'articulation est également renforcée en raison de la croissance des ligaments et du raccourcissement de la distance entre les éléments osseux.

Du fait que l'articulatio humeri est plus vulnérable chez les jeunes enfants que chez les adultes, des luxations des épaules sont périodiquement observées. Ils se produisent généralement si un adulte tire brusquement la main de l'enfant.

Quelques faits intéressants sur le dispositif articulatio humeri

La structure spéciale de l'articulation de l'épaule et de ses composants présente un certain nombre de caractéristiques intéressantes.

L'épaule bouge-t-elle silencieusement?

Comparé à d'autres articulations du corps, comme le genou, les articulations des doigts, la colonne vertébrale, articulatio humeri fonctionne presque silencieusement. En fait, c'est une fausse impression: surfaces articulaires se frottant les unes contre les autres, muscles glissants, tendons tendus et contractés - tout cela crée un certain niveau de bruit. Cependant, l'oreille humaine ne la distingue que dans le cas où des changements organiques dans la structure de l'articulation se forment.

Parfois, avec des mouvements saccadés, par exemple, lorsqu'un enfant est fortement tiré par la main, vous pouvez entendre des claquements dans l'épaule. Leur apparition s'explique par l'apparition à court terme dans la cavité articulaire de la région de basse pression due à l'action des forces physiques. Dans le même temps, les gaz dissous dans le liquide synovial, par exemple le dioxyde de carbone, se précipitent dans la région de basse pression, passent dans la forme gazeuse, formant des bulles. Cependant, la pression dans la cavité articulaire se normalise rapidement et les bulles "éclatent", produisant un son caractéristique.

Chez un enfant, un resserrement lors des mouvements de l'épaule peut survenir lors des périodes de croissance accrue. Cela est dû au fait que tous les éléments articulaires de l'articulation articulatio humeri croissent à des vitesses différentes, et leur décalage temporaire de taille commence également à s'accompagner d'une «fissure».

Les mains sont plus longues le matin que le soir

Les structures articulaires du corps sont élastiques et résilientes. Cependant, pendant la journée, sous l'influence de l'effort physique et du poids de son propre corps, les articulations de la colonne vertébrale et des membres inférieurs s'affaissent quelque peu. Cela entraîne une diminution de la croissance d'environ 1 cm, mais les cartilages articulaires de l'épaule, de l'avant-bras et des mains ne subissent pas une charge similaire, par conséquent, dans le contexte d'une croissance réduite, ils semblent un peu plus longs. Pendant la nuit, le cartilage est restauré et la croissance devient la même.

Réception du propriétaire

Une partie des fibres nerveuses innervant la structure articulaire, grâce à des «capteurs» spéciaux (récepteurs), collecte des informations sur la position du membre supérieur et de l'articulation elle-même dans l'espace. Ces récepteurs sont situés dans les muscles, les ligaments, les tendons de l'articulation de l'épaule..

Ils réagissent et envoient des impulsions électriques au cerveau si la position de l'articulation dans l'espace change pendant les mouvements du bras, sa capsule, ses ligaments sont étirés et les muscles de la ceinture scapulaire supérieure se contractent. Grâce à une telle disposition complexe de l'innervation, une personne peut pratiquement automatiquement effectuer de nombreux mouvements précis de la main dans l'espace.

La main elle-même «sait» à quel niveau elle doit se lever, quel tour prendre pour prendre un objet, redresser des vêtements et effectuer d'autres actions mécaniques. Fait intéressant, dans les articulations mobiles telles que articulatio humeri, il existe des récepteurs hautement spécialisés qui transmettent des informations au cerveau uniquement pour la rotation de la coiffe articulaire, l'adduction, l'enlèvement du membre supérieur, etc..

Conclusion

La structure de l'articulation de l'épaule vous permet d'offrir une amplitude de mouvement optimale du membre supérieur qui répond aux besoins physiologiques. Cependant, avec la faiblesse de l'appareil ligamentaire de l'épaule et dans l'enfance, des luxations et subluxations de la tête humérale peuvent être observées relativement souvent.

Anatomie humaine - où est l'avant-bras?

L'anatomie est une science complexe, ce n'est pas facile à comprendre. Par conséquent, il n'est pas surprenant que les gens confondent souvent des concepts tels que l'épaule, l'avant-bras, la ceinture scapulaire. C'est parce que la plupart des gens n'identifient pas correctement l'humérus. L'épaule est souvent considérée comme la place entre le cou et l'articulation de l'épaule. Et c'est une erreur très courante! Mais en fait, l'épaule est plus basse. Par conséquent, l'avant-bras est la partie du corps située au coude.

Qu'est-ce qu'un avant-bras humain?

L'avant-bras chez l'homme est la partie médiane du bras.

Il comprend deux os:

  • Os radial - situé sur le côté du pouce. Interagit avec la tête du condyle de l'articulation de l'épaule. L'os a une structure tubéreuse dans la zone où les biceps sont fixés.
  • Le cubitus. Il est situé sur le petit doigt et fait face à l'avant. Deux processus s'étendent de l'os. Un processus arrête l'ulna dans le front inférieur et est appelé coronoïde. Le processus ulnaire remplit la même fonction que la coronoïde, mais dans le haut du dos.

Les os sont situés presque parallèlement les uns aux autres, mais en raison de la flexion, ils se touchent exclusivement à leurs extrémités..

Dans l'avant-bras, tous les muscles sont divisés en deux types principaux, chacun étant responsable de certaines fonctions:

  1. Muscles fléchisseurs, y compris les pronateurs musculaires, grâce auxquels une personne parvient à baisser la paume.
  2. Les muscles de soutien de la voûte plantaire ou les muscles du dos qui aident à relever les paumes, les muscles extenseurs.

Sur la base des informations fournies, pour beaucoup, ce sera une véritable découverte que les muscles de l'avant-bras ne font pas partie du bras près du coude de l'épaule, mais d'une partie qui part de la main et se termine au coude. Cette partie du corps humain qui part du coude et se termine au pli de l'épaule en termes d'anatomie est appelée l'épaule. Plus loin du pli de l'épaule à l'encolure se trouve la ceinture scapulaire.

Pour qu'il n'y ait aucune confusion dans ces trois concepts et que vous ayez clairement compris où se trouve l'avant-bras, il est préférable de voir une photo qui montre une séparation stricte de ces parties du corps conformément à la science de l'anatomie.

Avant-bras et blessures à cette partie du corps

L'avant-bras de toute personne a des os assez fragiles, souvent sujets aux blessures. Les blessures dans cette partie du corps ne sont pas rares ni pour les athlètes, ni pour les personnes qui ne sont pas associées aux sports et à un effort physique élevé. Une simple chute peut provoquer des blessures. Le plus souvent, les médecins font face à de telles blessures des articulations de l'avant-bras:

  • lésions osseuses radiales;
  • dommages au cubitus;
  • traumatisme simultané de deux os à la fois;
  • fractures de la tête des os et du cou des os.

De simples fissures ou fractures sans déplacement ne causent pas beaucoup de problèmes - elles se prêtent à un traitement simple et ne nécessitent pas d'intervention chirurgicale ni de rééducation à long terme. Si les fractures s'accompagnent d'un déplacement osseux, vous devez suivre strictement toutes les recommandations d'un spécialiste. Le fait est que les blessures complexes peuvent perturber le système musculo-squelettique.

Exercices de l'avant-bras

L'avant-bras est l'une des parties les plus importantes du système musculo-squelettique humain. Après tout, cette partie du corps assure respectivement la flexion et l'extension du bras, cette partie du corps nécessite des soins particuliers.

Malheureusement, même les athlètes expérimentés ne comprennent pas toujours où se trouve cette partie du corps. Ils confondent l'avant-bras avec l'épaule et ne font pas attention à la partie médiane du bras lors de l'entraînement sportif. Pour les débutants, c'est excusable, mais pour ceux qui passent beaucoup de temps sur le sport, c'est une gaffe importante. Comme les autres muscles, l'avant-bras doit être bien travaillé. Vous pouvez commencer à travailler sur cette zone de la main avec des exercices simples:

  1. Nous prenons des haltères dans la main, nous asseyons près du banc et posons le coude sur le banc de sorte qu'il s'avère facile de plier et de déplier le bras. La paume de l'haltère doit être relevée.
  2. Asseyez-vous sur un banc, prenez des haltères dans vos mains et placez vos deux mains avec vos coudes sur le bord du banc devant vous. Abaissez et levez les mains avec la charge en même temps. Comment effectuer l'exercice indiquera l'image.

Les exercices sont mieux faits en 3 séries de 15-20 répétitions. Progressivement, des exercices de flexion et d'extension d'avant-bras plus complexes sont ajoutés au programme d'entraînement..

Faites des exercices pour développer l'avant-bras plusieurs fois par semaine, mais n'oubliez pas de faire une pause de 2 à 3 jours entre les exercices pour cette zone. Sinon, les muscles peuvent tout simplement ne pas récupérer et un entraînement trop actif sera le début du développement de maladies articulaires chroniques.

Vous n'avez pas besoin d'attendre un résultat instantané, car les muscles de l'avant-bras sont assez difficiles à développer. Mais aussi ne pas faire attention à cette zone de la main est stupide. Après tout, la force totale des mains dépend en grande partie de la force des avant-bras, qui sont souvent oubliés à tort.

Anatomie de l'humérus humain

Le squelette humain a 205–207 os, dont 64 appartiennent au squelette des membres supérieurs. Considérez où se trouve l'humérus, qui sert à joindre les parties des mains, participe au mouvement et assume également le fardeau associé à l'avant-bras et à la ceinture scapulaire entière.

De quel type de joint s'agit-il et avec quels joints se connecte-t-il

Si nous parlons de typage, l'ostéologie définit cet os comme long, tubulaire, dans la composition du membre supérieur libre du squelette, car sa longueur est nettement supérieure à la largeur. Les os tubulaires sont très solides dans leur structure, la nature a bien pensé à leur appareil, et en termes de résistance à la pression, au poids corporel et aux éventuels poids supplémentaires - ils peuvent être comparés à la fonte.

La forme et la structure de chaque organe du squelette sont déterminées par la fonction qu'il remplit: l'humérus participe aux articulations avec l'humérus sphérique et aux articulations complexes du coude, qui détermine ses caractéristiques parmi d'autres os tubulaires.

Lors de la connexion dans sa section supérieure avec une omoplate, par exemple, une caractéristique de & # 8212, un décalage dans les tailles des structures des éléments, se manifeste. La tête sphérique convexe est disproportionnée par rapport à la cavité scapulaire articulaire, appelée glénoïde en médecine. Il est presque plat; son diamètre est quatre fois plus petit que la taille de la tête articulaire.

Apprendre le syndrome de la queue de cheval.

Des parties de la tête telles que le cartilage hyalin et la lèvre du cartilage articulaire servent d'élément d'amortissement dans ce composé. Ils ont pour fonctions d'augmenter la profondeur de la cavité scapulaire, d'amortir et de stabiliser l'articulation. La capsule articulaire contribue également à la stabilité de l'articulation - un sac perméable étanche, dans les parois duquel se trouvent les ligaments.

Une telle caractéristique structurelle sert de liberté d'amplitude des mouvements, d'autre part, une tête peut tomber de l'articulation avec un mouvement aigu, accompagnée d'une secousse, et en cas de luxation, il arrive que la lèvre cartilagineuse se détache de la glénoïde.

Considérez la structure de l'humérus:

  • apophyses - de l'apophyse grecque, c'est-à-dire "Processus". Ces processus servent à l'attachement musculaire et à la fixation des ligaments.,
  • épiphyses - les extrémités supérieure et inférieure de la diaphyse, représentées par une substance spongieuse,
  • diaphyse - le corps est représenté par une substance compacte, un canal le traverse avec un cerveau jaune chez l'adulte et avec un rouge chez l'enfant.
  • métaphyse - une zone de croissance se produisant avant 22-23 ans,
  • cartilage hyalin - couvrant les extrémités de l'os,
  • le périoste est l'enveloppe extérieure, se compose de tissu conjonctif, les capillaires et les nerfs passent ici, qui fournissent la nutrition et la communication. La couche fibreuse du périoste offre une bonne adhérence pour les tendons, les ligaments.

Vous pouvez voir clairement l'appareil sur la photo, en utilisant l'exemple de l'humérus droit.

Toute l'anatomie et l'unicité sont subordonnées à la meilleure connexion mobile avec la zone de l'épaule, les os de l'avant-bras:

  1. Articulation de l'épaule - articulation de l'extrémité supérieure + omoplate.
  2. Articulations de l'avant-bras:
  • humérale + ulnaire - à travers la surface de l'extrémité inférieure, bloc de trochlea humeri, cylindrique,
  • brachial + radial - à travers la surface de la glande pinéale inférieure, capitulum humeri, sphérique.

La biomécanique complexe de ces composés permet différents mouvements de la main..

Découvrez la différence entre la saillie et la hernie.

Glande pinéale proximale

L'extrémité supérieure ou proximale est plus large que le corps lui-même; elle a une tête arrondie, caput humeri. Il est tourné vers l'omoplate et sa sphère lisse est séparée par le col anatomique de l'humérus, collum anatomicum. La tête de l'humérus est recouverte de cartilage hyalin, qui fournit un amorti pendant le mouvement et est nécessaire au bon fonctionnement et à la mobilité.

Sous la tête se trouvent deux apophyses:

  • tuberculum majus - gros tubercule à la surface littérale,
  • tuberculum moins - un petit tubercule de l'humérus situé devant le littéral latéral.

Le brassard de la ceinture scapulaire, qui est responsable des mouvements de rotation, est attaché à ces apophyses, le long de la périphérie il y a un plexus de nerfs de l'épaule, composé de plusieurs faisceaux.

De chacune des apophyses, les crêtes du gros tubercule et du petit descendent. Ces crêtes séparent la fissure intermine, où se trouve le tendon du muscle biceps de l'épaule.

Sous les apophyses se trouve le point le plus étroit & # 8212, le col chirurgical de l'épaule, le rétrécissement correspondant à la zone de la glande pinéale. Il se réfère à des sites traumatologiques particulièrement vulnérables, car à cet endroit, il y a un fort changement dans la section transversale: de l'arrondi à l'extrémité supérieure au trièdre & # 8212, dans la partie inférieure.

Corps de l'humérus

Entre les extrémités supérieure et inférieure, il y a une diaphyse, qui agit comme un levier pour recevoir la charge principale, elle a une section transversale inhomogène: la forme est cylindrique en haut, et plus près de l'extrémité inférieure, une transition vers la forme triédrique se produit.

Ce type est déterminé par les crêtes avant, extérieure et intérieure, qui s'étirent dans cette zone.

Sur le corps de l'os sont répartis:

  • surface littérale - dans la région du tiers supérieur de cette partie du corps, la tubérosité deltoïde de l'humérus est distinguée, une section en relief le long de laquelle le même muscle est attaché, soulevant l'épaule vers l'extérieur sur un plan horizontal,
  • surface médiale - ici, la rainure du nerf radial descend en spirale, le nerf cubital lui-même se trouve en elle, adapté à cet endroit proche de l'os, ainsi que les artères brachiales profondes,
  • trou d'alimentation - situé sur la partie antérieure médiale et mène au canal d'alimentation distal à travers lequel passent les petites artères.

Référence! La diaphyse est en grande partie compacte. Sur le corps de l'os, qui borde la cavité médullaire, le tissu osseux lamellaire forme les traverses de la substance spongieuse. L'espace du corps tubulaire est rempli de moelle osseuse.

Glande pinéale distale

L'extrémité distale de l'os est également appelée «inférieure», elle a une forme légèrement comprimée dans les plans avant et arrière, la largeur de l'os double ici à l'approche du coude. Ses fonctions ne se limitent pas à la participation à l'articulation du coude & # 8212, le long de son nerf périphérique et le passage des plexus vasculaires, fixe les ligaments et les muscles.

L'extrémité inférieure contient 2 processus fusionnés & # 8212, le capitule et le bloc, a une tête de couronne, qui fonctionne dans le cadre des articulations radiales et ulnaires:

  1. Condyle interne - de ce côté de la surface de la glande pinéale, il forme un bloc d'épaule, avec lequel l'os ulnaire est connecté et connecté à l'articulation: l'extrémité supérieure continue vers le haut avec le processus ulnaire. Sur la surface arrière du condyle, il y a une rainure où se trouve le tronc nerveux. Cette rainure et ce condyle peuvent être ressentis lors de l'examen, qui comporte un certain nombre de fonctions de diagnostic.
  2. Extérieur - la tête de la glande pinéale de ce côté de la surface articulaire coopère déjà avec le radius. L'articulation permet à l'avant-bras de se déplier et de se plier malgré une charnière serrée avec un bloc.

De plus, dans la section avant, il y a une fosse coronale, un processus de l'os ulnaire y est placé lorsqu'une personne plie le bras. La fosse radiale est moins prononcée, mais elle fait le même travail pour le processus de l'os radial. Notez que le mur entre la fosse ulnaire et la coronale est très mince et se compose de seulement 2 couches.

Comment traiter la névrite brachiale?

Apprenez à utiliser l'ibuprofène pour les articulations.

Conclusion

L'humérus humain et son anatomie sont bien étudiés et décrits, et sont complexes, car les bras sont l'une des parties les plus mobiles du corps humain. La base des mouvements quotidiens qui nous sont familiers, auxquels nous ne pensons même pas, implique une biomécanique complexe et étonnante.

Os de l'avant-bras

La main humaine se compose de trois départements anatomiques: épaule, avant-bras et main. L’avant-bras est la partie du bras de la personne, du poignet au coude. Dans cette zone, il y a deux groupes musculaires et deux os de l'avant-bras. Les os de l'avant-bras (ulnaire et radial) appartiennent aux os tubulaires, c'est-à-dire qu'ils ont la forme d'un trièdre, et leur longueur prévaut sur la largeur.

Anatomie osseuse de l'avant-bras

La structure de l'avant-bras présente un certain nombre de caractéristiques importantes qui permettent non seulement de déplier et de plier le membre, mais également d'effectuer une rotation (rotation autour de l'axe central de l'avant-bras). Les os ulnaire et radial sont reliés entre eux par deux articulations. Une articulation est située sur le côté de l'épaule (proximale), et l'autre en dessous, sur le côté de la main (distale).

Les têtes articulaires du cubitus et du radius font également partie de l'articulation du coude et du poignet. L'articulation du coude est formée, en plus de l'ulna et du radius, par l'extrémité distale de l'humérus. Et l'articulation du poignet est formée par les os de la première rangée du poignet (scaphoïde, lunaire, triangulaire) d'une part, et le rayon et le disque cartilagineux de l'os ulnaire d'autre part.

Os du coude

La surface trièdre du corps osseux a 3 bords: palmaire (antérieur), dorsal (postérieur), externe (interosseux), et donc 3 surfaces. Sur la face avant, le long de la frontière entre le corps et l'extrémité supérieure de l'os, il y a une tubérosité de l'os ulnaire. De nombreux muscles de l'épaule et de l'avant-bras sont attachés au cubitus. La cavité est remplie de la moelle osseuse jaune.

Le cerveau jaune remplit une fonction de réserve dans la vie normale et n'est pas impliqué dans l'hématopoïèse (la moelle osseuse rouge le fait). L'extrémité proximale de l'os a deux processus - coronoïde et ulnaire. Le processus coronoïde est impliqué dans la formation de l'articulation avec le radius, et les triceps et les muscles ulnaires sont attachés au processus ulnaire. Le processus styloïde est situé à l'extrémité inférieure de l'ulna et peut facilement être ressenti à travers la peau. Ce processus est impliqué dans l'arrangement optimal des nerfs et des ligaments de l'avant-bras.

Rayon

Le rayon est plus court que l'ulna. Il court sur le côté du pouce et assure la rotation du poignet. Comme tous les os tubulaires, l'os radial a une cavité interne remplie de moelle osseuse jaune. Ce cerveau sert de source d'énergie sous forme de triglycérides, et est également une réserve pour la formation de sang..

L'os a trois surfaces - avant, arrière et latérale (latérale). La face avant est légèrement concave. Il y a un trou d'alimentation sur celui-ci, qui commence le canal d'alimentation directionnel proximal.

La surface arrière est lisse, séparée de la surface latérale, le bord arrière. Dans l'os, le corps est distingué et 2 épiphyses - supérieure et inférieure. Les deux extrémités de l'os sont recouvertes de cartilage hyalin lisse et participent à la formation des articulations..

L'extrémité médiale (supérieure) forme l'articulation du coude avec l'humérus et l'ulna, et l'extrémité distale (inférieure) forme l'articulation du poignet avec l'extrémité distale de l'ulna et la première rangée d'os du poignet.

Malformations congénitales

Les anomalies dans le développement des os de l'avant-bras se présentent sous la forme de:

  • Sous-développement complet ou partiel du rayon.
  • Sous-développement complet ou partiel du cubitus.
  • Sous-développement des deux os de l'avant-bras.
  • Amputation congénitale des os de l'avant-bras.
  • Synostose ulnaire radar distal.

Blessures

Les blessures aux os de l'avant-bras sont l'une des blessures les plus courantes. Cela est dû au fait qu'en tombant, une personne met généralement ses mains en avant pour adoucir le coup, et les os de l'avant-bras prennent la charge principale.

Fracture du cubitus

Une fracture du cubitus peut être isolée ou survenir en combinaison avec une fracture du radius ou une luxation de l'articulation. Une fracture isolée est rare et se produit assez favorablement, car les déplacements sont rares. Le patient ressent une douleur intense après une blessure, l'avant-bras est déformé en raison d'un œdème sévère. Parmi les fonctions de l'avant-bras, la rotation (rotation) du bras est la plus affectée..

Dans ce cas, il est nécessaire d'appliquer du froid, de réparer le membre et d'appeler une ambulance ou de livrer la victime aux urgences de son propre chef. Le diagnostic est précisé par radiographie en 2 projections. Le membre est fixé rigidement pendant 1,5 à 2,5 mois. Si la fracture s'est accompagnée d'un déplacement ou si des fragments d'os ne peuvent pas être maintenus en position, un repositionnement ouvert est effectué. Pendant l'opération, l'ostéosynthèse est réalisée (repositionnement des fragments osseux par fixation des structures) à l'aide d'une broche ou d'une plaque.

Dommages de montage

Ce type de blessure doit son nom au chirurgien italien Montegi, qui l'a décrit pour la première fois. Les dommages de Montagei se réfèrent à des fractures - une fracture du tiers supérieur de l'ulna est combinée à une luxation de la tête radiale. Cette fracture est la plus courante chez les athlètes. Les types de dommages sont divisés en flexion (très rare) et extenseur.

  • Douleur aiguë.
  • Gonflement et configuration du coude et de l'avant-bras.
  • Blessure raccourcie de l'avant-bras.
  • Violation possible de la sensibilité. C'est une conséquence des dommages au nerf radial qui passe ici..

En plus de l'examen clinique, un examen aux rayons X est utilisé et, si nécessaire, la présence de dommages aux tissus environnants est évaluée à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique (IRM). Si nécessaire, consultez un neurologue.

Traitement

Utilisez principalement un repositionnement fermé. Produire une réduction simultanée de la luxation et des fragments déplacés de l'ulna. Après la radiographie de contrôle, la main est fixée avec un plâtre moulé dans une position pliée à un angle aigu pendant 2-3 semaines. Ensuite, le gypse est retiré, la main est placée en position de flexion à un angle de 80 à 90 degrés et est à nouveau fixée pendant 6 à 8 semaines. Après cela, le patient passe par une période de rééducation (exercices spéciaux, massage, physiothérapie).

L'intervention chirurgicale est indiquée dans les conditions suivantes:

  • Lésion du nerf radial.
  • Échec de la redirection fermée.
  • L'apparition de biais après une réduction conservatrice.

Pendant l'opération, le médecin compare les fragments et effectue une ostéosynthèse intra-osseuse avec une tige ou une plaque. Ensuite, du gypse est appliqué et le membre est fixé pendant 2 mois, après quoi un complexe de mesures de réadaptation est prescrit.

Fracture du rayon

Ainsi, 16% de toutes les blessures domestiques sont causées par une fracture du radius. Et de toutes les fractures du rayon, 75% sont dans son tiers inférieur. En médecine, il existe même un terme comme "une fracture du faisceau dans un endroit typique". Plus souvent, cette blessure survient chez les femmes pendant la ménopause, qui est associée à un changement de statut hormonal (diminution de la production d'oestrogène) et, par conséquent, le métabolisme minéral est altéré.

Cela conduit à une détérioration de la minéralisation osseuse, les os deviennent cassants et même un petit effet mécanique peut entraîner une fracture. Le plus souvent, le rayon se casse lors d'une chute. Signes sur lesquels vous pouvez soupçonner une fracture:

  • Douleur intense au site de la blessure.
  • Gonflement et changement de forme de l'avant-bras.
  • Augmentation de la douleur en essayant de déplacer une main.

Diagnostic et traitement

La principale méthode de diagnostic est radiologique. Les images du membre sont réalisées dans deux projections. Pour les fractures combinées et complexes, votre médecin peut demander une IRM ou une échographie. Les tactiques de traitement sont déterminées par le médecin traumatologue. Le plus souvent, un repositionnement fermé est effectué, suivi d'une fixation rigide pendant une période de huit semaines.

Les indications de la chirurgie sont:

  • Fracture avec dommages aux faisceaux musculaires, vasculaires et nerveux.
  • Fracture de fragmentation par déplacement.
  • La combinaison d'une fracture de la tête de l'os avec une luxation.
  • Fracture mal guérie.

Avant bras. Où est la personne, photo, structure, anatomie, fonction musculaire

Dans la structure du membre supérieur du corps humain se trouve l'avant-bras, comme le segment médian du bras. L'utilisation des mains est si naturelle qu'une personne ne leur attache souvent pas d'importance, mais sans elles, elles ne peuvent pas effectuer la tâche la plus simple, par exemple, manger, travailler, dessiner.

Les fonctions

L’avant-bras de l’homme se situe entre le coude et le poignet. Il sert à la mobilité de la main, en tenant le poids. L'organe est composé d'un grand nombre de muscles qui contrôlent les doigts et la main dans son ensemble. Les muscles fléchisseurs de l'avant-bras tordent le bras vers le bas et vers l'avant, et les muscles extenseurs font pivoter le bras vers l'arrière.

Structure

L'avant-bras part de la main et se termine par l'articulation du coude. Il se compose de l'ulna et du radius, qui forment une connexion rotationnelle, permettant au bras de tourner de sorte que la paume soit tournée vers le haut ou vers le bas.

La peau recouvrant l'avant-bras assure une fonction sensorielle. La quantité de cheveux à la surface est différente chez toutes les personnes, mais, en règle générale, il y a plus de follicules sur le côté supérieur que sur le dessous.

Deux grandes artères passent dans cette zone, la radiale et l'ulna. Ces deux vaisseaux sanguins sont situés en direction des os du même nom. Les vaisseaux se ramifient en artères plus petites, desservant les muscles de l'avant-bras. De nombreux composants de l'avant-bras sont innervés par les nerfs radial, ulnaire et médian, ainsi que leurs branches distales.

Dans la structure du bras, il n'y a que trois os longs, qui se cassent souvent. Ceci est particulièrement important pour l'avant-bras. Souvent, une personne essaie instinctivement d'étirer ses bras vers l'avant, essayant d'arrêter la chute, ce qui conduit finalement à une fracture.

Les muscles de l'avant-bras chez l'homme

Il y a beaucoup de muscles dans l'avant-bras. Les frontales sont divisées en 3 catégories: superficielles, moyennes et profondes. Leur fonction est de plier, faire tourner les doigts, les poignets. Les muscles situés dans le dos sont appelés muscles extenseurs. Leur fonction est d'étendre les doigts, les poignets.

Dans le groupe musculaire antérieur, les nerfs médian et ulnaire assurent la communication avec le système nerveux central. À l'arrière, l'innervation est due au nerf radial.

Types de maladies

L'avant-bras humain est dans un endroit où les malformations congénitales sont rares.

Ces défauts comprennent:

  • Peromelia. Dans ce cas, tout le bras est manquant et un petit vestigule peut s'écarter du corps.
  • Obliquité congénitale. À la naissance, le radius ou le cubitus est complètement absent ou sous-développé chez le fœtus.
  • Phocomélie ou sous-développement de l'épaule et de l'avant-bras. Elle consiste dans le fait que la main d'une personne part directement du corps.
  • Hemimelia. Ce défaut se caractérise par une absence complète de l'avant-bras.

Les blessures courantes à l'avant-bras sont classées comme blessures. Ils sont classés comme dommages fermés et ouverts..

Blessures fermées:

  • Ecchymoses.
  • Fractures.
  • Ruptures musculaires ou tendineuses.
  • Compression des vaisseaux sanguins, des nerfs, du serrage musculaire, à la suite d'ecchymoses, d'accidents.

Blessures ouvertes:

  • Fractures sans os.
  • Blessures étendues.
  • Fractures fragmentées et fragmentées.

Les membres humains sont souvent affectés par diverses maladies, qui sont basées sur des processus inflammatoires, moins souvent des causes infectieuses.

Ceux-ci inclus:

  • Myosite. L'inflammation d'un ou plusieurs muscles se développe dans le contexte de leur surmenage, hypothermie.
  • Syndrome du tunnel. Maladie neurologique résultant de la compression ou du pincement d'un nerf.
  • Ténosynovite aseptique. Il se développe après un dur travail physique, lorsque les muscles de l'avant-bras étaient impliqués. Le plus souvent, la lésion affecte les muscles superficiels situés à l'arrière de l'avant-bras.
  • Ténosynovite aiguë non spécifique. Il est observé dans les gaines tendineuses des fléchisseurs des doigts situés dans les muscles profonds de l'avant de l'avant-bras. La cause du développement est l'ostéomyélite, le panaritium
  • Ostéomyélite. La maladie se développe comme hématogène, alors que tous les os et les tissus environnants sont affectés. Autres causes de la maladie: postopératoire ou post-traumatique (fractures, blessures, blessures).
  • Tuberculose. La maladie extrapulmonaire affecte certaines parties des os de l'avant-bras.
  • Mycoses. Maladies causées par des champignons parasites rarement, mais affectant toujours les os de l'avant-bras.
  • Contractions des mains et des doigts. Se développer à la suite de maladies musculaires et tendineuses, après des blessures.
  • Tumeurs Des formations bénignes, telles que l'angiome, le lipome, le fibrome peuvent se développer dans les tissus mous. La source de développement des tumeurs malignes est également le tissu. Dans la zone de l'avant-bras, le chondrosarcome, le fibrosarcome se trouvent. Des métastases dans cette zone sont observées dans de rares cas..

Symptômes

Avec des blessures fermées de l'avant-bras, y compris des blessures, des ecchymoses, des fractures, une compression des tendons, des tissus musculaires, des vaisseaux sanguins, des nerfs se produit souvent.

Ces troubles provoquent des symptômes douloureux:

  • la sensibilité de la surface de la peau est altérée;
  • ischémie ou violation de l'approvisionnement en sang sur le site de la zone touchée;
  • altération de la fonction motrice de la main;
  • picotements, engourdissement dans les doigts;
  • hématomes.

Les fractures s'accompagnent de symptômes:

  • douleur somatique;
  • gonflement
  • altération de la fonction motrice de l'avant-bras, de la main.
  • un changement dans la forme de l'avant-bras, de la main.

Les maladies causées par des processus inflammatoires s'accompagnent de symptômes:

  • douleur douloureuse prolongée (en cas de myosite);
  • faiblesse musculaire;
  • altération de la fonctionnalité du pinceau;
  • changements dans les réflexes tendineux;
  • décomposition des tissus avec ténosynovite purulente,

Causes des maladies des organes

L'avant-bras prend de 11 à 30% de toutes les lésions osseuses fermées. Les fractures du radius et du cubitus, qui se trouvent chez l'homme dans cette zone, sont des espèces complexes. Ils peuvent être dans le tiers médian, supérieur ou inférieur de l'os de l'avant-bras, compliqués, avec ou sans déplacement.

Le plus souvent, les blessures se produisent dans la partie inférieure, dans la zone du radius. Elle est presque toujours causée par une chute sur un bras tendu..

La luxation de l'avant-bras prend la deuxième place en fréquence après la luxation dans la zone de l'épaule. Souvent, des blessures se produisent à l'arrière de l'organe lorsqu'une personne tombe sur l'articulation du coude et que l'avant-bras est en position pliée. Une telle chute s'accompagne souvent d'une fracture du processus ulnaire.

Causes des maladies inflammatoires se développant dans l'avant-bras:

  • hypothermie du corps;
  • blessures
  • maladies articulaires;
  • position du torse inconfortable prolongée;
  • maladies infectieuses.

Tous les types de maladies de l'avant-bras ont des causes spécifiques de développement:

  1. La myosite se développe souvent après des fractures, des ecchymoses, des entorses. Les maladies infectieuses provoquent une myosite, moins souvent des infections parasitaires. Isolée, la maladie survient rarement, elle se développe généralement dans un contexte de dommages systémiques au tissu musculaire..
  2. Compression nerveuse. Le développement du syndrome du tunnel est favorisé par les maladies endocriniennes, les rhumatismes, la goutte, les mouvements stéréotypés monotones, les blessures.
  3. Une tendovaginite aseptique, non infectieuse, se développe en raison d'un microtraumatisme du tendon et de son vagin. De tels troubles sont caractéristiques de certaines professions: pianistes, machinistes, chargeurs, athlètes. Et aussi on l'observe en cas de maladies rhumatismales. Une forme infectieuse purulente de ténosynovite se produit à partir d'une infection qui se propage à partir d'un foyer près de l'avant-bras.
  4. Avec le développement de l'ostéomyélite hématogène, les agents pathogènes des infections purulentes pénètrent dans le sang à distance, puis sont transportés dans le corps avec du sang. Souvent, les os se déposent dans la substance spongieuse, où se trouve un large réseau de vaisseaux. De cette façon, l'infection pénètre dans les structures osseuses du corps et de l'avant-bras en particulier. Le risque d'ostéomyélite augmente en cas de fractures comminutives. La maladie contribue à l'infection qui a pénétré les plaies au moment de la blessure.
  5. La contracture articulaire (limitation des mouvements lorsqu'un membre d'une ou plusieurs articulations ne peut pas être complètement plié ou non plié) est causée par diverses causes: maladies musculaires, altération de la régulation nerveuse, immobilisation prolongée. À la suite de fractures, accompagnées d'une limitation prolongée de l'apport sanguin artériel, une contracture ischémique de l'avant-bras peut survenir..
  6. Les tumeurs osseuses se produisent sur le cartilage ou le tissu osseux. Ils ne représentent que 0,5% du nombre total de néoplasmes. La plupart apparaissent dans la zone des os tubulaires. Les causes exactes de leur apparition n'ont pas été établies. Apparaissent plus souvent pendant la période de croissance rapide des adolescents. Les syndromes tumoraux héréditaires influencent souvent le développement tumoral.

Quand consulter un médecin

L'avant-bras humain est situé dans un endroit où de nombreuses charges tombent sur les muscles et les tendons, ce qui donne de la liberté et une variété de mouvements aux bras. Toute douleur dans cette zone du corps met une personne mal à l'aise..

Si vous ne traitez pas une articulation malade, cela entraînera une augmentation de la douleur.Par conséquent, plus le traitement commence tôt, plus l'effet qu'il donne est important. En cas de problèmes à l'avant-bras, vous devez contacter un chirurgien ou un orthopédiste. Si la radiographie confirme le fait d'une fracture, le chirurgien fournira une assistance en temps opportun.

Méthodes de traitement

L'immobilisation (créant l'immobilité) d'un os radial cassé est réalisée en appliquant un plâtre de gypse. En cas de fracture sans déplacement, elle est appliquée jusqu'à 4 semaines, avec déplacement - jusqu'à 7 semaines.

Dans le cas d'une luxation traumatique, la thérapie consiste à prendre des analgésiques, à repositionner, à fixer le membre et à rééduquer physiquement. L'anesthésie est réalisée sous forme d'anesthésie, d'anesthésie locale. L'invalidité après luxation est rétablie en 2 à 2,5 mois.

Avec la myosite, il est prescrit:

  • repos pour les muscles de l'avant-bras;
  • blocage de la novocaïne avec douleur intense;
  • onguents thérapeutiques à base de venin d'abeille ou de serpent (Viprosal)
  • procédures thermiques sous forme de bains de paraffine, UHF;
  • massage doux superficiel.

Avec la myosite purulente, la fibrolizine par voie intramusculaire est prescrite.

Les tumeurs apparues à l'avant-bras sont traitées par la méthode chirurgicale:

  • la lésion est enlevée;
  • la radiothérapie est effectuée;
  • amputation du bras au niveau des épaules dans les cas extrêmes.

Médicaments

Pour les fractures, les analgésiques, 20 ml d'une solution à 1-2% sont utilisés:

Dans les maladies inflammatoires, telles que la myosite, le syndrome du tunnel, des blocages de novocaïne sont prescrits dans les muscles endoloris - solution à 0,5%, 20-30 ml.

Médicaments utilisés dans le traitement de:

Groupe de médicamentsNom Acte
Antibiotiques

avec infection bactérienne

AmoxiclavLa durée moyenne du traitement est de 5 à 14 jours, généralement prescrite toutes les 8 heures pour 1 onglet. (dose 250 + 125 mg)
SumamedLes doses sont calculées pour chaque patient, la durée du traitement est de 7 à 10 jours
AmosinLa dose est calculée en fonction de la gravité de l'infection.
Analgésiques

pour réduire la douleur

BaralginLa dose maximale autorisée de 1-2 comprimés. 2 fois par jour
KetanovUne dose unique avec une seule utilisation de 10 mg (1 tab.), Si nécessaire, vous pouvez prendre jusqu'à 3-4 fois par jour
SedalginRéception sur 1 onglet. 1 à 3 fois par jour
Médicaments non stéroïdiens pour réduire le processus inflammatoireIndométhacineLa dose initiale de 25 mg 2-3 fois par jour pendant 4 semaines, puis 50 mg est acceptable trois fois par jour, la dose maximale est de 200 mg
IbuklinAttribué à 1 onglet. De 2 à 3 fois par jour, mais pas plus de 5-6 onglets.
OrtofenOnglet 1-2. 2-3 fois par jour, mais pas plus de 6 pièces.
Agents chauffantsFinalgonPommade de 0,5 à 1 cm sur la zone affectée de la peau
Nikoflex1 fois par jour pendant les 3 premiers jours, puis 2 fois par jour jusqu'à ce que la douleur cesse
Viprosal5-10 g - une dose unique, frotté 2-3 minutes., Le traitement est de 5 à 10 jours.

Dans tous les cas, avant d'utiliser les médicaments, vous devez consulter un médecin et confirmer le diagnostic de la maladie. Après cela, les doses individuelles seront calculées..

Méthodes folkloriques

L'avant-bras humain est dans un endroit accessible, vous pouvez donc soulager la douleur vous-même.

Œdème douloureux, la douleur aiguë soulage les compresses:

  • Pack de glace. Mettez les glaçons dans un sac en plastique, recouvrez-le d'une serviette. Appliquer sur un point sensible plusieurs fois par jour.
  • Dimexide. Substance médicamenteuse active à usage externe. Le frottement est contre-indiqué, il ne peut être utilisé que sous forme de compresses pendant 20-30 minutes. Dilué au préalable dans un rapport de 1: 1 dans de l'eau bouillie ou distillée propre. La solution lubrifie la gaze médicale blanche, impose sur la partie affectée de la main, puis recouvre d'un tissu dense.

Une fois l'œdème apaisé, mais la douleur persistante, une compresse humide et chaude doit être appliquée:

  • Micro-ondes un sac en lin rempli de n'importe quel grain (mil, riz), herbes.
  • Appliquer sur un point sensible pendant 15 à 20 minutes. Il vaut mieux le faire le matin, puis faire un exercice léger avec un bras endolori..
  • Avant d'appliquer le sac chauffant à votre main, enveloppez-le dans une serviette pour éviter les brûlures..
  • Pour réchauffer les muscles, les tissus mous, vous pouvez prendre des bains chauds avec l'ajout de sels d'Epsom.

Vous ne pouvez pas placer un coussin chauffant sur un point douloureux, car cela entraînerait une déshydratation des muscles et augmenterait le risque de blessure.

Préparations à base de plantes qui soulagent l'inflammation:

  • Safran des Indes. La curcumine, qui a des effets anti-inflammatoires et antimicrobiens, est considérée comme son composant principal. Étant donné que la curcumine est mal absorbée par le corps, un peu de poivre noir doit être ajouté à la boisson au curcuma..
  • Gingembre. La plante contient du gingérol, qui a le même effet sur le corps que le curcuma.

Recette de boisson:

  • Prenez 1 cuillère à café. racine de curcuma fraîche râpée; si séchée, 1/3 cuillère à café.
  • Mélanger avec 1 c. racine de gingembre frais râpé ou 1/3 c. sec.
  • Ajoutez ¼ c. À thé au mélange. poivre noir.
  • Porter à ébullition 0,5 l d'eau, puis ajouter un mélange sec de gingembre et de curcuma.
  • Couvrir et insister 5 à 10 minutes.
  • Passer au tamis, ajouter 1 c. miel (facultatif), citron, poivre noir. Bien mélanger.
  • Boire toute la journée comme du thé.
  • Appliquez la boisson jusqu'à ce que la douleur dans la main disparaisse.

Autres méthodes

Il est recommandé de commencer les exercices d'entraînement en cas de fracture au plus tôt 2,5 à 3 mois après la date de la blessure.

La gymnastique thérapeutique à l'avant-bras commence 2 jours après la blessure:

  • se balançant avec une main blessée;
  • développement de la fonction motrice des doigts, flexion et extension;
  • mouvements alternés pour la relaxation et la tension des muscles de l'épaule et de l'avant-bras.

Les exercices de mouvement avec une brosse et les doigts peuvent être effectués dans l'eau chaude, 36–38˚С. En cas d'œdème prolongé, un massage est prescrit. Pour restaurer la mobilité du bras, une ergothérapie est prescrite: nettoyage, lavage.

Pour les maladies inflammatoires, ils offrent:

  • procédures thermiques locales utilisant de la paraffine;
  • diathermie;
  • électrophorèse.
  • iontophorèse avec myosite, au moins 10 séances.

Dans les cas où le mouvement devient douloureux et que le bras a besoin de paix, une immobilisation est prescrite. Il peut s'agir d'une attelle, d'une bandelette ou d'orthèses spéciales qui captent non seulement l'avant-bras, mais aussi l'articulation du poignet: compensation, stabilisation, compression.

Complications possibles

Les conséquences les plus courantes d'une gravité variable surviennent après des fractures. S'il fait léger, alors tout guérit rapidement. Et avec des fragments déplacés nécessite des soins accrus.

Conséquences possibles après fractures complexes:

  • embolie;
  • l'ostéomyélite;
  • travail perturbé des nerfs;
  • épissage incorrect.

La myosite peut être insidieuse. Une maladie infectieuse non traitée des jambes qui a provoqué une myosite peut entraîner des complications telles qu'une faiblesse musculaire, des raideurs musculaires et des douleurs lors des mouvements..

L'avant-bras remplit une fonction importante dans la vie humaine. Une main qui est dans un état d'inconfort pendant longtemps réduit la qualité de vie. Ne tardez pas à consulter un médecin pour en connaître les raisons, qui peuvent être nombreuses et chacune d'entre elles nécessite un certain traitement.

Auteur: Anna Belyaeva

Conception de l'article: Vladimir le Grand